Vous êtes sur la page 1sur 112

Le cahier

3
Joël Malaval
Nouveau
Annie Plantiveau programme
Frédéric Puigredo 2016

Le papier de cet ouvrage est composé de fibres naturelles,


renouvelables, fabriquées à partir de bois provenant
de forêts gérées de manière responsable.
Sommaire
Nombres et calculs 5 Calculer des probabilités
25. Probabilité d’un événement ........................... 34
1 Effectuer des calculs numériques
26. Événements particuliers ................................. 35
1. Règles de calcul sur les puissances ................... 6
27. Expériences à deux épreuves ......................... 36
2. Calculs avec des puissances de 10 .................... 7
28. Avec une calculatrice, avec un tableur .......... 37
3. Notation scientifique ........................................... 8
29. Objectif Brevet ................................................. 38
4. Objectif Brevet ..................................................... 9
30. Perfectionnement ............................................ 40
5. Perfectionnement ...............................................11
6 Comprendre et utiliser la notion de fonction
2 Utiliser le calcul littéral pour résoudre
31. Vocabulaire des fonctions et notations .......... 41
ou démontrer
32. Définir une fonction avec un graphique........ 42
6. Développer, factoriser ....................................... 12
33. Définir une fonction avec une formule.......... 43
7. Identités remarquables ...................................... 13
34. Objectif Brevet ................................................. 44
8. Équations du 1er degré à une inconnue........... 14
35. Perfectionnement ............................................ 46
9. Inéquations du 1er degré à une inconnue........ 15
10. Résoudre des problèmes du 1er degré .......... 16
7 Relier proportionnalité et fonction linéaire
11. Résoudre des problèmes se ramenant
au 1er degré ...................................................... 17 36. Reconnaître une fonction linéaire .................. 47

12. Objectif Brevet ................................................. 18 37. Calculer une image ou un antécédent ........... 48

13. Perfectionnement ............................................ 20 38. Représenter graphiquement une fonction


linéaire .............................................................. 49
39. Déterminer une fonction linéaire ................... 50
3 Découvrir et utiliser les nombres premiers
40. Objectif Brevet ................................................. 51
14. Critères de divisibilité ..................................... 21
41. Perfectionnement ............................................ 53
15. Nombres premiers .......................................... 22
16. Décomposition en produit de facteurs
premiers ........................................................... 23
8 Connaître les fonctions affines
17. Fraction irréductible ......................................... 24 42. Reconnaître une fonction affine ..................... 54

18. Objectif Brevet ................................................. 25 43. Calculer une image ou un antécédent........... 55

19. Perfectionnement ............................................ 27 44. Représenter graphiquement une fonction


affine ................................................................. 56
45. Coefficient directeur – Ordonnée à l’origine .... 57
46. Objectif Brevet ................................................. 58
orGaNIsatIoN et GestIoN De DoNNÉes
47. Perfectionnement............................................. 60
FoNctIoNs
9 Faire le point sur la proportionnalité
4 Calculer et interpréter des caractéristiques 48. Proportionnalité et fonction linéaire .............. 61
20. Moyenne, médiane et étendue ...................... 28
49. Proportionnalité et géométrie ........................ 62
21. Interpréter des caractéristiques d’une série.... 29
50. Proportionnalité, pourcentages et
22. Comparer deux séries statistiques ................ 30 fonctions linéaires ........................................... 63
23. Objectif Brevet ................................................. 31 51. Objectif Brevet ................................................. 64
24. Perfectionnement ............................................ 33 52. Perfectionnement ............................................ 66

La photocopie de cet ouvrage en tout ou partie n’est pas autorisée


par les Éditions NATHAN. Pour mémoire, la photocopie non
autorisée est un délit punissable par la Loi.

© Éditions Nathan 2016 – ISBN : 978-2-09-171925-2

2
Sommaire
GraNDeurs et mesures 14 Utiliser la trigonométrie du triangle rectangle
75. Cosinus, sinus, tangente d’un angle aigu ..... 93
10 Étudier l’effet d’un agrandissement- 76. Cosinus, sinus, tangente : calculs
réduction de longueurs .................................................... 94
53. Agrandissement – réduction .......................... 67 77. Cosinus et sinus : mesures d’angles .............. 95
54. Effets sur les longueurs et les angles ............ 68 78. Utiliser la trigonométrie ................................. 96
55. Effets sur les aires et les volumes.................. 69 79. Objectif Brevet ................................................. 97
56. Objectif Brevet ................................................. 70 80. Perfectionnement ............................................ 99
57. Perfectionnement............................................. 72

alGorItHmIQue et ProGrammatIoN
esPace et GÉomÉtrIe

15 Étudier la logique algorithmique


11 Utiliser le théorème de Thalès d’un programme
58. Homothéties .................................................... 73 81. Programmer une course ............................... 100
59. Théorème de Thalès......................................... 74 82. Programmer un jeu de tir ..............................101
60. Théorème de Thalès (suite) ............................. 75 83. Programmer une construction
61. Réciproque du théorème de Thalès................ 76 géométrique................................................... 102

62. Objectif Brevet ................................................. 77 84. Répéter la simulation d’une expérience


aléatoire.......................................................... 103
63. Perfectionnement ............................................ 79
85. Perfectionnement .......................................... 104

12 Modéliser une situation spatiale


64. Section d’un prisme droit, d’un cylindre
par un plan ....................................................... 80 Je me PrÉPare au breVet
65. Section d’un cône, d’une pyramide La nouvelle épreuve écrite de mathématiques ... 105
par un plan ....................................................... 81
Sujet 1 ................................................................... 106
66. Représenter une section de solide
avec GeoGebra ................................................ 82 Sujet 2 ................................................................... 109
67. Calculer le volume d’un solide réduit ............ 83
Formulaire . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ..... 112
68. Objectif Brevet ................................................. 84
69. Perfectionnement ............................................ 86

13 Connaître et utiliser les triangles semblables


70. Triangles semblables et angles ...................... 87
71. Triangles semblables et longueurs ................. 88
72. Utiliser des triangles semblables................... 89
73. Objectif Brevet ................................................. 90
74. Perfectionnement ............................................ 92

3
Je découvre mon cahier

15 chapitres comprenant 5 à 8 fiches d’exercices

Entraînement Objectif brevet Perfectionnement


Des exercices et Un QCM et une sélection Des exercices
avec rappels de cours de sujets de Brevet

• Un espace calcul mental permettant Des espaces réservés


une pratique régulière en classe. aux élèves pour :
• calculer ;
• faire des constructions ;
• rédiger des réponses.
À la fin de chacune
des trois parties,
des pages
consacrées au
socle commun
+ « Je me prépare au brevet »
➤ Pour valider
ses compétences

● Présentation de l’épreuve et conseils


● 2 sujets de Brevet

À la fin du cahier
10 tâches
complexes
➤ Pour aborder des
résolutions de problèmes
CHAPITRE Effectuer des calculs
1 numériques
CALCUL BILAN ..... / .....
● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● ..............
MENTAL
FICHE

1 Règles de calcul sur les puissances


● a désigne un nombre relatif et n un nombre entier positif.
1
×a×
an = a… × a (n  2)
 a1 = a a0 = 1 (a ≠ 0)
(a ≠ 0) a– n =
n facteurs an
● Pour calculer des expressions comprenant des puissances, on revient à la définition.
Néanmoins, petit à petit, on peut mémoriser les propriétés ci-dessous.
a, b désignent des nombres relatifs et m, n des nombres entiers relatifs.

am × an = am + n a m = am – n (a ≠ 0) (a × b)m = am × bm (am)n = am × n
an
● Priorités opératoires
Pour calculer une expression numérique sans parenthèses, on effectue d’abord les puis-
sances, puis les multiplications et divisions, enfin les additions et soustractions.

1 Compléter. 6 A = 20 – 3 × 23 B = (5 + 32) × 10
1 1 Calculer A et B à la main.
a. 53 = 5 × 5 × 5 = 125 b. 5– 2 = 2 = 25
5
A = 20 – 3 × 8 B = (5 + 9) × 10
2 Compléter. A = 20 – 24 B = 14 × 10
A = –4 B = 140
a. 35 × 32 = 3 × 3 × 3 × 3 × 3 × 3 × 3 = 37

b. 72 × 7 × 73 = 7 × 7 × 7 × 7 × 7 × 7 = 76
7 C = 3 × 52 + 4 D = (3 × 5)2 + 4
2
E = 3 × (5 + 4) F = 3 × (4 + 5)2
3 Compléter. Calculer C, D, E et F à la main.
Contrôler à la calculatrice.
56 ........................................
5 5 5 5 5 5 ..
a. = = 52
54 ........................................
5 5 5 5 ..
C = 3 × 25 + 4 D = 152 + 4
22 ........................................
2 2 .. 1 C = 75 + 4 D = 225 + 4
b. 5 = = = 2– 3
2 ........................................
2 2 2 2 2 . . 23 C = 79 D = 229
E = 3 × (25 + 4) F = 3 × 92
4 Compléter.
E = 3 × 29 F = 3 × 81
E = 87 F = 243
a. 43 × 53 = 4 × 4 × 4 × 5 × 5 × 5
43 × 53 = ( 4 × 5 )3 c’est-à-dire que 43 × 53 = 203
8 Écrire avec une seule puissance de 2.
43 × 53 = 8 000

b. (7 × 6)4 = ( 7 × 6 ) × ( 7 × 6 ) × ( 7 × 6 ) × ( 7 × 6 ) a. 215 × 211 = 215 + 11 = 226 b. 25 × 2– 7 = 25 + (– 7) = 2–2


28 2
(7 × 6)4 = 7 × 7 × 7 × 7 × 6 × 6 × 6 × 6 c. 14 = 28 – 14 = 2–6 d. −5 = 21– (–5) = 26
2 2
(7 × 6)4 = 74 × 64
e. (27)2 = 27 × 2 = 214 f. 85 = (23)5 = 23 × 5 = 215

5 Compléter.
9 Entourer les nombres égaux à 620.

a. (53)2 = 53 × 53 = 53 + 3 = 56 • 619 × 6 • 210 × 310 • 220 + 320


613 619 × 65
b. (25)3 = 25 × 25 × 25 = 25 + 5 + 5 = 215 • 6– 7 • (65)4 • 64
6 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

2 Calculs avec des puissances de 10


FICHE

● n désigne un nombre entier (n  1).


1
10n = 10 × 10 × … × 10 = 10 … 0 10–n = = 0,0 … 01
10n
n facteurs n zéros n chiffres
● m et n désignent deux nombres entiers relatifs.
10m
● 10m × 10n = 10m + n ● = 10m – n ● (10m)n = 10m × n
10n

1 Compléter. 6 1 L d’air pèse environ 1,3 g.


La masse moyenne d’une des molécules qui le
a. 104 = 10 × 10 × 10 × 10 = 10 000 constituent est environ 25 × 10– 24 g.
1 1 Calculer le nombre N de molécules contenues
b. 10–3 = = = 0,001
10 3 1 000 dans un litre d’air.

2 Écrire sous la forme d’une puissance de 10.


1,3 1,3
N= = × 10 24
a. Cent mille : 105 b. Un dix-millième : 10– 4 25 × 10– 24 25
N = 0,052 × 1024 = 52 × 10– 3 × 1024
c. Un centième : 10– 2 d. Un million : 106 N = 52 × 10– 3 + 24 = 52 × 1021
Il y a 52 × 1021 molécules dans 1 L d’air.
3 Une formule 1 met 13,4 × 10– 3 s
pour parcourir 1 m.
Un escargot met 7 L’épaisseur d’une feuille de papier est
7,2 × 104 s pour 100 micromètres (1 micromètre = 1 µm = 10– 6 m).
parcourir 100 m.
Donner l’écriture a. Calculer la hauteur h, en m, d’une pile de
décimale de ces durées. 500 de ces feuilles.

• 13,4 × 10– 3 s = 0,013 4 s b. Une pile de ces feuilles a une hauteur de 80 cm.
Combien contient-elle de feuilles ?
• 7,2 × 104 s = 72 000 s

a. 100 µm = 100 × 10– 6 m = 102 × 10– 6 m


4 Compléter avec une puissance de 10. Donc 100 µm = 102 + (– 6) m = 10– 4 m
a. 1 cm = 10– 5 km b. 1 hm = 103 dm h = 500 × 10– 4 m = 5 × 102 × 10– 4 m
h = 5 × 102 + (– 4) m = 5 × 10–2 m ou h = 0,05 m
c. 1 dm2 = 10– 2 m2 d. 1 m2 = 104 cm2 La hauteur de la pile est 0,05 m.
e. 1 m3 = 103 dm3 f. 1 cm3 = 10– 6 m3 b. 80 cm = 0,8 m
0,8
= 0,8 × 104 = 8 × 10– 1 × 104
10– 4
5 0,8
Écrire sous la forme 10p où p est un nombre Donc – 4 = 8 × 10– 1 + 4 = 8 × 103
10
entier relatif. La pile contient 8 000 feuilles.
a. 103 × 102 = 103 + 2 = 105

b. 1 000 × 10– 5 = 103 × 10– 5 = 103 + (– 5) = 10– 2 8 4,8 × 1014


Donner l’écriture décimale de A = .
(108 × 4)2
c. 0,01 × 109 = 10– 2 × 109 = 10– 2 + 9 = 107
100 102 4,8 × 1014 4,8 × 1014
d. 7 = =102 –7 = 10– 5 A= 8 2 2 =
10 107 (10 ) × 4 108 × 2 × 16
10–2 4,8 × 1014 4,8 1014
e. = 10– 2– (– 3) =101 = 10 A= = × = 0,3 × 1014 – 16
10–3 1016 × 16 16 1016
A = 0,3 × 10– 2 Donc A = 0,003.
f. (10– 3)2 = 10– 3 × 2 =10– 6

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 1 ● Effectuer des calculs numériques 7
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

3 Notation scientifique
FICHE

● La notation scientifique d’un nombre décimal différent de 0 est la seule écriture de la forme
a × 10n où :
• a est un nombre décimal écrit avec un seul chiffre autre que 0 avant la virgule ;
• n est un nombre entier relatif.
14 300 = 1,430 0 × 104 soit 14 300 = 1,43 × 104 0,075 = 007,5 × 10– 2 soit 0,075 = 7,5 × 10– 2

1 Donner la notation scientifique du nombre. 6 Voici les diamètres de deux


types de bactéries et de deux virus.
a. 8 193,4 = 8,193 4 × 103 • Bactérie typique : 0,2 × 10– 7 m ;
b. 0,000 82 = 8,2 × 10– 4 • Nano bactérie : 50 × 10– 9 m ;
• Virus de la varicelle : 1 750 × 10– 10 m ;
• Virus de la gastroentérite : 0,017 × 10– 6 m.
2 A = 0,047 3 × 106 B = 735 × 10– 4 Donner la notation scientifique de chaque diamètre,
puis ranger ces diamètres dans l’ordre croissant.
a. Donner les écritures décimales de A et B.

A = 47 300 B = 0,073 5 • 0,2 × 10– 7 = 2 × 10– 1 × 10– 7 = 2 × 10– 8


b. En déduire les notations scientifiques de A et B. 50 × 10– 9 = 5 × 101 × 10– 9 = 5 × 10– 8
1 750 × 10– 10 = 1,75 × 103 × 10– 10 = 1,75 × 10– 7
A = 4,73 × 104 B = 7,35 × 10– 2 0,017 × 10– 6 = 1,7 × 10– 2 × 10– 6 = 1,7 × 10– 8
• Les diamètres sont exprimés avec la même unité.
3 C = 42 × 106 D = 2 350 × 10– 9 Dans l’ordre croissant :
On se propose de donner la notation scientifique 1,7 × 10– 8 < 2 × 10– 8 < 5 × 10– 8 < 1,75 × 10– 7
de C et de D. Compléter.
C = 4,2 × 101 × 106 D = 2,350 × 103 × 10– 9 7 On considère les nombres :
C = 4,2 × 101 + 6 D = 2,350 × 103 + (– 9)
A = 810,70 × 10– 9 et B = 5 127 × 105
C = 4,2 × 107 D = 2,350 × 10– 6
a. Déterminer la notation scientifique de A, puis de B.
4 On estime qu’en 2015 b. Encadrer A et B par deux puissances de 10
les 0,735 × 1010 êtres humains d’exposants consécutifs.
ont envoyé 4 200 × 109 SMS.
Un SMS a donc été envoyé
a. A = 8,107 × 102 × 10– 9 soit A = 8,107 × 10– 7
toutes les 751 × 10– 8 s.
Donner la notation scientifique B = 5,127 × 103 × 105 soit B = 5,127 × 108
de chaque nombre écrit en gras. b. 10– 7 < A < 10– 6 et 108 < B < 109.

• 0,735 × 1010 = 7,35 × 10– 1 × 1010 = 7,35 × 109  8 On estime qu’un grain de sable a
• 4 200 × 109 = 4,2 × 103 × 109 = 4,2 × 1012 un volume de 0,18 mm3. Donner un
• 751 × 10– 8 = 7,51 × 102 × 10– 8 = 7,51 × 10– 6 ordre de grandeur du nombre de grains
de sable que peut contenir le seau
d’Alix qui a une capacité de 1 L.
5 On compte 745,6 millions d’Européens.
• 1 L = 1 dm3 = 1 000 000 mm3 = 106 mm3
1. Compléter l’écriture de ce nombre. 0,18 mm3 ≈ 0,2 mm3 soit 0,18 mm3 ≈ 2 × 10– 1 mm3.
106 1 106
a. 745,6 × 106 b. 7,456 × 108 • = × = 0,5 × 106 – (– 1) = 0,5 × 107
2 × 10– 1 2 10– 1
c. 74 560 × 104 d. 0,074 56 × 1010 0,5 × 107 = 5 × 10– 1 × 107 = 5 × 106
Il y a environ 5 millions de grains de sable.
2. Entourer la notation scientifique.
8 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
Objectif brevet
Sélection de sujets de Brevet
4

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan .. ... / 5

A 3– 2 × 33 – 3 = … 0 30 3– 5

B 28 20 2– 4 –16
(26)2 = …
A = 2 + 3 × 52
C 77 125 227
A est égal à…

La notation scientifique de
D 7,852 × 10– 10 7,852 × 10– 6 7 852 × 10– 9
785,2 × 10– 8 est…

A = 203 × 1015 B = 0,096 × 10– 6


E 1017 < A < 1018 10– 9 < B < 10– 8 10– 8 < B < 10– 7
Alors…

1 Comprendre une situation 3 Gérer un calcul


Un candidat à un jeu gagne 3 € à la première 131,2 – 2 × 43
A= 52 – 32
bonne réponse, puis son gain est triplé à chaque
bonne réponse suivante. Calculer A en détaillant les étapes de calcul.
Au bout de combien de bonnes réponses son
gain dépassera-t-il 50 000 € ?
131,2 – 2 × 4 × 4 × 4
A=
25 – 9
Avec la calculatrice, on obtient 39 = 19 683 131,2 – 128
A=
et 310 = 59 049. 25 – 9
3,2
Donc son gain dépassera 50 000 € au bout de A=
16
10 bonnes réponses. A = 0,2

4 Donner la notation scientifique


2 Étudier une égalité Donner la notation scientifique de :
a. L’égalité 105 + 10– 5 = 1 est-elle vraie ? a. 65 100 000 b. 0,007 23
1017 + 3
b. L’égalité 1017 = 1 est-elle vraie ? c. 102 × 21 × 10– 7 d. (4 × 107)2
D’après DNB
a. 105 + 10– 5 = 100 000 + 0,000 01
donc 105 + 10– 5 = 100 000,000 01 a. 6,51 × 107
Donc l’égalité est fausse. b. 7,23 × 10– 3
1017 + 3 1017 3 3 c. 102 × 21 × 10– 7 = 21 × 102 + (– 7) = 21 × 10– 5
b. = 17 + 17 = 1 + 17
1017 10 10 10 ou 2,1 × 101 × 10– 5 = 2,1 × 101 + (– 5) = 2,1 × 10– 4
3
1 + 17 ≠ 1. La notation scientifique est 2,1 × 10– 4.
10
Donc l’égalité est fausse. d. (4 × 107)2 = 42 × (107)2 = 16 × 107 x 2
16 × 1014 = 1,6 × 101 × 1014 = 1,6 × 101 + 14
soit 1,6 × 1015
La notation scientifique est 1,6 × 1015.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 1 ● Effectuer des calculs numériques 9
Objectif brevet

5 Calculer avec des puissances de 10 7 Utiliser différentes unités


Donner l’écriture décimale puis la notation On donne : 1 To (téraoctet) = 1012 octets
scientifique de A et de B. et 1 Go (gigaoctet) = 109 octets.
15 − 9 × 10−3 6 × 10−3 × 28 × 10−2 On partage un disque dur de 1,5 To
A= B =
3 × 102 14 × 10−3 en dossiers de 60 Go chacun.
Combien de dossiers obtient-on ?
D’après DNB
D’après DNB

15 0,009 14,991 • 1,5 To = 1,5 × 1012 octets


•A= = = 0,049 97
300 300 1,5 To = 1,5 × 103 × 109 octets
L’écriture décimale est 0,049 97. 1,5 To = 1 500 Go
La notation scientifique est 4,997 × 10– 2. La capacité du disque dur est 1 500 Go.
6 28 10 3 10 2 • 1 500 : 60 = 25.
•B=
14 10 3
Donc on obtient 25 dossiers de 60 Go.
6 2 14
•B= × 10– 2 = 12 × 10– 2 = 0,12
14
L’écriture décimale est 0,12.
La notation scientifique est 1,2 × 10– 1. 8 Justifier un résultat
Voici trois calculs effectués à la calculatrice.
Détailler ces calculs afin de comprendre les
6 Extraire l’information résultats donnés par la calculatrice.

Voici un article du site « Imagimath » : a. 8 × 1015 + 2 × 1015 = 1016


– 34 + 2 × (2 – 11)
b. = – 11
En 2015, on estime que les 7,35 milliards d‛humains 32
ont consommé 4,851 × 1012 litres d‛eau (uniquement c. 0,000 78 × 10– 2 = 7,8 × 10– 6
pour se désaltérer).
Les eaux en bouteille représentaient environ 0,2 %
de cette consommation. a. 8 × 1015 + 2 × 1015 = (8 + 2) × 1015
(8 + 2) × 1015 = 10 × 1015 = 101 + 15 = 1016
a. Calculer la consommation – 34 + 2 × (2 – 11) – 81 + 2 × (– 9)
journalière moyenne d’une b. =
32 9
personne en eau, pour se – 81 + (– 18) – 99
désaltérer. soit = = – 11
9 9
b. Quel volume d’eau en bouteille, c. 0,000 78 × 10– 2 = 7,8 × 10– 4 × 10– 2
en m3, a été consommé en 2015 ? soit 7,8 × 10– 4 + (– 2) = 7,8 × 10– 6.

a. 7,35 milliards = 7,35 × 109


4,851 × 1012 4,851 1012
7,35 × 109
=
7,35
×
109
= 0,66 × 1012 – 9 9 Tester une expression littérale
ou 0,66 × 103 = 660
Donc une personne boit en moyenne 660 litres E = – 3x2 – 5x + 4
d’eau par an. a. Vérifier que pour x = 2 on obtient E = – 18.
660
≈ 1,8.
365 b. Quel résultat trouve-t-on pour x = – 3 ?
Donc une personne boit en moyenne 1,8 litre d’eau
par jour.
b. • 4,851 × 1012 L = 4,851 × 109 m3. a. E = – 3 × 22 – 5 × 2 + 4
0,2 E = – 3 × 4 – 10 + 4 = – 12 – 10 + 4 = – 22 + 4
•= × 4,851 × 109= 0,009 702 × 109
100
•  = 9,702 × 10– 3 × 109 = 9,702 × 106 E = – 18
Donc 9,702 millions de m3 d’eau en bouteille ont b. E = – 3 × (– 3)2 – 5 × (– 3) + 4
été consommés en 2015. E = – 3 × 9 +15 + 4 = – 27 + 15 + 4 = – 12 + 4
E = –8

10 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

5 Perfectionnement
FICHE

1 Le grossissement d’un microscope est 2 × 105. 3 Le Soleil est une étoile


Le plus grand virus à ADN jamais identifié, appelé de diamètre 1,4 × 106 km
mimivirus, a un diamètre de 4 × 10 – 7 m. et vieille de 4,6 × 109 années.
Quel est le diamètre d de ce mimivirus lorsqu’on Avec ses 1,41 × 1018 km3
l’observe au microscope ? de volume, il pèse 2 × 1030 kg.
La température s’élève en son centre
à 15 × 106 °C.
d = 2 × 105 × 4 × 10– 7 = 2 × 4 × 105 × 10– 7 La Terre et ses 6 × 1024 kg en est distante
d = 8 × 105 + (– 7) = 8 × 10–2 = 0,08 de 150 × 106 km.
Le diamètre observé est 0,08 m soit 8 cm.
Combien de fois le Soleil est-il plus lourd que la
Terre ?

2 × 1030 2 1030 1 1
30 – 24 = × 106
6 × 1024 = 6 × 1024 = 3 × 10 3
2 a. Sur cet écran d’ordinateur, la taille d’un 1 000 000
pixel est 435,6 ×10– 9 m2. c’est-à-dire 3 soit environ 333 333.
42,4 cm Donc le Soleil est environ 300 000 fois plus lourd
que la Terre.
31 cm

4 1. Un carré a pour périmètre 219 cm.


Exprimer sous la forme d’une puissance de 2 :
a. la longueur du côté de ce carré ;
Donner un ordre de grandeur du nombre b. l’aire de ce carré.
de pixels sur cet écran.
2. Quelle est la longueur du côté d’un carré
b. En prenant comme ordre de grandeur d’aire 912 cm2 ?
le nombre de pixels trouvé précédemment,
donner un ordre de grandeur du nombre 3. Une arête d’un cube mesure 6 × 10– 9 m.
de pixels des 41 × 107 écrans d’ordinateurs a. Quelle est l’aire d’une face ?
vendus dans le monde en 2015. b. Quel est le volume de ce cube ?

4. Le volume d’un cube est 715 dm3.


a. • 42,4 cm × 31 cm = 1 314,4 cm2. Quelle est la longueur d’une arête ?
L’aire de l’écran est 1 314,4 cm2.
• 435,6 × 10– 9 m2 = 435,6 × 10– 9 × 104 cm2 219 219 19 – 2 17
ou 435,6 × 10– 9 + 4 = 435,6 × 10– 5 cm2 1. a. = =2 =2
4 22
1314,4 1314,4 La longueur du côté de ce carré est 217 cm.
• = 105
435,6 10 5 435,6 b. (217)2 = 217 × 2 = 234
On trouve environ 3 × 105. L’aire de ce carré est 234 cm2.
Donc il y a environ 300 000 pixels sur 2. 912 = 96 × 2 = (96)2
cet écran. Donc la longueur du côté est 96 cm.
b. 41 × 107 × 3 × 105 = 41 × 3 × 107 + 5 3. a. (6 × 10– 9)2 = 62 × 102 × (– 9) = 36 × 10– 18
= 123 × 1012. L’aire d’une face est 36 × 10– 18 m2.
12
Cela fait 123 × 10 pixels, soit environ b.  = 36 × 10– 18 × 6 × 10– 9
123 000 milliards de pixels.
 = 36 × 6 × 10– 18 + (– 9) = 216 × 10– 27
Le volume du cube est 216 × 10– 27 m3.
4. 715 = 75 × 3 = (75)3
Donc la longueur d’une arête est 75 dm.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 1 ● Effectuer des calculs numériques 11
CHAPITRE Utiliser le calcul littéral
2 CALCUL
pour résoudre ou démontrer
BILAN ..... / .....
● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● ..............
MENTAL
FICHE

6 Développer, factoriser
● Développer, c’est transformer un produit en une somme algébrique.
Produit k (a + b) = ka + kb Somme algébrique k, a et b nombres relatifs
• (a + b)(c + d ) = ac + ad + bc + bd a, b, c et d désignent des nombres relatifs
● Factoriser, c’est transformer une somme algébrique en un produit.
Somme algébrique ka + kb = k (a + b) Produit

1 Compléter ces développements. 6 Voici un programme de calcul.


a. 3(2x + 7) = 3 × 2x + 3 × 7 = 6x + 21 ● Choisir un nombre.
b. 2(5 − 3x) = 2 × 5 − 2 × 3x = 10 – 6x ● Additionner 3.
● Multiplier par le nombre choisi.
c. 4y (5 – 2y) = 4y × 5 – 4y × 2y = 20y – 8y2 ● Soustraire le carré du nombre choisi.

2 a. Développer C = (x + 3)(2x + 5). a. Quel nombre obtient-on si l’on choisit 4 comme


C = x × 2x + x × 5 + 3 × 2x + 3 × 5 nombre de départ ?

C = 2x2 + 5x + 6x + 15 b. Abdel affirme « Ce programme revient à


multiplier par 3. » Prouver qu’Abdel a raison.
C = 2x2 + 11x + 15

b. Développer D = (x − 4)(x + 6). a. • 4 •4+3=7 • 7 × 4 = 28


2
• 28 – 4 = 28 – 16 = 12
D= x×x+x×6–4×x–4×6 Si on choisit 4, on obtient 12.
D =  x2 + 6x – 4x – 24 b. On note x le nombre choisi.
D =  x2 + 2x – 24 •x •x +3 • (x + 3) x • (x + 3) x – x2
On obtient : N = (x + 3) x – x = x + 3x – x2
2 2

N = 3x Donc Abdel a raison.


3 Compléter ces factorisations.
a. 5x + 15 = 5 × x +5× 3 = 5( x + 3 )
7 La somme des aires des deux rectangles ci-
b. 7y2 – 2y = y × 7y – y × 2 = y( 7y – 2 )
dessous est égale à l’aire d’un rectangle dont un
c. a – 5a 2 = a × 1 – a × 5a = a( 1 – 5a ) côté mesure 3a.
Calculer la deuxième dimension de ce rectangle.
4 Dans chaque cas, factoriser l’expression.
3a
a. 3x + x 2 = 3 × x + x × x = x ( 3 + x)
a
b. 8y 2 – 5y = 8y × y – 5 × y = y (8y – 5) a+2 3

5 A = 5x B = 9 + 6x C = 3(2x – 1) D = x2 – 3x • Somme S des aires des deux rectangles.


Entourer les expressions factorisées, puis S = 3a(a + 2) + 3a donc S = 3a2 + 6a + 3a
factoriser les autres expressions. S = 3a2 + 9a. On factorise S.
S = 3a × a + 3a × 3 soit S = 3a(a + 3).
B = 3 × 3 + 3 × 2x = 3(3 + 2x)
• La deuxième dimension du rectangle est a + 3.
D = x × x – 3 × x = x(x – 3)
12 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

7 Identités remarquables
FICHE

Développement Développement Développement

(a + b)2 = a2 + 2ab + b2 (a – b)2 = a2 – 2ab + b2 (a + b)(a – b) = a2 – b2

Factorisation Factorisation Factorisation

1 Compléter ces développements. 6 Voici un programme de calcul :

(x + 6)2 = x 2 + 2 × x × 6 + 6 2 = x2 + 12x + 36 Choisir un nombre

(a – 7)2 = a 2 –2× a × 7 + 7 2 = a2 – 14a + 49 Ajouter 4 Soustraire 4

(x – 3)(x + 3) = x 2 – 3 2 = x2 – 9 Multiplier ces deux nombres


Sophie affirme : « Ce programme revient à
2 Compléter ces développements.
soustraire 16 au carré du nombre choisi. »
Sophie a-t-elle raison ?
a. (5y + 4)2 = ( 5y )2 + 2 × 5y × 4 + 4 2

On note x le nombre choisi.


(5y + 4)2 = 25y2 + 40y + 16
Le nombre N obtenu est
b. (3b – 5)2 = ( 3b )2 – 2 × 3b × 5 + 5 2 N = (x + 4)(x – 4) = x2 – 42 = x2 – 16
Donc Sophie a raison.
(3b – 5)2 = 9b2 – 30b + 25

c. (7 + 9x)(7 – 9x) = 7 2 – ( 9x )2

(7 + 9x)(7 – 9x) = 49 – 81x2 7


On a découpé un petit x+1
carré dans un carré vert
en carton.
3 Compléter ces factorisations.
5
a. Exprimer l’aire  du carton
a. x2 + 6x + 9 = ( x + 3 )2 vert restant sous la forme d’une
différence de deux carrés.
b. x2 – 10x + 25 = ( x – 5 )2
b. Factoriser l’expression précédente pour
c. x2 – 36 = x2 – 6 2 = ( x + 6 )( x – 6 ) exprimer  sous la forme d’un produit.

d. 81 − y2 = 9 2 – y 2 = ( 9 + y )( 9 – y )
a.  = (x +1)2 – 52
b.  = (x + 1 + 5)(x + 1 – 5)
4 Retrouver les termes manquants.  = (x + 6)(x – 4)
a. (x – 8 )(x + 8 ) = x2 – 64

b. (y – 6 )2 = y 2 – 12y + 36

c. ( 5x + 7 )2 = 25x2 + 70x + 49 8
Calculer 572 – 432 à l’aide d’une seule
multiplication.

5 Reconnaître une différence de deux carrés


puis factoriser.
572 – 432 = (57 – 43)(57 + 43)
= 14 × 100
D = (x – 2)2 – 9 donc D = (x – 2)2 – 3 2
= 1 400
D=( x – 2+ 3 )( x – 2 – 3 )
D = ( x + 1 )( x – 5 )
© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 2 ● Utiliser le calcul littéral pour résoudre ou démontrer 13
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

8 Équations du 1er degré à une inconnue


FICHE

● Une équation du premier degré à une inconnue ax + b = cx + d (avec a ≠ c) admet une solution
et une seule.
● Résolution de l’équation 5x – 1 = x – 9.
5x – 1 = x – 9
On soustrait x à chaque membre : 5x – 1 – x = x – 9 – x
4x – 1 = – 9
On ajoute 1 à chaque membre : 4x – 1 + 1 = – 9 + 1
4x = – 8
4x – 8
On divise par 4 chaque membre : =
x = –2 4 4
– 2 est la solution de l’équation 5x – 1 = x – 9.

1 Compléter. 4 Résoudre l’équation 8x – 2 = 3x + 26.

a. Si x est un nombre tel que x + 4 = 3, alors


8x – 2 = 3x + 26
x + 4 – 4 = 3 – 4 c’est-à-dire x = – 1 . 8x – 2 – 3x = 3x + 26 – 3x
b. Si x est un nombre tel que 4x = 3, alors
5x – 2 = 26
5x – 2 + 2 = 26 + 2
4x 3
= c’est-à-dire x = 0,75 . 5x = 28
4 4
5x 28
c. Si y est un nombre tel que y – 3 = 7, alors =
5 5
x = 5,6
y – 3 + 3 = 7 + 3 c’est-à-dire y = 10 .
La solution de l’équation est 5,6.
1
d. Si y est un nombre tel que y = 5, alors
3
1
3 × y= 3×5 c’est-à-dire y = 15 .
3
5 Adam affirme : « Les équations 4x – 7 = 5x – 9
et 10y – 9 = 4y + 3 ont la même solution. »
2 Compléter ces deux méthodes de résolution
A-t-il raison ? Justifier.
de l’équation 4t + 17 = 5.
Avec un schéma : Algébriquement : • Résolution de l’équation 4x – 7 = 5x – 9.
×4 + 17 4t + 17 − 17 = 5 − 17 4x – 7 – 4x = 5x – 9 – 4x
–7 = x – 9
−3 −12 5 4t = − 12 – 7 + 9 = x – 9 + 9
4 −17 4t – 12 x=2
=
4 4 La solution de l’équation est 2.
t = −3 • 2 est-il solution de l’équation 10y – 9 = 4y + 3 ?
On remplace y par 2 dans chaque membre :
10y – 9 = 10 × 2 – 9 = 20 – 9 = 11
3 Compléter la résolution de l’équation : 4y + 3 = 4 × 2 + 3 = 8 + 3 = 11
24 – t = – 7t. L’égalité est vérifiée pour y = 2,
donc 2 est solution de l’équation 10y – 9 = 4y + 3.
24 – t + t = – 7t + t
• Les deux équations ont la même solution : 2.
24 = – 6t Adam a raison.
24 – 6t
=
–6 –6
t = –4

La solution de l’équation est – 4.


14 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

9 Inéquations du 1er degré à une inconnue


FICHE

Pour résoudre une inéquation du premier degré, on utilise les règles suivantes :
● On additionne ou on soustrait un même nombre aux deux membres de l’inéquation.
● On multiplie ou on divise les deux membres de l’inéquation :
● par un même nombre strictement positif ● par un même nombre strictement négatif

en conservant le sens de l’inégalité ; mais en changeant le sens de l’inégalité.

1 x désigne un nombre relatif. 6 Compléter la résolution de l’inéquation :


Dans chaque cas, lire silencieusement l’inégalité 3x + 6  7x.
et proposer deux valeurs de x qui conviennent. 3x – 3x + 6  7x – 3x
a. x  3 b. x  – 2 c. x  6 d. x  – 3 6  4x

 5 ; 10   – 4 ; – 2   6 ; 7,5   – 4 ; – 20  6 4x



4 4
2 x  1,5
a. Remplacer x par 8 pour montrer que 8 est
solution de l’inéquation 3x – 19  x – 7. Les solutions sont les nombres strictement
supérieurs à 1,5.
● 3x – 19 = 3 × 8 – 19 = 5 ● x – 7 = 8–7 = 1

5  1 donc 8 est solution de cette inéquation.


7 Résoudre l’inéquation : 13 + x  3 – 4x.

b. 2 est-il solution de l’inéquation 3x – 19  x – 7 ?


13 + x + 4x  3 – 4x + 4x
13 – 13 + 5x  3 – 13
Pour x = 2 : • 3x – 19 = 3 × 2 – 19 = – 13 5x  – 10
• x – 7 = 2 – 7 = –5 x  –2
– 13  – 5 donc 2 n’est pas solution. Les solutions sont les nombres inférieurs
ou égaux à – 2.

3 Dire si le nombre 0,8 est solution de


l’inéquation : 5 – 2x  1 + 3x. 8 Résoudre l’inéquation : 4(2x – 7)  x.

Pour x = 0,8 : • 5 – 2x = 5 – 2 × 0,8 = 3,4


4 (2x – 7)  x
• 1 + 3x = 1 + 3 × 0,8 = 3,4
8x – 28  x
3,4  3,4 donc 0,8 est solution.
8x – x – 28  x – x
7x – 28  0
7x  28
4 Compléter. x4
Les solutions de l’inéquation sont les nombres
a. x – 5  2 donc x – 5 + 5  2 + 5 soit x  7 . strictement inférieurs à 4.
3x 15
b. 3x  15 donc  soit x  5 .
3 3
– 4x 24
c. – 4x  24 donc  soit x  – 6 .
–4 –4 9 Relier chaque inéquation à la représentation de
5 ses solutions sur une droite graduée (en rouge) :
x désigne un nombre relatif tel que 2x – 5  3
x–12 – 5x  – 15 7x+4
a. Ajouter 5 à chaque membre de cette inégalité. • • •
On obtient une nouvelle inégalité : 2x  8 • • •
2x 8
b. Compléter :  c’est-à-dire x  4
2 2 0 3 0 3 0 3

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 2 ● Utiliser le calcul littéral pour résoudre ou démontrer 15
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

10 Résoudre des problèmes du 1er degré


FICHE

1 Nour achète un collier et un bracelet ; elle 3 Des amis donnent 14 €


paie 23,50 €. Le collier coûte 11,90 € de plus que chacun pour offrir un cadeau.
le bracelet. Quel est le prix du bracelet ? Six amis se joignent au groupe.
Enzo dit alors : « À présent, il nous
1. Utiliser ce schéma pour répondre. suffit de donner 10 € chacun. »
Bracelet Combien y avait-il d’amis au départ ?
23,50
Collier
11,90 ➊ Choix de l’inconnue
Que cherche-t-on ?

Le nombre d’amis au départ.


23,50 – 11,90 = 11,60 et 11,60 : 2 = 5,80
On note x cette inconnue.
Le bracelet coûte 5,80 €.
➋ Mise en équation
Exprimer en fonction de x :
2. a. Alma a écrit l’équation 2x + 11,9 = 23,5 pour ● le nombre d’amis en tout : x + 6
traduire cet exercice. Que représente x ?
● le prix du cadeau
b. Résoudre l’équation d’Alma puis conclure.
– si chacun donne 14 € : 14x
– si chacun donne 10 € : 10(x + 6)
a. x représente le prix du bracelet.
Quelle équation traduit la situation ?
b. 2x + 11,9 – 11,9 = 23,5 – 11,9
2x = 11,6 14x = 10(x + 6)
x = 5,8
Le bracelet coûte 5,80 €.
➌ Résolution de l’équation

14x = 10x + 60
2 Ces deux figures ont le même périmètre.
14x – 10x = 10x – 10x + 60
4x = 60
12 c
m x = 15

➍ Conclusion
Au départ, il y avait 15 amis.
1. Compléter puis calculer la longueur du côté
du carré. 4 L’unité de longueur est le centimètre.
« Trois côtés du carré font 24 cm ». x désigne un nombre positif. B
Pour quelles valeurs de x 2
x+

24 : 3 = 8 donc le côté du carré mesure 8 cm. +


le périmètre du triangle ABC x
1

2. Marion a écrit l’équation : 4x = x + 12 + 12. est-il supérieur ou égal à 21 cm ? C x+3


A

a. Que représente x ?
On résout l’inéquation :
b. Résoudre l’équation de Marion et conclure. x + 3 + x + 2 + x + 1  21
3x + 6  21
a. x représente la longueur du côté du carré 3x + 6 – 6  21 – 6
(en cm). 3x  15
b. 4x – x = x – x + 24 x5
3x = 24 Le périmètre du triangle ABC est supérieur ou égal
x=8 à 21 cm pour les valeurs de x supérieures ou égales
La longueur du côté du carré est 8 cm. à 5.

16 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

11 Résoudre des problèmes se ramenant au 1er degré


FICHE

a, b, c, d désignent des nombres.


Les solutions de l’équation « produit nul » (a x + b)(c x + d ) = 0 sont les nombres x tels que :
ax + b = 0 ou c x + d = 0.

1 a. Pour quelle valeur de x le produit 4 × x 5 On se propose de résoudre l’équation


est-il nul ? Ce produit est nul pour x = 0. 5x2 + 10x = 0.

b. Pour quelle valeur de x le produit 4 × (x – 3) a. Factoriser le membre de gauche.


est-il nul ? Ce produit est nul pour x – 3 = 0
c’est-à-dire pour x = 3. 5x2 + 10x = 5x × x + 5x × 2 = 5x(x + 2)

c. Compléter. b. Résoudre l’équation obtenue.


Le produit (x + 5) × (x – 3) est nul dans le seul cas
où l’un de ses facteurs est nul, c’est-à-dire : 5x(x + 2) = 0 donc
x+5= 0 ou x–3= 0 5x = 0 ou x + 2 = 0
x = –5 ou x=3 x = 0 ou x = –2
0 et – 2 sont les solutions de l’équation.
2 On se propose de résoudre l’équation
(x – 8)(x + 1) = 0.
Compléter : un produit est nul dans le seul cas où 6 Ce programme de • Choisir un nombre.
l’un de ses facteurs est nul, c’est-à-dire : calcul donne le résultat 0 • L’élever au carré.
x–8= 0 ou x+1= 0 pour deux nombres. • Soustraire 81.
Les déterminer.
x=8 ou x = –1
Les solutions de l’équation sont 8 et – 1 .
On note n le nombre choisi au départ.
•n • n2 • n2 – 81
3 Résoudre chaque équation. 2
On obtient donc n – 81 = 0.
a. (x + 9)(x – 6) = 0 b. 3x(5 – x) = 0 c. (x + 4)2 = 0 On factorise n2 – 81 à l’aide d’une identité
remarquable.
n2 – 81 = n2 – 92 = (n + 9)(n – 9)
Un produit est nul dans le seul cas où l’un de On résout l’équation (n + 9)(n – 9) = 0
ses facteurs est nul. n+9=0 ou n–9=0
a. (x + 9)(x – 6) = 0 b. 3x(5 – x) = 0 n = –9 ou n=9
x + 9 = 0 ou x – 6 = 0 3x = 0 ou 5 – x = 0 Les solutions de l’équation sont – 9 et 9.
x = – 9 ou x = 6 x = 0 ou x =5 Le résultat est 0 si l’on choisit 9 ou – 9.
– 9 et 6 sont les 0 et 5 sont les
solutions. solutions.
c. Seul le carré de 0 est égal à 0 donc x + 4 = 0. 7 Factoriser le membre de gauche à l’aide
Ainsi x = – 4. La solution de l’équation est – 4. d’une identité remarquable puis résoudre
l’équation (x – 3)2 – 49 = 0.

• (x – 3)2 – 49 = (x – 3)2 – 72
(x – 3 + 7)(x – 3 – 7) = (x + 4)(x – 10)
• On résout l’équation (x + 4)(x – 10) = 0.
4 Donner mentalement les solutions de chaque x+4=0 ou x – 10 = 0
équation.
x = –4 ou x = 10
a. (x + 2)(x – 7) = 0 – 2 et 7 Les solutions de l’équation sont – 4 et 10.

b. 5x(3x – 12) = 0 0 et 4

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 2 ● Utiliser le calcul littéral pour résoudre ou démontrer 17
12 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan ..... / 5

A Une expression égale à 6x + 9 est… 3(2x + 3) (x + 3)(x + 2) (x + 3)2 – x2

B Une forme factorisée de x2 – 16… x(x – 16) (x + 4)(x – 4) (x – 4)2

L’équation 4x + 2 = 6x + 8 a
C 2 – x = 2x + 11 2 = 17 + 5x 0,4x + 1,2 = 0
la même solution que…

La longueur d’un rectangle dont si x désigne la si x désigne la si x désigne la


D le périmètre est 34 cm mesure 5 cm largeur en cm, largeur en cm, longueur en cm,
de plus que sa largeur. Alors… on a 4x + 5 = 34 on a 2x + 5 = 17 on a 4x – 10 = 34

La (ou les) solution(s) tous les nombres tous les nombres


E de l’inéquation − 2x + 14  16 inférieurs ou supérieurs ou –1
est (sont)… égaux à – 1 égaux à – 1

1 Relier géométrie et équations 1. a. 4 × 7 cm = 28 cm.


ABCD est un rectangle tel que AB = 30 cm Donc le périmètre d’un carré gris est 28 cm.
et BC = 24 cm. b. 30 cm – 2 × 7 cm = 16 cm
On colorie aux quatre coins du rectangle quatre
24 cm – 2 × 7 cm = 10 cm.
carrés identiques en gris.
Les dimensions du rectangle noir sont 16 cm et
On délimite ainsi un rectangle central que l’on
10 cm.
colorie en noir.
2 × 16 cm + 2 × 10 cm = 52 cm.
A B
Donc le périmètre du rectangle est 52 cm.
2. On note x la longueur, en cm, du côté de chaque
carré gris (0  x  12).
• La somme S des périmètres des quatre carrés
gris est S = 4 × 4x c’est-à-dire S = 16x.
• Les dimensions du rectangle noir sont 30 – 2x
et 24 – 2x.
D C
Le périmètre P du rectangle noir est :
P = 2(30 – 2x + 24 – 2x)
1. Dans cette question, les quatre carrés gris ont P = 2(54 – 4x)
tous 7 cm de côté.
P = 2 × 54 – 2 × 4x soit P = 108 – 8x
Dans ce cas :
•P=S
a. quel est le périmètre d’un carré gris ?
On obtient l’équation : 16x = 108 – 8x
b. quel est le périmètre du rectangle noir ? 16x + 8x = 108 – 8x + 8x
2. Dans cette question, la longueur du côté 24x = 108
des quatre carrés gris peut varier. x = 4,5
Par conséquent, les dimensions du rectangle noir Le périmètre du rectangle noir est égal à la somme
varient aussi. des périmètres des quatre carrés gris lorsque la
Est-il possible que le périmètre du rectangle noir longueur du côté d’un carré gris est 4,5 cm.
soit égal à la somme des périmètres des quatre
carrés gris ?
D’après DNB

18 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


Objectif brevet

2 Montrer un résultat général 4 Prendre des initiatives


Montrer que le somme de trois nombres entiers La figure ci-dessous est composée d’un carré
consécutifs est un multiple de 3. ABCD et d’un rectangle DEFG.
Dans cette figure, la longueur AB peut varier
mais on a toujours : AE = 15 cm et CG = 25 cm.
On désigne par n le plus petit des trois nombres.
A B
Le 2e nombre est l’entier qui suit n donc n + 1.
Le 3e est l’entier qui suit n + 1 donc n + 2.
La somme S des trois nombres est E F
n + n + 1 + n + 2.
On obtient S = 3n + 3. On factorise S.
S = 3 × n + 3 × 1 ainsi S = 3 × (n + 1).
S est le produit d’un nombre entier par 3, donc il
s’agit bien d’un multiple de 3. D C G
Peut-on trouver AB de sorte que le carré ABCD
et le rectangle DEFG aient la même aire ?
Si oui, calculer AB. Si non, expliquer pourquoi.
D’après DNB

On note x la longueur AB, en cm (x  0). On a alors :


3 Utiliser un programme de calcul
• ED = x – 15 et DG = x + 25
On donne le programme de calcul suivant : • L’aire de ABCD est x2.
L’aire de EFGD est (x – 15)(x + 25).
• Choisir un nombre.
• Soustraire 5. Donc x2 = (x – 15)(x + 25).
• Calculer le carré du résultat obtenu. x2 = x2 + 25x – 15x – 375
x2 = x2 + 10x – 375
a. On choisit 20 comme nombre de départ. x2 – x2 + 375 = x2 + 10x – 375 – x2 + 375
Montrer que le résultat obtenu est 225. 375 = 10x
x = 37,5
b. Quel(s) nombre(s) de départ faut-il choisir
pour que le résultat du programme soit 36 ? Les deux aires sont égales lorsque AB = 37,5 cm.
Toute trace d’initiative, même non fructueuse, sera
prise en compte.
D’après DNB 5 Justifier une affirmation
« Si n est un entier, (n – 1)(n + 1) + 1 est toujours
a. • 20 • 20 – 5 = 15 • 152 = 225 égal au carré d’un entier. »
On obtient bien 225. Cette affirmation est-elle vraie ou fausse ?
b. On note x le nombre choisi au départ. Justifier.
D’après DNB
•x •x–5 • (x – 5)2
On obtient (x – 5)2 comme résultat.
On développe (n + 1)(n – 1) + 1
Ce résultat est 36 donc (x – 5)2 = 36.
(n + 1)(n – 1) + 1 = n2 – 12 + 1
(x – 5)2 – 36 = 36 – 36 ou (x – 5)2 – 36 = 0
= n2 – 1 + 1 = n2.
On factorise (x – 5)2 – 36.
n est un nombre entier donc n2 est bien le carré
(x – 5)2 – 36 = (x – 5)2 – 62 d’un entier. Cette affirmation est vraie.
= (x – 5 + 6)(x – 5 – 6)
= (x + 1)(x – 11)
Les nombres cherchés sont les solutions de
l’équation (x + 1)(x – 11) = 0. 6 Tester une solution
Donc x + 1 = 0 ou x – 11 = 0 – 3 est-il une solution de l’inéquation 2x2  8 – 4x ?
x = – 1 ou x = 11
Si on choisit – 1 ou 11 comme nombre de départ, • Pour x = – 3 :
on obtient 36 comme résultat. 2x2 = 2 × (– 3)2 = 2 × 9 = 18
8 – 4x = 8 – 4 × (– 3) = 8 + 12 = 20
• 18  20 donc – 3 est solution de l’inéquation
2x2  8 – 4x.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 2 ● Utiliser le calcul littéral pour résoudre ou démontrer 19
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

13 Perfectionnement
FICHE

1 1. Calculer : 3 Voici les tarifs


proposés par un club
a. 72 – 62 b. 232 – 222 c. 552 – 542 de football pour
2. Sarah affirme : « La différence des carrés de les places en tribune
deux nombres entiers consécutifs est un nombre centrale.
impair. » Formule « Occasionnel »
Théo ajoute : « Ce nombre impair est aussi la 30 € par match.
somme de ces deux nombres entiers. » Formule « Passfoot »
Sarah et Théo ont-ils raison ? Achat d’un pass à 50 € puis 22 € par match.
Formule « Abonnement »
390 € pour voir tous les matchs.
1. a. 72 – 62 = 49 –36 = 13
b. 232 – 222 = 529 –484 = 45 Aider Alicia à choisir la formule la plus
c. 552 – 542 = 3 025 –2 916 = 109 avantageuse en fonction du nombre de matchs
2. • On note n le plus petit des deux nombres auxquels elle pense assister.
entiers. Le 2e nombre est alors n + 1.
• La différence des carrés des deux nombres • On note x le nombre de matchs.
s’écrit (n + 1)2 – n2. La somme (en €) à payer est  :
On développe cette expression. On obtient : 30x avec la formule « Occasionnel » ;
n2 + 2n + 12 – n2 = n2 + 2n + 1 – n2 = 2n + 1. 22x + 50 avec la formule « Passfoot » ;
• 2n + 1 est le nombre entier qui suit un multiple 390 avec la formule « Abonnement ».
de 2 donc 2n + 1 est bien un nombre impair.
Sarah a raison. • Résolution de l’inéquation 30x  22x + 50 :
• 2n + 1 = n + n + 1 donc Théo a raison. 30x  22x + 50
30x –22x  22x –22x + 50
8x  50
8x 50

8 8
x  6,25
2 Avec une corde de 80 m, La formule « Occasionnel » est plus avantageuse
C
un géomètre délimite un terrain que la formule « Passfoot » si on assiste à
qui a la forme d’un triangle ABC 6 matchs au plus.
rectangle en A. De plus : 6 × 30 = 180 et 180  390.
Le côté [AB] mesure 16 m.
Donc pour 6 matchs ou moins de 6 matchs, la
Quelles sont les longueurs
A B formule « Occasionnel » est la plus avantageuse.
des deux autres côtés ?
• Résolution de l’inéquation 22x + 50  390.
22x + 50  390
On note x la longueur AC, en m (x  0). 22x + 50 – 50  390 – 50
La longueur BC est 80 – 16 – x soit 64 – x.
22x  340
D’après le théorème de Pythagore :
22x 340
BC2 = AB2 + AC2 22

22
soit : (64 – x)2 = x2 + 162. 170 170
4 096 – 128x + x2 = x2 + 256 x et ≈ 15,4.
11 11
4 096 – 128x = 256 Donc de 7 à 15 matchs (inclus), la formule
4 096 – 128x – 4 096 = 256 – 4 096 « Passfoot » est la plus avantageuse.
– 128x = – 3 840 À partir de 16 matchs, la formule « Abonnement »
x = 30. est la plus avantageuse.
Le côté [AC] mesure 30 m.
64 – 30 = 34 donc BC = 34 m.

20 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CHAPITRE Découvrir et utiliser
3 CALCUL
les nombres premiers
BILAN ..... / .....
● ....... . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● ..............
MENTAL
FICHE

14 Critères de divisibilité
● Si le chiffre des unités d’un nombre est : ● Si la somme des chiffres d’un nombre est :
0, 2, 4, 6 ou 8 0 ou 5 divisible par 3 divisible par 9
alors ce nombre est … alors ce nombre est …
divisible par 2 divisible par 5 divisible par 3 divisible par 9

1 a. Que fait-on pour savoir si le nombre 267 5 a. Pour savoir si un nombre est divisible
est, ou non, divisible par 3 ? par 4, Samir utilise une propriété :
« Si le nombre formé par le chiffre des dizaines
On additionne les chiffres. et celui des unités est divisible par 4, alors
ce nombre est divisible par 4. »
b. En déduire si 267 est, ou non, divisible par 3.
Utiliser cette propriété pour montrer que
2 + 6 + 7 = 15 et 15 = 3 × 5 ces nombres sont divisibles par 4.
724 956 1 392
267 est divisible par 3.
24 = 4 × 6 56 = 4 × 14 92 = 4 × 23

2 Compléter chaque case par oui ou non. b. Entourer les nombres divisibles par 4.
114 316 548 862 1 040 25 552
Est divisible par 2 par 3 par 5 par 9 par 10

576 oui oui non oui non 6 Dans chaque cas, indiquer, si possible,
640 oui non oui non oui un (ou plusieurs) nombre(s) entier(s) compris
entre 238 et 257, divisible(s) :
951 non oui non non non
a. par 2 et par 3 : 240 ;  246 ; 252  
3 Voici une liste de nombres entiers : b. par 5 et par 9 : aucun

50 72 120 245 319 405 792 810 c. par 9 mais pas par 2 : 243 
Parmi ces nombres, lesquels sont divisibles : d. par 4 mais pas par 3 : 244 ; 248 ; 256 

a. par 2 ? 50 ; 72 ; 120 ; 792 ; 810


7 « Je suis un nombre de quatre chiffres,
b. par 5 ? 50 ; 120 ; 245 ; 405 ; 810 tous différents, divisible par 5 et par 9.
Mon chiffre des dizaines est le double de mon
c. par 9 ? 72 ; 405 ; 792 ; 810 chiffre des centaines. Mon chiffre des unités
de mille divise tous les nombres. Qui suis-je ? »
d. à la fois par 2 et par 5 ? 50 ; 120 ; 810 

e. à la fois par 2, par 5 et par 9 ? 810 Il est divisible par 5, donc son chiffre des
unités est 5 ou 0.
4 Son chiffre des unités de mille est 1.
Marie affirme : « Un nombre divisible par 5 et
Son chiffre des dizaines est le double de son
par 10 est aussi divisible par 50. »
chiffre des centaines, donc voici les possibilités
Qu’en pensez-vous ?
(4 chiffres tous différents) :
C’est faux. 20 est un nombre divisible par 5 1 240 ; 1 245 ; 1 360 ; 1 365 ; 1 480 ; 1 485.
Le seul divisible par 9 est 1 485. Réponse : 1 485
et par 10, mais pas par 50.
© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 3 ● Découvrir et utiliser les nombres premiers 21
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

15 Nombres premiers
FICHE

● Un nombre premier est un nombre entier qui n’a que deux diviseurs : 1 et lui-même.
• 5 est un nombre premier : il n’est divisible que par 1 et par 5.
• 6 n’est pas un nombre premier car il est divisible par 1, 2, 3 et 6.
• 1 n’est pas un nombre premier car il admet un seul diviseur, lui-même.

1 Entourer les nombres premiers. 7 On additionne les numéros


marqués sur deux de ces boules.
1 - 3 - 7 - 8 - 9
Parmi les résultats possibles,
11 - 13 - 14 - 15 - 17 quels sont les nombres premiers ?

2 Appliquer les critères de divisibilité pour On peut obtenir 5 nombres premiers :


expliquer pourquoi chaque nombre n’est pas 3 ; 5 ; 7 ; 11 et 13.
premier. 1 + 2 = 3 ; 2 + 3 = 5 ; 1 + 6 = 7 ; 3 + 8 = 11 ;
Nombre 752 465 471 586 850 7 + 6 = 13.
Divisible par 2 5 3 2 10

8 Expliquer pourquoi chacune de ces


3 Écrire tous les nombres premiers compris affirmations est fausse.
entre 20 et 50.
a. Un nombre premier peut avoir 0 comme
23 ; 29 ; 31 ; 37 ; 41 ; 43 ; 47 chiffre des unités.

b. Deux nombres premiers peuvent être consécutifs.


4 Quel est le nombre premier compris entre : c. Un nombre impair est premier.
a. 50 et 55 ? 53 b. 85 et 90 ? 89 d. La somme de deux nombres premiers est un
nombre premier.
c. 62 et 70 ? 67 d. 94 et 100 ? 97

a. Un tel nombre est divisible par 10.


5 a. Écrire la liste des diviseurs de 18. b. Si les deux nombres sont 1 et 2, 1 n’est pas
premier.
b. Quels sont les diviseurs de 18 qui sont des
Sinon, un des deux nombres est pair donc il n’est
nombres premiers ?
pas premier.
c. 9 est un nombre impair mais il n’est pas premier
a. 18 = 1 × 18 = 2 × 9 = 3 × 6 (il est divisible par 1 ; 3 ; 9).
Les diviseurs de 18 sont : 1 ; 2 , 3 ; 6 ; 9 et 18. d. 5 et 7 sont deux nombres premiers.
b. 2 et 3 sont des nombres premiers. 5 + 7 = 12 ; 12 n’est pas un nombre premier.

9 Le numéro de la maison
6 On recherche un nombre premier qui divise de Benoît est un nombre premier
à la fois 15 et 20. Quel est ce nombre premier ? compris entre 10 et 100. La somme
de ses chiffres est égale à 7.
Quels sont les numéros possibles
Les diviseurs de 15 sont 1 ; 3 ; 5 et 15. pour cette maison ?
3 et 5 sont des nombres premiers, mais 3 ne
divise pas 20, alors que 5 divise 20. 7 = 1 + 6 = 2 + 5 = 3 + 4.
Réponse : 5. Donc les numéros possibles sont 61 et 43.

22 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

16 Décomposition en produit de facteurs premiers


FICHE

● Un nombre entier supérieur ou égal à 2 se décompose en produit de facteurs premiers.


Cette décomposition est unique, à l’ordre près.
La décomposition de 40 en produit de facteurs premiers est 40 = 2 × 2 × 2 × 5.
On écrit aussi : 40 = 23 × 5.

1 Dans chaque cas, entourer la décomposition 6 Décomposer chaque nombre en produit de


en facteurs premiers du nombre. facteurs premiers.

a. 28 = 7 × 4 = 7 × 2 × 2 a. 250 b. 1 000

b. 36 = 9 × 2 × 2 = 3 × 2 × 3 × 2 = 3 × 3 × 4
a. 250 = 25 × 10 = 52 × 2 × 5 ainsi 250 = 2 × 53.
c. 42 = 1 × 6 × 7 = 2 × 21 = 2 × 3 × 7 b. 1 000 = 4 × 250 = 22 × 2 × 53
ainsi 1 000 = 23 × 53.
2 On se propose de décomposer 56 en produit
de facteurs premiers. Compléter.
7 a. Décomposer 63 et 49 en produit de
• 56 est divisible par 2 : 56 = 2 × 28 facteurs premiers.
• 28 est divisible par 2 : 56 = 2 × 2 × 14 b. Quel est le seul nombre premier qui divise à la
fois 63 et 49 ?
• 14 est divisible par 2 : 56 = 2 × 2 × 2 × 7

Or 7 est un nombre premier , donc la a. 63 = 7 × 9 = 7 × 32 49 = 72


décomposition de 56 en produit de facteurs b. Les nombres 1 et 7 sont des diviseurs communs
premiers est terminée. à 63 et 49. Le seul nombre premier des deux est 7
56 = 23 × 7 (1 n’est pas un nombre premier).

3 Dans chaque cas, donner la décomposition 8 On donne : 1 176 = 23 × 3 × 72.


en facteurs premiers du nombre.
À l’aide de cette décomposition en produit de
a. 12 b. 50 c. 100 d. 98 e. 60 facteurs premiers, souligner les diviseurs de
1 176 parmi les nombres ci-dessous.
a. 12 = 2 × 6 = 2 × 2 × 3 = 22 × 3 23 × 3 23 × 32 22 × 72 21 49 16 9 42
b. 50 = 2 × 25 = 2 × 52
c. 100 = 2 × 50 = 2 × 2 × 25 = 22 × 52 9 La roue A qui a 14 dents
d. 98 = 2 × 49 = 2 × 72 est en contact avec la roue B
e. 60 = 2 × 30 = 2 × 2 × 15 = 22 × 3 × 5 de 24 dents. B
Au bout de combien de tours A
de chacune des roues seront-elles
4 À l’aide de l’égalité 90 = 15 × 6, décomposer de nouveau, et pour la première
90 en produit de facteurs premiers. fois, dans la même position ?

90 = 15 × 6 = 3 × 5 × 2 × 3 = 2 × 32 × 5
• 14 = 2 × 7 et 24 = 23 × 3 donc le premier
multiple non nul commun à 14 et 24 est 23 × 3 × 7
5 On se propose de décomposer le nombre c’est-à-dire 168.
1 500 en produit de facteurs premiers. • 168  14 = 12 et 168  24 = 7.
Compléter.
Donc les roues occuperont la même position pour
1 500 = 15 × 100 = 3 × 5 × 4 × 25 la première fois lorsque A aura fait 12 tours et B,
7 tours.
1 500 = 3 × 5 × 22 × 52 donc 1 500 = 22 × 3 × 53

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 3 ● Découvrir et utiliser les nombres premiers 23
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

17 Fraction irréductible
FICHE

● Une fraction est dite irréductible lorsque le numérateur et le dénominateur n’ont pas de
diviseur commun autre que 1.
84 22 × 3 × 7 2 × 2 × 3 × 7 2 × 7 14
= = = = Fraction irréductible
30 2 × 3 × 5 2×3×5 5 5

1 À l’aide des critères de divisibilité, simplifier 6 a. Sans effectuer de calculs, expliquer


mentalement chaque fraction. 168
pourquoi la fraction n’est pas irréductible.
60 6 21 7 180
a. = b. =
50 5 27 9 b. Décomposer 168 et 180 en produit de facteurs
90 18 2 78 39 13 168
c. = = d. = = premiers puis rendre irréductible la fraction .
135 27 3 24 12 4 180

2 a. 168 et 180 sont divisibles par 2 donc la


Avec la calculatrice, donner la fraction
168
irréductible égale à : fraction n’est pas irréductible.
180
354 59 3 441 3 1 075 5 b. • 168 = 2 × 84 = 2 × 2 × 42 = 2 × 2 × 6 × 7
a. = b. = c. =
126 21 4 588 4 430 2 Donc 168 = 2 × 2 × 2 × 3 × 7.
• 180 = 2 × 90 = 2 × 2 × 45 = 2 × 2 × 5 × 9
3 Écrire chaque nombre sous forme Donc 180 = 2 × 2 × 3 × 3 × 5
d’une fraction irréductible ou d’un entier. 168 2 × 2 × 2 × 3 × 7 2 × 7 14
108 = = =
A= B = 3,24 180 2 × 2 × 3 × 3 × 5 3 × 5 15
27

12 324 162 81 7
A= =4 B= = = Lors d’un entraînement,
3 100 50 25
Allan a réussi 60 paniers
et il en a manqué 36.
Exprimer la proportion des tirs
4 Rendre irréductible la fraction. réussis par Allan sous la forme
24 × 32 × 132 d’une fraction irréductible.
C= .
22 × 33 × 5 × 13
• 60 + 36 = 96 donc Allan a tenté 96 tirs.
2 × 2 × 2 × 2 × 3 × 3 × 13 × 13
C= 60 2×2×3×5 5 5
2 × 2 × 3 × 3 × 3 × 5 × 13 • = = =
2 × 2 × 13 52 96 2 × 2 × 2 × 2 × 2 × 3 2 × 2 × 2 8
C= = 5
3×5 15 Donc Allan a réussi les de ses tirs.
8

5 420 = 22 × 3 × 5 × 7 504 = 23 × 32 × 7 70
8 a. Rendre irréductible la fraction .
À l’aide de ces deux décompositions en produit 196
de facteurs premiers, rendre irréductible chaque 70 2
b. Calculer A = + puis donner la forme
fraction, puis vérifier à la calculatrice. 196 21
420 42 420 irréductible de A.
a. b. c.
504 504 252
a. 70 = 2 × 5 × 7 et 196 = 2 × 2 × 7 × 7.
420 2×2×3×5×7 5 5 70 2×5×7 5 5
a. = = = Donc = = = .
504 2 × 2 × 2 × 3 × 3 × 7 2 × 3 6 196 2 × 2 × 7 × 7 2 × 7 14
42 2×3×7 1 1 70 2 5 2 5 2
b. = = = •A= + = + = +
504 2 × 2 × 2 × 3 × 3 × 7 2 × 2 × 3 12 196 21 14 21 2 × 7 3 × 7
420 2×2×3×5×7 5 5×3 2×2 15 4 19
c. = = A= + = + =
252 2×2×3×3×7 3 2 × 7 × 3 3 × 7 × 2 42 42 42

24 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


18 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan .... . / 5

A Un nombre premier est... 9 19 39

La décomposition de 60 en produit
B 22 × 3 × 5 3 × 20 2 × 32 × 5
de facteurs premiers est...
A = 2 × 32 × 72 et B = 22 × 3 × 5
C 6 22 × 32 × 5 × 7 22 × 32 × 5 × 72
Un multiple commun à A et B est...

La fraction irréductible égale


D 27 3 1,5
270
à est... 72 8 4
720
16 13 35
E Une fraction irréductible est...
27 39 54

1 Étudier des affirmations 2 Comprendre un partage


Pour chaque affirmation, dire si elle est vraie ou Un chocolatier vient de fabriquer 2 280 œufs et
fausse. Justifier. 840 poissons en chocolat.
Il souhaite vendre des assortiments d’œufs et de
a. 18 a exactement 6 diviseurs. poissons en sachets de façon que :
b. La somme d’un multiple de 2 et d’un multiple • tous les sachets aient la même composition ;
de 3 est un multiple de 5. • après mise en sachet, il ne reste ni œuf ni
poisson.
c. 45 est un diviseur commun à 90 et 135.
a. Le chocolatier peut-il faire 19 sachets ?
177
d. n’est pas une fraction irréductible. Justifier.
264
e. 111 est un nombre premier. b. Quel est le plus grand nombre de sachets
qu’il peut réaliser ? Dans ce cas, quelle sera la
composition de chaque sachet ?
a. Les diviseurs de 18 sont 1 ; 2 ; 3 ; 6 ; 9 et 18.
Donc l’affirmation est vraie.
b. 4 est un multiple de 2 et 9 est un multiple de 3 a. 2 280 = 19 × 120 et 840 = 19 × 44 + 4.
mais 4 + 9 n’est pas un multiple de 5 (4 + 9 = 13). 840 n’est pas divisible par 19 donc le chocolatier
Donc l’affirmation est fausse. ne peut pas faire 19 paquets.
c. 90 = 2 × 45 et 135 = 3 × 45 b. • D’après a. 2 280 = 120 × 19.
Donc 45 est un diviseur commun à 90 et 135. • 840 = 10 × 84 = 2 × 5 × 2 × 2 × 3 × 7
Donc l’affirmation est vraie. Donc 840 = 23 × 3 × 5 × 7.
d. 177 et 264 sont tous les deux divisibles par 3 Or 23 × 3 × 5 = 8 × 3 × 5 = 120
177 donc 840 = 120 × 7.
donc peut être simplifié par 3. 19 n’est pas un multiple de 7, donc 120 est un
264
Donc l’affirmation est vraie. diviseur commun à 2 280 et 840 et c’est le plus
e. 111 est divisible par 3. grand possible.
111 = 3 × 37 • Le chocolatier pourra réaliser 120 sachets
Donc 111 est divisible par 1, 3, 37, 111. identiques.
Il n'est pas premier. 2 280  120 = 19 et 840  120 = 7.
Donc l'affirmation est fausse. Donc chaque sachet contiendra 19 œufs et 7
poissons.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 3 ● Découvrir et utiliser les nombres premiers 25
Objectif brevet

3 Démontrer un critère de divisibilité 5 Utiliser des puissances


n désigne un nombre entier à trois chiffres. On a. A = 23 × 3 × 52
désigne par c son chiffre des centaines, par d Donner la décomposition de A2 en produit de
son chiffre des dizaines et par u son chiffre des facteurs premiers.
unités.
b. B = 36 × 54 × 112
1. Expliquer pourquoi n = 99c + 9d + c + d + u Prouver que B est le carré d’un nombre entier.
Quel est ce nombre ?
2. a. Expliquer pourquoi le nombre 99c + 9d est
divisible par 9.
a. A2 = (23 × 3 × 52)2
b. En déduire que n est divisible par 9 dans le alors A2 = (23) 2 × 32 × (52)2
seul cas où c + d + u est divisible par 9.
A2 = 23 × 2 × 32 × 52 × 2
c. Rappeler le critère de divisibilité par 9 et A2 = 26 × 32 × 54
étudier la cohérence avec la réponse à la b. B = 33 × 2 × 52 × 2 × 112
question b. alors B = (33)2 × (52)2 × 112
B = (33 × 52 × 11)2
Donc B est le carré du nombre 33 × 52 × 11, c'est-à-
1. n = 100c + 10d + u = 99c + c + 9d + d + u dire de 7 425.
donc n est bien égal à 99c + 9d + c + d + u
2. a. 99c + 9d = 9 × 11c + 9 × d = 9(11c + d)
Le nombre 99c + 9d est le produit d’un nombre
entier par 9, donc il est divisible par 9.
b. Le nombre n est la somme d’un nombre divisible
par 9 et de c + d + u. La somme de deux multiples 6 Prendre des initiatives
de 9 est un multiple de 9. Donc n est divisible par
9 dans le seul cas où c + d + u est un multiple de 9. Deux voitures électriques sont testées sur un
On aura n = 9k + 9k ’ = 9(k + k ’). circuit. La première met 2 min 24 s et la seconde
3 min 18 s pour effectuer un tour.
c. Un nombre est divisible par 9 si la somme de ses
Les voitures partent ensemble de la ligne de
chiffres est divisible par 9.
départ à 17 h.
Or c + d + u est la somme des chiffres du nombre n.
À quelle heure se retrouveront-elles à nouveau,
Il y a bien cohérence.
pour la première fois, toutes les deux sur la ligne
de départ ?

4 Simplifier pour calculer • 2 min 24 s = 2 × 60 s + 24 s = 144 s.


210 3 min 18 s = 3 × 60 s +18 s = 198 s.
a. Expliquer sans calcul pourquoi la fraction • Il s’agit ici de déterminer le premier multiple non nul
75
n’est pas une fraction irréductible. commun à 144 et 198.
210 On décompose 144 et 198 en produit de facteurs
b. Donner l’écriture irréductible de .
75 premiers.
210 13
c. Calculer A = – en détaillant les calculs. 144 = 2 × 72 = 2 × 8 × 9 = 24 × 32
75 45
198 = 2 × 99 = 2 × 9 × 11 = 2 × 32 × 11
Le premier multiple non nul commun à 144 et 198
a. 210 et 75 sont tous les deux divisibles par 5 est donc 24 × 32 × 11 soit 1 584.
210 • Les deux voitures se retrouveront à nouveau sur la
donc n’est pas une fraction irréductible.
75 ligne de départ 1 584 s après leur départ.
b. 210 = 5 × 42 = 5 × 2 × 3 × 7
• 1 584 s = 26 × 60 s + 24 s = 26 min 24 s.
et 75 = 5 × 15 = 5 × 3 × 5.
Les deux voitures se retrouveront à nouveau sur la
210 5 × 2 × 3 × 7 2 × 7 14
Donc = = = ligne de départ à 17 h 26 min 24 s.
75 5×3×5 5 5
210 13 14 13
c. A = – = –
75 45 5 45
14 × 9 13 126 13 113
A= – = – . Donc A = .
5 × 9 45 45 45 45

26 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

19 Perfectionnement
FICHE

1 On aménage, 2 n désigne un nombre entier et on note :


dans un aquarium, A = 2n + 1 ; B = 4n + 1 et C = 6n + 1.
une salle dédiée à trois
espèces de poissons, notées a. Utiliser un tableur pour calculer les valeurs de
A, B et C. ces expressions pour n supérieur ou égal à 1.
Voici un tableau donnant b. Pour chacune des expressions A, B et C,
le nombre de poissons indiquer la plus petite valeur de n pour laquelle
de chaque espèce. la valeur de l’expression n’est pas un nombre
premier.
Espèce A B C
Effectif 154 105 126
a.
a. Déterminer un diviseur commun à 154 et 105 A B C D
autre que 1. 1 n A = 2n + 1 B = 4n + 1 A = 6n + 1
2 1 3 5 7
b. Combien faudrait-il de bassins pour qu’ils 3 2 5 9 13
contiennent exactement le même nombre de 4 3 7 13 19
poissons de chacune des espèces A, B et C ? 5 4 9 17 25

c. Donner, pour chaque espèce, le nombre de b. Pour A, n = 4 ; pour B, n = 2 ; pour C, n = 4.


poissons qu’il y aurait alors dans un bassin.

a. On écrit les décompositions en produit de


facteurs premiers de 154 et 105. 3 Cet engrenage est composé de trois roues.
154 = 2 × 77 = 2 × 7 × 11
105 = 5 × 21 = 5 × 3 × 7.
Donc 154 et 105 ont un diviseur commun autre
que 1 ; c’est 7.
b. Le nombre de bassins est un diviseur commun
de 154, 105 et 126.
7 est le seul diviseur commun à 154 et de 105
autre que 1 (d’après a.)
126 = 7 × 18 donc 7 est aussi un diviseur de 126.
Il faudrait donc 7 bassins. A B C
24 dents 16 dents 36 dents
c. 154 : 7 = 22
105 : 7 = 15 a. Indiquer au-dessus des roues le sens de
126 : 7 = 18 rotation de chacune des roues B et C.
Dans chaque bassin, il y aura :
b. Au bout de combien de tours (de chacune des
• 22 poissons de l’espèce A roues) cet engrenage sera-t-il de nouveau, et
• 15 de l’espèce B pour la première fois, dans la même position ?
• 18 de l’espèce C.

• 24 = 23 × 3 ; 16 = 24 ; 36 = 22 × 32.
Le premier multiple non nul commun aux nombres 24,
16 et 36 est 24 × 32 c’est-à-dire 144.
• 144 : 24 = 6 ; 144 : 16 = 9 ; 144 : 36 = 4.
Cet engrenage sera dans la même position quand
la roue A aura fait 6 tours, la roue B, 9 tours et la
roue C, 4 tours.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 3 ● Découvrir et utiliser les nombres premiers 27
CHAPITRE Calculer et interpréter
4 des caractéristiques
CALCUL BILAN ..... / .....
● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● ..............
MENTAL
FICHE

20 Moyenne, médiane et étendue

1 Le tableau ci-dessous donne le nombre de 4 Voici des séries de valeurs rangées par ordre
passagers d’un vol Nantes-Toulouse pendant croissant. Dans chaque cas, indiquer la médiane.
une semaine.
a. 7 ; 8 ; 10 ; 12 ; 15 Médiane = 10
Jour L Ma Me J V S D Total
–1 + 3
b. – 3 ; – 1 ; 3 ; 6 Médiane = =1
Effectif 152 143 145 164 189 157 163 1 113 2
5 a. Déterminer la médiane de cette série
a. Calculer le nombre de passagers le jeudi.
de températures, en °C.
1 113 – (152 + 143 + 145 + 189 + 157 + 163) = 164 4 2 1 3 –1 –4 –3 –5 –1 0 –2 –2 –1 2

164 passagers ont pris ce vol le jeudi.


On range les 14 valeurs dans l’ordre croissant.
b. Calculer le nombre moyen de passagers par jour.
–5 –4 –3 –2 –2 –1 –1 –1 0 1 2 2 3 4
1 113 7 valeurs 7 valeurs
= 159 ainsi, il y a eu 159 passagers en moyenne
7
14 = 2 × 7 donc la médiane est la demi-somme
par jour. des 7e et 8e valeurs, toutes les deux égales à – 1.
c. Calculer l’étendue du nombre de passagers. La température médiane est donc – 1 °C.

189 – 143 = 46 b. On supprime les deux températures extrêmes


– 5 et 4. Quelle est la médiane de la nouvelle série ?
Donc l’étendue du nombre de passagers est 46.
La nouvelle série est composée de 12 valeurs :
2 Arthur a acheté pour sa console trois jeux –4 –3 –2 –2 –1 –1 –1 0 1 2 2 3
à 13,60 € l’un et deux jeux à 15,30 € l’un. La médiane est la demi-somme des 6e et 7e
Quel est le prix moyen d’un de ces jeux vidéo ? températures. Elle ne change pas.
13,60 3+15,30 2 71,4
= =14,28
2+ 3 5 Nombre de personnes
6 Ce diagramme 30
Le prix moyen d’un de ces jeux est 14,28 €. représente les réponses 25
de 100 personnes
20
3 Nombre de personnes au foyer à la question :
Calculer 15
« Combien de cafés
le nombre moyen 5 10
buvez-vous par jour ? »
de personnes 4 5
par foyer. 3 a. Déterminer la médiane 0
2 0 1 2 3 4 5 6
de cette série. Nombre de cafés
1
0 1 2 3 4 5 6 7 8 b. Interpréter le résultat pour cette situation.
Nombre de foyers

1 × 3 + 2 × 5 + 3 × 6 + 4 × 7 + 5 × 4 = 79 a. 100 = 2 × 50. On cumule les effectifs


3 + 5 + 6 + 7 + 4 = 25 jusqu’à atteindre ou dépasser 50 pour la 1re fois :
Il y a 79 personnes dans 25 foyers. • 10 + 22 = 32 • 32 + 25 = 57
79 Donc la médiane de la série est 2.
= 3,16 donc en moyenne, il y a environ
25 b. Au moins la moitié des personnes interrogées
3 personnes par foyer. boivent 2 cafés ou plus par jour.

28 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

21 Interpréter des caractéristiques d’une série


FICHE

1 Après avoir pesé des bébés à leur naissance, 3 Un professeur a noté dans l’ordre croissant
on a établi les faits suivants. les performances des élèves lors d’une épreuve
(1) La différence entre le bébé le plus lourd et le de saut en hauteur. Il a oublié deux données.
plus léger est 3,9 kg.
Hauteur
(2) Au moins la moitié des bébés ont un poids 0,95 1,1 1,15 1,3 1,35 1,4 1,5
(en cm)
inférieur ou égal à 2,9 kg et au moins la moitié des
bébés ont un poids supérieur ou égal à 2,9 kg. Effectif 2 3 7 1 6 4 2
(3) Le poids total des bébés serait le même si
chaque bébé pesait 3,2 kg. Il a aussi noté que l’étendue des performances
Associer chaque phrase à une caractéristique est 0,55 m et que la hauteur médiane est 1,3 m.
portant sur la série statistique des poids des Compléter le tableau. Justifier.
bébés.
• 1,5 m – 0,55 m = 0,95 m.
(1) L’étendue des poids est 3,9 kg. Donc la hauteur minimale est 0,95 m.
(2) La médiane des poids est 2,9 kg. • Un seul élève a sauté la hauteur médiane.
(3) La moyenne des poids est 3,2 kg. 2 + 3 + 7 = 12
Donc 12 hauteurs sont inférieures à la médiane
1,3 m et 12 hauteurs sont supérieures à 1,3 m.
2 Des élèves ont noté la durée, en h, qu’ils ont 12 – (6 + 4) = 2
passée à faire leurs devoirs, durant une semaine : Donc 2 élèves ont franchi 1,5 m.
3 2 12 3 6 8 7 5 1 4

1. a. Calculer la moyenne de ces durées. 4 Une entreprise qui


Exprimer cette durée en heures et minutes. produit du chocolat fabrique
des tablettes de 100 grammes.
b. Déterminer la médiane de ces durées.
Pour vérifier leur masse,
c. Déterminer l’étendue de ces durées. on prélève un échantillon.
En voici les résultats.
2. Interpréter les résultats pour cette situation. Effectif
30
23 24
20
1. a. 3 + 2 + … + 1 + 4 = 51 = 5,1 13 12
10 10 10 7 6
5 5
La moyenne des durées est 5,1 h soit 5 h 6 min.
b. On range les 10 durées dans l’ordre croissant. 0
96 97 98 99 100 101 102 103
12334 5 6 7 8 12 Masse (en g)
5 valeurs 5 valeurs Déterminer la moyenne m, la médiane M et
La médiane est la demi-somme des 5e et 6e valeurs. l’étendue de la série constituée par les masses de
(4 + 5) : 2 = 4,5 ainsi la médiane est 4,5 h ou 4h30 min. ces tablettes.
c. 12 – 1 = 11. L’étendue est 11 h.
2. a. La durée totale de travail de ces élèves serait • Masse moyenne m
la même si chaque élève avait travaillé pendant 5 + 7 + 13 + 23 + 24 + 12 + 6 + 5 = 95
5 h 6 min pendant cette semaine. 96 5+…+103 5 9 449
m= = m ≈ 99,5 g
b. Au moins la moitié des élèves ont travaillé 95 95
pendant moins de 4,5 h et au moins la moitié des • Masse médiane M
élèves ont travaillé pendant plus de 4,5 h. L’effectif total est impair (95 tablettes).
c. L’élève qui a travaillé le plus longtemps a travaillé 95 = 2 × 47 + 1 ; la médiane est la 48e masse.
11 h de plus que celui qui a travaillé le moins 5 + 7 + 13 + 23 = 48 donc M = 99 g.
longtemps. • Étendue : 103 – 96 = 7. L’étendue est 7 g.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 4 ● Calculer et interpréter des caractéristiques 29
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

22 Comparer deux séries statistiques


FICHE

1 Ces tableaux présentent la répartition des 2 Voici les températures moyennes mensuelles
places dans les stades de deux clubs de rugby de deux villes, en degrés Celsius.
selon leur tarif.
°C Mexico
Club n° 1
J F M A M J
Tarif
10 20 30 40 50 70 100 12,4 14,1 16,2 17,4 18,4 17,7
(en €)
Effectif J A S O N D
3 18 15 3 4 5 2
(en milliers) 16,7 16,8 16,3 15,1 13,9 12
Club n° 2
Tarif °C Barcelone
15 20 25 35 40 50 100
(en €)
J F M A M J
Effectif
5 12 10 5,4 1,6 1 5 9,5 10,3 12,4 14,6 17,7 21,5
(en milliers)
J A S O N D
1. Pour chaque série, déterminer :
24,3 24,3 21,8 17,6 13,5 10,3
a. le tarif moyen ; b. le tarif médian ; c. l’étendue.
1. Pour chacune de ces deux villes :
2. Comparer les tarifs des places dans ces deux
stades. a. calculer l’étendue de la série des températures ;
b. estimer la température moyenne annuelle ;
1. a. Club n° 1 : c. déterminer la médiane de la série.
10 × 3 + 20 × 18 + … + 70 × 5 + 100 × 2
M1 =
3 + 18 + 15 + 3 + 4 + 5 + 2 2. Quelles caractéristiques permettent d’affirmer :
1 710
M1 = = 34,2
50 a. « Il fait plus chaud à Barcelone qu’à Mexico » ?
Club n° 2 :
15 × 5 + 20 × 12 + … + 50 × 1 + 100 × 5 b. « Les écarts de températures sont moindres à
M2 = Mexico » ?
5 + 12 + 10 + 5,4 + 1,6 + 1 + 5
1 368
M2 = = 34,2 c. « Dans ces deux villes, la température est
40
Le tarif moyen d’une place est 34,20 € pour chacun supérieure à 16 °C la moitié au moins de l’année » ?
des deux clubs.
b. Club n° 1 : l’effectif total est 50 et 50 = 2 × 25 1. a. • 18,4 – 12 = 6,4 24,3 – 9,5 = 14,8
donc la médiane est la demi-somme des 25e et L’étendue des températures est 6,4 °C à Mexico
26e tarifs. et 14,8 °C à Barcelone.
• 3 + 18 = 21 • 21 + 15 = 36 b. La température moyenne est environ 15,6 °C à
e e
Les 25 et 26 tarifs sont 30 € donc la médiane Mexico et environ 16,5 °C à Barcelone.
des tarifs est 30 €. c. La médiane de chaque série est la demi-somme
Club n° 2 : l’effectif total est 40 et 40 = 2 × 20 des 6e et 7e températures.
donc la médiane est la demi-somme des 20e et On range les températures de chaque série dans
21e tarifs. l’ordre croissant.
• 5 + 12 = 17 • 17 + 10 = 27 (16,2 + 16,3) : 2 = 16,25
e e
Les 20 et 21 tarifs sont 25 € donc la médiane (14,6 + 17,6) : 2 = 16,1
des tarifs est 25 €. donc la température médiane est 16,25 °C à
c. Club n° 1 : 100 € – 10 € = 90 € Mexico et 16,1 °C à Barcelone.
Club n° 2 : 100 € – 15 € = 85 € 2. a. La moyenne est plus élevée à Barcelone qu’à
2. Les deux clubs pratiquent le même tarif moyen Mexico.
mais au moins la moitié des spectateurs paient au b. L’étendue est plus petite à Mexico qu’à Barcelone.
moins 25 € au club n° 2, alors qu’au moins la moitié c. La médiane est environ 16 °C pour chacune de
des spectateurs paient au moins 30 € au club n° 1. ces villes.
L’étendue des prix des places est presque la même.

30 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


23 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan .. ... / 5
L’étendue de la série
A 5 10 8
1 ; 2 ; 5 ; 4 ; 5 ; 7 ; 8 ; 9 ; 5 ; 6 est…
La médiane de la série
B 1 ; 2 ; 3 ; 3,5 ; 3,7 ; 3,8 ; 4 ; 5 ; 5,5 3,5 3,7 4,5
est…
La médiane de cette série est…
C Masse (en kg) 5 6 7 8 12 7,5 7 4
Effectif 2 3 4 5 4

La moyenne de la série de
D 3 8 5
la question C est…

un Français 50 % ou plus au moins 50 %


Dire qu’en 2015, l’âge médian des
E sur deux des Français ont des Français ont
Français est 41,1 ans signifie que…
a 41,1 ans 41,1 ans ou plus 41,1 ans ou moins

1 Réfléchir avant de répondre 2 Utiliser une moyenne


X et Y sont deux entreprises de 100 personnes Voici les scores d’Enzo lors de 6 parties d’un jeu
qui ont fait paraître les informations suivantes : vidéo.
Âge moyen X Y Effectif X Y 100 180 140 150 110 90
Hommes 51 54 Hommes 50 20 Quel score Enzo doit-il réaliser à la partie
Femmes 36 39 Femmes 50 80 suivante pour que son score moyen sur les
7 parties soit 140 ?
Hugo dit à son frère : « En moyenne, on est plus
vieux chez Y que chez X. »
Qu’en pensez-vous ? • 100 + 180 + 140 + 150 + 110 + 90 = 770
L’évaluation tiendra compte des observations et Enzo a obtenu 770 points en 6 parties.
étapes de recherche, même incomplètes ; • 7 × 140 = 980
les faire apparaître sur la copie. Pour que le score moyen soit de 140, Enzo doit
D’après DNB
obtenir 980 points en 7 parties.
• 980 – 770 = 210
Ce n’est pas parce que dans le premier tableau Donc le score d’Enzo doit être de 210 à la
l’âge moyen des hommes et celui des femmes 7e partie.
de l’entreprise Y sont supérieurs à ceux de
l’entreprise X qu’Hugo a raison. Il faut tenir
compte de la répartition hommes/femmes dans
chaque entreprise.
3 Vérifier une affirmation
• Âge moyen dans l’entreprise X : Vrai ou faux ? Justifier.
Il y a autant d’hommes que de femmes « Dans une série de données numériques,
51+ 36 87 la médiane de la série est toujours strictement
donc = = 43,5
2 2 supérieure à la moyenne. »
• Âge moyen dans l’entreprise Y : D’après DNB
54 20 + 39 80 4 200
= = 42
20 + 80 100
Cette affirmation est fausse.
L’âge moyen chez X est 43,5 ans et seulement
42 ans chez Y. Par exemple, pour la série 1 ; 5 ; 33 :
Hugo a donc tort. • la médiane est 5 (la valeur du milieu),

• la moyenne est 13 (
1+ 5+ 33 39
3
=
3 )
= 13 .
La médiane est ici inférieure à la moyenne.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 4 ● Calculer et interpréter des caractéristiques 31
Objectif brevet

4 Utiliser des informations 5 Étudier une série statistique


Les informations suivantes concernent Un professeur de SVT
les salaires des hommes et des femmes a demandé à des élèves
d’une entreprise. d’une classe de 6e de faire
germer des graines de blé.
Salaires des femmes
Le diagramme ci-dessous
1 200 € 1 230 € 1 250 € 1 310 € 1 376 € donne les tailles des
1 400 € 1 440 € 1 500 € 1 700 € 2 100 € plantules 7 jours après
la mise en germination.
Salaires des hommes Effectif
effectif total : 20 moyenne : 1 769 € 5
étendue : 2 400 € médiane : 2 000 € 4
Ils sont tous différents. 3
2
a. Comparer le salaire moyen des hommes 1
et celui des femmes.
0
2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22
b. Le plus bas salaire de l’entreprise est 1 000 €. Taille (en cm)
Quel est le plus élevé ?
a. Combien de plantules mesurent au plus 12 cm ?
c. Dans cette entreprise, combien de personnes
gagnent plus de 2 000 € ? b. Donner l’étendue de la série.
D’après DNB
c. Calculer la moyenne de la série, en cm.
En donner une valeur approchée au dixième près.
a. Il y a 10 femmes dans l’entreprise.
La somme de leurs salaires est 14 506 €. d. Déterminer la médiane de cette série.
Interpréter le résultat.
14 506 €10 = 1 450,60 €
1 450,60  1 769 e. Le professeur a fait la même expérience.
En moyenne, une femme gagne 1 450,60 € Prouver que, si on ajoute sa donnée, la médiane
par mois ; c’est inférieur au salaire moyen des ne changera pas.
hommes. D’après DNB
b. 1 000 € n’est pas le salaire d’une femme, donc
c’est le salaire d’un homme. a. 1 + 2 + 2 + 4 + 2 + 2 = 13
Comme l’étendue des salaires des hommes est 13 plantules ont une taille de 12 cm ou moins.
2 400 €, on effectue :
b. 22 – 2 = 20 donc l’étendue est 20 cm.
2 400 € + 1 000 € = 3 400 €. 2 1+ 4 2+…+22 2 384
Le salaire le plus élevé pour les hommes c. m = =
1+2+…+2 29
est 3 400 €, ce qui est supérieur au salaire m ≈ 13,2 cm
le plus élevé pour les femmes (2 100 €). La moyenne est environ 13,2 cm.
Donc le salaire le plus élevé est 3 400 €. d. 29 = 2 ×14 + 1 ; la médiane est la 15e valeur.
c. • Une seule femme gagne plus de 2 000 €. 2 ; 4; 4 ; … ; 14 14 14 ; 16 ; … ; 22
• Le salaire médian des hommes est 2 000 €.
Tous leurs salaires sont différents et il y a un 14 valeurs médiane 14 valeurs
nombre pair d’hommes, donc aucun homme ne La médiane est 14 cm.
gagne 2 000 €. Au moins la moitié des plantules mesurent
D’après la définition d’une médiane, plus de la 14 cm ou plus.
moitié des hommes gagnent plus de 2 000 €. e. Quelle que soit la taille de la plantule
Or l’effectif total est pair, donc exactement la du professeur, la répartition des tailles est :
moitié des hommes, soit 10 hommes, gagnent 2 ; … ; 14 14 ; … ; 22
plus de 2 000 €.
15 valeurs 15 valeurs
• 10 + 1 = 11
La nouvelle médiane est la demi-somme
En conclusion, 11 personnes gagnent plus de des 15e et 16e tailles, toutes deux égales à 14,
2 000 €. donc la médiane reste égale à 14 cm.

32 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

24 Perfectionnement
FICHE

1 Les élèves de deux classes du collège ont 2 Ce diagramme donne la répartition des
répondu à la question : « Combien de livres avez- membres d’un club de voile, selon leur âge, mais
vous empruntés durant les 12 derniers mois ? » la barre correspondant aux membres de 15 ans a
Les deux classes ont communiqué leurs été oubliée.
réponses de deux façons différentes. Âge
Classe n° 1 20
Avec ce diagramme : 19
Effectif 18
8 17
6 16
15
4
14
2
0 2 4 6 8
0 Effectif
1 2 3 4 5 6 7
Nombre de livres L’âge moyen des membres de ce club est 18 ans.
Classe n° 2 Calculer l’âge médian des membres de ce club.
Effectif total : 25 Moyenne : 4
Étendue : 8 Médiane : 5
• 1 + 3 + 2 + 2 + 4 + 7 = 19
a. Est-il vrai qu’en moyenne les élèves de la L’effectif total, sans les membres de 15 ans, est
classe n° 1 lisent plus que ceux de la classe n° 2 ? 19.
b. Un « grand lecteur » est un élève qui a • 1 × 14 + 3 × 16 + … + 4 × 19 + 7 × 20 = 348
emprunté 5 livres ou plus. Donc la somme des âges de tous les membres,
Quelle classe compte le plus de « grands sans ceux de 15 ans, est 348 ans.
lecteurs » ? • On note x le nombre de membres qui ont 15 ans.
L’effectif total est 19 + x.
c. Dans quelle classe se trouve l’élève ayant
La somme des âges de tous les membres du club
emprunté le plus de livres ? Justifier.
D’après DNB
est 348 + 15x.
On obtient l’équation :
348 + 15x
1 × 1 + 2 × 4 + 3 × 8 + 6 ×5 + 7 × 3 84 = 18
a. = =4 19 + x
1+4+8+5+3 21 L’égalité des produits en croix s’écrit :
En moyenne, on a lu 4 livres dans la classe n° 1. 348 + 15x = 18(19 + x)
Le nombre moyen de livres lus est le même pour les 348 + 15x = 342 + 18x
deux classes donc cette affirmation est fausse. 348 + 15x – 15x = 342 + 18x – 15x
b. • 5 + 3 = 8 donc il y a 8 grands lecteurs dans la 348 = 342 + 3x
classe n° 1. 348 – 342 = 342 – 342 + 3x
• La médiane de la classe n° 2 est 5 donc au moins 6 = 3x
la moitié des 25 élèves ont emprunté 5 livres ou 6 3x
=
plus. 3 3
25 = 2 × 12 + 1 donc au moins 13 élèves de la x =2
classe n° 2 ont emprunté 5 livres ou plus. Donc le club compte 2 membres qui ont 15 ans.
• 8 < 13 donc il y a plus de « grands lecteurs » • 19 + 2 = 21
dans la classe n° 2. Il y a 21 membres dans ce club.
c. L’étendue de la classe n° 2 est 8. 21 = 2 × 10 + 1 donc l’âge médian est l’âge du
Donc l’élève qui a emprunté le plus de livres, dans la 11e membre.
classe n° 2, a emprunté au moins 8 livres. 1 + 2 + 3 + 2 + 2 = 10 et 10 + 4 = 14.
L’élève qui a emprunté le plus de livres se trouve Donc l’âge du 11e membre est 19 ans.
donc dans la classe n° 2 (8 >7). L’âge médian est 19 ans.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 4 ● Calculer et interpréter des caractéristiques 33
CHAPITRE

5 Calculer des probabilités


CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL
FICHE

25 Probabilité d’un événement


● Un événement est constitué par certaines ● La probabilité d’un événement est
issues d’une expérience aléatoire. la somme des probabilités des issues
On dit que chacune de ces issues réalise qui réalisent cet événement.
l’événement. C’est un nombre compris entre 0 et 1.
On tourne la roue de loterie équilibrée ci-contre et on relève le numéro
du secteur qui s’arrête en face du repère.
Les issues de l’expérience sont 1, 2, 3 et 4.
L’événement A : « Le nombre obtenu est pair » est réalisé par les issues 2 et 4.
2
La probabilité de l’événement A, notée P(A), est la somme de la probabilité d’obtenir 2 (ici ) et
6
2 2 2 4 2
de la probabilité d’obtenir 4 (ici ). Ainsi P(A) = + = = .
6 6 6 6 3

1 On tire au hasard 2
Lors d’une partie de Scrabble©, on tire
une boule dans ce sac opaque un de ces 10 jetons au hasard.
et on note son numéro.
A 1 C3 E 1 E 1 H4 J 8 M2 M2 Q8 X10
a. Dessiner l’arbre des issues
Quelle est la probabilité d’obtenir :
pondéré par les probabilités.
a. une consonne ?
2 b. un jeton qui vaut moins de 4 points ?
2
8 3
8 4
a. Il y a 7 jetons marqués d’une consonne
1 7 7
2 8 donc la probabilité est ou 0,7.
8 10
9 b. 6 jetons valent moins de 4 points
6
donc la probabilité est ou 0,6.
10
2. Dans chaque cas, indiquer les issues
qui réalisent l’événement :
● L : « Obtenir un nombre pair » : 2 et 4
3On a tiré 20 fois un jeton Nombre de sorties
● M : « Obtenir un multiple de 3 » : 9 6
dans un sac opaque qui contient 4
● N : « Obtenir un nombre supérieur à 5 » : 7 et 9 des jetons numérotés de 1 à 5. 2
Ce diagramme représente les 0
3. Donner les probabilités P(L), P(M) et P(N) 1 2 3 4 5
effectifs des jetons tirés. Numéro du jeton
en écriture décimale. Quelle est la probabilité d’avoir
tiré un jeton au numéro impair ?
2 3 5
P (L) =
+ = = 0,625
8 8 8 Les jetons aux numéros impairs sont 1, 3, 5.
2 1 2 3 3 + 4 + 6 = 13 ainsi 13 jetons impairs ont été
P (M) = = 0,25 P (N) = + = = 0,375
8 8 8 8 tirés.
13
= 0,65 donc la probabilité d’avoir tiré un
20 13
4. Citer un événement dont la probabilité est 0,5. jeton au numéro impair est ou 0,65.
20
« Obtenir 2 ou 9 » ou « Obtenir 4 ou 7 ».
34 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

26 Événements particuliers
FICHE

● Un événement est dit impossible s’il ne peut pas se produire. Sa probabilité est égale à 0.
● Un événement est dit certain s’il se produit toujours. Sa probabilité est égale à 1.
● Deux événements sont incompatibles lorsque aucune issue ne les réalise en même temps.
● L’événement contraire d’un événement A est l’événement qui se réalise lorsque A ne se
réalise pas. On le note A .
La somme des probabilités d’un événement et de son événement contraire est égale à 1.

1 Lise choisit au hasard un nombre entre 1 et 12. 3 En ligue 1 de football, la probabilité que
Elle étudie les événements suivants : l’équipe qui reçoit gagne le match est 0,48
A : « Le nombre choisi est un multiple de 3 » ; et la probabilité qu’il y ait un match nul est 0,31.
B : « Le nombre choisi est un multiple de 5 » ; Donner la probabilité que l’équipe qui reçoit :
C : « Le nombre choisi est pair ».
a. ne perde pas le match ; b. perde le match.
1. a. Compléter.
• Les issues 3, 6, 9, 12 réalisent l’événement A. a. L’événement A « Ne pas perdre le match »
est réalisé par les deux issues :
• Les issues 5, 10 réalisent l’événement B.
« Gagner le match » et « Faire match nul ».
• Combien d’issues réalisent à la fois les P (A) = 0,48 + 0,31 = 0,79
événements A et B ? aucune b. Les événements « Perdre le match »
et « Ne pas perdre le match » sont contraires
Donc ces événements sont incompatibles .
donc P ( A ) = 1 – P(A) = 1 – 0,79 = 0,21
b. Dire si les deux événements B et C sont
incompatibles ou non. Justifier.
4 1. Compléter ce tableau qui résume les
2. Donner les probabilités des événements A, B
langues maîtrisées par les clients d’un hôtel.
et C à l’aide d’une fraction.
Français Anglais
1. b. L’issue « 10 » réalise à la fois les Femmes 18 20
événements B et C donc ces événements ne sont Hommes 14 28
pas incompatibles. Total 32 48
4 1 2 1
2. • P(A) = = • P(B) = = 2. 30 clients maîtrisent à la fois le français et
12 3 12 6
6 1 l’anglais. On interroge au hasard un client de l’hôtel.
• P(C) = = Quelle est la probabilité que le client :
12 2
a. soit une femme qui parle anglais ?
b. parle français ?
c. ne parle qu’une seule langue ?
2 Brice lance un dé cubique bien équilibré dont
les six faces sont numérotées de 1 à 6.
32 – 30 = 2               48 – 30 = 18
On s’intéresse aux événements suivants :
Donc 2 clients ne maîtrisent que le français et
A : « Obtenir un nombre inférieur ou égal à 6 » ;
18 clients ne maîtrisent que l’anglais.
B : « Obtenir le nombre 0 » ;
C : « Obtenir un nombre strictement inférieur à 3 » ; 30 + 2 + 18 = 50 donc il y a 50 clients dans l’hôtel.
D : « Obtenir un nombre supérieur ou égal à 3 ».
20
a. La probabilité est ou 0,4.
Compléter.
50
32
L’événement A est certain . P(A) = 1 . b. La probabilité est ou 0,64.
50
20
L’événement B est impossible . P(B) = 0 . c. 2 + 18 = 20. La probabilité est ou 0,4.
50
Les événements C et D sont contraires .

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 5 ● Calculer des probabilités 35


CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

27 Expériences à deux épreuves


FICHE

1 Un sac opaque contient quatre 2 Victor tire au hasard une boule du premier
jetons numérotés de 1 à 4. sac et note son numéro. Puis il tire au hasard
Axelle prend au hasard un jeton, note un jeton dans le second sac et note sa couleur :
son numéro et le remet dans le sac, rouge (R), vert (V) ou jaune (J).
puis elle prend un deuxième jeton et
note son numéro.

1. a. Compléter l’arbre ci-dessous afin d’obtenir


toutes les issues de l’expérience.

b. Quelle est la probabilité de chaque issue ?


1. a. Compléter l’arbre ci-dessous afin d’obtenir
toutes les issues de l’expérience.
a. 1er jeton 2e jeton
b. Combien l’expérience a-t-elle d’issues ?
1
2
1 3
4 a. 1re épreuve 2e épreuve
R
1 1 V
2 J
2 3 R
4 2 V
J
1
3
2 b. 2 × 3 = 6 donc il y a 6 issues possibles.
3
4

1 2. Donner la probabilité de chacun des


4 2 événements :
3
4 • A : « Obtenir la couleur jaune » ;
• B : « Ne pas obtenir la couleur jaune ».
b. 4 × 4 = 16 donc il y a 16 issues possibles.
Chacune de ces issues a la même probabilité • Deux issues réalisent A : (1 ; J) et (2 ; J).
de se réaliser donc la probabilité de chaque issue 2 1
1 La probabilité est P(A) = soit P(A) = .
est . 6 3
16 • B est l’événement contraire de l’événement
« Obtenir la couleur jaune » dont la probabilité
1
est .
3 1 2
2. a. Donner les issues qui réalisent
Donc la probabilité est P(B) =1 – soit P(B) = .
l’événement E : « La somme des deux numéros 3 3
est égale à 6 ».

Il y a trois issues : (2 ; 4) (3 ; 3) (4 ; 2) 3 On lance deux dés non truqués à huit faces,


b. Quelle est la probabilité de cet événement ? numérotées de 1 à 8, et on lit les numéros des
faces supérieures.
3
La probabilité est P(E) = . Quelle est la probabilité d’obtenir le même
16
nombre sur les deux dés ?
3. Que dire de chaque événement :

F : « La somme des deux numéros est égale 8 × 8 = 64 donc il y a 64 issues possibles.


à1»? Il est impossible. Il y a 8 issues qui réalisent l’événement :
(1 ; 1) ; (2 ; 2) ……… (8 ; 8)
G : « La somme des deux numéros est comprise 8 1
La probabilité est donc soit .
entre 2 (inclus) et 8 (inclus) » ? Il est certain. 64 8

36 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

28 Avec une calculatrice, avec un tableur


FICHE

1 On choisit au hasard un nombre entier 2


On joue avec ces dix cartes. On tire au
entre 1 et 100 et on considère l’événement hasard l’une d’elles, on la remet dans le tas puis
E : « Le nombre obtenu est un multiple de 3 ». on tire une nouvelle carte.
1 1 2 2 3 3 4 4 5 5 6 6 7 7 8 8 9 9 10 10

1. On simule cette expérience avec la calculatrice.

a. Pour cela, saisir : 1 2 1 3 2 4 3 5 4 6 5 7 6 8 7 9 8 10 9 10

On calcule ensuite la différence des points


1 100
affichés sur les deux cartes obtenues.
(Casio fx-92 Spéciale Collège)
On se propose d’estimer avec le tableur
ou (RND) 2 la probabilité de l’événement D :
« La différence des points
(randn ()1
est strictement supérieure à 4 ».
100
(TI-Collège Plus Solaire) 1. a. Réaliser cette feuille de calcul.

b. Noter le nombre obtenu s’il est multiple de 3.

c. Appuyer ensuite sur la touche ou


pour afficher un nouveau nombre. Si le nombre
obtenu est un multiple de 3, le noter ci-dessous. b. En cellule A2, saisir
Recommencer afin d’afficher 50 nombres. =ALEA.ENTRE.BORNES(1;10)
d. Calculer la fréquence des multiples de 3 pour afficher un nombre entier de 1 à 10.
pour les 50 nombres obtenus.
c. Recopier cette formule dans la cellule B2.

Exemple d. En cellule C2, saisir

c. 48 ; 3 ; 57 ; 81 ; 66 ; 24 ; 96 ; 36 ; 21 ; 87 ; =MAX(A2;B2)-MIN(A2;B2)
72 ; 42 ; 66. pour calculer la différence des points.
d. Il y a 13 multiples de 3 parmi les 50 nombres.
13 e. En cellule D2, saisir = SI(C2>4;1;0) qui
= 0,26 donc la fréquence est 0,26.
50 renvoie 1 si le contenu de C2 est strictement
supérieur à 4 et 0 sinon.

2. a. Quel est le nombre de multiples de 3 parmi f. Sélectionner la plage A2 : D2 puis la recopier


les nombres entiers de 1 à 100 ? vers le bas jusqu’à la ligne 1 001 pour simuler
1 000 fois l’expérience.
b. Quelle est alors la probabilité de
l’événement E ? g. En cellule F2, saisir =SOMME(D2:D1001)/1000 .

c. Comparer cette probabilité avec la fréquence Que signifie la valeur affichée pour la situation ?
obtenue à la question 1. d. Expliquer. 2. a. Taper sur CTRL, MAJ et F9 pour actualiser
la feuille et observer la fréquence affichée.
a. Il y a 33 multiples de 3 entre 1 et 100.
b. Réactualiser plusieurs fois la page.
33 En déduire une estimation de la probabilité
b. P(E) = = 0,33
100 de l’événement D.
c. 0,26 ≠ 0,33
La fréquence d’une issue varie d’une série
de tirages à une autre. Il faudrait réaliser 1. g. Ce résultat correspond à la fréquence
un très grand nombre de tirages pour que cette de l’événement D pour les 1 000 simulations.
fréquence se rapproche de plus en plus 2. b. La probabilité de l’événement D semble
de la probabilité « théorique ». proche de 0,3.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 5 ● Calculer des probabilités 37


29 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan ..... / 5

Dans une urne, se trouvent


10 fanions indiscernables au
3
A toucher : 6 rouges et 4 jaunes. 6 0,6
La probabilité de sortir un fanion 5
rouge est…

Pour cet arbre, 1


la probabilité 9 7 5 5
B manquante 9 12
sous la 1 9
tache est… 3

On fait tourner cette roue.


Les événements 2 1
4
C N : « Obtenir 9 » 6 9 incompatibles contraires certains
et R : « Obtenir une 1 12
4
case rouge » sont…

un nombre pair un nombre pair un multiple de 3


Pour la roue de la question C, 5 3
D est situé sur une case est
la probabilité d’obtenir…
8 verte est 0,25 8

deux fois deux fois au moins une fois


On fait tourner la roue de la un nombre pair un nombre pair est
une
E question C deux fois de suite. 10 55
est case verte
La probabilité d’obtenir… 8 est 0,25 64

1 Comprendre une situation


Aïssia souhaite 1. On peut construire un tableau pour visualiser
s’équiper pour faire les 6 prix possibles de son équipement.
du roller. Casque (en €) 45 22 29
Elle a le choix entre
une paire de rollers gris Rollers gris (87 €) 132 109 116
à 87 € et une paire Rollers noirs (99 €) 144 121 128
de rollers noirs à 99 €.
Pour le casque elle hésite entre trois modèles 4 ensembles sur 6 coûtent moins de 130 €
qui coûtent respectivement 45 €, 22 € et 29 €. (109 € ; 116 € ; 121 € ; 128 €)
4 2
donc la probabilité cherchée est ou .
1. Si elle choisit son équipement (casque 6 3
et paire de rollers) au hasard, quelle est 20
2. a. • × 144 € = 28,80 €
la probabilité pour que l’ensemble lui coûte 100
moins de 130 € ? • 144 € – 28,80 € = 115,20 €
Le prix de cet ensemble après réduction
2. Elle s’aperçoit qu’en achetant la paire de est 115,20 €.
rollers noirs et le casque à 45 €, elle bénéficie
b. À présent, 5 ensembles coûtent moins
d’une réduction de 20 % sur l’ensemble.
de 130 € ; la probabilité est donc modifiée.
a. Calculer le prix, en euros, de cet ensemble 5
Elle est à présent .
après réduction. 6

b. Cela modifie-t-il la probabilité obtenue


à la question 1. ? Justifier la réponse.
D’après DNB

38 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


Objectif brevet

2 Calculer des probabilités 4 Étudier une expérience


Un restaurant propose cinq variétés de pizzas. Les faces de deux dés tétraédriques, un jaune et
Voici la carte : un vert, sont numérotées de 1 à 4.
On les lance et on calcule la somme des deux
nombres qui figurent sur les faces cachées.
1 000 lancers sont simulés avec le tableur.
CLASSIQUE : tomate, jambon, œuf, champignons
Le diagramme ci-dessous représente la
MONTAGNARDE : crème, jambon, pomme de terre,
champignons fréquence d’apparition de chaque somme
LAGON : crème, crevettes, fromage obtenue.
BROUSSARDE : crème, chorizo, champignons Fréquence en %
PLAGE : tomate, poivrons, chorizo 25

20
a. Je commande une pizza au hasard. Quelle est
15
la probabilité qu’il y ait des champignons ?
10
b. J’ai commandé une pizza à la crème.
Quelle est la probabilité d’avoir du jambon ? 5

c. Il est possible de commander une pizza 0


1 2 3 4 5 6 7 8
composée à moitié d’une variété et à moitié Somme des nombres inscrits sur les deux dés
d’une autre. Quelle est la probabilité d’avoir
des champignons sur toute la pizza ? 1. Par lecture graphique, donner la fréquence
D’après DNB d’apparition de la somme 3.

2. Lire la fréquence d’apparition de la somme 1.


a. 3 pizzas sur 5 ont des champignons. Justifier cette fréquence.
Donc la probabilité qu’il y ait des champignons est
3 3. a. Décrire les lancers de dés qui permettent
ou 0,6. d’obtenir une somme égale à 3.
5
b. Sur les 3 pizzas à la crème, une seule a du b. En déduire la probabilité d’obtenir la
1
jambon, donc la probabilité d’avoir du jambon est . somme 3 en lançant les dés. On exprimera cette
3
probabilité en pourcentage.
c. On note C pour Classique, M pour Montagnarde, Expliquer pourquoi ce résultat est différent de
L pour Lagon, B pour Broussarde, P pour Plage. celui obtenu à la question 1.
Il y a 10 pizzas possibles :
MC – LC – LM – BC – BM – BL – PC – PM – PL – PB
Parmi celles-ci, 3 ont des champignons sur toute 1. On lit sur le diagramme que la fréquence
la pizza : MC – BC – BM. d’apparition de la somme 3 est 15 %.
La probabilité d’avoir des champignons sur toute 2. On lit que la fréquence d’apparition de la somme
3 1 est 0 %.
la pizza est donc ou 0,3.
10 En effet, il est impossible d’obtenir cette somme.
La plus petite somme que l’on peut obtenir est 2
(1 pour chaque dé).
3 Utiliser des informations 3. a. On peut obtenir la somme 3 si l’on obtient :
• 1 avec le dé jaune et 2 avec le dé vert ;
Un DJ possède 96 titres de musique rap et
104 titres de musique électro. Lors de ses • 2 avec le dé jaune et 1 avec le dé vert.
concerts, il choisit les titres qu’il mixe au hasard. b. 4 × 4 = 16 donc il y a 16 issues possibles.
Calculer la probabilité que le premier titre soit un La probabilité d’obtenir la somme 3 est donc
titre de rap. 2
D’après DNB P= = 0,125 soit P = 12,5 %.
16
12,5 % ≠ 15 %. Les résultats sont assez proches
96 + 104 = 200 mais différents, car on a simulé seulement
Le DJ a 200 titres en tout. 1 000 lancers ; il faudrait en simuler davantage
La probabilité de mettre en premier un titre de rap pour obtenir une fréquence proche de 12,5 %.
96 48
est donc P = = soit P = 48 %.
200 100

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 5 ● Calculer des probabilités 39


CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

30 Perfectionnement
FICHE

1 Trois usines A, B et C produisent des pièces 3 1. On fait tourner ces deux roues et on
d’ordinateurs. s’intéresse à la somme des nombres obtenus.
La probabilité qu’une pièce provienne de On gagne un prix si cette somme est un nombre
pair.
l’usine A est 4 et la probabilité qu’elle
15 Roue A Roue B
provienne de l’usine B est 5 .
12
8 4 7 9
Louise a commandé une de ces pièces.

a. Quelle est la probabilité que la pièce 2 1 5 3


provienne soit de l’usine A soit de l’usine B ?
a. Compléter ce tableau afin d’obtenir toutes
b. Quelle est la probabilité que la pièce
les sommes possibles.
provienne de l’usine C ?
Roue A

4 5 16 25 41 + 1 2 4 8
a. P(A) + P(B) = + = + = .
15 12 60 60 60 3 4 5 7 11
La probabilité que la pièce provienne soit de
6 7 9 13
Roue B
41 5
l’usine A soit de l’usine B est .
60 7 8 9 11 15
41 60 41 19
b. P(C) = 1 – = – = . 9 10 11 13 17
60 60 60 60
La probabilité que la pièce provienne de l’usine C
19 b. Quelle est la probabilité P de gagner un prix ?
est .
60
4 1
il y a 4 résultats pairs sur les 16 donc P = = .
16 4
2. a. À l’intérieur des deux roues ci-dessous,
placer les huit mêmes nombres (1 ; 2 ; 3 ; 4 ; 5 ;
7 ; 8 ; 9) de façon à augmenter la probabilité de
2 Lors d’un voyage scolaire en Italie, un bus gagner un prix.
transporte des élèves de trois collèges : 17 élèves
du collège V. Hugo, 19 élèves du collège J. Verne 1 4 8 5
et des élèves du collège A. Camus.
Lors d’un arrêt, ils sortent du bus en désordre. 2 3 7 9
Si la probabilité qu’un élève du collège A. Camus
sorte du bus en premier est 1 , déterminer le b. Quelle est, avec ces deux nouvelles roues,
4
8 1
nombre d’élèves de ce collège présents dans le bus. la probabilité de gagner un prix ? ou
16 2

On note n le nombre d’élèves du collège A. Camus


4 Une urne contient 12 boules blanches
présents dans le bus. et 6 boules vertes.
17 + 19 + n = 36 + n On ajoute des boules rouges et la probabilité
de tirer une boule blanche devient alors 0,3.
La proportion des élèves du collège A. Camus est
Combien de boules rouges a-t-on ajoutées ?
n 1
. Elle est aussi de .
36 + n 4
n 1 On note x le nombre total de boules.
= d’où 4 × n = 1 × (36 + n)
36 + n 4 • La probabilité de tirer une boule blanche
4n = 36 + n soit 3n = 36 et n = 12 12 12
Il y a 12 élèves du collège A. Camus dans le bus. est x = 0,3. D’où : 0,3x = 12 et x = = 40.
0,3
• 40 – (12 + 6) = 22.
Donc on a ajouté 22 boules rouges.

40 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CHAPITRE
Comprendre et utiliser
6 CALCUL
la notion de fonction
BILAN ..... / .....
● ....... . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● ..............
MENTAL
FICHE

31 Vocabulaire des fonctions et notations


À un nombre x, une fonction f associe un nombre et un seul, que l’on note f (x) (lire « f de x »).
On dit que f (x) est l’image de x par la fonction f.
fonction f f (a) = b
x f (x) a est un antécédent de b b est l’image de a
Image de x par f

1 On assimile cette machine à une fonction f. 3 h désigne une fonction. Compléter ce tableau.
Machine En langage
En français
Entrer Nombre mathématique
Multiplier Ajouter 3
un obtenu
nombre
par 2 h (8) = 6 L’image de 8 est 6 .
h (5) = 9 Un antécédent de 9 est 5 .
a. Quel nombre obtient-on si on entre le nombre 5 ? h( 2 ) = 3 3 est l’image de 2.
5 × 2 = 10 et 10 + 3 = 13 donc on obtient 13. h ( 7 ) = 10 10 a pour antécédent 7.

b. Compléter.
● f (5) = 13 . 4 Voici un tableau de valeurs d’une fonction f
● L’image de 5 par la fonction f est 13 . réalisé avec le tableur.

● L’antécédent de 13 par la fonction f est 5 .

c. Le nombre entré dans la machine étant x,


exprimer le nombre obtenu f (x) en fonction de x.
a. Compléter avec les mots antécédents
f (x) = 2x + 3 ou images.
● Sur la ligne 1, on peut lire les antécédents .
2 On assimile cette machine à une fonction g. ● Sur la ligne 2, on peut lire les images .

Machine
b. Compléter.
Entrer ● L’image de 2 est – 2 . ● f (– 4) = 10 .
un Soustraire Multiplier Nombre
nombre 5 par 4 obtenu
● Un antécédent de 4 est – 1   . ● f (4) = – 6 .

a. Quel nombre obtient-on si on entre le nombre 7 ?


5 Vitesse (en km/h) 30 50 83 110
7 – 5 = 2 et 2 × 4 = 8 donc on obtient 8. Distance d’arrêt (en m) 15 30 70 109
b. Compléter. Ce tableau définit une fonction d qui, à la vitesse
(en km/h) d’un véhicule, associe la distance
● L’antécédent de 8 par la fonction g est 7 .
d’arrêt (en m).
● L’image de 7 par la fonction g est 8 . ● Que signifie d (110) = 109 pour cette situation ?
● g( 7 ) = 8 .
Si le véhicule roule à 110 km/h, la distance d’arrêt
c. Le nombre entré dans la machine étant x, est 109 m.
exprimer le nombre g(x) en fonction de x.
●Compléter la dernière colonne du tableau à l’aide
g(x) = (x – 5) × 4 ou g(x) = 4 (x – 5) de cette information.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 6 ● Comprendre et utiliser la notion de fonction 41
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

32 Définir une fonction avec un graphique


FICHE

f est la fonction définie par le graphique ci-dessous.


Images
f (x) f(x) f(x)
5 5 5

3 3

1 x 1 x 1 x
O 1 5 10 O 1 2 5 10 O 1 2 5 8 10
Antécédents L’image de 2 est 3. Les antécédents de 3 sont 2 et 8.

1 On a représenté 3 3
On a représenté 3
une fonction f. 2 une fonction f. 2
1 1
a. Compléter à l’aide
O 1 2 3 4 5 O 1 2 3 4 5 6 7 8
du tracé en rouge : Lire sur le graphique :
● l’ image de 2 est 1 ; ● l’image de 3 : 2 ;
● 2 est un antécédent de 1 ; ● le (les) antécédent(s) de 3 : 1 ;
● f( 2 ) = 1 . ● f (0) = 2 ;

b. Compléter à l’aide du tracé en vert : ● le nombre qui a pour image 0 : 6 ;

● l’antécédent de 2   est 4 ; ● le (les) antécédent(s) de 1 : 5 et 8 .

● f( 4 )= 2 ;
● l’image de 4 est 2 .
4
Ce graphique indique des températures
c. Citer un nombre qui n’a pas d’antécédent.
moyennes, en °C, relevées dans une ville,
3 n’a pas d’antécédent. selon le numéro du mois de l’année.
Température moyenne (en °C)

15
2 Ce graphique 12
donne l’évolution 10
8
du poids, en kg,
d’un jeune enfant 4 5
en fonction de O 3 6 9 12 15
son âge, en mois.
On note P la fonction qui, au mois, associe 0
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12
le poids. Numéro du mois de l’année
1. a. Quelle est pour la fonction P :
a. Compléter les légendes sur les axes.
● la variable ? L’âge.
b. Lire sur le graphique :
● la grandeur mesurée ? Le poids.
● l’image de 7 : 16 ;
b. Sur quel axe lit-on la variable ?
● le (les) antécédent(s) de 14 : 6 et 9 .
Sur l’axe des abscisses.
c. On note T la fonction qui au numéro du mois
2. Compléter : associe sa température. Que signifie T(2) = 3 ?

a. ● P (3) = 6  ● P (6) = 8  ● P (1) = 4 Durant le deuxième mois de l’année, c’est-à-dire en février,

b. L’antécédent de 12 est 15   . la température moyenne est de 3 °C.


42 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

33 Définir une fonction avec une formule


FICHE

h est la fonction telle que h(x) = (x + 1)2.


● Choisir un nombre.
Pour calculer l’image d’un nombre , on effectue le calcul ( + 1)2. ● Ajouter 1.
Cette fonction correspond au programme de calcul ci-contre. ● Élever au carré.

1 f est la fonction définie par f (x) = x2 + 7. 4 Voici un programme de calcul.

a. Compléter : « Pour calculer l’image de 5 par f, 1. Quel nombre ● Choisir un nombre.


obtient-on si l’on choisit ● Soustraire 5.
on remplace x par 5 dans l’expression x2 + 7   . » ● Multiplier par 4.
7 comme nombre de
Donc f (5) = 52 + 7 = 25 + 7 = 32 départ ? ● Soustraire le triple

du nombre de départ.
b. Calculer l’image de 8 par f. 2. On note h la fonction
qui, au nombre x choisi, associe le résultat
f (8) = 82 + 7 = 64 + 7 = 71 obtenu avec ce programme de calcul.
donc l’image de 8 est 71. a. Le nombre de départ étant x, donner
l’expression réduite de h(x).
2 g est la fonction qui, à un nombre x, associe
b. Calculer l’image de –11 par h.
la somme de ce nombre et de 8.
c. Déterminer l’antécédent de 4 par h.
a. Donner l’expression de g(x) : g(x) = x + 8

b. Calculer : ● l’image de 5 ; ● g(– 6). 1. • 7 – 5 = 2 • 2 × 4 = 8 • 8 – 3 × 7 = –13.


g(5) = 5 + 8 = 13 donc l’image de 5 est 13. Si on choisit 7, on obtient – 13.
2. a. • x •x–5 • (x – 5) × 4
g(– 6) = – 6 + 8 = 2 • (x – 5) × 4 – 3x.
c. Louise a écrit : g (x) = 15 donc x + 8 = 15 donc h(x) = (x – 5) × 4 – 3x = 4x – 20 – 3x
h(x) = x – 20.
● Que veut-elle déterminer ?
b. h(–11) = –11 – 20 = –31.
● Terminer le travail de Louise puis conclure.
Donc l’image de –11 est –31.
c. On cherche à déterminer le nombre x
Louise veut déterminer l’antécédent de 15 par g. tel que h(x) = 4, c’est-à-dire tel que :
x + 8 = 15 donc x = 15 – 8 soit x = 7 x – 20 = 4 d’où x = 4 + 20 soit x = 24.
L’antécédent de 15 est 7. L’antécédent de 4 par h est 24.

3 x désigne un nombre positif.


A(x) désigne l’aire de ce rectangle.
5 Voici deux fonctions :
●x  10 – x ● x  x2 + 1
a. Donner l’expression de A(x). On donne l’information : f (–2) = 5.
Parmi les deux fonctions, quelle est la fonction f ?
b. Alexis affirme : « 0,5 est un antécédent de 0,75
Expliquer.
par la fonction A. » A-t-il raison ?

a. A(x) = x(x + 1) On calcule l’image de – 2 par chaque fonction.


• 10 – (– 2) = 12
b. A(0,5) = 0,5 × (0,5 + 1) = 0,5 × 1,5 = 0,75.
• (– 2)2 + 1 = 4 + 1 = 5
Donc Alexis a raison.
donc f (x) = x2 + 1.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 6 ● Comprendre et utiliser la notion de fonction 43
34 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan ..... / 5
f est une fonction telle que l’image de 8 l’image de 6 un antécédent
A
f (8) = 6. Alors… est 6 est 8 de 6 est 8

Voici un tableau de valeurs d’une


fonction g. un antécédent
x 2 3 4 5 7 9 l’image de 7 un antécédent
B de 2 est aussi
est 4 de 4 est 2
g(x) 4 7 3 2 4 5 l’image de 9
On y lit que…
Ce graphique
définit une 3
fonction h. 2 l’image de 3 par h l’antécédent
C 1 h(0) = h(2)
On y lit que… est 1 de 0 est – 1
–1 O 1 2 3

m est la fonction définie


un antécédent l’image de – 6
D par m(x) = x2 – 2x + 15. m(10) = 95
de 3 est 18 est – 9
On peut affirmer que…

n est la fonction qui, à un nombre x,


l’image de 7 l’antécédent
E associe la somme de 3 et du double n(x) = 2x + 3
est 17 de 25 est 11
de ce nombre. Alors...

1 Utiliser un programme de calcul 2 Relier tableur et fonctions


On considère le programme de calcul suivant : La copie d’écran ci-dessous montre le travail
qu’a effectué Lilou à l’aide du tableur à propos
● Choisir un nombre. des fonctions g et f définies par :
● Ajouter 5. g (x) = 5x2 + x − 7 et f (x) = 2x − 7.
● Prendre le carré Elle a recopié vers la droite les formules qu’elle
de cette somme. avait saisies dans les cellules B2 et B3.

On appelle f la fonction qui, au nombre choisi,


associe le résultat du programme de calcul.

a. Parmi ces fonctions, quelle est la fonction f ?


● x  x2 + 25 ● x  (x + 5)2

● x  x + 5
2 ● x  2(x + 5)
a. Donner un nombre qui a pour image –1 par g.
b. Calculer l’image de 2 par la fonction f. b. Écrire les calculs montrant que g (–2) = 11.
c. Est-il vrai que –3 est un antécédent de 4 ? c. Quelle formule Lilou a-t-elle saisie en B3 ?
D’après DNB
d. Citer une valeur de x pour laquelle g (x) = f (x).
D’après DNB
a. f (x) = (x + 5)2.
b. f (2) = (2 + 5)2 donc f (2) = 72 = 49.
L’image de 2 est 49. a. 1 a pour image –1 par la fonction g.
c. On calcule l’image de –3. b. g( –2) = 5 × (–2)2 + (–2) – 7
f (–3) = (–3 + 5)2 donc f (–3) = 22 = 4 g(–2) = 5 × 4 – 2 – 7
L’image de –3 est 4 g(–2) = 20 – 9 d’où g(–2) = 11
donc –3 est bien un antécédent de 4. c. Lilou a saisi la formule =2*B1 – 7 .
d. g(x) = f (x) pour x = 0.

44 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


Objectif brevet

3 Lire une représentation graphique 5 Résoudre les problèmes


On utilise la courbe donnée ci-dessous qui On considère ce rectangle A B
représente une fonction f. ABCD dont le périmètre
est égal à 31 cm.
D C
9
1. a. Si un tel rectangle a pour longueur 10 cm,
8 quelle est sa largeur ?
7
b. On appelle x la longueur AB, en cm.
6
S Exprimer la largeur BC en fonction de x.
5 En déduire l’aire du rectangle ABCD en fonction de x.
4
2. Sur le graphique ci-dessous, on a représenté
3 l’aire du rectangle ABCD en fonction de la valeur
2 de x.
1 Aire de ABCD (en cm2)

60
O 1 2 3 4 5 6 7 8 9
En réalisant les tracés utiles sur le graphique : 40

a. Donner une valeur approchée de f (2). 20


b. Donner l’(ou les) antécédent(s) de 4 par
la fonction f. O 2 3 4 6 8 10 12 14
Valeur de x (en cm)
c. Placer, sur la courbe de la fonction f, un point S
À l’aide de ce graphique, répondre aux questions
qui semble avoir la plus petite ordonnée.
suivantes en donnant des valeurs approchées.
d. Par lecture graphique, donner des valeurs
a. Quelle est l’aire du rectangle ABCD lorsque x
approchées des coordonnées du point S.
vaut 3 ?
D’après DNB
b. Pour quelles valeurs de x obtient-on une aire
a. f (2) ≈ 6,5 égale à 40 cm2 ?
b. 4 n’a pas d’antécédent par la fonction f. c. Quelle est l’aire maximale de ce rectangle ?
d. S(6,5 ; 5,25). Pour quelle valeur de x est-elle obtenue ?

3. Que peut-on dire du rectangle ABCD lorsque


AB vaut 7,75 ?
4 Justifier des affirmations D’après DNB
f est la fonction définie par f (x) = – x. x2
Dans chaque cas, dire si l’affirmation est vraie ou 1. a. 31 cm : 2 = 15,5 cm
fausse en justifiant la réponse.
donc AB + BC = 15,5 cm.
a. f est la fonction qui, au ● Choisir un nombre. D’où 10 + BC = 15,5 et BC = 15,5 – 10 = 5,5.
nombre x choisi, associe ● Soustraire 1. La largeur du rectangle est 5,5 cm.
le résultat obtenu avec ce ● Multiplier par le b. AB + BC = 15,5 d’où x + BC = 15,5.
programme de calcul. nombre de départ. Alors BC = 15,5 – x.
b. A (– 6 ; 42) est un point de la courbe (C) qui L’aire du rectangle ABCD est x(15,5 – x).
représente la fonction f. 2. a. Lorsque x vaut 3, l’aire du rectangle
D’après DNB ABCD est environ 38 cm2.
b. On obtient une aire égale à 40 cm2 pour
a. • x •x–1 • (x – 1) × x x ≈ 3,3 et pour x ≈ 12,2.
On obtient le nombre x(x – 1) c’est-à-dire aussi c. L’aire maximale de ce rectangle est environ 60 cm2.
x2 –x. Donc l’affirmation est vraie. Elle est obtenue pour x ≈ 7,7.
b. f (– 6) = (– 6)2 – (– 6) = 36 + 6 = 42. 3. AB = 7, 75 d’où BC = 15,5 – 7,75 = 7,75.
donc A (– 6 ; 42) est un point de (C). Donc AB = BC. ABCD est un rectangle qui a
Donc l’affirmation est vraie. deux côtés consécutifs de même longueur.
ABCD est donc un carré.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 6 ● Comprendre et utiliser la notion de fonction 45
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

35 Perfectionnement
FICHE

1 Après avoir franchi une rampe, 2 La promenade d’un cycliste était constituée
Mattéo a effectué un saut record d’une montée suivie d’une descente.
en moto. Lequel de ces graphiques peut rendre compte
Lors de ce saut : de cette promenade ? Expliquer.
● la distance d, en m, Graphique 1 Graphique 2 Graphique 3
parcourue horizontalement Distance Distance Distance
en fonction de la durée t, en s,
du saut est telle que d (t) = 15,4t.
● la hauteur h, en m, à laquelle Mattéo se trouve

est alors telle que h (t) = 4,2 + 15,4t – 4,9t 2.


Durée Durée Durée
Mattéo

rampe Il s’agit du graphique 2. En effet : la distance


h
parcourue augmente lentement sur la 1re
partie du parcours (montée) puis elle augmente
rapidement sur la 2e partie (descente).
d sol

1. a. Calculer h(0) puis interpréter ce résultat.

b. Calculer l’image de 3 par d puis par h. 3 a. Avec GeoGebra, représenter les fonctions
Interpréter ces résultats pour le saut. f et g définies par f (x) = 0,5x + 2 et g (x) = 0,5x2 + 1.
Pour cela, taper dans la zone de saisie :
2. Mattéo était au sommet de sa trajectoire
0.5*x+2 puis Entrée pour f,
quand il avait parcouru environ 26,95 m
horizontalement. 0.5*x*x+1 puis Entrée pour g.
Traduire cette information pour la fonction d
puis déterminer la hauteur maximale atteinte
par Mattéo.
B
+
1. a. h (0) = 4,2 + 15,4 × 0 – 4,9 × 02 = 4,2 A+
Lorsqu’il a quitté la rampe, Mattéo était à 4,2 m
de hauteur.
b. d (3) = 15,4 × 3 = 46,2
h (3) = 4,2 + 15,4 × 3 – 4,9 × 32 = 6,3
b. Lire les coordonnées des points d’intersection
Au bout de 3 secondes, Mattéo avait parcouru
A et B des deux représentations graphiques.
horizontalement 46,2 m.
Vérifier par le calcul que les points A et B
Il se trouvait à 6,3 m de hauteur.
appartiennent à ces deux représentations.
2. Cette information se traduit par d (t) = 26,95.
Soit 15,4t = 26,95
b. On lit A(–1 ; 1,5) et B(2 ; 3).
26,95
t= = 1,75. • f (–1) = 0,5 × (–1) + 2 = –0,5 + 2 = 1,5
15,4
f (2) = 0,5 × 2 + 2 = 1 + 2 = 3
Mattéo a atteint la hauteur maximale au bout
de 1,75 s. Donc A(–1 ; 1,5) et B(2 ; 3) sont deux
h (1,75) = 4,2 + 15,4 × 1,75 – 4,9 × 1,752 points de la représentation graphique de f.
d’où h (1,75) ≈ 16,14. • g(–1) = 0,5 × (–1)2 + 1 = 0,5 × 1 + 1 = 1,5
La hauteur maximale atteinte par Mattéo est g(2) = 0,5 × 22 + 1 = 0,5 × 4 + 1 = 3
environ 16,14 m. Donc A(–1 ; 1,5) et B(2 ; 3) appartiennent
aussi à la représentation graphique de g.

46 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CHAPITRE
Relier proportionnalité
7 et fonction linéaire
CALCUL BILAN ..... / .....
● ....... . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● ..............
MENTAL
FICHE

36 Reconnaître une fonction linéaire


a désigne un nombre.
fonction f
La fonction linéaire de coefficient a est la fonction qui, x ax
à un nombre x, associe le nombre a x.
On la note f : x  ax. On multiplie par a

1 Chez un boucher, 1 kg de jambon coûte 17 €. 3 Dire si la fonction f peut être linéaire ou non.

a. Compléter ce tableau. a. b.
x 2 4 10 x 0 3 5
Masse (en kg) 1 0,4 1,4 0,5
f (x) 3,5 7 17,5 f (x) 4 7,2 12
Prix (en €) 17 6,80 23,80 8,50

b. On note p la fonction qui, à x (en kg), associe


3,5 7 17,5
le prix à payer (en €). a. = = =1,75 donc f peut être
2 4 10
Donner l’expression de p (x). la fonction linéaire de coefficient 1,75.
p(x) = 17x. b. L’image de 0 n’est pas 0 donc f ne peut pas
être une fonction linéaire.
c. La fonction p est-elle linéaire ? Expliquer.

4 Voici un
● Choisir un nombre.
Pour calculer l’image d’un nombre, on multiplie ● Multiplier par 0,2.
ce nombre par 17 donc p est la fonction linéaire de programme de
● Ajouter le nombre choisi.
coefficient 17. calcul.
On note x le nombre choisi et f (x) le nombre
obtenu. La fonction f est-elle linéaire ? Justifier.
2 Un avion se déplace à la
vitesse constante de 180 m/s. •x • 0,2x • 0,2x + x = 1,2x
f (x) = 1,2x donc f est la fonction linéaire
1. Compléter ce tableau. de coefficient 1,2.
Durée (en s) 0 3 25
Distance (en m) 0 540 4 500
5 P(x) désigne le périmètre,
2. a. On note d (t) la distance, en m, parcourue
en cm, et A(x) l’aire, en cm2, 5 cm
pendant une durée t, en s.
Exprimer d (t) en fonction de t. de ce rectangle (x  0).

b. d est-elle une fonction linéaire ? Expliquer. a. Compléter ce tableau.


x 7 13 20 9
c. Calculer d (45). Interpréter le résultat.
P(x) 24 36 50 28
A(x) 35 65 100 45
2. a. d (t) = 180t
b. Pour calculer l’image d’un nombre, on multiplie ce b. Donner les expressions de P(x) et A(x).
nombre par 180 donc d est la fonction linéaire de Les fonctions P et A sont-elles linéaires ?
coefficient 180.
c. d (45) = 180 × 45 = 8 100. P(x) = 2(x + 5) = 2x + 10 et A(x) = 5x.
L’avion parcourt 8 100 m en 45 s. Seule la fonction A est linéaire.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 7 ● Relier proportionnalité et fonction linéaire 47
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

37 Calculer une image ou un antécédent


FICHE

1 f est la fonction linéaire telle que f (x) = 5x. 4 Louise a répondu à des questions concernant
la fonction linéaire f telle que f (x) = 3,2x.
a. On se propose de calculer l’image de 7 par f. Retrouver les questions posées à Louise.
Compléter.
a. 3,2 × 6=19,2 b. 28 =8,75
On remplace x par 7 dans l’égalité f (x) = 5x. 3,2
f ( 7 ) = 5 × 7 = 35 donc l’image de 7 est 35 .
a. Calculer l’image de 6 par f.
b. Calculer l’image de – 3 par f. b. Déterminer l’antécédent de 28 par f.

f (–3) = 5 × (–3) = –15

donc l’image de –3 est –15. 5 Compléter ce tableau sachant que f


est la fonction linéaire telle que f (x) = 1,6x.
2 g est la fonction linéaire telle que g (x) = – 0,4x. Antécédent 5 12,5 3,5 – 0,25 × 1,6
Calculer : a. l’image de 9 ; b. g (– 0,6). Image 8 20 5,6 – 0,4

a. g (9) = –0,4 × 9 = –3,6 donc l’image de 9 est –3,6.


6 7
g est la fonction linéaire telle que g (x) = x.
b. g (–0,6) = –0,4 × (–0,6) = 0,24. 3
Déterminer :

3 f est la fonction linéaire telle que f (x) = 8x. a. l’image de 12 ; b. l’antécédent de 63.

a. Compléter : « Déterminer l’antécédent de 20


7 7 4 3
par f revient à chercher un nombre x tel que : a. g (12) = 12= = 7 4 = 28.
3 3
f (x) = 20 c’est-à-dire un nombre dont le produit
Donc l’image de 12 par g est 28.
par 8 est égal à 20 . » 7
b. On cherche le nombre x tel que x = 63.
3
b. Voici deux méthodes pour déterminer 3 7 3
l’antécédent de 20. Compléter puis conclure. D’où x= 63 ainsi x = 27.
7 3 7
Donc l’antécédent de 63 par g est 27.
×8
8x = 20
8x 20
2,5 20 =
8 8 7 f est la fonction linéaire telle que f (x) = 0,2x.
x = 2,5
8 Diego affirme : « L’image de 40 par f est aussi
l’antécédent de 1,6 par f. » A-t-il raison ?
L’antécédent de 20 est 2,5 .

c. Déterminer de même l’antécédent de – 6 par f. • f (40) = 0,2 × 40 = 8. L’image de 40 est 8.


• f (8) = 0,2 × 8 = 1,6 donc 8 est l’antécédent
×8 de 1,6. Diego a raison.
8x = – 6

– 0,75 –6 8x –6
=
8 8 8 Compléter ce circuit de nombres
8 x = – 0,75 sachant que :
● f est la fonction f f
6 15 37,5
L’antécédent de – 6 est – 0,75. linéaire de
coefficient 2,5 ; g
f g
● g est la fonction –7,5 –3 3,75
linéaire telle que
g(x) = – 0,8x.

48 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

38 Représenter graphiquement une fonction linéaire


FICHE

Dans un repère, la représentation graphique de la fonction linéaire x  ax


est la droite constituée de tous les points de coordonnées (x ; ax). (d)
a A
● Cette droite passe par l’origine O du repère et par le point A 1
de coordonnées (1 ; a).
O 1
● Le nombre a est le coefficient directeur de la droite (OA).

1 Dans ce repère, 4 Tracer les représentations graphiques (d )


la droite (d ) 3 (d) et (d’ ) des fonctions f et g telles que :
représente 2 f (x) = 0,5x et g (x) = –x.
une fonction f.
1
1. Pourquoi f
O 1 2 3 4 5 6 (d’ ) (d )
est-elle une 1
fonction linéaire ?
O 1 2
La représentation de f est une droite qui passe par –1

l’origine du repère donc f est une fonction linéaire.

2. Compléter.
a. L’image de 2 est 1 . b. L’antécédent de 3 est 6 .
5 (d1), (d2), (d4) (d2) (d3)
3
2 On souhaite tracer la droite (d ) qui représente
(d3) et (d4)
2
représentent
la fonction linéaire f définie par f (x) = 2x. 1
quatre fonctions O
a. Compléter : linéaires f, g, h et i.
–4 –3 –2 –1 1 2 3 4
Indiquer quelle –1
f (1) = 2 donc (d ) passe
droite représente (d1) –2
par le point A(1 ; 2 ). (d)
chaque fonction. –3
b. Placer le point A 2 A
● f (x) = 3x (d3) ● g (x) = –1,5x (d2)
puis tracer la droite (d ). 1
1 2
● h (x) = x (d1) ● i (x) = – x (d4)
O 1 3 3

6 Une droite (d ) représente la fonction


3 On souhaite tracer la droite (d ) qui représente linéaire f telle que f (x) = 6,4x.
la fonction linéaire g définie par g (x) = – 0,4x.
a. Les points M(5 ; 32) et N(7 ; 44,4)
a. Compléter : appartiennent-ils à la droite (d ) ? Justifier.
g (5) = –2 donc (d ) passe par le point A( 5 ; – 2 ).
b. Les points C(2,5 ; y) et D(x ; 22,4) sont deux
b. Placer le point A puis tracer la droite (d ). points de la droite (d ). Déterminer x et y.

a. • 6,4 × 5 = 32 donc M(5 ; 32) appartient à (d ).


(d) • 6,4 × 7 = 44,8 et 44,8 ≠ 44,4 donc N(7 ; 44,4)
1
1
n’appartient pas à (d ).
O 5 b. • y = 6,4 × 2,5 = 16
22,4
• 6,4 × x = 22,4 d’où x = = 3,5
6,4
–2
A

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 7 ● Relier proportionnalité et fonction linéaire 49
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

39 Déterminer une fonction linéaire


FICHE

Déterminer l’expression de f (x), c’est écrire f (x) sous la forme f (x) = ax.

1 On se propose de déterminer la fonction 5 L’antécédent de – 6 par une fonction linéaire f


linéaire f telle que f (6) = 27. est – 8. Calculer f (12).
Compléter.
f est une fonction linéaire donc f (x) = ax . f est une fonction linéaire donc f (x) = ax.
27 –6
f ( 6 ) = 27 donc a × 6 = 27 et a = = 4,5 . f (– 8) = – 6 donc a × (– 8) = – 6 et a = = 0,75.
6 –8
Donc f (x) = 0,75x.
Donc f (x) = 4,5x .
Alors f (12) = 0,75 × 12 = 9.
2 g et h sont deux fonctions linéaires telles que :
●g (5) = – 4 ; ● l’image de 7 par h est 12. 6 Les droites (d ) et (d’ ) représentent deux
Déterminer les expressions de g (x) et h (x).
fonctions linéaires, respectivement f et g.
Donner les expressions de f (x) et g (x).
• g est une fonction linéaire donc g (x) = ax.
–4
g (5) = – 4 donc a × 5 = – 4 et a = = – 0,8 2
5
Donc g (x) = – 0,8x. 1
O
• h est une fonction linéaire donc h (x) = ax.
–4 –3 –2 –1 1 2 3 4 5 6 7
12 –1
h (7) = 12 d’où a × 7 = 12 et a = .
7 (d’) –2
12
Donc h (x) = x. –3
7 (d)

3 Dans ce repère, (d)


3 • f (1) = – 3 donc f (x) = – 3x
la droite (d ) représente
2 • g est une fonction linéaire donc g(x) = ax.
une fonction linéaire f.
1 2
a. Compléter. g (5) = 2 donc a × 5 = 2 et a = = 0,4.
5
O 1 2 3 Donc g (x) = 0,4x.
L’image de 2 est 3 .

b. Déterminer la fonction linéaire f.


7 f est la fonction linéaire de coefficient 6.
f est une fonction linéaire donc f (x) = ax. g, h et i sont des fonctions linéaires.
f (2) = 3 donc a × 2 = 3 et a = 1,5.
a. Compléter ce circuit de nombres.
Donc f (x) = 1,5x.
g f
6 15 90

4 Dans un repère, la représentation (d ) de i h


la fonction linéaire g passe par le point A(6 ; 57).
f
Déterminer l’expression de g(x). 3 18

(d ) passe par A(6 ; 57) donc g (6) = 57. b. Donner les expressions de g (x), h (x) et i (x).
g est une fonction linéaire donc g (x) = ax.
57 g (6) = 15 donc g (x) = 2,5x.
g (6) = 57 donc a × 6 = 57 et a = = 9,5.
6 h (90) = 18 donc h (x) = 0,2x.
Donc g (x) = 9,5x.
i (3) = 6 donc i (x) = 2x.

50 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


40 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan ..... / 5
800 g de fromage coûtent 20 €.
la fonction p
A On note p(x) le prix, en €, à payer p(800) = 20 p(x) = 25x
est linéaire
pour x kg. Alors…

l’antécédent
f est la fonction linéaire telle que l’image de 6 l’antécédent
B de 48 est aussi
f (x) = 4x. Alors… est 24 de 20 est 5
l’image de 3

g est la fonction linéaire telle que


C g (x) = 0,8x g (x) = 1,25x g (6) = 4,8
g(10) = 8. Alors…

(d) est la
représentation 3 (d) le point
graphique 2 l’antécédent 2 M(36 ; 24)
D f (x) = x
d’une fonction 1 de 2 est 3 3 appartient
linéaire f. à la droite (d)
Alors… O 1 2 3

h est la fonction telle que h est une


E h(12) = 3 × h(4) h(3) + h(5) = h(8)
h(x) = – 0,6x. Alors… fonction linéaire

1 Lire un graphique 2 Reconnaître une fonction linéaire


La droite (d) représente une fonction f. Une fusée se déplace à la vitesse constante de
300 m/s.
180 (d) On note d(t) la distance, en m, qu’elle parcourt
pendant la durée t, en s.
120
90 a. Compléter ce tableau :
60 Durée t (en s) 1 0,5 1,5 6,5
Distance d(t) (en m) 300 150 450 1 950
O 100 120 200 240
b. Que signifie l’égalité d(5) = 1 500 ?
1. Pourquoi la fonction f est-elle linéaire ? c. Exprimer d(t) en fonction de t.
2. Lire sur le graphique : d. d est-elle une fonction linéaire ? Expliquer.
a. l’image de 120 ; b. l’antécédent de 180. e. Combien de temps la fusée met-elle pour
parcourir 750 km ?
3. Donner l’expression de f (x). Exprimer cette durée en minutes et secondes.
D’après DNB
D’après DNB

1. La droite (d ) passe par l’origine du repère b. d(5) = 1 500 signifie qu’en 5 s la fusée
donc f est une fonction linéaire. parcourt 1 500 m.
2. a. L’image de 120 est 90. c. d(t) = 300t
b. L’antécédent de 180 est 240. d. Pour obtenir l’image d’un nombre, on le multiplie
3. f est une fonction linéaire donc f (x) = ax. par 300 donc d est la fonction linéaire de
coeficient 300.
f (120) = 90 d’où a × 120 = 90 750 000
90 e. 750 km = 750 000 m et = 2 500.
a= = 0,75 donc f (x) = 0,75x. 300
120 La fusée met 2 500 s soit 41 min 40 s.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 7 ● Relier proportionnalité et fonction linéaire 51
Objectif brevet

3 Comprendre une situation 5 Utiliser différents supports


On a représenté le coût de l’électricité À l’aide du tableur, on a réalisé les tableaux de
(hors abonnement), en €, en fonction de la valeurs de deux fonctions dont les expressions
consommation en kWh (kilowattheure). sont f (x) = 1,5x et g (x) = x + 1,5.
Coût (en €)

20

12
10
a. Quelle est la fonction, f ou g, qui correspond à
la formule saisie en cellule B2 ? Justifier.
0 100 200 300 b. Quelle formule a été saisie en cellule B3 ?
Consommation (en kWh)
c. Laquelle des fonctions f ou g est représentée
a. Lire sur le graphique le coût d’une dans le repère ci-dessous ?
consommation de 100 kWh.
d. Tracer la représentation graphique de l’autre
b. On note p(x) le coût, en €, de x kWh. fonction dans ce même repère.
Donner l’expression de p(x). Justifier.
e. Donner par lecture graphique la solution de
c. Sur une facture, le coût de la consommation l’équation 1,5x = x + 1,5.
est 68,40 €. Quelle est cette consommation ?
D’après DNB

d. 5
a. On lit que le coût d’une consommation de
100 kWh est 12 €.
4
b. La fonction p est représentée par une droite qui
passe par l’origine donc p est une fonction linéaire.
3
Donc p(x) = ax.
p(100) = 12 d’où a × 100 = 12.
12 2
a= = 0,12 donc p(x) = 0,12x.
100
c. p(x) = 68,40 alors 0,12x = 68,40. 1
68,40
x= = 570. La consommation est 570 kWh.
0,12 O
–2 –1 1 2 3 4

4 Modéliser une situation


6€
Héloïse réalise des colliers avec des a. f (–2) = 1,5 × (–2) = –3
perles. Le prix d’un collier est g(–2) = –2 + 1,5 = –0,5.
proportionnel au nombre de perles. La valeur affichée en cellule B2 est –3 donc la
formule saisie dans cette cellule correspond à la
a. On note p(x) le prix, en €, d’un collier de x
fonction f.
perles. Donner l’expression de p(x).
b. On a saisi la formule =B1 + 1,5
b. Calculer l’image de 14 par p. c. f est une fonction linéaire donc sa représentation
Interpréter le résultat pour la situation. graphique est une droite qui passe par l’origine, ce qui
D’après DNB n’est pas le cas de la droite déjà tracée.
Donc la fonction représentée dans ce repère est la
a. 8 perles coûtent 6 €. fonction g.
6 € : 8 = 0,75 € donc une perle coûte 0,75 €. e. La solution de l’équation est l’abscisse du
Alors p(x) = 0,75x. point d’intersection des deux représentations
graphiques, c’est-à-dire 3.
b. p(14) = 0,75 × 14 = 10,5.
Un collier de 14 perles coûte 10,50 €.

52 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

41 Perfectionnement
FICHE

1 Dans un repère d’origine O, le point A a pour 3 x est un nombre positif. E 3 F


coordonnées (– 53,6 ; 281,4) et le point B a pour On note A(x) l’aire de ce
coordonnées (1 024 ; – 5 376). rectangle et P(x) son périmètre. H G
Peut-on savoir si les points O, A et B sont
alignés ? Si oui comment ? 1. a. Déterminer les expressions A(x) et P(x).

b. Les fonctions A et P sont-elles linéaires ?


Les points O, A et B sont alignés si le graphique Expliquer.
représente une situation de proportionnalité,
2. Quel est l’antécédant de 20 par P ?
c’est-à-dire si ce tableau est un tableau de
Interpréter ce résultat pour le rectangle.
proportionnalité.
x – 53,6 1 024
y 281,4 – 5 376 1. a. • A(x) = 3x × x donc A(x) = 3x2.
• P(x) = 2 × 3x + 2 × x = 6x + 2x
– 53,6 × (– 5 376) = 288 153,6
donc P(x) = 8x.
281,4 × 1 024 = 288 153,6
b. A n’est pas une fonction linéaire (on multiplie x2
Les produits en croix sont égaux donc ce tableau
et non x par 3).
est un tableau de proportionnalité
et les points O, A et B sont alignés. P est la fonction linéaire de coefficient 8.
2. P(x) = 20, c’est-à-dire 8x = 20.
20
Donc x = = 2,5.
8
2 f est la fonction telle que : L’antécédent de 20 par P est 2,5.
f (x) = x(x – 3) – x2. Interprétation : le périmètre du rectangle est
égal à 20 lorsque x = 2,5.
1. Camille affirme : « f est une fonction linéaire ».
Que peut-on en penser ? Justifier.

4 Le diamètre de la
f (x) = x2 – 3x – x2 grande roue « High Roller »
f (x) = – 3x située à Las Vegas est
Donc f est la fonction linéaire de coefficient – 3. 160 m. Cette roue, qui
Camille a raison. tourne à vitesse constante,
effectue un tour en 30 min.
2. a. Dans le repère ci-contre, tracer On note t la durée, en min,
la représentation graphique (d ) écoulée après le départ d’une nacelle et d(t)
de la fonction f. la distance, en m, parcourue par cette nacelle.
1
b. A est le point de (d ) a. Donner l’expression de d(t).
d’ordonnée 20. O 1 b. La fonction d est-elle linéaire ? Expliquer.
Quelle est son abscisse ?

c. B est le point de (d ) a. • En 30 min, la nacelle parcourt π × 160 m.


35 –3 π × 160
d’abscisse . • En 1 min, cette nacelle parcourt 30 m
3
π × 16
Quelle est son ordonnée ? (d) soit 3 m.
π × 16
• En t min, elle parcourt × t m.
3
b. On note x l’abscisse du point A. –3x = 20 π × 16
Donc d(t) = × t.
20
3 π × 16
20
donc x = – . L’abscisse de A est – . b. d est la fonction linéaire de coefficient .
3 3 3
c. On note y l’ordonnée du point B.
35
y = –3 × = –35. L’ordonnée de B est –35.
3

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 7 ● Relier proportionnalité et fonction linéaire 53
CHAPITRE Connaître
8 les fonctions affines
CALCUL BILAN ..... / .....
● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● ..............
MENTAL
FICHE

42 Reconnaître une fonction affine


Une fonction affine est une fonction qui, à un nombre x, associe le nombre a x + b
avec a et b nombres donnés. ×a +b
Pour calculer l’image du nombre x par la fonction affine x  a x + b,
on multiplie x par a, puis on ajoute b. x ax ax + b

1 f est la fonction définie par f (x) = 4x + 7. 4 Voici deux programmes de calcul.


×4 +7 P1 : Ajouter 7 puis multiplier par 3.
a. Compléter ce
programme de calcul. P2 : Soustraire 12 puis diviser par 2.
x 4x 4x + 7
Pour chacun de ces programmes :
b. Compléter : « Pour calculer l’image
a. déterminer l’expression de l’image g (x)
d’un nombre par la fonction f, on multiplie d’un nombre x choisi ;
ce nombre par 4 puis on ajoute 7. » b. dire si la fonction g est affine ou non.

c. La fonction f est-elle affine ? Oui


Si oui, préciser les valeurs de a et b. P1
a. • x •x+7 • 3(x + 7)
a = 4 et b = 7
3(x + 7) = 3x + 21 d’où g (x) = 3x + 21.
b. g est une fonction affine avec a = 3 et b = 21.
2 Les fonctions ci-dessous sont de la forme P2
x 12
x  ax + b. a. • x • x – 12 •
Dans chaque cas, donner les valeurs de a et b. 2
x 12 1 1
= (x – 12) = x – 6
2 2 2
a. f (x) = 3x + 4 a= 3 b= 4
Donc g (x) = 0,5x – 6.
b. g (x) = – 5 + x a= 1 b = –5
b. g est une fonction affine avec a = 0,5 et b = –6.
c. h (x) = 3 – 2x a = –2 b= 3

d. i (x) = 7x a= 7 b= 0

e. j (x) = 13 a= 0 b = 13 5 x est un nombre positif. E 6 F


EFGH est un rectangle.
x 1
f. k (x) = +8 a= b= 8 On note P(x) son périmètre
3 3
et A(x) son aire. H G
Les fonctions P et A sont-elles affines ? linéaires ?
3 g est la fonction définie par g (x) = 6x2 – 11.
Expliquer.

a. Compléter ce programme de calcul. • P(x) = 2(x + 6) d’où P(x) = 2x + 12.


×x ×6 – 11 P est une fonction affine avec a = 2 et b = 12.
P n’est pas une fonction linéaire (b ≠ 0).
x x2 6x2 6 x 2 – 11 • A(x) = 6x
A est une fonction affine avec a = 6 et b = 0.
b. La fonction g est-elle affine ? Non
Donc A est aussi une fonction linéaire.
Justifier.

C’est x2 et non pas x qui est multiplié par 6.


54 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

43 Calculer une image ou un antécédent


FICHE

1 f est la fonction affine définie par f (x) = 3x – 8. 3 h est la fonction affine définie par :
h (x) = 4x + 12.
1. Compléter : Que calcule-t-on lorsqu’on écrit :
f (5) = 3 × 5 – 8 = 15 – 8 = 7 a. 4 × 7 + 12 ? b. 4x + 12 = 20 ?
Donc l’image de 5 par la fonction f est 7 .
a. On calcule l’image de 7 par la fonction h.
2. Calculer :
b. On cherche l’antécédent de 20 par h.
a. f (10) ; b. l’image de – 9 par f.

a. f (10) = 3 × 10 – 8 = 30 – 8 = 22. 4 f est la fonction affine définie par :


b. f (–9) = 3 × (–9) – 8 = – 27 – 8 = – 35. f (x) = – 0,5x + 3.
Donc l’image de –9 est – 35. Déterminer :

a. l’image de 8 ; b. l’antécédent de 12.

3. Zoé affirme : « – 5 est l’image de 0. » a. f (8) = – 0,5 × 8 + 3 = – 4 + 3 = –1.


A-t-elle raison ?
Donc l’image de 8 par f est –1.
f (0) = 3 × 0 – 8 = –8. Zoé se trompe. b. On résout l’équation f (x) = 12
c’est-à-dire – 0,5x + 3 = 12
2 g est la fonction affine définie par g (x) = 5x + 7. – 0,5x = 12 – 3
– 0,5x = 9
a. Pour déterminer l’antécédent de 4, Fanny a fait 9
un schéma et Tim a écrit une équation. x=
–0,5
Terminer leurs travaux puis conclure. x = –18
Fanny Tim Donc l’antécédent de 12 par f est –18.
×5 +7 g (x) = 4
5x + 7 = 4
–0,6 –3 4
5x = 4 – 7 5 g est la fonction affine définie par g (x) = 7x – 2.
: 5 –7 Déterminer :
5x = –3
–3 a. g (– 5) ; b. le nombre qui a pour image 0.
x= = – 0,6
5
L’antécédent de 4 est – 0,6 .
a. g (–5) = 7 × (– 5) – 2 = – 35 – 2 = – 37.
b. On cherche un nombre x tel que g (x) = 0
b. Déterminer l’antécédent de 13, à la manière c’est-à-dire tel que 7x – 2 = 0
de Fanny et à la manière de Tim.
7x = 2
2
x=
7
×5 +7 g (x) = 13 2
Donc l’antécédent de 0 par g est .
7
5x + 7 = 13
1,2 6 13
5x = 13 – 7
: 5 –7 5x = 6 6 h est la fonction affine x  – 0,2x + 6.
6 Compléter ce tableau.
x = = 1,2
5
L’antécédent de 13 est 1,2.
x –4 55 0 10 7

h (x) 6,8 –5 6 4 4,6

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 8 ● Connaître les fonctions affines 55
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

44 Représenter graphiquement une fonction affine


FICHE

● Dans un repère, la représentation graphique (d)


d’une fonction affine x  ax + b est la droite (d ) constituée
de tous les points de coordonnées (x ; ax + b). b
B (d’)
● La droite (d ) est parallèle à la droite (d’ ) qui représente la fonction 1
linéaire x  ax et passe par le point B de coordonnées (0 ; b). a

O 1

1 La droite (d ) est la représentation graphique 4 Les droites (d) et (d ’) sont les représentations
de la fonction affine f définie par f (x) = 0,5x – 1. graphiques des fonctions affines f et g telles
que :
a. Compléter : 1
f (x) = x + 2 et g (x) = x – 2.
3
● f (0) = –1
a. Tracer les droites (d ) et (d’ ).
● f (4) = 0,5 × 4 – 1 = 2 – 1 = 1
B b. Lire les coordonnées de leur point
Donc la droite (d ) passe 1 d’intersection M.
par les points A( 0   ; –1 ) O 1 4
(d) c. Vérifier par le calcul que M appartient
A
et B( 4  ; 1 ). à chacune des droites (d ) et (d’ ).

b. Placer les points A et B


puis tracer la droite (d ). M
4
3 B
2 La droite (d ) est la représentation graphique
2A D
de la fonction affine g définie par g (x) = –1,5x + 4. (d ) 1

a. Calculer g (0) et g (2). 0 1 3 4 6


E
b. En déduire les –2
(d’ ) C
coordonnées de deux
points E et F de (d ). 1 F a. • f (0) = 2
1
c. Placer les points E et F O f (3) = × 3 + 2 = 1 + 2 = 3
1 2 3
puis tracer la droite (d ). (d) donc la droite (d ) passe par les points
A (0 ; 2) et B (3 ; 3 ).
a. g (0) = 4 • g(0) = – 2
g (2) = – 1,5 × 2 + 4 = – 3 + 4 = 1. g (4) = 4 – 2 = 2
b. E (0 ; 4) et F (2 ; 1) sont deux points de (d ). donc la droite (d ’) passe par les points
C (0 ; – 2) et D (4 ; 2).

b. On lit : M(6 ; 4).


3 La droite (d ) est la représentation graphique 1
c. • f (6) = × 6 + 2 = 2 + 2 = 4
de la fonction affine g définie par g (x) = 9x – 5. 3
Calculer g (17) puis dire si le point M(17 ; 147) donc M(6 ; 4) appartient à (d ).
appartient ou non à la droite (d ). Justifier. • g (6) = 6 – 2 = 4
donc M(6 ; 4) appartient à (d ’).

g (17) = 9 × 17 – 5 = 148
g (17) ≠ 147 donc M(17 ; 147) n’appartient pas
à la droite (d ).

56 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

45 Coefficient directeur – Ordonnée à l’origine


FICHE

Dans un repère, (d ) est la droite qui représente la fonction affine x  ax + b.


On dit que :
1 a
● a est le coefficient directeur de la droite (d ) ; b
1
●b est l’ordonnée à l’origine de la droite (d ) : c’est l’ordonnée du point
(d) O 1
d’abscisse nulle de (d ).

1 La droite (d ) 4 La droite (d) représente une fonction affine f.


5
représente une Dans chaque cas, indiquer l’ordonnée à l’origine b
fonction affine f. 4 et le coefficient directeur a de la droite (d) puis
Lire : 3 donner l’expression de f (x).
2 (d)
a. l’image de 4 : 2 1 a. b.
1
3
–2 O 1 2 4 –2
b. f (– 2) : 5 1
O 1 1
c. l’antécédent de 3 : 2 3 O 1
–2
d. le nombre qui a pour image 4 : 0 (d) 1 (d)

b = –2 et a = 3 b=3 et a = –2
2 La droite (d ) représente une fonction affine g. f (x) = 3x – 2 f (x) = –2x + 3

1 5 La droite (d) représente une fonction affine f


O 1 telle que f (x) = ax + b.
(d)
a. En utilisant les points A
B
et B de la droite (d),
Compléter ce tableau. déterminer le coefficient A
directeur de (d). Expliquer. 1
(d)
x 4 6 2 0 –2 8
Se déplacer de 3 O 1 2 3
g (x) 0 1 –1 –2 –3 2
vers la droite puis monter de 2 revient à se déplacer
2 2
3 de 1 vers la droite et monter de . Donc a = .
La droite (d ) représente une fonction 3 3
affine g telle que x  ax + b. b. Déterminer l’expression de f (x).
B 2
a. Lire sur le graphique On lit b = 1 donc f (x) = x + 1.
3
l’ordonnée à l’origine b de (d ).
a

–1
A 6 Associer chacune des fonctions affines
1
1 ci-dessous à sa représentation graphique.
b. En utilisant les points
0 1 f : x  3x – 1 (d1) (d2)
A et B de (d ), lire le coefficient
(d)
directeur a de (d ).
g : x  – 3x + 2 (d4)
1
3 1
h: x  – x + 2 (d2) O 1
3 (d3)
c. Donner l’expression de g (x). 1
k: x  x – 1 (d3)
3 (d1)
(d4)
g (x) = 3x + (–1) c’est-à-dire g (x) = 3x – 1.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 8 ● Connaître les fonctions affines 57
46 Objectif brev
et Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan ..... / 5

Parmi ces fonctions, celles qui sont f définie par g définie par h définie par
A x
des fonctions affines sont… f : x  6x + 3 g (x) = 5x h (x) = 3 –
7

l’antécédent
g est la fonction affine définie par l’image de 4 l’antécédent
B de 22 est aussi
g (x) = 3x + 1. Alors… est 13 de 6 est 19
l’image de 2

Ce graphique 1
(g)
définit une g est une fonction l’antécédent
C O 1 g (x) = 2x – 1
fonction g. affine et g (1) = 4 de –1 est 0
Alors…

l’ordonnée le coefficient
Pour la fonction g représentée à la
D à l’origine directeur g (2) = 0
question C,…
de (d) est –1 de (d ) est 2

Dans un repère, la droite (d)


M (75 ; 580) (d ) coupe l’axe l’ordonnée
représente la fonction affine h
E est un point des ordonnées à l’origine
définie par h (x) = 8x – 20.
de (d) au point A(2,5 ; 0) de (d) est –20
On peut affirmer que…

1 Utiliser le tableur 2 Lire une représentation graphique


On a utilisé le tableur pour calculer les images de Ci-dessous, la droite (d) est la représentation
différentes valeurs de x par une fonction affine f. graphique d’une fonction affine f.
Voici une copie de l’écran.

1. a. Quelle est l’image de –1 par f ? –6 –4 –3 –1 0 1 2

b. Quel est l’antécédent de –3 par f ? –1

2. Donner l’expression de f (x).


1. Lire sur le graphique :
3. Calculer f (6).
D’après DNB a. l’image de 2 par la fonction f : 3

b. f (–1) : 1,5
1. a. L’image de –1 est 12.
c. l’antécédent de –1 par f : –6
b. L’antécédent de –3 est 2.
2. La souris est positionnée dans la cellule C2 d. l’antécédent de 0 par f : –4
et on lit que l’on a saisi =–5*C1+7 .
Donc f (x) = – 5x + 7. 2. Par lecture graphique, trouver x tel que :
f (x) = 0,5.
3. f (6) = – 5 × 6 + 7 = –30 + 7 = –23.
x = –3
D’après DNB

58 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


Objectif brevet

3 Trouver une image et un antécédent 5 Comprendre une situation


On considère la fonction f définie par : Dans un jeu vidéo,
f (x) = −4x + 1. on a le choix entre trois
personnages : un guerrier,
a. Calculer l’image de −6 par f. un mage et un chasseur.
b. Déterminer l’antécédent de 11 par f. La force d’un personnage
D’après DNB se mesure en points.
Tous les personnages
commencent au niveau 0,
a. f (–6) = –4 × (–6) + 1 = 24 + 1 = 25 mais ils n’évoluent pas
Donc l’image de –6 par f est 25. de la même façon :
● le guerrier commence avec 50 points
b. On cherche un nombre x tel que f (x) = 11
d’où −4x + 1 = 11 et ne gagne pas d’autre point au cours du jeu ;
● le mage n’a aucun point au début mais gagne
–4x = 11 – 1
3 points par niveau ;
–4x = 10 ● le chasseur commence à 40 points et gagne
4x 10 1 point par niveau.
=
4 4
x = –2,5 a. Compléter ce tableau.
Donc l’antécédent de 11 par f est –2,5. Niveau 0 1 5 10 15 25

Points du guerrier 50 50 50 50 50 50
Points du mage 0 3 15 30 45 75
4 Travailler avec plusieurs fonctions Points du chasseur 40 41 45 50 55 65

Le nombre d’abonnés à une revue dépend b. x désigne le niveau de jeu d’un personnage.
du prix de la revue. Associer chaque expression à son personnage.
Pour un prix x compris entre 0 et 20 €, f (x) = 3x ● ● Le chasseur
le nombre d’abonnés est donné par la fonction A g (x) = 50 ● ● Le mage
telle que : A(x) = −50x + 1 250. h (x) = x + 40 ● ● Le guerrier
La recette, c’est-à-dire le montant perçu
par l’éditeur de cette revue, est donnée par c. Déterminer l’antécédent de 102 par h.
la fonction R telle que : R(x) = −50x2 + 1 250x. Interpréter ce résultat pour le jeu.

1. Le nombre d’abonnés est-il proportionnel


au prix de la revue ? Justifier. • On cherche un nombre x tel que
h (x) = 102 soit x + 40 = 102
2. a. Déterminer l’antécédent de 750 par A d’où x = 102 – 40 = 62.
et interpréter concrètement ce résultat. L’antécédent de 102 est 62.
b. Calculer le montant de la recette s’il y a • Le chasseur aura 102 points au niveau 62.
750 abonnés.
D’après DNB d. Dans ce repère, on a représenté la fonction g.
Tracer les droites (d1) et (d2) qui représentent
1. La fonction A est une fonction affine qui respectivement les fonctions f et h.
n’est pas linéaire, donc le nombre d’abonnés n’est Points (d1)
60 (d2)
pas proportionnel au prix de la revue.
50
2. a. On cherche un nombre x tel que : 40
A (x) = 750 d’où –50x + 1 250 = 750 30
–50x = 750 – 1 250
20
–50x = – 500
10
x = 10. Niveau
0
L’antécédent de 750 par A est 10. 0 2 4 6 8 10 12 14 16 18 20 22 24 26
Il y a 750 abonnés si la revue coûte 10 €. e. Déterminer à l’aide du graphique le niveau
b. R (10) = – 50 × 102 + 1 250 × 10 = 7 500 à partir duquel le mage devient le plus fort.
La recette est 7 500 €.
Il devient le plus fort à partir du niveau 21.
D’après DNB

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 8 ● Connaître les fonctions affines 59
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

47 Perfectionnement
FICHE

1 Dans un repère, on considère les points 3 SEFGH est une pyramide


s
A(29 ; 208) et B(44 ; 313). régulière de sommet S
et de hauteur [SM] posée

5 cm
a. Vérifier que la droite (AB) représente H G
sur un parallélépipède M
graphiquement la fonction f telle que : rectangle ABCDEFGH. E
F
D C
f (x) = 7x + 5. K est le point m
3c K
d’intersection de (SM) A B
b. Déterminer l’abscisse du point M de la droite 4 cm
et de la face ABCD.
(AB) d’ordonnée 684.
AB = 4 cm, AD = 3 cm, SK = 5 cm.
On pose SM = x cm (0  x  5).
a. • f (29) = 7 × 29 + 5 = 208.
1. Exprimer en cm3, en fonction de x :
Donc A(29 ; 208) est un point de la droite qui ● le volume 1(x) de la pyramide ;
représente la fonction f. ● le volume 2(x) du parallélépipède rectangle ;
• f (44) = 7 × 44 + 5 = 313. ● le volume (x) du solide ABCDEFGHS.
Donc B(44 ; 313) est un point de la droite qui
représente la fonction f. 2. Tracer, dans le repère ci-dessous,
• Conclusion : la droite (AB) est bien la les représentations graphiques V1, V2 et V
représentation graphique de la fonction f. des fonctions 1, 2 et  pour x compris entre
0 et 5.
b. On note (x ; y) les coordonnées de M.
y = f (x) et y = 684 70
On résout l’équation : 7x + 5 = 684. 60
679 50
7x = 684 – 5 soit 7x = 679 et x = = 97
7 V
L’abscisse de M est 97. 40
V2
30
20
2 1. Dans un repère, tracer la droite (d ) qui
10 V1
représente graphiquement la fonction f : 0
0 1 2 3 4 5 6 7 8
x  0,75x – 2.
3. Donner les réponses aux questions suivantes
2. (d ) coupe l’axe des abscisses en un point A.
avec la précision permise par le graphique.
a. Lire une valeur approchée de l’abscisse de A. a. Pour quelle valeur de x a-t-on 1(x) = 2(x) ?
b. Calculer la valeur exacte de l’abscisse de A. b. Quelle est alors la valeur de (x) ?

1. EF FG SM 4 3 x
1. • 1(x) = =
3 3
2 (d) Donc 1(x) = 4x.
1 • MK = SK – SM d’où MK = 5 – x
0 A 2(x) = 4 × 3 × (5 – x) = 12(5 – x)
–3 –2 –1 0 1 2 3 4 5 6 7 8
–1 Donc 2(x) = 60 – 12x
–2 • (x) = 1(x) + 2(x) = 4x + 60 – 12x
Donc (x) = 60 – 8x.
3. a. La valeur de x telle que 1(x) = 2(x) est
2. a. On lit que l’abscisse de A est environ 2,5.
l'abscisse du point d'intersection des segments
b. On résout l’équation 0,75x – 2 = 0. V1 et V2.
3 4 8
0,75x = 2 d’où x = 2 : 0,75 = 2 : = 2 × = . Donc x ≈ 3,8.
4 3 3
b. Alors (x) ≈ 30.

60 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CHAPITRE Faire le point
9 sur la proportionnalité
CALCUL BILAN ..... / .....
● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● ..............
MENTAL
FICHE

48 Proportionnalité et fonction linéaire


Le prix de 1 kg de pommes est de 2,50 €.
Prix (en €)
Le prix payé P, en euros, est proportionnel à la masse m, en kg,
de pommes achetées : P = 2,5 × m 4
2,5
On peut modéliser cette situation par la fonction linéaire p 2
de coefficient 2,5 : x 2,5x
Dans un repère d’origine O, la représentation graphique de cette 0 1 2
fonction, pour x  0, est la demi-droite ci-contre d’origine O. Masse (en kg)

1 Ce tableau indique le prix à payer p(x) (en €) 3 Ce tableau de proportionnalité indique la


pour l’achat de x DVD. consommation théorique en électricité d’une
x 3 5 10 voiture en fonction de la distance parcourue.
p(x) 24 40 80 Distance (en km) 60 140 b
Dire si les affirmations suivantes sont vraies ou Consommation (en kWh) 6,3 a 18,9
fausses. Justifier.
a. Calculer la consommation pour une distance
a. Il s’agit d’un tableau de proportionnalité. de 1 km, puis les valeurs manquantes a et b.

24 : 3 = 8 ; 40 : 5 = 8 ; 80 : 10 = 8 6,3 : 60 = 0,105 donc la voiture consomme 0,105 kWh

Donc l’affirmation est vraie. pour parcourir 1 km.

b. p(x) = x + 21 a = 140 × 0,105 = 14,7

5 + 21 = 26 et 26 ≠ 40 Donc l’affirmation est fausse. 18,9 = 6,3 × 3 alors b = 60 × 3 = 180.

c. On peut modéliser cette situation par la b. À la distance parcourue, en km, on associe la


fonction linéaire de coefficient 8. consommation d’électricité, en kWh. On note f la
fonction qui modélise cette situation. Compléter.
Pour calculer le prix à payer, on multiplie le nombre de f (x) = 0,105 × x
Calculer f(100). Que signifie ce résultat ?
DVD achetés par 8 (coefficient de proportionnalité du
f (100) = 0,105 × 100 = 10,5
tableau) : p(x) = 8x. Donc l’affirmation est vraie.
La voiture consomme 10,5 kWh aux 100 km.
d. Pour calculer le nombre de DVD achetés, on
multiplie le prix à payer par 0,125. Nombre de tours
60
4 Ce graphique
1 : 8 = 0,125 Donc l’affirmation est vraie. 48
concerne les pales
36
d’une éolienne.
Le nombre de tours 24
2 1 kg de cerises coûte 6 €. est-il proportionnel à 12
la durée de rotation ? 0
a. Quel est le prix de 750 g de ces cerises ? Expliquer. 0 1 2 3 4
Durée de rotation (en min)
b. Quelle masse de cerises a-t-on pour 7,50 € ?
Les points sont alignés avec l’origine du repère
a. 750 g = 0,750 kg 6 € × 0,750 = 4,50 €
donc le nombre de tours est proportionnel
Le prix de 750 g de cerises est 4,50 €. à la durée de rotation.

b. 7,50 : 6 = 1,25 donc on a 1,25 kg de cerises.


© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 9 ● Faire le point sur la proportionnalité 61
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

8 Proportionnalité et géométrie
49
FICHE

1 IJK est un triangle. 4 Le quadrilatère MNOP est l’image


S et T sont des points des côtés [IJ] et [IK] du quadrilatère IJKL par une homothétie
tels que (ST) et (JK) sont parallèles. de centre Z.
Calculer les longueurs IJ et ST. L
K K P
T
6c O
2 ,4 c

m
2 cm

I J M N Z
m

a. Compléter ce tableau.
I 4 cm S J
JK KL LI IJ
1,8 1,2 3 2
IT IS ST 1,08 0,72 1,8 1,2
2 4 5 NO OP PM MN
× 1,2
2,4 4,8 6
b. Quel est le rapport de cette homothétie ?
IK IJ JK
1,08
IJ = 4 cm × 1,2 = 4,8 cm et ST = 6 cm : 1,2 = 5 cm. Le rapport est = 0,6
1,8

5 Le triangle STU est un agrandissement


2 Les droites (BD) et (CE) E du triangle SVW.
D cmT
sont sécantes en A. 8 cm V 1,6
A
AD AE ED
H
1,5 2,1 2,4 B
C S
2 2,8 3,2
AB AC BC W
U
a. Le tableau ci-dessus est-il un tableau de
proportionnalité ? Justifier. a. Quel est le rapport k d’agrandissement ?
b. Que peut-on en déduire ? SV = 8 cm – 1,6 cm = 6,4 cm.
ST 8
Donc k = = =1,25
1,5 2,1 2,4 SV 6,4
a. = 0,75 ; = 0,75 ; = 0,75.
2 2,8 3,2
Ce tableau est un tableau de proportionnalité. b. Dans le triangle SVW, la hauteur [WH]
a pour longueur 2,8 cm.
b. E, A, C et D, A, B sont alignés dans le même
AE AD Quelle est la longueur de la hauteur issue de U
ordre et = donc d'après la réciproque du dans le triangle SUT ?
AC AB
théorème de Thalès, (BC) et (DE) sont parallèles. En déduire l’aire  du triangle SUT.

3 F Par l’agrandissement, la hauteur [WH] est


F’G’H’ est l’image du
transformée en la hauteur issue de U du
triangle FGH par une
3,5 c

triangle SUT (conservation des angles droits).


homothétie de rapport 1,8.
m
5c

1,25 × 2,8 cm = 3,5 cm.


m

Calculer les longueurs des côtés du


triangle F’G’H’. H Donc sa longueur est 3,5 cm
G 2 cm  = (3,5 cm × 8 cm) : 2 = 14 cm2
F’G’ = 5 cm × 1,8 = 9 cm. L’aire du triangle SUT est 14 cm2.
F’H’ = 3,5 cm × 1,8 = 6,3 cm.

G’H’ = 2 cm × 1,8 = 3,6 cm.


62 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

50 Proportionnalité, pourcentages et fonctions linéaires


FICHE

Prendre 5 % de x Augmenter x de 5 % Diminuer x de 5 %


c’est multiplier x par 0,05 c’est multiplier x par 1,05 c’est multiplier x par 0,95
5 5 5 5
Expression littérale
100
x = 0,05x x+
100
x = 1+ (
100 )
x = 1,05x x–
100 (
x = 1–
5
100 )
x = 0,95x

x  0,05x x  1,05x x  0,95x


Fonction linéaire
(coefficient 0,05) (coefficient 1,05) (coefficient 0,95)

1 Manon veut acheter 5 Associer chaque expression à la fonction


ce bonnet. linéaire qui modélise cette situation.
Combien va-t-elle payer ? Hausse de 3 % • • x 0,97x
30 Hausse de 30 % • • x 2x
× 25 = 7,5
100
Baisse de 30 % • • x 1,3x
25 – 7,5 = 17,5.
Manon va payer son bonnet 17,50 €. Hausse de 100 % • • x 1,03x
Baisse de 3 % • • x 0,7x

2 Le 1er janvier 2014, il y avait 38,2 millions 6 x est le prix d’un article et p(x) est son prix
d’automobiles en France.
Au 1er janvier 2015, ce nombre avait augmenté soldé. Indiquer dans chaque cas le pourcentage
d’environ 0,5 %. de réduction.
Combien y avait-il d’automobiles en France au 8
a. p(x) = 0,85x b. p(x) = x
1er janvier 2015 ? 10
0,5
× 38,2 = 0,191 15
100 a. 0,85x = (1 – 0,15)x et 0,15 =
100
38,2 + 0,191 = 38,391. Le pourcentage de réduction est 15 %.
8 2 2 20
Il y avait 38,391 millions d’automobiles. b. x = (1 – )x et =
10 10 10 100
Le pourcentage de réduction est 20 %.
3 Compléter.
7 7
a. 1 + = 1,07 1– = 0,93
100 100
b. Augmenter un prix de 7 % revient à le multiplier
7 En 2009, les magasins français ont distribué
1,062 milliard de sacs plastiques.
par 1,07 .
Le nombre de sacs plastiques distribués a
c. Diminuer un prix de 7 % revient diminué de 90 % entre 2002 et 2009 et de 42 %
à le multiplier par 0,93. entre 2009 et 2015.
Combien de sacs plastiques ont été distribués
2 • en 2002 ? • en 2015 ?
4 a. Compléter : 1 + = 1,02
100
Augmenter une quantité de 2 % revient • 1 – 0,9 = 0,1
à la multiplier par 1,02. On résout l’équation 0,1x = 1,062 donc
x = 1,062 : 0,1 = 10,62
b. Cette semaine, le nombre de personnes qui
visionnent une vidéo augmente chaque jour de 2 %. En 2002, on a distribué 10,62 milliards de sacs
Mardi, 7 650 personnes ont visionné cette vidéo. plastiques.
Compléter ce tableau. • 1 – 0,42 = 0,58
1,062 × 0,58 = 0,615 96
Jour Lundi Mardi Mercredi
En 2015, on a distribué 615 960 000 sacs
Nombre de personnes 7 500 7 650 7 803 plastiques.
1,02 × 1,02

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 9 ● Faire le point sur la proportionnalité 63
51 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan ..... / 5
5 stylos identiques coûtent 4 €.
A Alors le prix de 3 de ces stylos 3,75 € 2,40 € 0,80 €
est…
(DE) //(BC). A

m
l’image du triangle l’image du

2c
Les droites (BD) et D E un agrandissement ADE par triangle ADE

m
(CE) sont sécantes
8c
B du triangle ADE l’homothétie par l’homothétie
en A.
dans le rapport 4 de centre A de centre A
Le triangle ABC 1
B 3,6 cm C et de rapport 4 et de rapport
est … 4

Sur la figure de la question B,


C 3,6 cm × 4 3,6 cm : 4 0,9 cm
la longueur DE est égale à...

Le prix de cet article 90 €


D 27 € 30 € 63 €
après réduction est... – 30 %

Si on augmente une quantité


E de 40 %, on multiplie cette 0,4 1,4 140
quantité par... 100

1 Reconnaître la proportionnalité 2 Utiliser des pourcentages


Compléter chacune de ces étiquettes.
Le poids P (en newtons)
d’un corps sur un astre, Pull 35 €
c’est-à-dire la force Soldes – 20%
Nouveau prix 28 €
que l’astre exerce sur
ce corps, dépend de sa
masse m (en kg) et de
l’accélération g de la
pesanteur.
On a la relation : P = mg. Veste 120 €
Correspondance poids-masse sur la Lune : Soldes – 35 %
Nouveau prix 78 €
Masse (en kg) 3 10 25 40 55
Poids (en N) 5,1 17 42,5 68 93,5 Jean 95 €
Soldes – 40%
a. S’agit-il d’un tableau de proportionnalité ? Nouveau prix 57 €

b. Calculer l’accélération de la pesanteur


sur la Lune, notée g L.
• Pour le pull :
c. Sur Terre, l’accélération de la pesanteur 20
1– = 0,8 et 0,8 × 35 = 28.
de la Terre, notée g T, est environ 9,8. 100
Est-il vrai que l’on pèse environ 6 fois moins • Pour la veste :
lourd sur la Lune que sur la Terre ? 120 – 78 = 42 donc le montant de la réduction
D’après DNB est 42 €.
42 35
= 0,35 =
120 100
5,1 17 42,5 68 93,5 • Pour le jean :
a. = = = = =1,7
3 10 25 40 55 40 57
donc il s’agit d’un tableau de proportionnalité. 1– = 0,6 et = 95.
100 0,6
b. D’après la question a. gL = 1,7.
c. 9,81,7 ≈ 5,8 donc c’est vrai.

64 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


Objectif brevet

3 Comprendre un mélange 6 Interpréter une augmentation


Voici la recette d’une boisson sucrée : Dans l’océan Pacifique nord,
3 doses de sirop pour 5 doses d’eau. des déchets plastiques
Quelle quantité de sirop, exprimée en L, faut-il flottants se sont accumulés
utiliser pour obtenir 6 L de cette boisson ? pour constituer une poubelle
D’après DNB géante qui est, aujourd’hui,
grande comme 6 fois la France métropolitaine.

• 3 L + 5 L = 8 L. a. La superficie de la France métropolitaine est


Pour 8 L de boisson, il faut 3 L de sirop. environ 550 000 km2. Quelle est la superficie
3 actuelle de cette poubelle géante ?
• Pour 1 L de boisson, il faut L de sirop.
8
3 b. La superficie de cette poubelle géante augmente
• Pour 6 L de boisson, il faut 6 × L de sirop,
8 chaque année de 10 %.
c’est-à-dire 2,25 L.
Quelle sera sa superficie dans un an ?

c. Que peut-on penser de l’affirmation : « Dans


4 Reconnaître la proportionnalité 4 ans, la superficie de cette poubelle aura doublé » ?
D’après DNB
ABC est un triangle tel que :
AB = 10 cm, BC = 18 cm, AC = 15 cm.
Le triangle DEF est une réduction de ABC tel que a. 6 × 550 000 km2 = 3 300 000 km2.
DE = 6 cm et EF = 7,2 cm. Donc la superficie actuelle de cette poubelle
Calculer la longueur DF. géante est 3 300 000 km2.
b. Augmenter une quantité de 10 % revient
• On range les longueurs des côtés des triangles 10
à la multiplier par 1 + c’est-à-dire par 1,1.
par ordre croissant. 100
1,1 × 3 300 000 km2 = 3 630 000 km2
ABC : 10 cm ; 15 cm ; 18 cm.
Sa superficie dans un an sera 3 630 000 km2.
DEF : 6 cm ; 7,2 cm.
c. Chaque année, la superficie de la poubelle
• On suppose que [DE] est le côté qui correspond est multipliée par 1,1.
à [AB].
6 7,2 7,2 Dans 4 ans, cette superficie aura donc été
= 0,6 mais ≠ 0,6 et ≠ 0,6 multipliée par 1,1 × 1,1 × 1,1 × 1,1
10 15 18
Cette situation n’est pas possible. c’est-à-dire par 1,14 soit 1,464 1.
• [DE] est donc le côté qui correspond à [AC] et 1,464 1  2 donc l’affirmation est fausse.
[EF] celui associé à [BC].
6 7,2
= 0,4 et = 0,4.
15 18
Donc DEF est une réduction de ABC de rapport 7 Calculer une vitesse
0,4. Le rover Curiosity de la
• DF = 0,4 × AB = 0,4 × 10 cm. NASA a atterri sur la planète
C’est-à-dire DF = 4 cm. Mars le 6 août 2012, après
avoir parcouru une distance
d’environ 560 millions de
km en 255 jours.
5 Vrai ou faux ?
a. Quelle a été la durée, en h, du vol ?
« Durant les soldes, si on baisse le prix
d’un article de 30 % puis de 20 %, au final b. Calculer la vitesse moyenne du rover en km/h.
le prix de l’article a baissé de 50 %. » En donner une valeur approchée à la centaine près.
Cette affirmation est-elle exacte ? Justifier. D’après DNB
D’après DNB

a. 255 × 24 = 6 120.
On choisit un prix, par exemple 100 €. Donc le vol a duré 6 120 h.
100 € × 0,7 = 70 € puis 70 € × 0,8 = 56 €. d 560 000 000 km
b. v = = donc v ≈ 91 500 km/h
Après les deux baisses successives, l’article t 6 120 h
ne coûte plus que 56 €, ce n’est pas la moitié du La vitesse moyenne du rover était environ
prix initial. Donc c’est faux. 91 500 km/h.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 9 ● Faire le point sur la proportionnalité 65
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

8 Perfectionnement
52
FICHE

1 Voici des informations sur le périple 3 Trois amis, Ali, Ben et Carl, ont loué pour 1 274 €
de Sophie, qui va de Vienne à Montpellier. un studio à la mer. Ali l’a utilisé les cinq premiers
jours, Ben les sept jours suivants et Carl les
MONTPELLIER 288 MONTPELLIER 162 deux derniers jours. Chacun paie une part
proportionnelle à son temps d’occupation.
Vienne Pierrelatte Calculer la part de chacun.
15 h 20 17 h 05

On note a la part d’Ali, b celle de Ben et c celle


a. Calculer la vitesse moyenne de Sophie
de Carl.
en km/h puis en m/s.
a b c 1274
= = = = 91
b. À cette vitesse et avec une pause de 30 min, 5 7 2 14
à quelle heure Sophie arrivera-t-elle a = 91 × 5 = 455  b = 91 × 7 = 637
à Montpellier ? c = 91 × 2 = 182
Ali paie 455 €, Ben 637 € et Carl 182 €.
a. 288 km – 162 km = 126 km
17 h 05 – 15 h 20 = 1 h 45 min = 1,75 h
Sophie a parcouru 126 km en 1,75 h. 4 En escale à Londres, Marco
d 126 km échange 50 € contre 40 £
v= = =72 km / h R$
t 1,75 h (livres sterling). Arrivé à
72 km 72 000 m destination à Rio de Janeiro,
v= = =20 m / s
1h 3 600 s il échange les 15 £ qui lui
La vitesse moyenne est 72 km/h ou 20 m/s. restent contre 57 R$ (réal brésilien).
b. d = v × t d’où 162 = 72 × t.
162 a. À Rio, Marco veut retirer l’équivalent de 120 €.
Ainsi t = =2,25 h =2 h 15 min Combien cela fait-il de R$ ?
72
17 h 05 min + 30 min + 2 h 15 min = 19 h 50 min b. Aider Marco à exprimer en euros le prix de ce
Sophie arrivera à Montpellier à 19 h 50. blouson qu’il souhaite acheter.

2 a. • On exprime 1 € en livres sterling.


À l’hôpital, une patiente a reçu une injection
50 € font 40 £ donc 1 € fait 50 fois moins soit
de médicament à 10 h. 40
On considère que le corps élimine chaque heure £ ou encore 0,8 £.
50
40 % de la quantité de médicament présente • On exprime 120 € en livres sterling.
l’heure précédente. 120 € font 120 × 0,8 £ soit 96 £.
À 12 h, on note que 2,7 mg de médicament sont • On exprime 1 £ en réal brésilien.
encore actifs.
15 £ font 57 R$ donc 1 £ fait 15 fois moins soit
Quelle quantité de médicament : 57
R$ ou encore 3,8 R$.
a. a-t-on injectée à cette patiente à 10 h ? 15
• On exprime 96 £ en réal brésilien.
b. sera encore active à 13 h ? 96 £ font 96 × 3,8 R$ soit 364,8 R$.
Donc l'équivalent de 120 € est 364,8 R$.
40 b. • On exprime 228 R$ en livres sterling.
•1– = 0,6 donc, chaque heure, la 228
100 = 60 donc 228 R$ font 60 £.
quantité de médicament actif est multipliée par 0,6. 3,8
• On exprime 60 £ en euros.
2.7 60
a. =7,5 donc on a injecté 7,5 mg de = 75 donc 60 £ font 75 €.
0,62 0,8
médicament à cette patiente à 10 h. • Le blouson de Marco coûte donc 75 €.
b. 2,7 × 0,6 = 1,62.
À 13 h, 1,62 mg seront encore actifs.

66 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CHAPITRE Étudier l’effet d’un
10 CALCUL
agrandissement-réduction
● ....... . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL
FICHE

53 Agrandissement – réduction
● Agrandir ou réduire une figure, c’est construire une figure de même forme en multipliant
les longueurs de la figure initiale par un nombre k strictement positif.
On dit que k est le rapport d’agrandissement ou de réduction.
• Si k  1, il s’agit d’un agrandissement. • Si 0  k  1, il s’agit d’une réduction.
• Si k  1, il s’agit d’une reproduction.

1 [AB] est un segment de longueur 4 cm. 4 Le poster


Construire : ci-contre est une
– un segment [CD], agrandissement du photo prise à
segment [AB] dans le rapport 1,3 ; Londres.
– un segment [EF], réduction du segment [AB]
a. Indiquer les
dans le rapport 0,7.
dimensions de
cette photo.
4 cm 4 cm et 5 cm.
A B
5,2 cm b. Un poster
C D de dimensions 54 cm et 65 cm est-il un
2,8 cm
agrandissement de la photo ?
E F
CD = 1,3 × AB = 1,3 × 4 cm = 5,2 cm. c. Un timbre de dimensions 2,4 cm et 3 cm est-il
EF = 0,7 × AB = 0,7 × 4 cm = 2,8 cm. une réduction de la photo ?

54 65
b. = 13,5 et = 13.
2 Un cercle rouge de rayon 1,5 cm est un 4 5
agrandissement d’un cercle vert de rayon 1,2 cm 13,5 ≠ 13 donc le poster n’est pas un
dans le rapport k. agrandissement de la photo.
Un cercle noir de rayon 0,9 cm est une réduction 2,4 3
c. = 0,6 et = 0,6. Le timbre est une
du cercle vert dans le rapport k’. 4 5
réduction de la photo dans le rapport 0,6.
Calculer k et k’.

1,5 5
1,2 × k = 1,5 donc k = = 1,25. Le rayon de base de la bougie
1,2
0,9 rouge mesure 3,9 cm et celui de la
1,2 × k’ = 0,9 donc k’ = = 0,75. bougie jaune 2,6 cm.
1,2
La hauteur de la bougie rouge est
7,2 cm et celle de la bougie jaune
4,8 cm.
3 ABCD et EFGH sont deux rectangles. La bougie jaune est-elle une réduction de la
AB = 4 cm et BC = 3 cm, EF = 6 cm et FG = 5 cm. bougie rouge ?
EFGH est-il un agrandissement de ABCD ?
2,6 2 4,8 2
= et = . La bougie jaune est une
6 : 4 = 1,5 3 × 1,5 = 4,5 3,9 3 7,2 3
2
4,5 ≠ 5 donc EFGH n’est pas un agrandissement réduction dans le rapport de la bougie rouge.
3
de ABCD.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 10 ● Étudier l’effet d’un agrandissement-réduction 67
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

54 Effets sur les longueurs et les angles


FICHE

Dans un agrandissement ou une réduction dans le rapport k :


• les longueurs sont toutes multipliées par k ;
• les mesures des angles sont conservées.

1 Le triangle ABC est un agrandissement 4 Construire en vraie grandeur une réduction


du triangle EFG dans le rapport 1,5. dans le rapport 0,8 de ce triangle MON.
C O
G
cm 53° 3,9 cm 53° 70°
2,6
30° 97°
E 2 cm F 30°
A B
3 cm M N
5,5 cm

Sans effectuer de mesures, compléter les


pointillés à propos des mesures du triangle ABC. M’N’ = 5,5 cm × 0,8 = 4,4 cm

O  = 90° – 70° = 20°
′M′N′ = OMN
2 La figure ➋ est une réduction de la figure ➊.
O’
B
70°
B’
2 cm
➊ ➋ C’ 20°
1,
5

M’ 4,4 cm N’
cm

A’
A 1,2 cm C

Calculer le rapport k de réduction, puis A’C’.


A’B’ 1,5
k= = = 0,75
AB 2
5 ABC est un triangle isocèle en A tel que
A’C’ = 1,2 cm × 0,75 = 0,9 cm AB = 2,8 cm et BC = 4 cm.
Construire un agrandissement A’B’C’ de ABC tel
3 Construire un agrandissement de cette figure que le côté [B’C’] qui correspond à [BC] mesure
dans le rapport 1,8. 5 cm.

C' • Calcul du rapport k d’agrandissement :


2 cm
C 3,6 cm k=
B’C’ 5
= = 1,25
B B' BC 4
100°
1 cm 100° • A’B’ = A’C’ = 2,8 cm × 1,25 = 3,5 cm
1,8 cm

A 1,5 cm D A’

A' 2,7 cm D'


cm
5
A’D’ = 1,5 cm × 1,8 = 2,7 cm 3,
A’B’ = 1 cm × 1,8 = 1,8 cm
B’C’ = 2 cm × 1,8 = 3,6 cm
B’ 5 cm C’

68 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

55 Effets sur les aires et les volumes


FICHE

Dans un agrandissement ou une réduction de rapport k :


● l’aire d’une surface est multipliée par k 2 ;
● le volume d’un solide est multiplié par k 3.

1 Un petit cube a un volume de 512 mm3. 3 a. Calculer le volume du parallélépipède


Sa face orange a une aire de 64 mm2. rectangle représenté ci-dessous.

5 cm
cm
4
10 cm
Ce cube est agrandi dans le rapport 2,5.

a. Calculer le volume du grand cube. 4 cm × 5 cm × 10 cm = 200 cm3


Exprimer ce volume en cm3. Le volume est 200 cm3.
512 mm3 × 2,53 = 8 000 mm3 = 8 cm3 b. On agrandit ce parallélépipède rectangle
Le volume du grand cube est 8 cm3. dans le rapport 3.
Calculer son volume  de deux façons
b. Calculer l’aire de la face orange du grand différentes.
cube. Exprimer cette aire en cm2.

64 mm2 × 2,52 = 400 mm2 = 4 cm2. • 4 × 3 = 12 ; 5 × 3 = 15 et 10 × 3 = 30.


Le parallélépipède rectangle agrandi a pour
L’aire de la face orange du grand cube est 4 cm2. dimensions 12 cm, 15 cm et 30 cm.
 = 12 cm × 15 cm × 30 cm = 5 400 cm3.
2 Les droites (BB’) et (CC’) se coupent en A •  = 200 cm3 × 33 = 5 400 cm3
et les droites (B’C’) et (BC) sont parallèles. On retrouve ainsi le volume du parallélépipède
AB’C’ est une réduction du triangle ABC. rectangle agrandi.
A

B’ C’
4 Trois poupées gigognes
1,5 cm sont telles que les dimensions
de chacune d’elles sont égales
B C à 80 % des dimensions
2,5 cm
de celle qui la contient.
a. Quel est le rapport k de cette réduction ? La plus grande a un volume
de 625 cm3.
B’C’ 1,5 Calculer le volume des deux
k= = = 0,6
BC 2,5 autres poupées.

b. Le triangle ABC a une aire de 5,5 cm2.


Calculer l’aire du triangle AB’C’. 625 cm3 × 0,83 = 320 cm3.
Le volume de la poupée moyenne est 320 cm3.
5,5 cm2 × 0,62 = 1,98 cm2
320 cm3 × 0,83 = 163,84 cm3.
L’aire du triangle AB’C’ est 1,98 cm2. Le volume de la petite poupée est 163,84 cm3.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 10 ● Étudier l’effet d’un agrandissement-réduction 69
56 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan ..... / 5
ABC et DEF sont deux triangles
DEF est un ABC est une
isocèles tels que :
agrandissement réduction de DEF
A AB = BC = 3 cm, AC = 4 cm ; 
 = DEF
ABC
de ABC dans le dans le rapport
DE = EF = 12 cm, DF = 16 cm.
rapport 4 0,25
Alors…
Les droites (HJ) et (IK) G
se coupent en G.

9c
le rapport de
4c
Le triangle GJK K  = 50°

m
B J GK = 3,6 cm GJK
est une réduction 2
réduction est
m
50°
I 3
6c

de GHI.
H
Alors...
Lorsqu’on regarde un angle de 18°
C à la loupe de grossissement 2, on 36° 9° 18°
voit un angle de...
On considère la réduction dans
le périmètre du l’aire du l’aire du
le rapport 0,2 d’un rectangle de
D rectangle obtenu rectangle obtenu rectangle obtenu
largeur 5 cm et de longueur 8 cm.
est 5,2 cm est 1,6 cm2 est 8 cm2
Alors...

1 cm 2 cm
E ’ = 4  ’ = 8  ’ = 2 
 est le volume du petit cube
et ’ celui du grand. Alors…

1 Calculer des longueurs 2 Utiliser des pourcentages


Le triangle DEF est une réduction du triangle ABC Une société propose sur
telle que le côté [DE] qui correspond au côté [AB] le marché deux formats
mesure 2,8 cm. de cônes glacés :
C • le grand, qui contient
F 32 cL de crème glacée
m
5c et de hauteur 12 cm ;
• le petit qui est une réduction du grand dans le
A 4 cm B D 2,8 cm E rapport 75 %.

a. Donner le rapport k de réduction. a. Calculer la hauteur du petit cône.

b. Calculer les longueurs DF et EF. b. Calculer la contenance c du petit cône.

DE 2,8 75
a. k = = = 0,7 a. Hauteur h = ×12
AB 4 100
b. • DF = AC × k = 5 cm × 0,7 Donc DF = 3,5 cm. h = 0,75×12 cm = 9 cm
• Le triangle DEF est rectangle en E. La hauteur du petit cône est 9 cm.
D’après le théorème de Pythagore : b. Contenance c = 0,753 × 32 cL.
ED² + EF² = DF² soit 2,8² + EF² = 3,5². Donc c = 13,5 cL.
7,84 + EF² = 12,25 La contenance du petit cône est 13,5 cL.
EF² = 12,25 – 7,84 = 4,41. Donc EF = 4 , 41 .
Avec la calculatrice, on obtient : EF = 2,1 cm.

70 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


Objectif brevet

3 Utiliser une échelle 5 Comprendre des informations


Ivan a réalisé une maquette d’un avion de ligne La pyramide du Louvre
1 est une pyramide régulière.
très gros-porteur, à l’échelle .
250 Elle a :
a. L’envergure de l’avion est 80 m. • pour base un carré ABCD
Quelle est celle de la maquette, en cm ? de côté 35 m ;
• pour hauteur le segment [SO]
b. L’aire d’une aile de la maquette est 135,2 cm². de longueur 22 m.
Quelle est l’aire, en m², d’une aile de l’avion ? Paul a acheté une lampe à huile
dont le réservoir en verre est une réduction à
c. Le réservoir de l’avion contient 310 000 L. 1
Quelle est la capacité, en cm3, de celui de la l’échelle de la pyramide du Louvre.
500
maquette ? Une fois allumée, cette lampe consomme
4 cm3 d’huile par heure.
1 Au bout de combien de temps, en h, ne restera-t-il
a. × 80 m = 0,32 m. plus d’huile dans le réservoir ?
250
L’envergure de la maquette est 0,32 m soit 32 cm. Donner une valeur approchée à l’unité près.
Rappel : Formule du volume d’une pyramide :
b. L’avion est un agrandissement de la maquette
 = ( × h) : 3
dans le rapport 250.
250² × 135,2 cm² = 8 450 000 cm².
La surface d’une aile est 8 450 000 cm² soit 1
• × 35 m = 0,07 m
845 m². 500
Le côté du carré de base de la lampe mesure
c. ( 250
1
)
3
× 310 000 L = 0,019 84 L. 0,07 m soit 7 cm.

La capacité du réservoir de la maquette est 1


• × 22 m = 0,044 m
0,019 84 L soit 0,019 84 dm3 ou 19,84 cm3. 500
La hauteur de la lampe mesure 0,044 m
soit 4,4 cm.
•  = (7² × 4,4) : 3 soit  ≈ 71,9.
Le volume de la lampe est environ 71,9 cm3.
71,9
4 Comprendre une situation •
4
= 17,975.
Il ne restera plus d’huile au bout d’environ 18 h.
Les premiers appareils photo numériques
permettaient de faire des photographies au
format 5,4 cm × 4,05 cm sans perte de définition ;
ils possédaient un capteur dont la résolution
était de 640 × 480 pixels soit exactement 6 Prendre des initiatives
307 200 pixels ou environ 0,3 Mpx (mégapixels).
On effectue un agrandissement d’un rectangle
Un fabricant annonce : « Notre nouvel
qui a pour dimensions 4 cm et 18 cm.
appareil photo a une résolution de 20,1 Mpx.
Le nouveau rectangle a une aire de 1 800 cm2.
Il permet de faire des photographies au format
Quelles sont ses dimensions ?
43,8 cm × 32,85 cm sans perte de définition. »
Que peut-on en penser ?
• 4 × 18 = 72.
• Le coefficient d’agrandissement entre L’aire du rectangle initial est 72 cm2.
le format 5,4 cm × 4,05 cm et le format • On note k le rapport d’agrandissement.
43,8 Dans un agrandissement dans le rapport k, l’aire
43,8 cm × 32,85 cm est k = ou
5,4 d’une surface est multipliée par k2.
32,85
k= .
4,05 Donc k2 × 72 = 1 800.
1 800
k2 = = 25 donc k = 5.
• 0,3 Mpx × ( 43,8
5,4
)2
≈ 19,7 Mpx 72
19,7 est proche de 20,1 donc le fabricant a • 5 × 4 cm = 20 cm et 5 × 18 cm = 90 cm.
raison. Les dimensions du rectangle obtenu sont 20 cm
et 90 cm.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 10 ● Étudier l’effet d’un agrandissement-réduction 71
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

57 Perfectionnement
FICHE

1 Sandy a voulu construire un agrandissement 3 Le segment [AH] est B M A


EFGH d’un quadrilatère ABCD. une hauteur du triangle ABC.
Voici les longueurs des côtés : M est un point du côté [AB] et N H
● de ABCD : 5 cm ; 6 cm ; 3,5 cm ; 4,5 cm ; un point du côté [BC] tels que
● de EFGH : 12 cm ; 8,2 cm ; 14,4 cm ; 10,8 cm. le triangle BMN est une réduction N
Sandy a-t-il atteint son objectif ? Expliquer. du triangle ABC. C
BN = 8,4 cm ; BC = 12 cm ; AH = 4,5 cm.
Calculer l’aire  du triangle ABC puis l’aire ’ du
ABCD : 3,5 cm  4,5 cm  5 cm  6 cm triangle BMN.
EFGH : 8,2 cm  10,8 cm 12 cm  14,4 cm
8,2 ≈ 2,34 10,8 = 2,4
3,5 4,5 BC × AH 12 cm × 4,5 cm
•= = = 27 cm2.
12 = 2,4 14,4 = 2,4 2 2
Donc l’aire du triangle ABC est 27 cm2.
5 6
Les quotients ne sont pas tous égaux donc Sandy • Calcul du rapport k de réduction.
n’a pas atteint son objectif. BN 8,4
k= = = 0,7
BC 12
• Dans une réduction dans le rapport k, l’aire d’une
surface est multipliée par k2 donc
’ = k2 × 
2 ’ = 0,72 × 27 cm2 = 13,23 cm2
Un fabricant propose ces deux modèles de
piscine.
Donc l’aire du triangle BMN est 13,23 cm2.

Piscine « Familiale » Piscine « Mini »


4 Une orange et
h = 1,20 m  = 24 m3 ’ = 3 m3
une pastèque
La piscine « Mini » est une réduction de la sont assimilées
piscine « Familiale ». à des boules.
Calculer la hauteur h’ de la piscine « Mini ». L’orange a un
volume de 380 cm3.
Le diamètre de
• On note k le rapport de réduction. la pastèque est
Dans une réduction dans le rapport k, le volume le quadruple de celui
d’un solide est multiplié par k3 donc ’ = k3 × . de l’orange.
C’est-à-dire 3 = k3 × 24 soit Quel est le volume, en cm3, de la pastèque ?
k3 =
3 1 1 3
= =
24 8 2
( ) .
1 • Le diamètre de la pastèque est le quadruple
Donc k = = 0,5. de celui de l’orange, donc on peut considérer que la
2
• Dans une réduction dans le rapport k, les pastèque est un agrandissement de l’orange dans
longueurs sont multipliées par k donc le rapport 4.
h’ = k × h. • Le volume  de la pastèque est donc le produit
C’est-à-dire h’ = 0,5 ×1,2 m = 0,6 m. de celui de l’orange par 43.
La hauteur h’ de la piscine « Mini » est 0,60 m ou  = 380 cm3 × 43 = 24 320 cm3.
60 cm. Le volume de la pastèque est 24 320 cm3.

72 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CHAPITRE Utiliser le théorème
11 CALCUL
de Thalès
● ....... . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL
FICHE

58 Homothéties
● Une homothétie de rapport k (avec k nombre relatif non nul) permet d’agrandir ou de
réduire une figure à partir d’un point choisi comme centre, dans le rapport k si k  0 ou dans
le rapport – k si k  0.
B’
B
C’
B
A
B’ C
A C C’
AB’C’ est l’image du triangle ABC par AB’C’ est l’image du triangle ABC par
l’homothétie de centre A et de rapport 3. l’homothétie de centre A et de rapport – 0,5.
• Les droites (BC) et (B’C’) sont parallèles. • Les droites (BC) et (B’C’) sont parallèles.
• AB’ = 3 × AB ; AC’ = 3 × AC ; B’C’ = 3 × BC. • AB’ = 0,5 × AB ; AC’ = 0,5 × AC ; B’C’ = 0,5 × BC.

1 4 D
Le triangle DE’F’ E’ Le triangle DCE est l’image

11
m
est l’image du triangle du triangle ABC par une

,7
15,6 c

cm
DEF par l’homothétie F’
2 cm E homothétie.
de centre D et Donner le centre et le rapport E
1,6 cm

F C
de rapport 1,5. 2,4 de cette homothétie, puis cm
cm 7
Donner les longueurs des calculer les longueurs CE A
trois côtés du triangle DE’F’. D et BC.
9c
m
B
DF’ = 1,5 × DF = 1,5 × 2,4 cm = 3,6 cm.
DE’ = 1,5 × DE = 1,5 × 1,6 cm = 2,4 cm. • C est le centre de l’homothétie.
E’F’ = 1,5 × EF = 1,5 × 2 cm = 3 cm. DE 11,7
•k=– =– = –1,3.
AB 9
Le rapport de l’homothétie est –1,3.
G’ • CE = 1,3 × CA soit CE = 1,3 × 7 cm = 9,1 cm.
2 Le triangle IG’H’
H’
• CD = 1,3 × CB soit 15,6 cm = 1,3 × CB.
est l’image du triangle 15,6 cm
I CB = = 12 cm.
IGH par l’homothétie 1,3
de centre I et de rapport 2,
5
cm
2 cm

– 0,6.
Donner les longueurs des
H 5 Construire l’image du triangle ABC par
trois côtés du triangle IG’H’. m
G 1,5 c l’homothétie de centre A de rapport :

IG’ = 0,6 × IG= 0,6 × 2 cm = 1,2 cm. a. 1,4 b. – 0,8


IH’ = 0,6 × IH = 0,6 × 2,5 cm = 1,5 cm.
G’H’ = 0,6 × GH = 0,6 × 1,5 cm = 0,9 cm. F
2, 1,5

B
1
cm cm

3
cm

Par quelle homothétie C A 1,6 cm


E
1,8

le triangle AMN est-il l’image N


1,

2 cm
2

du triangle ABC ? G C
cm

2,8 cm
L’homothétie de centre A D
2 A M B
et de rapport .
3
© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 11 ● Utiliser le théorème de Thalès 73
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

59 Théorème de Thalès
FICHE

Si deux droites (BM) et (CN) sécantes en A sont coupées par deux droites parallèles (BC) et (MN),
AM AN MN (d’) (d)
alors : = = . (d’) (d) (d’) (d)
AB AC BC A N M A
M N A
C B C
B B C
M N

1 Dans chaque cas, deux droites sécantes 4 Expliquer pourquoi


B
42°
C
sont coupées par deux droites parallèles rouges. les triangles ABC et AMN
A
Compléter les égalités. ne forment pas une confi-
40°
R RF EF guration de Thalès. M N
a. RE
= =
E F RS RT ST  et AMN
Les angles alternes-internes ACB  n’ont pas

S T la même mesure donc les droites (BC) et (MN) ne sont


K OK OL KL pas parallèles.
b. O = =
L H OG OH GH

G
5 E est un point de [AB] A
et F est un point de [AC]
2 tels que les droites (EF)

cm
0,8
Les droites O cm

m
et (BC) sont parallèles.

5,4

7,5 cm
9c
(PU) et (RV) sont R (PR) // (UV)
0, P a. Compléter par les E F
sécantes en O. 5
cm
longueurs connues.
a. Citer deux 2,
5
cm V
AE AF EF 5,4 AF
triangles dont = = donc = B C
U 2 cm AB AC BC 9 7,5
les côtés ont des
longueurs proportionnelles. b. De l’égalité précédente, on déduit que :
Les triangles OPR et OUV. 5,4
AF = 7,5 × = 4,5 . Donc AF = 4,5   cm.
9
b. Compléter ce tableau de proportionnalité.
OP OR PR
6 Les triangles OEF et OUV E 5 cm F
0,5 0,8 0,4 forment une configuration
4c

× 5 de Thalès : (EF) // (UV).


2,5 4 2
m

OU OV UV a. Porter ces longueurs sur la


figure : OE = 4 cm ; EF = 5 cm ; O
cm

R OV = 2,7 cm ; UV = 3 cm.
7

3
2,

Les droites (PN) P V U


4 5 3 cm
et (MR) sont sécantes b. Expliquer pourquoi = .
cm

6c OU 3
en O. m O
8
4,

Les droites (MN) et OE EF 4 5


5c
m
(EF) // (UV) donc = c’est-à-dire = .
(PR) sont parallèles. OU UV OU 3
N
Réaliser un tableau M c m Compléter :
7,5
de proportionnalité 5 × OU = 4 × 3 donc OU = 2,4 cm.
avec les longueurs des côtés des triangles OMN OF 5 .
et OPR puis calculer les longueurs PR et OM. c. Expliquer pourquoi =
2,7 3
OF EF OF 5
(EF) // (UV) donc = c’est-à-dire = .
6 : 5 = 1,2 OV UV 2,7 3
5 7,5 OM En déduire OF.
PR = 7,5 cm × 1,2 = 9 cm
6 PR 4,8 5
OM = 4,8 cm : 1,2 = 4 cm. OF = 2,7 7 donc OF = 4,5 cm.
3
74 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

60 Théorème de Thalès (suite)


FICHE

1 G est un point de [ED]


14 cm 3 Un mur haut de 2 m se trouve à 57 m d’une
E H F
et H est un point de [EF] tour. Vanessa dont les yeux sont à 1,70 m du
tels que les doites (GH) sol se place à 1 m du mur. Elle aperçoit juste le

cm
1 0 ,5
et (DF) sont parallèles. sommet de la tour.

,6
12

cm
Calculer les longueurs
cm

,8
EH et ED.

16
G

D h

D’après le théorème de Thalès : 0,30 m


EG EH GH 10,5 EH 12,6 . 1m 1,70 m 57 m
= = c’est-à-dire = =
ED EF DF ED 14 16,8

EH 12,6 12,6 a. Noter les longueurs données sur cette figure


• = donc EH = 14 × .
14 16,8 16,8 qui n’est pas à l’échelle.
14 12,6
Ainsi EH = et EH = 10,5 cm.
16,8 b. Calculer la hauteur de la tour.
On considérera que les murs verticaux sont
10,5 12,6 parallèles.
• = donc 12,6 × ED = 10,5 × 16,8.
ED 16,8
10,5 16,8
Ainsi ED = et ED = 14 cm. 1 m + 57 m = 58 m
12,6
On peut modéliser la situation par une
configuration de Thalès.
1 0,3
On a l’égalité : = .
58 h
2 C D Ainsi h = 0,3 × 58 soit h = 17,4 m.
On a modélisé
24

17,4 m + 1,7 m = 19,1 m


cm

un tabouret pliant.
cm

Donc la hauteur de la tour est 19,1 m.


24

On a : CG = DG = 24 cm,
G
AG = BG = 36 cm
36

et AB = 48 cm.
cm

cm

L’assise [CD] est parallèle


36

au sol représenté
4 Les droites (PA)
A
par la droite (AB). A 48 cm B
Déterminer la longueur CD et (RI) se coupent en S. P
de l’assise. SP = 3,6 cm ; SA = 4,8 cm R
SI = 4 cm ; SR = 5 cm. I

Les droites (AD) et (BC) sont sécantes en G SP SI S


a. Calculer et .
et les droites (AB) et (CD) sont parallèles. SA SR
Donc, d’après le théorème de Thalès :
b. Que peut-on en déduire
GC GD CD pour les droites (PI) et (AR) ? Expliquer.
= = .
GB GA BA
GC CD 24 CD
De = on déduit = SP 3,6
GB BA 36 48 a. = = 0,75
24 SA 4,8
soit CD = 48 × = 32. SI 4
36 = = 0,8
L’assise [CD] de ce tabouret mesure 32 cm. SR 5
SP SI
b. 0,75 ≠ 0,8 donc ≠ .
SA SR
Par conséquent les droites (PI) et (AR) ne sont
pas parallèles.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 11 ● Utiliser le théorème de Thalès 75


CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

61 Réciproque du théorème de Thalès


FICHE

(BM) et (CN) sont deux droites sécantes en A.


AM AN
Si = et si les points A, B, M et les points A, C, N sont dans le même ordre, alors
AB AC
les droites (BC) et (MN) sont parallèles.
Voici trois configurations possibles de points A, B, M et A, C, N dans le même ordre.
(d’) M N
(d’)
M B B B (d)

A A A
N C C (d’)
(d) (d) N M C

1 Sur cette figure, C


3 Dans chaque cas, les droites (BM) et (CN)
m
les points A, M, B sont 5c se coupent en A.
N
alignés ainsi que cm Déterminer si les droites (MN) et (BC) sont
2
les points A, N, C. A parallèles ou non.
2,4 cm M B
a. Compléter : 6 cm a. M b. M
cm cm
AM 2,4 AN 4,8 2,
5
2 = 0,4 B
= = 0,4 et = m C 13,5 cm 1 N
AB 6 AC 5 2c A 12 cm
7, m
A N c
b. Que peut-on en déduire pour les droites (MN) 8,7 cm C 15
B
et (BC) ? 14,5 cm

Les points A, N, C sont alignés dans le même ordre


AB 7,2 AB 15
a. = = 0,6 b. = =1,2
que les points A, M, B et AM = AN . AM 12 AM 12,5
AB AC AC 8,7 AC 13,5
Donc, d’après la réciproque du théorème de Thalès, = = 0,6 = =1,125
AN 14,5 AN 12
les droites (MN) et (BC) sont parallèles. AB AC AB AC
= et les points donc ≠
AM AN AM AN
A, B, M sont alignés donc les droites (BC)
2 Les droites (BC) et E dans le même ordre et (MN) ne sont pas
(DE) se coupent en A. cm
2,8 que les points A, C, N parallèles.
3 cm
B C donc : (BC) // (MN).
a. Utiliser les produits A 2 cm
en croix pour comparer cm
AC AE 4,2
et . D N
AB AD 4 Sur ce croquis
M 3c cm
5
AC 2 AE 2,8 à main levée, les m 4,
= et = . droites (BM) et (CN)
AB 3 AD 4,2
4c
2 × 4,2 = 8,4 et 3 × 2,8 = 8,4. se coupent en A. A m
Les droites (MN) cm
AC AE 6
Les produits en croix sont égaux donc = . et (BC) sont-elles B
AB AD
parallèles ? C
b. Les droites (BD) et (CE) sont-elles parallèles ?
Expliquer.
AM 3 AN 4,5
Les points B, A, C et D, A, E sont alignés dans le = = 0,75 et = = 0,75
AB 4 AC 6
même ordre. AM AN
Donc = . Les points M, A, B et N, A, C
AB AC
AC AE
= sont alignés dans le même ordre. Donc, d’après
AB AD
la réciproque du théorème de Thalès, les droites
Donc, d’après la réciproque du théorème de Thalès, les (MN) et (BC) sont parallèles.
droites (BD) et (CE) sont parallèles.
76 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
62 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan .. ... / 5
A, D, B sont A
alignés ; 6
4 cm
cm
A, E, C sont AD AE DE BD CE BC AD AE DE
A D E = = = = = =
alignés et ? DB EC BC BA CA DE AB AC BC
2 cm

(DE)  (BC).
Alors... C
B

Sur la figure ci-dessus, la longueur


B 3 cm 8 cm 9 cm
EC est égale à...

K
(LM) et (PN) sont cm
sécantes en K et L 2
(MN)  (LP). m 3 cm 3 6
C 4c P 6 9
La longueur M 2
MN, en cm,
est égale à… ?
N

(MT) et (NS) sont S


m
sécantes en A M ? A 8c
D et (MN)  (ST). AM = 1 cm AM = 2,25 cm AM = 4 cm
m 6 cm
Alors… N 3c T

C on ne peut pas
les droites
7,5

(BM) et (CN) sont M 8 les droites savoir si


(BC) et (MN)
E sécantes en A. A5 B (BC) et (MN) (BC) et (MN)
ne sont pas
Alors… sont parallèles sont parallèles
parallèles
12

N ou non

1 Décrire une homothétie 2 Utiliser une homothétie


On passe du triangle ABC C On passe du triangle CET cm E
24 2
au triangle BDE par une cm au triangle LAC par une 3, C 9 cm L
13

homothétie. homothétie de centre C. T 3,6 cm


,5

Donner le centre et le rapport E6 Déterminer le rapport de


cm

cm
6c

de l’homothétie, puis calculer cette homothétie, puis


m

A D B
les longueurs DE et BD. calculer les longueurs LA et CE. A
15 cm

• B est le centre de l’homothétie. CL 9


•k=– =– = –2,5.
CT 3,6
BE 6
•k= = = 0,25. Le rapport de l’homothétie est –2,5.
BC 24
Le rapport de l’homothétie est 0,25. • LA = 2,5 × ET soit LA = 2,5 × 3,2 cm
• DE = 0,25 × CA soit DE = 0,25 × 13,5 cm donc LA = 8 cm.
donc DE = 3,375 cm. • AC = 2,5 × CE soit 6 cm = 2,5 × CE
• BD = 0,25 × BA soit BD = 0,25 × 15 cm donc CE = 6 cm : 2,5, c’est-à-dire CE = 2,4 cm.
donc BD = 3,75 cm.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 11 ● Utiliser le théorème de Thalès 77


Objectif brevet

3 Comprendre une situation 5 Utiliser plusieurs outils


Un marionnettiste doit faire un spectacle sur le Sur cette figure, on sait que les points F, O, D et
thème de l’ombre. Pour cela, il a besoin que sa E sont alignés ainsi que les points G, O, B et C et
marionnette de 30 cm ait une ombre de 1,20 m. que les droites (BD) et (CE) sont parallèles. C
La source de lumière est située à 8 m de la toile OB = 7,2 cm ; B
(AB). La marionnette est représentée par le OC = 10,8 cm ;
segment [DE]. OD = 6 cm ; F
A CE = 5,1 cm. O D E
G
1,20 m

D 1. Calculer OE puis BD.


C 2. On donne OG = 2,4 cm et OF = 2 cm.
B E
8m
Démontrer que les droites (FG) et (BD) sont
parallèles.
a. Démontrer que les droites (AB) et (DE) sont
parallèles. 3. a. Le triangle OBD est un agrandissement du
b. Calculer la distance EC pour savoir où il doit triangle OFG. Dans quel rapport ?
placer sa marionnette. b. Expliquer pourquoi l’aire du triangle OBD est
D’après DNB
égale à 9 fois l’aire du triangle OFG.
D’après DNB
a. Les droites (AB) et (DE) sont toutes les
deux perpendiculaires à la droite (BC) donc elles
sont parallèles. 1. Les droites (BC) et (DE) sont sécantes en O
et les droites (BD) et (CE) sont parallèles.
b. Les droites (AD) et (BE) sont sécantes en C et Donc, d’après le théorème de Thalès,
les droites (AB) et (DE) sont parallèles. OD OB BD 6 7,2 BD
Donc, d’après le théorème de Thalès, = = soit = =
OE OC CE OE 10,8 5,1
CE DE CE 0,3 0,3 6 7,2
= soit = . Ainsi CE = 8 × = 2. • De = , on déduit : OE × 7,2 = 6 × 10,8
CB AB 8 1,2 1,2 OE 10,8
Donc CE = 2 m. 6 × 10,8
soit OE = = 9 donc OE = 9 cm.
Il doit placer la marionnette à 2 m de la source de 7,2
lumière. 7,2 BD 7,2
• De = , on déduit : BD = 5,1 × = 3,4
10,8 5,1 10,8
donc BD = 3,4 cm.

4 Étudier une affirmation 2.


OF 2 1
= = et
OG 2,4 24 1
= = =
OD 6 3 OB 7,2 72 3
Ci-dessous, les points sont placés aux nœuds OF OG
d’un quadrillage à maille carrée. Donc = .
OD OB
Les points G, O, B et F, O, D sont alignés dans le
O
même ordre.
Donc, d’après la réciproque du théorème de Thalès,
les droites (FG) et (BD) sont parallèles.
M OD
3. a. Le rapport d’agrandissement est k = .
N L K OF
1
k est donc l’inverse du rapport calculé à la
3
Antoine affirme : « Les droites (ML) et (ON) sont question 2, donc k = 3.
parallèles. » b. Le triangle OBD est un agrandissement du
A-t-il raison ? Expliquer. triangle OFG dans le rapport k, donc l’aire du
D’après DNB triangle OBD est égale au produit de l’aire du
triangle OFG par k2.
KM 1 7 KL 2 8 k2 = 32 = 9
= = et = =
KO 4 28 KN 7 28 Donc l’aire du triangle OBD est bien égale à 9 fois
KM KL l’aire du triangle OFG.
donc ≠
KO KN
Donc les droites (ML) et (ON) ne sont pas
parallèles.
Antoine a tort.

78 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

63 Perfectionnement
FICHE

1 On considère le croquis ci-dessous qui ne 2 Un jeune berger se trouve au bord


respecte pas toutes les données de l’énoncé. d’un puits de forme cylindrique dont le diamètre
est 75 cm : il aligne son regard avec le bord
A 2 cm B 4 cm C
supérieur du puits et le fond du puits pour en
M estimer la profondeur.
Le fond du puits et le rebord sont horizontaux.
Le puits est vertical.
F
hauteur
R du regard : 1,80 m
E D C B hauteur
diamètre du rebord : 1 m
● BCDE est un carré de côté 4 cm. 75 cm
● Les points A, B, C sont alignés et AB = 2 cm.
● F est un point du segment [CD].
sol
● La droite (AF) coupe le segment [BE] en M.
Déterminer la longueur CF par calcul ou épaisseur
du mur : 20 cm
par construction pour que les longueurs BM
et FD soient égales. F G

BCDE est un carré donc les droites (BE)


et (CD) sont parallèles. a. En s’aidant du schéma ci-dessus (qui n’est pas
à l’échelle), donner, en m, les longueurs CB, FG
De plus, B appartient à [AC] et M à [AF] donc,
et RB.
d’après le théorème de Thalès :
AB BM BM 2 b. Calculer la profondeur BG du puits.
= soit =
AC CF CF 6
BM 1 1 c. Le berger s’aperçoit que la hauteur d’eau dans
Donc = c’est-à-dire BM = × CF.
CF 3 3 le puits est 2,60 m. Or, il a besoin de 1 m3 d’eau
Pour avoir BM = FD, on doit donc avoir : pour abreuver tous ses moutons.
1 En trouvera-t-il suffisamment dans ce puits ?
× CF = FD.
3
1
Or CF + FD = 4 soit CF + × CF = 4
3 a. Par lecture sur la figure :
4
× CF = 4 • CB = 20 cm = 0,2 m
3
Donc CF = 3 cm. • FG = 75 cm + 20 cm = 95 cm = 0,95 m
Ainsi pour avoir BM = FD on doit placer le point F • RB = 1,8 m – 1 m = 0,8 m
sur [CD] de façon que CF = 3 cm.
b. Les droites (BG) et (CF) sont sécantes en R
2 cm B 4 cm
et les droites (BC) et (FG) sont parallèles :
A C Donc, d’après le théorème de Thalès :
RB CB 0,8 0,2
= soit =
M RG FG RG 0,95
3 cm

Donc 0,2 × RG = 0,8 × 0,95


0,8 0,95
et RG = = 3,8 soit RG = 3,8 m.
0,2
F Donc BG = 3,8 m – 0,8 m = 3 m.
1 cm

E D
c.  = π ×
2 ( )
0,75 2
× 2,6 soit  ≈ 1,15 m3

1,15 m3  1 m3 donc le berger aura assez d’eau


dans le puits pour abreuver tous ses moutons.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 11 ● Utiliser le théorème de Thalès 79


CHAPITRE Modéliser
12 CALCUL
une situation spatiale
● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL
FICHE

64 Section d’un prisme droit, d’un cylindre par un plan


● La section d’un prisme droit par un plan ● La section d’un cylindre par un plan
parallèle à une base est un polygone de parallèle à une base est un cercle de même
mêmes dimensions que la base. rayon que la base.
La section d’un prisme droit par un plan La section d’un cylindre par un plan parallèle
parallèle à une arête latérale est un rectangle à son axe est un rectangle dont une
dont une dimension est la longueur de l’arête. dimension est la hauteur du cylindre.

1 On coupe ce parallélépipède E 5 Dans chaque cas, terminer le tracé


H
rectangle par un plan parallèle de la section du parallélépipède rectangle
à la face DCGH. F par le plan parallèle à l’arête [AB] et qui contient
A
Quelle est la nature D G le segment rouge.
4 cm

de la section ?
cm

a. b.
15

Quelles en sont les E F E H


B 10 cm C
dimensions ?
A B A D
La section est un rectangle de 15 cm sur 4 cm.
H G F G
2 On a représenté la section D C B C
O
d’un cylindre de rayon 2 cm
et de hauteur 6 cm par un plan
parallèle à sa base. 6 On a représenté la E H
Quelle est la nature section du cube ABCDEFGH K
O’
de cette section ? d’arête 2 cm par un plan qui A D
est parallèle à l’arête [CG]. J
La section est un cercle de rayon 2 cm. F L
G
a. Construire en vraie
3 grandeur le triangle BJM
Ce cylindre a un rayon et, à côté, la section JKLM. B M C
de 2,5 cm et une hauteur de 3 cm. O
A B
De plus, AB = 2 cm. M L
Tracer sur ce cylindre
J
sa section ABCD par un plan
parallèle à l’axe (OO’) et qui O’
passe par les points A et B. D C
Quelle est la nature de la section ?
Quelles sont ses dimensions ? B M J K

La section est un rectangle de 2 cm sur 3 cm.


b. Calculer la longueur JM, en cm. En donner
une valeur approchée au dixième près.
4 Tracer sur ce prisme droit
à base triangulaire, sa section
par le plan passant par le Le triangle BJM est rectangle en B.
point M et parallèle à sa base. M D’après le théorème de Pythagore,
Quelle est la nature de la BJ² + BM² = JM² soit 1,5² + 1,5² = JM²
section ? 2,25 + 2,25 = JM² soit JM² = 4,5 et JM = 4,5 .
Avec la calculatrice, on obtient JM ≈ 2,1 cm.
La section est un triangle.
80 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

65 Section d’un cône, d’une pyramide par un plan


FICHE

● La section d’un cône par un plan parallèle ● La section d’une pyramide par un plan
à sa base est un cercle qui est une réduction parallèle à sa base est une réduction de la
du cercle de base. base.
Son centre appartient à la hauteur du cône. Ses côtés sont parallèles à ceux de la base.

1 a. On coupe une pyramide


S 4 La pyramide SABCD a pour
S

à base carrée par un plan hauteur 16 cm et pour base le


parallèle à sa base. rectangle ABCD tel que :
Quelle est la nature de la C
D AB = 12 cm et AD = 8 cm. M
section ? L
Sa section par un plan O’
A B J K
La section est un carré. parallèle à sa base et passant D C
par le point O’ de [SO] est O
b. On coupe un cône par un plan S A B
représentée en vert.
parallèle à sa base. On donne SO’ = 12 cm.
Quelle est la nature de la section ? O’ Donner la nature de la section et calculer ses
La section est un cercle. dimensions.
O

La section est le rectangle JKLM.


2 Dans chaque cas, tracer la section de la Il est une réduction de la base ABCD.
pyramide par un plan passant par M et parallèle SO’ 12
à sa base, colorée en vert. Le rapport de réduction est k = =
SO 16
k = 0,75.
a. b. Alors JK = k × AB = 0,75 × 12 cm = 9 cm
et JM = k × AD = 0,75 × 8 cm = 6 cm.
JKLM est un rectangle de 9 cm sur 6 cm.

M
M
5 On coupe une pyramide régulière de
sommet S et dont une arête latérale [SA] mesure
20 cm par un plan parallèle à sa base et qui
3 Ce cône de révolution a été S passe par le point A’ de [SA] tel que SA’ = 4 cm.
Donner la nature de la section et ses dimensions,
sectionné par un plan parallèle
si la base est :
à sa base.
La section est tracée en rouge. A a. un carré ABCD de côté 15 cm ;
a. Compléter : la section est un N
b. un triangle équilatéral ABC de côté 12 cm.
O
cercle qui est une réduction
M
Dans chaque cas, la section est une
du cercle de base.
réduction de la base dans le rapport
b. On donne SO = 10 cm, SA = 6 cm, OM = 4 cm. SA’ 4
k= = = 0,2.
Calculer AN. SA 20
a. A’B’ = k × AB = 0,2 × 15 cm = 3 cm
La section est un carré A’B’C’D’ de côté 3 cm.
SA 6
Le rapport de réduction est k = =
SO 10 b. A’B’ = k × AB = 0,2 × 12 cm = 2,4 cm
k = 0,6.
La section est un triangle équilatéral A’B’C’ de
Alors AN = k × OM = 0,6 × 4 cm = 2,4 cm.
côté 2,4 cm.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 12 ● Modéliser une situation spatiale 81
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

66 Représenter une section de solide avec GeoGebra


FICHE

1 On souhaite représenter la section d’un 2 On souhaite représenter la section d’une


prisme droit par un plan. pyramide par un plan.

1. a. Créer deux points A et B et créer un triangle


1. a. Créer un pentagone ABCDE (utiliser
équilatéral ABC (utiliser  Polygone régulier ).
 Polygone ).
b. Cliquer sur  Graphique 3D , créer la pyramide
b. Cliquer sur  Graphique 3D , créer le prisme droit
régulière de base ABC et de hauteur 4 (utiliser
de base ABCDE et de hauteur 5 cm (utiliser
 Extrusion Pyramide/Cône  et cliquer sur le triangle
 Extrusion Prisme/Cylindre ).
ABC dans la fenêtre Graphique 3D).
c. Placer un point K de l’arête [AF]. Le logiciel note D son sommet.
d. Créer le plan  passant par K et parallèle à la
2. a. Placer un point M de l’arête [AD].
base du prisme droit (utiliser  Plan parallèle ).
b. Créer le plan  passant par M et parallèle à la
e. Cliquer sur l’icône  Intersection de deux surfaces ,
base de la pyramide (utiliser  Plan parallèle ).
puis sur le plan  et sur le prisme droit afin de
créer la section. c. Cliquer sur l’icône  Intersection de deux
surfaces , puis sur le plan  et sur la pyramide afin
f. Quelle est la nature de la section ? de créer la section.
La section est un pentagone de mêmes dimensions que d. À l’aide de l’icône , faire pivoter la figure
pour visualiser cette section de face.
la base ABCDE.
e. Quelle est la nature de la section ?
2. a. Supprimer K. Créer un point N de [AB].
La section est un triangle équilatéral.
b. Créer la section du prisme par le plan passant
par N et parallèle à la face BCHG. 3 On souhaite représenter la section d’un cône
par un plan.
a. Créer un cercle de centre O et de rayon 3
(utiliser  Cercle (centre-rayon) ).

b. Cliquer sur  Graphique 3D , créer le cône de base


ce cercle et de hauteur 4 (utiliser  Extrusion
 Pyramide/Cône ). Noter S le sommet du cône.

c. Créer un point A sur le cercle de base, créer le


segment [AS] et créer un point M de ce segment.
d. Créer la section de ce cône par le plan passant
par M et parallèle à sa base.
c. Quelle est la nature de la section ? e. Quelle est la nature de la section ?
La section est un rectangle. La section est un cercle.
82 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

67 Calculer le volume d’un solide réduit


FICHE

● Le cône de sommet S ● La pyramide de S


S et de rayon [IJ] est sommet S et de base
une réduction du cône IJKL est une réduction L K
de sommet S J I de la pyramide de I J
et de rayon [OA]. sommet S et de base
O C
Rapport de réduction : ABCD. D
SI SJ IJ A Rapport de réduction :
SO = SA = OA SI SJ A B
SA = SB = ...
● Dans une réduction (ou un agrandissement) de rapport k :
l’aire d’une surface est multipliée par k2 ; le volume d’un solide est multiplié par k3.

1 Cette pyramide à base 3 Ce cône de révolution,


carrée, de hauteur 4,5 cm, de hauteur 45 m, a été
a été coupée par un plan coupé par un plan 5m
parallèle à sa base. 1,4 cm parallèle à sa base.

a. Quel est le rapport de a. Quel est le rapport de 30 m


réduction qui permet réduction qui permet
3,5 cm
d’obtenir la pyramide rose ? d’obtenir le cône vert ?
1,4 5 1 1
k= = 0,4. Le rapport de réduction est 0,4. k= = . Le rapport de réduction est .
3,5 30 6 6
b. Calculer l’aire  de la base, puis le volume 
b. Calculer l’aire  de la base, puis le volume 
de la grande pyramide.
du grand cône.
Rappel de la formule du volume d’une pyramide : Rappel de la formule du volume d’un cône :
 = ( × h) : 3  = (π × R² × h) : 3
c. En déduire l’aire ’ de la base, puis le c. En déduire l’aire ’ de la base, en m², puis le
volume ’ de la pyramide rose. volume ’ du cône vert, en m3.
En donner des valeurs approchées à l’unité près.
b.  = c2 = 3,52 = 12,25
L’aire  est 12,25 cm2. b.  = π × R2 = π × 302 = 900π
 = ( × h) : 3 = (12,25 × 4,5) : 3 = 18,375 L’aire  est 900π m2.
Le volume  est 18,375 cm3.  = (π × R2 × h) : 3 = (900π × 45) : 3
c. ’ = 0,4² ×  donc ’ = 0,42 × 12,25 = 1,96  = 13 500π
’ = 0,43 ×  donc ’ = 0,43 × 18,375 = 1,176 Le volume  est 13 500π m3.
1 2 1 2
L’aire de la base de la pyramide rose est 1,96 cm2,
son volume est 1,176 cm3.
c. ’ = ( )
6
×  donc ’ =
6
( )
× 900π
’ = 25π soit ’ ≈ 79 m2.
1 3 1 3
’ = ( )
6
×  donc ’ =
6
( )
× 13 500π
’ = 62,5π soit ’ ≈ 196 m3.
2 Un plan parallèle à la base d’une pyramide L’aire de la base du cône vert est environ 79 m2,
coupe cette pyramide de volume 640 cm3 à la son volume est environ 196 m3.
moitié de sa hauteur à partir du sommet.
Calculer le volume de la pyramide réduite
obtenue.

= ( 12 )3 × 640 cm3 = 80 cm3.


Le volume de la pyramide réduite est 80 cm3.
© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 12 ● Modéliser une situation spatiale 83
68 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan ..... / 5

La section de E H
ce parallélé- A D à la face ABCD à l’arête [AE] à la face AEHD
pipède est un rectangle est un rectangle est un rectangle
6 cm
A F G
rectangle de dimensions de dimensions de dimensions
8 cm
par un B 9 cm C 6 cm et 9 cm 6 cm et 8 cm 8 cm et 9 cm
plan parallèle…

sa section par
On considère un cylindre sa section par
un plan passant
de révolution de diamètre un plan parallèle le volume
par O et O’ est
B 10 cm et de hauteur à sa base de ce cylindre
un rectangle
OO’ = 14 cm. est un cercle est 350π cm3
de dimensions
Alors… de rayon 10 cm
10 cm et 14 cm

Ce cône de révolution S si SI = 36 cm, alors si la section du cône


a pour rayon la section du cône par un plan parallèle
OM = 20 cm le volume par un plan parallèle à la base et passant
C et pour hauteur de ce cône à la base et passant par le point I est un
SO = 48 cm I est 6,4π dm3 par le point I cercle de longueur
I est un point O est un cercle 20π cm, alors I est
de [SO]. Alors… M de rayon 15 cm le milieu de [SO]
la section de cette
SABCD est une pyramide
pyramide par un
régulière de hauteur
le volume de la le volume de la plan parallèle à sa
SO = 8 cm et de base
D pyramide SABCD est pyramide SABCD base et passant par
un carré de côté 9 cm
648 cm3 est 0,216 L le milieu
et de centre O.
de [SO] est un carré
Alors…
d’aire 40,5 cm2
ABCDEFGH est un cube.
La section de la pyramide
BCDG par un plan parallèle
à la face ABCD est…
E H un triangle une réduction
E un carré
A D rectangle isocèle du triangle BCD

F G
B C

1 Voir dans l’espace Objet Nature de l’objet

Triangle ABC Rectangle en B


On considère ce pavé droit ABCDEFGH.
B C

Angle ABF Angle droit

A D Quadrilatère ABFE Rectangle



Angle ACG Angle droit

F Quadrilatère ACGE Rectangle


G

E H
Observer la figure et compléter le tableau
ci-contre sans justification.
D’après DNB

84 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


Objectif brevet

2 Étudier une section 4 Utiliser la section d’un cylindre


On a coupé ce parallélépipède rectangle par le Cette glace a la forme
O
plan parallèle à l’arête [DH] et passant par A et C. d’un cylindre de hauteur
On a obtenu la section AEGC. OO’ = 8 cm et de rayon 6 cm.
E F O’
a. Son volume  est-il
A B
supérieur à 1 L? Justifier.
10 cm

H G b. On coupe la glace selon un plan passant


cm
D 24 cm C 14 par O et O’. Calculer l’aire de la section.
Donner la nature de cette section et préciser ses D’après DNB
dimensions.

a.  = π × R 2 × h = π × 6² × 8 = 288π.
• La section d’un parallélépipède rectangle par Donc  ≈ 905 cm3 c’est-à-dire  ≈ 0,905 L.
un plan parallèle à une arête est un rectangle donc Le volume de la glace est inférieur à 1 L.
AEGC est un rectangle.
b. La section est un rectangle de dimensions 8 cm
• Une des dimensions est la longueur de l’arête et 12 cm.
[DH] c’est-à-dire 14 cm.
8 × 12 = 96
L’autre dimension est la longueur AC.
Donc l’aire de la section est 96 cm2.
Le triangle ADC est rectangle en D.
D’après le théorème de Pythagore :
DA2 + DC2 = AC2 soit 102 + 242 = AC2
100 + 576 = AC2 soit AC2 = 676. 5 Prendre des initiatives 66 cm

Alors AC = 676 . Avec la calculatrice, on obtient Une jardinière a la forme

60 cm
AC = 26 cm. d’un tronc de cône (coupé
AEGC est un rectangle de 14 cm sur 26 cm. par un plan parallèle à sa
base) représenté ci-contre.
Montrer que la contenance

150 cm
de cette jardinière est environ
134 L.
3 Représenter en vraie grandeur
ABCDEFGH est un cube. H
Les points J, K, M et N G • La contenance de la jardinière est la
sont les milieux respectifs E différence entre le volume du grand cône et celui
F
des segments [AE], [BF], du cône réduit.
[AD] et [BC]. J
D K • Volume  du grand cône
JKNM est une section C
M Diamètre : 66 cm donc rayon : 33 cm.
du cube par un plan N
A Hauteur : 150 cm
parallèle à l’arête [AB]. B
 = (π × 332 × 150) : 3 = 54 450π
Sur le schéma ci-dessous, on a dessiné la face
FGCB en vraie grandeur.  ≈ 171 060 cm3
Placer les points K et N sur cette face puis, à côté, • Rapport de réduction
tracer la section JKNM en vraie grandeur. 150 cm – 60 cm = 90 cm
90
k= = 0,6
150
F G • Volume ’ du cône réduit
’ = k3 ×  soit ’ = 0,63 × 54 450π
J K ’ = 11 761,2π soit ’ ≈ 36 949 cm3
K • Contenance de la jardinière
 – ’ ≈ 134 111 cm3 soit 134,111 dm3 ou
134,111 L.
La contenance de la jardinière est environ 134 L.
B N C M N

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 12 ● Modéliser une situation spatiale 85
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

69 Perfectionnement
FICHE

B C
O
F A D
1 On coupe un cube E
R Q 3 On découpe un tronc d’arbre
I B
ABCDEFGH d’arête 12 cm cylindrique de rayon OA = 30 cm
par des plans passant A P et de hauteur OO’= 1,5 m pour
J
par les milieux des arêtes. O obtenir la poutre ABCDEFGH, F
M G G
qui est un parallélépipède O’
1. a. Indiquer sans justification H K C rectangle tel que BA = 36 cm. E H
la nature : N
D
● du quadrilatère PMNO ; ● du triangle IPM. a. ● Quelle est la nature du triangle ABC ?
● Quelle est la longueur AC ?
b. Combien de faces et combien d’arêtes
possède le solide obtenu ? b. Calculer la longueur BC.
c. En déduire l’aire  de la section BCGF.
2. a. Calculer le volume 1 du cube ABCDEFGH.

b. Calculer le volume 2 de la pyramide MIAP en a. • Le triangle ABC est rectangle en B.


considérant que cette pyramide a pour sommet M,
[AC] est un diamètre du cercle de base,
pour hauteur [MA] et pour base le triangle IAP.
donc AC = 30 cm × 2 = 60 cm.
c. En déduire le volume  du solide obtenu. b. D’après le théorème de Pythagore,
BA2 + BC2 = AC2 soit 362 + BC2 = 602.
1 296 + BC2 = 3 600 d’où BC2 = 3 600 – 1 296
1. a. • Le quadrilatère PMNO est un carré.
BC2 = 2 304 et BC = 2304 .
• Le triangle IPM est équilatéral.
Avec la calculatrice, on obtient BC = 48 cm.
b. Ce solide a 14 faces (6 carrés et 8 triangles
équilatéraux) et 24 arêtes. c.  = BC × CG = 48 × 150 = 7 200.
Donc l’aire de la section BCGF est 7 200 cm2.
2. a. 1 = (12 cm)3 = 1 728 cm3 donc le cube a un
volume de 1 728 cm3.
b. • Aire du triangle IAP :  = (6 × 6) : 2 = 18. 4 On coupe le prisme droit ABCDEF ci-dessous
2 = ( × MA) : 3 Donc 2 = (18 × 6) : 3 = 36.
par le plan qui passe par le point K de l’arête [AC]
Le volume de la pyramide MIAP est 36 cm3. et qui est parallèle à la face ABED.
c. Le cube a 8 sommets, donc le volume  du solide
a. Tracer la section KLMN sur le prisme droit
est tel que  = 1 – 8 × 2.
puis indiquer sa nature et ses dimensions.
 = 1 728 – 8 × 36 = 1 728 – 288 = 1 440
Le volume du solide obtenu est 1 440 cm3. b. Calculer l’aire  de la section.

F
2 Un cône de révolution 1 est coupé à mi- C
hauteur par un plan parallèle à sa base. On
3 cm

obtient ainsi un cône réduit 2 de 9 cm de haut et N M


dont l’aire de la base est 40 cm2. K D
L E
Déterminer pour le cône 1 :
1 cm

8 cm
A 3 cm B
a. la hauteur ; b. l’aire de la base ; c. le volume.
a. • La section KLMN est un rectangle.
• La longueur LM est la même que celle de l’arête
Le rapport d’agrandissement pour obtenir [BE] donc 8 cm.
le cône 1 à partir du cône 2 est k = 2. • Le segment [KL] est une réduction du segment
a. 2 × 9 = 18 donc la hauteur est 18 cm. CK 3
[AB] dans le rapport k tel que k = = = 0,75
b. 22 × 40 = 160 CA 4
donc l’aire de la base est 160 cm2. KL = 0,75 × AB = 0,75 × 3 = 2,25 cm.
c. (160 × 18 ) : 3 = 960 b.  = KL × LM = 2,25 × 8 = 18
Donc le volume est 960 cm3. Donc l’aire  de la section est 18 cm2.

86 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CHAPITRE Connaître et utiliser
13 CALCUL
les triangles semblables
● ....... . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL
FICHE

70 Triangles semblables et angles


● Des triangles semblables sont des triangles C Deux angles K
qui ont leurs angles deux à deux de même mesure. homologues
60° 60°
● Si deux triangles ont deux angles deux à deux B 40° I
40°
de même mesure, alors ces triangles sont semblables. Deux côtés
A
homologues J
Les triangles ABC et IJK sont semblables.

1 Ces triangles MER O 3 Dans chaque cas, expliquer pourquoi les


et OLA sont semblables.
triangles ABC et DEF sont semblables.
Quel est l’homologue :
A L a. b.
a. du sommet L ? M D C
M E
R C A D
b. du sommet E ? O 40° 40°
E 30° A
110° 40°
c. du côté [ME] ? [LO] 70°
E
 ? MRE
d. de l’angle LAO  B
F B F

2 Ces triangles BCD D H a. • Dans le triangle ABC,


F
et FGH sont semblables.  = 180 °– 30° – 40° = 110°.
BCA
Les côtés [BC] et 40°
 = DEF
• BCA  et BAC
 = FDE = 40°.
[HF] sont homologues, Les triangles ABC et DEF ont deux angles deux à
de même que les côtés 75° C deux de même mesure donc ils sont semblables.
[BD] et [GF]. B G
b. • Le triangle ABC est isocèle en C donc
a. Compléter ce tableau.  = ABC
BAC  = 70°.

Sommets homologues Angles homologues • Le triangle DEF est isocèle en F donc


 = FDE
DEF  = 180° – 40° = 70°.
B et F DBC 
 et HFG 2
Les triangles ABC et DEF ont deux angles deux à
D et G BDC 
 et FGH
deux de même mesure donc ils sont semblables.
C et H  et FHG
BCD 

b. Déterminer les mesures des angles du


triangle HFG.
4 D est un point du segment [BC].
Expliquer pourquoi C
 = DBC
 = 75°. D
• HFG les triangles ABC et 40°
ABD sont semblables. B 30°
 = BDC
• FGH  = 40° 110°

• La somme des mesures des angles du triangle A


FGH est égale à 180°.
 =180° – 75° – 40°
Donc FHG • Dans le triangle ABC,
 = 180° – 30° – 40° = 110°.
BAC
 = 65°.
FHG
 = BDA
• BAC  = 110° et ABC .
 = ABD
Les triangles ABC et ABD ont deux angles deux à
deux de même mesure donc ils sont semblables.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 13 ● Connaître et utiliser les triangles semblables 87
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

71 Triangles semblables et longueurs


FICHE

● Si deux triangles sont semblables, alors les longueurs de leurs côtés sont deux à deux
proportionnelles.
● Si les longueurs des côtés de deux triangles sont deux à deux proportionnelles,
alors ces triangles sont semblables.

1 Ces triangles COL et THE sont semblables. 3 Les triangles ABC F

et DEF de ce pendentif C
L H 3 cm E sont deux triangles

4,5
isocèles semblables.

c
2,5
1,6 cm

m
Calculer la longueur AB.
2c

m c
C
m

2 cm A B
O T D 3,6 cm E

a. Compléter ce tableau. Les triangles ABC et DEF sont semblables


Sommets homologues Côtés homologues donc les longueurs des côtés homologues sont
proportionnelles.
C et E [OL] et [HT]
BC AB 2,5 AB
L et H [CO] et [ET] = c’est-à-dire = .
EF DE 4,5 3,6
O et T [CL] et [HE] 2,5
On en déduit : AB = 3,6 × .
b. Compléter ces égalités de
4,5
LO LC OC Donc AB = 2 cm.
rapports de longueurs, puis = =
HT HE TE
calculer les longueurs LC et TE.

1,6 LC 2 4 Pour estimer la hauteur d’un geyser, un


• = = explorateur le regarde dans un miroir (V) dans
2 3 TE
lequel il réussit à voir le sommet S.
1,6 LC 1,6 2
• = • =
2 3 2 TE
S
1,6 1,6 × TE = 2 × 2
LC = 3 × = 2,4
2 2×2
LC = 2,4 cm TE = = 2,5
1,6
TE = 2,5 cm
B
V 1,70 m
2 ART et ZEN sont deux triangles tels que :
P
36 m 2,40 m
A
• AR = 12 cm, AT = 14,4 cm, RT = 8,1 cm ;
Calculer la hauteur de ce geyser.
• ZE = 9,6 cm, ZN = 5,4 cm, EN = 8 cm.
Ces triangles sont-ils semblables ? Justifier.
Les triangles VPS et VBA ont deux angles
deux à deux de même mesure donc ils sont
• On range les longueurs par ordre croissant : semblables. Les longueurs des côtés homologues
8,1  12  14,4 et 5,4  8  9,6 sont donc proportionnelles.
RT 8,1 AR 12 VA AB 2,4 1,7
• = = 1,5 = = 1,5 Ainsi = c’est-à-dire = .
ZN 5,4 EN 8 VP SP 36 SP
AT 14,4 On en déduit 2,4 × SP = 36 × 1,7
= = 1,5
ZE 9,6 36 × 1,7
Les longueurs des côtés des triangles ART et SP = = 25,5.
2,4
ZEN sont deux à deux proportionnelles donc ces La hauteur du geyser est 25,5 m.
triangles sont semblables.

88 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

72 Utiliser des triangles semblables


FICHE

D
1 MON et TES sont deux triangles semblables 4 Les droites (AE) et (CD)
 = STE
tels que MON  et MNO
 = EST  . Écrire : se coupent en B.

2 cm
a. deux autres angles de même mesure : a. Expliquer pourquoi
 = SET
OMN . les triangles ABC et 2,5 cm
A E
DBE sont semblables. B
b. trois rapports de longueurs égaux. Préciser les sommets 3c
ON OM NM m
= = homologues.
ST TE SE C
b. Calculer la longueur DE.
2 Les angles vert et
A
P
violet ont-ils la même  et DBE
a. Les angles ABC  sont opposés
cm
3c
cm

mesure ? Expliquer. par le sommet donc ils ont la même mesure.


3,6
5

O
 = DBE
Donc ABC .
M 6 cm N
 = BDE
De plus, d’après les codages, BAC .
OP ON 3 NP 3,6 Les triangles ABC et BDE ont deux angles deux à
• = = = 0,6 et = = 0,6. deux de même mesure donc ils sont semblables.
AN AM 5 NM 6
Les longueurs des côtés des triangles MAN et Les sommets homologues sont B et B ; D et A ;
NOP sont deux à deux proportionnelles donc ces E et C.
BE BD ED
triangles sont semblables. b. On a les égalités : = =
BC BA CA
 et NOP
• Les angles MAN  sont homologues donc
BE 2 ED
ils ont la même mesure. soit = =
BC 2,5 3
2 ED 2
De = , on déduit ED = 3 × .
2,5 3 2,5
Donc ED = 2,4 cm.
3 L est un point du segment [IJ]
I
et M un point du segment [JK].
8 cm

a. Démontrer que les triangles L A


5
4,4

JLM et IJK sont semblables. a. Démontrer que les triangles


cm

Préciser les côtés homologues. J CBD et ABC sont semblables. D B


K
4 cm

3,2 cm M 6,8 cm Préciser les sommets homologues.


cm

b. Calculer les longueurs LJ et KI.


5

C
b. Calculer la longueur CA de cette
voile.
a. D’après les codages, JLM  = I KJ.
De plus, les triangles JLM et IJK ont l’angle
I
JK en commun.  = DCB
a. ACB  et ABC
 = BDC
Les triangles JLM et IJK ont deux angles deux à Les triangles CBD et ABC ont deux angles deux à
deux de même mesure donc ils sont semblables. deux de même mesure donc ils sont semblables.
Les côtés homologues sont : Les sommets homologues sont D et B ; C et C ;
[LJ] et [KJ] ; [JM] et [JI] ; [LM] et [KI]. B et A.
b. On peut écrire les égalités : b. On peut écrire les égalités :
LJ JM LM LJ 3,2 4,4 DC DB CB 4 DB 5
= = soit = = = = soit = = .
KJ JI KI 10 8 KI BC BA CA 5 BA CA
LJ 3,2 3,2 4,4 4 5
• = • = De = , on déduit 4 × CA = 5 × 5.
10 8 8 KI 5 CA
3,2 4,4 × 8 5×5
LJ = 10 × =4 KI = 3,2 = 11 Ainsi CA = = 6,25.
8 4
LJ = 4 cm KI = 11 cm Donc CA = 6,25 m.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 13 ● Connaître et utiliser les triangles semblables 89
73 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan ..... / 5
F G
A O P
40°
D S
120° H
A Deux triangles semblables sont... 50°
25° 65°
I L 20° K
65° R
C E 40°
N M
B J

MER est un triangle tel que


le triangle LOB tel le triangle GAN tel le triangle BUT tel
ME = 6 cm, MR = 9 cm et
que LO = 18 cm, que GN = 6 cm, que BU = 4,5 cm,
B ER = 9,6 cm.
OB = 27 cm et GA = 4 cm et BT = 4,8 cm et
Un triangle semblable au triangle
LB = 28,8 cm. AN = 6,4 cm. TU = 3 cm.
MER est...

RST est un triangle isocèle en T tel


que RS = 8 cm et TS = 12 cm.
FGH est un triangle semblable à
C FG = 5 cm FG = 7,5 cm FH = 7,5 cm
RST dont le côté [GH], homologue
au côté [RS], mesure 5 cm.
Alors...
RIZ et MOU sont deux triangles
D  = MOU
semblables tels que RIZ  IR ZI ZI ZR 
 = UMO
= = IZR
 = MUO
et IRZ  . Alors... OU MU MO MU
• S, V, U sont alignés U
ainsi que S, W, T ;
• SV = 2,4 cm ;
SVW est une
• VW = 4,2 cm ;
E V UT = 7 cm SW = 3 cm réduction de SUT
• ST = 4 cm ;
de rapport 0,6
• SU = 5 cm ;
 = SUT
• SWV .
Alors... S W T

1 Enchaîner les étapes


Sur la figure ci-dessous :  = BDC
a. ACB  et BAC
 = DBC.
 = BDC
• ACB  et BAC  = DBC  ; Les triangles ABC et BCD ont deux angles deux à
• AB = 4 cm , BC = 6 cm et deux de même mesure donc ils sont semblables.
BD = 7,5 cm. b. Les sommets homologues sont A et B ;
C B et C ; C et D.
A
D’où les égalités :
AB AC BC 4 AC 6
= = soit = =
6c

4 cm

BC BD CD 6 7,5 CD
m

4 AC 4
B • De = , on déduit AC =7,5 × = 5.
6 7,5 6
cm Donc AC = 5 cm.
7,5 4 6
D • De = , on déduit 4 × CD = 6 × 6.
6 CD
6×6
a. Expliquer pourquoi les triangles ABC et BCD CD = = 9 donc CD = 9 cm.
4
sont semblables.

b. Déterminer les longueurs AC et CD.


90 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
Objectif brevet

2 Utiliser plusieurs outils 3 Raisonner


Lola installe son Les droites (DA) et (EC) E2
B ,1 A
nouveau réfrigérateur. sont sécantes en B. cm cm
Sur cette figure qui B 2,4
65°
représente la situation, 1. Démontrer que :
cm 2
les points D, A et E 1,8 , 8
a. les droites (DE) et D cm
sont alignés. C
16 cm (AC) sont parallèles ; C
Remarque : la figure
n’est pas à l’échelle. E 80 cm A30 cmD b. les triangles ABC et BDE sont semblables.

1. Calculer la largeur AC de ce réfrigérateur. 2. Marion a réalisé la figure avec GeoGebra et a


. affiché l’aire du triangle ABC, en cm2.
2. On note x la mesure, en degrés, de l’angle ABE
Exprimer en fonction de x la mesure de l’angle :
;
a. BAE
.
b. CAD

3. Déterminer la hauteur AB du réfrigérateur.

1. Le triangle ACD est rectangle en D.


Donc, d’après le théorème de Pythagore : Donner une valeur approchée au centième près
DA2 + DC2 = AC2 soit 302 + 162 = AC2 de l’aire A du triangle BDE, en cm2.
900 + 256 = AC2 ainsi AC2 = 1 156
AC = 1156 . 3. Citer un angle du triangle BDE dont la mesure
est 65°.
Avec la calculatrice, on obtient AC = 34 donc la
largeur du réfrigérateur est 34 cm.
BD 1,8 BE 2,1
1. a. = =0,75 et = = 0,75.
2. a. Le triangle ABE est rectangle en E donc BA 2,4 BC 2,8
 = 90° – ABE
BAE  soit BAE = 90° – x. BD BE
Donc = .
BA BC
b. Les points E, A, D sont alignés donc
 + BAC  + CAD  = 180° Les points C, B, E et A, B, D sont alignés dans le
BAE
 = 180° même ordre.
ainsi 90° – x + 90° + CAD
 – x = 180° Donc, d’après la réciproque du théorème de Thalès,
soit 180° + CAD
 – x = 180° – 180°
les droites (DE) et (AC) sont parallèles.
180° – 180° + CAD
 – x = 0° donc CAD
CAD  = x. b. • Les droites (DA) et (EC) sont sécantes en B
et les droites (DE) et (AC) sont parallèles. Donc,
 = CAD
3. • ABE  et BEA  = ADC . BD BE DE
d’après le théorème de Thalès : = = .
BA BC AC
Les triangles ABE et ACD ont deux angles deux à
• Les longueurs des côtés des triangles ABC
deux de même mesure donc ils sont semblables.
et BDE sont proportionnelles donc ces deux
• Les sommets homologues sont E et D ; B et A ;
triangles sont semblables.
A et C.
On peut écrire les égalités : 2. Le triangle BDE est une réduction du triangle
EA EB AB 80 EB AB ABC dans le rapport 0,75.
= = soit = = Dans une réduction de rapport k, l’aire d’une
DC DA CA 16 30 34
80 AB 80 surface est multipliée par k2 donc
De = , on déduit AB = 34 × . A = 0,752 × 3,02 = 1,698 75 .
16 34 16
Donc AB = 170 cm. L’aire du triangle BDE est environ 1,70 cm2.
La hauteur du réfrigérateur est 170 cm, soit 3. Les triangles ABC et DBE sont semblables
1,70 m. (question 1. b). Les sommets A et D sont
 et EDB
homologues, donc les angles BAC  sont
homologues. Ils ont donc la même mesure ; ainsi
 = 65°.
EDB

.
© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 13 ● Connaître et utiliser les triangles semblables 91
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

74 Perfectionnement
FICHE

1 Voici des distances à vol d’oiseau entre 3 Sur la figure ci-dessous, E est un point du
Bordeaux (B), Montpellier (M), Lyon (L) : segment [AC] et D un point du segment [AB].
BM = 380 km, BL = 440 km, ML = 250 km. C
.
Donner une estimation de l’angle BML
cm
E

4,5
6

cm
On peut réaliser une carte à l’échelle 2,7 cm

1 A B
(1 cm représente 100 km). D
10 000 000 7,5 cm
L
a. Démontrer que le triangle ABC est rectangle.

m b. Démontrer que les triangles ABC et ADE sont


4c
2,5 cm

4, semblables.

c. Calculer le périmètre du triangle ADE.


B M
3,8 cm
a. • [AB] est le côté le plus long du triangle ABC
Les longueurs réelles et les longueurs sur la carte et AB2 = 7,52 = 56,25.
sont proportionnelles, donc ce triangle BML et le
triangle réel BML sont semblables. • CA2 + CB2 = 62 + 4,52
 sur la carte.
Il suffit de mesurer l’angle BML CA2 + CB2 = 36 + 20,25 = 56,25.
 dans la réalité a la même mesure :
L’angle BML • Ainsi AB2 = CA2 + CB2 donc, d’après la
environ 86°. réciproque du théorème de Pythagore, le triangle
ABC est rectangle en C.
 = ADE
b. ACB  = 90°.

De plus, les triangles ABC et ADE ont l’angle BAC
2 ABC est un triangle tel que : en commun. Ils ont donc deux angles deux à deux
C
AB = 5 cm, AC = 6 cm, de même mesure donc ils sont semblables.
BC = 4 cm.
D est le milieu de [BC]. D c. • Les sommets homologues sont A et A ;
E est le point de [AB] tel que C et D ; B et E.
 = BAC
BDE .
A E B • On calcule les longueurs AD et AE.
Calculer les longueurs BE On peut écrire les égalités :
et DE.
AC AB CB 6 7,5 4,5
= = soit = =
AD AE DE AD AE 2,7
 = BAC
• D’après l’énoncé, BDE . 6 4,5
• De = , on déduit : AD × 4,5 = 2,7 × 6.

De plus, les triangles BDE et ABC ont l’angle ABC AD 2,7
en commun. Ils ont donc deux angles deux à deux 2,7 × 6
Ainsi AD = = 3,6.
de même mesure donc ils sont semblables. 4,5
7,5 4,5
• Les sommets homologues sont B et B ; • De = , on déduit : AE × 4,5 = 2,7 × 7,5.
AE 2,7
D et A ; E et C.
2,7 × 7,5
On peut écrire les égalités : Ainsi AE = = 4,5.
4,5
BD BE DE 2 BE DE
= = soit = = • ED + AD + AE = 2,7 + 3,6 + 4,5 = 10,8
BA BC AC 5 4 6
2 BE 2 Le périmètre du triangle ADE est 10,8 cm.
• De = , on déduit BE = 4 × = 1,6.
5 4 5
2 DE 2
• De = , on déduit DE = 6 × = 2,4.
5 6 5
Donc BE= 1,6 cm et DE = 2,4 cm.

92 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CHAPITRE
Utiliser la trigonométrie
14 CALCUL
du triangle rectangle
● ....... . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL
FICHE

75 Cosinus, sinus, tangente d’un angle aigu


Dans un triangle rectangle, Dans le triangle ABC rectangle en A,
● le cosinus d’un angle aigu est le quotient C hyp
longueur du côté adjacent à cet angle AB côté opposé oté
; cos ABC = nus
longueur de l’hypoténuse BC à l’angle bleu e
● le sinus d’un angle aigu est le quotient A B
côté adjacent
longueur du côté opposé à cet angle AC à l’angle bleu
; sin ABC =
longueur de l’hypoténuse BC
● la tangente d’un angle aigu est le quotient On peut retenir l’expression
longueur du côté opposé à cet angle AC S O H C A H T O A
. tan ABC =
longueur du côté adjacent à cet angle AB Sinus Cosinus Tangente

1 1. Dans le triangle GRS rectangle en R, indiquer : 3 Dans le triangle RST rectangle en S, quelles
R longueurs faut-il connaître pour calculer :
a. l’hypoténuse [GS]
G  ? TS et TR T
a. cos RTS
 [RS]
b. le côté adjacent à GSR
 ? RS et TR
b. sin RTS

c. le côté opposé à GSR [GR]
 ? RS et TS
c. tan RTS
 [GR]
d. le côté adjacent à SGR S R
 ? TS et TR
d. sin TRS
 S
e. le côté opposé à SGR [RS]

2. Compléter : =
a. cos SGR
GR 4 D
GS 1. Calculer la longueur DF
m

dans ce triangle DEF rectangle en D.


 = GR  = RS
16

b. sin GSR c. tan SGR E F


GS GR D’après le théorème de Pythagore, 34 m

2 1. Vérifier que ce triangle 20 cm DE2 + DF2 = EF2 c’est-à-dire 162 + DF2 = 342
B C
ABC est un triangle rectangle. 16
cm

cm DF2 = 1 156 – 256 = 900 donc DF = 30 m.


12

BC2 = 202 = 400 A  , sin DEF



2. Calculer les valeurs exactes de cos DEF

et tan DEF (donner les réponses sous forme
AB2 + AC2 = 162 + 122 = 256 + 144 = 400
de fractions irréductibles).
BC2 = AB2 + AC2. D’après la réciproque du théorème

de Pythagore, le triangle ABC est rectangle en A. Dans le triangle DEF, rectangle en D,


ED 16 8
2. Écrire le cosinus, le sinus, la tangente • cos DEF = EF = 34 = 17
 , puis, dans chaque cas,
de l’angle ABC DF 30 15
remplacer les longueurs connues. • sin DEF = EF = 34 = 17
En donner l’écriture décimale. DF 30 15
• tan DEF = ED = 16 = 8 .
 = BA = 16 = 0,8
a. cos ABC
BC 20
3. Sans autre calcul, en déduire :
 = AC = 12 = 0,6
b. sin ABC
BC 20  = 15
a. cos DFE
17
 = AC = 12 = 0,75
c. tan ABC  8
b. tan DFE =
AB 16 15

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 14 ● Utiliser la trigonométrie du triangle rectangle 93
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

76 Cosinus, sinus, tangente : calculs de longueurs


FICHE

● La calculatrice doit être en mode DEGRE.


Si le symbole D ou DEG n’apparaît pas en haut de l’écran, on procède au réglage.
● Valeur approchée de 5 × cos 36° au centième près.

5 36
On lit : 5 × cos 36° ≈ 4,05.
ou 5 36

1 On se propose de C 3 Avec les données de B


7 cm R
calculer la longueur BC. ? la figure, calculer la longueur 52°
37° RV, en cm, et en donner une ?
a. ● Que représente le côté A B valeur approchée au dixième près.
[AB] pour le triangle ABC ? 2,5 cm V

L’hypoténuse. Dans le triangle BRV, rectangle en V,



● Pour l’angle BAC, que représente le côté [BC] ?
• on connaît un angle aigu et l’hypoténuse,
• on cherche le côté adjacent à l’angle aigu
Le côté opposé. donc on utilise un cosinus.
RV RV
b. Ici, va-t-on utiliser un cosinus, un sinus, cos BRV = c’est-à-dire cos 52° =
RB 7
une tangente ? Un sinus. RV = 7 × cos 52°
Avec la calculatrice, on trouve RV ≈ 4,3 cm.
c. Donner une valeur approchée au dixième près
de la longueur BC, en cm.

BC BC 4 Avec les données de la figure, L


sin BAC = c’est-à-dire sin 37° =
AB 2,5 calculer dans chaque cas
BC = 2,5 × sin 37° la longueur indiquée, en cm,
Avec la calculatrice, et en donner une valeur approchée
on trouve BC ≈ 1,5 cm. au dixième près.
65°
a. EL b. AL A
E 6 cm
2 On se propose de C
? A
29°
calculer la longueur AC. a. Dans le triangle AEL, rectangle en E,
4m

 , que représente : • on connaît un angle aigu et son côté adjacent,


a. Pour l’angle ACB
B • on cherche son côté opposé donc on utilise une
● le côté [AB]? Le côté opposé. tangente.
LE LE
● le côté [AC] ? Le côté adjacent. tan LAE = c’est-à-dire tan 65° =
AE 6
LE = 6 × tan 65°
b. Ici, va-t-on utiliser un cosinus, un sinus,
Avec la calculatrice, on trouve LE ≈ 12,9 cm.
une tangente ? Une tangente.
b. On connaît un angle aigu et son côté adjacent.
c. Donner une valeur approchée au centième On cherche l’hypoténuse. On utilise le cosinus.
près de la longueur AC, en cm. AE 6
cos LAE = c’est-à-dire cos 65° =
AL AL
6
AB 4 donc AL × cos 65° = 6 et AL = .
tan ACB = d’où tan 29° = cos 65°
AC AC Avec la calculatrice, on trouve AL ≈ 14,2 cm.
4
AC × tan 29° = 4 soit AC =
tan29°
Avec la calculatrice, on trouve AC ≈ 7,22 m.

94 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

77 Cosinus et sinus : mesures d’angles


FICHE


Donner une valeur approchée au degré près de la mesure d’un angle aigu ABC
 = 0,6.
tel que sin ABC

0,6  ≈ 37°.
On lit : ABC
ou 0,6

1 On se propose de déterminer C 3 Déterminer une valeur


T

m
.
la mesure de l’angle BAC approchée au degré près

2,

2c
?

1

de l’angle TIR . I

m
a. ● Que représente le côté [AB] B R 3,5 cm
?
pour le triangle ABC ? 6m
A Dans le triangle TRI, rectangle en T, on connaît
L’hypoténuse. l’hypoténuse et le côté opposé à l’angle dont on
 , que représente le côté [BC] ? cherche la mesure.
● Pour l’angle BAC
Donc on utilise un sinus.
Le côté opposé. RT 2
sin T
IR = c’est-à-dire sin T
IR =
IR 3,5
b. Ici, va-t-on utiliser un cosinus, un sinus, Avec la calculatrice, on obtient T
IR ≈ 35°.
une tangente ? Un sinus.

c. Donner une valeur approchée au degré près


.
de la mesure de l’angle BAC

 = BC d’où sin BAC


sin BAC  = 2,1 = 0,35. 4 1. Avec les données F
4,8
m
AB 6 1,4 c cm
 ≈ 20°. de la figure, calculer
Avec la calculatrice, on obtient BAC
la longueur DE. D E

2. En déduire une valeur approchée au degré


près de la mesure de l’angle :

a. DEF 
b. EDF
2 On se propose de G 4,5 cm L
déterminer la mesure ?
2,7

.
de l’angle LGN 1. Le triangle DEF est rectangle en F.
cm

 , que N D’après le théorème de Pythagore,


a. Pour l’angle LGN
FD2 + FE2 = DE2 soit 1,42 + 4,82 = DE2
représente le côté [GN] ? Le côté adjacent.
1,96 + 23,04 = DE2 donc DE2 = 25.
●Que représente le côté [GL] pour le triangle Par conséquent DE = 5 cm.
GLN ? L’hypoténuse.  = EF c’est-à-dire
2. a. cos DEF
ED
b. Ici, va-t-on utiliser un cosinus, un sinus, une 4,8
 =
cos DEF = 0,96.
tangente ? Un cosinus. 5
 ≈ 16°.
Avec la calculatrice, on obtient DEF
c. Donner une valeur approchée au degré près
.
de la mesure de l’angle LGN Autre méthode :
 = DF = 1,4.
tan DEF
FE 4,8
 = GN d’où cos LGN
cos LGN  = 2,7 = 0,6.  ≈ 16°.
Avec la calculatrice, on obtient DEF
GL 4,5
 ≈ 53°.
Avec la calculatrice, on obtient LGN  soit EDF
 = 90° – DEF  ≈ 90° – 16°
b. EDF

ainsi EDF ≈ 74°.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 14 ● Utiliser la trigonométrie du triangle rectangle 95
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

78 Utiliser la trigonométrie
FICHE

17,3 cm
1 Deux bateaux A et B souhaitent rejoindre 3 Quelle est la longueur h de 60°
une île I. Ils sont séparés par 600 m et chacun l’hypoténuse de cette équerre ?
voit l’île sous un angle différent.
Donner une valeur approchée à l’unité près de la L’équerre est un triangle rectangle.
distance, en m, qui sépare chaque bateau de l’île. 17,3
cos 60° = donc h × cos 60° = 17,3
h
17,3
600 m Alors h = = 34,6.
A BB cos 60°
37° 53°
L’hypoténuse mesure 34,6 cm.

I
4 On se propose de vérifier

si la mesure de l’angle AOB
prise par un instrument de
mesure placé en O à 1,60 m
du sol et à 10 m du sapin
est correcte.
• 37° + 53° = 90° donc AIB = 180° – 90° = 90° L’instrument affiche 80°.
Le triangle AIB est donc rectangle en I.
I = AI c’est-à-dire cos 37° = AI 1. Déterminer une valeur
• cos BA approchée au dixième de
AB 600
Donc AI = 600 × cos 37°. .
degré près de l’angle COA
Avec la calculatrice, on obtient AI ≈ 479 m.
2. a. Calculer la longueur OB,
I = BI c’est-à-dire cos 53° = BI
• cos AB en m, puis en donner une valeur approchée au
AB 600
centième près.
Donc BI = 600 × cos 53°.
Avec la calculatrice, on obtient BI ≈ 361 m. b. En déduire une valeur approchée au dixième
.
de degré près de l’angle COB

2 3. Conclure.
Au moment où la tour de contrôle d’un
aéroport prend en charge un avion, celui-ci se
trouve à 50 km du radar de la tour et la direction 1. Dans le triangle COA rectangle en C,
radar-avion fait un angle de 5° avec l’horizontale.  = CO c’est-à-dire cos COA
cos COA  = 10.
À quelle altitude, en km, se trouve l’avion à OA 30
 ≈ 70,5°.
Avec la calculatrice, on obtient COA
ce moment précis ? On donnera une valeur
approchée au dixième près. 2. a. Le triangle OBC est rectangle en C.
On négligera la hauteur de la tour de contrôle. D’après le théorème de Pythagore,
La figure ci-dessous n’est pas à l’échelle.
CO2 + CB2 = OB2 soit 102 + 1,6 = OB2
100 + 2,56 = OB2 soit OB2 = 102,56
A
50 km OB = 102,56 .
R 5°
Avec la calculatrice, on obtient OB ≈ 10,13 m.
(radar) horizontale S
b. Dans le triangle OBC rectangle en C,
 = CO c’est-à-dire cos COB
cos COB  ≈ 10 .
Dans le triangle RSA rectangle en S, OB 10,13
 ≈ 9,2°.
Avec la calculatrice, on obtient COB
 = AS c’est-à-dire sin 5° = AS .
sin ARS
AR 50  = AOC
3. AOB  + COB
Donc AS = 50 × sin 5°. 
donc AOB ≈ 70,5° + 9,2° soit AOB  ≈ 79,7°.
Avec la calculatrice, on obtient AS ≈ 4,4 km. 79,7° est proche de 80°, donc la mesure affichée
L’avion se trouve à environ 4,4 km d’altitude. par l’instrument est correcte.

96 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


79 Objectif breve
t Sélection de sujets de Brevet

Voici un questionnaire à choix multiples.


QCM Pour chaque question, entourer la (ou les) réponse(s) exacte(s). Bilan .. ... / 5
D’après cette figure, C
3 4c

cm
A le quotient est égal à… m cos ABC sin ABC tan ABC
5

3
A B
5 cm

Sur la figure ci-contre, B C


la longueur AC, en m, 30°
B 6m 6 × sin 30° 6 × cos 60° 3
est égale à…
A

 ci-contre mesure M
L’angle MPN 12
C environ… 5 22,6° 65,4° 24,6°
N P

Dans un triangle rectangle, le cosinus d’un angle


D aigu est 0,9. Une valeur approchée au degré 26° 42° 64°
près de sa mesure est…

Sur la figure ci-contre, M A


34° 2 2
la longueur MS, en cm,
m

E 2 × tan 34°
2c

est égale à… tan 34° sin 34°


S

1 Comprendre une situation 2 Étudier un triangle rectangle


La cible d’un jeu de fléchettes est installée de En nageant, Moana part du point D, contourne
sorte que son centre C se trouve à 1,73 m du sol. une bouée située au
B
Les pieds du joueur ne doivent pas s’approcher point B, puis rejoint la
à moins de 2,37 m lorsqu’il lance une fléchette. plage au point A.
 et calcule
Un dispositif mesure l’angle CPM ● AB = 800 m

la distance du joueur au mur. Il sonne si elle ● AD = 2 341 m D A


plage
n’est pas conforme. ● (AB) ⊥ (BD)

Avec les données portées sur la figure ci-dessous,


dire si la sonnerie va se déclencher. Justifier. a. Calculer, en m, la longueur DB + BA du
parcours D, B, A.
En donner une valeur approchée à l’unité près.
C
 ; en déduire une valeur
b. Calculer sin ADB
approchée au degré près de la mesure de
.
l’angle ADB
1,73 m

D’après DNB

36,1° a. •Le triangle ABD est rectangle en B.


M P D’après le théorème de Pythagore,
D’après DNB
BA2 + BD2 = AD2 soit 8002 + BD2 = 2 3412
640 000 + BD2 = 5 480 281
BD2 = 5 480 281 – 640 000 = 4 840 281.
Dans le triangle rectangle CPM : Avec la calculatrice, on trouve BD ≈ 2 200 m.
CM 1,73 .
tan CPM= c’est-à-dire tan 36,1° = • DB + BA ≈ 2 200 m + 800 m soit
MP MP
1,73 . DB + DA ≈ 3 000 m
Donc MP × tan 36,1° = 1,73 et MP = La longueur du parcours est environ 3 000 m.
tan 36,1°
Donc MP ≈ 2,372 m. Or 2,372 m  2,37 m donc  = AB c’est-à-dire sin ADB
b. sin ADB  = 800 .
la sonnerie ne se déclenchera pas. AD 2 341

Avec la calculatrice, on obtient ADB ≈ 20°.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 14 ● Utiliser la trigonométrie du triangle rectangle 97
Objectif brevet

3 Calculer une longueur 5 Vérifier des conditions


Ces deux schémas représentent la même plage à On souhaite construire une structure
deux instants de la journée. pour un skatepark,
constituée d’un escalier
marée basse de six marches
H
plage identiques permettant

2m
10° sable d’accéder à un plan
B T incliné dont la hauteur est 96 cm.
marée haute Sur cette figure, l’échelle n’est pas respectée.
H profondeur
A d’une marche

2m
10° sable
B T

96 cm
hauteur
 = 10° et HTB
On donne : HT = 2 m ; HBT  = 90°. d’une marche
Calculer la longueur BH (en m) de plage
recouverte par la mer à marée haute. B C D
Donner une valeur approchée au dixième près. 55 cm 150 cm
D’après DNB
• Normes de construction de l’escalier
60  2h + p  65 où h est la hauteur d’une marche
Dans le triangle rectangle BHT, et p sa profondeur (en cm).
HT 2 • Demandes des habitués du skatepark
sin HBT = c’est-à-dire sin 10° =
BH BH – Longueur du plan incliné (c’est-à-dire longueur
2 .
Ainsi BH × sin 10° = 2 et BH = AD) comprise entre 2,20 m et 2,50 m ;
sin 10°
– Angle formé par le plan incliné avec le sol (ici
Avec la calculatrice, on trouve BH ≈ 11,5 m.  ) compris entre 20° et 30°.
l’angle BDA
La mer recouvre environ 11,5 m de plage.
a. Les normes de construction de l’escalier sont-
elles respectées ?
4 Étudier un solide H G
b. Les demandes des habitués du skatepark pour
ABCDEFGH est un F
E le plan incliné sont-elles satisfaites ?
parallélépipède rectangle D’après DNB
à base carrée.
On donne : D C
AB = BC = 6 cm et A B a. 96 cm6 = 16 cm donc h = 16 cm.
BF = 4,5 cm. 55 cm5 = 11 cm donc p = 11 cm.
2h + p = 2 × 16 cm + 11 cm = 43 cm
a. Calculer la longueur DG. donc les normes de construction de l’escalier
ne sont pas respectées.
b. Déterminer une valeur approchée au degré
.
près de la mesure de l’angle CDG b. BD = BC + CD d’où BD = 55 cm + 150 cm
BD = 205 cm.
• Longueur du plan incliné
a. Le triangle CDG est rectangle en C.
Le triangle ABD est rectangle en B.
La face DCGH est superposable à la face ABFE
D’après le théorème de Pythagore,
donc CD = AB = 6 cm et CG = BF = 4,5 cm.
BA2 + BD2 = AD2 soit 962 + 2052 = AD2
D’après le théorème de Pythagore,
9 216 + 42 025 = AD2 ou AD2 = 51 241
CD2 + CG2 = DG2 soit 62 + 4,52 = DG2
Avec la calculatrice, on trouve AD ≈ 226 cm.
36 + 20,25 = DG2 donc DG2 = 56,25.
AD ≈ 2,26 m et 2,20 m  2,26 m  2,50 m.
Avec la calculatrice, on trouve DG = 7,5 cm.
• Angle formé par le plan incliné
b. Dans le triangle rectangle CDG, BA 96 .
tan BDA = c’est-à-dire tan BDA =
 = DC soit cos CDG
cos CDG  = 6 = 0,8. BD 205
DG 7,5 Avec la calculatrice, on trouve BDA ≈ 25°.
 ≈ 37°.
Avec la calculatrice, on obtient CDG
20°  25°  30°
• Les deux demandes sont satisfaites.

98 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

80 Perfectionnement
FICHE

1 Sur la figure ci-contre, les A 3 Les premières cartes civiles de France ont
points B, C, D sont alignés. été établies sous Louis XV par une famille de
Calculer la longueur BD, 49° géographes et astronomes du nom de Cassini.

cm

25 cm
en m. Donner une valeur Ils relevaient des distances entre des points
approchée au dixième 30 remarquables (clochers, tours, châteaux,
près. B C D collines…) pour obtenir le positionnement
exact des lieux.
• Le triangle ABC est rectangle en C.
D’après le théorème de Pythagore,
CA2 + CB2 = AB2 soit 252 + CB2 = 302
625 + CB2 = 900 donc CB2 = 900 – 625 = 275
Avec la calculatrice, on trouve CB ≈ 16,6 cm.
• Dans le triangle rectangle ACD,
 = CD soit tan 49° = CD .
tan CAD
AC 25
Donc CD = 25 × tan 49°.
Avec la calculatrice, on obtient CD ≈ 28,8 cm.
• BD = BC + CD c’est-à-dire BD ≈ 16,6 + 28,8. Cette gravure montre comment, au XVIe siècle,
Ainsi BD ≈ 45,4 cm. on déterminait une distance inaccessible comme
la largeur de la rivière, entre un point A d’une
rive et l’arbre C situé sur l’autre rive. On plaçait
un autre point B peu éloigné de A (ici AB = 10 m),
2 La pyramide du Louvre puis à l’aide d’un système de visée on mesurait
est une pyramide régulière les deux angles α et β.
à base carrée de 35,4 m de On utilisait ensuite une formule de
côté et de 21,6 m de haut. trigonométrie :
Déterminer une valeur
A
approchée au degré près de l’inclinaison d’une BC AC AB
face par rapport à l’horizontale. = =
 sin ABC
sinBAC  sin ACB

B
C
 = 89° et ABC
On suppose ici que BAC  = 72°.
S S
Quelle est la largeur, en m, de la rivière ?
Donner une valeur approchée au dixième près.
21,6 m

21,6 m

C B
• On calcule la mesure de l’angle BCA :
O M O 17,7 m M BCA =180°–(72°+ 89°).
D 35,4 m A BCA = 180° – 161°.
• On désigne par ABCD la base carrée et par S le BCA = 19°
sommet de la pyramide. • D’après la formule, on peut écrire :
On nomme O le centre de la base carrée et M le BC AC 10
= = .
milieu du segment [AB]. sin 89° sin 72° sin 19°
AC 10
Le triangle SOM est rectangle en O. = ; l’égalité des produits
sin 72° sin 19°
SO = 21,6 m ; OM = 35,4 m : 2 = 17,7 m. en croix, permet d’écrire :
• Dans le triangle rectangle SOM, AC × sin 19° = 10 × sin 72°
 = SO soit tan SMO
tan SMO  = 21,6. d’où AC =
10 sin 72°
.
OM 17,7 sin 19°
 ≈ 51°.
Avec la calculatrice, on obtient SMO Avec la calculatrice, on trouve AC ≈ 29,2 m.
Chaque face est inclinée d’environ 51° par rapport La largeur de la rivière est environ 29,2 m.
à l’horizontale.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 14 ● Utiliser la trigonométrie du triangle rectangle 99
CHAPITRE Étudier la logique algorithmique
15 d’un programme
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL
FICHE

81 Programmer une course


c. Voici le script de Louise pour les arrière-plans.
1 Louise a créé un jeu pour que sa petite
sœur apprenne les tables de multiplication en
s’amusant.
Elle a sélectionné le lutin « Horse1 » et les
arrière-plans « desert » et « spotlight-stage ».

1. a. Mettre en place les objets de l’animation de


Louise.

Saisir ce script puis le tester.

2. a. On souhaite ajouter un cheval afin que les


deux chevaux fassent la course.
• Créer un lutin « Horse2 ».
• Modifier le costume de ce lutin.
• Réduire la taille des deux lutins.

b. Créer un script pour le lutin « Horse2 » afin :


• qu’il commence sa course au point de
coordonnées (– 120 ; – 120) ;
• qu’à chaque réponse saisie, il avance de 25,
que la réponse soit juste ou fausse ;
b. Saisir ce script du lutin « Horse1 », puis le • qu’il disparaisse quand il reçoit le message 1 ;
tester. • qu’il dise « L’ordinateur a gagné ! » si son
abscisse est supérieure à 80.
Le jeu est alors terminé.
Aide : on peut créer un nouveau message dans le
script « Horse1 ».

c. Tester l’ensemble du projet.

100 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

82 Programmer un jeu de tir


FICHE

3. Voici les scripts du lutin « Sorcier ».


1 Numa a réalisé un jeu de tir : un sorcier doit
atteindre un fantôme en lui lançant un éclair.

Saisir ces scripts et les tester.

4. Voici les scripts du lutin « Eclair ».

Numa a sélectionné l’arrière-plan « grand canyon »


et trois lutins qu’il a nommés « Sorcier », « Eclair »
et « Fantôme ».

1. • Mettre en place les objets de l’animation de


Numa ;
• diminuer la taille des trois lutins ;
• retourner verticalement le lutin « Eclair ».

2. Voici le script du lutin « Fantôme ».

a. Quel évènement met en action le lutin


« Eclair » ?

La réception du message « Feu ».

b. Quelle est la position de départ du lutin


« Eclair » ?

L’abscisse est celle du lutin « Sorcier », l’ordonnée est


–135.

c. Quelles sont les trois conditions qui arrêtent le


mouvement du lutin « Eclair » ?

Le fantôme touche le sorcier.

L’éclair touche le fantôme.

L’éclair touche le bord.

d. Construire ce script et le tester.


a. Construire et tester ce script.
Que se passe-t-il quand ce lutin touche le bord ? e. Modifier les scripts de façon que le fantôme
dise « Raté ! » quand le message « Raté ! »
Il rebondit et son ordonnée diminue de 10. est envoyé et qu’il change de couleur, s’arrête
et disparaisse quand le message « Touché ! »
b. À quelle condition perd-on la partie ?
est envoyé.
Quand le fantôme touche le sorcier. Tester ensuite l’ensemble du projet.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 15 ● Étudier la logique algorithmique d’un programme 101
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

83 Programmer une construction géométrique


FICHE

1 1. a. Saisir le script ci-dessous. 3 Inès a écrit un programme pour dessiner un


triangle.

a. Saisir ce script. Le tester.

b. Compléter le programme ci-dessous afin de


tracer un triangle égal au triangle obtenu par
Inès.

b. Que permet de faire ce script ?

Il permet de tracer une spirale qui comporte 4 Arsène a réalisé un script qui permet de
deux fois plus de segments que le nombre saisi. tracer un flocon à 10 branches.

2. Quelle est la longueur d’une spirale qui


compte :

a. 4 segments ? b. 8 segments ?

a. 10 × 2 + 20 × 2 = 20 + 40 = 60.
La longueur de la spirale est 60.
b. 10 × 2 + 20 × 2 + 30 × 2 + 40 × 2 = 200.
La longueur de la spirale est 200.
a. Saisir cette partie
du script d’Arsène
3. Modifier le script afin que le lutin annonce la et le compléter en
longueur totale de la spirale. créant le bloc
Aide : on peut créer une nouvelle variable « Branche ».
Longueur.
b. Modifier le script
afin que le lutin
2 Réaliser un programme qui permet de tracer demande le nombre
un segment de longueur donnée ainsi que sa de branches que doit
médiatrice. avoir le flocon.
102 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
CALCUL ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

84 Répéter la simulation d’une expérience aléatoire


FICHE

1 Anne lance deux dés équilibrés, 2 Les lutins « Jaime Walking » et « Avery
aux faces numérotées de 1 à 6. Walking », situés aux points de coordonnées
Elle additionne les deux nombres obtenus. (100 ; 100) et (–100 ; –100), échangent leurs
À l’aide d’un programme, elle simule plusieurs positions en suivant chacun, de façon aléatoire,
fois cette expérience et s’intéresse à la fréquence un des trois chemins tracés en rouge.
de réalisation de l’évènement E :
« La somme des deux nombres est 5 ».

a. Le sous-programme
« Lancer » simule le
lancer des deux dés.
Chacune des variables Dé1
et Dé2 prend pour valeur
un nombre aléatoire
compris entre 1 et 6.
Construire et compléter ce sous-programme.

b. Anne construit
ensuite le sous-
programme « Somme »
qui détermine la somme
des deux nombres Dé1
et Dé2.
Construire et compléter ce sous-programme.
a. Construire la partie de script ci-dessous, qui
concerne le lutin « Avery Walking ».
c. Anne utilise deux autres variables, N et Effectif :
Le compléter en envisageant les deux autres
• N représente le nombre de simulations de
chemins possibles.
l’expérience aléatoire ;
Le tester.
• Effectif prend pour valeur le nombre de fois où
l’évènement E est réalisé.
Anne initialise ces deux variables dans ce sous-
programme « Initial ».

Construire et compléter ce sous-programme.

d. Saisir et compléter
le programme final
d’Anne, comme
ci-contre.
b. Créer le script du lutin « Jaime Walking ».
e. On simule un Le tester.
très grand nombre
de lancers.
Quelle semble être c. Modifier le programme de façon à pouvoir
la probabilité de conjecturer la probabilité que les deux lutins se
l’événement E ? rencontrent (c’est-à-dire qu’ils empruntent le
même chemin).
Environ 0,111. Tester ensuite l’ensemble du projet.
© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Chapitre 15 ● Étudier la logique algorithmique d’un programme 103
CALCUL ● ..... . . . . . . . . . ● .............. ● .............. ● .............. ● .............. BILAN ..... / .....
MENTAL

85 Perfectionnement
FICHE

e. Créer le script du lutin « Referee » pour que :


1 1. On désire réaliser un jeu de voiture. • le lutin apparaisse et dise « Sortie de route ! »
a. • Préparer la scène comme ci-dessous (la ligne pendant deux secondes quand il reçoit le
rouge représente la ligne de départ et la ligne « message1 » ;
bleue la ligne d’arrivée). • le jeu s’arrête ensuite.
• Sélectionner les lutins « Button2 » (qui f. Tester le jeu.
représentera la voiture) et « Referee ».
• Redimensionner le lutin « Button2 ».
2. a. Créer un script qui permet de vérifier que
l’on a franchi la ligne d’arrivée.

b. Ajouter une variable chronomètre pour


mesurer la durée d’un tour.
Pour cela, utiliser les instructions :

c. Tester le jeu.

3. Améliorer le jeu :
• afin qu’au bout de deux tours, le jeu se
poursuive sur un autre circuit... ;
• ou en ajoutant un autre lutin qui fait la course
b. Les coordonnées du lutin « Button2 » devant
avec le lutin « Button2 » ;
la ligne de départ sont (– 36 ; 72). Remarque : ces
• ou en imaginant des obstacles ;
coordonnées dépendent du circuit tracé.
• ...
Voici, dans le désordre, les instructions du script
qui permet de déplacer le lutin « Button2 » quand
on appuie sur la flèche droite du clavier.
2 Réaliser un programme qui permet de
déterminer si un triangle est rectangle ou non
quand on saisit les longueurs des trois côtés.

Saisir ce script avec les instructions dans l’ordre.

c. Construire de même les scripts pour déplacer


le lutin avec les trois autres flèches du clavier.

d. En utilisant les instructions ci-dessous, créer le


script qui permet de vérifier que la voiture reste
sur le circuit.

Aide : On peut créer trois variables « Grand »,


« Moyen » et « Petit ».
104 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.
m e p r é pare
Je ET
au BREV La nouvelle épreuve écrite de mathématiques
Sujet 1

❯ Durée : 2 heures.

❯ Le sujet est constitué de plusieurs exercices. Une thématique commune


peut concerner tout ou partie des exercices, mais ceux-ci peuvent être
traités indépendamment les uns des autres. On peut les traiter dans
l’ordre qui convient.
Certains exercices exigent une prise d’initiative.
❯ L’épreuve est notée sur 50 points.
● 45 points sont répartis entre les exercices.
● 5 points sont réservés à la présentation de la copie

et à l’utilisation de la langue française.

1 Nos conseils pour l’épreuve


❯ Préparer son matériel à l’avance ❯ Rédiger sa copie
Prévoir règle, équerre, compas, rapporteur. • Penser à mettre en évidence les numéros des
Vérifier que la calculatrice est en mode degré. exercices.
• Bien séparer les exercices.
❯ Gérer son temps pendant l’épreuve • Présenter les exercices dans l’ordre, quitte à
laisser des espaces vides.
• Prendre quelques minutes pour parcourir le
sujet, essayer de reconnaître dans les exercices • Souligner ou encadrer le résultat à la fin de
le(s) thème(s) dont il s’agit. chaque question.
Commencer par ceux que l’on pense réussir. • Ne pas oublier les unités s’il y en a.
• Faire attention au nombre de points de chaque
exercice pour estimer le temps approximatif à
consacrer à chacun d’eux.
Par exemple, ne pas passer plus de 10 minutes
sur un exercice à 4 points, pour pouvoir passer
15 minutes sur un autre à 6 points (durées données
à titre indicatif).

2 Nos conseils selon les types d’exercices


❯ QCM. ❯ Constructions.
Le plus souvent, aucune justification n’est demandée Veiller à y apporter le plus grand soin.
et une mauvaise réponse n’est pas pénalisée. Il est Laisser apparents les traits de construction.
donc conseillé de répondre au QCM s’il y en a un.
❯ Justifications.
Il peut être utile de faire quelques vérifications ou
Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une
tests au brouillon, d’utiliser sa calculatrice.
indication contraire est donnée. On s’appuie sur les
❯ Calculs. données de l’énoncé et sur les définitions, proprié-
Penser à écrire les étapes des calculs. tés, règles étudiées. Ne pas oublier la conclusion.
Faire attention aux modalités de réponse indiquées
❯ Exercices avec prise d’initiative.
dans l’énoncé.
L’énoncé ne guide pas la recherche par des ques-
❯ Algorithmique ou programmation. tions intermédiaires. Il faut écrire sur la copie les
On ne dispose pas d’un ordinateur, néanmoins idées qu’on a eues, même si l’on n’est pas parvenu
il faut savoir comment écrire ou compléter un à conclure. Les essais, les démarches engagées,
programme avec un logiciel de programmation, même non aboutis, seront pris en compte. La mise
comment saisir une formule dans une cellule d’une en œuvre d’idées pertinentes, même maladroitement
feuille de calcul. formulées, sera valorisée.
❯ L’évaluation prendra en compte la clarté et la précision des raisonnements, la richesse
du vocabulaire, la syntaxe, la qualité de la rédaction.

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Je me prépare au Brevet 105


m e p r é pare
Je ET
au BREV Sujet 1

Exercice 1 (5 points)
Pour chacune des questions suivantes, écrire sur la copie (sans justification) le numéro de la question
et la lettre de la bonne réponse.
Enoncé Réponse A Réponse B Réponse C
125 1 1
no 1 Une écriture simplifiée de est… 125,625
625 6 5
Pour parcourir 600 m à la vitesse moyenne
no 2 1 min 12 s 1 min 20 s 1 min 2 s
de 30 km/h, il faut…
Si l’on triple l’arête d’un cube, alors le volume
no 3 3 9 27
du cube est multiplié par…
no 4 L’expression factorisée de x 2 – 16 est… (x – 4)2 (x – 8)(x + 8) (x + 4)(x – 4)
no 5 Si x = – 4, alors x2 – 2x + 5 est égal à… –3 29 – 19

Exercice 2 (4 points)
En 2010, l’UNESCO a dressé un inventaire des langues en danger dans le monde. Il vise à susciter une
prise de conscience sur la nécessité de préserver une diversité linguistique mondiale.
Voici un tableau récapitulatif du nombre de langues en voie de disparition ou déjà éteintes :
Niveau de vitalité En voie de disparition Déjà éteintes Total
Nombre de langues ... 231 2 580

a. Sur 6 000 langues répertoriées, 43 % sont soit en voie de disparition, soit déjà éteintes.
Montrer, par un calcul, que cela représente un total de 2 580 langues.
b. En déduire le nombre de langues qui sont en voie de disparition.
c. Calculer le pourcentage de langues qui sont déjà éteintes sur les 6 000 langues répertoriées dans le
monde.

Exercice 3 (5 points)
Voici deux programmes de calcul.
Programme A Programme B

Nombre de départ Nombre de départ

Ajouter 3 Ajouter 6

Élever au carré Multiplier par le nombre de départ

Résultat

Ajouter 9

Résultat

a. Montrer que si l’on choisit 5 comme nombre de départ, les deux programmes donnent 64 comme résultat.
b. Avec le programme A, quel nombre faut-il choisir au départ pour que le résultat obtenu soit 0 ?
c. Ysah prétend que, pour n’importe quel nombre de départ, ces deux programmes donnent le même
résultat. A-t-elle raison ? Justifier la réponse.

106 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


Je me prépare au BREVET

Exercice 4 (4 points) Distance parcourue (en km)


200
Lors d’une étape cycliste, les distances 180
parcourues par un cycliste ont été relevées 160
chaque heure après le départ. 140
Ces données sont précisées dans 120
le graphique ci-contre. 100
1. Par lecture graphique, répondre aux questions 80
suivantes. Aucune justification n’est demandée. 60
a. Quelle est la distance totale de cette étape ? 40
20
b. En combien de temps le cycliste a-t-il parcouru Durée du parcours (en h)
0
les cent premiers kilomètres ? 0 1 2 3 4 5
c. Quelle est la distance parcourue lors de la dernière demi-heure de course ?
2. Y a-t-il proportionnalité entre la distance parcourue et la durée de cette étape ?
Justifier votre réponse et proposer une explication.

Exercice 5 (4 points)
Pour filmer les étapes d’une course cycliste, des réalisa- A (Avion)
teurs de télévision utilisent des caméras installées sur
deux motos et d’autres dans deux hélicoptères.
(Hélicoptère 2) H L (Hélicoptère 1)
Un avion relais, plus haut dans le ciel, recueille
les images et joue le rôle d’antenne relais.
On considère que les deux hélicoptères se situent à la même
M (Moto 2) N (Moto 1)
altitude et que le peloton des coureurs roule sur une route
horizontale. Le schéma ci-dessus illustre cette situation.
L’avion relais (point A), le premier hélicoptère (point L) et la première moto (point N) sont alignés.
De la même manière, l’avion relais (point A), le second hélicoptère (point H) et la seconde moto (point M)
sont également alignés.
On sait que : AM = AN = 1 km ; HL = 270 m et AH = AL = 720 m.
a. Relever la phrase de l’énoncé qui permet d’affirmer que les droites (LH) et (MN) sont parallèles.
b. Calculer la distance MN entre les deux motos.

Exercice 6 (6 points)
180 coureurs, dont 70 % de coureurs étrangers, participent à une course cycliste.
25 % des coureurs, dont 12 Français, ont moins de 25 ans.
1. Compléter le tableau ci-dessous.
Français Étrangers Total
Moins de 25 ans
25 ans ou plus
Total 180
2. Un journaliste sportif interviewe un coureur au hasard, à l’arrivée.
Il n’y a eu aucun abandon pendant la course.
a. Quelle est la probabilité que le coureur interviewé soit :
• un coureur de moins de 25 ans ? • un coureur français de moins de 25 ans ?
b. Le coureur interviewé est un coureur étranger. Quelle est la probabilité qu’il ait 25 ans ou plus ?

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Je me prépare au Brevet 107


Je me prépare au BREVET

Exercice 7 (6 points)
Paul a trouvé des cartons remplis de journaux sportifs dans le grenier de son grand-père Louis.
Paul : « Combien de journaux y a-t-il ? »
Louis : « Il y en a entre 950 et 1 000. »
Paul essaie de les compter, mais quand il les regroupe par 3, par 4
ou par 5, il lui en reste toujours un.
1. Pour aider Paul dans sa recherche, sa sœur Carole écrit
le programme ci-contre avec le logiciel Scratch.
a. Que permet d’obtenir ce programme ?
b. Expliquer pourquoi ce programme peut aider Paul.
2. Combien de journaux Louis possède-t-il exactement
dans ses cartons ?

Exercice 8 (4 points)
Un graphiste a besoin de réaliser des triangles autocollants pour personnaliser des véhicules accompa-
gnateurs lors d’une course cycliste. Les triangles doivent être rectangles et isocèles avec une hypoténuse
de longueur 75 cm. Les stickers qu’il doit utiliser sont des carrés de 60 cm de côté.
Ces carrés sont-ils assez grands pour faire deux de ces triangles dans chacun d’eux ? Justifier.
Dans cette question, toute trace de recherche, même incomplète ou non fructueuse, sera prise en compte
dans l’évaluation.

Exercice 9 (7 points)
Une commune, ville étape d’une course cycliste, veut regrouper sur un parking six conteneurs à déchets
du même modèle A ou B.
Les deux modèles sont fabriqués dans le même matériau qui a toujours la même épaisseur.

Le conteneur A Le conteneur B
Le conteneur A est un Le conteneur B est constitué de
pavé droit à base carrée deux demi-sphères de rayon 0,58 m
de côté 1 m et de hauteur et d’un cylindre de même rayon
2 m. et de hauteur 1,15 m.

1. a. Vérifier que les deux conteneurs ont pratiquement le même volume.


b. Quels peuvent être les avantages du conteneur A ?
2. On souhaite savoir quel est le conteneur le plus économique à fabriquer.
a. Calculer l’aire totale des six faces du conteneur A.
b. Vérifier que, pour le conteneur B, une valeur approchée au dixième de m2 près de l’aire totale est 8,4 m2.

Formulaire
Cylindre de hauteur h Sphère – Boule de rayon R
et dont la base a pour rayon R Aire = 4 × π × R2
Volume = π × R2 × h Volume = (4 × π × R3) : 3

c. Quel est le conteneur le plus économique à fabriquer ? Justifier la réponse.

108 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


m e p r é pare
Je ET
au BREV Sujet 2

Indication portant sur l’ensemble du sujet


Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une indication contraire est donnée.
Pour chaque question, si le travail n’est pas terminé, laisser tout de même une trace de la recherche, elle
sera prise en compte dans la notation.

Exercice 1 (7 points)
Toutes les questions sont indépendantes.
a. Aujourd’hui, pour s’habiller, Arthur a le choix entre trois T-shirts (un vert, un bleu et un blanc) et deux
jeans (un blanc et un bleu). Il décide de s’habiller en choisissant au hasard un T-shirt puis un jean. Quelle
est la probabilité qu’Arthur soit habillé uniquement en blanc ?
b. Ariane affirme : « 260 est le double de 259. » A-t-elle raison ?
c. Loïc affirme : « Un nombre pair et un nombre impair ne peuvent avoir que 1 comme diviseur commun. »
A-t-il raison ?
d. Détailler les étapes de ce calcul effectué à la calculatrice
afin de comprendre le résultat affiché.
e. Résoudre l’équation 6x – 7 = 4x + 2.

Exercice 2 (7 points)
Sur la figure ci-contre, le triangle JAB est rectangle en A, B
les droites (MU) et (AB) sont parallèles, les points A, M, J sont alignés, C
de même que les points C, U, J et les points A, C, B. U
On donne : AB = 7,5 m ; MU = 3 m ; JM = 10 m ; JA = 18 m. J
A M
a. Calculer la longueur JB.
.
b. Déterminer une valeur approchée au degré près de la mesure de l’angle AJB
c. Montrer que la longueur AC est égale à 5,4 m.
d. Calculer l’aire du triangle JCB.

Exercice 3 (5 points)
Voici les résultats du DNB blanc de deux groupes de 3e d’un collège.
Groupe A : 8 ; 7 ; 12 ; 15 ; 15 ; 12 ; 18 ; 18 ; 11 ; 7 ; 8 ; 11 ; 7 ; 13 ; 10 ; 10 ; 6 ; 11.
Groupe B : 7 ; 8 ; 7 ; 9 ; 8 ; 13 ; 8 ; 13 ; 13 ; 8 ; 19 ; 13 ; 7 ; 16 ; 18 ; 12 ; 9.
a. Calculer une valeur approchée au dixième près de la moyenne de chaque groupe.
b. Calculer leurs médianes.
c. Quel est, d’après les calculs précédents, le groupe ayant le mieux réussi ?
d. Deux des diagrammes ci-dessous représentent la répartition des notes n des groupes précédents.
Attribuer à chaque groupe le diagramme qui lui correspond.

0≤n<5
5 ≤ n < 10
10 ≤ n < 15
15 ≤ n < 20

Diagramme 1 Diagramme 2 Diagramme 3

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Je me prépare au Brevet 109


Je me prépare au BREVET

Exercice 4 (7 points)
On appelle f la fonction définie par f (x) = (x − 3)(2x − 1).
On a utilisé le tableur pour calculer les images de différentes valeurs par cette fonction f.

a. Pour chacune des affirmations suivantes, indiquer si elle est vraie ou fausse.
Affirmation 1 : f (7) = 4
Affirmation 2 : L’image de 11 par la fonction f est 168.
Affirmation 3 : La fonction f est linéaire.
b. Une formule a été saisie dans la cellule B2 avant d’être recopiée vers la droite.
Quelle formule a-t-on saisie dans cette cellule B2 ?
c. Donner un antécédent de 0 par la fonction f.
d. Quels sont les deux nombres x pour lesquels (x − 3)(2x − 1) = 0 ?

Exercice 5 (6 points)

Document 1 : principe de fonctionnement d’un radar tronçon


Étape 1 : enregistrement de la plaque d’immatriculation et de l’heure de passage par un premier
radar.
Étape 2 : enregistrement de la plaque d’immatriculation et de l’heure de passage par un second
radar.
Étape 3 : calcul de la vitesse moyenne du véhicule entre les deux radars par un ordinateur.
Étape 4 : calcul de la vitesse retenue qui prend en compte les erreurs de précisions du radar.
Étape 5 : si la vitesse retenue est au-dessus de la vitesse limite, l’automobiliste reçoit une
contravention.

Document 2 : calcul de la vitesse retenue pour la contravention Document 3 : le radar tronçon


du pont d’Oléron
Vitesse moyenne
Inférieure Supérieure Le pont d’Oléron est équipé d’un
calculée par
à 100 km/h à 100 km/h radar tronçon qui couvre une
l’ordinateur
distance de 3,2 km.
On enlève 5 km/h On diminue
Sur le pont, la vitesse est limitée
Vitesse retenue à la vitesse la vitesse
à 90 km/h.
enregistrée enregistrée de 5 %
Vitesse enregistrée : Vitesse enregistrée :
97 km/h 125 km/h
Exemples
Vitesse retenue : Vitesse retenue :
92 km/h 118,75 km/h

a. Les deux personnes suivantes ont reçu une contravention après avoir emprunté le pont d’Oléron.
Quelle est la vitesse retenue pour chacun d’eux ?
Cas 1 : Mme Surget a été enregistrée à une vitesse moyenne de 107 km/h.
Cas 2 : M. Lagarde a mis 2 min pour parcourir la distance entre les deux points d’enregistrement.
b. La plaque d’immatriculation de M. Durand a été enregistrée à 13 h 46 min 54 s puis
à 13 h 48 min 41 s.
A-t-il eu une contravention ?

110 © Nathan 2016 – Photocopie non autorisée.


Je me prépare au BREVET

Exercice 6 (6 points)
L’hôtel « La ora na », en Polynésie, accueille 125 touristes :
• 55 Néo-Calédoniens dont 12 parlent également anglais ;
• 45 Américains parlant uniquement l’anglais ;
• le reste étant des Polynésiens dont 8 parlent également anglais.
Les Néo-Calédoniens et les Polynésiens parlent tous le français.
1. On interroge un touriste pris au hasard dans l’hôtel. Donner la probabilité de l’évènement :
a. Évènement A : « Le touriste est un Américain ».
b. Évènement B : « Le touriste est un Polynésien ne parlant pas anglais ».
c. Évènement C : « Le touriste parle anglais ».
2. Si j’aborde un touriste dans cet hôtel, ai-je plus de chance de me faire comprendre en parlant en
anglais ou en français ?
Toute trace de recherche, même incomplète, sera prise en compte dans l’évaluation.

Exercice 7 (7 points)
Un site Internet propose de télécharger légalement des clips vidéo. Sur la page d’accueil, trois choix sont
possibles :
• Téléchargement « direct » sans inscription. Avec ce mode, chaque clip peut être téléchargé pour 4 €.
• Téléchargement « membre ». Ce mode nécessite une inscription à 10 € valable un mois et permet
d’acheter par la suite chaque clip pour 2 €.
• Téléchargement « premium ». Une inscription à 50 € permet de télécharger tous les clips gratuitement
pendant un mois.
1. a. Compléter le tableau ci-dessous.
Nombre de clips 1 2 5 10 15
Prix « direct » (en �) 4 8
Prix « membre » (en �) 12 14
Prix « premium » (en �) 50 50

b. À partir de combien de clips devient-il intéressant de s’inscrire en tant que membre ?


2. Dans cette question, x désigne le nombre de clips achetés. f, g et h sont trois fonctions définies par :
• f (x) = 50 • g(x) = 4x • h(x) = 2x + 10
a. Associer chacune de ces fonctions au choix qu’elle représente (direct, membre ou premium).
b. Dans le repère ci-dessous, tracer les droites représentant les fonctions f, g et h.
c. À l’aide du graphique, déterminer le nombre de clips à partir duquel l’offre premium devient la moins
chère.
Prix (en €)
55
50
45
40
35
30
25
20
15
10
5
0
0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23
Nombre de clips achetés

© Nathan 2016 – Photocopie non autorisée. Je me prépare au Brevet 111


Formulaire

Triangle Cercle
Carré Rectangle Triangle
rectangle Disque
c L
c a h R
,

b c
2×+2×L Somme des
Périmètre 4×c a+b+c 2×π×R
ou 2 × ( + L) longueurs des côtés
c×c a×b c×h
Aire L× π × R2
ou c 2 2 2

Cube Pavé droit Prisme droit Cylindre


Aire d’une
Aire d’une base base
@
@

Hauteur h

H auteur h
h
,
c L
R

c×c×c ×h
Volume L××h ×h
ou c 3 ou π × R2 × h

Pyramide Cône Boule

h R
h
@ @ R

( × h)3
Volume ( × h)3 (4 × π × R3)3
ou (π × R2 × h)3

Unités usuelles
• de longueur • de volume et de contenance
km hm dam m dm cm mm m3 dm3 cm3 mm3
2 5 0 0 hL daL L dL cL mL

25 m = 2 500 cm 2 5 0 0 0 0 0 0

25 m3 = 25 000 000 cm3


• d’aire 25 m3 = 25 000 L
km² hm² dam² m² dm² cm² mm²
2 5 0 0 0 0
1L
25 m² = 250 000 cm²
1 dm

• 1 hm² = 1 ha (hectare) 1 L = 1 dm3


• 1 dam² = 1 a (are) dm
1 dm 1

Conception graphique : Julie Lannes Édition : Justine Taillade, avec


la collaboration de Violette Pogoda
Couverture : Jean-Marc Denglos
Schémas et illustrations :
Mise en pages : Desk Laurent Blondel – Corédoc