Vous êtes sur la page 1sur 31

2018

Rapport de stage : Banque


Populaire

Préparé par : LAKHDAR Ihsane


Encadré par : Mr. EL HATTAB
15/05/2018
Table de matière
Remerciements…………………………………………………………………………....2
Avant-Propos……………………………………………………………………………...3
Introduction…………………………………………………………………..…………….4

CHAPITRE 1 : Présentation de la Banque Populaire.

Section 1 : Histoire du groupe Banque Populaire du Maroc

1.1. La phase de complémentarité …………………………………………………………...6


1.2. La phase de compétitivité…………………………………………………………………6
1.3. La phase de la mondialisation………………………………………………………….…6

Section 2 : Organisation du groupe Banque Populaire

2.1. Le comité Directeur (CD)…………………………………………………………………7


2.2. La banque Centrale Populaire (BCP)……………………………………………………7
2.3. La Banque Populaire Régionale (BPR)………………………………………………....8
2.4. Les Succursales……………………………………………………………………………9

Section 3 : Valeurs et vision de la banque populaire………..……………………10

CHAPITRE 2 : Les opérations effectuées au sein de l’agence.

Section 1 : L’Agence « AL IRFANE »

1.2 Les opérations courantes de l'Agence « AL IRFANE »

a. Les ouvertures de compte.…………………………………….……………………..16


b. Les opérations de caisse………………………………………….….................17
c. Arrêté de caisse ( ARC)………………………………………………………………….17
d. Remises de valeurs………….…………………………………………………………….18
Section 2 : Travaux effectués……………………………………………………..19

CHAPITRE 3 : Les « jeunes actifs »

Section 1 : Produits et offres dédiés au « jeunes actifs »

3.1 Les produits monétiques ……………………………………………………………………………21


3.2 Les offres packagées ………………………………………………………………………………....26

-Bilan personnel…………..………………………………………………………………………………….…30

Webographie..…………………………………………………………………………………………………….31

1
Remerciements

Avant tout développement sur cette expérience professionnelle, il apparaît


opportun de commencer ce rapport de stage par des remerciements : à ceux qui
m'ont beaucoup appris au cours de ce stage, et à ceux qui ont eu la gentillesse
de faire de ce stage un moment très profitable.
Aussi, je remercie toutes les personnes qui m'ont formés et accompagnés tout
au long de cette expérience professionnelle avec beaucoup de patience et de
pédagogie, à savoir :

Mr. CHATIRI Aziz : Chef d’agence


Mme. EL ALAOUI El Batoul : Conseillée Commerciale
Mr. MOUNSSIF Noureddine : Chef de caisse
Mlle. SAADALLAH Zineb : Chargé de Caisse

Je tiens aussi à exprimer toute ma reconnaissance à Mr. CHATIRI Aziz


pour m’avoir encadrée, orientée, aidée et conseillée.

2
Avant-propos :

La mise en stage est une initiative parfaite qui ouvre la porte face à tout
stagiaire de tester et d’amplifier ses connaissances et aussi à vivre réellement le
champ professionnel.

Il est indéniable que la période du stage était considérablement exceptionnelle


pour consolider et mobiliser les compétences acquises au cours de la période de
formation

Ce stage est primordial dans la mesure où il offre à chaque étudiant la


possibilité de se familiariser avec la réalité de l’entreprise, s’initier à la vie
professionnelle, avoir une idée globale sur l’entreprise ; son organisation, sa
structure, ses documents internes, les services dont elle dispose, le déroulement du
travail ajoutant à cela les problèmes et les procédures de gestion.

J’ai eu l’occasion d’effectuer mon premier stage descriptif au sein d’une agence
de la Banque Populaire pendant une période allant du 1er Juillet au 31 Juillet.

Je vous propose mon rapport estimant qu’il soit signifiant.

3
Introduction :

Le secteur bancaire représente un pilier de l'économie national, en effet, son


évolution constatée est le fruit de la concurrence accrue entre les différents
établissements, dont figure en leader la Banque Populaire riche de son savoir-
faire et son expérience de plus de 50 ans, et profitant de son image auprès des
clients.

C'est dans le but d’avoir des connaissances dans le domaine bancaire que j'ai
effectué mon premier stage descriptif dans une agence de la Banque Populaire.

Ce document a pour objectif de détailler le travail effectué dans le cadre du


stage, au sein de cette agence sous l’encadrement de Monsieur EL HATTAB.

Le présent rapport consiste à donner, d’une part un aperçu général sur


l’entreprise et son secteur d’activités et, d’autre part, de présenter les faits
majeurs du stage à savoir les résultats obtenus en matière d’acquisition de
connaissances et de compétences professionnelles et sociales.

Dans cette perspective, le plan de mon rapport est constitué de trois parties :

La première partie est consacrée au descriptif de l’entreprise : Il s’agit de donner


un aperçu sur son histoire, sa vision, son évolution, sa structure et ses services.

La deuxième partie retrace le travail que j’ai effectué au sein de l’agence c'est-à-
dire tout ce qui se rapporte aux opérations courantes de cette dernière

Finalement, le dernier chapitre regroupe les produits et services d’une cible bien
précise, que j’ai moi-même choisi, celle des « Jeunes actifs » car les jeunes
constituent quasiment le seul levier pour la conquête de nouveaux clients .

4
CHAPITRE 1 :

Présentation de la Banque Populaire

5
Section 1 : Histoire du groupe Banque Populaire du Maroc :
Trois phases essentielles caractérisent l'histoire de la Banque Populaire; d'abord la
Phase de complémentarité allant des années 60 jusqu'à mi 70. Ensuite la phase de
compétitivité qui se situe entre 1968 et 1978. Enfin, la dernière phase qui représente
la Banque Populaire à l'heure actuelle, c'est-à-dire face à la mondialisation.

1.1 La phase de complémentarité :

Durant cette période, la Banque Populaire, alors semi-publique, ne concernait que


L’artisanat, les petits commerces et les PME. Les autres banques étaient
spécialisées dans d'autres activités : la BMCE (les opérations d'import et d'export) ;
le CIH (le secteur immobilier et hôtelier) ; la CNCA (le crédit agricole) …

La naissance de la Banque Populaire coïncide avec celle des OFS (organismes


Financiers spécialisés), et celle des banques privées telles que la BNP (à capitaux
étrangers essentiellement).

Parallèlement, la Banque Populaire bénéficiait de sa place monopolistique au sein du


Marché Marocain. Ceci s'explique, d'une part, par le fait d'être exonérée de toute
imposition, ce qui n'est pas le cas pour les autres banques. Et d'autre part, par la
volonté d'attirer un maximum de capitaux étrangers.

1.2 La phase de compétitivité :

Elle se caractérise par une ouverture massive des banques sur le marché, est
Marquée aussi par plusieurs évènements à savoir la libéralisation du secteur
bancaire, le désencadrement des crédits, etc.
Les banques se sont donc inscrites, à partir, de là dans un contexte de libre
concurrence qui les a incité à développer davantage leurs compétences et leur
savoir-faire. Cette phase qui se caractérise également par une décentralisation du
système bancaire avait pour but :

- La disponibilité de l'information au niveau agence


- La réduction des circuits de traitement des adhérents.
- La réponse immédiate aux réclamations de la clientèle.
- L'allégement des services centraux de la Banque Centrale Populaire et de la
Banque Populaire Régionale.

2.1 La phase de mondialisation:

A l'heure actuelle on sait que les canaux d'information ne sont plus ce qu'ils étaient et
que le réseau Internet n'est plus un secret pour personne.
A ce propos, on a pu voir que la Banque Populaire a mis en place des produits
modernes lui permettant de s'inscrire dans la nouvelle ère.
Parmi ces produits, on trouve «Châabi Mobile» et «Châabi Net», permettant d'obtenir
des informations relatives aux comptes des clients directement sur leurs boîtes
électroniques ou sur leur GSM.

6
Section 2 : Organisation du groupe Banque Populaire :

2 .1 Le Comité Directeur :

Le Comité Directeur est l’instance suprême du Crédit Populaire du Maroc exerçant


exclusivement la tutelle sur les différents organismes du CPM.

Le Comité Directeur comprend :

- Cinq Présidents des Conseils de Surveillance des Banques Populaires


Régionales élus par leurs pairs.
- Cinq représentants du Conseil d’Administration de la Banque Centrale
Populaire, nommés par le dit Conseil.

Le Président du Comité Directeur est élu parmi les membres du dit Comité et sa
nomination est ratifiée par le Ministre chargé des Finances.

Ainsi, le Comité Directeur a pour attributions principales de :

- Définir les orientations stratégiques du Groupe,


- Exercer un contrôle administratif, technique et financier sur l’organisation et la
gestion des organismes du CPM.
- Définir et contrôler les règles de fonctionnement communes au Groupe
- Prend toutes les mesures nécessaires au bon fonctionnement des
organismes du CPM et à la sauvegarde de leur équilibre financier.

2. 2 La Banque Centrale Populaire :

La Banque Centrale Populaire (BCP) est un établissement de crédit, sous forme de


société anonyme à Conseil d’Administration. Elle est cotée en bourse depuis le 8
juillet 2004. La BCP, qui assure un rôle central au sein du Groupe, est investi de
deux missions principales :

- Etablissement de crédit habilité à réaliser toutes les opérations bancaires.


- Organisme central bancaire des BPR.

A ce titre, la banque populaire :

- Coordonne la politique financière du Groupe


- Assure le refinancement des BPR et la gestion de leurs excédents de
trésorerie
- Maintient les services d’intérêt commun pour le compte de ses organismes

7
L'organigramme de la Banque Centrale Populaire :

2.3 La Banque Populaire Régionale :

Les Banques Populaires Régionales (BPR), Banques de proximité constituent le


socle du Crédit Populaire du Maroc.

Ce sont des établissements de crédit habilités à effectuer toutes les opérations


de banque dans leurs circonscriptions territoriales respectives, les BPR ont pour
mission de contribuer au développement de leur région par la diversité des produits
qu’elles offrent, le financement de l’investissement et la bancarisation de l’économie.

Elles constituent le levier du Crédit Populaire du Maroc dans la collecte de


l’épargne au niveau régional, sa mobilisation et son utilisation dans la région où elle
est collectée. Les Banques Populaires sont organisées sous la forme coopérative à
capital variable, à Directoire et à Conseil de Surveillance.

Leur mode d’organisation unique au sein du système bancaire leur permet


d’approcher différemment leurs clients, puisque ces derniers se trouvent également
être les détenteurs du capital, formant ainsi ce que l’on appelle « le sociétariat ».

8
Outre le fait qu’ils bénéficient des différents services bancaires, les clients sociétaires
participent également à la vie sociale de leur banque (Participation aux Assemblées
Générales, possibilité de siéger au Conseil de Surveillance).

2.4. Les Succursales :

Les succursales se positionnement au sein de la Banque Populaire Régionale(BPR)


en tant que niveau hiérarchique intermédiaire entre un sous-réseau d'agences et le
siège, elles apparaissent comme un centre d'animation commerciale et d'appui
technique au réseau afin de :

- Rechercher l'amélioration continue de la réactivité commerciale de son


réseau.
- Rehausser et maintenir le niveau de qualité des prestations offertes par le
réseau de distribution.

Rattachées hiérarchiquement au président du directoire de la Banque Populaire


régionale, les succursales ont pour principales missions:

- L'appui commercial aux agences relevant de son autorité.


- Le pilotage et le management du sous-réseau.
- L'assistance technique au réseau notamment pour l'étude et la mise en place
des crédits.
- Le support aux dites agences dans le recouvrement à l'amiable des créances
en souffrance.

Ces succursales sont organisées autour :

- D'une entité « animation commerciale ».


- D'une entité « conseil et appui technique au réseau » constitué d'experts
polyvalents (cautions, garanties, bancassurance et monétique) ; de chargés
de recouvrement, et des aspects administratifs.
- D'une entité back-office

Section 3 : Vision et valeurs de la banque populaire :

 Vision :

Le Crédit Populaire du Maroc est un groupement de banques constitué par la


Banque Centrale Populaire et les Banques Populaires Régionales.

Fidèle à son esprit d’entreprise, le Crédit Populaire du Maroc s’est fixé comme
objectif d’accompagner toutes entreprises moyennes ou petites, artisanales,
industrielles ou de services par la distribution de crédits à court, moyen et long
terme.

9
Il propose une gamme élargie et complète de services et produits financiers
répondant à l'ensemble des besoins de sa clientèle. Il développe également ses
activités à travers quatre orientations stratégiques majeures :

 La consolidation des positions acquises :

Cet axe concerne le développement des activités d’intermédiation et de marché


du groupe, le GBP accélère le développement de ses activités de banque de détail
par une stratégie volontariste d’extension de ses points de vente, de la collecte de
ressources et de la distribution des crédits.

Disposant du plus large réseau de secteur bancaire, le groupe ouvre une


centaine d’agences chaque année.

Grâce à ce dispositif, la collecte des ressources progresse plus vite que la


moyenne enregistrée par le passé. Les crédits enregistrent également un
développement soutenu en matière des crédits entrepris avec les offres de la
Banque Entreprise, consistant en une nouvelle approche Banque Populaire dans ses
relations avec la clientèle des entreprises.

Les crédits immobiliers et les crédits à la consommation enregistrent également


un trend haussier, et le groupe à l’ambition d’augmenter sensiblement ses parts de
marché dans ces catégories de crédits.

 La Banque citoyenne :

Banque de proximité, le Groupe Banque Populaire joue un rôle de premier plan dans
le développement des régions à travers l'action des Banques Populaires Régionales.
Il est l'accompagnateur financier de la région à travers la mobilisation de l'épargne,
son utilisation au niveau local, au bénéfice des acteurs économiques et sociaux.

Dans le plan de développement du groupe, l’implication reste effective et très


prononcée en matière de bancarisation de la population, qui reste encore à un
niveau très faible au Maroc.

Ceci est possible grâce à la politique de proximité du groupe et la souplesse dans


les ouvertures de compte ainsi qu’à son large réseau de distribution. La cadence
observée actuellement dans les ouvertures de comptes auprès de la clientèle de
masse en atteste largement.

Le Groupe Banque Populaire est le 1er réseau bancaire du pays. Son réseau est
constitué à fin décembre 2013 de 1 250 agences et plus de 1 449 guichets
automatiques.

- La conquête de nouveaux territoires et la croissance externe.


- Le 1er collecteur de l'épargne du système bancaire marocain ;
- La 1ère banque dans le rapatriement de l'épargne des Marocains Résidant à
l'Etranger (MDM).

10
Le soutien aux activités à fortes retombées sociales est également encouragé par
le biais du développement des microcrédits dont l’encours ne cesse d’augmenter et
qui enregistre une évolution annuelle moyenne de plus de 50%, grâce à l’ouverture
de nouvelles branches au niveau de toutes les localités du pays.

L’appui de la Fondation Banque Populaire pour la création d’Entreprises tend à


encourager les porteurs de projets en les assistants dans toutes les phases pour
l’aboutissement de la création de leurs entreprises.

Le GBP encourage également l’habitat social en prévoyant d’augmenter


annuellement de 25% ses encours en la matière. Enfin, les PME-PMI sont
accompagnées dans l’action de leur mise à niveau.

 L’amélioration des performances :

L’important développement du Groupe Banque Populaire contribue à


l’amélioration de ses indicateurs de performances : rentabilité, productivité,
commissions et maîtrise des risques.

Ainsi, la rentabilité financière est fortement appréciée, fruit des résultats nets de
l’ensemble des entités du groupe, ainsi que la nette progression du produit net
bancaire, et la maîtrise des charges d’exploitation.

La productivité quant à elle, connaît une amélioration surtout grâce à


l’automatisation plus poussée des opérations effectuées au niveau des agences.

La part des commissions dans le produit net bancaire enregistre une évolution
moyenne annuelle de l’ordre de 10%.

Concernant la maîtrise des risques, le groupe tend à maintenir sa tendance d’afficher


les meilleurs ratios prudentiels du secteur que ce soit celui de la solvabilité, de la
liquidité, de la division des risques ou des créances en souffrances

 La conquête de nouveaux territoires et la croissance externe :

Un nouvel élan est pris par le GBP dans son intervention dans les opérations de la
corporate banking, pour conforter son positionnement stratégique dans ce créneau,
et plus spécifiquement dans les métiers de conseil aux entreprises et de l’ingénierie
financière, d’émissions obligataires, du capital-risque, de la gestion collective de
l’épargne, de l’intermédiation boursière et de financement du commerce international
, les activités du groupe s’étendent également à la bancassurance.

Du reste, les filiales spécialisées du groupe ne restent pas à l’écart de cette


nouvelle dynamique commerciale, et un plan de développement ambitieux est prévu
pour chacune d’entre elles en vue de participer fortement à l’amélioration des

11
performances du groupe, ce qui deviendra possible
par l’amélioration de leurs parts de marché dans leurs domaines d’activité respectifs.

 Valeurs :

Les valeurs du groupe : Solidarité, Proximité, Citoyenneté et Performance


trouvent leur source dans notre modèle coopératif et mutualiste. Elles affirment ainsi
ses atouts identitaires, reflètent sa culture et portent sa vision.

Ces valeurs renforcent la cohésion entre les différente entités du Groupe :


Banque Centrale Populaire, Banques Populaires Régionales, réseau d’agences au
Maroc ou à l’étranger, Filiales et Fondations et traduisent nos engagements, à
travers nos différentes activités, pour le développement économique et social de
notre pays.

 La solidarité

Elle est ancrée dans l’histoire et constitue une valeur fondamentale de la banque
coopérative que nous sommes. La solidarité trouve toute son ampleur au niveau des
missions dont est investie notre institution : l’accompagnement des grands chantiers
et projets gouvernementaux, la bancarisation et la lutte contre l’exclusion bancaire et
financière, le maintien des liens entre les Marocains du Monde et leur famille au
Maroc. Le fonds de soutien reflète la solidarité financière entre les différentes
banques régionales.

 La Proximité

La structure régionale du groupe, la densité de son réseau et sa bonne répartition


sur l’ensemble du royaume, lui ont permis d’être en contact des réalités et
spécificités locales et de contribuer à la mobilisation de l'épargne, à son utilisation au

Niveau des régions où elle est collectée et à la promotion des activités bancaires
au niveau local et régional.

Son maillage d’agences au Maroc et à l’étranger, ses guichets automatiques et sa


banque à domicile, permettent à la banque populaire d’être toujours plus proche de
ses clients, là où ils se trouvent.

 La citoyenneté

Le Groupe Banque Populaire veille à mettre en œuvre des actions qui s’inscrivent
dans une démarche globale de développement durable. Sa vocation citoyenne
trouve ainsi sa concrétisation dans ses trois fondations : « Banque Populaire », «
Création d ’Entreprise » et « Attawfiq Micro Finance ».

La première, promeut la culture et la scolarisation. La seconde encourage l’esprit


entrepreneurial aussi bien pour la clientèle locale que MDM. La troisième, quant à
elle, contribue à l’inclusion bancaire et financière en aidant les micro-entrepreneurs.

12
 La performance

Grâce à son engagement vis-à-vis de ses clients et partenaires, le Groupe Banque


Populaire veille à la promotion de la culture de l’efficacité, du professionnalisme, de
la satisfaction client et de l’innovation en s’investissant régulièrement dans
l’optimisation et la rationalisation de ses modes de fonctionnement et à améliorer son
efficacité opérationnelle, tant individuelle que collective.

13
CHAPITRE 2 :

Les opérations effectuées au sein de


l’agence
« AL IRFANE »

14
Section 1 : L’Agence « AL IRFANE » :

L'Agence AL IRFANE est comptée parmi le réseau de la banque populaire


de Casablanca et l’une des agences principales qui regroupe un nombre important
de clients marocains résidents à l’étranger, des entreprises et des particuliers allant
des salariés, aux commerçants et agriculteurs.

L'Agence AL IRFANE est un point de vente de distribution, collecte de


fonds ainsi que la commercialisation des produits bancaires.

Les ressources de l'Agence connaissent chaque année une progression,


elles occupent par conséquent une place privilégiée parmi les autres agences de la
banque populaire de Casablanca, cette place revient essentiellement à l’effort
commercial déployé par l’équipe jeune et polyvalente qui en assure la gestion
quotidienne.

L'agence « AL IRFANE » représente l’un des fronts office de la Banque


Populaire de Casablanca située au quartier « AIN SEBAA », d’où la relation client et
la qualité du service est prioritaire sur toute autre considération.

Le personnel de l'agence est reparti comme suite :

Mr. CHATIRI
AZIZ
Chef d’agence

Mme. EL ALAOUI Mr.Mounssif


Conseiller Noureddine
Commerciale Chef de caisse

Mlle. SAADALLAH
Zineb
Chargé de Caisse
1

15
- Chef d’agence : S’occupe en premier lieu de la gestion administrative de
l’agence, du pilotage commerciale, de la gestion des ressources humaines,
l’octroi des crédits, de la coordination avec la succursale et avec la direction
régionale...

- Chef de caisse : Est responsable du contrôle des opérations


administratives de l’agence, , l’autocontrôle des opérations de caisse…

- Conseiller Commerciale: Est responsable de la demande et de la remise


des cartes guichets, de la délivrance des carnets de cheque, de l'ouverture
des comptes …
S'occupe de la saisie des chèques et effets, traitement des dossiers.

- Chargé de caisse (gestion de la caisse dirham et devise) : A pour mission


le change des devises, les versements, les retraits, les mises à disposition …

Les opérations courantes de l'Agence « AL IRFANE » :

A- les ouvertures de comptes :

Il y a deux types d’ouvertures de compte : l’ouverture de compte aux particuliers et


ouvertures de compte aux personnes morales.

 L’ouverture de compte aux particuliers :

En premier lieu au niveau de l’ouverture l’agent doit vérifier l’identité du client et en


deuxième lieu le domicile, car ils constituent les clés essentiels pour l’entrée en
vigueur de la relation entre la banque et le client.

La pièce d’identité varie en fonction du type de la clientèle :

- Les Marocains : la CIN


- Les MDM : la CIN et la carte du séjour.
- Les étrangers résidents au Maroc : la carte de séjour.
- Les étrangers non-résidents : le passeport.

Il existe plusieurs catégories de compte : un compte sur carnet, un compte courant,


un compte des marocains du monde, un compte en dirhams convertible, et un
compte en devises. Pour que l’ouverture soit fiable, il faut recueillir l’ensemble des
renseignements sur le client, car la signalétique constitue l’élément essentiel de
l’entrée en relation avec le client.

16
 L’ouverture de compte aux E/ses :

En ce qui concerne l’ouverture de compte aux E/ses la banque doit recueillir les
documents juridiques qui définissent le statut de l’E/ce, ainsi que les personnes
habilitées à faire fonctionner le compte.
C’est le département juridique qui est chargé de vérifier les documents juridiques de
l’E/se.

En général, les documents exigés pour l’ouverture de compte :

- Le statut de la société certifiée.


- Un procès-verbal fixant les pouvoirs du ou des gérants si le statut ne
les déterminent pas.
- Un exemplaire du bulletin officiel et du journal d’annonce légale.
- Le numéro d’identification fiscale.
- Une copie de la CIN des associés et du gérant.

B - Les opérations de caisse :

Au niveau des opérations de caisse, il y a quatre volets :

 Retrait :

A ce niveau il y a deux types de retrait, les opérations de retrait l’agence ; le retrait


par le client par chèque, le retrait par le client sans chèque, le retrait par un tiers , le
retrait du compte sur carnet et le retrait déplacé.
Quel que soit le type de retrait, L'agent doit vérifier attentivement l’identité du client,
la signature et les mentions obligatoires du chèque.

 Versement :

Il y a deux types, les versements de l’agence et les versements déplacés.

 Mises à disposition :

Cette opération a lieu lorsque le client demande à sa banque de mettre à la


disposition du bénéficiaire une somme d’argent.
Il y a deux transactions : la saisie des mises à disposition non client, la saisie des
mises à disposition client.

17
C - Arrêté de caisse ( ARC) :

A la fin de la journée des doubles de reçus de versement constituent les pièces


justificatives pour l’arrêté de caisse ainsi que les pièces de débit et les chèques.

L’arrêté de la caisse s’effectue par comptage du total existant et le rapprochement


du total existant avec le solde figurant au niveau de l’ARC qui compte le solde du
dernier arrêté plus les entrées moins les sorties.

Les totaux débits et crédits reconnus sont reportés sur la situation de caisse en
partant de la dotation de départ plus les entrées moins les sorties, et dont le solde
final est normalement égal au montant existant.

L’agent commercial doit s’assurer de la conformité de l’encaisse calculée


automatiquement avec le contenu physique de la caisse. Les existants en caisse
doivent correspondre en nombre et en montant au détail figurant au niveau de la
transaction CAI «Gestion détail de la caisse».

D - Remises de valeurs:

On a deux types de remises : les remises destinées à l’encaissement et les remises


destinées à la compensation.
Lors de la réception des chèques, L'agent commercial doit procéder à la toilette du
chèque en vérifiant les conditions de fonds et de forme suivantes :

- L’existence de la signature du tireur sur le recto du chèque.

- L’existence de la signature du remettant sur le verso du chèque.

- Conformité des montants en chiffres et en lettres.

- Non prescription du chèque.

- Absence de ratures ou surcharge.

- Vérification de la succession des endos pour les chèques endossables.

18
Section 2 : Travaux effectuées :

Les tâches que j’ai pu effectuer au sein de l’agence AL IRFANE se résument


généralement au niveau des points suivants :

 L’ouverture des comptes :

L’ouverture des comptes se fait à l’aide de deux applications CORET24 et NACOM


qui restent propre à la BP.

Après avoir compléter toutes les étapes par lesquelles passe l’ouverture d’un compte
bancaire, un imprimé appelé « carton spécimen de signature » doit être rempli.

Ce dernier se compose de trois parties :

- La date d’ouverture, le numéro de compte et la date de signature.


- L’identification de la personne morale ou physique.
- La signature que la personne doit respecter dans toutes les opérations
concernant son compte appelée spécimen signature.

La scénarisation des signatures de la clientèle :

Cette étape suit le remplissage de l’imprimé spécimen, elle consiste à scanner la


signature pour servir de référence pour le contrôle à l’occasion de chaque opération
bancaire effectuée par le client.

 Délivrance des cartes:

Dès que le client se présente à l’agence pour retirer sa carte, le chargé de produit
doit :
- S’assurer de l’identité du client via sa pièce d’identité.
- Saisir la délivrance de la carte.
- Cette saisie doit être réalisée obligatoirement lors de la carte afin d’activer la
carte.

 Le classement:

L’agence classe les dossiers clients par date d’ouverture afin de faciliter leurs
recherches en cas de besoins.

 Bordereau de la CNSS :

Les entreprises affiliées à la CNSS payent les cotisations des salariés au niveau
de la banque populaire

19
CHAPITRE 3 :

Les « Jeunes actifs »

20
Un profil recherché par les banques : « Les jeunes actifs » :

Les banques ont une appréciation particulière vis-à-vis des jeunes actifs, qui est
devenu pour elles aujourd’hui un profil intéressant. Pour pouvoir toucher cette
nouvelle cible, les banques ont du créer de nouvelles offres à leur proposées,
différentes des offres étudiantes, pour bien distinguer ces deux catégories
radicalement différentes.

Les jeunes actifs dans le monde de la banque regroupent une catégorie de


personnes ayant généralement entre 25 et 35 ans. Ce sont donc des personnes
jeunes, qui ont déjà eu un travail rémunéré, même sur une courte durée, le minimum
étant de 1 semaine.

La Banque Populaire a décidé de mieux considérer cette catégorie de la société,


puisque c’est à cette période de la vie qu’il existe beaucoup de changement.
On trouve par exemple le premier emploi, et les premiers achats tels qu’un véhicule
ou un logement.

C’est achats entraine donc les premiers crédits important, pour ces personnes qui
deviennent indépendantes au niveau financier. Le monde bancaire peut être
compliqué à comprendre lors des premiers passages en banque, pour des actions
qui s’étendent sur la durée, la Banque populaire a donc mis en place des systèmes
pour les aider dans leurs démarches.

Ces offres permettent donc de proposer les mêmes services qu’aux ainés, mais à
des tarifs moindre, en raison de besoins moins importants, mais surtout à cause des
revenus beaucoup plus faible

 Les mises en place pour les jeunes actifs :

Pour aider les jeunes à pouvoir bénéficier de crédit, d’ouverture de compte, et


d’obtenir des compléments de moyens de paiement tel que le chéquier, la Banque
Populaire a mis en place des packages spécialisés pour eux. En effet, on constate
qu’avec des moyens inférieurs à un foyer moyen, et leurs besoins qui ne sont pas les
mêmes, les banques sont obligées de s’adapter, afin de pouvoir aider les jeunes à
entrée complètement dans leur vie.

Suite à cette réflexion sont donc mis en place des tarifs préférentiels, avec de
nombreux avantages sur les premiers crédits souscrits sur l’achat immobilier, de
voiture ou avec de bons tarifs pour les assurances liées.

21
 Les packagings « Jeunes Actifs »

Il existe pour les jeunes actifs deux services mis en place par la banque populaire à
savoir, les formules dites « à la carte » ou les « packages ».

Les formules « à la carte », permettent aux jeunes de pouvoirs bénéficier de tous


les services proposés généralement dans une banque, individuellement, mais avec
des frais moins onéreux.

Les packages eux, permettent de payer un forfait pour une combinaison de


services, mis en liens selon les besoins considérés par la banque d’un jeun actif.

Ils comportent donc généralement une carte bancaire, une assurance de paiement
et des découverts autorisés. Les cartes bancaires restent adaptées avec des
montants plafonnés par semaine ou par mois, et donc des découverts autorisés sans
frais adaptés selon le revenu.

Les services liés à ces packs sont souvent gratuits. Ils se composent d’un accès à
ces comptes en ligne, des alertes par SMS, la consultation de la bourse en ligne,
ainsi que les commandes de chéquiers.
Ces deux systèmes sont donc adaptés à la demande des jeunes, qui bénéficient de
moindres moyens face à d’autres actifs de la société.

22
Section 1 : Produits et offres dédiés au « jeunes actifs »

3 .1 Les produits monétiques :

 La Prima :

La Prima est une carte de retrait et de paiement CMI, adossée à un compte


chèques, utilisable sur les Guichets Automatiques de Banque (GAB) de la Banque
Populaire et ceux des banques confrères, et les Terminaux de Paiements
Electroniques (TPE).
La carte La Prima est valable uniquement au Maroc.

Critères d’attribution :

- Titulaire d’un compte de chèques auprès de la Banque Populaire.


- Aucune obligation de revenu minimum.

Prestations offertes :

La carte La Prima offre à son titulaire les fonctionnalités suivantes:

- Consultation de la capacité de paiement.


- Changement du code confidentiel.
- Relevé des dix dernières opérations.
- Retrait GAB à Hauteur de 2000 DHS par Jour
- Demande de chéquier :

Virement de compte chèques au compte sur carnet d’un même titulaire :

- Deux opérations de virement par jour

Services E- paiement mobile de Maroc Télécom ou Meditelecom ou Inwi :

- Recharge d’une carte Jawal ou Medijahiz avec un maximum de 2.000 DH par


opération.
- Paiement de facture.

Paiement des achats de biens et services auprès des commerçants et ce,dans la


limite de 7.000 DHS par mois.

- Découvert autorisé : Les porteurs qui le souhaitent peuvent bénéficier


D’un découvert autorisé sous forme de crédit YOUSR pouvant aller jusqu’à
100% du salaire net mensuel.

Durée de validité de la carte : 3 ans

23
 La Populaire :

La populaire est une carte à puce, visa de retrait et de paiement, cette carte permet
d’effectuer des retraits sur le GAB de la banque populaire ainsi que sur ceux des
banques confrères.

La carte la populaire est valable uniquement au Maroc.

Critères d’attribution :

- Titulaire d’un compte de chèque auprès de la banque populaire


- Ayant un revenu supérieur ou égal à 3.500 DH, ou un solde créditeur
supérieur à 10.000 DH

Prestations offertes :

- Consultation du solde du compte (Capacité de paiement)


- Changement du code confidentiel
- Relevé des dix dernières opérations
- Demande de chéquier : Une demande par mois et un chéquier de 20 formules

Virement de compte chèques au compte sur carnet d’un même titulaire :

- Deux opérations de virement par jour

Services E- paiement mobile de Maroc Télécom ou Meditelecom ou Inwi :

- Recharge d’une carte Jawal ou Médijahez ou Inwi avec un maximum de 2.000


DH par opération
- Paiement de facture

Retrait d’espèces : Auprès des GAB à hauteur de


4.000 DH par jour

Paiement des achats de biens et services auprès des


commerçants et ce, dans la limite de 20.000 DHS par
mois.

Découvert autorisé : Les porteurs qui le souhaitent


peuvent bénéficier d’un découvert autorisé sous forme de crédit YOUSR pouvant
aller jusqu’ à 100% du salaire net mensuel

Durée de validité de la carte : 2 ans

 La I-card :

La I-card est une carte Mastercard dédiée


exclusivement au paiement sur internet.

24
Cette carte permet d’effectuer des paiements sur des sites marchands au niveau
national et international.

Prestations offertes :

Paiement sur internet dans la limite des plafonds ci-après :

- Plafond de paiement sur les sites nationaux : Au choix du client avec un Max
de 50.000 DH/AN ;
- Plafond de paiement sur les sites internationaux : 10 000 DH/AN.

Modification des Plafonds de paiement sur le site Chaabi Net.


- Activation et désactivation de la carte via Chaabi Net, selon l’utilisation
- La souscription est obligatoire à Chaabi Net ( services bancaires sur Internet )

Commodité :

Grâce à la I-c@rd, les clients peuvent désormais acheter les billets d’avion, effectuer
les réservations d’hôtel et accéder à toute une panoplie de biens et services offerts
sur les sites internet Marocains et Etrangers.

Sécurité :

Les clients bénéficient d’un mode de paiement totalement sécurisé ; ils peuvent
désactiver la carte et ne l’activer qu’au moment du paiement, et ce sur le site Chaabi
net.

3 . 2 Offres Packagées :

 Pack Box My Life :

Le Pack « Box My Life » est un ensemble de produits et services bancaires avec


une tarification préférentielle notamment les produits de crédit.

Population Cible :

Jeune actif à haut potentiel âgé au plus de 40 ans au moment de la souscription et


revenu mensuel moyen supérieur à 7.000 DH.

Tarif Forfaitaire : 79 DH (HT)/ Mois.

25
Composition du package :

- Compte et opérations sur caisse :


- Frais de tenue de compte;
- La carte « La Populaire » ou autre
- La I-C@rd;
- Opérations illimitées de caisse
- Remises chèques ;
- Prélèvements automatiques;
- Virements émis et reçus.
- Banque à domicile :
- L’abonnement au service Chaabi
Mobile :
- 10 SMS par Mois;
- L’abonnement au service Chaabi Net.
- Bourse en Ligne.
- Pocket Bank.
- Offre de financement :

Crédit Mabrouk :

- Tarification spécifique ( Taux de 5.15%)


- Durée : Maximum 25 ans quelque soit le type de Taux
- Frais de dossiers : 500Dhs

La Durée du package :

Le contrat de l’offre packagée « Box


My Life » est souscrit pour la durée
d’un an, le renouvellement se fait par
tacite reconduction à la date
d’anniversaire, sauf dénonciation de
l’une des parties contractantes.

Au moment du renouvellement et même


dans le cas où le client ne répond plus
aux critères d’éligibilité, il continuera à
bénéficier du package auquel il avait
souscrit, jusqu’à résiliation du contrat.

26
Les Avantages :

- En adhérant à ce package, le client bénéficie d’une tarification forfaitaire avantageuse.


- Une offre spécialement dédiée à la clientèle des jeunes actifs à haut potentiel.

 Pack Populaire :

Cette Offre packagée est dédiée à la


clientèle intermédiaire.

Population Cible :

Clients disposant d’un revenu


supérieur à 3000 DH et inférieur à
7000 DH

Tarif forfaitaire : 40 DH HT Par Mois

Composition du package :

- Frais de tenue de compte ;


- Carte monétique : « La
Populaire »
- Opérations de caisse : « Forfaits mensuels »

Banque à domicile :

- Chaabi mobile : 5 SMS par Mois


- Chaabi net.

Financement :

- Crédit à la consommation : 8,50%.


- Frais de dossier consommation : Standards
- Crédits Immobiliers : 5,80%.
- Frais de dossier crédits Immobiliers: 500 DH

Suite à la modernisation des banques et surtout de leurs services, les institutions


financières ont « donné vie » à des services bancaires groupés.
Auparavant minimisée, la formule du package bancaire connaît aujourd’hui un essor
sans précédent dans le but d’attirer et de fidéliser toujours plus de clientèle.

Aujourd’hui plus que jamais, les établissements bancaires offrent à leurs clients des
services multiples qui ont l’avantage d’être regroupés en un «package »
Ce procédé de regroupement de divers services et offres est devenu en peu de
temps le procédé révolutionnaire qui est censé simplifier toutes les démarches du
consommateur auprès des mêmes établissements de crédit

27
Les packages peuvent être un vrai outil de fidélisation dans le cas où les tarifs sont
transparents et où les avantages liés aux packages sont réels.

De plus, ils permettent de cibler un segment de clientèle bien précis (ex : packages «
jeunes actifs ») pour la Banque Populaire et donc répondent mieux aux besoins du
client, renforçant ainsi la fidélisation.

L'avantage le plus appréciable reste sans doute la possibilité de faire des économies
sur les divers frais de banque. Il ne s'agit plus de compter les différents frais les uns
après les autres, il s'agit de connaître exactement le montant de ce que le package
coutera au client.

Par ailleurs, le coût annuel d'un package est de loin moins élevé que les divers coûts
bancaires mis ensemble.

28
Bilan personnel :
Mon stage au sein de la Banque Populaire a été bénéfique et instructif.
J’ai pu ainsi observer et participer, au fonctionnement quotidien d’une agence
bancaire en découvrant ce secteur et la prise de contact réel avec les employées, la
clientèle et le monde du travail.

L'adaptation à l'atmosphère du travail et la manière de communiquer avec les


clients sont aussi des atouts majeurs dans ma formation.

En effet, l'atmosphère au sein de la banque était très chaleureuse. A titre


d'exemple, j'ai constaté qu'un air familial régnait au sein de la banque, une absence
des rapports de force entre dirigeant et subordonnés et une présence d’entraide
entre les différents employés.

D'un autre côté je me suis rendu compte de l'importance qu'on donnait au client en
essayant de le satisfaire, en mettant en œuvre tout ce qui était possible et donc à le
fidéliser de plus en plus.

A travers cette convivialité, j'ai pu comprendre que l'activité d'une entreprise


devient plus performante et plus rentable dans une atmosphère sereine

29
Webographie :

http://www.gbp.ma/Pages/Home.aspx

http://www.fbf.fr/fr/theme/secteur%20bancaire

http://www.banquepopulaire.fr/Pages/Accueil.aspx

http://www.banque-info.com/

30