Vous êtes sur la page 1sur 88

RAPPORT

D’ACTIVITÉ

2017

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 89


2
SOMMAIRE

4 ENTREVUE
Entrevue avec Nadia FETTAH, Directeur Général
de SAHAM Finances
6 CONTEXTE SECTORIEL
Les tendances clés du marché mondial de l’assurance
L’assurance en Afrique et au Moyen-Orient,
des perspectives prometteuses
42 DOSSIER :SAHAM Finances, le leader panafricain
de l’assurance
Nos domaines d’activité par pays
Un capital social solide
Notre gouvernance
Notre présence dans les pays émergents
Nos indicateurs clés 2017
Nos métiers : l’assurance, l’assistance et le TPA
L’ Asset Management
Nos réalisations en 2016-2017
Les principales réalisations des filiales
Notre communication
68 PERSPECTIVES
72 UNE FONDATION ENGAGÉE
78 REVUE FINANCIÈRE
82 RÉSEAU

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 3


Entrevue avec
le Directeur Général

4
1. Quels sont les principaux faits 2. Quelles valeurs porte
marquants de 2016-2017 ? et incarne SAHAM Finances ?
En 2016, SAHAM Finances consolide sa position d’acteur SAHAM Finances, à la fois dans son ADN et dans ses valeurs,
majeur du secteur de l’assurance en Afrique et au Moyen-Orient véhicule un besoin permanent de création de valeurs
avec une réalisation significative tant en volume d’affaires et de conscience sociale.
qu’en présence géographique.
Le Groupe accorde également une importance
Reconnu pour sa solidité financière, son histoire prépondérante à l’engagement, à travers un objectif
entrepreneuriale et la qualité de ses équipes, de transparence et conformité aux réglementations
SAHAM Finances s’impose comme le leader du secteur, mais aussi à l’humain.
panafricain de l’assurance.
Enfin, SAHAM Finances valorise et stimule l’excellence,
L’année 2017 incarne un renforcement des partenariats l’esprit de la performance et l’exigence de rigueur, supporte
notamment avec Sanlam Group, une consolidation des acquis l’innovation et la créativité au service de ses clients.
et la poursuite du développement sur le continent.
3. L’année 2017 amorce un nouveau plan
Ainsi, SAHAM Finances assure le dynamisme de son extension
régionale avec l’acquisition de la compagnie SUN Insurance triennal stratégique, quels en sont les
à Maurice et la création de quatre filiales « Vie et Capitalisation » objectifs ?
au Burkina Faso, au Gabon, au Sénégal et au Togo en 2016.
Notre plan stratégique triennal 2017-2019 confirme
Dans une optique de développement continu, SAHAM Finances notre ambition de réaliser la vision intégratrice
place l’humain au cœur de sa stratégie. Convaincu du Groupe, porteuse d’une dynamique de croissance
de l’importance d’être un véritable partenaire quotidien forte et d’une excellence opérationnelle concrète.
pour ses clients, SAHAM Finances s’engage toujours Notre ambition est également de faciliter l’accès à une offre
à mieux les protéger, notamment face aux nouveaux risques complète et innovante d’assurance et de services à nos
auxquels ils sont exposés, en les accompagnant et en les aidant clients.
à agir et entreprendre librement.
Cette stratégie s’inscrit ainsi, dans le cadre de notre
engagement d’accompagner le développement
économique et social du continent africain.

Nadia FETTAH

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 5


CONTEXTE
SECTORIEL

2
6
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 7
Les tendances clés du
marché mondial
de l’assurance
Contexte économique mondial
L’année 2016 a reflété une relative stabilisation de
l’environnement économique et financier mondial,
malgré un début d’année inquiétant.

Ainsi, si la croissance de l’économie mondiale a connu


une hausse légèrement en retrait par rapport à 2015, elle
reste tout de même supérieure à la moyenne des dix
dernières années.

A contrario, les marchés émergents, en dépit de la reprise


légère, restent en deçà de la moyenne de la dernière
décennie.

Marché mondial de l’assurance


en 2016 :

2,5% 3,7%
de croissance
La progression des émissions de primes d’assurance
à l’échelle mondiale se poursuit à un rythme moins
de croissance
des primes Vie des primes Non-Vie
soutenu, avec un taux de croissance de 3,1% en 2016
contre 4,3% en 2015. Le volume des primes émises par
l’ensemble des marchés atteint 4 732 Mds USD.

Ce ralentissement est plus particulièrement observé

3,1%
de croissance
4 732
dans la branche Vie avec des émissions de primes en
augmentation de 2,5% en 2016 (contre 4,4% en 2015),

des primes Mds USD soit 2 617 Mds USD.


émises totales Volume des
en 2016 primes émises L’assurance a néanmoins affiché une croissance plus
soutenue dans les pays émergents où les primes Vie ont
bondi de 17% et celles de la Non-Vie de 9,6%.

8
Avec 1350 milliards USD de cotisations, le marché En revanche, on constate que le ralentissement est
américain se classe à la première place mondiale, suivi par moins marqué sur la branche Non-Vie dont les émissions
le Japon (471 milliards USD) et la Chine (466 milliards USD). augmentent de 3,7% (contre 4,2% en 2015) pour
Les pays émergents d’Asie ont joué un rôle primordial atteindre un montant de 2 115 milliards USD en 2016.
dans la croissance de cette branche.
Ce taux s’explique en grande partie par la croissance de
La Chine s’est démarquée avec une hausse de 29% des primes 20% de la Chine qui a contribué à hauteur de 1,7 ppt* au
émises et a pesé à hauteur de 2,4 ppt* sur le taux de croissance taux mondial, atteignant presque le niveau de contribution
mondial. En effet, le marché chinois a bénéficié de la poursuite de l’Amérique du Nord et de l’Europe de l’Ouest réunies
de la libéralisation des taux d’intérêt ainsi que des efforts du (1,8 ppt*).
gouvernement pour encourager la commercialisation des
produits de prévoyance. Plus généralement, les marchés émergents affichent
une croissance de 9,6% contre 2,3% pour les marchés
avancés, soit un taux quatre fois supérieur.
*point de pourcentage
Source : les éditions SIGMA N°3/2017

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 9


10
FOCUS AFRIQUE

L’assurance en Afrique et au Moyen-Orient,


des perspectives prometteuses.
En Afrique, les marchés de l’assurance revêtent un potentiel
de croissance et de développement important.

Contexte économique régional En 2016, la région sub-saharienne a été confrontée à un


contexte socio-politique difficile. La menace AQMI, DAECH et
L’activité économique dans les pays d’Afrique sub-saharienne BOKO HARAM est persistante, des pays comme le Burkina Faso
a globalement ralenti. La croissance économique de la région et la Côte d’Ivoire subissant leurs premières attaques terroristes.
qui affichait son plus bas niveau depuis 15 ans avec 3,5% D’autre part, la persistance des tensions et des violences au
de croissance en 2015, ralentit encore en 2016 pour nord du Mali, au Burkina Faso et au Niger et des troubles
s’établir à 3%. Par ailleurs, le PIB du continent africain électoraux dans plusieurs autres pays tels le Gabon,
a enregistré un taux de croissance de 1,8 % soit le plus la République du Congo ou encore la Centrafrique induisent
faible depuis le début des années 1990. un climat d’insécurité accrue.

Toutefois, les performances à l’échelle du continent sont Malgré ce contexte, les perspectives de croissance à moyen
disparates. Les pays exportateurs de pétrole, comme terme demeurent encourageantes. En effet, les ressorts
l’Angola et le Nigéria, restent confrontés à un environnement fondamentaux de la croissance qui sont à l’œuvre
économique difficile, souffrant de la baisse des cours du dans la région depuis une dizaine d’années persistent
pétrole. et la démographie favorable devrait jouer positivement
au cours des années à venir.
En revanche, le Kenya, la Côte d’Ivoire et l’Ethiopie se sont
montrés plus résilients, grâce à des investissements
d’infrastructure et au dynamisme de la consommation
privée, affichant ainsi des croissances solides. Quant à la
Guinée, le Libéria et la Sierra Leone, ils ne se remettent que
lentement de l’épidémie d’Ébola.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 11


Contexte sectoriel Afrique La hausse du dollar face aux monnaies africaines
a considérablement impacté le volume des primes
émises sur le continent en 2016.

2,8% 61 L’Afrique du Sud totalise à elle seule 69,1% des primes


du marché. En dépit d’une croissance soutenue
MM USD en monnaie locale, le chiffre d’affaires sud-africain
de taux primes émises
de pénétration totales exprimé en dollars enregistre une baisse de 7,75%,
passant de 45,5 milliards USD en 2015 à 42 milliards
USD en 2016.

Répartition Total primes émises par pays

1,2%
de croissance
0,2%
de recul
16%
69%

des primes Vie des primes


en 2016 Non-Vie en 2016 2%
3%
4%

84%
6%

54pays des primes émises


par 5 pays africans

Le marché africain de l’assurance demeure le dernier


à l’échelle mondiale avec 1,3% des émissions en 2016.
Afrique du Sud Egypte Algérie
L’ensemble des acteurs du marché, sur les 54 pays du
Maroc Kenya Autres
continent, a émis un total de primes avoisinant 61 milliards
USD. Le taux de pénétration de l’assurance en Afrique est
estimé, selon les études Sigma à 2,8%, un taux largement Total primes émises en milliards USD
en dessous de la moyenne mondiale (6,28% en 2016). 42
9,9
En effet, en dehors de l’Afrique du Sud, principal pays
d’assurance en Afrique avec 69% des émissions en 2016, 1,2
les autres pays totalisent à peine 18,7 milliards USD. 1,9

Par ailleurs, soulignons la forte concentration des primes 2,1


émises sur le continent. Ainsi, 5 pays concentrent 84%
des émissions de primes sur le continent africain. 3,6

L’assurance africaine enregistre une baisse de son chiffre


d’affaires de 5,06% en 2016. De prés de 64 milliards USD
générés en 2015, le volume total des primes passe
à 60,71 milliards USD, douze mois plus tard.

L’Afrique représente 1,28% des primes mondiales qui


Afrique du Sud Egypte Algérie
s’élèvent à 4 732 milliards USD.
Maroc Kenya Autres
Les primes Vie représentent 66,8% du total du marché
africain avec un taux de pénétration de 1,85%.

Source : les éditions SIGMA N°3/2017

12
Le Maroc occupe la deuxième place avec 3,561 milliards USD,
en hausse de 14,7% par rapport à 2015, suivent l’Egypte
(2,134 milliards USD), le Kenya (1,915 milliards USD), l’Algérie
(1,209 milliards USD), le Nigeria (1,159 milliards USD) et la
Tunisie (0,824 milliard USD).

Le chiffre d’affaires réalisé en 2016 s’est rétracté de 5,1%


par rapport à l’année 2015 en raison notamment
de la baisse du prix des matières premières, du durcissement
des conditions de financement, de la grave sécheresse
en Afrique australe et orientale et du manque de réformes
économiques durant cette année au planning électoral
chargé.

Cette tendance, la plus faible depuis plus de 25 ans,


incombe notamment aux mauvais résultats du principal
marché africain (-7,8%) en taux nominal en Afrique du Sud
et à la baisse abrupte qu’a connu le marché des assurances
au Nigeria (- 22%).

En outre, la dévaluation des principales monnaies en


Afrique face au dollar a considérablement impacté
le volume des primes émises sur le continent en 2016.

Par activité, le marché de l’assurance en Afrique est


dominé par les assurances « Vie & Capitalisation » qui
en représentent les 2/3. Les primes collectées par les
assureurs Vie se sont établies à 40,7 milliards USD, soit
une baisse de 5,6%.

Ce repli est l’effet compensé de la baisse du principal


marché africain de l’assurance Vie (l’Afrique du Sud en
raison d’une conjoncture économique et financière
défavorable) et de l’effondrement du marché nigérian. Cette tendance est essentiellement due à la situation
économique difficile que connaissent les principaux pays
exportateurs de pétrole : Algérie ( -5,6%), Angola ( -5,1%)
et Nigeria (-23,6%).

12,7%
Marché africain par activité
15,6%
de croissance du marché
d’assurance en 2016
de croissance du marché
d’assurance en 2016
(milliards USD)

en MAD en KES 20,1 40,6

En outre, les marchés marocain et kenyan se distinguent


avec de bonnes performances, affichant une très forte
croissance en 2016, respectivement +35,4% et +15,4%. Vie
Non-Vie

Enfin, les primes émises des assurances « Dommages » sur


le continent s’établissent à 20,1 milliards USD soit un repli
de 3,9% par rapport à l’année 2015.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 13


Angola
Marché en croissance durant la décennie écoulée,
le marché angolais de l’assurance a été fortement
touché par le ralentissement de l’économie qui
s’explique essentiellement par la forte baisse du prix
de pétrole dont l’industrie représente plus de 70%
du PIB.
À cela s’ajoute la forte dévaluation du Kwanza par
rapport au dollar américain.

Le marché est caractérisé par une domination des assurances

5,1% 788
« Dommages » qui représentent plus de 95% du total marché
M usd angolais de l’assurance avec une forte pondération des risques
des primes Volume des primes d’entreprise.
émises en 2016 émises en 2016

Le décret présidentiel n°39/16, publié en mars 2016,


désigne, pour une période de 6 mois, l’ENSA comme
Quant au marché des assurances qui ne comptait leader du programme de coassurance couvrant le secteur
qu’une seule compagnie avant sa libéralisation en 1999, pétrolier.
il affiche une pluralité d’acteurs avec 24 compagnies
à fin 2016, dont 7 nouveaux acteurs agréés comme Ce décret requiert que l’ARSEG (régulateur angolais du
compagnies d’assurances mixtes. secteur des assurances) fasse une proposition détaillée
pour la future coassurance et réassurance du secteur pour
Les primes émises par l’ensemble des acteurs se sont la fin 2016.
rétractées de 5,1% en 2016 pour s’établir à 788 millions
USD contre 831 millions USD à fin 2015.
Source : rapport de l’ARSEG

14
Bénin
Le marché des assurances a connu des évolutions
notables en raison de la fusion de SUNU et AVIE
donnant naissance à SUNU Vie, le nouveau leader
du marché béninois de l’assurance Vie. Durant cette
année, un nouvel acteur, en assurance Vie également,
CIF Vie s’est implanté.

0,85% Ainsi, le marché compte désormais 14 acteurs :


8 compagnies « Dommages » et 6 compagnies

87,5
de recul en assurances « Vie & Capitalisation ».
des primes
émises Non-Vie
En termes de volume d’affaires, les primes
M USD émises par ce marché s’établissent à 49,1 milliards
de primes de francs CFA (87,5 millions USD) en hausse
émises de 5,06% par rapport à 2015.

+18,7%
Cette évolution correspond à l’effet compensé
d’une forte hausse (+18,7%) de la collecte des
assureurs Vie qui s’élève à fin 2016 à plus de
de croissance

5,06%
16,7 milliards de francs CFA (29,8 millions USD)
des primes Vie
et d’une légère rétractation des primes émises
en assurances « Dommages » qui recule de
de croissance
des primes 0,85% pour s’établir à 32,3 milliards de francs CFA
émises en 2016 57,8 millions USD).

Source : statistiques du marché 2016 par ASA-Bénin

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 15


Burkina Faso
Le marché burkinabé de l’assurance, composé de
16 acteurs également répartis dans les deux domaines
est en pleine croissance. Deux nouveaux assureurs-Vie
sont entrés sur le marché depuis 2014.

Les branches « Automobile » et « Dommages Corporels »


dominent le marché avec 68% des émissions Non-Vie
La Non-Vie en 2016.

+13%
représente

66,5%
L’arrivée sur le marché en avril 2016 de la mutuelle santé
de croissance «Kénéya», fruit du partenariat entre la Banque Atlantique,
des primes émises
Non-Vie en 2016 l’Association Santé pour Tous (AST) et le courtier ASCOMA,
du marché traduit une évolution du marché.

Les assurances « Dommages » ont réalisé une forte hausse


en 2016 avec 13% de croissance par rapport à 2015.

Les primes Non-Vie s’établissent à 43,8 milliards de francs


CFA (78,3 millions USD).
Source : statistiques du marché 2016 par l’APSAB

16
Cameroun
Le marché camerounais de l’assurance
est le deuxième marché de la zone CIMA
après la Côte d’Ivoire.

Néanmoins, cette hausse reste faible par rapport à la


performance du marché en 2015 où la croissance des
332 M USD
Volume
+5,9%
de croissance
primes a atteint 16%.
des primes émises des primes
émises Vie
En revanche, les assurances «Dommages» affichent une
stagnation au cours de l’exercice 2016. Ainsi, les primes
Le 2ème
marché
émises par les compagnies Non-Vie n’ont augmenté
de la zone CIMA que de 0,6% pour s’établir à 131,4 milliards de francs CFA
(235 millions USD). Les assurances Non-Vie demeurent

1,9% +0,6%
de croissance
dominées par l’«Automobile» qui représente 37% des
assurances «Dommages» suivi des assurances de personnes
de croissance
des primes émises
des primes émises
en 2016
Non-Vie en 2016 (24%).

En 2016, le marché camerounais a connu l’arrivée de deux


Le volume des primes à fin 2016 a crû de manière nouveaux acteurs, ce qui porte le nombre de compagnies
relativement faible. En effet, les primes émises par «Vie & Capitalisation» à 10.
l’ensemble des acteurs du marché s’établissent à 185,7
milliards de francs CFA (332 millions USD) en légère Ce marché est caractérisé par un équilibre en termes
hausse par rapport à 2015 (+1,9%) grâce à la performance d’assurances individuelles et collectives (respectivement
des assurances « Vie & Capitalisation » qui ont réalisé 49% et 51% en 2016).
une croissance de 5,9% en 2016 avec des primes collectées
à hauteur de 54,3 milliards de francs CFA.

Source : rapport annuel du marché de l’assurance au Cameroun par l’ASAC

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 17


Côte d’Ivoire
Le marché ivoirien demeure le premier marché de la zone
CIMA. Avec une hausse importante entre 2011 et 2016
et un taux de croissance moyen dépassant 10%, il confirme
sa position de marché de référence dans la sous-région.

Plusieurs mouvements entre 2015 et 2016 marquent


L’assurance- le marché ivoirien.

1er
Vie occupe

43,4%
D’une part, la fusion de SUNU Vie et LMAI Vie qui impose
Le marché un leader incontesté du marché des assurances-Vie
de la zone CIMA avec plus de 32,8% de parts de marché. D’autre part,
de parts l’arrivée de trois nouveaux acteurs, WAFA Assurance Vie
de marché
Côte d’Ivoire, WAFA Assurance Côte d’Ivoire et Atlanta
Côte d’Ivoire, tous les trois filiales de groupes marocains.
Ainsi, le marché de l’assurance-Vie compte 10 acteurs

+8,8%
à fin 2016 avec des assurances individuelles qui
représentent 51,3% de la collecte 2016 et des assurances
collectives 48,3%. Le reliquat correspond aux acceptations
du marché (0,3% des émissions).
des primes
émises en 2016
A la fin 2016, les assureurs ivoiriens ont émis plus de 306,5
milliards de francs CFA (548 millions USD) de primes,
soit une hausse de 8,8% tandis que les assureurs-Vie &
Capitalisation ont pu collecter 133 milliards de francs CFA
(237,9 millions USD) soit 43,4% du marché (+1 point par
rapport à 2015).

Source : rapport annuel du marché de l’assurance en Côte d’Ivoire par l’ASACI

18
Gabon Kenya
Le Gabon a cédé son rang de 3 ème marché Il s’agit du 4ème plus gros marché de l’assurance
d’assurance de la zone CIMA au profit du marché en Afrique par sa taille, faisant également partie
sénégalais, occupant désormais la 4ème place avec du top 50 au niveau mondial en termes de taux
un volume global de 102 milliards de francs CFA de pénétration de l’assurance dans le PIB du
(182,4 millions USD). pays (48ème mondial en 2016).

+8,47% 52 +13%
Volume des
primes émises

182,4 M USD des primes


compagnies
d’assurance
de croissance
des primes émises
en 2016
émises Vie

Le marché qui accueille un nouvel acteur en assurance Le marché de l’assurance au Kenya a continué à croître
Non-Vie a accusé une forte baisse (-14,2%). On explique ce au cours de la dernière décennie. A la fin 2016, le chiffre
recul par une forte rétractation des assurances Non-Vie qui d’affaires généré par le marché s’établit à 196,64 milliards
ont perdu 18,1% par rapport à l’année 2015. de KES (1,9 milliard USD), représentant une croissance
importante (+13%) par rapport à 2015. Les assurances
Ainsi, les émissions s’établissent à 82,9 milliards de francs CFA « Dommages » représentent 63% en 2016.
(148,3 millions USD) et ont fortement souffert de la baisse
d’activité du secteur pétrolier et du ralentissement de l’activité Le marché, fragmenté avec 52 compagnies d’assurance,
générale liée à la situation sociale et politique. a connu l’arrivée de deux nouveaux acteurs sur le marché,
un en 2015 et le deuxième en 2016.
Néanmoins, l’assurance-Vie a limité cette chute en
réalisant une croissance de 8,47%. Les primes collectées
ont ainsi atteint 19,1 milliards de francs CFA (34,2 millions USD).
Source : publication périodique de la FEGASA Source : 2016 Insurance Industry Annual Report by IRA

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 19


Mali
Le chiffre d’affaires réalisé sur l’ensemble du marché
malien de l’assurance passe de 35,2 milliards de francs
CFA (63 millions USD) en 2015 à plus de 41,1 milliards
de francs CFA (73,5 millions USD), soit une forte
augmentation de 17% malgré une situation sociale
et sécuritaire encore fébrile.

+17%
du chiffre d’affaires
+26,8%
de croissance
des primes
en 2016 émises
Vie en 2016

+14,6%
de primes
émises Non-Vie
en 2016

Cette croissance a été portée notamment par


les assurances «Vie & Capitalisation». En effet, cette
activité a renoué avec la croissance (+26,83%) en 2016
pour s’établir à 8,7 milliards de francs CFA (15,6 millions
USD), après avoir enregistré une contraction de 12,19%
en 2015 suite à l’effritement de la production de certains
acteurs sur le marché.

Quant aux assurances « Dommages », la hausse des primes


est également importante et se situe à 14,6%. Les primes
émises dans ces branches s’élèvent à plus de 32,4 milliards
de francs CFA (58 millions USD).

Trois événements majeurs concernant les assurances


«Dommages» et qui devraient avoir des retombées positives
sur la période 2017-2019 sont à mettre en exergue. L’arrivée
d’un nouvel acteur, Atlantique Assurance, qui a obtenu son
agrément au cours de l’année 2016. Puis, l’entrée en vigueur
du nouveau tarif du POOL TPV applicable par l’ensemble
des compagnies du marché aux véhicules participant au
transport public de voyageurs.

Enfin, les nouvelles dispositions prises par la DNCC


(Direction Nationale du Commerce et de la Concurrence)
et le CCAM (Comité des Compagnies d’Assurance du
Mali) pour assurer le respect de l’obligation d’assurance
pour les facultés à l’importation (loi N°81-78/AN-RM du
15 Août 1981) avec l’instauration d’un taux de prime
minimum obligatoire (0,15%).

Source : statistiques annuelles pour 2016 par le CCAM

20
Maroc
Le marché marocain demeure le deuxième marché
de l’assurance en Afrique derrière l’Afrique du Sud.
C’est l’un des rares à avoir connu une constante
croissance sur les 10 dernières années.

en Afrique derrière l’Afrique de Sud, la Namibie et l’Ile

+19%
de croissance
+5,6% du total des
émissions Non-Vie
Maurice. Il prend même le 43ème rang mondial à la fin de
2017 (47ème en 2013).
des primes en 2017
émises Vie
Le marché reste tout de même dominé par les assurances
«Dommages» qui représentent 56% du total des
émissions en 2017. Les garanties « Automobile » quant
Le 2ème marché
de l’assurance
en Afrique
+11%
de croissance
3,7 M USD
total primes
à elles, représentent presque la moitié des émissions Non-Vie
soit 27%.
des primes émises
en 2017 Évolution des primes en millions MAD

40 000
Le volume des affaires accuse un bond important en 38 967
35 102
2017 en réalisant une hausse de 11% avec des primes 35 000

30 424
brutes qui s’élèvent à 39 milliards de dirhams en 2017 30 000 28 421
(4 milliard USD). La période 2016-2017 a connu des 25 000
21 981
20 806
évolutions importantes concernant les acteurs de 20 000
l’assurance avec l’arrivée d’une nouvelle compagnie 15 000 19 863
Non-Vie spécialisée en assurance-crédit, l’agrément 19 022
10 000 16 985
d’une nouvelle mutuelle en assurance Vie et Capitalisation 14 296
5 000
et enfin l’acquisition de Zurich Assurance au Maroc par 9 399 10 561 Vie
le groupe Allianz. 0 Non-Vie
2014 2015 2016 2017

La hausse du marché en 2017 est essentiellement portée


par l’activité Vie qui a réalisé une croissance importante 44% 56%
Vie Non-Vie
(+19%) avec des primes collectées en assurance-Vie qui
s’établissent à 17 milliards de dirhams (1,76 milliard USD).

Quant à l’activité Non-Vie, elle a totalisé plus de 22 milliards


de dirhams au titre de l’exercice 2017, et qui a crû de Vie
de 5,6%. Non-Vie

En termes de taux de pénétration, le marché marocain


poursuit sa progression. Il s’établit à 3,48% du PIB, ce qui
lui permet de devenir le leader du monde arabe devant
le Liban et les Emirats Arabe Unis mais aussi le 4ème marché
1 USD = 9,656312 MAD

Source : situation liminaire du marché de l’assurance en 2016 par la FMSAR

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 21


Sénégal
L’Ile Maurice Le marché sénégalais de l’assurance a repris sa
Le marché mauricien de l’assurance est l’un place sur le podium comme troisième plus gros
des plus importants en Afrique. marché de l’assurance dans la zone CIMA.

+16%
L’assurance

6,4%
Non-Vie représente

de croissance
des primes
émises en 2016
68%
des primes émises

de taux L’assurance-
de pénétration

23
Vie représente
3ème plus gros
de l’asssurance
32%
des primes émises
marché de l’assurance
dans la zone CIMA

compagnies En effet, les acteurs du marché ont émis plus de 139,9 milliards
d’assurance de francs CFA (250,2 millions USD) en forte hausse (+16%)
par rapport à l’année 2015. Le marché compte 24 acteurs
dont 18 acteurs opérant dans les assurances « Dommages »
Il est composé de 23 acteurs d’assurance : ayant émis 94,6 milliards de francs CFA (169,2 millions USD)
8 compagnies d’assurance-Vie et 15 compagnies Non-Vie. contre 86,4 milliards de francs CFA (154,9 millions USD) en
2015 réalisant une hausse de 9,5%. L’assurance Non-Vie
En termes de taux de pénétration de l’assurance, l’Ile Maurice représente 68% du total des primes émises en 2016.
fait partie des marchés les plus importants avec un taux
de pénétration en 2016, avoisinant 6,4%. Il occupe ainsi Les assurances «Vie & Capitalisation» ne représentent que
la troisième marche sur le continent africain et le 22ème 32% du marché de l’assurance en 2016 mais leurs primes
rang au niveau mondial. connaissent une augmentation de 32% pour atteindre
45,3 milliards de francs CFA (81 millions USD).
Source : statistiques du FSC (FINANCIAL SERVICES COMMISIONS) Source : données annuelles du marché de l’assurance par la FSSA

22
Togo
Un des marchés les plus dynamiques dans la sous-
région, le marché togolais des assurances, malgré
une croissance moins importante que durant les deux
dernières années, réalise des performances notables :
une hausse de 7,4% en 2016 et un volume d’affaires
s’élevant à 52,1 milliards de francs CFA (93,2 millions USD).

12,8%
de croissance
12
compagnies
+7,4%
de croissance
des primes d’assurance de primes
émises Vie émises en 2016

Des 12 compagnies agréées, 7 opèrent dans les branches Les assureurs togolais, sous l’égide du Comité des Assureurs
«Dommages» et ont émis plus de 29,6 milliards de francs du Togo (CAT), ont signé le 10 février 2015, un code
CFA (53 millions USD). de déontologie régissant le marché, afin d’en harmoniser
et d’en normaliser les pratiques.
Les assurances Non-Vie, qui demeurent majoritaires eu
Togo avec 56% du marché, connaissent cependant une Ce code de déontologie est un document de référence
baisse de deux points par rapport à 2015. pour tous les acteurs du marché pour gérer, d’un côté, les
relations entre assureurs et de l’autre côté, les relations entre
Quant aux assurances «Vie & Capitalisation», on les compagnies d’assurances, les assurés et les intermédiaires.
dénombre 5 acteurs. Les primes collectées ont connu
une forte hausse, à plus de 12,8%.

Source : statistiques annuelles 2016 par le CAT

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 23


IMPACT ET PERSPECTIVES

Impact sur le secteur de l’assurance Des perspectives prometteuses


en Afrique en 2016 à moyen terme

Les primes d’assurance-Vie en Afrique ont réalisé Même si le taux de pénétration de l’assurance
une croissance de 1,2% au maximum. Cette faible en Afrique reste faible, le secteur revêt un potentiel
performance s’explique principalement par leur de croissance important.
stagnation en Afrique du Sud, principal contributeur de
la branche avec 84% des primes émises sur le continent. En effet, la branche Vie devrait être soutenue par
le développement de l’épargne tirée par la bancarisation
En revanche, hors Afrique du Sud, les primes croissante des populations.
d’assurance-Vie ont augmenté de 11% sur le continent
grâce aux performances enregistrées dans certains La branche Non-Vie devrait, pour sa part, bénéficier
pays comme le Maroc, l’Ouganda, le Zimbabwe ou de la croissance et du rajeunissement du parc automobile
le Kenya. africain.

S’agissant de la branche Non-Vie, elle a enregistré un très Elle pourrait également être portée par la croissance attendue
léger recul (-0,2%), révélant là aussi, des disparités entre des dépenses et investissements en infrastructures avec
les marchés. des besoins annuels pour le continent estimés par la Banque
Mondiale à plus de 90 milliards de dollars sur la prochaine
décennie.
Ainsi, le Nigeria dont l’économie a été sévèrement
affectée par la baisse des prix du pétrole, affiche une
baisse de 12,2% de ses primes tandis que le Kenya,
le Maroc ou encore la Tanzanie affichent une croissance
comprise entre 2,5% et 6,2%.

24
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 25
FOCUS MOYEN ORIENT

Liban
Pays faisant partie des leaders parmi les économies
de la région Moyen-Orient Afrique du Nord
(MENA), et du top 50 mondial en 2016 en termes
de taux de pénétration (44ème mondial juste
derrière le Maroc), le marché libanais, malgré un
contexte difficile lié à la crise politique et la guerre
civile en Syrie, a réalisé en 2016 une hausse
de 3% par rapport à l’exercice 2015.

26
+3%
de croissance
des primes
émises

En effet, les acteurs du marché ont pu émettre environ


1,6 milliards USD de primes.

La croissance réalisée en 2016, raisonnable compte tenu


de l’environnement des affaires assez fragile, confirme
la tendance à la baisse observée sur les dernières années.

En termes de répartition des primes sur le marché, les


primes collectées en « Vie & Capitalisation » s’établissent
à 483 millions USD et représentent 31% du marché en
2016.

Les assurances « Dommages » sont dominées par les


branches « Santé » et l’« Automobile » qui représentent
75% des garanties Non-Vie.

Répartition des primes émises par branche

2% 3%
3% 31%
3%
7%

23%

29%

Vie Incendie Responsabilité civile


Santé Accident de travail Risques techniques
Automobile Transport Autres

En outre, l’année 2016 a vu la création d’un pool


d’assurance – composé de 50 assureurs - relatif aux
risques gaziers et pétroliers, avec pour objectif de couvrir
les acteurs opérant dans ce domaine, et ce, dès la phase
des travaux d’extraction. L’Association des Compagnies
d’Assurances du Liban (ACAL) et l’administration
libanaise chargée des affaires pétrolières (LPA) ont ainsi
signé un protocole d’accord dans l’optique de créer
ce pool d’assurance des risques pétroliers et gaziers.

Source : 2016 Insurance Sector Annual Report by ICC

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 27


Un cadre réglementaire et fiscal en évolution
Le cadre réglementaire et fiscal en Afrique montre cette année des évolutions significatives, entre restructurations
et nouvelles obligations.

Nouveautés réglementaires
Maroc
doit communiquer à l’autorité tout produit, 10 jours après
Loi 59-13 sa validation. Toutefois, l’autorité se préserve le droit de
Cette loi a été promulguée par le Dahir n° 1-16-129 communication avant toute émission pour la première fois.
du 25 août 2016 et publiée au Bulletin Officiel n° 6506
du 6 octobre 2016. Elle impacte différents livres Pour la révision légale des comptes, la désignation des
du Code des Assurances : commissaires aux comptes est soumise à l’accord préalable
de l’autorité de contrôle selon des conditions et modalités
. le contrat d’assurance fixées par circulaire. Les sociétés mutuelles doivent désigner
. les assurances obligatoires deux commissaires aux comptes sous peine des sanctions
. les entreprises d’assurance prévues à l’article 406 de la loi 17-95.

Elle a également introduit l’assurance « TAKAFUL » qui


Loi 110-14 relative à la couverture
a impacté à la fois les dispositions relatives au « Contrat » et aux
des catastrophes naturelles
«Entreprises d’assurance». De ce fait, et contrairement
au secteur bancaire, ce type d’assurance ne peut être Cette loi a modifié et complété la loi 17-99 portant Code
exercé que par des entreprises spécialisées. des Assurances en instituant un régime obligatoire
de couverture des conséquences des catastrophes
La loi 59-13 a instauré de nouvelles garanties obligatoires et naturelles. Ella a été promulguée par le Dahir n°2-16-152
a apporté des modifications concernant la garantie minimale : du 25 août 2016 et publiée au Bulletin Officiel n°6502
du 22 septembre 2016.
RC Chasse Garantie minimale de 50 MMAD (Article 116)

Garantie minimale portée de 5 MMAD à 25 MMAD A travers la loi n°110-14, il est proposé un régime mixte
RC Automobile
pour les deux roues d’indemnisation des victimes d’événements catastrophiques,
Garantie minimale portée de 10 MMAD à 50 MMAD
pour les autres types de véhicules combinant à la fois un système assurantiel au profit des
personnes ayant souscrit un contrat d’assurance et un
Elle a introduit deux nouvelles assurances obligatoires système allocataire au profit des personnes physiques ne
en matière de construction (obligatoire – obligatoire) : disposant pas de couverture.

- « Tout risque Chantiers » Cette loi tend à garantir à l’ensemble des personnes
- « RC Décennale » présentes sur le territoire national, un droit minimal
à compensation du préjudice corporel ou de la perte
La présente loi prévoit un mécanisme de contrôle de de l’usage de la résidence principale subis en cas
l’obligation d’assurance par les services communaux. de survenance d’un événement catastrophique. Une offre
Elle prévoit également la tarification par l’ACAPS des de couverture contre les conséquences d’évènements
risques rejetés par les assureurs. catastrophiques pouvant affecter les personnes titulaires
d’un contrat d’assurance.
En matière de solvabilité des entreprises d’assurance, cet
article introduit le principe de la marge de solvabilité basée Cette loi a créé une nouvelle commission de suivi des
sur tous les risques encourus par l’entreprise. Le montant événements catastrophiques. Cette commission sera
minimum et les modalités de détermination seront fixés chargée d’assurer le suivi du régime et de formuler un avis
par circulaire de l’ACAPS. Le rapport de solvabilité est établi sur l’opportunité de déclarer l’événement catastrophique
par le directeur général au lieu du conseil d’administration. par voie d’acte administratif. La composition de cette
commission ainsi que les règles de sa saisine et de son
En ce qui concerne l’homologation des produits, il y a eu fonctionnement seront fixées par voie réglementaire.
abandon du contrôle a priori. En effet, les produits doivent Elle comprend en son sein un comité d’expertise chargé
être validés par les représentants légaux de la société selon d’évaluer les dommages subis par les locaux affectés
des modalités fixées par l’Autorité. L’entreprise d’assurance à l’habitat.

28
La loi 110 - 14 a également créé un fonds de solidarité pour
indemniser les victimes d’événements catastrophiques
qui ne sont pas couverts par des contrats d’assurance.
Le fonds de solidarité est géré par un conseil
d’administration présidé par le Chef de Gouvernement.
Le financement de ce fonds, en plus de la dotation initiale
du Fonds de Solidarité des Assurances, sera constitué
comme suit :

- une contribution des assurés;

- une partie de la taxe sur les contrats d’assurance;

- une contribution annuelle des entreprises d’assurance


et de réassurance destinée à couvrir les frais de gestion.

Circulaire de paiement des primes :


entrée en vigueur de nouvelles obligations

La circulaire n° DAPS/IA/15/24 du 16 Juillet 2015 relative


à l’encaissement des primes, au paiement des sinistres et
aux relations entre les intermédiaires d’assurance et les
entreprises d’assurance et de réassurance est entrée en
vigueur le 31 mars 2016.

Cette circulaire oblige d’abord la formalisation des


conventions qui régissent les liens entre les compagnies
d’assurance avec les agents généraux et les sociétés de
courtage. Elle stipule également qu’une compagnie
d’assurance peut habiliter son intermédiaire à encaisser
les primes et à régler les sinistres. Dans ce cas, la convention
doit clairement le préciser.

En ce qui concerne l’assurance « Automobile », la


souscription de contrat ou la délivrance d’attestation est
subordonnée au paiement total de la prime. Si la prime
est réglée par chèque ou par virement, il doit être libellé
au nom de la société d’assurance. Les primes payées par
d’autres moyens (espèces ou cartes bancaires) doivent
être reversées à la compagnie d’assurance dans un délai
de 15 jours, suivant le mois d’encaissement.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 29


Angola
Traitement des réclamations : de nouvelles règles
La circulaire n ° 1/2015, publiée en octobre 2015, établit
les règles et procédures à observer par les assureurs
et les gestionnaires des fonds de pension en relation
avec le traitement des réclamations. Elle exige de
nommer une personne ou un organisme indépendant
pour représenter les intérêts des preneurs d’assurance en
cas de contestation ainsi que l’obligation de créer un centre
de réclamations spécialisé au sein de chaque assureur
ou pension.
La circulaire n ° 2/2015 du 29 décembre 2015 stipule quant
à elle que les entités réglementées emploient un responsable
de la conformité, qui sera chargé de répondre aux exigences
de lutte contre le blanchiment de capitaux, conformément
à la loi n ° 34/11.

CIMA
Un marché mieux structuré
La Conférence Interafricaine des Marchés de l’Assurance
a connu plusieurs évolutions importantes au cours des
exercices 2015 et 2016. Celle-ci reflète la volonté du
régulateur régional CIMA de mieux structurer les marchés
de l’assurance, d’améliorer la solidité financière des acteurs
et ainsi de préserver les intérêts des assurés.
Supervision et agrément des compagnies
de réassurance
- dans le cas d’une captive de réassurance, d’un pool de
Le règlement 002/CIMA/PCMA/PCE/2015 modifie les réassurance ou d’une entreprise réassurant uniquement
conditions d’agrément et de contrôle de la réassurance et les autres sociétés de son groupe et ne conservant pas de
de ses entreprises dans la zone CIMA. Le Livre VIII du Code risque, le capital minimum prévu par l’article 810 est réduit
des assurances détaille ainsi les dispositions cumulatives des deux-tiers ;
suivantes permettant à une entreprise de réassurance
- dans le cas d’une succursale, d’un bureau de souscription,
habilitée d’exercer dans la zone CIMA :
de représentation ou de liaison régulièrement établi sur le
- disposer d’un capital minimum de 10 milliards de territoire d’un Etat-membre, la garantie financière qui doit
francs CFA ; être justifiée ne peut être inférieure à 1 milliard de francs
- installer leur siège social dans un Etat-membre ; CFA et aux primes annuelles acceptées dans la zone.
Cette garantie doit être déposée auprès d’un établissement
- être agréé par le ministre en charge du secteur de crédit habilité au sein d’un Etat-membre.
des assurances, dans un Etat - membre, après avis conforme
de la CRCA ; Relèvement du capital minimum

- bénéficier dans le cas d’une entreprise multilatérale et Les articles 329-3 et 330-2 du code des assurances, traitant
panafricaine d’une notation reconnue dans les conditions fixées du capital social et fonds d’établissements des compagnies
par la CRCA (Commission Régionale de Contrôle des d’assurances, ont été modifiés par le règlement n°007/
Assurances) et qui compte parmi ses membres un ou CIMA/PCMA/CE/2016. Ainsi, les compagnies d’assurance
plusieurs Etats de la CIMA ; exerçant sous forme de société anonyme doivent disposer
d’un capital social minimum de 5 milliards de FCFA constitué
- dans le cas d’une entreprise d’assurance ou de réassurance en apports numéraires.
soumise au contrôle de leur Etat d’origine ou notée par
une agence reconnue dans les conditions fixées par la CRCA ; Les 3/4 de ce capital doivent être versés avant la constitution
définitive de la SA.

30
Après immatriculation au registre du commerce et du crédit Cependant, des études plus approfondies ont été menées
mobilier, les actionnaires disposent de 3 ans pour libérer par la FANAF ou la CIMA pour déterminer plus finement
le reliquat, selon les dispositions définies par les statuts ou un mode de calcul définitif. Ce nouveau texte doit encore
par une décision du conseil d’administration. être soumis au conseil des ministres pour validation.
Suite au relèvement du capital social par le règlement Les modalités de calcul de la provision pour risque
mentionné ci-dessus, les sociétés, déjà en activité et d’exigibilité (PRE) sont définies par l’article 334-14. La PRE
disposant d’un capital social inférieur à ce minimum, est ainsi constituée de la valeur bilantielle des placements
se voient octroyer un délai de 3 ans pour atteindre à l’exception des titres et valeurs amortissables, à laquelle on
3 milliards FCFA et 5 ans pour atteindre le minimum attendu retranche leur valeur d’inventaire de réalisation.
de 5 milliards FCFA. Le délai court à compter de la date
d’entrée en vigueur dudit règlement. Les modalités d’évaluation de chaque catégorie d’actifs
sont détaillées dans le tableau suivant, étant entendu que
Quant aux sociétés mutuelles, le fonds d’établissement doit les valeurs retenues de la première évaluation sort après
être au moins de 3 milliards FCFA. La période transitoire qui déduction des remboursements effectués et des provisions
court dans les mêmes conditions que pour les SA est de pour dépréciation durable.
3 ans pour atteindre un fonds d’établissement d’au moins
2 milliards FCFA et 5 ans pour porter ce fonds à 3 milliards FCFA.
Les fonds propres d’une compagnie d’assurance doivent
s’élever à au moins 80 % du capital minimum (soit
respectivement un minimum de 4 milliards FCFA et 2,4
milliards FCFA).
Dans le cas où ces fonds propres passeraient sous ce seuil
minimum, la compagnie se doit de les reconstituer dans
un délai d’un an. Ce délai court à compter du 1er juin de
l’année suivant l’exercice au cours duquel les fonds propres
ont été réduits. Dans le cas contraire, la compagnie est
susceptible de se voir sanctionner selon les dispositions
prévues à l’article 312.
Assistance technique intra-groupe
Les règlements n°006/CIMA/PCMA/CE/2016 et n°004/CIMA/
PCMA/CE/SG/2009 du 28 septembre 2009 déterminent que
la facturation au réel des conventions d’assistance technique
conclues avec les sociétés d’assurance, doit être rémunérée sur
une base vérifiable et raisonnable.
Elle ne doit pas excéder le coût qui serait pratiqué par
une tierce personne.
S’il y a participation au budget de fonctionnement ou si
ces prestations sont fournies par une société holding , la clé
de répartition, pertinente et vérifiable, ne peut excéder
3% des primes émises pour les sociétés Non-Vie et 2%
pour les sociétés Vie.
Evolution du régime financier et des règles
comptables
Le régime financier des entreprises d’assurance a été
modifié via l’instauration d’une provision de gestion et
d’une provision pour risque d’exigibilité, par le règlement
n°001/CIMA/PCMA/CE/2016.
Ainsi, l’article 334-4 du code des assurances définit dans
son 2ème alinéa, les modalités de calcul de la provision de
gestion qui correspond à la différence entre l’ensemble
des charges d’acquisition et de gestion futures des contrats
et les chargements sur primes prévus par ceux-ci.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 31


Actifs 1ère évaluation 2ème évaluation

Dernier cours du jour


Actions Prix d’achat de l’inventaire, valeur vénale

Prix d'achat, de revient ou valeur réévaluée acceptée par la CRCA.


Valeur de réalisation
Cette valeur est diminuée des amortissements au taux annuel de 2 %.
résultant d’une expertise
Immeubles Prêts NB : Le prix de revient se calcule comme suit : travaux
(conformément
de construction et d'amélioration à l'exclusion des travaux
à l’article 335-13)
d'entretien proprement dits.

Prêts Valeur de l’acte faisant foi ou valeur d’acquisition

Nues propriétés et usufruits Evaluation suivant les règles déterminées par la commission de contrôle

Quant à la comptabilité des valeurs, elle est précisée Cette évaluation est faite valeur par valeur. En cas de
par l’article 410 qui dispose que toutes les valeurs sont cession, seule la méthode FIFO (premier entré-premier
inscrites à leur valeur d’achat. sorti) est prise en compte.

Le tableau suivant détaille leurs méthodes


d’évaluation :

Une provision pour dépréciation durable est constituée lorsque la moins value latente
Actions côtées (Prix d’achat moins la valeur de réalisation) est supérieure à 5% du prix d’achat.
La valeur de réalisation est obtenue en utilisant le cours moyen du mois précédant l’arrêté comptable.

Lorsque la valeur d’achat est supérieure à la valeur vénale ou mathématique de l’excercice clôturé,
Actions non côtées
une provision pour dépréciation durable est alors constituée.

Lorsqu’il existe des indices objectifs permettant de prévoir le non recouvrement de tout ou partie de la valeur comptable,
Toutes les valeurs
une provision doit être constatée.

Obligation d’information par les commissaires Enfin, le commissaire aux comptes peut refuser de certifier
aux comptes ou émettre une réserve sur les comptes et en informer
la CRCA.
Selon les dispositions du règlement 002/CIMA/PCMA/
CE/2016, les commissaires aux comptes des entreprises Ces obligations peuvent s’étendre aux missions réalisées
soumises au contrôle de la CRCA doivent, à sa demande, dans une société mère, une filiale ou une société sœur.
l’informer de tout renseignement concernant l’activité
de la compagnie. Modification de l’interdiction d’Assurance
directe à l’étranger
Nouveauté, le commissaire aux comptes est désormais
soumis au secret professionnel à l’égard de la CRCA. Si le principe d’une interdiction de souscription d’une
assurance directe à l’étranger est réaffirmé, le règlement
Par ailleurs, le commissaire aux comptes est tenu de signaler n°005/CIMA/PCMA/CE/2016 autorise une cession en
à la CRCA tout fait ou décision susceptible d’influencer réassurance à l’étranger à hauteur de 50 %, sans accord
de manière significative la situation financière de la société, préalable du ministre en charge des assurances.
son organisation administrative et comptable ou son
dispositif de contrôle interne. Sont exclues de cette disposition les assurances liées aux
corps de véhicules ferroviaires, maritimes, lacustres, fluviaux
Evidemment, toute violation éventuelle des dispositions et aéronefs ainsi qu’aux responsabilités civiles afférentes
en vigueur ayant un impact significatif sur la situation et les branches 1 et 2 (maladie et accidents corporels), la
financière, le résultat ou le patrimoine de l’entreprise doit branche 7 (marchandises transportées), la branche 10
être signalé par le commissaire aux comptes. Tout risque de (responsabilité civile des véhicules automoteurs) et enfin
rupture d’exploitation doit aussi être communiqué. les opérations de Vie et de Capitalisation qui constituent les
branches 20 à 23.

32
Pénalités de retard Revalorisation des actifs immobiliers

Les pénalités de retard telles que définies par le règlement La revalorisation des actifs nécessite la constitution d’un dossier
n° 004/CIMA/PCMA/CE/2016 ne sont valables que pour adressé à la direction des assurances, tel que défini par
les sinistres survenus après le 1er août 2014, date d’entrée en la circulaire 001/CIMA/CRCA/PDT/2015 du 8 mai 2015. Le dossier
vigueur du règlement relatif à l’indemnisation des victimes doit impérativement comporter les pièces justificatives
des accidents de la circulation (Règlement n°0002/CIMA/ suivantes :
PCMA/PCE/2014). Son montant est de 1 % de l’indemnité
par mois de retard, à compter de l’expiration du délai - justificatifs des écarts supérieurs de la valeur de couverture
et jusqu’au jour où l’offre est devenue définitive. sur la valeur historique au C4. Le détail et l’ensemble
Evidemment, sont exclus de ce calcul, les intérêts de retard des justificatifs des autres actifs admis en représentation,
issus d’une décision judiciaire ou d’une transaction entre les pour les 3 derniers exercices clos doivent être joints;
parties.
- la situation de trésorerie du dernier mois précédant
Pour ce qui est des intérêts de retard pour les sinistres la demande de réévaluation, à laquelle sont joints
survenus avant le 1er août 2014, ils ne peuvent excéder l’extrait des grands livres des comptes de trésorerie,
3 fois le montant de l’indemnité principale, à l’exclusion les rapprochements et relevés bancaires;
des montants issus d’une décision judiciaire passée en force
de chose jugée ou d’une transaction entre les parties. - le listing exhaustif des sinistres «bon à payer» et le listing
des recours encaissés pour le compte des assurés et non
Expert immobilier, une habilitation par la CRCA reversés à la clôture du dernier exercice et le même listing
arrêté à la date de transmission du dossier;
Selon le règlement 003/CIMA/PCMA/CE/2016, les experts
immobiliers sont agréés par la CRCA qui publie au moins - le listing des capitaux et autres prestations échus non
une fois par an et dans chaque pays membre, une liste, encore payés à la clôture du dernier exercice et le même
tenue à jour, des experts habilités à procéder aux expertises listing à la date de transmission du dossier;
immobilières dans les entreprises d’assurance. En l’absence
de publication ou entre deux publications, c’est la lettre - l’état T2 relatif aux recours inter-compagnies et recours
d’autorisation délivrée par la CRCA qui fait foi. pour compte automobile du dernier trimestre.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 33


Rwanda
Kenya Une distribution de dividendes approuvée au préalable
Une approche basée sur les risques. par la Banque Centrale.

Les compagnies d’assurance doivent calculer leurs besoins La distribution des dividendes nécessite l’approbation
en termes de capital, selon une approche basée sur préalable de la Banque Centrale Rwandaise après
les risques. matérialisation d’une politique de dividende approuvée par
le Conseil d’Administration et l’Assemblée Générale.
Ainsi, pour les sociétés Non-Vie, le capital minimum doit
correspondre au maximum entre : Selon la réglementation mise en place, un ratio de solvabilité

. 600 millions shillings kenyans;


et un ratio de liquidité (quick ratio) de 120% minimum, un

. Capital basé sur les risques;


ratio de liquidité (current ratio) de 150% et une absence

. 20% des primes nettes de l’an passé.


de report négatif après distribution sont nécessaires pour
recevoir l’approbation de la Banque Centrale.

Pour les sociétés Vie, le capital minimum doit être Par ailleurs, en instaurant la notion de « No premium, no
le montant le plus élevé entre : cover », la Banque Centrale interdit l’émission de police sans

. 400 millions shillings kenyans;


encaissement préalable de prime tout en déclarant que le

. Capital basé sur les risques;


délai maximum de recouvrement des primes arriérées est

. 5% des provisions mathématiques.


fixé à la fin août 2017. L’ensemble des primes non recouvrées
après cette date est considéré comme une non-valeur.

34
Ghana
Entre 2015 et 2016, la réglementation de l’assurance au
Ghana a grandement évolué notamment grâce à la mise en
œuvre du nouveau régime de solvabilité et du nouveau cadre
de gouvernance des compagnies d’assurance au Ghana.

Ainsi, en terme de solvabilité, les compagnies Il détermine le fonctionnement, la composition et


d’assurance doivent disposer d’au-moins 15 millions les responsabilités du Conseil d’Administration tout en fixant
Cedis (3 412 506,52 USD), avec une marge de solvabilité les règles pour agréer de nouveaux administrateurs en
minimale de 3 millions de Cedis (682 501,30 USD). cas de départ.

Par ailleurs, les notions de « Capital resources » et « Available Le comité d’audit (présidé par un administrateur indépendant
capital resources » sont créées. Enfin, la National Insurance autre que le président du conseil), le comité d’investissement
Commission a fixé les taux de pondération à appliquer aux et le comité risk-management deviennent obligatoires.
actifs des compagnies en fonction de leur liquidité et leur
recouvrabilité. Enfin, les compagnies d’assurance sont tenues d’établir
et de maintenir les 4 fonctions de contrôle que sont l’audit
En fonction du taux de couverture, le régulateur a mis interne, la conformité, le risk-management et l’actuariat
en place une matrice donnant lieu à des actions dont les responsables sont agréés par le régulateur ghanéen.
à entreprendre, dont les détails sont définis ci-dessous.

En outre, un nouveau cadre de gouvernance qui concerne


à la fois les compagnies Vie et Non-Vie est entré en vigueur
le 1er janvier 2016.

Adéquation Ratio Implication du Décision


du capital d'adéquation Régulateur du Régulateur

Niveau 0 Ratio>150% Pas de problèmes Pilotage

Risques spécifiques Fortes recommandations


Niveau 1 115%<Ratio<150% pour améliorer les zones à risque
Alerte relative

Niveau 2 100%<Ratio<115% Sérieux risques Action d'exécution visant à réanimer


d'insolvabilité la compagnie entité

Niveau 3 CAR<100% Entité non viable Non viable

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 35


NOUVEAUTÉS ANGOLA
FISCALES • Possibilité de procéder aux paiements des impôts avec des
devises étrangères.
MAROC • Imposition à hauteur de 10% sur les rémunérations faites
aux personnes non résidentes.
Prix de transfert : autorisation des accords préalables
La possibilité de conclure des accords préalables pour
les entreprises dépendantes, relatifs à la détermination du CÔTE D’IVOIRE
prix des opérations en ces entreprises est instituée.
Impôt sur les sociétés
Conventions fiscales : une imposition simple
Déductibilité des dons et libéralités dans la double limite
Les conventions fiscales de non double imposition avec de 2,5% du CA et de 200 millions de FCFA par an.
la Côte d’Ivoire, la Guinée et Mali entrent en vigueur.
Impôt sur les Revenus des Valeurs Mobilières
Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA)
Réduction de 25% de l’IRVM dû sur les dividendes distribués
• Allongement de la durée de conservation des immeubles au profit d’une société mère étrangère à condition qu’elle ait
de 5 à 10 ans; cédé au moins 10% des droits sociaux au profit de personnes
• La régularisation de la variation du prorata doit intervenir dans physiques et morales ivoiriennes.
la déclaration de Mars ou du 1er Trimestre de chaque année; Prix de transfert
• La date limite du dépôt de la déclaration de prorata passe • Production annuelle d’un état des transactions réalisées au
au 1er Mars, précédemment, elle était au 1er Avril; cours de l’exercice avec des entreprises associées situées
• Limitation à 1 an de la déductibilité de la TVA en amont. à l’étranger;

Droits d’enregistrement : une harmonisation • Pour ce qui est des transactions effectuées avec des
des taux entreprises situées ou établies dans un pays ou territoire
bénéficiant d’une fiscalité privilégiée ou non-coopératif,
Les taux d’enregistrements relatifs aux acquisitions de instauration d’une déduction limitée ou majoration
terrains sont harmonisés : de la base d’imposition.
6% pour l’acquisition de terrains nus et 4% pour les terrains • Autorisation de contrôles fiscaux conjoints avec des agents
réservés à la réalisation d’opérations de lotissement ou de des administrations fiscales d’autres pays.
construction ; application d’un taux unique de 5%.
Droits d’enregistrement
Ces formalités d’enregistrement et de timbre peuvent être
Exonération de DE lorsqu’une société mère de nationalité
réalisés électroniquement.
étrangère cède au moins 10% au profit de personnes
Autres dispositions physiques et morales ivoiriennes.
• Elargissement du pouvoir d’appréciation de l’administration Autres dispositions
fiscale aux opérations constitutives d’un abus de droit. Sont
• Allongement de la durée du contrôle ponctuel de 15 à 30
définies comme un abus de droit toutes les opérations ayant
jours.
un caractère fictif ou visant uniquement la recherche
du bénéfice des avantages fiscaux et autres opérations visant • Institution d’une procédure de rectification d’office
à éluder l’impôt ou à réduire le montant; après un délai de 10 jours suite à une relance de
l’administration en vue de corriger des erreurs dans les
• Aménagement des sanctions relatives au retard de dépôt
résultats déclarés ou dans la détermination de la base des
des déclarations suivantes : rémunérations allouées ou impôts et taxes.
versées à des tiers, rémunérations versées à des personnes
non résidentes, revenus de capitaux mobilier et traitements • Le dépôt de la déclaration des Etats des Salaires et Etat
et salaires; des Honoraires doit coïncider avec la date de dépôt des
états financiers.
• Etablissement d’un régime particulier des scissions de
sociétés (art 162 du CGI), dont les dispositions sont calquées
sur le régime particulier des fusions.

36
BURKINA - FASO
• Limitation de la déduction de la quote-part des frais
de siège incombant aux sociétés établies au Burkina-Faso
à 10% du bénéfice imposable des dites sociétés.
• Instauration d’un identifiant financier unique (IFU) invariable et
personnel, applicable pour tout usager de l’administration
financière du Burkina-Faso.

MALI
Prix de transfert
• Obligation de déclarer pour chaque année, le montant
du bénéfice global réalisé dans un Etat et/ou un
territoire national ou étranger non coopératif ou
à fiscalité privilégiée.
• Obligation de tenir une documentation de prix permettant
de justifier la politique de prix de transfert pour les
transactions entre parties liées situées hors du
Mali. Les entreprises disposent d’un délai d’un an
pour se conformer à cette obligation.
• Droit octroyé à l’administration de demander toute
information, document ou explication lorsqu’elle a réuni
des éléments faisant présumer qu’une entreprise a opéré
un transfert indirect des bénéfices.
• Possibilité d’établir un accord préalable sur les méthodes
de détermination des prix de transfert par demande écrite
à l’administration.
• La charge de la preuve incombe au débiteur dans le cadre
des prix de transfert.
Taxe sur la Valeur Ajoutée
Obligation de ventiler le Chiffre d’Affaires (CA) déclaré
mensuellement selon les sources d’exonération et d’y
joindre les pièces justificatives des CA exonérés.
Droits de timbre
Les transferts de fonds effectués hors zone UEMOA, sont
assujettis aux droits de timbre. Les transferts de fonds
effectués dans la dite zone reste exemptés de droits
de timbre.
Autres dispositions
Etablissement de sanctions pour la non-présentation de
documents demandés en complément au contribuable.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 37


BÉNIN
Impôt sur les Sociétés : création d’un acompte sur
impôt

• L’acompte sur Impôt assis sur les Bénéfices (AIB) est


applicable à tous les paiements faits aux prestataires de
services comme suit :

• 1% pour les entreprises immatriculées à l’Identifiant Fiscal


Unique (IFU)

• 5% pour les entreprises non immatriculées à l’IFU

• Déductibilité des intérêts sur comptes courants d’associés,


dans la limite des taux des avances de la BCEAO (2,5%, depuis
sept 2013) + 3 points.

• Déductibilité des dons, cotisations et autres libéralités dans


la limite de 1/1000 du Chiffre d’Affaires.
Une limite de 25 millions FCFA est instaurée pour les dons,
cotisations et autres libéralités sportives reconnues.

Retenue à la source pour les prestataires non


domiciliés au Bénin

Institution d’une retenue à la source sur les bénéfices


des prestataires non domiciliés au Bénin au taux de 30%,
après abattement de 60%.

Taxe sur la Valeur Ajoutée

Exonération de la TVA pour les affaires réalisées par


les sociétés ou compagnies d’assurance et tout autre
assureur, y compris les commissions versées aux
intermédiaires d’assurance.

Autres dispositions

• Le délai de dépôt de la déclaration des bénéfices est


prorogé à 6 mois après la date statutaire de clôture de
l’exercice.

• Institution d’une procédure de taxation d’office en cas


d’absence de déclaration ou de déclaration tardive.

38
FRANCE
• Amorce de la baisse progressive du taux d’imposition.
Pour 2017, les bénéfices réalisés par les entreprises jusqu’à
75 000 euros seront taxés à 28%. Le surplus restant taxé
au taux de 33,1/3%.

• Renforcement du Crédit d’Impôt passant de 6% à 7%.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 39


GABON GHANA
Impôt sur les Sociétés Exonération des plus-values de cessions d’actions côtées
• Imputation du prélèvement libératoire de 10% sur les à la Bourse du Ghana ou autres Titres et Valeurs Mobilières
revenus de capitaux mobiliers et les plus-values de cession approuvées par le SEC.
d’immeubles, sur l’Impôt sur les Sociétés;
• Institution d’un Impôt Minimum Forfaitaire égal à 1% du
Chiffre d’Affaire global, sans que ce montant puisse être
KENYA
inférieur à 1 million FCFA. • Application du contrôle des prix de transfert entre entités
Prix de Transfert locales liées lorsque l’une des entités est située dans une
région ou une zone bénéficiant d’un régime favorable
• Obligation de déclarer, en début de chaque exercice
(éxonération ou impôt réduit);
fiscal, la nature des relations entre entités dépendantes,
la méthode de détermination des prix des opérations de • Introduction de mesures incitatives visant à favoriser
nature industrielle, commerciale ou financière et les les investissements dans des zones économiques
activités exercées par les entreprises; spéciales (ZES), à compter du 1er Janvier 2018.
• Obligation de mettre à la disposition de
l’administration fiscale, une documentation permettant
de justifier la politique de prix pratiqués avec des
LUXEMBOURG
entreprises liées situées à l’étranger;
• Baisse de l’IRC passant de 21% à 19% faisant ainsi passer
• Obligation de procéder à une déclaration pays par le taux d’imposition global de 29,22% à 27,08%.
pays pour les sociétés mères têtes de groupe dans les Les sociétés dont le revenu imposable annuel ne dépasse pas
12 mois de la clôture de l’exercice fiscal si le CA annuel 25 000 Euros sont quant à elles taxées à 15%;
consolidé est supérieur ou égal à 491 967 750 000 FCFA;
• Renforcement du contrôle sur le régime de report des
• Institution d’une déclaration complémentaire pertes à partir de cette année.
lorsque les transactions sont effectuées avec des
entreprises associées établies dans un Etat ou Territoire
non coopératif; ÎLE MAURICE
• Possibilité de conclure des accords préalables avec
l’administration fiscale sur les prix de transfert pour les • Obligation de procéder aux dépôts des déclarations et
sociétés ayant procédé aux déclarations ci-dessus aux paiements des impôts par procédés électroniques;
pendant deux exercices consécutifs. • Reconduction de l’amnistie fiscale pour
Contribution à la Formation Professionnelle les pénalités concernant les impositions établies avant
le 1er Janvier 2015 à l’endroit des contribuables qui
Institution d’une contribution à la formation s’engagent à s’acquitter de leurs droits au plus tard
professionnelle égale à 0,5% de la masse salariale le 31 Mai 2018;
annuelle brute.
• Règlement rapide de contentieux fiscaux, pour des
Contribution Spéciale de Solidarité montants inférieurs à 10 millions MUR (292 268,26 USD);
• Institution d’une Contribution Spéciale de Solidarité égale • Obligation pour les compagnies de déclarer
à 1% du CA. Sont exonérés de la CSS, les contrats et les individus ayant reçu des dividendes supérieurs
commissions d’assurance-Vie et d’assurance maladie; à 100 000 MUR (2 916,87 USD).
• Suppression de la redevance obligatoire à l’assurance

TOGO
maladie instituée par la loi de finances de l’année 2008.
Autres dispositions
Prorogation du délai pour le paiement de l’acompte relatif Impôt sur les Sociétés
à la contribution de la patente. Cet acompte est à payer
• Baisse du taux d’imposition, passant de 29% à 28%;
dorénavant avant le 1er Mars contre le 28 Février précédemment.
• Renforcement des critères de déductibilité des
charges relatives aux opérations faites avec des entités
situées au Togo ou hors du Togo où elles sont soumises
à un régime fiscal privilégié ou dans un pays non
coopératif;

40
• Exonération des intérêts, arrérages et tout autre • Par ailleurs, le cas échéant, les bases d’imposition sont
produit de rentes, obligations et autres effets publics évaluées à partir d’éléments dont dispose l’administration
émis par l’Etat Togolais et les collectivités publiques fiscale ou alors par comparaison avec ceux des entreprises
secondaires lorsque leur durée est supérieure à dix ans. similaires exploitées normalement.
Aucune condition de temps n’était précédemment Autres dispositions
prévue.
Adoption de l’Acte Uniforme de l’OHADA portant
Prix de Transfert organisation et harmonisation des comptabilités des entreprises,
• Les bénéfices indirectement transférés à des Etats pour les livres des comptes.
étrangers ou situés dans un territoire situé hors du
Togo dont le régime fiscal est privilégié ou dans
un pays non coopératif (sans condition de dépendance)
sont inclus dans le champ des prix de transfert;

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 41


DOSSIER

3
42
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 43
SAHAM Finances, le leader panafricain de l’assurance

DOMAINES
D’ACTIVITÉ PAR PAYS
SAHAM Finances, Pôle Assurance du Groupe, intègre Dans son engagement à asseoir son leadership
plusieurs métiers au sein d’un même holding , lui panafricain, SAHAM Finances poursuit son
conférant une force de synergie opérationnelle expansion et l’unification de ses filiales sous une
au service du client. Premier Groupe d’Assurance marque forte à rayonnement international. Suivant
Panafricain, fort de sa présence étendue en Afrique la stratégie globale du Groupe visant à déployer des
et au Moyen Orient, SAHAM Finances regroupe marques à stature internationale pour chaque pays
les domaines d’activités Assurance & Réassurance, d’implantation, quatre entités, au Rwanda, Congo
Assistance et Tierce Gérance (TPA). et Angola, ont fait évoluer leurs marques en
rejoignant la marque « SAHAM Assurance » en 2016.
Cette offre unique de produits d’assurance et de
services complémentaires assure aux particuliers, Ainsi, servi par une identité forte, SAHAM Finances
aux professionnels et aux entreprises une réponse a vocation à être le point d’entrée privilégié pour
adéquate à leurs attentes et besoins. accompagner ses clients sur le continent africain.

ASSURANCE ASSISTANCE TPA RÉASSURANCE ASSURANCE ASSISTANCE TPA RÉASSURANCE

Algérie Île Maurice

Angola Kenya

Arabie Saoudite Liban

Bénin Luxembourg

Botswana Madagascar

Burkina Faso Mali

Cameroun Maroc

Congo Niger

Côte d’Ivoire Nigeria

France* Rwanda

Gabon Sénégal

Ghana Togo

Guinée Tunisie

*
Grands comptes Afrique

44
UN CAPITAL SOCIAL Aujourd’hui, leader panafricain aux synergies multi-
métiers, SAHAM Group est également fermement
SOLIDE implanté au Moyen-Orient en tant que principal
partenaire de SAHAM Finances.

SAHAM Finances renforce son partenariat avec SANLAM, UN PARTENAIRE


Sanlam par l’augmentation de sa participation
au sein de SAHAM Finances, passant de 30% du
DE RÉFÉRENCE
capital à 46,6%. Ainsi, les leaders de l’assurance sur
Fondé en 1918 en Afrique du Sud, avec pour vocation
le continent africain, SAHAM Finances et Sanlam
originelle l’assurance -Vie, le Groupe Sanlam,
pérenniseront leur présence en Afrique à travers
a depuis, multiplié son expertise vers une entreprise
la couverture de plus de 39 pays. de services financiers diversifiés, pour en devenir
le leader.
Le renforcement de ce partenariat favorisera aussi
bien la consolidation de la synergie entre les deux Acteur majeur d’un monde dynamique, côté sur le JSE
Groupes que la croissance active sur le continent. Limited et Namibian Stock Exchange, il organise son
activité à travers différents pôles de compétences multi-
métiers, Sanlam Personal Finance, Sanlam Emerging
Markets, Sanlam Investments, Santam, offrant ainsi des
53,4% solutions financières optimales, complètes et adaptées
aux clients individuels et institutionnels sur l’ensemble
46,6% des segments du marché.

UN LEADERSHIP AFRICAIN
Finances

Le Groupe Sanlam intervient dans les domaines


de l’assurance, de l’ingénierie financière, de la retraite,
des fiducies, des testaments, des dommages, de
SAHAM GROUP, ACTIONNAIRE la gestion d’actifs, de la gestion des risques, des
PRINCIPAL DE SAHAM Finances activités de marchés de capitaux et de la gestion de
fortune. Opérant en Afrique australe via le Botswana,
Depuis sa création en 1995, à Casablanca par le Malawi, le Mozambique, la Namibie, le Swaziland,
Moulay Hafid ELALAMY, SAHAM Group est devenu un et la Zambie, en Afrique de l’Est via le Kenya,
acteur panafricain de référence dans les services essentiels la Tanzanie, le Rwanda et l’Ouganda, en Afrique de
à la personne. l’Ouest via le Nigéria, le Ghana et en Asie via l’Inde
et la Malaisie, Sanlam Group est également présent
A ses activités historiques que sont l’assurance, l’assistance indirectement à travers des participations dans des
et les services externalisés, se sont ajoutées des expertises compagnies au Burundi, en Gambie et au Lesotho.
développées depuis plusieurs années dans la santé,
l’éducation et l’immobilier.

UNE EXPANSION DYNAMIQUE


Depuis plus de vingt ans, mû par une stratégie
d’expansion vigoureuse et ambitieuse, le Groupe
a procédé à l’acquisition ciblée de structures à fort
potentiel qu’il a développé tout en accroissant leurs
valeurs. Avant-gardiste, privilégiant les échanges
et les partenariats avec les économies émergentes,
plaçant sa vision prospective au service des talents
locaux, le Groupe contribue ainsi à la croissance
économique et sociale d’un continent au fort
potentiel.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 45


Présence de SAHAM Finances
dans les pays émergents

37 20
25 2

4
17

24
28 31
33
13 7
15
5
29
11 14
22
9
36
30
10 18
12 32
8
35

3
38 23

39 21
16
27 6 Pays de présence de SAHAM Finances
26

Pays de présence de Sanlam ( Présence directe )


34
1 Pays de présence de SAHAM Finances et Sanlam
19
Pays de présence de Sanlam ( Présence indirecte )

LES PAYS DE PRÉSENCE

1 Afrique du Sud 11 Côte d’Ivoire 21 Madagascar 31 Philippines


2 Algérie 12 Gabon 22 Malaisie 32 Rwanda
3 Angola 13 Gambie 23 Malawi 33 Sénégal
4 Arabie saoudite 14 Ghana 24 Mali 34 Swaziland
5 Bénin 15 Guinée 25 Maroc 35 Tanzanie
6 Botswana 16 Île Maurice 26 Mozambique 36 Togo
7 Burkina faso 17 Inde 27 Namibie 37 Tunisie
8 Burundi 18 Kenya 28 Niger 38 Zambie
9 Cameroun 19 Lesotho 29 Nigeria 39 Zimbabwe
10 Congo 20 Liban 30 Ouganda

46
Indicateurs clés 2017
Chiffre d’affaires consolidé

CHIFFRE D’AFFAIRES EN MUSD 1237


SAHAM Assurance Maroc 527

SAHAM Assurance Afrique de l’Ouest et Centrale 284

SAHAM Angola Seguros 109

LIA Insurance 116

Autres 201

Répartition du chiffre d’affaires


Par Branche Par segment
28% 19% 77%

22%
4%

2%
4%
19%
9%

16%

Vie Assistance Non-Vie


Automobile Incendie Autres
RC Santé
AT Vie

+1,2 milliard
de dollars de chiffre d’affaires consolidé en 2017
1er Groupe
d’assurance panafricain (hors Afrique du sud)
34 compagnies
d’assurance et de réassurance
26 pays
d’implantation
+700
agences en Afrique
65 filiales
3 000
collaborateurs

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 47


NOTRE GOUVERNANCE
SAHAM Finances a pour mission la direction et l’orientation de l’entreprise en suivant une vision à long terme
constructive et réfléchie. La gouvernance de SAHAM Finances s’appuie sur quatre entités aux responsabilités
distinctes : le Conseil d’Administration, le Comité d’Audit et des Risques et le Comité Nomination et Rémunération
et enfin le Comité d’Investissement.

Membre du Conseil d’Administration


Monsieur Moulay Hafid ELALAMY Monsieur Saïd IBRAHIMI
Président du Conseil Administrateur
SAHAM S.A. représentée par Monsieur Jean AZEMA
Monsieur Moulay M’hamed ELALAMY Administrateur
Administrateur
Madame Lize LAMBRECHTS
Monsieur Moulay M’hamed ELALAMY Administrateur
Administrateur
Madame Margaret DAWES
Monsieur Raymond FARHAT Administrateur
Administrateur
Monsieur Junior John NGULUBE
Monsieur Mohamed ELALAMY Administrateur
Administrateur

Comité d’Audit et surveillance des Risques


Sa mission principale est d’assister le Conseil - Porter une appréciation sur la qualité du contrôle interne;
d’Administration dans son rôle de surveillance - Examiner et approuver le plan annuel d’audit interne;
du reporting financier et du système de contrôle interne,
notamment du processus d’audit et du processus destiné - Apprécier la conformité aux lois, aux réglementations
à piloter la conformité avec les lois, les réglementations et et le respect du code de conduite et de déontologie;
le code de conduite. - Initier et demander d’éventuelles investigations
Attributions du Comité Audit et Surveillance des Risques: spéciales. Ces investigations peuvent êtres confiées
par le Comité d’Audit, notamment à des conseillers
- Examiner les états financiers; externes (juristes, cabinets d’audit ou de conseil);
- Examiner les méthodes d’estimation et d’évaluation - Établir régulièrement des rapports destinés au
de l’actif et du passif; Conseil d’Administration portant sur les activités du
- Analyser les conclusions des audits internes et externes Comité, les principaux problèmes et riques significatifs
- Apprécier la performance des auditeurs externes relevés et les recommandations correspondantes.
et émettre un avis concernant leur nomination ou
leur révocation;

Monsieur Said IBRAHIMI en qualité de Président,

Monsieur Moulay M’hamed ELALAMY, représentant le Groupe SAHAM, en qualité de membre,

Madame Margaret DAWES, représentant le Groupe Sanlam, en qualité de membre.

48
Comité Nomination
et Rémunération
Sa mission principale consiste à étudier et acter - Assurer le suivi des postes critiques et des collaborateurs
des décisions liées aux évaluations annuelles et aux clés;
promotions.
- Passer en revue les pratiques de rémunération
globale de la compagnie après la période des
Attributions du Comité Nomination et Rémunération
évaluations et statuer sur les promotions;
- Présenter le bilan de l’exercice d’évaluation annuelle
- Valider la liste des collaborateurs bénéficiant des
dans son déroulement et en termes de réalisations
formations diplômantes.
par rapport à l’attribution des bonus et des augmentations;

Monsieur Moulay Hafid ELALAMY en qualité de Président,

Madame Lize LAMBRECHTS, représentant le Groupe Sanlam, en qualité de membre,

Monsieur Jean AZEMA en qualité de membre,

Monsieur Said IBRAHIMI, en qualité de membre.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 49


Comité d’Investissement
Sa mission consiste à définir la stratégie d’investissement - Validation des autorités et des limites en matière de placement
de la compagnie et à assurer le suivi opérationnel de sa (ventilation des risques) et des éventuels dépassements
mise en œuvre. (opérations exceptionnelles);
Attributions du Comité d’Investissement - S’assurer de la mise en œuvre de la politique de placement
- Arbitrage sur la stratégie d’investissement; (analyse mensuelle de la structure du portefeuille,
du rendement, de l’exposition sectorielle et de
- Présentation des tendances du marché; la concentration par émetteur).

Monsieur Raymond FARHAT en qualité de Président,

Monsieur Moulay M’hamed ELALAMY, représentant le Groupe SAHAM, en qualité de membre,

Madame Lize LAMBRECHTS, représentant le Groupe Sanlam, en qualité de membre.

Comité RH/ CARRIÈRES


- Opérationnaliser le déploiement du plan stratégique; - Résoudre également les points de blocage éventuels
- Créer une réelle transversalité au niveau central afin et clarifier certaines situations. Identifier et anticiper les
de supporter au mieux les pays et la création de valeur; dérives budgétaires et / ou de profitabilité et initier des
plans d’actions en conséquence.

50
ORGANIGRAMME
DE SAHAM FINANCES

Présidence
Conseiller Conseiller
Moulay Hafid ELALAMY
Raymond FARHAT Mohamed ELALAMY

Direction Générale
Nadia FETTAH

Direction Générale
Adjointe
Emmanuel BRULÉ

Conseiller Réglementaire Direction Management


Direction Audit Direction M&A
& Conformité des Risques
Abdessamad TALBI Ahlam BENNANI
Mustapha ABABRI Mohamed Ali FILALI ANSARI

Direction en Charge
Direction Process Direction Direction Ressources
des Assurances
et Opérations Communication & RP Humaines
de Personnes
Rachid AKANSOUS Aicha LEBSIR BENNANI Aline CHAMBARET
Mohamed AFIFI

Direction Contrôle
Direction
Direction Réassurance de Gestion Gestion d’Actifs
Développement
Ilyes HASSIB Marie-Aude Kawtar JOHRATI
David VIGIER
COFFIE-MANIE

Direction Entreprises Direction Systèmes Direction Juridique


Direction Financière
Pierre-Edouard d’Information Tbf
Hajar BENAMAR
FRAIGNEAU Abdelmajid BEZZAZ

Surveillance
Direction Inspection
Portefeuille
Driss CHAFIK
Alia BENNANI

AE* & Océan


Maroc
Angola AOC* Non Vie AOC* Vie Moyen Orient Indien
Mly M’hamed
Paolo BRACONS Joël ACKAH Raoul MOLOKO Salam HANNA Rachid
ELALAMY
AKANSOUS

AOC : Afrique de l’Ouest et Centrale


AE : Afrique de l’Est

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 51


NOS VALEURS

52
Nos métiers
L’assurance et la réassurance

Après une phase d’expansion soutenue, SAHAM Finances consolide ses expertises métiers et pays afin d’aller
toujours plus loin dans la proposition de produits innovants à ses clients. Bénéficiant d’outils d’assurances
et de nos propres structures de réassurance, nous sommes à même d’offrir des solutions panafricaines très
performantes pour les groupes investissant sur le continent, et particulièrement à partir du Maroc qui devient une plateforme
industrielle incontournable pour l’Afrique.

EMMANUEL BRULÉ
Directeur Général Adjoint de SAHAM Finances

L’assurance et la réassurance, cœur de métier Gratifiant son engagement en faveur de l’innovation


de SAHAM Finances, poursuit cette année encore dans les domaines de la gestion et du management,
son expansion en Afrique à travers une stratégie SAHAM Finances a été primé par la Société Africaine
de développement audacieuse et méthodique. de Réassurance (Africa Ré) du prix de la meilleure
Aujourd’hui, SAHAM Finances opère dans 26 pays en compagnie d’assurance et de réassurance africaine.
s’appuyant sur un vaste réseau de plus de 700 agences.
Selon la répartition des primes émises par pays,
Le Pôle Assurance, activité phare et pilier du Groupe le Maroc est le premier contributeur au chiffre d’affaires
et principal axe de developpement en Afrique de SAHAM Finances avec 46% du CA suivi de la Côte
et au Moyen-Orient, s’est vu distinguer d’une récompense d’Ivoire avec 11%, du Liban avec 9% et de l’Angola avec 9%.
prestigieuse.

Répartition des primes émises par pays

9% 11%
9%

6% 46%

3%

16%

Maroc Nigeria Autres


Kenya Angola
Liban Côte d’Ivoire

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 53


Assistance

En 2016, notre leadership panafricain s’est vu renforcer avec une présence dans 16 pays.
Nous avons concentré nos efforts sur la recherche de l’excellence opérationnelle à travers le déploiement de nombreuses
innovations telles que la géolocalisation, l’expertise à distance ou l’indemnisation rapide. SAHAM Assistance poursuit son
ambition de développement en Afrique et en Europe en mettant la qualité de service au cœur de sa stratégie.
Yahia Chraïbi
Directeur Général de SAHAM Assistance

Fondée en 1981 et pionnière de l’assistance en Afrique, Leader panafricain du domaine, avec un chiffre d’affaires
notamment au Maroc, SAHAM Assistance est une de 47 millions de dollars en 2017 et une part
filiale de SAHAM Finances. Disposant aujourd’hui d’un de marché de 38% au Maroc, SAHAM Assistance poursuit
réseau de 450 000 prestataires à travers le monde son expansion ambitieuse en Afrique sub-saharienne. Grâce
en partenariat avec Mondial Assistance Group, SAHAM à cette stratégie de développement, SAHAM Assistance
Assistance offre à 7 millions de bénéficiaires, un large couvre désormais 16 pays : de l’Angola au Togo en passant
éventail de prestations qualitatives en assistance par le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Congo,
médicale, automobile, voyage et décès. la Côte d’Ivoire, le Gabon, la Guinée, Madagascar,
le Mali, le Niger, le Rwanda, le Sénégal, la Guinée et l’Ile
Maurice. SAHAM Assistance met sa longue expérience et
son expertise reconnue au service des entreprises et des
particuliers.

Chiffres clés
47 millions
de dollars de chiffre d’affaires consolidé en 2017
1er Groupe
panafricain en assistance
7 millions
de bénéficiaires
348 collaborateurs
représentant 12 nationalités différentes
450 000
prestataires de service dans le monde
1 million
d’appels traités par an
250 000
dossiers traités par an
1 300
prestataires au Maroc

54
Tierce Gérance (TPA)

En 2016, nous avons adopté une marque unique, MCI Care, signe de notre ambition, de nos valeurs partagées et de nos méthodes
de travail alignées sur les standards internationaux.

Nous avons été reconnus comme organisme de gestion de référence par la Caisse Nationale d’Assurance Maladie en Côte d’Ivoire
et nous avons étendu notre présence au Rwanda et en Angola.

En 2017, nous continuerons notre extension pour devenir un TPA leader sur le marché africain, en accompagnement de toutes
les filiales de SAHAM Finances, des autres assureurs du marché, mais également comme partenaire de confiance des régimes
d’assurance maladie obligatoire.
Ilham LAHLOU
Directeur Général de MCI Care

Sous la filiale MCI Care, l’activité TPA a pour vocation MCI Care met aussi ses compétences et services
d’optimiser la gestion des frais de santé à travers des à la disposition d’autres assureurs et s’impose comme le
réseaux de soins étendus. partenaire privilégié des régimes d’assurance maladie
obligatoire.
Ainsi, les bénéficiaires se voient offrir une qualité
de service optimale à travers notamment un accès aux Dans une optique de performance qualitative augmentée,
soins en tiers-payant. SAHAM Finances s’appuie sur des réseaux de prestataires
de santé de référence, tout en développant par ailleurs, une
Signe tangible d’une ambition et de valeurs partagées, solution informatique novatrice répondant aux standards
l’ensemble des TPA de SAHAM Finances a adopté, internationaux les plus pointus.
courant 2016, une marque unique; MCI Care suivant
en synergie des méthodes de travail alignées sur les Aujourd’hui, après une expérience pionnière et
standards internationaux. fructueuse en Côte d’Ivoire depuis 15 ans, et une
présence effective dans 9 pays, MCI Care perpétue sa
Pour répondre au mieux aux besoins de ses clients, dynamique de développement d’activités en Afrique
MCI Care propose une offre sans cesse améliorée et et au Moyen-Orient, en accompagnement des filiales
diversifiée.
SAHAM Finances qui lui confient la gestion de leurs
contrats d’assurance santé.
Dans le but de permettre une évaluation et un accès plus
efficace aux soins, MCI Care combine maitrise du marché
et innovations, pour offrir des solutions adaptées à ses
clients.

Dans le but d’offrir sérénité et bien-être aux assurés, MCI


Care fournit des services médicaux innovants et à forte
valeur ajoutée comme le conseil médical par téléphone, le
second avis médical, ou encore le service de télémédecine,
parfaisant ainsi l’offre de soins existante.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 55


Asset Management
« L’ambition de SAHAM Asset Management est de
devenir un acteur incontournable dans la gestion
d’actifs à l’échelle du continent, adoptant les meilleures
pratiques et les techniques les plus évoluées en
termes d’investissement financier. »

Kawtar JOHRATI
Directeur Général de SAHAM Asset Management

Initialement créée en 2011 pour gérer les actifs


de SAHAM Assurance Maroc, SAHAM Asset
Management a élargi son portefeuille à l’ensemble
des filiales d’Assurance de SAHAM Finances, couvrant
ainsi la chaîne de valeur allant de la gestion d’actifs
financiers à la gestion d’actifs immobiliers en passant
par la gestion de trésorerie.

SAHAM Asset Management constitue un hub d’analyses


et de recommandations qui profitent à l’ensemble
des filiales de SAHAM Finances. En effet, une équipe
de 35 cadres supérieurs, experts des métiers de
la finance et de l’immobilier, accompagne l’ensemble
des filiales dans leurs décisions d’investissements
financiers selon une approche qui veille à optimiser
le couple rendement / risques de nos portefeuilles.

L’année 2017 a été l’année de la montée en puissance de


SAHAM Asset Management en Afrique sub-saharienne.
L’entité a accompagné les filiales sub-sahariennes, dans
l’optimisation des décisions d’investissement, et a organisé
plusieurs comités d’investissement, afin de dessiner les
grandes orientations, en termes d’allocation stratégique.
L’entité est également montée en puissance dans le
Reporting, avec désormais une vision consolidée des
portefeuilles de SAHAM Finances à fréquence trimestrielle,
pour un meilleur suivi et une meilleure prise de décision.

Ventilation géographique des actifs


1%
1% 0,1%
4% 0,2%

12% 65%
2%

14%

Maroc Liban Kenya


Afrique de l’Ouest Angola Ghana
Afrique Centrale Nigeria Madagascar

56
Actif par région (Millions USD)

1 592

352

291
105

Maroc
48

Liban
24 23 6 2

Maroc Angola Kenya


Afrique de l’Ouest Afrique Centrale Madagascar
Liban Nigeria Ghana

SAHAM Asset Management, forte d’une expertise des zones


UEMOA et CEMAC, qui se renforce continuellement, a ainsi
proposé un portefeuille d’actions côtées à ses filiales en
s’appuyant sur un sourcing méthodique conjuguant plusieurs
indicateurs quantitatifs ainsi que les résultats d’une étude
fondamentale.

SAHAM Asset Management apporte par ailleurs, un soutien


et un accompagnement à différents niveaux. Pour preuve,
sa contribution au pilotage du résultat financier, ainsi qu’à
l’exercice de budgétisation, du reporting réglementaire, et la
gestion de trésorerie de SAHAM Assurance Maroc.

En conclusion, on peut citer les variations des principaux


agrégats macro-économiques suivants :

+4,1% 7,6%
de croissance
6,8%
de croissance de croissance
au Maroc en Côte d’Ivoire au Sénégal

L’environnement macroéconomique de nos principales zones


d’implantation a été marqué par une croissance de +4.1% au Maroc,
le maintien de l’excellent Momentum de croissance en UEMOA
avec une croissance de 7,6% en Côte d’Ivoire et 6,8% au Sénégal,
et la persistance des difficultés économiques au Gabon avec
une croissance de 0,96% et une croissance au Cameroun de 3,9%
Par ailleurs, le taux d’inflation reste bien en dessous de 2% dans la majorité
de nos pays d’implantation.

Les rendements obligataires en Zone UEMOA et CEMAC, continuent


de traiter à des niveaux élevés avoisinant les 6%. La sphère
obligataire, au Maroc, pâtit du niveau de rendement faible, avec
une performance de l’indice obligataire MBI global en 2017 de
2,8%. Le marché action affiche une croissance de 6.4% au Maroc en
2017, dopé par une bonne saison des publications. L’indice BRVM
COMPOSITE affiche une performance de -16,8% en 2017, suite aux
craintes de dévaluation du franc CFA, l’arbitrage en faveur d’autres
classes d’actifs, et les tensions en Côte d’Ivoire.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 57


Nos réalisations
en 2016-2017 :
Un développement
stratégique
L’année 2016-2017, riche en réalisations,
a été marquée, pour SAHAM Finances, par
des partenariats renforcés, une valorisation
de ses activités, une notoriété accrue et une
expansion toujours aussi dynamique.

L’année 2017 confirme la vision stratégique établie


par SAHAM Finances : renforcer la présence en Afrique
et au Moyen Orient via des partenariats solides, enrichir
l’identité forte de sa marque, et poursuivre l’expansion
de ses filiales.

Ainsi, en 2016, en plus de nouvelles acquisitions et de la


création de nouvelles entités «Vie & Capitalisation», SAHAM
Finances continue à harmoniser la marque de ses différentes
filiales autour de la marque « SAHAM » afin de renforcer
le positionnement à l’international du Groupe
Le Pôle Assurance élargit son offre par l’obtention
et d’accompagner de manière réfléchie et pérenne
de l’agrément de trois compagnies Vie dans la zone CIMA :
les futures évolutions de son portefeuille d’activités.
Burkina Faso, Sénégal, Togo et Gabon.
Par ailleurs, le plan triennal 2017-2019 élaboré au cours
De nombreux partenariats ont été mis en œuvre,
de l’année 2016, ambitionne la réalisation de la vision
en Côte d’Ivoire, au Togo, en Guinée et au Bénin. Ainsi,
intégratrice du Groupe, porteuse d’une dynamique
SAHAM Finances, fidèle à sa stratégie d’expansion et sa
de croissance forte, d’une optimisation opérationnelle
volonté d’innovation, crée SAHAM Assurance Vie Sénégal
concrète et d’une rémunération des capitaux investis.
et SAHAM Assurance Vie Togo en 2016.
En 2016, SAHAM Finances entérine son rôle majeur dans
le secteur de l’assurance en Afrique et au Moyen-Orient,
Quant à MCI Care, elle s’est implantée en Angola et au
notamment à travers le renforcement capitalistique avec
Rwanda et a lancé ses activités au Cameroun, au cours
Sanlam, leader des services financiers en Afrique.
de l’année 2017.
Par ce partenariat, SAHAM Finances et Sanlam
Par ailleurs, SAHAM Finances poursuit le renforcement
étendent leur couverture du secteur de l’assurance
de sa marque panafricaine SAHAM Assurance, centre
à 39 pays et tendent vers un développement intensif
de gravité du Groupe, avec un changement de marque
de leur présence sur le continent africain.
significatif pour quatre entités.
Dans cet objectif d’essor et de consolidation
Il s’est effectué au Rwanda, Angola et Congo dans une
du développement de ses activités en Afrique
stratégie de cohérence et de rayonnement de marques
de l’Est à travers le Kenya, le Rwanda et Madagascar,
fortes à dimension internationale dans chaque pays
SAHAM Finances acquiert également la totalité
d’implantation.
du capital de la Compagnie d’assurance non-Vie
mauricienne SUN INSURANCE Co Ltd. Cette acquisition
Ainsi en 2016, CORAR et CORAR Vie au Rwanda,
incarne une volonté de jouer un rôle structurant sur le
Colina Congo et GA Seguros en Angola, deviennent
marché mauricien, septième marché africain, tout en
respectivement SAHAM Assurance et SAHAM Assurance
élevant l’offre aux standards internationaux.
Vie Rwanda, SAHAM Assurance Congo et SAHAM Angola
Seguros.

58
Principales réalisations des filiales

Burkina Faso
Performances remarquables
SAHAM Finances a étoffé son offre de services
au Burkina Faso. Après avoir lancé l’assistance
automobile et l’activité TPA, le Groupe a lancé
effectivement l’activité Vie en 2016, suite à l’agrément
de SAHAM Assurance Vie Burkina Faso.

Une sous-agence à Kaya (Centre-Nord du pays) et sa position de 2ème acteur de l’assurance Non-Vie au
un bureau direct à Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du Burkina Faso, avec une part de marché établie à 16,6%.
Burkina Faso, ont été ouverts.
Grâce à son offre de produits commercialisés répondant
La compagnie à également lancé un bureau d’indemnisation aux attentes des assurés et à sa diligence en matière
rapide « Automobile » en 2017. d’indemnisation, elle réalise ses principales performances
sur la branche «automobile», avec une croissance
Avec les meilleures performances sur la période de 18,9% entre 2015 et 2016.
2011-2016, affichant un taux de croissance moyen
de 14,5% (contre 10,8% en moyenne sur le marché),
SAHAM Assurance a consolidé, sur la période 2015-2016,

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 59


Côte d’Ivoire
Leader de la zone CIMA en assurance « Dommages »
Le Groupe SAHAM Finances, en plus du holding régional, est présent en Côte d’Ivoire à travers deux
compagnies d’assurance (Vie et Non-Vie) et son entité TPA, MCI SOGEM.

Avec 29,5% des parts de marché à fin 2016, Une analyse par branche confirme sa position
SAHAM Assurance Côte d’Ivoire a accentué son avance de leader dans toutes les catégories d’assurances.
sur ses concurrents et confirme de plus en plus, En outre, en dehors des risques « Incendie & Risques
sa position de leader incontesté sur le marché ivoirien divers », SAHAM Assurance Côte d’Ivoire a consolidé
et dans la zone CIMA, toutes activités confondues. ses parts de marché dans toutes les branches.
Les primes émises par la compagnie au titre de l’exercice
35%
2016, s’établissent à 51,2 milliards de francs CFA
30% 29,5% (91,6 millions USD).
25%

20% Branche Part SAHAM Tendance Rang

15% Assurances de personnes 29,8% +4,1 #1/18

10%
11,2% Automobile 13,3% +0,9 #1/18
9,1%
IRD 17,9% -1,2 #1/18
5%
Transport 21,0% +6,5 #1/18
0%
2011 2012 2013 2014 2015 2016 Responsabilité Civile 20,0% +3,0 #1/18

Global 29,5% +1,6 #1/18

SAHAM NSIA AXA


ALLIANZ SUNU

60
Dans l’optique d’offrir les meilleures prestations à ses
clients, l’année 2016 a été marquée par :

• La densification du réseau des points de vente exclusifs :


de nouvelles agences générales sur l’ensemble du territoire
national, une ouverture d’un espace à Bouaké ainsi que
l’ouverture de la délégation régionale à San Pedro;

• La refonte des principaux processus de gestion afin


de mieux répondre aux attentes des assurés de la compagnie;

• L’élargissement du champ d’intervention de l’assistance


automobile;

• En termes d’innovation, SAHAM Assurance Côte


d’Ivoire a prévu le lancement de 2 nouvelles prestations :
les Garages Agréés et le Check Auto Express en 2017.

Acteur de référence en assurance


Vie & Capitalisation
SAHAM Assurance Vie occupe la 3ème position du marché
ivoirien avec une part de marché de plus de 15,6% en
hausse de 0,6 point par rapport à 2015. L’élargissement
du réseau traditionnel de la compagnie, la diversification
des canaux de distribution, l’innovation en matière
de produits commercialisés et la concrétisation des
conventions de bancassurance avec les plus grands
réseaux panafricains ont permis la collecte au titre
de l’exercice 2016 de 20,7 milliards de francs CFA
(37 millions USD). Une hausse importante de 14,9%
par rapport à l’exercice 2015.

En termes de typologie de contrats commercialisés,


le portefeuille de SAHAM Assurance Vie Côte d’Ivoire
reste majoritairement constitué de contrats individuels.

24% 76%

Individuelles
Collectives

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 61


Maroc
Présent sur le marché des assurances au Maroc depuis 1949, SAHAM Assurance est un acteur
de référence actif sur la totalité des métiers de l’assurance Vie et Non-Vie.
La Compagnie occupe aujourd’hui une position de leader dans le domaine de l’assurance
Non-Vie, N°1 de l’Automobile et de la Santé.
Avec plus de 400 agents exclusifs, SAHAM Assurance dispose du réseau le plus important du
Maroc, lui permettant d’assurer une présence régionale très forte et de développer au mieux
une politique de proximité avec l’ensemble de ses clients.

Acteur de référence sur le marché des Assurances • Epargne et Placement : Comprenant des solutions
Marocain, avec plus de 4,846 milliards de MAD de primes d’investissement ou de capitalisation (études, retraite,
(0,5 Milliard USD) en 2017 soit 10,3% par rapport à 2016. etc.)

La compagnie a également obtenu un agrément afin


de proposer des couvertures dans le domaine agricole

1er
Assureur
1er
Assureur
tel que la couverture contre la grêle et l’assurance récolte.

Non-Vie Santé Privée • Partenariat avec des concessionnaires Automobile.

• Mise en place du dispositif TAKAFUL.

1er 1er
Historique du cours de SAHAM Assurance

Réseau Assureur 1 800


de proximité Automobile 1 545
au Maroc 1 600

1 400

SAHAM Assurance Maroc occupe la 3ème place avec une 1 200

part de marché de 12,4% après Wafa Assurance (20,7%) 1 000


et RMA Assurance (16%). 800

Partenariats et nouveaux produits 600


400

En 2015, SAHAM Assurance Maroc signe un partenariat avec 200

la banque Crédit du Maroc qui a généré la conceptualisation -

et le lancement de 13 nouveaux produits.


7

7
6

201

201

201

201

201

201

201

201

201

201

201
201

01/

02/

03/

04/

05/

06/

07/

08/

09/

10/

11/
12/

30/

28/

31/

30/

31/

31/

31/

31/

30/

31/

30/
30/

Ce partenariat couvre plusieurs catégories :

• Biens & Responsabilités : Solutions d’assurance Le cours de SAHAM Assurance affiche des performances
permettant de faire face aux aléas du quotidien, comme positives sur les deux dernières années, avec une croissance
la multirisque habitation, du projet de vie (entreprise, de son cours de bourse de +19.8% en 2016 et +33.8% en
commerce, …) ou des moyens de paiement; 2017. Cette évolution survient dans un contexte de reprise
boursière, et un fort engouement pour la valeur dans
• Prévoyance : Solutions permettant aux assurés un contexte de retard dans l’implémentation sur le titre
d’anticiper la survenance d’un évènement inattendu SAHAM chez plusieurs acteurs du marché.
pour protéger la famille en cas de décès ou d’invalidité
de l’assuré, la couverture sociale, la couverture santé, etc;

62
Mali
Leader de l’assurance Non-Vie
Avec une part de marché de 31,1% en 2016 et des
primes émises à hauteur de 10,1 milliards de francs
CFA (18,1 millions USD, en hausse de 9% par rapport
à l’exercice 2015), SAHAM Assurance Mali s’impose
comme le leader de l’assurance Non-Vie, en dehors
de la branche « Automobile » où la compagnie occupe
le 3ème rang.

La société a pour objectif de consolider ses positions en Quant à l’activité Vie, SAHAM Assurance Vie Mali
« Automobile » (15% de parts de marché en 2016) pour continue de gagner de nouvelles parts de marché.
en occuper la position de leader. En accord avec cet
objectif, la compagnie déploie une stratégie réfléchie Les primes émises ont enregistré une hausse très
et offensive. importante à plus de 65,8% en 2016. La compagnie
a lancé plusieurs produits d’assurance en partenariat
D’une part, elle densifie le réseau des agences générales avec Ecobank : une première police - assurance en cas
en créant 5 nouvelles agences à Bamako et à l’intérieur de vie - baptisée « EDUC’ASSUR » avec pour objectif
du pays et d’autre part, elle lance la garantie Assistance la préparation du financement nécessaire pour la
pour se démarquer de la concurrence, et enfin, elle optimise poursuite des études scolaires et universitaires et
les processus de gestion pour répondre au mieux aux attentes une seconde nommée « COMPT’ASSUR ».
des assurés et pour accroître la notoriété de la compagnie.
Ces deux produits garantissent également un
complément de salaire en cas d’invalidité absolue
et définitive de l’assuré.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 63


Sénégal
Forte croissance
Fort de sa croissance remarquable en 2016, avec un chiffre d’affaires qui croît de plus de 22% pour s’établir
à 9,1 milliards de francs CFA (16,3 millions USD) SAHAM Assurance Sénégal occupe la 5ème place du marché.
Sa part de marché en 2016 s’établit à 9,6%, en hausse d’un point par rapport à l’exercice 2015. De surcroît,
la compagnie talonne le podium avec un écart de moins de 0,5 point de part de marché.

SAHAM Assurance Sénégal est la principale compagnie • «Zen Assurance Auto» : permet aux souscripteurs d’une
du marché concernant la branche « Incendie ». garantie automobile de bénéficier d’un financement
bancaire et d’une assistance en cas de panne ou d’accident;
Afin d’offrir une gamme complète de produits aux
assurés, le Groupe a lancé l’activité Vie à travers SAHAM • «Zen Assurance Voyage» : couvre les assurés contre
Assurance Vie Sénégal. les risques encourus à l’étranger. Il offre une indemnisation
complète des frais médicaux et hospitaliers engendrés
SAHAM Assurance Sénégal en partenariat avec Bank of suite à un accident. Le rapatriement en cas de décès est
Africa a développé, dans le cadre du partenariat global également couvert.
entre les deux Groupes, une nouvelle gamme de contrats :

64
Togo
SAHAM Assurance Togo a réduit considérablement
l’écart avec le leader du marché avec lequel il est
désormais quasi ex-aequo, avec 25% de parts
de marché à la fin 2016.
La compagnie consolide ainsi sa part d’acteur de
référence sur le marché et affiche un chiffre d’affaires
de 7,4 milliards de FCFA à la fin 2016, en hausse de 2,7%
par rapport à l’exercice 2015.

Le lancement de la garantie « Assistance » en inclusion et Quant aux activités Vie, la filiale Vie a obtenu son
de garanties « Automobile » notamment l’offre « Assur Auto+ » agrément afin d’assurer un début effectif de son activité
pour les véhicules de plus de 5 ans et la densification du pour l’exercice 2017.
réseau des agences générales, imposent SAHAM Assurance
Togo comme leader du marché en matière d’assurance
automobile.

La compagnie jouit également d’une très bonne


réputation en matière de gestion de sinistres et de
diligence d’indemnisation des assurés.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 65


Notre communication

LANCEMENT DE L’OFFRE ASSISTANCE


AUTO AVEC L’HUMORISTE PATSON AU
CONGO, BÉNIN ET NIGER

L’offre Assistance automobile est une première


au Congo, Bénin, Niger. Cette offre prouve
encore une fois que SAHAM Assurance ne
cesse d’innover pour proposer à ses assurés les
meilleurs services.

Cette toute nouvelle offre propose trois


formules, comportant une série de services
adaptés allant de l’aide à l’établissement du
constat au remorquage du véhicule accidenté
ou encore au prêt d’un véhicule de remplacement
en cas d’immobilisation de la voiture de l’assuré.
Les formules Avantage, Confort et Liberté, gratuites
dans le cadre de l’assurance automobile,
offriront un large choix d’options pour chaque
assuré lui permettant de rouler en toute
sérénité. La campagne est lancée dans 11 pays.

LANCEMENT DES GARAGES AGRÉÉS


EN CÔTE D’IVOIRE
SAHAM Assurance innove et propose la prestation
«Garages Agréés», une nouvelle offre en matière
de réglement de sinistres matériels automobiles.

Offrir un service optimal, tel est l’engagement


de SAHAM Assurance, le leader Panafricain
de l’assurance.

La prestation « Garages Agréés » est une nouvelle


offre gratuite de règlement des sinistres
automobiles, proposant une prise en charge
en 72 heures du véhicule sinistré dans un des
garages agréés de SAHAM Assurance dans
les villes d’Abidjan, San Pedro, Yamoussoukro,
Bouaké et Korhogo.

66
CHECK AUTO EXPRESS : DERNIÈRE
INNOVATION EN CÔTE D’IVOIRE
ET AU BRUKINA FASO

SAHAM Assurance offre dorénavant à ses assurés


automobiles en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso,
la possibilité de se faire rembourser en 72 heures,
suite à un accident.

Grâce au centre d’indemnisation Check Auto


Express, les assurés peuvent déclarer leur accident,
faire expertiser leur véhicule et récupérer leur
chèque d’indemnisation après 3 jours.

SAHAM Assurance confirme sa position


d’assureur innovant, au service de la sérénité de
ses assurés.

LANCEMENT DE LA WEB-SÉRIE appuyer son message. Le format capsule vidéo permet


de diffuser un message court mais fort, sur un ton
SAHAM Assurance innove en lançant une web-série léger et divertissant. La SAHAM Team prend très au
pour ses pays africains. Un Clip et 15 épisodes pétillants sérieux sa mission, mais garde sa bonne humeur en
d’humour et de bonne humeur où l’on suivra un toute circonstance.
groupe de choc, la SAHAM Team, intervenant dans
toutes les situations de vie, un concept novateur Cette web série a remporté un franc succès, atteignant
qui crée réellement la différence. SAHAM Assurance un taux de visionnage de 62% pour les 15 épisodes et
a fait le choix du divertissement et de la dérision pour le clip.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 67


PERSPECTIVES

4
68
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 69
UNE VISION STRATÉGIQUE,
UN DÉVELOPPEMENT EFFICIENT

Fort de sa position de leader panafricain et de son D’une part, il s’agira pour chacune des entités
engagement, SAHAM Finances met en œuvre dès 2017, d’objectiver la réalisation de performances efficientes
les initiatives prévues par le plan stratégique triennal dans le cadre de contraintes réglementaires et d’ambitions
2017-2019. stratégiques fixées par le Groupe.

Dans cette optique, l’année 2017 symbolise l’amorce D’autre part, elles devront également cibler simultanément
d’une nouvelle phase de développement pour le Pôle les segments Mass Market et Corporate.
assurance du Groupe et pour chacune de ses entités.

Outre l’ambition d’une expansion poursuivie et


l’amélioration de sa rentabilité et de la satisfaction de ses
assurés, SAHAM Finances axe son plan triennal autour
des objectifs majeurs.

70
Pour tendre vers l’accomplissement de sa vision globale • en Santé : accroître la profitabilité, poursuivre
2017-2019, SAHAM Finances a déterminé des objectifs le développement de l’activité, établir un suivi
stratégiques : technique rigoureux et le relais du dispositif TPA.

• en Automobile : Elargissement du réseau et mise en • Concernant les autres risques : maximiser la rétention
place de l’assistance (effective au Maroc, en Angola de primes sans augmenter l’appétit actuel pour le risque.
et dans la majorité des filiales de la zone CIMA);
En outre, SAHAM Finances place l’assurance d’une
croissance saine et rentable au cœur de ses priorités.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 71


FONDATION
SAHAM

5
72
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 73
UNE VISION HUMANISTE
Porté par l’ambition de placer l’humain au cœur
de ses priorités, SAHAM Group s’attèle à travers
la Fondation SAHAM à lutter contre les inégalités
et à aider les plus démunis sur chacun de ses
territoires d’implantation. Construisant une offre
centrée autour de l’humain, SAHAM Group étend
son rayonnement à vingt-sept pays, majoritairement
• Programme Agir pour les jeunes :
en Afrique et au Moyen-Orient. Par son expertise terrain
et la qualité de ses services dédiés à la protection,
Éveiller les jeunes, dès l’enfance, à l’entrepreneuriat
l’assistance, au soutien à la construction, à l’accès aux
et à la prise d’initiatives.
soins et à l’éducation, il s’inscrit dans un développement
pérenne.
La Fondation agit en étroite collaboration avec les
associations locales, internationales et ONG, qui unissent
L’engagement d’un acteur leurs compétences au service des populations.

responsable Elle bénéficie également de la participation des collaborateurs


du Groupe.
Créée en 2008, la Fondation SAHAM a pour vocation
première de renforcer l’égalité des chances des populations
démunies, en Afrique et au Moyen-Orient. Les actions phares
Son action s’articule autour de trois programmes majeurs :
de 2016
Dans le cadre de son programme “Agir pour la santé”,
• Programme Agir pour la santé : la Fondation SAHAM a mené en 2016, les actions suivantes :
Faciliter l’accès aux soins des populations démunies dans
les zones enclavées. Les Rendez-vous SAHAM Solidarité
Les populations défavorisées, notamment en milieu rural,
souffrent d’un manque d’encadrement médical.
+17 000
bénéficiaires
86
médecins bénévoles
185
collaborateurs Pour leur donner accès aux soins, les “Rendez-vous SAHAM
des actions Santé pluridisciplinaires bénévoles
Solidarité” partent à leur rencontre dans les régions les plus
enclavées. Depuis 2013, plus de 18 000 consultations ont été
dispensées par une équipe médicale pluridisciplinaire, qui mène
• Programme Agir pour également des actions de mesures préventives sur l’hygiène.
l’entrepreneuriat social :
En décembre 2016, une caravane chirurgicale s’est rendue
Promouvoir l’esprit d’initiative et d’entrepreneuriat pour la première fois en Afrique Subsaharienne pour mener
en valorisant les ressources et richesses locales. plus de 160 opérations chirurgicales et dispenser plus de 700
consultations gratuites.

Des activités de formation continue et de transfert


100 de compétences ont été mises en place par les chirurgiens
projets accompagnés
par le programme
bénévoles de la Fondation en faveur des médecins locaux.
Entrepreneuriat
9
projets récompensés
par le Prix
de la Fondation
pour l’Entrepreneuriat

74
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 75
Une vision citoyenne Depuis 2013, la Fondation a mené 14 Journées
de Solidarité au Maroc. Plus de 23 000 consultations
Créée en 2008, la Fondation SAHAM vise à améliorer ont été dispensées par une équipe médicale
les conditions de vie des populations démunies, en pluridisciplinaire (gynécologues, cardiologues,
particulier en Afrique, dans les pays de présence du ophtalmologues, opticiens, pédiatres, dentistes…).
Groupe où les besoins sont patents. La Fondation
a pour vocation première, de contribuer à réduire les Plus de 10 000 enfants et adultes ont été sensibilisés
inégalités liées à la santé et à l’éducation, facteurs de à l’hygiène bucco-dentaire, et plus de 80 enfants ont suivi
marginalisation, d’exclusion et de pauvreté. des cours de secourisme. Des lunettes, des prothèses
auditives, des médicaments ainsi que des dons
Son action s’articule autour de 2 programmes majeurs : de vêtements ont été remis aux patients et aux autorités
locales des régions visitées.
- Agir pour la santé en Afrique;
- Agir pour le développement communautaire.

La Fondation agit en étroite collaboration avec


10 000
enfants
130
sensibilisés à l’hygiène médecins bénévoles
les associations locales, internationales et ONG, bucco-dentaire multidisciplinaires

qui unissent leurs compétences au service des


populations concernées. Elle bénéficie également de
l’appui des collaborateurs du Groupe, qui contribuent
régulièrement à toutes les actions menées. 23 000
consultations gratuites

De par sa vision citoyenne, la Fondation SAHAM s’engage


activement et dans la durée auprès de populations
dans le besoin, pour accélérer le développement socio- Depuis fin 2016, la Fondation SAHAM organise
économique des pays où le Groupe est présent en des caravanes chirurgicales, en faveur de patients
Afrique et au Moyen-Orient. nécessitant une intervention chirurgicale, identifiés
lors de précédentes actions de solidarité.


AN TAL
E 2 RÉ
D
D’ E U I R Diverses interventions ont été effectuées avec
XC
EN L succès et à titre gracieux au sein de l’Hôpital Privé
ET S

E
E

LE ON
M
PHYSIQ EUR

de Marrakech ou HPM (cataractes, ptérygions,


US
SF
I
AC
ILL
UE

thyroïdectomies, amygdalectomies…).
T EU R
UNE ME

Depuis fin 2016, la Fondation SAHAM organise


1

des Rendez-vous de la Solidarité en Afrique


subsaharienne, en partenariat avec les Ministères

3 PL
de la Santé et organismes de santé nationaux.
DE U S D DR
E

TR EC EN La 1 ère caravane chirurgicale a eu lieu à Pété au


AVA H A N C E S P R
ILLER ET D’ENTRE
Sénégal, en étroite collaboration avec le Samu
National sénégalais, et a permis de réaliser plus de
200 opérations chirurgicales et 700 consultations
Agir pour la Santé médicales.

Les populations défavorisées en milieu rural souffrent


notamment d’un manque d’encadrement médical. 16
médecins 245
et chirurgiens opérations
Pour favoriser l’accès aux soins, la Fondation SAHAM bénévoles
multidisciplinaires
chirurgicales
gratuites
organise depuis 2013 des Rendez-vous de la Solidarité
(caravanes médicales) : des équipes médicales renforcées
par des collaborateurs bénévoles du Groupe SAHAM
partent à la rencontre des populations dans le besoin
dans les régions les plus enclavées du Maroc (Seksaoua,
700
consultations
gratuites
Boudnib, Tata, Ait Tamlil...) et d’Afrique Subsaharienne
(Pété au Sénégal…).

76
Une 1ère caravane chirurgicale L’axe entrepreneuriat social aide à promouvoir
l’esprit d’initiative et d’entreprise, ainsi qu’à
en Afrique Subsaharienne favoriser le développement d’un tissu économique
dynamique au niveau local, et développer des AGR
En partenariat avec le Samu National du Sénégal, la Fondation (Activités Génératrices de Revenus) en adéquation
Saham a mobilisé une équipe médicale pluridisciplinaire avec l’environnement local.
marocaine et sénégalaise du 12 au 16 décembre, pour
effectuer des actes chirurgicaux au profit de la population La finalité de ce programme est de promouvoir
locale, au centre de santé de Pété au nord du Sénégal. Plus de l’égalité des chances, et rendre économiquement
160 opérations chirurgicales souvent vitales ont été réalisées, indépendantes les communautés rurales enclavées
dont 40 au profit d’enfants démunis. Plus de 700 consultations grâce à des activités génératrices de revenus. Les
gratuites ont été dispensées (pédiatrie, gynécologie, populations locales contribuent ainsi activement au
ophtalmologie…). Des activités de formation continue et développement intégré de leur région.
de transfert de compétences ont été mises en place par les
chirurgiens bénévoles de la Fondation en faveur des médecins
locaux.

160 700
opérations consultations
chirurgicales gratuites

Agir pour le Développement


Communautaire
Depuis 2016, la Fondation SAHAM développe un axe
stratégique de son action : le développement communautaire.

Cette approche holistique consiste à intégrer différents


programmes afin d’apporter une réponse complète aux
problématiques des populations des zones rurales et
enclavées du Maroc.

Les projets portés par le développement communautaire


s’inscrivent dans une démarche de développement durable
et intègrent une vision à long terme, englobant les différents
domaines clés du développement : éducation - santé -
gouvernance - économie rurale – agriculture – environnement.

L’axe santé a pour objectifs de réduire la vulnérabilité des


populations les plus démunies, de sensibiliser à l’hygiène de
vie et de corps, d’informer et aider à la prévention des maladies
spécifiques à chaque région, et ce en collaboration avec
le Ministère de la Santé.

L’axe éducation consiste à améliorer les conditions


d’enseignement et d‘orientation pédagogique en partenariat
avec le Ministère de l’Education, et réduire les taux
d’analphabétisme et d’abandon scolaire chez les femmes.

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 77


REVUE
FINANCIÈRE

6
78
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 79
SAHAM FINANCES
Comptes consolidés au 31 décembre 2017 - Bilan en KUSD 2017 2016

ACTIF
Ecarts d'acquisition 333 819 293 691
Valeurs des portefeuilles de contrat des sociétés d'assurance acquis 6 094 6 739
Autres immobilisations incorporelles 28 885 22 375
ACTIFS INCORPORELS 368 798 322 806
Immobiliers de placement 205 465 156 578
Placements financiers 1 914 243 1 685 701
PLACEMENTS 2 119 708 1 842 279
INVESTISSEMENTS DANS LES ENTREPRISES ASSOCIÉES OU CO-ENTREPRISES (370) 5 132
CRÉANCES DES SOCIÉTÉS DE FINANCEMENT 135 232 134 912
PART DES CESSIONNAIRES ET RÉTROCESSIONNAIRES
DANS LES PASSIFS RELATIFS AUX CONTRATS D'ASSURANCE ET FINANCIERS 271 345 286 133
Immeubles d'exploitation et autres immobilisations corporelles 134 276 110 873
Participation aux bénéfices différés actifs 2 445 945
Impôts différés actifs 51 579 45 724
Stocks 182 775 72 021
Créances nées des opérations d'assurance ou de réassurance 423 827 445 249
Créances d'impôts exigibles 53 169 35 899
Autres créances 254 531 241 016
AUTRES ACTIFS 1 102 602 1 002 802
ACTIFS DES ACTIVITÉS DESTINÉES À ÊTRE CÉDÉES OU ABANDONNÉES 0 0
TRÉSORERIE ET ÉQUIVALENTS DE TRÉSORERIE 241 048 231 121
TOTAL ACTIF 4 238 363 3 825 185
PASSIF
Capital 117 261 92 186
Primes d'émission et de fusion 501 495 194 196
Réserves consolidées 201 021 244 439
Ecarts de conversion (45 751) (80 490)
Résultat net-part du Groupe 74 937 47 527
CAPITAUX PROPRES - PART DU GROUPE 848 964 497 859
INTÉRÊTS NON ASSORTIS DE CONTRÔLE 292 292 277 385
CAPITAUX PROPRES 1 142 257 775 244
Provisions pour risques et charges 26 670 21 169
Dettes de financement 108 819 197 621
PASSIFS À LONG TERME 135 488 218 790
Passifs techniques relatifs à des contrats d'assurances 2 173 529 1 988 973
Passifs techniques relatifs à des contrats d'investissements 3726 3 731
Participation aux bénéfices différés passifs 12 976 9 228
PASSIFS TECHNIQUES DES COMPAGNIES D'ASSURANCE 2 190 230 2 001 932
Impôts différés passifs 87 930 59 297
Dettes nées des opérations d'assurance ou de réassurance 282 151 304 628
Dettes d'impôts exigibles et autres dettes d'impôts 69 022 65 406
Autres dettes 183 662 214 281
AUTRES PASSIFS 622 765 643 611
DETTES DES SOCIÉTÉS DE FINANCEMENT 108 854 104 028
DETTES FINANCIÈRES À COURT TERME 38 454 81 581
PASSIFS DES ACTIVITÉS DESTINÉES À ÊTRE CÉDÉES OU ABANDONNÉES 0 0
TOTAL PASSIF 4 238 363 3 825 185

1 USD = 9,350853 MAD

80
Compte de résultat - (En KUSD) 2017 2016

Primes émises 1 192 015 1 053 848


Variation des primes non acquises (20 858) 10 094
PRIMES ACQUISES 1 171 158 1 063 942
AUTRES PRODUITS HORS ACTIVITÉ D'ASSURANCE 45 466 34 984
Résultat des placements 119 518 106 675
Produits sur les placements 172 389 203 004
Charges sur les placements (52 871) (96 329)
Variation des dépréciations sur placements (11 145) 2 738
Reprises des dépréciations sur les placements 8 552 16 655
Dotations des dépréciations sur les placements (19 697) (13 918)
RÉSULTAT NET DE PLACEMENT 108 372 109 413
CHARGES TECHNIQUES DES ACTIVITÉS D'ASSURANCE (713 047) (627 619)
RÉSULTAT NET DES CESSIONS EN RÉASSURANCE (113 220) (116 402)
FRAIS D'ACQUISITION DES CONTRATS (128 714) (120 833)
AMORTISSEMENTS DE LA VALEUR DE PORTEFEUILLE (1 351) (1 341)
CHARGES GÉNÉRALES D'EXPLOITATION (229 287) (212 290)
Charges nettes d'exploitation (111 145) (115 983)
Charges salariales (97 557) (88 355)
Reprises des amortissements et dépréciations 6 832 20 242
Dotations des amortissements et dépréciations (27 417) (28 194)
AUTRES PRODUITS ET CHARGES OPÉRATIONNELS 2 006 (17 188)
RÉSULTAT OPÉRATIONNEL 141 383 112 667
RÉSULTAT NET DE CHANGE 17 128 16 508
CHARGES DE FINANCEMENT (11 448) (17 799)
QUOTE-PART DANS LES RÉSULTATS DES ENTREPRISES
ASSOCIÉES OU CO-ENTREPRISES (69) 844
DÉPRÉCIATION DES ÉCARTS D'ACQUISITION 0 1 506
RÉSULTAT NET DES ACTIVITÉS ABANDONNÉES 0 0
IMPÔTS SUR LES RÉSULTATS (38 575) (36 305)
RESULTAT NET DE L'ENSEMBLE CONSOLIDÉ 108 419 77 420
Intérêts minoritaires (33 482) (29 893)
RÉSULTAT NET PART DU GROUPE 74 937 47 527

1 USD = 9,656312 MAD

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 81


RÉSEAU

7
82
RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 83
SAHAM ASSURANCE Côte d’Ivoire
Joël ACKAH
Angola Immeuble Colina
3, Boulevard Roume-Plateau 01
Paulo BRANCOS - SAHAM Angola Seguros
BP 3832 - Abidjan
Edificio Malange - 6° Andar
Tél.: (225) 20 25 36 00
Belas Business Park 1
Fax : (225) 20 22 59 05
Talatona - Luanda Sul
www.sahamassurance.ci
Tél.: (244) 227 280 219/20/21/22/23/24
Fax : (244) 227 280 225/26
Côte d’Ivoire Vie
www.sahamseguros.co.ao
Raoul MOLOKO
Bénin Immeuble Colina
3, Boulevard Roume - Plateau 16, BP 1306 - Abidjan
Jean Damanscène NIGNAN Tél.: (225) 20 25 37 00
Sise à Ganhi, Immeuble WOODIN en face de la BSIC, Rue Fax : (225) 20 32 89 87
ECOBANK BÉNIN 04, BP 1167, Cotonou - Bénin www.sahamassurance.ci
Tél.: (229)21 31 62 73
Télécopie : (229) 21 31 62 76 Europe
jean.nignan@sahamassurance.com
www.sahamassurance.bj David VIGIER
50, Avenue Marceau
Bénin - Vie 75008 Paris - France
Tél.: (33) 1 47 23 69 29
Mariam NASSIROU Fax : (33) 1 47 23 49 84
Lot 636 D - Quartier Les Cocotiers 04, BP 1419 – Cotonou
Tél.: (229) 21 30 85 23/24 Gabon
Fax : (229) 21 30 55 46
www.sahamassurance.bj Youssef BENABDALLAH
Serena Mall, BP 6239 - Libreville
Burkina Faso Tél.: (241) 76 06 51/53
Fax : (241) 76 06 52
Roland OUEDRAOGO www.sahamassurance.ga
Avenue Kwame Nkrumah, 01
BP 6469 - Ouagadougou Ghana
Tél.: (226) 50 33 06 62/63
Fax : (226) 50 33 06 61 Mabel Nana NYARKOA PORBLEY
www.sahamassurance.bf Osu - Labadi Road - Near GCB Osu
PoBox 1292 - Acra
Cameroun Tél.: (233) 302 760 639/302 227 785
Fax : (233) 302 760 568
Théophile MOULONG www.sahaminsurance.com.gh
34, Rue Dinde
BP 12 125 - Douala Ghana Vie
Tél.: (237) 33 42 31 76 / 78
Gifty Ama FIAGBE
Fax : (237) 33 42 47 27
Avenue Kwame Nkrumah - Sethi Plaza 4th Floor
www.sahamassurance.cm
PoBox AD 190 Adabraka - Acra
Tél.: (233) 302 264 552
Cameroun Vie
colinalifegh@groupecolina.com
Martin FONCHA
Boulevard de la Liberté Guinée
BP 267 - Douala
Ismael COULIBALI
Tél.: (237) 33 43 09 04
Immeuble Karma - Quartier Manquepas
Fax : (237) 33 43 12 37
BP 2298 - Conakry
www.sahamassurance.cm Tél.: (224) 63 70 30 30/68 42 34 35
Fax : (261) 20 22 228 91
Congo www.sahamassurance.com.gn
Etienne KOUADIO
Quartier de la Gendarmerie Kenya
N° 92, Avenue du Mayombe Lydia KIBAARA
BP 925 - Pointe-Noire Eco Bank Tower - 16th floor
Tél.: (242) 06 511 87 20 Muindi Mbingu Street
www.sahamassurance.com PoBox 20680 - Nairobi
Tél.: (254) 20 2243681/2 - 20 2219486
www.sahamassurance.co.ke
84
Ile Maurice – Sun Insurance Nigeria – Unitrust
Didier BUON John IJERHEIME
Private Mail Bag Suva, Fiji Islands Managing Director/Chief Executive Officer Unitrust
Tél: (679) 331 3822 Insurance Company
Fax: (679) 331 3882 Unitrust House, Plot 105B, Ajose Adeogun Street, Victoria
info@suninsurance.com.fj Island, Lagos, Nigeria
Tél.: (234) (0)1 461 7033 - (234) (0)1 270 1166
Liban – Lia Insurance Fax : (234) (0)1 270 1165
Mobile : (234) (0)803 429 4229
Salam HANNA jijerheime@unitrustinsurance.net
Dora Highway - Cité Dora I
Bank Audi Building - 2nd Floor Rwanda
PoBox 11- 1439 - Beirut
Tél.: (961) 1 255 640 Patrick NOUH
Fax : (961) 1 255 659 BP 3869 - Kigali
contactus@lialebanon.com Tél.: 0252 501210, 0252 501211
www.lialebanon.com FAX : 0252 575596
www.sahamassurance.rw
Madagascar
Rwanda Vie
Christel CHESNE
Villa Pradon - Antanimena Betty SAYINZOGA
BP 1118 - Antananarivo BP 3869 - Kigali
Tél.: (261) 20 22 228 82/99 Tél.: 0252 501210, 0252 501211
Fax : (261) 20 22 228 91 FAX : 0252 575596
www.sahamassurance.mg www.sahamassurance.rw

Mali Sénégal
Bikiry MAKANGUILE Majdi YASSINE
627, Avenue Modibo Keita Angle Boulevard de la Madeleine - Rue Carnot
BP E154 - Bamako BP 21 244 - Dakar
Tél.: (223) 20 22 57 75 Tél.: (221) 33 849 69 00
Fax : (223) 20 23 24 23 Fax : (221) 33 823 23 66
www.sahamassurance.ml www.sahamassurance.sn

Mali Vie Togo


Christophe STREEFKERK (par intérim)
Bikiry MAKANGUILE
10, Avenue Sylvanus Olympio
Immeuble Hamary Dembele
BP 1349 – Lomé
Rond-Point Monument l’Obélisque
Tél.: (228) 22 22 93 65/66/67
Angle Rue 331 - Hamdalay ACI 2000
Fax : (228) 22 21 73 58
BP E154 - Bamako
www.sahamassurance.tg
Tél.: (223) 20 22 12 20/21
Fax : (223) 20 22 12 19
www.sahamassurance.ml

Maroc
Moulay M’hamed ELALAMY
216, Boulevard Zerktouni - Casablanca
Tél.: (212) 522 47 40 40
Fax : (212) 522 20 60 81
www.sahamassurance.ma

Niger
Mamadou TALATA DOULA
IB-56 Boulevard Mali Béro
BP 861 - Niamey
Tél.: (227) 20 35 24 41 / 42
Fax : (227) 20 35 24 42
www.sahamassurance.ne

RAPPORT D’ACTIVITÉ 2017 85


SAHAM ASSISTANCE
Maroc
Yahia CHRAÏBI
Lotissement Attaoufik (Sidi Maârouf ), Civim lot 131
QI - 20270, Casablanca
Tél.: (212) 5 22 95 93 00
(212) 5 22 97 47 47

TPA
Côte d’Ivoire
MCI Sogem
Jean Louis BILE
Immeuble SAHAM Assurances - 3, Boulevard Roume 06
BP 1309 - Abidjan
Tél.: (225) 07 07 60 07
Fax : (225) 20 31 65 64
mci@mci-ci.com
http://www.groupecolina.com/fr/ci/iard.php

Liban
Total Care Lebanon
Pierre MOUGHAMES
Jdeidet El Metn - Sin El Fil Highway Mardini Center, 9th Floor
P.O. Box 90-412, Beirut
Tél .: (961) 14 884 81
Fax : (961) 14 879 99
info@tcl.com.lb

Madagascar
Medgest
Annie RABARY
Immeuble Trano Fitaratra, 7ème étage, Ankorondrano
BP 1118 101, Antananarivo
Tél.: (261) 20 228 82
Fax : (261) 20 22 228 91
madagascar@sahamassurance.com

Maroc
MCI Care Maroc
Ilham Loubna LAHLOU
216, Boulevard Zerktouni, Casablanca
Tél.: (212) 5 22 58 93 93
ilham.lahlou@sahamfinances.com

86
Édition 2018

88 www.sahamassurance.com/corpo