Vous êtes sur la page 1sur 2

Les treillis par la RDM

Exercice 6 : étude d'un treillis de deux barres


Objectifs : Approche "RDM" pour les structures isostatiques.
Notions de critères de dimensionnement (limite élastique, flambement)
Calcul du champ de déplacement (géométrique et Castigliano).


1. Montrer que cette structure est isostatique.
A C
2. Calculer l’effort normal dans les barres ainsi que les réactions aux
h = ℓ/ 3 F appuis.
L = 2ℓ / 3
yo
3. En déduire la charge maximale que peut supporter cette structure
π /6
B pour rester dans le domaine élastique.
xo
Barres de section S 4. pour quelle valeur de la portée maximale ℓ Max y a-t-il un risque de
et de module d’Young E flambement élastique ?
5. Calculer la déformation de la structure
6. Vérifier les résultats en utilisant le théorème de Castigliano.

1- Analyse
2 Barres ==> 2 inconnues internes ( N1 , N 2 )
CL ==> 4 inconnues efforts de liaison ( X A , YA ) et ( X B , YB )
Soit 6 inconnues pour 6 équations (2 éq. par noeud) le problème est isostatique

2- Diagramme des efforts internes


Équilibre du nœud C
N1  3
C − N1 − N2 = 0
 N = 3F
==>  2 Soit :  1
− 1 N − F = 0  N 2 = −2 F
F
 2 2
N2
Ayant la solution en contrainte on peut effectuer un dimensionnement de la structure
Par rapport à la limite élastique du matériau σ = N / S < Re
Par rapport à la charge critique d'Euler pour la barre en compression π 2 EI / L2c

Efforts aux appuis


Nœud A
YA  X = − N1 = − 3F
Soit :  A
N1 YA = 0
XA A
Nœud B
YB N2  X + N 2 3 / 2 = 0  X = 3F
Soit :  B ==>  B
YB + N 2 / 2 = 0 YB = F
XB B
Les 3 équations d'équilibre de la structure sont vérifiées.

17
Les treillis par la RDM
3- Charge maximale élastique
La barre la plus chargée est la barre 2
La charge maximale pour rester dans le domaine élastique est FMax = Re S / 2
4- Stabilité de la structure
La barre 2 est en compression,
3EI
Pour cette barre la condition de stabilité est N 2 ≤ π 2 EI / L2 FC = π 2
8ℓ 2
En pratique il faudra réaliser FC ≫ FMax pour être en sécurité.
I
Avec le rayon de giration de la section droite i =
S
2
E 4ℓ 3 EI
La relation FC > FMax s'écrit π 2
>   π
ℓ < ℓ Max =
Re 3  i  2 Re S
Portée maximale du treillis pour être en sécurité
Condition fonction du choix du matériau et de la section

5- Calcul de la déformée (par intégration du champ des contraintes)


Ne pas confondre déformée d'une structure (champ de déplacement) et une déformation.
∆ℓ N1 Fℓ
Barre AC : ε1 = = ==> uc − 0 = 3
ℓ ES ES

∆ℓ N 4F ℓ  3 / 2
Barre BC : ε2 = = 2 ==> uc .eBC − 0 = − or : eBC = 
2ℓ 3 ES 3ES  1/ 2

3 1 4F ℓ Fℓ 8 + 3 3
==> uc + vc = − ayant uc on trouve vc = −
2 2 3ES ES 3
Il est en général plus rapide d'utiliser Castigliano.

∂Ed
6- TH de Castigliano : vc = − le signe moins vient de la direction de F
∂F
Fℓ 8 + 3 3
2 Ed =
ℓ 2 2ℓ / 3 2
ES
N1 +
ES
N2 ==> vc = −
Fℓ
ES
(
(− 3) 2 + 8 / 3 ) vc = −
ES 3
"OK"

Avec une charge fictive horizontale X


N1 C  3
X − N1 − N2 + X = 0
 N = 3F + X
2 soit  1

F − 1 N − F = 0  N 2 = −2 F
N2  2 2

 ∂E  ℓ Fℓ
D'où uc =  d  = ( 3F ) = 3
 ∂X  X =0 ES ES
 ∂E  Fℓ 8 + 3 3
Et on retrouve bien entendu vc = −  d  =−
 ∂F  X = 0 ES 3
C'est effectivement plus rapide

18