Vous êtes sur la page 1sur 34

Cours de:

Modélisation Numérique de l’Ingénieur


Filière : GC 2 Semestre : S4
Professeur : Mohamed EL HAIM
Année Universitaire : 2018 / 2019
Objectifs du cours :

 Maitriser les concepts de base de la modélisation numérique;

 Apprendre la méthode des éléments finis (MEF);

 Être capable de résoudre des problèmes mécaniques et énergétiques par la


MEF;

 Apprendre à utiliser les langages de programmation (Matlab) pour résoudre


ces problèmes sur ordinateur.
Plan du cours et TD:

Chapitre I : Introduction à la Modélisation Numérique

Chapitre II : Méthode des Eléments Finis (MEF)

Chapitre III : Application de la MEF au Transfert de la Chaleur

Chapitre IV : Application de la MEF à la RDM

Planning : Cours 10h, TD 8h, et Évaluation 2h.

Contact : Mohamed EL HAIM


Département de Génie Civil et Energétique - ENSAH
Université Mohammed Ier - Maroc
elhaim1@yahoo.fr
Chapitre I

Introduction à la Modélisation
Numérique

Professeur M.El Haim - ENSAH


Exemple d’une petite situation problème
 Problème du sac-à-dos

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 1
Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 2
I- Notion de la Modélisation et de la Simulation :
1- Qu’est-ce qu’un modèle ?

Le principe d’un modèle est de remplacer un système complexe en un


objet ou opérateur simple reproduisant les aspects ou comportements
principaux de l’original.
Exemples: Modèle réduit, maquette, modèle mathématique ou
numérique, modèle de pensée ou raisonnement…

2- Pourquoi faut-il modéliser?


Dans la nature, les systèmes et phénomènes physiques les plus
intéressants sont ainsi les plus complexes à étudier. Ils sont souvent
régis par un grand nombre de paramètres non-linéaires interagissant
entre eux.
Exemples: La météorologie, la turbulence des fluides, la résistance
des matériaux…

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 3
I- Notion de la Modélisation et de la Simulation :
3- Intérêt d’un modèle mathématique :
 Les essais expérimentaux peuvent s’avérer très coûteux tels que: les
essais en vol, essais avec matériaux rares, instrumentations très
chères…
 Les essais expérimentaux peuvent aussi être très dangereux comme
le cas des essais nucléaires, environnement spatial…
 Il est très difficile de mesurer tous les paramètres:
- Échelles du problème trop petites (chimie du vivant, couche
limite en fluide…);
- Échelle trop grandes (astrophysique, météorologie,
géophysique..).
Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 4
I- Notion de la Modélisation et de la Simulation :
3- Intérêt d’un modèle mathématique :
 Ces modèles représentant un phénomène physique utilisent très
souvent des systèmes d’équations aux dérivées partielles (EDP) non-
linéaires dont on ne connait pas de solutions analytiques en général.
 Il faut alors résoudre le problème numériquement en transformant
les équations continues de la physique en un problème discret. C’est
ce qu’on appelle un modèle mathématique ou numérique.
 Dans certains cas, les modèles mathématiques sont menées en
parallèle avec des expérimentations.
Modéliser numériquement un phénomène; c’est le traduire
sous forme mathématique de façon à le rendre prévisible et
à en donner une connaissance plus approfondie.
Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 5
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :
1- Processus d’analyse d’un problème physique :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 6
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :
2- Cycle de modélisation :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 7
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :
3- Exemple de modélisation d’un problème physique :
 Enoncé du problème :

Considérons une échelle de longueur L (m) appuyée contre un mur et dont le pied
glisse sur le sol avec une vitesse VS .
 Déterminer le modèle mathématique permettant de définir la vitesse avec
a)
laquelle le sommet de l’échelle glisse le long du mur en fonction de la vitesse
avec laquelle le pied de l’échelle glisse sur le sol.
 Si L = 5m et VS = 0,25m.s-1 , déterminer la vitesse avec laquelle le
b)
sommet de l’échelle glisse le long du mur lorsque le pied de l’échelle est à
2m du mur.

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 8
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :
 Solution :
1/ Observation:

a/ Variables, paramètre et schéma :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 9
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :
1/ Observation:

b/ Problématique :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 10
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :
2/ Mathématisation du problème :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 11
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :
3/ Calculs :

4/ Interprétation des résultats :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 12
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :
4- De la modélisation à la simulation numérique :
Généralement, pour modéliser mathématiquement un système complexe il faut
suivre plusieurs étapes, en particulier:

 Recherche d’un modèle mathématique représentant la physique étudiée


avec la mise de ces équations.
 Élaboration d’un maillage et discrétisation des équations de la physique.
 Résolution des équations discrètes (souvent système linéaire à résoudre).
 Transcription informatique et programmation des relations discrètes.
 Simulation numérique et exploitation des résultats.

L’ingénieur peut être amené à intervenir sur l’une ou plusieurs de ces différentes
étapes.
Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 13
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :

 Conclusion :

 La modélisation mathématique est l’art (ou la science) de représenter (ou de


transformer) une réalité physique en des modèles abstraits accessibles à l’analyse
et au calcul numérique.

 La simulation numérique est le processus qui permet de calculer sur ordinateur


les solutions de ces modèles et donc de simuler la réalité physique.

 La modélisation mathématique et la simulation numérique ont pris une


importance considérable ces dernières décennies dans tous les domaines de la
science et des applications industrielles (ou sciences de l’ingénieur).

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 14
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :
5- La Modélisation et les Mathématiques Appliquées :
Il s’agit des mathématiques tournées vers les applications.
Les mathématiciens ont été toujours inspirés par des problèmes pratiques qu’ils
ontsessayé de résoudre:

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 15
II-Différentes étapes d’analyse d’un problème physique :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 16
III- Exemples d’applications de la modélisation :
La modélisation et la simulation numérique voient leurs applications dans
différents domaines :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 17
III- Exemples d’applications de la modélisation :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 18
III- Exemples d’applications de la modélisation :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 19
III- Exemples d’applications de la modélisation :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 20
III- Exemples d’applications de la modélisation :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 21
III- Exemples d’applications de la modélisation :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 22
III- Exemples d’applications de la modélisation :

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 23
IV- Concept de la boucle de modélisation :

Démarche en 4 étapes (ou modèles) distinctes :

Modèle Modèle Modèle Modèle


physique mathématique numérique informatique
(continu) (algébrique)

Sources = Écart entre solution +Écart entre solution exacte + Écart entre solution exacte
d’erreurs réelle et solution exacte
du problème mathématique du système discret et solution
du problème mathématique et solution du système discret informatique

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 24
IV- Concept de la boucle de modélisation :
 Exemple d’une boucle de modélisation :

•Observation du u u  k11 k12 k13   u1   f1 


L(u, , ...)  f  0
k    
phénomène x t
 21 k22 k23  u2    f 2 
Conditions auxlimites
k33  u3   f3 
•Définition des  k31 k32
objectifs et initiales

Modèle physique Modèle mathématique Modèle discret Modèle informatique

• L’idéal est d’avoir une approche indépendante :


» de la physique étudiée ;
» de la dimension géométrique du problème ;
» du régime (stationnaire ou non) ;
» de la méthode de discrétisation et des schémas employés.

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 25
IV- Concept de la boucle de modélisation :
 Analyse des sources des erreurs :
– Mathématique :
– 3D 1D, 2D?
– temporel ?
– grands déplacements et grandes rotations ou HPP ?
– loi de comportement du matériaux
– absence de couplage ?
– Algébrique :
– choix du découpage, de l’élément
– choix de l’algorithme de résolution …
– Informatique :
– précision machine
– programmation …

Question : qu’est-ce qu’un bon modélisateur ? il annule les erreurs estime et contrôle

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 26
V- Discrétisation des EDP:

Pour passer d’un problème exact continu régit par une EDP au
problème approché discret, il existe trois grandes familles de
méthodes:

1- Les Différences Finies DF:

La méthode consiste à remplacer les dérivées partielles par des


différences divisées ou combinaisons de valeurs ponctuelles de la
fonction en un nombre fini de points discrets ou nœuds du maillage.

Avantages: Grande simplicité d’écriture et faible coût de calcul.

Inconvénients: Limitation à des géométrie simples, difficultés de


prise en compte des conditions aux limites de type Neumann.

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 27
V- Discrétisation des EDP:
2- Les Volumes Finis VF:
La méthode intègre, sur des volumes élémentaires de forme simple,
les équations écrites sous forme de loi de conservation. Elle fournit
ainsi de manière naturelle des approximations discrètes conservatives
et est particulièrement bien adaptée aux équations de la mécanique
des fluides. Sa mise en œuvre est simple avec des volumes
élémentaires rectangles.

Avantages: Elle permet de traiter des géométries complexes avec des


volumes de forme quelconque, détermination plus naturelle des
conditions aux limites de type Neumann..

Inconvénients: Peu de résultats théoriques de convergence.

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 28
V- Discrétisation des EDP:
3- Les Éléments Finis EF:
La méthode consiste à approcher, dans un sous espace de dimension
finie, un problème écrit sous forme variationnelle (comme
minimisation de l’énergie en général) dans un espace de dimension
infinie. La solution approchée est dans ce cas une fonction
déterminée par un nombre fini de paramètres comme, par exemple,
ses valeurs en certains points ou nœuds du maillage.

Avantages: Traitement possible de géométries complexes, nombreux


résultats théoriques sur la convergence.

Inconvénients: Complexité de mise en œuvre et grand coût en temps


de calcul et mémoire.

Module: Modélisation Numérique d’Ingénieur (GC 2 – S4) 2018/2019 - Chapitre I M. EL HAIM – ENSAH 29