Vous êtes sur la page 1sur 22

Rapport de Technicien

Entreprise : Opteor IMMOTIC


MR KIMFUNIA FLORENT 2C1METBTS 2018/2019

PAGE 1 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Sommaire
Remerciements .................................................................................................................... 3
Présentation de personnelle................................................................................................. 4
Présentation de l’entreprise ................................................................................................. 5
Situation Géographique ................................................................................................... 6
Organigramme ................................................................................................................. 7
Activités de l’entreprise ...................................................................................................... 8
Les activités d’Opteor Immotic: ...................................................................................... 8
La naissance du feu : ....................................................................................................... 9
Les principaux concurrents ............................................................................................... 10
Tâche effectuée : Maintenance d’un système de détection d’incendie ............................. 11
Introduction ................................................................................................................... 11
1) Demande du client ................................................................................................. 12
2) But du projet .......................................................................................................... 12
Réalisation de la tâche effectuée ................................................................................... 14
Bilan de cette année d’apprentissage ................................................................................ 22

PAGE 2 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Remerciements
Je remercie M Chardon de m’avoir accepté au sein de son équipe, ainsi que toute son
équipe de Techniciens, je les remercie de m’avoir appris à me perfectionné et à m’amé-
liorer dans mon domaine.
Je remercie aussi tous mes formateurs et l’AFORP de m’avoir accueilli pour suivre cette
formation.

PAGE 3 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Présentation de personnelle
Je me nomme KIMFUNIA Florent, j’ai 24 ans et j’habite à Asnières-sur-Seine dans le 92.
J’ai intégré l’Aforp d’Asnières en BTS Alternance cette année, avant d’avoir fait un BAC
PRO en 2 ans au lycée Jean-Baptiste de la salle à Saint-Denis.
Je me suis directement dirigé vers l’électricité.

J’ai donc fait le bon choix car ce métier a répondu à la plupart de mes attentes.
J’ai donc voulu en faire mon métier et l’apprendre le plus vite possible.
Tout en commençant par un CAP en alternance.

Plus j’apprenais sur ce métier, plus je voulais en savoir.


J’ai donc poursuivi ma voie en BAC PRO ELEC en alternance jusqu'à aujourd’hui où je
viens d’entreprendre un BTS MET en alternance qui me permettra de répondre à beau-
coup de mes questions.

J'ai choisis l’alternance car ça me permet de touché un salaire tout en suivant une forma-
tion théorique, ce qui est bénéfique pour moi ça me permet d’assurer une vie autonome et
avoir des projets réalisable.

Aujourd’hui, l'entreprise que j’occupe est une filiale au sein du groupe VINCI FACILI-
TIES sous le nom de OPTEOR IMMOTIC, entreprise de maintenance communication et
sécurité du bâtiment.

PAGE 4 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Présentation de l’entreprise
Mon entreprise est une filiale au sein du groupe VINCI FACILITIES, sous le nom
''OPTEOR IMMOTIC''.

Nom ou raison social SAS OPTEOR IMMOTIC


Adresse 13, rue des Hautes-Pâtures, 92717 Nanterre CEDEX
Téléphone 01.41.11.76.76
SIREN 552008914
SIRET (siège) 55200891400111

4321A/Travaux d'installation électrique dans tous lo-


Activité (Code NAF ou APE)
caux
Forme juridique SA par action simplifiée à associé unique
Date de dernière mise à jour 14/06/16
Tranche d'effectif 85 / 100 Salaries
Capital social 316.800 €
Chiffre d'affaires 2016 11.344.116 €

PAGE 5 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Situation Géographique

Cordonnées de l'Entreprise:
11-13, Rue des Hautes-Pâtures
92737 Nanterre Cedex
Tel: 01.41.11.76.76
Fax: 01.41.11.76.75

OPTEOR IMMOTIC, SA par action simplifiée à associé unique au capital de 316 800 €,
à débuter son activité en janvier 1955. Fabien DEANGELI est président de la société
OPTEOR IMMOTIC. Le siège social de cette entreprise est actuellement situé 11 rue des
Hautes Pâtures, 92737 Nanterre. OPTEOR IMMOTIC évolue sur le secteur d'activité:
Travaux de construction spécialisés.

PAGE 6 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Organigramme

Chef d'entreprise

Responsable d'affaires

Cordinateur
Conducteur de travaux
d'intervention

Technicien de Technicien de
maintenance (Securité) maintenance (Sureté)

APPRENTI

PAGE 7 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Activités de l’entreprise

Les activités d’Opteor Immotic:

Notre mission:

Prendre en charge la protection de nos clients contre les risques multiples d’incendie et
les accompagner dans la durée pour pérenniser leur activité et sécuriser les occupants de
leurs sites.

Notre vision :

Nous sommes un réseau national contrôlée par l’un des plus grands groupe français <<
Vinci facilities >> qui sont experts en sécurité incendie et sureté en vidéo surveillance et
intrusion. Le réseau opteor immotic est une société filiale depuis plus de 40 ans.

PAGE 8 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
La naissance du feu :

Pour créer un incendie il est nécessaire d’avoir 3 éléments, c’est lors de l’addition Com-
burant, Combustible et Chaleur que nous avons la création du feu

Nous pouvons donc résumer cet évènement par une formule toute simple : Comburant +
Combustible + Chaleur = Feu

Flamme

O2
Electricité

Frottement

Rayonnement

Câble
Plastique Bois Essence
elec
En revanche, il suffit d’enlever une des trois étapes (Comburant, Combustible ou Cha-
leur) pour arrêter ou contenir le Feu.

PAGE 9 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Les principaux concurrents

Transport et transformation de l’énergie


haute tension

Éclairage urbain

Infrastructures de télécommunications

Communication d’entreprise VDI (vidéo sur-


veillance)

Solutions pour l’industrie

Maintenance industrielle et tertiaire

Solution et services de maintenance indus-


trielle et tertiaire

PAGE 10 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Tâche effectuée : Maintenance d’un système de détec-
tion d’incendie

Introduction

Analyse de l’existant

Contexte :
Notre client le carrousel du Louvre possède un Etablissements recevant du public : des
galeries marchandes, une zone de Restauration, Un musée et des Salons d’expositions.

Aujourd’hui, cela fait 25 ans que l’installation SSI a été installé donc il est de notre de-
voir l’installation entière, et de modifier certains points qui ne sont plus conformes.

Pour ce, nous possédons les plans du client dans des fichiers nommé DOE (Document
d’ouvrage exécuté).

C’est plans nous renseigne sur le quantitatif des détecteurs présent sur site ainsi que le
type détecteurs et de centrale associé.

A partir de ce document, et suivant les nouvelles normes nous devons orienter le client
vers la solution technique et économique la plus adéquate à sa situation.
Problématique : Le client possède une installation SSI vieillissante. Il souhaite réhabiliter
son site sur la partie SDI
Pour cela le client à envoyer un cahier des charges qui stipule les travaux à effectuer ainsi
que les locaux retenues.

Suites aux nouvelles normes réagit par le CNPP, tous les détecteurs optiques doivent être
retirées avant Février 2018, auquel cas, une liste de procédure de dépose de ces détecteurs
doit être redirigé et remis au CNPP avant février 2018.

PAGE 11 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
1) Demande du client

Suite à la restructuration de son établissement, le client souhaite une réhabilitation de son


système de sécurité incendie. Pour cela le client qui représente la direction du caroussel
du Louvre, a fait appel à nous lors d’un appel d’offre. Il a fait parvenir sa demande par
mail à l’ingénieur commercial avec :

Le CCTP (Cahier des clauses techniques particulières)


Un acte d’engagement

2) But du projet

Analyse fonctionnelle:

Enoncé du besoin:

A qui le produit rend-il service ?


Le produit rend service à la sécurité de l’établissement du client

Sur qui/quoi le produit agit-il ?


Le produit agit sur l’établissement du client de type (ERP)

Dans quel but?


Dans le but d’avertir les travailleurs de l’établissement en cas d’incendie

Qu’est ce qui pourrait faire évoluer le produit ?


Une gestion mieux appropriée du triangle du feu

Pourquoi le besoin existe-t-il ?

Avec les nouvelles technologies, les risques d’incendie sont de plus en plus fréquents.

PAGE 12 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
PAGE 13 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Réalisation de la
tâche effectuée
A notre arrivée sur site,
Nous avons dû resoudre
un depannage toujours
existant sur le système de
detection incendie donc
afin de realiser ce travail
convenablement le duo
devant la centrale cons-
tate un voyant orange fixe
sur l’interface du sdi qui
un indique un défaut de
ligne ouverte .
Pour proceder a ce depan-
nage nous ns sommes or-
ganisés par deux groupes
de deux techniciens, un
groupe rester devant la
centrale pdt que le 2e
groupe ce dirige dans la
zone d evenement déjà
que les points di sont
adressable sur la centrale,
ensuite on tire un cable 1
paire 9/10 (le bus aller)
qui provient du système
de detection incendie et
qui va ce câbler au1er
point de la zone, une fois
câbler une boucle : Sur
une boucle de poin

PAGE 14 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Tache effectuée : Reprogrammée une centrale
Intrusion d’A-Z

Introduction
Contexte :
Le Musée de l’homme est un Etablissements recevant du public : des œuvres d’art, une
zone de Restauration, un musée et des Salons d’expositions est mis à disposition.

Aujourd’hui, cela fait 17 ans que l’installation d’une centrale intrusion a été installé donc
il est de notre devoir de surveiller l’installation entière, et de modifier certains points qui
ne sont plus conformes.

Pour ce, nous possédons un superviseur d’alarme via un superviseur installé sur l’ordina-
teur du poste de sécurité ainsi que les plans du client dans le fichier DOE (Document
d’ouvrage exécuté).

Ce logiciel nous renseigne sur le quantitatif des point d’alarmes active et des détecteurs
volumétrique présent sur site, associé et programmé via la centrale intrusion.

Quand un problème survient sur la centrale intrusion ou le superviseur. Nous devons


orienter le client vers la solution technique et économique la plus adéquate à sa situation.

Exemple : Suite à une coupure électrique du bâtiment, la carte mère de la centrale à intru-
sion a noyé toute sa mémoire ainsi que sa programmation du système d’alarme.

Problématique : Le client possède une installation de centrale d’intrusion vieillissante. Il


souhaite réhabiliter une sauvegarde récente du programme et la reprogrammée.

Pour cela le client à envoyer un cahier des charges qui stipule les travaux à effectuer ainsi
que les locaux retenues.

PAGE 15 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
INTERVENTION EN 2 ETAPES :
La 1ere Etape de l’intervention à était faite en heure astreinte par mon collègue, ce der-
nier une fois arrivé sur site il interrogea la centrale et s’aperçoit que la centrale était à la
date du 1er janvier 2000 et signalait 25 zone en auto protection.

Après vérification, il semble que la centrale est perdu sa programmation et ne trouve pas
les points adressé (par zones, groupes et libellés) sensé être en cohérence avec le supervi-
seur exploiter par les agents qui lui na pas perdu sa prog.

Ensuite le port de communication TCP/IP était réinitialisé, il a donc fallu récupérer


l’adresse ip et le port com sur le superviseur et le paramétrer sur le clavier de la centrale.

Une fois ce port et l’adresse ip restaurer à l’identique, la centrale dialogue mais dans la
minute, elle noie toute sa mémoire.

Ce système étant toujours inopérant à son départ, la situation devient urgente.

Donc pour garantir la sécurité du musée, le bureau d’étude prévoit un passage en jour ou-
vré le plus rapidement possible afin de faire une recherche approfondie.
L’étape 2 de l’intervention commence.
A notre arrivée, le but de l’intervention était de réinjecter une sauvegarde de 2017, une
fois cette sauvegarde réinjecter, le système est à présent prêt à être exploiter.
Dans un premier temps, un technicien doit se rendre sur un point radio et l’autre techni-
cien doit se trouver devant la centrale.
Le technicien (centrale) doit interroger le clavier d’exploitation en allant sur le menu ins-
talle puis menu prog zone radio et lancer un scan.
Le technicien sur le lieu doit faire une auto protection sur le point radio delà le clavier
d’exploitation affiche un numéro de série, si ce même numéro de série coïncide avec le
point radio alors le dialogue entre le point radio et la centrale communique.
Ensuite je vérifie la local du point sur le superviseur ainsi que le numéro de zone et je pa-
ramètre à l’identique du superviseur, le clavier d’exp pour le point radio ouvert.
Ainsi le point radio est codifié par la centrale et le superviseur peut retrouver la localisa-
tion du point radio en cas d’alarme.
Cette manipulation est à répéter pour tous les points du site,
Pour finalisé le travail nous remettons la centrale en veille une fois tous les points para-
métrer pour vérifier la remonté d’alarme, l’info qui remonte sur le clavier et l’info qui
s’affiche sur le superviseur doit être en cohérence.
Cette intervention demande une méthodologie structurée donc une sauvegarde du sys-
tème fonctionnelle sera nécessaire.

PAGE 16 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
PAGE 17 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Carte électronique de la centrale

1k Défaut boucle équilibrée


3k
1k

1k

100 M

PAGE 18 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Configuration du BUS
RS485 Clavier ou Clavier ou
module module
Centrale
A A
A
B B B

Architecture du système de centrale intrusion

Centrale

1 2 3 4 Câble BUS

Clavier d’exploitation Clavier d’exploitation

RIO RIO
C072 C072
Max Max
MX03 MX03 Module
RIO
C076
Module
RIO
C076

PAGE 19 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Nomenclature des matériels installés (maintenance 1 visite par an)

Quantité Désignation
45 Détecteur bi volumétriques
1 Logiciel Dorlet Mono-protocole superviseur
2 Clavier d’exploitation Galaxy
1 Centrale d’intrusion Galaxy
2 Sirène intérieur
1 Gestion technique des alarmes
1 Ordinateur
4 BUS

Zones 16-520
Sorties (400 mA) 8-260
Alimentation secteur 230 V
Consommation de la centrale Max 140 mA
d’alarme
Alimentation Type A
Capacité batterie mini nécessaire 8,4 Ah
pour charge maxi
Courant max 1A
Tension de sortie auxiliaire 13,8 V nominal
Batterie basse 10,7 V nominal
Sortie commutées :
Sortie 1 Courant absorbé 400 mA
Sortie 2 Courant absorbé 400 mA
Sortie 3 (haut-parleur)

PAGE 20 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
But de l’intervention
Analyse fonctionnelle:
Enoncé du besoin:

A qui le produit rend-il service ?


Le produit rend service à la sécurité de l’établissement du client
Sur qui/quoi le produit agit-il ?
Le produit agit sur l’établissement du client de type (ERP)
Dans quel but?
Dans le but d’avertir le poste de sécurité en cas d’intrusion et de vol dans l’établissement.
Qu’est ce qui pourrait faire évoluer le produit ?
Une gestion mieux appropriée du logiciel Dorlet
Pourquoi le besoin existe-t-il ?
Avec les nouvelles technologies, les risques d’intrusion sont de plus en plus fréquents.

PAGE 21 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN
Bilan de cette année d’apprentissage

Tout au long de l’année j’ai effectuée différentes tâches et elles m’ont appris beaucoup de
chose sur le plan professionnel mais aussi sur le plan personnel.

Exemple : J’ai appris à développer des capacités dans une branche de l’électricité qui
m’étais encore inconnue, je permets au client d’augmenter la sécurité des personnes et de
contrôlé l’accès du publics et des employés.

Le travail que j’ai pu entreprendre de la manière la plus autonome possible m’a été j’en
suis sûr très bénéfique du point de vue théorique, méthodique mais aussi du point de vue
pratique.

Cela m’a permis dans le monde du travail en apprenant et en respectant les règles fonda-
mentales de qualité et de sécurité. Donc cette période d’apprentissage m’a permis égale-
ment d’acquérir d’avantage de maturité et responsabilité pour affronter la vie active

PAGE 22 SUR 22
RAPPORT TECHNICIEN