Vous êtes sur la page 1sur 4

Qcm économie (partie 2)

1. Le cout d’opportunité : 7. Le modèle de santé Beveridgien est un


a) Un cout que l’on ne peut éviter quoi que système basé sur :
l’on fasse dans le futur. a) Des régimes obligatoires d'assurance
b) Le cout supporté dans le passé avant que maladie
l’on prenne une décision quant à ce qu’on b) La protection sociale sans affiliation qui
va faire dans le futur. engage directement les finances Publiques
c) ce à quoi l’on renonce ou ce que l’on c) La médecine privée
abandonne lorsque l’on fait un choix ou d) La médecine exclusivement publique
prend une décision. 8. Le système de santé en Algérie est :
d) le bénéfice supplémentaire associé à a) Système beveridgien centralisé
l’achat d’une unité supplémentaire d’un b) Système beveridgien décentralisé
produit. c) Système Bismarckien centralisé
2. L’objectif d’un système de santé est de : d) Système Bismarckien décentralisé.
a) Réaliser des activités de soins efficaces 9. Le médicament générique :
b) Maitriser les dépenses de santé a) A les mêmes excipients que le
c) Planifier des actions de santé plus médicament princeps
efficaces b) A le même principe actif que le
d) Répondre aux besoins réels de la médicament princeps
population pare une offre de soins c) Est moins efficace que le médicament
adéquate princeps
3. La consommation médicale totale c’est : d) Est plus cher que le médicament princeps
a) La consommation de soins et de biens 10. Le tarif de référence :
médicaux (CSBM) a) Est appliqué sur la base des prix de tous
b) La Consommation de Services de les génériques disponibles
Médecine Préventive (CSMP) b) Est institué sur la base d'une expertise
c) La C.S.B.M + C.S.M.P nationale
d) Les dépenses courantes de santé c) Doit figurer sur la vignette du
4. Une situation de subvention « but non conditionnement d'un médicament
lucratif » est réalisé quant : d) Est appliqué sur la base des prix de tous
a) Le prix est supérieur au tarif les génériques fabriqués localement
b) Le prix est supérieur au cout 11. Parmi les critères de sélection des
c) Le prix est inférieur au cout médicaments essentiels :
d) Aucune réponse n’est juste a) La forme galénique : seule la forme
5. La réactivité d’un système de santé est de : injectable est choisie.
a) Offrir un niveau optimal d’état de santé b) Les médicaments choisis doivent être
b) Distribuer équitablement les soins fabriqué localement.
c) Garantir un degré adéquat de protection c) La forme choisie doit garantir une stabilité
financière pour tous dans les conditions de stockage.
d) Assurer le niveau le plus élevé possible de d) Les associations en proportions fixes ne
satisfaction des consommateurs sont pas acceptables.
6. Le modèle de santé Bismarckien est un 12. La pharmacovigilance est :
système basé sur : a) La phase d'étude des effets du
a) Des régimes obligatoires d'assurance médicament sur l'homme sain volontaire.
maladie b) La phase d'étude de l'activité et de la
b) La protection sociale sans affiliation qui tolérance sur l'homme malade.
engage directement les finances publiques c) L'étude des effets indésirables éventuels
c) La médecine privée dans la population générale.
d) La médecine exclusivement publique d) Est une phase nécessaire pour avoir
l'autorisation de mise sur le marché.
13. L’activité économique est définie comme: 18. Le modèle de l’économie de la santé est
a) Production de biens et services. constitué d’un ensemble d’agents économico-
b) Production de biens et services pour sanitaire dont les entreprises
répondre à une demande. pharmaceutiques: Quel est le comportement
c) Production de biens et services à partir du économique ls entreprises pharmaceutiques ?
diagnostic établi de besoins. a) Consommateur de biens et de services de
d) Suit un cycle production, distribution, soins
commercialisation, consommation. b) Producteur de services de soins
e) Suit un cycle production, consommation c) Producteur de biens de soins
A: a +b +c +d B: a +c +d C: b +c +d D: a +d +e d) Financement des activités sanitaires
14. L’indicateur de développement humain est : 19. La production des services de santé est le fait
a) Un indicateur de morbidité exclusif des professionnels agissant à titre
b) A la même signification que le produit individuel ou collectif ou encore au sein d'une
intérieur brut institution publique (hôpital par exemple).Ces
c) Classer les pays selon leur développement producteurs :
quantitatif a) Plusieurs barrières sont érigées à leur
d) Mesure la qualité de vie d’un pays encontre
15. L’indicateur de développement humain est : b) Cette liberté d'accès, bloque la
a) Un indicateur composite concurrence
b) Permet de répondre aux insuffisances du c) Ont le libre accès au marché de la
produit intérieur brut. production
c) Classer les pays selon leur développement d) Aucune réponse n'est juste
quantitatif 20. Les personnes devraient être traitées de la
d) Mesure la qualité de vie d’un pays même manière si elles ont un problème
e) A la même signification que le produit similaire, peu importe leur origine sociale ou
intérieur brut géographique, ni leur salaire. Ceci réponds à la
Cocher la ou (les) bonne (s) réponse (s) définition de :
16. Le modèle de l’économie de la santé est a) L'équité horizontale.
constitué d’un ensemble d’agents économico- b) L'équité verticale.
sanitaire dont le patient : Quel est le c) L'équité horizontale plus l'équité verticale
comportement économique du patient ? d) Aucune réponse n'est juste
a) Consommateur de biens et de services de 21. Le modèle de l’économie de la santé est
soins définie par:
b) Producteur de services de soins a) Un ensemble d’agents économico
c) Investisseur dans le domaine de la santé sanitaire interdépendants entre eux.
d) Collecteur de fonds b) Par un ensemble d’agents économico
17. Le modèle de l’économie de la santé est sanitaire entrainant de flux physiques et
constitué d’un ensemble d’agents économico- financiers.
sanitaire dont les professionnels de santé : c) Une politique de santé.
Quel est le comportement économique les d) Par un ensemble d’indicateurs de santé.
professionnels de santé ? Cocher la ou (les) bonne (s) réponse (s)
a) Consommateur de biens et de services de 22. Dans le concept de la planification sanitaire,
soins l’étape stratégique consiste :
b) Producteur de services de soins a) A identifier les besoins de la population et
c) Producteur de biens et de services de établir les objectifs prioritaires
soins b) A définir le plan du programme
d) Investisseur dans le domaine de la santé c) A juger de l’efficacité du programme
d’action mise en place
d) A évaluer les indicateurs mise en place
23. L’analyse du produit intérieur brut nous 26. D’après la théorie des 3 cercles en
permet : planification sanitaire :
a) De mesure la production totale de biens et
services réalisée à l’intérieur d’un pays
pendant une période donnée
b) D’apprécier l’évolution des inégalités
sociales
c) Son calcul s’appuie sur ce qui est déclaré à
l’état
d) Ne tiens pas compte de la domiciliation
des entreprises a) compléter : Cercle 01 : Demande………
e) De mesurer le niveau de vie d’un pays Cercle 02 : Besoins.…………
Cocher la ou (les) bonne (s) réponse (s) Cercle 03 : services………….
24. Le ménage est défini comme:
a) Un ensemble d’individus défini selon des b) donner les conséquences de croisements :
caractères de temps. Zone A : mécontentement
b) Un ensemble de personnes vivant sous le Zone B : sous-utilisations
même toit Zone C : gaspillage
c) Un ensemble de personnes ayant des
caractères similaires de personnes.
d) Un maillon incontournable dans un circuit
économique
e) Unité de base d’une analyse économique
Cocher la ou (les) bonne (s) réponse (s)
25. Un bien de consommation non durable, est:
a) Un service intervenant dans la
distribution.
b) Est produit par une entreprise de
production de biens et consommé
lentement.
c) Est consommé par l’usager plus
rapidement.
d) non produit et distribué au
consommateur
1. C
2. D !!
3. C
4. D
5. D
6. A
7. B
8. C
9. B
10. C
11. C
12. C
13. A
14. D
15. BD
16. A
17. B
18. C
19. C !!
20. A
21. AB
22. A
23. AC
24. B
25. C

Vous aimerez peut-être aussi