Vous êtes sur la page 1sur 75

UNIVERSITE KASDI MERBAH OUARGLA

Faculté des Sciences Appliquées


Département de Génie Electrique

Mémoire
MASTER ACADEMIQUE
Domaine : Sciences et technologies
Filière : Electrotechnique
Spécialité : Machines électriques et électronique de puissance
Présenté par :
Chaouche Riadh Chetti Sif Eddine
Thème:

Détection et diagnostic de défauts statorique


externe d’un moteur asynchrone triphasé à
l’aide de la carte ARDUINO MEGA 2560
Soutenu publiquement
Le : 02/06/2016
Devant le jury :
Mr : Ider Zahir MA (A) Président UKM Ouargla
Mr : Taibi Djamel MA (A) Encadreur UKM Ouargla
r
M : Amieur Toufik MA (A) Examinateur UKM Ouargla

Année universitaire 2015/2016


Sommaire
Liste des figures I
Liste des tableaux III
Sommaire

Introduction générale 1
CHAPITRE I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic
I.1- Introduction 3
I.2- Diagnostic des Machines Electriques 3
I.3- Constitution des machines asynchrones 5
I.3.1- Le stator 6
I.3.2- Le rotor 7
I.3.3- Les paliers 7
1.4- Les Défauts des machines asynchrones 7
I.4.1- Recherche indispensable des symptômes 8
I.4.2 - Défauts mécaniques 10
I.4.3- Défauts de roulements 10
I.4.4- Défauts d'excentricité 11
I.4.5- Défauts électriques 11
I.4.a- Au niveau du stator 12
I.4.b- Au niveau du rotor 14
I.5- Les méthodes de diagnostic des machines asynchrones 15
I.5.1- Méthodes sans modèle 15
I.5.2- Diagnostic par l'analyse des tensions statorique induites 15
I.5.3- Diagnostic par mesure du couple électromagnétique 15
I.5.4- Diagnostic par analyse du courant statorique 16
I.5.5- Diagnostic par analyse du vecteur de Park 16
I.5.6- Diagnostic par utilisation des techniques d’intelligence artificielle 16
I.6- Conclusion 17
CHAPITRE II
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560
II.1- Introduction 18
II.2- Définition du module Arduino 18
II.3- Les gammes de la carte Arduino 18
II.3.1- la carte Arduino Mega 19
II.4- Caractéristique technique de la carte Arduino Mega 2560 20
II.4.1- Partie matérielle 20
II.4.1.a- Le Microcontrôleur ATMega2560 20
II.4.1.b- L’alimentation 21
II.4.1.c- Les mémoire 21
II.4.1.d- Entrées et sorties numériques 22
II.4.1.e- Broches analogiques 22
II.4.1.f- Autres broches 22
II.4.2- Partie programme 23
II.4.2.a- l’environnement de la programmation 23
II.4.2.b- Structure générale du programme (IDE Arduino) 23
II.4.2.c- Injection du programme 24
II.4.2.d- Les étapes de téléchargement du programme 24
II.5- Les cartes Arduino 25
II.5.1- Gsm shield (IComSat) 25
II.5.1.a- Caractéristiques électriques de GSM Shield 27
II.5.1.b- Brochage de la carte GSM shield 27
II.5.1.c- Installation 28
II.5.2- Le capteur AcS712 29
II.5.2.a- Branchement du capteur ACS712 31
II.5.3- Capteur de tension (Deviseur de tension) 31
II.5.4- LCD Shield 32
II.5.4.a- Brochage de LCD shield 32
II.5.5- L’onduleur 33
II.5.6- Relais électromécanique 34
II.5.7- Le contacteur 35
II.6- Conclusion 36
CHAPITRE III
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone
III.1- Introduction 37
III.2- Interprétation des résultats de simulation 37
III.3- MAS en présence de défaut d’inversion des deux phases d’alimentation 39
III.3.1- Nécessité du contrôle de l'ordre des phases 39
III.4 MAS asynchrone en présence de défaut de surintensité (surcharge) 41
III.4.1 Causes 41
III.5 Défaut de coupure d’une phase d’alimentation 43
III.6 Défaut de sous/surtension d’alimentation 45
III.6.1- Défaut de sous-tension 45
III.6.2- Défaut de surtension 46
III.7 conclusion 47
CHAPITRE IV
Réalisation pratique de la carte électronique
IV.1- Introduction 48
IV.2- Les différentes étapes de la réalisation 48
IV.2.1- Schéma synoptique de la carte électronique 48
IV.2.2- Schéma d'alimentation 49
IV.2.3- Simulation de la carte électronique sous PORTEUS V8.1 50
IV.2.4- Fonctionnement général de la carte électronique 50
IV.3- Partie programmation 52
IV.3.1- Bibliothèque de l’énergie mètre 52
IV.3.2- Les défauts 55
IV.4 Conclusion 56
Conclusion générale 57
Annexes
Bibliographie
Liste des figures

Figures Titres page


CHAPITRE I
I.1 Classification des défauts selon leurs origines 4
I.2 Moteur asynchrone a cage d’écureuil 6

1.3 Stator et rotor de moteur asynchrone 6


1.4 Pourcentage des défauts (2008) 8
I.5 Pourcentage des défauts (1995) 8
I.6 Défauts d’excentricité statique et dynamique 11

I.7 Différents défauts au niveau de stator de la machine asynchrone 13


I.8 Défaut de rupture de barres et d'anneau de court-circuit 14

I.9 Défaut de rupture de barres 14


CHAPITRE II
II.1 Description de la carte Arduino MEGA 2560 19
II.2 Constitution de la carte Arduino Mega 2560 20

II.3 Microcontrôleur ATMega2560 21

II.4 Interface IDE Arduino 23

II.5 Paramétrage de la carte 24


II.6 Les étapes de téléchargement du code 25

II.7 GSM shield 26


II.8 Construction de la carte GSM shield 26

II.9 Brochage de la carte GSM shield 27


II.10 UART Multiplexer 28

II.11 Connexionde la carte Arduino 28

II.12 Connecter la UART interface comme FT232 28

II.13 Un exemple pour la connexion du logiciel 29


II.14 Capteur de courant ACS712 29
II.15 L’effet de hall 30
II.16 Branchement d’ACS712 avec l'Arduino 31

II.17 Schémas électriques du capteur de tension 31


II.18 Shield LCD 16x2 pour Arduino 32
II.19 Detaille d’afficheur LCD shield 33
II.20 Onduleur de tension 33
II.21 Relais électromécanique 34
II.22 Principe de commande par relais/contacteur 34

I
II.23 Contacteur 35
II.24 Contacteur tripôlaire 35

CHAPITRE III
III.1 Schéma de simulation sous Simulink 37

III.2 Résultats de simulation d’un démarrage à vide suivi d’application d’une 38


charge de 1.3 Nm à t= 1s
III.3 Inversement de sens de rotation du moteur asynchrone 40

III.4 Modèle de simulation d’inversement de deux phases d’alimentation 40

III.5 Résultats de simulation durant une inversion de deux phases L1et L2 à t=0.8 s 41

III.6 Résultats de simulation au cours de différente surcharge du moteur 43

III.7 Modèle de simulation de coupure d’une phase d’alimentation 44


III.8 Résultats de simulation durant le défaut de coupure de la phase A à t= 0.6s 45

III.9 Résultats de simulation durant le défaut sous/surtension 47

CHAPITRE IV
IV.1 Schéma synoptique de système de détection des défauts dans la MAS 49
IV.2 Schéma d’alimentation stabilisée 5V 49

IV.3 Banc d'essai (Labo d’électronique de puissance d’université 50


kasdimerbahouargla)
IV.4 Simulation de la carte électronique sous PORTEUS V8.1 51

IV.5 Réalisation pratique de la carte électronique 52


IV.6 bibliothèque de l’énergie mètre 53
IV.7 bibliothèque de GSM-Shield SIM900 54
IV.8 Les messages envoyés en cas de défauts (défauts de surcharge dans ce cas) 54
IV.9 Essai de défaut surcharge 55
IV.10 Essai de défaut sous tension 55

II
LISTE DES TABLEAUX

Tableau Titres page

CHAPITRE I
I.1 Les causes des défauts de la machine asynchrone 9

CHAPITRE II
II.1 Caractéristiques électriques de la carte GSM shield 27
II.2 Les broches (pin) de GSM shield 27
II.3 Sensitivité de l’ACS712 30

III
Introduction générale

Introduction générale :

La machine asynchrone, de part sa construction, est la machine la plus robuste et la moins chère

du marché. Cette machine est largement utilisée dans la plupart des entraînements électriques dans

plusieurs domaines industriels, notamment pour des applications à vitesse variable. Comme toute autre

machine, la machine asynchrone n'est pas à l'abri d'un dysfonctionnement. Elle peut être affectée par

des défauts électriques ou mécaniques au niveau du stator, ou du rotor, ou les deux en même temps.

Les causes des défauts peuvent être dues à un simple problème de fabrication ou à une utilisationn on

conforme de la machine. Parfois le milieu dans lequel la machine est utilisée peut être responsable à la

détérioration de la machine (milieu corrosif, milieu chimique,…). De ce fait, un arrêt brusque dû à une

anomalie quelconque peut engendrer des pertes financières (pertes de production, la remise en état de

l’outil de production, les retards de livraison) et matériels inévitables. Par conséquent, il est

recommandé de détecter de façon précoce les défauts afin d’y remédier dans des délais les plus brefs et

minimiser les effets induits (arrêt d’une chaîne de production, pertes de produits, etc...). Ceci a poussé

la majorité des industriels à doter leurs chaînes de production par des systèmes sophistiqués de

détection et de diagnostic de défauts.

Ces deux dernières fonctions ont pour objectif d'une part l’amélioration de la sécurité des êtres

humains et des biens et d'autre part l'augmentation des gains de productivité résultant de

l'accroissement de la disponibilité des équipements et d'une gestion efficace des opérations de

maintenance. Un système de surveillance n’a pas pour vocation de remplacer l’homme mais pour

l’aider dans sa prise de décision finale.

Le travail réalisé dans ce mémoire présente la protection et la détection de défauts statorique

externe dans la machine asynchrone. Les outils d’analyse et diagnostic de défaut sont à base de la carte

arduino ATmega 2560 et une carte GSM shield . Pour mener cette étude, le mémoire est structuré en

quatre chapitres:

1
Introduction générale

Le premier chapitre, est consacré sur le diagnostic de défaut de la machine asynchrone. Une citation

des divers défauts pouvant affecter le bon fonctionnement de la machine asynchrone ainsi que les

différents méthodes de détection et diagnostique de ces défauts.

Le deuxième chapitre sera consacré à une étude approfondie sur les cartes d’interface tel que

l’Arduino, puis, on mettra la lumière sur un modèle de base qui est (Arduino mega 2560) sa

construction son environnement de programmation et son principe de fonctionnement est détaillé.

Le troisième chapitre, est consacré à la une simulation sous MATLAB/SIMULINK de différents

défauts statorique, comme le sous/surtension, sur charge, coupure d’une phase, inversion de deux

phases est présentées.

Le quatrième chapitre consiste à réaliser une carte électrique capable d’exécuter une action entre la

carte GSM shield, la carte d’interfaçage (Arduino) et le moteur asynchrone en détaillent les différents

bloques de sa construction, les différents résultats obtenus expérimentalement seront donnés sous

forme des photos, donnant ainsi un aperçu sur les performances de la carte d’interfaçage (Arduino), et

une idée sur la technologie pour faciliter le processus de diagnostic des défauts.

Enfin, on terminera notre mémoire avec une conclusion générale qui résumera l’intérêt de notre

étude

2
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

I.1- Introduction :

Ce chapitre dresse un panorama des défauts des machines électriques et leur diagnostic, avec
une référence particulière aux machines asynchrones et leur détection de défauts, sachant que ces
techniques peuvent être facilement étendues à d'autres types de machines électriques.
La surveillance des machines électriques, pour le diagnostic et la prévision de pannes, a suscité
de nombreux travaux ces dernières années, à cause de son influence considérable sur la continuité
opérationnelle de nombreux processus industriels.
Un bon diagnostic et une détection précoce de défauts permettent de minimiser le temps d'arrêt
ainsi que le temps de maintenance du processus en question. Ils permettent aussi d'éviter les
conséquences nuisibles, parfois dévastatrices, des défauts ainsi que de réduire les pertes financières.
Une bonne procédure de détection doit prendre les mesures minimales nécessaires à partir du
processus en question, ainsi que d'extraire un diagnostic donnant une indication claire des modes de
défaillance, par l'analyse des donnant, dans un minimum de temps.
Le but de ce chapitre est de présenter les défauts et les méthodes de diagnostic appliquées à la
machine asynchrone. Ces méthodes sont classées en deux catégories, celles qui utilisent un modèle
mathématique du système et celles qui consistent à analyser les signaux mesurés.

I.2- Diagnostic des Machines Electriques :

Les machines électriques et les systèmes d'entraînement sont soumis à de nombreux types de
défauts. Ces derniers peuvent être classes selon leurs causes en deux grandes familles (figure I.1) : les
défauts à causes internes et les défauts à causes externes [1]. Les défauts externes sont provoqués par
les tensions d'alimentation, la charge mécanique ainsi que par l'environnement d'utilisation de la
machine. Les défauts internes sont causes par les constituants de la machine (circuits magnétiques,
bobinages du stator et du rotor, entrefer mécanique, cage rotorique,...). A titre d'exemple, nous
pouvons citer d'une manière non exhaustive les défauts suivants :

3
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

Figure I.1- Classification des défauts selon leurs origines

- les défauts électriques au niveau stator, qui se manifestent par l'ouverture d'une phase ou un court-
circuit au sein d'une même phase, entre deux phases ou entre une phase et la carcasse du stator.
- les défauts électriques au niveau rotor, qui comprennent une ouverture ou un court-circuit des spires
pour les machines a rotor bobine et de rupture ou fissure des barres et/ou des anneaux de court-circuit
pour les machines à cage.
- les défauts mécaniques au niveau de l'alésage du stator, ou au niveau du rotor tels que les défauts de
roulement, d'excentricité et d'alignement.
- une défaillance au niveau des composants électroniques de puissance de la commande du système
d'entraînement.
En raison de la symétrie des machines électriques, toute apparition d'un défaut induit une
distorsion au niveau du champ magnétique tournant, qui règne dans l'entrefer de cette dernière. Elle
provoque l'apparition d'harmoniques, caractérisant ces défauts, sur les signaux de mesures. La mesure

4
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

de signaux pertinents nous permet de surveiller, d'une manière non invasive, le fonctionnement de la
machine. Ces signaux peuvent être électriques ou mécaniques tels que les courants, les tensions, le
flux, le couple et la vitesse. Les techniques de détection et d'identification des défauts font encore
l'objet de nombreux travaux de recherche, car il reste encore plusieurs questions ouvertes :
- la définition d'une unique procédure de diagnostic pour la détection et l'identification de tout type de
défaut.
- l'augmentation de la robustesse des techniques de détection en les rendant insensibles aux conditions
d'exploitation.
- la détection able des pannes pour un fonctionnement avec un contrôle de position, de vitesse et de
couple.
- la détection fiable de pannes dans des conditions de travail variables.
Un diagnostic efficace ouvre la voie à une commande tolérante aux défauts, et doit par
conséquent augmenter la robustesse du processus industriel. Ces derniers décennies, l'avènement de
l'électronique de puissance a permis d'envisager des nouvelles applications, ainsi que de retirer les
meilleures performances du fonctionnement des machines électriques. Néanmoins cette avancée
technologique a apporté d'autres risques de défaillance au niveau des processus d'entrainements
électriques.
Actuellement, plusieurs laboratoires de recherche se penchent sur la conception et l'élaboration
de nouvelles stratégies de commande [2], permettant de rattraper les pertes de performances, qui
suivent l'apparition des défauts au niveau de la machine ou de la commande.

I.3- Constitution des machines asynchrones :

On se propose, dans cette section, de rappeler brièvement la constitution de la machine


asynchrone. Cette description va nous permettre de mieux appréhender les défauts de cette machine,
dans leur dimension physique.
Les machines asynchrones peuvent se décomposer, du point de vue mécanique, en trois parties
distinctes (figure I.2):
-le stator, partie fixe de la machine ou est connectée l'alimentation électrique ;
-le rotor, partie tournante qui permet de mettre en rotation la charge mécanique ;
-les paliers, partie mécanique qui permet la mise en rotation de l'arbre moteur.

5
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

Figure I.2- Moteur asynchrone a cage d’écureuil

I.3.1- Le stator :

Le stator de la machine asynchrone est constitué de tôlés d'acier dans lesquelles sont places les
bobinages statoriques. Pour les petites machines, ces tôlés sont découpées en une seule pièce, alors
qu'elles sont découpées par sections pour les machines de puissance plus importantes. Ces tôlés sont
habituellement recouvertes de vernis pour limiter l'effet des courants de Foucault ; elles sont
assemblées les unes aux autres à l'aide de rivets ou de soudures pour former le circuit magnétique
statorique. Les enroulements statoriques sont places dans les encoches prévues à cet effet. Ces
enroulements peuvent être insères de manière imbriquée, ondulée ou encore concentrique [3].
L'isolation entre les enroulements électriques et les tôlés d'acier s'effectue à l'aide de matériaux
isolants qui peuvent être de différents types suivant l'utilisation de la machine asynchrone.
Le stator d'une machine asynchrone est aussi pourvu d'une boite à bornes à laquelle est reliée
l'alimentation électrique. La (figure I.3) présente, entre autre, les différentes parties constituant le stator
d'une machine asynchrone.

Le stator

Le rotor
Les roulements

Figure 1.3- Stator et rotor de moteur asynchrone

6
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

I.3.2- Le rotor :

Le circuit magnétique rotorique est constitué de tôlés d'acier qui sont, en général, de même
origine que celles utilisées pour la construction du stator. Les rotors de machines asynchrones peuvent
être de deux types : bobiné ou a cage d'écureuil.
Les rotors bobinés sont construits de la même manière que le bobinage statorique. Les phases
rotorique sont alors disponibles grâce à un système de bagues-balais positionne sur l'arbre de la
machine.
Concernant les rotors à cage d'écureuil, les enroulements sont constitués de barres de cuivre
pour les moteurs de grande puissance ou d'aluminium pour les plus faibles puissances. Ces barres sont
court-circuitées à chaque extrémité par deux anneaux de court-circuit, fabriques en cuivre ou en
aluminium. On présente à la figure (I.3) les différents éléments de constitution d'un rotor à cage
d'écureuil.
Dans le cas des rotors à cage d'écureuil (figure I.3), les conducteurs sont réalisés par coulage
d'un alliage d'aluminium ou par des barres massives de cuivre préformées et frettées dans les tôlés du
rotor. Généralement il n'y a pas d'isolation entre les barres rotorique et le circuit magnétique. Mais la
résistivité de l'alliage utilisé pour la construction de cette cage est suffisamment faible pour que les
courants ne circulent pas à travers les tôlés magnétiques, sauf lorsque la cage rotorique présente une
rupture de barre [4].

I.3.3- Les roulements :

Les paliers sont constitués de roulements à billes et de flasques. Les roulements à billes sont
insères à chaud sur l'arbre, permettant ainsi d'assurer le guidage en rotation de l'arbre. Les flasques,
moulés en alliage de fonte, sont fixes sur le carter statorique grâce à des boulons ou des tiges de
serrage comme le montre la (figure I.3). L'ensemble ainsi établi constitue alors la machine asynchrone.

1.4- Les défauts des machines asynchrones :

Bien que la machine asynchrone soit réputée robuste, elle peut parfois présenter différents types
de défauts. Ces défauts se déclarent dans les différentes parties de la machine en commençant par la
connexion des phases statoriques et en finissant par l'accouplement mécanique du rotor a la charge.
Ces défaillances peuvent être prévisibles ou intempestives, mécaniques, électriques ou magnétiques, et
leurs causes sont très variées.
Une étude statistique menée par [5] sur les machines asynchrones à cage d'écureuil, exploitées
dans le domaine de l'industrie pétrochimique, nous révèle que certaines défauts sont plus fréquentes
que d'autres comme exposé par le diagramme de les (figures I.4) en présentant le pourcentage de
défauts susceptibles d'affecter ces machines de grande puissance.

7
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

Figure 1.4- Pourcentage des défauts (2008)

Cette répartition montre que les défauts des machines de grande puissance proviennent
principalement de roulements et du bobinage statorique, ceci est dû aux contraintes mécaniques plus
importantes dans le cas de ces machines.

Figure 1.5- Pourcentage des défauts (1995)

I.4.1- Recherche indispensable des symptômes :

En comparant ces résultats à ceux issus de publications plus anciennes, données par le
diagramme de la (figures I.5), réalises par [7] sur des machines de même type (100KW a 1MW), nous
remarquons que, ces derniers décennies, la répartition du pourcentage de ces défauts a changé, du fait
des conditions de fabrication des moteurs. Les défauts dans le stator et le rotor sont de moins en moins
fréquents, la principale source de défaillances est constituée actuellement par les roulements.
L'avancée technologique dans le domaine de l'électronique de puissance a permis aussi d'introduire des
nouvelles techniques de commande des machines électriques. Dans le cas des machines commandées
par des convertisseurs de puissance, les enroulements sont excites par des tensions comprenant des
harmoniques de rang élevé. Cette dernière option est devenue la norme pour le contrôle des systèmes
électriques. Ce type d'alimentation accélère le vieillissement de l'isolation du bobinage statorique. Une
solution est le développement d'une meilleure isolation de matériaux. Ces statistiques ne sont pas pour

8
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

autant valables pour toutes les circonstances, il est à noter que ces défauts sont très sensibles aux
conditions d'exploitation de ces machines et que leurs origines peuvent être très variées [6]. Recensons,
par exemple, les origines :
- mécaniques : mauvaise fabrication, vibrations de la machine, forces électromagnétiques
déséquilibrées, forces centrifuges, fluctuations de la charge ;
- électriques : dégradations d'isolement, décharges partielles, étincelles ;
- thermiques : pertes dans le cuivre, manque de refroidissement général ou localise ;
- environnementales : humidité, poussière, . . ..

Le (tableau I.1) [1] présente un résumé des causes provocant des défauts statorique et rotorique.
Tableau I.1- Les causes des défauts de la machine asynchrone
Defaults Causes

Un déséquilibre magnétique, mouvement des


Vibration du support enroulements, un déséquilibre de l'alimentation,
surcharge, mauvaise installation, un contact avec le rotor.
Un défaut entre le stator Ecrasement des spires par la carcasse, le cycle thermique,
et les carcasses une abrasion de l'isolant, présence de points anguleux dans
les encoches, un choc.
Défauts statorique

endommagement de l'isolant lors de l'insertion des


Défaut dissolution enroulements, démarrage fréquent, condition de
température ou d'humidité extrême.
Court-circuit enter
spires Température excessive, humidité, vibration, surtension.
Défaut d'installation, haute température, alimentation
Court-circuit enter
déséquilibrée, contrainte d'écrasement au niveau des
phases
enroulements.
déplacement des choc dû à un défaut, démarrage fréquent, vibration des têtes
conducteurs de bobines.
Défaillance des Ecrasement des conducteurs, vibration excessive.
connecteurs
Mauvaise installation, déséquilibre magnétique, perte de
Défaut de roulements lubrifiant, haute température, manque de propreté, charge
déséquilibrée.
Déséquilibre magnétique, régime transitoire a longue
Rupture de barres
durée, fatigue thermique.
Défauts rotorique

Défaut du circuit Défaut de fabrication, fatigue thermique, surcharge.


magnétique
Désalignement des Défaut de couplage, surcharge, mauvaise installation, jeu
roulements au niveau des paliers.
Mauvaise installation, déséquilibré magnétique, défaut de
Désalignement du rotor
roulements.
Roulements mal
lubrifiés Température excessive, mauvaise qualité de lubrifiant.
Mouvement des anneaux de court-circuit, problème
Déséquilibre mécanique
d'alignement.

9
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

Lorsque plusieurs défauts présentent les mêmes symptômes, il devient indispensable, pour
l‟opérateur, de rechercher systématiquement l'existence des symptômes en plus. Il faut insister
d'emblée sur le fait que certains de ces symptômes ne sont pas spécifiques à un défaut en particulier et
c'est l'analyse minutieuse qui doit faire montrer cela.
Le diagnostic des défauts est facile lorsqu'il est fait en temps réel et lorsque les symptômes sont clairs.
Ces défauts produisent un ou plusieurs symptômes qui peuvent être :
- un déséquilibre des courants de ligne et des tensions ;
- une augmentation des oscillations du couple ;
- une diminution du couple moyen ;
- une augmentation des pertes et donc une réduction de l'efficacité énergétique ;
- un échauffement excessif et donc un vieillissement accéléré.
Ainsi, dans le but d'une présentation synthétique, nous avons classe ces défauts en deux familles
principales : les défauts mécaniques et les défauts électriques. Ces défauts sont donc rappelés
brièvement dans l'organigramme de (tableau I.1).
L'étude des défauts des machines asynchrones à un double objectif :
- Comprendre leur genèse de manière à prévoir leur gravite et leur développement.
- Analyser leur impact sur le comportement de la machine et en déduire les signatures
permettant, a posteriori, de remonter jusqu'à la cause de la défaillance.

I.4.2 - Défauts mécaniques :

Plus de 40% de défauts de moteurs asynchrones sont des défauts mécaniques. Ces défauts
peuvent être des défauts de roulements, des défauts d'excentricité, . . .

I.4.3- Défauts de roulements :

La raison principale des défaillances des machines concerne les défauts des roulements à billes
qui ont de nombreuses causes telles que la contamination du lubrifiant, une charge excessive ou encore
des causes électriques comme la circulation de courants de fuite induits par les onduleurs a MLI [8].
Les défauts de roulements entrainent de manière générale plusieurs effets mécaniques dans les
machines tels qu'une augmentation du niveau sonore et l'apparition de vibrations. Il a et montre
également que les défauts de roulements induisent des variations dans le couple de charge de la
machine asynchrone.

10
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

I.4.4- Défauts d'excentricité :

Les conséquences des défauts mécaniques se manifestent généralement au niveau de l'entrefer :


par des défauts d'excentricité statique, dynamique [9] (figure 1.6) ou mixte :
- Le défaut d'excentricité statique est généralement dû à un désalignement de l'axe de rotation du
rotor par rapport à l'axe du stator, dont la cause la plus fréquente est un défaut de centrage des asques.
- Le défaut d'excentricité dynamique peut être cause par une déformation du cylindre rotorique,
ou la détérioration des roulements à billes.
- L'excentricité mixte, la plus fréquente, est la combinaison d'une excentricité statique et d'une
excentricité dynamique.

Figure 1.6- Défauts d’excentricité statique et dynamique

Une analyse vibratoire, une analyse par ultrasons, une analyse fréquentielle des courants
absorbé ou simplement une analyse visuelle de l'arbre de la machine permettent de détecter ces types
de défaillance. Nous pouvons trouver dans la littérature des ouvrages très complets qui traitent ces
divers problèmes [5].

I.4.5- Défauts électriques :

Les défaillances électriques, au niveau du stator ou au niveau du rotor, peuvent avoir plusieurs
formes et plusieurs causes. A titre d'exemple : le déséquilibre des tensions d'alimentation de la
machine ou encore les démarrages fréquents provoquent un échauffement excessif des bobinages
statorique conduisant à terme à une destruction locale de l'isolant. De même, les efforts
électrodynamiques que subissent les conducteurs des phases, se traduisent par des vibrations
mécaniques ayant pour effet de détériorer l'isolant. Sur le plan électrique, les fronts de tension génères
par les convertisseurs statiques accentuent le phénomène et réduisent, par conséquent, la durée de vie
de l'isolant des conducteurs. Quant aux origines environnementales, nous pouvons citer l'humidité, les
produits corrosifs ou abrasifs, . . .

11
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

I.4.a- Au niveau du stator :

Les défauts statorique se manifestent sous la forme d'un court-circuit inter-spires, d'un court-
circuit entre deux phases ou d'un court-circuit entre une phase et la carcasse [10] (figures I.7). Il est
schématisé par la connexion franche entre deux points du bobinage. Le court-circuit entre phases
apparaît préférentiellement dans les têtes de bobines, puisque c'est dans celles-ci que les conducteurs
de phases différentes se côtoient. Le court-circuit entre spires de la même phase peut apparaitre soit au
niveau des têtes de bobines soit dans les encoches, ce qui entraine une diminution du nombre de spires
effectives de l'enroulement.
Un court-circuit entre phases provoquerait un arrêt net de la machine. Cependant, un court-
circuit entre une phase et le neutre (via la carcasse) ou entre spires d'une même phase. Il conduit à un
déséquilibre de phases, ce qui a une répercussion directe sur le couple. Ce type de défaut perturbe aussi
sensiblement les commandes développées sur la base du modèle de Park (hypothèse d'un modèle
équilibré)

12
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

Figure I.7- Différents défauts au niveau de stator de la machine asynchrone

13
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

I.4.b- Au niveau du rotor :

Un rotor bobiné peut être affecté par les mêmes défauts que le stator. Pour un rotor à cage les
défauts se résument à la rupture de barres ou à la rupture d'anneaux de court-circuit (figure I.8).

Figure I.8- Défaut de rupture de barres et d'anneau de court-circuit

Figure I.9- Défaut de rupture de barres

Ces ruptures de barres ou de portions d'anneau peuvent être dues, par exemple, à une surcharge
mécanique (démarrages fréquents,. . .), à un échauffement local excessif ou encore à un défaut de
fabrication (bulles d'air ou mauvaises soudures) [5]. Ce défaut fait apparaître des oscillations sur les
courants et le couple électromagnétique d'autant plus apparentes que l'inertie est très grande (vitesse
constante). Lorsque l'inertie de l'entrainement est plus faible, des oscillations apparaissent sur la vitesse
mécanique et sur l'amplitude des courants statorique.
La cassure de portion d'anneau est un défaut qui apparaît aussi fréquemment que la cassure de
barres. En fait les cassures sont dues soit à des bulles de coulées ou aux dilatations différentielles entre
les barres et les anneaux, d'autant que les portions d'anneaux de court-circuit véhiculent des courants
plus importants que ceux des barres rotorique. De ce fait, un mauvais dimensionnement des anneaux,
une détérioration des conditions de fonctionnement ou une surcharge de couple et donc des courants
peuvent entrainer leur cassure.

14
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

Un défaut de rupture de barres n'induit pas à un arrêt de la machine, du fait que le courant qui
traversait la barre cassée se répartit sur les barres adjacentes. Ces barres sont alors surchargées, ce qui
peut conduire à leur rupture, et ainsi de suite jusqu'à la rupture d'un nombre suffisamment important de
barres pour provoquer l'arrêt de la machine.
Devant la multitude des défauts envisageables et les conséquences de leurs apparitions, les
techniques de surveillance se sont rapidement imposées auprès des utilisateurs des machines
électriques. Elles commencent également à intéresser les concepteurs.

I.5- Les méthodes de diagnostic des machines asynchrones

I.5.1- Méthodes sans modèle :

Ces méthodes sont basées soit sur le traitement de signaux issus de capteurs de
grandeurs physiques affectées par les défauts ou soit par des systèmes experts mettant en œuvre
des techniques d‟intelligence artificielle. Puisque les allures temporelles ne donnent pas beaucoup
d‟information, on est obligé d‟aller vers les techniques de traitement de signal.
Les méthodes se basant sur l‟analyse des signaux d‟acquisition ont l‟avantage d‟être
indépendante des fluctuations internes du système. Ainsi, l‟information contenue dans les signaux
n‟est pas affectée par une éventuelle erreur de modélisation.
Plusieurs techniques de traitement de signal ont été utilisées depuis longtemps pour analyser le
contenu spectral des différents signaux issus des machines électriques tels que : les courants, les
puissances, le couple, la vitesse, le flux, les vibrations,…etc.

I.5.2- Diagnostic par l'analyse des tensions statorique induites :

Cette technique est basée sur l'exploitation du contenu fréquentiel de la tension induite par le
flux rotorique dans les enroulements statorique pendant la déconnexion de la machine du réseau. En
utilisant cette approche, les effets de non idéalité de la source (déséquilibres et présence des
harmoniques) ainsi que le non linéarité des caractéristiques magnétiques de la machine peuvent être
évitées.

I.5.3- Diagnostic par mesure du couple électromagnétique :

Le couple électromagnétique développé dans la machine, provient de l'interaction entre le


champ statorique et celui rotorique. Par conséquent, tout défaut, soit au niveau du stator ou au
rotor, affecte directement le couple électromagnétique.

L'analyse spectrale du signale du couple (mesuré ou estimé), donne des informations sur l‟Etat de
santé de la machine [11].

15
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

I.5.4- Diagnostic par analyse du courant statorique :

Parce qu‟il est facilement accessible, et vue sa capacité de détecter aussi bien les défauts
électromagnétiques que mécaniques, l‟analyse du courant statorique occupe une place privilégiée dans
le diagnostic par analyse des signaux. Cette technique est connue sous l‟abréviation MCSA (Motor
Current Signature Analysis). La MCSA était l‟objet de plusieurs travaux de recherche, elle consiste à
affecter à chaque défaut une signature spectrale le caractérisant. Dans le même contexte, il a été
démontré que la sévérité du défaut est fonction de l‟amplitude des composantes fréquentielles qu‟il
génère, et notamment, des raies déjà présentes dans le moteur sain (harmoniques d‟espace).

I.5.5- Diagnostic par analyse du vecteur de Park :

Deux versions d‟analyse par cette méthode à savoir :

La première utilise les grandeurs biphasées isα et isβ, qui sont calculées à partir
des trois courants d'alimentation, pour l'obtention de la courbe de Lissajous : isβ = f (isα). Le
changement de l‟épaisseur et de la forme de cette courbe donne une information sur le défaut. La
deuxième est appelée Vecteur de Park Etendu, qui est basée sur l'analyse spectrale du module
du vecteur de Park. Elle présente beaucoup d'avantages quant à la détection des défauts statorique
ou rotorique et même les défauts de roulement.

I.5.6- Diagnostic par utilisation des techniques d’intelligence artificielle :

En dépit des diverses techniques mentionnées précédemment, ces dernières années, la


surveillance et la détection de défaut des machines électriques se sont éloignées des techniques
traditionnelles pour s‟orienter vers des techniques dites d‟intelligence artificielle. Ces méthodes sont
basées sur la connaissance a priori du système et utilisent un ensemble de règles et de faits (données
manipulées par les règles) qui constituent ce qu‟on appelle la base de connaissance. Parmi ces
méthodes, on peut citer :
 Logique floue,
 Réseaux neuronaux,
 Reconnaissance des formes.

16
CH I
Les défauts des machines électriques et leur diagnostic

I.6- Conclusion :

La protection des moteurs est une fonction essentielle pour la continuité du fonctionnement des

machines. Le choix du dispositif de protection doit être fait avec rigueur. La recherche d‟anomalies et

la rapidité de remise en route seront ainsi nettement améliorées. [12]

De là vient le rôle du diagnostic des machines électriques a été (et il est encore) un thème de

recherche très important depuis plusieurs décennies, tel que rapporte dans la bibliographie (non

exhaustive) citée dans ce chapitre. L'avènement de la surveillance à révolutionne l'entretien des

systèmes basés sur des machines électriques. En fait, ce terme se réfère à un suivi du système

permettant de diagnostiquer l'état d'un moteur à courant alternatif afin de déterminer les types de

défaillance et leur gravité quand le moteur est dans des conditions de fonctionnement normales.

Dans ce chapitre nous avons essayé de regrouper le maximum d‟information sur les symptômes

qu‟une machine asynchrone peut manifester. Pour chaque symptôme, une liste de causes possibles

est nécessaire pour la détermination les possibles origines pour chaque type de défaut.

17
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.1- Introduction :

Aujourd’hui, l'électronique est de plus en plus remplacée par de l'électronique programmée. On


parle aussi de système embarquée ou d'informatique embarquée. Son but est de simplifier les schémas
électroniques et par conséquent réduire l’utilisation de composants électroniques, réduisant ainsi le
coût de fabrication d’un produit. Il en résulte des systèmes plus complexes et performants pour un
espace réduit.

La conception de la carte électronique ici n'est rien d'autre que le choix des composants et
modules électroniques qui vont nous permettre de réaliser notre application. Pour ce faire, nous allons
procéder à l'étude de chaque élément qui faire partie de l'application. La carte Arduino étant l'élément
de base de notre réalisation.

Dans ce chapitre nous présentons une description détaillée des composantes électronique
adoptée pour répondre aux spécifications de notre cahier de charge qui est la détection et la protection
de défauts de la machine asynchrone.

II.2- Définition du module Arduino :

Le module Arduino est une plate-forme open-source d'électronique programmée qui est basée
sur une simple carte à microcontrôleur (de la famille AVR), et un logiciel, véritable environnement de
développement intégré, pour écrire, compiler et transférer le programme vers la carte. Pour
programmer cette carte, on utilise l’logiciel IDE Arduino. [13]
II.3- Les gammes de la carte Arduino :

Actuellement, il existe plus de 20 versions de module Arduino, nous citons l’Arduino UNO,
l'Arduino Mini, l'Arduino Nano, l'Arduino Diecimila, et l’Arduino Mega2560.Parmi ces types, nous
avons choisi une carte Arduino Mega (ATmega 2560). Elle contient beaucoup de dispositifs qui seront
détaillée par la suite. La carte est illustrée dans la figure (II-1).

18
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

Entrée Rx
et sortie Tx
Entrées/Sorties
LED de test numériques D0 à D21
AT Mega
Port USB 2560
Sert à la fois à
l’alimentation et au
transport des données
(via COM virtuel)
5v rég. 500ma

Entrées/Sorties
Inductance numériques
D22 à D53
Régulateur 5v

Connecteur alim. externe


(2.1mm + au centre)
(Vin 7 à 12v) Bouton reset

Reprise alim. Entrées analogiques


externe VIN A0 à A15

Figure II.1 Description de la carte Arduino MEGA 2560

II.3.1- La carte Arduino Mega 2560 :

La carte Arduino Mega 2560 est une carte à microcontrôleur basée sur un ATmega2560.
Cette carte dispose :
- de 54 broches numériques d'entrées/sorties (dont 14 peuvent être utilisées en sorties PWM (MLI :
Modulation de largeur d’impulsion).
- de 16 entrées analogiques (qui peuvent être utilisées en broches entrées/sorties numériques).
- de 4 UART (port série matériel).
- d'un quartz de 16Mhz.
- d'une connexion USB.
- d'un connecteur d'alimentation jack.
- d'un connecteur ICSP (programmation "in-circuit").
- et d'un bouton de réinitialisation (reset).
Elle contient tout ce qui est nécessaire pour le fonctionnement du microcontrôleur ; Pour
pouvoir l'utiliser, il suffit simplement de la connecter à un ordinateur à l'aide d'un câble USB (ou de
l'alimenter avec un adaptateur secteur ou une pile, mais ceci n'est pas indispensable, l'alimentation
étant fournie par le port USB).
La carte Arduino Mega 2560 est compatible avec les circuits imprimés prévus pour les cartes
Arduino Uno, Duemilanove ou Diecimila. [14]

19
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.4- Caractéristique technique de la carte Arduino Mega 2560:

II.4.1- Partie matérielle :

Généralement tout module électronique qui possède une interface de programmation est basé
toujours dans sa construction sur un circuit programmable ou plus.

Figure II.2 Constitution de la carte Arduino Mega 2560

II.4.1.a- Le Microcontrôleur ATMega2560 :

Un microcontrôleur ATMega2560 est un circuit intégré qui rassemble sur une puce
plusieurs éléments complexes dans un espace réduit. La figure II.3 montre un microcontrôleur
ATmega 2560, qu’on trouve sur la carte Arduino. [15]

20
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

Figure II.3 Microcontrôleur ATMega2560


II.4.1.b- L’alimentation :

La carte Arduino Mega 2560 peut être alimentée soit via la connexion USB (qui fournit 5V
jusqu'à 500mA) ou à l'aide d'une alimentation externe. La source d'alimentation est sélectionnée
automatiquement par la carte.
La carte peut fonctionner avec une alimentation externe de 6 à 20 volts. Cependant, si la carte
est alimentée avec moins de 7V, la broche 5V pourrait fournir moins de 5V et la carte pourrait être
instable. Si on utilise plus de 12V, le régulateur de tension de la carte pourrait chauffer ce dernier. [14]

Les broches d'alimentation sont les suivantes :


 VIN. La tension d'entrée positive lorsque la carte Arduino est utilisée avec une source de tension
externe (à distinguer du 5V de la connexion USB ou autre source 5V régulée).
 5V. La tension régulée utilisée pour faire fonctionner le microcontrôleur et les autres composants de
la carte. Le 5V régulé fourni par cette broche peut donc provenir soit de la tension d'alimentation VIN
via le régulateur de la carte, ou bien de la connexion USB ou de tout autre source d'alimentation
régulée.
 3.3V. Une alimentation de 3.3V fournie par le circuit intégré FTDI (circuit intégré faisant
l'adaptation du signal entre le port USB de votre ordinateur et le port série de l'ATmega) de la carte.
L'intensité maximale disponible sur cette broche est de 50mA
 GND. Broche de masse (0V).

II.4.1.c- Les mémoires :

L'ATmega 2560 à 256Ko de mémoire FLASH pour stocker le programme (dont 8Ko également
utilisés par le bootloader). L'ATmega 2560 a également 8 ko de mémoire SRAM (volatile) et 4Ko
d'EEPROM (non volatile - mémoire qui peut être lue à l'aide de la librairie EEPROM).

21
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.4.1.d- Entrées et sorties numériques :

Chacune des 54 broches numériques de la carte Mega peut être utilisée soit comme une entrée
numérique, soit comme une sortie numérique. Ces broches fonctionnent en 5V. Chaque broche peut
fournir ou recevoir un maximum de 40mA d'intensité et dispose d'une résistance interne de "rappel au
plus" (pull-up) (déconnectée par défaut) de 20-50 KOhms. Cette résistance interne s'active sur une
broche en entrée à l'aide de l'instruction digitalWrite(broche, HIGH). [14]

De plus, certaines broches ont des fonctions spécialisées :


 Communication Série: Port Série Serial : 0 (RX) and 1 (TX); Port Série Serial 1: 19 (RX) and 18
(TX); Port Série Serial 2: 17 (RX) and 16 (TX); Port Série Serial 3: 15 (RX) and 14 (TX).
 Interruptions Externes: Broches 2 (interrupt 0), 3 (interrupt 1), 18 (interrupt 5), 19 (interrupt 4),
20 (interrupt 3), et 21 (interrupt 2). Ces broches peuvent être configurées pour déclencher une
interruption sur une valeur basse, sur un front montant ou descendant, ou sur un changement de valeur.
 Impulsion PWM (largeur d'impulsion modulée): Broches 0 à 13. Fournissent une impulsion
PWM 8-bits à l'aide de l'instruction analogWrite().
 SPI (Interface Série Périphérique): Broches 50 (MISO), 51 (MOSI), 52 (SCK), 53 (SS). Ces
broches supportent la communication SPI (Interface Série Périphérique).
 I2C: Broches 20 (SDA) et 21 (SCL). Supportent les communications de protocole I2C.
 LED: Broche 13. Il y a une LED incluse dans la carte connectée à la broche 13.

II.4.1.e- Broches analogiques :

La carte Mega2560 dispose de 16 entrées analogiques, chacune pouvant fournir une mesure
d'une résolution de 10 bits (càd sur 1024 niveaux soit de 0 à 1023) à l'aide de la très utile
fonction analogRead() du langage Arduino. Par défaut, ces broches mesurent entre le 0V (valeur 0) et
le 5V (valeur 1023). Les broches analogiques peuvent être utilisées en tant que broches numériques.

II.4.1.f- Autres broches :

Il y a deux autres broches disponibles sur la carte :


 AREF : Tension de référence pour les entrées analogiques (si différent du 5V). Utilisée avec
l'instruction analogReference().
 Reset : Mettre cette broche au niveau BAS entraîne la réinitialisation du microcontrôleur. [14]
Comme un port de communication virtuel pour le logiciel sur l’ordinateur, La connexion
série de l'Arduino est très pratique pour communiquer avec un PC, mais son inconvénient est le câble
USB, pour éviter cela, il existe différentes méthodes pour utiliser ce dernier sans fil.

22
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.4.2- Partie de programmation :

Une telle carte d’acquisition qui se base sur sa construction sur un microcontrôleur doit être
dotée d’une interface de programmation comme est le cas de notre carte.
L'environnement de programmation open-source pour Arduino peut être téléchargé
gratuitement (pour Mac OS X, Windows, et Linux).

II.4.2.a- l’environnement de la programmation :

Le logiciel de programmation de la carte Arduino sert d'éditeur de code (langage proche


du C). Une fois, le programme tapé ou modifié, il sera transféré et mémorisé dans la carte à
travers de la liaison USB. Le câble USB alimente à la fois en énergie la carte et transporte le
fichier (.hex) . [16]

II.4.2.b- Structure générale du programme (Arduino IDE) :

Le logiciel Arduino a pour fonctions principales :


- de pouvoir écrire et compiler des programmes pour la carte Arduino ;
- de se connecter avec la carte Arduino pour transférer les programmes ;
- de communiquer avec la carte Arduino.
Ce logiciel est un Environnement de Développement Intégré (IDE) dédié au langage
Arduino et à la programmation des cartes. Il comporte :
Barre de menu

Barre des
boutons

Fenêtre d'édition
de programme

Zone de messages des


actions en cours

Console d'affichage
des messages de
Figure II.4 Interface Arduino IDE compilation

23
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.4.2.c- Injection du programme :

Avant d'envoyer le fichier (.hex) dans la carte Arduino mega2560, il est nécessaire de
sélectionner le type de la carte (Arduino MEGA 2560) et le numéro de port USB (COM 69) comme
à titre d’exemple la figure suivante :

Figure II.5 Paramétrage de logiciel Arduino IDE

II.4.2.d- Les étapes de téléchargement du programme :

Une simple manipulation enchaînée doit être suivie afin d’injecter un code vers la carte
Arduino via le port USB. (Figure II.6)
1. On vérifie le programme avec le logiciel Arduino (compilation).
2. Si des erreurs sont signalées, on modifie le programme.
3. On charge le programme sur la carte Arduino Mega 2560.
4. L’exécution du programme est automatique après quelques secondes.
5. On alimente la carte soit par le port USB, soit par une source d’alimentation autonome.

24
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

Compiler

S’il n’ya pas d’erreurs à la compilation,


le message « compilation termine »
s’attache suivi de la taille du programme.

Télécharge
r
Le programme est téléchargé sur
l’arduino, le message « téléchargement
terminé » s’affiche une fois le
téléchargement terminé.

Figure II.6 Les étapes de téléchargement du code

II.5- Les cartes shields Arduino:

Les Shields Arduino sont des cartes qui se branchent sans soudure aux cartes Arduino ou à
d'autres shields Arduino pour augmenter leurs capacités. Ces cartes ont des dimensions sensiblement
voisines de la carte Arduino et peuvent s'enficher directement sur les connecteurs de celle-ci.

Les Shields Arduino conservent l'esprit original d’Arduino, facile à produire et à utiliser. Les
cartes Arduino, comme les Shields Arduino sont particulièrement adaptées pour le monde des Makers
et du DIY (Do It Yourself).

II.5.1- Gsm shield (IComSat) :

Cette platine GSM/GPRS permet d'échanger des données en utilisant les réseaux mobiles tout
en gardant une consommation électrique faible. Il est basé sur le SIM900 Quadri-bande GSM / GPRS.
Elle est contrôlée via des commandes AT (GSM 07.07, 07.05 et SIMCOM améliorée), et entièrement
compatible avec Arduino Uno et Mega2560. (Figure II-7)

25
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

Figure II.7 GSM shield

L’équipe Arduino vient de lancer la commercialisation de leur nouveau shield GSM. Ce


dernier, développé en partenariat avec (Telefónica Digital), va vous permettre d’utiliser
une connexion téléphonique mobile pour réaliser de l’échange de données.

Avec GSM Shield, il sera donc possible de relier la carte Arduino à Internet en utilisant une
connexion GPRS, et envoyer et recevoir des appels vocaux ou encore des SMS

Figure II.8 Construction de la carte GSM shield

26
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.5.1.a- Caractéristiques électriques de GSM Shield :

Paramètre Min Typique Max Unité


Tension d'alimentation 4.5 5 5.5 V
Consommation de courant (impulsion) - - 2000 mA
Consommation de courant (Continue) 500 mA
vitesse de transmission - 9600 - bps

Tableau II.1 Caractéristiques électriques de la carte GSM shield [17]

II.5.1.b- Brochage de la carte GSM shield:

Interface
LED

Contrôle
boutons

UART GPIO
Interface

Haut-parleur & PWM & IIC


MIC Interface

Déboguer UART
Audio in/out port multiplexer
R1 jumper
détail figure

Figure II.9 brochage de la carte GSM shield

GPIOs UART IIC & PWM Déboguer_Port

Interface broch Descriptio


Description broche Description broche Description broche
e n
1 VDD 1 GND 1 GND 1 GND
2 GND 2 DTR 2 GND 2 PERKEY
3 GPIO1 3 RI 3 IIC_SCL 3 DBG_RXD
VDD = 3.0V

4 GPIO2 4 DCD 4 IIC_SDA 4 DBG_TXD


5 GPIO3 5 CTS 5 PWM2 - -
6 GPIO4 6 RTS 6 PWM2 - -
7 GPIO5 7 TXD 7 GND - -
8 GPIO6 8 RXD 8 GND - -

27
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

9 GPIO7 - - - - - -
10 GPIO8 - - - - - -
11 GPIO9 - - - - - -
12 GPIO10 - - - - - -
13 GPIO11 - - - - - -
14 GPIO12 - - - - - -
15 GND - - - - - -
16 VDD - - - - - -

Tableau II.2 Les broches (pin) de GSM shield

II.5.1.c- Installation :

 Réglage de la connexion UART (UART Multiplexer) :


- On peut utiliser deux shunte pour connecter les broches TXD et RXD sur la carte GSM et les
broches D0 - D7 de l’Arduino. ( Figure II.10)

Figure II.10 UART Multiplexer

- Lorsque on utilise la connexion, comme la figure II-11, la carte GSM se connecter directement
à l’Arduino via les pins Tx et Rx

Figure II.11 Connexion de la carte GSM à l’Arduino

- Lorsque on utilise la connexion de la figure II-19, la carte GSM se connecter avec une carte
FT232RL, et cette carte se connecter au PC par USB après cette configuration, on peut utiliser
un logiciel sur PC pour contrôler ou configurer le module GSM. ( Figure II.12)

Figure II.12 Connecter la UART interface comme FT232

28
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

- Sauf les 2 configurations ci-dessus, vous pouvez connecter le TXD et RXD à d'autres broches
de D0-D1, et en utilisant la bibliothèque de logiciels pour contrôler le module GSM.

Figure II.13 Un exemple pour la connexion du logiciel

II.5.2 - Le capteur AcS712 :

Ce module capteur de courant fonctionnant autour d'un circuit ACS712 permet de mesurer un
courant continu ou alternatif circulant dans un circuit. La sortie est de type analogique et peut être
interfacé facilement sur une entrée convertisseur d'un microcontrôleur et donc lire cette tension sur une
entrée analogique de l’Arduino. Il utilise une carte ELECTRONIC BRIK qui peut être assemblée à
d'autres cartes par simple emboitement. Le capteur utiliser le champ magnétique généré par le courant
(effet hall) pour mesurer le courant qui le traverse. Le capteur produit en sortie une tension continue
proportionnelle au courant à raison de 100 mV par ampère. Vous pouvez donc lire cette tension sur
une entrée analogique de votre Arduino. [17]. Figure II.14

Figure II.14 Capteur du courant ACS712

29
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

Ce capteur comporte le chip Allegro ACS712 ±20A qui est un capteur de courant linéaire basé
sur l'effet Hall avec une sortie indiquant un dépassement en courant. Il offre une faible résistance (~1.2
mΩ) au passage du courant et a une isolation électrique jusqu'à 2.1kV. Cette version accepte un
courant d'entrée bidirectionnel avec une amplitude de 20A et fournit une tension de sortie analogique
proportionnelle de 100mV/A centrée sur 2.5V avec une erreur de ±1.5%. La carte fonctionne avec une
tension comprise entre 4.5V et 5.5V et ne peut donc s'interfacer directement qu'avec des systèmes 5V.

Figure II.15 Effet de Hall

 Le capteur du courant ACS712 peut mesurer jusqu'à 30 A de courant continu ou alternatif.


(Tableau II.3)

gamme optimale, sensitivité, sens


Référence conditionnement Ta (°C) (Typ) (mV/A)
Ip (A)
ACS712ELECR-05B-T bande et bobine, 3000 pièces/ bobine -40 à 85 ±5 185
ACS712ELECR-20A-T bande et bobine, 3000 pièces/ bobine -40 à 85 ± 20 100
ACS712ELECR-20A-T bande et bobine, 3000 pièces/ bobine -40 à 85 ± 30 66

Tableau II.3 Sensitivité de l’ACS712

 Si la tension d'alimentation est 5 volts, la tension de sortie égale à Vout = Vcc * 0,5 = 5 * 0.5 = 2,5 V

Donc, ces tensions sont des tensions de référence dans les calculs.

30
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.5.2.a- Branchement du capteur ACS712 :


Le branchement de la charge avec ce capture est représenté sur la figure suivante :

Assurez-vous de connecter
le capteur de courant en
série.
Courant ne peut être
mesuré en série.

Figure II.16 Branchement d’ACS712 avec l'Arduino

II.5.3- Capteurs de tensions (Deviseur de tension) :

Ce schéma de capteur de tension est utilisé pour mesurer les tensions d’alimentation de la
machine asynchrone et le convertit en tension continue analogiques, afin de raccordé cette tension à
l’Arduino. La figure (II-17) montre le schéma électrique de mesure de tension alternative. Le circuit
comprend un transformateur de tension qui réduit la tension à 12 volts, lorsque la tension de phase est
de 220V au primaire du transformateur. Ensuite, on a un diviseur de tension qui réduit la tension à un
niveau acceptable par l'entrée analogique du microcontrôleur de l’Arduino, qui varie entre 0 V et 5 V
cette tension est directement proportionnelle à la tension alternative de primaire (220V). (Figure II.17)

Figure II.17 Schémas électriques du capteur de tension

31
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.5.4- LCD Shield :

Le shield LCD pour Arduino permet à une carte Arduino de visualiser des informations sur un
écran LCD attrayant avec du texte blanc sur rétro-éclairage bleu. Cinq boutons poussoirs permettent la
mise en œuvre de projets où les menus sont visualisés sur l'écran LCD et les sélections sont faites par
la pression des touches, chacune d'entre elles numérotées de 1 à 5.
Le shield dispose d'un potentiomètre utilisé pour réguler le contraste de l'écran et il y a
également un bouton RESET permettant de réinitialiser la carte Arduino.
La carte dispose de connecteur empilable ce qui permet de partager les signaux non utilisé par celle-ci.
L'écran LCD utilise le contrôleur SPLC780D et dispose de 2 lignes de 16 caractères. . [18]

Figure II.18 Shield LCD 16x2 pour Arduino

II.5.4.a- Brochage de LCD shield :

Voici la liste des pins utilisées par le shield LCD :


7 : RS - Register select
6 : E - Enable
5 : D4 - High 4-bit data
4 : D5 - High 4-bit data
3 : D6 - High 4-bit data
2 : D7 - High 4-bit data
A0 : Analog Input pour les buttons
Pour la programmation de cet afficheur, il est essentiel d’utiliser la librairie LiquidCrystal

32
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

Figure II.19 Detaille d’afficheur LCD shield

II.5.5- L’onduleur :

Un onduleur est un dispositif d'électronique de puissance permettant de fournir des tensions et


des courants alternatifs à partir d'une source d'énergie électrique de tension continue. C'est la fonction
inverse d'un redresseur. L'onduleur est un convertisseur statique de type continu/alternatif.

Lorsque l'onduleur détecte de coupure de l’électricité, les batteries prennent le relais et alimente le
système (Arduino + GSM Shield) pendant une durée correspondante à l'autonomie. L'autonomie est
variable et dépend de la consommation des appareils qui lui sont connectés qui n'est pas constante.
Cette sécurité donne le temps d’envoyer de message à l’actionnaire.

Figure II.20 Onduleur de tension

33
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.5.6- Relais électromécanique :

Un relais électromécanique peut assurer une isolation galvanique dans la mesure où le circuit
de commande et celui de puissance sont câblés sur des circuits séparés. En effet, il faut isoler la partie
commande (trait fin) de la partie puissance (trait gras) afin d’éviter les retours d’énergie, pour cela un
relais de type 2RT fait l’affaire (figure II.21).

Figure II.21 Relais électromécanique

Le principe de ce relais est qu’il se comporte comme un interrupteur commandable, c'est-à-dire


pour une tension de 0V il s’ouvre et pour 5V il se ferme, ce qui se traduit respectivement par un 0 et un
1 en langage binaire. Il peut fonctionner sous 220V et 10A max avec un temps de réponse de 5
millisecondes.

Figure II.22 Principe de commande par relais

34
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.5.7- Le contacteur:

Le contacteur assure la même fonction que le relais mais il possède un pouvoir de coupure
encore plus important grâce des dispositifs d'extinction de l'arc électrique. Le pouvoir de coupure est
particulièrement important pour la commande de charges fortement selfiques comme les moteurs mais
aussi de résistances de puissance (chauffage). Pour ces charges l'apparition d'arcs électriques est
régulière et il est nécessaire de les interrompre (risque de destruction et d'incendie). (Figure II.2)

Figure II.23 Contacteur

Un contacteur est constitué par :


· Des pôles principaux de puissance,
· Un ressort de rappel,
· Un circuit magnétique feuilleté de manière à réduire les pertes par courant de Foucault (dues à la
présence d’un flux d’induction magnétique alternatif)
· Une bobine (insérée dans le circuit de commande).
· Des contacts auxiliaires (possibilité d’additionner au contacteur un bloc de contacts auxiliaires
instantanées ou temporisés) ·une armature fixe et une autre mobile.

Figure II.24 Contacteur tripôlaire

35
Le dispositif programmable basé sur la carte Arduino Mega2560 CH II

II.6- Conclusion

Dans ce chapitre, nous avons projeté la lumière sur la carte d’acquisition qui est basée sur la

carte Arduino, puis nous avons cité des types de cette dernière. Ensuite, nous avons expliqué les deux

parties essentielles de l’Arduino; (la partie matérielle et la partie de programmation) plus

précisément. Nous avons également expliqué le principe de fonctionnement de la carte Arduino sans

oublier ses caractéristiques.

Le chapitre suivant sera consacré à la simulation par Matlab des défauts statorique externe de la

machine asynchrone, qui sont :

 sur charge;

 sur tension, sous tension ;

 inversion des phases ;

 manque de phase.

36
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

III.1- Introduction :

Comme tout projet, l’expérimentation en labo ou en atelier est une étape obligatoire pour
valider un prototype mais la simulation numérique s’impose comme une deuxième approche dans la
plupart des disciplines. Elle ne remet nullement en cause l’efficacité de l’expérimentation mais elle
s’efforce à apporter des explications aux phénomènes étudiés pour mieux comprendre et prévoir des
perspectives futures. Le logiciel MATLAB joue plus que jamais un rôle respectable dans le monde des
logiciels de simulation. Possédant une large base de données et incluant l’outil Simulink pour les
simulations électrotechniques.
Dans ce chapitre, on étudiera les performances du moteur asynchrone en présence de défauts,
en déduisant les courants statorique, la vitesse de rotation et le couple électromagnétique pour
plusieurs types de défauts statoriques, comme sur / sous tension, sur charge, inversion de phase, et
défaut de coupure d’une phase statorique.
Pour analyser le comportement du moteur asynchrone pendant les défauts statorique, le moteur
est simulé dans l'environnement MATLAB / Simulink dans des conditions défectueuses. [19]

III.2- Interprétation des résultats de simulation :

Les paramètres nominaux de la machine utilisée sont donnés à l’annexe (A), et les résultats
obtenus sont représentés dans la figure (III-2).

Figure III.1 Schéma de simulation sous Simulink

37
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

Courants statorique (A)

a) - Courants statorique

Temps (s)

a)- Courants statorique

vitesse de rotation (rad/sec)

Temps (s)
b)- vitesse de rotation

Couple électromagnétique (N.m)

Temps (s)

c)- Couple électromagnétique


Figure III.2 Résultats de simulation d’un démarrage à vide suivi d’application d’une charge de 1.3
Nm à t= 1s

38
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

On remarque que le régime transitoire est oscillatoire pendant une durée de 0.1s, pour les
différentes grandeurs de la machine.

La vitesse atteint une valeur proche de (314rad/s). Le couple électromagnétique atteint une
valeur maximale de (3.1 N.m) au régime transitoire, on note que les courants statorique ont une valeur
importante au démarrage avant la convergence vers faible valeur due l’effet réactif de la MAS.

Lors de l’application de la charge, nous remarquons que la machine répond à cette perturbation,
par une diminution de la vitesse, le couple électromagnétique augmente et prend la valeur du couple de
charge (1.3 Nm).

III.3- MAS en présence de défaut d’inversion des deux phases d’alimentation:

Le problème d'inversion de deux phase se produit dans le moteur asynchrone lorsque deux
phases d'alimentation sont inversées à cause d'une erreur de càblage qui provoque une rotation dans le
sens antihoraire (sens inverse de la normale) serait de provoquer un fonctionnement et un problème de
sécurité. Généralement lorsque le moteur est utilisé dans des applications industriels importantes
comme les ascenseurs ou les pompes immergées où il est important ou dangereux que le moteur
fonctionne dans le sens inverse. Un système de protection contre la surchauffe est placé et arrêter le
moteur lorsque le sens de rotation du moteur est inversé.[20] (Figure III.3)

III.3.1- Nécessité du contrôle de l'ordre des phases :

L'ordre des phases est important lors du câblage d'un moteur triphasé car il va déterminer le
sens de rotation du moteur. Si on alimente un moteur dans le sens direct L1,L2 et L3 respectivement
sur U1,V1 et W1, celui-ci tournera dans son sens normal de rotation. Si par contre on alimente ce
moteur dans le sens indirect L1, L3 et L2 respectivement sur les mêmes bornes, il tournera en sens
inverse.[21]

39
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

Figure III.3 Inversement de sens de rotation du moteur asynchrone

 Le défaut d'inversion de phase est simulé sous MATLAB/SIMULINK en changeant deux phases
quelconques à partir de la séquence normale L1, L2 et L3 à l’instant t= 0.8 s.
 Les résultats de simulation est présentés dans la Fig (III-5), on observe que le moteur tourne dans le
sens inverse (vitesse négative dans la simulation). Le modelé de simulation est présenté sur la Fig
(III.4).

Figure III.4 Modèle de simulation d’inversement de deux phases d’alimentation

40
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

Vitesse de rotation (rad/sec) Vitesse de rotation (rad/sec)

Temps (s) Temps (s)

couple électromagnétique (N.m) couple électromagnétique (N.m)

Temps (s) Temps (s)


Sens normal Sens inverse

Figure III.5 Résultats de simulation durant une inversion de deux phases L1 et L2 à t=0.8 s

III.4- MAS en présence de défaut de surintensité (surcharge) :

Une surintensité est définie comme un courant entraînant une température T lim non compatible
avec les conducteurs et isolants du moteur, c’est à dire telle que T lim>Tmax. On limite les surcharges
aux élévations de température « lente » et progressive, c’est à dire inférieure à 3 ou 10 fois le courant
nominal pendant quelques secondes.[21]

III.4.1- Causes :

Une surintensité apparaît quand l’intensité appelée est supérieure à celle supportable par le
moteur. Les causes de surintensités sont multiples parmi celles-ci on peut citer :

- surcharge mécanique de la machine entraînée (augmentation du couple résistant) ;


- surcharge mécanique du moteur lui-même (roulements à billes défectueux par exemple) ;
- démarrage trop long (inertie importante de l’ensemble entraîné) ;
- démarrage trop fréquent (pianotage) ;

41
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

- marche en monophasée (coupure d’une phase suite à la fusion d’un fusible) ;


- baisse de tension ;
- blocage au démarrage ;
- court-circuit.
Dans la simulation, le défaut de surcharge est simulé en augmentant le couple de charge du
moteur, en changeant le couple résitant Cr. Les courants statoriques, la vitesse de rotation et le couple
électromagnétique au cours de différentes situations sont présentés dans la Fig (III-6). D'après les
résultats de simulation dans les conditions de défaut de surcharge , on constate que l'augmentation des
courants de phase, la surchauffe de la machine et la vitesse du moteur tend vers zéro lorsque le couple
résistant dépasse 1.31 Nm.[21]
Courant statorique Isa (A)

I eff

Temps (s)
Courant statorique Isb (A)

I eff

Temps (s)
Courant statorique Isc (A)

I eff

Temps (s)

42
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

Vitesse de rotation (rad/sec)

Temps (s)

couple électromagnétique (N.m)

Cr = 1.31 Nm

Cr = 1 Nm

Cr = 0 Nm

Temps (s)

Figure III.6 Résultats de simulation au cours de différente surcharge du moteur

III.5 Défaut de coupure d’une phase d’alimentation

Figure III.7 Modèle de simulation de coupure d’une phase d’alimentation

43
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

Pour un bon fonctionnement d’un moteur asynchrone triphasé, il doit être câblé à un systéme
triphasé équilibré avec une tension d’alimentation nominale. Une fois que ces l’une des trois phases
sont déconnectées, le courant dans cette phase tend vers zéro qui provoque un surcharge.
Les causes de ce défaut sont multiples parmi celles-ci on peut citer :
1) Un des trois fusibles de protection contre le court-circuit tembé en panne.
2) Une phase d’alimentation du moteur est en circuit ouvert (coupure d’une phase).
3) Un mauvais réglage des dispositifs de protection prévus pour le moteur.
4) Un contact de puissance de contacteurs est endommagé due à l'oxydation.
Le défaut de coupure d’une phase est simulé avec l'une des trois phases d’alimentation est
maintenue à zéro à l’instant t= 0.6s, les résultats de simulation de la Fig (III-8) sont obtenues pour un
défaut de coupure de la phase (a). D’après ces résultats de simulation, on constate qu'au cours de
fonctionnement du moteur avec deux phases, le courant circule dans les deux phases est plus grand et
une température plus élevée sera générée dans l'enroulement statorique qui provoque un surcharge sur
le moteur. Le modèle de simulation de ce défaut est donné par la figure (III-7).

Courant statorique Isa (A)

Temps (s)

Courant statorique Isb (A)

Temps (s)

44
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

Courant statorique Isc (A)

Temps (s)

Vitesse de rotation (rad/sec)

Temps (s)

couple électromagnétique (N.m)

Temps (s)

Figure III.8 Résultats de simulation durant le défaut de coupure de la phase A à t= 0.6s

III.6 Défaut de sous/surtension d’alimentation :

III.6.1- Défaut de sous-tension :

Si un moteur asynchrone fonctionne en pleine charge est soumise à une sous-tension, la vitesse
de rotation et le rendement du moteur sont diminuent, le facteur de puissance, le courant de charge et
la température sont augmentera. Le défaut de sous tension est simulé par la réduction de la tension
maximale sur les trois phases d'un certain pourcentage lorsque le moteur fonctionne dans des

45
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

conditions normales. La figure III-9 (a) montre les caractéristiques de performance au cours de l'état de
sous-tension à pleine charge.

III.6.2- Défaut de surtension :

Lorsque le moteur fonctionne en état normal en pleine charge, l’augmentation de la valeur


maximale des tensions d’alimentation sur les trois phases d'un certain pourcentage provoque un défaut
de surtension. La figure III-9 (b) montre les caractéristiques de performance pendant le fonctionnement
de surtension à pleine charge. Due à l'augmentation des tensions de phase, le courant de ligne
augmente de la valeur nominale.

Courant statorique Isa (A) Courant statorique Isa (A)

Temps (s) Temps (s)

Courant statorique Isb (A) Courant statorique Isb (A)

Temps (s) Temps (s)

Courant statorique Isc (A) Courant statorique Isc (A)

Temps (s) Temps (s)

46
Simulation des défauts statoriques d’un moteur asynchrone CH III

Vitesse de rotation (rad/sec) Vitesse de rotation (rad/sec)

Temps (s) Temps (s)

Vitesse de rotation (rad/sec) couple électromagnétique (N.m)

380v 365v 342v 304v 266v 380v 395v 418v 456v 494v

Temps (s) Temps (s)


a)- sous tension b)- surtension

Figure III.9 Résultats de simulation durant le défaut sous/surtension

III.7 conclusion :

Dans ce chapitre nous avons étudié les performances du moteur asynchrone triphasé pendant
les défauts statorique externe en utilisant MATLAB/SIMULINK. Cette étude nécessite
l’implémentation de différents relais de protection et de détection de défauts.
Le chapitre suivant sera consacré à la réalisation d’un dispositif de protection et de détection des
défauts statorique externe de la machine asynchrone, en se basent sur une carte électronique à base de la
carte Arduino Mega2560.

47
Réalisation pratique de la carte électronique CH IV

IV.1- Introduction :

Dans ce chapitre, on présentera de manière sommaire une vue d'ensemble du dispositif


expérimental « réalisation d'une carte électronique basée sur l’Arduino et contrôlée par l’utilisateur.
Ce travail d'initiation à base d’une carte Arduino ATmega 2560 permet de protéger le moteur
asynchrone à cage contre les défauts statorique externe et diagnostiquer le fonctionnement de ce
moteur à distance (Envoyez et recevez des SMS) via la carte GSM shield.
Dans le chapitre précédent on a, donné une description théorique sur le module Arduino
Mega2560 et son environnement de développement, Dans ce chapitre nous présentons une description
détaillée de la solution adoptée pour répondre aux spécifications de notre cahier de charge et en
abordant la conception détaillée de chaque partie du système afin d’obtenir une schématisation
complète et précise. Pour cette raison, plusieurs blocs ont été nécessaires afin de réaliser une telle
combinaison.
IV.2- Les différentes étapes de la réalisation :
Notre réalisation pratique a été faite en trois parties :
 La première partie est la conception de tout le système électronique.
 La deuxième partie est l’affichage des photos des essaies.
La première partie de notre projet est très importante, on est passé par plusieurs étapes :
- Chercher les différentes structures des blocs constituants notre maquette et qui vont avec les
objectifs fixés et les moyens disponibles.
Dans la deuxième partie « réalisation pratique », on passe par l’étape suivante :
- Présenter les différentes étapes de la réalisation pratique de la carte.
Dans la troisième partie « la création d’une programme pour chaque défaut ».

IV.2.1- Schéma synoptique de la carte électronique :

Le schéma synoptique comprend un groupe de rectangles représentant chacun un dispositif de


commande ou action dans le système de diagnostic et comprenant une courte description de sa
fonction. On réunit les rectangles par des flèches pour indiquer la direction de détection des défauts
dans le MAS. (Figure IV. 1)

48
Réalisation pratique de la carte électronique CH IV

LCD 16x2

Affichage

ARDUINO Détection
MEGA 2560
Diagnostic
Les Défauts
Décision possibles
Inversion des
Conducteur phases

Les Capteurs
de relais
Sur charge
Processus

Contacteur GSM Shield Manque de phase

Envoyez Sous tension


Appliquer
Message

MAS Utilisateur Sur tension

Figure IV.1 Schéma synoptique de système de détection des défauts dans le MAS

IV.2.2- Schéma d'alimentation :


L'alimentation de la carte Arduino mega2560 ce fait à l'aide d'une alimentation stabilisée de 5V.

Figure IV.2 Schéma d’alimentation stabilisée 5V

49
Réalisation pratique de la carte électronique CH IV

Figure IV.3 Banc d'essai (Labo de machines électronique de l’université kasdi merbah ouargla)

IV.2.3- Simulation de la carte électronique sous PORTEUS V8.1:

Avant de passer à la réalisation pratique, nous avons utilisé un logiciel de CAO, il s’agit d’ISIS
PORTEUS, c’est un logiciel de CAO des circuits électronique conçu par Labcenter Electronics qui
permet de simuler les schémas électroniques, et de réaliser le circuit imprimé correspondant. Se
compose de nombreux outils regroupés en modules au sein d'une interface unique.
Ce logiciel nous permet de schématiser notre carte électrique et le simuler virtuellement comme
indiqué dans (Figure IV. 4).
Le logiciel PROTEUS à la possibilité de simuler les circuits à base de microcontrôleur comme
l’arduino Mega 2560 et même d’importer des codes hexadécimaux pour les réalisations qui
contiennent des cartes programmables « Arduino » comme dans notre réalisation.

IV.2.4- Fonctionnement général de la carte électronique :

L’idée est de réaliser une carte électronique de protection et de détection des défauts du moteur
asynchrone. Des capteurs de tensions et des courants permettent d’évaluer en permanence les valeurs
des tensions et des courants de phases du MAS, et en cas de défauts l’afficheur LCD affiche le type de
défauts et l’Arduino envoie un SMS qui contient le type de défauts et pilote le relais afin d’ouvrir le
circuit de commande du moteur à partir de la d’excitation de la bobine de contacteur, donc le moteur à

50
Réalisation pratique de la carte électronique CH IV

l’arrêt. La gestion de l’ensemble est confiée à une carte Arduino Mega 2560.
Le schéma pratique de la carte est donné à la Figure IV.5.

Figure IV.5 Réalisation pratique de la carte électronique

IV.3- Partie programmation:

IV.3.1- Bibliothèque de l’énergie mètre :

Dans cet exemple, nous allons installer la bibliothèque EmonLib qui est une bibliothèque
OpenEnergyMonitor utilisée par l’emonTX pour faire les mesures et les calculs en courant alternatif.
Le projet nécessite plusieurs bibliothèques, d'écran LCD et un GSM Shield …, il faut toujours vérifier
la doc de la compagnie pour les dernières versions.

Un-commentaire pour une utilisation sur


les anciennes versions d’Arduino IDE

52
Réalisation pratique de la carte électronique CH IV

Définit les broches à utiliser pour


tension et de courant des capteurs

Définit les broches à utiliser pour les capteurs de tension


et de courant sur la base de la broche carte emontx

Pour afficher les valeurs

Figure IV. 6 bibliothèque de l’énergie mètre

 La bibliothèque disponible et téléchargeable sur ce lien [22]

53
Réalisation pratique de la carte électronique CH IV

Responsable de fonctionnement de GSM Shield

SoftwareSerial (rxPin, txPin) pour communication

La vitesse de transmission

Transmission valeur possible

Mise en service de GSM

Figure IV.7 bibliothèque de GSM-Shield SIM900

Les instructions pour envoyer le message

Figure IV.8 Les messages envoyés en cas de défauts (défauts de surcharge dans ce cas)

54
Réalisation pratique de la carte électronique CH IV

IV.3.2- Les défauts :

Rotation d'arrêt du moteur

Figure IV.9 Essai de défaut de surcharge

Le multimètre se réfère à
l'absence de tension

Figure IV.10 Essai de défaut de sous tension

55
CH IV
Réalisation pratique de la carte électronique
IV.4 Conclusion

L’étude et la conception des montages était pour nous une expérience très enrichissante du

fait que nous avons vécu un cas réel de conception, il nous a fallu pour ça apprendre un nouveau

langage de programmation (Arduino IDE). Les expériences que nous avons menées durant ce

projet nous ont montré que l’étude de la partie programmation est obligatoire et c’est elle qui

commande tout le fonctionnement, la protection et la détection de défauts du moteur asynchrone.

Une approche pratique a été envisagé mais malheureusement, vue mes indisponibilités, nous

avons donc pu tester notre montage sur le site. Ce projet présente une vision pour le

développement durable permettant aux utilisateurs de contrôler leurs machines électrique à

distance.

 s efforts consacrés en vue de diagnostiquer les défauts.

56
Conclusion générale

Conclusion générale :

Ce travail s’inscrit dans la thématique de la surveillance et du diagnostic des défauts du moteur


asynchrone triphasée à cage d’écureuil. Le choix du moteur est justifié par le succès grandissant
qu’elle a suscité, notamment, dans les entraînements électriques à vitesse variable.

Sa simplicité de construction, son faible coût d’achat et sa robustesse mécanique, surtout sa


quasi-absence d’entretien, justifient son omniprésence dans le secteur industriel. Malgré ces avantages,
il est donc important de développer des systèmes de diagnostic pour détecter de manière anticipée les
défauts pouvant apparaître dans ce type de machines.

L'objectif général de ce mémoire est d'analyser la performance du moteur asynchrone en


présence de défauts électriques basée sur l'analyse de défauts statorique externe et de fournir en ligne à
base de la carte Arduino les informations sur l’état du moteur asynchrone. Le chapitre 1 décrit les
causes et les effets des défauts électriques comme, la coupure d’une phase, l’inversion de phases,
sous/sur tensions, surcharge. Le chapitre 2 détaille les différentes composantes électroniques utilisées
dans ce mémoire, tel que la carte Arduino mega 2560. Le chapitre 3 décrit la simulation sous
MATLAB/SIMULINK de différents défauts statoriques externe. Le chapitre 4 décrit la conception, le
développement et la mise en œuvre d’une carte électronique à base de l’Arduino mega2560 d’un
système de protection du moteur basé sur l'analyse des défauts. Un prototype est développé et testé sur
un moteur de faible puissance dans le laboratoire de machines électriques de l’université d’Ouargla.

Travaux futurs

 Le système de protection peut être utilisé en tant que système de protection pour un autre type de
machines à courant alternatif comme le moteur à bague ou les moteurs synchrones, etc.

 Des différents défauts peuvent être incorporés dans le système de protection. Par exemple, le défaut
de déséquilibre, défaut de court-circuit entres spires ou entres phases, etc….

 La carte Arduino peut être interfacée avec le PC de sorte que l'historique des données peut être
enregistré pour une utilisation future et envoyé à l'emplacement distant en utilisant la communication
sans fil.

57
Bibliographie

[1] KAZZAZ S.A.S.A., Singh G.K., « Experimental investigations on induction machine condition
monitoring and fault diagnosis using digital signal processing techniques”, Electric Power Systems
Research, vol. 65, p. 197-221, Elsevier, 2003.
[2] BIANCHI Bolognani S., Pré M.D., « Strategies for the fault-tolerant current control of a five-phase
permanent-magnet motor”, IEEE Transaction on industry Applications, vol.43, no.4, p. 960-970, July-
August 2007.
[3] GAUTHIER J., Hammouri H., Othman S., “Asimple observer for non-linear systems applications to
bioreactors”, IEEE Transactions on Automatic Control, vol. 37, no. 6, p. 875-880, 1992.
[4] MULLER G., LANDY C., “Vibration produced in squirrel-cage induction motors having broken rotor
bars and interbar currents”, International Conferences on Electrical Machines, 1994.
[5] BONNETT A.H., YUNG C., “Increased efficiency versus increased reliability”, IEEE industry
Applications Magazine, p.1077-2618, January-February 2008.
[6] THORSEN O.V., DALVA M., “Failure identification and analysis for high voltage motors in
petrochemical industry”, Conference Publication, IEE 1997, no. 444, Condition monitoring methods, 1-3
September 1997.
[7] THORSEN O.V., DALVA M., “ A survey of fault on induction motors in offshore oil industry,
petrochemical industry, gaz terminals, and oil refineries”, IEEE industry Application Magazine, vol. 31,
no. 5, September 1995.
[8] STACK J.R., HABETLER T.G., Harley R.G., “Experimentally generating faults in rolling element
bearings via shaft current”, IEEE Transactions on Industry Applications, vol. 41, no. 1, p. 25-29,
January-February 2005.
[9] SAHRAOUI M., GHOGGAL A., ZOUZOU S., BENBOUZID M., « Dynamic eccentricity in squirrel-
cage induction motor-simulation and analytical study of its spectral signature on stator-cage induction
motor-Simulation.
[10] BAZINE S., Conception et implémentation d‟un Méta-modèle de machines asynchrones en défaut, PhD
thesis, University of Poitiers, Ecole nationale d‟ingénieurs de Tunis, June 2009.
[11] J.P Caron, J.P Hautier, „Modélisation Et Commande De La Machine Asynchrone‟, Edition Technique,
Paris 1995.
[12] SCHNEIDER électrique « guide des solutions d‟automatisme »publication technique, paris 2007.
[13] KRAMA Abdelbasset « Etude et réalisation d‟une carte de contrôle par Arduino via le système
Androïde » thèse master université de Ouargla juan 2015.

[14] http://www.mon-club-elec.fr/pmwiki_reference_arduino/pmwiki.php?n=Main.MaterielMega2560.
[15] C. Tavernier, « Arduino applications avancées ». Version Dunod.
[16] JEAN- Noël, « livret Arduino en français », centre de ressources art sensitif.
[17] http://wiki.iteadstudio.com/IComSat?setlang=fr.
[18] http://www.dfrobot.com/wiki/index.php?title=Arduino_LCD_KeyPad_Shield_(SKU:_DFR0009).
[19] SADKI nour elhouda « simulation des défauts statorique d‟un moteur asynchrone » thèse master
universite de ouargla,. Juan 2015.
[20] O. Ondel „diagnostic par reconnaissance des formes : application à un ensemble convertisseur – machine
asynchrone‟ thèse de Doctorat 2006.

[21] M Sudha and P.A nbalagn Depatment of Electrical and Electronics Engineering Kumaragurecollge of
Technology combatoreTamilnadu India KaligharKarnnaitli college of engineering and technology
coinbator India.
[22] https://github.com/openenergymonitor/EmonLib
ANNEXE A

Paramètres Du Moteur Utilise

Puissance 180W (0.24 HP)


Nombre de pair de pôle 1
Facteur de frictions 0,00038903 F (N.m.s)
Voltage 400V
Longueur de la machine 0.12 m
Moment d’inertie 0,00038514 Kg.m2
Résistance d’une phase rotorique 94.2409 Ω
Résistance d’une phase statorique 171.0417 Ω
Inductance de fuite d’une phase statorique 0.2108 H
Inductance de fuite d’une barre rotorique 0.2108
ANNEXE B

Matériels quantité Coût DA Total

Arduino mega 1 6500 6500


GSM shield 1 8000 8000
Afficheur LCD 1 1000 1000
Capteur de courant 3 750 2250
Capteur de tension 3 400 1200
Relais 1 200 200
Contacteur 1 3000 3000

22150

 Le prix total dans ces situations ne peut être comparé avec les anciens appareils et des
efforts consacrés en vue de diagnostiquer les défauts.
Résumé:
Les moteurs asynchrones à cage d'écureuil sont largement utilisés dans la majorité des
industries. Au cours de fonctionnement de ces moteurs, à cause de la mauvaise qualité de
l'alimentation, il peut y avoir l’apparition de défauts électriques. Il conduit à une incidence sur la
performance et la fiabilité des moteurs. Considérant ce qui précède, le travail de ce mémoire
développer une carte de détection et de protection du moteur en analysant les défauts qui se produisent
fréquemment et donne une meilleure solution pour résoudre les problèmes ci-dessus.
Dans ce mémoire, les défauts le plus fréquent sont analysé, comme la coupure d’une phase,
l’inversion de phases, sous/sur tensions, surcharge, etc. Le dévloppement d’un systéme de protection et
de surveillance en ligne réduit le temps idéal de la machine dans l'industrie afin d’améliorer la
productivité. L'intégration de schéma de protection et de détection pour tous les défauts électriques,
dans un seul appareil fournit à la fois un coût bas ainsi que l'espace.
L'état sain et défectueux ont été vérifiées avec des résultats expérimentaux basés sur un
algorithm de contrôle développé en utilisant l'outil Arduino IDE et chargé dans la carte Arduino
Mega2560. Le prototype développé a été testé dans les diverses conditions de fonctionnement du
moteur. Le système de protection a été mis en œuvre dans le laboratoire de machines électriques de
l’université de Ouargla et les résultats ont été satisfaisants.

Abstract :
Three phase squirrel cage induction motors are used in majority of the industries. During
operational condition of such motors, due to poor power quality, there may be occurrence of electrical
faults frequently. Finally it leads to affect the performance and reliability of the motors. Considering
the above, this thesis envisaged to develop a prototype model of embedded motor protection and
detection scheme by analyzing the frequently occurring fault conditions and give better solution to
solve the above problems.
In this thesis, fault analysis involves the occurrences of the majority of electrical faults like
single phasing, phase reversal, under and over voltages, over current, etc. The developed on-line
monitoring and protection scheme reduces the machine ideal time in industry which in turn improves
the productivity. The integration of protection and detection schemes for all electrical faults, stalling
and instantaneous currents in a single device provides compactability (both cost as well as space).
Healthy and faulty conditions were verified with the experimental results. Based on the
analysis, the control algorithm was developed using Arduino IDE tool and embedded into the Arduino
Mega2560 board. The developed prototype model was tested during various operating conditions of
motor. The embedded protection scheme was implemented in the elctrical machine laboratory of
Ouargla university and found to be satisfactory.
:‫الملخص‬
ٖ‫ حٍس خالي ظشوف ذشغًٍ هز‬،‫ذسرخذَ اٌّحشواخ شالشٍح االطىاس راخ اٌمفص اٌسٕعاب فً ِؼظُ اٌصٕاػاخ‬
‫اٌّحشواخ وفً وصٍش ِٓ األحٍاْ لذ ٌرُ حذوز أػطاي وهشتائٍح تسثة سىء ٔىػٍح اٌرغزٌح و ٌؤدي هزا إٌى اٌرأشٍش ػٍى أداء‬
ِٓ ًِٕ‫ فمذ ذضّٕد هزٖ اٌّزوشج ذطىٌش ّٔىرض ٌحّاٌح اٌّحشن اٌالذضا‬،‫ وتإٌظش إٌى ِا سثك‬.‫وِىشىلٍح هزٖ اٌّحشواخ‬
.ٖ‫خالي ذحًٍٍ ظشوف األخطاء إٌاظّح واػطاء اٌحً األفضً ٌحً اٌّشاوً اٌّزوىسج أػال‬
‫ اٌضٌادج‬،ْ‫ أؼىاط اذعاٖ اٌذوسا‬،‫ ذُ ذحًٍٍ األػطاي اٌىهشتائٍح األوصش حذوشا ِصً لطغ احذ االطىاس‬،‫فً هزٖ اٌّزوشج‬
.‫ وِا إٌى رٌه‬،‫ واٌضٌادج فً اٌحّىٌح‬،‫وإٌمصاْ فً اٌفىٌرٍح‬
‫ ورٌه تذِط تشاِط ٌٍحّاٌح‬.‫اْ ذطىٌش طشق سصذ حّاٌح اٌّحشواخ ٌمًٍ ِٓ اٌىلد اٌّصاًٌ ٌٍؼطة وٌحسٓ ِٓ اإلٔراظٍح‬
.‫ٌىً ٔىع ِٓ االػطاب‬
‫ ذُ االسرٕاد فٍها‬،‫ذُ اٌرحمك ِٓ اٌظشوف اٌصحٍح ٌٍّحشن خالي وظىد اػطاب وهشتائٍح ِٓ خالي ٔرائط ذعشٌثٍح‬
‫ ولذ ذُ اخرثاس إٌّىرض‬0652 ‫ ٌثشِعح داسج اسدوٌٕى ٍِغا‬IDE ‫اٌى ذطىٌش خىاسصٍِح ٌٍرحىُ تاسرخذاَ تشٔاِط اسدوٌٕى‬
‫ ولذ ٔفزخ خطح اٌحّاٌح فً ِخثش االالخ اٌىهشتائٍح ٌعاِؼح لاصذي‬.ِٓ‫فً ظشوف اٌرشغًٍ اٌّخرٍفح ٌٍّحشن اٌالِرضا‬
.‫ِشتاغ وسلٍح ووأد إٌرائط ِشضٍح‬