Vous êtes sur la page 1sur 4

Dimensionnement de chaussée :

Paramètres liés au trafic :


Le trafic est exprimé en nombre moyen journalier de poids lourds (Poids Total en Charge : PTC > 8tonnes) sur les deux sens de
circulation : NPL

Hypothèses de calcul :
 La largeur de chaussée est supposée ≤ 4 m pour la classe TPL1 et ≥ 6 m pour les classes TPL2 à TPL6
 Le taux d’accroissement annuel des poids lourds est pris égale à 4 %
 Le trafic exprimé sur les deux sens est supposé équilibré entre ces deux sens
 La durée de vie courte s’elle est de 10 ans. Elle est longue s’elle est de 15 à 20 ans
 L’essieu de référence est l’essieu isolé à roues jumelées de charge 13 tonnes.

Six (6) classes à distinguer :


NPL 0à5 5 à 50 50 à 125 125 à 250 250 à 325 325 à 450
Classe TPL1 TPL2 TPL3 TPL4 TPL5 TPL6

Si les hypothèses du catalogue ne sont pas vérifiées, on calcule le trafic équivalent en essieu de référence cumulé sur la période
choisie :

Paramètres liés au trafic : Calcul du trafic de projet (trafic équivalent)

NE (13 t) = C1. C2. C3. C4. Cvc. N4. NPL

NPL (ou N2) : Nombre de poids lourds (PTC > 8 t) dans les deux sens à l’année de mise en service
C1 , C2 , C3 , C4 et CVC (ou F) : Coefficients correcteurs
N4 : Coefficient de cumul.

Durée de
Structure TPL1 TPL3 TPL3 TPL4 TPL5 TPL6
vie
Souple ou Courte 8,8.103 4,5.104 1,4.105 3,8.105 5,7.105 1.106
semi rigide Longue 2,2.104 1,1.105 3,5.105 9,5.105 1,4.106 2,5.106
Rigide Longue 4.104 2,7.105 6,1.105 1,6.106 2,3.106 3,7.106

Calcul des coefficients correcteurs Ci

C1 : Coefficient correcteur tenant compte de la largeur réelle de la chaussée :


C1=2 si L< 4m
C1=1,5 si 4<L< 6m pour TPL2 à TPL6
C1=1 si L> 6m

C2 : Coefficient correcteur tenant compte de l’agressivité réelle du trafic :


C’est le coefficient CAM, correspondant à l’agressivité moyenne du poids lourds composant le trafic par rapport à l’essieu de
référence.

Calcul de coefficient CAM (NF P 98-082)

L’agressivité d’un poids lourd est égale à la somme des agressivités de ces essieux.

L’agressivité d’un trafic est égale à la somme des agressivités des poids lourds qui le composent. Elle est appréciée par le
coefficient d’agressivité moyen « CAM » :
3
1 Pi
CAM = ∑ ∑ nij ∗ K j . ( )α
NPL P0
i j=1

NPL : nombre de poids lourds pendant la période de comptage

Kj coefficient correspondant au type d’essieu :


(j essieu simple)=1 ; (j essieu tandem)=2 ; (j essieu tridem)=3;

Nij : nombre d’essieux élémentaires de type j et de classe de charge Pi


L’agressivité d’un essieu correspond au dommage provoqué par le passage de cet essieu de charge « P »,par rapport au dommage
dû à un passage de l’essieu isolé de référence de charge «P0 » :

P
A = K. ( )α
P0

α K
Type de structures
essieu simple essieu tandem essieu tridem
Structures souples 4 1 0.75 1.1
Structures semi- 8 1 12 113
rigides
Structures rigides 12 1 12 113

((1+a)n )−1)/a
C3 : Coefficient correcteur tenant compte de l’accroissement réel du trafic C3 = (1.04n−1)/0.04
a : étant l’accroissement réel du trafic et n la durée de vie

C4 : Coefficient correcteur tenant compte du nombre de voies : C4=0.8 pour une route 2*2voies

Cvc : Coefficient correcteur tenant compte du sens le plus chargé : C’est le pourcentage du trafic sur la voie la plus chargée.
Si le trafic est equilibré Cvc=0.5

N4 : Coefficient de cumul : N4 = 365 ∗ (1.04n − 1)/0.04


n étant la durée de vie

Paramètres liés à l’environnement :


Climat : Quatre zones sont à considérer :

Code Dénomination Précipitations (mm)


H Humide 600
h Semi-humide 250 à 600
a Aride 50 à 250
d désertique <50

Géotechnique : Deux zones sont à considérer :

Zone I Zone stable : Les problèmes de stabilité de plateforme sont réglés ou ponctuels
Zone II Zone instable : Les problèmes de stabilité de plate-forme ne permettent pas d’assurer
un comportement sans risque majeur de structure de chaussée (fissuration, affaissement, etc.).
C’est le cas des instabilités de versant et de remblai sur sol compressible.

Paramètres liés à la plate-forme : Détermination de Sti et Pj


Sti : Portance à long terme au niveau de la partie supérieure de terrassement (Niveau 1) ;
Pj : Portance à long terme au niveau de la partie supérieure de la couche de forme (Niveau 2)

Sti : déterminée en fonction de :


La catégorie du sol sur une hauteur de 0,50 m en remblai et de 0,70 à1,00 m en déblai : Catégories I, II, III, IV et V ;
Catégorie de sols :

Catégorie de sol
Description Classification RTR
N° Désignation
La consistance varie très rapidement en présence
I Sol très sensible à l’eau A1, A2, A3, A4, TfAi
d’eau
B2, B4, B5, B6, C1Ai,
Sol moyennement à La consistance varie plus lentement en présence C1B5, C1B6, C2Ai,
II
faiblement sensible à l’eau d’eau. C2B5, C2B6, TcAi, TfBi,
TcB6.
B1, D1, TcB1, TcB2, TcB4,
III Non sensible à l’eau Les éléments fins sont insensibles à l’eau TcB5, D2, B3,
TcB3.
D3, C1B1, C1B2, C1B3,
Les éléments fins sont peu à non argileux ou en
VI Grossiers graveleux C1B4, C2B1,
proportion très réduite
C2B2, C2B3, C2B4.
Sols volumétriquement Sols tirseux présentant de très forts retraits
V TxA3, TxA4.
instables lorsque la teneur en eau diminue

Conditions de drainages : TYPE (1) ou TYPE (2) ;


Conditions et dispositifs de drainage :
TYPE 1 a. S’ils assurent un rabattement de nappe permanent à –1.00 m sous le niveau 1.
b. Si les eaux de ruissellement collectées dans les fossés ne peuvent atteindre en aucun cas les sols de niveau 1.
c. Si l’étanchéité de la chaussée et des accotements est assurée et maintenue.
Ou :
c’. Si le cas échéant, la conception du profil en travers prévoit le drainage rapide et sans
obstacle de toutes les eaux qui ont pu pénétrer à travers la chaussée et les accotements
sans risque d’imbibition des sols rencontrés en partie supérieure du niveau 1.
TYPE 2 Si les dispositifs de drainage ne répondraient pas aux trois points a, b, c ou c’

Environnement climatique : H, h, a ou d.
Détermination de Sti à partir du tableau suivant :

Zone inondable ou Oui Non


nappe proche (< 1 m)
Environnement H, h, a et d H et h a d
climatique
Dispositifs de drainage ---- TYPE 2 TYPE 1 TYPE 2 TYPE 1 ----
Sol I St0 St0 St1(D) ; St1 St2 ou St3(1) St3
St2(R)
Sol II St1 St1 St2 St2 St3 St3
Sol III St2 St2
Sol IV St2 ou plus(2) St3 à St4(2)
Sol V Cas particulier (3)

(D) , (R) : Choix selon s’il s’agit d’un déblai ou remblai


(1) : Choix à partir des résultats de l’essai CBR avant immersion
(2) : Choix à partir des résultats d’un essai de déformabilité
(3) : Cas des sols tirseux à traiter à part.

(1) Choix à partir des résultats de l’essai CBR avant immersion :


Une compacité de 95 % de l’OPM sur un moulage réalisé à la teneur en eau optimale Proctor et ayant subi une
imbibition de 4 jours pour les zones climatiques « H », « h », « a » ;
Une compacité de 95 % de l’OPM avec poinçonnement à la teneur en eau de moulage optimum Proctor pour la zone
climatique « d » en dehors des zones inondables.

Portance Sti St0 St1 St2 St3 St4


Indice CBR ≤4 ≥6 ≥ 10 ≥ 15 ≥ 25

(2) Choix à partir des résultats des essais de déformabilité :


Indice i ou j 1 2 3 4
Module de déformabilité EV2 (bars) 100 à 500 500 à 1200 1200 à 2000 > 2000
Coefficient de restitution dynaplaque < 50 50 à 55 55 à 60 > 60
(%)
Déflexion sous 13 t (1/100 mm) > 200 100 à 200 60 à 100 < 60

(3) Cas des sols tirseux TxA3 – TxA4 :


Deux cas se présentent :
1° cas – L’épaisseur de sol tirseux est faible (< 50 cm) :
Une purge de 50 cm au maximum permet d’atteindre un sol d’une autre catégorie.
Dans ce cas, la portance est définie comme exposé ci-avant ;

2° cas – L’épaisseur du sol tirseux est importante (> 50 cm) :


On procède sur toute la largeur de la plate-forme soit à une stabilisation sur 40 cm à la chaux du sol en place, soit à la mise en
œuvre d’une couche sus-jacente de :
40 cm de matériaux F2 pour trafic TPL1 à TPL3 ;
60 cm (30 cm F1 + 30 cm F2) pour trafic TPL4 à TPL6.
Dans ces cas, le niveau de plate-forme atteint sera de P2
Pj : déterminée en fonction de :

La portance à long terme du sol Sti


D’après le catalogue, les portances minimales, à atteindre à long terme, au niveau de la partie supérieure de la couche de forme
(Niveau 2) sont données par le tableau suivant :

Type de structure Classe du trafic Portance Pj minimale


TPL1 à TPL3 P1
Souple
TPL4 à TPL6 P2
TPL3 à TPL4 P3
Semi-rigide
TPL5 à TPL6 P2
Rigide Tous trafics P1

La portance P0 est exclue dans tous les cas de figures, ce qui veut dire qu’en cas de St0 au niveau (1), il faut prévoir une
couche de forme pour atteindre une portance minimale de P1.

La nature et épaisseur de la conche de forme.


La détermination de la portance Pj dépend de la nature et l’épaisseur de la couche de forme et de la portance au Niveau 1 (Sti) :
 Si Sti < Pj minimale : Couche de forme avec Pj = Pj minimale ;
 Si Sti ≥ Pj minimale : Couche de forme non nécessaire et Pj = Sti = Pi.

Trafic Nature des matériaux Classe Sti Epaisseur couche de forme Pj


St0 10 AC + 30 F2 = 40 cm P1
TPL1 à TPL3 F2 St1 10 AC + 20 F2 = 30 cm P2
Sti (i > 1) + 30 cm F2 Pi+1
St0 10 AC + 40 cm F1 P2
F1 St1 10 AC + 25 cm F1 P2
Sti (i > 1) + 40 cm F1 Pi+1
TPL4 à TPL6
St0 40 cm P2
MT St1 25 cm P2
St1 + 50 cm P3

Choix de structures de corps de chaussée

Le catalogue propose des structures-types en fonction de :


 Classe de trafic : TPL1 à TPL6 ;
 Portance de la plate-forme : P1 à P4.

Les structures-types proposées sont données en 6 fiches :


 Fiche n° 1 : Couche de base en matériaux non liés ;
 Fiche n° 2 : Couche de base en grave émulsion ;
 Fiche n° 3 : Couche de base en grave bitume ;
 Fiche n° 4 : Couche de base en grave ciment ;
 Fiche n° 5 : Structure rigide en béton de ciment ;
 Fiche n° 5 : Structures pour la zone géotechnique instable (zone II).
Les profils en travers types correspondants sont décrits dans la partie II du catalogue.