Vous êtes sur la page 1sur 3

Initiation aux réseaux commutés

Introduction
Les fonctionnalités d’un réseau convergent
Contrôle des appels, Messagerie vocale, Mobilité, Réception automatique : réponse plus rapide aux
clients, grâce au routage direct des appels au service ou à la personne concerné.
Un réseau local commuté accroît la flexibilité, améliore la gestion du trafic et apporte des fonctions
supplémentaires, notamment :
Qualité de service
Sécurité supplémentaire
Prise en charge de réseau et de connectivité sans fil
Prise en charge de nouvelles technologies, telles que des services de téléphonie IP et de mobilité
Pour la sélection de commutateurs

Différents types de commutateurs sont


Commutateurs de configuration fixe

Les fonctions et les options sont limitées à celles fournies à l’origine avec le commutateur.
Commutateurs de configuration modulaire

Le châssis accepte les cartes d’interface qui contiennent les ports.


Commutateurs de configuration empilable

Les commutateurs empilables, connectés à l’aide d’un câble spécial, fonctionnent comme un seul
commutateur de grande taille.
Transfert de trames
Le concept fondamental de commutation désigne un périphérique effectuant une décision en
fonction de deux critères : Port d'entrée, Adresse de destination.
Pour qu'un commutateur sache vers quel port transférer une trame, il remplit une table appelée
table d'@ MAC ou table CAM (Content Addressable Memory, mémoire adressable par contenu).
Lorsqu'un commutateur reçoit une trame entrante avec une @ MAC de destination qui ne figure
pas dans la table d'@s MAC, il transfère la trame à tous les ports (inondation) sauf au port
d'entrée de la trame. Lorsque le périphérique de destination répond, le commutateur ajoute dans
la table d'@s MAC l'adresse MAC source de la trame et le port où la trame a été reçue.
Dans les réseaux comportant plusieurs commutateurs interconnectés, la table d'adresses MAC
contient plusieurs adresses MAC pour un seul port connecté aux autres commutateurs.
Dans commutateurs LAN, les décisions de transfert de couche 2 ne sont plus prises par du logiciel
mais par des circuits intégrés spécifiques (ASIC, Application Specific Integrated Circuits).
ASIC réduisent le temps de traitement des paquets par le périphérique.
Méthode par stockage et retransmission (store and forward)
Commutateur store-and-forward reçoit la trame en entier et calcule le CRC. Si le CRC est valide, le
commutateur recherche l’adresse de destination qui détermine l’interface de sortie. La trame est
ensuite acheminée par le port approprié.
Caractéristiques principales : Contrôle des erreurs et Mise en tampon automatique

Méthode cut-through
Commutateur cut-through achemine la trame avant qu’elle ne soit entièrement reçue. Au minimum,
l’adresse de destination de la trame doit être lue avant que celle-ci ne soit retransmise.
Caractéristiques principales : la transmission rapide des trames et le traitement des trames
incorrectes.

Commutation fragment free est une forme modifiée de la commutation cut-through, où le


commutateur attend la fin de la réception de la fenêtre de collision (64 octets) avant de transférer la
trame. Le champ de données de chaque trame est ainsi contrôlé, afin d'assurer qu'aucune
fragmentation ne s'est produite. La commutation fragment free assure un meilleur contrôle des
erreurs que la méthode cut-through, pratiquement sans augmentation de la latence.
Domaine de commutation
Domaine de collision
 Les segments de réseaux partageant la même bande passante entre périphériques sont appelés des
domaines de collision.
Il est toutefois possible de diviser un réseau en segments et de réduire le nombre de
périphériques qui partagent la bande passante par d’autres périphériques (commutateurs et
routeurs). Chaque nouveau segment devient un nouveau domaine de collision, Cette technique est
également appelée la microsegmentation.
Domaine de diffusion
Les commutateurs ne filtrent pas les trames de diffusion. Un ensemble de commutateurs
interconnectés constitue un domaine de diffusion unique. Seul un périphérique de couche réseau,
tel qu'un routeur, peut diviser un domaine de diffusion de couche 2. Les routeurs sont utilisés
pour segmenter les domaines de collision et les domaines de diffusion.
Lorsqu'un périphérique envoie une diffusion de couche 2, l'adresse MAC de destination de la
trame est remplie de 1 binaires. Une trame dont l'adresse MAC de destination est constituée
uniquement de 1 binaires est reçue par tous les périphériques du domaine de diffusion.
Le domaine de diffusion de couche 2 est appelé domaine de diffusion MAC. Le domaine de
diffusion MAC est constitué de tous les périphériques du réseau local qui reçoivent les trames de
diffusion provenant d'un hôte.
Lorsque deux commutateurs sont interconnectés, le domaine de diffusion augmente
Les commutateurs réduisent l’encombrement
Les commutateurs LAN peuvent réduire efficacement l'encombrement d'un réseau. ils permettent la
segmentation d'un LAN en domaines de collision distincts. Chaque port du commutateur représente un
domaine de collision, ils permettent une communication bidirectionnelle simultanée entre les
périphériques.
Caractéristiques des commutateurs qui contribuent à réduire l'encombrement d'un réseau :
Densité de ports élevée : 24 et à 48 ports, vitesses de 100 Mbit/s, 1 Gbit/s et 10 Gbit/s.
Tampons de trames étendus : l'enregistrement de plusieurs trames avant de commencer à les
abandonner
Vitesse des ports : selon son coût, Les ports de 100 Mbit/s et de 1 ou 10 Gbit/s sont courants
(une vitesse de 100 Gbit/s est également possible).
Commutation interne rapide : L'utilisation d'un bus interne de transfert améliore les
performances.
Faible coût par port : les commutateurs offrent une densité de ports élevée à moindre coût. Et
peuvent donc prendre en charge des réseaux conçus pour desservir moins d'utilisateurs par
segment, ce qui augmente la bande passante moyenne disponible par utilisateur.