Vous êtes sur la page 1sur 24

Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017

technologie de Gabés

Introduction Générale

Dans le cadre de la formation de l’élève à institut supérieur des sciences appliquées et de


technologie de Gabés, aussi bien sur le plan académique que pratique, des stages annuels sont
réalisés dans différents organismes du pays. En plus de leurs apports scientifiques, ces stages
donnent à l’étudiant, une chance pour pouvoir s’intégrer dans la vie active des entreprises.

C’est dans ce cadre que s’inscrit ce stage au niveau du La Société Tunisienne de l’Electricité et
de Gaz STEG.

La Société Tunisienne de l’Electricité et de Gaz STEG est un organisme ayant un caractère


administratif et commercial. Elle s’intéresse à la production, transport et distribution
d’électricité et de gaz.

Ainsi, les objectifs fondamentaux de le STEG consistent à assurer l’alimentation du pays en


énergie électrique et gazière avec les meilleures conditions de courts et de qualité de service.
Une importance particulière est accordée à l’électrification du milieu rural et à la pénétration
du gaz sur les marches préférentielles. Le STEG a fixé comme objectif ″fournir un service
comparable au niveau qualité et prix à celui offert les entreprises performantes de la rive nord
du bassin méditerranéen.″

L’objet de ce rapport est de décrire le fonctionnement des différents services par les quels je
suis passe au cours de mon stage au STEG Agence DOUZ .

Bouzid Mohamed Page 1


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

Chapitre1 : Présentation de La STEG

Introduction

Le district de KEBILLI est un parmi les unités faisant partie de la direction de distribution
sous couvert de la région sud siégeant SFAX. Il a été crée en 1982 comme étant une entité
responsable de la distribution de l’électricité pour satisfaire aux besoins des citoyens de la
région.

I. Organigramme :

Figure 1 organigramme de district de kebili

Bouzid Mohamed Page 2


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

Le district KEBILLI est composé de plusieurs divisions qui sont division financière et
comptabilité, division services à la clientèle, division logistique et la division technique où
j’ai fait mon stage.

 Division Technique :

Cette division représente de l’activité de distribution. Elle est chargée de l’étude, du contrôle
de l’exécution et de la réception des projets d’investissements budgétisés par le district en
coordination avec la division financière et comptable ainsi que l’exploitation et l’entretien du
réseau STEG.

Cette équipe technique se compose de quatre services :

 Service Etude.
 Service Travaux.
 Service Exploitation.
 Service Laboratoire.
II. Division Technique :
1. Service travaux :
1.1. Introduction :

Tout projet d'électrification doit passer au bureau d'étude pour:


 Estimation de puissance
 Levée topographique
 Etude et préparation du devis
 Plan de piquetage
Le dossier ainsi étudié passe au budget pour prévision et imputation prise au service puis au
service client pour envoyer le devis au client pour paiement. Après paiement, le dossier
technique passe au service travaux pour l'exécution.

Le contrôleur de travaux affecte les DAL au bon de commande qui sera transmis au budget
pour imputation des prix correspondants, ensuite il inscrit sur le cahier des entreprises le n° du
BC, la nature du branchement , le matériel à poser, la date de remise du DAL à l'entreprise.

Bouzid Mohamed Page 3


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

Le contrôleur établit les bons de matériel, suivis d'une imputation par l'unité budget puis les
transmet au magasin pour faire la livraison à l'entreprise.

1.2. Contrôle des Travaux :

L’exécution des travaux se fait par l’entreprise sous contrôle du service travaux du district
dans chaque étape du projet pour veuillez à la bonne exécution des travaux conformément au
dossier technique fourni par le bureau d’étude et les réglementations techniques de la STEG.

1.3. Organigramme de service de travaux :

Figure 2 : Organigramme de service de travaux

a. L’équipe de branchement :

Il s’occupe de :

 L’exécution de nouveaux branchements.


 Déplacement des compteurs.
 Entretint et assainissement des branchements.

Bouzid Mohamed Page 4


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

b. Le contrôleur :

Il responsable de :

 L’étude des dossiers techniques avant l’exécution de travaux.


 L’établissement des bons de livraisons dont la fourniture est à la charge de la STEG.
 Contrôler la bonne exécution des travaux dans les détails prévus par le planning et leur
conformité avec le projet en respectant les plans.
 Rédiger un rapport journalier en signalant toutes les remarques notées sur chantier.
 Faire l’inventaire du matériel installé et veiller sur son retour aux magasins de STEG
avant da fournir à l’entreprise le dernier attachement du projet.
 Veiller sur le respect des normes de sécurité sur le chantier.

c. le contremaitre :

Ils sont chargés de :

 Se rendre sur le lieu du futur chantier et estimer les difficultés qui pourrait se
présenter, envisager les équipements et les taches de chaque équipe.
 Effectuer le recollement du matériel et veiller sur le retour du matériel
excédentaire et du matériel de pose.
 Control des mesures de sécurités par les monteurs de lignes et les chefs d’équipes.

2. SERVICE D’EXPLOITATION :
2.1. Présentation de service d’exploitation :
L’un des grands soucis de toute compagnie d’électricité est d’assurer à sa clientèle une continuité
et une qualité de service parfaite. Ceci amené entre autre au recours à une maintenance préventive à
une bonne protection de réseau de transport contre les défauts électriques. Ce pour ca le service
d’exploitation assure la réalisation des ces taches pour obtenir la meilleure qualité de matériel en
tension et de service par mise en conformité et mise en état du réseau HTA et BT. Elle est composée
de quatre services comme représente à l’organigramme.

Bouzid Mohamed Page 5


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

3. Service Etude :
3.1. Présentation :
 Le service études est chargé de :
 préparer le programme étude pour les projets budgétés.
 Etudier les nouveaux projets.
 Préparer pour les deux cas les dossiers techniques, les devis travaux.
 Demander l'approbation locale et au niveau de la région.
 Ce service est organisé comme suit :

SERVICE ETUDE

UNITE UNITE UNITE ETUDE UNITE


TOPOGRAPHIE METRAGE DES OUVRAGES CARTOGRAPHIE

Figure 3:organigramme de service d'Etude

Bouzid Mohamed Page 6


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

 Unité topographique : constituée des topographes responsables sur toute étude


topographique d’un projet.
 Unité métrage : formée par ce qu’on appelle des métreurs qui sont appelés à l’étude
des petits projets (affaires) ne contenant pas de complexité.
 Unité étude des ouvrages : formée par des projeteurs et qui sont responsables de
l’étude des grands projets tels que des postes cabines de capacité >500kva ou un
réseau mixte HTA et BT,…
 Unité cartographie : a pour but d’enregistrer les projets ou les affaires étudiés sur des
planchettes contenant le plan de la région prise en considération (la région où a été
effectué le nouveau projet).

3.2. Métrage :

L’agent métreur est chargé de l’étude de demande d’alimentation transmise par l’agent
d’accueil à travers le GDA (gestion des demandes d’alimentation) qui peuvent être :
 Un nouveau branchement.

 Une augmentation de puissance au delà du forfait.

 Une diminution de puissance.

 Passage du mono au triphasé.

 Passage de triphasé au monophasé.

 Déplacement compteur, ligne, potelet, support…

Le Chef du bureau d’étude assure la programmation des DAL en fonction des RDV
accordés aux clients, du solde non étudié et de la capacité de réalisation du métreur.

L’affectation des DALs aux métreurs se fait suite à un tri des DALs selon les zones et les
localités.

Le métreur se déplace sur les lieux pour faire l’étude de branchement. Si le client n’est
pas présent et que sa présence est nécessaire (branchement sous terrain, déplacement etc.…),
le métreur laisse au client un avis de passage et mentionne sur le DAL l’absence du client ; le
métreur saisit ensuite sur la GDA le motif de non étude « client n’est pas présent ». Si la

Bouzid Mohamed Page 7


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

demande doit faire l’objet d’une affaire, Le Chef du bureau d’étude confie l’étude au
projeteur, il inscrit le numéro de l’affaire sur le DAL.

Pour la demande supérieure à 30 A 4 fils, le métreur établit une demande de mesure de


charge et de chute de tension à l’intention du laboratoire du District pour vérifier le taux de
charge du réseau.

Dans le cas ou le poste est saturé ou la chute de tension ne permet plus le raccordement au
réseau existant d’un nouveau client (voir chapitre 20 du Guide Technique de la Distribution),
il y a lieu de procéder au renforcement approprié du réseau.

Le métreur procède à l’étude en déterminant notamment la longueur des portées et des


descentes, les dimensions des supports, ainsi que la section et la nature du câble
conformément aux dispositions du GTD.

Dans le cas contraire, le métreur établit le tracé de la ligne projetée sur le plan cartographique
et rédige le document d’évaluation en précisant le prix unitaire, la quantité, le montant total
par article et le montant total du devis en se référant à la Mercuriale des Prix.

Le Chef du bureau d’étude vérifie l’aspect technique et financier de l’étude, et s’assure que la
solution retenue est la plus économique pour le client. En cas d’accord, il procède à la
confirmation de l’étude sur écran en utilisant son propre mot de passe. Dans le cas contraire,
tout le dossier est transmis au Métreur pour correction et retour.

3.3. Cartographie :

Les principales activités de la cartographie sont :

 le cartographe reçoit et réclame la notification de fin des travaux transmise par le service
travaux.
 Constitue la charge d'une journée de travail par zone.
 Se déplace sur les lieux munis des DAL et de fond de plan.
 Vérifie la conformité de l'étude avec l'installation réelle.
 établir la liste des matériels prépondérants.

Bouzid Mohamed Page 8


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

 Reporter sur le plan les données relatives à la configuration et aux caractéristiques du


réseau.
 Mettre à jour les fiches techniques des postes de distribution :
 longueurs des nouveaux tronçons.
 longueur cumulé du réseau.
 nombre et nature des supports.
 nature des conducteurs.
 date d'exécution.
3.4. Etudes des ouvrages (projets) :

Le chef du bureau d'étude assure la réception des demandes des abonnés contre une décharge
et les enregistre. Puis il affecte l'affaire à un projeteur du bureau d'étude.

S'il s’avère d'après le tirage de la zone à électrifier qu'on ne dispose pas du fond du plan de la
zone en question le projeteur se déplace sur le lieu et procède à la collecte des données par la
mise à jour du plan d'étude.

Le projeteur procède à la mise au propre du plan (extension réseau, liste abonnées, et


numérotation, implantation des supports).

Pour les projets importants (projet HTA, renforcement de lignes) la variante est discutée et
retenue en commun accord dans une commission technique, et ce dans le souci de réduire les
couts et satisfaire les clients. Pour les autres projets (petite extension) la variante est discutée
et retenue entre le projeteur et le chef du bureau d'étude. Pour la variante retenue le projeteur
procède au calcul des chutes de tension et au calcul mécanique des supports si le réseau est
aérien en remplissant les deux imprimés correspondant (carnet de piquetage et formulaire de
calcul de chute de tension) et ce conformément au guide technique.

Le projeteur établit et signe le devis de travaux en inscrivant tous les articles à utiliser, le
montant unitaire, la quantité, ... et ce conformément à la mercuriale des prix. Le projeteur
prépare un dossier constitué des documents suivants :

 plan de piquetage.
 calcul justificatif des supports.

Bouzid Mohamed Page 9


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

 calcul de chute de tension.


 devis des travaux.
 fiche avant projet.
 bordereau de transmission à la DRDS.
Après toutes les vérifications et les corrections nécessaires, le dossier est signé par le chef du
district. Le projeteur prépare quatre exemplaires du dossier dont trois sont destinés au service
budget et l'autre exemplaire est retenu dans l'archive du bureau d'étude.

4. Service contrôle et mesure (laboratoire)


4.1. Présentation :

Le service contrôle et mesure assure toute mesure au niveau du réseau électrique (courant,
tension, charge, etc.) ainsi que le contrôle. Le service contrôle et mesure est un service qui
fonctionne en association avec les autres services du district (étude, travaux, exploitation,
abonné). En fait, ce service intervient pour assurer le bon fonctionnement de tous les
équipements de mesure.

4.2. Service comptage et mesure :

 Section de comptage :
Les différents tableaux de comptage utilisé par la STEG sont choisis en fonction de la
puissance installé chez les abonnés et du tarif souscrit et la nature du réseau au quel est
raccordée l’abonné (réseau BT ou HTA).

L’unité de comptage à pour rôle de réunir les activités suivantes


 Réparation des compteurs
 Etalonnage des compteurs
 La vérification des tableaux des comptages
 Equipements des tableaux BT (pompage, éclairage public,…)
 Contrôle des compteurs électroniques
Le type de comptage attribué à un client est choisi en fonction du tarif souscrit et de la
puissance installée. Nous définissons trois types d’abonnées :

 Abonnes raccordes au réseau BT


Bouzid Mohamed Page 10
Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

 Abonnes raccordes au réseau HTA


Pour tous les abonnés qui sont branchés sur le réseau BT tarif uniforme sauf le pompage
agricole, tarif à postes horaires (jour, pointe et nuit) ou les abonnés coupées par télé
commande public. Pour ces abonnés nous distinguons les comptages suivants :

 A tout usage monophasé (10 à 32A)


 A tout usage triphasé (15 à 60 A)
 Pompage monophasé (45 A)
 Pompage triphasé (45 A)
 Eclairage public (63 A)

Vers
Source STEG
Abonné

Figure 4:tableau du comptage BT

 Abonnés HTA
Ce sont des abonnés qui sont alimentés sur le réseau HTA à partir de leurs propres postes. On
leurs attribue alors soit un comptage HT, on peut citer les pôles industriels de notre pays soit
un comptage HTA avec tarification uniforme ou à poste horaire, tout en contrôlant leurs
consommations en énergie active et réactive.

Conclusion

Dans le domaine électrique, la STEG renforce l’étude, la recherche et la planification en vue


de soutenir des stratégies dans les secteurs suivants :

- L’amélioration de la qualité de service, la qualité du produit électrique et gazeux,

Bouzid Mohamed Page 11


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

- Recherche des sources d’énergie renouvelable tel que l’éolien, photovoltaïque et


optimisation des méthodologies de l’intégration de ces nouvelles sources dans le
réseau électrique.
- Encouragement de l’usage du gaz naturel,
- Renforcement des outils informatiques et télécom pour aboutir à la gestion technique
télécommandée

Bouzid Mohamed Page 12


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

Chapitre 2 : Calcul de chute

Introduction :

Dans ce chapitre on décrit la méthode appliquée pour le calcul de la chute de tension dans les
réseaux BT et on définit les facteurs prépondérants qui interviennent dans le
dimensionnement de ces réseaux.

I. Equipements du Réseau Electrique :


1. Support :
1.1. Type du support:

Il existe deux types de support : FRF et BAP.

Les supports de même type se diffère par : La hauteur et l’effort en tète.

La STEG a toujours opté par la généralisation de l’utilisation des supports BAP en zone
urbain par l’objectif de sécurité

a. Armement du support :

Généralement les armements sont apparus pour les supports d’une ligne HTA. L’utilisation
d’un armement par rapport à un autre dépend de différents facteurs telle la nature du milieu
(ville, région rurale, urbaine …), les caractéristiques du support utilisé ….

Les différents armements sont :

 Nappe Voute.
 Nappe Horizontale.

Bouzid Mohamed Page 13


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

 Drapeau.

2. Câble :
2.1. Câble aérien :

Un câble aérien peut être en Almélec ou en Cuivre ; l’utilisation du câble en cuivre devient
trop limitée suite au phénomène du vol de ce type de câble ainsi que l’augmentation
permanente de son prix. Le câble aérien utilisé par la STEG se présente en 2 types :

 Câble nu
 Câble torsadé
Dans chaque type de câble, il existe des différentes sections citons l’exemple 1*35mm 2,
1*70mm2, 2*16mm2, 3*35, 3*70, 4*16 (câble utiliser dans le réseau BT).

Nature du conducteur Section (mm²) T(daN/mm²) Paramètre (m)

Almélec 148.1 8.5 3093

Almélec 54.6 8.5 3094

Cuivre 29.25 13 1429

Tableau 1:QUELQUES CONDUCTEURS AERIENS UTILISE PAR LA STEG DANS


LE RESEAU 30KVA

2.2. Câble souterrain :

Le câble souterrain est utilisé essentiellement dans les zones urbaines pour un but de sécurité,
esthétique afin d’éviter l’encombrement des supports et du câble. Le seul inconvénient de ce
type de câble est son prix élevé.

Bouzid Mohamed Page 14


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

Deux sections seulement du câble souterrain sont utilisées : 3x (1x240) mm2 Aluminium
principales et 3x (1x50) mm2 cuivre.

3. Etude d’un projet


3.1. Constitution d’un dossier technique :

Tout dossier technique sauf pour le cas d’un poste cabine doit être constitué des pièces
suivantes :

3.2. Mémoire descriptif et technique :

Ce mémoire contient une description du projet telle que la longueur du réseau, la nature du
câble utilisé, nature des supports, etc….

3.3. Extrait de carte au 1/100 000 :

C’est un extrait de la carte de la région prise en considération à une échelle bien déterminée
indiquant le raccordement du nouveau projet par rapport à un réseau existant.

3.4. Plan de piquetage :

Le plan de piquetage indique l’emplacement des différents supports utilisés et la portée entre
l’un et l’autre. Cet emplacement est basé sur l’étude topographique ; en effet la nature de
terrain et les contraintes de la mise en place d’un support peuvent être déduites à partir de
l’étude topographique.

3.5. Carnet de piquetage :

Présente la nature de chaque support (hauteur et l’effort en tête), la portée entre les supports,
les accessoires de fixation de chaque support et la mise à la terre.

3.6. Calcul des supports :


Bouzid Mohamed Page 15
Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

Cette pièce contient la note de calcul des supports afin sélectionner le type de support, la
hauteur et l’effet d’effort. On note que dans le même projet on peut avoir les deux types des
supports (FRF et BAP) et des hauteurs distincts.

4. Etude financière :

L’étude technique d’un projet est toujours suivie par une étude financière réalisée par le
même projeteur (en cas de projet) ou par le même métreur (en cas d’une affaire) qui a été
réalisé par l’étude technique. Cette étude financière est divisée en deux :

 Coût de la main d’œuvre.


 Coût des équipements.
La STEG fixe tous les prix des différents articles que ce soit main d’œuvre ou les différents
équipements dans une mercuriale de prix. Dans un projet, l’application de ces prix pour les
différents articles présents dans le projet on aboutit finalement au cout total du projet.

Ce cout total doit être un indicateur pour le service travaux lors de la phase de récolement ; en
effet au cours de la préparation du bon de commande suite aux résultats du récolement par le
service travaux on ne doit pas avoir une marge remarquable avec le prix fixé par le bureau
d’étude.

Dans le cas d’un projet d’Appel d’Offre, ce prix est aussi considéré comme une référence
pour que les prix des entreprises participées ne le dépassent pas pour un pourcentage bien
déterminé. Enfin, dans le cas d’un projet d’Appel d’Offre ce prix est l’un des critères de
sélection de l’entreprise favorisée.

II. calcule de chute de tension

1. Généralités :

Bouzid Mohamed Page 16


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

La chute de tension d’une liaison est la différence entre les tensions à ses extrémités.

Pour veiller à la bonne marche des appareils alimentés ,il faut que la chut de tension ne
dépasse pas des limites préalablement fixées.

On se propose d’abord de fixer les valeurs de la chute de tension maximal par rapport à la
tension nominal (220/380V) du réseau, en suit on les caractéristiques des câbles BT.

2. Seuils des chutes de tension :

Pour les réseaux à construire, les valeurs des chutes de tension maximale par rapport à la
tension nominale du réseau sont fixées lors de l’étude comme indiqué selon le tableau
suivant :

Tableau 2:Seuils des chutes de tension :


2.1. Calcul de chute de tension :

La chute de tension est calculée en appliquant une formule de calcul (indiquée ultérieurement)
au niveau des différents points du réseau étudié. La chute de tension doit être inférieure ou
égale à 3%.

La formule appliquée dans le calcul de chute de tension est la suivante :


P×L
∆u =
α

Bouzid Mohamed Page 17


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

P : la puissance réelle consommée : P=Ps*Cs


Avec : Ps : la puissance souscrite dépend d’un abonné à un autre exprimée en kw,
Cs : le coefficient de simultanéité dépend du nombre des abonnés électrifiés,
L : la longueur de la ligne exprimée en km,
α : coefficient dépend de la nature du câble utilisé.

2.2. Calcul des supports :

Le calcul des supports est basé sur deux effets :

 Effet du à la traction
 Effet du au vent
Au point de vue traction, on peut classer les supports en deux catégories : les supports
d’alignement et les supports d’ancrage.

Les supports d’alignement : se sont ceux qui se trouvent au milieu d’une ligne rectiligne et
leur rôle seulement de fixer le câble et n’ont aucune traction de l’une des cotés.

Les supports d’ancrage : ce sont les supports qui se trouvent dans les dérivations ou les
supports demi-arrêt ou les supports d’arrêt. Dans ces cas, le support est soumis à une traction
grâce à l’angle faite suite à la déviation de la ligne électrique ou dans le cas où le support est
soumis à deux portées différentes (support demi-arrêt) ou dans le cas où le support est tiré
d’un seul coté (support d’arrêt). Ce calcul est effectué manuellement sauf que récemment il a
été conçu un logiciel appelé γ pour ce calcul.

Fv = [pv ((a1 + a2)/2) (M dp hp+ hn dn).10-3]/ hs


Ft = t (Msp hp + sn hn)/ hs

Bouzid Mohamed Page 18


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

Avec:
Pv : pression du vent (49 daN/m2)
ai : les portées (m)
dp, dn : diamètres des conducteurs phases et neutre (m)
sp : section des conducteurs phases (mm2).
sn : section du conducteur neutre (mm2)
t : traction unitaire des conducteurs (daN/mm2)
Fv : effort du au vent (daN)
Ft : effort du à la traction (daN)
M : le nombre de conducteurs de phase (3 pour le réseau triphasé et 1 pour le réseau
monophasé).
hp : hauteur d’application des efforts correspondants aux conducteurs de phases (m).
hn : hauteur d’application des efforts correspondants au conducteur du neutre (m)
hs : hauteur hors sol (m)
On note que le calcul varie d’un cas à un autre (cas d’un support d’arrêt, demi-arrêt ou une
déviation) ; en effet dans le cas d’une déviation d’un angle α, l’effort de traction sera projeté
sur les axe (x,y) en intervenant deux composantes Fx, et Fy où l’effort total F=Fx+Fy.
α : angle de déviation de la ligne

Le support semi-arrêt est soumis à deux portées différentes et par conséquent deux
composantes différentes (t1 et t2) d’effort de traction

Nombre Coefficient de
d’abonnés simultanéité
domestiques

2à4 1

5à9 0.75

10 à 14 0.56

15 à 19 0.48

20 à 24 0.43

Bouzid Mohamed Page 19


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

25 à 29 0.4

30 à 34 0.38

35 à 39 0.37

40 à 49 0.36

50 et plus 0.34

Tableau 3:: COEFFICIENT DE SIMULTANEITE EN FONCTION DU NOMBRE DES


ABONNES

Figure 5:représentation vectorielle

3. LES CONSTITUANTS DE BASE D’UN CABLE :

D'une manière générale, un câble unipolaire se présente sous la forme d'un condensateur
cylindrique constitué de :
 Une âme conductrice câblée ou segmentée, en cuivre ou en aluminium (les sections
varient entre 0.35 et 1600 mm²).
 Un écran semi-conducteur interne (pour les câbles dont la tension d'utilisation est
supérieure à 3kV), extrudé ou rubané, dont le rôle est d'homogénéiser le champ
électrique.

Bouzid Mohamed Page 20


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

 Une enveloppe isolante en matériau polymérisable (polyéthylène, polyéthylène


réticule, caoutchouc, polychlorure de vinyle, les enveloppes isolantes en papier
imprégné n'étant plus utilisées que pour les câbles HT courant continu) dont
l'épaisseur varie entre 0.5 et 30 mm selon la tension d'utilisation et la nature du
matériau.
 Un écran semi-conducteur externe (cas des tensions, supérieures, à 3kV), dont le rôle
est d'homogénéiser le champ électrique au niveau des électrodes ;
 Un écran métallique (en plomb, en aluminium ou en cuivre) dont les rôles sont :
 De constituer une électrode de référence,
 De permettre l'évacuation des courants de court-circuit homopolaires,
 D'assurer l'étanchéité radiale;
 Une gaine de protection externe en matériau polymérique, jouant un rôle de
protection contre la corrosion, favorisant l'étanchéité, la protection mécanique à la
pose et, lorsque cela est nécessaire, assurant une isolation électrique de l'écran par
rapport au sol.

Bouzid Mohamed Page 21


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

Conclusion Générale

Depuis sa création, la STEG n’a cessé de jouer un grand rôle dans les efforts d’aménagement
du territoire, du développement des zones rurales et urbaines et la participation dans
l’élaboration des projets, et de l’infrastructure …

La STEG est un partisan dans les objectifs généraux du pays économiques… cette société
tend toujours à développer ses services et être à la hauteur des attentes des clients et citoyens
tunisiens par les efforts des travaux par les efforts de progrès, la réalisation des enjeux et des
objectifs et des travaux d’encadrement, de formation et d’organisation.

La STEG admet un organigramme qui permet de la gérer. Cette architecture (conseils,


directions, services, unités…) assure les projets, la programmation, les travaux.

L’objectif de la STEG n’est plus la fourniture de l’énergie aux abonnés seulement, mais plus
tôt garantir la qualité de la fourniture et de service, puisque les exigences de ses clients
évolues avec l’évolution technologique et l’amélioration du niveau de vie. Pour ce là le soucie
permanant des agents STEG est d’assurer la continuité de service, la qualité de l’énergie et
d’améliorer la relation avec les clients en général, en introduisant les technologies les plus
évoluées (Protections et compteurs numériques, bureaux centraux de conduite …).

Bouzid Mohamed Page 22


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

ANNEX

Caractéristique technique câble BT :

Bouzid Mohamed Page 23


Institut supérieur des sciences appliquées et de 2016/2017
technologie de Gabés

Bouzid Mohamed Page 24

Vous aimerez peut-être aussi