Vous êtes sur la page 1sur 8

Technologie de base 2ème STGC 2015-2016

MISE EN FORME PAR USINAGE


On distingue deux Opérations d’usinage :
 Le tournage
 Le fraisage

I. Le tournage
Définition et principe du tournage

Le tournage est un procédé d'usinage (Fabrication


mécanique par enlèvement de matière) permettant
l'obtention de surfaces de révolution intérieures et
extérieures, de surfaces planes ainsi que d'autres
surfaces telles que celles obtenues par : Filetage.
Gravure, ... etc. La matière enlevée est évacuée sous
forme de copeau.

Les machines utilisées pour des opérations de tournage sont appelées tours. Les types de tours employés dans
l'industrie sont très nombreux. Ils se distinguent les uns des autre, par :

 leurs formes,
 leurs dimensions,
 leurs précisions d'usinage,
 leurs puissances, ....

II. Le tour parallèle à charioter et à fileter


Il est essentiellement utilisé dans les ateliers d'outillages ou de fabrication à l’unité, il produit des surfaces de
révolutions (cylindrique, coniques, de forme (extérieures et intérieures) ; surfaces planes, filetage, taraudage.
Les principaux organes d'un tour parallèle sont représentés dans la figure 1. La pièce en tournage est animé d'un
mouvement circulaire de coupe Mc et l'outil d'un mouvement d'avance longitudinal ou transversal Ma et de
pénétration Mp. Pour l'outil le déplacement se fait par l'intermédiaire des chariots sur des glissières montées
sur le banc de la machine.

Usinage Page 1
Technologie de base 2ème STGC 2015-2016

Figure 1 : Principaux organes d'un tour parallèle à charioter et fileter :

Chaine cinématique d'un Tour : Eu Tournage Figure N° 01 le mouvement de coupe Mc est appliqué à la pièce
avec une trajectoire circulaire et une fréquence de rotation définissant la vitesse de coupe Vc. Le mouvement
d'avance Ma est appliqué à l'outil avec une trajectoire coplanaire et une vitesse d'avance définie Va.

Usinage Page 2
Technologie de base 2ème STGC 2015-2016

Paramètres de coupe du tournage

Les paramètres de coupe sont les grandeurs que l'on peut régler lors d'une opération de coupe.
Les mouvements relatifs entre l'outil et la pièce sont:

1) Mouvement de coupe (MC) : C'est le mouvement principal qui permet la coupe de la matière. En
Tournage le mouvement de coupe Mc est appliqué à la pièce avec une trajectoire circulaire et une
fréquence de rotation définissant la vitesse de coupe Vc.

Vitesse de coupe : Vc [m/min]


La vitesse de coupe est le chemin parcouru en mètre par minute, par un point placé sur le diamètre extérieur de
la pièce, Correspond en cinématique à la vitesse circonférentielle uniforme. Elle dépend de la vitesse de rotation
N de la pièce en tours /minute et du diamètre D de la pièce en mètre. C’est la plus grande valeur des vitesses
relatives en mètre par minute de tous les points de la surface de la pièce en contact avec l’outil.

Vc : vitesse de coupe en m/min


D : Diamètre de la pièce avant usinage en mm
N : Nombre de tours de la pièce par minute en tr/min

Le choix des vitesses de coupe déterminé expérimentalement dépend des facteurs suivants :
 La matière à usiner : plus la matière est tendre, plus la vitesse de coupe est élevée ;
 Nature de la matière de l'outil de coupe :
 Genre d'usinage : Ebauche ou Finition ; Tournage : Filetage ; ...
 Type de Lubrification :
 Type de machine-outil : Une machine-outil robuste peut supporter des vitesses de coupe plus
élevées par rapport à une machine-outil de construction plus légère.
 Forme de la pièce et de sa fixation, du serrage de l'outil de coupe : La rigidité du montage de
l'outil de coupe ainsi que le bon serrage de la pièce (Tenir compte de la forme pour les raisons de
déformations) ont une influence sur les vitesses de coupe.

2) Mouvement d'avance (Ma) : C'est le mouvement rectiligne donné à l'outil .celui-ci se déplace suivant la
surface à usiner, afin de rencontrer la matière à enlever. Le mouvement d'avance Ma est appliqué à l'outil
avec une trajectoire coplanaire et une vitesse d'avance définie am
Il permet à l'outil de passer d'un sillon à un autre pour engendrer progressivement une surface usinée. Pendant la
rotation de la pièce l'outil avance à une vitesse «a» constante parallèlement ou perpendiculairement à l'axe de la
pièce, cette vitesse est appelé avance «a»

Vitesse d'avance a
Définition
 l'avance par tour at mm/tr]: c'est la grandeur de la translation de l'outil à chaque tour de la pièce à usiner.
 L'avance par /minute am: c'est la grandeur de la translation de l'outil par unité de temps (min).

Usinage Page 3
Technologie de base 2ème STGC 2015-2016

La vitesse d'avance am (mm/min), est la vitesse à laquelle la machine déplace l'outil par rapport au bâti.
L'avance par tour at (mm/tr) est la valeur du déplacement de l'outil lorsque la pièce à effectuer une
révolution (un tour).

𝑎𝑚 [𝑚𝑚⁄𝑚𝑖𝑛] = 𝑎𝑡 [𝑚𝑚⁄𝑡𝑟] ∗ 𝑁 [𝑡𝑟⁄𝑚𝑖𝑛]


at : Avance par tour (mm/tr)
N : Nombre de tours par minute (tr/min)

3) Mouvement de position MP : C'est le mouvement qui détermine la profondeur de coupe, il règle la


profondeur de passe, donc l'épaisseur du copeau. Il permet à l'outil d'enlever successivement les diverses
couches du métal en excédent (passes) sur chaque surface usinée pour passer de l'ébauche à la finition.

En chariotage, la profondeur de coupe ap est la différence de rayon entre la surface non usinée et la surface
usinée (C'est-à-dire la moitié de la différence entre le diamètre non usiné et le diamètre usiné). La profondeur de
coupe est toujours mesurée perpendiculairement à la direction de l'avance et non pas suivant l'arrête de l'outil.

On définie

a) Surépaisseurs d'usinage «h» : c'est l'épaisseur de la couche à enlever au rayon.


b) Profondeur de passe «p» : c'est la couche de métal enlevé par au seul passage de l'outil en mm
c) Nombre de passes «i»: c'est le rapport de la surépaisseur d'usinage «h» sur la profondeur de passe «p»

Le mouvement de pénétration est le déplacement donné à l'outil pour une seule passe Mp= P (mm/passes).

D: Diamètre avant usinage (mm).


d: Diamètre après usinage (mm).
𝐷−𝑑
h=
2

p=
𝑖

Usinage Page 4
Technologie de base 2ème STGC 2015-2016

III. Les matériaux des outils :


On trouve quatre types principaux de matériaux à outils.
1) Les aciers rapides : C'est des aciers à fort pourcentage de carbone (0,9 à 2% ) qui contiennent des métaux
comme le tungstène, le chrome et le vanadium dont le but est d'améliorer la dureté et la résistance à
l'usure ils subissent une trempe à 1270°, leur dureté HRC varie de 62 à 65HRC la vitesse de coupe peut
atteindre 40m/min, ils résiste à une température allant jusqu'à 600°C.

2) Les carbures métalliques : C'est des alliages frittes à base de carbure de titane et quelques fois du
carbure de Niobium ou du carbure de Hafnium, liés par le cobalt, ils permettent des vitesses de coupe
allant jusqu'à 400m/min c'est à dire 10 fois celle des aciers rapides, et résiste à une température de coupe
de 1000°C, leur dureté est de 90HRC.

3) Les céramiques: Ils sont obtenues par frittage de l'oxyde d'alumine Al2 O3 qui joue le rôle de carbure avec
une certaine quantité d'oxyde de chrome CrO3 qui joue sensiblement le rôle du cobalt, bonne finesse
d'arête ce qui permet des travaux de finitions. L'emploi des céramiques nécessitent des machines-outils
très rigides de vibrations. Les céramiques s'accommodent aux chocs, toute fois la coupe doit être
interrompue. Les vitesses de coupe employées sont supérieures à celles des carbures métalliques.
(800m/min). la dureté est de 82 HRC température limite d'utilisation 1000°C.

4) Diamants: C'est un carbone pur naturel ou artificiel de dureté 100 HRC à froid et qui se maintient à
chaud, grande finesse d'arête, le copeau adhérent ne se manifeste pas, fragilité aux chocs, les diamants
peuvent couper des matériaux durs et abrasifs.

IV. Temps de coupe d’une opération de tournage


Le temps de coupe au tournage s’exprime par la formule générale.

𝑖 .𝐿
T𝐶 =
𝑎𝑡 . 𝑁
Tc : temps de coupe ou temps principale en min
i : nombre de passes
L : longueur de tournage (longueur parcouru par l’outil y compris la distence d’engagement et de dégagement de
l’outil (L1 et L2 ) c’est-à-dire L=L1+Lu+L2
at : avance de l’outil mm /tr
N : vitesse de rotation de la broche

Usinage Page 5
Technologie de base 2ème STGC 2015-2016

V. Principales opérations réalisées sur un tour


1) Formes extérieures (tableau 1 et 2)

Usinage Page 6
Technologie de base 2ème STGC 2015-2016

2) Formes intérieures (tableau 3)

Usinage Page 7
Technologie de base 2ème STGC 2015-2016

3) Exécutions des surfaces coniques et génératrices courbées.

L'outil reçoit deux mouvements d'avance orthogonaux, l'un parallèle à l'axe de rotation M a et l'autre
perpendiculaire à l'axe de rotations Mp, la trajectoire de l'outil résultant des mouvements Ma et Mp est contenue
dans le plan défini par l’axe de rotation et la trajectoire donnée par Ma si Va et Vp désignantes vitesses de ces
déplacements, on obtient:

 Un cône si Vp = tg x = constante
 Une surface de révolution à génératrice courbée si Vp = Variable

Support et entraînement des pièces sur un tour

Il existe trois types de montage

1) Montage en l'air Fig. (a) : S'effectue uniquement sur un mandrin, il est utilisé pour les pièces courtes
avec L < 4D
L : longueur; D : diamètre

2) Montage mixte Fig. (b) : utilisé pour des pièces ne nécessitant un usinage que d'un seul côté.

3) Montage entre pointe Fig. (c) : utilisés pour des pièces longues (L > 4D), une pointe qui sera fixée dans le
mandrin, et une contre pointe fixée dans la poupée mobile, pour ce type de montage ou utilise un
accessoires (toc et pousse-toc)

Usinage Page 8

Vous aimerez peut-être aussi