Vous êtes sur la page 1sur 12

DOSSIER DE PRESSE

DOSSIER DE PRESSE www.cca.bzh

www.cca.bzh

DOSSIER DE PRESSE www.cca.bzh
DOSSIER DE PRESSE www.cca.bzh
S itué à l’entrée d’une des plus belles baies de France, notre territoire a de

S itué à l’entrée d’une des plus belles baies de France, notre territoire a

de tout temps attiré le monde de la mer.

Un monde hétéroclite, un monde de passionnés, un monde où se côtoient marin pêcheur qui rentre de mer, plaisancier fier de son bateau, marin embarqué sur les bateaux de recherche océanographique, champion de course au large, marin des bateaux en transit pour travaux.

Si toutes ces activités se sont développées, nul doute qu’elles bénéficient d’un site exceptionnel : ville côtière et ancienne place forte de Bretagne, Concarneau

a su conserver un riche patrimoine

architectural. Sa célèbre Ville Close, cité fortifiée, invite à la découverte du passé et à la flânerie dans ses ruelles commerçantes.

De part et d’autre de la vieille cité, s’étendent les ports de pêche et de plaisance. Le destin de Concarneau a,

en effet, toujours été étroitement lié aux

activités portuaires qui ont fait sa richesse

économique.

activités portuaires qui ont fait sa richesse économique. Au cœur de la ville, chalutiers, côtiers et

Au cœur de la ville, chalutiers, côtiers et bo- lincheurs débarquent leur pêche ; plus loin, les chantiers de construction et de réparation na- vale s’activent à la réalisation des bateaux de demain, en croisant dans leur sillage l’un des meilleurs skippers de course au large, Roland Jourdain. D’accès facile, le port de plaisance accueille, en plein centre-ville, les bateaux des voyageurs désireux de découvrir les charmes de la ville. L’école de voile des Glénan, l’école de voile mu- nicipale, la Société des régates de Concarneau, les clubs de plongée ou d’aviron, les entreprises aussi diverses que des écoles de croisière et sociétés de location, chantiers de maintenance et de construction de belle plaisance, l’Institut Nautique de Bretagne pour la formation aux métiers du nautisme et le Centre Européen de Formation Continue Maritime pour les métiers de la pêche et de la Marine marchande té- moignent de la belle vitalité de ce secteur d’ac- tivités. L’accueil de grandes courses, telles la Soli- taire Urgo Le Figaro ou la Transat AG2R La Mondiale Concarneau-St Barthélemy conforte cette vocation maritime. L’attrait de son litto- ral, ses plages, ses ports, ses sentiers côtiers, mais aussi son patrimoine architectural, cultu- rel, industriel, ses visites guidées ou circuits de découverte, ses nombreuses manifestations culturelles… font de Concarneau une ville active tout au long de l’année, un véritable port où les amoureux du large aiment à partager leur passion.

CARTE D’IDENTITÉ ADN du territoire Concarneau possède deux facettes, entre terre et mer. Marins, pêcheurs,
CARTE D’IDENTITÉ ADN du territoire Concarneau possède deux facettes, entre terre et mer. Marins, pêcheurs,

CARTE D’IDENTITÉ

ADN du territoire Concarneau possède deux facettes, entre terre et mer. Marins, pêcheurs, plaisanciers, chercheurs et navigateurs se croisent sur ce territoire riche et se rencontrent autour d’une même passion : la mer.

Géographie L’agglomération de Concarneau « Concarneau Cornouaille Agglomération » regroupe neuf com- munes : Concarneau, Elliant, Melgven, Névez, Pont-Aven, Rosporden, Saint-Yvi, Tourc'h et Trégunc. Ses 371 km2 s’étendent à l’entrée d’une des plus belles baies françaises et présentent également un caractère rural et boisé dans les terres.

Histoire Concarneau fut une ancienne place forte de Bretagne. Les fortifications de la Ville Close marquent le berceau historique de la cité depuis le XIème siècle. Du Moyen-Âge aux Ducs de Bretagne, son importance militaire est attestée. Rôle qui a décliné à partir du XVIIIème siècle. Au siècle suivant, la ville s’est considérablement développée grâce à la pêche, de la sardine et du thon notamment, et à l’activité des conserveries. Aujourd’hui, les ports de pêche et de plaisance encadrent la ville fortifiée.

Chiffre-clés L’agglomération compte plus de 50 000 habitants. Le port de pêche de Concarneau voit chaque année le débarquement de près de 8 000 tonnes de poissons et crustacés, principalement de l’églefin et du merlu.

A RETENIR

---------

9 COMMUNES 50 000 HABITANTS

Economie et dimension internationale L’économie maritime et le secteur agroalimentaire dynamisent ce ter- ritoire attractif. Les “terres” accueillent de nombreuses entreprises comme Bonduelle, Traou Mad, Larnicol, Pâtisseries Gourmandes,

La “mer” regroupe la filière pêche, la construction navale et le nautisme. Histori-

Crêperie Bosser

quement, les activités portuaires représentent le moteur de Concarneau.

Formation et recherche L'Institut Nautique de Bretagne forme aux métiers du nautisme. Le Centre Européen de Formation Continue Maritime prépare aux professions de la pêche et de la Marine marchande. Les Glénan constitue la première école de voile d’Europe. La Station de biologie marine fondée en 1859 est la plus ancienne du monde.

A RETENIR

---------

STATION BIOLOGIQUE LA PLUS ANCIENNE AU MONDE

◀ L’Hémérica, chalutier à flot visitable au Musée de la Pêche à Concarneau Culture Concarneau dispose

L’Hémérica, chalutier à flot visitable au Musée de la Pêche à Concarneau

Culture Concarneau dispose d’une grande richesse ar- chitecturale. Cette ville côtière et sa région offre un littoral se prêtant à de nombreux sports nautiques et de belles balades sur ses sentiers. Elle accueille également de grands évènements sportifs comme la Solitaire Urgo Le Figaro ou la Transat AG2R La Mondiale.

La Communauté d’Agglomération de Concarneau est également le premier pôle mu- séal de Bretagne avec plus de 150 000 visiteurs à l’année au musée de la pêche à Concarneau et au musée de Pont-Aven.

musée de la pêche à Concarneau et au musée de Pont-Aven. A RETENIR --------- 1ER PÔLE

A RETENIR

---------

1ER PÔLE MUSÉAL DE BRETAGNE AVEC PLUS DE 150 000 VISITEURS AU MUSÉE DE LA PÊCHE ET AU MUSÉE DE PONT-AVEN

◀

Intérieur du Musée de la Pêche à Concarneau

Intérieur du Musée de Pont-Aven

CONCARNEAU / MER ÉNERGIE

Pour les chantiers navals et les armateurs, la gestion de l’énergie des navires représente un défi économique et environnemental d’importance… relevé par Barillec.

BARILLEC “Propulseur d’énergie”, telle est la devise de la société fondée en 1957 par Roger Barillec. His- toriquement, l’entreprise a accompagné le développement de l’activité thonière à Concarneau. Avec six sites et 140 salariés, elle est aujourd’hui installée comme un groupe international, filiale de VINCI Energies et acteur majeur de ce secteur en Europe. Barillec fabrique des équipements énergétiques destinés à tous les types de navires. Spécialisée dans les systèmes de production et de gestion d’énergie, la société propose aussi le meilleur de la propulsion électrique ou hybride. Elle dispose également de compétences en électronique et en automatisme. Ses techniciens et ses ingénieurs interviennent dans le monde entier afin de suivre au plus près les projets, de la conception à la livraison, et se montrer toujours plus créatifs face aux enjeux écologiques actuels. Les flots du Finistère Sud portent tous les projets… du marin débutant au navigateur confirmé.

LES GLENANS

Première école de voile d’Europe, Les Glénans accueille plus de 15 000 stagiaires par an. Les plus grands y ont fait leurs armes de Franck Cam-

A RETENIR

mas à Erwan Le Roux. Née en 1947 sur l’archipel des Glénan, l’association dispose aussi aujourd’hui d’une base à Paimpol (Côtes d’Armor) et d’un site sur l’île

d’Arz (Golfe du Morbihan), ainsi que d’une présence en Méditerranée. Référence mondiale de la navigation, l’école a développé une pédagogie unique avec la pratique au cœur de l’apprentissage et le béné- volat au centre de son projet. 1000 bénévoles, la plupart anciens stagiaires, transmettent chaque année leur passion sur tous les supports (catamaran, dériveur, kitesurf, kayak…) et pour tous les niveaux. L’association forme également 200 moniteurs par an. Avec sa flotte de 456 embarcations et ses 100 salariés, l’école enseigne certes mais porte surtout des valeurs de solidarité et de par- tage. Les Glénans rassemble autour de quatre univers : l’apprentissage, les sensations, l’évasion et la déconnexion.

---------

1 ÈRE ÉCOLE DE VOILE D’EUROPE 15 000 STAGIAIRES PAR AN

KAÏROS Kaïros est la base concarnoise de Roland Jourdain. Créée en 2007 et dirigée par le navigateur et Sophie Vercelletto, la SARL joue le rôle d’écurie pour le champion de voile au palmarès exception- nel. Elle assure la logistique de ses navires de compétition et accompagne des projets sportifs ou écologiques. Marins et armateurs peuvent ainsi bénéficier des conseils de son équipe expé- rimentée. Très engagé pour la planète, Roland Jourdain n’oublie pas la performance mais place l’environnement au cœur de sa discipline et de son expertise. Ainsi Kaïros s’est spécialisée dans la recherche et l’innovation de bio matériaux et de bio composites pour toutes les applications. Dans cette démarche, son siège de 1500 m ² situé quai du Moros a été éco-rénové en s’inspirant de la norme haute qualité environnementale (HQE).

CONCARNEAU / MER QUI NOURRIT

CONCARNEAU / MER QUI NOURRIT A la fin du XIXème siècle, Concarneau comptait 32 conserveries. Forte

A la fin du XIXème siècle, Concarneau comptait 32 conserveries. Forte de ce patrimoine gastronomique, la région se tourne aussi vers les algues, aliment d’avenir.

COURTIN La plus ancienne conserverie de Concarneau a été fondée en 1893, avec un succès non démenti depuis plus de 125 ans… et toujours le même best-seller : le confit de noix de Saint-Jacques. Ins- pirée des confits de canard du sud ouest, cette recette reste inchangée depuis son invention par Madame Courtin à la fin du XIXème siècle. La maison Courtin propose aujourd’hui 25 références, préparées à l’ancienne. Poissons, rillettes, soupes… les matières premières proviennent principa- lement des ports de Concarneau, du Guilvinec et de Lorient. La PME de 25 salariés possède sept boutiques. Et grâce à l’espace découverte de 200 m² dans leurs nouveaux locaux du Trégunc, elle est devenue l’une des dix entreprises les plus visitées de Bretagne.

GONIDEC Chez les Gonidec, le métier de conserveur se transmet de génération en génération. Depuis sa création en 1959, la gestion de la conserverie se fait en famille à travers ses deux marques : “Jacques Gonidec” et “Les Mouettes d'Arvor”. Sardines, thons et maquereaux sont travaillés de façon arti- sanale. Depuis 1996, la société s’est également lancée dans la fabrication de séries limitées. Des éditions millésimées qui font le bonheur des puxisardinophiles, les collectionneurs de boîtes de sardines. Habilitée bio depuis dix ans, la conserverie possède 25 destinations à l’export.

JEAN BUREL OCEANE Un expert de la mer est aux commandes de cette conserverie née en 1990. Natif de Pont-Aven, Jean Burel a parcouru toutes les eaux de la planète. Cuisinier de formation, il a créé lui-même l’intégralité des saveurs que propose sa marque. Marin pêcheur pendant vingt ans avant une ex- périence dans la conserverie en Nouvelle-Guinée, le fondateur met l’authenticité au cœur de ses produits. Recettes et conditionnements sont réalisés à la main. Et sa gamme Algo d’Aure utilise des produits issus de l’agriculture biologique.

sont réalisés à la main. Et sa gamme Algo d’Aure utilise des produits issus de l’agriculture
sont réalisés à la main. Et sa gamme Algo d’Aure utilise des produits issus de l’agriculture
sont réalisés à la main. Et sa gamme Algo d’Aure utilise des produits issus de l’agriculture
sont réalisés à la main. Et sa gamme Algo d’Aure utilise des produits issus de l’agriculture

GLOBEXPLORE Leader du marché des algues alimentaires, GlobeXplore possède 150 références et quatre marques. Pionnière depuis trois décennies, l’entreprise née en 1986 a élevé l’algue au niveau gastronomique. Car la PME de trente salariés considère les algues comme la nourriture de demain. Afin de contrô- ler sa production au plus près, elle a investi dans l’achat d’un goémonier qui récolte presque ex- clusivement les macroalgues qu’elle transforme. Nori, salicorne, wakamé…: leurs recettes mêlent saveurs du terroir et du monde, créant des produits dignes des meilleures épiceries fines. Les perles de saveurs, billes entourées de kombu, sont l’un de leurs produits phares et représentent 50% du chiffre d’affaires. En 2019, GlobeXplore étendra son site de production de Rosporden de 1400 m² supplémentaires.

de production de Rosporden de 1400 m ² supplémentaires. CONCARNEAU / MER QUI FAIT RÊVER Avec

CONCARNEAU / MER QUI FAIT RÊVER

Avec la mer pour les inspirer, les marins concarnois savent tout faire : fabriquer des bateaux, concevoir des vêtements ou mettre au point des recettes de bières.

JFA YACHTS Construire un navire non pas pour mais avec un client : voilà la philosophie de JFA Yachts, installé sur le port de Concarneau depuis 1993. Le chantier naval spécialiste de la construction de yachts et de catamarans fait vivre une expérience unique à ses partenaires. Fondé par Frédéric Jaouen et Frédéric Breuilly, JFA a produit soixante navires à voile ou à moteur, monocoques ou multicoques, depuis sa création. Expert de l’aluminium, le chantier travaille également l’acier et les composites comme le carbone. Il possède le top des équipements : cinq halls de construction, un élévateur d’une capacité de 2000 tonnes, des ateliers d’ébénisterie, de mécanique, d’électricité, d’accas- tillage, une cabine de peinture en atmosphère contrôlée ainsi qu’un ponton privé de 60 m. Son savoir-faire haut de gamme, son fonctionnement familial et ses projets sur mesure ont valu à JFA de recevoir le label “Entreprise du Patrimoine Vivant” en 2017.

IKONE ESPACE VAG Né en 1989, le chantier naval célèbre cette année ses trente ans d’expérience et ses 450 construc- tions. Expert de la réparation de bateaux de plaisance et de navires professionnels, Ikone Espace Vag réalise également des voiliers, notamment le Ikone depuis 2002. Cette gamme de voiliers de croisière possède trois modèles : Ikone 5.50, Ikone 6.50 et Ikone 7.50, récompensé en 2016 par le titre de “voilier de l’année.” Mât autoporté, grande voile de 17 m², immense cockpit : les Ikone allient simplicité, performance et confort. Rachetée en 2018 par James Simon, la société concarnoise se positionne fermement sur ses activités de construction et sa dimension internationale.

IDB MAREE HAUTE Née fin 2018 de la fusion des deux chantiers nautiques « IDB Marine » et « Marée Haute », la so- ciété Idb Marée Haute est installée sur la zone nautique du Minaouët à Trégunc, à la frontière de Concarneau. L’espace dispose d’un accès à la mer, via le bras du Minaouët. Ces deux chantiers, sont internationalement connus pour leurs productions. Marée Haute est le constructeur du Dingo, du YAKA et surtout du Django. Des unités déclinées en plusieurs tailles. De son côté, IDB Marine est connu pour ses Malango, Opengo et Mojito, des séries également déclinées en plusieurs tailles. Dans leurs catalogues, les deux chantiers proposent des versions « Course » de certains de leurs voiliers de croisière.

GUY COTTEN La marque historique au petit bonhomme jaune mérite sa devise : l’abri du marin. En 1964, Guy Cotten révolutionna l’habillement de la mer en confectionnant des cirés plus résistants notamment grâce au nylon. Sa fille Nadine Bertholom dirige aujourd’hui l’entreprise, devenue une référence pour les passionnés du monde entier. En 55 ans, la gamme réputée pour sa durabilité s’est étoffée pour les professionnels et les loisirs : pêche sportive, yachting et sports d’eau, agriculture, pêche et industrie, bagagerie. L’innovation reste au cœur du développement de la société depuis l’invention de la veste Rosbras, emblème né en 1966. Depuis, les équipes de Guy Cotten ont créé le pantalon Bocage à la taille unique adaptée à tous les gabarits, la capuche Magic qui tourne avec la tête, le système breveté Isolatech ou encore HybridPro+, une nouvelle génération de cirés. L’entreprise emploie 116 salariés et assure 80% de sa production en Bretagne. Sa nouvelle usine de 4500 m ² ouvrira bientôt à Trégunc.

116 salariés et assure 80% de sa production en Bretagne. Sa nouvelle usine de 4500 m

BRASSERIE DE BRETAGNE Fondée en 1998 et pionnière du renouveau des bières artisanales bretonnes, la Brasserie de Bre- tagne a vendu six millions de litres en 2018 s’imposant comme le plus grand producteur de la région. Depuis plus de 20 ans, elle met la tradition brassicole au service de quatre marques : Britt et sa recette historique conçue pour les marins au long cours, Sant Erwann de type abbaye et les bios Dremmwel et Ar-Men. Elles ont récemment été récompensées lors des World Beer Awards :

médaille d’or pour la Dremmwel au blé noir sans gluten, médaille d’argent pour la Sant Erwann IPA et médaille de bronze pour sa version Triple. Face à ce succès, l’entreprise aux 47 salariés a démar- ré la construction d’un nouveau site de production de 7 500 m ² à Concarneau. “L’emplacement idéal” selon son PDG Marc-Olivier Bernard. “Grâce à un approvisionnement facile en matières pre- mières locales de qualité et avec une main d’œuvre qualifiée attachée à sa région, nous pouvons continuer à grandir et envisager l’avenir avec beaucoup de confiance. »

CONCARNEAU / MER QUI SOIGNE

Le Finistère Sud compte un lieu de choix pour profiter des soins marins.

THALASSO CONCARNEAU Inaugurée en 2015, la Thalasso Concarneau joue la petite nouvelle parmi les centres bretons. Mi- sant sur son cadre exceptionnel et sa taille humaine, elle propose une approche intimiste de la thalassothérapie, avec seulement vingt cabines de soins. “Bulle” d’une journée de soins ou séjours dans le luxueux resort, la Thalasso Concarneau répond à toutes les envies en suivant les proto- coles Thalgo, leader de la cosmétologie marine. Les curistes privilégiés sont accompagnés par l’équipe de thérapeuthes, esthéticiennes et maître-nageurs dans un suivi personnalisé au plus près de leurs besoins. Ces professionnels transmettent leur expertise en bien-être, forme ou beauté mais aussi leur connaissance de la région. Car la Thalasso est idéalement située sur la superbe plage des Sables Blancs, face à l’archipel des Glénan. Le Spa Marin, son eau de mer chauffée à 32° et ses équipements aquatiques bénéficient d’une vue exceptionnelle sur l’océan. Une invitation à profiter de la mer et de ses bienfaits.

bénéficient d’une vue exceptionnelle sur l’océan. Une invitation à profiter de la mer et de ses

CONCARNEAU / MER QUI FAIT VIVRE

L’économie bleue garantit le dynamisme de la région concarnoise. La preuve avec ces deux entreprises, qui font partie des principaux employeurs du pays de Cornouaille.

CHANTIERS PIRIOU Forts de plus de cinquante ans d’expertise, les Chantiers Piriou se sont hissés en tête du secteur de la construction, de la réparation et de l'ingénierie navales. Leader européen de la construction de thoniers senneurs océaniques, l’entreprise concarnoise tient également la première place en France pour la construction de navires de pêche et de service. Employant plus de 200 personnes dans la région, Piriou possède également une implantation de sites industriels à l’étranger en Po- logne, au Nigeria et au Vietnam. Depuis 1965, 400 constructions ont permis d’étoffer leur gamme de produits en maritime ou en fluvial, des embarcations destinées à la pêche artisanale jusqu’aux remorqueurs de 160 tonnes. Piriou représente le seul chantier français de cette envergure à mener constructions et réparations sur le même site. Et son secteur ingénierie pousse toujours plus loin l’innovation.

COMPAGNIE FRANCAISE DU THON OCEANIQUE 1 er armement français pour la pêche au thon tropical, la Compagnie Française du Thon Océa- nique (CFTO) est née en 2011 de la fusion des pionniers concarnois. La Compagnie porte encore leurs valeurs et leur savoir-faire acquis depuis la fin des années 1950. Concarneau était alors le premier port thonier d’Europe. Aujourd’hui, ses quinze thoniers senneurs congélateurs travaillent dans l’Océan Atlantique et l’Océan Indien grâce à leurs bases d’Abidjan (Côte d’Ivoire) et de Port Victoria (Seychelles). Gérant 70 000 tonnes par an, la CFTO pêche les trois principales espèces de thons tropicaux : le listao, l’albacore et le patudo. Inscrits dans une démarche responsable et durable, leurs navires pratiquent la pêche à la senne - avec un filet encerclant en pleine eau et en surface - avec des outils limitant les captures accidentelles. Pour ses presque 300 salariés, la CFTO met l’accent sur la formation afin de pérenniser les carrières des marins.

Pour ses presque 300 salariés, la CFTO met l’accent sur la formation afin de pérenniser les

CONCARNEAU / MER A PRÉSERVER

Innovation technique ou recherche scientifique : les initiatives ne manquent pas pour la conservation et la protection du littoral de la Cornouaille.

ESPACE PUR L’entreprise basée à Saint-Yvi a créé Stabiplage, une écotechnologie permettant de capter les sédiments pour lutter contre la dégradation du littoral. Face au besoin grandissant de la pro- tection des côtes menacées par le changement climatique, Espace Pur, née en 1997, répond aux problèmes d’ensablement ou d’érosion. Dirigée par Béatrice Cornic, la société est lauréate de plusieurs prix récompensant son système d’innovation. Respectueux de l’environnement, Stabi- plage s’intègre dans chaque écosystème pour favoriser l’équilibre naturel des milieux littoraux. En utilisant la dynamique sédimentaire via le cycle du courant, ce procédé capte les alluvions et les retient. Il recharge ainsi naturellement les plages en sable. Conçu sur mesure selon les projets, il convient pour les bords de mer, de lac ou de fleuve. Résistant aux tempêtes et aux ouragans, ce dispositif a déjà convaincu en France métropolitaine, les DOM-TOM et à l’étranger, du Gabon au Vietnam.

STATION DE BIOLOGIE MARINE DE CONCARNEAU Ce centre de recherche est la plus ancienne station ma- rine en activité du monde. Fondée en 1859 par Victor Coste, professeur au Collège de France, elle fait au- jourd’hui partie des douze sites du Muséum d’histoire naturelle. L’activité de la Station se concentre sur les recherches autour du milieu marin. Chercheurs, techni- ciens, ingénieurs-biologistes, soigneurs animaliers… tous ces experts explorent les biodiversités de la mer. Les 2 700 m ² de la Station et ses 850 m ² de viviers permettent l’observation des différents écosystèmes avec pour ob- jectif la préservation des milieux marins. La Station pos- sède également des collections de la faune et de la flore du littoral mises en place depuis 1870, ainsi que l’herbier d’algues des frères Crouan datant du XIXème siècle. Le grand public peut profiter de ces connaissances sécu- laires grâce à la visite du Marinarium.

du XIXème siècle. Le grand public peut profiter de ces connaissances sécu- laires grâce à la
du XIXème siècle. Le grand public peut profiter de ces connaissances sécu- laires grâce à la

CONCARNEAU / MER SOLIDAIRE

La mer se révèle un formidable outil de solidarité. Exemple avec un navire concarnois pas comme les autres.

Exemple avec un navire concarnois pas comme les autres. CAP AU VIN “Profites en”, le nom

CAP AU VIN “Profites en”, le nom du bateau, résume la philo- sophie atypique de Cap au Vin. Lancée à l’au- tomne 2018 à Concarneau, l’organisation a fait de ce deux-mâts un outil pédagogique autour des va- leurs d’échange et de partage. Ce bar à vins à flots, installé sur un vieux gréement amarré quai Carnot, est conçu comme un lieu d’innovation sociale et solidaire. Son directeur Anthony Szymalka, sapeur pompier de formation, met en place des sessions de découverte autour du handicap, de l’environnement, du patrimoine maritime, de l’agriculture bio et évidemment de la démocratisation du vin. Ateliers à quai ou sorties en mer sont l’occasion de profiter de ce navire en bois de 18 mètres, véritable maquereautier anglais construit en 1973 mais désormais adapté aux personnes handicapées. Les fonds récoltés sont reversés à des asso- ciations.

CONTACT

récoltés sont reversés à des asso- ciations. CONTACT Concarneau Cornouaille Agglomération Parc d’activités de
récoltés sont reversés à des asso- ciations. CONTACT Concarneau Cornouaille Agglomération Parc d’activités de

Concarneau Cornouaille Agglomération Parc d’activités de Colguen 1, rue Victor Schoelcher à Concarneau 02 98 97 71 50 | www.cca.bzh Nicolas Piriou, Directeur du pôle économie-Emploi et Tourisme

Schoelcher à Concarneau 02 98 97 71 50 | www.cca.bzh Nicolas Piriou, Directeur du pôle économie-Emploi