Vous êtes sur la page 1sur 12

Réparation et renforcement

parasismique du bâti existant

A m é l i o r e r , P é r e n n i s e r , S é c u r i s e r

RI7
Une offre intégrée de prévention et de protection sismique
Le groupe du bâti existant, par le spécialiste de la réparation et du
Freyssinet renforcement structurel.
Fort de soixante ans d’expérience dans les techniques de réparation, de renforcement
Freyssinet réunit un ensemble d’expertises et de protection des bétons, y compris dans la conception et la fabrication de
sans équivalent dans le secteur du génie dispositifs de protection parasismique, Freyssinet, entreprise générale de travaux
civil spécialisé. L’entreprise met en œuvre spécialisés, vous offre la garantie de prestations clés en main.
des solutions à forte valeur ajoutée dans deux
Nous mettons notre expertise et notre savoir-faire à la disposition des Maîtres
grands domaines : la construction et
d’Ouvrage pour les projets de mise aux normes, de renforcement parasismique et de
la réparation.
réparation après séisme des bâtiments et immeubles existants.
Freyssinet contribue à de nombreuses
réalisations majeures sur les cinq continents Prestations
qui en font le leader mondial dans ses 1. A
 ide à l’évaluation du risque sismique
spécialités : aC  hoix de l’action sismique ;
a la précontrainte ; a É tude préliminaire de la vulnérabilité de l’ouvrage.
a les méthodes de construction ; 2. É valuation technico-économique des options de renforcement
aA  ide au choix du niveau de protection ;
a les structures à câbles ;
a F ormulation des objectifs de performances techniques de l’ouvrage renforcé.
a les équipements d’ouvrages ;
3. É tude de conception du renforcement
a la réparation ; aA  ide à la collecte des données spécifiques à la structure, au sol et à l’action
a le renforcement et la maintenance de sismique ;
structures. a É tude de la stratégie de renforcement dans le respect des exigences architec-
turales.
Très impliqué dans les problématiques de
développement durable, Freyssinet multiplie 4. E xécution des études et travaux de renforcement
les actions, notamment pour réduire l’impact aM  odélisation numérique et analyse dynamique de la structure renforcée ;
environnemental des chantiers ou encore aC  onception et fourniture des dispositifs de renforcement parasismique ;
renforcer sa politique de responsabilité sociale. aR  éalisation des travaux de renforcement de la structure et des fondations.

Freyssinet est une filiale du groupe Soletanche Domaines d’application


Freyssinet, leader mondial dans les métiers des a Bâtiments publics a Immeubles d’habitation
sols, des structures et du nucléaire.
a Bâtiments commerciaux a Immeubles de bureaux, hôtels
a Bâtiments industriels a Ensembles socioculturels
a Monuments historiques a Équipements sportifs

Sommaire
Le risque sismique
Objectifs du renforcement / de la réparation p3
Le risque sismique est la conjonction d’un aléa sismique et d’une vulnérabilité des personnes,
Stratégies de renforcement p4 des biens et des activités sur un
même site.
Accroître la résistance de la structure p5
L’aléa sismique
Accroître la ductilité de la structure p8 L’aléa sismique est la probabilité, pour Aléa

un site, d’être exposé à une secousse


+

Isoler la structure de sa fondation p9 Enjeux


tellurique de caractéristiques données vulnérables

Ingénierie spécialisée p11 dans un intervalle de temps donné. =

Risque

La vulnérabilité des enjeux


socio-économiques
L’importance des dommages subis par un bâtiment isolé, ou un groupe de bâtiments, dépend
très fortement de la vulnérabilité des enjeux (économiques, patrimoniaux, sociaux, etc.) à l’aléa
sismique.
R I 7 - 11/12
La garantie Freyssinet d’une prestation clé en main

Objectifs du renforcement / de la réparation


La sauvegarde des usagers constitue l’objectif principal des différentes actions de réhabilitation.
D’autres objectifs peuvent aussi entrer en ligne de compte en fonction des enjeux sociaux-économiques
et de la durée de vie résiduelle de l’ouvrage : le maintien des services de premiers secours (hôpitaux,
casernes) ; la préservation des équipements (installations industrielles majeures) ; la préservation
du patrimoine (monuments historiques) ; l’évacuation en sécurité du bâtiment, etc.

Freyssinet assiste les Maîtres d’Ouvrage dans la transcription de leurs objectifs sous forme d’exigences de performances techniques que
de dépassement en 10 ans

l’ouvrage renforcéréhabilitation
ou réparé doit satisfaire. réduction probablement
10 %
de moyenne durée de vulnérabilité inacceptable
Le niveau de protection est la conjonction d’un niveau de sollicitation sismique et d’un état limite d’endommagement de la structure :
Niveau de sollicitation :

réhabilitation réhabilitation réduction


4%
Niveau
de longue de protection =deÉtat
durée limitedurée
moyenne d’endommagement x Niveau de sollicitation
de vulnérabilité
équivalente à une réhabilitation réhabilitation
2%
nouvelle construction de longue durée de moyenne durée
pro
probabilité de dépassement en 10 ans

b
10 % probablement R é d u inac ablem
probabilité de dépassement en 10 ans

réhabilitation réduction
cept ent
probabilité

10 % ctio
de moyenne durée équivalente à une
de vulnérabilité R é h inacceptableréhabilitation n de able
très conservateur
Niveau de sollicitation :

0,4 % abil vuln


Niveau de sollicitation :

4%
réhabilitation nouvelle construction réduction
réhabilitation
i tat i de longue durée
on d érab
4% Réh em ilité
de longue durée de moyenne durée abil de vulnérabilité o y
limité i tat
significative proche dee n nla
Équ
i va l ion e druine
uré
équivalente à une e n réhabilitation d eréhabilitation
l e
2% 2% t e àlimite d’endommagementn g u o
nouvelle construction État u n e durée
de longue de moyenne e ddurée
nou uré
vel e
c o n t r è séquivalente à une l e c o n réhabilitation
0,4 % très conservateur
0,4 % serv stru
nouvelle
at e u construction de
c t longue
ion durée
r
limité significative proche de la ruine

Niveau d’endommagement Étatlimité


limite d’endommagement significatif proche de la ruine

État limite d’endommagement


Effort latéral
États limites d’endommagement (par référence à l’Eurocode 8 par exemple)
Niveau d’endommagement État limite d’endommagement limité
Endommagement
Structure n’ayant subi que des dommages légers. Les matériaux
Effort latéral significatif Proche n’ont quasiment pas dépassé leur limite élastique et conservent
de la ruine l’intégralité de leurs capacités résistantes et de raideur.
Endommagement
Endommagement
limité
significatif État limite de dommage significatif
Proche
de la ruine Structure ayant subi un endommagement significatif, mais qui
Endommagement
limité
conserve une certaine raideur et une résistance latérale. Les
éléments verticaux sont capables de supporter les charges
verticales. La structure peut supporter des répliques d’intensité
modérée.
État limite proche de la ruine
Déformation
Structure lourdement endommagée après un séisme. La structure
Déformation
ne résisterait pas à une réplique.

Niveau dedesollicitation
Niveau sollicitation (par référence à l’Eurocode 8 par exemple)
Niveau de sollicitation
Prob. de dépassement en 10 ans
Prob. de dépassement en 10 ans Le choix de la période de retour relative à l’action sismique
détermine l’accélération sismique appliquée à la structure. Les
TR =
1010%% TR = 95
95ans
ans
périodes de retour de référence (TR) suivantes sont généralement
4 4%% TR
TR = 225 ans
= 225 ans envisagées : 2475 ans, 475 ans, 225 ans et 95 ans.
2 % TR = 475 ans
2 % TR = 475 ans
0,4 % TR = 2 475 ans
0,4 % TR = 2 475 ans

Accélération
10 100 1000
Accélération
3
R I 7 - 11/12

10 100 1000
Prob. de dépassement en 10 ans

10 % TR = 95 ans

Stratégies de renforcement
4 % TR = 225 ans
2 % TR = 475 ans

0,4 % TR = 2 475 ans

La stratégie de réparation ou de renforcement doit être adaptée à la nature


Accroître Accélération
la Isoler de l’ouvrage. À titre d’exemple, face au séisme, les structures en béton armé de
résistance 10 100 1000
grande hauteur à portiques sont plutôt souples et travaillent en flexion, alors que
Accroître
les structures de faible hauteur à voile béton fonctionnent principalement en
Dissiper la cisaillement.
ductilité

Courbe
Courbe de capacité de lade capacité de la structure
structure

Force Structure rigide Structure souple

Demande
Accroître la
résistance
Accroître la Réduire l’action
ductilité sismique
(dissipation ou
isolation
sismique)

Structure non
renforcée

Déplacement
Accroître la résistance des structures rigides Dissiper l’énergie transmise à la structure
Pour diminuer la vulnérabilité des bâtiments peu ductiles, il est Les structures, qu’elles soient rigides ou souples, peuvent être
souvent plus économique d’augmenter leur résistance pour leur équipées de dispositifs d’amortissement qui permettent de dis-
permettre de résister à des efforts sismiques plus importants, siper une partie importante de l’énergie sismique qui leur est
plutôt que de chercher à en améliorer la ductilité. Les solutions transmise. Mobilisant des efforts de plusieurs dizaines voire
d’accroissement de la résistance s’accompagnent souvent d’une centaines de tonnes sur des courses centimétriques, ils per-
augmentation de la masse et de la raideur de l’ouvrage existant mettent de réaliser des économies importantes en réduisant les
et majorent alors les efforts sismiques auxquels il est soumis. En interventions sur la structure.
revanche, la rigidité peut contribuer à protéger des équipements
non-structuraux qui ne tolèrent pas des déformations impor- Isoler la structure de sa fondation
tantes du bâtiment. La diminution de l’action sismique qui sollicite un bâtiment peut
être obtenue par l’isolation dynamique de la structure par rap-
Accroître la résistance et la ductilité des port à sa fondation, avantageusement conjuguée à un dispositif
structures souples d’amortissement. Cela consiste à disposer entre le sol et le bâti-
Les structures souples peuvent être renforcées soit par accrois- ment un « filtre» qui ne laisse passer qu’une partie seulement de
sement de leur résistance, notamment au moyen de croix de l’énergie due à l’action sismique. L’isolateur dynamique réalise
contreventement additionnel, soit par accroissement de leur un décalage de fréquence de la structure qui fonctionne dans
ductilité, par exemple en introduisant des rotules plastiques. la direction horizontale comme un oscillateur de relativement
L’augmentation de ductilité consiste à procurer au bâtiment basse fréquence. Cette disposition est particulièrement efficace
une plus grande déformabilité avant rupture, sans augmenter pour des structures rigides.
les efforts auxquels il est soumis, de façon à distribuer l’action Le niveau de protection pouvant être ainsi obtenu est très su-
sismique dans l’ensemble du bâtiment et mieux utiliser sa périeur au niveau exigé par les règles parasismiques pour les
capacité résistante. Lorsque des rotules plastiques sont intro- ouvrages à risque normal. Les ouvrages restent opérationnels,
duites, elles contribuent à augmenter la capacité dissipative même après les séismes violents. Les dégâts aux éléments non
de la structure. structuraux et à l’équipement, qui représentent parfois un in-
vestissement lourd (dans le cas des hôpitaux par exemple), sont
faibles ou nuls.

4
R I 7 - 11/12
La garantie Freyssinet d’une prestation clé en main

Accroître la résistance de la structure


1 Accroître
la Isoler
résistance

Accroître
Dissiper la
ductilité

Renforts en béton projeté


Le renforcement par béton projeté voie sèche permet de renforcer les
chainages des structures, de créer des voiles ou d’accroître la résis-
tance d’éléments existants avec ou sans ajout d’armatures : chemi-
sage de poteaux et poutres, renforcement de voiles de contrevente-
ment, épaississement des planchers, etc.
La solution de renforcement par béton projeté Foreva® Shotcrete
peut être mise en oeuvre dans des espaces clos en confinant les
zones de travail. À ce titre, elle permet aussi des interventions par
2 l’intérieur du bâtiment.

Renforts composites
Les renforts permettent de renforcer les colonnes en béton armé
par confinement, les poutres en flexion, les voiles en tranchant dans
le plan, etc. Ils permettent également de renforcer les chaînages
existants.
Ces renforts offrent l’avantage de ne pas ajouter de masse et de
raidir faiblement la structure, ce qui évite d’amplifier les efforts
sismiques auxquels sont soumis les ouvrages et, en particulier, de
surcharger les fondations.
La solution de renforcement par tissu bidirectionnel de fibres de
carbone Foreva® TFC peut être conjuguée avec les solutions breve-
tées de mèches d’ancrage en fibres de carbone Foreva® WFC100 et
Foreva® WFC300, utilisant respectivement un ancrage court scellé
à la résine ou un ancrage de grande longueur par fer à béton scellé dans
un coulis.

Restauration du béton après séisme


Les structures endommagées après séisme présentent souvent des
3 fissures et des délaminages plus ou moins prononcés. Le béton est
localement restauré par injection des fissures et ragréage au moyen
respectivement des solutions Foreva® TF Inject et Foreva® REP.

1 - Renfort de poutre par béton projeté Foreva® Shotcrete


2 - Renfort de dalle par composite Foreva® TFC
3 - Renforcement par butons

5
R I 7 - 11/12
Accroître la résistance de la structure
1 Accroître
la Isoler
résistance

Accroître
Dissiper la
ductilité

Renforts par diaphragmes précontraints


Freyssinet réalise des diaphragmes précontraints au moyen de
câbles de précontrainte extérieure ancrés dans des chevêtres ou
des poutres de couronnement rapportées.
Les câbles peuvent être disposés horizontalement et dans ce cas
relient des faces opposées d’un bâtiment, ou bien verticalement
afin de comprimer les voiles transversaux d’une façade.
Les câbles de précontrainte verticaux permettent également d’ancrer
la structure à sa fondation lorsqu’elle est soumise à un moment de
renversement.
L’introduction d’efforts supplémentaires dûs à la précontrainte tant
dans la structure que dans la fondation peuvent nécessiter un ren-
forcement. A ce titre, ces dernières doivent être vérifiées.

Contreventement par contreforts extérieurs


Les contreventements par contreforts en béton armé, disposés d’un
seul ou des deux côtés du bâtiment, permettent de résister aux
efforts sismiques horizontaux et d’assurer la descente des charges
dans les fondations. Les semelles des contreforts participent égale-
2 ment au renforcement des fondations de la structure.
Ce renfort présente l’avantage de ne nécessiter qu’une intervention
par l’extérieur sans perturber l’activité à l’intérieur du bâtiment. Il
peut être avantageusement couplé avec la mise en place de chaî-
nages précontraints horizontaux.

Contreventement par voiles en béton armé


La réalisation de nouveaux voiles de contreventement en béton
armé est souvent un complément indispensable à la modification
du schéma fonctionnel de la structure sous séisme, afin d’assurer
la stabilité des éléments porteurs et la bonne continuité de la des-
cente de charges.
Les voiles transversaux peuvent être extérieurs ou intérieurs au
bâtiment et peuvent être avantageusement conjugués avec des
chaînages précontraints pour améliorer leur fonctionnement.

1 - Vue avant réparation - Immeuble de bureau Sophia Antipolis


2 - Ajout de contreforts brêlés à la structure par trois niveaux de précontrainte
extérieure - Immeuble de bureau (Sophia Antipolis)

6
R I 7 - 11/12
La garantie Freyssinet d’une prestation clé en main

1 Accroître
la Isoler
résistance

Accroître
Dissiper la
ductilité

Renforcement par croix de Saint André


Le contreventement des plans horizontaux par des bracons permet
de transmettre et de mieux répartir les actions latérales subies par
la construction sur les éléments de contreventement vertical.
Ceux-ci doivent résister aux efforts horizontaux dans leur plan à
chaque niveau de la construction et assurer la descente des charges
dynamiques vers les fondations.

Renforcement par bracons équipés de dispositifs de


dissipation d’énergie
2 La solution Freyssinet consiste à conjuguer les contreventements
complémentaires et des dispositifs parasismiques Transpec™ FVD.
Ces appareils de dissipation d’énergie à fluide visqueux ont une forte
capacité d’amortissement et sont particulièrement efficaces même
sur de très faibles courses. Leur capacité d’amortissement compense
l’augmentation de raideur apportée par l’ajout de contreventements.

Renforcement par bracons équipés de dispositifs


d’amortissement à hystérésis
Lorsqu’un bâtiment multi-étages est équipé de contreventements
additionnels sur l’ensemble de sa hauteur, les bracons fonctionnant
en parallèle doivent opposer la même force quels que soient leurs
mouvements respectifs.
Freyssinet propose des bracons équipés de dispositifs d’amortisse-
ment à hystérésis et d’un système de rigidification progressive en
zone de fonctionnement post-élastique, permettant d’égaliser les
efforts dans les bracons.

Les solutions de renforcement des fondations


Lorsque le système de fondation servant à transmettre les efforts
verticaux et horizontaux du bâtiment au sol s’avère insuffisant, il
3 est possible d’envisager son renforcement par une reprise en sous-
oeuvre :
a p ar renforcement des semelles, par liaisonnement des barrettes
ou pieux par des longrines en béton armé, ou par des systèmes
buton-tirant précontraint ;
a par micro-pieux Freyssinet, même dans des espaces très confinés
grâce à des équipements de forage de dimensions réduites ;
a p ar tirants d’ancrage lorsque la masse de la structure est insuffi-
sante pour assurer sa stabilité.

1-C  ontreventement par ajout de croix de Saint André


2 - B racons équipés d’amortisseurs hydrauliques
3-D  étail d’un amortisseur hydraulique monté sur un bracon

7
R I 7 - 11/12
Accroître la ductilité de la structure
1 Accroître
la Isoler
résistance

Accroître
Dissiper la
ductilité

L’accroissement de la ductilité de la structure est obtenu en


renforçant les noeuds travaillant dans le domaine élastique mais
présentant des fragilités et en confinant les zones de rotules
plastiques.

Renforcement des noeuds


Afin de pallier les insuffisances de ferraillage ou les défauts de
conception des noeuds poteau-poutre (manque d’armatures trans-
versales de confinement), un renforcement des noeuds peut être
réalisé par des cerces de renforcement réalisées au moyen de
bandes en fibres de carbone Foreva® TFC, d’armatures de renfort en
2 engravure ou de béton projeté voie sèche Foreva® Shotcrete.

Confinement des rotules plastiques


Le confinement des zones de rotules plastiques est avantageusement
renforcé par application d’un renfort composite en tissu de fibres de
carbone Foreva® TFC.

Chemisage de colonnes
La ductilité des poteaux en béton armé des structures à portique
peut être accrue sans augmenter leurs raideurs par chemisage de
confinement au moyen de bandes de renfort en fibres de carbone
Foreva® TFC. Pour les sections de grandes dimensions, les bandes de
renfort sont avantageusement ancrées au parement au moyen des
mèches d’ancrage en fibres de carbone Foreva® WFC 100.

Renforcement de poteaux d’angle


En raison des efforts de cisaillement horizontaux qu’ils doivent
3 équilibrer et de la faible charge verticale qu’ils reçoivent, les poteaux
d’angle sont les plus vulnérables. Les extrémités des poteaux peuvent
être renforcées au moyen de bandes en fibres de carbone Foreva® TFC
ou par des armatures additionnelles de clouage.

1 - Confinement local de poteaux par renforts composites Foreva® TFC


2 & 3 - Renforcement des næuds poteau-poutre en façade par renforts composites
Foreva® TFC et mèches d’ancrage Foreva® WFC 300

8
R I 7 - 11/12
La garantie Freyssinet d’une prestation clé en main

Isoler la structure de sa fondation


1
Accroître
la Isoler
résistance

Accroître
Dissiper la
ductilité

Les appareils d’appui en élastomère fretté


La souplesse horizontale des appuis en élastomère fretté et leur
forte capacité de distorsion sous charge verticale leur permettent
d’isoler la structure des mouvements de la fondation. En raison de
leur élasticité, ces appuis recentrent l’ouvrage après séisme.
En complément, les isolateurs dynamiques peuvent aussi être
équipés d’une fonction amortissante pour dissiper une part de
l’énergie sismique. Ils sont alors soit constitués d’un matériau à
fort amortissement interne (type HDRB), soit munis d’un insert en
2
plomb (type LRB) qui s’écrouit sous distorsion. De tels appuis ne
nécessitent pas d’entretien et doivent être inspectés après séisme
de forte intensité.
Afin d’accroître la dissipation d’énergie à la liaison entre la struc-
ture et sa fondation, il est aussi possible de combiner l’isolation
dynamique et de limiter les déplacements avec des amortisseurs à
fluide visqueux Transpec™ FVD, permettant d’atteindre des co effi-
cients d’amortissement interne de plus de 50%.

Les appuis pendulaires


Les appuis pendulaires autorisent le déplacement de la structure
par rapport aux fondations en suivant une surface sphérique dont
le rayon détermine la fréquence propre de la structure isolée. Après
séisme, les appuis recentrent l’ouvrage.
En complément, le frottement du disque d’appui sur la surface de
glissement dissipe une partie de l’énergie sismique.
3

1 - Isolateur en élastomère fretté en cours d’installation


2 - Amortisseur Transpec™ FVD
3 - Appui pendulaire
4 - Essai de distorsion dynamique sur un appui en élastomère fretté

9
R I 7 - 11/12
Isoler la structure de sa fondation
1
Accroître
la Isoler
résistance

Accroître
Dissiper la
ductilité

Insertion des isolateurs dynamiques


Afin de loger les isolateurs dynamiques sous le plancher du bâtiment,
et à défaut de pouvoir surélever la structure de façon permanente, il est
nécessaire de réaliser des aménagements spécifiques pour insérer et
mettre en charge les isolateurs dynamiques :
a recréer des logements entre les murs et le plancher ;
a couper les colonnes et insérer les isolateurs.
Freyssinet met en place des structures temporaires pour décharger
les zones à traiter sans les déstabiliser, réalise les logements et les
2 sciages, renforce localement les éléments structuraux, met en place
les dispositifs d’isolation sismique, puis réalise leur mise en charge par
un vérinage précis de la structure au moyen d’équipements spécialisés.

Réalisation d’un contreventement horizontal


Le bâtiment isolé peut parfois nécessiter le contreventement en plan
des colonnes, voire la réalisation d’un plancher suffisamment rigide et
résistant, pour uniformiser les déplacements à la base.

1 - Brêlage des poutres métalliques par barres de précontrainte et déchargement


de la colonne par vérinage
2 - Sciage de la colonne
3 - Ferraillage et bétonnage des plinthes, insertion des appuis et matage. Remise
en charge de la colonne par descente des vérins
4 - Vue du bâtiment isolé avant remise en service

3 4

10
R I 7 - 11/12
La garantie Freyssinet d’une prestation clé en main

Ingénierie spécialisée
1
Inspections et sondages
Le choix optimal de la solution de renforcement et/ou de réparation
n’est possible qu’après un diagnostic précis permettant de connaître la
résistance du bâtiment existant ou sa capacité résiduelle après séisme.
Sur demande du Maître d’Ouvrage, Freyssinet peut prendre en charge
l’établissement du diagnostic sismique, qui se décline dans quatre
domaines :
a La structure (géométrie & masses réelles, ferraillages, chargements,
matériaux, irrégularités, fragilités) ;
a Le sol (nature, impédances dynamiques, risques de liquéfaction) ;
a La sismologie sur le site (caractérisation de l’action sismique, effet de
site, spectre spécifique) ;
a L’environnement (interaction avec des ouvrages existants).

Modélisation numérique avancée


De par leur conception architecturale, les bâtiments nécessitent sou-
vent une modélisation numérique complexe pour réussir à appréhen-
2
der leur comportement sous séisme.
Freyssinet met à disposition du Maître d’Ouvrage son ingénierie spé-
cialisée dans l’analyse numérique. Celle-ci développe ses propres
logiciels de modélisation de structures afin d’étudier avec rapidité et
fiabilité les ouvrages aux formes les plus irrégulières, avant et après
renforcement.
Maîtrisant la modélisation numérique des non-linéarités inélastiques
et des dispositifs de protection sismique, cette ingénierie est en me-
sure de réaliser l’étude dynamique du bâtiment renforcé selon des
méthodes simplifiées ou complexes.

1 - Étude du comportement sous séisme d’un ensemble de bâtiments


2 - Modélisation de l’isolation dynamique des parties haute et basse (enterrée) d’un
bâtiment
3 - Analyse locale des contraintes induites par les effets du séisme

11
R I 7 - 11/12
Plus de 60 implantations à travers le monde
AMÉRIQUES • Argentine • Brésil • Canada • Chili • Colombie • États-Unis • Mexique • Panama • Salvador • Venezuela •
EUROPE • Belgique • Bulgarie • Danemark • Espagne • Estonie • France • Hongrie • Irlande • Islande • Lettonie • Lituanie • Luxembourg • Macédoine •
Norvège • Pays-Bas • Pologne • Portugal • République Tchèque • Roumanie • Royaume-Uni • Russie • Serbie • Slovénie • Suède • Suisse • Turquie •
AFRIQUE ET MOYEN ORIENT • Abu Dhabi • Afrique du Sud • Algérie • Arabie Saoudite • Dubaï • Égypte • Jordanie • Koweït • Maroc • Oman •
Qatar • Sharja • Tunisie • ASIE • Corée du Sud • Hong Kong • Inde • Indonésie • Japon • Macau • Malaisie • Pakistan • Philippines • Singapour •
Thaïlande • Taïwan • Vietnam • OCÉANIE • Australie • Nouvelle Zélande

www.freyssinet.com

Retrouvez-nous sur :

© 2012 Freyssinet - Les textes, photos et autres informations contenus dans le présent catalogue sont la propriété de la société Freyssinet.
Toute reproduction, représentation ou autre usage sans le consentement préalable de la société Freyssinet est illicite. - Foreva® et Transpec™ sont des marques déposées par la société Freyssinet.
La société Freyssinet encourage l’utilisation des pâtes à papier issues de la gestion durable des forêts. Le papier de ce catalogue a été certifié selon les règles très strictes du programme de reconnaissance des certifications forestières PEFC (Program for the Endorsement of Forest Certification).
Édition : 11/2012 - R I 7 - Imprimé en France

Vous aimerez peut-être aussi