Vous êtes sur la page 1sur 12

DOSSIER DE PRESSE

Les Rencontres littéraires de la Villa Médicis

DOSSIER DE PRESSE Les Rencontres littéraires de la Villa Médicis

PROGRAMME

JEUDI 16 MAI

19.00 : Carte blanche (1/3) à Wajdi Mouawad, avec Élisabeth de Fontenay, Didier Fassin et

Valère Novarina

Wajdi Mouawad invite la philosophe Élisabeth de Fontenay, le sociologue Didier Fassin et le poète et dramaturge Valère Novarina, déployant en trois rencontres l’idée des Verbes aimés.

Rencontre en français avec traduction en italien. Durée : 1 heure

20.30 : L’Odyssée franco-chilienne, lecture de Miguel Bonnefoy,

actuel pensionnaire de l’Académie de France à Rome

Rencontre en français avec traduction en italien. Durée : 1 heure

VENDREDI 17 MAI

19.00 : Carte blanche (2/3) à Wajdi Mouawad, avec Élisabeth de Fontenay, Didier Fassin et

Valère Novarina Rencontre en français avec traduction en italien. Durée : 1 heure

20.30 : Rencontre avec Ascanio Celestini et Patrick Bebi, animée par Andrea Porcheddu

Rencontre en italien avec traduction en français.

Durée : 45 minutes

Suivie de Storie e controstorie / Histoires et contre-histoires Spectacle inédit d’Ascanio Celestini, traduction de Patrick Bebi et musique de Gianluca Casadei Spectacle en italien traduit en français. Durée : 45 minutes

Les Rencontres Littéraires de la Villa Médicis

SAMEDI 18 MAI

10.30 - 12.30 - Ateliers pour enfants

• Lecture du livre illustré Dans L’Oeuf (Le Seuil, 2019) et atelier de création pour enfan- ts (4-8 ans) par Emma Lidia Squillari

Atelier de création littéraire pour les 11-15 ans, animé par Agnès Mathieu-Daudé

16.00

: Carte blanche (3/3) à Wajdi Mouawad, avec Élisabeth de Fontenay, Didier Fassin et

Valère Novarina Rencontre en français avec traduction en italien. Durée : 1 heure

18.00 : Traduire Annie Ernaux, Elena Ferrante et Goliarda Sapienza

Rencontre avec Nathalie Castagné, Elsa Damien et Lorenzo Flabbi, animée par Fabio Gam- baro

Lecture de textes d’Annie Ernaux par Daria Deflorian Rencontre en français avec traduction en italien. Durée : 1h30

19.30 : Prêter sa voix, rencontre avec Florence Aubenas et Paolo Giordano, animée par

Jérôme Gautheret Rencontre en français avec traduction en italien. Durée : 1 heure

21.00 : Tentative de résumer La Recherche du temps perdu en une heure, Proust lu par Véron-

ique Aubouy Spectacle en français avec traduction en italien. Durée : 1 heure

-06

Intervenants

-07

Florence Aubenas

-07 Florence Aubenas Florence Aubenas est née le 6 février 1961 à Bru- xelles. Elle est

Florence Aubenas est née le 6 février 1961 à Bru- xelles. Elle est journaliste et reporter de guerre. De 1986 à 2006, elle intègre en tant que secrétaire de rédaction, le service Société puis étranger au quotidien Libération, avant de devenir grand re- porter. Elle a couvert de nombreux événements au Rwanda, au Kosovo, en Algérie, en Afghanistan et en Irak, ainsi que plusieurs grands procès en Fran- ce.

Lors d’un reportage en Irak, en 2005, elle est rete- nue en otage pendant plusieurs mois. En 2006, elle quitte Libération pour rejoindre Le Nouvel Obser- vateur. De février à juillet 2009, elle prend un con- gé sabbatique, s’installe à Caen et mène l’enquête sur la France des travailleurs précaires. De cette expérience naît le livre Le Quai de Ouistreham, pu- blié en février 2010. En avril 2012, elle rejoint Le Monde, et couvre le conflit syrien à partir de juillet en tant qu’envoyée spéciale.

Véronique Aubouy

juillet en tant qu’envoyée spéciale. Véronique Aubouy Véronique Aubouy est cinéaste et artiste. Elle construit

Véronique Aubouy est cinéaste et artiste. Elle construit une œuvre singulière fortement em- preinte de littérature et de musique, où se croisent films documentaires et de fiction, mais aussi perfor- mances et installations vidéo et photographies. Elle a réalisé plusieurs films courts de fiction dont Le Silence de l’été, montré au festival de Cannes 1993 dans la section Un certain regard, et des films docu- mentaires, comme Je ne suis pas un homme en colère, portrait d’Edward Bond, 2002 pour Arte ou Berna- dette Lafont, une sacrée Bonne Femme, 2013. Son premier long métrage Je suis Annemarie Schwar- zenbach a été montré au festival de Berlin 2015 et est sorti la même année. Depuis le 20 octobre 1993, Véronique Aubouy fait lire À la Recherche du temps perdu de Marcel Proust de- vant sa caméra par des personnes de tous horizons, de toutes générations. Page après page, les liseurs se succèdent, dans l’ordre du livre, dans des lieux et des mises en scènes qu’ils choisissent.

-08

Patrick Bebi

-08 Patrick Bebi Né de parents italiens émigrés en Belgique, Patrick Bebi obtient son premier prix

Né de parents italiens émigrés en Belgique, Patrick Bebi obtient son premier prix en art dramatique au Conservatoire Royal de Liège. Il diversifie ses activités à travers la mise en scène (Brecht, Paravidino…), l’interprétation (Delcuvellerie, Pommerat…) et donne cours depuis plus de vingt ans à l’Esact (Ecole d’acteurs du Conservatoire de Liège). Il traduit aussi les textes de Celestini pour la scène francophone (Discours à la nation, Dépaysement, Laïka). Depuis plus de dix ans, il assure la traduction en direct des prestations d’Ascanio Celestini de l’italien vers le français.

Miguel Bonnefoy

Celestini de l’italien vers le français. Miguel Bonnefoy Né en 1986 à Paris, Miguel Bonnefoy est

Né en 1986 à Paris, Miguel Bonnefoy est un écrivain français et vénézuelien. Après avoir grandi au Vénézuela et au Portugal, il suit des études de Lettres Modernes à la Sorbonne et travaille actuellement en France. En 2009, il remporte le Grand Prix de la Nouvelle de la Sorbonne Nouvelle avec son ouvrage La Maison et le Voleur et publie en italien Quand on enferma le labyrinthe dans le Minotaure (edizione del Giano, Rome). En 2011, Naufrages (éditions Quespire, Paris) est remarqué au Prix de l’Inaperçu 2012. Deux ans plus tard, il remporte le Prix du Jeune Ecrivain avec Icare et autres nouvelles (Buchet-Chastel, Paris). En 2015, Le Voyage d’Octavio (Rivages, Paris) est finaliste du Prix Goncourt du Premier Roman, et remporte le Prix de la Vocation, le Prix des Cinq Continents (Mention Spéciale), le Prix Fénéon, le Prix Edmée de la Rochefoucauld et le Prix L’Ile aux Livres. En 2016, il publie Jungle aux éditions Paulsen (Paris), lauréat du Prix lit- téraire des Lycéens et Apprentis d’Ile-de-France. Enfin, un an plus tard, en 2017, Sucre Noir, publié aux éditions Rivages, est finaliste du Prix Femina, et remporte le Prix Renaissance et le Prix des lycéens de l’Escale du Livre de Bordeaux.

me en 1972, est auteur, acteur, musicie travail de recherche sur le terrain, et questions

me en 1972, est auteur, acteur, musicie travail de recherche sur le terrain, et questions liées à l’histoire récente et à es les plus célèbres il faut citer : Radio c ra nera (2005), La fila indiana (2009), 2015), Pueblo (2017) et Ballata dei senz ur, réalisateur et acteur le film La perco ise et Viva la sposa (2015), en compétit

mentaire Parole sante (2007) présent tégorie Extra. Parallèlement est publié e (2007), qui rassemble les chansons p

aut citer : Storie di uno scemo di guerra ta di Classe (Einaudi, 2009), Io cammi , 2012), L’armata dei senzatetto (Cont

Didier Fassin

di uno scemo di guerra ta di Classe (Einaudi, 2009), Io cammi , 2012), L’armata dei

-010

Lorenzo Flabbi

-010 Lorenzo Flabbi Lorenzo Flabbi est milanais, il a été formé comme italianiste à l’Université de

Lorenzo Flabbi est milanais, il a été formé comme italianiste à l’Université de Bologne. Il a enseigné la littérature italienne et comparée à Paris III et Limoges avant de fonder L’orma editore à Rome, avec Marco Federici Solari. Il a écrit sur Leopardi et Montale, Laforgue et Lowell, ainsi que sur la théorie et la critique de la traduction.

Lorenzo Flabbi a commencé à traduire en tentant de saisir des fragments plus personnels de l’œuvre The Waste Land de T.S. Eliot. Il a ensuite traduit, entre autres, Apollinaire, Rim- baud, Salman Rushdie et, ces dernières années, Julien Gracq et l’œuvre d’Annie Ernaux, pour laquelle il a reçu le Prix Stendhal et le prix La Lettura - Corriere della Sera pour la meilleure traduction de 2018.

- Corriere della Sera pour la meilleure traduction de 2018. Daria Deflorian Daria Deflorian est actrice,

Daria Deflorian

Daria Deflorian est actrice, auteure et metteure en scène de spectacles de théâtre. Elle a remporté le prix Ubu 2012 de la meilleure actrice.

En 2013, elle a reçu le prix Hystrio. En tant qu’actrice, elle a travaillé entre autres avec Stéphane Braun- schweig, Massimiliano Civica, Lotte Van Den Berg (Pays-Bas), Lucia Calamaro, Fabrizio Arcuri, Mario Martone, Martha Clarke (New York Theatre Work- shop).

Depuis 2008, elle partage ses projets avec Antonio Tagliarini. L’une de leurs œuvres, Ce ne andiamo per non darvi altre preoccupazioni (2013), a remporté le prix Ubu du meilleur nouveau drame 2014 et le prix de la meilleure interprétation étrangère au Québec/ Canada en 2015.

-011 Élisabeth de Fontenay Maître de conférences émérite de philosophie à l’universi- té Paris I

-011

Élisabeth de Fontenay

Maître de conférences émérite de philosophie à l’universi- té Paris I Panthéon-Sorbonne, Élisabeth de Fontenay est notamment l’auteur du Silence des bêtes : la philosophie à l’épreuve de l’animalité (1998 ; rééd. 2015), Actes de naissan- ce (2011), et La Prière d’Esther (2014).

Son dernier livre Gaspard de la Nuit (2018) a obtenu le prix Femina Essai.

Paolo Giordano

Nuit (2018) a obtenu le prix Femina Essai. Paolo Giordano Paolo Giordano est né en 1982

Paolo Giordano est né en 1982 à Turin, où il obtient son diplôme et son doctorat en physique théorique. Il a publié quatre romans, traduits dans le monde entier : La Solitude des nombres premiers (Le Seuil, 2009), Le Corps humain (Le Seuil, 2013), Les Humeurs insolubles (Le Seuil, 2015), Divorare il cielo (Einaudi, 2018).

Paolo Giordano a aussi écrit pour le théâtre avec les œuvres Galois et Fine pena: ora. Il col- labore avec Il Corriere della Sera et d’autres journaux, pour lesquels il a également écrit plu- sieurs reportages.

-012

Agnès Mathieu-Daudet

-012 Agnès Mathieu-Daudet Agnès Mathieu-Daudé est née en 1975 à Montpellier. En tant que conservateur du

Agnès Mathieu-Daudé est née en 1975 à Montpellier.

En tant que conservateur du patrimoine, elle a travaillé au Centre de recherche et de restaura- tion des musées de France (C2RMF), puis au Mu- sée des Arts décoratifs (MAD) de Paris.

Elle a écrit deux romans, tous deux publiés aux éditions Gallimard, Un marin chilien (prix Rév- élation de la Société des Gens de lettres) en 2016 et L’ombre sur la lune en 2017, et deux romans jeu- nesse publiés à L’École des loisirs (L’École des sou- ris, t.1 et 2, avec M. Boutavant). Six autres sont à paraître en 2019 et 2020.

Wajdi Mouawad

Six autres sont à paraître en 2019 et 2020. Wajdi Mouawad Né au Liban en 1968,

Né au Liban en 1968, l’auteur, metteur en scène et comédien passe sa jeunesse au Québec et son adolescence en France. Il signe des adaptations et mises en scène de pièces contemporaines, clas- siques et de ses propres textes publiés aux Édit- ions Leméac / Actes Sud. Il a écrit également des récits pour enfants et les romans Visage retrouvé en 2002 et Anima dix ans plus tard. Traduits en vingt langues, ses écrits sont édités ou présentés à travers le monde.

Diplômé de l’École nationale d’art dramatique du Canada en 1991, il co-fonde avec Isabelle Leblanc sa première compagnie, le Théâtre Ô Parleur.

À la direction du théâtre de Quat’Sous à Montréal de 2000 à 2004, puis du Théâtre français du Centre national des Arts à Ottawa, il est artiste associé du festival d’Avignon en 2009 où il crée le quatuor Le Sang des promesses. Sa première création en tant que directeur de La Colline – théâtre national, Tous des oise- aux, présentée à l’automne 2017, voyage depuis en France et à l’international. La pièce a gagné le Grand prix de L’Association Professionnelle de la Critique de Théâtre, de Musique et de Danse pour la saison 2017/2018.

Plusieurs de ses précédents spectacles poursuivent leur tournée, comme Inflammation du verbe vivre et Les Larmes d’Œdipe, qui composent Des Mourants, une aventure autour des tragédies de Sophocle. Le solo Seuls, créé en 2008, joue encore à ce jour et s’inscrit dans le cycle Domestique avec le spectacle Sœurs et ceux à venir Père et Mère. Parallèlement, deux autres créations sont en répétition, celles de Fauves et Mort prématurée d’un chanteur po- pulaire dans la force de l’âge avec Arthur H.

-013

Valère Novarina

-013 Valère Novarina Valère Novarina est né en 1947 à Genève. Sa première pièce, L’Atelier volant

Valère Novarina est né en 1947 à Genève. Sa première pièce, L’Atelier volant, sera mise en scène par Jean-Pierre Sarrazac en 1974. Le Babil des classes dangereuses, roman théâtral, est publié chez Christian Bourgois en 1978 ; La Lutte des morts, en 1979. Les Éditions P.O.L publieront successivement : Le Drame de la vie (1984) ; Le Discours aux animaux (1987) ; Théâtre (1989) ; Le Théâtre des paroles ; Vous qui habitez le temps (1989) ; Pendant la matière (1991) ; Je suis (1991) ; et deux adaptations pour la scène du Discours aux animaux : L’Animal du temps et L’Inquiétude, en 1993. Enfin, toujours chez P.O.L, Valère Novarina publie La Chair de l’homme, en 1995 ; Le Repas, en 1996 ; Le Jardin de reconnaissan- ce, L’Espace furieux et L’Avant-dernier des hommes, en 1997, L’Opérette imaginaire, en 1998, Devant la parole, en 1999 ; L’Origine rouge en 2000. Valère Novarina a mis en scène six de ses textes : Le Drame de la vie, créé au Festival d’Avi- gnon ; Vous qui habitez le temps, créé au Festival d’Avignon en 1989 ; Je suis, créé au Théâtre de la Bastille, en 1991 ; La Chair de l’homme, créé en juillet 1995 au Festival d’Avignon ; Le Jardin de reconnaissance créé en mars 1997 au Théâtre de l’Athénée à Paris ; L’Origine rouge créé en juillet 2000 au Festival d’Avignon. Il a peint de grandes toiles pour chacun de ces spectacles.

Emma Lidia Squillari

« Je suis née à Cerretto Langhe, un tout petit village du Piém- ont, en 1991. J’ai toujours aimé les livres : ma mère vient des États-Unis, et mon enfance a été accompagnée de colis de li- vres merveilleux envoyés par mes grands-parents. Dans le monde d’aujourd’hui, je crois que la valeur des livres est encore plus importante : la lecture offre un moyen plus lent et plus profond d’expérimenter l’information. À travers mon tra- vail, j’espère pouvoir donner aux enfants d’aujourd’hui la même joie que je ressens grâce aux livres. J’ai obtenu mon diplôme en 2014 à l’Académie des Beaux-Ar- ts de Bologne dans le cadre du programme de trois ans de bande-dessinée et d’illustration. J’ai ensuite poursuivi dans la même école pendant deux ans, au sein d’un Master en illustra- tion. Mon projet de thèse de 2016 portait sur l’écriture et l’illustra- tion d’un livre, intitulé Intrusi in Giardino, et publié par Atlantis, éditeur suisse, en mars 2018, avec le titre allemand Alle in den Garten ! Ces dernières années, j’ai participé à de nombreuses expositions de groupe et à des événements tels que “Illustra- ting Life” à Pékin, en 2016 et 2018. Mon dernier livre, Dans L’Oeuf, a été publié chez Seuil Jeunesse en collaboration avec l’agence Debbie Bibo, en mars 2019.»

livre, Dans L’Oeuf , a été publié chez Seuil Jeunesse en collaboration avec l’agence Debbie Bibo,
Fabio Gambaro Né à Milan en 1958, Fabio Gambaro dirige l’Institut culturel italien de Paris

Fabio Gambaro

Né à Milan en 1958, Fabio Gambaro dirige l’Institut culturel italien de Paris depuis novembre 2016. Journaliste littéraire, essayiste et consul- tant dans l’édition, il a été le correspondant français pour les pages « culture » du quotidien La Repubblica. Il collabore également à d’autres journaux et revues littéraires, tels Le Monde des Livres. En 2016, il a créé « Italissimo. Festival de littérature et culture italien- nes » dont il a assuré la même année la direction, poursuivant l’objectif de faire découvrir la richesse de la littérature italienne et de partager avec le public français toutes les formes de créations artistiques de la Péninsule, en faisant dialoguer les cultures italiennes et françaises. Après plusieurs essais en italien, il a publié L’Italie par ses écrivains ( Liana Levi, Paris, 2001). Ses derniers livres sont L’amico scrittore (avec Daniel Pennac), Feltrinelli, 2015 et Dedica a Atiq Rahimi, Thesis, 2018.

Nathalie Castagné

et Dedica a Atiq Rahimi , Thesis, 2018. Nathalie Castagné Après des études de philosophie et

Après des études de philosophie et de chant, Nathalie Castagné, née et vivant à Montpel- lier, s’est largement consacrée à la traduction, sans cesser de pratiquer l’écriture qui l’avait de loin précédée. Son dernier livre publié – au Seuil, en 2001 – est L’Harmonica de cristal. Avaient paru, en 1980, un autre roman, Sebastian ou la perdition, et en 1982 un ‘récit poétique’, Perséphone (écrit dix ans auparavant), tous deux publiés aux éditions de La Différence. Après divers travaux (Dario Bellezza, Collodi (Pinocchio), Saba, Pasolini, Elisabetta Rasy, Maria Rosa Cutrufelli, Paolo Barbaro, Marco Tullio Giordana, Dacia Maraini, Raffaele La

le hasard a mis sur son chemin L’Art de la joie, de Goliarda Sapienza, qu’elle a tra-

Capria

duit et qui a paru une première fois en 2005 aux éditions Viviane Hamy. Sans pour autant en négliger d’autres (notamment Giorgio Vigolo, pour La Virgilia, paru aux éditions de La Différence en 2013), elle n’a plus abandonné cette écrivaine et s’est désormais lancée pour

les éditions Le Tripode dans la traduction de son œuvre complète.

),

Le Tripode dans la traduction de son œuvre complète. ), Elsa Damien Docteur en Études Italiennes,

Elsa Damien

Docteur en Études Italiennes, ancienne élève de la Sorbonne nouvelle et de l’E.N.S. Fontenay-St Cloud, Elsa Damien a une formation d’enseignante et de chercheuse en histoire et littérature moderne italienne, spécialisée dans l’histoire du tourisme et l’historiographie vénitienne du XIXe siècle. Elle enseigne le français langue étrangère en Grande-Bretagne tout en traduisant des romans de l’italien au français. Elle a traduit des œuvres de Luca di Fulvio, Valerio Manfredi, Davide Ferrario, et une partie des ro- mans d’Elena Ferrante : Poupée volée, La Plage dans la nuit et la tétralogie L’Amie prodigieuse. Elle travaille actuellement à la traduction de romans de Gianrico Carofiglio.