Vous êtes sur la page 1sur 2

1° Activités générant un revenu imposable

Vont être concernées les activités professionnelles exercées à titre habituel.


Activités salariées et non salariées
Les bénéfices des sociétés soumises à l’impôt sur les sociétés.
Les activités exercées à titre occasionnel, hors l’exercice d’une profession, ne sont en principe pas imposables.
 Question : à quand s’arrête l’exercice d’une activité « occasionnelle » ?

Activités générant un revenu imposable : Critère de l’activité occasionnelle


Dans certains cas, l’exercice par des particuliers de certaines activités lucratives peut devenir une activité professionnelle
 Exemple : amateurs d’objets d’art se livrant à des achats/reventes de façon fréquente et habituelle
Selon l’importance des transactions au regard des autres revenus des intéressés
A l’origine de la mise en place du régime de l’autoentrepreneur.

2° Revenus provenant du capital


Ne proviennent pas de l’exercice d’une activité par le contribuable : pour l’essentiel :
 Loyers des biens immobiliers
 Intérêts versés sur les produits de l’épargne et rentes viagères
 Dividendes versés par les sociétés à leurs associés sur leurs bénéfices

A. L’impôt sur la dépense : la TVA


La TVA représente la plus grande source de revenus pour l’État.
Elle va s’appliquer lors de la vente de biens ou de prestations de services par des professionnels et sera finalement et définitivement
supportée par un utilisateur final

1° Description sommaire du mécanisme


Les ventes de biens et prestations de services par des professionnels sont en principe soumises à la TVA. Les cas d‘exonérations
doivent donc être prévus de façon expresse.
Les livraisons et prestations sont facturées pour leur montant HT majoré de la TVA.
Si l’acheteur est lui-même assujetti, il pourra déduire le montant de la TVA acquittée en amont de celle qu’il facturera à son propre
client.
En bout de chaîne, un utilisateur final non assujetti à la TVA ne pourra pas la déduire et supportera un prix « toutes taxes comprises
(TTC) ».

2° Opérations taxables et exonérées


Sont en principe taxables toutes les opérations de nature économique réalisées par des professionnels.
Ne le sont pas les opérations réalisées par les particuliers à titre occasionnel.
Certaines activités sont expressément placées en dehors du champ d’application de la TVA : activités médicales, d’enseignement,
opérations d’assurances etc.

B. L’impôt sur le capital


Doit être distingué de l’imposition sur les revenus du capital - Seront imposés la détention et la transmission du capital.

1° Notions de détention et de mutation du capital


La détention d’un capital résulte de sa propriété par le contribuable, en pleine propriété ou en usufruit.
Le capital sera imposé annuellement sur la base d’une valeur fixée par l’État ou déclarée par le contribuable.
La mutation résulte d’un changement de propriétaire du bien avec une importante distinction.
 Mutations à titre gratuit : sans contrepartie : successions et donations entre vifs.
 Mutations à titre onéreux : avec contrepartie : résultent principalement de la vente de certains biens.

2° Principaux impôts sur le capital


Impôt sur la détention : Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) des particuliers, l’impôt foncier pour tous les contribuables
propriétaires de biens immobiliers
Impôt sur les mutations à titre gratuit : droits de succession et de donation
Impôt sur les mutations à titre onéreux : ne s’applique qu’aux ventes de certains biens immobiliers ou mobiliers.

2.4. Revenus imposables et plus-values imposables


Une distinction traditionnelle :
 Les revenus présentent un caractère récurrent
 Les plus-values ont un caractère plus exceptionnel

A. Les critères de distinction


Les revenus ont le caractère de « fruits » du travail et/ou du capital
 Ils proviennent d’une activité ou de l’exploitation d’un actif et présentent un caractère régulier et renouvelable
Les +values ont pour origine la cession d’un bien, procurant un profit correspondant à la différence entre son prix de revient et son
prix de vente
La plus-value procure au contribuable un gain en capital qui sera imposé dans les cas prévus par les textes avec de nombreuses
distinctions
B. Opérations emportant imposition des + values
Pour être imposable, la +value doit avoir entraîné un enrichissement du contribuable
 Seront concernées les cessions à titre onéreux et non celles à titre gratuit
Il sera souvent tenu compte de la durée de détention du bien vendu par le contribuable : +values à court terme et à long terme
La cession du bien à bref délai après son acquisition sera