Vous êtes sur la page 1sur 89

APPEL D’OFFRES OUVERT SUR OFFRES DE PRIX

N° 17/2010

REALISATION DES TRAVAUX D’AMENAGEMENT DES


ENTRREES DU MINISTERE DE LA MODERNISATION
DES SECTEURS PUBLICS

Cahier des prescriptions spéciales

Marché passé par appel d'offres ouvert sur offre de prix du en séance publique en application des dispositions des
articles 16 (AL 2 § 1) et 17 (AL 3 § 3) du décret N° 2-06-388 du 16 moharrem 1428 (5février 2007), fixant les
conditions et les formes de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines règles relatives à leur gestion et à
leur contrôle

1
SOMMAIRE

CHAPITRE PREMIER : CLAUSES ADMINISTRATIVES


ADMINISTRATIVES ET FINANCIERES
ARTICLE 1: OBJET DE L’APPEL D’OFFRES
ARTICLE 2: CONSISTANCE DES TRAVAUX
ARTICLE 3 : DOCUMENTS CONSTITUTIFS DU MARCHE
ARTICLE 4 : REFERENCE AUX TEXTES GENERAUX ET SPECIAUX APPLICABLES AU MARCHE
ARTICLE 5 : VALIDITE ET DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHE
ARTICLE 6 : CONNAISSANCE DU DOSSIER
ARTICLE 7 : PRESENCE DE L'ENTREPRENEUR - DIRECTION ET ENCADREMENT DU CHANTIER
ARTICLE 8 : PERSONNE CHARGEE DU SUIVI DE L'EXECUTION DU MARCHE
ARTICLE 9 : ELECTION DU DOMICILE DE L’ENTREPRENEUR
ARTICLE 10 : NANTISSEMENT
ARTICLE 11 : SOUS-TRAITANCE
ARTICLE 12 : DELAI D’EXECUTION
ARTICLE 13 : NATURE DES PRIX
ARTICLE 14 : REVISION DES PRIX
ARTICLE 15 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE ET CAUTIONNEMENT DEFINITIF
ARTICLE 16: RETENUE DE GARANTIE
ARTICLE 17 : ASSURANCES - RESPONSABILITE
ARTICLE 18 : APPROVISIONNEMENTS
ARTICLE 19 : RELATION ENTRE DIVERS ENTREPRENEURS SUR LE MEME CHANTIER
ARTICLE 20 : DROITS DE TIMBRE ET D’ENREGISTREMENT
ARTICLE 21 : RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS
ARTICLE 22 : PROVENANCE, QUALITE ET ORIGINES DES MATERIAUX
ARTICLE 23 : RECEPTION PROVISOIRE
ARTICLE 24 : DELAI DE GARANTIE
ARTICLE 25 : MODALITES DE REGLEMENT
ARTICLE 26 : PENALITES POUR RETARD
ARTICLE 27 : RETENUE A LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES ETRANGERS NON
RESIDENTS AU MAROC
ARTICLE 28 : RECEPTION DEFINITIVE
ARTICLE 29 : RESILIATION DU MARCHE
ARTICLE 30 : LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION

2
ARTICLE 31 : REGLEMENT DES DIFFERENDS ET LITIGES
ARTICLE 32 : PROGRAMME ET CADENCE DES TRAVAUX
ARTICLE 33 : CONTROLE DES BATIMENTS ADMINISTRATIFS
ARTICLE 34 : OBLIGATIONS DIVERSES DE L'ENTREPRENEUR
ARTICLE 35 : ECHANTILLONNAGE
ARTICLE 36 : PLAN DE RECOLEMENT
ARTICLE 37 : REGLEMENT DE POLICE ET DE VOIRIE
ARTICLE 38 : ORDRES DE SERVICES - LETTRES – INSTRUCTIONS.
ARTICLE 39 : MODIFICATIONS
ARTICLE 40 : MODE D'EXECUTION DES OUVRAGES
ARTICLE 41 : DOCUMENTS A FOURNIR PAR L’ENTREPRENEUR
ARTICLE 42 : MALFACONS
ARTICLE 43 : TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES TRAVAUX EN DIMINUTION
ARTICLE 44 : NETTOYAGE DU CHANTIER
ARTICLE 45 : ESSAIS DE MATERIAUX
ARTICLE 46 : ORGANISATION DU CHANTIER - COMMANDE DE MATERIEL
ARTICLE 47 : CONTROLE DES TRAVAUX
ARTICLE 48 : INSTALLATION DU CHANTIER
CHAPITRE II :CAHIER DES PRESCRIPTIONS
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES
CHAPITRE III : DESCRIPTION DES OUVRAGES
OUVRAGES

3
CHAPITRE I
CLAUSES ADMINISTRATIVES ET
FINANCIERES

4
ARTICLE 1 : OBJET DE L’APPEL D’OFFRES
Le présent appel d’offres a pour objet la réalisation des travaux d’aménagement des entrées du
Ministère de la Modernisation des Secteurs Publics.

ARTICLE 2 : CONSISTANCE DES TEAVAUX


Les travaux à exécuter au titre du présent appel d’offres font l’objet de quatre (04) lots consistant en ce
qui suit :
 Lot n° 1 : entrée de Mr. Le Ministre,
 Lot n° 2 : entrée des fonctionnaires,
 Lot n° 3 : bureau d’ordre,
 Lot n° 4 : mur de clôture, parking.

Ces travaux consistent en ce qui suit :


- Démolition
- Gros œuvre, terrassements et assainissement ;
- Etanchéité
- Electricité – Lustrerie ;
- Plomberie sanitaire ;
- Menuiserie bois, Aluminium ,Menuiserie métallique,
- Revêtement des sols et murs ;
- Peinture;

ARTICLE 3 : DOCUMENTS CONSTITUFS DU MARCHE


Les documents constitutifs du marché sont:
 L’acte d’engagement,
 le Cahier des Prescriptions Spéciales,
 Plans ou documents techniques,
 Le bordereau des prix et détail estimatif,
 Le C.C.A.G.-T.

ARTICLE 4 : REFERENCE AUX TEXTES GENERAUX ET EPSCIAUX APPLICABLE AU MARCHE


A - Documents généraux :

1°) Le Décret n°2-06-388 du 16 moharrem 1428 (5 février 2007), fixant les conditions et les formes
de passation des marchés de l’Etat ainsi que certaines dispositions relatives à leur gestion et à
leur contrôle.
2°) La Circulaire 6015T/P du 1er Avril 1965 de Mr. le Ministre des Travaux Publics et des
Communications faisant application au Cahier des prescriptions Spéciales type 6.017/TPC du 5
Septembre 1966;
3°) Le Décret Royal n° 330-66 du 10 Moharrem 1387 (21.4.67) portant règlement général de
comptabilité publique;
4°) Les textes officiels réglementant la main d’œuvre et les salaires;
5°) La Circulaire 4.59.S.G.B. du 12 Février 1959 et l’instruction 23.59 du 06/10/59 relative aux
marchés de l’état, des établissements publics et des Collectivités locales;
6°) Les bordereaux des salaires minima;
7°) Du Dahir du 28 Août 1948 relatif au nantissement des marchés;
8°) Le Cahier des Prescriptions Communes provisoires applicables aux travaux publics et des
communications tel que ce Cahier est défini par la circulaire 601 9 T.P du 7 juin 1972;
9°) La Circulaire 1/61/SGG du 30 Janvier 1961 relatives à l’utilisation des produits d’origines de
fabrication nationale;
10°) Le Dahir n° 170.157 du 26 Joumada 1390 (30 Juillet 1970) relatif à la normalisation
industrielle, notamment son article 3 définissant l’ensemble des normes marocaines
homologuées se rapportant aux travaux du bâtiment;
11°) La Circulaire n° 6/015/T.P.C du premier Avril 1965 du Ministère des travaux publics et des
communications faisant application du cahier des prescriptions spéciales types;
12°) Les Dahirs de 21 Mars 1943 et 27 Décembre 1944 en matière de législation sur les
accidents de travail;

5
B - Textes spéciaux
1°) Le Cahier prescriptions de communes du Ministère des travaux publics;
2°) Devis Général d’Architecture (D.G.A.) réglant les conditions d’exécution des bâtiments
administratifs (édition 1956);
3°) Conditions d’exécution de gros œuvre, des toitures, des terrasses en béton armé, édition 1946
de l’Institut du bâtiment et des travaux publics;
4°) Règlements locaux concernant l’alimentation en eau et en électricité des immeubles;
5°) Arrêté N° 350-67 du Ministère des T.P. et des communications du 15 Juillet 1967 et les règles
techniques P.N.M 7.11 CL 006 et 005 annexes à l’arrêt n° 350.67;
6°) Règles pour la conception et calcul des ouvrages en B.A dites «Règles C.C.B.A 6B» ou BAEL
83;
7°) Règles d’utilisation des ronds crénelés et lisses pour béton de limite élastique supérieure à 40
kg/mm2 dites ‘règles 1948’ rond de 40/60;
8°) La circulaire 6001 bis T.P du 07/08/58 relative aux transports des matériaux et marchandises
pour l’exécution des travaux publics;
9°) Devis Général des travaux d’assainissement publié par le Ministère des travaux publics;
10°) D.T. U et les normes Marocaines homologuées et notamment la norme sur les bétons N.M
10.03 F 009 et les normes sur les matériaux et liants 1001.F 004 et 005,
11°) Le décret n° 2-02-177 du 09 hijja 1422 (22 février 2002) approuvant le règlement de
construction parasismique (RPS 2000) applicable aux bâtiments fixant les règles parasismique et
instituant le comité nationale du génie parasismique;
12°) Règlement en vigueur contre les risques d’incendie et panique dans les établissements
recevant du public.

Toute clause insérée dans les documents auxquels se réfère le présent marché est contraire aux
dispositions du décret N° 2-06-388 du 16 Moharrem 1428 (5 février 2007), doit être considérée comme
abrogée.
Le prestataire de service devra se procurer ces textes s’il ne les possède déjà et ne pourra en aucun
cas exciper de leur ignorance ni de se dérober aux obligations qui y sont contenues.

ARTICLE 5 : VALIDITE ET DELAI DE NOTIFICATION DE L’APPROBATION DU MARCHE


Le présent appel d’offres ne sera valable, définitif et exécutoire qu'après notification de son
approbation par l’autorité compétente.

ARTICLE 6 : CONNAISSANCE DU DOSSIER


Une série complète des plans dressés par L’administration ayant été remis en même temps que
le présent dossier de pièces contractuelles à l’entreprise soumissionnaire qui déclare :
- Avoir pris pleine connaissance de l’ensemble du dossier et du projet,
- Avoir Fait préciser tout point susceptible de contestations.
- Avoir fait tout calcul et sous détail.
- N’avoir rien laissé au hasard pour déterminer le prix de chaque nature d’ouvrage présenté par
elle et de nature à donner lieu à discussion.
- Avoir apprécié toute difficulté résultant du bâtiment existant des accès des alimentations des
branchements en eau et en électricité et toute autre difficulté qui pourront se présenter pour
laquelle aucune réclamation ne sera prise en considération.

ARTICLE 7 : PRESENCE DE L'ENTREPRENEUR - DIRECTION ET ENCADREMENT DU CHANTIER


L'Entrepreneur sera tenu d'assister personnellement ou par son représentant aux rendez-vous de
chantiers qui seront fixés dès la première réunion (au moins une fois par semaine).
Pendant la durée des travaux, l'entrepreneur sera représenté, en permanence sur le chantier, par un
responsable qualifié. La direction de ce chantier devra être effectivement assurée sans interruption.
L’entrepreneur devra présenter, 10 jours calendaires après la notification de l’ordre de service lui
prescrivant de commencer les travaux, à l’agrément du maître de l’œuvre, le responsable qualifié qu’il
compte garder sur le chantier en permanence accompagné de ses références et attestations
personnelles pour des travaux de même importance. Si la qualification du responsable n'apparaît pas
suffisante, l’Architecte et l’Administration pourront en demander le remplacement ou l'assistance jugée
nécessaire. Le remplacement de ce collaborateur doit être effectif dans un délai maximum de dix jours
(10 jours) à compter du jour de la demande de l’administration.

6
ARTICLE8 : PERSONNE CHARGEE DU SUIVI DE L’EXECUTION DU MARCHE
 Le maître d’œuvre désigné par le maître de l’ouvrage, est chargé de la direction, du contrôle et
de la surveillance des travaux.
 Les rapports entre l’administration ou son représentant et l’entrepreneur, sont établis par les
pièces suivantes qui feront loi en cas de contestations ; notamment dans le cas où les ordres de
l’administration auraient pour objet des travaux ou dépenses supplémentaires, des
changements dans le type ou la nature des matériaux à employer, des modifications des projets
adoptés :
 Les rendez-vous de chantier auront lieu une fois par semaine, et suivant
nécessité, au jour et heure fixés par l’administration.
 Les réunions de chantier sont dirigées par l’administration ou son représentant.
 A chaque rendez-vous de chantier, l’entrepreneur doit assister ou se faire
représenter par une personne qualifiée et habilitée à prendre toute décision qui puisse
engager son entreprise. Le seul fait de la présence de ce représentant l’habilite à prendre
des décisions sans qu’il puisse y être fait opposition par la suite par l’entrepreneur dont il
est l’employé.
 À l’issue de chaque rendez-vous de chantier, il sera établi par l’administration ou
son représentant un procès verbal de réunion. Les entreprises pourront prendre
possession d’un exemplaire dactylographié de ce procès verbal au bureau de
l’administration, et devront faire connaître leurs observations éventuelles sur son contenu
lors du rendez-vous suivant. Faute de quoi le compte-rendu sera considéré comme
approuvé par tous les destinataires.
 L’entrepreneur ne pourra faire valoir la non réception du procès-verbal comme justification lors
de la réunion suivante. Il se le procurera en temps voulu.

ARTICLE 9 : ELECTION DU DOMICILE DE L'ENTREPRENEUR


Le domicile élu par l’entrepreneur est indiqué dans l’acte d’engagement et au préambule du marché.
Conformément à l’article 17 du C.C.A.G.T. et en cas de changement du domicile, l’entrepreneur est
tenu d’en aviser le maître d’ouvrage, par lettre recommandée avec accusé de réception, dans les
quinze (15) jours suivant la date d’intervention de ce changement.

ARTICLE 10 : NANTISSEMENT
Dans l’éventualité d’une affectation en nantissement, il est précisé que :
a. La liquidation des sommes dues par l’administration en exécution du marché sera
opérée par la Direction des Ressources de Coopération et de la Communication.
b. Le fonctionnaire chargé de fournir au titulaire du marché ainsi qu’au bénéficiaire
des nantissements ou subrogations les renseignements et états prévus à l’article 7
du dahir du 28 août 1948, relatif au nantissement des marchés publics est le chef de la
Division des Ressources Humaines et Financières.
c. Les paiements prévus au marché découlant de cet appel d’offres seront effectués
par le Trésorier Ministériel, seul qualifié pour recevoir les significations des
créanciers du titulaire du marché.
d. En cas de nantissement du marché le maître d’ouvrage délivre, sans frais, au titulaire,
sur sa demande et contre récépissé, l’exemplaire spécial du marché portant la
mention « exemplaire unique » et destiner à former titre conformément aux
dispositions du Dahir du 28 choual 1367 (28 Août 1948) relatif au nantissement des
marchés publics.

ARTICLE 11 : SOUS -TRAITANCE


L’entrepreneur doit de se conformer à l'article 84 du Décret N° 2-06-388 du 16 moharrem 1428 (05
février 2007), fixant les conditions et les formes de passation des marchés de l'Etat ainsi que certaines
règles relatives à leurs gestion et à leurs contrôle.

ARTICLE 12 : Délai d’exécution


L’Entrepreneur prendra les dispositions nécessaires pour terminer les travaux dans le délai de
 Lot n° 1 : entrée de Mr. Le Ministre : trois (03) mois,
 Lot n° 2 : entrée des fonctionnaires : deux (02) mois,
 Lot n° 3 : bureau d’ordre : deux (02) mois,
 Lot n° 4 : mur de clôture, parking : deux (02) mois.

7
Le délai prendra effet à compter de la date de l’ordre de service prescrivant le commencement des
travaux.
Pour pouvoir être pris en considération, les arrêts de chantier dus en cas de forces majeures devront
être signalés dans les quarante huit heures (48 h) à l’architecte et au maitre d’ouvrage.

ARTICLE 13 : NATURE DES PRIX


1. Sous réserve des dispositions des articles 50 et 51 du CCAGT, les prix du marché ne peuvent
sous aucun prétexte être modifies.
2. Les prix du marché comprennent le bénéfice ainsi que tout droit, impôts, taxes, frais généraux,
faux frais et d’une façon générale toutes les dépenses qui sont la conséquence nécessaire et
directe du travail.
3. Ces pris sont réputés comprendre, en sus, les dépenses et marges touchant notamment :
- La construction et l’entretien des moyens d’accès et des chemins de service nécessaires
pour les parties communes du chantier.
- L’établissement, le fonctionnement et l’entretien des clôtures, les dispositifs de sécurité et
installations d’hygiène intéressant les parties communes du chantier.
- Le gardiennage, l’éclairage et le nettoyage des parties communes du chantier ainsi que leur
signalisation extérieure.
- Tous les frais de branchement et de consommation d’eau et d’électricité pendant la durée
des travaux.

ARTICLE 14 : REVISION DES PRIX


En application de l’article n°50 du C.C.A.G.T. au cas où postérieurement à l’époque de base définie ci-
dessous, des variations viendraient à être constatées dans les cours de la main d’œuvre, des
matériaux, des fournitures et des prestations, le montant des travaux exécutés sera révisé par
application de la formule ci-après.
Les valeurs des coefficients P/Po seront arrêtées à la quatrième décimale la plus voisine de la valeur
exacte.

FORMUILE DE VARIATION DES PRIX

Les prix du marché sont révisables et la formule de révision à appliquer est la suivante :

P = P0 (0.15+0.85*BAT6 ) * 100+T
BAT60 100+T0
Po : le montant des travaux avant révision
P : le montant révisé des travaux
To : le taux de la T.V.A applicable avant révision
T : le taux de la T.V.A applicable après révision
BAT60: indice global de bâtiment tout corps d'état avant révision
BAT6 : indice global de bâtiment tout corps d'état après révision

ARTICLE 15 : CAUTIONNEMENT PROVISOIRE ET CAUTIONNEMENT DEFINITIF


En application de l’article 12 Paragraphe 1, 2, 3 du C.C.A.G-T:
a) Le Cautionnement provisoire est fixe à
 Lot n° 1 : quarante cinq mille dirhams (45 000,00 DH),
 Lot n° 2 : vingt mille dirhams (20 000,00 DH),
 Lot n° 3 : quinze mille dirhams (15 000,00 DH),
 Lot n° 4 : quarante mille dirhams (40 000,00 DH).

b) Le Cautionnement définitif est fixé à 3% (TROIS POUR CENT) du montant initial du marché
arrondi à la dizaine de DH Supérieure.

ARTICLE 16 : RETENUE DE GARANTIE


La retenue de garantie à prélever sur les acomptes délivrés à l’entrepreneur est fixée à 10% (DIX
POUR-CENT). Elle cessera de croître lorsqu’elle atteindra 7% (SEPT POUR -CENT) du montant initial du
marché augmenté, le cas échant, du montant des avenants et ce conformément à l’article 59 du
C.C.A.G-T

8
ARTICLE 17 : ASSURANCE - RESPONSABILITE
En application et en conformité avec l’article 24 du C.C.A.G.T., l’Entrepreneur sera tenu de produire les
certificats d’assurance délivrés par les compagnies d’assurance autorisées à pratiquer au Maroc
1. avant tout commencement des travaux, l’entrepreneur sera tenu de fournir à l’Administration
les assurances énumérées à l’article 24 du C.C.A.G.T. précité.
2. L’entrepreneur est tenu de présenter, à ses frais et au plus tard à la réception définitive du
marché la police d’assurance couvrant les risques liés à la responsabilité décennale de
l’entrepreneur telle que celle-ci est définie à l’article 769du dahir du 9 ramadan 1331( 12 aout
1913) formant code des obligations et contrats.
La période de validité de cette assurance court depuis la date de la réception définitive des travaux
jusqu’à la fin de la dixième année qui suit cette réception.
Le prononcé de la réception définitive du marché est conditionné par l’accord du maître d’ouvrage sur
les termes et l’étendue de cette police d’assurance

ARTICLE 18 : APPROVISIONNEMENTS - RESPONSABILITE DE L’ENTREPRISE


Les acomptes sur approvisionnement sont prévus suivant les règles habituelles ne doivent pas
dépasser 10% (dix pour cent) du montant global du marché, les règlements seront effectués dans la
limite de 80% (Quatre Vingt pour Cent) de leur montant.
Ces acomptes ne seront pas susceptibles de révision. Ces règlements n’enlèvent pas la responsabilité à
l'entreprise, quant au gardiennage et à la bonne conservation des matériaux et matériel, même mis en
œuvre, les dégâts, destructions ou dégradations occasionnés en cours de travaux resteront à sa charge
et les remplacements correspondants devront être assurés jusqu'à la réception des ouvrages.
L'entreprise pourra toujours se retourner contre les tiers pour être indemnisée, si les dégradations ne
sont pas le fait de ses employés.

ARTICLE 19 : RELATION ENTRE DIVERS ENTREPRENEURS SUR LE MEME CHANTIER


Conformément à l’article 29 du CCAG-Travaux, l’entrepreneur veillera au bon ordre du chantier,
assurera la coordination des travaux et la sécurité des travailleurs.
Chaque entrepreneur doit suivre l’ensemble des travaux, s’entendre avec les autres entrepreneurs sur
ce que les travaux ont de commun, reconnaître par avance tout ce qui intéresse les réalisations, fournir
les indications nécessaires à ses propres travaux, s’assurer qu’elles sont suivies et, en cas de
contestation, en référer au maître d’ouvrage.

ARTICLE 20 : FRAIS DE TIMBRES ET D'ENREGISTREMENT


L'Entrepreneur devra supporter les frais de timbres et, s'il y a lieu, les frais d'enregistrement des
différentes pièces du marché.

ARTICLE 21 : RECRUTEMENT ET PAIEMENT DES OUVRIERS


Se référer à l'article 20 du C.C.A.G.T.

ARTICLE 22 : PROVENANCE DES MATERIAUX


En application de l'article 38 du C.C.A.G.T, les matériaux destinés à l'exécution des travaux ne seront
d'origine étrangère qu'en cas d'impossibilité de se procurer des matériaux de fabrication marocaine.

ARTICLE 23 : RECEPTION PROVISOIRE DES TRAVAUX


Conformément à l’article 65 du C.C.A.G.T. et à la fin des travaux de tous les corps d'état, il sera
procédé, en présence de l'Entrepreneur, à la réception provisoire des travaux. Une commission doit
être composée à cet effet par : les représentants du Maître d’ouvrage, Architecte, le B.E.T et
l’Entrepreneur. Tous les défauts constatés lors de cette visite seront repris conformément aux règles de
l'art et aux frais de l’Entrepreneur, sans pour cela que le délai d'exécution soit prolongé.

ARTICLE 24 : DELAI DE GARANTIE


Le délai de garantie est fixé à douze (12) à compter de la date de la réception provisoire.
Pendant le délai de garantie, l’entrepreneur sera tenu de remettre au maître d’ouvrage les plans des
ouvrages conformes à l’exécution, de procéder aux rectifications qui lui seraient demandées en cas de
malfaçons ou d’insuffisances constatées et de remédier à l’ensemble des défectuosités, sans pour
autant que ces travaux supplémentaires puissent donner lieu à paiement à l'exception de ceux
résultant de l’usure normale, d'un abus d'usage ou de dommages causés par des tiers.

9
ARTICLE 25 : MODALITE DE REGLEMENT
Les travaux faisant l’objet du présent marché seront réglés par application des prix unitaires établis
pour chaque nature d’ouvrage par l’entrepreneur aux quantités réellement exécutées, les quantités
prises en compte résulteront d’attachements pris en cours des travaux. Ensuite le montant global sera
majoré du montant de la TVA.
Le décompte est établi en appliquant aux quantités d’ouvrages réellement exécutées et régulièrement
constatées, les prix unitaires du bordereau des prix, modifies, s’il y a lieu, par application des clauses
de révision des prix et ce conformément aux dispositions des articles 56 et suivant du C.C.A.G.T
Le paiement des travaux sera effectué soit en mandat nominatif émis sur la caisse du Trésor, soit par
virement au compte des chèques postaux ou bancaire.

ARTICLE 26 : PENALITES DE RETARD


A défaut par l’Entrepreneur d’avoir terminé les travaux à la date prescrite, il lui sera appliqué
conformément a l’article 60 du C.C.A.G.T une pénalité pour retard de 3 ‰ (trois pour mille) du
montant du marché par jour du calendrier de retard, la date retenue pour déterminer ce retard sera
celle de l’achèvement du délai contractuel d’exécution.
En application de l'article 40 du C.C.A.G.T, le délai pour le dégagement, le nettoiement et la remise en
état des emplacements mis à la disposition de l'entrepreneur est fixé à Quinze(15) jours de calendrier
à compter de la date de réception provisoire des travaux.
Ces pénalités seront déduite d’office et sans mise en demeure préalable, des décomptes et sommes
dues à l’Entrepreneur et seront plafonnées à dix pour cent (10%) du montant du marché.

ARTICLE 27 : RETENUE A LA SOURCE APPLICABLE AUX TITULAIRES ETRANGERS NON


RESIDENTS AU MAROC
Une retenue à la source au titre de l’impôt sur les sociétés ou de l’impôt sur le revenu, le cas
échéant, fixée au taux de dix pour cent (10 %), sera prélevée sur le montant hors taxe sur la valeur
ajoutée des travaux réalisés au Maroc dans le cadre du présent appel d’offres.

ARTICLE 28 : RECEPTION DEFINITIVE DES TRAVAUX


Conformément à l’article 68 du C.C.A.G.T., Douze (12) mois après la date de la réception provisoire
des travaux il sera procédé, en présence de l’Entrepreneur à la réception définitive des travaux. Une
commission doit être composée à cet effet par : les représentants du Maître d’ouvrage, Architecte, le
B.E.T, et l’Entrepreneur. Tous les défauts constatés lors de cette visite seront repris conformément aux
règles de l’art et aux frais de l’Entrepreneur.
La retenue de garantie ainsi que le cautionnement définitif seront débloqués dans les trois (3) mois
suivant la date de la prononciation sans réserve de la réception définitive.

ARTICLE 29 : RESILIATION
En cas de résiliation du marché, il est fait application des clauses de l’article 63 du C.C.A.G.T.

ARTICLE 30 : LUTTE CONTRE LA FRAUDE ET LA CORRUPTION


L’entrepreneur ne doit pas recourir par lui-même ou par personne interposée à des pratiques de fraude
ou de corruption des personnes qui interviennent, à quelque titre que ce soit, dans les différentes
procédures de passation, de gestion et d’exécution du marché.
L’entrepreneur ne doit pas faire, par lui-même ou par personne interposée, des promesses, des dons
ou des présents en vue d'influer sur les différentes procédures de conclusion d'un marché et lors des
étapes de son exécution.
Les dispositions du présent article s’appliquent à l’ensemble des intervenants dans l’exécution du
présent appel d’offres.

10
ARTICLE 31 : REGLEMENT DES DIFFERENTS ET LITIGES
Tous litiges ou différends pouvant survenir entre les parties quant à l’interprétation ou l’exécution du
présent marché et qui ne pourront être réglés à l’amiable dans un délai de trente jours après le
commencement des négociations du règlement à l’amiable, seront soumis à la juridiction marocaine
compétente de la ville de Rabat statuant en matière administrative, et ce conformément aux
dispositions des articles 71, 72,73 du CCAGT.

ARTICLE 32 : PROGRAMME ET CADENCE DES TRAVAUX


L’entrepreneur est tenu de soumettre au Maître d’Ouvrage dans un délai de quinze jours (15 JOURS) à
dater de la notification de l’ordre service prescrivant le commencement des travaux, le programme
détaillé, comportant tous renseignements et justifications utiles et visé par l’architecte selon lequel il
s’engage à conduire l’exécution de ces travaux.
Ce programme Comportera, obligatoirement, l’indication de la Cadence moyenne et de la Cadence
minimum que l’Entrepreneur s’engage à tenir dans l’exécution de chacune des principales natures
d’ouvrages.
L’Inobservation par l’Entrepreneur des engagements susvisés et notamment celui portant sur la
Cadence minimale entraînera l’application des mesures Coercitives prévues par le CCAG-T.

ARTICLE 33 : CONTROLE DES BATIMENTS ADMINISTRATIFS


Pour le contrôle et la surveillance normale des travaux par l'administration, l'entrepreneur devra laisser
libre accès au chantier aux agents de l’administration chargés du contrôle de bâtiments administratifs,
leur présenter, s'ils le demandent, toutes pièces du marché et leur fournir tous renseignements et
explications utiles pour faciliter leur mission.

ARTICLE 34 : OBLIGATIONS DIVERSES DE L'ENTREPRENEUR


1- L'entrepreneur sera tenu de provoquer lui-même les instructions écrites et figurées qui pourraient lui
manquer, dans ces conditions, il ne pourra jamais se prévaloir du manque de renseignements pour
justifier une exécution contraire à la volonté du Maître d'ouvrage ou du Maître d’œuvre pour justifier un
retard dans l'exécution.
2- L'Entrepreneur est tenu de vérifier et signaler toutes erreurs matérielles qui auraient pu se glisser
dans les pièces écrites qui lui seraient notifiés.

ARTICLE 35 : ECHANTILLONNAGE
L'entrepreneur devra soumettre à l'agrément de la maîtrise d’œuvre un échantillon de chaque espèce
de matériau ou de fourniture qu'il se propose d'employer. Il ne pourra mettre en œuvre ces matériaux
qu'après acceptation donnée par ordre délivré par le maître d’œuvre sur avis de l’architecte et du
maître d’ouvrage, Les échantillons acceptés seront déposés au bureau de chantier et serviront de base
de vérification pour la réception des travaux.
L'entrepreneur devra présenter, à toute réquisition, les certificats et attestations prouvant l'origine et la
qualité des matériaux proposés (délivrés par un laboratoire agrée).

ARTICLE 36 : PLAN DE RECOLEMENT


En fin d'exécution, l'entrepreneur remettra, au Maître d’Ouvrage, un calque et trois tirages des plans
suivants pliés au format 21x31 :
1. Dessins cotés des ouvrages non visibles, comme les fondations, les conduites d'évacuation des eaux
pluviales et usées, dont la réalisation peut être différente des dessins primitifs tels que ces ouvrages
ont été réellement exécutés.
2. Dessins des conduites, canalisations, conducteurs visibles ou non visibles tels qu'ils ont été posés,
repérés par des symboles et teintes conventionnels avec indication des secteurs ou autres
caractéristiques. Ces dessins indiqueront avec des couleurs conventionnelles différentes la position
de tous regards, foyers lumineux, postes d'eau, appareils électriques, prises de courant, boîtes,
vannes et le sens d'écoulement des égouts.
Ces plans de récolement doivent être impérativement signés, et approuvés par le maître d’œuvre avant
d’être remis au maître d’ouvrage.
Toutes notices, instructions écrites sur le fonctionnement des appareillages et matériels installés est à
remettre au maître d’ouvrage en trois exemplaires.
La réception provisoire des travaux ne pourra être prononcée, qu’après remise de plans de récolement
par l’entrepreneur au maître d’ouvrage.

11
ARTICLE 37 : REGLEMENT DE POLICE ET DE VOIRIE
L'entrepreneur devra obligatoirement se soumettre à tous les règlements de police et de voirie en
vigueur sur le lieu de l’exécution des travaux. L'entrepreneur sera responsable de tous les dégâts ou
détournements commis par son personnel ou par des tiers sur son chantier ou dans les bâtiments
avoisinants mis à sa disposition.

ARTICLE 38 : ORDRES DE SERVICES - LETTRES – INSTRUCTIONS.


L'entrepreneur se conformera strictement aux ordres de service, lettres et instructions qui lui seront
notifiés ou adressés par le Maître d’œuvre ou l’Administration (Maître d’ouvrage),ainsi qu’aux plans,
tracés, dessins de détails visés « Bon pour exécution » fournis par l’architecte.

ARTICLE 39 : MODIFICATIONS
Le Maître d'ouvrage se réserve le droit de modifier à tout moment telle ou telle partie d'ouvrage qu'il
jugera nécessaire pour une meilleure réalisation du projet dans le respect des articles 52,53, et 54 du
C.C.A.G.T.

ARTICLE 40 : MODE D'EXECUTION DES OUVRAGES


D’une manière générale, les travaux seront exécutés suivant les règles de l'art et les directives de
l’architecte et conformément aux dessins et plans qui seront notifiés à l’entrepreneur, visés « Bon pour
exécution ».
Si les désignations du CPS ne sont pas suffisantes, il demeure bien entendu que la signature du
marché implique que les renseignements complémentaires ont été obtenus par l’entrepreneur avant la
remise de ses offres des prix.

ARTICLE 41 : DOCUMENTS A FOURNIR PAR L’ENTREPRENEUR


L’entrepreneur devra fournir dans les délais indiqués ci dessus les documents suivants :
1. Plan d’implantation : 08 jours après la date de l’ordre de service prescrivant le
commencement des travaux
2. Etude des matériaux : 08 jours après la date de l’ordre de service prescrivant le commencement
des travaux
3. Dosage des bétons : 08 jours après la date de l’ordre de service prescrivant le commencement
des travaux
4. Provenance des matériaux : 08 jours après la date de l’ordre de service prescrivant le
commencement des travaux
5. Planning des travaux : 08 jours après la date de l’ordre de service prescrivant le commencement
des travaux

ARTICLE 42 : MALFACONS
Si des malfaçons viennent à être décelées, les ouvrages seront démolis et refaits à la charge de
l'Entrepreneur. Si ces réfections entraînent des dépenses pour d'autres corps d'état, ces dépenses
seront également à la charge de l'entrepreneur.

ARTICLE 43 : TRAVAUX SUPPLEMENTAIRES TRAVAUX EN DIMINUTION


Sont désignes par ce terme, tous les travaux en plus ou en moins de ceux initialement prévus par suite
de modification.
Il est précisé que seuls seront considérés comme travaux modifiés et par suite réglés ou retenus à
l'entrepreneur, les travaux dus à des changements ordonnés par ordre de service du Maître d’œuvre ou
du Maître d’ouvrage.
Toute augmentation, diminution ou changement dans l'importance des diverses natures d'ouvrages
réalisés seront faits conformément aux dispositions des articles 51,52 et 53 du C.C.A.G.T.

ARTICLE 44 : NETTOYAGE DU CHANTIER


L'Entrepreneur devra évacuer régulièrement des locaux où il travaille, les gravois ou débris qui sont le
fait de ses activités. Le maître d’œuvre pourra à tout moment exiger ce nettoyage lorsqu’il n’aura pas
été exécuté spontanément les locaux devront être laissés parfaitement nets.
Les gravois et débris seront déposés au voisinage du chantier en un ou plusieurs endroits désignés par
le Maître d’œuvre et seront évacués aux décharges publiques aux frais de l'Entreprise. Le nettoyage
s’entend pour les locaux intérieurs et les abords du chantier. Après l'exécution des peintures, les
bâtiments devront être dans un état de propreté indispensable à l'introduction des usagers.

12
L'Entrepreneur devra faire aussi le dégagement des menuiseries et serrures bloquées par la peinture,
les retouches consécutives nécessaires, la mise en état des appareils sanitaires à Débarrasser de leur
plâtre protecteur et les poncer soigneusement avec un produit adéquat pour éliminer les rayures et
tâches diverses et leur rendre leur éclat.

ARTICLE 45 : ESSAIS DE MATERIAUX


Conformément aux stipulations de l'article 4 paragraphes 3 du Devis Général d’ Architecture, les frais
d'essais des matériaux seront à la charge de l'Entrepreneur pour tous les travaux ou fournitures qui
n'auront pas satisfait aux conditions imposées par le D.G.A.
Les essais seront effectués conformément à la norme NF 23/301 (février 1961), ils seront faits
obligatoirement par un laboratoire agrée.
L'Entrepreneur devra tenir, en permanence sur le chantier, des récipients ou éléments de matériaux
disponibles à des prises de prélèvements pour études, essais ou analyses.

ARTICLE 46 : ORGANISATION DU CHANTIER - COMMANDE DE MATERIEL


Dans un délai de 15 (quinze) jours de la notification de l'ordre de service lui prescrivant de commencer
les travaux, l'Entrepreneur devra faire agréer par le Maître d’œuvre, les dispositions détaillées qu'il
compte modifier ou compléter, si elles ne donnent pas satisfaction.
Après approbation des dispositions définitives et après le choix définitif du matériel proposé,
l’Entrepreneur devra dans un délai de 8(huit) jours à partir de l'invitation qui lui sera faite par ordre de
service, proposer un nouveau programme permettant de rattraper le retard et respecter le délai
contractuel.
Dans le cas où il serait impossible d'établir un nouveau programme respectant le délai contractuel,
l'acceptation éventuelle du nouveau programme par le Maître d’œuvre ne modifie en rien le calcul des
pénalités stipulées à ce présent C.P.S.

ARTICLE 47 : CONTROLE DES TRAVAUX


L'entrepreneur sera soumis éventuellement au contrôle technique des travaux par les techniciens de
l’administration pour l'ensemble des travaux de son marché.
Pendant toute la durée des travaux, les techniciens de l’administration auront libre accès au chantier
et pourront prélever, aussi souvent que nécessaire pour examen, les échantillons de matériaux et
matériel à mettre en œuvre. Ils vérifient les travaux réalisés conformément aux plans revêtus de leur
visa, ils assisteront à la réception provisoire et définitive des travaux.
L'Entrepreneur sera tenu de fournir à ses frais, la main-d’œuvre, les échafaudages, les charges, etc…
nécessaires aux essais, prévus soit par le C.P.S Soit par le Devis Général de maître d’œuvre.

ARTICLE 48 : INSTALLATION DU CHANTIER


L’entrepreneur mettra en place un panneau métallique de 3mx2m dressé suivant les indications de
l’architecte en français en indiquant ; le Projet, Noms des intervenants, Adresses ………..etc.

13
CHAPITRE II
PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

14
I GROS-ŒUVRE – REVETEMENT - ETANCHEITE

1°/ - APPROVISIONNEMENTS :

L’Entrepreneur devra prendre toutes les dispositions utiles pour avoir sur son chantier la quantité de
matériaux, vérifiés et acceptés par la Maîtrise d'œuvre indispensable à la bonne marche des travaux et dont
l’échantillon aura été accepté par le Maître de l’ouvrage.

La demande de réception d’un matériau autre que les matériaux préfabriqués devra être faite au moins
quatre (4) jours avant son emploi, pour les matériaux préfabriqués, ce délai sera d’un mois à pied d'œuvre.

Les matériaux fournis par L'Entrepreneur restent sous sa garde et sa responsabilité, même après avoir été
accepté provisoirement par la maîtrise d'œuvre. L’Entrepreneur devra, en conséquence, supporter les pertes ou
avaries pouvant survenir et ce, jusqu’à la réception provisoire des travaux.

2°/ - PROVENANCE DES MATERIAUX :

Les matériaux et matériels destinés à l’exécution des travaux seront d’origine marocaine, il ne sera fait
appel aux matériaux ou matériels d’origine étrangère qu’en cas d’impossibilité de se les procurer sur le marché
Marocain. Les matériaux et matériels proviendront les lieux d’extraction ou de production suivants :

DESIGNATION DE MATERIAUX QUALITE ET PROVENANCE


TERRASSEMENTS GROS OEUVRE
- Sable Sable de mer ou d’oued.
- Gravette Quartzite des carrières de la région
- Pierre cassé (pour gros béton) Quartzite calcaire dur des carrières de la
(pour clavetage du hérisson) région

- Moellons Calcaires dur des carrières de la région.

- Ciment (béton et mortiers, formes) CPJ 45 ET 35 des usines du Maroc


- Chaux grasse Des fours de la région
- Briques et blocs de terre cuite Des briqueteries de la région
- Briques et blocs en béton Des usines du Maroc
- Tuyaux de ciment Des usines du Maroc
- Aciers à béton Des dépôts de la région
- Etanchéité
- Feutre et bitume De marque autorisée.

Par le fait même du dépôt de son offre, L'Entrepreneur sera réputé connaître les ressources des carrières,
dépôts ou usines indiqués ci-dessus, ainsi que leurs conditions d’accès, d’exploitation et de vente. Aucune
réclamation ne sera recevable concernant le prix, de revient à pied d'œuvre de ces matériaux.

DESIGNATION D’UNE MARQUE

La désignation d’une marque est donnée pour la spécification des qualités. Il est bien entendu que le nom
de marque n’impose pas la fourniture de cette dernière, mais renseigne sur les caractéristiques techniques, le
niveau de qualité du matériaux ou appareillage demandé.

3°/ - COMPOSITION DES MORTIERS :

Par dérogation à l’article 32 du devis général d’architecture, la composition des mortiers sera la suivante :

15
DESIGNATION CIMENT CHAUX SABLE GRAIN DE EMPLOI
CPJ GRASSE RIZ
35 ETEINTE

Mortier N°1 550 500 500 - Couche d’accrochage

N°2 400 660 340 - Couche de dressage


- Hourdage maçonnerie
250 125 660 340 - C.dressage M.batârd.

N°3 450 500 500 - Mortier de reprise de


bétonnage.
N°4 350 1000 - Enduit ciment lisse.
200 150 1000 300 - Enduit bâtard lisse.

N°5 500 1000 - Chape de scellement.

N°6 500+1kg 700 - Mortier étanche avec


sikalite 1kg par sac de ciment
de sikalite.

4/- COMPOSITION DES BETONS :


Conformément à la norme Marocaine, n°10.01 F.OO4 homologuée par arrêté n°1137-85 du 21 Safar 1406
(05/11/85) circulaire n°3/124/4126/DNRT du 06/02/89 relative au usage des ciments portland (C.P.J), le dosage
des différents types de bétons doit être conforme au indications du Tableau suivant :

DESIGNATION DE LA CLASSE CLASSE NOMINALE EN BARS


ET DESIGNATION COURANTE DU
DU BETON CIMENT

COMPRESSION TRACTION PAR FLEXION SUR


SUR CYLINDRES EPROUVETTES PRISMATIQUES A 28
A 28 JOURS JOURS.

Classe B1
Bétons de résistance mécanique CPJ 45
élevée (éléments en béton armé Dosage 300 24,0
fortement sollicités & éléments en 400 kg par m3
béton précontraint.
CLASSE B2 CPJ 45
Bétons de résistance mécanique Dosage 20 Minimum
assez élevée (éléments des ouvrages 350 kg par m3 270 22.0
en béton armé normalement sollicité)
CLASSE B3 CPJ 45
Bétons de résistance mécanique Dosage
moyenne (éléments des ouvrages en 300 kg par m3 230 Non définie
béton armé faiblement sollicités).
CLASSE B4
Bétons de résistance mécanique peu CPJ 35
élevée (éléments peu armés de Dosage 180 Non définie
petites dimensions dallages éléments 300 kg par m3
sollicités en compression.
CLASSE B5 CPJ 35
Bétons de résistance mécanique dosage 130
faible (éléments non armés, peu 250 kg par m3 Non définie
sollicité, béton coulé en grande
masse, gros massif de fondations,
béton de remplissage...).

Les quantités des agrégats, entrant dans la composition des bétons seront déterminées par les études de
convenance et d’essais effectués par le laboratoire.
Les frais de ces études sont à la charge de L'Entrepreneur, et elles doivent être remises de l’architecte
avant le coulage du béton.
Tous les mortiers et bétons seront fabriqués mécaniquement, les caisses à dosage pour les mortiers et
bétons sont exigées.

16
5°/ - PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES BETONS :

a)- ECHAFAUDAGE :
Des plans et calculs de résistance et déformation des échafaudages devront être soumis à l’agrément de la
Maîtrise d'œuvre si celui-ci en fait la demande.

b) COFFRAGES :

Les coffrages seront exécutés conformément aux plans de B.A . La rigidité des coffrages, sera telle que le
profil des éléments moulés ne s’écarte pas de plus de cinq (5) millimètres des profils théoriques et que la section
transversale des parties d’ouvrage ne soit jamais inférieure à celle prévue aux dessins d’exécutions.

L’Entrepreneur devra concilier cette exigence avec les déformations éventuelles des coffrages dues à la
pervibration des bétons. Toutefois, la tolérance de 5mm ne sera pas exigée pour les parties de béton enterrées.

Les éléments préfabriqués du coffrage seront établis pour résister aux différents efforts qu’ils devront
supporter aussi bien pendant leur transport, leur montage et la mise en œuvre que pendant leur démontage.

Tous les coffrages horizontaux seront nivelés en tenant compte des contre flèches nécessaires pour compenser
avec leur propre déformation celle des éléments de béton qu’ils supporteront (déformation élastique sous l’action
des charges permanentes, déformation dues au fluage et au retrait).

L’Entrepreneur devra prévoir suffisamment de coffrage à mettre en jeu pour satisfaire aux délais
d’exécution. Les coffrages des éléments préfabriqués seront assez rigides pour ne pas se déformer au cours des
coulages.

Les coffrages des parements des bétons destinés à rester bruts de décoffrage seront réalisés à l’aide des
planches rabotées, rives rabotés selon profils de l’Architecte et seront renouvelés dès que leur état ne permettra
plus d’obtenir des surfaces de qualité satisfaisante. En principe le réemploi sera limité à deux fois avant tout
coulage du Béton, les coffrages devront être réceptionnés par l’Architecte et l’Ingénieur du B.A l’étanchéité des
coffrages devra être parfaite, aucun ragréage ne sera toléré.

Les coffrages devront être solidement maintenus et calés afin d’obtenir des ouvrages parfaitement
rectilignes. Tout béton destiné à rester brut de décoffrage qui ne répondrait pas aux impératifs ci-dessus sera
démoli à la demande de l’Architecte.

Tous les coffrages seront badigeonnés à l’aide d’un produit de démoulage agréé par l’Architecte avant
coulage du béton.

c)- ARMATURES :

La nuance sera de fe E50 pour les armatures hautes adhérences et de Re=520 MPa pour les treillis
soudés .Lorsqu’il y a lieu de constituer une armature avec plusieurs barres, les joints seront répartis sur une
certaine longueur de telle sorte que dans une section, il y ait au moins les 2/3 des barres continues étant admis
que le recouvrement des armatures à adhérence améliorée sera de cinquante fois le diamètre pour les barres
droites.
Les armatures sont coupées et cintrées à froid. Les appareils à cintrer sont munis de jeux de tous les
mandrins permettant de réaliser les courbures prévues ou prescrites.
Aucune tolérance en moins ne peut être accordée sur les diamètres minimaux mandrins qui sont de :

- barre de diamètre plus petit ou égal à 12 mm : 3,5 fois le diamètre de la barre.


- barre de diamètre supérieur à 12 mm : 5 fois le diamètre de la barre.
- barre de diamètre supérieur à 25 mm : 8 fois le diamètre de la barre.

Sont par ailleurs interdits :

- Le cintrage aux appareils manuels pour les barres d’un diamètre supérieur à 14 mm pour les aciers à
haute adhérence (Tor, cardon ou équivalent).
- Le redressement même partiel d’une barre contrée, le pliage et le dépliage des
barres laissées en attente.
- La constitution d’une armature à l’aide de ronds lisse de nuances différentes.
- L’assemblage des armatures par soudure.

d)- GRANULATS :

les granulats seront stockés sur des aires spécialement aménagées, en outre, les catégories seront
séparées par des cloisons pleines.
Les accès aux aires de stockage seront conçus pour empêcher les engins de livraison ou de manutention de
souiller le sol des aires et les granulats.

17
e)- CIMENT :

Le ciment CPJ sera stocké dans les silos ou baraquement résistant aux intempéries d’une contenance totale
correspondant à 2 jours de bétonnage minimum. Toutes les dispositions seront prises pour que l’alimentation du
chantier pendant le coulage du béton soit assurée normalement et sans interruption.

f)- FABRICATION DU BETON :

Tous les bétons seront fabriqués mécaniquement. La composition des bétons sera affichée en permanence
sur la bétonnière. La quantité d’eau à introduire dans la composition des bétons et mortiers sera dosée
automatiquement.
L’Entrepreneur assurera à ses frais le prélèvement et l’analyse par le laboratoire agréé de six éprouvettes
par niveau de construction (fondation, rez-de-chaussée, planchers des étages et terrasse).

g)- MISE EN OEUVRE DU BETON :

Avant tout coulage, L'Entrepreneur sera tenu de solliciter l’approbation écrite du Bureau d’études en ce qui
concerne le mode d’exécution des coffrages et des armatures ainsi que le “ bon à couler ” de l’architecte, tout
coulage doit être effectué en présence d’un agent de contrôle.
Tous les bétons seront obligatoirement transportés mécaniquement pour toutes circulations verticales. Les
jets de pelles par paliers successifs sont strictement interdits.
Tous les bétons, à l’exception du béton de propreté, seront prévibrés dans la masse. La pré vibration dans
la masse doit être suffisamment énergique et assurée avec une fréquence au moins égale à SIX MILLE -6000-
vibrations par minutes. Elle sera arrêtée dès que la laitance remontera à la surface et les aiguilles devront à cet
instant être ressorties lentement de la masse du béton.

Pendant le coulage, L'Entrepreneur devra tenir en réserve sur le chantier des appareils de vibration et de
production d’énergie capables de doubler le matériel utilisé en cas de défaillance de celui-ci. Lors des reprises, les
parties de béton laissées en attente seront nettoyées à vif et arrosées abondamment avant le coulage des parties
en reprises.

6°/ - PRESCRIPTIONS CONCERNANT L’EXECUTION DES OUVRAGES EN BETONS ARMES

a)- POTEAUX :

Aucune base de 0,15 m n’est toléré , l’Entrepreneur doit prévoir un autre moyen pour maintenir son
coffrage au bon tracé du poteau . L’attention de l’entrepreneur est attiré pour accorder plus de soin à étancher
son coffrage au pied de poteau pour éviter la ségrégation au en pied du poteau. Le coulage des poteaux se fera
en une seule fois, mais les coffrages devront permettre le coulage d’une hauteur maximum de 1.50m pour cela
une face du coffrage devra rester libre et devra pouvoir recevoir un panneau supplémentaire pour la finition du
coulage. Aucun ragréage ne sera toléré avant réception par le représentant de l’architecte.
Dans le cas ou certaines parties représenteraient des cavités importantes, le poteau incriminé sera démoli.
Le plus grand soin devra être observé lors du coulage des éléments de faible section. Par temps chaud, les
coffrages seront abondamment trempés avant coulage et maintenus humides pendant 48 heures. Aucun
décoffrage ne sera admis avant 48 heures.
Après les décoffrages, le béton devra rester humide par arrosage abondant TROIS (3) jours minimum.

Tous les poteaux intégrés dans les maçonneries en fondations, soit de moellons, soit d’agglos seront coulés
après le montage de ces maçonneries. Le nettoyage des pieds de poteaux avant coulage devra être exécuté avec
soin afin de débarrasser le mortier de maçonnerie de ces pieds de poteaux.

b)- POUTRES ET CHAINAGES :

Les coffrages des poutres devront être exécutés de manière à empêcher toute flèche. Les étais seront
posés sur une semelle de répartition en madrier, et en aucun cas les cales ne seront exécutées par des éléments
tels que briques, agglos, cailloux, etc...

Dans le cas d’emploi d’étais en bois, les cales seront en forme de coin et en bois dur.

Le décoffrage avant 28 jours ne sera toléré qu’après l’avis de l’architecte pour certains éléments le
permettant. Les prescriptions du paragraphe ci-dessus restent valables pour les précautions à prendre lors du
coulage par température élevée. De plus, le début de coulage par forte chaleur sera fait à partir de 16 heures. Dès
le lendemain et, à l’ouverture du chantier, le béton coulé la veille sera arrosé en permanence, et cela pendant 7
jours au moins.

c)- NERVURES DES HOURDIS ET DALLE DE COMPRESSION :

Les corps creux en béton doivent répondre à la norme NM10.01.F.017. Avant tout coulage, les corps seront
arrosés jusqu’à saturation. Les armatures des hourdis et de la dalle de compression seront calées convenablement.
La granulométrie sera étudiée avant exécution.

18
Le plancher et ses composants doivent être conforme aux règles parasismiques RPS 2000. L’enrobage des
aciers sera particulièrement soigné dans les nervures. Les précautions de maintien humide et de coulage par forte
chaleur décrites au paragraphe ci-dessus seront adoptées.

L’Entrepreneur pourra proposer l’emploi de planchers semi préfabriqués. Cette demande devra être faite au
Maître de l’ouvrage et sera approuvée ou rejetée après avis de l’architecte.

En aucun cas, l'adaptation de ces planchers ne pourra entraîner de plus value au marché. Les frais
d’études et de contrôle des plans de ces planchers incomberaient alors à l’entreprise.

7°/ - PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES BRIQUES ET LES AGGLOMERES :

Les agglomérés devront répondre respectivement aux normes NM 10.01.009 NM et aux prescriptions du
D.G.A. Elles seront de première qualité sans fissures.
La résistance mécanique préconisée par la norme marocaine 10-01-009 doit être telle que les produits de
fabrication considérés présentent une contrainte de rupture à 28 jours au moins égale aux valeurs minimales
exprimées en bars indiquées ci-dessous. Les contraintes étant ramenées à la section brute minimale du bloc :

Catégorie Classe de résistance Résistance minimale


à 28 jours (bars)
Blocs pleins PI 120
PII 80
CI 60
Blocs creux CII 40
CIII 30

Avant toute mise en œuvre, les briques ou agglos seront immergés ou abondamment arrosés.

Toutes les cloisons seront hourdées au mortier de ciment N°2 chaque assise de pose devra être de niveau
et se recouper d’au moins 0.05m. Les joints et les lits auront une épaisseur maximale de 10mm.

La valeur de ces cloisons comprendra, outre la fourniture et la pose des briques, toutes sujétions
d’échafaudage, les poteaux raidisseurs et les tendeurs nécessaires à la bonne tenue des ouvrages, la liaison avec
l’ossature, soit avec des fers laissés en attente, lors du coulage des poteaux, poutre, linteaux, soit par des épingles
en acier doux galvanisé de ∅ 8mm disposées quinconce tous les mètres en hauteur et longueur ainsi que
l’exécution d’un linteau en béton armé (préfabriqué ou non) sur tous les cadres posés dans les cloisons simples).

Les linteaux sur double cloison étant comptés au chapitre béton armé. Les cloisons en briques creuses
seront payées au mètre carré, déduction faite de tous vides et de tout autre matériau d’une autre nature qui
pourrait y être inclus.

8°/ - PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES ENDUITS :

Tous les travaux d’enduits doivent répondre aux prescriptions du DTU 26.1 de 1978.

Le plus grand soin devra être apporté à la mise en place du grillage galvanisé destiné à éviter les fissures
entre les éléments de béton et les remplissages. Ce grillage devra être incorporé dans la couche de dressage et
déborder de 0,20m de part et d’autre de la liaison entre béton et remplissage. Il sera posé par pointes d’acier
galvanisé, de telle sorte qu’aucune fissuration ne sera admise.
- La couche de dressage sera exécutée en deux phases :

* La première, dite couche d’accrochage, après arrosage abondant du support, au mortier clair sous
forme de goberais dosé à 550kg de ciment CPJ35 pour un mètre cube de sable de concassage 0.25/3.15,
devra couvrir le subjectile sans le charger. Elle sera projetée de préférence à la machine.

* La deuxième, dite couche de dressage, constituant le corps de l’enduit, sera exécuté après 72 heures
(3jours) minima de la première, au mortier dosé à 400kg de ciment pour un mètre cube de sable
0.1/.315, ou 250kg de ciment et 125kg de chaux dans le cas d’un enduit bâtard, parfaitement dressé et
serrée, une épaisseur de 15mm minima sera exigée.

- La couche de finition dite “ fino ” :

Elle sera exécutée après 8 jours, de la mise en œuvre de la deuxième phase de dressage, pour les
enduits extérieurs et après 15 jours pour les enduits intérieurs. La composition du mortier sera de 150kg
de chaux hydraulique et de 200kg de ciment (mortier bâtard) pour un mètre cube de sable riche en
éléments fin 0.1/2, ou 350kg CPJ35 pour les enduits au mortier de ciment, finition au choix de la Maîtrise
d'œuvre.

Le respect de ces prescriptions reste impératif. Toute partie d’enduit n’ayant pas satisfait à ces
prescriptions sera démolie.

19
Les enduits de mortier de ciment, mortier bâtard, enduits rustiques, etc... seront exécutés conformément
aux articles 122 et 123 du D.G.A. Les surfaces à recouvrir devront être débarrassées de toute partie adhérente
mal, préparées convenablement pour obtenir un bon accrochage et suffisamment humidifiées pour que le support
n’absorbe pas l’eau du mortier.

Le garnissage des trous de boulons d’échafaudage ménagés au moment de la construction, sera effectué
en temps utile pour que le mortier soit sec et ne puisse provoquer de tâche. Lors de l’exécution, il ne devra être
pratiqué aucune cavité pour le support des extrémités de pièces d’échafaudage.

9°/ - PRESCRIPTIONS CONCERNANT L’ETANCHEITE :

L'entrepreneur se doit de respecter l'ensemble des prescriptions citées dans ce présent CPS pour l'exécution de ce
lot. Il doit se soumettre entre autre :
- à l'article 205 du DGA.
- au DTU n° 43 de 1975 et n° 43.1 de 1981.
- à la norme NFP 84 - 307 ( Déc. 81 )
- à la norme NFP 84 - 310 ( Avr 81 )
- à la norme NFP 84 - 315 ( Avr 80 ).

Le plus grand soin sera donné à l’exécution des ouvrages particuliers tel que joints, relevés, étanchéité des
jardinières, passage des conduites d’évacuation et de ventilation etc...

Le complexe d'étanchéité des terrasses prévu étant un complexe en multicouches.


L'entrepreneur doit obligatoirement assurer :
- La réception des supports, qui sont des dalles pleines inclinées par endroit, et qui doivent être de planimétrie
régulière, et admissible.
- La réfection de ce support, et de ces jonctions avec les gaines et les souches d'aération et les tubes de
ventilation, ou tout autre ouvrage.
- La fourniture, le gardiennage, la manutention à pied d'œuvre, et la mise en œuvre de tout matériau nécessaire
pour cette intervention.
- L'exécution de l’Etanchéité, y compris toute sujétion de raccordement aux gouttières, aux relevés d'étanchéité, à
tous inserts, ou incorporations.
- La fourniture et la mise en œuvre des matériaux de protection des relevés d'étanchéité.
- La fourniture et la mise en œuvre de tout dispositif d'écoulement des eaux pluviales, et de tout joint de
dilatation ou autre.
- La fourniture et la mise en œuvre des matériaux de la protection lourde d'étanchéité.
Les formes de pentes, exécutées à 1,5 cm/m, à partir d'un béton dosé à 250 Kg de ciment CPJ 35 ( 800 litres de
gravettes et 400 litres de sables) vers les points les plus bas et qui ne peuvent avoir une épaisseur inférieure à 3
cm. Cette forme est finie par une chape au mortier maigre dosée à 150 Kg, de 2 cm d'épaisseur.
- La planimétrie ne peut dépasser 10 mm de tolérance par règle de 2 mètres.
- La prestation comprend les tests d'étanchéité, par mise en eau des terrasses
(hauteur de 15 cm ) pendant 36 heures.
Conformément à l’article 205 du D.G.A, L'entrepreneur est responsable pendant dix (10) années, à
compter de la réception définitive de l’étanchéité complète contre toute infiltration provoquée par une mauvaise
qualité des produits employés ou par une mauvaise exécution des travaux.
Cette garantie comprend la remise en état du complexe qui ont servi à l’établissement de l’étanchéité ou
par tout autre produit de qualité au moins équivalente, préalablement agréé par le Maître de l’ouvrage, ainsi que
les réparations des dommages causés à la construction par les réparations des dommages causés à la construction
par les infiltrations sous réserve que L'entrepreneur ait été avisé de ces infiltrations dès leur apparition.
L’entrepreneur doit intervenir dès la réception de l’avis de défaut d’étanchéité qui lui est donné par le
Maître de l’ouvrage et prendre toutes mesures utiles.
L’entrepreneur devra remettre au Maître de l’ouvrage, dans les cinq (5) jours qui suivent la réception
définitive une attestation par laquelle il garantit pendant une période de dix (10) ans, les travaux exécutés par lui.

10°/ - PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES RESERVATIONS :

L’Entrepreneur doit réaliser toutes les réservations de toute dimensions, pour passage des câbles
électriques et téléphoniques tuyauteries de chauffage, de plomberie sanitaire et gaines de ventilation, dans le
coffrage ou dans le Béton des dalles pleines, planchers nervurés, poteaux ou dans la maçonneries, prévues sur les
plans de béton armé, d’architecture et des plans d’exécution des lots secondaires.

11°/ - PRESCRIPTIONS CONCERNANT LES REVETEMENTS DE SOLS :

Les matériaux utilisés devront répondre en ce qui concerne les qualités physiques et leur mise en
exécution aux conditions et prescriptions des articles n°16, 21, 67, 76, 128, 131, et 132 du D.G.A ainsi qu’aux
D.T.U N°51.1 et 55.
Nonobstant les plans établis par le Maître de l'œuvre, il reste entendu que L'entrepreneur s’engage par son
offre à livrer des revêtements d’une tenue parfaite et sans défaut.
L’entrepreneur ne pourra prétendre à indemnité dans le cas où le Maître d'œuvre déciderait de modifier la
nature des revêtements.

20
Revêtement

CARACTERE FORFAITAIRE DU MARCHE

Il convient de signaler à l'Entrepreneur que le présent descriptif n'a pas de caractère limitatif et que
l'entreprise devra exécuter comme étant compris dans son prix, sans exception ni réserve, tous les
travaux de sa profession nécessaires et indispensables pour le complet et parfait achèvement des
travaux prévus au présent lot.
En conséquence, l'Entrepreneur ne pourra jamais arguer que des erreurs ou omissions aux plans et
devis puissent le dispenser d'exécuter tous les travaux de son lot ou fassent l'objet d'une demande
de supplément sur les prix.

COORDINATION AVEC LES AUTRES CORPS D'ETAT

a) Avec les Gros-Oeuvre, Chapes isophoniques et Plâtrerie :

Ce sont les Entrepreneurs des Gros-Oeuvre ou Chapes Isophoniques et Plâtrerie qui établiront les
supports horizontaux et verticaux. Ils devront les livrer à des nus ou des niveaux bruts compatibles
avec les niveaux finis des revêtements.

L'Entrepreneur de REVETEMENT MURAL ET SOL sera tenu de les réceptionner et d'avertir l'Architecte,
par écrit, de tous les défauts qu'il constaterait. Il contrôlera particulièrement les équerrages des
pièces, les angles, les aplombs et planitude des murs et sols dans lesquels s'inscriront ses
revêtements.

b) Avec les autres corps d'état :

Une coordination devra être établie, en temps utile, avec les autres corps d'état intéressés,
notamment avec les attributaires des lots suivants :

- Menuiseries Intérieures, escaliers bois


- Serrurerie,
- Plomberie-Sanitaire,
- Électricité,
- Miroiterie,
- Sols souples,

Afin :
- que les travaux de ces différents corps d'état soient exécutés dans leur ordre normal,
fonction du planning contractuel, sans aucune gêne pour les autres Entreprises et en
totalité
- que les fourreaux pour canalisations diverses (ou les canalisations elles-mêmes) soient en place
- qu'aucun dégât ne soit occasionné aux revêtements de sols ou muraux après leur pose

RESPONSABILITE DES TRAVAUX

L'Entrepreneur du présent lot est le seul responsable de ses ouvrages. Il sera, en outre,
responsable des imperfections qui surviendraient à cause de mauvais supports, dans le cas où il
aurait accepté ceux-ci sans faire les réserves prévues ci-dessus.

Il aurait alors à reprendre, et à remettre en état, les ouvrages qui concerneraient son lot, la mise
en état du support sera à la charge de l'Entrepreneur de Gros-Oeuvre, Chapes isophoniques ou de
Plâtrerie suivant sa nature.

EXECUTION DES OUVRAGES

a) Précautions de mise en oeuvre

L'Entrepreneur devra prendre toutes dispositions pour éviter les désordres que pourraient apporter
à ses ouvrages les effets de dilatation ou de retrait du Gros-Oeuvre de la construction.
Il est rappelé que les désordres tels que soulèvement des revêtements de sol doivent être réparés
au titre de la responsabilité décennale des Entrepreneurs.
L'Entrepreneur devra réaliser, avant le début de ses travaux, un nettoyage final des supports
comprenant dépoussiérage, dégraissage, etc...

21
Pour les revêtements collés sur murs béton, l'entrepreneur du présent lot devra, si besoin est, un
ponçage soigné et l'application d'un enduit de rattrapage de façon à ce que la surface à revêtir soit
d'une planimétrie parfaite. Cet enduit devra être compatible avec les colles employées. Sur les
enduits ciment et cloisons plâtre, il n'y a pas en principe de rattrapage à prévoir.
La réception par l'entrepreneur sera donc très importante.

b) Réservations
Il appartient à l'attributaire du présent lot de vérifier, sous son entière responsabilité, que
l'épaisseur des réservations prévues aux lots Gros-Oeuvre et Chapes Isophoniques est suffisante
pour l'exécution, dans les règles de l'Art, à partir des parois brutes, des différents types de
revêtements et d'avertir l'Architecte et les corps d'état concernés avant toute exécution, au cas ou
cette épaisseur devrait être augmentée.
Réciproquement, les réserves prévues aux lots Gros-Oeuvre ou Chapes Isophoniques sont des
minimas impératifs et aucune réclamation ne pourra être admise de la part de l'attributaire du
présent decriptif.

c) Echantillons, essais, ouvrages témoins


Lors de l'examen de sa proposition, ou ultérieurement, l'Entrepreneur devra fournir un
échantillonnage complet de ses fournitures, matériaux et accessoires.
Il établira tous les plans de calpinage qui seront nécessaires, notamment pour les faïences
sanitaires et carrelage des halls et paliers.
L'échantillonnage agréé par l'Architecte sera déposé dans un local désigné par le Maître de
l'Ouvrage et deviendra sa propriété. Il servira de référence pour le contrôle des approvisionnements
sur chantier et l'exécution des travaux.
Des essais de matériaux et fournitures pourront être demandés par le Maître d'Ouvrage et
l'Architecte.
Il sera prévu plusieurs coloris par type de matériau dans les gammes de choix proposées par les
fabricants. Sauf indication particulière notifiée au présent CCTP.
Les coloris choisis seront précisés à l'entrepreneur par écrit à une date déterminée avec lui, en
fonction de la date de son intervention pour pose prévue au planning général.

d) Protection des ouvrages, nettoyage


L'Entrepreneur devra assurer la protection de ses ouvrages pendant l'exécution des travaux et
jusqu'à ce qu'il soit possible de circuler sur ses revêtements.
Il lui appartiendra d'interdire l'accès des locaux en cours d'exécution, de prise et de séchage.
L'Entrepreneur du présent lot devra assurer la protection et l'entretien de ses ouvrages par tous les
procédés qui lui sembleront souhaitables, et ce jusqu'à la réception.
Les déchets de coupe des différents matériaux seront enlevés et évacués hors du chantier par les
soins du présent lot au fur et à mesure de l'exécution.
En fin de travaux, il devra tous enlèvements de gravois aux décharges publiques et tous nettoyages
particuliers à chaque revêtement, de façon à livrer ses ouvrages rigoureusement propres.
Avant pose, l'Entrepreneur du présent lot devra un nettoyage complémentaire des sols et murs.

e) Joints
Ils seront exécutés dès que possible, par coulis de ciment blanc ou teinté au choix du Maître
d'Oeuvre. Ils devront être parfaitement remplis et réguliers, nettoyage soigné à la sciure de bois.

f) Colle pour les revêtements du présent lot :


Ces produits devront être compatibles avec les divers choix de revêtements de sols et sous l'entière
responsabilité de l'Entrepreneur du présent lot.Les adhésifs et la colle à employer devront
obligatoirement avoir un agrément auprès du CSTB (ou un avis technique), elle devra présenter des
garanties de résistance suffisante au vieillissement, au gel, à la chaleur et au comportement à
l'eau.

PASSAGE DES CANALISATIONS

Les fourreaux destinés au passage des canalisations ou de tubes électriques doivent être prévus et
mis en place avant la pose des revêtements.
L'entrepreneur devra en constater la présence avant d'exécuter ses propres ouvrages. Jamais un
revêtement de sol "Dur" ne devra être en contact direct avec une canalisation quelle qu'elle soit.
PROTECTIONS
L'accès des locaux revêtus ou carrelés sera interdit pendant les travaux tant que le mortier colle de
pose n'aura pas fait sa prise.

22
NETTOYAGES FINITIONS
L'entrepreneur prévoira le nettoyage de tous les locaux où il travaille au fur et à mesure de son
avancement. Il évacuera à la décharge du chantier tous ses déchets et gravois divers.
Il remettra en place après intervention, toutes les protections du plombier ou des autres corps
d'état qu'il aurait pu déranger en cours de travaux.
Il procédera à tous raccords et finitions nécessaires à l'achèvement de bon aloi pour l'ensemble de
ses ouvrages.

DISPOSITIONS DIVERSES
Portes
Lorsque l'entrepreneur dégondera les portes, par suite des nécessités d'exécution des chapes et
pose des revêtements de sols ; il veillera à ne pas tacher et à ne pas dégrader les peintures ou
revêtements de murs, en transportant ces portes.
Il devra les remettre en place et les regonder avant de quitter les locaux.
Préparation des mortiers
Il est formellement interdit d'effectuer la préparation des mortiers de pose dans les appartements
ou sur les lieux d'emploi.
Ces préparations s'effectueront sur des aires préparées à cet effet à rez-de-chaussée des
bâtiments.

Menuiserie
CONTENU DES PRIX
Le prix global et forfaitaire correspondra à des ouvrages terminés tels que définis par les
prescriptions du présent devis descriptif et du dossier de plans, et en particulier :
- Fourniture des différents équipements et composants,
- Fabrication,
- Mise en place des ouvrages, compris tous travaux préparatoires, tous travaux de finition, tous
travaux de fixation, etc...

CONTENU DE L'OFFRE
Les travaux de l'Entreprise devront correspondre à des ouvrages complets, terminés, comprenant
toutes les menuiseries extérieures et occultations, sans exception.
Seront donc prévus au présent lot :

- Les éléments dormants, avec ou sans pré cadre suivant position


- Les systèmes de fixation (rails, douilles, pattes, taquets ou autres)
- Les menuiseries complètes, compris meneaux, panneaux menuisés, bavettes, coffres de V.R.
- Les dispositifs de fixation réglables et de calfeutrement nécessaires pour corriger les tolérances
normales d'exécution du Gros-Oeuvre et des cloisons ou doublages
- Tous les dispositifs de calfeutrements intérieurs, de telle sorte que les éléments de façade ne
nécessitent aucun habillage intérieur
- La vitrerie
- Les joints de calfeutrement pour isolation et étanchéité :
. entre les éléments de menuiseries
. entre menuiseries et éléments de structure
- Les parecloses appropriées
- Les meneaux, têtes de cloisons, ainsi que les panneaux de remplissage correspondants
- La pose des bouches d'entrée d'air fournies par le lot "Ventilation"
- Tous les éléments de quincaillerie et ferrages divers
- Tous les bourrages nécessaires pour éviter les ponts thermiques, phoniques et coupe-feu
- Tous les scellements et dispositifs de blocages des volets battants de protection
- La fourniture des joints et fond de joint pour la pose des vitrages
- Le transport à pied d'oeuvre des éléments, montage, répartition, stock, etc...
- Les engins de levage ou de manutention, les échafaudages
- La mise en place des protections provisoires, l'enlèvement de celles-ci en fin de travaux
- Les études techniques, l'établissement des plans de détails, des plans de réservations, de
contrôle, de licences ou redevances éventuelles
- Les sujétions diverses pour interventions en plusieurs phases
- Les adaptations des menuiseries pour la liaison avec les coffres et tabliers de volets roulants
intégrés

23
La description faite au présent document définit le volume et les aspects des éléments à réaliser et
à mettre en place.

L'Entrepreneur devra adopter sa conception générale et particulière en fonction de son étude


technique et de son système de régularisation, étant entendu que les indications données au
présent fascicule sont à considérer comme des minimas.

En cas de non-concordance entre les prestations fournies et le cadre défini, le Maître d’Oeuvre se
réserve le droit de demander les ajustements indispensables et nécessaires.

Responsabilités
Les entreprises d'isolation, ventilation et menuiseries extérieures seront conjointes et solidaires de
l'obtention des résultats acoustiques demandés.
Tous ces prototypes et essais seront naturellement à la charge du présent lot, et seront renouvelés
si les baies testées n'ont pas obtenu les caractéristiques souhaitées.
Les essais acoustiques comprendront entre autres, les mesures spécifiques en caisson des
menuiseries.

Au cas où de nouveaux essais s'avéreraient nécessaires, les frais afférents à ces essais seraient
répartis sur toutes les entreprises citées ci-avant.

REGLEMENTS TECHNIQUES

Les ouvrages prévus au présent lot seront réalisés conformément aux règles de l'art et respecteront
notamment les documents suivants :

Documents techniques unifiés

- DTU 36.1 travaux de menuiserie bois


- DTU 37.1 travaux de menuiserie métallique
- DTU 36.1/37.1 choix des fenêtres en fonction de leur exposition
- DTU 39 mise en oeuvre des vitrages
- DTU 36.1 travaux de menuiseries bois
- DTU 36.1/37.1 Annexe commune " caractéristiques dimensionnelles des baies dans le Gros-
œuvre destinées à recevoir des menuiseries"
- Règle de calcul DTU, TH K 77 - calcul des caractéristiques thermiques des parois.
- Règle de calcul TH - calcul des coefficients thermique des logements
- DTU 34.1 ouvrages de fermetures pour baies libres.

Caractéristiques acoustiques
a) Base d'isolation
. Suivant l’arrêté du classement officiel type « IC » des voies applicable à l’ensemble de l’opération
b) Classements acoustiques requis
. Suivant nouvelle Réglementation Acoustique : AC 1
- Isolement à 30 dBA-route mini
- tous niveaux des façades et pignons.

Caractéristiques mécaniques
Les menuiseries devront présenter les qualités permettant de répondre aux prescriptions d'essais
mécaniques définies par la norme NFP 2O.5O1 et dans les directives communes pour l'agrément
des fenêtres : titre 3 articles 1.1 à 1.42 (document établi par l'UEATC dans le cahier n°1227 du
CSTB).
Caractéristiques esthétiques
Il y aura lieu de tenir compte également des qualités esthétiques recherchées par l'Architecte.
Dans ce but, il sera employé des profils de largeur vue minimum, ceux-ci pouvant être, par contre,
traités en épaisseur.

Les menuiseries posées sur pré cadre ne laisseront jamais apparaître une partie du pré cadre.
Les dormants seront étudiés de manière à habiller et couvrir correctement les doublages d'isolation
thermique et les pré cadres.

24
Un grand soin devra être apporté à la réalisation de ces menuiseries en particulier, en ce qui
concerne les points suivants :

- Finitions soignées
- Étanchéité soignée suivant classification demandée

Tous les joints d'allure horizontale dans lesquels l'eau pourrait s'infiltrer comporteront des rejets
saillants ou des joints d'étanchéité de 1ère catégorie.

Pour les habillages en alu, les assemblages d'angle seront réalisés après coupe d'onglet avec
étanchéité.
Les profils creux en raccord avec les coffres de volets roulants seront parfaitement bouchonnés.
Les évacuations des eaux de condensation seront à prévoir. Ces évacuations seront évacuées à
l’extérieur par des trous protégés par des clapets anti-refoulement (capuchon pare-tempête).
Les parecloses devront être coupées d'onglet et fixées
Elles seront conçues, ainsi que les feuillures, en fonction des vitrages prévus.
Les feuillures devront être du type auto-draînantes.
Dans le cas d'utilisation de joints, type Néoprène, Butyl ou similaire, ceux-ci devront être d'une
seule longueur dans chaque élément afin d'éviter toute interruption.
Les garnitures d’étanchéité entre ouvrant et dormant seront mises en oeuvre après peinture, si
elles ne sont pas protégées, soit par leur nature (joint inox, laiton etc...), soit par une gaine de
protection pour les joints néoprène., etc...
Les quincailleries seront de première qualité, de marque éprouvée et bénéficiant d'un label de
qualité (NF SNFQ) le type devra être soumis à l'agrément de l'Architecte.
Elles seront en alliage d'aluminium ou en métal traité inoxydable de teinte en harmonie avec les
menuiseries extérieures, elles seront solidement et facilement remplaçables Protection des
ouvrages
Les menuiseries seront protégées très soigneusement en cours, et après pose.
Les ouvrages qui se trouveraient dégradés seraient refusés.

Garantie
Pendant un an après la réception, l'Entrepreneur assurera l'entretien de ses ouvrages, et devra
chaque fois qu'il sera requis, effectuer les révisions qui seraient nécessaires.

Au cas où, pendant la période de garantie, des défectuosités apparaîtraient, notamment dans le
fonctionnement des ouvrants, l'Entrepreneur devrait remédier à ses frais, aux inconvénients
signalés, jusqu'à ce que les ouvrages aient été reconnus, par le Maître d'Oeuvre, comme donnant
entière satisfaction.
Les travaux occasionnés aux autres corps d'état, par les révisions, l'entretien, la remise en état ou
le remplacement d'ouvrages défectueux, seront à la charge du présent lot.

ORGANES DE JONCTION ET DE FINITION EXTERIEURE


Pour des raisons d’homogénéité technique et esthétique, le présent lot fournira et posera les
accessoires nécessaires à la finition entre ses propres ouvrages et les autres corps d’états.
Il tiendra compte des différents types de revêtements des façades :
- enduit monocouche projeté
- PLAQUETTES DE PAREMENT.

ELECTRICITE - LUSTRERIE

1°/ - Textes spéciaux :


L'entrepreneur se doit de respecter l'ensemble des prescriptions citées dans ce présent CPS.
Il doit se soumettre entre autre aux :
Prescriptions locales exigées par la REDAL.
Cahier de prescriptions communes du Ministère des Travaux Publics, et les prescriptions du Devis Général
d'Architectures.
Les normes marocaines 7.11 CL 005, éditées par le Ministère des Travaux Publics, relatif à l'exécution et l'entretien
des installations de première catégorie.
Les normes marocaines 7.11 CL 006, éditées par le Ministère des Travaux Publics, relatif aux règles techniques de
branchement de première catégorie entre le réseau de distribution et la source d'Alimentation principale des
installations intérieures.
L'arrêté du ministère des Travaux Publics n° 350-67 du 15/07/1967.
L'entrepreneur a l'obligation de faire approuver par la REDAL les plans d'implantation des compteurs ainsi que le
réseau de raccordement des immeubles.

25
2°/ - Objet et dispositions générales :

La prestation du sous-lot " Electricité - Lustrerie " exige de l'Entrepreneur qu’ils prennent toutes les dispositions
conformes aux règles de L’art et entre autre :
L'approbation, et la fourniture des échantillons de chaque matériau utilisé.
La fourniture, les incorporations nécessaires aux dalles, et aux maçonneries, et le montage de l'ensemble des
appareillages électriques.
La protection, le gardiennage de ses ouvrages jusqu'à la réception de ceux-ci.
Les tubes à incorporer sont tous en " ISORANGE ", de section 3 fois supérieure à celle de l'ensemble des
conducteurs qu'ils auront à contenir.
Le cintrage des parcours des " ISORANGE ", ne peut être inférieur à 110°.
Les tubes ne peuvent être incorporés, s'ils ne contiennent leurs aiguilles de tirage.
Les boites d'encastrements doivent avoir leur dimension correspondante à l'appareillage qu'ils vont recevoir.
Les boites ne peuvent être sectionnées pour l'entrée de la tubulure. Elles sont munies d'embouts autocassables.
Les boites étanches sont munies d'embouts d'entrée des 4 côtés.
La filerie est de type rédige, ne doit être raccordée à mi-parcours. Elle relie les différentes sources en une seule
longueur. Elle en est de même pour toute la câblerie.
L'appareillage est en monobloc plastique beige, monté à griffes, dans des boites de 60 cm de diamètre.
Les bornes des appareillages sont protégées à vis.

3°/ - Réseau enterré :

- Le réseau enterré, prévu pour l'alimentation des immeubles, se fera à partir de la boite de coupure REDAL, par
câble armé indépendant pour chaque immeuble en 4x50mm2.
Ce câble sera enterré, dans une tranchée d'une profondeur de 80 cm et d'une largeur de 40 cm au moins. Il sera
disposé dans une canalisation en tube PVC, au droit des traversées des allées, des voies carrossables, et des
croisements de tout réseau divers, et toujours sur un lit de sable.
Un grillage de signalisation, de même longueur et largeur que la tranchée, sera incorporé au remblai, et à une
hauteur de 0,40 m et de préférence de couleur rouge.
L'entrepreneur prend les précautions nécessaires, et notamment demande à vérifier les plans des réseaux
existants enterrés, afin de ne point causer des dommages à ceux-ci. Sa responsabilité reste entièrement engagée,
le cas échéant, ou des dégâts sont constatées aux éventuels ouvrages souterrains.

4°/ - Disjoncteur :
Le Disjoncteur est acheté auprès des services de vente de la REDAL . Il est donc agrée et conforme aux
prescriptions locales de distribution électrique, et du type différentiel à 500 MA, calibré à 30A.

Il sera installé dans le même placard que le tableau des coupures.

5°/ - Tableau de coupure et de protection :


Ce tableau est un coffret répartiteur qui sera encastré. Il comportant 2 rangées de 12 modules, livré avec rails et
borniers, boite et porte. L'ensemble est fabriqué en matière moulée.
Les coupures de protection sont des coupes circuits différentiels, fixées sur les rails de calibre approprié.
L'ensemble des circuits sera conforme à l'étude de répartition du Réseau intérieur établi par le B.E.T.
Le principe des circuits sera judicieusement respecté. et chaque pièce, ou local, aura deux circuits entièrement
indépendants, dont le premier est un circuit éclairage, et le deuxième un circuit prise de courant.
L'ensemble de ces circuits indépendants les uns des autres, arrivent d'abord à leurs coupures respectives, uniques
pour chaque circuit.
Entre ces coupes circuits, et le disjoncteur REDAL, il est prévu une protection supplémentaire à l'aide d'un bloc
différentiel de capacité calibrée entre 50 et 70 A, Bipolaire,
Le coffret de protection, le bloc différentiel et le disjoncteur REDAL, seront installés dans un placard en menuiserie
dont la position et les dimensions sont données sur les plans Architecte.

6°/ - Les circuits et la Filerie :

Au départ de chaque protection, un circuit et un seul, est acheminé pour l'alimentation soit des éclairages, soit des
prises de courants, d'une pièce ou d'un local.
Le réseau des circuits des éclairages est composé essentiellement d'une Filerie de 1,5 mm2, celui des prises de
courants est de 2,5mm2 ou 4mm2.
La Filerie est du type rigide.
La Filerie des PC, munie de terre, est de 4mm2 ou de 6 mm2.
Cette Filerie est acheminée dans le réseau des tubes oranges, sans interruption aucune du point de départ jusqu'à
l'arrivée, soit de la protection jusqu'au point éclairage, ou prise de courant.
Les points d'éclairage, ou des prises de courant d'un même circuit sont alimentées en série et sans interruption
aucune d'une source à une autre.

26
7°/ - Les boites d'encastrement :

Elles sont en plastique de 60mm de diamètre munies de réservations autocassables pour l'entrée des tubes.
Les tubes en arrivant dans ces boites, sont coupés en dépassant d'au moins de 5mm la paroi intérieure de ces
boites.
L'encastrement de ces boites, tient compte de l'épaisseur ultérieure des enduits des murs.
Aussi, elles sont incorporées dans les maçonneries, en dépassant le nu de celles-ci de 25mm à 30mm.
Pour les appareillages montés les uns à côtés des autres, il sera prévu des boites d'encastrement jumelables, avec
des entrées des quatre côtés latéraux, défonçables, et dont les diamètres sont conforme à ceux des tubes qui les
alimentent.
ce jumelage sera particulièrement horizontal.

8°/ - Les douilles :


Les douilles sont de la meilleure qualité existante sur le marché, en cuivre et à vis. Toutes les arrivées des
éclairages au plafond se font dans les boites d'encastrement, exactement de même mise en œuvre que pour le
reste des appareillages. Ces boites au plafond seront équipées d'une plaque de dérivation avec sortie de fil
défonçable, de même série que l'ensemble de l'appareillage. En bout des douilles, la longueur des fils est de 80
cm.

9°/ - Les appareillages :


Les appareillages sont tous d'une même série, en monobloc plastique beige.
Le montage dans les boîtes est à griffes. Les bornes sont protégées à vis. Sont concernés, les interrupteurs les
“ va et vient ”, les prises de courant, les prises de télévision, les prises téléphoniques, les plaques sortie de fil, et
les poussoirs à bascule pour les sonneries, et les minuteries.
- Les interrupteurs sont montés à une hauteur de 1,10m.
- Les prises de courant à une hauteur de 45 cm.
- Les plafonniers dans l'axe des planchers haut des pièces.
- Les prises de courant avec terre de la cuisine sont à 35 cm de la table de travail, et à 65 cm du plancher bas fini-
Les interrupteurs étanches, avec les bornes protégées à vis.
Les prises de courant étanches, sont à volet, munies obligatoirement d'une borne de terre.

10°/ - Lustrerie :
Il est prévu, à titre de ce marché, des appliques étanches, en hublots dans les locaux humides.

11°/ - Mise à la terre:


La mise à la terre de l'ensemble de l'édifice, est exécutée en reliant l'armature des fondations par une bande en
cuivre de 28mm2 faisant boucle sur l'ensemble des armatures des chaînages de chaque immeuble, la dite bande
sera relié à un piquet galvanisé enterré à profondeur de sol humide, et elle sera par ailleurs reliée aux tableaux
de protection des chaque logement. Le test de mesure de cette mise à la terre est effectué lors des réceptions, elle
doit obligatoirement répondre aux normes et réglementation en vigueur et aux exigences de la REDAL.

PLOMBERIE

1°/ - Textes spéciaux :


- L'entrepreneur se doit de respecter l'ensemble des prescriptions citées dans ce présent CPS ainsi que toutes les
exigences de la REDAL.
- L'entrepreneur a l'obligation de faire approuver par la REDAL les plans d'implantation des nourrices ainsi que le
réseau de raccordement des immeubles.
- Il doit se soumettre entre autre :
- DTU 61.
- Le code des conditions minimales d'exécution de plomberie et des installations sanitaires urbaines ( P.41. 204
et P41 204 ).

N.F P.41-205 Abaque pour le calcul es conduites d'eau extrait de NFP 41 -201, mai 1942
DTU P.416211
DTU P.41-214
NF T.54-085 Tubes en polyéthylène réticulé pour conduite de liquides avec pression
NF P.43-001 Robinetterie de bâtiment

2°/ - Objet et Dispositions générales :

La prestation du sous-lot " Plomberie " exige de L'entrepreneur de prendre toutes les dispositions conformes aux
règles de l’art régissant sa profession et entre autre :

L'approbation, et la fourniture des échantillons de chaque matériau utilisé.


La fourniture, les incorporations nécessaires aux dallages, aux maçonneries et le montage jusqu'à la mise en
service de l'ensemble des installations de plomberie.
La protection, le gardiennage de ces ouvrages jusqu'à la réception, et la mise à l'épreuve de ceux-ci.
Le branchement au réseau existant, d'assainissement.

27
3°/ - Réseau d’évacuation :

Le réseau Evacuation est prévu en PVC.


L’installation et les diamètres des tubes sont conformes aux indications de l’architecte.
Les raccords et les colles utilisés sont soumis à l'approbation de l’architecte avant la mise en œuvre.
Au droit, de la gaine de ventilation, la chute " PVC " de la pluviale, est munie d'une ventilation statique primaire.
Des fourreaux, en fer galvanisé, de sections légèrement supérieures à celles des tubes PVC, seront installés à
chaque traversée des cloisons.
Le réseau d'évacuation est testé à l'étanchéité, lors de la mise à l'eau des terrasses, dans son branchement au
réseau d'assainissement, pendant au moins 24 heures avant tout calfeutrement des saignées, afin de déceler, à
vue toute éventuelle fuite, ou tout défaut des pentes.

PEINTURE - VITRERIE

1°/ - Textes Spéciaux :

-L’entrepreneur se doit de respecter l'ensemble des prescriptions citées dans ce présent CPS.
- Il doit se soumettre, entre autre aux :
. Prescriptions du DGA Article 173 et 176.
. D.T.U. n° 39.1, 39.4, 81.2 et 59.
. NF T 30 O15. Essai de résistance à l'abrasion des peintures.
. NF T 32 001 Huile de lin brute.

2°/ - Objet et dispositions générales :

La prestation du sous-lot " Peinture ", exige de L'entrepreneur de prendre toutes les dispositions conformes aux
règles de L’art, régissant sa profession et entre autre, il devra à titre du présent CPS. :

L'exécution d'échantillons, dans les termes du descriptif, y compris la préparation des supports, et des couches
d'enduit.
La préparation des témoins, au droit choisi par L’Architecte, afin d'arrêter des prototypes, entre les teintes des
murs, des menuiseries, des chambranles et des grilles de protection.
L'approbation de chaque phase de préparation des supports, y compris l'époussetage, le brossage, le
décalaminage, les rebouchages, les différentes couches d'enduit, et chaque couche de peinture.
La mise en place, et le repli de tout échafaudage, nécessaire à ses interventions.
L'approvisionnement de tout matériel, et tout matériau permettant d'accomplir cette intervention dans de
meilleures conditions.
- La protection, et le gardiennage, de ses stocks et de ses ouvrages exécutés, jusqu'à la réception par le maître
de l'ouvrage.
- La protection des autres ouvrages, tels que l'appareillage sanitaire, électrique, les quincailleries, les douilles, les
siphons de sol, les carrelages, les plinthes,..... etc.
- Le nettoyage, propre, et avec les produits et les matériaux adéquats, aussi bien à l'extérieur qu'à a l'intérieur
du bâtiment, à la satisfaction du maître de l'œuvre.

3°/ - Peinture sur métal :

Préparation des supports


Afin de débarrasser les supports métalliques de toute rouille ou calamine, il est procédé au meulage, grattage et
ponçage, ou au mieux par sablage des supports.
La mise en peinture doit suivre immédiatement après la préparation du support, avant que de nouvelles pellicules
de rouille ne commencent à se développer.

Finition
La protection anticorrosion est faite par l'application de 2 couches antirouille spéciale, avec un intervalle d'au
moins de 24 heures
36 heures après cette deuxième couche de protection, on procède à l'application d'une couche d'accrochage,
La couche de finition est exécutée 36 heures après l'application d'une couche de "GLYKID ", ou équivalent.

4°/ - Peinture sur enduit de plâtre

Préparation des supports


Égrenée et époussetée soigneusement. La flèche maximale admissible est de l'ordre de 5 mm sous règle de 3
mètres. La période de séchage du plâtre doit être d'un mois, avant le commencement de tout traitement.

28
Finition
En première phase, l'entreprise procède à un rebouchage et un ratissage à l'enduit , suivi d'un égrenage au papier
abrasif fin et d'un époussetage.
- La finition est exécutée par l'application de deux couches de laque, à 24 heures d'intervalle. Seule la première
couche est diluée dans les proportions données par le fabriquant.

5°/ - Peinture sur enduit de ciment intérieur :

Préparation des supports


On élimine d'abord toutes les parties non adhérentes ou pulvérulentes par égrenage et brossage énergique.- On
procède à un ratissage à l'enduit, après avoir repris les irrégularités des surfaces par des rebouchage au même
enduit. Cette couche d'enduit doit être égrené au papier abrasif fin et époussetée. Au cas ou le résultat n'est pas
satisfaisant, on procède à une deuxième couche d'enduit, dans les mêmes modalités d'application que la 1ère
couche.

Finition
1) 2 Types de finition sont prévus, et dans les 2 cas, on procédera à l'application de 2 couches, à l'intervalle d'au
moins de 24 heures.1) Une finition au type Emulsion.
2) Une finition glycérophtalique, pour les endroits dont le lavage fréquent est envisagé.

6°/ - Peinture sur enduit extérieure "façade" :

Préparation des supports


L'entrepreneur procède en première phase à un brossage énergique afin d'éliminer les particules non adhérentes
et pulvérulentes.
En deuxième phase, il est procédé à l'application d'une couche d'impression fixatrice. Celle-ci doit avoir la capacité,
d'homogénéiser la porosité des surfaces, et de former une pellicule empêchant la migration des sels solubles en
surface.

Finition
En finition l'entreprise procède à l'application de 2 couches de peintures à Emulsions, dont seule la première est
diluée à 5%, à l'intervalle de séchage réglementaire.

7°/ Peinture sur enduit de ciment intérieur :

Préparation des supports


On élimine d'abord toutes les parties non adhérentes ou pulvérulentes par égrenage et brossage énergique.-
On procède à un ratissage à l'enduit, après avoir repris les irrégularités des surfaces par des rebouchage au
même enduit. Cette couche d'enduit doit être égrené au papier abrasif fin et époussetée. Au cas ou le
résultat n'est pas satisfaisant, on procède à une deuxième couche d'enduit, dans les mêmes modalités
d'application que la 1ère couche.

Finition
- 2 Types de finition sont prévus, et dans les 2 cas, on procédera à l'application de 2 couches, à l'intervalle d'au
moins de 24 heures.1) Une finition au type Emulsion
- 2) Une finition glycérophtalique, pour les endroits dont le lavage fréquent est envisagé.
-
8°/ - Peinture sur menuiserie Extérieure :

Préparation des supports


Les menuiseries étant livrées, déjà traitées à l'huile de lin, il est procédé à un ponçage soigneux au papier fin. Une
première couche d'accrochage et d'adhérence est alors appliquée, (après le rebouchage des jointures).diluée
conformément aux consignes du fabriquant. Après séchage de 36 heures, un égrenage soigneux est alors exécuté.

Finition.
- L'entreprise exécute une deuxième couche d'adhérence, toujours diluée conformément aux consignes du
fabriquant.
- Après 36 heures de séchage, une dernière couche de finition satinée est appliquée,

29
9°/ - Peinture sur menuiserie Intérieure :

Préparation des supports


L'entreprise procède dans les étapes suivantes :

1) - Ponçage soigneux du bois


2) - Application d'une couche d'adhérence,
3) - Egrenage et ratissage au couteau à l'enduit
4) - Deuxième égrenage et Epoussetage.

Finition
Il est prévu une finition en vernis. L'entreprise procède à l'application de 2 couches, avec égrenage après la
première.
Ce vernis doit avoir des qualités fongicides, des qualités d'adhérence, et de souplesse vis-à-vis des variations
volumétriques des bois,

10°/ - Vitrerie :

- Les verres utilisés sont d'épaisseur de 6mm, en planilux clair, martelées ou décoratif.
- La tolérance admissible entre dimension des vitres et dimensions entre feuillures, est de l'ordre de 1 mm.
- Les vitres sont posées entre deux lames de mastic, soigneusement jointées, avant mise en place des parcloses.
- Le mastic à l'huile de lin, doit être de récente fabrication et de meilleure qualité.
- Les vitres sont présentées à la réception en parfaite état de propreté.
- Tout dégât causé aux vitres, avant la réception provisoire, reste à la charge de l'entreprise.

30
CHAPITRE III

DESCRIPTIF DES TRAVAUX

31
LOT N° 1 : ENTREE MINISTRE

100 - GROS OEUVRE

Les ouvrages exécutés conformément aux données ci-après seront livrés complètement
équipés et en parfait état de fonctionnement.

A - TERRASSEMENT :

PRIX n° 101 : FOUILLES EN PLEINE MASSE dans tout terrain y compris rocheux
Les fouilles en pleine masse seront exécutées aux côtes du projet reconnues et acceptées par l’ingénieur de béton
armé et l’architecte. Elles feront l’objet d’un procès-verbal de réception. Aucun travail de béton ou de maçonnerie
ne sera entrepris avant l’accord de l’architecte. Les prix de règlement comprennent toutes sujétions d’étaiement,
talutage, relèvement des terres, blindage, dessouchages, les épuisements, pompages qui pourraient être rendus
nécessaires, non compris les chargements et transports. Les fouilles seront payées au mètre cube théorique prise
au vide de la construction, sans majoration pour façon de talus et foisonnement et suivant les plans quelque soit
leur profondeur et leur ouverture.
Ouvrage payé au mètre cube théorique y compris rocher au................ PRIX n° 101

PRIX n° 102 : FOUILLES EN PUITS, RIGOLES OU EN TRANCHEES DANS TOUT TERRAIN:


Les fouilles seront descendues aux côtes du projet reconnues et acceptées par un laboratoire agréé, l’ingénieur de
béton armé et l’architecte. Elles seront exécutées aux largeurs strictement nécessaires et feront l’objet d’un
procès-verbal de réception. Aucun travail de béton ou de maçonnerie ne sera entrepris avant l’accord de
l’architecte. Les fouilles dépassant les côtes admises et les hors-profils ne seront pas payés. Les prix de règlement
comprennent toutes sujétions d’étaiement, de boisage, talutage, relèvement des terres, blindage, dessouchages,
les épuisements, pompages qui pourraient être rendus nécessaires, non compris les chargements et transports.
Ouvrage payé au mètre cube théorique au.......................................... PRIX n° 102

PRIX n° 103 : REMBLAIEMENT EN TERRE ET EVACUATION DES DEBLAIS :


Les remblais se feront de la terre extraite des fouilles, après accord de la maîtrise d’œuvre,
Les déblais indisposant seront évacués aux décharges publiques, y compris le chargement, le transport et
déchargement.
Ouvrage payé au mètre cube Théorique au............. PRIX n° 103

PRIX n° 104 : APPORT ET MISE EN PLACE DE TOUT VENANT ::


Dans le cas où le volume des fouilles s’avère insuffisant, l’entrepreneur emploiera des remblais en terre ou en tout
venant de bonne qualité préalablement agréée par l’architecte, la densité sèche requise après compactage sera au
moins égale à 95% de la densité sèche maximum à l’essai modifié, y compris la mise en place, compactage, façon
de talus. Les apports de terre pourront servir de remblai et seront mis en place par couches successives et
réceptionnées par un laboratoire agréé.
Calcul à partir des plans côtés du terrain naturel et du terrain aménagé. Dans le cas contraire, les déblais
provenant des fouilles seront évacués aux décharges publiques, y compris le chargement, le transport et
déchargement.
Ouvrage payé au mètre cube Théorique au............. PRIX n° 104

B - FONDATIONS - MACONNERIE et BETON :

a) LES BETONS :
Tous les ouvrages en béton de toutes natures en fondations seront exécutés avec le plus grand soin en raison des
infiltrations d’eau pouvant survenir pendant les travaux. Les bétons comprendront le coffrage, le décoffrage, les
étais, les sujétions de mise en œuvre à toutes profondeurs et toutes hauteurs, la fabrication exclusive aux engins
mécaniques, le dosage à l’aide des caisses, les essais de granulométrie et de résistance.
Les prix unitaires comprendront toutes les sujétions inhérentes d’équipement, blindages et autres interventions
nécessaires. Le prix de règlement comprend toutes les sujétions pour parties courbes, pentes, formes irrégulières,
coffrage perdu des sous-faces.
Ces bétons seront payés au métré théorique des plans d’exécutions de béton armé, visés « bons pour exécution
».Le volume des armatures ne sera pas déduit.

32
b) LES PROTECTIONS
Tous les travaux seront réalisés à l’aide de matériaux de premier choix estampillés et porteurs de label attestant
de la provenance et de la qualité.
Les prix de règlement comprennent les formes, chapes, dressages, préparations de toutes natures, coupes,
découpes, chanfreins, champs, joints, arêtes, arrondis, petites largeurs, protections efficaces de toutes natures et
tous travaux de finition précédant la livraison des ouvrages . L’entrepreneur sera, de ce fait, tenu de démolir les
ouvrages rejetés et de les exécuter à nouveau afin d’obtenir les résultats escomptés.

PRIX n° 105 : BETON DE PROPRETE :


Exécuté en béton n°3 (voir tableau des dosages) sous tous les ouvrages en maçonnerie ou en béton armé
(semelles, longrines).La largeur du béton de propreté dépassera de 0,10 de chaque côté.
L’aplomb des ouvrages qu’il rapporte et son épaisseur sera de 0,10 environ.

Ouvrage payé au mètre cube au ............................... ............... PRIX n° 105

PRIX n° 106: GROS BETON :


Exécuté en béton n°4 (voir tableau des dosages) pour les massifs, départ d’escalier, soutènement, calage
bâtiment et autres y compris coffrage, pilonnage et décoffrage.

Ouvrage payé au mètre cube au ............................... ............... PRIX n° 106

PRIX n° 107: BETON POUR STRUCTURE EN BETON ARME EN FONDATION :


En béton vibré n°2vibré ou prévibré, exécuté conformément au plan de détail de l’architecte.
Y compris coffrage, décoffrage, recouvrement des balèvres, réserves de larmiers, fourreaux, trous, étriers,
engravures etc. ..., suivant coupes, et toutes sujétions, y compris les joints de dilatations en polystyrène.

Ouvrage payé au mètre cube, tous vides et ouvrages divers déduites au...... PRIX n° 107

PRIX n° 108 : ARMATURES POUR BA EN FONDATION :


Le ferraillage haute adhérence sera exécuté conformément aux plans de BA .L’entrepreneur devra assurer la
fourniture, la façon et la pose des aciers, les fils de ligatures, les aciers de montage et les cales annulaires.
Les cales cubiques spécifiques spéciales seront proposés pour les voiles minces. Le poids des aciers pris en compte
résulte du mètre théorique selon le plan exécution établi par l’architecte, compte tenu des recouvrements,
chapeaux et crochets. Aucune majoration ne sera accordé pour les chutes, fils de ligature, tolérance de laminage
et acier de montage.
Y compris toutes sujétions à prévoir dans les prix unitaires.

Ouvrage payé au kilogramme au............................... PRIX n° 108

PRIX n° 109 : MACONNERIE DE MOELLONS EN FONDATION :


Maçonnerie en moellons en fondations, hourdées au mortier de ciment M 2 selon tableau des mortiers Les
parements seront dressés sur leur face ou de manière à ne présenter aucune aspérité. Ce prix comprend les tailles
pour angles rentrants ou sortant, les fruits arrondis boutisses faisant toutes l’épaisseur du mur et à raison d’une
par mètre carré. Cette maçonnerie sera payée au mètre cube théorique des plans de fondations, déduction faites
de tous vides de plus de 1.50 m2 ainsi que des ouvrages B.A qui pourraient y être inclus sans plus value pour
formes irrégulières.

Ouvrage payé au mètre cube au............................... ............... PRIX n° 109

PRIX n° 110 : ARASE ETANCHE :


L’arase étanche exécutée sur les maçonneries en fondation avec un débordement de 10 cm de part et d’autre se
prolongeant en élévation sera constituée par :- une arase au mortier de ciment d’une épaisseur minimum de 2 cm.
- une couche de bitume à chaud 1 kg / 500 m²
- un feutre 36 S
- une couche de bitume à chaud 1 kg / 500 m²

Ouvrage payé au mètre carré au............................... ............... PRIX n° 110

PRIX N° 111 : HERISSONNAGE EN PIERRES SECHES :


Après réglage et compactage du sol, l’hérissonnage en pierres sèches sera exécuté sur terre pleine en maçonnerie
de pierres sèches de 0,20 cm d’épaisseur posées en hérisson, la pointe en l’air, rangées à la main et
énergiquement damées. Les interstices seront comblés afin d’assurer un parfait calage de l’ensemble; le blocage
ainsi constitué sera ensuite arrosé. Le prix comprends fourniture, main d’oeuvre, pose et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre carré au ............................... ............... PRIX n° 111

33
PRIX N° 112: FORME EN BETON SUR HERISSONNAGE Y COMPRIS ACIER :
La forme en béton sera exécutée sur hérissonnage ou sur tuff en béton n°3 de 0,13 cm d’épaisseur,
soigneusement réglée.
Y compris armature de forme suivant les plans de béton armé de l’architecte. Aucune majoration ne sera accordée
pour les chutes de fils de ligature, tolérance de limonage, recouvrement, passage sur longrines etc ...et toutes
sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré au ............................... ............... PRIX n° 112

PRIX N° 113 : DALLAGE EN BETON REFLUE :


Ce prix comprend la réalisation de dallage en béton reflué, constituée par :
- Un dallage en béton n° 4, d'épaisseur 12 cm, soigneusement reflué au niveau du sol fini.
- Fourniture et pose de tout venant sur hauteur fournis par le bureau d'étude
- Armature de forme suivant les plans de béton armé de l’architecte
- bordures selon détail architecte.
- Le refluage se fera sans saupoudrage superficiel, les joints seront recoupés et remplis de mastic Le
produit de remplissage ne doit pas déborder sur le sol, et aucune bavure ne sera tolérée.
- Les panneaux seront coulés alternativement, le sens des stries sera alterné d'un panneau à l'autre.
- Le prix comprend les sujétions de traitement des joints.et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré, tous vides et ouvrages divers déduites au..... PRIX n° 113

C - ASSAINISSEMENT

PRIX n° 114 : BUSES EN BETON ARME CENTRIFUGE D= 400 mm :


Y compris terrassements dans tout terrain et toute profondeur. Les buses en béton arme centrifuge d= 400 mm
seront posées sur un lit de sable d’une épaisseur de 10 cm minimum. Elles seront raccordées par mortier n°2,
essais d’étanchéité et réception par l’architecte préalablement à tout travail de remblais. La tranchée sera
remblayée de la façon suivante: la première partie du remblais sera exécutée jusqu’à 0,20 m au dessus de la buse
avec des terres triées ne comprenant aucun élément dur, mise en place des remblais par couches de 0,20 cm
damées et arrosées pour éviter un entassement et obtenir 95% de la densité « optimum proctor ». Exécution
suivant plans côtés de départ et pente scrupuleusement respectées. Avec pose d’un grillage avertisseur d’une
couleur conventionnel.

Ouvrage payé au mètre linéaire aux prix suivants : PRIX n° 114

PRIX n° 115 : REGARD A GRILLE EN FONTE :


Exécuté en béton n°3 , parois d’épaisseur 0,15 m sur un radier de 0,15 m d’épaisseur y compris béton de propreté
suivant plans de détail, de profondeur variable suivant le terrain naturel et la pente à respecter .
Y compris les terrassements, béton de propreté, raccordement aux canalisations, façon de cuvette, enduits de
paroi de 0,10 et 0,15;
Tampon à grille en fonte ductile, après approbation maîtrise d’œuvre
Le cadre extérieur comportera des pattes de scellement pour fixation.
Y compris toutes sujétions suivant les normes de l’art.

Ouvrage payé à l’unité aux prix suivants : PRIX n° 115

PRIX n° 116 : CANIVEAU EN BETON ARME AVEC GRILLE EN FONTE :


Exécuté en béton n°3 suivant plans de détail, moulé sur place .
parois d’épaisseur 0,15 m sur un radier de 0,15 m d’épaisseur y compris béton de propreté suivant plans de détail,
de profondeur variable suivant le terrain naturel et la pente à respecter .
Y compris les terrassements, béton de propreté, raccordement aux canalisations, façon de cuvette, enduits de
paroi de 0,10 et 0,15;
Tampon à grille en fonte ductile, après approbation maîtrise d’œuvre
Le cadre extérieur comportera des pattes de scellement pour fixation.
Y compris toutes sujétions suivant les normes de l’art.

Ouvrage payé au mètre linéaire au............................... ............... PRIX n° 116

D - TRAVAUX EN ELEVATION

NOTA : Il est rappelé à l’entreprise que les percements ou saignées dans la structure BA et les cloisons sont
rigoureusement interdits et que toutes les réservations pour les lots secondaires doivent être faites au préalable
avant coulage du béton et réalisation des cloisons . Les réservations pour tous conduits, gaines etc. dans les
différentes dalles hautes doivent être prévues suivant plans de détail de l’architecte et avant coulage desdites
dalles.

34
PRIX n° 117 : BETON ARME POUR STRUCTURES EN ELEVATION :
Exécuté en béton n°2, vibré ou prévibré, exécuté conformément aux plans de détail de l’architecte. Y compris les
coffrages, recoupement de balèvres, réserves de larmier, trous et trémies, fourreaux pour tous les lots secondaires
et de toutes les engravures, suivant façades, coupes et détails de l’architecte. A toute hauteur sans plus value
pour les éléments circulaires ou décoratifs. y compris les joints de dilatations en polystyrène.
Ouvrage payé au m3 aux prix suivants : PRIX n° 117

PRIX n° 118: ACROTERE EN BETON ARME :


Les acrotères seront exécutés en béton n°2, prévibré et suivant les plans de l’architecte.
Les couronnements d’acrotères se feront suivants les plans en terrasse.
Les nez d’acrotères seront tirés au calibre au mortier gras suivant profil imposé et auront leur face supérieure
traitée au mortier de ciment.
Y compris fourniture et pose d’Acier suivant les plans de béton armé de l’architecte. Ainsi que l’enduit au mortier
de ciment sur les deux faces de l’Acrotère.
Le prix comprend Coffrage, Décoffrage, réserve de larmier, engravures etc. ...suivant les détails, façades et
coupes de l’architecte. L’huile de décoffrage est à soumettre à l’agrément de l’architecte.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................... ............... PRIX n° 118

PRIX n° 119 : - SCELEMENT DES ACIERS DANS LE BETON EXISTANT :

TOUS LES TRAVAUX DE SCELEMENT DOIVENT STRICTEMENT ETRE REALISEES SUIVANT LES DETAILS
ET PLANS DU BUREAU D’ETUDES TECHNIQUES.
Ils seront réalisés comme suit :
- Repiquage du béton existant
- Brossage et lessivage des parois mises à nu
- Les percements pour reprise des aciers
- La pose des nouveaux aciers
- Le béton pour béton armé y compris adjonction d’un produit de collage type SIKA ou similaire.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................................. PRIX n° 119 – a
Ouvrage payé à l’unité au............................................................ PRIX n° 119 - b

PRIX n° 120 : ARMATURE POUR BETON ARME EN ELEVATION :


Le ferraillage haute limite élastique sera exécuté conformément aux plans B.A. L‘entrepreneur devra fournir la
pose, la façon des aciers de montage, les cales en ciment pour les poutres et poteaux ( à enfiler sur les cadres,
prévoir une cale par KG d’acier environ en moyenne), les cales cubiques 2.5 x 2.5 x 2.5 seront pour les armatures,
les cales spéciales seront proposés pour les voiles minces.
Le poids des aciers pris en compte résulte du métré théorique selon les plans exécution établis par l’architecte,
compte tenu également des recouvrements, chapeaux, crochets etc...Aucune majoration ne sera accordée pour les
chutes de fil de ligatures, tolérance de laminage etc ...Le prix comprends toutes sujétions à prévoir.
Ouvrage payé au kilogramme aux prix suivants : PRIX n° 120

E - MACONNERIE EN ELEVATION :

PRIX n° 121 : CLOISONS EN BRIQUES CERAMIQUES CREUSES DE 6 T :


Les cloisons en briques céramiques creuses de 1er choix seront hourdies au mortier de ciment n°2, épaisseur
suivant les plans de l’architecte.
Les joints seront soigneusement croisés, les briques seront arrosées avant la pose.
Le prix comprends tous vides et ouvrages divers déduits, y compris toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré aux prix suivants: PRIX n° 121

F - ENDUITS

GENERALITES: Par temps sec, les enduits seront arrosé durant le séchage. Au raccordement entre les
maçonneries, enduits et béton, il sera placé sous l’enduit, une bande de grillage galvanisée de 0,25 de largeur
tenue par des cavaliers galvanisées, y compris arêtes métalliques en tôles galvanisées, déployées sur une hauteur
de 2,00 m . La première couche devra être réceptionnée par l’architecte avant exécution de la seconde couche. A
exécuter conformément au DTU 26.1

PRIX n° 122 : ENDUIT EXTERIEUR AU MORTIER BATARD :


Sur murs et plafonds, il sera de type lisse suivant le choix de l’architecte, d’une épaisseur totale finie de 1,5 cm et
sera exécuté en trois couches de la manière suivante :
a) Imbibition complète du support et passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
b) Exécution d’une couche d’enduit exécutée en un ou plusieurs passages d’épaisseur ne dépassant 0,01 au
mortier n°1.

35
c) Exécution d’une couche de finition passée au bouclier dite FINO de 0,05 d’épaisseur au mortier n°5. Le tout
parfaitement dressé.
A exécuter conformément au DTU 26.1 . Le prix comprends Arêtes, cueillies, larmiers, façons de joints creux,
grillage galvanisé à la jonction des briques et béton, Baguettes d’angles et toutes sujétions, sans plus-value pour
petites parties ou faibles largeurs.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 122

PRIX n° 123 : ENDUIT INTERIEUR LISSE AU MORTIER BATARD :


Sur murs et plafonds, il sera de type lisse suivant le choix de l’architecte, d’une épaisseur totale finie de 1,5 cm et
sera exécuté en trois couches de la manière suivante :
a) Imbibition complète du support et passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
b) Exécution d’une couche d’enduit exécutée en un ou plusieurs passages d’épaisseur ne dépassant 0,01 au
mortier n°1.
c) Exécution d’une couche de finition passée au bouclier dite fine de 0,05 d’épaisseur au mortier n°5. Le tout
parfaitement dressé.
A exécuter conformément au DTU 26.1. Le prix comprends Arêtes, cueillies, larmiers, grillage galvanisé à la
jonction des briques et béton, Baguettes d’angles et toutes sujétions, sans plus-value pour petites parties ou
faibles largeurs.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 123

G - JOINTS DE DILATATIONS

PRIX n° 124 : TRAITEMENT ET COUVRE JOINTS DE DILATATIONS :


Au droit des joints de dilatation, il sera prévu, aux endroits indiqués par le maître d’œuvre, un couvre -joint
rigide« W » à angle en profilé extrudé de type en PVC (couleur au choix de l’architecte) de largeur de
recouvrement de 70 mm avec une queue d’aronde permettent la fixation par clips à raison de 10 clips par 3
mètres linéaires. Couverture en embrasure en bois rouge ou Aluminium au choix de l’architecte bien fini.
Y compris fourniture, pose, clips, toutes sujétions de mise en œuvre et accessoires.
Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 124

PRIX n°125 : DALLETTES COUVRE-JOINT DE DILATATION EN BA :


Exécutée en béton armé à 350 kg / m3 suivant tableau des dosages et suivant plans de détail d’armatures de
l’architecte, voiles mince de 0,06 à 0,08 d’épaisseur, y compris coffrage, décoffrage, façons de larmier sur deux
côtés et façon de glacis au mortier et toutes sujétions. y compris les aciers.
Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 125

H – PARKING :

PRIX n°126 : COUCHE DE FONDATION GNF 1 ( 0/31,5 ).

Ce prix rémunère la fourniture, le transport et la mise en œuvre d’une couche de fondation du matériau type GNF
1 de granulométrie 0/31,5 . Ce prix s’applique au mètre carré avec une épaisseur de 0.20 m mesurée après
compactage.

Il comprend :

- La fourniture de l’eau de compactage.


- L’arrosage et le compactage de l’assise.
- Ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.
- les essais de compactage in-situ à la charge de l'entrepreneur
- les essais de conformité des matériaux constituant la couche de fondations à la charge de l'entrepreneur

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 126

PRIX n°127 : COUCHE DE BASE GNA ( 0/31,5 ).

Ces prix rémunèrent au mètre carré mis en œuvre la fourniture, le transport et la mise en œuvre des matériaux du
type GNA 0/31,5 pour couche de base de chaussée (concassage ou I.C = 100%) selon les prescriptions du CPS

Ils comprennent notamment :


- La préparation des lieux de carrière ou d’emprunts, y compris frais de prospection et d’études en
Laboratoire, ouverture et entretien des accès et voies de circulation dans le périmètre de l’exploitation,
- L’ouverture des emprunts et carrières,
- L’extraction des matériaux, leur stockage ou reprise sur stocks éventuels,
- La fourniture des matériaux à pied d’œuvre y compris le chargement, le transport, quelle que soit la
distance, le déchargement et le stockage,
- Le répandage mécanique des matériaux par couches compatibles avec les moyens de compactage et la
nature des matériaux,
- L’arrosage ou l’aération nécessaires pour obtenir la teneur en eau requise,

36
- Le compactage à la densité ou compacité requises conformément au CPS,
- Le réglage en pleine largeur à l’autographe pour la GNA et la finition de la couche à la côté définitive et au
dévers requis, ainsi que les opérations topographiques,
- Toutes sujétions de mise en œuvre, de faibles quantités ou en faible largeur,
- Toues opérations nécessaires pour obtenir les profils définis au CPS et au projet d’exécution,
- les essais de compactage in-situ à la charge de l'entrepreneur
- les essais de conformité des matériaux constituant la couche de base à la charge de l'entrepreneur
Ce prix s’applique au mètre cube exécuté sur des épaisseurs de 0,20 mètre pour les voies mesurées après
compactage et comprend la fourniture et la mise en œuvre de matériaux GNA de granulométrie 0/31,5. Il
comprend le répandage mécanique, le cylindrage jusqu’ à refus, l’arrosage, toutes les sujétions de mise en œuvre
et tous les essais,

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 127

PRIX n°128 : COUCHE D’IMPREGNATION.

Ce prix rémunère au mètre carré de la fourniture et la mise en œuvre des matériaux à raison de 1,2 Kg/m² de
Cut-back 0/1 conformément au CPS.

Ce prix comprend notamment :


Le nettoyage et/ ou le balayage préalable au moyen d’un balai mécanique des surfaces à imprégner,
Le chargement, le transport au lieu de mise en œuvre du bitume, quelle que soit la distance et le déchargement,
La réalisation des planches d’ajustement du dosage,
Le chauffage du bitume et le répandage conformément au CPS.
Ce prix s’applique au mètre carré de matériaux mis en œuvre.
Les essais de contrôle du liant approvisionné
Les essais du dosage

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 128

PRIX n°129 : REVETEMENT EN BETON BITUMINEUX 0/14 ( TYPE E.B ) DE 7 CM .

Ce prix comprend la fourniture et la mise en place d’une couche de roulement en enrobé bitumineux (EB) 0/14 sur
une épaisseur de 7 cm, il comprend répandage, calibrage et compactage ainsi que toutes sujétions résultantes des
indications du maître d’ouvrage.

Ce prix comprend la fourniture et la mise en place d’une couche d’accrochage sur la couche de liaison ou la
chaussée existante, en émulsion acide à 65% de bitume à raison de 0.60 kg/m² ainsi que toutes sujétions de mise
en ouvre.
Y/C les essais de la composition granulométrique, la teneur en filler et la teneur en liant relatifs aux enrobés
bitumineuses définis après une étude de laboratoire à la charge de l'entreprise
Y/C les essais de mesure de la compacité de la couche d'enrobé qui devra atteindre en tout points 100% de la
compacité DURIEZ de réference obtenue en laboratoire sur les enrobés lors de l'étude de composition à la charge
de l'entreprise.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 129

PRIX n°130 : BORDURES DES TROTTOIRS TYPE T4.

Ouvrage comprenant la fourniture, la mise en œuvre et l’exécution complète de bordures de trottoir typeT4.

Ce prix comprend notamment :

- Les terrassements des fouilles nécessaires à l’exécution des fondations des bordures, y compris évacuation
des terres excédentaires,
- La fourniture et la mise en œuvre du béton de fondation sur une épaisseur minimum de 10 cm,
- La fourniture et la pose d’éléments préfabriqués de bordures de trottoirs T4 en béton dosé à 300 Kg de
ciment par mètre cube y compris toutes sujétions de coupe et de pose qui sera exécuté au cordeau et à la règle,
- L’exécution des joints au mortier n° 1 tirés au fer,
- Le remblaiement soigné de la fouille après pose des bordures,
- Le grattage et le nettoyage éventuels des bordures souillés par les mortiers et bétons.

Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 130

37
200 - ETANCHEITE

Généralités

Les travaux d'étanchéité devront être conformes au document technique unifié n° 43.1 établi par la C.S.T.B (Centre
Scientifique et Technique de Bâtiment - FRANCE). Les matériaux devront être conformes aux normes marocaines et
aux normes en vigueur
- D.T.U 43.1 Travaux d'étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie.
- D.T.U 43.2 Travaux d'étanchéité des toitures avec éléments porteurs en maçonnerie de pente ³ 5%.
- D.T.U 20-12 Conception de Gros-Œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement
d'étanchéité.
La pose des revêtements d'étanchéité doit se faire sur des supports dont la surface est propre et sèche et débarrassée
de toutes matières qui seraient susceptibles de modifier la forme ou la qualité de ces revêtements Un délai de séchage
de 8 jours à 3 s
l'entrepreneur réceptionnera les supports dalles et demeurera responsable de l'étanchéité qu'il aura réalisée sur ces
supports.
Pour la préparation des matériaux appliqués à l'état de fusion, l'Entrepreneur doit obligatoirement disposer d'un
matériel per- mettant de maintenir les températures d'application à 220° C + 30° C. Aucune préparation artisanale ne
sera tolérée.
Les feuilles d'étanchéité constituant une même couche doivent être posées à recouvrent de 0,10 m minimum
longitudinalement et transversalement ; ces recouverents étant collés à l'EAC (enduit d'application à chaud), ou soudés
par les chapes de bitume
Des essais de mise en eau seront effectués pour vérifier la tenue du revêtement d'étanchéité Aucune trace d'humidité
ne devra apparaître sur les plafonds ou sur les murs dans les dix jours suivant les essais .
avant la réalisation de la protection l'entrepreneur doit obligatoirement faire réceptionner les travaux d'étanchéité par
le maître d'œuvre qui procédera aux essais prévus ci - dessus
PRIX n° 201 : FORME DE PENTE ET CHAPE DE LISSAGE:

Exécution des formes des pentes suivant indication des plans de terrasse, en béton dosé de 200 kg de ciment CPJ
45, soigneusement réglé et damé. L’épaisseur variable, au point de base sera d’au moins 5 mm, la pente minimale
sera de ( 1,5 %) formant gorge. Y compris façon de gorges en arc de cercle de 0,20 cm de rayon et toutes
sujétions.
Chape de Lissage de 0,02 m d’épaisseur, réalisée au mortier de ciment dosé à 250 kg de ciment CPJ 35 sur la dalle
pleine ou la dalle de compression . La surface obtenue devra être lisse et homogène.

Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotère, au prix suivant PRIX n° 201

PRIX n° 202 : SYSTEME D’ETANCHEITE BICOUCHE :

Ce prix comprend la réalisation d'une étanchéité constituée par un système bicouche à base de bitume modifiée
par élastomère SBS, composé de :
- 1 couche d’enduit d’imprégnation au flinkot
- 1 couche d’enduit d’application à chaud (E. A. C)
- 1er couches en bitumes SBS type BE35 (4 mm),
- 1 couche d’enduit d’application à chaud (E. A. C)
- 2éme couches en bitumes SBS type BE35 (4 mm),
Les feuilles sont définies par leur épaisseur minimale et leur armature.
Armature spécifique de type VV voile de verres.
L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux instructions de la Maîtrise d'œuvre, y compris toutes
sujétions de mise en œuvre et de finition.
Ouvrage payé au mètre carré vu en plan, entre nus d’acrotères ou de poutres, compris toute fourniture et
sujétions d’exécution, y compris façon pour gargouilles, gueulards. Et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 202

PRIX n° 203 : RELIEFS ETANCHES BICOUCHE :

Le revêtement appliqué en relevé, sera distinct de celui appliqué en partie courante et sera raccordé à la base des
relevés par recouvrement avec soudure ou collage avec le revêtement bicouche.
Il sera réalisé après nettoyage du support comme suit:
Equerre de renfort en bitumes SBS type BE35 en bitume modifiée par élastomère SBS ayant les caractéristiques
suivantes :
Epaisseur minimale 3,5mm ;
Film thermofusible sur une ou deux faces ;
Résistance au poinçonnement statique ≥ 20kg selon la norme P84-352.

38
2éme couches en bitumes SBS type BE35 en bitume modifiée par élastomère SBS :
Epaisseur minimale de la feuille de bitume modifié par élastomère SBS est de 2mm ;
Armature spécifique de type VV voile de verres ;
L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux instructions de la Maîtrise d'œuvre, y compris toutes
sujétions de mise en œuvre et de finition.
L’entrepreneur devra souscrire une police d’assurances auprès d’une compagnie agrée au MAROC et couvrant la
garantie de cette étanchéité pendant 10 (DIX) ans

Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 203

PRIX n° 204 : PROTECTIONS HORIZONTALES DES ETANCHEITES PARTIE COURANTE :

Protection de l’étanchéité en partie courante par dalots de béton de grains de riz dosé à 350Kg, CPJ 35 sur lit de
sable sec de 3 cm d’épaisseur. Ces dalots coulés en carrés à joints alternés auront 70X70 cm de dimension
maximale et 4 cm d’épaisseur minimum. Un joint plastique de 2 cm de largeur minimale doit régner en bordure
des reliefs et des émergences. Les joints creux seront bourrés au bitume coulé à chaud. L’ensemble de ces
protections recevra en finition 3 couches de chaux allumées et croisées.

Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotères au prix suivant: PRIX n° 204

PRIX n° 205 : PROTECTION DES RELIEFS D’ETANCHEITE :

Exécutées au mortier de ciment dosé à 350 kg de ciment CPJ 35 armé d’un grillage.
Un joint doit être fait tous les deux mètres au minimum. Y compris engravures, façons d’arrondis à la base et
toutes sujétions

Ouvrage payé au mètre linéaire pour toutes hauteurs au prix suivant : PRIX n° 205

39
300 - REVETEMENTS

REVETEMENT DE SOL EN MARBRE


Généralités
Les prix de règlement comprennent les formes, chapes, dressages travaux préparatoires de toute nature, coupes,
découpes, joints, arrêtes, arrondis, petites largeurs, ponçages nécessaires, protections efficaces de toute nature,
masticages, démastiquages, lustrages, et tous travaux de finition précédant la livraison des ouvrages.

Les dallages et revêtements seront réceptionnés comme suit :


Réception des matériaux ;
Réception des échantillons ;
Réception de l’ensemble des ouvrages ;
A cet effet, il est précisé que les travaux ne pourront être exécutés que pour autant que la phase précédente ait
été acceptée et réceptionnée par l’architecte
En conséquence, il est spécifié que tout ouvrage non conforme en tous points aux spécifications, sera rejeté.
L’entreprise sera de ce fait tenue de démolir les ouvrages rejetés et de les exécuter à nouveau afin d’obtenir les
résultats escomptés. Elle sera responsable des désordres que la démolition de ses ouvrages pourrait entraîner
auprès des autres corps d’état et en supporter les frais.

Il est, en outre, spécifié qu’aucun règlement ne saurait être effectué tant que la satisfaction n’aura pas été
obtenue.

PRIX N° 301 – REVETEMENT DE SOL EN MARBRE PERLATINO Y/C PLINTHE

Le Bureau d’ordre sera revêtu en marbre de Perlatino de premier choix, de 2 cm d’épaisseur d’un seul tenant, poli
en Atelier.
Echantillon à soumettre à l’approbation du Maître d’œuvre avant toute exécution.
Il y aura possibilité de développée le mètre linéaire des marches et contre marches en marbre au mètre carré au
même prix sans plus value.
Les revêtements en marbre seront réalisés comme suit :
Nettoyage parfait à la surface à revêtir.
Lit de pose en sable fin de 0,02 M. d’épaisseur minimum et plus si nécessaire pour enrober tubages
électriques ou canalisations éventuels.
Avant la pose, la surface du lit de pose sera saupoudrée de ciment 100% LAFARGE France SUPER BLANC.
Pose de la dalle de marbre, à bain soufflant de mortier CPJ 45. après la finition, le lit de pose mesurera
encore au moins 0,01M. L’adhérence de la dalle au mortier devra être parfaite, le mortier refluant dans les joints
sur la moitié de la hauteur, scellant parfaitement la dalle sur les faces.
Polissage à la pierre au plomb. Encaustique. Lustrage.
La plinthe sera de même type que le revêtement, hauteur suivant indication Maitre d’œuvre.

Ouvrage payé au mètre carré tous vide déduit et pour toutes surfaces au prix suivant : PRIX n° 301

PRIX N° 302 : REVETEMENTS SOL EN REV-SOL :


De 0.03m ép. Sur support de sable dosé à 250 kgs de ciment 250/315 de 0.05 ép.
Un échantillon à soumettre pour approbation à l’architecte.
Le revêtement en rev-sol doit être de 1er choix et bien protégée au fur et à mesure des travaux.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 302

40
400 - PLOMBERIE - PROTECTION INCENDIE

PRIX n°401: GARGOUILLES EN PLOMB :

Les gargouilles au départ des chutes d’eaux pluviales seront en plomb laminé de 3 mm d’épaisseur avec platine en
plomb de 0,50 x 0,50 m et manchons s’emboîtant de 0,20 m au minimum.
Dans les tuyaux de descente, sur la partie supérieure, sera posée une crapaudine en fil d’acier galvanisée.

Ouvrage payé à l’unité d’ensemble fourni y compris coupes, soudures, percements,


scellements et toutes sujétions de fourniture et de pose au prix suivant : PRIX n°401

PRIX n°402 : TUYAUX EN PVC ∅ 110:

Les raccordements aux chutes ou aux regards des appareils sanitaires existants ou à poser seront en PVC.
Le prix comprend les découpes, chutes, raccords, coudes, tés, culottes, embranchements, plaques et tampons
hermétiques, supports et scellements, fourreaux, colliers, essais et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre linéaire posé aux prix suivants :


∅ 150.................. PRIX n°402

41
500 - ELECTRICITE – LUSTRERIES

NOTA : L’exécution des travaux du présent lot comprend toute la fourniture, pose, scellement et raccordement,
afin de livrer les installations en parfait état de fonctionnement, conformes aux règles de l’art et suivant les
prescriptions techniques

PRIX n°501 : CABLE ARME 4 X 6 mm² + T :


L a distribution du tableau général du B . T en différents tableaux secondaires avec disjoncteur se fera par câble U
1000 RGPFV posé sur un chemin de câble ou colliers de serrage ou enterrés sous buses de PVC suivant norme de
l’art.
Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n°501

PRIX n°502: TABLEAU DE COMMANDE :


Fourniture, pose et branchement de TABLEAU DE COMMANDE, comprenant grilles de dérivation, arrivée et départs
quatre pôles protégés par coupe - circuit avec fusibles calibrés , les barres de cuivres, la prise de terre,
disjoncteur, cornets d’épanouissement des câbles, une serrure spéciale pouvant recevoir le plombage du réseau de
distribution. Et tous équipements suivant schéma unifilaire de B.E.T.
Elle sera installée sur le couloir ou dans un local technique suivant plans BET .
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°502

PRIX n°503 : FOYERS LUMINEUX :

a) FOYERS LUMINEUX SUR DOUBLE ALLUMAGE :


Foyers lumineux pour éclairage extérieur et intérieur depuis les tableaux disjoncteurs comprenant les conducteurs
en câbles U 500 V de 1,5 mm² pour l’éclairage intérieur et de 2,5 mm² pour l’éclairage extérieur; les interrupteurs
encastrés dans les murs et cloisons dans des boîtes d’encastrement diamètre
60 mm² et de profondeur 40 mm de et le cas échéant télérupteur pour commande d’un circuit à partir de plusieurs
points, les douilles à bout de fil en laiton , les boîtes de dérivation ,type isorange, les fils conducteurs et toutes
sujétions de fourniture, pose et scellement, encastrement.

b) FOYERS LUMINEUX SUPPLEMENTAIRES:


Mêmes prescriptions que le prix 503-a).

Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant :


a) FOYERS LUMINEUX DOUBLE ALLUMAGE : PRIX n°503 -a)
b) FOYERS LUMINEUX SUPPLEMENTAIRES: PRIX n°503 -b)

PRIX n°504 : ECLAIRAGE DE SECURITE BLOCS 60 LUMENS :


Implantation suivant les plans et exécution conformément aux règles de l’art. L’Eclairage de sécurité sera non
permanent à blocs autonomes de 60 lumens dans les zones de circulation et les issues. Echantillon à remettre à
l’architecte pour approbation. Y compris toutes sujétions de fourniture, pose et raccordement.
Ouvrage payé à l’unité posé, raccordé y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°504

LUSTRERIE

NOTA : Les prix concernant la lustrerie comprennent toutes les sujétions de fournitures (ampoules,
déflecteurs, grilles, chevilles etc ...) et de pose (percements, scellement, raccordement etc ...).

PRIX n°505 : SPOT ORIENTABLE DE 26 W :


Fourniture et pose de spot à encastrer 2 x 26w, corps en acier, réflecteur en aluminium sablé, capotage en
polyamide ,lampe compacte EUREKA 20w culot G24 D-I diamètre encastrement 163-168 mm, distance de sécurité
0,5m, réflecteur en aluminium métallisé, corps en polycarbonate blanc incassable stabilisé aux rayons UV anti-
jaunissement, transformateur Tridonic.
Y compris toutes sujétions de fourniture, pose et raccordement.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°505

PRIX n°506 : PROJECTEUR DECORATIF POUR ENSEIGNE :


Fourniture et pose Projecteur Etanche de 500 w, comprenant un caisson en tôle d’acier traitée et émaillée au four
en résine époxy par procédé électrostatique; Appareillage fixé à l’extérieur et barrette de raccordement avec prise
de terre et lampes halogène, couleur au choix du maître d’ouvrage, ainsi que toutes sujétions de fourniture, pose
et raccordement.
Echantillon à remettre à l’architecte pour approbation.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°506

PRIX n°507 : BRANCHEMENT AU RESEAU D'ELECTRICITE EXISTANT :

42
L’entrepreneur doit exécuter les branchements au réseau d’électricité jusqu’aux points d’alimentation de la REDAL
conformément à la réglementation en vigueur de celle-ci.
Les frais des dits branchements (terrassements, fourniture et pose de conduite, regards, mise en état, … le tous
suivant détails Architecte) y compris toutes les taxes REDAL sont à la charge de l’entrepreneur.
L’entrepreneur est réputé s’être entouré auprès de la REDAL de tous les renseignements nécessaires, des
difficultés d’exécution et les précisions désirables en matière de frais et taxes pour que ces branchements soient
réalisés conformément aux normes en vigueur.
Ouvrage payé à l’ensemble au prix suivant : PRIX n°507

43
600 - MENUISERIES

A - MENUISERIE BOIS

N.B : TOUTE LA MENUISERIE SERA REALISE SUIVANT DETAIL ARCHITECTE.

PRIX N° 601: REVETEMENT MURAL EN TRESPA :

Echantillon et teinte à soumettre à l’approbation du maître d’œuvre avant toute exécution.

Le prix comprend
- Nettoyage parfaite de la surface à revêtir
- Imbibition correcte de la surface à revêtir
- Exécution du support du revêtement, suivant plan détail Architecte ; 0.045 m d’épaisseur minimum et
plus nécessaire pour enrober les tubages électriques ou canalisation éventuels.
- Pose habillage mural en TRESPA.
- Y compris toutes sujétions de fourniture et pose.

Ouvrage payé au mètre carré tous vide déduit et pour toutes surfaces au prix suivant : PRIX n° 601

B - MENUISERIE ALUMINIUM

GENERALITES :

Les profils seront en alliage d’aluminium, qualité OAI ( oxydation anodique industrielle) Alliage 6060 A. G. S, soit:
- Magnésium = 0,08%; -Silicium =0,06; -Aluminium =le reste; -Classement au feu = M0.
Les profils aluminium extrudes seront assemblés par des pièces métalliques spéciales inoxydables et dissimulées.
Les coupes devront être parfaitement planes, les assemblages devront être nets, parfaitement d’équerre, alignés
et sans cavité ni déformation de façon à obtenir des ouvrages robustes, de bonne finition, étanches et thermiques.
Les assemblages à coupes d’onglets se feront au moyen d’équerre, tés ... etc, à fixer soit par vis et contre plaques
à rampes assurant un resserrement de l’onglet, soit par empreinte de sertissage ou par clamage .
Les assemblages à coupe droite se feront au moyen des blocs d’assemblage en profilés à fixer par vis. Toutes les
pièces de fixation seront en acier inoxydable .
Les prix unitaires comprendront :
- Les cadres dormants de largeur d’environ 40 mm,et les vantaux en profilés aluminium de 1er choix, profil de
seuil pour les portes,
-Toutes les quincailleries et serrureries de condamnation de 1er choix, paumelles manchonnées réglables en
alliage d’aluminium 6060(AGS), avec axe en acier inoxydable, crémone à levier à verrouillage par rouleaux d’acier
inoxydables sur gâche en alliage d’aluminium, loqueteau en alliage d’aluminium et compas d’arrêt pour les
fenêtres à soufflet ou vasistas, pour les portes à doubles vantaux :serrures encastrées, verrous haut et bas ,
béquille double ou barre poussoir.
- les parcloses en profilés d’aluminium et joints élastomères EPDM.à clips
- les joints Néoprène pour vitrages et couvre- joints.
- les brosses et joints d’étanchéité, les rejets d’eau etc .
- Les coupes, chutes, mise en oeuvre, transport, montage, réglage, calage, ajustage, et toutes autres sujétions.
Tous les travaux de menuiseries aluminium se référeront aux normes et règlements en vigueur au Maroc ou à
défaut aux normes françaises. L’entrepreneur soumettra à la maîtrise d’ouvrage et à la maîtrise d’oeuvre toutes
études et dessins d’exécution établies d’après les dessins d’ensemble de l’architecte et nécessaires à la réalisation
des ouvrages , à leur pose en liaison avec les autres corps d’état pour scellement au moment du coulage du béton
par le lot gros œuvre.
Un prototype de chaque nature d’ouvrage sera soumis pour approbation à la maîtrise d’œuvre.
Le vitrage suivant choix Architecte de toutes les surfaces est inclut dans les prix des Menuiserie

PRIX n° 602 : FENETRES VITREES EN ALUMINIUM


Fourniture et pose fenêtres vitrée à double vantaux ouvrant à la française ou coulissant ; vitrage Translucide de 6
mm d’épaisseur, voir détail architecte :
- en aluminium laqué blanc.
- Précadre avec pattes de scellement et système de vissage permettant de recevoir le dormant.
- Quincaillerie comprenant pattes à scellement, paumelles, serrures encastrées avec poignées
- Peinture réalisée au four cuisson à 200° référence thermo laquée au choix de l’architecte.
- y compris toutes sujétions
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n°602

44
700 - PEINTURE

PRIX n° 701 : PEINTURE EXTRALITE SUR FACADES FINITION SOLVANT MATE :


Comprenant :
- Application d’une couche d’enduit.
- Application de 3 couches de la peinture mate à solvant « EXTRALITE » à trois heures d’intervalles; Teinte au
choix du maître d’oeuvre.
Ouvrage payé au mètre au prix suivant : PRIX n°701

PRIX n°702: PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE SUR MUR ET PLAFOND INTERIEURS


Comprenant :
Travaux préparatoires : - Egrenage, Brossage énergétique à la brosse à chiendent des enduits ciment afin
d’enlever toutes les parties non adhérentes
- époussetage ou lavage à l’eau avec ragréage sur béton
- ponçage général du support
Impression: - 1 couche d’impression fixatrice
Travaux d’enduisage : - Enduisage repassé ou 1 rebouchage partiel,
égrenage de l’enduit au papier abrasif fin et époussetage
Finition : - Application de 3 couches de la peinture émulsion mate à douze (12) heures
d’intervalles; Teinte au choix du maître d’oeuvre.
Ouvrage payé au mètre carré, au prix suivant : PRIX n°702

45
LOT N° 2 : ENTREE FONCTIONNAIRES

100 - GROS OEUVRE

Les ouvrages exécutés conformément aux données ci-après seront livrés complètement
équipés et en parfait état de fonctionnement.

A - TERRASSEMENT :

PRIX n° 101 : FOUILLES EN PLEINE MASSE dans tout terrain y compris rocheux
Les fouilles en pleine masse seront exécutées aux côtes du projet reconnues et acceptées par l’ingénieur de béton
armé et l’architecte.Elles feront l’objet d’un procès-verbal de réception. Aucun travail de béton ou de maçonnerie
ne sera entrepris avant l’accord de l’architecte. Les prix de règlement comprennent toutes sujétions d’étaiement,
talutage, relèvement des terres, blindage, dessouchages, les épuisements, pompages qui pourraient être rendus
nécessaires, non compris les chargements et transports. Les fouilles seront payées au mètre cube théorique prise
au vide de la construction, sans majoration pour façon de talus et foisonnement et suivant les plans quelque soit
leur profondeur et leur ouverture.
Ouvrage payé au mètre cube théorique y compris rocher au................ PRIX n° 101

PRIX n° 102 : FOUILLES EN PUITS, RIGOLES OU EN TRANCHEES DANS TOUT TERRAIN:


Les fouilles seront descendues aux côtes du projet reconnues et acceptées par un laboratoire agréé, l’ingénieur de
béton armé et l’architecte. Elles seront exécutées aux largeurs strictement nécessaires et feront l’objet d’un
procès-verbal de réception. Aucun travail de béton ou de maçonnerie ne sera entrepris avant l’accord du BET et de
l’architecte. Les fouilles dépassant les côtes admises et les hors-profils ne seront pas payés. Les prix de règlement
comprennent toutes sujétions d’étaiement, de boisage, talutage, relèvement des terres, blindage, dessouchages,
les épuisements, pompages qui pourraient être rendus nécessaires, non compris les chargements et transports.
Ouvrage payé au mètre cube théorique au.......................................... PRIX n° 102

PRIX n° 103 : REMBLAIEMENT EN TERRE ET EVACUATION DES DEBLAIS :


Les remblais se feront de la terre extraite des fouilles, après accord de la maîtrise d’œuvre,
Les déblais indisposant seront évacués aux décharges publiques, y compris le chargement, le transport et
déchargement.
Ouvrage payé au mètre cube Théorique au............. PRIX n° 103

PRIX n° 104 : APPORT ET MISE EN PLACE DE TOUT VENANT ::


Dans le cas où le volume des fouilles s’avère insuffisant, l’entrepreneur emploiera des remblais en terre ou en tout
venant de bonne qualité préalablement agréée par l’architecte, la densité sèche requise après compactage sera au
moins égale à 95% de la densité sèche maximum à l’essai modifié, y compris la mise en place, compactage, façon
de talus. Les apports de terre pourront servir de remblai et seront mis en place par couches successives et
réceptionnées par un laboratoire agréé.
Calcul à partir des plans côtés du terrain naturel et du terrain aménagé. Dans le cas contraire, les déblais
provenant des fouilles seront évacués aux décharges publiques, y compris le chargement, le transport et
déchargement.
Ouvrage payé au mètre cube Théorique au............. PRIX n° 104

B - FONDATIONS - MACONNERIE et BETON :

a) LES BETONS :
Tous les ouvrages en béton de toutes natures en fondations seront exécutés avec le plus grand soin en raison des
infiltrations d’eau pouvant survenir pendant les travaux. Les bétons comprendront le coffrage, le décoffrage, les
étais, les sujétions de mise en œuvre à toutes profondeurs et toutes hauteurs, la fabrication exclusive aux engins
mécaniques, le dosage à l’aide des caisses, les essais de granulométrie et de résistance.
Les prix unitaires comprendront toutes les sujétions inhérentes d’équipement, blindages et autres interventions
nécessaires. Le prix de règlement comprend toutes les sujétions pour parties courbes, pentes, formes irrégulières,
coffrage perdu des sous-faces.
Ces bétons seront payés au métré théorique des plans d’exécutions de béton armé, visés « bons pour exécution
».Le volume des armatures ne sera pas déduit.

46
b) LES PROTECTIONS
Tous les travaux seront réalisés à l’aide de matériaux de premier choix estampillés et porteurs de label attestant
de la provenance et de la qualité.
Les prix de règlement comprennent les formes, chapes, dressages, préparations de toutes natures, coupes,
découpes, chanfreins, champs, joints, arêtes, arrondis, petites largeurs, protections efficaces de toutes natures et
tous travaux de finition précédant la livraison des ouvrages . L’entrepreneur sera, de ce fait, tenu de démolir les
ouvrages rejetés et de les exécuter à nouveau afin d’obtenir les résultats escomptés.

PRIX n° 105 : BETON DE PROPRETE :


Exécuté en béton n°3 (voir tableau des dosages) sous tous les ouvrages en maçonnerie ou en béton armé
(semelles, longrines).La largeur du béton de propreté dépassera de 0,10 de chaque côté.
L’aplomb des ouvrages qu’il rapporte et son épaisseur sera de 0,10 environ.

Ouvrage payé au mètre cube au ............................... ............... PRIX n° 105

PRIX n° 106: GROS BETON :


Exécuté en béton n°4 (voir tableau des dosages) pour les massifs, départ d’escalier, soutènement, calage
bâtiment et autres y compris coffrage, pilonnage et décoffrage.

Ouvrage payé au mètre cube au ............................... ............... PRIX n° 106

PRIX n° 107: BETON POUR STRUCTURE EN BETON ARME EN FONDATION :


En béton vibré n°2vibré ou prévibré, exécuté conformément au plan de détail du de l’architecte.
Y compris coffrage, décoffrage, recouvrement des balèvres, réserves de larmiers, fourreaux, trous, étriers,
engravures etc. ..., suivant coupes, et toutes sujétions, y compris les joints de dilatations en polystyrène.

Ouvrage payé au mètre cube, tous vides et ouvrages divers déduites au...... PRIX n° 107

PRIX n° 108 : ARMATURES POUR BA EN FONDATION :


Le ferraillage haute adhérence sera exécuté conformément aux plans de BA .L’entrepreneur devra assurer la
fourniture, la façon et la pose des aciers, les fils de ligatures, les aciers de montage et les cales annulaires.
Les cales cubiques spécifiques spéciales seront proposés pour les voiles minces. Le poids des aciers pris en compte
résulte du mètre théorique selon le plan exécution établi par l’architecte, compte tenu des recouvrements,
chapeaux et crochets. Aucune majoration ne sera accordé pour les chutes, fils de ligature, tolérance de laminage
et acier de montage.
Y compris toutes sujétions à prévoir dans les prix unitaires.

Ouvrage payé au kilogramme au............................... PRIX n° 108

PRIX n° 109 : MACONNERIE DE MOELLONS EN FONDATION :


Maçonnerie en moellons en fondations, hourdées au mortier de ciment M 2 selon tableau des mortiers Les
parements seront dressés sur leur face ou de manière à ne présenter aucune aspérité. Ce prix comprend les tailles
pour angles rentrants ou sortant, les fruits arrondis boutisses faisant toutes l’épaisseur du mur et à raison d’une
par mètre carré. Cette maçonnerie sera payée au mètre cube théorique des plans de fondations, déduction faites
de tous vides de plus de 1.50 m2 ainsi que des ouvrages B.A qui pourraient y être inclus sans plus value pour
formes irrégulières.

Ouvrage payé au mètre cube au............................... ............... PRIX n° 109

PRIX n° 110 : ARASE ETANCHE :


L’arase étanche exécutée sur les maçonneries en fondation avec un débordement de 10 cm de part et d’autre se
prolongeant en élévation sera constituée par :- une arase au mortier de ciment d’une épaisseur minimum de 2 cm.
- une couche de bitume à chaud 1 kg / 500 m²
- un feutre 36 S
- une couche de bitume à chaud 1 kg / 500 m²

Ouvrage payé au mètre carré au............................... ............... PRIX n° 110

PRIX N° 111 : HERISSONNAGE EN PIERRES SECHES :


Après réglage et compactage du sol, l’hérissonnage en pierres sèches sera exécuté sur terre pleine en maçonnerie
de pierres sèches de 0,20 cm d’épaisseur posées en hérisson, la pointe en l’air, rangées à la main et
énergiquement damées. Les interstices seront comblés afin d’assurer un parfait calage de l’ensemble; le blocage
ainsi constitué sera ensuite arrosé. Le prix comprends fourniture, main d’oeuvre, pose et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre carré au ............................... ............... PRIX n° 111

47
PRIX N° 112: FORME EN BETON SUR HERISSONNAGE Y COMPRIS ACIER :
La forme en béton sera exécutée sur hérissonnage ou sur tuff en béton n°3 de 0,13 cm d’épaisseur,
soigneusement réglée.
Y compris armature de forme suivant les plans de béton armé de l’architecte. Aucune majoration ne sera accordée
pour les chutes de fils de ligature, tolérance de limonage, recouvrement, passage sur longrines etc ...et toutes
sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré au ............................... ............... PRIX n° 112

PRIX N° 113 : DALLAGE EN BETON REFLUE :


Ce prix comprend la réalisation de dallage en béton reflué, constituée par :
- Un dallage en béton n° 4, d'épaisseur 12 cm, soigneusement reflué au niveau du sol fini.
- Fourniture et pose de tout venant sur hauteur fournis par le bureau d'étude
- Armature de forme suivant les plans de béton armé de l’architecte
- bordures selon détail architecte.
- Le refluage se fera sans saupoudrage superficiel, les joints seront recoupés et remplis de mastic Le
produit de remplissage ne doit pas déborder sur le sol, et aucune bavure ne sera tolérée.
- Les panneaux seront coulés alternativement, le sens des stries sera alterné d'un panneau à l'autre.
- Le prix comprend les sujétions de traitement des joints.et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré, tous vides et ouvrages divers déduites au..... PRIX n° 113

D - TRAVAUX EN ELEVATION

NOTA : Il est rappelé à l’entreprise que les percements ou saignées dans la structure BA et les cloisons sont
rigoureusement interdits et que toutes les réservations pour les lots secondaires doivent être faites au préalable
avant coulage du béton et réalisation des cloisons . Les réservations pour tous conduits, gaines etc. dans les
différentes dalles hautes doivent être prévues suivant plans de détail de l’architecte et avant coulage desdites
dalles.

PRIX n° 114 : BETON ARME POUR STRUCTURES EN ELEVATION :


Exécuté en béton n°2, vibré ou prévibré, exécuté conformément aux plans de détail de l’architecte. Y compris les
coffrages, recoupement de balèvres, réserves de larmier, trous et trémies, fourreaux pour tous les lots secondaires
et de toutes les engravures, suivant façades, coupes et détails de l’architecte. A toute hauteur sans plus value
pour les éléments circulaires ou décoratifs. y compris les joints de dilatations en polystyrène.
Ouvrage payé au m3 aux prix suivants : PRIX n° 114

PRIX n° 115: ACROTERE EN BETON ARME :


Les acrotères seront exécutés en béton n°2, prévibré et suivant les plans de l’architecte.
Les couronnements d’acrotères se feront suivants les plans en terrasse.
Les nez d’acrotères seront tirés au calibre au mortier gras suivant profil imposé et auront leur face supérieure
traitée au mortier de ciment.
Y compris fourniture et pose d’Acier suivant les plans de béton armé de l’architecte. Ainsi que l’enduit au mortier
de ciment sur les deux faces de l’Acrotère.
Le prix comprend Coffrage, Décoffrage, réserve de larmier, engravures etc. ...suivant les détails, façades et
coupes de l’architecte. L’huile de décoffrage est à soumettre à l’agrément de l’architecte.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................... ............... PRIX n° 115

PRIX n° 116 : APPUIS DE BAIES PLATS OU INCLINES EN BETON ARME:


Les appuis de baies plats ou inclinés seront exécutés en béton n°4, légèrement armé et suivant les plans et détails
de l’architecte. Le prix comprend façon de pente, Coffrage, Décoffrage, réserve de larmier, acier pour toutes
largeurs etc. ...suivant les détails, façades et coupes de l’architecte.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................... ............... PRIX n° 116

PRIX n° 117 : - SCELEMENT DES ACIERS DANS LE BETON EXISTANT :

TOUS LES TRAVAUX DE SCELEMENT DOIVENT STRICTEMENT ETRE REALISEES SUIVANT LES DETAILS
ET PLANS DU BUREAU D’ETUDES TECHNIQUES.
Ils seront réalisés comme suit :
- Repiquage du béton existant
- Brossage et lessivage des parois mises à nu
- Les percements pour reprise des aciers
- La pose des nouveaux aciers
- Le béton pour béton armé y compris adjonction d’un produit de collage type SIKA ou similaire.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................................. PRIX n° 117 – a
Ouvrage payé à l’unité au............................................................ PRIX n° 117 - b

48
PRIX n° 118 : ARMATURE POUR BETON ARME EN ELEVATION :
Le ferraillage haute limite élastique sera exécuté conformément aux plans B.A. L‘entrepreneur devra fournir la
pose, la façon des aciers de montage, les cales en ciment pour les poutres et poteaux ( à enfiler sur les cadres,
prévoir une cale par KG d’acier environ en moyenne), les cales cubiques 2.5 x 2.5 x 2.5 seront pour les armatures,
les cales spéciales seront proposés pour les voiles minces.
Le poids des aciers pris en compte résulte du métré théorique selon les plans exécution établis par l’architecte,
compte tenu également des recouvrements, chapeaux, crochets etc...Aucune majoration ne sera accordée pour les
chutes de fil de ligatures, tolérance de laminage etc ...Le prix comprends toutes sujétions à prévoir.
Ouvrage payé au kilogramme aux prix suivants : PRIX n° 118

E - MACONNERIE EN ELEVATION :

PRIX n° 119 : CLOISONS EN BRIQUES CERAMIQUES CREUSES DE 6 T :


Les cloisons en briques céramiques creuses de 1er choix seront hourdies au mortier de ciment n°2, épaisseur
suivant les plans de l’architecte.
Les joints seront soigneusement croisés, les briques seront arrosées avant la pose.
Le prix comprends tous vides et ouvrages divers déduits, y compris toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré aux prix suivants: PRIX n° 119

PRIX n° 120 : DOUBLES CLOISONS EN BRIQUES CERAMIQUES CREUSES 8+6T :


Les doubles cloisons seront composées de deux parois en briques céramiques creuses de 1er choix 8T+6T hourdis
au mortier de ciment n°2, épaisseur suivant les plans de l’architecte.
La liaison des deux parois sera assurée par des attaches en fer galvanisée préalablement à la pose; ces fers plats
seront protégés par une couche de minium de plomb et posés en quinconce tous les 0,50 m verticalement et tous
les 1 m horizontalement. Suivant indications plans d’architecte.
Les deux cloisons seront montées ainsi : montage de la paroi extérieure d’abord dans le sens des façades,
nettoyage du mortier qui aurait pu se déposer au pied de la cloison et essuyage des joints, montage de la seconde
cloison en prenant soin de ne pas faire tomber de mortier au fond du vide entre les deux parois, essuyage des
joints. Les joints seront soigneusement croisés, les briques seront arrosées avant la pose.
Le prix comprends tous vides et ouvrages divers déduits, ainsi que les tendeurs, crochets, boutisses, têtes de
double - cloisons exécutée en briques creuses céramiques de 6 trous hourdis au mortier de ciment n°2,
Tous Raidisseurs et Linteaux (y compris leurs aciers) en béton armé y compris toutes sujétions de harpage
éventuellement exécution de butée et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 120

F - ENDUITS

GENERALITES: Par temps sec, les enduits seront arrosé durant le séchage. Au raccordement entre les
maçonneries, enduits et béton, il sera placé sous l’enduit, une bande de grillage galvanisée de 0,25 de largeur
tenue par des cavaliers galvanisées, y compris arêtes métalliques en tôles galvanisées, déployées sur une hauteur
de 2,00 m . La première couche devra être réceptionnée par l’architecte avant exécution de la seconde couche. A
exécuter conformément au DTU 26.1

PRIX n° 121 : ENDUIT EXTERIEUR AU MORTIER BATARD :


Sur murs et plafonds, il sera de type lisse suivant le choix de l’architecte, d’une épaisseur totale finie de 1,5 cm et
sera exécuté en trois couches de la manière suivante :
a) Imbibition complète du support et passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
b) Exécution d’une couche d’enduit exécutée en un ou plusieurs passages d’épaisseur ne dépassant 0,01 au
mortier n°1.
c) Exécution d’une couche de finition passée au bouclier dite FINO de 0,05 d’épaisseur au mortier n°5. Le tout
parfaitement dressé.
A exécuter conformément au DTU 26.1 . Le prix comprends Arêtes, cueillies, larmiers, façons de joints creux,
grillage galvanisé à la jonction des briques et béton, Baguettes d’angles et toutes sujétions, sans plus-value pour
petites parties ou faibles largeurs.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 121

PRIX n° 122 : ENDUIT INTERIEUR LISSE AU MORTIER BATARD :


Sur murs et plafonds, il sera de type lisse suivant le choix de l’architecte, d’une épaisseur totale finie de 1,5 cm et
sera exécuté en trois couches de la manière suivante :
a) Imbibition complète du support et passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
b) Exécution d’une couche d’enduit exécutée en un ou plusieurs passages d’épaisseur ne dépassant 0,01 au
mortier n°1.
c) Exécution d’une couche de finition passée au bouclier dite fine de 0,05 d’épaisseur au mortier n°5. Le tout
parfaitement dressé.
A exécuter conformément au DTU 26.1. Le prix comprends Arêtes, cueillies, larmiers, grillage galvanisé à la
jonction des briques et béton, Baguettes d’angles et toutes sujétions, sans plus-value pour petites parties ou
faibles largeurs.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 122

G - JOINTS DE DILATATIONS

49
PRIX n° 123 : TRAITEMENT ET COUVRE JOINTS DE DILATATIONS :
Au droit des joints de dilatation, il sera prévu, aux endroits indiqués par le maître d’œuvre, un couvre -joint
rigide« W » à angle en profilé extrudé de type en PVC (couleur au choix de l’architecte) de largeur de
recouvrement de 70 mm avec une queue d’aronde permettent la fixation par clips à raison de 10 clips par 3
mètres linéaires. Couverture en embrasure en bois rouge ou Aluminium au choix de l’architecte bien fini.
Y compris fourniture, pose, clips, toutes sujétions de mise en œuvre et accessoires.
Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 123

PRIX n°124 : DALLETTES COUVRE-JOINT DE DILATATION EN BA :


Exécutée en béton armé à 350 kg / m3 suivant tableau des dosages et suivant plans de détail d’armatures de
l’architecte, voiles mince de 0,06 à 0,08 d’épaisseur, y compris coffrage, décoffrage, façons de larmier sur deux
côtés et façon de glacis au mortier et toutes sujétions. y compris les aciers.
Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 124

50
200 - ETANCHEITE

Généralités

Les travaux d'étanchéité devront être conformes au document technique unifié n° 43.1 établi par la C.S.T.B (Centre
Scientifique et Technique de Bâtiment - FRANCE). Les matériaux devront être conformes aux normes marocaines et
aux normes en vigueur
- D.T.U 43.1 Travaux d'étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie.
- D.T.U 43.2 Travaux d'étanchéité des toitures avec éléments porteurs en maçonnerie de pente ³ 5%.
- D.T.U 20-12 Conception de Gros-Œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement
d'étanchéité.
La pose des revêtements d'étanchéité doit se faire sur des supports dont la surface est propre et sèche et débarrassée
de toutes matières qui seraient susceptibles de modifier la forme ou la qualité de ces revêtements Un délai de séchage
de 8 jours à 3 s
l'entrepreneur réceptionnera les supports dalles et demeurera responsable de l'étanchéité qu'il aura réalisée sur ces
supports.
Pour la préparation des matériaux appliqués à l'état de fusion, l'Entrepreneur doit obligatoirement disposer d'un
matériel per- mettant de maintenir les températures d'application à 220° C + 30° C. Aucune préparation artisanale ne
sera tolérée.
Les feuilles d'étanchéité constituant une même couche doivent être posées à recouvrent de 0,10 m minimum
longitudinalement et transversalement ; ces recouverents étant collés à l'EAC (enduit d'application à chaud), ou soudés
par les chapes de bitume
Des essais de mise en eau seront effectués pour vérifier la tenue du revêtement d'étanchéité Aucune trace d'humidité
ne devra apparaître sur les plafonds ou sur les murs dans les dix jours suivant les essais .
avant la réalisation de la protection l'entrepreneur doit obligatoirement faire réceptionner les travaux d'étanchéité par
le maître d'œuvre qui procédera aux essais prévus ci - dessus
PRIX n° 201 : FORME DE PENTE ET CHAPE DE LISSAGE:

Exécution des formes des pentes suivant indication des plans de terrasse, en béton dosé de 200 kg de ciment CPJ
45, soigneusement réglé et damé. L’épaisseur variable, au point de base sera d’au moins 5 mm, la pente minimale
sera de ( 1,5 %) formant gorge. Y compris façon de gorges en arc de cercle de 0,20 cm de rayon et toutes
sujétions.
Chape de Lissage de 0,02 m d’épaisseur, réalisée au mortier de ciment dosé à 250 kg de ciment CPJ 35 sur la dalle
pleine ou la dalle de compression . La surface obtenue devra être lisse et homogène.

Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotère, au prix suivant PRIX n° 201

PRIX n° 202 : SYSTEME D’ETANCHEITE BICOUCHE :

Ce prix comprend la réalisation d'une étanchéité constituée par un système bicouche à base de bitume modifiée
par élastomère SBS, composé de :
- 1 couche d’enduit d’imprégnation au flinkot
- 1 couche d’enduit d’application à chaud (E. A. C)
- 1er couches en bitumes SBS type BE35 (4 mm),
- 1 couche d’enduit d’application à chaud (E. A. C)
- 2éme couches en bitumes SBS type BE35 (4 mm),
Les feuilles sont définies par leur épaisseur minimale et leur armature.
Armature spécifique de type VV voile de verres.
L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux instructions de la Maîtrise d'œuvre, y compris toutes
sujétions de mise en œuvre et de finition.
Ouvrage payé au mètre carré vu en plan, entre nus d’acrotères ou de poutres, compris toute fourniture et
sujétions d’exécution, y compris façon pour gargouilles, gueulards. Et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 202

PRIX n° 203 : RELIEFS ETANCHES BICOUCHE :

Le revêtement appliqué en relevé, sera distinct de celui appliqué en partie courante et sera raccordé à la base des
relevés par recouvrement avec soudure ou collage avec le revêtement bicouche.
Il sera réalisé après nettoyage du support comme suit:
Equerre de renfort en bitumes SBS type BE35 en bitume modifiée par élastomère SBS ayant les caractéristiques
suivantes :
Epaisseur minimale 3,5mm ;
Film thermofusible sur une ou deux faces ;
Résistance au poinçonnement statique ≥ 20kg selon la norme P84-352.

51
2éme couches en bitumes SBS type BE35 en bitume modifiée par élastomère SBS :
Epaisseur minimale de la feuille de bitume modifié par élastomère SBS est de 2mm ;
Armature spécifique de type VV voile de verres ;
L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux instructions de la Maîtrise d'œuvre, y compris toutes
sujétions de mise en œuvre et de finition.
L’entrepreneur devra souscrire une police d’assurances auprès d’une compagnie agrée au MAROC et couvrant la
garantie de cette étanchéité pendant 10 (DIX) ans

Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 203

PRIX n° 204 : PROTECTIONS HORIZONTALES DES ETANCHEITES PARTIE COURANTE :

Protection de l’étanchéité en partie courante par dalots de béton de grains de riz dosé à 350Kg, CPJ 35 sur lit de
sable sec de 3 cm d’épaisseur. Ces dalots coulés en carrés à joints alternés auront 70X70 cm de dimension
maximale et 4 cm d’épaisseur minimum. Un joint plastique de 2 cm de largeur minimale doit régner en bordure
des reliefs et des émergences. Les joints creux seront bourrés au bitume coulé à chaud. L’ensemble de ces
protections recevra en finition 3 couches de chaux allumées et croisées.

Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotères au prix suivant: PRIX n° 204

PRIX n° 205 : PROTECTION DES RELIEFS D’ETANCHEITE :

Exécutées au mortier de ciment dosé à 350 kg de ciment CPJ 35 armé d’un grillage.
Un joint doit être fait tous les deux mètres au minimum. Y compris engravures, façons d’arrondis à la base et
toutes sujétions

Ouvrage payé au mètre linéaire pour toutes hauteurs au prix suivant : PRIX n° 205

52
300 - REVETEMENTS

REVETEMENT DE SOL EN MARBRE


Généralités
Les prix de règlement comprennent les formes, chapes, dressages travaux préparatoires de toute nature, coupes,
découpes, joints, arrêtes, arrondis, petites largeurs, ponçages nécessaires, protections efficaces de toute nature,
masticages, démastiquages, lustrages, et tous travaux de finition précédant la livraison des ouvrages.

Les dallages et revêtements seront réceptionnés comme suit :


Réception des matériaux ;
Réception des échantillons ;
Réception de l’ensemble des ouvrages ;
A cet effet, il est précisé que les travaux ne pourront être exécutés que pour autant que la phase précédente ait
été acceptée et réceptionnée par l’architecte
En conséquence, il est spécifié que tout ouvrage non conforme en tous points aux spécifications, sera rejeté.
L’entreprise sera de ce fait tenue de démolir les ouvrages rejetés et de les exécuter à nouveau afin d’obtenir les
résultats escomptés. Elle sera responsable des désordres que la démolition de ses ouvrages pourrait entraîner
auprès des autres corps d’état et en supporter les frais.

Il est, en outre, spécifié qu’aucun règlement ne saurait être effectué tant que la satisfaction n’aura pas été
obtenue.

PRIX N° 301 – REVETEMENT DE SOL EN MARBRE PERLATINO Y/C PLINTHE

Le Bureau d’ordre sera revêtu en marbre de Perlatino de premier choix, de 2 cm d’épaisseur d’un seul tenant, poli
en Atelier.
Echantillon à soumettre à l’approbation du Maître d’œuvre avant toute exécution.
Il y aura possibilité de développée le mètre linéaire des marches et contre marches en marbre au mètre carré au
même prix sans plus value.
Les revêtements en marbre seront réalisés comme suit :
Nettoyage parfait à la surface à revêtir.
Lit de pose en sable fin de 0,02 M. d’épaisseur minimum et plus si nécessaire pour enrober tubages
électriques ou canalisations éventuels.
Avant la pose, la surface du lit de pose sera saupoudrée de ciment 100% LAFARGE France SUPER BLANC.
Pose de la dalle de marbre, à bain soufflant de mortier CPJ 45. après la finition, le lit de pose mesurera
encore au moins 0,01M. L’adhérence de la dalle au mortier devra être parfaite, le mortier refluant dans les joints
sur la moitié de la hauteur, scellant parfaitement la dalle sur les faces.
Polissage à la pierre au plomb. Encaustique. Lustrage.
La plinthe sera de même type que le revêtement, hauteur suivant indication Maitre d’œuvre.
Ouvrage payé au mètre carré tous vide déduit et pour toutes surfaces au prix suivant : PRIX n° 301

PRIX N° 302 : REVETEMENTS SOL EN REV-SOL :


De 0.03m ép. Sur support de sable dosé à 250 kgs de ciment 250/315 de 0.05 ép.
Un échantillon à soumettre pour approbation à l’architecte.
Le revêtement en rev-sol doit être de 1er choix et bien protégée au fur et à mesure des travaux.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 302

53
400 - PLOMBERIE

PRIX n°401: GARGOUILLES EN PLOMB :

Les gargouilles au départ des chutes d’eaux pluviales seront en plomb laminé de 3 mm d’épaisseur avec platine en
plomb de 0,50 x 0,50 m et manchons s’emboîtant de 0,20 m au minimum.
Dans les tuyaux de descente, sur la partie supérieure, sera posée une crapaudine en fil d’acier galvanisée.

Ouvrage payé à l’unité d’ensemble fourni y compris coupes, soudures, percements,


scellements et toutes sujétions de fourniture et de pose au prix suivant : PRIX n°401

PRIX n°402 : TUYAUX EN PVC ∅ 110:

Les raccordements aux chutes ou aux regards des appareils sanitaires existants ou à poser seront en PVC.
Le prix comprend les découpes, chutes, raccords, coudes, tés, culottes, embranchements, plaques et tampons
hermétiques, supports et scellements, fourreaux, colliers, essais et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre linéaire posé aux prix suivants :


∅ 150.................. PRIX n°402

54
500 - ELECTRICITE – LUSTRERIES

NOTA : L’exécution des travaux du présent lot comprend toute la fourniture, pose, scellement et raccordement,
afin de livrer les installations en parfait état de fonctionnement, conformes aux règles de l’art et suivant les
prescriptions techniques

PRIX n°501 : CABLE ARME 4 X 6 mm² + T :


L a distribution du tableau général du B . T en différents tableaux secondaires avec disjoncteur se fera par câble U
1000 RGPFV posé sur un chemin de câble ou colliers de serrage ou enterrés sous buses de PVC suivant norme de
l’art.
Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n°501

PRIX n°502: TABLEAU DE COMMANDE :


Fourniture, pose et branchement de TABLEAU DE COMMANDE, comprenant grilles de dérivation, arrivée et départs
quatre pôles protégés par coupe - circuit avec fusibles calibrés , les barres de cuivres, la prise de terre,
disjoncteur, cornets d’épanouissement des câbles, une serrure spéciale pouvant recevoir le plombage du réseau de
distribution. Et tous équipements suivant schéma unifilaire de l’architecte.
Elle sera installée sur le couloir ou dans un local technique suivant plans de l’architecte.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°502

PRIX n°503 : FOYERS LUMINEUX :

a) FOYERS LUMINEUX SUR DOUBLE ALLUMAGE :


Foyers lumineux pour éclairage extérieur et intérieur depuis les tableaux disjoncteurs comprenant les conducteurs
en câbles U 500 V de 1,5 mm² pour l’éclairage intérieur et de 2,5 mm² pour l’éclairage extérieur; les interrupteurs
encastrés dans les murs et cloisons dans des boîtes d’encastrement diamètre
60 mm² et de profondeur 40 mm de et le cas échéant télérupteur pour commande d’un circuit à partir de plusieurs
points, les douilles à bout de fil en laiton , les boîtes de dérivation ,type isorange, les fils conducteurs et toutes
sujétions de fourniture, pose et scellement, encastrement.

b) FOYERS LUMINEUX SUPPLEMENTAIRES:


Mêmes prescriptions que le prix 503-a).

Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant :


a) FOYERS LUMINEUX DOUBLE ALLUMAGE : PRIX n°503 -a)
b) FOYERS LUMINEUX SUPPLEMENTAIRES: PRIX n°503 -b)

PRIX n°504 : ECLAIRAGE DE SECURITE BLOCS 60 LUMENS :


Implantation suivant les plans et exécution conformément aux règles de l’art. L’Eclairage de sécurité sera non
permanent à blocs autonomes de 60 lumens dans les zones de circulation et les issues.échantillon à remettre à
l’architecte pour approbation. Y compris toutes sujétions de fourniture, pose et raccordement.
Ouvrage payé à l’unité posé, raccordé y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°504

LUSTRERIE

NOTA : Les prix concernant la lustrerie comprennent toutes les sujétions de fournitures (ampoules,
déflecteurs, grilles, chevilles etc ...) et de pose (percements, scellement, raccordement etc ...).

PRIX n°505 : SPOT ORIENTABLE DE 26 W :


Fourniture et pose de spot à encastrer 2 x 26w, corps en acier, réflecteur en aluminium sablé, capotage en
polyamide ,lampe compacte EUREKA 20w culot G24 D-I diamètre encastrement 163-168 mm, distance de sécurité
0,5m, réflecteur en aluminium métallisé, corps en polycarbonate blanc incassable stabilisé aux rayons UV anti-
jaunissement, transformateur Tridonic.
Y compris toutes sujétions de fourniture, pose et raccordement.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°505

PRIX n°506 : PROJECTEUR DECORATIF POUR ENSEIGNE :


Fourniture et pose Projecteur Etanche de 500 w, comprenant un caisson en tôle d’acier traitée et émaillée au four
en résine époxy par procédé électrostatique; Appareillage fixé à l’extérieur et barrette de raccordement avec prise
de terre et lampes halogène, couleur au choix du maître d’ouvrage, ainsi que toutes sujétions de fourniture, pose
et raccordement.
Echantillon à remettre à l’architecte pour approbation.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°506

55
PRIX n°507 : BRANCHEMENT AU RESEAU D'ELECTRICITE EXISTANT :
L’entrepreneur doit exécuter les branchements au réseau d’électricité jusqu’aux points d’alimentation de la REDAL
conformément à la réglementation en vigueur de celle-ci.
Les frais des dits branchements (terrassements, fourniture et pose de conduite, regards, mise en état, … le tous
suivant détails Architecte) y compris toutes les taxes REDAL sont à la charge de l’entrepreneur.
L’entrepreneur est réputé s’être entouré auprès de la REDAL de tous les renseignements nécessaires, des
difficultés d’exécution et les précisions désirables en matière de frais et taxes pour que ces branchements soient
réalisés conformément aux normes en vigueur.
Ouvrage payé à l’ensemble au prix suivant : PRIX n°507

56
600 - MENUISERIES

A - MENUISERIE BOIS

N.B : TOUTE LA MENUISERIE SERA REALISE SUIVANT DETAIL ARCHITECTE.

PRIX N° 601: REVETEMENT MURAL EN TRESPA :

Echantillon et teinte à soumettre à l’approbation du maître d’œuvre avant toute exécution.

Le prix comprend
- Nettoyage parfaite de la surface à revêtir
- Imbibition correcte de la surface à revêtir
- Exécution du support du revêtement, suivant plan détail Architecte ; 0.045 m d’épaisseur minimum et
plus nécessaire pour enrober les tubages électriques ou canalisation éventuels.
- Pose habillage mural en TRESPA.
- Y compris toutes sujétions de fourniture et pose.

Ouvrage payé au mètre carré tous vide déduit et pour toutes surfaces au prix suivant : PRIX n° 601

B - MENUISERIE ALUMINIUM

GENERALITES :

Les profils seront en alliage d’aluminium, qualité OAI ( oxydation anodique industrielle) Alliage 6060 A. G. S, soit:
- Magnésium = 0,08%; -Silicium =0,06; -Aluminium =le reste; -Classement au feu = M0.
Les profils aluminium extrudes seront assemblés par des pièces métalliques spéciales inoxydables et dissimulées.
Les coupes devront être parfaitement planes, les assemblages devront être nets, parfaitement d’équerre, alignés
et sans cavité ni déformation de façon à obtenir des ouvrages robustes, de bonne finition, étanches et thermiques.
Les assemblages à coupes d’onglets se feront au moyen d’équerre, tés ... etc, à fixer soit par vis et contre plaques
à rampes assurant un resserrement de l’onglet, soit par empreinte de sertissage ou par clamage .
Les assemblages à coupe droite se feront au moyen des blocs d’assemblage en profilés à fixer par vis. Toutes les
pièces de fixation seront en acier inoxydable.
Les prix unitaires comprendront :
- Les cadres dormants de largeur d’environ 40 mm,et les vantaux en profilés aluminium de 1er choix, profil de
seuil pour les portes,
-Toutes les quincailleries et serrureries de condamnation de 1er choix, paumelles manchonnées réglables en
alliage d’aluminium 6060(AGS), avec axe en acier inoxydable, crémone à levier à verrouillage par rouleaux d’acier
inoxydables sur gâche en alliage d’aluminium, loqueteau en alliage d’aluminium et compas d’arrêt pour les
fenêtres à soufflet ou vasistas, pour les portes à doubles vantaux :serrures encastrées, verrous haut et bas ,
béquille double ou barre poussoir.
- les parcloses en profilés d’aluminium et joints élastomères EPDM.à clips
- les joints Néoprène pour vitrages et couvre- joints.
- les brosses et joints d’étanchéité, les rejets d’eau etc .
- Les coupes, chutes, mise en œuvre, transport, montage, réglage, calage, ajustage, et toutes autres sujétions.
Tous les travaux de menuiseries aluminium se référeront aux normes et règlements en vigueur au Maroc ou à
défaut aux normes françaises. L’entrepreneur soumettra à la maîtrise d’ouvrage et à la maîtrise d’œuvre toutes
études et dessins d’exécution établies d’après les dessins d’ensemble de l’architecte et nécessaires à la réalisation
des ouvrages , à leur pose en liaison avec les autres corps d’état pour scellement au moment du coulage du béton
par le lot gros œuvre.
Un prototype de chaque nature d’ouvrage sera soumis pour approbation à la maîtrise d’œuvre.
Le vitrage suivant choix Architecte de toutes les surfaces est inclut dans les prix des Menuiserie

PRIX n° 602 : FENETRES VITREES EN ALUMINIUM


Fourniture et pose fenêtres vitrée à double vantaux ouvrant à la française ou coulissant ; vitrage Translucide de 6
mm d’épaisseur, voir détail architecte :
- en aluminium laqué blanc.
- Précadre avec pattes de scellement et système de vissage permettant de recevoir le dormant.
- Quincaillerie comprenant pattes à scellement, paumelles, serrures encastrées avec poignées
- Peinture réalisée au four cuisson à 200° référence thermo laquée au choix de l’architecte.
- y compris toutes sujétions
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n°602

57
700 - PEINTURE

PRIX n° 701 : PEINTURE EXTRALITE SUR FACADES FINITION SOLVANT MATE :


Comprenant :
- Application d’une couche d’enduit.
- Application de 3 couches de la peinture mate à solvant « EXTRALITE » à trois heures d’intervalles; Teinte au
choix du maître d’oeuvre.
Ouvrage payé au mètre au prix suivant : PRIX n°701

PRIX n°702: PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE SUR MUR ET PLAFOND INTERIEURS


Comprenant :
Travaux préparatoires : - Egrenage, Brossage énergétique à la brosse à chiendent des enduits ciment afin
d’enlever toutes les parties non adhérentes
- époussetage ou lavage à l’eau avec ragréage sur béton
- ponçage général du support
Impression: - 1 couche d’impression fixatrice
Travaux d’enduisage : - Enduisage repassé ou 1 rebouchage partiel,
égrenage de l’enduit au papier abrasif fin et époussetage
Finition : - Application de 3 couches de la peinture émulsion mate à douze (12) heures
d’intervalles; Teinte au choix du maître d’oeuvre.
Ouvrage payé au mètre carré, au prix suivant : PRIX n°702

58
LOT N° 3 : BUREAU D'ORDRE

100 - GROS OEUVRE

Les ouvrages exécutés conformément aux données ci-après seront livrés complètement
équipés et en parfait état de fonctionnement.

A - TERRASSEMENT :

PRIX n° 101 : FOUILLES EN PUITS, RIGOLES OU EN TRANCHEES DANS TOUT TERRAIN:


Les fouilles seront descendues aux côtes du projet reconnues et acceptées par un laboratoire agréé, l’ingénieur de
béton armé et l’architecte. Elles seront exécutées aux largeurs strictement nécessaires et feront l’objet d’un
procès-verbal de réception. Aucun travail de béton ou de maçonnerie ne sera entrepris avant l’accord de
l’architecte. Les fouilles dépassant les côtes admises et les hors-profils ne seront pas payés. Les prix de règlement
comprennent toutes sujétions d’étaiement, de boisage, talutage, relèvement des terres, blindage, dessouchages,
les épuisements, pompages qui pourraient être rendus nécessaires, non compris les chargements et transports.
Ouvrage payé au mètre cube théorique au.......................................... PRIX n° 101

PRIX n° 102 : REMBLAIEMENT EN TERRE ET EVACUATION DES DEBLAIS :


Les remblais se feront de la terre extraite des fouilles, après accord de la maîtrise d’œuvre,
Les déblais indisposant seront évacués aux décharges publiques, y compris le chargement, le transport et
déchargement.
Ouvrage payé au mètre cube Théorique au............. PRIX n° 102

B - FONDATIONS - MACONNERIE et BETON :


a) LES BETONS :
Tous les ouvrages en béton de toutes natures en fondations seront exécutés avec le plus grand soin en raison des
infiltrations d’eau pouvant survenir pendant les travaux. Les bétons comprendront le coffrage, le décoffrage, les
étais, les sujétions de mise en œuvre à toutes profondeurs et toutes hauteurs, la fabrication exclusive aux engins
mécaniques, le dosage à l’aide des caisses, les essais de granulométrie et de résistance.
Les prix unitaires comprendront toutes les sujétions inhérentes d’équipement, blindages et autres interventions
nécessaires. Le prix de règlement comprend toutes les sujétions pour parties courbes, pentes, formes irrégulières,
coffrage perdu des sous-faces.
Ces bétons seront payés au métré théorique des plans d’exécutions de béton armé, visés « bons pour exécution
».Le volume des armatures ne sera pas déduit.

b) LES PROTECTIONS
Tous les travaux seront réalisés à l’aide de matériaux de premier choix estampillés et porteurs de label attestant
de la provenance et de la qualité.
Les prix de règlement comprennent les formes, chapes, dressages, préparations de toutes natures, coupes,
découpes, chanfreins, champs, joints, arêtes, arrondis, petites largeurs, protections efficaces de toutes natures et
tous travaux de finition précédant la livraison des ouvrages . L’entrepreneur sera, de ce fait, tenu de démolir les
ouvrages rejetés et de les exécuter à nouveau afin d’obtenir les résultats escomptés.

PRIX n° 103 : BETON DE PROPRETE :


Exécuté en béton n°3 (voir tableau des dosages) sous tous les ouvrages en maçonnerie ou en béton armé
(semelles, longrines).La largeur du béton de propreté dépassera de 0,10 de chaque côté.
L’aplomb des ouvrages qu’il rapporte et son épaisseur sera de 0,10 environ.

Ouvrage payé au mètre cube au ............................... ............... PRIX n° 103

PRIX n° 104 : BETON POUR STRUCTURE EN BETON ARME EN FONDATION :


En béton vibré n°2vibré ou prévibré, exécuté conformément au plan de détail de l’architecte.
Y compris coffrage, décoffrage, recouvrement des balèvres, réserves de larmiers, fourreaux, trous, étriers,
engravures etc. ..., suivant coupes, et toutes sujétions, y compris les joints de dilatations en polystyrène.

Ouvrage payé au mètre cube, tous vides et ouvrages divers déduites au...... PRIX n° 104

59
PRIX n° 105 : ARMATURES POUR BA EN FONDATION :
Le ferraillage haute adhérence sera exécuté conformément aux plans de BA .L’entrepreneur devra assurer la
fourniture, la façon et la pose des aciers, les fils de ligatures, les aciers de montage et les cales annulaires.
Les cales cubiques spécifiques spéciales seront proposés pour les voiles minces. Le poids des aciers pris en compte
résulte du mètre théorique selon le plan exécution établi par l’architecte, compte tenu des recouvrements,
chapeaux et crochets. Aucune majoration ne sera accordé pour les chutes, fils de ligature, tolérance de laminage
et acier de montage.
Y compris toutes sujétions à prévoir dans les prix unitaires.

Ouvrage payé au kilogramme au............................... PRIX n° 105

PRIX n° 106 : MACONNERIE DE MOELLONS EN FONDATION :


Maçonnerie en moellons en fondations, hourdées au mortier de ciment M 2 selon tableau des mortiers Les
parements seront dressés sur leur face ou de manière à ne présenter aucune aspérité. Ce prix comprend les tailles
pour angles rentrants ou sortant, les fruits arrondis boutisses faisant toutes l’épaisseur du mur et à raison d’une
par mètre carré. Cette maçonnerie sera payée au mètre cube théorique des plans de fondations, déduction faites
de tous vides de plus de 1.50 m2 ainsi que des ouvrages B.A qui pourraient y être inclus sans plus value pour
formes irrégulières.

Ouvrage payé au mètre cube au............................... ............... PRIX n° 106

PRIX n° 107 : ARASE ETANCHE :


L’arase étanche exécutée sur les maçonneries en fondation avec un débordement de 10 cm de part et d’autre se
prolongeant en élévation sera constituée par :- une arase au mortier de ciment d’une épaisseur minimum de 2 cm.
- une couche de bitume à chaud 1 kg / 500 m²
- un feutre 36 S
- une couche de bitume à chaud 1 kg / 500 m²

Ouvrage payé au mètre carré au............................... ............... PRIX n° 107

PRIX N° 108 : DALLAGE EN BETON REFLUE :


Ce prix comprend la réalisation de dallage en béton reflué, constituée par :
- Un dallage en béton n° 4, d'épaisseur 12 cm, soigneusement reflué au niveau du sol fini.
- Fourniture et pose de tout venant sur hauteur fournis par le bureau d'étude
- Armature de forme suivant les plans de béton armé de l’architecte
- bordures selon détail architecte.
- Le refluage se fera sans saupoudrage superficiel, les joints seront recoupés et remplis de mastic Le
produit de remplissage ne doit pas déborder sur le sol, et aucune bavure ne sera tolérée.
- Les panneaux seront coulés alternativement, le sens des stries sera alterné d'un panneau à l'autre.
- Le prix comprend les sujétions de traitement des joints.et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré, tous vides et ouvrages divers déduites au..... PRIX n° 108

D - TRAVAUX EN ELEVATION

NOTA : Il est rappelé à l’entreprise que les percements ou saignées dans la structure BA et les cloisons sont
rigoureusement interdits et que toutes les réservations pour les lots secondaires doivent être faites au préalable
avant coulage du béton et réalisation des cloisons . Les réservations pour tous conduits, gaines etc. dans les
différentes dalles hautes doivent être prévues suivant plans de détail de l’architecte et avant coulage desdites
dalles.

PRIX n° 109 : BETON ARME POUR STRUCTURES EN ELEVATION :


Exécuté en béton n°2, vibré ou prévibré, exécuté conformément aux plans de détail de l’architecte. Y compris les
coffrages, recoupement de balèvres, réserves de larmier, trous et trémies, fourreaux pour tous les lots secondaires
et de toutes les engravures, suivant façades, coupes et détails de l’architecte. A toute hauteur sans plus value
pour les éléments circulaires ou décoratifs. y compris les joints de dilatations en polystyrène.
Ouvrage payé au m3 aux prix suivants : PRIX n° 109

PRIX n° 110: ACROTERE EN BETON ARME :


Les acrotères seront exécutés en béton n°2, prévibré et suivant les plans de l’architecte.
Les couronnements d’acrotères se feront suivants les plans en terrasse.
Les nez d’acrotères seront tirés au calibre au mortier gras suivant profil imposé et auront leur face supérieure
traitée au mortier de ciment.
Y compris fourniture et pose d’Acier suivant les plans de béton armé de l’architecte. Ainsi que l’enduit au mortier
de ciment sur les deux faces de l’Acrotère.
Le prix comprend Coffrage, Décoffrage, réserve de larmier, engravures etc. ...suivant les détails, façades et
coupes de l’architecte. L’huile de décoffrage est à soumettre à l’agrément de l’architecte.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................... ............... PRIX n° 110

60
PRIX n° 111 : APPUIS DE BAIES PLATS OU INCLINES EN BETON ARME:
Les appuis de baies plats ou inclinés seront exécutés en béton n°4, légèrement armé et suivant les plans et détails
de l’architecte. Le prix comprend façon de pente, Coffrage, Décoffrage, réserve de larmier, acier pour toutes
largeurs etc. ...suivant les détails, façades et coupes de l’architecte.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................... ............... PRIX n° 111

PRIX n° 112 : - SCELEMENT DES ACIERS DANS LE BETON EXISTANT :

TOUS LES TRAVAUX DE SCELEMENT DOIVENT STRICTEMENT ETRE REALISEES SUIVANT LES DETAILS
ET PLANS DU BUREAU D’ETUDES TECHNIQUES.
Ils seront réalisés comme suit :
- Repiquage du béton existant
- Brossage et lessivage des parois mises à nu
- Les percements pour reprise des aciers
- La pose des nouveaux aciers
- Le béton pour béton armé y compris adjonction d’un produit de collage type SIKA ou similaire.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................................. PRIX n° 112 – a

PRIX n° 113 : ARMATURE POUR BETON ARME EN ELEVATION :


Le ferraillage haute limite élastique sera exécuté conformément aux plans B.A. L‘entrepreneur devra fournir la
pose, la façon des aciers de montage, les cales en ciment pour les poutres et poteaux ( à enfiler sur les cadres,
prévoir une cale par KG d’acier environ en moyenne), les cales cubiques 2.5 x 2.5 x 2.5 seront pour les armatures,
les cales spéciales seront proposés pour les voiles minces.
Le poids des aciers pris en compte résulte du métré théorique selon les plans exécution établis par l’architecte,
compte tenu également des recouvrements, chapeaux, crochets etc...Aucune majoration ne sera accordée pour les
chutes de fil de ligatures, tolérance de laminage etc ...Le prix comprends toutes sujétions à prévoir.
Ouvrage payé au kilogramme aux prix suivants : PRIX n° 113

E - MACONNERIE EN ELEVATION :

PRIX n° 114 : CLOISONS EN BRIQUES CERAMIQUES CREUSES DE 6 T :


Les cloisons en briques céramiques creuses de 1er choix seront hourdies au mortier de ciment n°2, épaisseur
suivant les plans de l’architecte.
Les joints seront soigneusement croisés, les briques seront arrosées avant la pose.
Le prix comprends tous vides et ouvrages divers déduits, y compris toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré aux prix suivants: PRIX n° 114

PRIX n° 115 : DOUBLES CLOISONS EN BRIQUES CERAMIQUES CREUSES 8+6T :


Les doubles cloisons seront composées de deux parois en briques céramiques creuses de 1er choix 8T+6T hourdis
au mortier de ciment n°2, épaisseur suivant les plans de l’architecte.
La liaison des deux parois sera assurée par des attaches en fer galvanisée préalablement à la pose; ces fers plats
seront protégés par une couche de minium de plomb et posés en quinconce tous les 0,50 m verticalement et tous
les 1 m horizontalement. Suivant indications plans d’architecte.
Les deux cloisons seront montées ainsi : montage de la paroi extérieure d’abord dans le sens des façades,
nettoyage du mortier qui aurait pu se déposer au pied de la cloison et essuyage des joints, montage de la seconde
cloison en prenant soin de ne pas faire tomber de mortier au fond du vide entre les deux parois, essuyage des
joints. Les joints seront soigneusement croisés, les briques seront arrosées avant la pose.
Le prix comprends tous vides et ouvrages divers déduits, ainsi que les tendeurs, crochets, boutisses, têtes de
double - cloisons exécutée en briques creuses céramiques de 6 trous hourdis au mortier de ciment n°2,
Tous Raidisseurs et Linteaux (y compris leurs aciers) en béton armé y compris toutes sujétions de harpage
éventuellement exécution de butée et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 115

61
F - ENDUITS

GENERALITES: Par temps sec, les enduits seront arrosé durant le séchage. Au raccordement entre les
maçonneries, enduits et béton, il sera placé sous l’enduit, une bande de grillage galvanisée de 0,25 de largeur
tenue par des cavaliers galvanisées, y compris arêtes métalliques en tôles galvanisées, déployées sur une hauteur
de 2,00 m . La première couche devra être réceptionnée par l’architecte avant exécution de la seconde couche. A
exécuter conformément au DTU 26.1

PRIX n° 116 : ENDUIT EXTERIEUR AU MORTIER BATARD :


Sur murs et plafonds, il sera de type lisse suivant le choix de l’architecte, d’une épaisseur totale finie de 1,5 cm et
sera exécuté en trois couches de la manière suivante :
a) Imbibition complète du support et passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
b) Exécution d’une couche d’enduit exécutée en un ou plusieurs passages d’épaisseur ne dépassant 0,01 au
mortier n°1.
c) Exécution d’une couche de finition passée au bouclier dite FINO de 0,05 d’épaisseur au mortier n°5. Le tout
parfaitement dressé.
A exécuter conformément au DTU 26.1 . Le prix comprends Arêtes, cueillies, larmiers, façons de joints creux,
grillage galvanisé à la jonction des briques et béton, Baguettes d’angles et toutes sujétions, sans plus-value pour
petites parties ou faibles largeurs.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 116

PRIX n° 117 : ENDUIT INTERIEUR LISSE AU MORTIER BATARD :


Sur murs et plafonds, il sera de type lisse suivant le choix de l’architecte, d’une épaisseur totale finie de 1,5 cm et
sera exécuté en trois couches de la manière suivante :
a) Imbibition complète du support et passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
b) Exécution d’une couche d’enduit exécutée en un ou plusieurs passages d’épaisseur ne dépassant 0,01 au
mortier n°1.
c) Exécution d’une couche de finition passée au bouclier dite fine de 0,05 d’épaisseur au mortier n°5. Le tout
parfaitement dressé.
A exécuter conformément au DTU 26.1. Le prix comprends Arêtes, cueillies, larmiers, grillage galvanisé à la
jonction des briques et béton, Baguettes d’angles et toutes sujétions, sans plus-value pour petites parties ou
faibles largeurs.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 117

62
200 - ETANCHEITE

Généralités

Les travaux d'étanchéité devront être conformes au document technique unifié n° 43.1 établi par la C.S.T.B (Centre
Scientifique et Technique de Bâtiment - FRANCE). Les matériaux devront être conformes aux normes marocaines et
aux normes en vigueur
- D.T.U 43.1 Travaux d'étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie.
- D.T.U 43.2 Travaux d'étanchéité des toitures avec éléments porteurs en maçonnerie de pente ³ 5%.
- D.T.U 20-12 Conception de Gros-Œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement
d'étanchéité.
La pose des revêtements d'étanchéité doit se faire sur des supports dont la surface est propre et sèche et débarrassée
de toutes matières qui seraient susceptibles de modifier la forme ou la qualité de ces revêtements Un délai de séchage
de 8 jours à 3 s
l'entrepreneur réceptionnera les supports dalles et demeurera responsable de l'étanchéité qu'il aura réalisée sur ces
supports.
Pour la préparation des matériaux appliqués à l'état de fusion, l'Entrepreneur doit obligatoirement disposer d'un
matériel per- mettant de maintenir les températures d'application à 220° C + 30° C. Aucune préparation artisanale ne
sera tolérée.
Les feuilles d'étanchéité constituant une même couche doivent être posées à recouvrent de 0,10 m minimum
longitudinalement et transversalement ; ces recouverents étant collés à l'EAC (enduit d'application à chaud), ou soudés
par les chapes de bitume
Des essais de mise en eau seront effectués pour vérifier la tenue du revêtement d'étanchéité Aucune trace d'humidité
ne devra apparaître sur les plafonds ou sur les murs dans les dix jours suivant les essais .
avant la réalisation de la protection l'entrepreneur doit obligatoirement faire réceptionner les travaux d'étanchéité par
le maître d'œuvre qui procédera aux essais prévus ci - dessus
PRIX n° 201 : FORME DE PENTE ET CHAPE DE LISSAGE:

Exécution des formes des pentes suivant indication des plans de terrasse, en béton dosé de 200 kg de ciment CPJ
45, soigneusement réglé et damé. L’épaisseur variable, au point de base sera d’au moins 5 mm, la pente minimale
sera de ( 1,5 %) formant gorge. Y compris façon de gorges en arc de cercle de 0,20 cm de rayon et toutes
sujétions.
Chape de Lissage de 0,02 m d’épaisseur, réalisée au mortier de ciment dosé à 250 kg de ciment CPJ 35 sur la dalle
pleine ou la dalle de compression . La surface obtenue devra être lisse et homogène.

Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotère, au prix suivant PRIX n° 201

PRIX n° 202 : SYSTEME D’ETANCHEITE BICOUCHE :

Ce prix comprend la réalisation d'une étanchéité constituée par un système bicouche à base de bitume modifiée
par élastomère SBS, composé de :
- 1 couche d’enduit d’imprégnation au flinkot
- 1 couche d’enduit d’application à chaud (E. A. C)
- 1er couches en bitumes SBS type BE35 (4 mm),
- 1 couche d’enduit d’application à chaud (E. A. C)
- 2éme couches en bitumes SBS type BE35 (4 mm),
Les feuilles sont définies par leur épaisseur minimale et leur armature.
Armature spécifique de type VV voile de verres.
L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux instructions de la Maîtrise d'œuvre, y compris toutes
sujétions de mise en œuvre et de finition.
Ouvrage payé au mètre carré vu en plan, entre nus d’acrotères ou de poutres, compris toute fourniture et
sujétions d’exécution, y compris façon pour gargouilles, gueulards. Et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 202

PRIX n° 203 : RELIEFS ETANCHES BICOUCHE :

Le revêtement appliqué en relevé, sera distinct de celui appliqué en partie courante et sera raccordé à la base des
relevés par recouvrement avec soudure ou collage avec le revêtement bicouche.
Il sera réalisé après nettoyage du support comme suit:
Equerre de renfort en bitumes SBS type BE35 en bitume modifiée par élastomère SBS ayant les caractéristiques
suivantes :
Epaisseur minimale 3,5mm ;
Film thermofusible sur une ou deux faces ;
Résistance au poinçonnement statique ≥ 20kg selon la norme P84-352.

63
2éme couches en bitumes SBS type BE35 en bitume modifiée par élastomère SBS :
Epaisseur minimale de la feuille de bitume modifié par élastomère SBS est de 2mm ;
Armature spécifique de type VV voile de verres ;
L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux instructions de la Maîtrise d'œuvre, y compris toutes
sujétions de mise en œuvre et de finition.
L’entrepreneur devra souscrire une police d’assurances auprès d’une compagnie agrée au MAROC et couvrant la
garantie de cette étanchéité pendant 10 (DIX) ans

Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 203

PRIX n° 204 : PROTECTIONS HORIZONTALES DES ETANCHEITES PARTIE COURANTE :

Protection de l’étanchéité en partie courante par dalots de béton de grains de riz dosé à 350Kg, CPJ 35 sur lit de
sable sec de 3 cm d’épaisseur. Ces dalots coulés en carrés à joints alternés auront 70X70 cm de dimension
maximale et 4 cm d’épaisseur minimum. Un joint plastique de 2 cm de largeur minimale doit régner en bordure
des reliefs et des émergences. Les joints creux seront bourrés au bitume coulé à chaud. L’ensemble de ces
protections recevra en finition 3 couches de chaux allumées et croisées.

Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotères au prix suivant: PRIX n° 204

PRIX n° 205 : PROTECTION DES RELIEFS D’ETANCHEITE :

Exécutées au mortier de ciment dosé à 350 kg de ciment CPJ 35 armé d’un grillage.
Un joint doit être fait tous les deux mètres au minimum. Y compris engravures, façons d’arrondis à la base et
toutes sujétions

Ouvrage payé au mètre linéaire pour toutes hauteurs au prix suivant : PRIX n° 205

64
300 - REVETEMENTS

PRIX n°301 : REVETEMENT DE SOL EN CARREAUX GRES SERAME DE 33 X 33 CM Y/C PLINTHE:


Revêtement en sol en carreaux grés serame de 33 x 33 cm y/c plinthe de couleur au choix de l’Architecte, posé à
la colle spéciale :
Pour la pose à la colle spéciale, les carreaux seront posés suivant les prescriptions du D.T.U en vigueur et suivant
les recommandations du fabricant de colle.
Le choix du produit de collage dépend de la nature du support et des conditions d'emploi.
L'adhésif sera sélectionné en fonction de ses qualités de résistances à l'eau et à la chaleur, et le soumettre à
l'approbation de l'Architecte.
Le produit de collage devra obligatoirement avoir obtenu un agrément du CSTB.
Ces travaux comprendront également toutes les pièces particulières, bords arrondis sur une ou plusieurs arêtes,
coupes, passages de canalisations, réservations, raccordements, etc..

Exécution de plinthes ou retombées de même nature que le revêtement de 10 cm de hauteur, et comprenant :


- Préparation des supports,
- Dressage des murs par un enduit au mortier de ciment dosé à 350kg,
- Les plinthes ou retombées de même nature que le revêtement

L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux DTU, y compris toutes sujétions de mise en œuvre et
de finition.
Ouvrage payé au mètre carré, y compris fourniture, pose, coupes (droites ou biaises), chutes, angles, cueillies,
protection, plinthes , etc.. et toutes sujétions, sans plus-value pour petites parties et faibles largeurs,
Ouvrage payé au mètre carré tous vide déduit et pour toutes surfaces au prix suivant : PRIX n° 301

PRIX N° 302 : REVETEMENTS SOL EN REV-SOL :


De 0.03m ép. Sur support de sable dosé à 250 kgs de ciment 250/315 de 0.05 ép.
Un échantillon à soumettre pour approbation à l’architecte.
Le revêtement en rev-sol doit être de 1er choix et bien protégée au fur et à mesure des travaux.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 302

65
400 - PLOMBERIE

PRIX n°401: GARGOUILLES EN PLOMB :

Les gargouilles au départ des chutes d’eaux pluviales seront en plomb laminé de 3 mm d’épaisseur avec platine en
plomb de 0,50 x 0,50 m et manchons s’emboîtant de 0,20 m au minimum.
Dans les tuyaux de descente, sur la partie supérieure, sera posée une crapaudine en fil d’acier galvanisée.

Ouvrage payé à l’unité d’ensemble fourni y compris coupes, soudures, percements,


scellements et toutes sujétions de fourniture et de pose au prix suivant : PRIX n°401

PRIX n°402 : TUYAUX EN PVC ∅ 110:

Les raccordements aux chutes ou aux regards des appareils sanitaires existants ou à poser seront en PVC.
Le prix comprend les découpes, chutes, raccords, coudes, tés, culottes, embranchements, plaques et tampons
hermétiques, supports et scellements, fourreaux, colliers, essais et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre linéaire posé aux prix suivants :


∅ 150.................. PRIX n°402

66
500 - ELECTRICITE – LUSTRERIES

NOTA : L’exécution des travaux du présent lot comprend toute la fourniture, pose, scellement et raccordement,
afin de livrer les installations en parfait état de fonctionnement, conformes aux règles de l’art et suivant les
prescriptions techniques

PRIX n°501 : CABLE ARME 4 X 6 mm² + T :


L a distribution du tableau général du B . T en différents tableaux secondaires avec disjoncteur se fera par câble U
1000 RGPFV posé sur un chemin de câble ou colliers de serrage ou enterrés sous buses de PVC suivant norme de
l’art.
Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n°501

PRIX n°502: TABLEAU DE COMMANDE :


Fourniture, pose et branchement de TABLEAU DE COMMANDE, comprenant grilles de dérivation, arrivée et départs
quatre pôles protégés par coupe - circuit avec fusibles calibrés , les barres de cuivres, la prise de terre,
disjoncteur, cornets d’épanouissement des câbles, une serrure spéciale pouvant recevoir le plombage du réseau de
distribution. Et tous équipements suivant schéma unifilaire de l’architecte.
Elle sera installée sur le couloir ou dans un local technique suivant plans de l’architecte.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°502

PRIX n°503 : FOYERS LUMINEUX :

a) FOYERS LUMINEUX SUR DOUBLE ALLUMAGE :


Foyers lumineux pour éclairage extérieur et intérieur depuis les tableaux disjoncteurs comprenant les conducteurs
en câbles U 500 V de 1,5 mm² pour l’éclairage intérieur et de 2,5 mm² pour l’éclairage extérieur; les interrupteurs
encastrés dans les murs et cloisons dans des boîtes d’encastrement diamètre
60 mm² et de profondeur 40 mm de et le cas échéant télérupteur pour commande d’un circuit à partir de plusieurs
points, les douilles à bout de fil en laiton , les boîtes de dérivation ,type isorange, les fils conducteurs et toutes
sujétions de fourniture, pose et scellement, encastrement.

b) FOYERS LUMINEUX SUPPLEMENTAIRES:


Mêmes prescriptions que le prix 503-a).

Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant :


a) FOYERS LUMINEUX DOUBLE ALLUMAGE : PRIX n°503 -a)
b) FOYERS LUMINEUX SUPPLEMENTAIRES: PRIX n°503 -b)

PRIX n°504 : ECLAIRAGE DE SECURITE BLOCS 60 LUMENS :


Implantation suivant les plans et exécution conformément aux règles de l’art. L’Eclairage de sécurité sera non
permanent à blocs autonomes de 60 lumens dans les zones de circulation et les issues.échantillon à remettre à
l’architecte pour approbation. Y compris toutes sujétions de fourniture, pose et raccordement.
Ouvrage payé à l’unité posé, raccordé y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°504

LUSTRERIE

NOTA : Les prix concernant la lustrerie comprennent toutes les sujétions de fournitures (ampoules,
déflecteurs, grilles, chevilles etc ...) et de pose (percements, scellement, raccordement etc ...).

PRIX n°505 : SPOT ORIENTABLE DE 26 W :


Fourniture et pose de spot à encastrer 2 x 26w, corps en acier, réflecteur en aluminium sablé, capotage en
polyamide ,lampe compacte EUREKA 20w culot G24 D-I diamètre encastrement 163-168 mm, distance de sécurité
0,5m, réflecteur en aluminium métallisé, corps en polycarbonate blanc incassable stabilisé aux rayons UV anti-
jaunissement, transformateur Tridonic.
Y compris toutes sujétions de fourniture, pose et raccordement.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°505

67
PRIX n°506 : PROJECTEUR DECORATIF POUR ENSEIGNE :
Fourniture et pose Projecteur Etanche de 500 w, comprenant un caisson en tôle d’acier traitée et émaillée au four
en résine époxy par procédé électrostatique; Appareillage fixé à l’extérieur et barrette de raccordement avec prise
de terre et lampes halogène, couleur au choix du maître d’ouvrage, ainsi que toutes sujétions de fourniture, pose
et raccordement.
Echantillon à remettre à l’architecte pour approbation.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°506

PRIX n°507 : BRANCHEMENT AU RESEAU D'ELECTRICITE EXISTANT :


L’entrepreneur doit exécuter les branchements au réseau d’électricité jusqu’aux points d’alimentation de la REDAL
conformément à la réglementation en vigueur de celle-ci.
Les frais des dits branchements (terrassements, fourniture et pose de conduite, regards, mise en état, … le tous
suivant détails Architecte) y compris toutes les taxes REDAL sont à la charge de l’entrepreneur.
L’entrepreneur est réputé s’être entouré auprès de la REDAL de tous les renseignements nécessaires, des
difficultés d’exécution et les précisions désirables en matière de frais et taxes pour que ces branchements soient
réalisés conformément aux normes en vigueur.
Ouvrage payé à l’ensemble au prix suivant : PRIX n°507

68
600 - MENUISERIES

A - MENUISERIE BOIS

N.B : TOUTE LA MENUISERIE SERA REALISE SUIVANT DETAIL ARCHITECTE.

PRIX n° 601 : PLACARD EN BOIS ROUGE :


Toutes les menuiseries, seront réalisées en bois rouge du premier choix et comprendront :
- Des cadres dormants réalisés de 70 X 100 mm scellés à la maçonnerie,
- Le vantail réalisé d’un cadre de 120 x40 mm avec un remplissage en panneau isoplane double face en bois
rouge
- Des chambranles réalisés en bois rouge de 20 x 70 mm aux deux faces,
- Les étagères et rayonnage intérieur en bois rouge 1 er choix suivant détail Architecte.
- les pattes à scellement nécessaires, 3 paumelles électriques de 140mm pour chaque vantail
QUINCAILLERIE :
Les quincailleries fournies et posées seront de première qualité et devront répondre aux normes et références
approuvées par le maître d’œuvre et l’Administration.
Tous les organes de suspension, de fermeture et de transmission seront d’un fonctionnement aisé .Ils seront en
matière appropriée à leurs fonctions, compatibles avec l’ouvrage et protégés d’une manière efficace. Les ouvrants
sont suspendus par des paumelles à fiches coulées sous pression à raison d’une pièce par 50 cm, avec un
minimum de deux pièces. Pour toutes les portes et sans exception les dimensions seront celles prévues pour
assurer de parfaits assemblages.
Les serrures à canon robuste de 1er choix avec ensemble aérolyte en métal chromé.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 601

PRIX N° 602: REVETEMENT MURAL EN TRESPA :

Echantillon et teinte à soumettre à l’approbation du maître d’œuvre avant toute exécution.

Le prix comprend
- Nettoyage parfaite de la surface à revêtir
- Imbibition correcte de la surface à revêtir
- Exécution du support du revêtement, suivant plan détail Architecte ; 0.045 m d’épaisseur minimum et
plus nécessaire pour enrober les tubages électriques ou canalisation éventuels.
- Pose habillage mural en TRESPA.
- Y compris toutes sujétions de fourniture et pose.

Ouvrage payé au mètre carré tous vide déduit et pour toutes surfaces au prix suivant : PRIX n° 602

B - MENUISERIE ALUMINIUM

GENERALITES :

Les profils seront en alliage d’aluminium, qualité OAI ( oxydation anodique industrielle) Alliage 6060 A. G. S, soit:
- Magnésium = 0,08%; -Silicium =0,06; -Aluminium =le reste; -Classement au feu = M0.
Les profils aluminium extrudes seront assemblés par des pièces métalliques spéciales inoxydables et dissimulées.
Les coupes devront être parfaitement planes, les assemblages devront être nets, parfaitement d’équerre, alignés
et sans cavité ni déformation de façon à obtenir des ouvrages robustes, de bonne finition, étanches et thermiques.
Les assemblages à coupes d’onglets se feront au moyen d’équerre, tés ... etc, à fixer soit par vis et contre plaques
à rampes assurant un resserrement de l’onglet, soit par empreinte de sertissage ou par clamage .
Les assemblages à coupe droite se feront au moyen des blocs d’assemblage en profilés à fixer par vis. Toutes les
pièces de fixation seront en acier inoxydable .
Les prix unitaires comprendront :
- Les cadres dormants de largeur d’environ 40 mm,et les vantaux en profilés aluminium de 1er choix, profil de
seuil pour les portes,
-Toutes les quincailleries et serrureries de condamnation de 1er choix, paumelles manchonnées réglables en
alliage d’aluminium 6060(AGS), avec axe en acier inoxydable, crémone à levier à verrouillage par rouleaux d’acier
inoxydables sur gâche en alliage d’aluminium, loqueteau en alliage d’aluminium et compas d’arrêt pour les
fenêtres à soufflet ou vasistas, pour les portes à doubles vantaux :serrures encastrées, verrous haut et bas ,
béquille double ou barre poussoir.

69
- les parcloses en profilés d’aluminium et joints élastomères EPDM.à clips
- les joints Néoprène pour vitrages et couvre- joints.
- les brosses et joints d’étanchéité, les rejets d’eau etc .
- Les coupes, chutes, mise en œuvre, transport, montage, réglage, calage, ajustage, et toutes autres sujétions.
Tous les travaux de menuiseries aluminium se référeront aux normes et règlements en vigueur au Maroc ou à
défaut aux normes françaises. L’entrepreneur soumettra à la maîtrise d’ouvrage et à la maîtrise d’oeuvre toutes
études et dessins d’exécution établies d’après les dessins d’ensemble de l’architecte et nécessaires à la réalisation
des ouvrages , à leur pose en liaison avec les autres corps d’état pour scellement au moment du coulage du béton
par le lot gros œuvre.
Un prototype de chaque nature d’ouvrage sera soumis pour approbation à la maîtrise d’œuvre.
Le vitrage suivant choix Architecte de toutes les surfaces est inclut dans les prix des Menuiserie

PRIX n° 603 : PORTES VITREES EN ALUMINIUM


Fourniture et pose porte vitrée à simple vantaux seuil plat ; vitrage Translucide de 6 mm d’épaisseur, voir détail
architecte :
- en aluminium laqué blanc.
- Précadre avec pattes de scellement et système de vissage permettant de recevoir le dormant.
- Quincaillerie comprenant pattes à scellement, paumelles, serrures canon encastrées avec poignées et clefs,
butoirs en caoutchouc à monture en laiton
- Peinture réalisée au four cuisson à 200° référence thermo laquée au choix de l’architecte.
- y compris toutes sujétions
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n°603

PRIX n° 604 : FENETRES VITREES EN ALUMINIUM


Fourniture et pose fenêtres vitrée à double vantaux ouvrant à la française ou coulissant ; vitrage Translucide de 6
mm d’épaisseur, voir détail architecte :
- en aluminium laqué blanc.
- Précadre avec pattes de scellement et système de vissage permettant de recevoir le dormant.
- Quincaillerie comprenant pattes à scellement, paumelles, serrures encastrées avec poignées
- Peinture réalisée au four cuisson à 200° référence thermo laquée au choix de l’architecte.
- y compris toutes sujétions
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n°604

70
700 - PEINTURE

PRIX n° 701 : PEINTURE EXTRALITE SUR FACADES FINITION SOLVANT MATE :


Comprenant :
- Application d’une couche d’enduit.
- Application de 3 couches de la peinture mate à solvant « EXTRALITE » à trois heures d’intervalles; Teinte au
choix du maître d’oeuvre.
Ouvrage payé au mètre au prix suivant : PRIX n°701

PRIX n°702: PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE SUR MUR ET PLAFOND INTERIEURS


Comprenant :
Travaux préparatoires : - Egrenage, Brossage énergétique à la brosse à chiendent des enduits ciment afin
d’enlever toutes les parties non adhérentes
- époussetage ou lavage à l’eau avec ragréage sur béton
- ponçage général du support
Impression: - 1 couche d’impression fixatrice
Travaux d’enduisage : - Enduisage repassé ou 1 rebouchage partiel,
égrenage de l’enduit au papier abrasif fin et époussetage
Finition : - Application de 3 couches de la peinture émulsion mate à douze (12) heures
d’intervalles; Teinte au choix du maître d’oeuvre.
Ouvrage payé au mètre carré, au prix suivant : PRIX n°702

71
LOT N° 4 : MUR DE CLOTURE - PARKING

1 - DEMOLITION

L’ENTREPRENEUR EST INVITE A SE RENDRE PERSONNELLEMENT SUR PLACE POUR


APPRECIER A SON POINT DE VUE ET SOUS SA SEULE RESPONSABILITE, LE VOLUME, LA
NATURE ET LA DIFFICULTE DES TRAVAUX DE DEMOLITION ET DEPOSE, DES TRAVAUX DE
REHABILITATION ET TOUTES LES DIFFICULTES D’EXECUTION EN MAIN D’ŒUVRE OU EN
MATERIEL QU’IL POURRAIT RENCONTRER.

PRIX n° 1 : DEMOLITION :

• la démolition de tout élément en béton armé en tout genre quelque soit leur épaisseur, leur hauteur, leur
emplacement en infrastructure ou superstructure.
• La démolition des cloisons et tout élément maçonné en tout genre quelque soit leur nature, leur épaisseur,
leur hauteur.
• La démolition de tous articles en Fondations
• Le nivèlement du terrain jusqu’au niveau terre naturel.
• la démolition et le décapage de tout sol en granito poli , en gravillons lavés ou carreaux en faïence, Le
décapage se fera jusqu’à la mise à nu de la dalle BA ou plate forme,
• La démolition et le décapage des toits terrasses
• La démolition et le décapage de tout sol en béton reflué dégradé ou jugé vétuste,
• Le décapage se fera jusqu’à la mise à nu du terre-plein,
• La démolition des parking existant en tous genre pour tous articles, bordures, enrobé, tous venant et tous
matériaux
• L’hérissonage en pierres sèches existant et mise à jour pourra être récupéré et réutilisé par l’entrepreneur
après accord avec l’architecte et, si et seulement si il correspond à un hérissonnage en maçonnerie de
pierres sèches de 0,20 cm d’épaisseur
• La dépose des cadres et menuiseries en bois ou métalliques,
• La dépose soigneuse de tous appareils sanitaires.
• La dépose de tuyauteries et canalisations de tous diamètres et de tous genres jusqu’au réseau
d’assainissement et d’évacuation des Eaux Pluviales, Ces dernières ne seront pas récupérables après
enlèvement.
• La dépose de tous appareils électriques, fileries et canalisations électriques. Ces dernières ne seront pas
récupérables après enlèvement.
• Abattage des arbres et désherbages y compris déracinages d’arbres, découpage, désinfection,
• Le détournement de tous réseau à l’intérieur ou a proximité du périmètre de la nouvelle construction,
d’assainissement, d’eau potable ou d’électricité, et ceux suivant indications et descriptifs Architecte.
• Les appareils et matériaux récupérables resteront la propriété et à la charge de l’Administration.
• La démolition sera exécutée soit au burin, soit au marteau pneumatique ou autre engin.
• Cette liste n’est pas limitative, la maîtrise d’œuvre peut modifier ou ajouter autres prestations à conditions
qu’ils restent à la limite foncière du projet.
• Enlèvement et Evacuation de tous déchets et gravats à la décharge publique.

Ouvrage payé à l’ensemble au............................... ............... PRIX n° 1

72
100 - GROS OEUVRE

Les ouvrages exécutés conformément aux données ci-après seront livrés complètement
équipés et en parfait état de fonctionnement.

A - TERRASSEMENT :

PRIX n° 101 : FOUILLES EN PLEINE MASSE dans tout terrain y compris rocheux
Les fouilles en pleine masse seront exécutées aux côtes du projet reconnues et acceptées par l’ingénieur de béton
armé et l’architecte. Elles feront l’objet d’un procès-verbal de réception. Aucun travail de béton ou de maçonnerie
ne sera entrepris avant l’accord de l’architecte. Les prix de règlement comprennent toutes sujétions d’étaiement,
talutage, relèvement des terres, blindage, dessouchages, les épuisements, pompages qui pourraient être rendus
nécessaires, non compris les chargements et transports. Les fouilles seront payées au mètre cube théorique prise
au vide de la construction, sans majoration pour façon de talus et foisonnement et suivant les plans quelque soit
leur profondeur et leur ouverture.
Ouvrage payé au mètre cube théorique y compris rocher au................ PRIX n° 101

PRIX n° 102 : FOUILLES EN PUITS, RIGOLES OU EN TRANCHEES DANS TOUT TERRAIN:


Les fouilles seront descendues aux côtes du projet reconnues et acceptées par un laboratoire agréé, l’ingénieur de
béton armé et l’architecte. Elles seront exécutées aux largeurs strictement nécessaires et feront l’objet d’un
procès-verbal de réception. Aucun travail de béton ou de maçonnerie ne sera entrepris avant l’accord de
l’architecte. Les fouilles dépassant les côtes admises et les hors-profils ne seront pas payés. Les prix de règlement
comprennent toutes sujétions d’étaiement, de boisage, talutage, relèvement des terres, blindage, dessouchages,
les épuisements, pompages qui pourraient être rendus nécessaires, non compris les chargements et transports.
Ouvrage payé au mètre cube théorique au.......................................... PRIX n° 102

PRIX n° 103 : REMBLAIEMENT EN TERRE ET EVACUATION DES DEBLAIS :


Les remblais se feront de la terre extraite des fouilles, après accord de la maîtrise d’œuvre,
Les déblais indisposant seront évacués aux décharges publiques, y compris le chargement, le transport et
déchargement.
Ouvrage payé au mètre cube Théorique au............. PRIX n° 103

PRIX n° 104 : APPORT ET MISE EN PLACE DE TOUT VENANT ::


Dans le cas où le volume des fouilles s’avère insuffisant, l’entrepreneur emploiera des remblais en terre ou en tout
venant de bonne qualité préalablement agréée par l’architecte, la densité sèche requise après compactage sera au
moins égale à 95% de la densité sèche maximum à l’essai modifié, y compris la mise en place, compactage, façon
de talus. Les apports de terre pourront servir de remblai et seront mis en place par couches successives et
réceptionnées par un laboratoire agréé.
Calcul à partir des plans côtés du terrain naturel et du terrain aménagé. Dans le cas contraire, les déblais
provenant des fouilles seront évacués aux décharges publiques, y compris le chargement, le transport et
déchargement.
Ouvrage payé au mètre cube Théorique au............. PRIX n° 104

B - FONDATIONS - MACONNERIE et BETON :

a) LES BETONS :
Tous les ouvrages en béton de toutes natures en fondations seront exécutés avec le plus grand soin en raison des
infiltrations d’eau pouvant survenir pendant les travaux. Les bétons comprendront le coffrage, le décoffrage, les
étais, les sujétions de mise en œuvre à toutes profondeurs et toutes hauteurs, la fabrication exclusive aux engins
mécaniques, le dosage à l’aide des caisses, les essais de granulométrie et de résistance.
Les prix unitaires comprendront toutes les sujétions inhérentes d’équipement, blindages et autres interventions
nécessaires. Le prix de règlement comprend toutes les sujétions pour parties courbes, pentes, formes irrégulières,
coffrage perdu des sous-faces.
Ces bétons seront payés au métré théorique des plans d’exécutions de béton armé, visés « bons pour exécution
».Le volume des armatures ne sera pas déduit.

b) LES PROTECTIONS
Tous les travaux seront réalisés à l’aide de matériaux de premier choix estampillés et porteurs de label attestant
de la provenance et de la qualité.
Les prix de règlement comprennent les formes, chapes, dressages, préparations de toutes natures, coupes,
découpes, chanfreins, champs, joints, arêtes, arrondis, petites largeurs, protections efficaces de toutes natures et
tous travaux de finition précédant la livraison des ouvrages . L’entrepreneur sera, de ce fait, tenu de démolir les
ouvrages rejetés et de les exécuter à nouveau afin d’obtenir les résultats escomptés.

73
PRIX n° 105 : BETON DE PROPRETE :
Exécuté en béton n°3 (voir tableau des dosages) sous tous les ouvrages en maçonnerie ou en béton armé
(semelles, longrines).La largeur du béton de propreté dépassera de 0,10 de chaque côté.
L’aplomb des ouvrages qu’il rapporte et son épaisseur sera de 0,10 environ.

Ouvrage payé au mètre cube au ............................... ............... PRIX n° 105

PRIX n° 106: GROS BETON :


Exécuté en béton n°4 (voir tableau des dosages) pour les massifs, départ d’escalier, soutènement, calage
bâtiment et autres y compris coffrage, pilonnage et décoffrage.

Ouvrage payé au mètre cube au ............................... ............... PRIX n° 106

PRIX n° 107: BETON POUR STRUCTURE EN BETON ARME EN FONDATION :


En béton vibré n°2vibré ou prévibré, exécuté conformément au plan de détail de l’architecte.
Y compris coffrage, décoffrage, recouvrement des balèvres, réserves de larmiers, fourreaux, trous, étriers,
engravures etc. ..., suivant coupes, et toutes sujétions, y compris les joints de dilatations en polystyrène.

Ouvrage payé au mètre cube, tous vides et ouvrages divers déduites au...... PRIX n° 107

PRIX n° 108 : ARMATURES POUR BA EN FONDATION :


Le ferraillage haute adhérence sera exécuté conformément aux plans de BA .L’entrepreneur devra assurer la
fourniture, la façon et la pose des aciers, les fils de ligatures, les aciers de montage et les cales annulaires.
Les cales cubiques spécifiques spéciales seront proposés pour les voiles minces. Le poids des aciers pris en compte
résulte du mètre théorique selon le plan exécution établi par l’architecte, compte tenu des recouvrements,
chapeaux et crochets. Aucune majoration ne sera accordé pour les chutes, fils de ligature, tolérance de laminage
et acier de montage.
Y compris toutes sujétions à prévoir dans les prix unitaires.

Ouvrage payé au kilogramme au............................... PRIX n° 108

PRIX n° 109 : MACONNERIE DE MOELLONS EN FONDATION :


Maçonnerie en moellons en fondations, hourdées au mortier de ciment M 2 selon tableau des mortiers Les
parements seront dressés sur leur face ou de manière à ne présenter aucune aspérité. Ce prix comprend les tailles
pour angles rentrants ou sortant, les fruits arrondis boutisses faisant toutes l’épaisseur du mur et à raison d’une
par mètre carré. Cette maçonnerie sera payée au mètre cube théorique des plans de fondations, déduction faites
de tous vides de plus de 1.50 m2 ainsi que des ouvrages B.A qui pourraient y être inclus sans plus value pour
formes irrégulières.

Ouvrage payé au mètre cube au............................... ............... PRIX n° 109

PRIX n° 110: TRAVERSE POUR BUSES :


En fondation pour passages de canalisations en buses, de tous les diamètres y compris linteau de protection
éventuel; toutes fournitures et sujétions .

Ouvrage payé à l’unité au ............................... ............... PRIX n° 110

PRIX n° 111 : ARASE ETANCHE :


L’arase étanche exécutée sur les maçonneries en fondation avec un débordement de 10 cm de part et d’autre se
prolongeant en élévation sera constituée par :- une arase au mortier de ciment d’une épaisseur minimum de 2 cm.
- une couche de bitume à chaud 1 kg / 500 m²
- un feutre 36 S
- une couche de bitume à chaud 1 kg / 500 m²

Ouvrage payé au mètre carré au............................... ............... PRIX n° 111

PRIX N° 112 : HERISSONNAGE EN PIERRES SECHES :


Après réglage et compactage du sol, l’hérissonnage en pierres sèches sera exécuté sur terre pleine en maçonnerie
de pierres sèches de 0,20 cm d’épaisseur posées en hérisson, la pointe en l’air, rangées à la main et
énergiquement damées. Les interstices seront comblés afin d’assurer un parfait calage de l’ensemble; le blocage
ainsi constitué sera ensuite arrosé. Le prix comprends fourniture, main d’oeuvre, pose et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre carré au ............................... ............... PRIX n° 112

74
PRIX N° 113: FORME EN BETON SUR HERISSONNAGE Y COMPRIS ACIER :
La forme en béton sera exécutée sur hérissonnage ou sur tuff en béton n°3 de 0,13 cm d’épaisseur,
soigneusement réglée.
Y compris armature de forme suivant les plans de béton armé de l’architecte. Aucune majoration ne sera accordée
pour les chutes de fils de ligature, tolérance de limonage, recouvrement, passage sur longrines etc ...et toutes
sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré au ............................... ............... PRIX n° 113

PRIX N° 114 : DALLAGE EN BETON REFLUE :


Ce prix comprend la réalisation de dallage en béton reflué, constituée par :
- Un dallage en béton n° 4, d'épaisseur 12 cm, soigneusement reflué au niveau du sol fini.
- Fourniture et pose de tout venant sur hauteur fournis par le bureau d'étude
- Armature de forme suivant les plans de béton armé de l’architecte
- bordures selon détail architecte.
- Le refluage se fera sans saupoudrage superficiel, les joints seront recoupés et remplis de mastic Le
produit de remplissage ne doit pas déborder sur le sol, et aucune bavure ne sera tolérée.
- Les panneaux seront coulés alternativement, le sens des stries sera alterné d'un panneau à l'autre.
- Le prix comprend les sujétions de traitement des joints.et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré, tous vides et ouvrages divers déduites au..... PRIX n° 114

C - ASSAINISSEMENT

PRIX n° 115 : BUSES EN BETON ARME CENTRIFUGE D= 400 mm :


Y compris terrassements dans tout terrain et toute profondeur. Les buses en béton arme centrifuge d= 400 mm
seront posées sur un lit de sable d’une épaisseur de 10 cm minimum. Elles seront raccordées par mortier n°2,
essais d’étanchéité et réception par l’architecte préalablement à tout travail de remblais. La tranchée sera
remblayée de la façon suivante: la première partie du remblais sera exécutée jusqu’à 0,20 m au dessus de la buse
avec des terres triées ne comprenant aucun élément dur, mise en place des remblais par couches de 0,20 cm
damées et arrosées pour éviter un entassement et obtenir 95% de la densité « optimum proctor ». Exécution
suivant plans côtés de départ et pente scrupuleusement respectées. Avec pose d’un grillage avertisseur d’une
couleur conventionnel.

Ouvrage payé au mètre linéaire aux prix suivants : PRIX n° 115

PRIX n° 116 : REGARD A GRILLE EN FONTE :


Exécuté en béton n°3 , parois d’épaisseur 0,15 m sur un radier de 0,15 m d’épaisseur y compris béton de propreté
suivant plans de détail, de profondeur variable suivant le terrain naturel et la pente à respecter .
Y compris les terrassements, béton de propreté, raccordement aux canalisations, façon de cuvette, enduits de
paroi de 0,10 et 0,15;
Tampon à grille en fonte ductile, après approbation maîtrise d’œuvre
Le cadre extérieur comportera des pattes de scellement pour fixation.
Y compris toutes sujétions suivant les normes de l’art.

Ouvrage payé à l’unité aux prix suivants : PRIX n° 116

PRIX n° 117 : CANIVEAU EN BETON ARME AVEC GRILLE EN FONTE :


Exécuté en béton n°3 suivant plans de détail, moulé sur place .
parois d’épaisseur 0,15 m sur un radier de 0,15 m d’épaisseur y compris béton de propreté suivant plans de détail,
de profondeur variable suivant le terrain naturel et la pente à respecter .
Y compris les terrassements, béton de propreté, raccordement aux canalisations, façon de cuvette, enduits de
paroi de 0,10 et 0,15;
Tampon à grille en fonte ductile, après approbation maîtrise d’œuvre
Le cadre extérieur comportera des pattes de scellement pour fixation.
Y compris toutes sujétions suivant les normes de l’art.

Ouvrage payé au mètre linéaire au............................... ............... PRIX n° 117

PRIX n° 118 : BRANCHEMENT AU RESEAU D'ASSAINISSEMENT :


L’entrepreneur doit exécuter les branchements au réseau d’assainissement jusqu’au point de rejet de la REDAL
conformément à la réglementation en vigueur de celle-ci.
Les frais desdits branchements (terrassements, fourniture et pose de conduite, regards, mise en état, … le tous
suivant détails Architecte) à partir du dernier regards ;y compris toutes les taxes REDAL sont à la charge de
l’entrepreneur.
L’entrepreneur est réputé s’être entouré auprès de la REDAL de tous les renseignements nécessaires, des
difficultés d’exécution et les précisions désirables en matière de frais et taxes pour que ces branchements soient
réalisés aux normes en vigueur.
Ouvrage payé à l’ensemble au prix suivant : PRIX n°118

75
D - TRAVAUX EN ELEVATION

NOTA : Il est rappelé à l’entreprise que les percements ou saignées dans la structure BA et les cloisons sont
rigoureusement interdits et que toutes les réservations pour les lots secondaires doivent être faites au préalable
avant coulage du béton et réalisation des cloisons . Les réservations pour tous conduits, gaines etc. dans les
différentes dalles hautes doivent être prévues suivant plans de détail de l’architecte et avant coulage desdites
dalles.

PRIX n° 119 : BETON ARME POUR STRUCTURES EN ELEVATION :


Exécuté en béton n°2, vibré ou prévibré, exécuté conformément aux plans de détail de l’architecte. Y compris les
coffrages, recoupement de balèvres, réserves de larmier, trous et trémies, fourreaux pour tous les lots secondaires
et de toutes les engravures, suivant façades, coupes et détails de l’architecte. A toute hauteur sans plus value
pour les éléments circulaires ou décoratifs. y compris les joints de dilatations en polystyrène.
Ouvrage payé au m3 aux prix suivants : PRIX n° 119

PRIX n° 120: ACROTERE EN BETON ARME :


Les acrotères seront exécutés en béton n°2, prévibré et suivant les plans de l’architecte.
Les couronnements d’acrotères se feront suivants les plans en terrasse.
Les nez d’acrotères seront tirés au calibre au mortier gras suivant profil imposé et auront leur face supérieure
traitée au mortier de ciment.
Y compris fourniture et pose d’Acier suivant les plans de béton armé de l’architecte. Ainsi que l’enduit au mortier
de ciment sur les deux faces de l’Acrotère.
Le prix comprend Coffrage, Décoffrage, réserve de larmier, engravures etc. ...suivant les détails, façades et
coupes de l’architecte. L’huile de décoffrage est à soumettre à l’agrément de l’architecte.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................... ............... PRIX n° 120

PRIX n° 121 : APPUIS DE BAIES PLATS OU INCLINES EN BETON ARME:


Les appuis de baies plats ou inclinés seront exécutés en béton n°4, légèrement armé et suivant les plans et détails
de l’architecte. Le prix comprend façon de pente, Coffrage, Décoffrage, réserve de larmier, acier pour toutes
largeurs etc. ...suivant les détails, façades et coupes de l’architecte.
Ouvrage payé au mètre linéaire au............................... ............... PRIX n° 121

PRIX n° 122 : ARMATURE POUR BETON ARME EN ELEVATION :


Le ferraillage haute limite élastique sera exécuté conformément aux plans B.A. L‘entrepreneur devra fournir la
pose, la façon des aciers de montage, les cales en ciment pour les poutres et poteaux ( à enfiler sur les cadres,
prévoir une cale par KG d’acier environ en moyenne), les cales cubiques 2.5 x 2.5 x 2.5 seront pour les armatures,
les cales spéciales seront proposés pour les voiles minces.
Le poids des aciers pris en compte résulte du métré théorique selon les plans exécution établis par l’architecte,
compte tenu également des recouvrements, chapeaux, crochets etc...Aucune majoration ne sera accordée pour les
chutes de fil de ligatures, tolérance de laminage etc ...Le prix comprends toutes sujétions à prévoir.
Ouvrage payé au kilogramme aux prix suivants : PRIX n° 122

E - MACONNERIE EN ELEVATION :

PRIX n° 123 : DOUBLES CLOISONS EN BRIQUES CERAMIQUES CREUSES 8+6T :


Les doubles cloisons seront composées de deux parois en briques céramiques creuses de 1er choix 8T+6T hourdis
au mortier de ciment n°2, épaisseur suivant les plans de l’architecte.
La liaison des deux parois sera assurée par des attaches en fer galvanisée préalablement à la pose; ces fers plats
seront protégés par une couche de minium de plomb et posés en quinconce tous les 0,50 m verticalement et tous
les 1 m horizontalement. Suivant indications plans d’architecte.
Les deux cloisons seront montées ainsi : montage de la paroi extérieure d’abord dans le sens des façades,
nettoyage du mortier qui aurait pu se déposer au pied de la cloison et essuyage des joints, montage de la seconde
cloison en prenant soin de ne pas faire tomber de mortier au fond du vide entre les deux parois, essuyage des
joints. Les joints seront soigneusement croisés, les briques seront arrosées avant la pose.
Le prix comprends tous vides et ouvrages divers déduits, ainsi que les tendeurs, crochets, boutisses, têtes de
double - cloisons exécutée en briques creuses céramiques de 6 trous hourdis au mortier de ciment n°2,
Tous Raidisseurs et Linteaux (y compris leurs aciers) en béton armé y compris toutes sujétions de harpage
éventuellement exécution de butée et toutes sujétions.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 123

76
F - ENDUITS

GENERALITES: Par temps sec, les enduits seront arrosé durant le séchage. Au raccordement entre les
maçonneries, enduits et béton, il sera placé sous l’enduit, une bande de grillage galvanisée de 0,25 de largeur
tenue par des cavaliers galvanisées, y compris arêtes métalliques en tôles galvanisées, déployées sur une hauteur
de 2,00 m . La première couche devra être réceptionnée par l’architecte avant exécution de la seconde couche. A
exécuter conformément au DTU 26.1

PRIX n° 124 : ENDUIT EXTERIEUR AU MORTIER BATARD :


Sur murs et plafonds, il sera de type lisse suivant le choix de l’architecte, d’une épaisseur totale finie de 1,5 cm et
sera exécuté en trois couches de la manière suivante :
a) Imbibition complète du support et passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
b) Exécution d’une couche d’enduit exécutée en un ou plusieurs passages d’épaisseur ne dépassant 0,01 au
mortier n°1.
c) Exécution d’une couche de finition passée au bouclier dite FINO de 0,05 d’épaisseur au mortier n°5. Le tout
parfaitement dressé.
A exécuter conformément au DTU 26.1 . Le prix comprends Arêtes, cueillies, larmiers, façons de joints creux,
grillage galvanisé à la jonction des briques et béton, Baguettes d’angles et toutes sujétions, sans plus-value pour
petites parties ou faibles largeurs.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 124

PRIX n° 125 : ENDUIT INTERIEUR LISSE AU MORTIER BATARD :


Sur murs et plafonds, il sera de type lisse suivant le choix de l’architecte, d’une épaisseur totale finie de 1,5 cm et
sera exécuté en trois couches de la manière suivante :
a) Imbibition complète du support et passage d’une barbotine liquide afin d’améliorer l’accrochage.
b) Exécution d’une couche d’enduit exécutée en un ou plusieurs passages d’épaisseur ne dépassant 0,01 au
mortier n°1.
c) Exécution d’une couche de finition passée au bouclier dite fine de 0,05 d’épaisseur au mortier n°5. Le tout
parfaitement dressé.
A exécuter conformément au DTU 26.1. Le prix comprends Arêtes, cueillies, larmiers, grillage galvanisé à la
jonction des briques et béton, Baguettes d’angles et toutes sujétions, sans plus-value pour petites parties ou
faibles largeurs.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 125

H – PARKING :

PRIX n°126 : COUCHE DE FONDATION GNF 1 ( 0/31,5 ).

Ce prix rémunère la fourniture, le transport et la mise en œuvre d’une couche de fondation du matériau type GNF
1 de granulométrie 0/31,5 . Ce prix s’applique au mètre carré avec une épaisseur de 0.20 m mesurée après
compactage.

Il comprend :

- La fourniture de l’eau de compactage.


- L’arrosage et le compactage de l’assise.
- Ainsi que toutes les sujétions résultant des documents contractuels.
- les essais de compactage in-situ à la charge de l'entrepreneur
- les essais de conformité des matériaux constituant la couche de fondations à la charge de l'entrepreneur

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 126

PRIX n°127 : COUCHE DE BASE GNA ( 0/31,5 ).

Ces prix rémunèrent au mètre carré mis en œuvre la fourniture, le transport et la mise en œuvre des matériaux du
type GNA 0/31,5 pour couche de base de chaussée (concassage ou I.C = 100%) selon les prescriptions du CPS

Ils comprennent notamment :


- La préparation des lieux de carrière ou d’emprunts, y compris frais de prospection et d’études en
Laboratoire, ouverture et entretien des accès et voies de circulation dans le périmètre de l’exploitation,
- L’ouverture des emprunts et carrières,
- L’extraction des matériaux, leur stockage ou reprise sur stocks éventuels,
- La fourniture des matériaux à pied d’œuvre y compris le chargement, le transport, quelle que soit la
distance, le déchargement et le stockage,
- Le répandage mécanique des matériaux par couches compatibles avec les moyens de compactage et la
nature des matériaux,
- L’arrosage ou l’aération nécessaires pour obtenir la teneur en eau requise,
- Le compactage à la densité ou compacité requises conformément au CPS,

77
- Le réglage en pleine largeur à l’autographe pour la GNA et la finition de la couche à la côté définitive et au
dévers requis, ainsi que les opérations topographiques,
- Toutes sujétions de mise en œuvre, de faibles quantités ou en faible largeur,
- Toues opérations nécessaires pour obtenir les profils définis au CPS et au projet d’exécution,
- les essais de compactage in-situ à la charge de l'entrepreneur
- les essais de conformité des matériaux constituant la couche de base à la charge de l'entrepreneur
Ce prix s’applique au mètre cube exécuté sur des épaisseurs de 0,20 mètre pour les voies mesurées après
compactage et comprend la fourniture et la mise en œuvre de matériaux GNA de granulométrie 0/31,5. Il
comprend le répandage mécanique, le cylindrage jusqu’ à refus, l’arrosage, toutes les sujétions de mise en œuvre
et tous les essais,

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 127

PRIX n°128 : COUCHE D’IMPREGNATION.

Ce prix rémunère au mètre carré de la fourniture et la mise en œuvre des matériaux à raison de 1,2 Kg/m² de
Cut-back 0/1 conformément au CPS.

Ce prix comprend notamment :


Le nettoyage et/ ou le balayage préalable au moyen d’un balai mécanique des surfaces à imprégner,
Le chargement, le transport au lieu de mise en œuvre du bitume, quelle que soit la distance et le déchargement,
La réalisation des planches d’ajustement du dosage,
Le chauffage du bitume et le répandage conformément au CPS.
Ce prix s’applique au mètre carré de matériaux mis en œuvre.
Les essais de contrôle du liant approvisionné
Les essais du dosage

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 128

PRIX n°129 : REVETEMENT EN BETON BITUMINEUX 0/14 ( TYPE E.B ) DE 7 CM .

Ce prix comprend la fourniture et la mise en place d’une couche de roulement en enrobé bitumineux (EB) 0/14 sur
une épaisseur de 7 cm, il comprend répandage, calibrage et compactage ainsi que toutes sujétions résultantes des
indications du maître d’ouvrage.

Ce prix comprend la fourniture et la mise en place d’une couche d’accrochage sur la couche de liaison ou la
chaussée existante, en émulsion acide à 65% de bitume à raison de 0.60 kg/m² ainsi que toutes sujétions de mise
en ouvre.
Y/C les essais de la composition granulométrique, la teneur en filler et la teneur en liant relatifs aux enrobés
bitumineuses définis après une étude de laboratoire à la charge de l'entreprise
Y/C les essais de mesure de la compacité de la couche d'enrobé qui devra atteindre en tout points 100% de la
compacité DURIEZ de réference obtenue en laboratoire sur les enrobés lors de l'étude de composition à la charge
de l'entreprise.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 129

PRIX n°130 : BORDURES DES TROTTOIRS TYPE T4.

Ouvrage comprenant la fourniture, la mise en œuvre et l’exécution complète de bordures de trottoir typeT4.

Ce prix comprend notamment :

- Les terrassements des fouilles nécessaires à l’exécution des fondations des bordures, y compris évacuation
des terres excédentaires,
- La fourniture et la mise en œuvre du béton de fondation sur une épaisseur minimum de 10 cm,
- La fourniture et la pose d’éléments préfabriqués de bordures de trottoirs T4 en béton dosé à 300 Kg de
ciment par mètre cube y compris toutes sujétions de coupe et de pose qui sera exécuté au cordeau et à la règle,
- L’exécution des joints au mortier n° 1 tirés au fer,
- Le remblaiement soigné de la fouille après pose des bordures,
- Le grattage et le nettoyage éventuels des bordures souillés par les mortiers et bétons.

Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 130

PRIX n°131 : ENSEIGNE BILINGUE :


Ouvrage comprenant la fourniture, la mise en œuvre et la fixation d’une enseigne bilingue rectangle rétro-éclairés
et couvert avec plexiglas incassable certifié par fiche technique du laboratoire indépendant.
Y compris fourniture, pose, clips, toutes sujétions de mise en œuvre et accessoires.

Ouvrage payé à l’unité au prix suivant : PRIX n° 131

78
200 - ETANCHEITE

Généralités

Les travaux d'étanchéité devront être conformes au document technique unifié n° 43.1 établi par la C.S.T.B (Centre
Scientifique et Technique de Bâtiment - FRANCE). Les matériaux devront être conformes aux normes marocaines et
aux normes en vigueur
- D.T.U 43.1 Travaux d'étanchéité des toitures terrasses avec éléments porteurs en maçonnerie.
- D.T.U 43.2 Travaux d'étanchéité des toitures avec éléments porteurs en maçonnerie de pente ³ 5%.
- D.T.U 20-12 Conception de Gros-Œuvre en maçonnerie des toitures destinées à recevoir un revêtement
d'étanchéité.
La pose des revêtements d'étanchéité doit se faire sur des supports dont la surface est propre et sèche et débarrassée
de toutes matières qui seraient susceptibles de modifier la forme ou la qualité de ces revêtements Un délai de séchage
de 8 jours à 3 s
l'entrepreneur réceptionnera les supports dalles et demeurera responsable de l'étanchéité qu'il aura réalisée sur ces
supports.
Pour la préparation des matériaux appliqués à l'état de fusion, l'Entrepreneur doit obligatoirement disposer d'un
matériel per- mettant de maintenir les températures d'application à 220° C + 30° C. Aucune préparation artisanale ne
sera tolérée.
Les feuilles d'étanchéité constituant une même couche doivent être posées à recouvrent de 0,10 m minimum
longitudinalement et transversalement ; ces recouverents étant collés à l'EAC (enduit d'application à chaud), ou soudés
par les chapes de bitume
Des essais de mise en eau seront effectués pour vérifier la tenue du revêtement d'étanchéité Aucune trace d'humidité
ne devra apparaître sur les plafonds ou sur les murs dans les dix jours suivant les essais .
avant la réalisation de la protection l'entrepreneur doit obligatoirement faire réceptionner les travaux d'étanchéité par
le maître d'œuvre qui procédera aux essais prévus ci - dessus
PRIX n° 201 : FORME DE PENTE ET CHAPE DE LISSAGE:

Exécution des formes des pentes suivant indication des plans de terrasse, en béton dosé de 200 kg de ciment CPJ
45, soigneusement réglé et damé. L’épaisseur variable, au point de base sera d’au moins 5 mm, la pente minimale
sera de ( 1,5 %) formant gorge. Y compris façon de gorges en arc de cercle de 0,20 cm de rayon et toutes
sujétions.
Chape de Lissage de 0,02 m d’épaisseur, réalisée au mortier de ciment dosé à 250 kg de ciment CPJ 35 sur la dalle
pleine ou la dalle de compression . La surface obtenue devra être lisse et homogène.

Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotère, au prix suivant PRIX n° 201

PRIX n° 202 : SYSTEME D’ETANCHEITE BICOUCHE :

Ce prix comprend la réalisation d'une étanchéité constituée par un système bicouche à base de bitume modifiée
par élastomère SBS, composé de :
- 1 couche d’enduit d’imprégnation au flinkot
- 1 couche d’enduit d’application à chaud (E. A. C)
- 1er couches en bitumes SBS type BE35 (4 mm),
- 1 couche d’enduit d’application à chaud (E. A. C)
- 2éme couches en bitumes SBS type BE35 (4 mm),
Les feuilles sont définies par leur épaisseur minimale et leur armature.
Armature spécifique de type VV voile de verres.
L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux instructions de la Maîtrise d'œuvre, y compris toutes
sujétions de mise en œuvre et de finition.
Ouvrage payé au mètre carré vu en plan, entre nus d’acrotères ou de poutres, compris toute fourniture et
sujétions d’exécution, y compris façon pour gargouilles, gueulards. Et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 202

PRIX n° 203 : RELIEFS ETANCHES BICOUCHE :

Le revêtement appliqué en relevé, sera distinct de celui appliqué en partie courante et sera raccordé à la base des
relevés par recouvrement avec soudure ou collage avec le revêtement bicouche.
Il sera réalisé après nettoyage du support comme suit:
Equerre de renfort en bitumes SBS type BE35 en bitume modifiée par élastomère SBS ayant les caractéristiques
suivantes :
Epaisseur minimale 3,5mm ;
Film thermofusible sur une ou deux faces ;
Résistance au poinçonnement statique ≥ 20kg selon la norme P84-352.

79
2éme couches en bitumes SBS type BE35 en bitume modifiée par élastomère SBS :
Epaisseur minimale de la feuille de bitume modifié par élastomère SBS est de 2mm ;
Armature spécifique de type VV voile de verres ;
L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux instructions de la Maîtrise d'œuvre, y compris toutes
sujétions de mise en œuvre et de finition.
L’entrepreneur devra souscrire une police d’assurances auprès d’une compagnie agrée au MAROC et couvrant la
garantie de cette étanchéité pendant 10 (DIX) ans

Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n° 203

PRIX n° 204 : PROTECTIONS HORIZONTALES DES ETANCHEITES PARTIE COURANTE :

Protection de l’étanchéité en partie courante par dalots de béton de grains de riz dosé à 350Kg, CPJ 35 sur lit de
sable sec de 3 cm d’épaisseur. Ces dalots coulés en carrés à joints alternés auront 70X70 cm de dimension
maximale et 4 cm d’épaisseur minimum. Un joint plastique de 2 cm de largeur minimale doit régner en bordure
des reliefs et des émergences. Les joints creux seront bourrés au bitume coulé à chaud. L’ensemble de ces
protections recevra en finition 3 couches de chaux allumées et croisées.

Ouvrage payé au mètre carré de surface vue en plan entre nus d’acrotères au prix suivant: PRIX n° 204

PRIX n° 205 : PROTECTION DES RELIEFS D’ETANCHEITE :

Exécutées au mortier de ciment dosé à 350 kg de ciment CPJ 35 armé d’un grillage.
Un joint doit être fait tous les deux mètres au minimum. Y compris engravures, façons d’arrondis à la base et
toutes sujétions

Ouvrage payé au mètre linéaire pour toutes hauteurs au prix suivant : PRIX n° 205

80
300 - REVETEMENTS

PRIX n°301 : REVETEMENT DE SOL EN CARREAUX GRES SERAME DE 33 X 33 CM Y/C PLINTHE:


Revêtement en sol en carreaux grés serame de 33 x 33 cm y/c plinthe de couleur au choix de l’Architecte, posé à
la colle spéciale :
Pour la pose à la colle spéciale, les carreaux seront posés suivant les prescriptions du D.T.U en vigueur et suivant
les recommandations du fabricant de colle.
Le choix du produit de collage dépend de la nature du support et des conditions d'emploi.
L'adhésif sera sélectionné en fonction de ses qualités de résistances à l'eau et à la chaleur, et le soumettre à
l'approbation de l'Architecte.
Le produit de collage devra obligatoirement avoir obtenu un agrément du CSTB.
Ces travaux comprendront également toutes les pièces particulières, bords arrondis sur une ou plusieurs arêtes,
coupes, passages de canalisations, réservations, raccordements, etc..

Exécution de plinthes ou retombées de même nature que le revêtement de 10 cm de hauteur, et comprenant :


- Préparation des supports,
- Dressage des murs par un enduit au mortier de ciment dosé à 350kg,
- Les plinthes ou retombées de même nature que le revêtement

L'ensemble exécuté conformément aux règles de l'art et aux DTU, y compris toutes sujétions de mise en œuvre et
de finition.
Ouvrage payé au mètre carré, y compris fourniture, pose, coupes (droites ou biaises), chutes, angles, cueillies,
protection, plinthes , etc.. et toutes sujétions, sans plus-value pour petites parties et faibles largeurs,

Ouvrage payé au mètre carré tous vide déduit et pour toutes surfaces au prix suivant : PRIX n° 301

PRIX n°302 : REVETEMENT MURAL EN PIERRE DE BENSLIMANE :


Echantillons à soumettre pour approbation à l’architecte avant tout commencement de travaux. Revêtement en
MURAL EN PIERRE DE BENSLIMANE , suivant calepinage et plans de détail de l’architecte au mortier de ciment à
reflux sur crépis d’adossement en mortier avec gros sable, joints filants ou rompus à la verticale,
Y compris toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 302

PRIX N° 303 : REVETEMENTS SOL EN REV-SOL :


De 0.03m ép. Sur support de sable dosé à 250 kgs de ciment 250/315 de 0.05 ép.
Un échantillon à soumettre pour approbation à l’architecte.
Le revêtement en rev-sol doit être de 1er choix et bien protégée au fur et à mesure des travaux.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 303

81
400 - PLOMBERIE

PRIX n°401: GARGOUILLES EN PLOMB :

Les gargouilles au départ des chutes d’eaux pluviales seront en plomb laminé de 3 mm d’épaisseur avec platine en
plomb de 0,50 x 0,50 m et manchons s’emboîtant de 0,20 m au minimum.
Dans les tuyaux de descente, sur la partie supérieure, sera posée une crapaudine en fil d’acier galvanisée.

Ouvrage payé à l’unité d’ensemble fourni y compris coupes, soudures, percements,


scellements et toutes sujétions de fourniture et de pose au prix suivant : PRIX n°401

PRIX n°402 : TUYAUX EN PVC ∅ 110:

Les raccordements aux chutes ou aux regards des appareils sanitaires existants ou à poser seront en PVC.
Le prix comprend les découpes, chutes, raccords, coudes, tés, culottes, embranchements, plaques et tampons
hermétiques, supports et scellements, fourreaux, colliers, essais et toutes sujétions.

Ouvrage payé au mètre linéaire posé aux prix suivants :


∅ 150.................. PRIX n°402

82
500 - ELECTRICITE – LUSTRERIES

NOTA : L’exécution des travaux du présent lot comprend toute la fourniture, pose, scellement et raccordement,
afin de livrer les installations en parfait état de fonctionnement, conformes aux règles de l’art et suivant les
prescriptions techniques

PRIX n°501 : CABLE ARME 4 X 6 mm² + T :


L a distribution du tableau général du B . T en différents tableaux secondaires avec disjoncteur se fera par câble U
1000 RGPFV posé sur un chemin de câble ou colliers de serrage ou enterrés sous buses de PVC suivant norme de
l’art.
Ouvrage payé au mètre linéaire au prix suivant : PRIX n°501

PRIX n°502: TABLEAU DE COMMANDE :


Fourniture, pose et branchement de TABLEAU DE COMMANDE, comprenant grilles de dérivation, arrivée et départs
quatre pôles protégés par coupe - circuit avec fusibles calibrés , les barres de cuivres, la prise de terre,
disjoncteur, cornets d’épanouissement des câbles, une serrure spéciale pouvant recevoir le plombage du réseau de
distribution. Et tous équipements suivant schéma unifilaire de l’architecte.
Elle sera installée sur le couloir ou dans un local technique suivant plans de l’architecte.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°502

PRIX n°503 : FOYERS LUMINEUX :

a) FOYERS LUMINEUX SUR DOUBLE ALLUMAGE :


Foyers lumineux pour éclairage extérieur et intérieur depuis les tableaux disjoncteurs comprenant les conducteurs
en câbles U 500 V de 1,5 mm² pour l’éclairage intérieur et de 2,5 mm² pour l’éclairage extérieur; les interrupteurs
encastrés dans les murs et cloisons dans des boîtes d’encastrement diamètre
60 mm² et de profondeur 40 mm de et le cas échéant télérupteur pour commande d’un circuit à partir de plusieurs
points, les douilles à bout de fil en laiton , les boîtes de dérivation ,type isorange, les fils conducteurs et toutes
sujétions de fourniture, pose et scellement, encastrement.

b) FOYERS LUMINEUX SUPPLEMENTAIRES:


Mêmes prescriptions que le prix 503-a).

Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant :


a) FOYERS LUMINEUX DOUBLE ALLUMAGE : PRIX n°503 -a)
b) FOYERS LUMINEUX SUPPLEMENTAIRES: PRIX n°503 -b)

PRIX n°504 : ECLAIRAGE DE SECURITE BLOCS 60 LUMENS :


Implantation suivant les plans et exécution conformément aux règles de l’art. L’Eclairage de sécurité sera non
permanent à blocs autonomes de 60 lumens dans les zones de circulation et les issues.échantillon à remettre à
l’architecte pour approbation. Y compris toutes sujétions de fourniture, pose et raccordement.
Ouvrage payé à l’unité posé, raccordé y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°504

LUSTRERIE

NOTA : Les prix concernant la lustrerie comprennent toutes les sujétions de fournitures (ampoules,
déflecteurs, grilles, chevilles etc ...) et de pose (percements, scellement, raccordement etc ...).

PRIX n°505 : SPOT ORIENTABLE DE 26 W :


Fourniture et pose de spot à encastrer 2 x 26w, corps en acier, réflecteur en aluminium sablé, capotage en
polyamide ,lampe compacte EUREKA 20w culot G24 D-I diamètre encastrement 163-168 mm, distance de sécurité
0,5m, réflecteur en aluminium métallisé, corps en polycarbonate blanc incassable stabilisé aux rayons UV anti-
jaunissement, transformateur Tridonic.
Y compris toutes sujétions de fourniture, pose et raccordement.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°505

PRIX n°506 : PROJECTEUR DECORATIF POUR ENSEIGNE :


Fourniture et pose Projecteur Etanche de 500 w, comprenant un caisson en tôle d’acier traitée et émaillée au four
en résine époxy par procédé électrostatique; Appareillage fixé à l’extérieur et barrette de raccordement avec prise
de terre et lampes halogène, couleur au choix du maître d’ouvrage, ainsi que toutes sujétions de fourniture, pose
et raccordement.
Echantillon à remettre à l’architecte pour approbation.
Ouvrage payé à l’unité y compris toutes sujétions au prix suivant : PRIX n°506

PRIX n°507 : BRANCHEMENT AU RESEAU D'ELECTRICITE EXISTANT :

83
L’entrepreneur doit exécuter les branchements au réseau d’électricité jusqu’aux points d’alimentation de la REDAL
conformément à la réglementation en vigueur de celle-ci.
Les frais des dits branchements (terrassements, fourniture et pose de conduite, regards, mise en état, … le tous
suivant détails Architecte) y compris toutes les taxes REDAL sont à la charge de l’entrepreneur.
L’entrepreneur est réputé s’être entouré auprès de la REDAL de tous les renseignements nécessaires, des
difficultés d’exécution et les précisions désirables en matière de frais et taxes pour que ces branchements soient
réalisés conformément aux normes en vigueur.
Ouvrage payé à l’ensemble au prix suivant : PRIX n°507

84
600 - MENUISERIES

A - MENUISERIE BOIS

N.B : TOUTE LA MENUISERIE SERA REALISE SUIVANT DETAIL ARCHITECTE.

PRIX n° 601: PORTE PLEINE EN BOIS ROUGE :

GENERALITES :
Les essences de bois mentionnées ci - après seront parfaitement sèches, compte tenu du climat de RABAT.
Il ne sera pas toléré de pièces fendues ou voilées; tous les éléments défectueux dans un délai de 1 an (12 mois )
seront refusés et seront remplacés.
Toute la menuiserie sera exécutée suivant les indications du maître d’oeuvre. Les dimensions hors cadre
mentionnées dans le marché sont données à titre indicatif. L’entrepreneur restera responsable des côtes qui
devront obligatoirement être relevées et vérifiées sur le chantier .Elles devront être exécutées suivant les plans de
détail .Les prix remis par l’entrepreneur comprendront toutes fournitures, poses et scellement, cadres et faux-
cadres, ajustage et d’une façon générale, toutes sujétions concernant les travaux ci -après. Toutes les portes,
fenêtres et châssis seront bordés sur 1 ou 2 faces de chambranles 70 / 20. Toutes les parties vitrées recevront des
parcloses épinglées.
Tous les cadres seront feuillurés pour recevoir le vantail, vitrage et les cloisons.

MENUISERIE :
Toutes les menuiseries, seront réalisées en BOIS ROUGE du premier choix et comprendront :
- Des cadres dormants réalisés en BOIS ROUGE de 70 X 100 mm scellés à la maçonnerie,
- Le vantail réalisé en BOIS ROUGE Plein en Lame suivant détail Architecte.
- Des chambranles réalisés en BOIS ROUGE de 20 x 70 mm aux deux faces,
- Toutes les portes comporteront des joints en caoutchouc encastrés dans la feuillure (3 par montant) destinés à
amortir les bruits de fermeture.
- les pattes à scellement nécessaires, 3 paumelles électriques de 140mm pour chaque vantail et 1 butoir en
caoutchouc.

QUINCAILLERIE :
Les quincailleries fournies et posées seront de première qualité et devront répondre aux normes et références
approuvées par le maître d’ œuvre et l’Administration.
Tous les organes de suspension, de fermeture et de transmission seront d’un fonctionnement aisé .Ils seront en
matière appropriée à leurs fonctions, compatibles avec l’ouvrage et protégés d’une manière efficace. Les ouvrants
sont suspendus par des paumelles à fiches coulées sous pression à raison d’une pièce par 50 cm, avec un
minimum de deux pièces. Pour toutes les portes et sans exception les dimensions seront celles prévues pour
assurer de parfaits assemblages.
Les serrures à canon robuste de 1er choix avec ensemble aérolyte en métal chromé.

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n° 601

PRIX N° 602: REVETEMENT MURAL EN TRESPA :

Echantillon et teinte à soumettre à l’approbation du maître d’œuvre avant toute exécution.

Le prix comprend
- Nettoyage parfaite de la surface à revêtir
- Imbibition correcte de la surface à revêtir
- Exécution du support du revêtement, suivant plan détail Architecte ; 0.045 m d’épaisseur minimum et
plus nécessaire pour enrober les tubages électriques ou canalisation éventuels.
- Pose habillage mural en TRESPA.
- Y compris toutes sujétions de fourniture et pose.

Ouvrage payé au mètre carré tous vide déduit et pour toutes surfaces au prix suivant : PRIX n° 602

85
B - MENUISERIE ALUMINIUM

GENERALITES :
Les profils seront en alliage d’aluminium, qualité OAI ( oxydation anodique industrielle) Alliage 6060 A. G. S, soit:
- Magnésium = 0,08%; -Silicium =0,06; -Aluminium =le reste; -Classement au feu = M0.
Les profils aluminium extrudes seront assemblés par des pièces métalliques spéciales inoxydables et dissimulées.
Les coupes devront être parfaitement planes, les assemblages devront être nets, parfaitement d’équerre, alignés
et sans cavité ni déformation de façon à obtenir des ouvrages robustes, de bonne finition, étanches et thermiques.
Les assemblages à coupes d’onglets se feront au moyen d’équerre, tés ... etc, à fixer soit par vis et contre plaques
à rampes assurant un resserrement de l’onglet, soit par empreinte de sertissage ou par clamage .
Les assemblages à coupe droite se feront au moyen des blocs d’assemblage en profilés à fixer par vis. Toutes les
pièces de fixation seront en acier inoxydable .
Les prix unitaires comprendront :
- Les cadres dormants de largeur d’environ 40 mm,et les vantaux en profilés aluminium de 1er choix, profil de
seuil pour les portes,
-Toutes les quincailleries et serrureries de condamnation de 1er choix, paumelles manchonnées réglables en
alliage d’aluminium 6060(AGS), avec axe en acier inoxydable, crémone à levier à verrouillage par rouleaux d’acier
inoxydables sur gâche en alliage d’aluminium, loqueteau en alliage d’aluminium et compas d’arrêt pour les
fenêtres à soufflet ou vasistas, pour les portes à doubles vantaux :serrures encastrées, verrous haut et bas ,
béquille double ou barre poussoir.
- les parcloses en profilés d’aluminium et joints élastomères EPDM.à clips
- les joints Néoprène pour vitrages et couvre- joints.
- les brosses et joints d’étanchéité, les rejets d’eau etc .
- Les coupes, chutes, mise en œuvre, transport, montage, réglage, calage, ajustage, et toutes autres sujétions.
Tous les travaux de menuiseries aluminium se référeront aux normes et règlements en vigueur au Maroc ou à
défaut aux normes françaises. L’entrepreneur soumettra à la maîtrise d’ouvrage et à la maîtrise d’œuvre toutes
études et dessins d’exécution établies d’après les dessins d’ensemble de l’architecte et nécessaires à la réalisation
des ouvrages , à leur pose en liaison avec les autres corps d’état pour scellement au moment du coulage du béton
par le lot gros œuvre.
Un prototype de chaque nature d’ouvrage sera soumis pour approbation à la maîtrise d’œuvre.
Le vitrage suivant choix Architecte de toutes les surfaces est inclut dans les prix des Menuiserie

PRIX n° 603 : FENETRES VITREES EN ALUMINIUM


Fourniture et pose fenêtres vitrée à double vantaux ouvrant à la française ou coulissant ; vitrage Translucide de 6
mm d’épaisseur, voir détail architecte :
- en aluminium laqué blanc.
- Précadre avec pattes de scellement et système de vissage permettant de recevoir le dormant.
- Quincaillerie comprenant pattes à scellement, paumelles, serrures encastrées avec poignées
- Peinture réalisée au four cuisson à 200° référence thermo laquée au choix de l’architecte.
- y compris toutes sujétions

Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n°603

C - MENUISERIE METALLIQUE

MENUISERIE :
L’ ensemble des portes et châssis métalliques sera réalisé en fer et tôle galvanisé, suivant appareillage et motif des
détails des plans de l’architecte, tout en respectant les dimensions et les normes des cadres, bâti, types des
profilés métalliques, des traverses, des montants et des cornières.
L’ensemble sera barreaudé comme mentionné sur plans de détails menuiserie, y compris écharpes, raidisseurs etc

QUINCAILLERIE :
Les quincailleries fournies et posées seront de première qualité et devront répondre aux normes et références
approuvées par les maîtres d’oeuvre et les maîtres d’ouvrage.
Exécution suivant plans de détails et instructions des maîtres d’œuvre et maîtres d’ouvrage, y compris pattes à
scellement en nombre suffisant, 3 paumelles en acier à souder série extra-fort par vantail, couvre- joint en fer
plat, verrous, arrêts de porte avec crochet, ensembles en sterlium oxydé, serrures de sûreté en applique, poignée,
entrée extérieure, béquille à vis pointue, entrée intérieure, entrées, tige à bouton, vis à douilles, coffre de têtière
en acier nickelé, gâche et cache - têtière, béquilles doubles, et toutes sujétions de quincaillerie, de fourniture,
pose, scellement, trous et accessoires. En supplément pour les portes à deux vantaux, il sera prévu un battement
rapporté sur l’un des vantaux en fer plat de 60 X 6 mm, des verrous haut et bas manœuvrables par crémone
métallique à doigt et tringle.
Ouvrage payé à l’unité, y compris toues sujétions de fourniture, de pose et de mise en œuvre, de finition,
équipement, accessoires, y compris la peinture anti-rouille aux prix suivants :

86
PRIX n° 604 : PORTES METALLIQUES :
Les portes métalliques sont composées et barreaudées suivant appareillage et motif des plans de détails de
l’architecte, y compris fourniture et toutes sujétions de mise en œuvre selon les règles de l’art.
Les ouvrages seront payés au mètre carré, y compris toutes sujétions, fourniture et pose, mise en œuvre aux prix
suivant plans de détails.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n°604

PRIX n° 605 : GRILLES DE PROTECTION METALLIQUES :


Les grilles de protection ou de défense métalliques sont composées et barreaudées suivant appareillage et motif
des plans de détails de l’architecte, y compris fourniture et toutes sujétions de mise en œuvre selon les règles de
l’art.
Les ouvrages seront payés au mètre carré, y compris toutes sujétions, fourniture et pose, mise en œuvre aux prix
suivant plans de détails.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n°605

87
700 - PEINTURE

PRIX n° 701 : PEINTURE EXTRALITE SUR FACADES FINITION SOLVANT MATE :


Comprenant :
- Application d’une couche d’enduit.
- Application de 3 couches de la peinture mate à solvant « EXTRALITE » à trois heures d’intervalles; Teinte au
choix du maître d’œuvre.
Ouvrage payé au mètre au prix suivant : PRIX n°701

PRIX n°702: PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE SUR MUR ET PLAFOND INTERIEURS


Comprenant :
Travaux préparatoires : - Egrenage, Brossage énergétique à la brosse à chiendent des enduits ciment afin
d’enlever toutes les parties non adhérentes
- époussetage ou lavage à l’eau avec ragréage sur béton
- ponçage général du support
Impression: - 1 couche d’impression fixatrice
Travaux d’enduisage : - Enduisage repassé ou 1 rebouchage partiel,
égrenage de l’enduit au papier abrasif fin et époussetage
Finition : - Application de 3 couches de la peinture émulsion mate à douze (12) heures
d’intervalles; Teinte au choix du maître d’œuvre.
Ouvrage payé au mètre carré, au prix suivant : PRIX n°702

PRIX n° 703 : PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE SUR MENUISERIE METALLIQUE FINITION


LAQUEE BRILLANTE :
Comprenant : Travaux préparatoires :
- Dérouillage et décalaminage du subjectile par grattage et ponçage. Lavage au solvant .
Impression: - Application de deux couches avec un séchage de 24 heures entre les couches .
Sous - couche : - Après un délai de séchage de 24 heures, application d’une couche
Finition : - Application d’1 couche de laque brillante
Teinte au choix du maître d’œuvre. L’intervalle à respecter entre les couches est de 24 heures.
Ouvrage payé au mètre carré, au prix suivant : PRIX n°703

PRIX n° 704 : PEINTURE GLYCEROPHTALIQUE SUR MENUISERIE BOIS FINITION MATE :


Comprenant :
Travaux préparatoires : - Brûlage et isolation à la gomme laquée des nœuds résineux
- ponçage et époussetage du bois
- isoler toutes les pièces métalliques
Impression: - Application d’une couche d’impression universelle «FORMOPRIM » diluée à
10% au White Spirit. Après un séchage de 24 heures égrenage et époussetage.
Travaux d’enduisage : - Enduisage repassé et ratissage au couteau,
égrenage de l’enduit au papier abrasif fin et époussetage.
Finition : - Application de 3 couches de laque brillante à vingt quatre heures ( 24 ) d’intervalles.
Teinte au choix du maître d’œuvre.
Echantillon à remettre à l’approbation de l’architecte.
Ouvrage payé au mètre carré au prix suivant : PRIX n°704

88
CHAPITRE IV

BORDEREAU DES PRIX DETAIL ESTIMATIF

89