Vous êtes sur la page 1sur 66

U.F.R. S.S.A.

Unité de Formation et de Recherche


Sciences Sociales et Administration

LICENCE SCIENCES HUMAINES ET SOCIALES


MENTION SOCIOLOGIE
2010-2011

Brochure gratuite. Université Paris Ouest Nanterre la Défense


Bâtiment D
200 avenue de la République – 92001 Nanterre cedex
http://www.u-paris10.fr

-1-
SOMMAIRE

 Présentation de l’UFR SSA p. 3

 Informations pratiques p. 5

 Présentation du département de Sociologie, équipe de formation p. 9

 Présentation de la formation p. 10

 Présentation des parcours bi-disciplinaires p. 11

 Schéma de la formation Licence sociologie p. 12

 Maquette de la Licence de Sociologie p. 13

• 1ère année de licence sociologie p. 14


• 2e année de licence sociologie p. 19
• 3e année de sociologie p. 25

o Champ de spécialisation en sociologie urbaine p. 27


o Champ de spécialisation en sociologie du travail p. 31
o Champ de spécialisation en socio-anthropologie du contemporain p. 35
o Champ de spécialisation en démographie p. 40
o Champ de spécialisation en sociologie historique et politique p. 43

Maquettes des Licences parcours bi-disciplinaires p. 46


• Sociologie - Histoire p. 46
• Sociologie - Economie p. 48
• Sociologie - Philosophie p. 49

Maquettes des Magistères


• Démographie p. 50
• Magistères bi-disciplinaires p. 52
o Science Economique et sociale p. 53
o Science Sociale Historique p. 55

Les modalités de contrôle des connaissances et des compétences p. 57

 Charte des examens p. 62


 Lexique p .66

-2-
UFR SSA
PRESENTATION GENERALE

L’Unité de Formation et de Recherche en Sciences Sociales et Administration regroupe plusieurs


disciplines dans un projet commun en sciences sociales : l’ethnologie, la géographie, l’histoire,
l’histoire de l’art et l’archéologie, la sociologie, associées selon les cursus à la psychologie, le droit,
l’économie (en A.E.S) et les langages.

L’association de ces disciplines enseignées dans 6 départements différents répond aux missions de
formation et de recherche de l’enseignement supérieur.

L’U.F.R. est habilitée à délivrer des diplômes européens de Licence et de Master et des diplômes
d’université (D.U.).

L’ADMINISTRATION ECONOMIQUE & SOCIALE


est une formation originale dans l’université française par son orientation pluridisciplinaire fondée sur
les sciences humaines et sociales (histoire, sociologie, psychologie), les sciences économiques et de
gestion, le droit et les langues.

L’ETHNOLOGIE
a pour ambition d’étudier les sociétés humaines et leurs cultures dans toute leur diversité, à la fois
spatiale et temporelle (depuis les sociétés de la préhistoire jusqu’aux sociétés contemporaines).
L’objectif est, à partir de la masse confuse des faits, de dégager un ordre qui leur est sous-jacent et
de mettre en évidence les lois de portée générale qui font l’unité de l’homme.

LA GEOGRAPHIE
se propose d’étudier les phénomènes spatiaux, physiques et humains, en proposant d’éclairer de façon
originale et utile la plupart des grands problèmes et enjeux du monde contemporain. Cette licence a
pour vocation d’apporter aux étudiants une vaste ouverture sur tous les aspects de cette discipline
tant dans le monde développé qu’en voie de développement, mais aussi de les familiariser avec les
méthodes et les outils de la géographie. Cette licence présente un caractère pluridisciplinaire, où
figurent en bonne place l’histoire, la sociologie, les langues vivantes ou encore l’enseignement de la
statistique en liaison avec l’informatique et la cartographie automatique sur ordinateur.

L’HISTOIRE
Propose une formation générale en histoire ancienne, médiévale, moderne et contemporaine, ainsi
qu’une formation à la recherche historique.

L’HISTOIRE DE L’ART & ARCHEOLOGIE


outre ses orientations culturelles et de recherche, prépare également à différents concours et aux
métiers de la documentation.

LA SOCIOLOGIE
est une discipline de recherche sur les sociétés actuelles, sur leurs traditions, leur fonctionnement et
leurs mutations. Elle associe approche de terrain et réflexion théorique pour tenter de saisir la
complexité du vivre ensemble.

-3-
ORGANIGRAMME DE L’UFR S.S.A.
EQUIPE DE DIRECTION DE L’UFR
DIRECTEUR SECRETARIAT DE DIRECTION
B. BAZIN Bureau D211D Poste 47.95 V. BOUMENDIL Bureau D211C Poste 56.05
DIRECTEURS AJOINTS CHARGEE DES EXAMENS - LOGISTIQUE
D. DYREK KEVONIAN Bureau D208 Poste 40.70 F. PETITJEAN Bureau D203 Poste 7568

COORDINATRICE DES ENSEIGNEMENTS DE LANGUES GESTION DU BUDGET


A.BRAUN Bureau D109 Poste 70.91 J. JEANNE-ROSE Bureau D211 A Poste 75.88
T. PILLARD Bureau D211 A Poste 59.94
RESPONSABLE ADMINISTRATIF GESTION DES ENSEIGNANTS
N. VILLARD Bureau D211 E Poste 47.14 S. BEN SALEM Bureau D210 Poste 75.74
RESPONSABLE ADMINISTRATIF ADJOINT A.M. AMSELLEM Bureau D210 Poste 75.26
E. CAVA-JOLY Bureau D211 B Poste 58.37 GESTION DES EMPLOIS DU TEMPS
REPROGRAPHIE - COURRIER M. KONE Bureau D 210 Poste 75.44
G. COMBE-CHAPPAZ Bureau D 204 Poste 40.50

DEPARTEMENTS DE L’UFR
DIRECTIONS SECRETARIATS
A.E.S
Directrice : F. MOINE Bureau D109 Poste 70.91 M. SOULA (L1) Bureau D212A Poste 75.87
J. PERICHET (L2/L3) Bureau D 212A Poste 47.22
C. POULARD (L pro) Bureau D212 A Poste 47.13
ETHNOLOGIE
Directeur : V. MILLIOT Bureau C 108A Poste 75.24 S. ZITOUT Bureau C 110 Poste 77.62

GEOGRAPHIE
Directeur : A. DUBRESSON Bureau D 404 Poste 75.54 W. MECKES- (Licence) Bureau D 214B Poste 57.71
Adjoint : E. LEZY Bureau D 308 Poste 70.76 D. DOSSIN (Master) Bureau D 214B Poste75.58
HISTOIRE
Directeur : F. BOUGARD Bureau D 201A Poste 75.69 X (Licence) Bureau D 214A Poste 71.76
Adjointes : Bureau D 201A Poste 75.69 M. J. PETIT (Licence) Bureau D 214A Poste 75.73
C. COHEN LEROUGE A. RUFO (Master) Bureau D 214A Poste 47.85
L. CROQ
HISTOIRE DE L’ART & ARCHEOLOGIE
Directrice : A.M. GUIMIER- Bureau D 106 Poste 41.11 C. LE VERGER (Licence) Bureau D 103 Poste 75.78
SORBETS Bureau D 106 Poste 41.11 F. LEDENOU (Master) Bureau D 103 Poste 40.92
Adjointe :
K.CHRYSSANTHAKI-
NAGLE
SOCIOLOGIE
Directrice : A. RAULIN Bureau D205 Poste 70.85 S. ABDESSEMED (L1/L2) Bureau D 213B Poste 58.45
Adjoints : S. THOMAS (L3) Bureau D 212B Poste 75.09
G. BUSQUET
P. SEBILLE

MASTER ECONOMIE ET SOCIETE


Directeur : F.VATIN Bureau K211 Poste 71.95 S. THOMAS (Master 1) Bureau D212B Poste 75.09
C. DEL FRANCO (M2 + M1 Bureau D212B Poste 58.44
AES)
BIBLIOTHEQUES DE L’UFR
AES J. BEN ALI Salle DD 104 Poste 73.38
AMENAGEMENT L. CERMAK Salle D 410 Poste 75.82
GEOGRAPHIE C. DENEUX Salle D 412 Poste 75.60
HISTOIRE C. LESCURE Salle E1 Poste 76.34
HISTOIRE DE L’ART & ARCHEOLOGIE A. F. PEROL Salle C 102 Poste 56.70
SOCIOLOGIE F. HUGER Salle DD 103 Poste 75.10

AFFICHAGE INFORMATIF
L'affichage informatif de l'UFR S.S.A. s'effectue au rez-de-chaussée du Bâtiment D sous vitrine éclairée.
En ce qui concerne les Départements de l'U.F.R., les vitrines se trouvent soit au rez-de-chaussée du Bâtiment D, soit aux
abords des secrétariats pédagogiques.
SITE INTERNET DE LA COMPOSANTE
Le site de l'U.F.R. S.S.A. est affiché sous le site de l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense: www.u-paris10.fr Il est composé de
diverses rubriques dont la liste des formations, une rubrique sur la recherche et une rubrique au service des enseignants. Il regroupe
aussi en son sein des liens hyper-textes faisant référence aux sites des Départements

-4-
INFORMATIONS PRATIQUES

CALENDRIER UNIVERSITAIRE 2010-2011

• Semaine de pré-rentrée Lundi 27 septembre 2010


• 1ère semaine de cours Lundi 4 octobre 2010
• Vacances de Noël Samedi 18 décembre au Lundi 3 janvier 2011
• Fin des cours du 1er semestre Samedi 15 janvier 2011
• Semaine de révisions et de rattrapages Lundi 17 janvier au samedi 22 janvier 2011
• Session d’examens, 1er semestre Lundi 24 janvier au samedi 5 février 2011

__________

• Début du 2ème semestre Lundi 7 février 2011


• Vacances d’hiver Samedi 19 février au lundi 28 février 2011
• Vacances de Pâques Samedi 9 avril au lundi 26 avril 2011
• Fin des cours du 2ème semestre Samedi 28 mai 2011
• Semaine de révisions et de rattrapages Lundi 30 mai au samedi 4 juin 2011
• Session d’examens, 2ème semestre Lundi 6 juin au samedi 18 juin 2011
• Session d’examens, COMETE, EAD Mercredi 1 juin au samedi 18 juin 2011

 Jury de la 1ère session : Du lundi 27 juin au vendredi 1er juillet 2011

• Examens de la 2e session : Du jeudi 1er septembre au mardi 20 septembre 2011

 Jury de la 2ème session: Du vendredi 23 septembre au mardi 27 septembre 2011

RAPPEL : 2ème session 2009-2010

• Examens de la 2e session 2009-2010 : mercredi 1er septembre au samedi 18


septembre 2010 + 20-21 septembre en SPSE
• Jury de la 2ème session : du mardi 21 au lundi 27 septembre 2010

-5-
DIVISION DES ETUDES ET DE LA VIE ETUDIANTE

 SERVICE DES INSCRIPTIONS ADMINISTRATIVES Bâtiment A

 SERVICE DES DIPLOMES Bâtiment A – 2ème étage

 SERVICE DES BOURSES Bâtiment – RDC – Salle E01

 SERVICE GENERAL DES ETUDIANTS ETRANGERS Bâtiment A – 1er étage

 TUTORAT Bâtiment E
Rez-de-chaussée

 SERVICE HANDICAPS ET ACCESSABILITES Bâtiment DD.R05

Services en relation avec la division des études et de la vie étudiante

 CACIOPE (Centre d’accompagnement, de Conseil, Bâtiment E – Salle 14


D’Information et d’Orientation sur les Parcours
Personnalisés des Etudiants).

 SERVICE MEDICAL Bâtiment E – Salle 05

 ASSISTANTES SOCIALES DU CROUS Bâtiment C – Salle C20

 SERVICE DES RELATIONS INTERNATIONALES Bâtiment A – Salle 107A

-6-
LA REFORME LMD

SCHEMA DES ETUDES SUPERIEURES

Schéma des études supérieures


à l’issue de la réforme « L-M-D »

Grade de docteur

Doctorat

Grade de Master
300 crédits Deux premiers Deux derniers
semestres du master semestres du master
professionnel recherche
Deux premiers Deux premiers
semestres du master semestres du master
professionnel recherche Grandes
Grade de Licence écoles
180 crédits Licence professionnelle Deux derniers semestres de la
licence

BTS DEUST DUT 4 premiers semestres de la licence CPGE

Baccalauréat ou Diplôme d’Accès aux Etudes Universitaires

Formation universitaire non sélective

Formation universitaire sélective

Formation non universitaire

-7-
PRESENTATION DE L’OFFRE DE FORMATION LICENCE
UFR SCIENCES SOCIALES ET ADMINISTRATION

LPLPManagnement
Management International
international des métiers UFR SSA Licences
Métiers
de de l’hôtellerie
l’hôtellerie et de
et de la restaurationl
la Restauration (socles, portails et
LP Gestions des
diplômes)
rémunérations Domaine SHS
LP Coordinateur de
LP Gestion des l’action touristique
associations
L Géographie L Sociologie L Ethnologie,
L Histoire art L Histoire
L AES et aménag. préhistoire
et archéologie

AES Hist AA / Ethno Géo / Hist AA Hist / Hist AA Hist / Géo Géo / Socio Hist / Socio Socio / Ethno Hist / Ethno

AES Géographie Géographie Géographie Ethnologie


Hist Art Arc Hist Art Arc Histoire Histoire
Ethno Histoire Sociologie Sociologie

-8-
DEPARTEMENT DE SOCIOLOGIE
EQUIPE DE FORMATION
Outre les enseignants titulaires indiqués ci-dessous, des chercheurs et des enseignants
vacataires assurent les TD et certains cours spécialisés.

PROFESSEURS Bâtimen Bureau Téléphone E-mail


t
Valérie Broussard valerie.boussard@wanadoo.fr
Alain Caillé D 201 01 40 97 70 93 mauss1981@aol.com
Patrick Cingolani D 110A 01 40 97 75 45 patrickcingolani@club-internet.fr
Philippe Combessie D 110A 01 40 97 75 45 ph.com@laposte.net
Maria E. Cosio D 205 01 40 97 70 85 cosio@u-paris10.fr
David Lepoutre K 233 dl105@orange.fr
Anne Raulin K 224 01 40 97 59 11 raulin@ivry.cnrs.fr
Yves (Shmuel) Trigano D 201 01 40 97 70 93 ytrigano@gmail.com
François Vatin K 209 01 40 97 71 96 vatin@u-paris10.fr

MAÎTRES de Bâtimen Bureau Téléphone E-mail


CONFERENCES t
Julien Bernard jubernard86@gmail.com
Michel Blanc D 109B 01 40 97 75 11 blanc_michel@voilà.fr
Laure Blévis D 206 01 40 97 47 70 laureblevis@club-internet.fr
Carole Brugeilles D 321 01 40 97 75 13 cbrugeil@u-paris10.fr
Grégory Busquet A 210 01 40 97 49 03 gbusquet@paris-valdeseine.archi.fr
Céline Clément D 321 01 40 97 75 13 clement@ined.fr
Sylvaine Conord D 109B 01 40 97 75 11 s.conord@ivry.cnrs.fr
Stéphane Dufoix D 206 01 40 97 47 70 stephane.dufoix@wanadoo.fr
Yolène Dilas-Rocherieux D 206 01 40 97 47 70 yolene.dilas@wanadoo.fr
Brigitte Dussart 01 43 54 91 70 brigittte.dussart@u-paris10.fr
Alexandra Filhon D 321 01 40 97 75 13 filhon@ined.fr
Sabine Fortino K 229 01 40 97 59 19 fortino.sabine@laposte.net
Pedro José Garcia Sanchez A 210 01 40 97 59 11 pjgarcia@u-paris10.fr
Alexandra Oeser alexandra.oeser@ens.fr
Sylvie Pedron D 110C 01 40 97 70 58 sphcjc@hotmail.com
Florence Pinton K R27 01 40 97 73 52 florence.pinton@u-paris10.fr
Gwenaële Rot K 211 01 40 97 71 95 grot@u-paris10.fr
Pascal Sebille D 321 01 40 97 75 13 pascal.sebille@u-paris10.fr
Gabriel Segré D 109B 01 40 97 75 11 gabriel.segre@gmail.com
Anne Steiner D 206 01 40 97 47 70 albrespy.steiner@wanadoo.fr
Renée Vigneron K 212 01 40 97 71 49 reneevigneron@yahoo.fr

-9-
PRESENTATION DE LA FORMATION

Discipline née au 19ème siècle, la Sociologie est centrée sur la compréhension des mondes
modernes, leur fonctionnement et leur mutation. Consacrée à l'étude des institutions et des pratiques
sociales, des représentations et des discours qui produisent des connaissances spécifiques sur la
société, la sociologie intègre les terrains du politique, de la ville, du travail, de l'environnement, de la
mixité, du développement, de la culture, du religieux, de la famille, des aspects démographiques
etc… Notre enseignement se particularise par une spécialisation des étudiants au niveau de la 3ème
année de licence avec le choix de champs spécifiques (cf. liste ci-dessous), prolongés dans les Masters
1 et 2. Il se distingue aussi par la possibilité de conjuguer plusieurs disciplines comme l'histoire,
l'économie et la philosophie (voir la section sur les parcours bi-disciplinaires et sur les magistères).

Champ de spécialisation en Sociologie urbaine : Approche des grands auteurs, théories et méthodes,
qui portent les différentes thèses sur la ville, les banlieues, les compétences citadines, l'aménagement
des populations et du territoire, les comportements au sein de la cité, les cultures liées à
l'urbanisation etc.

Champ de spécialisation en Socio-anthropologie du monde contemporain : Articulation spécifique


entre l'anthropologie et la sociologie qui vise à saisir, au plus près, les mutations du monde
contemporain (persistances, changements, reconfigurations). Les objets d'investigation se
caractérisent par une grande variété : nouveaux rapports à la famille, au travail, aux institutions, vie
associative, TV-réalité, mode, pratiques sexuelles, vie artistique, déviances, migrations, répression
pénale, syncrétismes religieux...

Champ de spécialisation en Sociologie historique et politique : Approche des grands auteurs,


théories et méthodes qui portent les différentes approches sur les notions de pouvoir, d'autorité, de
domination, mais aussi les régimes politiques, les idéologies, les partis et les différents acteurs.

Champ de spécialisation en Démographie : Approche des faits démographiques et des méthodes qui
portent sur les migrations, les populations, le logement, la famille etc.

Champ de spécialisation en Sociologie du Travail : Approche des grands auteurs, théories et


méthodes qui traitent du travail et des professions, des cultures du travail, de la division sexuée des
tâches et du genre, des comportements au sein de l'entreprise et dans les secteurs publics.

Sur les deux premiers semestres (S1, S2) de la première année (L1), les étudiants de Sociologie
sont amenés à se former dans un esprit d'interdisciplinarité de manière à croiser des savoirs souvent
séparés, mais aussi de permettre une réorientation des étudiants à tous les niveaux du cursus vers
l'une de ces disciplines.

Le premier semestre de la Licence sociologie (L1) s’appuie ainsi sur une formation tri-
disciplinaire à choisir parmi quatre socles : Socio-philo-éco, Socio-histoire-ethno, Socio-histoire-géo,
Socio-histoire-éco.

Au deuxième semestre de la licence de sociologie (L1), la formation devient bi-disciplinaire :


selon leur socle en Semestre 1, les étudiants s’inscrivent dans l’un des portails suivants : Socio-philo,
Socio-éco, Socio-ethno, Socio-histoire et Socio-géo (cf. schéma). Les deux premiers semestres de la
Licence sociologie (L1) offrent alors une formation générale (histoire de la discipline, grandes théories
et méthodes, langue vivante) commune à tous les étudiants.

Les 3ème et 4ème semestres de la deuxième année (L2) proposent une introduction aux cinq
champs de spécialisation énoncés ci-dessus de manière à ce que chaque étudiant puisse se spécialiser
en L3 en connaissance de cause. Pour ceux qui souhaitent poursuivre une double formation, il est
possible, dans le cadre de la licence de sociologie, de s’inscrire dans l’un des parcours bi-disciplinaire
(cf. page suivante).

- 10 -
En 3ème année (L3), durant les semestres 5 et 6, les étudiants sont appelés à se spécialiser dans
l'un des 5 champs de spécialisation tout en poursuivant l'apprentissage d'une langue et l'acquisition de
méthodes propres à la Sociologie, à l'anthropologie et à la démographie. Ces parcours coïncident avec
les laboratoires de recherche qui accueillent nos enseignants-chercheurs (cf. Annuaire des
enseignants, site Sociologie). Ces parcours ont pour finalité d’amener les étudiants à bâtir un projet
professionnel (concours ou formations) ou à se spécialiser dans un cursus de recherche (les mêmes
parcours se retrouvent dans le Master I et II de Sciences sociales et Sociologie, spécialité Mutation des
sociétés contemporaines).

Les débouchés offerts par les enseignements de Sociologie, d'anthropologie et de démographie


concernent une pluralité de secteurs professionnels, dans les bureaux d’études, les directions de
ressources humaines au sein des entreprises, les administrations, les collectivités locales et
territoriales etc. En prolongeant sa formation par un Master (cf.. site Master Science sociale et
Sociologie), l’étudiant peut s’orienter vers la recherche, les concours de l'enseignement secondaire ou
supérieur, ou bien vers un Master professionnel.

- 11 -
LES PARCOURS BI-DISCIPLINAIRES

En deuxième année, les étudiants de sociologie peuvent s’inscrire dans l’un des parcours bi-
disciplinaires de sociologie suivants : sociologie-ethnologie, sociologie-économie, sociologie-
histoire, socio-géographie et sociologie-philosophie – qui n’ouvrira qu’en 210-2011. En
troisième année, ce parcours ne comporte que trois spécialisations possibles :

Sociologie-histoire,
Sociologie-économie
Sociologie-philosophie (qui n’ouvrira qu’en 2011-2012)

Spécialisation Sociologie-histoire (ce parcours commence au 3ème semestre et se poursuit


jusqu’au dernier semestre de la troisième année). Elle a pour but de fournir aux étudiants la
possibilité de se former pendant trois ans à ces deux disciplines séparément, mais aussi à les
combiner dans le cadre de cours spécifiques. L’obtention d’une licence de parcours bi-
disciplinaire socio-histoire permet par la suite de s’orienter vers les spécialités pluri-
disciplinaires du master de science sociale et sociologie, ou éventuellement vers le master
d’histoire. L’inscription en parallèle dans le parcours histoire du département d’histoire offre
la possibilité d’obtenir une double licence.

Spécialisation Sociologie-économie (ce parcours commence au 3ème semestre et se poursuit


jusqu’au dernier semestre de la troisième année). Elle a pour but de fournir aux étudiants la
possibilité de se former pendant trois ans à ces deux disciplines séparément, mais aussi à les
combiner dans le cadre de cours spécifiques. L’obtention d’une licence bi-disciplinaire
sociologie-économie permet par la suite de s’orienter vers les spécialités pluri-disciplinaires
du master science sociale et sociologie, ou éventuellement vers le master d’économie.

Spécialisation Sociologie-philosophie – qui n’ouvrira qu’en 2011-2012 – (ce parcours


commence au 3ème semestre et se poursuit jusqu’au dernier semestre de la troisième année).
Elle a pour but de fournir aux étudiants la possibilité de se former pendant trois ans à ces
deux disciplines séparément, mais aussi à les combiner dans le cadre de cours spécifiques.
L’obtention d’une licence du parcours bi-disciplinaire sociologie-philosophie permet par la
suite de s’orienter vers les spécialités pluri-disciplinaires du master science sociale et
sociologie, ou éventuellement vers le master d’économie.

La spécialisation sociologie-histoire permet l’obtention à l’issue des trois années,


d’une licence dans les deux disciplines (sociologie et histoire) si l’étudiant s’est
doublement inscrit en licence, dans les parcours correspondants. Les équipes pédagogiques
respectives mettent tout en œuvre pour assurer la compatibilité des emplois du temps et la
mise en commun du maximum d’enseignements. Cette double qualification peut non
seulement se révéler capitale pour la réussite à certains concours administratifs, mais elle
offre également une palette de choix plus importante pour la poursuite d’études :
préparation aux concours de l’enseignement comme le Capes de sciences économiques et
sociales, mais aussi admission de droit dans les masters disciplinaires respectifs. Enfin, la
possession de ces deux licences ouvre la possibilité de suivre un master (d’histoire ou de
sociologie) à orientation pluri-disciplinaire comme il en existe à Nanterre.

- 12 -
PRESENTATION DE LA FORMATION LICENCE SOCIOLOGIE

Master

Champs de
L3 spécialisation

L2 Parcours

Socles

L1

Portails

- 13 -
MAQUETTE DE LA LICENCE DE SOCIOLOGIE 2009-2010
Pour prendre connaissance du contenu des cours et des bibliographies proposés par les différents
enseignants, l'étudiant doit se rendre sur le site de l'université de Nanterre pour y trouver, sur le
site du département de Sociologie, les annuaires des cours et des enseignants. Pour les emplois du
temps, se reporter aux affichages du département de Sociologie.

PREMIERE ANNEE DE LICENCE SOCIOLOGIE(L1)

UE de Langue : Concernant l’enseignement de l’anglais, les étudiants seront inscrits dans des groupes de niveaux :
 A : pour les plus faibles
 B, C, D, E, F pour les plus forts
Le niveau en anglais est ainsi déconnecté de l’année d’inscription en licence. Les groupes A et B auront deux heures
d’enseignement hebdomadaire et les niveaux C et D, une heure trente. Le niveau A consiste en une remise à niveau
linguistique pour les étudiants qui ne possèdent pas les fondamentaux de l’anglais. Le niveau B propose une enseignement
généraliste sans distinction de parcours ni de filière. Les niveaux C, D, E, F sont organisés par filière (Histoire, AES, Histoire
de l’Art, sociologie, ethnologie, géographie) et consistent en un enseignement de spécialité.

1er semestre
Les étudiants inscrits administrativement en sociologie doivent ensuite s’inscrire pédagogiquement
dans l’un des quatre socles tri-disciplinaires suivants : Socio-philo-éco, Socio-histoire-ethno, Socio-
histoire-géo, Socio-histoire-éco.

 SOCLE SOCIO-PHILO-ECO

Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits Travail
CM TD
personnel
HLSUD101 – UE Disciplinaire Sociologie 7 7 24h 24h
- HLSSG101 Introduction à la sociologie générale 1 : histoire de la
sociologie
HLSUD105 – UE Disciplinaire Economie 7 7 24h 24h
HLWAE101 – Introduction à l’analyse économique
HLSUD106 – UE Disciplinaire Philosophie 7 7 24h 24h
LLPHI101 Philosophie générale
HLSUM101 - UE Enseignements méthodologiques et 6 6 48h
complémentaires
- HLSAL101 - Atelier de lecture 1 3 24h
- HLSST101 - Statistiques 3 24h
HLSUT101 –UE Enseignement transversal 3 24h
- Langue vivante
TOTAL 216H 30 72h 144h

- 14 -
 SOCLE SOCIO-HISTOIRE-ETHNO
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits Travail
CM TD
personnel
HLSUD101 – UE1 Disciplinaire Sociologie 7 7 24h 24h
- HLSSG101 Introduction à la sociologie générale 1 : histoire de la
sociologie
HLSUD102 – UE2 Disciplinaire Histoire 7 7 24h 24h
HLHAD101 Hist anc. ou HLHCD101 Hist cont.ou HLHMD101 ou
HLHVD101 Hist. médiévale
HLSUD104 – UE3 Disciplinaire Ethnologie 7 7 24h 24h
HLEEG101 Intro à l’ethno générale
HLSUM101 - UE Enseignements méthodologiques et 6 6 48h
complémentaires
- HLSAL101 - Atelier de lecture 1 3 24h
- HLSST101 - Statistiques 3 24h
HLSUT101 –UE Enseignement transversal 3 72h 24h
- Langue vivante
TOTAL 216H 30 72h 144h
 SOCLE SOCIO-HISTOIRE-GEO
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits Travail
CM TD
personnel
HLSUD101 – UE1 Disciplinaire Sociologie 7 7 24h 24h
- HLSSG101 Introduction à la sociologie générale 1 : histoire de la
sociologie
HLSUD102 – UE2 Disciplinaire Histoire 7 7 24h 24h
HLHAD101 Hist anc. ou HLHCD101 Hist cont.ou HLHMD101 ou
HLHVD101 Hist. médiévale
HLSUD103 – UE3 Disciplinaire Géographie 7 7 24h 24h
HLGOD101 - Sociétés et territoires
HLSUM101- UE1 Enseignements méthodologiques et 6 6 48h
complémentaires
- HLSAL101 - Atelier de lecture 1 3 24h
- HLSST101 - Statistiques 3 24h
HLSUT101 –UE1 Enseignement transversal 3 3 24h
- Langue vivante
TOTAL 216h 30 72h 144h

 SOCLE SOCIO-HISTOIRE-ECO
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coef Crédits Travail
CM TD
personnel
HLSUD101 – UE1 Disciplinaire Sociologie 7 7 24h 24h
- HLSSG101 Introduction à la sociologie générale 1 : histoire de la
sociologie
HLSUD102 – UE2 Disciplinaire Histoire 7 7 24h 24h
HLHAD101 Hist anc. ou HLHCD101 Hist cont.ou HLHMD101 ou
HLHVD101 Hist. médiévale
HLSUD105 – UE3 Disciplinaire Economie 7 7 24h 24h
HLWAE101 – Introduction à l’analyse économique
HLSUM101- UE1 Enseignements méthodologiques et 6 6 48h
complémentaires
- HLSAL101 - Atelier de lecture 1 3 24h
- HLSST101 - Statistiques 3 24h
HLSUT101 –UE1 Enseignement transversal 3 3 24h
- Langue vivante
TOTAL 30 72h 144h
TOTAL 216h

- 15 -
2ème semestre
Au deuxième semestre, selon leur socle de Semestre 1, les étudiants s’inscrivent pédagogiquement
dans l’un des portails bi-disciplinaires suivants : Socio-philo, Socio-éco, Socio-ethno, Socio-histoire
et Socio-géo.

 PORTAIL SOCIOLOGIE-PHILOSOPHIE
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits Travail
CM TD
personnel
HLSUD201 - UE Disciplinaire Sociologie 7 7
HLSSG201- Sociologie générale 24h 24h
HLSUD211 – UE Disciplinaire Philosophie 7
LLPHI21S – Histoire de la philosophie 24h 24h
- HLSUM211 -UE Enseignements méthodologiques et 10 10
complémentaires 24h
HLSAL201 Atelier de lecture 2 3 24h
HLSEQ201 Init enquête qualitative 4 24h
LLPHI205 Epistémiologie des sciences sociales 3
HLSUT201 - UE 3 Enseignements transversaux 6 6 48h
- HLSIN201 Informatique 3 24h
- HLSCX201 Langue vivante 3 24h
TOTAL 216H 30 48h 168h

 PORTAIL SOCIOLOGIE-ECONOMIE

Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits Travail
CM TD
personnel
HLSUD201 - UE Disciplinaire Sociologie 7 7 24h 24h
HLSSG201- Sociologie générale
HLSUD210 – UE Disciplinaire Economie 7 7 24h 24h
HLWEF201 - Economie française dans la mondialisation
HLSUM210 -UE Enseignements méthodologiques et 10 10 66h
complémentaires
- HLSAL201 - Atelier de lecture 2 3 24h
- HLSEQ201 - Initiation à l’enquête qualitative 4 24h
- HLWIS201 - Information économique et sociale 3 18h
HLSUT201 - UE Enseignements transversaux 6 6 48h
- HLSIN201 - Informatique 3 24h
- HLSCX201 Langue vivante 3 24h
TOTAL 186H 30 48h 138h
 PORTAIL SOCIOLOGIE-ETHNOLOGIE
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits Travail
CM TD
personnel
HLSUD201 - UE Disciplinaire Sociologie 7 7 24h 24h
HLSSG201- Sociologie générale
HLSUD209 – UE Disciplinaire Ethnologie 7 7 24h 24h
HLEEP201 – Introduction à l’ethnologie préhistorique
HLSUM209 - Enseignements méthodologiques et 10 10 72h
complémentaires
HLETQ201 – Tech. Enq. et pratique alim. 3 24h
HLSAL201 – Atelier de lecture 2 3 24h
HLSEQ201 – Init. Enquête qualitative 4 24h
HLSUT201 - UE Enseignements transversaux 6 6 48h
- HLSIN201 - Informatique 3 24h
- HLSCX201 Langue vivante 3 24h
TOTAL 186H 30 48h 138h

- 16 -
 PORTAIL SOCIOLOGIE-HISTOIRE
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits Travail
CM TD
personnel
HLSUD201 - UE Disciplinaire Sociologie 7 7 24h 24h
HLSSG201- Sociologie générale
HLSUD207– UE Disciplinaire histoire 7 24h 24h
HLHAD201 Hist.anci 2. ou HLHCD201 2 Hist contemp. 2 ou HLHMD201
Hist moder. Ou HLHVD201 2
HLSUM207 - Enseignements méthodologiques et 10 10 72h
complémentaires
HLHMH201 – Historiographie 3 24h
HLSAL201 – Atelier de lecture 2 3 24h
HLSEQ201 – Init. Enquête qualitative 4 24h
HLSUT201 - UE Enseignements transversaux 6 6 48h
- HLSIN201 - Informatique 3 24h
- HLSCX201 Langue vivante 3 24h
TOTAL 186H 30 48h 138h

 PORTAIL SOCIOLOGIE-GEOGRAPHIE
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits Travail
CM TD
personnel
HLSUD201 - UE Disciplinaire Sociologie 7 7 48h 48h
HLSSG201- Sociologie générale 24h 24h
HLSUD206 – UE Disciplinaire Géographie 7 7 24h 24h
HLGOD201 – Environnement et sociétés
HLSUM206 – Enseignements méthodologiques et 10 10 72h
complémentaires. 24h
HLGOM201 – Carto et stats. 3 24h
HLSAL201 – Atelier de lecture 2 3 24h
HLSEQ201 – Init enquête qualitative 4
HLSUT201 - UE Enseignements transversaux 6 6 48h
- HLSIN201 - Informatique 3 24h
- HLSCX201 Langue vivante 3 24h
TOTAL 186H 30 48h 138h

DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS DE LA PREMIERE ANNEE

1er SEMESTRE

HLSSG101 - INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE GENERALE 1 : HISTOIRE DE LA SOCIOLOGIE


Enseignants : Laure BLEVIS, Grégory BUSQUET

Depuis deux siècles, la science sociale propose un nouvel objet d'étude - le social - et de multiples cadres de réflexion -
concepts, théories, méthodes - pour en rendre compte. L'objectif de ce cours est de présenter les logiques de
développement de la sociologie en tant que pensée du social et en tant que discipline, de ses débuts au cours du XIXe siècle
jusqu'aux défis qui se présentent à elle à la fin du XXe siècle, en France comme dans le monde.
Bibliographie :
- Berthelot Jean-Michel, La construction de la sociologie, Paris, PUF, coll. "Que sais-je", 1997.
- Cuin Charles et Gresle François, Histoire de la sociologie, 2 vol., Paris, La Découverte, coll.
"Repères", 1996.
- Berger Peter L., Invitation à la sociologie, Paris, La Découverte, 2006 (1ère éd. américaine 1963).
- Heilbronn Johann, Naissance de la sociologie, Marseille, Agone, 2006.
Deux ouvrages obligatoires, dont les références seront données en début de semestre, seront travaillés en TD.

- 17 -
HLSAL101 - ATELIER DE LECTURE 1
Enseignants : J. BERNARD, J. BORDIER, F. BRUGIERE, G. BUSQUET, Alexandra OESER, E. SAUGUET, R.
VIGNERON

Exercices d’écriture et de lecture à partir d’un recueil thématique d’articles et de textes, distribué en début de semestre,
qui permettra d’aborder différentes approches et différentes méthodes de la sociologie.

HLSST101 - STATISTIQUES
Enseignants : O. HOCHEDEZ, T. HUBERT, M. JOEL
Ce module d'enseignement vise à réfléchir sur l'usage des outils statistiques en sciences sociales. Comment lire un tableau
croisé ? Quelle interprétation en faire ? Par le biais d'exercices concrets, on étudiera notamment la liaison entre variables
qualitatives.
Bibliographie :
- Gollac Michel, "Des chiffres insensés ?", Revue française de sociologie, 38, 1997.
- Klatzmann J., Attention statistiques ! Comment déjouer les pièges, Paris, La Découverte, 1992.
- Novi Michel, Pourcentages et tableaux statistiques, Paris, PUF, 1998.
- Passeron Jean-Claude, "Ce que dit un tableau et ce qu'on en dit", Le raisonnement sociologique, Nathan, 1991.

2EME SEMESTRE

HLSSG201 - SOCIOLOGIE GENERALE 2 : STRATIFICATIONS, MOBILITES, INEGALITES


Enseignants : David LEPOUTRE, Anne STEINER
Dans une première partie du cours, seront abordés à travers le thème de la stratification sociale et de la mobilité sociale,
des auteurs et des concepts essentiels de la sociologie. La deuxième partie du cours abordera plus spécifiquement trois
grandes formes d'inégalités invisibles dans la société française contemporaine : la nouvelle répartition sociale entre centre et
périphérie au sein du territoire français ; les inégalités entre jeunes et vieux comme rapport de générations ; les inégalités
entre travailleurs du privé et travailleurs du public.
Bibliographie :
- Desrosières A., Thévenot L., Les catégories socio-professionnelles, Paris, La Découverte, 1996
- Guilluy Christophe, Noyé Christophe, Atlas des nouvelles fractures sociales en France, Paris, Autrement, 2006.
- Lacour Laurence, Le Bûcher des innocents, Paris, Les Arènes, 2006.
- Lallement M., Histoire des idées sociologiques, Paris, Nathan (2 volumes), 1993.
- Peneff Jean, La France malade de ses médecins, Paris, Seuil, 2005.
- Van Meter K., La sociologie, coll. textes essentiels, Paris, Larousse, 1992.

HLSEQ201 - INITIATION A L’ENQUETE QUALITATIVE


Enseignants : David LEPOUTRE
Initiation à l'enquête qualitative par la pratique et des exercices d'enquête concrets, notamment en utilisant l'observation
directe, le recueil de propos en situation, les comptages, l'entretien de courte de durée non enregistré, la prise de notes.

Bibliographie :
- Peneff Jean, Le goût de l'observation. Comprendre et pratiquer l'observation participante en sciences sociales,
Paris, La Découverte, 2009.

HLSAL201 - ATELIER DE LECTURE 2


Enseignants : J. BERNARD, J. BORDIER, F. BRUGIERE, G. BUSQUET, Alexandra OESER, E. SAUGUET, R.
VIGNERON
Exercices d’écriture et de lecture à partir d’un recueil thématique d’articles et de textes, distribué en début de semestre,
qui permettra d’aborder différentes approches et différentes méthodes de la sociologie.

- 18 -
DEUXIEME ANNEE DE LICENCE SOCIOLOGIE (L2)

PARCOURS DE SOCIOLOGIE GENERALE

Semestre 3

Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSUD301 - Sociologie générale 1 7 21 72h 48h 225h
- HLSED301 Introduction à la socio-anthropologie du 8 24h 24 h 90h
contemporain
-HLSED302 Introduction à la sociologie du travail 8 24h 24h 90h
- HLSED303 Aspects sociaux de l’Europe 5 24h 45h
HLSUM301 - Méthodologie et 1 3 24h 35h
approfondissement
- HLSEM301 Enquête 1
HLSUT301 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX101 Langue vivante 3 24h 35h
-HLSET301 Pré-professionnalisation : sociologie 3 24h 35h
quantitative
TOTAL 192h 10 30 72h 120h 330h

Semestre 4

Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff. Crédits
CM TD Travail personnel
HLSUD401 - Sociologie générale 2 7 21 72h 72h 225h
- HLSED402 Introduction à la sociologie urbaine 7 24h 24 h 75h
- HLSED401 Introduction à la sociologie politique 7 24h 24h 75h
- HLSED403 Introduction à la démographie 7 24h 24h 75h
HLSUM401 Méthodologie et approfondissement 1 3 24h 35h
-HLSEM401 Enquête 2
HLSUT301 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX201 Langue vivante 3 24h 35h
- HLSIT401 Informatique 3 24h 35h
TOTAL 216H 10 30 72h 144h 330h

PARCOURS BI-DISCIPLINAIRE DE SOCIOLOGIE

Semestre 3
 SOCIOLOGIE-ETHNOLOGIE
Coeff Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Crédits
. CM TD Travail personnel
HLSUD302 Sociologie bi-disciplinaire 1 6 18 96h 72h 210h
-HLSED301 Introduction à la socio-anthropologie du 4 24h 24 h 70h
contemporain
- HLSED302 Introduction à la sociologie du travail 4 24h 24h 70h
- HLSED303 Aspects sociaux de l’Europe 4 24h 70h
- HLEED301 Introduction à l’ethnomusicologie
6 24h 24h 70h
HLSUM302 Méthodologie et approfondissement 2 6 48h 70h
- HLSEM301 Enquête 1 3 24h 35h
- HLEEM301 Méthode de l’ethnologie : objets et 3 24h 35h
sociétés
HLSUT301 UE 3 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
-HLSCX101 Langue vivante 3 24h 35h
- HLSET301 Pré-professionnalisation : sociologie 3 24h 35h
quantitative
TOTAL 264H 10 30 96h 168h 350h

- 19 -
SOCIOLOGIE-ECONOMIE
Coeff Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Crédits
. CM TD Travail personnel
HLSUD303 Sociologie bi-disciplinaire 1 6 18 96h 48h 210h
- HLSED301 Introduction à la socio-anthropologie du 4 24h 24 h 70h
contemporain
- HLSED302 Introduction à la sociologie du travail 4 24h 24h 70h
- HLSED303 Aspects sociaux de l’Europe 4 24h 70h
- HLWED301 Micro-économie fondamentale 6 24h 70h
HLSUM303 Méthodologie et approfondissement 2 6 42h 70h
- HLSEM301 Enquête 1 3 24h 35h
- HLWEM301 Mathématiques économiques 3 18h 35h
HLSUT301 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
-HLSCX101 Langue vivante 3 24h 35h
- HLSET301 Pré-professionnalisation : sociologie 3 24h 35h
quantitative
TOTAL 264h 10 30 96h 138h 350h

 SOCIOLOGIE-HISTOIRE
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSUD304 Sociologie bi-disciplinaire 1 6 18 120h 96h 350h
-HLSED301 Introduction à la socio-anthropologie du 4 24h 24h 70h
contemporain
-HLSED302 Introduction à la sociologie du travail 4 24h 24h 70h
- HLSED303 Aspects sociaux de l’Europe 3 24h 24h 70h
- HLSED303 Introduction aux rapports sociologie- 3 24h 24h 70h
histoire
- HLSCX301 Histoire ancienne OU Histoire
médiévale 4 24h
70h
HLSUM304- Méthodologie et 2 6 48h 70h
approfondissement
- HLSEM301 Enquête 1 3 24h 35h
- HLSCX311 Pratiques de l’histoire 3 24h 35h
HLSUT301- Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX101 Langue vivante 3 24h 35h
- HLSET301 Pré-professionnalisation 3 24h 35h
TOTAL 312h 10 30 120h 192h 490h

 SOCIOLOGIE-PHILOSOPHIE (cette spécialisation n’ouvrira qu’en 2010-2011)


Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UD 1 Sociologie bi-disciplinaire 1 6 18 96h 72h 210h
- Introduction à la socio-anthropologie du 4 24h 24 h 70h
contemporain
- Introduction à la sociologie du travail 4 24h 24h 70h
- Aspects sociaux de l’Europe 4 24h 70h
- Histoire de la philosophie 1 3 12h 12h 35h
- Philosophie morale et politique 3 12h 12h 35h
UD 2 Méthodologie et approfondissement 2 6 48h 70h
- Enquête 1 3 24h 35h
- Atelier de dissertation philosophique 3 24h 35h
UE 3 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- Langue vivante 3 24h 35h
- Pré-professionnalisation : sociologie quantitative 3 24h 35h
TOTAL 264h 10 30 96h 168h 350h

- 20 -
Semestre 4

 SOCIOLOGIE-ETHNOLOGIE
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff. Crédits
CM TD Travail personnel
HLSUD402 - Sociologie bi-disciplinaire 1 6 18 96h 96h 210h
-HLSED402 Introduction à la sociologie urbaine 4 24h 24 h 70h
- HLSED401 Introduction à la sociologie politique 4 24h 24h 70h
- HLSED403 Introduction à la démographie 4 24h 24h 70h
-HLEED401 Organisation sociale 6 24h 24h 70h
HLSUM402 -Méthodologie et approfondissement 2 6 48h 70h
- HLSEM401 Enquête 2 3 24h 35h
-HLEEM401 Anthropologie de la parole et 3 24h 35h
pragmatisme
HLSUT401 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
-HLSCX201 Langue vivante 3 24h 35h
-HLSIT401 Informatique 3 24h 35h
TOTAL 288h 10 30 96h 192h 350h

 SOCIOLOGIE-ECONOMIE
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSUD403 Sociologie bi-disciplinaire 1 6 18 96h 90h 210h
- HLSED402 Introduction à la sociologie urbaine 4 24h 24 h 70h
-HLSED401 Introduction à la sociologie politique 4 24h 24h 70h
- HLSED403 Introduction à la démographie 4 24h 24h 70h
- HLWED401 Macro-économie fondamentale 6 24h 18h 70h
HLSUM403 Méthodologie et approfondissement 2 6 42h 70h
- HLSEM401 Enquête 2 3 24h 35h
-HLWEM401 Lecture de grands textes économiques 3 18h 35h
HLSUT401 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX201 Langue vivante 3 24h 35h
- HLSIT401 Informatique 3 24h 35h
TOTAL 276h 10 30 96h 180h 350h

 SOCIOLOGIE-HISTOIRE
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSUD404 - Sociologie bi-disciplinaire 1 6 18 120h 96h 315h
- HLSED402 Introduction à la sociologie urbaine 4 24h 24h 70h
-HLSED401 Introduction à la sociologie politique 4 24h 24h 70h
- HLSED402 Introduction à la démographie 4 24h 24h 70h
- HLSED405 Démocratie antique, démocratie
moderne
-HLSCX401 Histoire moderne OU histoire
2 24h 35h
contemporaine
4 24h 24h 70h
HLSUM404 - Méthodologie et 2 6 48h 70h
approfondissement
-HLSEM401 Enquête 2 3 24h 35h
-HLSCX411 Pratiques de l’histoire (voir liste 1) 3 24h 35h
HLSUT401 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
-HLSCX201 Langue vivante 3 24h 35h
-HLSIT401 Informatique 3 24h 35h
TOTAL 312h 10 30 120h 192h 455h

Liste 1
HLHAP401 Pratique hist/ancienne
HLHCD401 Histoire contemporaine 4
HLHCP401/402 Pratique histoire contemporaine
HLHIF401 Informatique S4
HLHMD401 Histoire moderne 4
HLHMP402 Pratique histoire moderne
HLHPT401 Prépro
HLHVP401/402 Pratique hist/médiévale

- 21 -
SOCIOLOGIE-PHILOSOPHIE (n’ouvrira qu’en 2010-2011)
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UD 1 Sociologie bi-disciplinaire 1 6 18 96h 96h 210h
- Introduction à la sociologie urbaine 4 24h 24h 70h
- Introduction à la sociologie politique 4 24h 24h 70h
- Introduction à la démographie 4 24h 24h 70h
- Histoire de la philosophie 2 3 12h 12h 35h
- Logique et sciences humaines 3 12h 12h 35h
UD 2 Méthodologie et approfondissement 2 6 48h 70h
- Enquête 2 3 24h 35h
- Atelier de lecture en philosophie 3 24h 35h
UE 3 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- Langue vivante 3 24h 35h
- Informatique 3 24h 35h
TOTAL 288h 10 30 96h 192h 350h

DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS DE LA DEUXIEME ANNEE

3EME SEMESTRE

HLSED301 - INTRODUCTION A LA SOCIO-ANTHROPOLOGIE DU MONDE CONTEMPORAIN


Enseignant : Gabriel SEGRE
Cet enseignement débutera par une réflexion sur la spécificité de la discipline, qui sera suivie d'une présentation des grands
courants théoriques (Evolutionnisme, Diffusionnisme, Fonctionnalisme, Culturalisme, Anthropologie dynamique etc…). On
questionnera la validité et la pertinence de ces postulats théoriques, de ces outils conceptuels, de ces problématiques pour
appréhender la réalité sociale et culturelle contemporaine. Il se terminera avec une présentation de l'anthropologie du
proche et de travaux contemporains sir des objets proches.
Bibliographie :
- Géraud M. O., Leservoisier O., Pottier R., Les notions clés de l'ethnologie, Paris, A. Colin, coll. "Cursus", 1998.
- Cuche Denys, La notion de culture dans les sciences sociales, Paris, La Découverte, coll. "Repères", 1996.
- Levi-Strauss Claude, Race et histoire, Paris, Unesco, Ed. Gonthier, 1961.
- Bonte Pierre et Izard Michel, Dictionnaire de l'ethnologie et de l'anthropologie, Paris, PUF, 1991.

HLSED302 INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE DU TRAVAIL


Enseignante : Gwenaëlle ROT
La notion de "travail" n'est pas propre au sociologue : elle intéresse aussi le juriste, l'économiste, mais également le
psychologue, le physiologiste ou l'ergonomiste. C'est pourquoi ce cours tentera de saisir les multiples dimensions du travail
avant d'aborder son étude par la tradition de la sociologie du travail. Qu'est-ce que le sociologue peut aujourd'hui dire du
travail ? C'est à cette question que nous essaierons de répondre dans ce cours d'initiation.
Bibliographie (lecture obligatoire) :
- G. Navel, Travaux, Paris, Folio, 1945.
- P. Lévi, La clé à molette, Paris, 10/18, 1978.
- R. Linhart, L'établi, Paris, Ed. de Minuit, 1978.
- Un manuel est disponible : A. Bidet, T. Pillou, F. Vatin, Sociologie du travail, Paris, LSDS, 2000.

HLSED303 - ASPECTS SOCIAUX DE L’EUROPE


Enseignantes : S. FORTINO, A. OESER
Ce cours magistral, partagé entre sociologie politique, sociologie du travail et démographie, vise à présenter les
particularités d'une entité géographique, économique, culturelle et politique spécifique, entre unité, controverse et
diversité. Les quatre premiers cours portent sur les fondements historiques de l'Europe, les étapes de sa construction puis ses
mécanismes de fonctionnement. Quatre cours sont consacrés au thème de l’emploi et du travail en Europe, avec une
approche centrée sur la montée de la précarité sociale et économique ainsi qu’une réflexion sur la question des rapports de
genre (inégalités/discriminations sexuelles au travail, articulation vie privée/vie professionnelle, mixité). Les quatre derniers
cours portent sur l’histoire démographique récente de l’Europe et analyseront des évolutions actuelles telles que la faiblesse
de la fécondité, le vieillissement de la population ou encore la croissance réduite, voire la décroissance, de la population.

- 22 -
Bibliographie
- Pierre Gerbet, Dictionnaire historique de l'Europe unie, André Versaille éditeur/RFI, 2009.
- Elisabeth du Réau, L'idée de l'Europe du XXe siècle des mythes aux réalités, Editions Complexe, 2008.
- Pierre Maguette, Le régime politique de l'union européenne, éditions de Sciences-po, 2005.
- Alain Monnier, Démographie contemporaine de l’Europe : évolutions, tendances, défis. Armand
Colin, 2006.

HLSEM301 - ENQUETE 1
Enseignants : M. BLANC, A. STEINER, R. VIGNERON
Cet enseignement doit permettre aux étudiants de se familiariser avec les méthodes d'enquêtes qualitatives et quantitatives
par la réalisation, tout au long de l’année, d’un travail de terrain.

HLSET301 - SOCIOLOGIE QUANTITATIVE


Enseignants : M. BLANC, M. HELY, C. OLLIVIER
Comment concevoir un questionnaire et procéder à la collecte des données ? L'objectif de cet enseignement vise à
appréhender les différentes étapes d'un enquête par questionnaire, puis a se familiariser avec certains indicateurs
statistiques : indicateurs de centralité (moyenne, médiane, mode) et de dispersion (variance, écart-type…). On verra ainsi en
quoi l'usage de ces indicateurs favorise la compréhension des phénomènes sociaux.
Bibliographie :
- Blöss Philippe, L'analyse des données en sociologie, Paris, PUF, 1984.
- Champagne Patrick, Lenoir Rémi, Merllie Dominique, Pinton Louis, Initiation à la pratique sociologique, Paris,
Dunod, 1999.
- Rosental Claude, Frémontier-Murphy Camille, Introduction aux méthodes quantitatives en sciences humaines et
sociales, Paris, Dunod, 1999.
- Singly de François, L'enquête et ses méthodes : le questionnaire, Paris, Nathan, Collection 128, 1992.

4EME SEMESTRE

HLSED402 - INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE URBAINE


Enseignante : Anne RAULIN
La connaissance des villes requiert une approche autant empirique que théorique. Ce cours d'introduction présente les
différentes disciplines concernées par l'étude des villes et leurs contributions spécifiques dans ces deux registres.
L'émergence d'une sociologie et d'une anthropologie urbaines sera retracée en fonction des contextes nationaux qui les ont
portées en France, aux Etats-Unis, en Grande Bretagne. Quels éclairages sur les réalités urbaines contemporaines apportent
les notions qu'elles ont élaborées ? En quels termes permettent-elles d'interpréter les problèmes et dysfonctionnements, mais
aussi les dynamiques et reformulations culturelles à l'œuvre dans cet environnement ?
Bibliographie :
- Y. Grafmeyer, I. Joseph, L'Ecole de Chicago. Naissance de l'écologie urbaine, Paris, Champs-Flammarion, 2004.
- Ulf Hannerz, Explorer la ville, Paris Ed. de Minuit, 1983.
- Anne Raulin, Anthropologie urbaine, Paris Armand Colin, 2007.

HLSED401- INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE POLITIQUE


Enseignante : Yolène DILAS-ROCHERIEUX
Il s'agit ici d'initiation, c'est-à-dire d'une mise en place des savoirs fondamentaux propres à la sociologie politique. En partant
des grands auteurs, nous aborderons les notions d'autorité, de pouvoir, de domination, de légitimité et de contrôle social, en
posant la question suivante : toutes les sociétés passées et présentes sont-elles gouvernées; quelle est la place du politique
dans l'agencement des fonctions d'autorité et de pouvoir ?
Bibliographie :
- Jean Baudouin, Introduction à la sociologie politique, Paris, Seuil, 1998.
- H. Mendras, J. Etienne, Les grands auteurs de la sociologie, Paris, Hatier, 1996.
- La lecture d'un ouvrage portant sur l'actualité politique sera imposée par le professeur au début du semestre.

- 23 -
HLSED402 - INTRODUCTION A LA DEMOGRAPHIE
Enseignante : Maria COSIO, Carole BRUGEILLES
Ce cours magistral présente les principaux champs de la démographie, les méthodes longitudinales et transversales qui
permettent de les observer, les dynamiques démographiques et sociales, les changements dans la famille et les évolutions
des phénomènes démographiques en France et dans le monde.
Bibliographie :
- Rollet C., 2007, Introduction à la démographie. Nathan université, Sociologie, collection « 128 », n°99, Paris.
- Sandron F., 1998, Les naissances de la pleine lune et autres curiosités démographiques, L’Harmattan, collection
Populations, Paris.
- Vallin J., 2001, La population française, La Découverte, collection « Repères » n°75, Paris.

HLSEM401 - ENQUETE 2
Enseignants : M. BLANC, A. STEINER, R. VIGNERON.
Suite de l’enseignement du premier semestre. Etude des démarches de recherche en Sociologie : élaboration du
questionnement, la construction de l'objet, problématique et hypothèses, choix des techniques et analyse : l'approche
quantitative et l'approche qualitative.

HLWED401 – MACROECONOMIE FONDAMENTALE

ENSEIGNANTE : NATACHA RAFFIN


Programme :
1. Introduction
2. Chapitre 1 : L’équilibre macroéconomique à cours terme, IS/LM
3. Chapitre 2 : L’équilibre macroéconomique à moyen terme, OG/DG
4. Chapitre 3 : La courbe de Phillips et l’arbitrage, inflation-chômage
5. Chapitre 4 : La nouvelle macroéconomie classique
6. Chapitre 5 : La nouvelle macroéconomie keynésienne
7. Conclusion

Bibliographie :
- Béraud, A, « Introduction à l’analyse macroéconomique », Economica, coll. Economies, Paris, 1989, 555p.
- Blanchard, O. et Cohen, D (trad. Nouveau, C) « Macroéconomie » (Macroeconomics), Pearson Education coll.
Economie, 5ème ed., Paris, 2010, 650p.
- Findlay, D. (trad. Nouveau, C), « Guide de l’étudiant en macroéconomie », Pearson Education, coll. Economie,
4ème Ed., Paris, 2007, 346p.
- Hairault, J-O (dir.) « Analyse macroéconomique » t. 1et 2, la Découverte, coll. Manuels Repères, Paris, 2000,
495p.
- Jalladeau, J., « Introduction à la macroéconomie : modélisation de base et redéploiements théoriques
contemporains », De Boek University, 2ème ed., Bruxelles, 1998, 515p. Mankiw, G., « Macroéconomie », De
Boek, Bruxelles, 2009, 761p.

- 24 -
TROISEME ANNEE DE LICENCE SOCIOLOGIE (L3)
PARCOURS DE SOCIOLOGIE GENERALE
Les étudiants inscrits dans ce parcours doivent choisir entre cinq champs de spécialisation : sociologie urbaine,
sociologie du travail, socio-anthropologie du contemporain, sociologie politique et démographie. La cohérence
du parcours est assurée par l’existence d’un CM de tronc commun (un cours à choisir entre deux) à chaque
semestre, ainsi que d’un enseignement de sociologie quantitative au premier semestre de L3.

DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS COMMUNS DE LA 3EME ANNEE


La troisième année de la licence de sociologie ne comporte qu’un petit nombre d’enseignements communs à
tous les étudiants : un cours fondamental de sociologie générale ou thématique à choisir chaque semestre, plus
un TD de sociologie quantitative (5ème sem.) et un TD de sociologie qualitative (6ème sem.), et enfin un atelier de
lecture (5ème sem.) et un atelier de recherche (6ème sem.). Pour le reste des enseignements, les étudiants
doivent choisir un parcours parmi les cinq proposés par le département de sociologie : sociologie urbaine, socio-
anthropologie du contemporain, sociologie politique, démographie et sociologie du travail.

5EME SEMESTRE
HLSED501 - SOCIOLOGIE GENERALE 1 : SOCIOLOGIE DU MONDE CONTEMPORAIN
Enseignant : Stéphane DUFOIX
Cette année, le cours explorera trois questions liées aux transformations intellectuelles, technologiques et
politiques du monde contemporain : la question de la modernité et de la post-modernité, celle de la
mondialisation et enfin l’irruption des politiques de la reconnaissance et de la mémoire. Au cœur de ces trois
questions se trouve l’enjeu de la remise en cause des modèles d’unicité, de centralité et de vérité proposés et
imposés par les pays occidentaux depuis la fin du XVIIIe siècle. Ces thèmes seront abordés à travers des
exemples concrets, mais aussi à travers l’évolution récente de la pensée sociologique. Bibliographie :
- Arjun Appadurai, Après le colonialisme : les conséquences culturelles de la globalisation, Paris, Payot, 2001.
- Zygmunt Bauman, La vie en miettes : expérience postmoderne et moralité, Rodez, Le Rouergue/Chambon,
2003.
- Ulrich Beck, Qu’est-ce que le cosmopolitisme ?, Paris, Aubier, 2006.
- Yves Bonny, Sociologie du temps présent, Paris, Armand Colin, 2004.
- Judith Butler, Trouble dans le genre. Pour un féminisme de la subversion, Paris, La Découverte, 2005 (1ère éd.
amér. 1990).
- Stéphane Dufoix, Les diasporas, Paris, PUF, coll. « Que sais-je ? », 2003.
- Anthony Giddens, Les conséquences de la modernité, Paris, L'Harmattan, 1994.
- Stuart Hall, Identités et cultures. Politiques des Cultural Studies, Paris, Amsterdam, 2007.
- Neil Lazarus, Penser le postcolonial. Une introduction critique, Paris, Amsterdam, 2006.
- John Urry, Sociologie des mobilités, Paris, Armand Colin, 2005.

HLSED502 - SOCIOLOGIE GENERALE 2 : RELIGION ET SOCIETE


Enseignant : Yves TRIGANO
L'un des premiers défis auxquels se soit confrontée la théorie sociologique fut de comprendre le phénomène
religieux. Témoins et acteurs du passage de la société traditionnelle à la société moderne, les sociologues
déployèrent toute la gamme de leurs méthodes en construisant la religion comme un objet sociologique et non
plus théologique ni métaphysique. C'est à comprendre et analyser ce travail théorique, au fondement même de
la discipline qu'est consacré ce cours qui met l'accent sur le point de vue sociologique plus que sur les religions
en tant que telles.
Bibliographie :
- Bourdieu P., "Genèse et structure du champ religieux", Revue Française de Sociologie, 1971, XII, pp. 295-334.
- Durkheim E., Les formes élémentaires de la vie religieuse, Paris, Livre de poche Hachette.
- Hervieu-Léger D., La religion pour mémoire, Paris, Le Cerf.
- Trigano S., Qu'est-ce que la religion ?, Paris, Champs-Flammarion.
- Turner, Le phénomène rituel. Structure et contre-structure, Paris, PUF.
- Weber M., Economie et Sociétés (chap. 5), Paris, Poche-Pocket.

- 25 -
HLSET502 - SOCIOLOGIE QUANTITATIVE
Enseignants : A FILHON, T. HUBERT, C. OLLIVIER, S. SALMAN
Cet enseignement se donne pour objectif de permettre aux étudiants de comprendre l'analyse factorielle
lorsqu'ils la voient utilisée dans une publication. L'analyse factorielle permet de résumer graphiquement un
tableau de contingence. A partir d'exemples réels, on apprendra notamment à lire un plan factoriel.
Bibliographie :
- Cibois Philippe, L'analyse des données en sociologie, Paris, PUF 1984.
- Fenelon Jean-Pierre, Qu'est-ce l'analyse des données ?, Paris, Lefonen, 1981.
- Lebart L., Morineau A., Piron M., Statistiques exploratoire, multidimentionnelle, Paris, Dunod, 1995.

6EME SEMESTRE

HLSED601 - SOCIOLOGIE GENERALE : INDIVIDUS, MOUVEMENTS SOCIAUX, ETATS


Enseignant : Patrick CINGOLANI
Après avoir éclairé les diverses orientations contemporaines de la sociologie sur l'individu et l'individualisme, on abordera
l'analyse des mouvements sociaux dans leurs relations à l'individu et à l'Etat en s'inspirant des concepts tantôt mis en œuvre
par les acteurs, tantôt produits par les théories sociologiques ou philosophiques. Enfin, on envisagera les théories
sociologiques qui traitent de la relation de l'individu à l'Etat social et réciproquement.
Bibliographie :
- Barber B., Djihad Versus Mc World, Desclée de Brouwer, Paris, 1996.
- Butler J., Le pouvoir des mots - politique du performatif , Ed. Amsterdam, 2004.
- Cingolani P., La République, les sociologues et la question politique, La Dispute, 2003.
- Lipovetsky G., L'Ere du vide, Paris, Seuil, 1983.
- Rancière J., Aux bords du politique, Paris, Osiris, 1990
- Riesman D., La foule solitaire - anatomie de la société moderne, Arthaud, Paris, 1964.
- Taylor C., Le malaise de la modernité, Cerf, Paris, 1994.

HLSED602 - SOCIOLOGIE GENERALE : SOCIOLOGIES COMPAREES


Enseignants : David LEPOUTRE, SYLVIE PEDRON-COLOMBANI
Présentation de travaux sociologiques principalement ethnographiques permettant d'accéder à la découverte de quelques
spécificités des sociétés américaines contemporaines : Amérique Latine d'une part ; Amérique du Nord d'autre part.

Bibliographie pour la partie Amérique du Nord :


- Duneier Mitchel, Sidewalk, New York, Farrar, Strauss and Giroux, 1999.
- Harper Douglas, Les Vagabonds du Nord-Ouest américain, Paris, L'Harmattan, 1999.
- Hughes Everett, Rencontre de deux mondes. La crise d'industrialisation du Canada Français, Montréal, Parizeau,
1945.

- 26 -
CHAMP DE SPECIALISATION EN SOCIOLOGIE URBAINE
Les questions liées à la ville sont centrales pour l'appréhension des sociétés contemporaines. Les
enseignements de cette spécialité portent à la fois sur l'histoire des transformations du milieu urbain et sur la
manière dont les citadins en font l'expérience quotidiennement. L'observation anthropologique permet de
comprendre comment ces transformations se traduisent dans l'espace, aussi bien dans la sphère privée et dans
les manières d'habiter, que dans le domaine public et dans les pratiques de mobilité. Elle vise également à
décrire des activités situées sur un territoire ou dans un milieu, c'est-à-dire les rôles, les méthodes ou les
compétences des citadins dans l'espace urbain. En même temps, la sociologie urbaine analyse les formes de
ségrégation ou de mobilité résidentielle, les modalités de l'appartenance et des stratégies identitaires,
l'expérience migratoire, les formes de la sociabilité locale dans un quartier, les enjeux de l'aménagement et de
la gestion des espaces publics sur les formes de l'urbanité et les modèles d'urbanisation.
Les orientations et les thèmes développés par les enseignements de cette spécialité sont une introduction
à la recherche urbaine et un apprentissage des compétences de base du sociologue et de l'anthropologue :
l'observation et l'analyse des contextes.

Semestre 5
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UE 1 HLSUD501- Sociologie générale 5 5 16 96h 180h
1 EC au choix entre HLSED501 - Sociologie du monde 4 24h 45h
contemporain ou HLSED502 Religion et société

2 EC obligatoires
- HLSED503 - La condition urbaine : métamorphoses et
épreuves
4 24h 45h
- HLSED504 - Habitat, famille et sociabilité 4 24h 45h

-1 autre EC de socio à prendre dans un autre champ (cf 4 24h 45h


liste*)
UE 2 HLSUM501 - Méthodologie et 3 8 18h 42h 105h
approfondissement
Choix atelier du parcours 4 24h 45h
- HLSAR502 Atelier de lecture en sociologie urbaine 4 18h 18h 60h
- HLSET502 - Sociologie quantitative
UE 3 HLSUT501 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX504 - Langue vivante 3 24h 35h
- HLSEP501 - 1 EC de pré-professionnalisation ou 3 24h 35h
HLSCX506 Choix Sufom
TOTAL 204h 10 30 114h 90h 355h

- 27 -
Semestre 6
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement
Coeff Crédits CM TD Travail personnel
UE 1 HLSUD601 - Sociologie générale 6 5 16 96h 180h
1 EC au choix entre HLSED601 Individus, mouvements 4 24h 45h
sociaux, Etat ou HLSED602 Sociologies comparées

2 EC obligatoires
- HLSED603 - Ecologie de la ville 4 24h 45h
- HLSED604 - Espaces publics 4 24h 45h

- 1 autre EC de socio à prendre dans un autre champ 4 24h 45h


(cf .liste)
UE 2 HLSUM601 - Méthodologie et 3 8 48h 90h
approfondissement 4 24h 45h
- HLSAR602 Atelier d’étude en sociologie urbaine 4 24h 45h
- HLSUT601 - Sociologie qualitative
UE 3 HLSUT611 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX604 - Langue vivante 3 24h 35h
- 1 EC de pré-professionnalisation – Un parmi tous les 3 24h 35h
ateliers d’étude HLSAR612 socio urbaine, HLSAR613 socio
du travail, HLSAR614 socio-anthropo, HLSAR615 socio poli,
HLSAR616 socio démo, HLSAR617 socio éco, HLSAR618
socio histoire, HLSEP601 EC pré-professionnalisation
TOTAL 192h 10 30 96h 96h 340h

LISTE A CHOIX :
Semestre 5 Semestre 6
HLSED503 La condition urbaine HLSED603 Ecologie de la ville
HLSED504 Habitat famille HLSED604 Espaces publics
HLSED505 Approche socio anthropo HLSED605 Socio de l’image
HLSED506 Intro à la socio culturel HLSED606 Socio des arts et modèles
HLSED507 Socio-démo HLSED607 Espaces et sociétés en AL
HLSED508 Socio des idéo politiques HLSED608 Socio philo et éco politi
HLSED509 Socio de l’imaginaire HLSED609 Socio historique
HLSED510 Analyse démo 1 HLSED610 Analyse démographie 2
HLSED512 Travail et rapports HLSED611 Politiques démographiques
HLSED513 Histoire et socio HLSED612 Socio des professions
HLSED514 Socio des entreprises

- 28 -
DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS DU CHAMP DE SPECIALISATION

5EME SEMESTRE

HLSED503 - LA CONDITION URBAINE : METAMORPHOSES ET EPREUVES


Enseignant : Pedro José GARCIA SANCHEZ
L’urbanisation s’est imposée comme variable constitutive majeure des civilisations contemporaines du Nord et
du Sud, de l’Occident et de l’Orient. La condition urbaine apparaît comme un cadre d’expériences permettant
de comprendre les enjeux sociologiques et anthropologiques de la proximité et de la distance, de l’identité et
de l’étrangéité, du devenir communautaire et du cosmopolitisme, de la territorialité et de la mobilité. Que ce
soit à travers des processus de ségrégation socio-spatiale, des compétences protéiformes dont fait preuve le
citadin, des fabriques socioculturelles des appartenances ou de l’usage des espaces urbains marqués par les
situations de précarité et de violence, ce cours examine les métamorphoses et les épreuves de la condition
urbaine. Les formes de l’urbanité peuvent ainsi être analysées par leur caractère normatif, tout autant que par
les conflits que leur redéfinition ordinaire entraîne. C’est alors la question même de l’identification et de la
qualification, en tant que formes de (re)connaissance de la vie citadine qui est posée.
Bibliographie :
- Joseph I., La ville sans qualités, La Tour d’Aigües, L’aube, 1998.
- Capron G. (ed.), Quand les quartiers se ferment. Ensembles résidentiels sécurisés, Paris, Bréal, 2006.
- Hannerz U., Explorer la ville, Paris Ed. de Minuit, 1983.
- Revues Espaces et sociétés et Annales de la recherche urbaine.

HLSED504 - HABITAT, FAMILLE ET SOCIABILITE


Enseignante : Brigitte DUSSART-FERRAND
L'habitation est le lieu privilégié d'une vie privée qui se confond largement aujourd'hui avec la vie familiale. Les
pratiques mises en œuvre par les habitants dans le cadre de la vie domestique réfèrent, pour l'essentiel, aux
modèles culturels de la famille et de la sociabilité et s'inscrivent dans un cadre matériel constitué de dispositifs
spatiaux et d'objets. Ceux-ci sont à la fois le produit et le support de ces pratiques dont le sens symbolique
déborde toujours le cadre de la rationalité technique dans lequel les concepteurs du logement moderne tentent
le plus souvent de les enfermer. Le cours portera sur l'analyse des usages et de l'organisation des espaces de
l'habitat à partir des travaux qui, en sociologie urbaine, ont mis en évidence le système pratico-symbolique de
l'habiter.
Bibliographie :
- Grafmeyer Y., Sociologie urbaine, Paris, Nathan-Universite, Coll. 128, 1994.
- Haumont A. et Raymond H et M. G., L'habitat pavillonnaire, Paris, L'Harmattan, 2001
- Léger J. M. , Derniers domiciles connus. Enquêtes sur les nouveaux logements : 1970-1990, Paris, Créaphis,
1990.
- Pinson D., Architecture et modernité, Paris, Flammarion, coll. Domino n° 100, 1996
- Singly de F., Habitat et relations familiales, Paris, Plan Construction et Architecture, 1998.

HLSAR502 - ATELIER DE LECTURE EN SOCIOLOGIE URBAINE


Enseignant : GREGORY BUSQUET

Cet atelier de lecture vise à poursuivre la familiarisation des étudiants avec les textes, les théories et les enquêtes de la
sociologie urbaine et de l’anthropologie urbaine. Il s’agit notamment, à partir de travaux de lecture de textes fondateurs ou plus
contemporains quant aux thèmes ou aux problématiques, d’approfondir l’acculturation des étudiants à la sociologie et à
l’anthropologie de l’habitat, de l’espace public, du quartier, de la ville et des sociabilités urbaine

- 29 -
6ème SEMESTRE

HLSED603 - L’ECOLOGIE DANS LA VILLE


Enseignant : Grégory BUSQUET
Ce cours a pour objectif de sensibiliser les étudiants aux concepts et objets de l’écologie et de la question
environnementale à proprement parler. Y seront discutées les dichotomies nature/culture, modernité/tradition,
urbain/rural. Dans un contexte d’urbanisation généralisée et d’appropriation de la « nature », de dépassement
de l’opposition ville-campagne, il s’agira d’incorporer le souci relativement récent pour l’environnement dans
les études urbaines : question de la place de la nature dans le cadre de vie, question environnementale dans les
pratiques et représentations des habitants, notamment à travers la question des pratiques et des
comportements énergétiques, liés aux modes de vie en milieu urbain. Seront ainsi croisés les préceptes de la
sociologie des villes et de la sociologie de l’environnement.
Bibliographie :
- Les annales de la recherche urbaine n° 103. « La Ville dans la transition énergétique », juillet 2007.
- DORIER-APPRILL Elisabeth (sous la dir. de), Ville et environnement, Paris, Sedes, 2006.
- HAMMAN (Philippe) (sous la dir. de), Penser le développement durable urbain : regards croisés, Paris,
L’Harmattan, 2008.
- MATHIEU Nicole, GUERMOND Yves (éd.), La Ville durable, du politique au scientifique, Paris, Cemagref, Cirad,
Ifremer, INRA, 2005.
- OFFNER (Jean-Marc) et POURCHEZ (Carole), La ville durable. Perspectives françaises et européennes,
« problèmes politiques et sociaux » n°933, Paris, La Documentation française, 2007.

HLSED604 - ESPACES PUBLICS ET THEATRES URBAINS


Enseignante : Anne RAULIN
Ce cours considère la ville comme espace de représentation, comme scène collective d’expression, dans le domaine politique
et culturel. Au plan politique, ce sont les mises en scène du pouvoir et des oppositions, de l’union et de la division, des
commémorations et des manifestations qui sont envisagées. On s’intéresse à l’historicité de la notion d’espace public, en
effectuant un retour sur les genres dramatiques nés dans la Cité antique pour justifier l’usage de la métaphore théâtrale au-
delà de l’acception goffmanienne. Par ailleurs, le croisement entre anthropologie et histoire permet de considérer les
traditions propres à l’Europe des XIXe et XXe siècles. Les formes du renouveau contemporain faisant place à l’expression de
la diversité culturelle dans l’espace public, sous la forme de carnavals par exemple, seront aussi analysées. L’étude de lieux
comme les cafés ou les marchés permettront de prendre en considération les interactions individuelles et quotidiennes – et
non seulement collectives et événementielles – dans l’espace public, et de poursuivre aussi dans ce contexte la réflexion sur
les rapports entre mémoire, histoire et imagination, ou sur les permanences et les reformulations rituelles engageant la
médiation spatiale.
Bibliographie :
- Julio Caro Baroja, Le carnaval, Paris, Gallimard, 1971
- Jean Duvignaud, Sociologie du théâtre, Paris, PUF, 1965
- Anne Raulin, L'ethnique est quotidien. Diasporas, marchés et cultures métropolitaines, Paris, L'Harmattan,
2000.
- Danielle Tartakowsky, Le pouvoir est dans la rue. Crises politiques et manifestations en France, Paris, Aubier,
1998.

HLSAR602 - ATELIER D’ETUDES EN SOCIOLOGIE URBAINE


Enseignant : Pedro José GARCIA SANCHEZ

Cet atelier d’étude propose aux étudiants un cadre d’expérience leur permettant d’intégrer les apprentissages
divers qu’en termes conceptuels, méthodologiques et pratiques ils acquièrent dans leur parcours universitaire.
Sur la base d’un projet de recherche concernant des problématiques urbaines, les étudiants sont invités à
développer leurs compétences d’enquête, devant ainsi esquisser des propositions, aller sur le terrain, rencontrer
les acteurs, participer à des dynamiques collectives.

- 30 -
CHAMP DE SPECIALISATION EN SOCIOLOGIE DU TRAVAIL

La sociologie du travail constitue un angle d’approche privilégié pour comprendre les sociétés
contemporaines. Le travail est en effet un objet central qui structure la vie économique et sociale. Le parcours
offre une large palette d’enseignements concernant les situations de travail, la technique, l’entreprise et les
organisations, les professions, l’emploi et le marché du travail, le salaire et la protection sociale, les conflits du
travail. L’analyse de ces objets propres à la sociologie du travail est enrichie par l’intérêt que portent les
enseignants à d’autres champs, qui permettra aux étudiants s’intéressant à la sociologie du travail d’affronter, à
partir du travail, les questions que se pose la sociologie générale : les rapports entre sphère privée et publique
dans la problématique du genre, l’interpellation sociologique des catégories qui dominent le débat public, la
question de l’émancipation par le salariat, celle du politique et des mouvements sociaux avec les conditions de
la socialisation et de la construction des identités d’une part, le poids des logiques managériales de l’autre.

Semestre 5
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UE 1 HLSUD505 - Sociologie générale 5 5 16 96h 180h
- 1 EC au choix entre : 4 24h 45h
HLSED501 - Sociologie du monde contemporain ou
HLSED502 - Religion et société

2 EC à choisir parmi cinq 2x4 2 x 24h


2 x 45h
- HLSED503 – La condition urbaine
- HLSED504 – Habitat famille
- HLSED512 - Travail et rapports sociaux de sexe
- HLSED513 - Histoire et sociologie de la pensée
économique
- HLSED514 - Sociologie des entreprises et des organisations

1 EC de socio à prendre dans un autre champ (cf. liste*) 4 24h


45h
UE 2 HLSUM501 - Méthodologie et 3 8 18h 42h 105h
approfondissement
Choix atelier du parcours
- HLSAR503 Atelier de lecture en sociologie du travail 4 18h 24h 45h
- HLSET502 - Sociologie quantitative 4 18h 60h
UE 3 HLSUT501 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX504 - Langue vivante 3 24h 35h
- HLSEP501 - 1 EC de pré-professionnalisation ou 3 24h 35h
HLSCX506 Choix Sufom
TOTAL 204h 10 30 114h 90h 355h

- 31 -
Semestre 6
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UE 1 HLSUD605 - Sociologie générale 6 5 16 96h 180h
- 1 EC au choix entre : 4 24h 45h
HLSED601- Individus, mouvements sociaux, Etat ou
HLSED602 - Sociologies comparées

Deux EC obligatoires : 2x4 2 x 24h


- HLSS601 – Mutations de la société
2 x 45h
-HLSED612 - Sociologie des professions, carrières et
métiers
- HLASS601 - Mutations de la société, mutations du travail
(cours AES)
4 24h
- HLSCX612 - 1 EC de socio à prendre dans un autre champ 45h
(cf.liste**)
UE 2 HLSUM601 - Méthodologie et 3 8 48h 90h
approfondissement
- HLSAR603 Atelier d’étude en sociologie du travail 4 24h 45h
- HLSUT601 - Sociologie qualitative 4 24h 45h
UE 3 HLSUT611 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX604 - Langue vivante 3 24h 35h
1 EC de pré-professionnalisation – Un parmi tous les 3 24h 35h
ateliers d’étude : HLSAR612 socio urbaine, HLSAR613
socio du travail, HLSAR614 socio-anthropo, HLSAR615
socio poli, HLSAR616 socio démo, HLSAR617 socio éco,
HLSAR618 socio histoire, HLSEP601 EC
préprofessionnalisation
TOTAL 192h 10 30 96h 96h 340h

LISTE A CHOIX
Semestre 5 Semestre 6
HLSED503 La condition urbaine HLSED603 Ecologie de la ville
HLSED504 Habitat famille HLSED604 Espaces publics
HLSED505 Approche socio anthropo HLSED605 Socio de l’image
HLSED506 Intro à la socio culturel HLSED606 Socio des arts et modèles
HLSED507 Socio-démo HLSED607 Espaces et sociétés en AL
HLSED508 Socio des idéo politiques HLSED608 Socio philo et éco politi
HLSED509 Socio de l’imaginaire HLSED609 Socio historique
HLSED510 Analyse démo 1 HLSED610 Analyse démographie 2
HLSED512 Travail et rapports HLSED611 Politiques démographiques
HLSED513 Histoire et socio HLSED612 Socio des professions
HLSED514 Socio des entreprises

- 32 -
DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS DU CHAMP DE SPECIALISATION

5EME SEMESTRE

HLSED512 - TRAVAIL ET RAPPORTS SOCIAUX DE SEXE


Enseignante : Sabine FORTINO
Toutes les sociétés connues connaissent des formes plus ou moins élaborées de production et de répartition des
pouvoirs et des richesses. Le travail y occupe de fait une place sociale centrale et sa répartition entre les
membres d'un groupe restreint ou étendu constitue un enjeu constant d'antagonisme et de crises, parfois aussi
de luttes sociales importantes (mouvement ouvrier, mouvement féministe etc.) Cet enseignement tentera de
montrer l'imbrication des différents rapports sociaux (de classe, de sexe, de génération, d'origine ethnico-
culturelle…) et leur rôle respectif dans la production et reproduction des inégalités sociales observables sur le
marché du travail. On verra également l'intérêt d'une prise en compte de la dimension sexuée des pratiques
sociales, notamment dans la gestion du hors-travail (travail domestique et familial), pour saisir le quotidien des
salariés, leurs contraintes et leurs tentatives individuelles et/ou collectives pour s'en dégager.
Bibliographie :
- Béroud S. , Mouriaux R. Vakaloulis M., Le mouvement social en France, Paris, La Dispute, 1998;
- Bouffartigue P. (dir), Le retour des classes sociales. Inégalités, dominations, conflits, Paris, La Dispute, 2004.
- Castel R., Les métamorphoses de la question sociale. Une chronique du salariat, Paris, Fayard, 1995.
- Maruani M., Travail et emploi des femmes, Paris, La Découverte, 2000.

HLSED513 - HISTOIRE ET SOCIOLOGIE DE LA PENSEE ECONOMIQUE


Enseignant : François VATIN
L'économie semble être devenue depuis deux siècles le discours théorique privilégié à travers lequel se
formulent les enjeux sociaux et la dynamique historique des sociétés modernes. En ce sens, la pensée
économique, largement distribuée dans le corps social, n'appartient pas qu'aux seuls économistes. Interroger en
sociologue l'histoire des idées économiques c'est tenter de mieux comprendre les cadres intellectuels, c'est-à-
dire tout à la fois cognitifs et moraux des sociétés contemporaines.

HLSED514 - SOCIOLOGIE DES ENTREPRISES ET DES ORGANISATIONS


Enseignante : Gwenaële ROT
Les organisations ne sont pas des phénomènes naturels, mais des construits sociaux dont l'étude permet aussi de
poser des questions de sociologie générale. Après une présentation des analyses (américaines et françaises)
utilisées en sciences sociales pour étudier les organisations, on abordera l'évolution contemporaine des formes
d'organisation. Ce cours fournira aussi des repères pour interroger les situations de travail concrètes et le
contexte organisationnel dans lesquels celles-ci se déroulent. Une attention toute particulière seraportée à
l'étude sociologique des phénomènes de pouvoir et à l'étude du processus de changement qui marque le
fonctionnement des organisations en général et en particulier la vie des entreprises.
Bibliographie :
- Crozier M. Friedberg E., L’acteur et le système, Paris, 1977
- Alter N., L’innovation ordinaire, Paris Seuil, 2000
- Segrestin D., Sociologie de l’entreprise, Paris Armand Colin., 1992
- Reynaud J.-D. , Les Règles du jeu, Paris, A. Colin. (1989, 3ème édition 1997)
- De Terssac G., L’autonomie dans le travail, Paris, PUF, 1992l.
- Bourrier M., Le nucléaire à l’épreuve de l’organisation, Paris, PUF, 1999

- 33 -
6ème SEMESTRE

HLSED612 - SOCIOLOGIE DES PROFESSIONS, DES CARRIERES ET DES METIERS :


APPROCHE EMPIRIQUE ET COMPARAISONS SEXUEES
Enseignante : Sabine FORTINO
La sociologie des professions analyse le développement social d'une activité, sa recherche de légitimité sociale
et d'autonomie, d'ordre et de contrôle. Elle met en évidence la façon dont une profession tente de contrôler
elle-même le contenu de son travail, le recrutement de ses membres, leur déroulement de carrière, le besoin de
ses clients ou encore l'application de son code moral. Il s'agit donc de saisir par le recours à des enquêtes
empiriques à quel point la dimension concrète et "vivante" du travail est indissociable de son organisation
formelle. On verra également les enjeux du processus de féminisation des professions et les problèmes que cela
pose aux "professions établies", structurées autour d'un modèle social d'activités pensé au masculin. On ouvrira
également la perspective d'analyse aux métiers non prestigieux ainsi qu'aux activités qui ne parviennent pas à se
voir reconnaître comme une profession.
Bibliographie :
- Dubar C., Tripier P., Sociologie des professions, Paris, A. Colin, 1998
- Freidson E., La profession médicale, Paris, Payot, 1984
- Goffman E., L'arrangement des sexes, Paris, La Dispute, 2002.
- Hugues E. C., Le regard sociologique, Paris, EHESS, 1006.
- Kergoat D.(et Alii), Les infirmières et leur coordination, 1988-1989, Paris, Lamarre, 1992.

HLASS601 - MUTATIONS DE LA SOCIETE, MUTATION DU TRAVAIL


Enseignant : Patrick CINGOLANI
Le cours envisage quelques unes des grandes transformations des sociétés contemporaines entre les mutations
de la société salariale, les contradictions culturelles du capitalisme et le tournant post-industriel. Puis il traite
des conséquences de ces transformations sur l’emploi et le travail (le chômage, les formes précaires d’emploi et
les logiques d’exclusion), les conditions de la socialisation, la crise des identités productives et le rapport au
travail, la dualisation du salariat et les discours et pratiques du néo-management.
Bibliographie :
- BELL D., Vers la société post-industrielle, Laffont, Paris, 1976.
- BOLTANSKI L. CHIAPELLO E., Le nouvel esprit du capitalisme, PUF, 1999.
- CASTEL R., Les métamorphoses de la question sociale, Fayard, 1995.
- CINGOLANI P., La précarité, Paris, Que sais-je?, PUF, 2005.
- PERRET B., ROUSTANG G., L’économie contre la société, Seuil, 2001.
- STUPIOT A. (Ed), Au-delà de l’emploi – transformation du travail et devenir du droit du travail en Europe,
Flammarion, Paris, 1999.

- 34 -
CHAMP DE SPECIALISATION EN SOCIO-ANTHROPOLOGIE DU CONTEMPORAIN
Les enseignements réunis dans cette filière proposent une analyse des réalités et des transformations
sociales et culturelles qui marquent le monde contemporain. Cette analyse s'appuie sur les problématiques et les
modèles théoriques élaborés par l'anthropologie et par la sociologie. Elle étudie les sociétés à la fois dans leurs
productions matérielles et symboliques et dans leurs œuvres, leurs expériences et leurs signes culturels.
Nous accordons une attention particulière à l'émergence de nouvelles formes culturelles, qui seront
confrontées à la question des permanences, des invariants et à la continuité des systèmes symboliques
traditionnels.
L'avènement de la culture de masse, la montée en puissance de ses réseaux et de ses modèles,
caractérisent la modernité ; mais également les résistances qu'elle provoque et les mouvements latéraux qui
apparaissent en matière de références, d'imaginaires, de composition du lien social.

Semestre 5
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UE 1 HLSUD502 - Sociologie générale 5 5 16 96h 180h
- 1 EC au choix entre : 4 24h 45h
HLSED501 - Sociologie générale 1 : Sociologie du monde
contemporain ou HLSED502 Religion et société

Deux EC à choisir parmi trois


- HLSED505 - Approches socio-anthropologiques de la
2x4 2x 2 x 45h
déviance 24h
- HLSED506 - Introduction à la sociologie culturelle
- HLSED507 - Socio-démographie de la famille

- HLSCX512 - 1 EC de socio à prendre dans un autre champ 4 24h 45h


UE 2 HLSUM501 - Méthodologie et 3 8 18h 42h 105h
approfondissement
Choix atelier du parcours 4 24h 45h
- HLSAR504 Atelier de lecture en socio anthropologie 4 18h 18h 60h
- HLSET502 - Sociologie quantitative
UE 3 HLSUT501 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX504 - Langue vivante 3 24h 35h
- HLSEP501 - 1 EC de pré-professionnalisation ou 3 24h 35h
HLSCX506 Choix Sufom
TOTAL 204h 10 30 114h 90h 355h

- 35 -
Semestre 6
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UE 1 HLSUD602 - Sociologie générale 6 5 16 96h 180h
- 1 EC au choix entre: 4 24h 45h
HLSED601- Individus, mouvements sociaux, Etat ou
HLSED602 - Sociologies comparées

Deux EC à choisir parmi trois


- HLSED605 - Sociologie de l’image
2x4 2x 2 x 45h
- HLSED606 - Sociologie des arts et des modèles 24h
- HLSED607 - Espaces et société en Amérique latine

- HLSCX612 - 1 EC de socio à prendre dans un autre champ


4 24h 45h
UE 2 HLSUM601 - Méthodologie et 3 8 48h 90h
approfondissement 4 24h 45h
- HLSAR604 Atelier d’étude en socio anthropologie 4 24h 45h
- HLSUT601 - Sociologie qualitative

UE 3 HLSUT611 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h


- HLSCX604 - Langue vivante 3 24h 35h
1 EC de pré-professionnalisation – Un parmi tous les 3 24h 35h
ateliers d’étude : HLSAR612 socio urbaine, HLSAR613
socio du travail, HLSAR614 socio-anthropo, HLSAR615
socio poli, HLSAR616 socio démo, HLSAR617 socio éco,
HLSAR618 socio histoire, HLSEP601 EC pré-
professionalisation
TOTAL 192h 10 30 96h 96h 340h

LISTE A CHOIX :
Semestre 5 Semestre 6
HLSED503 La condition urbaine HLSED603 Ecologie de la ville
HLSED504 Habitat famille HLSED604 Espaces publics
HLSED505 Approche socio anthropo HLSED605 Socio de l’image
HLSED506 Intro à la socio culturel HLSED606 Socio des arts et modèles
HLSED507 Socio-démo HLSED607 Espaces et sociétés en AL
HLSED508 Socio des idéo politiques HLSED608 Socio philo et éco politi
HLSED509 Socio de l’imaginaire HLSED609 Socio historique
HLSED510 Analyse démo 1 HLSED610 Analyse démographie 2
HLSED512 Travail et rapports HLSED611 Politiques démographiques
HLSED513 Histoire et socio HLSED612 Socio des professions
HLSED514 Socio des entreprises

- 36 -
DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS DU CHAMP DE SPECIALISATION

5EME SEMESTRE

HLSED505 - APPROCHES SOCIO-ANTHROPOLOGIQUES DE LA DEVIANCE


Enseignants : Philippe COMBESSIE, LUCIE NAYAK

Aucun acte n’est déviant en lui-même. La désignation de tel ou tel acte comme « déviant » est le produit de
processus spécifiques dans lesquels interagissent des agents sociaux dotés de caractéristiques sociales qui
permettent de les discréditer ou de les stigmatiser, et qui développent de ce fait des comportements
particuliers, avec d’autres agents sociaux ayant des dispositions qui les rendent susceptibles de s’ériger en
entrepreneurs de morale, et qui vont se trouver confrontés à d’autres entrepreneurs de morale. L’ensemble de
ces interactions, qui peuvent différer d’une société à l’autre et d’une époque à l’autre, participent à la
construction sociale de la déviance.
Bibliographie :
- Becker (Howard), Outsiders. Etudes de sociologie de la déviance, Paris, Métailié, 1985 (1ère éd. amér. 1963)
- Gusfield (Joseph), La Culture des problèmes publics. L’alcool au volant : la production d’un ordre
symbolique., Paris, Economica, 2009, (1ère éd. amér. 1981).
- Hacking (Ian), Entre science et réalité. La Construction sociale de quoi ?, Paris, La Découverte, (Textes à
l’appui), 2001 [The Social Construction of What ?, 1999]
- Ogien (Albert), Sociologie de la déviance, Paris, Armand Colin, 1995.

HLSED506 - INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE CULTURELLE


Enseignante : Sylvie PEDRON-COLOMBANI
Ce cours propose une première approche de la notion de culture en sociologie, et abordera un certain nombre
de thématiques telles que celles de la mondialisation de la culture, des relations entre culture et stratification
sociale (culture bourgeoise, culture ouvrière, culture de la pauvreté ?), de la culture de masse et de ses débats,
de la « culture jeune », et des pratiques culturelles des français.
Bibliographie :
- Bourdieu Pierre, Darbel Alain, L’amour de l’art. Les musées d’art européens et leur public, Paris, Minuit, 1966.
- Bromberger Christian (dir.) Passions ordinaires, Paris, Bayard, 1998.
- Cuche Denys La notion de culture dans les sciences sociales, Paris, La découverte, 1996.
- Donnat Olivier, Les français face à la culture. De l’exclusion à l’éclectisme, Paris, La découverte, 1994.
- Hoggart Richard, La culture du pauvre. Etude sur le style de vie des classes populaires en Angleterre, Paris,
Minuit, 1970 (1957).
- Lewis Oscar, Les enfants de Sanchez, Gallimard, 1963.
- Le Wita Beatrix, Ni vue ni connue. Approche ethnographique de la culture bourgeoise, Paris, ed. de la MSH,
1988.
- Jean-Pierre Warnier La mondialisation de la culture, Paris, La découverte, 1999.

HLSED507 - SOCIOLOGIE DE LA FAMILLE : ANALYSES PAR LA SOCIO-ANTHROPOLOGIE DES EMOTIONS


Enseignante : Julien BERNARD
A partir des nouvelles thématiques concernant la famille contemporaine (sociologie des relations
intergénérationnelles, sociologie de la sexualité, sociologie du genre…), le cours interroge la place et le rôle des
émotions dans les univers familiaux et dans les relations qu’entretiennent les familles avec d’autres institutions.
Sont particulièrement étudiées les notions de socialisation et d’individuation afin d’interroger les recompositions
concernant les inscriptions sociales de la construction de soi, de la vie privée, de l’intimité dans le monde
contemporain. Les outils conceptuels de la sociologie des émotions sont ainsi mobilisés pour interroger les
comportements et pratiques familiales, le sens donné à la famille et à ses mutations par les individus, les
rapports sociaux intra et interfamiliaux.
Bibliographie indicative :
- Illouz, Eva, Les sentiments du capitalisme, Paris, Seuil, 2006
- Segalen, Martine, Sociologie de la famille, Paris, Armand Colin, 2006, 6e edition.
- de Singly, François (dir.), La famille, état des savoirs, Paris, La Découverte, 2000.
- Paperman, Patricia et Ogien, Ruwen (dir.), La couleur des pensées. Sentiments, intentions, émotions, Paris, ed.
de l’EHESS, coll. Raisons pratiques, n°6, 1995

- 37 -
HLSAR504 - ATELIER DE LECTURE
Enseignant : Philippe COMBESSIE
Les étudiants doivent impérativement suivre, au second semestre, l’enseignement HLSAR604 de la même filière
avec le même enseignant dans la mesure où l’ensemble des travaux de lecture puis d’enquête seront développés
dans le cadre d’un travail, qui sera effectué par groupe, et qui sera développé tout au long de l’année
universitaire.

6ème semestre

HLSED605 - SOCIOLOGIE DE L'IMAGE


Enseignante : Sylvaine CONORD
L'image, qu'elle soit photographique ou cinématographique, n'est pas un reflet transparent du réel : elle résulte, aussi bien
dans sa production que dans son interprétation, de multiples paramètres d'ordre technique, esthétique, social et culturel.
L'essentiel du cours consistera à apporter des éléments sur la nature spécifique et les usages sociaux de l'image
(photographique, cinématographique, télévisuelle) afin de mieux interpréter celle-ci d'un point de vue sociologique.
Bibliographie :
- Belting Hans (trad. de l'allemand, J. Torrent), Pour une anthropologie des images, Paris, Gallimard, coll. "Le temps
des images", 2004.
- Bourdieu Pierre, Un art moyen. Essai sur les usages sociaux de la photographie, Paris, Minuit, 1965.
- Freund Gisèle, Photographie et société, Paris, Seuil, 1974.

HLSED606 - SOCIOLOGIE DES ARTS ET DES MODELES CULTURELS


Enseignant : Michel BLANC
A chaque époque d'une civilisation, la vitalité artistique opère sous la contrainte de modèles culturels et de clivages sociaux.
Cette vitalité reste porteuse, en retour, de grâces exotopiques et utopiques qui ne laissent pas indifférents les cadres
sociaux et culturels de son essor. C'est ce balancement, avec ses enjeux, que nous chercherons à questionner, en examinant
dans une visée socio-anthropologique, la production et la réception, dans le monde contemporain, d'activités culturelles et
artistiques particulièrement révélatrices.
Bibliographie :
- Moulin R., L'Artiste, l'Institution et le Marché, Paris, Flammarion, 1992.
- Simmel G., La tragédie de la Culture, Paris, Ed. Rivages, 1988
- Todorov T., Mikhaïl Bakhtine, le principe dialogique, Paris, Le Seuil, 1981.

HLSED607 - ESPACES ET SOCIETES EN AMERIQUE LATINE


Enseignantes : Sylvie PEDRON-COLOMBANI et Carole BRUGEILLES
Le cours est divisé en deux parties, anthropologique et démographique :
Anthropologique : Le but de ce cours est de présenter les sociétés latino-américaines à travers la problématique religieuse.
Après avoir évoqué la rencontre du catholicisme et des religions autochtones au 18ème siècle, nous aborderons la
dynamique religieuse contemporaine. Nous nous intéresserons notamment à l'introduction massive de communautés
évangéliques nord-américaines, aux religions afro-américaines, à la résurgence de mouvements revendiquant une identité
indienne ancrée dans le monde préhispanique…
Bibliographie :
- Bastian J.P., Le protestantisme en Amérique latine. Une approche socio-historique, Genève, Labor et Fides, 1994
- Capone Stefania, La quête de l'Afrique dans le Candomblé. pouvoir et tradition au Brésil, Paris, Karthala, 1999
- Gruzinski Serge, La colonisation de l'imaginaire, Paris, Gallimard, 1988
Démographique : Frappée par la plus grande catastrophe démographique de l'histoire au 16ème siècle, continent "vide",
jusqu'au 19ème siècle, l'Amérique Latine a depuis connu une croissance accélérée de sa population. Les transformations de la
situation sanitaire et des comportements reproductifs, "l'explosion" des grandes métropoles , l'exode rurale ont bouleversé
les sociétés. Ce cours propose une analyse de ces changements démographiques et de leurs conséquences économiques et
sociales.
Bibliographie :
- Changements démographiques en Amérique Latine, Cahiers des Amériques Latines, n° 22, 1997.
- Cosio Zavala Maria, Changements démographiques en Amérique Latine, Ed ESTEM, 1998.

- 38 -
HLSUT604 -ATELIER D’ETUDE
Enseignant : Philippe COMBESSIE
Les étudiants de cet atelier doivent impérativement avoir suivi, au premier semestre, l’enseignement de la même filière
« socio-antrhopologie du monde contemporain » avec le même enseignant dans la mesure où l’ensemble des travaux de
lecture puis d’enquête sont développés dans le cadre d’un travail, par groupe, qui se développe pendant toute l’année universitaire.

- 39 -
CHAMP DE SPECIALISATION EN DEMOGRAPHIE
Les questions de population sont au cœur des évolutions économiques et sociales. Dans les pays
industrialisés, la faible fécondité et le vieillissement suscitent une réflexion sur l'équilibre du marché du travail,
l'avenir de la famille, les retraites et la protection sociale. Dans les pays en développement, le fort
accroissement démographique du passé récent rend particulièrement aigus les problèmes urbains, d'emploi de
santé, des femmes, de mobilité spatiale, de pauvreté.
La démographie dispose d'outils spécifiques pour analyser ces phénomènes, notamment les analyses
longitudinales et biographiques. Les enseignements proposés permettent d'acquérir une solide connaissance des
méthodes d'analyse démographique ainsi qu'une introduction aux différents domaines de la démographie. Ces
enseignements s'adressent aussi bien aux étudiants désireux de se spécialiser en démographie par la suite, qu'à
ceux qui s’intéressent à cette discipline comme un enseignement complémentaire à une formation en sciences
sociales.

Semestre 5
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSUD504 - Sociologie générale 5 5 16 96h 180h
- 1 EC au choix entre: 4 24h 45h
HLSED501- Sociologie du monde contemporain ou
HLSED502 Religion et société

2 EC obligatoires
- HLSED510 Analyse démographique 1 4 24h 45h
- HLSED507 Socio-démographie de la famille 4 24h 45h

- HLSCX512 1 EC de socio à prendre dans un autre champ 4 24h 45h


UE 2 HLSUM501 - Méthodologie et approfondissement 3 8 18h 42h 105h
Choix atelier du parcours
- HLSAR506 Atelier de lecture en socio-démographie 4 24h 45h
- HLSET502 - Sociologie quantitative 4 18h 18h 60h
UE 3 HLSUT611 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX604 - Langue vivante 3 24h 35h
- HLSEP501 - 1 EC de pré-professionnalisation ou 3 24h 35h
HLSCX506 Choix Sufom
TOTAL 204h 10 30 114h 90h 355h

Semestre 6
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSUD604 Sociologie générale 4 5 16 96h 180h
- 1 EC au choix entre : 4 24h 45h
HLSED601 Individus, mouvements sociaux, Etat ou
HLSED602 Sociologies comparées

Deux EC obligatoires 4 24h 45h


- HLSED610 Analyse démographique 2 4 24h 45h
- HLSED611 Politiques démographiques et familiales dans
le monde
4 24h 45h
- 1 EC de socio à prendre dans un autre champ (cf. liste)
UE 2 HLSUM601 - Méthodologie et approfondissement 3 8 48h 90h
- HLSAR606 Atelier d’étude en socio démographie 4 24h 45h
- HLSUT601 - Sociologie qualitative 4 24h 45h
UE 3 HLSUT611 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX604 - Langue vivante 3 24h 35h
- 1 EC de pré-professionnalisation – Un parmi tous les 3 24h 35h
ateliers d’étude : HLSAR612 socio urbaine, HLSAR613
socio du travail, HLSAR614 socio-anthropo, HLSAR615
socio poli, HLSAR616 socio démo, HLSAR617 socio éco,
HLSAR618 socio histoire, HLSEP601 EC pré-
professionalisation
TOTAL 192h 10 30 96h 96h 340h

- 40 -
LISTE A CHOIX :
Semestre 5 Semestre 6
HLSED503 La condition urbaine HLSED603 Ecologie de la ville
HLSED504 Habitat famille HLSED604 Espaces publics
HLSED505 Approche socio anthropo HLSED605 Socio de l’image
HLSED506 Intro à la socio culturel HLSED606 Socio des arts et modèles
HLSED507 Socio-démo HLSED607 Espaces et sociétés en AL
HLSED508 Socio des idéo politiques HLSED608 Socio philo et éco politi
HLSED509 Socio de l’imaginaire HLSED609 Socio historique
HLSED510 Analyse démo 1 HLSED610 Analyse démographie 2
HLSED512 Travail et rapports HLSED611 Politiques démographiques
HLSED513 Histoire et socio HLSED612 Socio des professions
HLSED514 Socio des entreprises

Descriptif des enseignements du champ de spécialisation

5EME SEMESTRE

HLSED510 - ANALYSE DEMOGRAPHIQUE 1 ET II


Enseignante : Carole BRUGEILLES
Les démographes disposent de méthodes de production et d'analyse de données, principalement quantitatives,
adaptées à l'étude des phénomènes démographiques (mortalité, natalité, fécondité, nuptialité et migrations),
des structures et de la dynamique des populations. L'objectif de ce cours est de permettre l'acquisition de ces
méthodes. L'accent sera mis sur l'interprétation des différents indicateurs et les exemples permettront de
comprendre la diversité des situations et des enjeux démographiques dans le monde.
Bibliographie :
- Gani Léon, Simmat-Durand L., Démographie expliquée, Paris, Nathan Université, 2001.
- Leridon Henri, Toulemon Laurent, Démographie. Approche statistique et dynamique des populations, Paris,
Economica, coll. "Economie et statistiques avancées", 1997.
- Pressat Roland, L'analyse démographique, Paris, PUF, 1983.
- Véron Jacques, Démographie, Paris, A. Colin, Coll. "U flash", 1991.

HLSED507 - SOCIO-DEMOGRAPHIE DE LA FAMILLE


Enseignante : Céline CLEMENT
Ce cours a pour objectif d’initier les étudiants à la sociologie de la famille. Il s’agira dans un premier temps de
rappeler le contexte idéologique et socio-historique dans lequel elle s’est développée à partir du 19ème siècle.
On abordera ensuite les transformations socio-démographiques qui ont affecté la famille à partir des années
1965-1985, en détaillant les différentes étapes qui la composent : décohabitation, mise en couple, parentalité,
etc., tout en insistant sur la nécessité d’allier diverses approches pour mieux comprendre ces mutations et
problématiques.
Bibliographie :
- Déchaux Jean-Hugues, Sociologie de la famille, Paris, La découverte, 2007.
- Segalen Martine, Sociologie de la famille, Paris, Armand Colin, 2006, 6e edition.
- Théry Irène, Couple, filiation et parenté aujourd'hui, Paris, Odile Jacob/ La documentation française, 1998.

HLSAR506 - ATELIER DE LECTURE


Enseignante : Céline CLEMENT
Cet atelier permet d’aborder les thématiques faisant partie du champ de la socio-démographie (migration,
fécondité, nuptialité, mortalité) à travers la lecture de différents articles. Il est également l’occasion de revoir
et d’approfondir les différentes étapes de la recherche afin de permettre aux étudiants de mieux appréhender
l’atelier de lecture spécialisé au deuxième semestre qui les initie à la recherche.

- 41 -
6ème SEMESTRE

HLSED610 ANALYSE DEMOGRAPHIQUE II


Enseignante : Carole BRUGEILLES
Se reporter à Analyse démographique I au 5ème semestre.

HLSED611 - POLITIQUES DEMOGRAPHIQUES ET FAMILIALES DANS LE MONDE


Enseignante : Carole BRUGEILLES
L'objectif de ce cours est d'étudier comment les sociétés analysent et tentent d'influer sur l'évolution de leur
population. Après avoir envisagé les théories et doctrines relatives à cette évolution et à ses conséquences
sociales et économiques, nous nous concentrerons sur les modalités d'action des Etats à travers les politiques
familiales, démographiques, de population.
Bibliographie :
- Chasteland J-C., Chesnais J-C., La population du monde, Géants démographiques et défis internationaux, Paris,
INED, 2002
- Hantrais L., Letablier M-T., "Familles, travail et politiques familiales en Europe, Cahiers du Centre d'Etudes de
l'Emploi, n° 35, 1996.
- Vidal A., La pensée démographique. Doctrines, théories et politiques de population, Presse universitaire de
Grenoble, 1994

HLSAR606 -ATELIER D’ETUDE


Enseignante : Maria COSIO
Etude des thématiques et de la bibliographie faisant partie du champ de la socio-démographie. Définition d’une
problématique. Elaboration d’un dossier de recherche à partir des lectures des textes étudiés.

- 42 -
CHAMP DE SPECIALISATION EN SOCIOLOGIE HISTORIQUE ET POLITIQUE
La politique, la vie ou les systèmes politiques représentent une des dimensions parmi d’autres dans
l’action sociale. Au même titre que l’action ou le système économique, la religion, la culture etc. A ce titre elle
fait l’objet de la science politique ou d’une certaine sociologie politique qui se penche au premier chef sur les
jeux du pouvoir, la lutte des partis, les comportements électoraux, les régimes politiques, les politiques
publiques etc. Etude pleinement légitime et nécessaire. Mais en se réclamant d’une sociologie et d’une
anthropologie historiques du politique (plus que de la politique), on entend se placer aussi dans une perspective
plus générale. S’intéresser au politique (au-delà de la politique), c’est viser en effet à cerner le mode général
d’engendrement du rapport social et l’ouverture des sociétés à leur historicité. Sont ici privilégiées les
perspectives ouvertes par la sociologie historique comparative, l’interrogation, sur la lutte des identités
collectives, des cultures ou des genres, la réflexion sur la démocratie (entendue davantage comme ouverture à
l’indétermination que comme régime constitutionnel) et sur son envers, le totalitarisme, etc.

Semestre 5
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSUD503 Sociologie générale 5 5 16 96h 180h
- 1 EC au choix entre :
HLSED501 Sociologie du monde contemporain ou 4 24h 45h
HLSED502 Religion et société

2 EC obligatoires
- HLSED508 Sociologie des idéologies politiques 4 24h 45h
- HLSED509 Sociologie de l’imaginaire : idéologie et 4 24h 45h
utopie
- 1 EC de socio à prendre dans un autre champ (cf.liste) 4 24h 45h
UE 2 HLSUM501 - Méthodologie et approfondissement 3 8 18h 42h 95h
Choix atelier du parcours
- HLSAR505 Atelier de lecture en sociologie politique 4 18h 24h 35h
- HLSET502 - Sociologie quantitative 4 18h 60h
UE 3 HLSUT611 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX604 - Langue vivante 3 24h 35h
- HLSEP501 - 1 EC de pré-professionnalisation ou 3 24h 35h
HLSCX506 Choix Sufom
TOTAL 204h 10 30 114h 90h 345h
Semestre 6
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UE HLSUD603 Sociologie générale 6 5 16 96h 180h
- 1 EC au choix entre : 4 24h 45h
HLSED601 - Individus, mouvements sociaux, Etat ou
HLSED602 Sociologies comparées

2 EC obligatoires 4 24h 45h


- HLSED608 Sociologie, philosophie et économie politiques 4 24h 45h
- HLSED609 Sociologie historique de la citoyenneté

- HLSCX612 - 1 EC de socio à prendre dans un autre 4 24h 45h


champ
UE 2 HLSUM601 - Méthodologie et approfondissement 3 8 48h 70h
- HLSAR605- Ateleir d’étude en Sociologie politique 4 24h 35h
--HLSUT601 - Sociologie qualitative 4 24h 35h
UE 3 HLSUT611 - Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX604 - Langue vivante 3 24h 35h
- 1 EC de pré-professionnalisation – Un parmi tous les 3 24h 35h
ateliers d’étude : HLSAR612 socio urbaine, HLSAR613
socio du travail, HLSAR614 socio-anthropo, HLSAR615
socio poli, HLSAR616 socio démo, HLSAR617 socio éco,
HLSAR618 socio histoire, HLSEP601 EC pré-
professionalisation
TOTAL 192h 10 30 96h 96h 320h

- 43 -
LISTE A CHOIX :
Semestre 5 Semestre 6
HLSED503 La condition urbaine HLSED603 Ecologie de la ville
HLSED504 Habitat famille HLSED604 Espaces publics
HLSED505 Approche socio anthropo HLSED605 Socio de l’image
HLSED506 Intro à la socio culturel HLSED606 Socio des arts et modèles
HLSED507 Socio-démo HLSED607 Espaces et sociétés en AL
HLSED508 Socio des idéo politiques HLSED608 Socio philo et éco politi
HLSED509 Socio de l’imaginaire HLSED609 Socio historique
HLSED510 Analyse démo 1 HLSED610 Analyse démographie 2
HLSED512 Travail et rapports HLSED611 Politiques démographiques
HLSED513 Histoire et socio HLSED612 Socio des professions
HLSED514 Socio des entreprises

DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS DU CHAMP DE SPECIALISATION

5EME SEMESTRE

HLSED509 - SOCIOLOGIE DE L'IMAGINAIRE : IDEOLOGIE ET UTOPIE


Enseignante : Yolène DILAS-ROCHERIEUX
L'idéologie et l'utopie ont longtemps été situées à l'opposé l'une de l'autre, toutes deux rejetées dans le domaine du non réel
: outil de domination et vision fausse du monde pour la première, fantasme et projection dans un monde de "nulle-part" pour
la seconde. Abordée ici comme une méthode d'approche des sociétés réelles et donc comme un discours sur l'organisation
humaine avec ses limites et ses potentialités, l'utopie ne peut-être dissociée de l'idéologie. En effet, mélange de rationnel et
d'imaginaire, l'utopie reflète les idéologies fortes d'une période donnée, soit pour les dénoncer, soit pour les légitimer. Aussi,
pour saisir la force de suggestion/invention et la fonction politique et sociale des différentes utopies (More, Owen, Fourier,
Saint-Simon, Morris, etc...), nous les resituerons dans leurs contextes théoriques, historiques et idéologiques respectifs.
Bibliographie:
- Yolène Dilas-Rocherieux, L'utopie ou la mémoire du futur, De Lénine à Thomas More, Paris, Robert Laffont,
2000, 400 p.
- Nestor Capdevila, Le concept d'idéologie, Paris, PUF, 2004
- Paul Ricoeur, L'idéologie et l'utopie, Paris, Seuil, 1997

HLSED508 - SOCIOLOGIE DES IDEOLOGIES POLITIQUES


Enseignant : Yves TRIGANO
Comment les sociétés pensent-elles ? C'est la question que le sociologue doit se poser face aux idéologies politiques. Le cours
a pour finalité de comprendre comment la discipline peut aborder le phénomène des croyances, des idées et des
représentations collectives, non pas en des termes intellectuels ou relevant de l'histoire des idées mais en termes sociaux,
c'est-à-dire au niveau de l'articulation des idées et des faits sociaux. Les principales approches de la "sociologie de la
connaissance" (Marx, Durkheim, Weber notamment) seront abordées à cet effet.
Bibliographie :
- Foucault M., L'ordre du discours, Paris, Gallimard,
- Goldmann, Le dieu caché,
- Halbwachs M., Morphologie sociale,
- Mannheim K., Idéologie et utopie,
- Marx K., Le 18 brumaire, Paris, Editions Sociales,
- Marx K., L'idéologie allemande, Paris, Editions Sociales,
- Scheler, Problèmes de la sociologie de la connaissance, Paris, PUF,

6ème SEMESTRE

HLSED608 - SOCIOLOGIE, PHILOSOPHIE ET ECONOMIE POLITIQUES


Enseignant : Alain CAILLE
La sociologie, l’ethnologie, l’histoire, la science économique, la philosophie morale et politique doivent-elles être
considérées comme des disciplines radicalement distinctes, parlant de choses sans rapport entre elles ? Si l’on fait le pari
contraire, celui d’une certaine unité dialogique de la science et de la philosophie sociales, alors il importe de fixer à la fois
leur commun dénominateur et la manière dont chacune se situe par rapport à lui. Le cours se propose d’explorer la façon
dont chacune des trois traditions disciplinaires mentionnées dans le titre procède et s’écarte à la fois d’une vision
utilitariste du sujet humain et social (de « l’axiomatique de l’intérêt »). Il est donc conçu comme une sorte d’introduction
générale à la science sociale.
- 44 -
Bibliographie :
- Alain Caillé, Critique de la raison utilitaire, La Découverte, coll. Re-découverte, 2003.
- A. Caillé., Ch. Lazzeri, M. Senellart (sous la dir.de), Histoire raisonnée de la philosophie morale et politique. Le
bonheur et l’utile. La Découverte, 2001.
- Christian Laval, L’ambition sociologique. St Simon, Comte, Tocqueveille, Marx, Durkheim, Weber, La
Découverte, 2003.
- Joseph Schumpeter, Histoire de l’analyse économique, tome I, Gallimard, Bibliothèque des sciences humaines,
1983

HLSED609 - SOCIOLOGIE HISTORIQUE DE LA CITOYENNETE


Enseignant : Laure BLEVIS
Ce cours, en continuité avec le cours de L2 d’introduction aux rapports entre la sociologie et l’histoire, se propose de
montrer à partir d’un thème précis, la citoyenneté, la façon dont les socio-historiens s’emparent et travaillent des objets
historiques. L’objectif est dès lors de montrer l’historicité de catégories comme celles de national, de citoyen ou d’étranger,
de restituer leurs genèses afin d’en comprendre leurs usages présents.
Bibliographie :
- Garrigou Alain, Le Vote et la Vertu : comment les Français sont devenus électeurs, Paris, Presses de la
Fondation Nationale des Sciences Politiques, 1992.
- Noiriel Gérard, « L’identification des citoyens. Naissance de l’état civil républicain », Genèses, 13, Automne
1993.
- Rosanvallon Pierre, Le sacre du citoyen. Histoire du suffrage universel, Gallimard, 1992.
- Anne Verjus, Le cens de la famille, les femmes et le vote 1789-1848, Belin, Paris, 2002.

- 45 -
PARCOURS BI-DISCIPLINAIRES DE SOCIOLOGIE
En troisième année, ce parcours ne comporte que trois spécialisations possibles : sociologie-histoire,
sociologie-économie et sociologie-philosophie (qui n’ouvrira qu’en 2011-2012)

 SOCIOLOGIE-HISTOIRE
Semestre 5
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UE1 HLSHD501 disciplinaire Socio parcours socio- 6 15 96h 24h 205h
histoire
1 EC obligatoire au choix entre : 3 24h 45h
HLSED520 Sociologie du monde contemporain ou 3
HLSED521 Religion et société

- HLSED528 Sociologie des idéologies politiques 3 24h 45h


- HLSED529 Sociologie de l’imaginaire : idéologie et 3 24h 45h
utopie
6 24h 24h 70h
1 EC obligatoire au choix entre
- HLHAD501 Histoire ancienne 5 HLHAD502 Histoire
romaine HLHVD501/502 Histoire médiévale 5
UE 2 HLSHM501 Méthodologie et approfondissement 3 9 18h 66h 120h
HLSET512 Sociologie quantitative 3 18h 18h 50h
HLSET508 Atelier de lecture en sociologie historique et 3 24h 35h
politique
1 EC obligatoire au choix :
3 24h 35h
- HLHTA501/502/503 Techniques de l’historien
ou 1 Séminaire d’approfondissement
HLSUT501 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX504 Langue vivante 3 24h 35h
- HLSEP501 1 EC de pré-professionnalisation SUFOM ou 3 24h 35h
HLSCX506 Choix EC Sufom
TOTAL 252h 10 30 114h 138h 395h

- 46 -
Semestre 6
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSHD601 UE disciplinaire Socio parcours socio- 5 18 120h 24h 250h
histoire
- 1 EC au choix entre : 3 24h 45h
HLSED621 - Individus, mouvements sociaux, Etat ou
HLSED629 - Sociologies comparées

- HLSED6030- Sociologie, philosophie et économie 3 24h 45h


politiques
- HLSED631 - Sociologie historique de la citoyenneté 3 24h 45h

- 1 EC de socio à prendre dans un autre champ* 3 24h 24h 45h

- HLHCD601/602 Histoire contemporaine ou 6 24h 70h


HLHMD601/602 Histoire moderne
HLSHM601 Méthodologie et approfondissement 3 6 48h 70h
- HLSAR608 Atelier d’étude en sociologie historique 3 24h 35h
Au choix :
- HLHTA601/602 Techniques de l’historien 3 24h 35h
HLSUT611 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX604 Langue vivante 3 24h 35h
- Au choix 1 EC dans liste ** 3 24h 35h
TOTAL 240h 10 30 120h 120h 390h

*Liste des EC à prendre dans d’autres champs . ** Liste des EC transversaux


• HLASS611 Mutation soc et travail • HLSAR612 Atelier d’étude socio urbaine
• HLSED620 Analyse démographique • HLSAR613 Atelier d’étude socio du travail
• HLSED621 Pol démo falim monde • HLSAR614 Atelier d’étude socio anthropo
• HLSED622 Socio professionnelle carrière mét • HLSAR 615 Atelier d’étude socio politique
• HLSED623 Ecolo de la ville • HLSAR616 Atelier d’étude socio démo
• HLSED624 Esp pub, théatres ur. • HLSAR617 Atelier d’étude socio éco
• HLSED625 Socio de l’image • HLSAR618 Atelier d’étude socio histoire
• HLSED626 Socio arts modèles • HLSAR601 EC de pré-professionnalisation
• HLSED627 Esp et soc en AL

- 47 -
 SOCIOLOGIE-ECONOMIE

Semestre 5
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSDW501 UE disciplinaire Sociologie Economie 5 15 120h 225h
- 1 EC au choix entre : 3 24h 45h
HLSED520 - Sociologie du monde contemporain ou
HLSED521 Religion et société

Deux EC à choisir parmi trois 2x3 2 x 24h 2 x 45h


- HLSED522 Travail et rapports sociaux de sexe
- HLSED523 Histoire et sociologie de la pensée
économique
- HLSED524 Sociologie des entreprises et des organisations
3 24h 45h
- HLWED501 Macro-économie institutionnaliste 3 24h 45h
- ELEPO507 Politiques économiques depuis 1945
HLSMW501 Méthodologie et approfondissement 3 9 18h 60h 125h
HLSAR503 Atelier de lecture en sociologie du travail 3 24h 35h
HLSET502 Sociologie quantitative 3 18h 18h 60h
HLWEM501 Thèmes contemporains de politiques publiques 3
et politiques sociales 18h 30
HLSUT501 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
HLSCX504 Langue vivante 3 24h 35h
HLSEP501 1 EC de pré-professionnalisation SUFOM ou 3 24h 35h
HLSCX506 Choix EC Sufom
TOTAL 246h 10 30 138h 108h 420h

Semestre 6
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
HLSDW601 UE disciplinaire Sociologie Economie 5 18 96h 270h
- 1 EC au choix entre : 3 24h 45h
HLSED628 : Individus, mouvements sociaux, Etat ou
HLSED629 : Sociologies comparées

HLSED622 Sociologie des professions, carrières et métiers 2x3 2 x 24h 2 x 45h


HLASS611 Mutations de la société, mutations du travail
(cours AES)

- 1 EC de socio à prendre dans un autre champ* 3 24h 45h

HLWED601 Marchés, organisation, institutions 3 24h 45h


HLWED602 Philosophie économique et sociale 3 24h 45h
HLSWM601 Méthodologie et approfondissement 3 6 48h 70h
-HLSAR607 Atelier d’étude en sociologie-économie 3 24h 35h
HLWEM601 Thèmes contemporains de stratégies 3 24h 35h
d’entreprises et de relations de travail
HLSUT611 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX604 Langue vivante 3 24h 35h
- Au choix 1 EC dans liste ** 3 24h 35h
TOTAL 240h 10 30 144h 96h 410h

**Liste des EC à prendre dans d’autres champ . **Liste des EC transversaux


o HLASS611 Mutation soc et travail • HLSAR612 Atelier d’étude socio urbaine
o HLSED620 Analyse démographique • HLSAR613 Atelier d’étude socio du travail
o HLSED621 Pol démo falim monde • HLSAR614 Atelier d’étude socio anthropo
o HLSED622 Socio professionnelle carrière mét • HLSAR 615 Atelier d’étude socio politique
o HLSED623 Ecolo de la ville • HLSAR616 Atelier d’étude socio démo
o HLSED624 Esp pub, théatres ur. • HLSAR617 Atelier d’étude socio éco
o HLSED625 Socio de l’image • HLSAR618 Atelier d’étude socio histoire
o HLSED626 Socio arts modèles • HLSAR601 EC de pré-professionnalisation
o HLSED627 Esp et soc en AL

- 48 -
 SOCIOLOGIE-PHILOSOPHIE (n’ouvrira qu’en 2011-2012)
Semestre 5
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UE 1 Sociologie générale 3 5 15 120h 225h
- Au choix : 3 24h 45h
Sociologie générale 1 : Sociologie du monde contemporain
ou Sociologie générale 2 : Religion et société

Deux EC à choisir parmi trois 2x3 2 x 24h 2 x 45h


- Sociologie des idéologies politiques
- La condition urbaine
- Histoire et sociologie de la pensée économique

- Histoire de la philosophie 3 3 24h 45h


- Philosophie des savoirs et des pratiques 1 3 24h 45h
UE 2 Méthodologie et approfondissement 3 9 18h 66h 130h
- Atelier de lecture spécialisé 3 24h 35h
- Sociologie quantitative 3 18h 18h 60h
- Atelier de commentaire de textes philosophiques 3 24h 35h
UE 3 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- Langue vivante 3 24h 35h
- 1 EC de pré-professionnalisation 3 24h 35h
TOTAL 252h 10 30 138h 114h 425h

Semestre 6
Volume horaire
Intitulé de l’Unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
UE 1 Sociologie générale 4 5 18 96h 270h
- Au choix : 3 24h 45h
Sociologie générale 3 : Individus, mouvements sociaux,
Etat ou Sociologie générale 4 : Sociologies comparées

Trois EC à choisir parmi trois : 3x3 3 x 24h 3 x 45h


- Sociologie, philosophie et économie politiques
- Espaces publics, théâtres urbains
- Sociologie historique de la citoyenneté

- Histoire de la philosophie 4 3 24h 45h


- Philosophie des savoirs et des pratiques 2 3 24h 45h

UE 2 Méthodologie et approfondissement 3 6 48h 70h


- Atelier d’étude 3 24h 35h
- Atelier de lecture en philosophie 3 24h 35h
UE 3 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- Langue vivante 3 24h 35h
- 1 EC de pré-professionnalisation 3 24h 35h
240h 10 30 144h 96h 410h

LISTE A CHOIX :
Semestre 5 Semestre 6
HLSED503 La condition urbaine HLSED603 Ecologie de la ville
HLSED504 Habitat famille HLSED604 Espaces publics
HLSED505 Approche socio anthropo HLSED605 Socio de l’image
HLSED506 Intro à la socio culturel HLSED606 Socio des arts et modèles
HLSED507 Socio-démo HLSED607 Espaces et sociétés en AL
HLSED508 Socio des idéo politiques HLSED608 Socio philo et éco politi
HLSED509 Socio de l’imaginaire HLSED609 Socio historique
HLSED510 Analyse démo 1 HLSED610 Analyse démographie 2
HLSED512 Travail et rapports HLSED611 Politiques démographiques
HLSED513 Histoire et socio HLSED612 Socio des professions
HLSED514 Socio des entreprises

- 49 -
MAGISTERES
La sociologie compte à Nanterre trois diplômes universitaires appelés Magistères : un magistère
de démographie et deux magistères à vocation bi-disciplinaire, l’un de Science économique et sociale,
l’autre de Science sociale historique.

MAGISTERE DE DEMOGRAPHIE
RESPONSABLE : MARIA COSIO
Le Magistère de Démographie de l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense est un diplôme
d’université sur trois années (L3 –M1 –M2) qui fait partie de l’offre de formation du département de Sociologie.
Il se donne pour objectif d’offrir une formation complète en démographie, en complément de la formation
de base en sociologie, afin qu’à l’issue de cette formation spécialisée, les étudiants soient aptes à travailler
dans les différents métiers du socio-démographe : études démographiques et de population, politiques sociales
et familiales, études urbaines et locales, travail de recherche appliqué au champ des interventions sociales et
sanitaires, méthodes quantitatives, marketing, développement, organismes internationaux, etc. La formation
proposée les prépare aux compétences méthodologiques et aux outils d’analyse nécessaires à ces carrières
professionnelles. Les enseignements s'adressent aussi bien aux étudiants désireux de se spécialiser en
démographie qu'à ceux qui s’intéressent à cette discipline comme un enseignement complémentaire à une
formation en sciences sociales.
Actuellement, les questions de population sont au cœur des évolutions économiques et sociales. Dans les
pays industrialisés, la faible fécondité et le vieillissement suscitent une réflexion sur l'équilibre du marché du
travail, l'avenir de la famille, les retraites et la protection sociale. Dans les pays en développement, le fort
accroissement démographique du passé récent rend particulièrement aigus les problèmes urbains, d'emploi de
santé, des femmes, de mobilité spatiale, de pauvreté.
La démographie dispose d'outils spécifiques pour analyser ces phénomènes, notamment les analyses
longitudinales et biographiques. Les enseignements proposés permettent d'acquérir une solide connaissance des
méthodes d'analyse démographique ainsi qu'une introduction aux différentes thématiques de la démographie.
Des stages sont prévus au cours de la formation, afin de donner une expérience professionnelle aux
diplômés. Ils auront aussi acquis une grande familiarité avec les logiciels statistiques (SAS, STATA) ainsi qu’avec
la présentation de projets d’études et de recherches en réponse aux appels d’offre.
La candidature à ce diplôme se fait sur dossier et l’admission est décidée par la commission pédagogique
du magistère de démographie. Une formation de deux années de licence en sciences sociales ou une formation
équivalente est nécessaire pour postuler.

- 50 -
Première année de Magistère de démographie
Licence troisième année

Semestre 1

Intitulé de l'unité d'enseignement Crédits Coef. CM TD Travail personnel


HLSUF504 Fondamentaux 5 18 6 104h 160h
- HLSOG501 Sociologie générale 1 ou HLSOG502 4,5 26h 40h
sociologie générale 2
- HLSDE501 Analyse démographique 1 4,5 26h 40h
- HLSDE 502 Socio-démographie de la famille 4,5 26h 40h
- HLSTG501 Travail et rapports sociaux de sexe 4,5 26h 40h
HLSUC501 Méthode 5 6 2 45h30 60h
- HLSMT501 Sociologie quantitative 3 19h30 19h30 30h
- HLSMT506 Atelier de lecture 3 26h 30h
HLSUC503 Langue vivante 3 1 19h30 20h
HLSSUR501 La condition urbaine 3 1 26h 20h
TOTAL Licence 201h30 30 149h30 65h 260h

Semestre 2
Travail
Intitulé de l'unité d'enseignement Crédits Coef. CM TD personnel
HLSUF604 Fondamentaux 6 18 6 104h 160h
- HLSOG601 Sociologie générale 3 ou HLSOG602 4,5 26h 40h
Sociologie générale 4
- HLSDE601 Analyse démographique 2 4,5 26h 40h
- HLSDE602 Politiques démographiques et familiales 4,5 26h 40h
dans le monde
- HLSAN 604 Espaces et sociétés en Amérique latine 4,5 26h 40h
HLSUC601 Méthode 6 6 2 52h 60h
- HLSMT601 Sociologie qualitative 3 26h 30h
- HLSMT606 Atelier d’étude 3 26h 30h
HLSUC603 Langue vivante 3 1 19h3 20h
0
HLSUR601 Ecologie de la ville, écologie dans la 3 1 26h 20h
ville
TOTAL Licence 201h30 30 130h 71h3 260h
0

UE MAGISTERE DE DEMOGRAPHIE I
Encadrement et Stage 6 2 26h 60h
TOTAL ANNUEL MAGISTERE 66 22 286 142 580

- 51 -
MAGISTERES BI-DISCIPLINAIRES
En 2006, l’Université de a autorisé la création de deux diplômes universitaires à vocation bi-disciplinaire
concernant au premier chef la sociologie : un Magistère de Science économique et sociale et un Magistère de
Science sociale historique. Ces deux magistères sont des diplômes universitaires de niveau master qui
s’obtiennent à l’issue d’un parcours de trois années (dernière année de Licence et deux années de Master) après
examen de l’ensemble du parcours. A chaque année du cursus, les étudiants se voient attribuer en outre les
diplômes universitaires nationaux correspondants (Licence, Master 1, Master 2). Le certificat de DU, délivré à la
fin de chaque année, est indissociable de la réussite aux épreuves de Licence ou de Master. Chaque année,
chacun des deux magistères accueillera une trentaine d’étudiants.
L’Université de Paris X-Nanterre bénéficie en la matière d’une longue expérience de collaboration entre
économistes et sociologues, entre historiens et sociologues, ainsi qu’avec les philosophes. Les magistères
s’appuient sur trois laboratoires : l’IDHE (UMR-CNRS) qui regroupe des économistes, des historiens et des
sociologues, Sophiapol (EA), qui regroupe des sociologues et des philosophes, et EconomiX (UMR CNRS) qui
constitue un pôle important de l’économie institutionnaliste en France.
Les dossiers d’inscription sont à déposer au plus tard le 31 août. Les promotions peuvent compter jusqu’à
trente étudiants.

MAGISTERE DE SCIENCE ECONOMIQUE ET SOCIALE


RESPONSABLE : MATTHIEU HELY
HTTP://MATTHIEU.HELY.PERSO.NEUF.FR/
L’évaluation des politiques publiques est devenue une obligation incontournable des administrations et
collectivités territoriales. La Loi organique relative aux lois de finance (LOLF), adoptée en 2001 et mise en
œuvre depuis 2005, systématise la mesure et la prise en compte des effets et des résultats de l’action publique.
Bien que les sciences sociales disposent de savoirs et de méthodes utiles pour nourrir la réflexion sur ces
questions, les profils recherchés pour réaliser des activités d’expertise sont en priorité recherchés dans les
écoles de commerce et les instituts d’études politiques. Or, les étudiants formés en sciences sociales disposent
de compétences, insuffisamment reconnues sur le marché du travail, mais souvent bien plus pertinentes que le
« prêt-à-penser » que l’on sert dans ces institutions de formation des classes dominantes.

Ce magistère SES a donc pour objectif de former les étudiants à l’histoire des politiques publiques et des
pratiques de gestion dans les administrations. Il repose sur un solide apprentissage, dans le cadre de « l’atelier
d’expertise », des méthodes d’analyse statistique dans le cadre d’une enquête collective destinée à « évaluer »
les résultats de l’institution universitaire à partir d’études sur le devenir social et professionnel des étudiants de
Nanterre et d’autres sites universitaires. Cet enseignement est complété par un cours sur les pratiques de
l’évaluation ainsi qu’un cours spécialisé sur les politiques urbaines.

Ces collaborations pédagogiques sont possible grâce à l’intensité des liens scientifiques noués sur le campus
entre nos disciplines qui fait de l’Université de Paris X-Nanterre un lieu moteur pour le dialogue au sein des
sciences sociales. Ainsi l’IDHE (UMR-CNRS) regroupe des économistes, des historiens et des sociologues.
EconomiX (UMR CNRS) constitue un pôle important de l’économie institutionnaliste en France. C’est de même à
Nanterre qu’est localisé un GDR-CNRS « Economie et Sociologie » qui vise précisément à dynamiser le dialogue
entre ces deux disciplines. Enfin, le CNRS a reconnu une fédération d’équipes de recherche : « Capitalisme et
Démocratie » au sein de laquelle se retrouvent de nombreuses d’équipes d’économie, de sociologie, d’histoire
et de sciences politiques.

Cet environnement scientifique constitue un milieu favorable à la création d’une telle formation, tournée à la
fois vers l’excellence académique et vers l’ouverture sur le monde social. Notre conviction est en effet que
l’Université a un rôle indispensable à jouer dans la formation de cadres publics et privés ayant des fonctions
d’expertise sociale. Les formations universitaires ont en effet pour caractéristique exclusive l’association étroite
de l’enseignement et de la recherche. Or la formation par la recherche, assurée par des enseignants eux-mêmes
chercheurs, est une nécessité pour des cadres-experts en science sociale, qui doivent faire preuve de réflexivité
dans l’exercice de leurs missions.

- 52 -
Première année de Magistère Science économique et sociale
Licence troisième année
L’enseignement de première année est composé de deux blocs :
 Enseignements licence bi disciplinaire sociologie/économie.
 Enseignement complémentaire (104 heures) pratiques de l’évaluation des politiques publiques et d’un
atelier d’expertise sociale.

Magistère Science économique et sociale


Licence 3 bi disciplinaire sociologie/économie.

Semestre 1
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
Science économique et sociale 1 6 48h 80h
- HM3SES Atelier d’expertise sociale (1) 1 3 24h 40h
- Pratiques de l’évaluation des politiques publiques 1 3 24h 40h
ENSEIGNEMENTS SUIVIS DANS LE CADRE DE LA L3 DE SOCIOLOGIE
UE disciplinaire Sociologie Economie
- 1 EC au choix entre : 5 12 120h 225h
HLSED520 - Sociologie du monde contemporain ou
HLSED521 Religion et société 3 24h 45h

Deux EC à choisir parmi trois


2x3 2 x 24h 2 x 45h
- HLSED522 Travail et rapports sociaux de sexe
- HLSED523 Histoire et sociologie de la pensée économique
- HLSED524 Sociologie des entreprises et des organisations

1 EC à choisir parmi deux


3 24h 45h
HLWED501 Macro-économie institutionnaliste
3 24h 45h
- ELEPO507 Politiques économiques depuis 1945
UE méthodologie et d’approfondissement 6
HLSET512 Sociologie quantitative 3
1 EC au choix parmi deux 3
HLSAR513 Atelier de lecture en socio du travail OU
HLWEM501 Thèmes contemporains de politiques publiques
et politiques sociales.

HLSUT501 Enseignements transversaux 2 6 48h 80h


- HLSCX504 Langue vivante 3 24h 40h
- HLSEP501 1 EC de pré-professionnalisation socio ou 3 24h 40h
HLSCX506 (choix dans liste enseignements pré-pro SUFOM
TOTAL 342h 30 204h 138h 540h

- 53 -
Semestre 2
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits Travail
CM TD
personnel
Science économique et sociale 1 6 48h 80h
- HM3SES Atelier d’expertise sociale (2) 1 3 24h 40h
- Politiques urbaines : le projet à l’épreuve des conflits 1 3 24h 40h
d’urbanité
HLSDW601 UE disciplinaire Sociologie Economie 5 12 96h 270h
- 1 EC au choix entre : 3 24h 45h
HLSED628 : Individus, mouvements sociaux, Etat ou
HLSED629 : Sociologies comparées

HLSED622 Sociologie des professions, carrières et 2x3 2x 2 x 45h


métiers 24h
HLASS611 Mutations de la société, mutations du travail
(cours AES)
3 45h
1 EC à choisir parmi deux 3 24h 45h
HLWED601 Marchés, organisation, institutions 3 24h 45h
HLWED602 Philosophie économique et sociale 24h
HLSWM601 Méthodologie et approfondissement 3 6 48h 70h
-HLSAR607 Atelier d’étude en sociologie-économie 3 24h 35h
HLWEM601 Thèmes contemporains de stratégies 3 24h 35h
d’entreprises et de relations de travail
HLSUT611 Enseignements transversaux 2 6 48h 70h
- HLSCX604 Langue vivante 3 24h 35h
- Au choix 1 EC dans liste ** 3 24h 35h
Total 336h 30 192h 144h 480h

- 54 -
MAGISTERE DE SCIENCE SOCIALE HISTORIQUE
RESPONSABLES : STEPHANE DUFOIX ET DZOVINAR KEVONIAN
Depuis la fin du XIXe siècle, l’histoire et la sociologie ont presque toujours connu une organisation
séparée, tant au niveau de l’enseignement qu’au niveau de la recherche. Depuis une vingtaine d’années, le
monde de la recherche a vu émerger en son sein des rapprochements entre les deux disciplines, que ce soit sous
la forme d’interrogations épistémologiques ou de création de pôles – en particulier des revues – associant
historiens et sociologues. Force est de constater que l’organisation académique n’a pas pour l’instant
accompagné cette évolution. La demande étudiante et enseignante d’un cursus visible est forte, à condition de
considérer qu’un tel cursus ne peut se contenter de juxtaposer les deux disciplines mais doit plutôt essayer de
former les étudiants à l’exercice conjoint de ces deux modes de travail sur le monde, ce qui signifie mettre en
évidence les principes susceptibles de présider à la constitution d’un nouveau mode de travail,
indissociablement historique et sociologique, que nous appelons ici « la science sociale historique ».
Le magistère de Science sociale historique de l’Université Paris-X Nanterre est un diplôme d’Université sur
trois années (L3, M1, M2). Il se donne pour objectif d’offrir un diplôme résolument bi-disciplinaire à de très
bons étudiants désireux d’un parcours intégré combinant principalement la sociologie et l’histoire afin de les
former dans un cadre adéquat à l’enseignement et à la recherche. A l’issue de la formation, ces étudiants seront
en mesure de produire un travail personnel de recherche et de réflexion. Ils auront aussi acquis des
compétences méthodologiques, des capacités de réflexion et une vaste culture qui leur permettront d’exploiter
et de produire des informations, tout en étant capables de s’adapter à diverses situations professionnelles.
L’entrée dans le magistère est sélective. La candidature au diplôme est ouverte, mais il s’adresse en
priorité aux étudiants de Nanterre ayant suivi une formation associant l’histoire et la sociologie ou l’histoire et
les sciences politiques et ayant acquis les connaissances disciplinaires et méthodologiques propres à ces
disciplines. Il s’adresse également aux étudiants des autres universités ayant suivi des cursus similaires et aux
étudiants de classes préparatoires BL. La possibilité de s’inscrire en magistère et uniquement en licence de
sociologie ou d’histoire, ou dans le master d’histoire ou le master Economie et société, rend possible l’accueil
d’étudiants dont la formation aurait été plus tournée vers l’histoire que vers la sociologie, ou vice-versa.
L’appréciation de leur capacité à suivre le magistère dépend de la commission pédagogique du magistère.

Première année de Magistère


Licence troisième année

Semestre 1
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
Science sociale historique 1 3 24h 40h
- HLSSS501 Histoire et socio. de la pensée économique
Fondamentaux de sociologie 6 18 120h 48h 240h
- HLSOG511 Sociologie générale 3 24h 40h
- HLSPO511 Sociologie historique de la citoyenneté 3 24h 40h
- HLSPO512 Sociologie des idéologies politiques ou -- 3 24h 40h
HLSTR501 Sociologie de la division du travail et des
conflits

Fondamentaux d’histoire
- HLHAN511 Histoire ancienne 4,5 24h 24h 60h
- HLHIC511 Histoire contemporaine 4,5 24h 24h 60h

Approfondissement et méthodologie 2 6 60h 42h 180h


- HLSMT501 Sociologie quantitative 1,5 12h 18h 60h
- HLSSH508 Atelier de lecture sociologie-histoire 1,5 24h 40h
- Histoire sociale contemporaine ou Histoire des 1,5 24h 40h
relations internationales contemporaines
- Techniques historiennes et sciences sociales ou Sources 1,5 24h 40h
et problèmes de l’histoire coloniale

Enseignements transversaux 2 6 48h 80h


- Langue vivante 3 24h 40h

- EC de pré-professionalisation SUFOM 3 24h 40h

TOTAL 342h 33 204h 138h 540h

- 55 -
Semestre 2
Volume horaire
Intitulé de l’unité d’enseignement Coeff Crédits
CM TD Travail personnel
Science sociale historique 1 3 24h 40h
- HLSSS601 Histoire et sociologie économiques
Fondamentaux 6 18 120h 48h 200h
40h
Fondamentaux de sociologie 40h
- HLSOG611 Sociologie générale 3 24h 40h
- HLSPO612 Sociologie, philo et économie politiques 3 24h
- HLSUR602 Espaces publics et théâtres urbains ou 3 24h
HLSPO613 Socio de l'imaginaire, idéologie et utopie
60h
Fondamentaux d’histoire 60h
- HLHMA611 Histoire médiévale 4,5 24h 24h
- HLHIM611 Histoire moderne 4,5 24h 24h

Approfondissement et méthodologie 2 6 48h 48h 160h


- HLSMT608 Atelier d'étude en science sociale historique 1,5 24h 40h
- HLSMT632 Atelier de lecture Sociologie 1,5 24h 40h
- HLHIC604 Histoire culturelle à l’époque contemporaine 1,5 24h 40h
ou HLHIM602 Intro. aux mentalités modernes II
- HLHIM604 Culture et religion dans l’Amérique ibérique à 1,5 24h 40h
l’époque moderne ou Les média comme source de
l’historien
Enseignements transversaux 2 6 48h 80h
- Langue vivante 3 24h 40h

- EC de pré-professionalisation SUFOM 3 24h 40h

Total 336h 33 192h 144h 480h

- 56 -
Université Paris Ouest - Nanterre - La Défense

Les modalités de contrôle des connaissances et des compétences, 2009-2012

Modalités visées par le CEVU et approuvées par le CA de l’université

Pour chaque diplôme de licence ou de master, les informations concernant les modalités de contrôle des
connaissances et des compétences sont adoptées en Conseil d’UFR et transmises au CEVU, avant d’être validées
par le CA, ce avant le commencement de l’année universitaire. Ces informations concernant les modalités de
contrôle figurent dans la brochure présentant les contenus d’enseignement de chaque diplôme. Des
rectifications, pour répondre à des situations particulières, peuvent être proposées par les UFR pour adoption
par les instances de l’université au plus tard à la fin de la 4e semaine du 1e semestre de l’année universitaire.
L’exposé des formules de contrôle des connaissances et des compétences décrit, pour chaque
étudiant et pour chaque étape de diplôme, les modalités générales de son évaluation.
Trois formules peuvent être appliquées :

1. La formule standard de contrôle des connaissances et des compétences:


(CEVU du 15 juin 2009, Délibération du CA du 22 juin 2009)
Elle s’applique à tous les étudiants inscrits dans une formation diplômante de Licence ou de Master à l’université
Paris Ouest, à l’exception de ceux qui préparent leur(s) diplôme(s) dans le cadre de l’enseignement à distance
et sauf situation particulière donnant droit à la formule dérogatoire. Pour chaque élément pédagogique (UE ou
EC) au niveau duquel s’opère l’évaluation de l’étudiant, la formule d’examen standard peut comporter un ou
deux volets, selon l'élément pédagogique concerné: a) le contrôle continu et b) l’épreuve finale. Lorsque les
deux volets sont présents, leur pondération respective est fixée par l'équipe de formation.
a) Le contrôle continu est composé d’épreuves qui visent à vérifier ponctuellement les acquis de l’étudiant.
Parmi ces épreuves, certaines peuvent prendre la forme d'un contrôle organisé sous la direction du responsable
de l’équipe pédagogique, commun donc à tous les étudiants inscrits à l'élément pédagogique. Ce contrôle est
usuellement dénommé « partiel ».
b) L'épreuve finale est une épreuve récapitulative, portant donc sur l’ensemble du programme, qui se
déroule à la fin de l’enseignement. Cette épreuve finale peut prendre deux formes :
 le devoir final, organisé et corrigé par l’enseignant dans le cadre des groupes qui composent la population
inscrite à l’élément pédagogique. Celui-ci peut prendre différentes formes : devoir, dossier, mémoire,
compte-rendu de stages, etc.
 l'examen de fin de semestre (épreuve sur table), commun à tous les étudiants inscrits à l’élément
pédagogique.
La formule de contrôle des connaissances et des compétences pour l’enseignement à distance :
Elle s’applique à tous les étudiants qui sont inscrits à l’université Paris Ouest dans le cadre de l’EAD. Pour tous
les éléments constitutifs de l’étape de diplôme ou du diplôme, la formule d’examen prend la forme d’un
examen terminal.
Le calendrier des examens s’appliquant aux étudiants inscrits en EAD auprès du service commun COMETE sera
annoncé en début de chaque année universitaire.
2. La formule dérogatoire de contrôle des connaissances et des compétences:
Elle s’applique aux étudiants qui ne peuvent pas ou ne souhaitent pas bénéficier de l’enseignement à distance et
qui sont dispensés d’assiduité aux enseignements présentiels. Pour tous les éléments pédagogiques de l’étape
de diplôme ou du diplôme auxquels est inscrit l’étudiant, elle prend la forme d’un examen terminal.
Les conditions de dispense d’assiduité doivent figurer dans le livret de l’étudiant. Ces conditions sont en
conformité avec le cadre général qui a été approuvé par les instances de l’université.
• La session de rattrapage :
Quel que soit le type de contrôle des connaissances et compétences adopté, les étudiants n’ayant pas validé
l’ensemble des enseignements de l’année sont convoqués à une deuxième session d’examen, dite session de
rattrapage, où ils devront obligatoirement repasser tous les éléments pédagogiques qui n’ont pas été validés
(voir modalités de validation ci-dessous).

- 57 -
Pour chaque élément pédagogique, et quel que soit le régime d’inscription de l’étudiant pour l’année
universitaire en question, les modalités de contrôle (durée de l’épreuve, oral ou écrit ; contenus du programme
exposé dans la brochure) en vigueur à la 2e session dite session de rattrapage seront identiques à celles
proposées à la 1e session aux étudiants inscrits à la formule dérogatoire.
La prise en compte des absences, des dispenses et des crédits acquis
(CEVU du 16 février 2009 ; délibération du CA du 2 mars 2009)
Les absences
Un étudiant reconnu absent au cours du semestre à plus de trois séances de TD organisés dans le cadre d’un EC
est déclaré défaillant à celui-ci, que l’absence soit justifiée ou non. L’étudiant se verra attribuer le résultat ABI
pour l’EC concerné. Lorsque le nombre de séances obligatoires est de 10 ou moins de 10, au-delà de 25 %
d’absences (arrondis à l’entier supérieur), l’étudiant sera déclaré défaillant.
Un étudiant reconnu absent à une épreuve portant sur un élément constitutif d’une UE ou sur une UE,
est déclaré défaillant à cet élément pédagogique, que l’absence soit justifiée ou non. Dans ce cas,
l’étudiant se verra attribuer la note d’ABI pour l’EC concerné, ou pour l’UE concernée, si l’épreuve
porte sur l’UE.
Les dispenses
Un étudiant à qui on attribue une dispense pour un élément pédagogique particulier voit celui-ci neutralisé dans
le calcul des résultats. La neutralisation se fait par affectation à l’élément pédagogique concerné d’un
coefficient de pondération égal à zéro. Les crédits associés à cet élément ne sont acquis qu’à l’issue de la session
d’examen qui se traduit par l’obtention par l’étudiant de l’UE, du semestre ou de l’année comprenant l’élément
pédagogique en question.
La validation des acquis
L’étudiant qui bénéficie de validations d’acquis au titre d’éléments constitutifs ou d’unités d’enseignement
acquis et capitalisés voit les crédits correspondants transférés. Les éléments pédagogiques ainsi validés sont
neutralisés dans la détermination des résultats par l’affectation d’un coefficient de pondération égal à zéro.
___________________________________________________________________________
Les règles de compensation, de capitalisation et de progression en licence
• La composition des unités d’enseignement
Disposition n°1 : Une unité d’enseignement peut être composée d’un ou de plusieurs éléments constitutifs.
L’évaluation des étudiants peut être organisée au niveau de l’UE, y compris lorsqu’il y a plusieurs éléments
constitutifs.
• La détermination du résultat de l’étudiant
Disposition n°2 : Lorsque l’évaluation des étudiants s’opère au niveau de chacun des éléments constitutifs de
l’UE, le résultat obtenu à celle-ci est donné par la moyenne pondérée des notes acquises aux différents
éléments constitutifs (compensation intra UE).
Disposition n°3 : Les UE d’un même semestre se compensent entre elles, compte tenu de leur coefficient de
pondération (Compensation intra semestre).
Disposition n°4 : Les premier et deuxième semestres de la licence se compensent. Il en est de même des
troisième et quatrième semestres et des cinquième et sixième semestres.
Disposition n°5 : Si le résultat obtenu à l’année est supérieur ou égal à 10, l’étudiant est déclaré admis. Une
mention est alors attribuée selon le résultat obtenu à l’année. Le calcul de ce résultat se fait en intégrant
l’ensemble des UE qui entrent dans la structuration des parcours de formation, en tenant compte de la
pondération qui a été affectée à chaque élément pédagogique.
Passable si : 10 ≤ résultat < 12
Assez bien si : 12 ≤ résultat < 14
Bien si : 14 ≤ résultat < 16
Très bien si : 16 ≤ résultat

Sinon l’étudiant est déclaré non admis.


Disposition n°6 : Si le résultat obtenu à un semestre est supérieur ou égal à 10, l’étudiant est déclaré admis à
celui-ci. Aucune mention n’est attribuée pour le résultat d’un semestre.

- 58 -
Si le résultat obtenu au semestre est inférieur à 10 mais que l’étudiant est admis à l’année, il est aussi déclaré
admis par compensation au semestre considéré.
Si le résultat obtenu au semestre est inférieur à 10 et que l’étudiant est non admis à l’année, il est aussi
déclaré non admis au semestre considéré.
Disposition n°7 : Si le résultat obtenu à une UE est supérieur ou égal à 10, l’étudiant est déclaré admis à celle-
ci. Cependant, aucune mention n’est attribuée.
o Si le résultat obtenu à une UE est inférieur à 10 mais si l’étudiant est déclaré admis, par compensation
ou non, au semestre qui comprend cette UE, il est déclaré admis par compensation à celle-ci.
o Si le résultat obtenu à une UE est inférieur à 10 et si l’étudiant est déclaré non admis au semestre qui
comprend cette UE, il est déclaré non admis à celle-ci.
o Si la compensation « intra UE » ne peut s’effectuer en raison d’une défaillance à l’un de ses EC,
l’étudiant est déclaré défaillant à cette UE.
o Tout résultat « ABI » à un élément pédagogique particulier donne lieu à un résultat général de Défaillant
au semestre en question.
• La capitalisation des unités d’enseignement
Disposition n°8 : Une unité d’enseignement est acquise et capitalisée dès lors que l’étudiant est déclaré admis
ou admis par compensation à celle-ci.
Disposition n°9 : Les éléments constitutifs des unités d’enseignement non acquises sont capitalisables, dès lors
que l’évaluation des étudiants est organisée au niveau de chaque EC et que la note obtenue à l’EC concerné est
supérieure ou égale à 10.
• La progression dans les parcours de formation
Disposition n°10 : L’étudiant inscrit à une année n est autorisé à poursuivre à l’année n+1 dès lors qu’il est
admis à l’année n.
L’étudiant inscrit à une année n et non admis à celle-ci est autorisé à poursuivre conditionnellement en année
n+1 si et seulement s’il ne lui manque au maximum que la validation d’un seul semestre de l’année
immédiatement inférieure (n).
Disposition n°11 : Pour les licences « droit-français–droit étranger », « économie ou gestion -langues et
civilisation étrangères » et « Histoire-langue et civilisation étrangères :anglais », les règles de compensation
appliquent le principe général de compensation « intra UE » et de compensation entre les UE d’une même
discipline ou « blocs ». Ainsi, à titre d’exemple, la moyenne générale du bloc « droit » ne se compense pas
avec la moyenne générale du bloc « langues. » Les règles de progression dans le parcours de formation sont
établies en application de ce principe de « non-compensation » entre les deux blocs.
La présente disposition s’appliquera à toute licence de type « bidisciplinaire » qui pourra être créée au cours du
contrat 2009-2012.
Disposition n°12 : Les règles en vigueur pour la licence à l’université Paris Ouest en 2009-2012 prévoient la
possibilité d’attribuer à un EC « disciplinaire » ou à une UE « disciplinaire » une pondération qui peut être
majorée par rapport à son poids en crédits ECTS. La définition d’une UE « disciplinaire » est celle exposée dans
les dispositions arrêtées par le CA du 26 novembre 2007 pour l’offre LMD 2009-2012. La pondération adoptée
sera approuvée par l’UFR responsable du diplôme avant transmission au CEVU pour avis et au CA pour
validation.
Disposition n°13 : En 1e année, l’étudiant qui s’est inscrit dans une mention ou dans une spécialité dont la
progression est organisée dans le cadre d’un socle (1e semestre) et portail (2e semestre) peut se réorienter de
droit vers une autre mention ou spécialité ayant fait partie du socle (1e semestre) ou portail (2e semestre) qu’il
a suivis. La réorientation s’effectuera conformément aux procédures administratives en vigueur. Pour la
progression de l’étudiant dans la mention ou spécialité choisie dans le cadre de la réorientation, les règles de
validation en vigueur sont les règles générales qui conditionnent le passage à l’année n+1, en l’occurrence à la
2e année.
Disposition n°14 : Les EC de langue qui font partie des UE transversales sont organisés par niveau de
compétence linguistique : ces niveaux sont au nombre de trois. L’étudiant progressera à l’EC de langue du
niveau supérieur s’il obtient une note supérieure ou égale à 10 à l’EC de niveau immédiatement inférieur.
L’inscription par niveau à l’EC de langue se fait annuellement.
Un étudiant qui a validé le niveau 3 d’une langue vivante dès sa L1 ou dès sa L2 peut choisir pour l’année n+1
d’étudier une autre langue, dans le cadre d’une UE transversale. Pour les filières du domaine ALL, un étudiant
qui a validé le niveau 3 dès son L1 ou son L2 peut s’inscrire dans un EC qui relève de l’offre LLCE de la langue
en question, si l’EC qui correspond à son année d’inscription et représente la même valeur en ECTS. à la
condition que cette possibilité ait été acceptée par l’équipe de formation de la mention et prévue dans la
modélisation du diplôme.

- 59 -
Disposition n°15. Un étudiant peut s’inscrire dans un EC qui relève de l’offre d’enseignements « libres »qui a
été validée par les instances de l’université. Dans ce cas, les enseignements « libres » donnent droit, s’ils sont
validés à des crédits supplémentaires au-delà des 30 crédits par semestre de la structuration générale du
diplôme ou étape de diplôme. La validation d’un enseignement « libre » donne lieu à des points de bonification
qui entrent dans le calcul des moyennes semestrielles et à être enregistrées sur l’annexe descriptive au diplôme.
Le jury du diplôme ou de l’étape de diplôme accordera des points de jury au titre d’un EC libre à condition que
l’étudiant a déjà été admis à l’année sur la base de la moyenne établie pour les 60 ECTS de l’année. Le jury
décidera du nombre de points de bonification pouvant être accordés au titre de l’enseignement libre validé par
l’étudiant. Les règles d’attribution des points de jury pour les enseignements libres seront approuvées par le
conseil de l’UFR responsable de la filière.

Les règles de compensation, de capitalisation et de progression en master


• La composition des unités d’enseignement
Disposition n°16 : Une unité d’enseignement peut être composée d’un ou de plusieurs éléments constitutifs.
L’évaluation des étudiants pourra être organisée au niveau de l’UE, y compris lorsqu’il y a plusieurs éléments
constitutifs.
La détermination du résultat de l’étudiant en première année de Master
Disposition n°17 : Lorsque l’évaluation des étudiants s’opère au niveau de chacun des éléments constitutifs de
l’UE, le résultat obtenu à celle-ci est donné par la moyenne pondérée des notes acquises aux éléments
constitutifs (compensation intra UE).
Disposition n°18 : Les UE d’un même semestre se compensent entre elles compte tenu de leur coefficient de
pondération (Compensation intra semestre).
Disposition n°19 : Si la moyenne des notes obtenues à un semestre est supérieure ou égale à 10, l’étudiant est
déclaré admis à celui-ci.
Sinon l’étudiant est déclaré non admis
Disposition n°20 : Si la note moyenne obtenue à une UE est supérieure ou égale à 10, l’étudiant est déclaré
admis à celle-ci.
• Si la note moyenne obtenue à une UE est inférieure à 10 mais que l’étudiant est admis au semestre qui
comprend cette UE il est déclaré admis par compensation à celle-ci.
• Si la note moyenne obtenue à une UE est inférieure à 10 et que l’étudiant est non admis au semestre
qui comprend cette UE, il est déclaré non admis à cette UE.
Disposition n°21 : A la condition que chacun des deux semestres a été validé, l’étudiant se voit attribuer une
mention établie à partir de la moyenne entre les deux semestres du M1.
Passable si : 10 ≤ résultat < 12
Assez bien si : 12 ≤ résultat < 14
Bien si : 14 ≤ résultat < 16
Très bien si : 16 ≤ résultat

• La détermination du résultat de l’étudiant en deuxième année de Master


Disposition n°22 : Chaque équipe de formation détermine les modalités de compensation et de capitalisation.
Ces modalités doivent être identiques pour toutes les spécialités d’une même mention.
La capitalisation des unités d’enseignement en Master
Disposition n°23 : Une unité d’enseignement est acquise et capitalisée dès lors que l’étudiant est déclaré admis
ou admis par compensation à celle-ci.
Disposition n°24 : Les éléments constitutifs des unités d’enseignement non acquises sont capitalisables dès lors
que l’évaluation des étudiants est organisée au niveau de chaque EC et que la note obtenue à l’EC est
supérieure ou égale à 10.

- 60 -
• Règles relatives aux enseignements de langue vivante étrangère en Master
Disposition n°25 : Les EC de langue qui sont prévus dans l’UE transversale sont organisés par niveau, comme pour
la licence, sauf si l’équipe de formation met en place un enseignement de langue portant spécifiquement sur
des compétences qui sont directement en relation avec la mention du master.
Disposition n°26 : L’organisation administrative de l’année universitaire est annuelle.
Disposition n°27 : L’organisation pédagogique de l’année est semestrielle. Les étudiants bénéficient de deux
sessions d’examen. La première session d’examen portant sur le 1e semestre se déroule au terme des
enseignements du 1e semestre. La première session d’examen portant sur le 2e semestre se déroule au terme des
enseignements du 2e semestre. La seconde session, dite de rattrapage, se déroule en une seule fois.
L’évaluation porte sur les enseignements dispensés au premier et second semestre de l’année universitaire.
L’organisation du régime d’examen pour les étudiants EAD est celui exposé plus haut à propos de La formule
d’examen pour l’enseignement à distance.
• Règles pour la transition entre LMD1 et LMD2
Disposition n°28 : Tous les étudiants admis en 2008-2009 à la première année de la licence, à la deuxième année
de licence, ou à la licence, sont autorisés à s’inscrire dans la même filière, respectivement :
 Aux semestres 3 et 4 de la licence correspondante dans l’offre LMD2
 Aux semestres 5 et 6 de la licence correspondante dans l’offre LMD2
 Aux semestres 1 et 2 de Master si l’accès à ceux-ci n’est pas sélectif.
Disposition n°29 : Tous les étudiants ajournés en 2008-2009 dans un diplôme de L ou de M de l’université Paris
Ouest sont autorisés à s’inscrire en 2009-2010 dans la filière qui lui correspond dans la nouvelle offre LMD2 et
dans la même année ou étape de ce diplôme. Une convention pédagogique sera établie par l’UFR, sous le
contrôle des responsables de l’équipe de formation concernée, précisant les éléments pédagogiques validés
antérieurement et les rattrapages à effectuer en LMD2, conformément aux règles de capitalisation des UE et
des EC qui sont en vigueur. Ce document est établi en deux exemplaires, le premier est destiné à l’étudiant, le
second est conservé par à l’UFR.
S’agissant de la conversion des acquis antérieurs, lorsque la note obtenue à un élément pédagogique validé et
capitalisé est supérieure ou égale à 10, ce résultat est repris dans la détermination des résultats futurs. Lorsque
la note obtenue à un élément pédagogique validé est inférieure à 10, ce résultat est neutralisé dans la
détermination des résultats futurs par l’affectation d’un coefficient de pondération égal à 0 (dispense).
Disposition n°30 : En licence, aucun rattrapage supplémentaire ne peut être demandé en 2009-2010 à un
étudiant au titre des enseignements nouveaux introduits dans le cadre du LMD2, s’il a été inscrit en 2008-2009
en année n et admis en N+1 en 2009-2010, mais avec des rattrapages à effectuer dans un semestre du niveau n.
Le rattrapage imposé portera sur des UE ou sur les EC qui, dans la nouvelle maquette, correspondent à aux UE
ou aux EC qui n’ont pas été validées en 2008-2009 ou antérieurement.
Disposition n°31 : Dans l’éventualité où un élément pédagogique faisant partie d’une étape n d’un diplôme dans
le schéma LMD1 a été validé par un étudiant, et que ce même élément pédagogique figure à l’étape n+1 dans le
schéma LMD2, les crédits attachés à cet élément sont considérés comme définitivement acquis par l’étudiant. Il
sera dispensé d’enseignement et d’examen pour cet élément pédagogique. Celui-ci sera neutralisé par
l’affectation d’un coefficient de pondération égal à 0 dans la détermination des résultats que l’étudiant
obtiendra à l’étape n+1 dans le nouveau schéma LMD2.
Disposition n°32 : Ces modalités de contrôle des connaissances ne s’appliquent pas aux diplômes « DUT ».

- 61 -
CHARTE DES EXAMENS

La présente Charte définit les dispositions communes à l’ensemble des composantes et services de l’Université
concernant le déroulement des examens.

Elle s’applique aux examens de fin de semestre (épreuves sur table) qui sont communs à tous les étudiants
inscrits à l’élément pédagogique ainsi qu’à toute épreuve organisée dans le cadre de la formule dérogatoire de
contrôle des connaissances et des compétences.

1. CALENDRIER ET CONVOCATION

Le calendrier des examens de fin de semestre, hors contrôle continu, est porté à la connaissance des étudiants
par voie d’affichage sécurisé au moins 15 jours avant le début des épreuves. Dans la mesure du possible, il est
également mis en ligne sur le site internet de l’Université. Il précise le lieu, la date, l’heure et la durée de
chaque épreuve.

L’affichage vaut convocation des étudiants. Il appartient donc à chaque étudiant de veiller à s’informer du
calendrier des examens, étant rappelé que l’absence à une épreuve empêche la validation de l’Unité
d’Enseignement correspondante, et donc de l’année.

2. DEROULEMENT DES EPREUVES

Pour chaque épreuve, un procès-verbal est établi. Il mentionne tout incident survenu dans le cadre de
l’épreuve. Il est joint aux copies et à la liste d’émargement.

2.1 ACCES AUX SALLES D’EXAMEN

2.1.1 Les conditions d’entrée

Les étudiants doivent être présents devant la salle d’examen au moins 15 minutes avant le début de l’épreuve.
Ce temps est nécessaire à la bonne organisation des formalités de contrôle d’identité et d’émargement.

Selon le nombre d’étudiants convoqués et la disposition de la salle d’examen, ces formalités peuvent se
poursuivre après la distribution des sujets.

Les étudiants justifient de leur identité par la présentation de leur carte d’étudiant. En cas d’oubli, ils peuvent
présenter leur carte nationale d’identité, passeport ou permis de conduire.
Les étudiants ne pouvant présenter aucun de ces documents ne sont pas autorisés à participer à l’épreuve.

Une fois leur identité contrôlée, les étudiants émargent au regard de leur nom.

Un étudiant ne figurant pas sur la liste d’émargement peut, sous réserve de vérification ultérieure, être autorisé
à composer par le responsable de l’épreuve. L’étudiant est alors ajouté à la liste d’émargement et le fait est
porté au procès-verbal de l’épreuve. S’il s’avère par la suite que l’étudiant a composé à tort, sa copie ne sera
pas prise en compte.

Après avoir émargé, les étudiants prennent place dans la salle d’examen, le cas échéant à la place qui leur a été
assignée. Les étudiants ne doivent pas être au coude à coude et la circulation du personnel chargé de la
surveillance doit être rendue possible en laissant vide une travée sur deux.

- 62 -
Les surveillants ont toute autorité pour déterminer la place des étudiants, ils peuvent faire changer un étudiant
de place s’ils le jugent utile.

Les étudiants remplissent immédiatement l’en-tête de leur copie pour ne pas avoir à le faire à la fin de
l’épreuve.

L’accès à la salle d’examen est interdit à tout candidat qui se présente après la distribution des sujets.
Toutefois, dans la limite d’un retard n’excédant pas 20 minutes ET en cas de force majeure laissé à
l’appréciation du responsable de salle, l’étudiant retardataire peut être autorisé à composer.

Aucun temps supplémentaire de composition n’est accordé au candidat arrivé en retard. La mention du retard et
des circonstances de celui-ci est portée au procès-verbal de l’épreuve. Des justificatifs pourront être exigés.

2.1.2 Les conditions de sortie

Une fois les sujets distribués, aucune sortie, qu’elle soit temporaire ou définitive, n’est autorisée avant la
fin de la 1ère heure. Cette règle s’applique quelle que soit la durée de l’épreuve et même si l’étudiant rend
copie blanche.

Lorsque l’épreuve dure 1 heure ou moins d’1 heure, aucune sortie n’est autorisée avant la fin de l’épreuve.

En cas d’urgence (malaise, etc.), l’étudiant est autorisé à sortir accompagné d’un surveillant.

Au-delà de la 1ère heure :

- Les étudiants ne peuvent être autorisés à quitter temporairement la salle qu’1 par 1, sans
documents ni moyen de communication. Ils remettent leur carte d’étudiant au surveillant en quittant
la salle et la récupèrent à leur retour. Toute absence anormalement indûment prolongée sera portée au
procès-verbal de l’épreuve.

- Les étudiants ne peuvent quitter définitivement la salle qu’après la remise d’une copie à leur nom,
même blanche.

2.2 CONSIGNES A RESPECTER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L’EPREUVE

A l’exception du sujet d’examen et de la copie, aucun matériel (note, livre, document, support électronique) ne
sera détenu par l’étudiant pendant les épreuves, ni sur la table, ni dans un étui ou sacoche. Les documents,
objets ou autres matériels seront déposés hors de portée avant le début de l’épreuve.

L’usage de téléphones portables ou de tout autre moyen de communication, même à l’usage d’horloge, est
strictement interdit.

Même éteints, ils ne doivent pas être présents sur le banc ou la table où compose l’étudiant. A défaut, ils seront
saisis par les surveillants.

Les étudiants composent seuls et personnellement.

Il est interdit aux étudiants de parler ou d’échanger quelque information que ce soit entre eux pendant
l’épreuve. Toute question sera adressée aux surveillants.

Les étudiants utilisent exclusivement les copies et brouillons mis à leur disposition par l’Université.

En dehors de l’en-tête anonymable, la copie ne doit porter aucun signe distinctif susceptible d’identifier
l’étudiant. A défaut, le jury pourra considérer qu’il y a rupture d’anonymat et annuler la copie.

Aucun document ni matériel n’est autorisé, sauf mention expresse sur le sujet.

- 63 -
Lorsque des documents ou matériels sont autorisés, ils sont à usage strictement individuels, et ne peuvent être
échangés entre étudiants. Ils sont vierges de toute annotation, surlignage, post-it ou mémoire.
Cela vaut en particulier pour les codes juridiques et les calculatrices programmables, qui doivent être vierges de
toute annotation ou programmation particulière.

2.3 FIN DE L’EPREUVE ET REMISE DES COPIES

Au signal de fin d’épreuve donné par le responsable de salle, tous les étudiants cessent immédiatement de
composer. Tout refus de cesser d’écrire sera porté au procès-verbal de l’épreuve.

Chaque étudiant remet une copie, même blanche, et anonymée.

L’étudiant qui a quitté la salle ne peut plus remettre de copie ou d’intercalaires oubliés.

2.4 CAS DES ETUDIANTS HANDICAPES

Afin de garantir l’égalité de leurs chances avec les autres étudiants, les candidats aux examens de
l’enseignement supérieur présentant un handicap bénéficient des aménagements rendus nécessaires par leur
situation.

Il appartient aux étudiants souhaitant bénéficier d’un aménagement de saisir le service de médecine préventive
(SUMPPS) avant le 15 novembre de chaque année universitaire faisant l’objet d’une inscription. Cette démarche
doit impérativement être renouvelée chaque année.

2.5 LAÏCITE

Les tenues ne permettant pas aux examinateurs et aux surveillants de voir le visage des étudiants et de procéder
au contrôle d'identité, comme les voiles qui ne laissent visibles que les yeux ou a fortiori les tenues
vestimentaires qui cachent l'intégralité du visage derrière un grillage, sont interdites.

Les étudiants qui se présenteraient avec de telles tenues à un examen écrit ou oral ne peuvent être admis à
passer les épreuves.

En revanche, les voiles ou les foulards qui laissent l'ovale du visage apparent (même s'ils recouvrent les cheveux,
les oreilles ou le cou) ne peuvent être interdits par principe.

L'administration peut exiger des étudiants qu'ils retirent les voiles ou autres foulards lors des épreuves
d'éducation physique et sportive ou à l'occasion d'épreuves comportant la manipulation de machines, de sources
de chaleur ou de substances chimiques.

Les étudiants ne sauraient invoquer des motifs religieux, philosophiques ou politiques pour refuser de se
soumettre à certaines épreuves, pour contester le choix des sujets, ni pour prétendre choisir un examinateur
plutôt qu'un autre.

- 64 -
3. FRAUDE

Toute infraction aux règles énoncées ci-dessus sera considérée comme une tentative de fraude et pourra donner
lieu à la saisine de la section disciplinaire.

En cas de flagrant délit :

- Les surveillants prennent toute mesure nécessaire pour faire cesser la fraude. Ils ont toute autorité pour
saisir les documents ou matériels permettant d’établir la réalité des faits. Ils portent mention de
l’incident au procès-verbal de l’épreuve et rédigent un rapport précis et détaillé qui est joint à celui-ci.

- L’étudiant continue de composer. Toutefois, en cas de substitution de personnes ou si l’étudiant trouble


le bon déroulement de l’épreuve, il est expulsé de la salle d’examen.

Les sanctions encourues vont de l’avertissement à l’exclusion définitive de tout établissement public
d’enseignement supérieur.

4. COMMUNICATION DES RESULTATS ET CONSULTATION DES COPIES

A l’issue de la 1ère et de la 2ème session, les résultats sont communiqués par voie d’affichage et par Internet.

Les étudiants reçoivent ultérieurement un relevé de notes par voie postale.

Il appartient aux étudiants qui souhaitent consulter leurs copies de s’informer auprès du service de scolarité
compétent des modalités de consultation.

Si l’étudiant souhaite obtenir photocopie de sa copie, il lui sera demandé une contribution de 0,15€ par page.

- 65 -
LEXIQUE

Structures:
U.F.R.: Unité de Formation et de Recherche
S.S.A. : Sciences Sociales et Administration ; UFR regroupant six départements : Administration
Economique & Sociale (A.E.S.), Ethnologie, Géographie-Aménagement, Histoire, Histoire de l’Art et
Archéologie, Sociologie.

Etudes et diplômes:
Le système des diplômes est structuré en trois niveaux. A chacun de ces niveaux, correspond un grade
universitaire obtenu par l’accumulation de crédits :

1er niveau: grade de Licence (BAC + 3)


2ème niveau: grade de Master (BAC + 5)
3ème niveau: grade de Doctorat (BAC + 8)

Enseignements:
CM: Cours Magistraux
TD: Travaux Dirigés
UE: Unité d’Enseignement; regroupement d’un ensemble d’enseignements
EC: Eléments Constitutif, terme désignant chacun des enseignements dispensés durant un semestre dans
le cadre d’une UE.

Contrôle des connaissances:


Examen standard: Régime normal d’évaluation (Contrôle Continu)
Examen dérogatoire: Autre régime d’évaluation en fin de semestre, réservé aux étudiants qui en font
une demande justifiée.
Travaux ponctuels: épreuve écrite faite en temps limité
Examen: épreuve écrite en temps limité réservée aux étudiants inscrits en système dérogatoire de
contrôle.
Compensation: moyenne entre des EC d’une même UE et moyenne entre les UE
Coefficient: facteur qui permet de moduler la valeur d’un EC ou d’une UE dans les calculs de
compensation.
Equivalence: dispense accordée par la commission d’équivalence des disciplines au vu d’acquis
antérieurs.
Validation des acquis: reconnaissance officielle des EC, des UE et des diplômes obtenus. Cette
validation est régie par voie réglementaire.
Conversion: équivalence accordée par la validation d’UE ou d’EC obtenus dans un régime d’études
antérieur.
Sessions d’examens : sessions d’examens terminaux et de partiels organisées à la fin des deux
semestres. La session d’examens de septembre est ouverte aux étudiants des deux régimes d’évaluation et
comprend des épreuves pour les EC du premier et du second semestres.
ECTS (European Credit Transfert System): Crédits associés à un enseignement et constitue une unité de
compte commune.

- 66 -