Vous êtes sur la page 1sur 2
a MANIERES D’ETRE... LE REGARD D’UN AMERICAIN Ted Stanger est un journaliste américain gui a longtemps véau en France, Dans Sacrés Francais, il raconte avec humour sa découverte des modes de vie des Francais nvité dans une famille parisienne, je bavarde avec la Tost ile dein ans. Ele fa jamars va € Américain Gf se mot a me poser des tas de questions. Je reponds volontiers avant que la mére nintervienne fermeme «Arte, tu ¢$ indiscréte », ditelle asa fille qui se ‘ait instantanément. Crest sans doute ainsi que cette tradition du silence se transmet de génération en génération : un Francais apprend trést0t& ne pas poser de questions. Ici, on ne demandera pas @ quelqu'un dont on vient de faire la connaissance ce qu'il fait dans la vie, s'il est marié, sila des enfants ou encore moins ses opinions politiques. Parcontre, on peut parler de la pluie et du beau temps, des vacances et naturellement de la bonne chéte’ En revanche, quand un: Américain est présente & un autre, des deux cétés fenthousiasme est manifeste ; chacun veut tout savoir de Vautre comme si le nouveatt vertu pouvait se révéler un ami pout Ia vie. [.] Dans le métro ou dans le train, bien des voyageurs prennent soin de cacher la couverture de leur livre aux yeux des curieus.[..| Le soir tombé, dans les villes et les Willages de province, on ferme soigneusement stores* et volets. [.] {Ta bonne chive: es bons repas~ 2.1 store iden qui enol Tad Stanger, Sac Fangs, fons Michalon, 2005, © Lisez le texte. Trouvez le sens des mots inconnus a aide des défintions suivantes : lignes 1.45 : beaucoup de... ~ avec plaisir ~ de facon autoritaire lignes 6 & 16: curieux-~ qui ne parle plus ~ tout de suite ~ se com- muniquer lignes 17 a 26 : au contraire — visible ~ devenir, apparattre © Faites la liste de ce qui étonne Ted Stanger. Ces comportements, ‘vous étonnentils ? ‘80 - quatre-vingt SUJETS DE CONVERSATION > Avec tout le monde et en toutes circonstances son pays, savill, son quarter son logement, les voyages, les vacances, les Isis, Ia nourriture (les restaurants, les produits Jes magasins) . > Sion s'entend bien le travail Ia politique en général » Co quilt eriter argent (ce qu’on gagne, la valeur de ses bien ses problémes de santé ni, ses Succes, ses dipidmes (ne pas se donner trop dimportance) En fait, tous les sujets peuvent étre abordés mais il faut Iaisser & Finterlocuteur la liberté de ne pas repondre. Au lieu de « Oi travaillez-vous > », dites « Vous étes dans quelle branche > » Au lieu de « Combien avez-vous payé votre BMW ? », dites «Ga vaut combien en ce moment une BMW comme ca?» ‘7 Lisez le document « Sujets de conver- sation ». Fites des comparaisons avec les habitudes de votre pays. Rédigez un document semblable & Tintention des Francais qui viennent dans votre pays, ... ET SUJETS D’ETONNEMENT Témoignages Le France chan: ge mais certaines habitudes rest it ‘ent, Voici des observations d 1s d’étrangers qui vivent e n France, «Je logeais dans une famille francaise. lls prenaient te pett déjeuner de manitre totzlement désorganiste- Chacun choisissait son heure et son menu. La mere prenait juste un café avec une pomme. Le per oe Préparait un café au lait avec des tartnes, 1 fille Drenait des cérales et da jus d’orange ete fils Duvalt Pin verre d’eau avant de partir Tuniversité, » David (Allemagne) “cn France, jl y a un repas type, Crest entrée de ceites ou de charcuteries, plat de poisson ou de SJande accompagné de légumes, fromage et dessert va ic ment des repas d’entreprises, des repas dt ceo toute la famille se retrouve autour d'une table et sRrcate et, bien sir, des repas od! on invite du monde. LL, on peut rester trois heures & table. » ‘Sonja (Danemark) __ Dans les restaurants, on vous apporte gratuitement du pain et une carafe d'eau. Yan trouve gu bien: » Karol (Pologne) << Mes amis francais ont des voisins quiils connaissent Gepuis vingt ans. Ils se voient plusieurs fois pay four, mais ils se disent toujours «Monsieur » et ye tadame » et, bien sir, ils se disent « vous » scfe faisais un stage dans une entreprise. Tous les soe eestTy avait deux collegues qui se serraient Ia rn 'y rat dus col remie Tea Presque tout le monde se serrata main le kandi su aprés quelques jours de vacances.» pe) eee ®@ SS mmm COSTS 1 Apres la lecture de chaque témoignage. é leconmenae des Fans. Soule a. les habitudes traditionnell es jonnelles b. évolution de ces habitudes 2 Comparez avec les habitudes dans votre pays. (GaJ Une belle table Observez la photo et écoutez. Un apprenti pase des questions Sua acon Ge mete cou- vert. Répondez « oui» ou « non », @Retrouvez le(s) pays corres a ni oRerae pondant & chaque habitude, a. On gert le fromage aprés le gatea b Ondine 322 heures gees 6, Onn int jamais complatement son asset | On refi jamais un bouquet de fleur avec le pap = ea dine assis devant une table tournante. ‘epapics f. On porte souvent d mi dil dtoceeionsparteulines me muandeyeres g. Ondine vers 18 heures e is ea dgjeuner est eras -zepas qu'on prend en famille. 1 One prononcejamaisle mot «non». Ce seraitimpoi bie hors-d’ceuvre sont plus importants que le rosie hepa {allemagne, Canada, Chine, Espagne, Etats-Unis, Groule: sretagne, Italie, Japon, Jordanie, Pays-Bas) anes ASivous avez vsité des pays é €2Si vas. avez yt ds pays Grange pre des habtudes a ‘quatre-vingt-un - 81