Vous êtes sur la page 1sur 23

DOSSIER TECHNIQUE

DRAINAGE EAU ET GAZ SOUS


GEOMEMBRANE

OUVRAGES
HYDRAULIQUES

DRAINTUBE FT
SOMMAIRE
INTRODUCTION ................................................................................................................................................ 3

1 SOLUTION TRADITIONNELLE ................................................................................................................... 5

2 GEOCOMPOSITE DRAINTUBE FT .............................................................................................................. 6

2.1 COMPOSITION DU DRAINTUBE FT ....................................................................................................... 6


2.2 PROCEDE DE FABRICATION ................................................................................................................. 6
2.2.1 Nappes géotextiles................................................................................................................. 6
2.2.2 Mini-drains ............................................................................................................................. 7
2.3 CONCEPTION DU DRAINTUBE ............................................................................................................. 7
2.4 PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT ......................................................................................................... 8
2.5 CARACTERISTIQUES DU DRAINTUBE FT ................................................................................................ 9
2.5.1 Nappes géotextiles................................................................................................................. 9
2.5.1.1 Filtre inférieur ................................................................................................................................ 9
2.5.1.2 Nappe drainante .......................................................................................................................... 10
2.5.2 Les mini-drains ..................................................................................................................... 10

3 QUALITE, COUT ET IMPACT ENVIRONNEMENTAL DU DRAINTUBE FT EN COMPARAISON D’UNE COUCHE


DE MATERIAU GRANULAIRE ........................................................................................................................... 11

4 COMPARATIF AVEC LES RECOMMANDATIONS DU GUIDE DU SETRA..................................................... 12

5 DIMENSIONNEMENT ............................................................................................................................. 13

5.1 LE LOGICIEL LYMPHEA ..................................................................................................................... 13


5.2 DOCUMENTS ET PARAMETRES NECESSAIRES ........................................................................................ 14

6 MISE EN ŒUVRE DU DRAINTUBE FT ...................................................................................................... 15

6.1 JOINTS LONGITUDINAUX (COTE A COTE).............................................................................................. 16


6.2 JOINTS TRANSVERSAUX (BOUT A BOUT) .............................................................................................. 16
6.3 MISE EN ŒUVRE DE LA GEOMEMBRANE ............................................................................................. 17

7 POINTS PARTICULIERS ........................................................................................................................... 18

7.1 DRAINAGE EAU SOUS GEOMEMBRANE ............................................................................................... 18


7.1.1 Tranchée d’ancrage en tête ................................................................................................. 18
7.1.2 Tranchée collectrice ............................................................................................................. 18
7.1.3 Raccordement aux ouvrages................................................................................................ 18
7.1.4 Cheminée de décompression avec clapet anti-retour .......................................................... 19
7.2 DRAINAGE GAZ SOUS GEOMEMBRANE................................................................................................ 19

CONCLUSION .................................................................................................................................................. 22

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 1


TABLE DES ILLUSTRATIONS
Figures :

Figure 1 : Déformations irréversibles de la géomembrane .......................................................... 3


Figure 2 : Composition d’un DEDG ................................................................................................ 4
Figure 3 : Composition de la solution traditionnelle..................................................................... 5
Figure 4: Structure du Draintube FT.............................................................................................. 6
Figure 5 : Ouvreuse peseuse et procédé d'aiguilletage ................................................................ 7
Figure 6 : Vue en perspective et vue latérale des mini-drains ...................................................... 7
Figure 7 : Espacement des mini-drains du Draintube FT .............................................................. 8
Figure 8 : Fonctionnement hydraulique du Draintube FT ............................................................. 8
Figure 9 : Phénomène de colmatage .......................................................................................... 10
Figure 10 : Page d’accueil du logiciel LYMPHEATM ...................................................................... 13
Figure 11 : Schéma des courbes de pression d’eau entre mini-drains ....................................... 13
Figure 12 : Structure du Draintube FT......................................................................................... 15
Figure 13 : Profil en travers d'un bassin ...................................................................................... 15
Figures 14 : Mise en œuvre du Draintube FT .............................................................................. 15
Figures 15 : Ancrage du géocomposite Draintube FT ................................................................. 16
Figures 16 : Recouvrement longitudinal (côte à côte) ................................................................ 16
Figures 17 : Recouvrement transversal (bout à bout) ................................................................ 17
Figures 18 : Pose de la géomembrane sur le Draintube FT ........................................................ 17
Figure 19 : Bassin après pose de la géomembrane ..................................................................... 17
Figure 20 : Tranchée d'ancrage ................................................................................................... 18
Figure 21 : Détail tranchée collectrice ........................................................................................ 18
Figure 22 : Schéma du raccordement aux ouvrages ................................................................... 19
Figure 23 : Schéma général ......................................................................................................... 19
Figure 24 : Détail de l'Alvéogaz ................................................................................................... 20
Figure 25 : Détail de l'alvéogaz ................................................................................................... 20
Figure 26 : Mise en œuvre du drainage gaz en périphérie de bassin ......................................... 20
Figure 27 : Events ........................................................................................................................ 21
Figures 28 : Drainage gaz en périphérie de bassin...................................................................... 21

Tableaux :

Tableau 1 : Caractéristiques de filtration et de drainage du Draintube FT................................... 9


Tableau 2 : Comparatif du guide du SETRA avec les Draintube FT ASQUAL ............................... 12

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 2


INTRODUCTION

Le présent document a pour objet de présenter l’utilisation des géocomposites AFITEX pour le
drainage des eaux et des gaz sous géomembrane.

Les venues d’eau, d’air et de gaz en sous face de l’étanchéité des ouvrages hydrauliques tel que
les bassins, induisent des sous-pressions risquant d’entraîner des déformations irréversibles de
l’étanchéité par géomembrane, comme illustrée sur la figure 1.

FIGURE 1 : DEFORMATIONS IRREVERSIBLES DE LA GEOMEMBRANE

Ces phénomènes surviennent :


- lorsque le niveau de la nappe phréatique est au-dessus du niveau du fond de bassin.
- lorsque la nappe phréatique (fluctuante) est proche du fond de bassin, il y alors une mise en
pression de l’air compris dans les vides de la couche de sol entre le fond de l’ouvrage et le
niveau de la nappe.
- lorsque l’ouvrage est construit sur des sols composés de matières organiques (tourbes, humus,
etc.) susceptibles de produire un dégagement gazeux lors de leur décomposition.

Le drainage sous l’étanchéité est donc un élément important pour la


stabilité et la pérennité des ouvrages hydrauliques.

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 3


Le drainage est l’ensemble des opérations artificielles d’évacuation des fluides (eau, air et gaz)
présents dans le sol. Le but de ces opérations est d’évacuer ces fluides vers une tranchée drainante
ou des évents de dégazage et de répartir les pressions résiduelles.

Un DEDG (dispositif d’étanchéité et de drainage par géosynthétiques) se compose généralement


comme suit :

FIGURE 2 : COMPOSITION D’UN DEDG

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 4


1 SOLUTION TRADITIONNELLE

La solution traditionnelle (figure 3) est constituée de bas en haut par :


- un filtre géotextile de filtration destiné à retenir les particules fines du sol support,
- un matériau granulaire de granulométrie calibrée à forte perméabilité,
- un géotextile de protection dont le rôle est de protéger la géomembrane d’étanchéité (ou un
géotextile de filtration afin d'éviter le colmatage du matériau granulaire lorsqu’un GSB est
utilisé comme organe d’étanchéité.

FIGURE 3 : COMPOSITION DE LA SOLUTION TRADITIONNELLE

L’épaisseur du matériau granulaire est habituellement de quelques dizaines de centimètres. Les


contraintes écologiques, les contraintes d’ouvertures de nouvelles carrières, les coûts de transport et
de mise en œuvre assez élevés, rendent cette solution de plus en plus souvent laborieuse et onéreuse.

La solution géosynthétique DRAINTUBE s’impose donc comme une


alternative efficace.

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 5


2 GEOCOMPOSITE DRAINTUBE FT
Le géocomposite de drainage et de protection mécanique Draintube FT est utilisé dans le
drainage des eaux pluviales sur la géomembrane et des gaz sous la géomembrane.
Il bénéficie d’un retour d’expérience de plus de 20 ans. C’est un produit qui a fait l’objet de
nombreux développements et validations techniques en collaboration avec le Laboratoire Régional
des Ponts et Chaussées de Nancy (LRPC) et le Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche Impliquant
la Géologie et la Mécanique (LIRIGM) de l’Université de Grenoble 1.

2.1 Composition du Draintube FT


La structure du géocomposite Draintube FT est illustrée sur la figure 4. Elle résulte de
l'assemblage par aiguilletage des éléments suivants (de bas en haut) :
- une nappe filtrante non tissé aiguilletée en polypropylène.
- des mini-drains en polypropylène régulièrement perforés selon deux axes alternés à 90°,
- une nappe drainante non tissé aiguilletée en polypropylène,

Mini-drain
Nappe drainante Filtre

FIGURE 4: STRUCTURE DU DRAINTUBE FT

Le filtre est toujours placé au contact du sol (terre végétale ou couche de fermeture), et la nappe
drainante au contact de la géomembrane.
Les éléments constitutifs du Draintube et l’assemblage sont réalisés dans l’usine de fabrication
à Champhol, en France (28).

2.2 Procédé de fabrication


2.2.1 Nappes géotextiles
Les différents composants du Draintube FT (nappe drainante + filtre) sont développés par un
procédé de fabrication par aiguilletage à partir de fibres courtes selon le processus
cardage/nappage/aiguilletage, ce qui confère au produit :
- une forte épaisseur pour une masse surfacique donnée d’où un indice de vide élevé, condition
indispensable à la circulation de l’eau dans la structure du géotextile,
- des caractéristiques de traction qui se traduisent par une grande déformation avant rupture,
condition indispensable à l’adaptation du matériau aux supports irréguliers et aux tassements
différentiels du sol support,

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 6


- une résistance au cisaillement interne (le filtre étant lié à la nappe drainante par aiguilletage)
afin d’éviter tous déplacements relatifs lors de la mise en œuvre, particulièrement sur les
pentes,
- une conservation des caractéristiques hydrauliques (perméabilité, ouverture de filtration, …)
des différents composants (filtre et nappe drainante) puisqu’ils ne sont ni chauffés, ni collés.

FIGURE 5 : OUVREUSE PESEUSE ET PROCEDE D'AIGUILLETAGE

La souplesse du Draintube FT permet au produit d'épouser les irrégularités du sol support. Ce


contact en continu entre le filtre et le support évite l'apparition de sols en suspension (mélange eau et
particules fines de sols), qui sont le plus souvent à l'origine des colmatages.

2.2.2 Mini-drains
Les mini-drains sont fabriqués par un procédé d’extrusion à partir de granules en polypropylène.
Le mini-drain annelé est fabriqué d’un seul tenant, puis chaque gorge est perforée une fois de manière
traversante, chaque couple de perforation se retrouvant décalé de 90° par rapport à la précédente
gorge.

FIGURE 6 : VUE EN PERSPECTIVE ET VUE LATERALE DES MINI-DRAINS

Ce procédé confère au mini-drain une très bonne résistance à la compression (jusqu’à 1 200 kPa)
et des capacités drainantes variables dépendant du diamètre des mini-drains.

2.3 Conception du Draintube


Les différents éléments qui constituent les géocomposites ont fait l'objet d'études
expérimentales et théoriques afin de mettre au point un logiciel de dimensionnement adapté :

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 7


- l’espacement entre les mini-drains est variable (0,25/0,5/1 et 2 m) et est fonction des débits à
drainer et des caractéristiques géométriques de l'ouvrage,
- les mini-drains possèdent trois diamètres, 16 mm, 20 mm et 25 mm,
- le grammage du produit varie entre 300 et 1 200 g/m² selon les caractéristiques mécaniques
de l’ouvrage.

0,25/0,5/1 ou 2 m

FIGURE 7 : ESPACEMENT DES MINI-DRAINS DU DRAINTUBE FT

Le Draintube FT possède une Certification ASQUAL pour les fonctions filtration, drainage et
protection mécanique sur les 2 produits suivants :
- Draintube 500 FT 1 D25,
- Draintube 600 FT 2 D25.

2.4 Principe de fonctionnement


Les fluides (eau et gaz) s’écoulent dans le plan de la nappe, pénètrent dans les mini-drains et
sont ensuite évacués par ceux-ci vers les tranchées collectrices (figure 8), dans le cas de l’eau, ou vers
les évents de dégazage dans le cas des gaz.

FIGURE 8 : FONCTIONNEMENT HYDRAULIQUE DU DRAINTUBE FT

La structure d’étanchéité est indissociable d’un drainage efficace : en effet, le passage des
fluides à travers l’étanchéité augmente avec la charge hydraulique. D’où l’importance du
dimensionnement du dispositif d’étanchéité et de drainage pour minimiser la pression sous la
géomembrane.

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 8


2.5 Caractéristiques du Draintube FT
Le Draintube FT remplit trois fonctions principales :
- protection mécanique de la géomembrane contre les agressions du sol support (Anti-
poinçonnant),
- limitation des sous-pressions liées aux remontées de nappe (Drainage),
- filtration du sol support (Filtration)

2.5.1 Nappes géotextiles


Les caractéristiques dimensionnantes de filtration et de drainage des nappes géotextiles du
Draintube FT sont résumées dans le tableau suivant :

TABLEAU 1 : CARACTERISTIQUES DE FILTRATION ET DE DRAINAGE DU DRAINTUBE FT

Caractéristiques Normes
Perméabilité normale au plan  NF EN ISO 11058
Ouverture de filtration Of NF EN ISO 12956
Capacité de débit dans le plan  NF EN ISO 12958

2.5.1.1 Filtre inférieur


La fonction essentielle de ce filtre est de protéger la nappe drainante de tout colmatage
provenant du sol support. Les caractéristiques à prendre en compte sont l'ouverture de filtration Of
et la perméabilité normale au plan  qui sont à dimensionner en fonction de la granulométrie et du
type de sol rencontré.

Le rôle d'un filtre géotextile associé ou non à un autre géosynthétique est d’empêcher les
particules du sol de passer (critère de rétention) tout en restant perméable (critère de perméabilité)
pour éviter toute sous-pression hydraulique. Des analyses théoriques et expérimentales ont montré
que l’épaisseur, la porosité et le diamètre des fibres ont une influence sur l’ouverture de filtration des
géotextiles non tissés.

Si le filtre vérifie le critère de rétention, dans une première phase, les particules les plus fines du
sol passeront dans le système de drainage et seront évacuées. Dans une seconde phase, et surtout si
le filtre est bien en contact avec le sol, il y aura formation d'un "auto-filtre", retenant le sol tout en
laissant passer l'eau.

La figure 9 ci-après montre la différence entre la formation d'un "cake" et la formation d’un auto
filtre. Le "cake" est constitué par les particules les plus petites du sol qui créent une couche de sol de
plusieurs millimètres à faible perméabilité, ce qui risque d’augmenter la pression interstitielle. Ce
phénomène se produit surtout lorsque l'on filtre un sol en suspension ou un sol instable.

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 9


FIGURE 9 : PHENOMENE DE COLMATAGE

2.5.1.2 Nappe drainante


La fonction de cette nappe est de faciliter l'écoulement de l'eau vers les mini-drains. La
caractéristique à prendre en compte est la transmissivité (perméabilité dans le plan). Cette
caractéristique dépend directement de l'épaisseur du géotextile non tissé sous la contrainte de
compression appliquée.

2.5.2 Les mini-drains


La fonction de ces mini-drains est de collecter l'eau afin de l'évacuer rapidement vers les
exutoires. Les caractéristiques principales à prendre en compte sont la perte de charge à l'entrée des
mini-drains et leur capacité de décharge en fonction du régime d'écoulement (laminaire, turbulent,
etc.).
Ces paramètres ont fait l'objet d'essais spécifiques. La capacité de débit des mini-drains dépend
essentiellement de leur diamètre et du type de régime d’écoulement.

Les mini-drains résistent à une compression de 700 kPa entre deux plaques rigides ce qui
correspond à une hauteur de remblai d'environ 35 m (ou 70 m de hauteur d’eau).

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 10


3 QUALITE, COUT ET IMPACT ENVIRONNEMENTAL DU DRAINTUBE
FT EN COMPARAISON D’UNE COUCHE DE MATERIAU GRANULAIRE

Maîtrise de la qualité
Ressources naturelles Ressources manufacturées
Qualité variable selon le banc Qualité invariable contrôlée à l’usine
d’emprunt. Faible uniformité des matériaux et sur le chantier. Forte uniformité du produit
sur un même lot. Propriétés très instables sur un même lot. Propriétés stables et
(perméabilité) sur un même lot. contrôlées (perméabilité) sur un même lot.

Maîtrise des coûts


Ressources naturelles Ressources manufacturées
Coûts variables en fonction de la Coûts très peu variables en fonction de
proximité du site d’un banc d’emprunt ou la proximité du site (coût de transport
d’une carrière. Coûts variables en fonction minime). Coûts stables car ressources
de la rareté des matériaux. Coûts variables disponibles. Coûts stables car en stock sur
en fonction de la saison du chantier. l’année.

Bilan environnemental positif


(Réduction massive des gaz à effet de serre)
Ressources naturelles Ressources manufacturées
La mise en œuvre de 0,50m de pierre La mise en œuvre de 8 000 m² de
nette, des deux géotextiles séparateurs et géocomposite de drainage nécessitera la
l’excavation équivalente des sols mise à disposition de trois hommes pendant
nécessitera : deux jours et :
160 voyages 1 voyage

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 11


4 COMPARATIF AVEC LES RECOMMANDATIONS DU GUIDE DU
SETRA
Les caractéristiques mécaniques des géocomposites Draintube FT sont conformes au guide du
SETRA-LCPC (« Etanchéité par géomembrane des ouvrages de ruissellement routier ») et au guide n°10
du CFG (« Recommandation générales pour la réalisation d’étanchéité par géomembrane »). Le tableau
suivant présente les caractéristiques du guide du SETRA avec les 2 produits certifiés ASQUAL de la
gamme Draintube FT.

COMPARATIF entre le Guide « Etanchéité par géomembrane des ouvrages pour les
eaux de ruissellement routier » établi par le SETRA et le DRAINTUBE ASQUAL

TABLEAU 2 : COMPARATIF DU GUIDE DU SETRA AVEC LES DRAINTUBE FT ASQUAL

Méthode d’essai Guide Bassin SETRA Draintube 500 FT 1 D25 Draintube 600 FT 2 D25
Protection mécanique
Epaisseur (NF EN 9863-1) Pas de spécification 6,0 mm sous 2 kPa 6,2 mm sous 2 kPa
Masse surfacique
≥ 400 g/m² 520 g/m² 600 g/m²
(NF EN 9864)
≥ 12 kN/m SP & ST
Résistance à la traction (Normale)
13 kN/m SP & ST 20 kN/m SP & ST
(NF EN ISO 10319) ≥ 20 kN/m SP & ST
(Renforcée)
Déformation 110 % SP 120 % SP
≥ 50 % SP & ST
(NF EN ISO 10319) 125 % ST 125 % ST
Classe de Résistance au Normale
Normale Renforcée
Poinçonnement Statique Renforcée
Résistance au Poinçonnement ≥ 2,0 kN (Normale)
2,0 kN 3,0 kN
Pyramidal (NF G 38-019) ≥ 3,0 kN (Renforcée)
Drainage
Perméabilité normale au plan
Pas de spécification 50 l/s/m² 50 l/s/m²
(NF EN ISO 11058)
Capacité de débit dans le plan 5,0.10-4 m²/s 1.10-3 m²/s
Pas de spécification
(NF EN ISO 12958) sous 20 kPa avec i=1 sous 20 kPa avec i=1
Résistance à l’écrasement des
700 kPa entre 2 plaques 700 kPa entre 2 plaques
mini-drains (*) Pas de spécification
rigides rigides
(NF EN 50086-2-2)
Filtration
100 % Polypropylène non 100 % Polypropylène non
Nature Pas de spécification
tissé aiguilleté tissé aiguilleté
Ouverture de filtration
Pas de spécification 90 µm 90 µm
(NF EN ISO 12956)

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 12


5 DIMENSIONNEMENT

5.1 Le logiciel Lymphéa


Le géocomposite est dimensionné pour chaque projet à
l’aide du logiciel Lymphéa®, développé par AFITEX avec le concours
technique du Laboratoire Régional des Ponts et Chaussées de
Nancy et LIRGIM de Grenoble.

Le logiciel permet de dimensionner le géocomposite le mieux


adapté au projet et offre une visualisation de la répartition des
charges hydrauliques dans celui-ci pour le cas étudié.

FIGURE 10 : PAGE D’ACCUEIL DU LOGICIEL


LYMPHEATM
Dans LYMPHEA, les écoulements sont considérés comme mono-directionnels et
perpendiculaires aux mini-drains dans la nappe drainante. Le logiciel prend en compte les paramètres
suivants :
- la transmissivité de la nappe drainante sous compression,
- la longueur des écoulements dans les mini-drains,
- la pente éventuelle des écoulements dans les mini-drains,
- l’espacement entre les mini drains,
- les conditions d'écoulement dans les mini drains (saturés ou non).

Le logiciel permet également de déterminer la pression maximale entre les mini-drains comme
le montre la figure ci-après.

FIGURE 11 : SCHEMA DES COURBES DE PRESSION D’EAU ENTRE


MINI-DRAINS

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 13


5.2 Documents et paramètres nécessaires
- Paramètres à considérer pour le dimensionnement du Draintube FT avec Lymphéa® :
▪ longueur d’écoulement dans les mini-drains,
▪ débit d’eau à évacuer ou pluviométrie journalière décennale,
▪ contrainte sur le géocomposite.

- Documents nécessaires :
▪ plan et profil du projet,
▪ position des exutoires,
▪ épaisseur et masse volumique du matériau de lestage sur l’étanchéité (si existant).

Un produit fabriqué aux performances annoncées par un producteur ne garantit pas son
adéquation aux contraintes techniques du projet. Une note de dimensionnement établie par un
bureau d’études agrée est nécessaire. La note de calcul doit faire ressortir le flux à drainer F et la
pression dans le produit exprimée en hauteur d’eau h. Ce couple de valeur (F, h) est l’élément
dimensionnant pour la fonction drainage.

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 14


6 MISE EN ŒUVRE DU DRAINTUBE FT
Le géocomposite Draintube FT se présente sous forme de rouleaux de 3,90 m de large (figure
12).

FIGURE 12 : STRUCTURE DU DRAINTUBE FT

FIGURE 13 : PROFIL EN TRAVERS D'UN BASSIN

Il est mis en œuvre sur un fond de forme préalablement réglé à la pente voulue et est déroulé
perpendiculairement ou de manière sécante aux tranchées collectrices (figures 14). Le filtre est
toujours en contact du sol.

FIGURES 14 : MISE EN ŒUVRE DU DRAINTUBE FT

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 15


Le raccordement à la tranchée collectrice se fait par simple recouvrement sur une longueur
minimale de 0,20 m.

Lorsqu’on draine sur les talus, il faut ancrer le géocomposite en tête de talus (figures 15).

FIGURES 15 : ANCRAGE DU GEOCOMPOSITE DRAINTUBE FT

6.1 Joints longitudinaux (côte à côte)


Ils sont réalisés par simple recouvrement sur une largeur de 5 à 10 cm minimum. Pour éviter
tous déplacements (vent, remblai, etc.), le recouvrement est fixé par points à chaud (air chaud ou
flamme). L’espacement entre ces points est de 2 m au maximum (figures 16).

FIGURES 16 : RECOUVREMENT LONGITUDINAL (COTE A COTE)

6.2 Joints transversaux (bout à bout)


Afin d’assurer la continuité de l’écoulement dans les mini-drains entre deux rouleaux, des joints
transversaux sont réalisés. Il faut peler sur 20 cm le filtre pour dégager les mini-drains. L’extrémité du
lé suivant est introduite dans cette ouverture, en veillant à bien positionner les mini-drains côte à côte
(figures 19).

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 16


FIGURES 17 : RECOUVREMENT TRANSVERSAL (BOUT A BOUT)

6.3 Mise en œuvre de la géomembrane


La géomembrane est posée directement sur le Draintube FT. Le géocomposite joue également
la fonction protection de la géomembrane contre le sol support (figures 18).

FIGURES 18 : POSE DE LA GEOMEMBRANE SUR LE DRAINTUBE FT

FIGURE 19 : BASSIN APRES POSE DE LA GEOMEMBRANE

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 17


7 POINTS PARTICULIERS

7.1 Drainage eau sous géomembrane


7.1.1 Tranchée d’ancrage en tête
Cet ancrage empêche le glissement des géosynthétiques sur le talus. Les géosynthétiques
doivent être maintenus en tête de talus avant la mise en œuvre du matériau d’ancrage. Dans la
majorité des cas on réalise immédiatement un lestage partiel dans la tranchée.

FIGURE 20 : TRANCHEE D'ANCRAGE

7.1.2 Tranchée collectrice


Cette tranchée permet de reprendre et d’évacuer les eaux provenant du géocomposite de
drainage.

FIGURE 21 : DETAIL TRANCHEE COLLECTRICE

7.1.3 Raccordement aux ouvrages


L’étanchéité au droit du raccordement est assurée par la fixation mécanique d’un réglet
métallique inoxydable ou d’un profilé plastique qui comprime deux bandes étanches (néoprène ou
mastic par exemple).
Pour les canalisations on peut retenir le même principe (raccordement sur la tête de canalisation
bétonnée) ou le principe d’un manchon en géomembrane. D’autres méthodes de raccordement
existent et l’étancheur ASQUAL devrait proposer la solution la plus adaptée.

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 18


FIGURE 22 : SCHEMA DU RACCORDEMENT AUX OUVRAGES

7.1.4 Cheminée de décompression avec clapet anti-retour


Pour assurer la reprise des eaux dans le bassin quand il n’existe pas de point bas on utilisera
une cheminée de décompression avec clapet anti-retour.
Lors de la remontée de la nappe, la tranchée se sature. L’eau s’évacue dans le bassin par les
cheminées de décompression. La cheminée avec clapet anti-retour doit dépasser du seuil lest d’une
hauteur minimale de 10 cm permettant le fonctionnement du clapet.

FIGURE 23 : SCHEMA GENERAL

7.2 Drainage gaz sous géomembrane


Le Draintube FT permet également de drainer les gaz sous la géomembrane vers la crête de
talus. Afin de drainer les gaz en crête de talus vers les évents de dégazage, on utilisera le géocomposite
Alvéogaz.
L’Alvéogaz est un géotextile non tissé aiguilleté thermoformé à structure alvéolaire (figure 24).

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 19


10 mm

FIGURE 24 : DETAIL DE L'ALVEOGAZ

Le drain collecteur traditionnel placé en périphérie de bassin pour évacuer les gaz vers les évents
de dégazage peut être remplacé par une bande d’Alvéogaz de largeur 0,55 m. La mise en œuvre est
identique.

L’Alvéogaz est fixé au géotextile anti-poinçonnant par points à chaud (air chaud ou flamme) pour
éviter tout déplacement lors de la mise en œuvre de la géomembrane.

FIGURE 25 : DETAIL DE L'ALVEOGAZ

FIGURE 26 : MISE EN ŒUVRE DU DRAINAGE GAZ EN PERIPHERIE DE BASSIN

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 20


Les évents de dégazage sont ensuite régulièrement espacés en crête de talus, généralement
tous les 10 m sur le périmètre du bassin (l’espacement des évents devra être validé).

FIGURE 27 : EVENTS

Évent de dégazage
Hauteur 45 cm minimum
Bande d’Alvéogaz

Fixation géomembrane/évents
par brides étanches

FIGURES 28 : DRAINAGE GAZ EN PERIPHERIE DE BASSIN

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 21


CONCLUSION

La technologie Draintube FT offre donc une solution adaptée à la filtration, au drainage des eaux
et des gaz et à la protection mécanique de la géomembrane. Pour s’adapter sur mesure aux
caractéristiques du site, le Draintube FT dispose de 4 espacements de drains différents (0,25 / 0,5 / 1
ou 2 m) et d’un grammage pouvant aller de 300 g/m² à 1 200 g/m². Le géocomposite 100%
polypropylène est chimiquement inerte, il conserve donc ses propriétés mécaniques et hydrauliques
dans le temps.
Il offre enfin une capacité de drainage comparable à une couche de matériau drainant à forte
perméabilité, tout en ayant un coût réduit et une grande facilité de mise en œuvre.

DRAINAGE EAU ET GAZ – OUVRAGES HYDRAULIQUES 22