Vous êtes sur la page 1sur 16

(2017)





La médiation et la Résumé
conciliation en droit
La consécration, par le décret 2014-1653, de la

sénégalais : libres médiation et de la conciliation en droit


sénégalais est quelque peu tardive, mais elle
vient en complément de la réglementation déjà
propos sur un texte existante sur l’arbitrage. Désormais, en
combinant le droit de l’Organisation pour
réglementaire l’harmonisation en Afrique du droit des affaires
(OHADA) avec le nouveau texte sénégalais, les
J. Jean-Louis Corréa ∗
modes alternatifs de règlement des conflits
trouvent un ancrage légal solide. Cependant, les
mérites ainsi vantés ne doivent pas cacher les
quelques imprécisions et renoncements
Table des matières
principiels que laisse entrevoir le texte du décret.

Introduction
1. La médiation et la conciliation en droit
sénégalais : l’idéel
1.1 L’organisation générale de la médiation et de la
conciliation
1.1.1 Les principes organisationnels
1.1.2 Les organes opérationnels
1.2 Les personnes impliquées : le médiateur et le
conciliateur
1.2.1 La désignation du médiateur ou du conciliateur
1.2.2 La mission du médiateur ou du conciliateur
2. La médiation et la conciliation en droit
sénégalais : l’idéal
2.1 La redéfinition du champ d’application rationae
materiae
2.1.1 La définition nébuleuse du champ d’application
rationae materiae
2.1.2 La nécessité de préciser les différends
susceptibles d’être soumis à la médiation ou à la
conciliation
2.2 L’unification du droit de la médiation et de
la conciliation
2.2.1 L’unification des organes de médiation et de
conciliation
2.2.2 L’unification du règlement de procédure


L’auteur tient à remercier ses assistants de recherche MM. Lamine BADJI et Ismaël DIATTA. La forme orale de la

communication a été globalement maintenue.

Page 1 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2




1. Introduction Mais celle-ci prend les contours et les
Honoré de Balzac disait « Un mauvais textures des catégories juridiques issues
arrangement vaut mieux qu’un bon de la Common Law. Ainsi, le
procès ». Cet aphorisme, qui peut paraitre développement des procédés extra-
exagéré, démesuré, trouve aujourd’hui judiciaires de règlement des différends
tout son sens dans un contexte d’affaires, leur actualité ne sont que
d’évitement du juge étatique et de l’illustration d’un monde dominé par la
promotion de la justice privée. La pensée néo-libérale et ses catégories
médiatisation de l’État, c’est-à-dire son juridiques intrinsèques.
éloignement de la sphère de production Dans ce contexte, l’adoption par le Sénégal
normative qui a comme corollaire son d’une nouvelle réglementation sur le droit
émasculation, se traduit par une norme de la médiation et de la conciliation ne
juridique se caractérisant par le flou, le saurait surprendre. Le décret n° 2014-
mou et le doux, pour reprendre les mots 16534 du 24 décembre 2014 dont nous
de Catherine Thibierge1. tenterons la glose et l’exégèse des
L’émergence des pouvoirs privés dispositions saillantes est une sorte de
économiques, qui ont quelque peu parachèvement de l’organisation de la
supplanté les pouvoirs publics dans leurs justice privée au Sénégal.
fonctions régaliennes de production et de S’il faut se réjouir de l’adoption d’un texte
sanction de la norme, a entrainé l’éviction qui, comme l’annonce l’exposé des motifs,
de l’État et de ses démembrements de la contribue à « l’instauration d’un climat
sanction de la violation de la règle de des affaires favorable à l’investissement à
droit 2 . Un tel constat se manifeste à travers un environnement juridique et
travers une privatisation du contentieux judiciaire des affaires sûr et efficace » il ne
des affaires avec le développement des serait pas inutile de faire ressortir les
codes de conduite, de l’arbitrage, de la mérites et démérites d’une telle
médiation et de la conciliation. À entreprise. À parcourir le texte, on est
reprendre Balzac, les milieux d’affaires saisi par plusieurs sentiments
préfèrent un arrangement, c’est à dire une satisfactoires. D’abord, un sentiment très
convention tendant à régler une situation théorique de voir le Sénégal se doter d’un
juridique. texte sur la médiation et la conciliation.
Cette description de la privatisation du Ensuite, un sentiment plus pratique de
contentieux des affaires s’inscrit dans une voir les pouvoirs publics répondre à un
perspective unitaire dictée, voire imposée, impérieux besoin de célérité, de rapidité
par la mondialisation de l’économie. Mais et de confidentialité des hommes
qui dit mondialisation de l’économie doit d’affaires. En effet, le décret 2014-1653
penser aussi la mondialisation du droit3. est essentiellement destiné à la médiation
et à la conciliation des différends

1 Catherine THIBIERGE, « Le droit souple : réflexion
d’affaires, même si le texte semble ne pas
sur les textures du droit », (2003) RTD civ. 599. vouloir se prêter à une interprétation
2 Jacques CHEVALLIER, « La gouvernance, un
nouveau paradigme ? » (2003) 105-106 Rev.
française d’adm. pub. 203-217. Albert MORAND (dir.), Le droit saisi par la
3 Mireille DELMAS-MARTY, « Mondialisation du mondialisation, Bruxelles, Bruylant, 2001.
droit » ; Jacques CHEVALLIER, « Mondialisation du 4 Décret 2014-1653 du 24 décembre 2014 relatif à

droit ou droit de la mondialisation », dans Charles- la médiation et à la conciliation.

Page 2 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



aussi restrictive. Une telle option est qui en excluent l’arbitrage se fondent sur
d’ailleurs critiquable si l’on sait que le caractère contraignant de la sentence
l’Afrique est une terre ancestrale de arbitrale contrairement à l’accord de
pratique de la médiation et de la médiation et à l’accord de conciliation,
conciliation avec le symbole fort de l’arbre proposé aux parties. Au sens du décret, la
à palabre, elles seraient d’ailleurs une médiation est tout processus consensuel
caractéristique essentielle du droit et structuré par lequel un tiers dit
traditionnel qui a offert une résistance médiateur aide les parties à trouver un
victorieuse au droit moderne 5 . Mais le accord, dit accord de médiation, en vue de
texte du décret semble ne chercher à la résolution amiable de leur différend.
contenter que les hommes d’affaires, le Quant à la conciliation, il s’agit d’un
quidam attendra, pour prendre son mal processus consensuel ou structuré par
en patience, il se contentera de la justice lequel deux ou plusieurs parties tentent, à
de proximité promue par les Maisons de l’appui des propositions et avis d’un tiers
justice installées sur l’essentiel du dit conciliateur, de parvenir à un accord,
territoire national. dit accord de conciliation, en vue de la
En adoptant ce décret, le Sénégal s’engage résolution amiable de leur différend7. À
dans la voie de la promotion des s’en tenir à ces définitions, il n’existerait
techniques d’évitement du juge étatique qu’une différence de degrés entre la
auxquelles participent les modes médiation et la conciliation résidant dans
alternatifs de règlement des conflits la participation plus active du tiers dans la
(MARC). Ces derniers concernent, conciliation que dans la médiation. Mais
restrictivement, la médiation, la dans les deux cas, le tiers aide les parties à
conciliation, la transaction, à l’exception trancher non pas un conflit encore moins
de l’arbitrage 6 défini comme un mode un litige mais seulement un différend,
conventionnel de règlement d’un c’est-à-dire « toute contestation entre
différend par des arbitres investis d’un deux ou plusieurs personnes provenant
pouvoir juridictionnel ou contraignant par d’avis ou d’intérêts différents8. »
les parties pour trancher un litige bien En faisant fi des querelles
déterminé. En effet, la doctrine est doctrinales sur la portée véritable des
partagée sur le contenu des MARC, ceux MARC, remarquons que leur avènement et
leur actualité sont la manifestation de
phénomènes plus denses dont les plus
5 Michel ALLIOT, Les résistances traditionnelles au significatifs ont trait, d’une part, à nos
droit moderne dans les Etats d’Afrique
francophones et à Madagascar. Etudes de droit
systèmes judiciaires africains peu
africain et de droit malgache, Paris, Cujas, 1965 ; efficients et efficaces, d’autre part, à une
cité par Youssoupha NDIAYE, Divorce et séparation déjuridicisation, une désétatisation
de corps, Dakar, NEA, 1979, p. 79. partant une privatisation du contentieux
6 Contrairement à la conception française, la
des affaires. La déjudiciarisation du
conception belge et suisse, à laquelle nous nous
attachons, ne considère pas l’arbitrage comme un
contentieux des affaires a pris forme
mode alternatif de règlement des différends en d’abord avec l’adoption d’une série de
raison du caractère obligatoire de la sentence décrets portant sur l’arbitrage datant,
arbitrale. Ce trait caractéristique est partagé avec pour la plupart, de l’année 1998. Mais
la décision étatique. Voir : Jean-François
POUDRET et Sébastien BESSON, Droit comparé de
l’arbitrage international, Zurich, Schulthess Verlag, 7 Voir l’article 1er du décret 2014-1653.

2002, p. 1190. 8 Ibid.

Page 3 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



depuis l’avènement de l’Organisation pour Dès lors, la médiation et la conciliation
l’harmonisation en Afrique du droit des entre l’idéel (I) et l’idéal (II) tels seront les
affaires (OHADA), une pléiade de textes a deux axes de notre contribution.
été adoptée. Il s’agit du titre IV du Traité
OHADA portant sur l’arbitrage et de l’Acte 1. La médiation et la conciliation en
uniforme sur le droit de l’arbitrage. Ce droit sénégalais : l’idéel
droit matériel consacrant respectivement Le texte du décret procède à une
l’arbitrage institutionnel CCJA et valant lex organisation générale de la médiation et
arbitri pour les arbitrages dont le siège du de la conciliation (1.1) qui permet de
tribunal arbitral se trouve dans l’un des révéler le rôle des personnes impliquées
Etats parties de l’OHADA est complété par (1.2).
le règlement de procédure de la CCJA.
D’un point de vue très théorique, le décret 1.1 L’organisation générale de la
2014-1653, avec les organes qu’il crée, médiation et de la conciliation
traduit une passion du droit 9 et des La médiation et la conciliation sont
institutions de la part des autorités fondées sur des principes
étatiques. Autrement, comment organisationnels (1) et des organes
comprendre ces nouveaux textes et ces opérationnels (2).
nouvelles institutions venant se
juxtaposer à d’autres déjà existant. Un 1.1.1 Les principes organisationnels
effort de rationalisation est ici possible ne Plusieurs principes fondent la médiation
remettant pas en cause la pertinence ni et la conciliation en droit sénégalais.
l’acuité des problèmes et des instruments L’autonomie de la volonté 11 , la
chargés de les prendre en charge. De peu, confidentialité 12 , l’indépendance, la
on peut faire de tout, mais aussi rien10. neutralité et l’impartialité des médiateurs
Avec le décret 2014-1653, la charpente de et conciliateurs13.
l’œuvre d’évitement du juge est solide La médiation et la conciliation trouvent un
parce que bien pensée et construite. Après fondement très théorique dans
avoir façonné l’arbitrage, c’est au tour de l’autonomie de la volonté des parties. En
la médiation et de la conciliation d’être effet, celles-ci peuvent décider librement
pensée. Mais on doit se poser la question de soumettre leur litige au règlement
de savoir si l’idée de la médiation et de la amiable de personnes tierces. Mais il est
conciliation que reflète le texte est curieux de voir dans un texte de loi une
conforme aux attentes en la matière, est- référence à un principe aussi théorique
ce l’idéal dans un contexte africain et que mythique comme l’autonomie de la
sénégalais ? À lire le texte, la raison volonté. En matière contractuelle, E.
tangue entre ce qui est proclamé et ce qui Gounot14, G. Rouhette15, E. Savaux16, ont
devrait l’être, ce qui est dit et qui devrait
être dit autrement, ce qui est fait et qui
11 Article 4 du décret 2014-1653.
n’aurait pas dû être fait. 12 Article 5 du décret 2014-1653.

13 Article 6 du décret 2014-1653.


9 Jean CARBONNIER, Droit et passion du droit sous la 14 Emmanuel GOUNOT, Le principe de l’autonomie de

Vème République, Paris, Flammarion, 2008, p. 276. la volonté, Contribution à l’étude critique de
10 Jean CARBONNIER, « Vers le degré zéro du droit : l’individualisme juridique, Paris, Rousseau, 1912.
De peu, de tout, de rien », p. 84-92, dans Flexible 15 Georges ROUHETTE, Contribution à l’étude critique

droit. Pour une sociologie du droit sans rigueur, 10e de la notion de contrat, thèse de doctorat, Paris,
édition, Paris, L.G.D.J., 2014, p. 493. 1965.

Page 4 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



fini de démontrer en quoi cette théorie droit de la responsabilité civile17, que le
faussement présentée comme étant médiateur ou le conciliateur qui viole son
kantienne avait eu pour effet de pervertir obligation de confidentialité engage sa
le fondement du contrat. Il semblerait responsabilité civile.
qu’au lieu d’autonomie de la volonté, le Le troisième fondement principiel de la
législateur aurait meilleure idée de parler médiation et de la conciliation est
de la liberté des parties, qui en est une des l’indépendance, la neutralité et
illustrations. l’impartialité du médiateur ou
La confidentialité est aussi un des conciliateur. L’article 6 du décret affirme
fondements principiels de la médiation et que « le médiateur ou le conciliateur doit
de la conciliation. Étant une justice privée être indépendant, neutre et impartial à
loin des exigences légales de publicité des l’égard des parties ». Ainsi le médiateur ou
débats, parce que la justice est rendue au conciliateur doit faire une déclaration
nom du peuple, la médiation et la d’indépendance, de neutralité et
conciliation mettent en exergue d’impartialité avant d’entrer en fonction.
l’obligation de confidentialité. Elle a un Ces exigences-là sont au cœur de tous les
champ d’application très large. Il s’agit modes privés de résolution des différends,
d’abord de la protection des documents que deviendrait la médiation ou
utilisés lors d’une procédure de médiation conciliation sans le respect de ces
ou de conciliation. Ils ne peuvent pas être standards ?
utilisés dans une autre procédure En arbitrage international, ces exigences
(judiciaire ou arbitrale) à des fins de prennent la dénomination générale
preuve. Le médiateur et le conciliateur d’obligation de révélation. Elle a
sont soumis aussi à l’obligation de également pour fonction de préserver la
confidentialité. Ils ne peuvent faire état, confiance légitime des parties dans
sauf accord des parties, des éléments l'indépendance des arbitres. D'une part,
concernant le dossier tels que la volonté l'arbitre doit révéler les faits susceptibles
de recourir à la médiation et à la de créer dans l'esprit des parties un doute
conciliation, l’existence de celle-ci, les sur son indépendance. Le juge
déclarations et aveux faits par une partie sanctionnera tout silence gardé sur de tels
lors de la procédure etc. faits au titre de la violation de l'obligation
Le législateur sanctionne la violation de de révélation. D'autre part, si le fait est
l’obligation de confidentialité par l’octroi révélé, il appartient au juge d'appui ou à
de dommages et intérêts à la partie qui en l'institution d'arbitrage, saisi par la partie
est victime. En effet, même s’il pèse sur le prise de doute, de vérifier si ce fait justifie
médiateur et le conciliateur une obligation la récusation de l'arbitre 18 . Le texte
de confidentialité, la sanction de la sénégalais aurait pu s’approprier cette
violation de cette obligation n’est pas évolution notionnelle19 en l’appliquant à
expressément prévue par le texte du la médiation et à la conciliation.
décret. Mais on peut affirmer, en se
fondant sur les principes généraux du 17 Article 118 COCC.
18 Eric LOQUIN, « L'obligation de révélation de
l'arbitre : que doit-il révéler ? » (2003) RTD com.
16 Eric SAVAUX, La notion de théorie générale, son 481.
application en droit des contrats Théorie générale 19 Jérôme ORTSCHEIDT et Christophe SERAGLINI,

du contrat et théorie générale des contrats spéciaux, « Droit de l’arbitrage » dans La Semaine Juridique,
Les Petites Affiches, 28 novembre 2012 n° 238, p. 4. Ed. G. n° 30-35, 25 juillet 2016, doctr. 900 ; Daniel

Page 5 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



1.1.2 Les organes opérationnels médiation et de conciliation habilités par
Le décret crée principalement un organe : les pouvoirs publics, un économiste, un
le Comité national de médiation et de administrateur de société, un
conciliation, placé sous l’autorité du représentant des Universités, un
ministre de la justice. Le CNMC est représentant de la chambre des notaires,
administré par un secrétaire exécutif et un représentant de l’ordre des avocats21.
supervisé par un Conseil de direction. Les membres sont désignés par le
S’agissant d’abord du Comité national de ministre de la justice suite à une
médiation, il a plusieurs attributions dont proposition motivée de leurs corps
les plus remarquables sont la fixation de respectifs pour un mandat de trois ans
la procédure d’agrément ou de retrait renouvelable une fois. Le président du
définitif du titre de médiateur et de Comité est choisi parmi les membres et
conciliateur ; établir la liste des nommé par le ministre de la justice. Les
médiateurs et des conciliateurs ; formuler membres et le président perçoivent une
des recommandations sur les matières indemnité de session.
objet de médiation et de conciliation ; il Ces différents organes sont au service de
établit son règlement de médiation et de la médiation et de la conciliation pour ne
conciliation ; un manuel de procédure ; un pas dire au service du médiateur et du
règlement intérieur et une charte du conciliateur, les personnes impliquées
médiateur et du conciliateur, entre autres dans le processus, à côté des parties.
attributions20.
L’administration du Comité national de 1.2 Les personnes impliquées : le
médiation et de conciliation est assurée médiateur et le conciliateur
par un secrétaire exécutif. Ce dernier, Deux éléments vont ici retenir notre
assisté par un personnel qu’il choisit, est attention. Il s’agit de la désignation (1) et
nommé, sur proposition du CNMC, par le de la mission (2) du médiateur ou du
ministre de la justice. Le secrétaire conciliateur.
exécutif à plusieurs fonctions : recevoir
les demandes de nomination des 1.2.1 La désignation du médiateur ou
médiateurs et conciliateurs ; proposer des du conciliateur
médiateurs et conciliateurs aux parties ; En la matière, il faut distinguer selon qu’il
s’assurer du bon déroulement des s’agisse d’une médiation ou d’une
procédures de médiation et de conciliation extrajudiciaire ou judiciaire.
conciliation ; en plus des tâches Dans le cas de la médiation ou de la
administratives attendues de tout organe conciliation extrajudiciaire, deux cas de
administratif classique. figures doivent être relevés. La médiation
La supervision du secrétaire exécutif est ou la conciliation ad hoc, la médiation ou
assurée par le Comité de direction, organe la conciliation institutionnelle. Dans le
à la composition hétéroclite de onze (11) premier cas, les parties sont libres de
membres dont deux magistrats, deux choisir, comme dans les procédures
représentants du secteur privé, deux arbitrales, le médiateur ou le conciliateur.
représentants des organismes de Toute personne de leur choix peut officier
comme médiateur ou conciliateur, à
condition, cependant, de respecter
COHEN, « Indépendance des arbitres et conflits
d'intérêts », (2011) Rev. arb. 611.
20 Article 10. 21 Article 12.

Page 6 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



certaines conditions générales22. Il s’agit 1.2.2 La mission du médiateur ou du
de la capacité civile, de l’absence conciliateur
d’interdiction pénale, mais surtout avoir Le médiateur ou le conciliateur aide les
la qualification requise pour le type de parties à trouver une solution amiable à
différend en question, présenter des leur différend. Le médiateur a un rôle
garanties d’indépendance, de neutralité et moins actif que le conciliateur, qui lui peut
d’impartialité. faire des propositions et émettre un avis
Un léger vent de dirigisme est perceptible sur le conflit, suggérer une solution afin
dans la nomination du médiateur ou du de faciliter la conclusion d’un accord de
conciliateur ad hoc, procédé, qui, comparé conciliation. Mais dans les deux cas, ils
à ce qui se fait en matière d’arbitrage doivent aider les parties à trouver des
international, est hors du temps. La solutions conformes à l’ordre public et
médiation ou la conciliation ad hoc devrait aux bonnes mœurs. Pour ce faire, ils
être laissée à l’entière liberté des parties. doivent être objectif, avoir le sens de
C’est leur différend, libre à elles de choisir l’équité et de la justice.
qui leur convient et d’assumer le résultat Il n’est pas ici question de droit applicable
de la médiation ou de la conciliation. parce que le médiateur ou conciliateur
Une telle position serait indéfendable n’est pas, comme l’arbitre, un juge privé,
lorsqu’il s’agit d’une médiation ou d’une c’est un facilitateur qui veille à ce que
conciliation institutionnelle. Dans ce cas, l’accord trouvé par les parties soit fondé
les parties choisiront le médiateur ou le en droit ou ex aequo et bono. L’accord doit
conciliateur sur la liste des médiateurs et aussi être conforme à l’ordre public et aux
conciliateur tenue par l’institution les bonnes mœurs. Il agit ici en véritable
accueillant. amiable compositeur.
Dans le cas de la médiation ou de la Donner pour mission à un médiateur ou
conciliation judiciaire, le juge compétent un conciliateur de résoudre les litiges qui
nomme un médiateur ou un conciliateur découlent ou qui s’inscrivent dans des
agrée par le Comité national de médiation relations conflictuelles ouvre la voie à une
ou de conciliation. Ils peuvent être choisis solution de pacification. Le médiateur ou
par les parties ou choisis d’office par le le conciliateur « doit chercher la solution
juge. Le nombre de médiateur ou de pour l’avenir ; il ne s’agit pas de trancher
conciliateur est limité à un (1) parce que un problème passé, mais d’en résoudre un
contrairement à l’arbitrage, le médiateur soulevé entre personnes qui doivent
et conciliateur ne rendent pas une continuer à vivre ensemble »23. En vérité,
sentence contraignante. le médiateur ou le conciliateur règle
Exceptionnellement, cependant, en raison moins qu’il ne fait disparaitre une
de la complexité de l’affaire, ils peuvent situation conflictuelle en rétablissant un
être deux ou plusieurs. dialogue rompu entre les parties24 ; il est
Les conditions de nomination et de un tiers qui n’est pas concerné par le
sélection du médiateur ou du conciliateur différend, mais peut communiquer avec
sont clairement définies de même que les
missions qu’il va devoir assumer.
23 Béatrice GORCHS, « La conciliation comme
« enjeu » dans la transformation du système
judiciaire », (2006) 62 Droit et Société 244.
24 Etienne LEROY, « La médiation mode d’emploi »,
22 Article 16 du décret 2014-1653. (1995) 29 Droit et Société 41 et 42.

Page 7 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



les protagonistes en établissant les tout différend, quelle que soit la matière26
conditions et les moyens d’un dialogue et quelle qu’en soit la source27 peut faire
pour parvenir à un accord sur les points l’objet de médiation ou de conciliation. De
de désaccord. lege lata, l’on ne saurait, sans trahir la
Dans son organisation, la médiation et la lettre du texte, circonscrire le champ
conciliation reflètent l’idée claire que le d’application du décret à quelques
législateur se fait des modes de règlement matières seulement. Par conséquent, tous
des conflits. Mais en plus ou au-delà de les différends que ce soit en matière civile,
l’idée, un idéal doit être poursuivi. commerciale et financière, en matière de
relation individuelle de travail, en matière
2. La médiation et la conciliation en de divorce, de filiation, de succession, en
droit sénégalais : l’idéal matière pénale pourraient être soumis à
L’organisation de la médiation et de la la médiation ou à la conciliation.
conciliation souffre d’une définition trop Une telle conception heurte de front le
ambitieuse de son champ d’application principe général selon lequel les MARC28
rationae materiae (2.1) mais aussi d’une ne sont admis que dans les matières où les
absence de volonté d’unification définitive individus ont la libre disposition de leurs
de la médiation et de la conciliation au droits. Il existe en effet des matières qui
Sénégal (2.2). relèvent des lois de police dont le
règlement des différends ne peut en
2.1 La redéfinition du champ aucun cas être laissé au bon vouloir des
d’application rationae materiae parties. La mise en œuvre de ce principe
Telle qu’envisagée par le décret, la aboutirait, logiquement, à l’éviction de
médiation ou la conciliation s’applique à certaines matières. L’usage de
toutes les matières (2.1.1). Si la
formulation peut avoir le mérite de 26 Il n’existe donc aucune restriction quant au
prendre en compte la variété des caractère civil ou commercial du différend. En
différends pouvant être soumis à la outre, aucune distinction n'est clairement faite
médiation ou à la conciliation, elle ne entre arbitrage interne et international. Voir :
Gaston KENFACK DOUAJNI ; Christophe IMHOOS,
répond pas des objectifs visés par le L'acte uniforme sur le droit de l'arbitrage dans le
décret, d’où la nécessité de définir de cadre du Traité de l'organisation pour
façon précise les différends pouvant faire l'harmonisation en Afrique du droit des affaires
l’objet de médiation ou de conciliation (OHADA), en ligne : www.ohada.com.
27 La formule de l’article 3 al. 1 manifeste une
(2.1.2).
totale indifférence quant à la source du différend.
Ce dernier, qu’il trouve sa source dans un acte
2.1.1 La définition nébuleuse du champ juridique ou dans un fait juridique impliquant la
d’application rationae materiae responsabilité de son auteur, peut être soumis à la
Aux termes de l’article 3 al. 1er 25 « sauf médiation ou à la conciliation ; il suffit que les
dispositions contraires, tout différend parties décident de soumettre leur différends (déjà
né ou à naitre) à un médiateur ou un conciliateur)
peut faire l’objet de médiation ou de 28 Le recours à ces modes de règlement des
conciliation ». À en croire la formule de différends par voie de convention suppose que les
cette disposition, on a l’impression que parties aient la libre disposition de leurs droits.
Voir : Charles JARROSSON, « Les modes alternatifs de
règlement des différends. Présentation générale »,
25 Il
s’agit de l’article 3 du décret n°2014-1653 (1997) 49-2 Revue internationale de droit comparé
relatif au champ d’application rationae materiae 325-345.
de la médiation et de la conciliation.

Page 8 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



l’expression « sauf dispositions par le Procureur de la république32 et la
contraires » trouve alors tout son sens. Il procédure conforme aux conditions fixées
s’agit, en effet, de l’ensemble des règles et par le Code de procédure pénale33.
principes qui interdisent ou qui font Il en est de même de la matière sociale.
obstacle au recours à la médiation ou à la Précisons d’emblée que le recours à
conciliation dans certaines matières. l’arbitrage dans ce domaine n’est pas
Il en est ainsi de la matière pénale qui possible. Mais autant la position est
constitue la matière de souveraineté29 par catégorique concernant l’arbitrage des
excellence. Le recours à une justice privée litiges individuels de travail, autant elle
dans ce domaine n’est en principe pas doit être nuancée lorsqu’il s’agit de la
possible ; le règlement des différends dans médiation et de la conciliation des mêmes
cette matière étant entièrement contrôlé litiges. Le principe est admis en droit
par le ministère public. Le recours à la sénégalais34 ; le véritable problème serait
médiation et à la conciliation ne peut donc plutôt le recours à un organe autre que le
pas relever de la volonté des parties, mais juge et l’inspecteur du travail pour le
de l’appréciation du magistrat 30 (du règlement amiable des différends.
parquet) en charge de l’affaire. Même s’il Relativement à la conciliation effectuée
existe d’autres institutions31 de médiation par le juge à l’occasion d’un conflit
et de conciliation en matière pénale, la individuel de travail, il s’agit plus d’une
mise en œuvre est entièrement contrôlée exigence procédurale 35 que d’un choix
délibéré des parties de recourir à la
conciliation. Le juge est tenu de tenter une
conciliation avant d’entamer la phase
29 Voir la Décision du Conseil constitutionnel n° contentieuse. C’est le même principe qui
3/C/93 du 16 décembre 1993, affaire n° 12/93 du
16/12/93.
s’applique en matière de divorce
30 Article 32 al. 3 du Code de procédure pénale du contentieux, la conciliation est un
Sénégal : préalable obligatoire36 qui s’impose aussi
« Le Procureur de la République peut, bien au juge qu’aux parties.
préalablement à la décision sur l’action En outre, le Code du travail prévoit, lors
publique, et avec l’accord des parties,
soumettre l’affaire à la médiation pénale
d’un différend individuel de travail, la
s’il apparaît qu’une telle mesure est possibilité de demander à l’inspecteur du
susceptible d’assurer la réparation du travail, à son délégué ou à son suppléant
dommage causé à la victime, mettre fin au de régler le différend à l’amiable 37 .
trouble résultant de l’infraction, et Cependant, est-il possible, en dehors des
contribuer au reclassement de l’auteur
(Loi n° 99-88 du 3 sept. 1999) ». Dans le
personnes visées par le législateur, de
même sens, l’article 10 du même texte confier le règlement amiable du différend
dispose que « Dans les localités où il
existe un cadi ou le cas échéant un cadis- 32 Art. 18 du décret no 2007-1253 du 23 octobre
suppléant, (…). Le tribunal peut renvoyer 2007 modifiant le décret no 99-1124 du 17
les parties devant le cadi ou le cadi novembre 1999.
suppléant aux fins de tentative de 33 Art. 14 du décret instituant les maisons de

conciliation. L’accord intervenu n’est justice au Sénégal.


exécutoire qu’après homologation rendue 34 Voir les articles L. 241 et L. 243 du Code du

en forme d’ordonnance par le juge ». travail du Sénégal (n° 97-17 du 1er Décembre
31 Il s’agit en l’occurrence des maisons de justice 1997).
instituées par le décret no 2007-1253 du 23 35 Art. L.243 CT.

octobre 2007 modifiant le décret no 99-1124 du 17 36 Art. 169 du Code la famille du Sénégal.

novembre 1999). 37 Art. L.241 CT.

Page 9 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



à d’autres organes ? La saisine de formulation du texte, de définir avec
l’inspecteur est certes volontaire, mais il précision les différends susceptibles
ne nous semble pas permis de recourir à d’être soumis à la médiation ou à la
d’autres organes ou à des particuliers conciliation.
pour le règlement amiable des litiges
individuels de travail. 2.1.2 La nécessité de préciser les
Quant à l’État et ses démembrements, il différends susceptibles d’être soumis à
convient d’abord de préciser que la médiation ou à la conciliation
l’implication de l’administration publique « Qui trop embrasse, mal étreint40 » dit-
n’est pas un critère suffisant pour écarter on. Plus qu’un simple dicton, cette
l’application des règles de droit privé. La expression « exprime » la nécessité de
prise en compte de la finalité poursuivie circonscrire le domaine d’intervention de
telle que résultant de la distinction entre l’individu pour une plus grande efficience
service public administratif et service et une efficacité avérée dans son action. Ce
public industriel et commercial serait besoin se fait davantage sentir lorsqu’il
déterminant de l’assujettissement des s’agit d’un domaine où le
différends impliquant l’administration à la dysfonctionnement du service public de la
médiation ou à la conciliation. Dès lors, justice a rendu nécessaire le recours aux
lorsque le critère de finalité renvoie à MARC. Même s’il résulte de la glose de
l’application des règles civiles ou l’article 3 al. 1er un semblant de
commerciales, le différend devrait délimitation du champ d’application
pouvoir être soumis à la médiation ou à la ratione materiae, la formule « tout
conciliation38. Par contre, s’il s’agit d’un différend » reflète une certaine générosité,
service public administratif, il résulte de pour ne pas dire une certaine paresse
l’article 1er de loi 91-14 du 11 février 1991 dans la détermination du champ
instituant un Médiateur de la République d’application du décret.
que la mission de médiation des L’histoire semble se répéter. Certes, le
réclamations concernant le contexte est différent, mais le législateur
fonctionnement des administrations de OHADA, relativement à l’Acte uniforme
l’Etat est entièrement dévolue au sur l’arbitrage, avait utilisé une formule
Médiateur de République39. semblable à celle du décret 2014-1653
En faisant une analyse par exclusion, le pour déterminer le champ d’application
champ d’application du décret se trouve rationae materiae de l’arbitrage 41 . Les
rétrécit telle une peau de chagrin. La critiques soulevées contre cette option
systématisation des matières des rédacteurs de l’acte uniforme
substantiellement soumise aux MARC trouvent toute leur pertinence dans notre
permet de limiter la portée de l’article 3 contexte. En effet, aucune précision n’a été
al.1 aux matières civiles, commerciales et
financières tel qu’il ressort des motifs du
40 Si on entreprend plusieurs choses à la fois on se
décret. Il appartient au législateur, afin disperse et on risque de ne rien mener à terme. Il
d’éviter toute contrariété dans la vaut mieux n’entreprendre qu’une chose et la
réussir. L'origine exacte de ce proverbe reste
38 C’est ce qui semble ressortir d’une lecture inconnue, mais on en trouve des traces dès le
combinée des alinéas 1 et 5 de l’article 3 du décret XIVème s.
n°2014-165338 du 24 décembre 2014. 41 Article 2 de de l'Acte Uniforme sur le droit de
39 Art. 1er Loi 91-14 du 11 février 1991 instituant l'arbitrage dans le cadre du Traité OHADA adopté
un Médiateur de la République. le 11 mars 1999 à Ouagadougou (Burkina Faso).

Page 10 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



faite quant aux matières arbitrales et morales de droit public peuvent être
quant aux personnes habilité à parties à une médiation ou conciliation. »
compromettre ; le seul critère Il est clair, que même si l’on peut
d’arbitrabilité étant la libre disposition déterminer, à travers une analyse
des droits 42 . Au-delà des critiques, la substantielle de l’article 3 al. 1er et 5, les
formule de l’article 2 al. 1er a le mérite matières susceptibles d’être soumises à la
d’avoir précisé le critère d’arbitrabilité médiation ou à la conciliation, les
des différends. A faire du droit comparé, le rédacteurs du décret aurait dû, à défaut
droit suisse43, retient comme critère de d’une énumération des matières, préciser
l’arbitrabilité, la patrimonialité du le critère (de patrimonialité par exemple)
différend. Cet exemple aurait valablement d’application. Cette démarche serait plus
pu inspirer le législateur. conforme à la volonté des pouvoirs
Pourtant, dans l’exposé des motifs, le publics de désengorger le service public
décret vise à accorder une place de la justice et de promouvoir les modes
importante à la médiation et à la alternatifs de règlement des différends.
conciliation dans les matières civiles Où l’on regrettera que le législateur se soit
commerciales et financières. L’objectif plus préoccupé de la promotion des
étant « d’accorder une plus grande investissements que de la nécessité
importance aux modes alternatifs de d’unifier le système de la médiation et de
règlement des différends qui privilégient le la conciliation.
règlement à l’amiable des différends» 44 .
Dès lors, on pourrait penser que le décret 2.2 L’unification du droit de la
vise à promouvoir la médiation et la médiation et de la conciliation
conciliation dans ces matières « afin À lire le décret, on a l’impression que les
d’améliorer l’environnement des affaires et initiateurs manquent d’ambition, si ce
de faire du Sénégal un pays attractif aux n’est qu’ils ont été pris par la volonté de
investissements ». Ainsi, il ressort des satisfaire la lubie des bailleurs de fonds.
motifs du décret une indication sur les Autrement, on ne saurait comprendre
types de différends que le décret entend comment les pouvoirs publics n’ont pas
soumettre à la médiation et à la pu profiter de cette aubaine pour
conciliation. procéder à une double unification des
Relativement au champ d’application organes de médiation ou de conciliation
rationae personae, il n’y a guère de (1) mais aussi des règlements de
difficultés. La recours à la médiation ou à procédure divers en la matière (2).
la conciliation dépend de la volonté des
parties, peu importe leur statut. L’alinéa 5 2.2.1 L’unification des organes de
de l’article 3 ne dispose-t-il pas que « Sauf médiation et de conciliation
dispositions contraires, les personnes Le développement et l’actualité relatifs
aux modes alternatifs de règlement des
conflits au Sénégal45- particulièrement la
42 Mayatta Ndiaye MBAYE, L'arbitrage OHADA : médiation et la conciliation-imposent de
réflexions critiques, mémoire, DEA de Droit privé, grands efforts de réflexion sur leur
Université Paris X (Nanterre), 2000-2001. cohérence, leur efficacité et leur efficience.
43 Art. 177 de la Loi fédérale suisse sur le Droit

international privé (LDIP).


44 C’est ce qui résulte de l’exposé des motifs du
décret n°2014-1653. 45 Voir l’article 10 du décret 2014-1653.

Page 11 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



Le texte du décret a la particularité pari de l’unification serait gagné dans
d’instituer un Comité national de l’usage de cette pratique ancestrale qu’est
médiation et de conciliation, placé sous la médiation50.
l’autorité du Ministre de la Justice et Outre le Médiateur de la République, le
investi de plusieurs missions. Ce nouvel décret de 2014 offrait l’opportunité d’une
organe dont la cohérence ne fait pas de mise en cohérence avec le n° 2007-1253
doute envisagée du point de vue relatif aux maisons de justice, à la
intrinsèque du décret, soulève néanmoins médiation et à la conciliation. Les maisons
des difficultés d’articulation avec les de justice ont compétence, entre autres,
institutions existant déjà. Il y a, par suite, pour accueillir des activités de médiation
une multitude d’organes intervenant en et de conciliation, notamment celles qui
matière règlement des différends, ce qui sont mises en œuvre à l’initiative des
ne milite point en faveur d’une cohérence parties, du Procureur de la République ou
des MARC. du juge, dans les conditions prévues aux
Dans ce contexte, le décret de 2014 se articles 32, 451, 570 du Code de
présentait comme une opportunité procédure pénale et 7, 7 bis, 7 ter, 21, 30
heureuse afin de procéder à une du Code de procédure civile 51 .
unification des organes de la médiation et Aujourd’hui, les statistiques élogieuses de
de la conciliation; les préoccupations du cas soumis et résolus par les soins des
moment exigeant qu’un minimum de maisons de justice sont édifiantes52. Dès
rationalité préside désormais aux lors, était-il nécessaire, à côté d’elles,
pratiques de la médiation et de la d’instituer d’autres organes intervenant
conciliation46. dans le cadre de la médiation et de la
En effet, en la matière, il eut été utile de conciliation ? Nous pensons qu’il aurait
penser l’articulation avec l’organe fallu renforcer les attributions et les
permanent de médiation qu’est le moyens des maisons de justice.
Médiateur de la République47. Ce dernier a À étudier les procédures pénale et civile
certes une compétence rationae materiae relativement à la médiation et la
bien définie 48 mais un renforcement de conciliation, elles révèlent la prise en
ses compétences aurait eu un effet plus compte exprès de ces dernières par le
méritoire que la dispersion des législateur. En effet, la médiation pénale
compétences à laquelle participe le décret est prévue et organisée par les
de 2014. Ce d’autant plus que ce texte
admet que les personnes morales de droit
personnes morales de droit public peuvent être
public puissent être parties à une parties à une médiation ou conciliation. »
médiation ou une conciliation49. Ainsi, le 50 E. LE ROY, préc., note 25, p. 3. L’auteur considère,

dans ses écrits, que la médiation est sinon le plus


vieux métier du monde au moins l’un des plus
46 Jacques FAGET, « La double vie de la médiation », anciennement pratiqués.
(1995) 29 Droit et Société 3, 25-38. 51 Sur ces compétences, voir l’article 2 (2 et 5) du
47 Loi no 99-04 du 29 janvier 1999, abrogeant et décret n° 2007-1253 relatif aux maisons de justice.
remplaçant la loi no 91-14 du 11 février 1991 52 Selon l’Agence de Presse Sénégalaise, 26 000

instituant le Médiateur de la République au dossiers ont été traités en 2015 par les maisons de
Sénégal. justice.
48 Voir l’article 1er alinéa 1 de la Loi 99-04 du 29 http://www.aps.sn/actualites/societe/justice/arti
janvier 1999 sur le Médiateur de la République. cle/les-maisons-de-justice-de-proximite-ont-
49 Le décret 2014-1665 à son article 3 in fine, traite-26-000-dossiers-de-mediation-en-2015-
dispose que « sauf dispositions contraires, les officiel, (consulté le 25 octobre 2016).

Page 12 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



dispositions des articles 32, 451 et 570 du juge social, en cas d’insuccès de la
Code de procédure pénale sénégalais. Le conciliation initiée devant l’inspecteur
Procureur de la République peut procéder régional du travail et dès réception du
lui-même à la médiation pénale ou dossier constitué sur le différend, doit
déléguer tout ou partie de la tâche à un citer les parties à comparaitre devant lui,
médiateur pénal tenu à une obligation de en conciliation, dans un délai qui ne peut
neutralité et de secret 53 . Sans prendre excéder douze jours 57 . Ou l’on constate
partie dans le débat doctrinal quant à la qu’en matière sociale, aussi l’inspecteur
qualification de la médiation pénale54, il du travail et de la sécurité sociale que le
serait d’une bonne administration de la juge social a des attributions légales en
justice d’en confier l’office à un autre matière de médiation des différends
organe que le Procureur de la République. individuels de travail.
Une reconsidération de son office en la Le droit OHADA, prévoit également des
matière consisterait à lui permettre de ne procédures de médiation dans deux
veiller que sur le respect par les disciplines que sont les procédures
médiateurs désignés de l’ordre public et collectives d’apurement du passif et.
des bonnes mœurs. S’agissant de l’Acte uniforme sur les
En matière civile, le Code de procédure procédures collectives d’apurement du
civile, en ses articles 7 et 30, organise la passif, l’article 5-1 prévoit une procédure
conciliation. Cette dernière peut être à de conciliation pour les personnes
l’initiative du juge ou des parties. La concernées qui connaissent des difficultés
conciliation est ou peut être, selon les cas, avérées ou prévisibles mais qui ne sont pas
un préalable important à plusieurs procès encore en état de cessation des
civils. En matière familiale, également, la paiements 58 . Quant aux procédures
conciliation est pratiquée 55 . Précisons simplifiées de recouvrement de
qu’en outre, dans certaines matières du créances , il est prévu une tentative de
59

relatives au droit de la famille notamment conciliation de la part du juge compétent


le mariage, la filiation, les successions, les saisi d’une opposition.
donations, les testaments, la loi La conciliation prévue par ces deux Actes
sénégalaise donne pouvoir au chef de uniformes aurait pu être mise en œuvre
village ou au délégué de quartier de par les organes prévus par le décret 2014-
concilier les parties56. 1653, ce d’autant plus que ce texte vise,
La matière sociale n’est pas en reste, notamment, les différends commerciaux
notamment avec l’intervention de et financiers.
l’inspecteur du travail et de la sécurité La multitude et la diversité des formes et
sociale en qualité de conciliateur dans les des organes de médiation et de
litiges individuels de travail. Cette conciliation judiciaire ou extrajudiciaire
procédure de conciliation est organisée entrainent une certaine incohérence dans
par les dispositions des articles L.141 et

L.142 du Code du travail du Sénégal. Le 57 Article L. 143 Code du travail.
58 Acte uniforme portant organisation des
53 Article 32 alinéa 4 du Code de procédure pénale. procédures collectives d’apurement du passif adopté
54 E. LE ROY, préc., note 25, p. 15. le 10 septembre 2015, entré en vigueur le 24
55 Cette obligation procédurale résulte des décembre 2015.
dispositions des articles 169 et suivants du Code 59 Article 12 de l’ Acte uniforme portant

de la Famille du Sénégal. organisation des procédures simplifiées de


56 Article 21 du Code de procédure civile. recouvrement et des voies d’exécution (AUPSRVE).

Page 13 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



la pratique de ces MARC. Il y a dès lors l’arbitrage, les parties auraient pu avoir la
une nécessité d’unifier ces organes afin de latitude de déterminer les règles
gagner en efficacité et en efficience. L’un procédurales organisant l’instance, sauf le
des objectifs du décret 2014-1653 est de respect des principes fondamentaux du
désengorger les juridictions sénégalaises for62.
par la justice alternative afin de corriger Le risque majeur ici encouru avec la
les lenteurs et la lourdeur de la justice détermination préalable de la procédure
étatique. Le constat de l’importance est la dénaturation d’un MARC apprécié
permanente de l’office du juge étatique en pour ses qualités intrinsèques de
matière de médiation et surtout de souplesse procédurale et d’indépendance
conciliation risque d’annihiler la volonté des parties.
première du législateur. Afin que cela Ce règlement de procédure vient ainsi
n’arrive, il sera préférable de confier ces s’ajouter au dispositif légal. Ainsi, à côté
tâches de médiation et de conciliation à des règles de procédure civile et pénale,
un organe unique et permettre au de la procédure de règlement amiable des
magistrat de ne veiller qu’au respect des litiges individuel de travail, existe
principes fondamentaux, à l’ordre public désormais un règlement de médiation et
et aux bonnes mœurs. Cette unification de conciliation élaboré par le Comité
des organes doit également national. S’il est vrai que la démarche est
s’accompagner d’une unification du innovante en soit, elle ne permet pourtant
règlement de procédure. pas, contrairement à ce qui est annoncé,
de désengorger le système judiciaire ; les
2.2.2 L’unification du règlement de tribunaux et certains organes conservent
procédure leurs attributions classiques en la matière.
L’un des intérêts du décret 2014-1653 est L’on assiste ainsi à une multiplication des
qu’il s’accompagne d’un arrêté portant institutions investies des mêmes missions,
règlement de procédure de médiation et mais obéissant chacune à une procédure
de conciliation. Ce texte s’applique en cas propre. Un exemple patent pourrait être
de médiation ou de conciliation ad hoc ou tiré de l’harmonisation de la procédure
en l’absence de règlement de médiation des Maisons de justice avec la procédure
ou de conciliation de l’institution choisie pratiquée devant les juridictions
par les parties. Ce règlement s’applique étatiques. En effet, la procédure appliquée
également à la médiation et à la se rapporte à celle prévue par le Code de
conciliation judiciaire 60 . Cependant, procédure civile (pour la matière civile) et
l’opportunité d’un règlement de le code de procédure pénale (pour la
procédure de médiation et de
conciliation 61 se pose. Comme dans médiation et la conciliation. » Arrêté ministériel
no 00245 en date du 11 janvier 2016 approuvant le
règlement de procédure du Comité national de
60 Article 2 règlement de médiation et de Médiation et de Conciliation.
conciliation du Comité national de médiation et de 62 Paul MARTENS, « Les principes constitutionnels
conciliation. du procès dans la jurisprudence récente des
61 Art.1 du règlement de procédure et de médiation. juridictions constitutionnelles européennes »,
« En application des dispositions de l’article 10, Cahiers du Conseil constitutionnel no 14 (dossier :
alinéa 2 du décret no 2014-1653 du 24 décembre La justice dans la constitution) - mai 2003 ; O. Ch.
2014 relatif à la médiation et à la conciliation, le DIOUF, « Le juge de la mise en état du Sénégal »,
Comité national de Médiation et de Conciliation Revue semestrielle - Cour d’appel de Kaolack,
adopte le présent règlement de procédure sur la Édition 2010, p. 26-27.

Page 14 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



matière pénale 63 ). Les pouvoirs publics de prise de décision66 ; la valeur juridique
auraient pu profiter de cette réforme du de la décision67.
système judiciaire soit pour renforcer le En s’engageant dans la promotion des
dispositif existant64 soit pour élaborer une MARC, le Sénégal opte pour un
procédure cohérente inspirée de changement de paradigme quant à la
l’existant, mais totalement libérée de conception du procès. Mais une vague
l’influence des procédures judiciaires impression de non aboutissement de
jugées trop contraignantes65. l’idée, de la volonté, est décelable à la
Plus qu’un choix, l’unification des lecture du texte. Afin d’apporter des
procédures est une nécessité guidée par le remèdes à notre conception romaine du
souci de cohérence et d’efficacité. Cette procès et à ses tares, la promotion des
efficacité suppose l'accès du justiciable à MARC, principalement dans des domaines
la procédure sans obligation d'utiliser un ayant trait aux affaires, aurait eu le mérite
représentant légal, tout en ayant la de participer à la correction des apories
possibilité de se faire représenter s'il le de notre système judiciaire68, qui vit, à
souhaite. Il implique également la gratuité tout le moins, une crise d’adolescence69.
ou le faible coût de la procédure, la Avec le décret 2014-1653, on assiste à la
fixation de courts délais entre la saisine promotion d’une justice privée qui
du médiateur et sa décision. L’unification échappe, en partie, au contrôle du juge
commande aussi la nécessité de faire une étatique.
description des types de litige pouvant S’il faut saluer la vague réformatrice qui
être soumis à médiation ; les règles pourrait être amenée à transformer en
relatives à la saisine de cet organe ; le coût profondeur le traitement du contentieux
éventuel de la procédure pour les parties ; et le droit processuel, l’éclatement70 des
les règles sur lesquelles se fondent les règles de procédure applicables aux
décisions de l'organe (code de conduite, MARC dans plusieurs textes ne rend pas
dispositions légales, etc.) ; les modalités

66 Id., p. 240.

67 Charles JARROSSON, Les concessions réciproques


63 Art 2 – 5 du décret no 2007-1253 du 23 octobre dans la transaction, Recueil Dalloz, 32, 1997,
2007 modifiant le décret no 99-1124 du 17 Chron. p. 270, n° 24-28. L’auteur s’interroge sur la
novembre 1999. Ce texte dispose en effet que « La valeur d’un accord issu de la conciliation qui, en
Maison de Justice accueille des activités de l’absence de concession réciproque, ne pourrait
médiation et de conciliation, notamment celles qui être qualifié de transaction.
sont mises en œuvre à l’initiative des parties, du 68 Ces maux ont pour nom lenteur, complexité et

procureur de la République ou du juge, dans les coût des procédures. Cette liste n’étant en rien
conditions prévues aux articles 32, 451, 570 du exhaustive.
code de procédure pénale et aux articles 7, 7 bis, 7 69 AFRILEX, « La condition du juge en Afrique :

ter, 21, 30 du code de procédure civile ». l'exemple du Sénégal », (2003) 3 Revue d’étude et
64 Le besoin mainte fois renouvelé de rapprocher de recherche sur le droit et l’administration dans les
la justice du justiciable avait amené les pouvoirs pays Afrique 2, Université Montesquieu, Bordeaux
publics à instituer, par décret no 99-1124 du 17 IV.
novembre 1999, des maisons de justice chargées 70 On constate ainsi un foisonnement des règles de

d’organiser des procédures de médiation et de procédure éclatées dans plusieurs textes,


conciliation. Il aurait été préférable de renforcer la nommant les articles 32, 451, 570 du code de
capacité de ces maisons de justice dont ne cesse de procédure pénale ; les articles 7, 7 bis, 7 ter, 21, 30
chanter les éloges, en les dotant de règles de du code de procédure civile ; les articles L.241 et
procédure simple et adaptée à cette justice douce. L.243 du code du travail, du règlement de
65 B. GORCHS, préc., note 24, p. 226. procédure de la médiation et de la conciliation, etc.

Page 15 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2



aisé le recours à ces modes de règlement
des différends.
La grande promesse de la médiation et de
la conciliation serait de façonner une
justice privée, silencieuse, participative,
« déritualisée », enfin humaine. Mais pour
honorer cette promesse, cette forme de
justice doit reposer sur un ensemble
concordant d’organes, de procédures et de
principes qui en constituent à la fois le
fondement et le fil d’Ariane.

Page 16 sur 16 La médiation et la conciliation en droit sénégalais… BDE (2017) 2