Vous êtes sur la page 1sur 1

Les droits de l’homme au maroc

La paix, la vraie ne peut surgir que d’un respect mutuel des identitès et des cultures et non d’une imposition forcèe d’une seulle et unique
idéologie c’est ainsi que se comportait mohamed le prophète de l’islam mais ce n’est pas ainsi qu’agissent les organisations islamistes ou
les pays majoritairement musulmans pourtant en son nom
1) le droit à la vie : premier droit dans l’échelle des droits de l’homme intrinsèquement inhérent à la personne humaine :
Les textes juridiques arabes tendent à limité la peine de mort sans toutefois l’abolir
La vie est sacrée en islam : les gens tuaient les petites filles à leur naissance ou les enterraient vivantes Mohamed prohiba et condamna
cette inhumanité
La vie est sacrée même en terre de guerre : les guerriers musulmans avaient pour ordre d’éviter de brutaliser les femmes, les enfants, les
moines, les personnes âgées ou de détruire les biens
Nombreux sont les versets coraniques sur la sacralité de la vie humaine « ne tuez point l’homme que dieu a rendu sacré »
2-intèrdiction de l’esclavage :l’une des plus grande fierté de l’islam est d’avoir été historiquement la première civilisation qui cessa de
considérer l’esclavage comme un fait naturel mais au contraire comme une exception à supprimer « n’asservissez pas les hommes leurs
mères les mettent libres au monde .omar ibn al khatab et quand les musulmans venaient voir le messager pour lui dire qu’ils avaient
mangé durant le ramadan ils leur recommandait de libérer des esclaves
3-interdiction de toute sorte de torture :
En islam il est interdit de se nuire à soi-même de porter atteinte à santé et de porter atteinte à la personne humaine par n’importe quelle
forme de torture
Le cas de l’amputation de la main :cette peine n’a pas été inventée par l’islam et de nombreuses conditions ont été imposées pour son
application par le prophète lui-même cette peine ne sera pas appliquée :
-à une personne malade mentalement ou déficiente psychiquement ni à celle n’a pas atteint l’âge de maturité
-Ou voleur qui vole son père ou celui qui vole son fils
-Ni à l’esclave s’il vol son maitre
-En période de guerre et de fain
-En dessous d’une valeur minimale quant à la chose volée
-Si certaines conditions liées au lieu où se trouve la chose volée ne sont pas respectées : il faut qu’elle ait été protégée à l’intérieur
, d’un espace fermé (armoire, tiroir, fermé à clef c’est-à-dire qu’il ait eu des difficultés d’accès)
-ni au pickpoket (nachil)
-si au moins deux témoins n’ont pas vu le vol se perpèter
Or il est difficile de réunir tte ces conditions
Le droit à un procès équitable (droit à la présomption d’innocence, le droit d’être jugé DS un délai raisonnable, principe de non
rétroactivité de la loi pénale –de bénéficier de l’assistance gratuite d’un interprète si la langue est incompréhensible)
4-le cas de l’adultère : pour confirmer que l’adultère a eu lieu il faut un aveu précis ou encore la présence de 4 témoins
5-la lapidation ‫ الرجم بالحجارة‬retenu par la sunna et non inscrite dans le coran : le verset concernant la lapidation a été abrogé du temps du
prophète
6-libèrtès intellectuelles : la liberté de religion de culte et de conviction : les non-musulmans du temps de prophète pratiquaient leurs
cultes se réunissaient pour leurs fêtes religieuses construisaient leurs églises ou leurs synagogues puis leurs propres écoles le prophète
avait de son vivant conclu un pacte avec les chrétiens de Najran à travers lequel il leur réaffirmait son respect et celui de tous les
musulmans ainsi que leur aide en cas de besoin le maxime en islam « point de contrainte en religion
Le problème de l’apostasie est perçu dans certains pays musulmans avec BCP d’intolérance alors que l’esprit du coran fonde la foi et la
croyance de l’individu sans contrainte
7- la liberté d’opinion et la liberté d’expression :en contexte musulman on proclame le droit d’expression et le respect de la personnalité
d’autrui allant jusqu’à interdiction de la moquerie omar ibn lkhatab disait :si vous me voyez dans le faux redressez moi
8-l’aumone : ‫الصدقة‬
C’était volontaire mais avec la naissance d’un Etat musulman il devient un impôt son utilisation est destiné a des fins humanitaire
9-la consultation du temps du messager : prémices de la démocratie :dans un verset coranique (ceux qui délibèrent entre eux au sujet de
leurs affaires)
Le droit de réunion non seulement existait mais était conseillé recommandé et encouragé
10-libèrtè de vote et l’égal accès aux fonctions publiques :les femmes en accomplissant le serment d’allégeance en islam participaient au
vote
11-la question de la femme : (le meilleur d’entre les musulmans est celui qui est le meilleur avec sa femme)
Le coran accorde le don de perfection a mari mère de jésus
Le coran fait les éloges de plusieurs femmes parmi-ci on trouve la reine de saba présentée comme une femme mure dans ses réflexions et
qui savait gouverner
12-pas de discrimination en islam :omar ibn lkhatab nomma un chrétien en tant que comptable principale de Médine
13-ressortissants non-musulmans :ils doivent payer l’impôt de protection jizya en échange de pouvoir conserver leur foi en toute sécurité
cet impôt ne consternait ni les femmes ni les enfants ni les pauvres ni les moines de plus ceux qui avaient fait faillite et se retrouvaient
démunis pouvaient recevoir des aides du trésor public
14-le droit d’asile :est sacré en islam la personne qui allait momentanément résider en Etat islamique devait être dument protéger par les
musulmans et ce même s’il surgissait une déclaration de guerre entre le pays d’origine de l’étranger et le pays islamique si le demandeur
d’asile était molesté par un musulman il lui était permis en toute justice de porter plainte le jour où il déciderait de s’en aller s’il avait
acquis quelques biens il pouvait les emporter avec lui
15-la polygamie : l’islam donne le droit aux femmes d’exiger la monogamie dans le contrat du mariage
Dieu annonce aux hommes : vous ne pouvez pas être équitable