Vous êtes sur la page 1sur 3

Chapitre IV – classification des entreprises

I – selon le critère juridique :

Les entreprises peuvent être classées en fonction des capitaux que détiennent
les propriétaires, on distingue :
Les entreprises publiques : leur capital est détenu totalement par
l'Etat ou les collectivités locales (ONE, ONCF, SOMACA…)
Les entreprises semi-publiques : lorsqu'une partie du capital d'une
entreprise est détenue par l'Etat et l'autre partie par le privé.
Les entreprises privée : le capital est détenu par une ou plusieurs
personnes.
On parle des :
 Entreprises individuelles : lorsqu'il y a un seul propriétaire qui
assume les risques financiers (artisans, commerçants et
professions libérales).
 Sociétés : lorsqu'il y plusieurs associés qui assument tous les
risques (sociétés de personnes) ou une partie seulement
(sociétés de capitaux).
o Les sociétés de personnes "SNC" et "SCS" : elles sont
caractérisées par un petit nombre d'associés unis par des
liens familiaux ou amicaux et dont la responsabilité est
illimitée.
o Les sociétés de capitaux "SA" et "SCA" : le capital est le
principal critère de regroupement des associés, leur
responsabilité est limitée.
o La société hybride ou mixte la "SARL" : société qui
emprunte des caractéristiques des sociétés des capitaux
et des sociétés des personnes.
Remarque :
A partir de 1990, il a été décidé, en vertu de la loi 39 – 89, d'autoriser le
transfert d'une entreprise publique au secteur privé. Ce mouvement appelé
"privatisation" à concerner au départ plus d'une centaine d'entreprises
publiques.

II – selon le critère dimensionnel :

Une entreprise est dite petite, moyenne ou grande selon les critères suivants :
- Le chiffre d'affaire : C'est la valeur des ventes réalisées pendant une
période donnée.
o Il permet de comparer l'entreprise par rapport aux concurrents.
o Il mesure la part du marché de l'entreprise.
- La valeur ajoutée : elle permet de mesurer la richesse créée.
- L'effectif : c'est le nombre de personnes qui travaillent pour le compte
de l'entreprise (ouvriers, cadre,…). Ainsi, au Maroc, on parle
de :
o Très petite entreprise : lorsque l'effectif est inférieur à 10.
o Petit entreprise : lorsqu'il est compris entre 10 et 50.
o Moyenne entreprise : lorsqu'il est compris entre 50 et 200 ou
plus.
o Grande entreprise : lorsque l'effectif dépasse 200 personnes.
- Les capitaux propres : ils mesurent les fonds apportés par le ou les
propriétaire (s).
- Le résultat de l'entreprise : il traduit la performance de l'entreprise, et
dépend de l'application des règles fiscales et comptables.

Remarques :
On parle de zéro salarié dans la micro entreprise où le propriétaire du capital
est lui-même le gérant, le producteur, le vendeur,… il n'y a pas de salarié qui
travaille sous sa responsabilité.
Au Maroc le % des PME représente 95 % de toutes les entreprises du tissu
économique.
III – Selon l'activité économique :

La nature de l'activité économique permet de distinguer les entreprises par


branche ou par secteur.

A – Notion de branche d'activité :

Une branche est un ensemble d'entreprise ou de parties d'entreprises qui


produisent une même catégorie de biens. On peut qualifier la branche comme
étant un sous ensemble du secteur (branche agro-alimentaire, agro-distribution
: Marjane, centrale laitière, Lesieur, branche médicale,…).

B – Notion du secteur d'activité :

Un secteur est un ensemble d'entreprises qui ont la même activité principale.


Dès les années 30, C.Clarck découpe l'activité économique en trois secteurs :
primaire, secondaire et tertiaire.
Le Secteur primaire : regroupe les entreprises qui exploitent les
richesses du sol et du sous-sol de la planète ainsi que les mers. Elles
obtiennent les produits bruts : denrées alimentaires (agriculture),
produits minéraux, bois abattus (sylviculture), pêches,…
Le Secteur secondaire : regroupe toutes les entreprises dont l'activité
principale consiste à transformer physiquement les produits bruts en
biens d'équipement (machine, outils,…) et en biens de consommation
(conservation d'aliments,…), il s'agit principalement des entreprises
industrielles.
Le Secteur tertiaire : regroupe toutes les entreprises dont l'activité
principale consiste à mettre à la disposition des consommateurs les
produits des deux secteurs précédents (commerce) ainsi que tous les
services de santé, éducation, tourisme, transport, assurance, banques,
communication, distribution,…

Aujourd'hui, l'informatique a fait un décollage considérable dans le


domaine de communication ce qui a donné naissance au Secteur
Quaternaire celui des NTIC (les nouvelles technologies d'information et
de communication).

Il existe également un Secteur Informel c.à.d non structuré et qui


échappe à toute réglementation, dans lequel des personnes travaillent
dans le noir à cause du phénomène du chômage et du marasme
économique.

Vous aimerez peut-être aussi