Vous êtes sur la page 1sur 24

II.

 Principes de bases en prospection 
électrique à courant continu

Équations fondamentales

Séance N°2 M. MESSAOUDI
1. Distribution du courant continu dans
un sol homogène et isotrope
‐ Cas d’une électrode positive

Filets de courant 

Equipotentielles
• L'écoulement du courant se fera par filets de
courant rectilignes rayonnant autour de
l’électrode A et produira des variations du
potentiel électrique dans le sol à cause de la
résistance ohmique de celui‐ci
‐ Cas d’une électrode positive et 
d’une électrode négative

Filets de courant 

Equipotentielles
‐ Cas de deux électrodes positives
Modèle à un terrain homogène
• L'exemple géologique utilisé pour la
modélisation est un niveau de grès de
résistivité 120 ohm.m. La répartition du
courant électrique se fait de manière
homogène dans le sous‐sol entre les
électrodes A et B.
2. Distribution du courant continu dans
un sol hétérogène
Equipotentielles et filets de courant électrique 
à proximité d’un corps conducteur
• Le corps conducteur va attirer et concentrer
les lignes de courant et les équipotentielles,
seront repoussées par ce conducteur.
Equipotentielles et filets de courant électrique 
à proximité d’un corps résistant
• Le corps résistant va repousser les lignes de
courant et les équipotentielles, seront
resserrés par ce même corps.
Modèle à deux terrains, avec ρ2 > ρ1

• le courant se concentre dans le terrain


supérieur de faible résistivité
Modèle à deux terrains, avec ρ2 < ρ1
• le courant se concentre dans le terrain
inférieur de faible résistivité.
Modèle de sillon résistant
• le courant se concentre autour du sillon plus
résistant.
III. Calcul du potentiel électrique

• Les principes de base de l’électricité sont


basés sur la loi d’Ohm :

avec : 
V : le potentiel électrique en volt (V) 
I : l’intensité du courant électrique en ampère 
(A)
R : la résistance électrique en Ohm (Ω)
• Pour un cylindre homogène de longueur L (m)
et de section S (m2) la résistance R est
fonction de sa résistivité ρ (Ω.m) suivant la
relation :

Où la résistivité représente la capacité d’un


matériau à s’opposer au passage de courant
électrique.
• Pour établir la formule du potentiel électrique
généré par la circulation d’un courant I à
travers une surface S, on introduit la notion de
densité de courant J (A/m2) qui s’écrit sous la
forme :

(3)
• Ci‐après, la formule du champ électrique E
(V/m) dérivant d’un potentiel :
(4)

• On peut ainsi écrire la loi d’Ohm en fonction


du champ électrique E et de la densité de
courant J :
• Soit un sol homogène et isotrope de
résistivité ρ. Pour avoir une distribution de
courant homogène dans ce milieu, un courant
électrique I est alors injecté à partir d’une
seule électrode A (L’électrode B étant à
l’infini).
• Les équations 3 et 5 deviennent :
• Et à partir de l’équation 4 on obtient :  
• Pratiquement, un quadripôle (ABMN) est
utilisé pour mesurer la résistivité d’un terrain
comme suit : un courant continu d’intensité I
(mA) est injecté au moyen de deux électrodes
A, B et une différence de potentiel ΔV (mV) est
mesurée entre deux autres électrodes M et N.
• Ainsi, le potentiel électrique crée par les
électrodes A et B, aux points M et N
respectivement, peut s’écrire :

• AM, AN, BM et BN représentent les distances 
inter‐électrodes.