Vous êtes sur la page 1sur 40

Obtention de pièces par moulage

Procédés de moulage & Règles de tracé des pièces moulées

Objectifs :
- présenter les différents modes d’obtention de pièces
brutes de moulage,
- réaliser un tracé optimal d’une pièce de fonderie (ou
pièce moulée).
- Proposer un mode opératoire pour mouler une pièce.
1 Généralités

fabrication des pièces de


formes compliquées,
difficiles, voir impossibles
à réaliser par tout autre
procédé

fabrication des pièces de formes simples


à des prix de revient intéressants
1 Généralités
21. Moulage en moule non permanent : moulage au sable à vert
Modèle
Objet fabriqué (bois) ou usiné (métal)
dont la forme correspond à la forme
de la pièce souhaitée. Les dimensions
du modèle sont supérieures pour
tenir compte du retrait et des
surépaisseurs d’usinage.
Dépouille
Elle est prévue sur le modèle afin de
l’extraire sans provoquer l’effritement
du sable lors de sa sortie

Moule
Dit au sable à vert façonné pour
recevoir l’alliage en fusion et détruit
lors de la phase de décochage de la
pièce.
Noyau
Réalisé en sable, il permet d’obtenir les formes intérieures
21. Moulage en moule non permanent :
moulage au sable à vert
Plan de joint ou joint de moule
Le plan de joint est choisi selon la
surface dominante de la pièce.

Il sépare les deux châssis. Le rôle des


châssis est de maintenir le sable
comprimé. Ils sont positionnés l’un
par rapport à l’autre par des goujons
ou goupilles.

Event
Canal destiné à faciliter
l’échappement des gaz issus du
contact entre l’alliage en fusion et
la surface de l’empreinte
21. Moulage en moule non permanent :
moulage au sable à vert
Système de remplissage (= systèmes d’alimentation et d’attaque)
Il est composé d’un entonnoir, d’une descente de coulée, de canaux et d’une
ou plusieurs attaques qui débouchent dans l’empreinte.

Il est nécessaire de multiplier les attaques afin d’obtenir un remplissage


optimum en diminuant le parcours de l’alliage en fusion dans l’empreinte.
21. Moulage en moule non permanent :
moulage au sable à vert

Décochage
Opération qui consiste à libérer
la pièce du moule après
solidification.

Le moule en sable est alors


détruit (moule non permanent)

Ebarbage
Opération qui permet d’obtenir la
pièce brute par enlèvement des
masselottes, du système
d’alimentation et du système d’attaque
2 Moulage en moule non permanent :
moulage au sable à vert

Noyau
Réalisé en sable, il permet d’obtenir les formes intérieures ou des surfaces
extérieures en contre dépouille.
Il est préparé à l’aide d’une boîte à noyau.
Le noyau est positionné dans le moule par les portées de noyau
21. Moulage en moule non permanent :
moulage au sable à vert
modèle Noyau
extérieur

Démoulage modèle
impossible Solution : utilisation d’un noyau
extérieur
Contre-
dépouille
21. Moulage en moule non permanent : moulage au sable à vert
A retenir : les axes des portées des noyaux sont

- soit dans le plan de joint


(solution à préférer),

- soit perpendiculaires au
plan de joint.

Les noyaux en porte-à-faux


sont à éviter Portées de noyaux
23. Moulage en moule non permanent :
moulage à la cire perdue

- fabrication du modèle en cire,


- revêtement du modèle à l’enduit
réfractaire,
- mise en place et maintien de la
grappe de modèles dans le sable
fin spécial,
- destruction du modèle par
chauffage,
- coulée de l’alliage en fusion,
- après solidification, décochage de
la grappe de pièces,
- ébarbage complet.
23. Moulage en moule non permanent :
moulage à la cire perdue

Procédé de moulage à haute précision


Pas de problèmes de contre-dépouille et plan de joint

Le prix de revient de ce procédé est élevé mais il permet


d’obtenir des pièces de haute qualité
23. Moulage en moule permanent :
moulage en coquille

moule métallique réutilisable,


non détruit.

Outillage onéreux

Grandes séries pour le


rentabiliser

pour une pièce en aluminium, le


seuil de rentabilité est de 2000
pièces
Le Moulage
en Coquille

coulée sous pression


3. Défauts des pièces moulées et précautions à prendre

Les retassures
Cavités (vides) se formant à l’intérieur
des zones épaisses des pièces moulées
durant la phase de solidification

Elles apparaissent dans les zones de la


pièce qui sont refroidies en dernier
donc qui se solidifient en dernier

Important
Pour éviter la formation de
retassures dans la pièce, il faut
prévoir une réserve de métal
liquide, appelée masselotte
Pour être efficace(s), la(es) masselotte(s) doit(vent)

- être placée(s) au niveau des parties de la pièce se solidifiant en dernier,

- donner suffisamment de métal liquide pour compenser la contraction


totale de l’alliage,

- être de taille minimale pour réduire les coûts dus à la consommation


supplémentaire d’alliage,

- être facile(s) à séparer lors de la phase d’ébarbage.


Les contraintes résiduelles

Le retrait et l’anisotropie de refroidissement de la pièce de fonderie


créent des contraintes internes, dites contraintes résiduelles
Selon leur intensité, elles
déforment la pièce ou elles créent
des fissures
Un traitement thermique de type
recuit limite l’évolution de ces
contraintes
Important
- angles vifs à proscrire,
- diminutions ou augmentations régulières des épaisseurs de la pièce
- réaliser un recuit de la pièce.
4 Règles de tracé des pièces moulées

Epaisseurs des pièces moulées

Epaisseur
minimale

Plastique - - 0,7 à 3mm

Epaisseur masse minimale économisant la matière


maximale et réduisant le phénomène de retassure
4 Règles de tracé des pièces moulées
Dépouilles
L’extraction du modèle du moule non permanent ou de la pièce
moulée du moule permanent implique une dépouille de 3 à 5 %

Cette dépouille s’ajoute à la surépaisseur nécessaire à l’usinage


Pour l’injection plastique une contre dépouille est possible si la
pièce est suffisamment déformable. (clipsage par exemple)
Règles de tracé des pièces moulées
Règles de tracé des pièces moulées
Règles de tracé des pièces moulées
Règles de tracé des pièces moulées
Exercice d’application
Exercice d’application

Critères de choix du plan de joint optimal :


1. Eviter les surfaces en contre dépouille,
2. Permettre un noyau intérieur positionné avec des
portées en contact avec les deux châssis,
Détermination du plan de joint
Solution 1

Commentaires
Les portés de noyau ne seront pas
dans le plan de joint.
Détermination du plan de joint
Solution 2

Commentaires
Les portés de noyau ne seront pas
dans le plan de joint.
Détermination du plan de joint
Solution 3
Commentaires
Les portés de noyau sont dans le
plan de joint.

Solution préférable
Tracé du contour
Tracé du noyau
Définition du modèle de la pièce

Portée de noyau

Portée de noyau
Dessin du châssis

Demi-moule inférieur