Vous êtes sur la page 1sur 47

INITIATION A LA FIBRE OPTIQUE

FORMATEUR: Prof. ASSEU Olivier Pascal


 DIRECTEUR de la recherche et Innovation Technologique à l’ESATIC
 MAITRE DE CONFERENCES A L’INP-HB de Yamoussoukro
 Doctorat et Mastère Spécialisé en Informatique & Télécommunications (INSA Lyon)
 Certifié en Fibre Optique Technicien et Spécialiste (CFOT, CFOS) de la FOA: câblage,
déploiement, configuration et test des réseaux optiques
 Formation CISCO CCNA : Routage et Commutation. installation, optimisation et interconnexion Réseaux,
les VLAN, Adressage
 Certificat en Techniques d'Informatiques pour Scientifiques : Programmation objet C++ ; Système
UNIX et son administration (Université de Lyon I )

CONTACT Mail : Olivier.asseu@esatic.ci / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780

NB: Pour cette formation, une note souhaitable de 12 /20 doit être obtenue après une évaluation finale.
La participation aux exercices théoriques et pratiques effectués pendant cette formation est aussi prise en
compte dans l’évaluation finale. 1
P I. GENERALITES SUR LES SUPPORTS

L II. GENERALITES SUR LES FO

A III. CARACTERISTIQUES ET TYPE DE FO

N IV. NORMES ET STRUCTURE DES FO

V. RACCORDEMENTS DES FO

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


P VI. LES MATERIELS D’ESSAI

L VII. LES PRINCIPAUX ELEMENTS DE SECURITE

A VIII. GENERALITES SUR LES FTTX

N IX. ARCHITECTURE DU RESEAU FTTH

X. DIFFERENTES ARCHITECTURES

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


LES OBJECTIFS D’APPRENTISSAGE
Comprendre les principes de base et théorique de la FO

Identifier, sélectionner et traiter correctement les câbles à fibres optiques

Sélectionner et utiliser correctement le matériel optique

Comprendre les principes et la bonne utilisation des équipements

Comprendre les pratiques de travail sécuritaires

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


I. GENERALITES SUR LES SUPPORTS

SUPPORT OU LIGNE DE TRANSMISSION: permet la circulation des infos entre les équipements
• Supports filaires (paires torsadées, fibre optique, câble coaxial)
• Supports Aériens (ondes Magnétiques, satellite)
• Supports Optiques (laser, signal lumineux, Télécommande TV)

Câble coaxial satellite télécommande


Paire torsadée Fibre optique

Ces différents supports se distinguent par des caractéristiques comme : la bande passante, le délai de
transmission, la distance de transmission, le coût, la sécurité des données, la simplicité d'installation ou
d'exploitation, de maintenance et la robustesse. 5
I. GENERALITES SUR LES SUPPORTS
TABLEAU DE COMPARAISON:
PT CC FO Liaison SF
peu coûteuse, symétrique, plus coûteux, de moins en moins coûteuse, plus infrastructure moins
très utilisée (en téléphonie et asymétrique mais, légères, Grande distance 50km coûteuse, mais
LAN), distance (100m) et meilleur protection sans répéteur (LAN, MAN, WAN), erreurs plus
débit limité (env. 10 Gbps), contre les interférences, Bonne bande passante, très haut- fréquentes et
peu robuste. distance et débit moins débit (50 Tbits/s théorique) et très dépendantes des
élevée (1 à 2 Gbits/s bonne fiabilité, sécurité garantie conditions
sur 1 km) climatiques, moins
sécurisé

Choix porté sur la FO

La FO, aussi mince qu’un cheveu et plus résistante que l’acier, demeure l’une des plus grandes avancées
technologiques en matière de câblage. Elle a pour but de transporter de la lumière dont la source pouvant
être un laser ou une diode électroluminescente (DEL). Elle offre donc une vitesse de transmission très élevé,
un multiplexage de plusieurs signaux (Fibres multimodes) ainsi qu’une grande souplesse. La FO est un guide
d'onde qui exploite les propriétés réfractrices de la lumière.

La FO insensible
aux courbures 6
II. GENERALITES SUR LA FIBRE OPTIQUE

les nouveaux usages des TIC, la multiplication d'offres de services et les réseaux numériques (dont l'internet),
nécessitant pour un usage confortable, toujours plus de débit et un meilleur temps de latence, se sont imposés
auprès du grand public et des entreprises : web, Email, visioconférence, cloud computing, data center, réseaux
sociaux, Big Data, etc.
Ainsi, seul le déploiement de la FO apportera de manière pérenne le très haut débit nécessaire aux nouveaux
usages, à la multiplication des utilisations simultanées en un même lieu, l’amélioration de la QoS et à
l'augmentation du nombre d'équipements connectés (IdO, objets multimédia et autres machines « intelligentes » :
appareils ménagers, capteurs, TV, etc.)

7
II. GENERALITES SUR LA FIBRE OPTIQUE
DEFINITION DE QUELQUES TERMES

La fibre se comporte comme un filtre passe-bas.


CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780
8
II. GENERALITES SUR LA FIBRE OPTIQUE
DEFINITION DE L’INDICE DE REFRACTION (n)
Lorsqu'un faisceau lumineux heurte obliquement la surface qui sépare deux milieux plus ou moins transparents, il
se divise en deux: une partie est réfléchie tandis que l'autre est réfractée, c’est-à-dire transmise dans le second
milieu en changeant de direction.
L'indice de réfraction, souvent noté n, est une grandeur caractéristique d'un milieu, décrivant le comportement
de la lumière dans celui-ci ; il dépend de la longueur d'onde de mesure mais aussi de l'environnement dans
lequel se propage la lumière.
Il est obtenu en divisant la vitesse de la lumière dans le vide (Cv=299 792 Km/s) par la vitesse de cette même
onde dans le matériau. Plus l'indice est grand, et plus la lumière est lente.

C'est ce principe qui est utilisé pour guider la lumière dans la fibre. La FO comprend ainsi deux milieux: le cœur,
dans lequel l'énergie lumineuse se trouve confinée, grâce à un second milieu, la gaine, dont l'indice de réfraction
est plus faible.
CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780 9
II. GENERALITES SUR LA FIBRE OPTIQUE
DEFINITION DE QUELQUES TERMES

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780

10
II. GENERALITES SUR LA FIBRE OPTIQUE

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780 11


II. GENERALITES SUR LA FIBRE OPTIQUE
QUELQUES APPLICATIONS

Une des applications de la FO: Fibres desservant les foyers (FTTH)


Fibre optique jusqu’au bâtiment (Fiber to the Building = FTTB)
Fibre optique jusqu’au voisinage (Fiber to the neighbourhood /network = FTTN)

Une seule paire de FO transporte un débit 10 fois plus fort


que 250 paires de fils de cuivre.

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


12
II. GENERALITES SUR LA FIBRE OPTIQUE
QUELQUES APPLICATIONS

Plus de Gbps, des Km

2 Gbps, 200 Km

100Mb, 2 Km

LAN (Réseau Local) : salle, Bâtiment, PME/PMI, RLE


MAN (Réseau Métropolitain): commune, ville, interconnexion de LAN
WAM (Réseau Etendu) : Pays, Continent, Internet, Opérateur

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780 13


III. LES CARACTERISTIQUES ET TYPES DE FO

14
III. LES CARACTERISTIQUES ET TYPES DE FO

LA FO MULTIMODE: la 1ère utilisée, réservée aux courtes distances (réseaux informatiques). Le rayon
lumineux a plusieurs manières de se propager dans le cœur de la FO, chaque mode ayant une vitesse de
propagation propre (vitesse suivant l’axe de propagation). 2 versions:
- Fibre à saut d'indice - Fibre à gradient d’indice

L’indice du cœur diminue suivant une loi parabolique


Indice de réfraction dans le cœur n1 constant
entrainant une propagation plus rapide de la lumière, ce
qui réduit la dispersion intermodale.

LA FO MONOMODE: possède une grande bande passante mais requiert des composants chers et des tolérances
faibles (la solution universelle des systèmes de télécommunications)

Sélection d’un seul mode de


propagation se propageant au
voisinage de l’axe

15
III. LES CARACTERISTIQUES ET TYPES DE FO
LES DIFFERENTS DIAMETRES DE LA FO
Les fibres monomodes (OS) classées selon leur atténuation maxi :1.0 dB/km pour OS1; 0.4 dB/km pour OS2
Les fibres multimodes (OM) selon leurs bandes passantes (Bp), avec une Bp allant de 200 MHz/km pour l'OM1 à
3500 MHz/km pour l'OM4. 50/125 µm: plus grande bande passante (Bp), accepte les réseaux GigE, plus sensible
aux courbures. Elle est classée en plusieurs types (OM1, OM2, OM3 et OM4) en fonction de la Bp, le débit (voir
tableau) et la longueur de la liaison. 62,5/125 µm: plus petite Bp, habituellement sur les réseaux Ethernet 10/100
(ne supporte pas les GigE). Moins sensible aux courbures que 50 µm. Liaisons allant jusqu´à 4 Km (850 nm) ou 10
Km (1300 nm).

longueurs d’onde dans


l’industrie des télécoms

16
IV. NORMES ET STRUCTURE DES FO

NOTE : Il existe une autre longueur d’onde égale à 1625 nm. Elle est utilisée lorsque le propriétaire du réseau prévoit
utiliser du WDM et du DWDM (Dense Wavelength Division Multiplexing =multiplexage en longueur d'onde) .
DEL : Diode Electroluminescente (850 nm, 1300 nm)
LASER : Light Amplification by Stimulated Emission of Radiation (1 310 nm, 1 490 nm, 1 550 nm, 1 625 nm)

Norme UIT Type


G.651 Fibre multimode à gradient d’indice type 50/125 µm

G.652 Fibre monomode standard SMF pour utilisation à 1310 nm et éventuellement à 1550 nm

G.653 Fibre monomode à dispersion décalée DSF

G.654 Fibre monomode à longueur d’onde de coupure décalée


G.655 Fibre à dispersion décalée non nulle NZ-DSF

G.656 Fibre monomode à dispersion non nulle pour large bande

G.657 Fibre monomode pour réseaux d’accès FTTH

G-652 (fibre à dispersion non décalée, premier FO) qui compte plus de 80 millions de Km de fibres installées dans
le monde, puis la fibre G-653 (fibre à dispersion décalée, notamment utilisée dans les câbles sous-marins).
G-655, la fibre NZDF (Non Zero Dispertion Fiber), fibre à dispersion Non nulle, utilisée aujourd'hui dans les
infrastructures terrestres et sous-marines longue distance.
CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780
17
IV. NORMES ET STRUCTURE DES FO
PRINCIPALES STRUCTURES DES CABLES A FO

Câble armuré pour extérieur et Les câbles de garde à fibres optiques (CGFO):
Les câbles hybrides contiennent protection contre les rongeurs /
OS+OM câbles de masse pour les lignes électriques à
écrasement. haute tension (OPGW - Optical ground wire)

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780 18


V. RACCORDEMENT DES FO

Epissure par fusion: Assemblage permanent Epissure mécanique: Assemblage temporaire de


de deux fibres deux fibres via un dispositif d’accouplement 19
V. RACCORDEMENT DES FO
LES DIFFERENTS CONNECTEURS

20
V. RACCORDEMENT DES FO
LES DIFFERENTS TYPES DE CONNECTEURS
L’anatomie d'un connecteur de fibres optiques
La qualité de surface du connecteur

Les connecteurs duplex

21
V. RACCORDEMENT DES FO
LES DIFFERENTES PERTES
Pour les pertes au point de jonction de deux FO, la distinction est faite entre pertes « intrinsèques » dues à la fibre
et pertes « extrinsèques » dues aux connecteurs ou courbures. Les pertes dues à la fibre proviennent généralement
de différences entre les diamètres de cœur ou de l’excentricité des fibres. Les pertes dues au connecteur
proviennent des défauts de surface, défauts d’alignement….

Au début des raccordements par connecteur, les 2 faces de contact étaient polies
à 90° par rapport à l’axe de la fibre. Aujourd’hui la norme impose des faces
polissage PC (Physical Contact) ou APC (Angled Physical Contact) avec un
angle d’env. 8°.
La Réflectance (ORL :Optical Return Loss / perte par retour ou réflexion)
d’un événement s’exprime par le rapport de la puissance réfléchie (liée à une épissure mécanique, connecteur, etc.) à la
puissance incidente en un endroit particulier de la liaison optique ; elle est affichée en décibels (- dB). Plus la valeur de
la réflectance est petite, moins la rétro-réflexion est importante, ainsi -40 dB de réflectance est meilleur que - 30dB.
La réflectance mesure l’affaiblissement de réflexion et doit être généralement inférieure à - 35 dB

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780 22


V. RACCORDEMENT DES FO
LES DIFFERENTES CLASSES DE CONNECTEURS

La perte par insertion (IL) est la mesure des pertes au niveau du point de connexion. C’est la différence mesurée
dans le cœur de fibre entre la puissance émise (PIN) et la puissance reçue après le point de connexion (POUT),
exprimée en décibels (db). Valeur de perte moyenne de 0.1 à 0.5 dB.
Elle représente la diminution de la puissance de la lumière émise dans la liaison optique lors de la traversée des
composants passifs, tels que des connecteurs et des épissures.
IL

Pin
Pout

Pret
ORL=10 log(Pin/Pret)
Réflectance = 10 log(Pret/Pin)
NB: Le niveau de performance d’une connexion optique est déterminé par deux caractéristiques; les pertes IL et
les pertes ORL. Plus petite la valeur d’IL sera, plus grande la valeur de ORL sera,
et meilleure la connexion sera.
Si deux férules ou deux fiches sont connectées entre-elles sans précautions
particulières, les valeurs de défaut angulaire et de d’écart de concentricité
s’ajouteront et augmenteront les pertes (IL). 23
V. RACCORDEMENT DES FO
LA FUSION
La préparation des fibres
Dénuder : Retirer le revêtement pour exposer le verre nu;
Nettoyer: Essuyer les débris sur le verre; Utiliser de l'alcool
isopropylique pur à 90%. Éviter tout contact avec les sécrétions
cutanées sur le verre nu.
Couper : Couperet (cleaver) de bonne qualité; Une bonne
longueur de coupe; Couper doucement ‒ laisser l'appareil faire le
travail; Ne pas nettoyer après la coupure!
Déposer les fibres: Ne pas glisser le verre nu dans les rainures; Éviter que
la coupe touche une surface pour ne pas l’endommager et la contaminer.
Fermer les capots: Pour éviter d’endommager et de contaminer la fibre et
la fusionneuse.

Protéger la fibre fusionnée: par des manchons thermo-


rétractable ou plastiques mis dans un four, Ne pas
toucher directement le manchon avant qu’il ne soit froid

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


24
V RACCORDEMENT DES FO
LES RACKS DE PROTECTION

Les racks de distribution FO sont des panneaux qui sont


la plupart du temps prévus pour être intégrés dans des
Boîte de connexion ou cabinet de raccordement servant à
entreposer et à protéger des FO terminées sur des
armoires 19
connecteurs ou sur des cordons en pigtails.

les éléments constituant un


lien optique

25
V RACCORDEMENT DES FO
LE CODE DE COULEUR DES CABLES
Il existe 4 couleurs pour désigner les types de câbles à fibres optiques :
• Noir : Câbles MONOMODES pour réseaux extérieurs
• Jaune : Câbles MONOMODES pour réseaux intérieurs
• Orange : Câbles MULTIMODES de 62,5 µm/125 µm pour réseaux intérieurs
• Bleu (aqua) : Câbles MULTIMODES de 50 µm/125 µm pour réseaux intérieurs

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


26
V RACCORDEMENT DES FO
LE CODE DE COULEUR DES FO

Code de couleurs des fibres selon les normes Le code de couleurs des connecteurs
TIA/EIA-598 (loose tube et tight buffer)

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


27
VI. LES MATERIELS D’ESSAI

1. Réflectomètre optique (OTDR=Optical Time Domain Reflectometer ): Mesure de distance, Perte de


l'événement/réflexion, Atténuation du système
2. Source et puissance-mètre optique: Atténuation totale du système, Vérification de la polarité
3. Détecteur de lumière (détecteur de fibres actives)
4. Microscope (inspection de connecteurs)
5. Localisateur visuel de défauts (Visual fault locator = VFL):

Recherche de courbures et de bris.


6. Téléphones optiques (communication)
28
VI. LES MATERIELS D’ESSAI
PRESENTATION D’UN OTDR

Plusieurs renseignements utiles sont donnés sur l’écran d’un réflectomètre (OTDR):
• la longueur du lien total (de la fibre) ou de celle-ci entre 2 ou plusieurs événements;
• l’endroit précis d’un événement, la réflectance;
• l’atténuation en dB/km et l’atténuation précise d’un événement en un endroit précis;
• un aperçu unidirectionnel de la perte totale d’un lien en excluant les connecteurs de départ et de fin de parcours;
• un aperçu bidirectionnel de la perte totale d’un lien en excluant les connecteurs de départ et de fin de parcours.

NB: Les réflexions se produisent entre connecteurs, à la fin de la fibre ou sur les fibres
cassées. Cause: Mauvaise combinaison de connecteurs ou présence des saletés.
29
VI. LES MATERIELS D’ESSAI

Quels sont les points critiques dans un réseau optique

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


30
VI. LES MATERIELS D’ESSAI

OTDR

L’OTDR (Optical Time Domain Reflectometer) permet de localiser des événements, défauts, perte et de mesurer
l’atténuation
Le cordon dans son ensemble est caractérisé par une Perte d'insertion (quantité de lumière perdue sur la ligne de
transmission) regroupant à la fois la perte linéique du câble et celle due aux connecteurs. Dans le cas de cordons
monomodes, s’ajoute l’ORL (quantité de lumière réfléchie par la ligne)

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780 31


VII. LES PRINCIPAUX ÉLÉMENTS
DE SÉCURITÉ
Les considérations générales pour la mise en place
1. S’assurer d’avoir suffisamment de mou (en cas de bris des FO, utilisation future;
2. Surveiller la tension appliquée sur les câbles;
3. Maintenir un rayon de courbure minimal;
4. Protéger les câbles exposés.
• Installation extérieure (inter immeubles) : Conduits, Aérien, Enfoui
• Installation intérieure (intra-immeubles) : Courses verticales, Planchers / Plafonds
Toute courbure excessive de la FO peut provoquer une réfraction du signal optique et des fuites à travers la
gaine. Et lorsqu'une courbure excessive perturbe la transmission de la lumière, l'atténuation augmente, ce qui
compromet l'intégrité de vos données.
Il faut préciser deux rayons de courbure minimal de la FO applicable dans une installation: pour un câble ne
subissant aucune traction ou « non chargé », le rayon de courbure mini correspond à 10 fois le diamètre
extérieur du câble (Rayon de courbure minimal statique).
En situation de traction ou de câble « chargé », comptez 15 fois le diamètre extérieur du câble (Rayon de
courbure minimal dynamique ).
Ne pas dépasser le rayon de courbure maximal prescrit en
tirant le câble (de façon dynamique = 20 fois le diamètre du
câble) Ne pas déformer la gaine du câble

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780 32


VII. LES PRINCIPAUX ÉLÉMENTS
DE SÉCURITÉ

 Eviter de manger ou boire dans cette classe


 Protection des yeux contre les lasers et éclats
 Eviter de manipuler les débris des FO et les débris des câbles
 Bien ranger et manipuler les outils
 Eviter les Produits chimiques
 Aires de travail ‒ Travailler sur une surface sombre pour voir les fibres cassées
 Portez des gants lors des activités de câblage
 Mettez les bouts de fibres dans les poubelles
 Ramassez les fibres avec des pincettes ou chiffons
 Ne regardez jamais directement dans un laser.
 Travaillez avec prudence

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


33
VIII : LES RESEAUX FTTx

FTTCab : Fiber To The Cab (Fibre jusqu'au sous-répartiteur)


CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780
IX : ARCHITECTURE DU RESEAU FTTH
Nœud de raccordement
Optique NRO
PtP

Internet

PM : Point de mutualisation

Dans un réseau point-à-point (P2P), chaque abonné est relié au NRO de l’opérateur par une ligne qui lui est propre (non partagée).
Elle a l'avantage d’allouer toute la bande passante disponible sur une fibre pour un abonné, contrairement à la technologie PON qui partage la
bande passante d'une fibre entre les abonnés raccordés sur le même arbre. C'est l'architecture utilisée aujourd'hui pour le réseau RTC, où
chaque paire de cuivre est reliée au NRA.
ONT: Optical
GPON Network Terminal

Internet ONT
ONT

NRO (OLT Opticall


PM
Line Terminal)

Dans un réseau point-à-multipoint:P2M ou GPON (pour Gigabit Passive Optical Network)


les signaux venant des fibres de plusieurs abonnés sont rassemblés par un diviseur/coupleur
optique au sein d’une unique fibre reliée au central OLT (Optical Line Terminal). Chaque client
ne peut donc pas être “dégroupé” indépendamment. La seule possibilité de mutualisation
d’un réseau GPON est au niveau du "point de mutualisation" où sont installés les coupleurs
PON (La revente de bande passante est également possible mais cela ne permet pas un
développement de la concurrence).
IX : ARCHITECTURE DU RESEAU FTTH
HISTORIQUE DU xPON

-APON : ATM Passive Optical Network, il est le tout premier type de PON à être élaboré
-BPON : BroadBand PON, succède et inclus APON (ITU G.983 /ATM+video)
-EPON : Ethernet PON, il est le standard IEEE des PONs (débit partagé entre user / IEEE 802.3ah )
-GPON : Gigabit PON, succède au BPON, plus récent / répandu (ITU G.984/ ATM+video+IP)
- WDM-PON : évolution basée sur le MUX en longueur d’onde de plusieurs abonnés sur une même fibre.

Optical Line Termination


Optical Network Termination (Terminaison de Ligne Optique)
(Terminaison de Réseau Optique) DSLAM - 16/4/64
Convertisseur FO/PT (nb cartes/ports/clients)

36
CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780
IX : ARCHITECTURE DU RESEAU FTTH
DIFFERENCE ENTRE P2P/P2M et AON /PON

- AON: Active Optical Network ou Point à Multipoint Actif, architecture point à multipoint utilisant un équipement actif (cad alimenté en
électricité) par lequel jusqu'à 128 utilisateurs peuvent être regroupés sur une fibre arrivant au NRO
37
IX : ARCHITECTURE DU RESEAU FTTH
NORMALISATION DES CÂBLES FTTH IMMEUBLE, MAISON ET ABONNÉ

1 Câble de distribution : G652B ou G652D: (Câble utilisé principalement dans la partie transport).

2 Câble montant ou aérien : G657A ou G657B ou : G652B ou G652D, moins sensible aux
contraintes de courbures, préconisées dans le câblage intérieur
Immeuble
3 Câble abonné: G657A ou G657B, préconisé aussi pour les cordons

3
Maison Maison
2

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


38
IX : ARCHITECTURE DU RESEAU FTTH
STRUCTURE ET DÉPLOIEMENT DU FTTH

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780 39


IX : ARCHITECTURE DU RESEAU FTTH
STRUCTURE ET DÉPLOIEMENT DU FTTH

Immeuble avec 3 appart,/palier, un PBO installé dans la colonne


montante, un second PBO pour les appart. de l’étage supérieur.
Un même câble alimente les 2 PBO.

Le PM composé de 3 coffrets juxtaposés : en bas les


câbles venant du NRO, au milieu les câbles de
distribution dans les étages, en haut une réserve de
câbles.
Le câble provenant du NRO est équipé de « pigtails », des
installation du boîtier ONT chez le client qui assure
jarretières connectorisées. Il y a une jarretière par fibre
l’interface optique/cuivre permettant de relier la box internet,
la TV, le Phone… 40
IX : ARCHITECTURE DU RESEAU FTTH

Le technicien effectue un test de débit pour s’assurer du bon fonctionnement de la liaison

Test du débit Descendant


La fibre affole l’aiguille, le compteur n’étant gradué Test du débit Montant
que jusqu’à 100Mbit/s.

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780

41
X : LES DIFFERENTES ARCHITECTURES

Un OLT Siemens Un OLT Alcatel-Lucent

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780 42


QUELQUES INFORMATIONS

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


43
QUELQUES INFORMATIONS

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


44
LE BUDGET D’ATTÉNUATION

C’est la somme des pertes d'une ligne de transmission entre une source et un récepteur

B = a L + aS X + aC Y
B = atténuation totale en dB
a = affaiblissement linéique de la liaison en dB/Km
L = longueur de la liaison en Km
aS = valeur significative de la perte d’une épissure en dB
X = nombres d’épissures
aC = valeur significative de la perte d’un connecteur en dB
Y = nombre de connecteurs

45
LE BUDGET D’ATTÉNUATION
Exemple de calcul sur la fibre OS

46
DEMO : INSTALLATION FTTH
OUVERTE A TOUTES QUESTIONS, CRITIQUES
ET SUGGESTIONS. MERCI !

CONTACT: Mail : oasseu@yahoo.fr / Tél. : 08.07.86.05 - Web: http://livedna.org/225.780


47