Vous êtes sur la page 1sur 6

MenuAccueilTarifs et AudiencesNous Contacter





Main MenuInvestir Au CamerounNos Services- Exploitations Agricoles- Rédaction des Projets- Etudes
Cartographiques- Systèmes d'IrrigationsFiches Techniques- Agriculture- Elevage- Post-récoltes-
Mecanisation AgricoleAgro News- Actualités- InnovationsTarifs et AudiencesNous Contacter

Fiche Technique : Culture de l'oignon, une filière d'avenir


Ewane Edmond 11:54 0

L’oignon est une plante dont les fruits appelés bulbes se récoltent dans le sol. Il appartient à
la famille des Liliacées, son nom scientifique est Allium cepa.

L’oignon est principalement cultivé pour la production d’un bulbe sec destiné à la
consommation humaine. Le bulbe entier est utilisé frais, dès la récolte ou après quelques mois
de conservation, comme condiment et pour faire des sauces. Il est consommé cru en salade
ou cuit en mélange avec d’autres légumes. D’autres parties de la plante sont utilisées : les
feuilles, récoltées vertes, fraîches ou séchées, et les lampes florales avant épanouissement de
l’ombelle.
Culture d'oignon au Cameroun

Au Cameroun, la culture d'oignon est assez sollicité par les agriculteurs des régions de
l’Extrême-Nord et du Nord du pays, les deux principaux bassins de production au Cameroun.

Techniques culturales oignon

Pour réussir dans la culture de l'oignon, voici pour vous une fiche technique qui pourra vous
aidez à vous lancer dans cette spéculation.
1. Préparation du sol

Commencer la préparation du sol environ 1 mois avant la date présumée pour la mise en place
définitive. Les opérations sont les suivantes :
 Défrichage et nettoyage : défricher le site, entasser et brûler localement les
branchages;
 Labour : labourer en formant les billons ou des planches, et en veillant à ce que la
profondeur de labour ou la hauteur des planches soit d’environ 15 à 30 cm. Si le sol est trop
tassé, le bulbe se formera mal. Si le sol est trop humide, il peut provoquer le pourrissement
du bulbe.

2. Les semis

Il y a trois modes de semis de l’oignon :


 Le semis direct, qui se fait de novembre à mi-décembre : rendement légèrement moins
élevés;
 Le semis en pépinière, entre novembre et décembre : rendement moyens;
 Le semis à partir des bulbilles : rendements plus élevés, mais avec plus de contraintes,
car les bulbilles (petits oignons) sont d’abord récoltées, conservées et ensuite replantées.

NB : éviter de cultiver l’oignon sur une parcelle qui vient de recevoir l’oignon. Le meilleur
précédent cultural est une céréale.

Quelques variétés d’oignon disponibles

 La variété Oignon noflaye donne des rendements de l’ordre de 40 à 60 tonnes. Elle a


une couleur violacée très homogène. Le diamètre varie entre 5 à 8 cm. La conservation peut
durer de 3 à 6 mois. Elle est résistante à la maladie appelée « Racines roses »;
 Il existe d’autres variétés : violet de Galmi, Texas Grano, Red Créole, etc.

3. Pépinière

Les plantes qui passent par la pépinière arrivent à maturité légèrement plus tôt que celles qui
ont été mises en place directement. Les opérations à effectuer pour la mise en place de la
pépinière sont :
 Confection de casiers dont la largeur est comprise entre 1,2 et 1,5 m. cette largeur est
de 2,5 m et la hauteur de 10 à 15 cm;
 Apport de fumier (bouse de chèvre, mouton ou bœuf) bien décomposé auquel on
ajoutera 2 kg/are (100 m2 ou 10 m x 10 m) de l’engrais 20-10-10.
Il faut semer en pépinière en octobre –décembre. Le séjour en pépinière est de 4 à 6 semaines.
Le semis en pépinière se fait soit à la volée, soit en ligne. S’il fait en ligne (ce qui est préférable),
il faut semer dans des microsillons parallèles, distantes de 5 cm, tracés à l’aide d’un bâton de
la taille d’un bic, et à une profondeur de 1 cm. Recouvrir de sable ou de terre fine et tasser
fermement.

Arroser 1 fois/jour.

Il faut environ 5 g de semences pour une surface de 1m2. Or, il faut une surface de pépinière
de 100 m2 pour ensemencer 1 ha d’oignons, soit 500g de semences à l’origine.

Cinq semaines plus tard, les bulbilles seront prêtes à être repiquées en champ. La quantité de
bulbilles qu’il faut pour 1 ha d’oignons est de 3 à 5 kg.

Eviter des pépinières trop denses en démariant à la levée pour permettre aux plants d’être
vigoureux.

4. Repiquage

Procéder au repiquage après environ un mois de séjour en pépinière, quand le plant a déjà 10
à 15 cm. En saison sèche, il faut repiquer entre les mois d’octobre et novembre, pour que la
récolte se fasse avant la fin de la saison sèche.

L’oignon de saison sèche se cultive entre les mois d’octobre et avril. Cette saison s’est étalée
sur 7 mois et pendant ce temps, le paysan ne pourra cultiver l’oignon qu’une seule fois sur le
même terrain. C’est à lui d caler son cycle à sa convenance.

Pour repiquer :
 Arroser abondamment les casiers avant de procéder à l’extraction des plants;
 Eviter de casser les feuilles ou d’écraser les plants;
 Exposer ensuite les plants au soleil pendant quelques temps;
 Au cas où la pépinière est loin du champ, arranger les plants dans un carton, les couvrir
avec un sac de jute mouillé;
 Il est parfois nécessaire d’arroser les casiers en pépinière avant d’arracher les plants;
 Un ombrage est nécessaire pour diminuer l’évapotranspiration des jeunes pants
(perte d’eau pendant les heures chaudes). Supprimer l’ombrage progressivement 10 à14
jours après le semis.

Quelle est la densité de semis ?

500 000 à 700 000 plants/ha. Cette densité est obtenue avec les écartements suivants :
 Lignes jumelées distantes de 15 cm sur les billons;
 Espacement entre 2 plants : 10 cm;
 Billons espacés de 40 cm
Pour semer en direct dans le champ, il faut le faire en novembre- mi-décembre.

Durée du cycle : le cycle végétatif varie de 3 mois à 3 mois et demi après le repiquage soit 4
mois et demi à 5 mois de la pépinière à la récolte. Pendant la saison sèche qui va d’octobre à
mai dans les zones sahéliennes, le paysan peut faire une seule culture en calant son cycle sur
4 à 5 mois. Une culture de saison des pluies est également possible.

5. Entretien

 Irriguer une fois/semaine s’il ya un besoin d’apport en eau. Il est parfois préférable de
faire une irrigation tous les quatre jours;
 Désherber chaque fois que cela s’avère nécessaire car le feuillage de l’oignon couvre
mal le sol. Faire attention de blesser les bulbes au cours du désherbage. (En cas de désherbage
chimique, utiliser le Ronstar à la dose de 3l/ha;
 Arrêter l’irrigation ou l’arrosage environ 80 à 90 jours après le repiquage, ou 115 à
120 jours après le semis direct.

6. Fertilisation

Il faut surtout un apport du 20.10.10 ou du 22.10.15 à raison de 200kg/ha avant que les bulbes
ne commencent à se former. Les apports d’urée augmentent les rendements mais les bulbes
produits ne se conservent pas longtemps.
7. Protection phytosanitaire

En cas d’attaque de champignons, les feuilles présentent des tâches blanches ou jaunes.
Traiter au Manèbe (une cuillère à soupe dans un pulvérisateur de 15l).

En cas d’attaque des mouches et autres insectes, on remarque leurs piqûres ou des taches sur
les feuilles. Utiliser les insecticides tels que le Karaté, le Cypercal 50, le Dursban.

Dans tous les cas, assurez-vous d’abord que la pépinière a été bien protégée contre les
maladies.

8. Récolte

Récolter entre 3 mois à 3 mois et demi après le repiquage, quand les feuilles jaunissent ou
quand les feuilles se courbent au niveau du collet. Il faut arrêter l’irrigation environ 10 à 15
jours avant la récolte.

Comment récolter ?
 Soulever le bulbe de terre;
 Après la sortie de terre, laisser les bulbes se ressuyer;
 Couper les feuilles à 2 cm au dessus du bulbe;
 Conserver les bulbes dans un endroit aéré;
 Ne pas blesser le bulbe, évité de faire de gros tas (risque de chocs);
 Ne pas couvrir les tas;
 Stocker sous un arbre ou sous un hangar

Quels sont les rendements ?

10 à 20 t en moyenne à l’ha en milieu paysan. Ces rendements peuvent, dans des conditions
de bonne conduite de la culture et avec des variétés meilleures, atteindre 40 à 70t/ha.