Vous êtes sur la page 1sur 18

M18-Administration des réseaux informatiques.

ISTA NTIC Béni Mellal

SECTEUR NTIC
TECHNIQUES DE RESEAUX INFORMATIQUES
(TRI)
Niveau Technicien spécialisé

Module : Administration des réseaux informatiques


PRÉCISION : IMPLANTER LA RÉSOLUTION DE NOMS NETBIOS À
L'AIDE DU SERVICE WINS. (G)

ELEMENTS DE : • Installation et configuration d'un serveur


CONTENU WINS.
• Gestion des enregistrements dans le service
WINS.
• Gestion de la base de données WINS.
• Intégration du système DNS et du service
WINS.

EL GHARADI Mustapha Page 1 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

Consignes
Consigne Temps conseillé
Lire et discuter les concepts théoriques 3h dont 1h30 en classe.
Effectuer les activités pratiques proposées selon 7h dont 3h30 en classe.
l'ordre et les consignes de votre formateur.
Répondre au défi 2h
Répondre aux questions de synthèse. 1h
Rapport à rendre dans une semaine incluant le 2h
déroulement des activités, les réponses aux
questions de synthèse et le défi.
Discussion de synthèse en classe 1h en classe

Suivi des versions du document


Version et date Observation
Version 01 : 10/03/2014 1ière conception du
document

EL GHARADI Mustapha Page 2 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

I. NFS :

Introduction :
NFS (NETWORK FILE SYSTEM) est un protocole standard de partage réseau entre machines
Unix, créé par SUN vers 1980. Il comprend l'ajout de fonctionnalités supplémentaires (dans la
couche session au-dessus de TCP/IP), les RPC=(Remote Procedure Calls)
Une machine joue le rôle de serveur de fichiers. Elle est appelée serveur NFS, et on dit qu'elle
exporte tout (arborescence racine /) ou partie de son système de fichiers, en le partageant sur le
réseau.
Une partie de l'arborescence d'une machine Linux "serveur", est exportée ce qui lui permet
d'être intégré dans le système de fichiers d'une machine Linux "cliente".
Comme toute ressource extérieure doit être intégrée dans le système de fichiers Linux, l’accès à
ce partage ne pourra être permis qu'à l'aide d'un processus de montage :
L'utilisateur peut monter cette arborescence exportée par le serveur, sur un point de montage, de
façon tout à fait semblable au montage de systèmes de fichiers.
Le montage peut s'effectuer en cours de session de travail par la commande mount ou au
démarrage. Il suffit pour cela d'inclure la description du montage sur une ligne de /etc/fstab.
NFS utilise des appels de procédure à distance (Remote Procedure Calls) pour router les
demandes entre les clients et les serveurs .
Le fichier /etc/exports :
Ce fichier contient la liste des exportations. Sur chaque ligne, on précise un répertoire du
système de fichiers, suivi par la liste des machines distantes clientes autorisées à les monter. Si
cette liste est vide, toutes les stations accessibles sont autorisées.
# repertoire liste-machines (liste-options)
/home/data linux2(rw) centos02(ro)
/usr/bin linux1(ro) centos02(ro)

Pour valider un changement opéré dans ce fichier de configuration :


exportfs -a

Configuration du client :
Il faut tout d'abord créer un répertoire sur la machine cliente qui servira comme point de
montage. Par exemple :
mkdir /mnt/part
Puis on effectue le montage, sur le point de montage :
mount -t nfs linux1:/home/data /mnt/part

EL GHARADI Mustapha Page 3 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

Montage automatique via /etc/fstab :


Le fichier /etc/fstab est lu par le script /etc/rc.d/init.d/netfs au démarrage du système. Les bons
montages du système de fichiers, y compris NFS, sont mis en place.
Un exemple de ligne /etc/fstab pour monter un système de fichiers exporté NFS ressemble à ce
qui suit :

<serveur>:<partage> <point_montage> nfs


<serveur> fait référence au nom d'hôte, à l'adresse IP ou au nom de domaine pleinement
qualifié du serveur qui exporte le système de fichiers.
<partage> indique la ressource partagée sur <serveur> et qui sera montée localement.
<point_montage> spécifie à quel endroit sur le système de fichiers local monter le répertoire
exporté. Ce point de montage doit exister avant que /etc/fstab ne soit lu autrement le montage
échoue.
L'option nfs indique le type de système de fichiers monté.

EL GHARADI Mustapha Page 4 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

II. SAMBA :

Introduction :
Samba est un projet libre, développé en C et diffusé sous licence GPL v3.
Il est développé depuis 1992 par une équipe de passionnés : la "Samba team", composée d'une
trentaine de personnes. L'initiateur du projet se nomme Andrew Tridgell, à l'époque étudiant à
l'Université Nationale d'Australie. Son but initial était de pouvoir partager des fichiers entre ses
machines DOS et SUN.
Samba est actuellement un projet internationalement reconnu et de plus en plus utilisé dans le
domaine professionnel. Il a évolué pour devenir une suite d'outils très complets permettant une
interconnexion totale avec (principalement) les outils Microsoft.
Samba utilise le protocole SMB (Server Message Block) pour partager les fichiers et les
imprimantes sur une connexion réseau. Les systèmes d'exploitation qui prennent en charge ce
protocole incluent Microsoft Windows (à travers son Voisinage Réseau), OS/2 et Linux.
Quand on se connecte à un serveur Samba, on lui passe un nom d'utilisateur. C'est le nom
d'utilisateur Windows. Samba va alors chercher pour le même nom d'utilisateur dans la base de
données des mots de passe Unix, donc habituellement le fichier /etc/passwd. S'il le trouve, le
serveur Samba utilisera cette entrée pour avoir, au moins, un ID utilisateur Unix valide pour
accéder aux répertoires et aux fichiers. Il peut aussi utiliser le fichier /etc/passwd pour valider le
mot de passe reçu. Mais seulement s'il n'est pas configuré pour utiliser les mots de passe encryptés.
Auquel cas il validera le mot de passe avec un autre fichier, par exemple /etc/samba/smbpasswd
(paramètre smb passwd file) .

COMPOSANTS DE SAMBA :
Le service Samba est constitué d'un serveur et d'un client, ainsi que de quelques outils
permettant de réaliser des services pratiques ou bien de tester la configuration.
Le serveur est constitué de deux applications (appelées démons):
● smbd qui fournit services d'authentification et d'accès aux ressources .
● nmbd qui permet de de montrer les services offerts par Samba (affichage des
serveurs Samba dans le voisinage réseau, ...)
Le client smbclient fournit une interface permettant de transférer des fichiers, accéder à des
imprimantes .
Le client smbmount permet monter une ressource samba.
Le client smbumount permet démonter une ressource samba.
La commande testparm vérifie la syntaxe du fichier smb.conf . Il est conseillé d'exécuter cet
utilitaire à chaque modification manuelle du fichier smb.conf.

Installation de samba :
L'installation du client samba se fait via les paquetages : samba-client et samba-common.
On peut aussi installer le client samba via Internet :
yum install samba-client samba-common
L'installation du serveur samba se fait via les paquetages : samba et samba-common.
On peut aussi installer le serveur samba via Internet :
yum install samba samba-common
Si l'on veut configurer samba via l'outil graphique SWAT (Samba Web Admin Tool), il faut

EL GHARADI Mustapha Page 5 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

installer le paquetage samba-swat.


Pour démarrer automatiquement le service smb:
chkconfig smb on

CONFIGURATION DE SAMBA :
La configuration de Samba est effectuée par l'intermédiaire d'un fichier de configuration
unique: smb.conf. Ce fichier est situé dans le répertoire /etc/samba.
Ce fichier décrit les ressources que l'on désire partager, ainsi que les permissions/restrictions
qui leur sont associéeS. Le fichier smb.conf se découpe selon des rubriques (chacune référencé par
une ligne contenant le nom de la section entre crochets) comprenant chacune un ensemble de lignes
de paramètres du type attribut = valeur. Une ligne commençant par un # est une ligne de
commentaires.
Il existe 3 sections principales:
● La section [global] définit les paramètres généraux sur le serveur.
● La section [homes] définit le partage des répertoires personnels .
● La section [printers] définit les imprimantes partagées par le serveur .

Exemples d'utilisation des outils clients de samba :


Pour lister les partages d'une machine Windows (par exemple « clientwin02 ») on tape :
smbclient -U tri -L Clientwin02
pour se connecter à un partage sur la machine « clientwin02 » d'adresse 192.168.1.30, on tape :
smbclient -U tri //192.168.1.30/Work où « work » est le nom d'un partage.
Il est possible de monter un partage localement comme on monte une partition de disque :
smbmount //192.168.1.30/Work /mnt/samba -o username=tri
Pour lister les imprimantes d'une machine :
net rpc printer LIST -U tri -S Clientwin02
On peut aussi imprimer des fichiers avec smbspool.
On peut résoudre un nom netbios avec nmblookup :
nmblookup Clientwin02

La cible de toutes ces commandes peut évidemment être une machine Samba ou une machine
Microsoft Windows (adresse IP ou nom Netbios). Pour plus de détails concernant les commandes,
on utilise soit les pages de man soit l'option --help.

EL GHARADI Mustapha Page 6 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

Samba en tant que serveur autonome :


Un serveur autonome Samba est une machine qui partagera fichiers et imprimante(s) avec des
machines Windows ou Linux(client samba).
Une configuration un peu plus avancée pourrait ressembler à ceci :
[global]

# Identification Netbios
workgroup = Workgroup
netbios name = linux1

# Controle de domaine desactive


os level = 40
domain logons = no
domain master = no
local master = no

# Base de donnee de comptes


passdb backend = tdbsam:/var/lib/samba/mypassdb.tdb

# Authentification via la base de comptes locale


security = user

# Securite
encrypt passwords = yes

# Gestion des logs


log file = /var/log/samba/%m.log
log level = 2

# Serveur de temps activé


time server = yes

# Interdire l'acces a certains fichiers


veto files = /lost+found/.recycle/

La directive "passdb backend" permet de spécifier où seront stockés les comptes utilisateurs
autorisés à se connecter au serveur. Nous avons ici choisi de les stocker dans un fichier de type tdb.
Il s'agit d'un fichier de base de données. Nous aurions pu choisir de nombreux autres "backends"
tel ldap ou encore mysql. smbpasswd est l'ancien format de fichier utilisé par Samba 2.
La directive "security" permet de sélectionner qui va effectuer l'authentification. Puisque nous
avons choisi de maintenir une base de comptes locale, nous spécifions "user", ce qui signifie que
Samba va se référer au "passdb backend" spécifié ci-dessus pour authentifier les utilisateurs. Nous
aurions pu, dans le cas d'un serveur membre d'un domaine, rediriger les authentifications vers le
contrôleur principal de domaine en spécifiant "domain" ou vers un serveur particulier en
spécifiant "server".
La directive "encrypt passwords" permet d'activer le chiffrement des mots de passe.
La gestion des logs est effectuée par deux directives : "log file", qui permet de spécifier le fichier
de logs utilisé et "log level", qui permet de préciser le niveau de log souhaité. Nous remarquons
pour "log file" l'utilisation d'une variable qui est %m. Cette variable sera interprétée par Samba
comme étant le nom netbios de la machine cliente. Nous aurons ainsi un fichier de log par machine
connectée. Il existe de nombreuses autres variables disponibles pour la plupart des directives
décrites dans "man smb.conf".

EL GHARADI Mustapha Page 7 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

La directive "time server", active un serveur de temps sur le serveur Samba. Les clients
pourront se synchroniser avec une commande du type "net time \\linux1 /set /y" dans un prompt
DOS.
La directive "veto files", empêche l'accès à certains fichiers ou répertoires sur le serveur. Ici, on
interdit l'accès aux fichiers et répertoires nommés lost+found et .recycle (ils doivent être séparés par
des / dans la déclaration).
La gestion des comptes sous Samba :
Le rôle principal de Samba en tant que serveur est de permettre à des comptes de type Windows
de se connecter à une machine Unix. Or la gestion des comptes sous Windows est totalement
différente de celle sous Unix. Tout le travail de Samba va être d'effectuer correctement une relation
entre les deux types de comptes. Cette relation est nécessaire pour pouvoir, par exemple, définir les
droits de l'utilisateur au niveau du système de fichiers.
Samba établit donc une correspondance entre les utilisateur Unix et les utilisateurs Windows.
Cette table de correspondance est en fait le fichier tdb déclaré au début du fichier de configuration.
Ceci implique : a chaque utilisateur Samba doit correspondre un utilisateur Unix.
la création d'un compte Samba se fait en DEUX étapes : d'abord l'ajout du compte utilisateur sur
la machine UNIX, ensuite l'ajout de ce compte à la base Samba. Au sein de sa base, Samba
complètera les informations concernant le compte UNIX par des informations purement Windows,
telles un SID, un répertoire home, un script de logon, etc...
Le compte Samba de l'utilisateur est manipulé traditionnellement pas la commande smbpasswd.
Il peut être manipulé par les commandes pdbedit ou net.
Le compte Samba peut être stocké à l'emplacement spécifié par la directive "passdb backend".
Il peut être situé dans un fichier (smbpasswd, tdbsam), sur un annuaire (ldapsam, nisplussam) ou
dans une base de donnée (mysql). Des possibilités d'export vers un fichier xml existent également.

Création d'un partage accessible à tous :


Soit la configuration suivante à ajouter au fichier de configuration smb.conf :
[global]

# [...]
# Dans quel cas mapper une connexion vers un compte anonyme ?
map to guest = Bad User

# Un partage tmp accessible a tous


[tmp]
path = /tmp
guest ok = yes
writeable = yes
browseable = yes

un partage tmp est configuré. Il sera accessible à partir de toute machine via son nom UNC
\\Linux1\tmp.
Chaque section de partage doit au moins contenir une directive "path", indiquant quel
répertoire est partagé par cette section. Ici, il s'agit du répertoire /tmp.
On autorise l'écriture dans ce partage, via la directive "writeable", et on le rend visible via
la directive "browseable" ("browseable = no" équivaut à [tmp$]).
Création d'un partage avec authentification :
Soit la configuration suivante à ajouter au fichier de configuration smb.conf :

EL GHARADI Mustapha Page 8 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

# Partage accessible uniquement au groupe sambausers


[donnees]
path = /data/samba/donnees
comment = Partage Donnees
writeable = yes
browsable = yes
guest ok = no
valid users = @sambausers

Ici, on interdit l'accès aux invités, et on autorise uniquement le groupe sambausers à se


connecter.

Il faut par la suite créer les utilisateurs. Ici, on va créer le groupe sambausers et deux
utilisateurs Samba : ali et maha.
groupadd sambausers
useradd -g sambausers ali
useradd -g sambausers maha
smbpasswd -a ali
smbpasswd -a maha

Le mot de passe demandé par la commande smbpasswd est le mot de passe à taper depuis
les clients Windows.
Pour supprimer un utilisateur on utilise les commandes smbpasswd et userdel. Par
exemple :
smbpasswd -x maha
userdel maha
la commande pdbedit permet de lister des informations sur les utilisateurs Samba. Par
exemple :
pdbedit -L liste les utilisateurs connus par Samba.
pdbedit -vL permet d'obtenir plus de détails sur les comptes.
pdbedit -v ali liste les informations concernant l'utilisateur ali.
Un certain ensemble d'utilisateurs sont pré-définis dans le fichier passdb.tdb lors de
l'installation des packages Samba. On peut toutefois utiliser un autre fichier .tdb qui ne devrait
contenir que des comptes définis.
Samba a besoin de deux types de comptes car il gère deux types de droits :
● les droits liés au partage: définis sur le fichier smb.conf.
● les droits sur le système de fichiers: déduit par samba à partir des droits
Unix.

EL GHARADI Mustapha Page 9 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

III. ACTIVITÉS D’APPRENTISSAGE :


Activité G001 :

Objectifs :
Configurer nfs.

Détails sur les objectifs :


• Configurer nfs sous linux
visés par l’activité
• Partager un dossier

Durée : 2h
Phase d’apprentissage : Base
Matière d’œuvre et/ou : 2 machines virtuelles Linux Centos
outillage Adressage statique configuré
Firewall iptables et SELinux désactivés sur les 2
VMs

Scénario :
Ce TP est à réaliser avec deux stations de linux Centos ayant une seule carte réseau chacune et
pouvant communiquer entre elles: linux1 et linux2.
Le service NFS (Network File System) assure la publication sur le réseau (à partir d'un serveur)
et l'utilisation (à partir d'un client) d'une arborescence de fichiers. Pour l'utiliser, nous devons
préparer le serveur puis le client.
Travail à faire :
1. Vérifier est ce que le package nfs est installé
rpm -qa|grep -i nfs
2. Afficher les informations de nfs
rpm -qi nfs-utils
3. Vérifier les fichiers nfs
rpm -ql nfs-util
4. Vérifier est ce qu'il y a des fichiers montés nfs
showmount 192.16.1.2
5. Vérifier l'état du service nfs
chkconfig --list nfs
cat /etc/exports
chkconfig nfs on
service nfs start
netstat -ntlp
vérifer le port 111 rpc
6. Exporter les dossiers pour les client distants (sur linux1 192.168.1.2)
Créer le répertoire /projectx et y mettre quelque fichiers.

EL GHARADI Mustapha Page 10 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

Changer les droits du dossier et son contenu chmod 777 /projectx && chmod 777 /projectx/f1
Accéder au fichier /etc/exports et saisir la ligne
/projectx *(rw) #enregistre
Cette ligne signifie de rendre le dossier disponible en lecture et écriture pour tous les clients
exportfs -v
exportfs -a
7. Vérifier les répertoire exportés
showmount --exports 192.168.1.2
showmount --all 192.168.1.2
Cette commande permet de vérifier les répertoires montés nfs.
8. Accéder aux dossiers à partir des client distants (sur linux2 192.168.1.3)
mkdir /projectx
mount -t nfs 192.168.1.2:/projectx /projectx
Puis vérifier les points de montage (/projectx doit figurer)
mount
cd /projectx
vi f1 #on peut modifier
mkdir rep1 # le dossier sera crée (rw)
9. Réexporter /projectx en lecture seule (sur 192.168.1.2)
nano /etc/exports
/projectx 192.168.1.3 (rw) 192.168.1.4(ro)
enregistrer
exportfs -av
10. Accéder aux dossiers à partir des client distants (sur linux2 192.168.1.3)
mkdir /projectx
mount -t nfs 192.168.1.2:/projectx /projectx
Puis vérifier les points de montage (/projectx doit figurer)
mount
cd /projectx

EL GHARADI Mustapha Page 11 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

Activité G002 :

Objectifs :
Configurer SMB Client.

Détails sur les objectifs :


• Configurer SMB Client sous linux
visés par l’activité
• Accéder à un dossier partagé sous windows
à partir d'une machine GNU Linux.

Durée : 1h30
Phase d’apprentissage : Entrainement.
Matière d’œuvre et/ou : La machine virtuelles Linux Centos « linux1 ».
outillage Adressage statique configuré
Firewall iptables et SELinux désactivés.
La machine Windows seven « Clientwin02 ».

Scénario :
Cette activité vise à partager un fichier sur une machine Windows et y accéder à partir d'une
machine linux.
Travail à faire :
1. Vérifier est ce que les packages smbclient est installé
rpm -qa|grep -i samba
2. Vérifier les fichiers de samba client
rpm -ql samba-client
/usr/bin/findsmb -- trouver les clients samba dans votre subnet
/usr/bin/smbclient -- permet de se connecter aux partage
/usr/bin/smbtar
/usr/bin/smbtree -- équivalent de favoris réseau
3. Créer un partage réseau sous windows
créer et partager le dossier « salpart » tout en donnant un CT à tout le monde
4. Trouver les partages réseau
findsmb
smbtree
5. Se connecter au partage réseau sur le client 7
smbclient -U tri // Clientwin02/sahpart
tri est un compte d'utilisateur crée sous Windows 7.
//Clientwin02/sahpart est le nom du partage.
le nom de la machine a été vérifié par la commande smbtree
smb : >help
mkdir smbtest
6. récupérer les fichiers test à partir de la machine 7 vers linux
EL GHARADI Mustapha Page 12 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014
‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

mget test*
!ls et !pwd
pour voir l'emplacement de copie de fichier sous linux
7. Transférer les fichiers de linux vers windows 7
cd /home/tux1
echo "fichier test " >tux1f1
echo "fichier test " >tux12
mput tux*
8. Récupérer un fichiers à partir de la machine 7 vers linux en utilisant le nom par une
seule commande
smbget -u tri smb://Clientwin02/sahpart/smbtest/cours.txt
9. Récupérer tout le contenu d'un dossier à partir de la machine 7 vers linux en le
compressant vers un fichier.tar par une seule commande
smbtar -s Clientwin02 -x sahpart -u tri -t sahpart.tar
ls
tar -tvf sahpart.tar
10. Accéder à un partage caché sous windows 7.
smbclient -U ADMINISTRATEUR // Clientwin02/c$

EL GHARADI Mustapha Page 13 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

Activité G003 :

Objectifs :
Configurer SMB Server.

Détails sur les objectifs :


• Configurer SMB Server sous linux
visés par l’activité
• Accéder à un dossier partagé sous GNU
Linux à partir d'une machine Windows.

Durée : 2h
Phase d’apprentissage : Transfert.
Matière d’œuvre et/ou : Les deux machine virtuelles Centos« Linux 1 » et
outillage « Linux2 ».
Adressage statique configuré
Firewall iptables et SELinux désactivés.
La machine Windows seven « Clientwin02 ».

Scénario :
Cette activité vise à partager un fichier sur une machine linux et y accéder à partir d'une
machine linux ou Windows.
Travail à faire :
linux1 :192.168.1.100 ClientWindows :192.168.1.101 linux2: 192.16.1.102
Sous linux1:

1- vérifier est ce que le package est installé si non installer le package.

rpm -qa | grep samba


rpm -ivh samba-3.0.33-3.7.el5.i386.rpm..................................................

2- Lister et démarrer le statut du service samba par la commande chkconfig

chkconfig --list smb


chkconfig --level 2345 smb on
/etc/init.d/smb restart………………

3- Editer le fichier /etc/samba/smb.conf

EL GHARADI Mustapha Page 14 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

4- Créer le répertoire /smb-data1 et Générer un mot de passe samba pour user1

mkdir /smb-data1

chmod 777 /smb-data1


smbpasswd -a user1
/etc/init.d/smb restart

Sur la machine client Windows :

Tester l’accès au partage


\\192.168.1.100 user: user1 password: password-samba
Sous linux1 ou linux2 (configuré comme client samba).
smbstatus
smbtree
findsmb

EL GHARADI Mustapha Page 15 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

Activité G004 :

Objectifs :
Installer et configurer un serveur WINS 2008
Server.

Détails sur les objectifs : • Installation et configuration d'un serveur


visés par l’activité WINS.
• Gestion des enregistrements dans le service
WINS.
• Gestion de la base de données WINS.
• Intégration du système DNS et du service
WINS.
Durée : 2h
Phase d’apprentissage : Entrainement
Matière d’œuvre et/ou :
Les machines Winserv01, Clientwin01 et
outillage
Winserv02 telle quelle sont configurés sur la
maquette accompagnant le scénario de l’activité.

Scénario :
Les employés de l’agence « ANDR » utilise une ancienne application qui utilise le service WINS
pour localiser et accéder aux serveurs de base de données.
Vu que l’agence n’est pas encore prête pour changer d’application, vous avez décidé de déployer
le service dans votre nouvel environnement Windows 2008 server.
La maquette à utiliser est :

Travail à faire :
1. Sur Gestionnaire de serveur, utilisez l'Assistant Ajout de fonctionnalités pour installer la

EL GHARADI Mustapha Page 16 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

fonctionnalité WINS sur « Winserv01 » et « Winserv02 ».


2. vérifiez que l'installation de la fonctionnalité WINS a réussi sur les deux machines.
Sur « Winserv02 » :
3. à l’aide le la console WINS, Configurez le traitement en rafale en activant l'option Faible.
4. Dans la console WINS, créez des mappages statiques avec les propriétés suivantes :
• pcadmin pour le nom d'ordinateur
• 10.11.10.20 pour l'adresse IP
• Puis
• Dc1andr pour le nom d'ordinateur
• 10.11.10.50 pour l'adresse IP
5. Utilisez des inscriptions actives pour vérifier la présence des nouvelles entrées statiques.
6. Configurer le nettoyage sur le serveur WINS pour qu'il s'exécute tous les sept jours.
Sur « Winserv01 » et « Clientwin02 »:
7. En utilisant propriétés de la connexion réseau local, configurer chaque interface pour
qu'il utilise le serveur WINS pour la résolution NetBIOS.
8. Tester les fonctionnalités de résolution de noms NetBIOS en effectuant des « pings »
entre les deux machines en utilisant les noms WINS.
Sur « Winserv01 » et « Winserv02»:
9. Configurer la fonctionnalité WINS pour que les deux machines jouent le rôle de
partenaires de réplication émetteurs/récepteurs et d'assurer la cohérence des
enregistrements WINS.
10. Forcez la réplication, puis vérifiez que les enregistrements apparaissent en tant que
propriétaires.
11. Effectuer une migration de la résolution de noms en une partie du service WINS vers la
zone GlobalNames du système DNS. Pour ce faire :
i. Sur la console DNS de « Winserv01 », Créez une zone de recherche directe appelée
GlobalNames, une étendue de réplication à l'échelle de la forêt et activez l'option Ne
pas autoriser les mises à jour dynamiques.
ii. Sur l’invite de commande, exécutez la commande:
iii. Dnscmd winserv01 /config /Enableglobalnamessupport 1
iv. Dans la console du Gestionnaire DNS, créez des enregistrements type CNAME dans
la zone de recherche directe GlobalNames avec les noms d'alias :
a) Pcadmin pour clientwin02.andr.ma
b) Dc1andr pour winserv01.andr.ma
12. Supprimez la fonctionnalité WINS des machines « Winsev01 » et « Winsev02 » puis
redémarrez si nécessaire.
13. Vérifier la résolution de noms en une partie GlobalNames après la suppression des
services Wins.

EL GHARADI Mustapha Page 17 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬
M18-Administration des réseaux informatiques. ISTA NTIC Béni Mellal

IV. Serveur Wins 2008 server :


voir cours 6741A de Microsoft .
V. Questions de synthèse :
1) Quel est le rôle principal du démon smbd ?
2) Boubaker est un administrateur. Il veut configurer son serveur Samba de manière à permette
à des utilisateurs Windows d'accéder à leurs dossiers sous GNU Linux. Comment doit-il
configurer le partage sur la section [homes] du fichier de configuration de son serveur?
3) Quelles fonctions pour la commande smbclient ?
4) Quelles directives faut-il changer sur le fichier smb.conf afin de permettre à un serveur
samba de supporter les mots de passe cryptés ?
5) Quelle est le rôle d'un serveur Wins ?
6) Que faut-il modifier sur le fichier smb.conf afin de donner un pouvoir administratif aux
utilisateurs : said, maha et salih ?
7) Donner la commande permettant de changer le mot de passe local d'un utilisateur samba ?
8) Un administrateur moha a limité l'accès à un partage NFS à quelques machines. Pourtant il
a remarqué que le partages nfs est accessible par toute les machines du réseau. Quel est la
cause la plus probable ?

VI. Défi:
Effectuez un travail de recherche comparatif des versions de samba.
Peut-on configurer un serveur samba GNU Linux en tant que contrôleur de domaine pour un
environnement Windows ?
Si la réponse est oui proposer une maquette de test à configurer et tester.

EL GHARADI Mustapha Page 18 sur 18 Samba TRI2-Mars 2014


‫التستقللية إحدى مفاتيح النجاح‬