Vous êtes sur la page 1sur 10

FA043125 ISSN 0335-3931

norme européenne NF EN 12504-2


Février 2003

Indice de classement : P 18-445

ICS : 91.100.30

Essais pour béton dans les structures


Partie 2 : Essais non destructifs — Détermination de l'indice
de rebondissement

E : Testing concrete in structures — Part 2: Non-destructive testing —


Determination of rebound number
D : Prüfung von Beton in Bauwerken — Teil 2: Zerstörungsfreie Prüfung —
Bestimmung der Rückprallzahl
© AFNOR 2003 — Tous droits réservés

Norme française homologuée


par décision du Directeur Général d'AFNOR le 5 janvier 2003 pour prendre effet
le 5 février 2003.
Est destinée à remplacer la norme expérimentale P 18-417, de décembre 1989, au
1er juin 2004 (voir Avant-propos national).

Correspondance La Norme européenne EN 12504-2:2001 a le statut d’une norme française.

Analyse Le présent document spécifie une méthode permettant de déterminer l’indice de


rebondissement d’une surface de béton durci, à l’aide d’un marteau en acier projeté
par ressort.

Descripteurs Thésaurus International Technique : béton, béton durci, état de surface, essai non
destructif, mesurage de dureté, conditions d'essai, appareillage, mode opératoire,
résultats d'essai.

Modifications Par rapport au document destiné à être remplacé, adoption de la norme européenne.

Corrections

Éditée et diffusée par l’Association Française de Normalisation (AFNOR) — 11, avenue Francis de Pressensé — 93571 Saint-Denis La Plaine Cedex
Tél. : + 33 (0)1 41 62 80 00 — Fax : + 33 (0)1 49 17 90 00 — www.afnor.fr

© AFNOR 2003 AFNOR 2003 1er tirage 2003-02-F


Béton AFNOR P18B

Membres de la commission de normalisation


Président : M KRETS
Secrétariat : M HESLING — AFNOR

M BAJEUX CEBTP

M BODET CERIB

M BOULENGIER SYND FRANCAIS INDUST CIMENTIERE

M BURDIN

M CAPMAS ATILH

M CHARONNAT MINISTERE DE L’EQUIPEMENT, DES TRANSPORTS


ET DU LOGEMENT — LCPC

M COQUILLAT CEBTP

M COSTE AIPCR

M DELORT ATILH

M DEVILLEBICHOT EGF.BTP

M DURAND UMGO-UNION MACONNERIE GROS OEUVRE

M GARCIA LAFARGE BETONS SERVICES GIE

M GENETZKOW CERIB

M GIROULT MINISTERE DE L’EQUIPEMENT, DES TRANSPORTS


ET DU LOGEMENT — CONSEIL GENERAL PONTS ET CHAUSSEES

M GODART LCPC LABO CENTRAL PONTS CHAUSSEES

M HAWTHORN ARENA SERVICES

M JACQUES MINISTERE DE L’EQUIPEMENT, DES TRANSPORTS


ET DU LOGEMENT — LCPC

M JEANPIERRE EDF POLE INDUSTRIE SQR

M KRETZ MINISTERE DE L’EQUIPEMENT, DES TRANSPORTS


ET DU LOGEMENT — LC

M LAINE FIB

M LEMOINE UMGO-UNION MACONNERIE GROS OEUVRE

M MIERSMAN SURSCHISTE SA

M MORIN SNCF DION INGENIERIE

M NAPROUX SIFRACO

M PEREME CTPL

M PERNIER MINISTERE DE L’EQUIPEMENT, DES TRANSPORTS


ET DU LOGEMENT — DAEI

M PIKETTY PIKETTY FRERES SA

M PIMIENTA CSTB

M PINÇON BNTEC

M PLAY EDF POLE INDUSTRIE SQR


—3— NF EN 12504-2:2003

M RESSE ABROTEC

M ROUGEAUX GIE EUROMATEST SINTCO

M SCHELL RMC GROUPE SERVICES

M SHALL PEM-PECHINEY ELECTROMETALLURGIE

M THOMAS SNBPE

M THONIER SPETPFOM

M TRINH CETEN APAVE INTERNATIONAL

M VALLES CERIB

M VICARIO DIFFAZUR

M VIVERET SPIE BATIGNOLLES TPCI

M WAGNER AFNOR CERTIFICATION

Avant-propos national

Le règlement du Comité Européen de Normalisation (CEN) impose que les normes européennes adoptées par
ses membres soient transformées en normes nationales au plus tard dans les 6 mois après leur ratification et que
les normes nationales en contradiction soient annulées.
La présente norme européenne adoptée par le CEN le 17 avril 2000 fait partie d'un ensemble de normes traitant
du béton et produits relatifs au béton qui sont dépendantes les unes des autres et dont certaines d'entre elles sont
encore à l'étude.
C'est pourquoi le CEN a fixé une période de transition nécessaire à l'achèvement de cet ensemble de normes
européennes, période durant laquelle les membres du CEN ont l'autorisation de maintenir leurs propres normes
nationales adoptées antérieurement.
En conséquence, la norme française P 18-417 de décembre 1989 reste en vigueur jusqu'au 1er juin 2004, date à
laquelle elle devra être annulée et à laquelle la norme NF EN 12504-2 pourra prendre son plein effet avec l'ensem-
ble des normes européennes qui l'accompagneront.
NORME EUROPÉENNE EN 12504-2
EUROPÄISCHE NORM
EUROPEAN STANDARD Juin 2001

ICS : 91.100.30

Version française

Essais pour béton dans les structures —


Partie 2 : Essais non destructifs —
Détermination de l'indice de rebondissement

Prüfung von Beton in Bauwerken — Testing concrete in structures —


Teil 2: Zerstörungsfreie Prüfung — Part 2: Non-destructive testing —
Bestimmung der Rückprallzahl Determination of rebound number

La présente norme européenne a été adoptée par le CEN le 17 avril 2000.

Les membres du CEN sont tenus de se soumettre au Règlement Intérieur du CEN/CENELEC qui définit les
conditions dans lesquelles doit être attribué, sans modification, le statut de norme nationale à la norme
européenne.

Les listes mises à jour et les références bibliographiques relatives à ces normes nationales peuvent être obtenues
auprès du Secrétariat Central ou auprès des membres du CEN.

La présente norme européenne existe en trois versions officielles (allemand, anglais, français). Une version faite
dans une autre langue par traduction sous la responsabilité d'un membre du CEN dans sa langue nationale, et
notifiée au Secrétariat Central, a le même statut que les versions officielles.

Les membres du CEN sont les organismes nationaux de normalisation des pays suivants : Allemagne, Autriche,
Belgique, Danemark, Espagne, Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège,
Pays-Bas, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.

CEN
COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

Europäisches Komitee für Normung


European Committee for Standardization

Secrétariat Central : rue de Stassart 36, B-1050 Bruxelles

© CEN 2001 Tous droits d’exploitation sous quelque forme et de quelque manière que ce soit réservés dans le monde
entier aux membres nationaux du CEN.
Réf. n° EN 12504-2:2001 F
Page 2
EN 12504-2:2001

Sommaire
Page

Avant-propos ...................................................................................................................................................... 3

1 Domaine d'application ...................................................................................................................... 4

2 Références normatives .................................................................................................................... 4

3 Principe .............................................................................................................................................. 4

4 Appareillage ...................................................................................................................................... 4

5 Surface d’essai .................................................................................................................................. 4

6 Mode opératoire ................................................................................................................................ 5

7 Expression des résultats ................................................................................................................. 6

8 Rapport d’essai ................................................................................................................................. 6

9 Fidélité ............................................................................................................................................... 6
Page 3
EN 12504-2:2001

Avant-propos

La présente Norme européenne a été élaborée par le Comité Technique CEN/TC 104 «Béton (performances, pro-
duction, mise en œuvre et critères de conformité», dont le secrétariat est tenu par DIN.
Cette Norme européenne devra recevoir le statut de norme nationale, soit par publication d'un texte identique, soit
par entérinement, au plus tard en décembre 2001, et toutes les normes nationales en contradiction devront être
retirées au plus tard en décembre 2003.
La présente norme fait partie d'une série de normes traitant des essais sur béton.
Elle découle du projet de Norme internationale ISO/DIS 8045, «Béton durci — Détermination de l'indice de rebon-
dissement à l'aide du scléromètre», et fait référence à l'ASTM C 805, «Indice sclérométrique du béton durci».
La norme est basée sur l’usage d’un marteau à ressort du type N qui a été développé à l’origine par la société
Schmidt.
En 1996 un projet de cette norme a été publié pour l'enquête CEN comme prEN 12398. Il a fait partie d'une série
de méthodes d'essai pour béton frais ou durci numérotées séparément. Pour plus de commodité, il a été décidé
d'intégrer ces projets de normes individuels dans trois nouvelles normes avec parties individuelles pour chaque
méthode comme suit :
— Essai pour béton frais (EN 12350)
— Essai pour béton durci (EN 12390)
— Essai pour béton dans les structures (EN 12504).
Cette série EN 12504 comporte les parties suivantes où les parenthèses donnent les numéros sous lesquels les
méthodes d'essai particulières ont été publiées pour l'enquête CEN.
EN 12504, Essais pour béton dans les structures
— Partie 1 : Carottes — Prélèvement, examen et essais en compression (autrefois prEN 12504:1996)
— Partie 2 : Essais non-destructifs — Détermination de l’indice de rebondissement (autrefois prEN 12398:1996)
— Partie 3 : Détermination de la force d‘arrachement (autrefois prEN 12399:1996)
— Partie 4 : Détermination de la vitesse de propagation du son (autrefois prEN 12396:1998).
Selon le Règlement Intérieur du CEN/CENELEC, les instituts de normalisation nationaux des pays suivants sont
tenus de mettre cette Norme européenne en application : Allemagne, Autriche, Belgique, Danemark, Espagne,
Finlande, France, Grèce, Irlande, Islande, Italie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Portugal, République
Tchèque, Royaume-Uni, Suède et Suisse.
Page 4
EN 12504-2:2001

1 Domaine d'application
La présente Norme européenne spécifie une méthode permettant de déterminer l'indice de rebondissement d'une
surface de béton durci, à l'aide d'un marteau en acier projeté par ressort.
NOTE 1 L'indice de rebondissement déterminé à l'aide de la présente méthode peut être utilisé pour évaluer l'homogé-
néité du béton in situ, pour délimiter des zones ou surfaces de faible qualité ou des détériorations de la structure du béton.

NOTE 2 La présente méthode d'essai ne peut pas se substituer aux essais pour la détermination de la résistance du
béton à la compression (EN 12390-3) ; cependant, elle peut fournir une estimation d’une résistance du béton in situ si des
corrélations fiables sont établies.

2 Références normatives
Ne s’applique pas.

3 Principe
Une masse propulsée par un ressort projette une tige de percussion au contact de la surface, le résultat de l'essai
est exprimé par la mesure de la distance de rebondissement de la tige.

4 Appareillage
4.1 Scléromètre, constitué d'un marteau en acier comprimé par un ressort qui, après libération, projette une
tige de percussion en acier au contact de la surface de béton. La vitesse de déplacement du marteau produite par
le ressort doit être constante et reproductible. Le rebondissement du marteau en acier par rapport à la tige de per-
cussion en acier doit être mesurée sur une échelle linéaire solidaire du bâti de l'instrument.
NOTE Des scléromètres de types et de dimensions différents sont disponibles dans le commerce pour les essais de
bétons de classes de résistance et de types différents. Il convient que chaque type et chaque dimension de scléromètre
soit utilisé(e) exclusivement avec le béton dont la classe de résistance et le type correspondent à l'usage auquel il (elle) se
destine.

4.2 Enclume de calibrage, enclume en acier permettant le calibrage du marteau, caractérisée par une dureté
minimale de 52 HRC, une masse de (16 ± 1) kg, et un diamètre approximatif de 150 mm.
NOTE Le contrôle effectué à l'aide d'une enclume en acier ne permet pas de garantir que des marteaux différents don-
nent des résultats identiques en d'autres points de l'échelle sclérométrique.

4.3 Pierre à polir, pierre de texture à grains moyens en carbure de silicium aggloméré ou matériau équivalent.

5 Surface d’essai

5.1 Choix de la surface


Les éléments de béton soumis à l'essai doivent avoir une épaisseur minimale de 100 mm et être encastrés dans
une structure. Des corps d'épreuve de dimensions plus réduites peuvent être testés à condition qu’ils soient fer-
mement maintenus. Il convient d'exclure les zones présentant des nids de cailloux, des écaillages, une texture
grossière ou une porosité élevée.
Page 5
EN 12504-2:2001

Lors du choix de la surface d'essai, il convient de prendre en considération les facteurs suivants :
a) la résistance du béton ;
b) le type de surface ;
c) le type de béton ;
d) l'état d'humidité de la surface ;
e) la carbonatation (le cas échéant) ;
f) le mouvement du béton en cours d'essai ;
g) la direction d'essai ;
h) les autres facteurs.
Une surface d'essai doit être d'environ 300 mm ´ 300 mm.

5.2 Préparation
Poncer au moyen de la pierre à polir les surfaces de texture rugueuse ou peu résistantes ou couvertes de laitance
se désagrégeant jusqu'à ce qu'elles soient lisses. Les surfaces brutes de coffrage ou lissées à la truelle peuvent
être soumises à l'essai sans meulage préalable.
Toute trace d'humidité constatée à la surface du béton doit être éliminée.

6 Mode opératoire

6.1 Instructions préliminaires


6.1.1 Le scléromètre doit être utilisé conformément aux instructions d'utilisation prescrites par le fabricant.

6.1.2 Le marteau doit être actionné au moins trois fois avant de procéder à la lecture d’une série de résultats,
afin de s'assurer d'un fonctionnement correct.

6.1.3 Avant de procéder à une série d'essais sur une surface de béton, des relevés sur l'enclume de calibrage
doivent être effectués et enregistrés, puis vérifiés afin de s'assurer que les résultats obtenus sont compris dans la
gamme de valeurs recommandées par le fabricant. Dans le cas contraire, il doit être procédé au nettoyage et au
réglage du scléromètre.

6.1.4 Il convient d'utiliser le scléromètre dans une température ambiante comprise entre 10 °C et 35 °C.

6.2 Opérations
Maintenir fermement le scléromètre de manière à permettre à la tige de percussion de frapper perpendiculaire-
ment la surface d'essai.
Augmenter progressivement la pression exercée sur la tige jusqu'au déclenchement du choc (voir 6.1.1).
Après le choc, enregistrer l’indice de rebondissement.
Pour obtenir une estimation fiable de l'indice de rebondissement de la surface d'essai, neuf essais au moins doi-
vent être effectués.
Enregistrer la position et l'orientation du marteau à chaque série d'essai.
La distance minimale entre deux essais de choc doit être de 25 mm et aucun essai ne doit être réalisé à moins
de 25 mm du bord de la surface testée.
Il est préférable de tracer un quadrillage de 25 mm à 50 mm de côté, et de considérer les intersections de ces
lignes comme points d’impact de la tige de percussion.
Examiner chaque empreinte laissée sur la surface, et si le choc provoque l'écrasement ou la perforation d'une
surface proche d'un vide d'air, le résultat ne doit pas être pris en considération.
Page 6
EN 12504-2:2001

6.3 Vérification de référence


Après la réalisation des essais, des relevés doivent être effectués au moyen de l'enclume de calibrage, puis enre-
gistrés et comparés aux valeurs relevées avant essai (voir 6.1.3). En cas de différence, il doit être procédé au
nettoyage et au calibrage du scléromètre, puis au renouvellement de la série d'essais.

7 Expression des résultats


Le résultat de l'essai est la valeur médiane de l'ensemble des lectures effectuées, éventuellement corrigées afin
de prendre en compte l'orientation du marteau conformément aux instructions délivrées par le fabricant, et expri-
mée sous forme de nombre entier.
Si plus de 20 % de l'ensemble des lectures effectuées sur une surface d’essai donnée diffèrent de la valeur
médiane de plus de six unités, l'ensemble des lectures doit être écarté.
NOTE Dans le cas où l'essai nécessite l'emploi de plusieurs appareils, il convient de réaliser un nombre d'essais suffisant
sur des surfaces de béton similaires, afin de déterminer l'étendue des différences entre les résultats.

8 Rapport d’essai
Le rapport d'essai doit contenir les informations suivantes :
a) identification de la structure du béton/de la pièce ;
b) emplacement de la (des) surface(s) d'essai ;
c) identification du scléromètre ;
d) description de la préparation de la (des) surface(s) d'essai ;
e) informations détaillées sur la composition et l'état du béton ;
f) date/heure de réalisation de l'essai ;
g) résultats de l'essai (valeur médiane) et orientation du marteau pour chaque surface d'essai ;
h) résultats d'essai pondérés en fonction de l'orientation du marteau (le cas échéant) ;
i) tout écart par rapport à la présente méthode normalisée ;
j) déclaration de la personne techniquement responsable de l'essai, indiquant qu'il a été réalisé conformément à
la présente norme, à l'exception de ce qui est noté en i).
NOTE Le rapport peut comprendre des lectures individuelles données par le scléromètre, si nécessaire.

9 Fidélité
Aucune donnée de fidélité n'existe pour le présent essai.