Vous êtes sur la page 1sur 3

SYNTAXE ET MORPHOLOGIE DU FRANÇAIS

Morphologie
 Au sens étroit, la morphologie est la partie de la grammaire qui s'occupe de la
formation des mots par adjonction d'affixes à des thèmes. En ce sens,
morphologie s'oppose essentiellement à syntaxe, ce dernier champ étant
l'étude des rapports entre les éléments de la phrase.
 Étude des différentes catégories de mots et des formes qu'ils présentent dans
une langue (flexion et dérivation).

Syntaxe
Partie de la grammaire traditionnelle qui étudie les relations entre les mots
constituant une proposition ou une phrase, leurs combinaisons, et les règles qui
président à ces relations, à ces combinaisons.

Mot
Son ou groupe de sons articulés ou figurés graphiquement, constituant une unité
porteuse de signification à laquelle est liée, dans une langue donnée, une représentation
d'un être, d'un objet, d'un concept, etc.

Morphème
Le morphème est l'unité minimale porteuse de sens, l'association minimale d'une
forme et d'un sens. On isole les morphèmes par segmentation : injustement est
constitué par le préfixe in-, le radical juste (adjectif), et le suffixe adverbial -ment. Par
contre, on ne peut pas segmenter moustique, vapeur, dilapider, aucun des éléments ne
correspond pour nous à un sens. Ce mot constitue donc un seul morphème, comme tous
les mots simples de la langue française, et ils sont nombreux.

Mot orthographique

Mot phonologique
Un ensemble d’unités lexicales éventuellement distinctes, mais traitées en
français de façon solidaire pour le sens, pour la syntaxe, pour l’accent et pour les
processus d’effacement des segments finaux.
Mot grammatical
Tous les morphèmes qui contribuent à l'organisation grammaticale de la phrase
sont appelés morphèmes grammaticaux. C'est le cas des désinences (pluriel, féminin,
terminaisons verbales), mais aussi des mots-outils, qui marquent les relations entre les
mots ou les groupes dans la structure de la phrase: les prépositions, conjonctions; les
pronoms aussi, qui n'ont de valeur sémantique que comme représentants; les
déterminants, qui servent à actualiser les noms. Les morphèmes grammaticaux sont
généralement courts (parfois réduits à une lettre). Ils sont en nombre limité, et en liste
close: on n'en crée pas de nouveaux, et une modification dans ce domaine apporterait un
bouleversement de la langue. Ex: l'introduction d'une 7ème personne de conjugaison, ou
d'un 3ème genre. L'apparition d'une nouvelle préposition ou d'une nouvelle conjonction
n'est quasiment pas perceptible dans le cadre d'une vie humaine.

Mot lexical ou Lexème


On appelle morphèmes lexicaux tous les autres éléments, qui sont porteurs de
sens, qui sont en liste ouverte, avec des créations et des disparitions. Ce sont les mots
simples, et les radicaux d'abord, qui constituent le lexique (noms, verbes, adjectifs,
adverbes).

Ex : le mot « chantons » peut être décomposé en « chant » (lexème) + « ons »


(morphème grammatical, désignant la première personne du pluriel).

Mots homophones
Des homophones sont des mots qui se prononcent de la même façon mais
s’écrivent différemment. Par exemple :

La mer (mar) / Le maire (alcalde) / La mère (madre).

La tante (mère de mon cousin) / La tente (pour faire de camping).

Mots homographes
Préfixe grec homo (même), racine grecque graphe (graphie, écrit).

Des mots homographes sont des mots qui s’écrivent de la même manière, tout en
se prononçant ou non de façon différente. Par exemple :

- « Elle est allée vers l’est » : 1er est  troisième personne de l’auxiliaire
« être », 2ème est  direction cardinale.
- « Dans la cour du couvent, des poules couvent les œufs » : 1er couvent 
désigne un lieu religieux, 2ème couvent  verbe couver conjugué au présent
de l’indicatif à la troisième personne du pluriel.