Vous êtes sur la page 1sur 38

L’ADAPT

www.ladapt.net Association pour l’insertion sociale et professionnelle


des personnes handicapées

DOSSIER DE PRESSE
ILE-DE-FRANCE

SEMAINE POUR L’EMPLOI


DES PERSONNES HANDICAPEES
-14E EDITION-
DU 15 AU 21 NOVEMBRE 2010

1
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
EDITORIAL
PAR EMMANUEL CONSTANS, PRESIDENT DE L’ADAPT

La Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, créée et organisée par L’ADAPT depuis
maintenant 14 ans, a un double objectif de sensibilisation et d’action. Sensibilisation tout d’abord avec
la mise en œuvre d’une campagne de communication destinée à sensibiliser entreprises et grand public
à la thématique de l’emploi des personnes handicapées. Spots radio et télévision, témoignages radio,
affichage dans les mairies et dans les collectivités, guides pratiques, site internet dédié sont des outils
créés pour l’occasion et diffusés pour faire changer le regard que l’on peut porter sur les travailleurs
handicapés. Action ensuite par l’organisation de Jobdatings©, de forums emploi/handicap et
d’Handicafés© un peu partout en France pour créer la rencontre entre l’offre et la demande d’emploi et
ainsi faire tomber les barrières des idées reçues.

Cette année, L’ADAPT a voulu marquer cette 14e édition par une réflexion autour de la formation.
Souvent, la formation est évoquée par les entreprises comme un frein à l’embauche des travailleurs
handicapés. Qu’en est-il exactement ? A quoi sert et comment est utilisée la formation par ces
travailleurs ? Une étude est menée par TNS-Sofres pour identifier les freins et les leviers des
parcours de formation vers l’emploi durable… Les résultats seront dévoilés lors de la
conférence de presse nationale qui aura lieu à Paris, le mardi 26 octobre.

Par ailleurs, dans un contexte de crise et de difficultés économiques, les personnes handicapées sont
fragilisées. Leur taux de chômage est éloquent : estimé à près de 20%, il reste deux fois supérieur à la
moyenne nationale. De plus, les travailleurs handicapés restent deux fois plus longtemps au chômage
que le reste de la population.

L’ADAPT profite de la dynamique créée par la Semaine pour réunir les parties prenantes du secteur,
professionnels du handicap, travailleurs ou chercheurs d’emploi handicapés et entreprises dans des
groupes de réflexion. Portés par une démarche créative et innovante, ils ont été chargés de répondre à
la question récurrente de ces dernières années : comment améliorer l’emploi des travailleurs
handicapés de façon concrète, simple et inventive ?

Résultats ? Des propositions pour l’emploi seront révélées lors de l’inauguration de la Semaine,
lundi 15 novembre 2010 au 104 (Paris 19e). Plus qu’une simple annonce, L’ADAPT entend faire vivre
et concrétiser ses propositions tout au long de l’année afin de contribuer à l’amélioration non seulement
de l’emploi des personnes handicapées mais aussi de la société, en général.

Rappelons enfin la dynamique des acteurs de cette formidable semaine de mobilisation : nos
entreprises partenaires engagées concrètement dans la mise en place de leur politique handicap,
fidèles à L’ADAPT années après années ! Sans oublier les porteurs de projets de la Semaine mobilisés
partout en France pour organiser des actions concrètes !

Nous espérons que cette semaine trouvera l’écho dont elle a besoin auprès du grand public et des
médias et vous donnons rendez-vous dès le mois de décembre pour les résultats de cette 14e édition
de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées. Nous comptons sur vous !

2
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
SOMMAIRE

1/ L’EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES EN 2010


2/ TRAVAILLER ENSEMBLE POUR AMELIORER L’EMPLOI DES TRAVAILLEURS
HANDICAPES
3/ UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION POUR SENSIBILISER TOUS LES PUBLICS
4/ LES ACTIONS EN ILE DE FRANCE
ANNEXES : PRESENTATION DE L’ADAPT ET PARCOURS DE TRAVAILLEURS
HANDICAPES

3
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
1/ L’EMPLOI DES PERSONNES HANDICAPEES EN 2010

a. Une contribution financière des entreprises augmentée

Rappelons que depuis la loi de février 2005, il a été réaffirmé le principe que les entreprises privées et
les employeurs publics de plus de 20 salariés ont l’obligation d’employer 6% de personnes handicapées
sous réserve de payer une contribution à l’Agefiph ou au Fiphfp.

A ce jour, 122 800 établissements d’au moins 20 salariés sont assujettis à l’obligation d’emploi (source
www.agefiph.fr)
Parmi elles : 54% atteignent le quota de 6% de salariés handicapés ou ont signé un accord agréé
(pour info, 39% seulement des entreprises l’atteignaient en 1987)
24% ont un quota compris entre 0 et 6%
22% ont un quota égal à zéro : elles n’emploient aucun salarié handicapé et n’ont pas
signé de contrat de sous-traitance avec le secteur protégé

En 2010, les entreprises ne satisfaisant pas leur obligation d’emploi et n’ayant passé aucun contrat de
sous-traitance avec le secteur protégé pendant trois années consécutives, ont vu leur contribution
financière fortement augmentée, passant de 600 fois le SMIC horaire par bénéficiaire non employé à
1500 fois le SMIC horaire, soit l’équivalent d’un salaire à mi-temps (SMIC, charges comprises).

Pour exemple, une entreprise de 300 salariés doit employer 18 travailleurs handicapés.
En 2009, si cette entreprise ne répond pas à son obligation, le montant annuel de sa contribution
financière est de 75 960 €.
En 2010, elle est de 227 880 €, ce qui représente une hausse de 375%.

b. Travailleurs handicapés et emploi

En France, 5.5 millions d’actifs indiquent un problème de santé depuis plus de 6 mois et des difficultés
importantes vis-à-vis du travail. Parmi eux, 1.8 million, soit 4.6% de la population active, ont une
reconnaissance administrative de leur handicap.

En 2009, les travailleurs handicapés représentent 6% des demandeurs d’emploi (250 256 personnes en
décembre 2009) et leur taux de chômage atteint les 20% soit deux fois plus que la moyenne nationale.
De plus, les chômeurs handicapés connaissent une période de chômage deux fois plus longue que la
population valide (source www.agefiph.fr).

Quelques chiffres au 01/01/2008 :


? 194 315 travailleurs handicapés sont en emploi ordinaire
? Près de 146 000 sont en milieu protégé (respectivement 116 211 en ESAT et 29 702 en
entreprises adaptées)

4
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
c. Des causes multiples

Ces chiffres sont la résultante de plusieurs causes.

Toutefois, si la sensibilisation des managers et des collaborateurs restent très importante, le niveau de
qualification des personnes handicapées est souvent évoqué par les entreprises car 80% des
personnes handicapées n’ont pas le niveau bac.

En cause : l’accès aux études et avant cela, l’accès à la scolarisation pour les enfants en situation de
handicap.

Si les spécialistes s’accordent à remarquer la difficulté voire l’impossibilité à recenser les jeunes
handicapés scolarisés et que les sources sont nombreuses et parfois divergentes, il est à noter qu’il y
aurait 20 000 enfants handicapés non scolarisés dans l’Ecole de la République (source : Rapport Bizot,
Inspection générale de l’Education Nationale, 2008). Selon une étude de la DRESS - 2005, on ne
compterait que 6 000 lycéens handicapés (dont 2 000 en classe de terminale) et 8 783 étudiants sur les
bancs universitaires en 2007 (0.1% de la population étudiante). A titre de comparaison, 121 000
étudiants handicapés sont recensés au Royaume Uni, représentant 5.3% de la population étudiante
(source : OCDE/CERI – Serge Ebersold – 2008).

Autre cause en jeu : le handicap est souvent la résultante de la pénibilité de certains emplois peu
qualifiés et à fortes contraintes (seuls 15% des personnes handicapées le sont de naissance). Ces
personnes dont le handicap survient sont contraintes de se former à nouveau afin de pouvoir exercer un
nouveau métier.

2/ TRAVAILLER ENSEMBLE POUR AMELIORER L’EMPLOI DES TRAVAILLEURS


HANDICAPES

a. Une Semaine pour agir : les résultats de la précédente édition

La Semaine pour l'emploi, initiée en 1997 par L’ADAPT, a lieu chaque troisième semaine de novembre.
Bien campée dans le calendrier social, c'est un rendez-vous incontournable à la fois pour les
entreprises qui veulent engager ou développer leur politique de recrutement de personnes handicapées
et pour les candidats handicapés qui souhaitent se faire connaître des recruteurs et (re)trouver un
emploi. Mais elle a également pour objectif de faire changer le regard porté par tous nos concitoyens
sur le handicap.

Ces deux objectifs historiques gardent tout leur sens. Plus que jamais, il faut :

> Agir pour l’emploi des personnes handicapées : donner leur place aux personnes handicapées
dans l’entreprise, c’est intégrer des individus qui, comme tout un chacun, sont porteurs de différences et
de compétences. C’est montrer que les entreprises sont responsables et solidaires et que la Cité dans
laquelle elles s’inscrivent est impliquée et moderne. L’ADAPT tâche d’y apporter sa contribution en
organisant des actions concrètes partout en France.

5
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
> Sensibiliser le plus grand nombre : chefs d’entreprises, cadres, salariés, artisans et décideurs
publics et privés mais aussi le grand public et la société civile sont sensibilisés pour faire évoluer les
mentalités encore peu ouvertes à cette différence qu’est le handicap et inciter au recrutement des
personnes handicapées.

Objectifs atteints l’an dernier avec, 77 500 rencontres générées par les 45 actions de L’ADAPT
au cours desquelles près de 2 500 recruteurs ont rencontré 7 300 candidats. En 2009, les 20
Handicafés© organisés par L’ADAPT ont réunis pas moins de 1 200 candidats.
Au-delà, ce sont 380 porteurs de projets qui ont référencés leurs actions sur le site événementiel de
l’association www.semaine-emploi-handicap.com. S’il est difficile d’estimer les suites d’un forum
emploi/handicap, le concept de l’Handicafé© a fait ses preuves puisque six mois plus tard, 60% des
participants à cette rencontre sont en emploi.

b. Objectif 2010 : aller plus loin et proposer des solutions

Après 14 ans d’expérience et une mobilisation grandissante des entreprises, la Semaine permet de
faire émerger des expériences de vie de personnes handicapées en emploi ou en recherche d’emploi et
les problématiques auxquelles sont confrontées les entreprises désireuses de recruter des personnes
handicapées.

La thématique de la formation des personnes handicapées est de plus en plus souvent évoquée comme
un frein à leur insertion. Cela pose de nombreuses questions : formation initiale et donc scolarisation,
formation suite à un accident de vie ou une maladie pour se reconvertir, formation du personnel des
MDPH à l’orientation professionnelle, etc.

Une étude pour mesurer l’efficience des parcours de formation


Une étude menée par TNS-Sofrès a été commanditée par L’ADAPT, l’Agefiph et le Fiphfp pour mesurer
l’efficience des parcours de formation. S’appuyant sur des entretiens qualitatifs avec 30 personnes
ayant bénéficié de formations co-financées par l’Agefiph ou de formations dispensées dans les centres
de rééducation professionnelle de L’ADAPT (CRP), elle a pour objectif de faire ressortir les leviers de
réussite ou les freins d’un parcours de formation pour l’accès et/ou le retour vers l’emploi durable.
Les résultats de cette enquête seront présentés lors d’une conférence de presse nationale
organisée à Paris, le mardi 26 octobre, à l’institut des jeunes sourds de Paris (254 rue Saint-
Jacques. Paris 5e).

Des propositions concrètes pour améliorer l’accès à l’emploi des personnes handicapées
Par ailleurs, L’ADAPT a décidé cette année de réunir ses forces vives, ses partenaires et ses collègues
d’autres associations pour réfléchir aux axes d’amélioration concrets pour l’emploi des personnes
handicapées.
Sociologues, professionnels de l’insertion et experts du handicap mais aussi personnes handicapées en
emploi ou non et présidents de conseil à la vie sociale, c'est-à-dire des représentants des personnes
handicapées élues par leurs pairs dans tous les établissements spécialisés, se sont réunis à L’ADAPT
pour réfléchir et travailler autour de cette thématique.

6
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Les fruits de la réflexion de ces groupes mobilisés et stimulés par une méthodologie vivante et
innovante, seront révélés le lundi 15 novembre au 104 à Paris (104 rue d’Aubervilliers – Paris
19e), le jour de l’inauguration de la Semaine.

Une passerelle amorcée avec le milieu étudiant


En France, les statistiques attestent aujourd’hui encore que les jeunes handicapés ont sensiblement
moins de chance d’accéder à l’enseignement supérieur, ce qui impacte leur devenir professionnel.
Considérant qu’il s’agit d’un enjeu non seulement pour les entreprises mais plus encore pour la société,
L’ADAPT s’associe dans le cadre d’un partenariat avec la FÉDÉEH (Fédération Etudiante pour une
Dynamique Etudes et Emploi avec un Handicap). Le but attendu est de pouvoir rapprocher le monde de
l’enseignement supérieur (universités et grandes écoles) avec celui de l’entreprise afin de construire le
parcours du citoyen handicapé comme tout à chacun.

c. Les acteurs de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées

Cette année, L’ADAPT accueille de nouveaux partenaires pour la 14e édition de la Semaine. EDF et
Société Générale rejoignent Adia, Areva, le Groupe BPCE, Generali, GMF, SNCF, Sodexo etThalès. Le
soutien de ces grandes entreprises montre non seulement le dynamisme et l’implication dont elles font
preuve en matière de politique emploi handicap mais aussi la volonté de L’ADAPT d’être aux côtés des
entreprises pour les accompagner dans l’emploi des personnes handicapées.

Par ailleurs, si L’ADAPT est la créatrice historique de la Semaine pour l’emploi en 1997, force est de
constater que la Semaine est aujourd’hui un temps fort du calendrier social qui réunit de nombreuses
forces vives. Aussi, comme l’année passée, les trois acteurs majeurs de l’emploi des personnes
handicapées que sont l’Agefiph, collecteur de fonds pour le secteur privé, le Fiphfp pour la fonction
publique et L’ADAPT ont décidé de faire cause commune et de coordonner ensemble la Semaine pour
l’emploi des personnes handicapées.
Pour marquer cette coordination et labelliser les événements, un bloc marque commun a été créé.

Bloc marque commun à L’ADAPT, l’Agefiph et le Fiphfp qui coordonnent ensemble la


Semaine pour l’emploi des personnes handicapées.

7
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
3/ UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION POUR SENSIBILISER TOUS LES PUBLICS
A. La campagne média nationale

Une identité visuelle autour du slogan de la Semaine : « TRAVAILLER ENSEMBLE »

Afin de sensibiliser le grand public à l’emploi des personnes handicapées et faire tomber les préjugés
encore trop souvent présents, L’ADAPT a choisi d’ancrer un message fort : « Travailler ensemble ». En
trois ans, ce slogan a marqué les esprits et résume les objectifs de la Semaine pour le grand public.

Le logo correspondant représente un rouage composé d’une table de travail autour de laquelle se
retrouvent des salariés dont l’un d’eux est en fauteuil. Sans chacun des membres, la roue dentée ne
serait pas complète et ne pourrait faire fonctionner le système bien huilé qu’est l’entreprise. La richesse
est dans la diversité et il serait absurde de se priver de compétences. Cette année, il est décliné sur un
ton plus événementiel et dynamique pour marquer cette volonté de renouveau.

a. Une affiche nationale


Une campagne d’affichage est menée au niveau national afin que toutes les régions, les départements
ou les villes qui le souhaitent puissent relayer l’information au niveau local. L’affiche est aussi insérée
dans la presse.

8
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Affiche nationale diffusée sur toute la France,
en affichage et en insertion presse.

Un spot TV et un spot radio


Le spot TV et le spot radio pointent une situation paradoxale d’ouverture des entreprises à l’embauche
de travailleurs handicapés avec cependant un taux de chômage des travailleurs handicapés qui reste le
double de la moyenne nationale. En cela, il introduit et rend nécessaire l’apport de solutions que
L’ADAPT tachera de porter via ses propositions pour l’emploi.

Vous pouvez visualiser ce spot sur : www.semaine-emploi-handicap.com

Script du spot TV et du spot radio

« En France, la loi favorise l’accès à l’emploi des personnes handicapées. Mais si les entreprises sont
nombreuses à leur ouvrir leurs portes, le taux de chômage des travailleurs handicapés reste deux fois
supérieur à la moyenne nationale.

Pour faciliter la rencontre entre recruteurs et travailleurs handicapés L’ADAPT organise partout en
France, des Forums emploi handicap, des Jobdatings© et des Handicafés©.

Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, du 15 au 21 novembre : rendez-vous sur semaine-
emploi-handicap.net. »

9
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
a. Des outils web dédiés

Un site dédié : www.semaine-emploi-handicap.com


Sur le site dédié de L’ADAPT, chacun - travailleur handicapé, entreprise ou personne citoyenne - peut,
à partir du 20 septembre, trouver toutes les informations lui permettant de participer aux actions
proposées pendant la Semaine :
- Les personnes handicapées peuvent consulter les dates des forums emploi handicap, celles des
Jobdatings© et des Handicafés©, accéder à une page « entreprises ouvertes à toutes les
compétences » et déposer leur CV sur l’espace dédié des entreprises
- Les entreprises, quant à elles, peuvent se renseigner sur les actions menées et sur les partenariats à
établir pour soutenir la Semaine.
- Au-delà, toute personne sensible à cette thématique y trouve les éléments lui permettant de relayer
l’information si elle le souhaite : bannières et pictogrammes à télécharger, podcast et fichiers audio.
Un espace presse est également ouvert.

Un quizz : « Etes-vous handi-tolérant au travail ? » , téléchargeable !


Un quizz mis en ligne sur le site permet à chacun de mesurer sa capacité à intégrer une personne
handicapée sur son lieu de travail et découvrir son profil : « Handi militant », « Handi à l’écoute » ou
encore « Handi peut mieux faire ». Outil de sensibilisation et d’animation, il a été réalisé sous forme de
widget, permettant à chacun de le télécharger voire de le diffuser au sein de son entreprise ou auprès
de ses contacts.

Du community management sur Facebook


L’ADAPT s’adresse directement aux personnes intéressées par le sujet ou étant susceptibles de l’être.
Elle ne saurait laisser de côté le formidable espace d’expression que représente Internet. C’est
pourquoi des communautés seront créées sur les sites du réseau social Facebook pour parler et
intéresser le plus grand nombre à l’emploi des personnes handicapées.

Un clip coaching en podcast


Un petit clip destiné à présenter les actions de la Semaine ainsi que la façon de se comporter face au
recruteur a été réalisé cette année. Il sera visionnable sur le site de la Semaine pour l’emploi et sur
certains événements ne disposant pas de coachs.

10
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
b. Des conseils pratiques pour les candidats handicapés en recherche d’emploi et des
raisons pour inciter les entreprises à recruter des personnes handicapées.

En préambule, un chiffre illustre à lui seul les motivations ayant présidé à cette opération : plus de 9
entreprises sur 10 ayant recruté une personne handicapée sont satisfaites de son travail.

Les 10 bonnes raisons de recruter une personne handicapée


Il a pour objectif de montrer, à l’aide de chiffres, pourquoi le recrutement de personnes handicapées est
dans l’intérêt même des entreprises. Il ne s’agit pas uniquement des avantages prévus par le
législateur, mais aussi et surtout des véritables bénéfices en termes de dynamisme, de compétences et
de cohésion d’équipe suscités par l’intégration d’un travailleur handicapé dans son entreprise.

Les 10 bonnes raisons de recruter une personne


handicapée sont tirées à 10 000 exemplaires et diffusé sur tous
les événements de L’ADAPT.
Il est téléchargeable sur www.semaine-emploi-handicap.com.

Raison 1 : Votre entreprise gagne à recruter des personnes motivées.


Raison 2 : Votre entreprise gagne à choisir des personnalités dynamiques.
Raison 3 : Votre entreprise gagne à se doter de nouveaux talents.
Raison 4 : Votre entreprise gagne à recruter des collaborateurs fiables.
Raison 5 : Votre entreprise gagne à cultiver l’esprit d’équipe.
Raison 6 : Votre entreprise gagne à favoriser l’épanouissement de tous.
Raison 7 : Votre entreprise gagne à intégrer les différences.
Raison 8 : Votre entreprise gagne à valoriser son identité.
Raison 9 : Votre entreprise y gagne financièrement.
Raison 10 : Votre entreprise gagne à faire le premier pas.

11
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Le guide des 10 bons conseils aux candidats handicapés en recherche d’emploi
Il rappelle que le handicap ne constitue pas une entrave à l’expression des compétences des salariés
handicapés. Il est donc nécessaire que les candidats à un emploi ne considèrent pas leur handicap
comme un obstacle, mais sachent mettre en avant leurs points forts et les bénéfices qu’ils apporteront à
l’entreprise.

Le 10 bons conseils aux candidats handicapés en recherche d’emploi


sont tirés à 30 000 exemplaires et diffusé sur tous les événements de
L’ADAPT.
Il est téléchargeable sur www.semaine-emploi-handicap.com.

Conseil 1 : Avant d’être un candidat handicapé, vous êtes avant tout un candidat.
Conseil 2 : Préparez minutieusement votre CV.
Conseil 3 : Mettez en avant vos compétences.
Conseil 4 : Ayez confiance en vous et ne vous sous-estimez pas.
Conseil 5 : Ne refusez ou n’acceptez pas trop vite une proposition : soyez ouvert et prenez le
temps de la réflexion.
Conseil 6 : Faites tomber les préjugés !
Conseil 7 : Ne dissimulez pas votre handicap : sachez le présenter simplement et brièvement.
Conseil 8 : Faites preuve de nuances et gardez le sens des réalités.
Conseil 9 : Valorisez votre capacité à agir seul(e) et à travailler ensemble.
Conseil 10 : On a tous intérêt à travailler ensemble !

12
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
B. La campagne spécifique Ile-de-France

a. Trois affiches Ile-de-France


Une campagne d’affichage est menée au niveau national afin que toutes les régions, les départements
ou les villes qui le souhaitent puissent relayer l’information au niveau local. Celle-ci est donc déclinée au
niveau Régional Ile de France.

b. La Gazette de la Semaine en Ile de France

En plus du site internet dédié, www.semaine-emploi-handicap.com, la Gazette de la Semaine en Ile-de-


France informe de tous les événements franciliens et de leur modalité de participation.
Chaque mois un focus est réalisé sur une des actions/emploi ou de sensibilisation qui auront lieu ainsi
que sur les entreprises qui recrutent.

c. Un Kit PréInforum

Parce que se préparer à rencontrer les recruteurs est essentiel, L’ADAPT met à disposition des visiteurs
un Kit téléchargeable depuis le site dédié. En plus de conseils pratiques, le Kit contient la liste des
entreprises présentes au Forum du 17 novembre à Paris.

13
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
4/ LES ACTIONS EN ILE DE FRANCE

Conjointement à la sensibilisation qui est faite pendant cette semaine, L’ADAPT propose des actions
concrètes dans toute la France, menées par ses établissements en région. Ces actions ont un seul et
même objectif : créer la rencontre entre les personnes handicapées et les recruteurs.

LES ACTIONS EMPLOI / HANDICAP


> Inauguration
> Forum pour l’Emploi
> Handicafé

INAUGURATION
Retrouvez toutes les dates des événements sur www.semaine-emploi-handicap.com

Paris - 15 novembre – Inauguration de la Semaine


C’est dans le 19e arrondissement de Paris que sera donné le coup d’envoi de cette 14e édition de
la Semaine. Le Cent Quatre (104 rue d’Aubervilliers), centre de production artistique et d’accueil
de festivals, d’œuvres en devenir et d’artistes de tout horizon sera investi pour l’occasion.
L’inauguration officielle de la Semaine sera marquée par une prise de parole de L’ADAPT et de ses
entreprises partenaires, par un colloque sur la thématique d’amélioration d’accès à l’emploi des
personnes handicapées et par une grande action emploi/handicap où plus de 100 travailleurs
handicapés rencontreront 50 recruteurs (attention ! entrée libre pour la presse mais sur invitation
pour les participants)

LES FORUM POUR L’EMPLOI EN ILE DE FRANCE


Retrouvez toutes les dates des événements sur www.semaine-emploi-handicap.com

Levallois Perret – 16 novembre – Forum Emploi/Handicap


Le 4e Forum emploi handicap aura lieu le vendredi 19 novembre 2010 de 10h à 16h, à l’Université de
Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines (UVSQ), sur son site de Guyancourt.
Organisé par l’UVSQ, la Communauté d’agglomération de Saint-Quentin-en-Yvelines, le groupe Sodexo
et le club d'entreprises FACE SQY, il est mis en place dans le cadre de la 14e semaine nationale pour
l’emploi des personnes en situation de handicap. Objectif : favoriser l’insertion professionnelle des
personnes handicapées et susciter des échanges avec les recruteurs.

Plus de 400 participants attendus


A l’occasion de ce forum, les candidats auront accès à des offres d’emplois adaptées à leurs
compétences, quel que soit leur niveau de qualification ou de formation. Ils pourront ainsi présenter leur
CV et passer des entretiens avec les entreprises et collectivités publiques présentes. Un éventail
particulièrement large de secteurs d’activités sera proposé.

Un espace infos-services

14
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Lieu d'échanges et de conseils pour l'accompagnement des personnes en situation de handicap,
l’espace infos-services est composé de nombreux partenaires dont l'ADAPT, Cap emploi, l'Inspection
académique des Yvelines et le réseau des Greta du département, la MDPH 78, le Pôle emploi…

De nombreux employeurs présents


Adia, le réseau ANDRH Yvelines Sud, Areva, Auchan Maurepas, Banque Populaire Val de France,
Cassidian (anciennement EADS), le Conseil Général des Yvelines, Delnat SARL, ETDE, ERDF,
General Electric Healthcare, Hanploi, Hilti, Hoist SAS, Ikéa, Inria, Jobekia, Koné, La Poste, Mc Donald's
France Services, RATP, SEVESC, Société Générale, Sodexo, Tremplin Entreprises…
4e Forum emploi handicap Entrée libre et gratuite
Vendredi 19 novembre, de 10h à 16h
Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines
47 boulevard Vauban, 78280 Guyancourt
Contacts :
Christine Barthélémy, responsable du service d’accueil des étudiants handicapés, UVSQ
01 39 25 51 12 – christine.barthelemy@uvsq.fr
Robert Rivoire, directeur de la communication, UVSQ
01 39 25 78 63 – robert.rivoire@uvsq.fr
Informations : www.uvsq.fr

Paris - 17 Novembre - Forum Emploi Handicap Ile de France


140 entreprises présentes
Chaque année, les entreprises manifestent leur intérêt pour ce type d’opération de recrutement en
répondant présentes. Si on retrouve d’une année sur l’autre les mêmes structures, L’ADAPT accorde
une importance particulière à s’assurer de la participation de nouvelles entreprises afin de satisfaire leur
demande mais aussi celle des visiteurs.
Nouveau : Un espace coaching
Le Forum se dote d’un nouvel espace coaching. Des professionnels du recrutement recevront en
entretien individuel et personnalisé les visiteurs, pour identifier avec eux, comment se mettre en
valeur, parler de soi et de ses compétences face à un recruteur.
Grâce au partenariat tissé avec le groupe LVMH, les visiteurs pourront bénéficier de conseils en image.
L’Atelier Emploi propose des conseils pratiques pour la rédaction de cv et de lettre de motivation
Des conférences thématiques emploi auront lieu toute la journée : créer son entreprise, rechercher
un emploi sur internet…
Forum Emploi handicap : entrée libre et gratuite
17 novembre 2010 – Halle Carpentier – Place du Port au Prince - 75013

Lors de la 13e édition de la Semaine en 2009, 9 forums ont eu lieu partout en


France, permettant à 5 500 candidats de rencontrer 1 700 recruteurs.

15
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
LES HANDICAFES EN ILE DE FRANCE
Retrouvez toutes les dates des événements sur www.semaine-emploi-handicap.com

Paris – 16 novembre – Handicafé spécial PME

Pour accompagner les PME dans leur démarche d’intégration de travailleurs handicapés, L’ADAPT et
L’AGEFOS PME Ile-de-France se sont associés pour organiser un Handicafé dédié aux PME. La
première édition aura lieu le 16 novembre.
Les inscriptions pour les entreprises sont closes mais les candidats ont la possibilité d’adresser leur CV
à L’ADAPT (seph.idf@ladapt.net). Si leur profil est retenu, une invitation leur permettant de venir
postuler en direct auprès des recruteurs, leur sera adressée.

Paris : 16 novembre de 9h00 à 12h00 – Siège social de L’ADAPT


Informations au 01 34 19 16 76

Cergy – 18 novembre – Handicafé

Une quinzaine d’entreprises ont répondu présente à l’invitation lancé par L’ADAPT et ses partenaires,
Cap Emploi et Alther. Parmi les entreprises qui recourent régulièrement aux Handicafés pour
sensibiliser leurs équipes ou recruter directement des travailleurs handicapés, l’Handicafé de Cergy
compte de nombreuses structures qui s’initieront pour la première fois à ce format de rencontres entre
recruteurs et candidats.
Les inscriptions pour les entreprises sont closes mais les candidats ont la possibilité d’adresser leur CV
à L’ADAPT (communication.795@ladapt.net). Si leur profil est retenu, une invitation leur permettant de
venir postuler en direct auprès des recruteurs, leur sera adressée.
Cergy - 18 novembre de 9h00 à 12h00 – Novotel
Informations au 01 34 19 16 76

Roissy - 19 novembre – Handicafé


Les acteurs de l’insertion professionnelle de la zone de Roissy se mobilisent pour créer la prochaine
cession de rencontres entre candidats et recruteurs du bassin.
Pole Emploi, CAP EMPLOI, UNIRH et L’ADAPT ont invité les entreprises de la zone qui ont répondu
massivement à cette opportunité de rencontrer des profils potentiels correspondant à leur besoins de
recrutement.
Les inscriptions pour les entreprises sont closes mais les candidats ont la possibilité d’adresser leur CV
à L’ADAPT (communication.795@ladapt.net). Si leur profil est retenu, une invitation leur permettant de
venir postuler en direct auprès des recruteurs, leur sera adressée.
Roissy : 19 novembre de 9h00 à 12h00 – Siège Social d’Air France
Informations au 01 34 19 16 76

16
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
19 novembre - Saint Quentin en Yvelines – Handicafé Collectivités Territoriales et
la Fonction Publique Hospitalière.

Cette action est mise en place pour répondre à un véritable besoin : en effet, à partir du 1er janvier
2011, la Fonction Publique aura, comme les entreprises du secteur privé, l’obligation d’embauche de
6% de travailleurs handicapés par rapport à son effectif global, sous peine de lourdes amendes.
Nous leur proposons, en plus de constituer un vivier de compétences parmi les travailleurs handicapés
présents, de se familiariser avec l’univers du handicap en rencontrant les acteurs à même de les
accompagner dans leurs démarches d'intégration de personnes handicapées.
Pour cet handicafé, nous sommes accompagnés par le Conseil Général de l’Essonne, partenaire de
longue date. Il nous soutient et s’applique à nous aider dans la mise en place de nos actions.

Conditions de participation
19 novembre 2010 à la Maison départementale des Syndicats d’Évry.
Participation entreprise sur inscription et candidats sur invitation

Lors de la 13e édition de la Semaine, 21 Handicafés© ont été organisés


permettant à 1 350 candidats de consulter les offres d’emploi de plus de 520
entreprises. Un premier bilan permet de préciser que ces participants ont
rencontré 6 recruteurs en moyenne, que 95% des entreprises ont noué des
contacts intéressants et que 90% d’entre elles comptent recontacter les
candidats.

17
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
LES ACTIONS DE SENSIBILISATION
> Pièce de théâtre
> Conférences Mieux Connaître le Handicap
> Conférence : Sécurisation des parcours professionnels

Diverses manifestations de sensibilisation au handicap sont organisées par L’ADAPT.

Paris - Du 16 au 20 novembre - Pièce de théâtre


Olivier Tchang Tchong écrit des textes crus, embrassant le sacré comme l’absurde où les émotions
belles ou impures se heurtent avec poésie.
C’est dans cet univers qu’il entraîne les comédiens de la Compagnie des reflets qui suivent son atelier
théâtre au sein du Centre d’Activité de Jour* de L’ADAPT/Paris. Pour la première fois depuis sa
création, la Compagnie étoffe ses talents avec la participation de deux comédiens professionnels.
Leur prochain spectacle, Pochette Surprise, sera présenté du 16 au 20 novembre au Lavoir Moderne
(Paris 18).

Comme son titre l’indique, la pièce entend bien nous surprendre. Elle s’ouvre dans un cabaret ou
s’enchaînent les numéros des comédiens, jusqu'à ce que l’amour entre deux d'entre eux et surtout la
naissance de l’enfant vient briser l’ordre et la morale qui régnaient en surface. Il se joue alors un
nouveau spectacle ou les personnages explorent l’amour puis la culpabilité face aux décisions à
prendre quant à l’avenir de l’enfant. Leur avenir à eux est connu, aussi certains que nous naissons,
nous mourrons mais qu’aurons nous appris sur le chemin ?

Pour assister à la pièce. Réserver vos places au 01 43 38 54 64


Lavoir Moderne – 35 rue Léon – 75018 Paris

*Depuis plus de 15 ans, le CAJ propose à des personnes cérébraux-lésées, un accompagnement et


des activités visant une réadaptation sociale et/ou professionnelle

Paris – 18 novembre - Conférence : Intégration et évolution professionnelle


des personnes handicapées en entreprise
Le chef d’entreprise a plus que jamais besoin d’être accompagné dans ses recrutements, ses projets de
professionnalisation de travailleurs handicapés et dans la mise en œuvre de sa politique emploi
handicap.
C’est pourquoi, afin de renforcer et dynamiser nos actions, AGEFOS PME Ile de France et L’ADAPT
unissent leurs forces et proposent aux acteurs RH des outils simples et concrets pour insérer et
maintenir durablement les personnes handicapées dans l’emploi.
Dans ce cadre, nous avons le plaisir de vous convier à une conférence régionale co-animée sur le
thème : Intégration et évolution professionnelle des personnes handicapées en
entreprise
€ Bonnes pratiques de sécurisation professionnelle
€ Recrutement en alternance et accompagnement de salariés handicapés
€ Plan d’action de l’OPCA et appui aux entreprises
Bulletin d’inscription
18
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Pour participer à cet événement, adressez votre demande à communication.795@ladapt.net

Paris - 19 novembre - Conférence : Mieux Connaître le Handicap.


Trouver les mots justes, savoir comment parler du handicap, avoir un comportement adapté, connaître
les grands typologies de handicap, acquérir quelques repères législatifs…tels sont les objectifs de cette
conférence. Parce que connaître, c’est déjà mieux comprendre.
Destinée à l’ensemble des salariés de l’entreprise, cette conférence est une déclinaison, en un format
court, d’une des formations proposées toute l’année par L’ADAPT.
Modalité de participation
Sur inscription. Adressez vos demandes à seph.idf@ladapt.net

19
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
5/ LES ACTEURS MOBILISES AUTOUR DE L’ADAPT
a. Les partenaires de L’ADAPT

L’ACTION DE LA REGION ILE-DE- FRANCE POUR LA FORMATION ET L’EMPLOI DES


PERSONNES HANDICAPEES

1- Depuis 1983, le Conseil Régional assume la prise en charge de la rémunération des stagiaires
handicapés en formation dans huit Centres de Rééducation Professionnelle (C.R.P)
2- Le Conseil Régional participe au financement de la formation des salariés
3- Le Conseil Régional favorise l’accès à l'apprentissage des jeunes en situation de handicap
4- Depuis 2005, Le Conseil Régional instaure une participation active des citoyens handicapés à la vie
de la Région.
5- Dès 2006, le Conseil Régional a mis en place un plan d’actions pour favoriser l’intégration des agents
en situation de handicap et leur recrutement
6-Depuis 2007, le Conseil Régional participe à une convention multi partenariale pour l’insertion des
personnes handicapées en Ile-de-France
7- Le 25 octobre 2007, le Conseil Régional a voté un rapport « Sécurisation des parcours
professionnels des personnes handicapées
8- Le 15 avril 2008, le Conseil Régional a signé une convention tripartite avec Etat et l'AGEFIPH visant
à la personnalisation, la continuité, et la sécurisation des parcours vers et dans l’emploi, au traitement
de la situation globale de la personne handicapée, à l’adaptation des modes de formation et à
l’évaluation et la qualité des prestations et services rendus.
9- Le Conseil Régional a désigné des référents handicap au sein des organismes de formation, des
CFA et des missions locales
10- Le Conseil Régional favorise l'accès aux chéquiers qualifiants individuels et à la VAE et a engagé
une concertation avec l'AGEFIPH afin de cofinancer les formations individuelles.

11- Le Conseil Régional mène un actif programme emplois tremplins avec les associations, les
groupements d’associations, les Groupements d’Intérêt Public, les groupements d’employeurs sous
statut associatif, les entreprises d’insertion et les fondations et établissements coopératifs d’utilité
sociale.

12-Le Conseil Régionl soutient les Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH)

20
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
La Mairie de Paris s'est engagée depuis juillet 2003 dans une politique active en matière
d'intégration des personnes en situation de handicap par la signature avec les partenaires
sociaux du protocole pour l'emploi.
Ce protocole est à l'origine de la création de la mission handicap et reconversion de la Ville
de Paris.
Une convention a été signée en janvier 2008 avec le Fond d’Insertion des Personnes en
situation de Handicap dans la Fonction Publique. Cette convention met l’accent sur des
projets innovants tels que la formation aux métiers de la fonction publique mais également
sur l'accessibilité des sites de travail, et le sensibilisation des agents de la ville au handicap.

Bilan
Le dispositif de recrutement a été professionnalisé afin de garantir l'équité entre les
candidats et aussi la qualité des recrutements basés sur les compétences et la compatibilité
du handicap avec les postes offerts.
La Ville de Paris recrute environ 70 personnes en situation de handicap par an, toutes
catégories confondues et affiche au 31 décembre 2009 un taux d'emploi de 5.63 %.

Priorités
Les priorités de la Ville de Paris pour les prochains mois sont le renouvellement de la
convention, avec la poursuite des actions de recrutement, la formation, mais aussi un travail
sur la reconversion professionnelle.

Luc BROUSSY, Conseiller général délégué aux personnes handicapées ; Président de la Maison départementale
des personnes handicapées

Handicap : le Conseil général du Val d'Oise, employeur responsable

Le Conseil général du Val d'Oise soutient " la semaine pour l'emploi des personnes handicapées" portée
par l'association ADAPT.

Cette mobilisation au côté d'une association qui a fait de l'insertion professionnelle des personnes handicapées
une priorité est cohérente avec l'engagement de la majorité départementale depuis 2008 au service des
personnes handicapées et de leur famille.

C'est en effet une conception globale de l'accessibilité qui guide l'action du Conseil général dans tous les
domaines de la vie : accès à la vie sociale, accès au travail, accès à la formation et à l'emploi ….

Dans le domaine de l'accessibilité, le Département s'est engagé dès 2008 dans un programme de soutien aux
communes pour la réalisation de leurs diagnostics d'accessibilité des établissements recevant du public

21
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
conformément au cadre réglementaire de la loi du 11 février 2005 : ce sont 80 communes au total qui ont ou vont
bénéficier de cette prestation basée sur un référentiel diagnostic exigeant et prenant en compte les différents
types de handicap.

Dans le domaine des transports, dont l’on sait à quel point il peut être un frein à l’activité professionnelle, le
Conseil général lance en janvier 2011, en partenariat avec le STIF et la Région, un dispositif de transport
spécifique pour les personnes à mobilité réduite – PAM " Pour une Aide à la Mobilité ", permettant notamment
à toute personne handicapée ne pouvant utiliser les transports en commun de rejoindre son lieu de travail ou
accéder à une vie sociale (emploi en milieu ordinaire, culture , sport, loisirs divers, démarches…).
Le Conseil général a voulu également soutenir les personnes handicapées et les établissements médico-sociaux
les accueillant en proposant un dispositif parallèle de transport vers les établissements afin de favoriser l'insertion
du plus grand nombre.

Mais, au delà des professionnels du handicap, la question de l'emploi des personnes handicapées constitue un
enjeu partagé par toute l’administration départementale, que ce soit en tant qu'employeur responsable ou au titre
de sa compétence de chef de file des politiques d'insertion.

Une politique volontariste d'emploi, de formation et d'intégration des personnes en situation de handicap (égalité
des chances au recrutement, adaptation des espaces de travail, intégration pleine au sein des équipes…) a été
engagée. La signature d'une convention avec le Fonds d'insertion des personnes handicapées de la fonction
publique (FIPHP) pour l'emploi et la formation des personnes en situation de handicap formalise cet engagement
avec un objectif affiché de tendre vers un taux d'emploi de 6% à l'horizon 2012.
Enfin, l'insertion professionnelle des personnes handicapées fait partie intégrante du programme départemental
d'insertion et s'appuie sur la collaboration de la MDPH avec les équipes d'insertion du Département.

AGEFOS PME Ile-de-France est le 1er gestionnaire privé des fonds de la formation
professionnelle
OPCA interprofessionnel et interbranches, AGEFOS PME Ile de France est le 1er gestionnaire privé des
fonds de la formation professionnelle. L’organisme s'engage depuis près de 35 ans à faciliter, par une
offre de service adaptée, l'accès à la formation des salariés et, depuis la nouvelle loi, des demandeurs
d'emploi. Il offre aux entreprises adhérentes un réel service de proximité, articulant information et
conseil d'une part, et conception, gestion et financement des projets emploi-formation d'autre part. Dans
un environnement complexe et en continuelle mutation, les entreprises doivent sans cesse s'adapter,
intégrer de nouvelles technologies et développer les compétences ad hoc pour rester compétitives. Sur
le terrain, AGEFOS PME Ile de France les accompagne dans cette dynamique.

22
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Partenariat L’ADAPT - AGEFOS PME Ile-de-France : comment faciliter le déploiement de
politique emploi/handicap dans les PME.
Difficile pour les PME de s’y retrouver dans les dispositifs complexes de mise en place de politiques
handicap. Interpellées par cette situation L’ADAPT et L’AGEFOS PME Ile-de-France ont joint leurs
forces pour tâcher de leur apporter des outils simples et concrets.
Ce partenariat se décline en plusieurs actions concrètes et opérationnelles.
Des actions durant la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées
L’ADAPT et L’AGEFOS PME Ile de France sont à l’initiative d’un Handicadé dédié au PME dont la
première édition aura lieu dans le cadre de la Semaine pour l’Emploi des Personnes Handicapées, le 16
novembre.
Une conférence sur le thème de la sécurisation des parcours professionnels est organisée le 18
novembre.
L’AGEFOS-PME Ile-de-France sera également présente en tant qu’exposant sur le forum
emploi/handicap régional de Paris le 17 novembre à la Halle Carpentier.

Un plan d’actions de sensibilisation et de formation tout au long de l’année


L’AGEFOS PME Ile-de-France et L’ADAPT ont proposés 4 petits déjeuners sur le thème du
recrutement et de l’intégration de travailleurs handicapés courant octobre.
Un ensemble de formations destiné aux entreprises adhérentes de L’AGEFOS PME Ile-de-France et
animé par des professionnels de L’ADAPT ont été mis en place. Pour en consulter la liste :
www.agefos-pme-iledefrance.com

INSERTION ET FORMATION : PERMETTRE A TOUS D’INTEGRER NOS EQUIPES


Il est intéressant d’intégrer des collaborateurs en situation de handicap dans une équipe, on a
constaté que cela générait un état d’esprit positif qui peut amener à une meilleure cohésion dans
l’équipe.
Un collaborateur en situation de handicap qui arrive dans un service ou dans une équipe est libre
d’aborder ou pas sa situation personnelle. Nous nous devons de respecter ce choix et souvent le
collaborateur a déjà eu l’occasion de l’évoquer avec le médecin du travail ou avec le service des
Ressources Humaines, en toute confidentialité.
Nous attachons une importance toute particulière à la sensibilisation de nos équipes, ce qui permet
une meilleure intégration. Après, tout est une question de communication, la convivialité et l’esprit
d’équipe sont des valeurs auxquelles Atos Origin a toujours été très attaché.
La formation, outil d’intégration
Augmenter le volume d’heures supplémentaires de formation, tel est l’un des objectifs poursuivis par la
Mission Handicap qui cherche à proposer des formations spécifiques aux personnes en situation de
handicap.

23
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Pour pallier la difficulté de recrutement et permettre à ces candidats d’accéder à nos offres d’emploi,
nous proposons des formations à nos métiers de type développeur.
Nous avons commencé par sensibiliser les Responsables Ressources Humaines et les comités de
direction en leur présentant les différents accords et les objectifs poursuivis par la Mission Handicap.
Cette année, nous avons planifié de sensibiliser l’ensemble des collaborateurs du groupe Atos Origin
via un programme e-learning, pour les managers, ce module sera complété par des ateliers en
présentiel.
Une campagne média
Nous avons lancé deux campagnes de communication via un plan media spécifique : la première
campagne « Plus de différences, moins d’indifférence » a donné une visibilité externe à notre Mission
Handicap. Ensuite, avant l’ouverture des Jeux olympiques, et avant celle des Jeux paralympiques, nous
avons décliné une seconde campagne « tous à fond » Cette campagne déclinée aussi bien en interne
qu’en externe met en scène 3 sportifs soutenus par Atos Origin à l’occasion de leur participation aux
Jeux Olympiques (Vincent Vittoz) et Paralympiques (Yannick Bourseaux et Thomas Clarion), partant du
principe que notre groupe ne fait pas de différence entre les personnes dites « valides » et les
personnes en situation de handicap.
Un site internet dédié au recrutement
Nous avons lancé le site www.atosorigin-handicap.fr complètement dédié aux personnes en situation
de handicap. Il est labellisé Accessiweb niveau Bronze. Conçu par une agence spécialisée, il est
consultable par tous, notamment les malvoyants. Les collaborateurs postulent sur une boîte mail
spécifique mission-handicap@atosorigin.com ; leur CV est traité par les responsables de Mission
Handicap.
A noter également, la création d’une rubrique Mission Handicap dans l'intranet et la publication de
plusieurs articles dans les différentes lettres internes. Sur les principaux sites d'Atos Origin, une
campagne d’affichage fait connaître en interne le rôle de la Mission Handicap.

24
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Le Projet Handicap de BNP Paribas c’est
une équipe,
des objectifs
et une volonté :
Développer une politique handicap sur le long terme.
Donner à chacun la chance de croire en son avenir, c’est cela être
la banque d’un monde qui change.
c’est cela être la banque d’un monde qui change

Par la signature, en février 2008, d’un accord d’entreprise, BNP Paribas s’engage en faveur de l'emploi des
personnes en situation de handicap sur la base de 4 grands objectifs :

• Promouvoir le recrutement de personnes handicapées en s’engageant sur au moins 170 embauches


sur 4 ans. Pour ce faire, le Projet Handicap est présent sur de nombreux forums et sites de recrutement
spécialisés, développe des formations en alternance sur les postes cibles (association HandiFormaBanques
par exemple) et suit attentivement l’intégration des nouveaux embauchés.

• Mener des actions de sensibilisation auprès des collaborateurs et former les managers.

• Optimiser le maintien dans l’emploi des salariés concernés via des aménagements de postes ou
d’organisation. Le projet handicap conseille, répond aux questions et accompagne également les
collaborateurs dans leurs démarches.

• Augmenter le recours aux prestations du secteur protégé ou adapté.

Le Projet Handicap est également attentif aux innovations technologiques. BNP Paribas a notamment
contribué, ainsi que d’autres grandes entreprises, à la création de Tadeo, centre de communication pour les
malentendants et à une meilleure accessibilité des documents PDF (projet Accede avec Atalan).

projethandicap@bnpparibas.com

La volonté du Groupe d’intégrer des personnes en situation de handicap se traduit depuis de longues
années au travers de ses engagements, internes et externes, et des multiples actions menées au
quotidien.
25
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Ces engagements participent du respect de la personne, du droit dont chacun dispose d’exprimer ou
non sa différence et d’être traité dans la durée avec dignité et équité.
Le handicap ne doit pas constituer un frein à la formation, à l’emploi, ou à l’évolution professionnelle.
"Changer de regard, comprendre, s'adapter à l'autre."
GDF SUEZ réaffirme sa détermination à veiller à ce que les personnes en situation de handicap
bénéficient, au sein de ses structures, d’une égalité de traitement.
Chacun se doit d’être attentif au sein des équipes de travail aux conditions d’accueil et
d’accompagnement des personnes en situation de handicap afin qu’elles puissent, comme tout un
chacun, exprimer leurs compétences et les développer.
C’est avec la mise en œuvre d’une politique volontariste, l’implication de tous les acteurs, d'actions
concrètes et adaptées que chacun peut trouver sa place.
Le Groupe a la volonté d’agir au sein de ses structures sur l’ensemble des axes facilitant l’intégration et
une meilleure prise en compte du handicap : sensibiliser afin de mieux faire comprendre et accepter le
handicap ; soutenir l’accès à l’emploi au sein du Groupe ; aménager les postes de travail ; trouver les
solutions permettant le maintien dans l’emploi, avoir recours aux entreprises du secteur protégé ;
accompagner des associations dans leurs projets ; encourager les initiatives des salariés du Groupe.
De même que les handicaps sont pluriels, les démarches de GDF SUEZ en faveur des personnes en
situation de handicap le sont également par l’engagement de ses structures au travers de nombreux
accords agréés ou de conventions signées avec l’Agefiph.

LE HANDICAP À LA RATP :
une réponse individuelle à chaque situation
La RATP a réaffirmé son engagement en faveur de l’insertion et du maintien dans l’emploi des
travailleurs handicapés en signant avec les partenaires sociaux un accord pour la période 2008-2011.
L’implication déjà ancienne de l’entreprise prend désormais une ampleur nouvelle.
Explications de Daniel Boriès, responsable de l’entité Mission insertion des personnes en situation de
handicap.
Recruter bien sûr, mais après ?
Plus ambitieux que les précédents, l’accord handicap de l’entreprise prévoit notamment le recrutement
d’un minimum de 120 personnes en situation de handicap sur la période 2008-2011. Toutefois,
l’engagement pris dépasse largement la simple question des embauches, comme le souligne Daniel
Boriès : « Notre plan ne se borne pas à une approche purement comptable de la question. Nous avons
parmi nous plus de 1 000 collaborateurs affectés d’un handicap, et nous entendons bien sûr ouvrir la
porte de l’entreprise à d’autres personnes connaissant une situation semblable. Notre ambition est

26
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
‚galement de g‚rer les cas de tous ceux qui, ƒ la suite d€un accident de la vie, doivent affronter le
handicap. „
Bilan 2009 : des mesures d’accompagnement e€caces.
Pour r‚ussir l€insertion des salari‚s en situation de handicap, la mise en place de plans
d€accompagnement individualis‚s est essentielle. L€exp‚rience d‚montre en effet que le cap de la
premi…re ann‚e dans l€entreprise est particuli…rement difficile ƒ passer. C€est la raison pour laquelle il
est pr‚vu tout un dispositif pour aider le nouveau collaborateur pendant cette p‚riode. Entretiens
trimestriels, formations, suivi personnalis‚ : tout est fait pour qu€ƒ l€issue de ces douze premiers mois, la
personne recrut‚e se sente totalement int‚gr‚e dans l€entreprise.

Autre ‚l‚ment cl‚ de cette politique d€accompagnement, le maintien dans l€emploi. † C€est un point tout
aussi essentiel de notre action. Nous avons pris des engagements pr‚cis et chiffr‚s sur l€adaptation des
postes et des conditions de travail a‡ n de maintenir les personnes concern‚es dans leurs fonctions
chaque fois que cela est possible. Et dans les autres cas, des mesures de formation et de reclassement
permettent ƒ chacun de se r‚orienter au sein de la RATP. „R‚sultat ? † Pour chaque recrutement d€une
personne handicap‚e, nous comptons parall…lement trois collaborateurs en situation de handicap qui
sont maintenus dans leur emploi. Tout ce dispositif d€accompagnement et de maintien dans l€emploi ne
serait pas possible sans la formidable mobilisation de nos ‚quipes en interne. „
Accueillir les uns, prot‚ger les autres : au fond, quoi de plus logique
pour une entreprise de service public ?

Pour en savoir plus : www.ratp.fr/recrutement

Pr‚sent en France depuis 160 ans, Siemens, premier groupe europ‚en de haute technologie, donne la
priorit‚ ƒ l€innovation dans l€industrie, l€‚nergie et la sant‚.
Avec 8 000 collaborateurs, Siemens France intervient dans des secteurs de pointe comme les
syst…mes de transports automatiques, la m‚tallurgie, le transport et la distribution d'‚nergie, la
conception et la production de progiciels, ou la d‚tection incendie. En 2009, le Groupe Siemens en
France a r‚alis‚ un CA de 2,7 milliards d€euros (au 30/09/2009), dont plus d€un tiers ƒ l€export.
Fid…le ƒ ses valeurs d€entreprise citoyenne, Siemens a d‚cid‚ d€agir en faveur de la diversit‚ des
salari‚s dans l€entreprise et l€acc…s ƒ l€emploi de personnes handicap‚es est donc une priorit‚.
Siemens SAS, depuis 2006, s€est engag‚ ƒ recruter, ins‚rer et accompagner des travailleurs
handicap‚es et poursuit cette d‚marche avec un nouvel accord sign‚ pour 2009/2011. Tous les postes,
stages ou contrat d€alternance, ƒ pourvoir chez Siemens SAS sont ouverts aux personnes
handicap‚es.
Quelques exemples de ce que notre politique handicap a permis de faire.
Un recrutement réussi
Apr…s 30 ann‚es d€exp‚rience, Thierry se retrouve au chˆmage et son handicap ne lui simplifie pas sa
recherche d€emploi.

27
Contact Presse :
L€ADAPT • Olivia MARION 01 34 19 35 31
A l’occasion d’un jobdating de l’Adapt, sa candidature est retenue par la mission handicap de Siemens
SAS mais il n’y a pas de poste disponible à ce moment là en concordance avec ses compétences.
Quelques mois plus tard l’un des centres d’appel de Siemens SAS recherche un(e) chargé(e) d’accueil
clientèle, et la candidature de Thierry est alors remise en avant.
Ce sont des postes habituellement occupés par des femmes et jusqu’à présent jamais par des
personnes handicapées. Peu importe Thierry est prêt s’intégrer dans ce nouvel univers. Il a toujours
apprécié le contact avec le client et sait faire preuve de conviction au téléphone.
Sa future hiérarchie est prête à l’embaucher, convaincue par sa motivation et convaincue que son
handicap ne sera pas un frein.
Après bien des recrutements infructueux sur ce poste, c’est Thierry qui a fait la différence, non pas à
cause de son handicap, mais bien grâce à ses qualités et à son expérience.
Une belle reconversion grâce à la volonté de tous les acteurs
Céline, ingénieur commerciale itinérante chez SIEMENS SAS en province, ne peut plus exercer son
métier qu’elle adore à cause d’une maladie évolutive grave qui l’empêche, entre autre, de se déplacer.
Les compétences techniques et les compétences produits de Céline sont très pointues et difficilement
transférables dans sa région.
Après de longs entretiens et échanges avec son médecin du travail, sa DRH et la mission handicap,
une solution est trouvée.
Grâce à la volonté de la DRH et de la direction concernée, un poste sédentaire est créé de toutes
pièces dans l’agence dont dépend Céline afin d’utiliser au mieux ses compétences et de lui permettre,
malgré tout, de poursuivre dans les relations commerciales qu’elle apprécie tant.
Les formations nécessaires à cette reconversion ainsi que l’aménagement du poste de travail sont mis
en place et financés par la mission handicap.
Aujourd’hui Céline s’épanouit dans ce nouveau poste « sur-mesure » qui, en tant que support aux
équipes commerciales, lui permet de garder le contact avec la clientèle et avec les produits.

ILS NOUS SOUTIENNENT EGALEMENT

28
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
ANNEXE 1

1/ L’ADAPT: SES FONDAMENTAUX ET SES VALEURS

a. Un peu d’histoire

De la lutte pour la reconnaissance vers l’égalité des chances


En 1929, les personnes handicapées étaient placées dans des établissements où aucune activité ne
leur était proposée. L’oisiveté et l’enfermement les coupaient de tout lien social. Suzanne Fouché, jeune
femme atteinte de tuberculose osseuse et ses amis, soignés au sanatorium de Berck-sur-Mer (Pas-de-
Calais), diffusèrent clandestinement un questionnaire. Ils y proposaient des activités qui pourraient être
accessibles aux personnes handicapées avec un minimum d’adaptation. 800 personnes handicapées
de différents sanatoriums français y répondirent avec enthousiasme pour sortir de l’isolement. Au-delà,
il s’agissait que la personne handicapée retrouve sa dignité par une réinsertion dans la société active et
professionnelle. Les bases de L’ADAPT sont jetées, l’association sera officiellement créée le 8 juin 1929
à Paris. Ayant pour but premier de sensibiliser les pouvoirs publics, L’ADAPT initie rapidement une
démarche nouvelle en ouvrant les premiers ateliers occupationnels (Paris en 1937, Nogent-sur-Marne
et Metz en 1938). Précurseurs des établissements médico-sociaux d’aujourd’hui, ils donnent la
possibilité aux usagers de s’ouvrir à des professions telles que la menuiserie, la cordonnerie, la reliure
d’ouvrages… Les personnes handicapées qui y travaillent, sont payées comme leurs confrères non
handicapés. En 1939, L’ADAPT compte 7 établissements à travers la France.

Le passage à une autre conception de la solidarité


1945 marque un tournant très important de la société française sur les devoirs qu’elle a envers ses
concitoyens handicapés. L’ADAPT y connaît sa troisième étape de développement : celle de la création
des établissements de formation professionnelle et des centres de médecine physique. Initiatrice des
centres de postcure pendant l’occupation, L’ADAPT multiplie dès 1948, les créations de centres de

29
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
formation : Sarcelles (1948), Peyrieu (1951), Évian puis Serquigny (1958), enfin Auxerre/Pontigny
(1968), Le Mans/Saint-Saturnin (1982), Troyes (1985)…

Préparer l’avenir
Parallèlement, la réflexion de L’ADAPT tourne autour de la problématique du retour à la vie d’avant pour
les victimes de maladie ou d’accidents. Les structures qui font suite à l’hospitalisation sont rares, voire
inexistantes. La rééducation fonctionnelle est en marche et se donne pour but de prévenir les séquelles
de la maladie ou des blessures, d’éviter l’aggravation de certaines situations. L’ADAPT créé le premier
centre de ce type en 1951 à Saint-Cloud. À côté des handicaps physiques, l’association prend vite la
mesure des besoins des personnes cérébrolésées. Le centre de Bordeaux/Cénac, concentré sur ces
cas en émergence, démarre son activité en 1969.
L’ADAPT porte aussi un regard tout particulier sur les besoins des enfants. C’est au milieu des années
1950 que les premiers centres dédiés aux enfants apparaissent. Brest accueillera le premier centre de
rééducation fonctionnelle pour enfants de L’ADAPT en 1955 et sera très vite suivi par l’ouverture des
établissements de Cambrai en 1958 et de Bayeux en 1962. L’objectif est de procurer aux enfants
accueillis les conditions optimales pour mener de front leur rééducation fonctionnelle et une scolarité qui
leur permettra de se former à un métier en accord avec leurs possibilités.

Ne pas laisser les plus démunis au bord du chemin


Pour ceux à qui les difficultés laissent peu de chances de trouver une place en milieu ordinaire,
L’ADAPT s’ouvre au travail protégé. Dans les années 1950, les premiers ateliers protégés et CAT
apparaissent (Pré-Saint-Gervais, Quessigny, Nacqueville, Pontmain). Les paraplégiques sont les
premiers à y être accueillis, malgré les doutes des médecins. L’ADAPT, montre qu’une vie autonome
est possible avec le handicap.

Promouvoir l’égalité des chances


Les vingt dernières années ont introduit une nouvelle étape dans la vie de l’association. Le décès de sa
fondatrice en 1989, le changement de ses dirigeants a amené des idées et des orientations nouvelles à
L’ADAPT, sans pour autant balayer du revers de la main le riche héritage de 80 ans d’existence. Cette
nouvelle phase se caractérise par une ouverture vers les actions associatives et militantes. La première
grande initiative de cet ordre de L’ADAPT est la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées
créée en 1997. Les États Généraux de la Citoyenneté des personnes handicapées (2003) envisagent
les moyens d’arriver à une citoyenneté pleine et entière des personnes handicapées. Le projet
associatif publié à cette occasion est tout empreint de ce nouveau champ d’action pour L’ADAPT. Enfin,
le Réseau des Réussites - réseau de parrainage de travailleurs handicapés dans leur recherche
d’emploi -, les Jobdatings© et Handicafés© complètent son arsenal associatif pour que les personnes
handicapées puissent « Vivre avec et comme les autres ».

b. Une association gestionnaire et engagée

Gouvernance de l’association et établissements


L’ADAPT est une association reconnue d’utilité publique en 1934. Soumise à la loi de 1901 sur les
associations, elle fonctionne selon un mode démocratique. Les adhérents de l’association votent lors de
l’Assemblée générale pour élire les 24 administrateurs qui composent le Conseil d’administration. Le
renouvellement de ses membres se fait par tiers tous les ans. Le Conseil élit ensuite les membres du
bureau amenés à occuper les postes de Président, Vice-président, Secrétaire général, Secrétaire
général adjoint, Trésorier, Trésorier adjoint et Délégué au patrimoine.
30
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
L’ADAPT chapeaute 100 établissements et services sanitaires et médico-socaux implantées un peu
partout en France. A ce titre, elle est une association gestionnaire fortement liée aux autorités de tutelle
sanitaires et médico-sociales qui la financent. Ces établissements recouvrent cinq activités : éduquer,
soigner, former, insérer et accompagner qui, toutes, doivent mener la personne handicapée à vivre
avec et comme les autres. A ses établissements, s’ajoute le siège implanté en banlieue parisienne à
Pantin, qui contrôle et oriente les activités des diverses structures en fonction des lignes stratégiques
définies.

c. 2010 : vers un nouveau projet associatif

L’ADAPT a toujours su vivre avec son temps, l’innovation est en effet l’une des valeurs phare de
l’association. Son ancien projet associatif (2003-2010) anticipait grandement la loi du 11 février 2005,
L’ADAPT avait dès cette époque défendu le projet de guichet unique pour les personnes handicapées.
Les changements intervenus au niveau institutionnel (loi HPST) comme au niveau des besoins des
personnes la pousse désormais à la refondation de son projet associatif qui constitue la feuille de route
de ses actions.

C’est avec enthousiasme qu’elle a ouvert ce chantier d’importance qui déterminera ses valeurs, et ainsi
son futur. Des groupes de travail composés de personnes venues de tous horizons (Administrateurs,
personnes handicapées, professionnels de L’ADAPT et d’autres associations, ou tout simplement
membres éclairés de la société civile), ont ainsi été réunis pour faire le bilan, préciser les valeurs et les
perspectives de l’association. Basé sur un travail collaboratif, cette refondation donnera naissance au
nouveau projet associatif début 2011.

2/ L’ADAPT : SES ETABLISSEMENTS


a. Objectifs des activités

L’ADAPT n’a qu’un but : celui d’améliorer l’intégration de la personne handicapée dans la Cité pour
qu’elle puisse « Vivre avec et comme les autres ». Ce sont ainsi plus de 12 500 personnes handicapées
qui sont prises en charge chaque année par nos 2 500 professionnels. Leur but ? Accompagner la
personne handicapée vers le milieu ordinaire.

b. Les 5 métiers de L’ADAPT au service des personnes handicapées

Les établissements pour enfants


« Pour que l’enfant handicapé puisse être scolarisé dans l’école de son quartier »
Si certains enfants sont contraints de rester dans des structures spécialisées, de plus en plus de
solutions sont apportées par L’ADAPT pour leur intégration dans la vie ordinaire. Les professionnels
des 11 établissements pour enfants oeuvrent quotidiennement pour accompagner, soigner et scolariser
l’enfant dans l’école de son quartier. Plus de 1 750 enfants sont suivis chaque année.

Les centres de soins de suite et de rédaptation (SSR)


« Pour que dès l’hôpital, un accidenté puisse préparer son avenir »
31
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Les SSR spécialisés adultes ont pour but de rééduquer fonctionnellement les patients pour faciliter leur
vie quotidienne et leur réinsertion sociale. Ainsi, les professionnels des 9 CMPR de L’ADAPT
rééduquent 3 708 patients victimes d’accidents ou de maladies chaque année. Au-delà, ils anticipent,
dès la prise en charge hospitalière, la suite de leur vie professionnelle sociale et familiale par la
démarche précoce d’insertion.

Les centres de rééducation professionnelle (CRP1 )


« Pour que la personne handicapée puisse se former à un métier »
L’ADAPT dispose de 14 sites de formation accueillant annuellement près de 4 839 stagiaires. Par
ailleurs, pour leur permettre de se former sans quitter leur région, elle se rapproche de structures de
droit commun, comme l’AFPA ou propose des formations ouvertes à distance.

Les établissements et services d’aide par le travail (ESAT2) et les services d’aide par le travail
Hors-les-murs
« Pour que la personne lourdement handicapée puisse travailler »
L’ADAPT compte 17 établissements et services d’aide par le travail (ESAT) permettant à la personne
lourdement handicapée de travailler. Parmi ces structures accueillant plus de 850 travailleurs
handicapés chaque année, 9 sont « Hors-les-murs » et offrent aux usagers qui y travaillent la possibilité
d’intégrer des entreprises en milieu ordinaire.

Les structures d’accompagnement


« Pour que la personne handicapée puisse s’intégrer socialement et professionnellement »
L’ADAPT, pour offrir une souplesse maximale dans le suivi de la personne handicapée, compte 30
structures d’accompagnement à domicile via les SESSAD3 ou au sein de ses structures via les
SAMSAH4. Plus de 1 340 personnes handicapées sont ainsi suivies chaque année.

3/ L’ADAPT : SES ACTIONS ASSOCIATIVES POUR L’EMPLOI DES


TRAVAILLEURS HANDICAPES
a. Le Réseau des Réussites

C’est un réseau de 280 bénévoles qui proposent un parrainage à toute personne handicapée en
recherche d’emploi qui le souhaite. La personne handicapée demande à être suivie et est mise en
relation avec un parrain au plus près de chez elle. Outre le fait de redonner confiance, le parrain aide la
personne à élaborer son CV, sa lettre de motivation et travaille sur la manière de mettre en valeur ses
points forts, ses qualités ou sur la façon de parler de son handicap face à un recruteur. Le Réseau des
Réussites, c'est une rencontre citoyenne permettant au bénévole d'apporter son expérience du monde
de l'entreprise et pour le parrainé, d'aider à faire comprendre ce que peut être la vie avec un handicap.
Le parrainage par le Réseau des Réussites s'inscrit dans la durée : un parrain travaille avec son
parrainé jusqu’à ce qu’il retrouve un emploi. Aussi, le parrainage peut se révéler être le meilleur facteur
de lutte contre l'échec.

1 CRP : Centre de rééducation professionnelle


2 ESAT : Etablissements et service d’aide par le travail
3 SESSAD : Service d'éducation spéciale et de soins à domicile
4 SAMSAH : Service d’accueil médicalisé et de soins pour adultes handicapés
32
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
Près de 400 personnes sont suivies actuellement grâce aux bénévoles de l’association. Organisé en 35
Comités des Réussites implantés partout en France, le Réseau est coordonné par Dominique Le Douce
en charge du développement associatif.

b. La Semaine pour l’emploi des personnes handicapées : sensibiliser et créer la rencontre

Créée en 1997 par L’ADAPT, la Semaine pour l'emploi des personnes handicapées est devenue un
rendez-vous national privilégié pour sensibiliser le grand public à cette problématique, faire évoluer le
regard porté par les recruteurs sur les travailleurs handicapés et surtout, leur permettre de se
rencontrer. Il ne s’agit pas de présenter un métier ou de mettre deux mondes en présence mais de
créer, véritablement, la rencontre entre l’offre et la demande d’emploi.

Ainsi, les travailleurs handicapés participant aux événements organisés par L’ADAPT s’adressent à des
recruteurs ayant une volonté réelle de déboucher sur une embauche. La 13e Semaine pour l’emploi des
personnes handicapées en 2009, a confirmé l’importance de la mobilisation avec 7 300 chercheurs
d’emploi handicapés et 2 500 recruteurs participant aux actions emploi/handicap de L’ADAPT.

c. L’ADAPT, médiateur entre les entreprises et les personnes handicapées

Des actions tout au long de l’année pour favoriser l’insertion professionnelle des personnes
handicapées
Forums emploi handicap, Jobdatings© et Handicafés© sont destinés à être déployés tout au long de
l’année, dans toutes les régions de France pour permettre aux entreprises privées ou publiques et aux
fonctions publiques de rencontrer des travailleurs handicapés. Le point d’orgue de ces actions a lieu
pendant la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, chaque troisième semaine de
novembre.

Accompagner les entreprises dans leur politique emploi handicap


Par ailleurs, L’ADAPT propose aux entreprises qui le souhaitent des compétences pour les
accompagner dans leur politique et leur volonté d’employer des personnes handicapées :
? L’ADAPT Formations offre aux entreprises des cursus pour se former au handicap et à
l’intégration de travailleurs handicapés dans leur structure
? le service entreprises se propose de les accompagner dans la mise en place de leur politique
handicap.

33
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
ANNEXE 2
PARCOURS DE TRAVAILLEURS HANDICAPES : DES INSERTIONS REUSSIES

Sophie L., la soudure entre le passé et l'avenir avec Adia

Ses problèmes de dos n'empêcheront jamais Sophie, 36 ans, deux enfants, de soulever des montagnes
quand elle le veut. Après avoir été cariste, s'être frottée à l'intérim industriel et finalement vu proposer
un bilan de compétence par une assistante sociale de la Sécurité Sociale, l'idée de devenir soudeur à
l'arc, ou plutôt soudeuse, s'est imposée avec une rare évidence. "Travailler la matière, assembler des
pièces, voilà ce qui m'attirait depuis toujours", explique Sophie. Elle franchit la porte de l'agence Adia de
Châteaudun, tombe sur une affiche vantant la formation pour adultes, et la route s'ouvre. L'agence
déniche l'offre de formation "soudeur arc et tig" proposée par l'Afpa, débouchant sur un CAP. En juillet
2008, Sophie passe les tests d'admission. Début octobre, elle signe un contrat de professionnalisation
avec Adia et débute sa formation.
Durant son alternance elle passe son temps entre l'Afpa et l'entreprise Altinox, un fabricant de cuisine
en inox qui compte une vingtaine de collaborateurs à Bonneval (28). Elle exerce en tant que monteur et
soudeur. Bien acceptée en tant que femme dans un univers professionnel plutôt masculin, où son
"patron" lui a aménagé un poste de travail sur mesure, Sophie se dit tout simplement "enthousiasmée".
Enthousiasmée d’avoir choisi la voie de la qualification qui lui a offert une nouvelle orientation grâce à
toute une chaîne de professionnels de l'emploi qui ont su accompagner sa démarche.
En mars 2010, Sophie a été diplômée. L’agence ADIA peut alors, grâce à ses nouvelles compétences,
lui proposer plus de missions, chez Altinox et bien d’autres ...

Natacha T., assistante de projet, AREVA Cadarache « Travail sur mesure »

Natacha a une double casquette professionnelle. Après avoir obtenu son DUT en génie mécanique, elle
avait travaillé comme assistante commerciale. Un poste qu’elle avait dû quitter en raison de problèmes
de santé. Le Pôle emploi l’a alors orientée vers AREVA qui cherchait des candidats diplômés Bac + 2,
avec une formation technique plus une expérience commerciale. Le profil même de Natacha.

Depuis plus d’un an, la jeune femme de 29 ans, maman d’un enfant – et bientôt deux – travaille comme
assistante de projet. Un poste où elle s’épanouit et où elle a trouvé des conditions de travail
parfaitement compatibles avec son handicap qui lui rend « beaucoup de situations pénibles » : faire de
longues distances à pied, monter des escaliers… Autant de choses qu’elle n’a pas besoin de faire dans
le cadre de son activité. Et comme elle a également du mal à rester longtemps assise, plutôt que
d’envoyer un mail ou de passer un coup de fil aux collègues du bureau d’à côté, elle se déplace pour
donner ou chercher l’information dont elle a besoin.

Mais ce sont surtout les horaires de travail, sur mesure, que Natacha apprécie particulièrement. Dès
7h30, elle est au bureau, qu’elle quitte dans le courant de l’après-midi, vers 16 heures. « J’ai la chance
que l’entreprise laisse à ses salariés la possibilité de définir eux-mêmes leurs horaires. L’important,
c’est que le travail soit fait. » En étant décalé par rapport au rythme de la plupart des salariés de la
34
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
région, elle évite les embouteillages. « C’est important pour moi car, en raison de mon handicap, je me
fatigue beaucoup plus vite. En plus, cela me donne plus de temps pour aller chez le kiné, en fin d’après-
midi. »

Patricia D., conseillère commerciale, Caisse d’Epargne

Lorsque Patricia obtient son BEP Secrétariat puis son BAC professionnel, elle est encore une jeune
femme au cursus des plus classiques. Mais en 1997, les premiers signes de la maladie font leur
apparition et en 1999, Patricia se retrouve en fauteuil. Déstabilisée au départ par cette maladie
fulgurante, Patricia se rééduque dans un centre spécialisé puis se relève moralement et physiquement.
Aujourd’hui, elle peut marcher seule, à l’aide d’une canne. Sa recherche d’emploi est longue mais riche

en enseignements. « Les recruteurs ont une première réaction de peur face au handicap et ils
craignent souvent l’absentéisme » confie-t-elle.

En novembre 2007, Patricia participe au Jobdating© organisé par L’ADAPT de Rouen et elle décroche
plusieurs entretiens à la suite desquels elle est engagée en CDI à la Caisse d’Épargne en qualité de
Conseillère commerciale. En dehors de ses traitements et d’un fauteuil de bureau adapté à son
handicap, Patricia est ravie de mener la vie ordinaire qu’elle n’espérait plus depuis quelques
années: « Je suis une salariée à part entière et totalement intégrée à l’équipe. C’est très agréable et
motivant.»

Sophie C., conseillère clients EDF à la DCPP (direction commerciale professionnels et


particuliers) Nord Ouest, au Havre

« À 42 ans, je suis ce que je suis grâce à mon père qui m’a rendue autonome. Je suis née sans avant-
bras gauche. J’ai été vite fière de me débrouiller seule et n’ai eu de cesse que de relever des défis. » À
l’école, Sophie affronte la méchanceté de ses camarades. « Mais dans la différence, on apprend à
s’affirmer », dit-elle.
Son bac B en poche, elle fait du porte-à-porte pour France Loisirs, des sondages pour la Sofres...
« Enceinte, j’ai voulu un poste stable. Le patron d’une petite entreprise m’a embauchée comme
secrétaire commerciale. Il était motivé et motivant ! ».
En 1999, Sophie répond à une annonce d’EDF qui recrutait des conseillers clients dans l’Orne. « J’ai
passé les tests sans signaler mon handicap et j’ai été retenue. Mon chef de centre avait une très bonne
mentalité. J’ai été accueillie comme l’aurait été n’importe qui d’autre. » Depuis 2003, elle a rejoint la
DCPP au Havre où son plaisir de satisfaire les clients ne faiblit pas. « Ici comme dans l'Orne,
responsables et collègues me considèrent comme quelqu'un de "normal" », apprécie-t-elle.
« À une personne handicapée qui cherche un emploi, je dirais de mettre en avant les atouts qu’il a
développés pour compenser sa différence. Et à un employeur, qu’il fasse l’expérience de l’embaucher :
il ne sera pas déçu. »

Eric O., contrôleur de gestion chez Generali

« En avril 2009, afin d’acquérir de l’expérience professionnelle et dans le cadre d’un Diplôme Supérieur
en Comptabilité et Gestion (DSCG), je recherchais un stage en comptabilité et contrôle de gestion.
35
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
L’AFIJ m’a envoyé des propositions de stages. Chez Generali, j’ai eu un entretien avec le PITH (Pôle
d’Insertion des Travailleurs Handicapés), puis avec le manager, et 1 jour plus tard, j’ai été rappelé pour
commencer. Au début, malgré la présence d’un référent, cela a été difficile car le service était en pleine
réorganisation : il a fallu apprendre vite et résoudre des problèmes. Cette période de stage a été très
formatrice, en termes de contexte et de contenu de stage.
On m’a proposé un CDD qui a été renouvelé une fois, puis mon manager m’a offert un CDI.
Progressivement, j’ai eu plus de responsabilité sur l’ajustement des comptes et en gestion de caisse.
J'ai bénéficié de formations techniques (Business Object) et de formations bureautiques (Excel en
niveau avancé).
Aujourd’hui, je n’ai pas validé mon DSCG, il me reste 4 modules. A la fin de mon stage, il a fallu que je
fasse un choix et l’opportunité d’intégrer Generali était le choix que je devais faire. Je me sens bien, je
connais tout le service, je sais ce que j’ai à faire et j’ai un manager de proximité qui est très présent : la
communication est vraiment simple.
Depuis le début, j’ai été très surpris du suivi du PITH, je ne m’attendais pas à cela ; j’ai vraiment
apprécié les appels du PITH. Lors de mon intégration, j’ai bénéficié d’un suivi et d’une attention toute
particulière qui m’ont beaucoup touchés. Au cours de différents entretiens, on m’a expliqué tous les
avantages que je pouvais avoir. Dans un premier temps, j’ai eu un aménagement de poste, une souris,
un tapis antidérapant et une agrafeuse électrique : tout ce matériel a été livré et installé dans mon
bureau. A présent, je viens de monter des dossiers Agefiph avec l’aide du PITH pour recevoir la prime à
l’insertion et passer mon permis de conduire aménagé.
Si je devais résumer tout ce parcours, je dirai : « oui, le chemin a été long avec des doutes et des
difficultés, mais aujourd’hui je me sens très bien et je suis très heureux ».

Eléonore M., chargée de projet marketing Internet à la GMF

Après une brillante formation (Hypokhâgne, Khâgne, et un Master à Sciences Po en sciences de


l’information), Eléonore Mory, sourde oralisée, réalise plusieurs stages en entreprise pour appliquer et
développer ses compétences, avec parfois le soutien d’associations d’aide à l’insertion des personnes
handicapées.
C’est en 2007 qu’elle intègre le groupe GMF, en répondant à une annonce sur Internet. D’abord
recrutée en CDD pour un remplacement de congé maternité au sein de l’équipe qui gère e-sante.fr
(portail santé créé par le groupe), Eléonore fait rapidement ses preuves et se voit proposer un poste de
Chargé de projet marketing internet en CDI. Parfaitement intégrée au sein d’une équipe de cinq
personnes, grâce à son dynamisme, sa force de travail et au soutien de son manager, Eléonore ne
cesse de faire évoluer son poste vers plus de responsabilités. Ses ambitions pour l’avenir : évoluer
dans le marketing opérationnel au sein du groupe GMF !

Redda. B, catenairiste à la SNCF

Une chute en 2002, une hanche abîmée, mais un moral et une motivation d’acier. Redda.B est
maintenant « écureuil » à la SNCF. Il entretient et répare des caténaires, ces câbles électriques, qui
permettent l’alimentation des trains en électricité et sont donc au cœur de l’activité ferroviaire.
Il raconte :

36
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
« Après mon accident, je suis passé par un centre de reclassement professionnel pour une nouvelle
orientation et une remise à niveau. C’est là que j’ai vu une offre d’emploi de la SNCF. J’ai rencontré des
responsables de l’emploi des travailleurs handicapés et mon parcours leur a plu. J’ai passé les tests,
notamment ceux très redoutés du poteau Albert à 5 mètres de hauteur et de la poutre sur laquelle on
doit marcher au-dessus du vide, retenu par un harnais. Je les ai réussis grâce à mon expérience
professionnelle précédente. Au niveau de l’adéquation entre les risques du métier et mes capacités, j’en
assure au moins deux sur trois : l’électricité et la hauteur. Je n’ai nécessité aucun aménagement de
poste particulier, ni d’horaires, seul le port de charges lourdes et la station debout prolongée me sont
déconseillés. Parfois j’ai mal comme mes collègues. Nous avons tous des épreuves à surmonter. Le
handicap en est une. Intégrer une telle entreprise, c’est royal pour un jeune qui veut travailler. La SNCF
vous forme, vous accompagne. J’avais peur que l’intégration soit difficile, mais mes collègues et mes
chefs ont été super, ils m’ont beaucoup entouré et aidé. »

« Nous ne faisons pas de différence entre Redda et les autres caténairistes, pour son chef de brigade :
Il est bosseur et c’est un boute-en-train qui met de l’ambiance. »

Jean-Marc P., conseiller au centre de relations clientèle multimédias Société Générale de Lille

La clef de sa réussite ? Son dynamisme. Après un accident de voiture, Jean-Marc P., 47 ans, s’est
reconstruit un avenir. Recruté à la Société Générale via HandiFormaBanques, il s’épanouit comme
conseiller au Centre de Relations Clientèle Multimédias de Lille.

À lui seul, il incarne un peu l’esprit de Bienvenue chez les Ch’tis. Chaleureux, Jean-Marc P. est de ceux
dont la grisaille ne voile jamais la bonne humeur. « Il est très moteur», ajoutent ses collègues du CRCM
de Lille où il est arrivé en 2008. « Impliqué et motivé, Jean-Marc est très demandeur pour enrichir ses
compétences, souligne sa manager, et sait s’en donner les moyens. Il s’épanouit dans son métier et
dynamise les autres. » De fait, son sourire tend à faire oublier les batailles de cet enfant de la DASS,
grandi dans une famille de mineurs. Après un CAP de menuisier, Jean-Marc P. a exercé plusieurs
métiers. Mais en janvier 1986, un accident de voiture pulvérise son avenir : hémiplégie du côté droit.
«Un coup de massue» qui lui vaut deux ans d’hôpital et de rééducation à Zuydcoote. « Bien sûr, je me
suis écroulé. Mais j’ai décidé de m’accrocher. Je me souviens que le médecin-chef, déjà, m’envoyait les
jeunes qui arrivaient brisés pour que je leur remonte le moral. »
S’il parvient à remarcher, il doit réorienter sa carrière vers le tertiaire. Enchaînant alors formations en
comptabilité et expériences, Jean-Marc P. décroche un diplôme de Technicien Supérieur Comptable
Financier (niveau Bac +2). Enfin, le contrat de professionnalisation HandiFormaBanques, formation en
alternance d’un an à la Société Générale, lui offre une ultime chance. « Un pied dans la banque avec,
au bout, la perspective d’une embauche : je me suis donné à fond. Techniquement, c’était difficile. Mais
mes collègues m’ont aidé. Et mon chef m’a poussé. » Téléphone sans fil, siège ergonomique, et poste
de travail orienté côté gauche : son intégration en 2008 n’a nécessité qu’un léger aménagement de
poste. Conseiller depuis janvier dernier à l’Étoile Lion d’Or du CRCM de Lille, il utilise désormais
pleinement ses talents de vendeur, comme en témoignent ses très bons résultats. « Pour nous, c’est un
collaborateur comme un autre, insiste le Responsable Ressources Humaines et Logistique, admiratif de
son parcours, avec les mêmes évolutions possibles de carrière. C’est ce mélange d’expériences qui fait
la richesse de l’entreprise.»
37
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31
11 travailleurs handicapés de l’ADAPEI recrutés chez Sodexo

Le 1er Octobre 1993 débutait le partenariat entre l'ADAPEI de la Gironde et Sodexo avec l'ouverture de
la Cuisine Centrale d'Audenge destinée à livrer la quasi totalité des établissements de l'association
selon le principe de la "liaison froide".
Rattachée à l'ADAPEI, cette unité centrale de production de repas dont les compétences techniques
sont confiées à Sodexo, s'inscrit alors dans une démarche d'initiation et de formation des travailleurs
handicapés aux métiers de la restauration.
Après 17 ans de partenariat, ayant pour vocation l'accompagnement de la personne handicapée vers le
milieu ordinaire de travail, l'ADAPEI transfère l'activité de cette cuisine centrale à Sodexo et permet
ainsi l'insertion de 11 travailleurs handicapés dans la restauration collective.

Cécile P., ingénieur développement électronique, Thalès

Après des études primaires et secondaires couronnées par l’obtention d’un bac scientifique, Cécile,
jeune malentendante de 27 ans, choisi de poursuivre ses études dans une prépa intégrée qui permet
une meilleure prise en compte de son handicap. C’est l’Ecole nationale supérieure d’électronique et
radioélectrique de Grenoble (Enserg) qui fait l’objet de son choix.
Diplômée en 2005, la jeune ingénieur est recrutée en février 2006 par Thales après huit mois de
recherche d’emploi. Elle est accueillie à Valence par la mission handicap du site. Un tuteur « référent »
lui est proposé. C’est un jeune ingénieur qui l’accompagne dans les premiers temps pour trouver avec
elle des solutions aux difficultés de communication liées à son handicap. L’organisation de réunions
régulières avec son manager, l’infirmière et la RH ont permis à Cécile de se sentir plus en confiance.
Ses inquiétudes et demandes se sont estompées naturellement. Aujourd’hui, elle est parfaitement
intégrée à l’équipe. Sa capacité d’adaptation et celle de son service ont fait d’elle un élément
fédérateur reliant les gens entre eux.

38
Contact Presse :
L’ADAPT – Olivia MARION 01 34 19 35 31