Vous êtes sur la page 1sur 20

Transmissions satellitaires

chap 3: Orbites

Mastère N2TR
Enseignant: Ines Bousnina
Année universitaire 2018-2019
Plan

• Services
• Constellations des satellites
• Lois de Kepler
• Orbites terrestres

1
Introduction

Il existe différents types de services que les communications satellites assurent au


quotidien. Dans ce chapitre, nous présentons les services les plus connus. Nous
définissons également les différents orbites terrestres et leurs particularités.

2
Services: bandes fréquentielles
La communication entre les stations terrestres et le satellite est régie par les principes
de base de la propagation des ondes électromagnétiques. Ce spectre de rayonnement
couvre tout, de la radio AM à la lumière, mais nous sommes intéressés par les
fréquences micro-ondes entre environ 1 et 50 GHz (le segment dessus de 30 GHz est
plus justement appelé ondes millimétriques). Comme la Figure.1 l'indique, le spectre
des micro-ondes est composé par les bandes L, S, C, X, Ku, Ka et activement utilisées
dans les communications de satellites commerciaux et militaires

Figure 1: Désignation des bandes de micro-ondes et millimétriques 3


Services: classification
Les bandes citées sont appliquées aux différents services, à savoir:
• Services entre points fixes (Fixed Satellite Service – FSS)
Ce service est assuré entre les stations de la terre à des positions données. Un ou plusieurs satellites
peuvent être utilisés. Dans certains cas, ce service comprend des communications satellite à satellite,
qui peuvent également être assurées dans le service inter-satellites. La bande fréquentielle considérée
est la bande C. Le FSS peut également comprendre les liaisons de connexion pour plusieurs applications,
à savoir les communications téléphoniques, transmissions télévisées, multi-conférence etc…
Rque: Ce service comporte les communications point-à-point et point-à-multipoints.
• Services satellites mobiles (Mobile Satellite Service – MSS)
Ce service est assuré entre les stations mobiles de la Terre et une ou plusieurs stations spatiales (y
compris de nombreux satellites qui utilisent les liens inter-satellites). Les bandes utilisées sont les
bandes L et S. Ces types de communications sont observés dans les communications maritimes etc…

4
Services: classification

• Service de radiodiffusion par satellite (Broadcasting Satellite Service – BSS)


Un service dans lequel les signaux émis ou retransmis par des stations spatiales sont destinés à la
réception directe par le grand public. Dans le BBS, le terme "réception directe" s'applique à la fois la
réception individuelle et à la réception de plusieurs clients simultanément. La bande Ku a été réservée
pour ce service.
• Lien inter-satellite (InterSatellite Link – ISL)
Circuit de transmission de message entre deux satellites de communication en comparaison d’un circuit
entre un seul satellite et la station terrestre. La bande fréquentielle Ka est consacrée à ce type de lien.

5
Orbites

Définition: Une orbite est définie par la trajectoire fermée que suit un corps céleste autour d’un autre
corps périodiquement. Ceci est due à l’influence de la gravitation. Il existe plusieurs types d’orbites
astronomiques: circulaire, elliptique, parabolique ou hyperbolique. Exemples: la terre gravitant autour
du soleil, ou la lune autour de la terre etc… Les orbites sont généralement régies par les lois de Kepler.
Dans cette section, nous traitons principalement des orbites des satellites artificiels. Nous commençons
par définir les trois loirs de Kepler. Ensuite, nous présentons les différents types d’orbites et leurs
caractéristiques.

6
1ère Loi de Kepler

L'orbite d'une planète autour du soleil est une ellipse


dont le centre du soleil se situe à l’un des foyers.

Les satellites artificiels suivent également la


première loi de Kepler. En effet, l'orbite de chaque
satellite est une ellipse avec la terre centrée à un
foyer.

Rque: Il existe aussi des orbites circulaires dont la


terre constitue le centre.
Rappelons l’équation d’une ellipse:
𝑥2 𝑦2
2 + 2 =1
𝑎 𝑏

7
2ème Loi de Kepler
La ligne joignant la planète et le soleil balaie des aires égales en des intervalles de temps égaux.
Ainsi la deuxième loi de Kepler stipule que la planète accélère en approchant du Soleil et décélère
en s'éloignant du Soleil

Pour les satellites, la zone de couverture est délimitée par le segment d'arc de l'orbite et de deux
lignes qui s'étendent à partir du centre de la Terre.

8
3ème Loi de Kepler
La période d’une orbite dépend de l’altitude de l’orbite. En effet, le carré de la période d'un
satellite artificiel est proportionnelle au cube de la distance moyenne entre le centre de la Terre et
le satellite. La troisième loi de Kepler permet de connaître la distance d'un corps au Soleil si on
connaît sa période de révolution grâce à la relation suivante:
2
𝑇 = 𝑐𝑡𝑒 𝑎 3

où 𝑇 est la période de révolution de la planète et 𝑎 le demi grand axe de l’orbite.


Cette relation est représentée à la figure ci-dessous pour donner une idée de la relation entre
l'altitude et la période orbitale.

9
Différents types d’orbites

La classification des orbites des satellites artificiels peut se faire selon deux catégories :
I. La zone de couverture: deux classes sont alors définies. Si la zone de couverture est fixe ou varie en
fonction du temps.
• Orbites Géostationnaires
• Non Géostationnaires
II. L’altitude du satellite: plusieurs orbites sont utilisées selon la distance entre la terre et le satellite.
• Orbite terrestre basse
• Orbite terrestre moyenne
• Orbite géosynchrone / géostationnaire
• Orbite terrestre haute

10
Orbites Géostationnaires GEO

Il est facile de comprendre l'importance d’un satellite géostationnaire. L’objectif est de


toujours visualiser la même région, et avec la même géométrie. Pour les satellites de
communication et les satellites d'observation de la terre, ce sont des points cruciaux.
Par exemple, une telle position permet à un satellite météorologique de faire un film
en temps réel, avec une image toutes les 15 minutes, montrant le développement de
orages nuageux etc...
Il n’existe qu’une seule orbite géostationnaire possible autour de la terre. Cette orbite
se situe sur le plan équatorial. Un satellite géostationnaire effectue sa rotation sur son
orbite en 24 heures.

11
Orbites Géostationnaires GEO

• Avantages
Simple poursuite de la station terrestre
Très faible décalage fréquentiel

• Inconvénients
 Retard de transmission de l’ordre de 250 ms
 Large perte d’espace libre
 Pas de couverture polaire

12
Orbites Non Géostationnaire NGEO
Au début les entreprises des communications par satellites ont utilisés les orbites non-
géostationnaires en raison des limitations techniques des véhicules de lancement pour
placer des satellites en orbites plus élevées.
• Avantages
Moins de retard dans un trajet de transmission
Réduction du problème d’écho dans les communications vocales
Réduction du coût de construction et lancement de satellites
• Inconvénients
 Complexité de transfert du signal d’un satellite à un autre
 Durée de vie réduite du satellite
 Nécessité de remplacement fréquent comparé aux satellites dans une orbite GEO

13
Orbite terrestre basse (Low Earth Orbit - LEO)
Elle est comprise entre 800 et 1200 km ( correspondant à des périodes orbitales de 1,6 et 1,9
heures , respectivement ) . Si les satellites sont destinés à une couverture mondiale ( qui est le
mode de service le plus courant pour les services de communications ) , ces orbites doivent être
soit polaires ou très inclinés afin de servir les utilisateurs dans les latitudes nord et sud. En règle
générale, l'inclinaison de l'orbite doit être approximativement égale à la latitude optimale pour
les services. Destinations en Europe occidentale et en Amérique du Nord peuvent être
favorisées au détriment des régions équatoriales comme l'Asie , l'Afrique , et Amérique du Sud .
Les constellations LEO , comme on les appelle , peuvent être entièrement remplies avec des
satellites ( entre environ 50 et 150 ) pour fournir un service continu. Un satellite donné est en
mesure de servir une station terrestre seulement pour quelques minutes. Une durée encore
réduite si cette station terrestre doit se connecter simultanément à une autre par le même
satellite ( une difficulté résolue par des relais inter-satellitaires). Tout réseau de LEO nécessite
un système de transfert intercellulaire à partir du satellite à satellite, semblable à ce qui est fait
dans les réseaux de radiotéléphonie cellulaire pour empêcher un appel passé lorsqu'un abonné
se déplace d' une cellule à l'autre (handover).
14
Orbite terrestre moyenne (Medium Earth Orbit - MEO)

Elle est située à une altitude supérieure à environ 10000 km. La période de l'orbite est
de l'ordre de 6 heures, ainsi le satellite restera en vue tout au long de la majorité des
types de connexion. En outre, l' altitude , en étant beaucoup plus élevée , permet un
satellite donné d’afficher une plus grande partie de la terre et pour servir de ce fait un
grand nombre d'utilisateurs. Ces facteurs , pris ensemble, signifient que beaucoup
moins de satellites sont nécessaires comparés à l’orbite LEO (12 à 24). L'autre facteur à
considérer est le délai de propagation (indiqué à la figure ci-dessous) , ce qui est
beaucoup plus important que dans l’orbite LEO mais encore relativement faible par
rapport aux satellites géostationnaires. Les deux configurations LEO et MEO
permettent des sauts multiples (c-à-d relais via deux satellites avec une station
terrestre passerelle entre les deux).

15
Orbite Géostationnaires et Géosynchrones

Comme mentionné précédemment, il s’agit d’une véritable orbite équatoriale à la


période de 24 heures nécessaire pour synchroniser avec la rotation de la terre. À une
altitude moyenne de 35,788.293 km, les satellites doivent toujours être contrôlés pour
corriger les forces gravitationnelles qui perturbent la géométrie désirée. Le maintien à
poste nord-sud est utilisé pour contrôler l'inclinaison de l'orbite (équatoriale ) et le
maintien à poste est-ouest est utilisé pour maintenir la longitude attribuée. Une
tolérance typique du maintien à poste est de 0,1 °. Puisque le maintien à poste nord-
sud consomme plus de carburant, il est de pratique courante de prolonger la durée de
vie en orbite en cessant les corrections nord-sud et de continuer uniquement avec des
corrections est-ouest pour plusieurs années ( jusqu'à soit le carburant restant est
épuisé ou une dégradation d'un composant critique rend le vaisseau spatial inutile ) .

16
Orbite Géostationnaires et Géosynchrones
La classe générale des orbites inclinées de période de 24 heures est appelée orbite
géosynchrone. Les satellites sur cette orbite ne sont pas fixes depuis un point de la
terre, mais se déplacent sur une figure en forme de huit, appelée analemme. Cette
figure est réalisée une fois par jour.

17
Orbite terrestre haute (High Elliptical Orbit – HEO)

Il s’agit d’une orbite située au dessus de l’orbite géostationnaire. Une des principales
caractéristiques de l'orbite elliptique est que le satellite se déplace beaucoup plus vite
quand il est près de la Terre que quand il est encore loin.
L’orbite HEO n'est pas limitée aux orbites équatoriales comme l'orbite géostationnaire.
Ainsi, HEO présente une couverture polaire et elle a la capacité de fournir de haute
latitude et la couverture polaire, des pays tels que la Russie.

18
Orbite terrestre haute (High Elliptical Orbit – HEO)
Un résumé des propriétés de ces orbites est fourni dans le tableau ci-dessous

Orbites Altitudes (km) Périodes (heures)

LEO 150 – 1000 1,5 – 1,8

MEO 5000 – 10000 3,5 – 6

Géosynchrone
36000 24
(elliptique)

GEO (plan équatorial) 36000 24

HEO 1000 – 40000 12 – 24

19