Vous êtes sur la page 1sur 6
Renforcement Structure Cave LBD ET ENACT meet ETI CALS EMG CNT) Uncen es planchers EMSS aCe > Dégradation des planchers hauts sur caves mC Ue ee Ce Cem me has eee des planchers hauts sur caves eens Pete oC ca oe cd Cue ee ecu een ess eee ee ee eee cen eeu ees Ce eee tec ue ae sane ee Pune ea ne eared ma oe cece Pe CeO ee at uno Se ee ee Ree eee) (sans gravité puisque la premiére couche d’oxyde de cuivre, vert de gris, protége le cuivre sain.) Le long des poutrelles, cavaliers et fentons des dalles de rez Prune ea cosy eS ese eee Lt ue Re ee ees PERC et Cay Cas d’augets (parties hourdis entre poutrelles) en platre/chaux dans laquelle avec moellons calcaires Dee te ees eg ete ea cs ee CP Re ct cee eta largeur pour les plats (\AO : poutrelles en | avant normalisation officielle), positionnées tous les 70 PO une Red ren ceourees Chiara eee Cueto eee areas ee acute eaetea ee ache a ty deentretoises et fentons en acier (ou nappe darmature inférieure) posés sur les cavaliers parallélement aux poutrelles. Cet ensemble forme une nappe d’armatures inférieure positionnée & Petts Petree an ute ae Ce ee ee Seg ona eed Rios Fee eee een ie uence ge kt ecg lambourdes (non ventilé généralement.) feet e et na enuent: et acest yu Cees Reprise de la charge entre poutrelles par la nappe d'armature inférieure. Reprise de la charge suivant le principe de larc de décharge, ou effet de voiite, de poutrelle & Peels ere eRe ue cel Sn eet cee Rec Les briques reprennent toute la charge par effet de vote, de poutrelle a poutrelle, ce qui permet de faire l'économie des cavaliers et des fentons. ee ete eee ae cee ce es eee ene eee eee ee ee Roe qui permet également de faire économie des cavaliers et des fentons. Ree erty Cas d'un matrice en platre/chaux dans laquelle sont noyés des moellons calcaires : www.voss-bat.fr La condensation associée au coefficient de capillarité élevée du mortier Pee ets (hygroscopicité), provoque la corrosion des poutrelles et de la nappe d'acier inférieure. Les conséquences de cette corrosion sont les suivants: Perte d'inertie des poutrelles et donc de leur reprise du moment de flexion. Cee euros fete tee eee home eee etc ec Se association avec la corrosion des aciers de la nappe inférieure, provoque le eee eee ena eee ec ey eee eer DE eee een a ee ead Oe ects eee Rae Snel eee See La condensation et m‘humidité ambiante provoque la corrosion des poutrelles. Les conséquences de cette feels aula eC Perte diinertie des poutrelles et donc de leur reprise du moment de flexion. Les briques présentant un coefficient de capillarité peu élevé, les poutrelles résistent plus longtemps aux attaques de la corrosion que dans une matrice platre/chaux. een eee ee eee ete dee een eel ee ee essentiellement les briques creuses. Nous notons cependant quelques rares cas de cisaillement avec des briques pleines. Cas intermédiaire (plus rare) d'une matrice platre/chaux profilée en voutains : La condensation provoque la corrosion des poutrelles. Les conséquences de cette corrosion sont les suivants : Perte d'inertie des poutrelles et donc de leur reprise du moment de flexion. Laugmentation de volume des poutrelles et la compression horizontale induite, provoque peu de désordre. La matrice platre/chaux/moellons absorbe mieux la poussée latérale des poutrelles. Cae des planchers hauts sur caves VOSS-BAT utilise deux méthodes : Traitement des planchers hauts sur caves Méthode N°1 1-Généralités eC Me LCR Re ee eee Ree ey (cetera eu eu Renet Cea rece POE Potent! deplatre/chaux/moellons coulé sur une structure porteuse en poutrelles d’acier de type IAO. Le procédé décrit ci-dessous est également applicable aux dalles constituées de vodtains en briques pleines ou teen Tete tee gene CRC Selec eet Rested coe eae ese ee es corrosion des poutrelles et perte de stabilité..), sont décrites dans la fiche 2.4: « dégradation des dalles de rez». Outre 'amélioration de la ventilation des caves (généralement toujours insuffisante) qui abaissera OCC nee eae ee ce Ms DR ea en ete ee ere ee eee Cee ey inférieurs et application d’anti-rouille) et des parties inaccessibles par injection sous pression (voir encadré ramets) PAO eke REE Ue eae eel LA Cole e od elt eole) platre/chaux/moellons - PHC coulé sur platelage avec peu d’éclatement en sous-face. Pee eee es eee a ees een Sete ese eee eu IRC as présence de cavaliers et fentons) fortement dégradés par la corrosion des aciers de structure (éclatement Ce eee) Nous détaillons ci-dessous le dernier cas (voir croquis), c’est-8-dire le plus complet. Paes neat aes Ae tc Ree oes foeereg eae Nea Neonat