Vous êtes sur la page 1sur 4

fédération

française
des échecs

L’intelligence du Jeu, l’émotion du Sport

Édito Faire entrer le jeu d’échecs


dans la cité !
L es championnats interclubs de cette
saison se sont achevés le 6 avril. Cette
année encore, près de 1 500 équipes
représentant plus de 700 clubs ont participé
dans toutes les divisions. Tout ceci sans
davantage le jeu d’échecs dans leur ville. Ça
sera le cas à Chartres avec des animations
scolaires qui se dérouleront pendant le Top
12. L’objectif pour la FFE est bien de faire
entrer le jeu d’échecs dans la cité et de ne
compter, bien évidemment, le Top 12, qui plus se contenter d’être biberonnée à la sub-
se déroulera à la fin de ce mois de mai à vention. Pour cela, la FFE doit entretenir
Chartres et qui représente une des plus belles des relations durables avec les villes qui vont
vitrines de notre fédération. L’édition 2017 apporter une relation particulière avec le jeu
s’annonce particulièrement passionnante d’échecs. C’est le cas, je viens de le dire, à
avec notamment le duel entre Clichy et Chartres, où le Maire est un joueur d’échecs devenir le laboratoire du Sud-Ouest et être
Bischwiller, les deux derniers vainqueurs de reconnu qui a été licencié et qui a participé un des pôles d’excellence que nous avions
l’épreuve. aux championnats interclubs pendant de annoncés dans notre campagne. Pour mettre
En dehors de l’aspect sportif, le Top 12 de nombreuses années. C’est le cas également en place ces pôles régionaux, il va falloir
cette année marquera assurément un change- à Agen qui va accueillir le championnat de s’implanter dans des villes des 13 régions de
ment de perspective dans nos relations de France du mois d’août pour la deuxième France. Et pour cela, il faut créer des relations
partenariat avec les municipalités qui organi- année consécutive. Avec la préfecture du privilégiées avec les édiles locaux. Jean-
sent des compétitions fédérales. J’ai déjà eu Lot-et-Garonne, dont le Maire enthousiaste Pierre Gorges, le Maire de Chartres, et Jean
l’occasion d’insister sur ce point : celles-ci ne réfléchit à l’idée d’inscrire le jeu d’échecs Dionis, le Maire d’Agen, ont ouvert la voie.
doivent plus se contenter d’accueillir l’événe- pendant le temps scolaire, on peut déjà parler D’autres vont suivre, c’est une certitude. 
ment, mais aussi s’engager à faire connaître d’un réel enracinement. Agen pourrait bien BACHAR KOUATLY

En perspective : Top 12 à Chartres

Clichy ou Bischwiller ?
Le Top 12 se déroulera du 18 au 28 mai à capitaine clichois. « Car dès qu’on perd une ble », assure Jean-Baptiste Mullon. De leurs
Chartres. Comme les deux dernières fois, on repart à zéro. » C’est ce qui s’est côtés, les Alsaciens ont annoncé clairement
années, cette édition 2017 devrait se passé en 2015 quand Bischwiller mit un leurs ambitions en recrutant à l’intersaison
résumer à un affrontement entre les coup d’arrêt à l’armada clichoise alors qu’elle l’Indien Harikrishna, et le GMI français
deux derniers vainqueurs de l’épreuve. en était à trois titres consécutifs et surtout Sébastien Mazé.
trois saisons sans aucune défaite. L’année Derrière, c’est la bouteille à l’encre pour la

A vec 14 titres de
champion
France par équipes
en trois décennies,
Clichy détient un record
de
dernière, les Franciliens
ont récupéré le titre, et
cette année, l’affronte-
ment entre les deux favo-
ris s’annonce bien indécis.
3e place du podium. « On assiste à un res-
serrement », analyse Jean-Baptiste Mullon,
fort de l’expérience de 13 années de capita-
nat avec Clichy. « Il y a notamment quelques
équipes promues au cours des deux der-
absolu qui sera difficile à Pour le match au som- nières années comme Nice, Grasse, Saint-
battre avant longtemps. met, Clichy devra faire Quentin, ou encore Tremblay, qui poussent.
Pour conserver une cer- sans Maxime Vachier- Par contre, mis à part peut-être Mulhouse,
taine motivation et éviter Lagrave, retenu au Grand les anciens clubs historiques sont en train de
la lassitude, les banlieu- Prix FIDE de Moscou, et lever le pied, voire même de disparaître. »
sards parisiens s’étaient également sans Almira En bas de tableau, si le petit poucet Lisieux
attaqués à d’autres Skripchenko, partie vers accepte de bonne grâce son destin qui sem-
records. Celui notamment d’autres cieux à l’inter- ble écrit d’avance, la bataille sera ferme
du nombre de titres d’affi- saison après 11 années de pour éviter les deux autres places dans la
lée détenu par Lyon qui bons et loyaux services. charrette. Les trois équipes reléguées seront
en avait remporté six de « Mais on garde une remplacées par Metz, Évry et Monaco qui
suite au début des années équipe très compétitive, ont déjà gagné leur ticket pour l’étage supé-
90. « Ce type de record avec une forte cohésion rieur. Trois grosses écuries qui devraient
n’est pas facile », sourit et toujours un grand rendre la compétition encore plus resserrée
Jean-Baptiste Mullon, le plaisir à jouer ensem- la saison prochaine. 

   


 37
Compétitions et vie fédérale

Clap de fin pour les interclubs


Hormis le Top 12 qui se disputera du 18 suffisent à illustrer ce constat. Cette sai-
au 28 mai, les championnats par équipes son, 828 équipes représentant 439 clubs
ont rendu leur verdict. Plus de 7 000 étaient engagées dans les Nationales 1 à
joueurs ont disputé au moins une partie 4. En tout, ce sont près de 7 500 joueurs
dans les Nationales 1 à 4. qui ont disputé au moins une partie dans
ces 4 divisions nationales. Si on rajoute

L a question de savoir si les échecs sont


un sport prête encore parfois à sou-
rire. Selon Jean-Claude Loubatière, l’an-
les compétitions régionales, on arrive à
près de 1 500 équipes issues de plus de
700 clubs. Le niveau moyen, également,
cien président de la FFE, la structuration ne cesse de monter. On a en effet recensé
des championnats par équipes avait été cette année plus d’une cinquantaine de
un critère prépondérant dans la reconnais-
sance ministérielle des échecs comme
GMI et le double de MI dans les trois pre-
mières Nationales. Ce qui permet la réa-
... et d’Asnières !
sport en 2000. Depuis deux décennies, les lisation conséquente de normes. Huit de
Avec dans ses rangs le champion du
championnats interclubs n’ont en effet MI cette saison, dont sept pour des monde vétérans Anatoli Vaisser et la
cessé de se développer. Quelques chiffres joueurs français. Un joli cocorico.  multiple championne de France Almira
Skripchenko, le club des Hauts-de-
Seine accède pour la première fois à
démesuré. » Du coup, le cercle de la Nationale 1.
À la santé de Monaco Monte-Carlo avait préféré mettre le
paquet sur la formation des jeunes et
sur l’équipe féminine. Un choix
gagnant, puisque le club a accédé au
L ’année dernière, ce n’était pas
passé loin. Mais cette saison,
même si Jean-Claude Moingt, le capi-
Top jeune et a remporté six coupes taine asniérois, se dit superstitieux,
d’Europe féminines. l’issue ne faisait guère de doute. Faut
La remontée de l’équipe première dire que le club des Hauts-de-Seine
parmi l’élite la saison prochaine s’était donné les moyens de ses ambi-
arrive comme un bonus. « Ce n’était tions en recrutant à l’intersaison
pas notre objectif principal. Nous Anatoli Vaisser et Almira Skripchenko.
avons bénéficié de circonstances Lesquels s’ajoutaient au super GMI
favorables, avec l’absence cette année Mikhaïl Gurevich qui a joué la totalité
en N1 des trois épouvantails de PACA des rencontres.
que sont Grasse, Nice-Alekhine et « Le prochain objectif sera bien sûr
Marseille ». d’accéder au Top 12 », confie Jean-
Le club de la Principauté retrouve le Top Le retour en Top 12 ne bouleversera Claude Moingt. « Peut-être même
Le12
clubonze
de la Principauté
ans après retrouve le Top
l’avoir 12 onze ans après
quitté. pas la politique du club. Pas question d’ici la saison prochaine. »
de faire des folies. « Nous serons pro- Dans l’immédiat, la saison est loin

S urtout ne parlez pas de purgatoire à


Jean-Michel Rapaire, le président
de Monaco, pour la décennie passée
bablement le petit Poucet du cham-
pionnat. D’autant plus que nous
venons de perdre notre mécène Joop
d’être finie pour Asnières qui jouera
pour la montée en Top 12 féminin
début mai et qui reste en course en
en Nationale 1 après deux titres de Van Oosterom décédé en octobre der- Coupe de France après avoir éliminé
champion de France au début des nier. Du coup, pour l’instant, c’est un Clichy, le champion de France en
années 2000. « C’est nous qui avions peu l’inconnu pour le financement de titre. Tout un symbole pour Jean-
décidé de nous retirer. Avec le NAO notre équipe. Mais si on ne le trouve Claude Moingt qui avait été pendant
de l’époque, c’était devenu une course pas, ça ne sera pas grave. On fera plai- longtemps l’emblématique capitaine
à l’armement. Et le budget devenait sir aux joueurs du club. »  de Clichy. 

La Coupe de la parité en vitesse de croisière


80 équipes ont participé à la 1re phase de train de trouver sa place club normand de
la Coupe de la parité. 30 sont qualifiées aux côtés de ses deux l’Echiquier de
pour le second tour. grandes soeurs, la Coupe Jean-Paul II. Un
Loubatière et la Coupe club scolaire qui ne

À l’heure où on parle beaucoup de


parité, il était normal que le jeu
d’échecs ait une coupe du même nom.
2000.
80 équipes ont participé
à la 1re phase régionale.
participe pas aux
interclubs, mais qui
avait engagé une
C’est chose faite depuis maintenant deux Une participation en équipe dans cette
saisons. La Coupe de la parité a pu renaî- légère hausse qui mon- Coupe de la parité :
tre des cendres de la Coupe de France tre bien l’intérêt de la deux jeunes gar-
mixte disparue il y a une quinzaine d’an- compétition. Pour cette çons accompagnés
nées. L’esprit est resté le même, à savoir 3e édition, c’est le club de leur maman. La
L’équipe très familiale de l'Echiquier de Jean-Paul II.
deux garçons et deux filles avec une de Gonfreville qui est au Coupe de la parité
moyenne Elo à ne pas dépasser. Seul le top avec cinq équipes. Mais la palme de est assurément une compétition très
nom a changé pour cette coupe qui est en l’originalité revient assurément au petit conviviale. Mais aussi très familiale. 

38
Terres d’échecs

Agen transforme l’essai


La préfecture du Lot-et-Garonne accueil- le président de l’Echiquier Agenais à la
lera à nouveau le championnat de France baguette en août dernier et prêt à remettre
du 19 au 27 août. En plein pendant la le couvert. « La nouvelle formule sur une
grande fête populaire du Pruneau Show. semaine, tout d’abord. D’autant plus que
le 15 août férié tombait pendant le

O n ne change pas une formule qui


gagne. Un adage qui pourra s’appli-
quer au championnat de France et à la
championnat. Mais le cadre attrayant et
touristique de la ville d’Agen a également
assurément joué. »
ville d’Agen. Les joueurs d’échecs vont Outre l’ovalie de son ballon et de son fruit
en effet retrouver en août prochain la séché, la préfecture du Lot-et-Garonne
capitale mondiale du pruneau. Pour leur cultive en effet également une incompara-
plus grand plaisir, pourrait-on ajouter, tant ble douceur de vivre. À tel point qu’elle
la première édition l’année dernière avait avait été baptisée, il y a quelques années,
été source de nombreuses satisfactions. la ville la plus heureuse de France. Un même son directeur qui est à l’origine de
Au niveau de la participation, tout label “Sourire du Lot-et-Garonne” a la nouvelle candidature d’Agen pour
d’abord. Avec près de 900 joueurs, le même été lancé afin de garantir un accueil 2017. Une candidature immédiatement
championnat de France avait retrouvé un chaleureux et convivial. Agen, c’est une soutenue par le Maire de la ville (lire plus
chiffre qui n’avait plus été atteint depuis ville où on vient et où on revient. « On bas) et l’Echiquier Agenais.
plusieurs années. « Deux raisons, sans espère bien que ça sera le cas pour les Ce dernier, qui a soufflé en 2016 sa 75e
doute » tente d’analyser Gérard Marciniak, participants du championnat de France », bougie, voit bien évidemment d’un très
sourit Gérard Marciniak. bon œil cette double organisation d’un
championnat de France. Pour le club, les
Montée en Nationale 1 retombées sont en effet nombreuses.
Outre les chiffres de la participation, D’autant plus que, sur le plan sportif,
l’autre principal motif de satisfaction de l’équipe première vient d’accéder à la
l’édition 2016 était les conditions excep- Nationale 1. La saison 2016-2017 aura
tionnelles dont avaient bénéficié les décidément été marquée d’une case
joueurs dans le centre des congrès flam- blanche pour Agen. Les relations avec la
bant neuf. Un équipement ultra-moderne Municipalité sont également au beau fixe.
et entièrement climatisé. Un plus appré- « La Mairie réfléchit à une expérimenta-
ciable. Surtout quand on connaît le degré tion des échecs pendant le temps scolaire
d’ensoleillement du Sud-Ouest en plein dans une école-pilote. Et on nous a pro-
été. Bien évidemment, les participants du mis une nouvelle salle », se réjouit Gérard
Gérard Marciniak (à gauche) avec l'équipe première qui championnat de France retrouveront le Marciniak. À Agen, les échecs ne comptent
accède à la Nationale 1. palais des congrès en août prochain. C’est assurément pas pour des prunes. 

3 questions à Jean Dionis, maire d’Agen :


“Une opération gagnant-gagnant !”
C omme beaucoup, il avait pratiqué
pendant ses années lycée. Et il avoue
regretter aujourd’hui de ne plus avoir le
Quelles ont été les retombées pour une
ville comme Agen ?
C’était vraiment une opération gagnant-
temps de jouer. Quoi qu’il en soit, Jean gagnant. À la fois pour la ville d’Agen,
Dionis, le Maire d’Agen, a toujours mais aussi pour la FFE, puisque nous
conservé une même admiration pour le avons pu offrir d’excellentes conditions
jeu d’échecs. Une admiration encore ren- aux joueurs. Notre palais des congrès est
forcée après l’accueil du championnat une infrastructure parfaite pour accueillir
de France dans sa ville. une compétition d’échecs.
En ce qui nous concerne, nos prévisions se
Quelles ont été vos impressions sur le sont confirmées. Les retombées écono- Jean Dionis et Nahia Darrort, championne d'Aquitaine
championnat de France 2016 ? miques se situent autour de 1,5-2 millions petite-poussine.
Malheureusement, je n’étais pas présent d’euros. Dans une période – la mi-août –
à Agen pendant le championnat. Mais assez creuse en termes d’animations, le en effet également l’image véhiculée par
cette année, je serai là ! En 2016, c’est championnat a réellement boosté les hôte- les échecs. Un sport intelligent, de
mon premier adjoint qui avait suivi la liers, les restaurateurs et les commerçants concentration, auquel les enfants accro-
manifestation. Il a été fortement impres- de la ville. chent très vite. L’année dernière, je
sionné par l’aspect sportif, mais aussi par m’étais permis un petit anglicisme pour
l’ambiance. Au niveau de l’ambiance, Pourquoi repartir cette année ? qualifier le championnat. « A smart game
précisément, il y a eu une totale unani- Les nombreuses satisfactions du cham- in a smart city ». Un jeu intelligent dans
mité à Agen pour affirmer que les joueurs pionnat 2016 nous ont bien évidemment une ville qui a l’ambition de l’être aussi.
d’échecs sont très sympas. Ce n’est pas le donné envie de continuer. Et pas unique- Cette année, je dirais « a cool game in a
cas de toutes les manifestations (rires). ment pour des raisons économiques. Il y a cool city ». 

   


 39
Le jeune du mois

Un Roi au Grand-Duché
À six ans, Amine Bekkari alors que Bobby Fischer le tenait pour la 8.hc3 hce7
est un des plus jeunes réfutation pure et simple de la défense Après 8...hcb4 9.d4 hxc2+ 10.kd1,
participants du champion- des deux Cavaliers. les Noirs ne peuvent pas prendre la
nat de France. Juste avant Tour a1 : 10...hxa1? 11.bxd5+ kd6
4...d5 5.exd5 hxd5?!
Belfort, il a remporté le titre 12.hb5+ kd7 13.qf5+ ke7 14.qf7#.
Un coup douteux fréquemment joué
national au Luxembourg. chez les jeunes joueurs qui ignorent la 9.d4 c6 10.qe4
théorie. Sur la foi d'une partie de Polerio dispu-

C omme on le sait, le Luxembourg repré-


sente un pôle d’attraction conséquent
pour les travailleurs français. L’inverse
Les Noirs devaient jouer 5...ha5 et
accepter la perte d'un pion en échange
d'une avance de développement.
tée en 1610 (!), 10.bg5! serait plus fort.
10...qd6 11.bf4 hg6?
Déjà la faute décisive. Mais la défense
pourrait être vrai pour les joueurs 6.hxf7!? est très difficile pour les Noirs, surtout
d’échecs et tout particulièrement les pour des jeunes joueurs.
jeunes. « Au Luxembourg, il y a beaucoup Il fallait jouer 11...kf7 12.bxe5 qg6
de clubs pour les adultes, mais encore peu 8
13.qf3+ kg8 14.0–0, et comme l'a dit
pour les jeunes », explique Tachfine l'ancien champion du monde Max Euwe
Bekkari, un père de famille français installé 7

à propos de cette variante Fegatello, les


au Grand-Duché. Du coup, les deux enfants 6
Blancs ont certes des compensations,
Amine et Nassim franchissent régulière- mais ils doivent encore prouver que leur
ment la frontière pour s’entraîner au club 5

attaque vaut la pièce sacrifiée.


de l’EFE Metz et participer aux diverses 4

compétitions. Tous deux sont qualifiés 12.dxe5 qd8


pour Belfort. L’aîné Nassim, membre de 3
Coïncidence amusante, tout ceci a déjà
l’équipe de Top jeunes de Metz, est cham- 2 été joué dans une partie du championnat
pion de Lorraine poussins et vice-cham- tchèque des moins de 10 ans en 1996.
pion du Luxembourg. Nassim, le petit frère, 1

A B C D E F G H
Ici, les Noirs avaient joué 12...hxe5,
est vice-champion de Lorraine petit-pous- mais avaient perdu en quelques coups
sin et champion du Luxembourg. Mais après 13.0–0–0.
pour l’instant, pas question pour les enfants Un sacrifice baptisé par les Anglo- 13.hxd5 cxd5 14.0–0–0! 14.hxf4
d’envisager de jouer pour l’équipe de saxons “Fried-liver Attack” (attaque du 15.qxf4 qb6 16.bxd5+ ke7
Luxembourg, ni même pour celle du foie frit – sic – !). Les Français préfèrent Le coup du texte conduit au mat, mais
Maroc, puisque les parents ont la double l'appellation plus romantique Fegatello, 16...kd7 17.qf7+ be7 18.bxb7+
nationalité. « Leur rêve serait de jouer pour en hommage à Greco et Polerio, deux kc7 19.qxe7+ kb8 20.bxa8 ne faisait
l’équipe de France ! ».  joueurs Italiens du 17e siècle.
Même si la théorie recommande le que retarder l'échéance.
Bekkari, Amine – Moumen, Milia coup 6.d4, ce sacrifice immédiat en f7 17.qf7+ kd8 18.be6+ 1-0 
Metz 2017 est intéressant et donne d’indéniables
chances pratiques aux Blancs.
1.e4 e5 2.hf3 hc6 3.bc4 hf6 4.hg5!?
Des steppes de
Un coup qui a suscité des avis totale-
ment divergents au cours du siècle der-
6...kxf7 7.qf3+ ke6
Forcé, sinon les Blancs récupèrent la
Mongolie au bocage
nier. Tarrasch le qualifiait d'idiot (sic !), pièce avec avantage.

Le pays du Dragon va manger du Lion normand


H
a vie réserve parfois de drôles de sur-
abiter à Hanoï au Vietnam, être licen-
ciés dans un club de la Réunion et par-
sur le plan échiquéen. « Au Vietnam, il n’y
a pas vraiment de clubs d’échecs tels que
L prises. Il y a quatre ans, Uchka, un jeune
Mongol, ne parlait pas un mot de français,
ticiper au championnat de France de nous en avons en France, et surtout il n’y a ignorait tout de la France et même de l’exis-
Belfort. C’est le parcours pas cette vie de club très tence de la Normandie, et ne savait pas jouer
atypique d’Eléonore et Théo- familiale ». explique la aux échecs. Aujourd’hui, il est installé du côté
dore Labrande qui seront maman. « Sans parler des de Cherbourg après avoir fui son pays avec
assurément parmi les joueurs problèmes de communica- sa famille, il est scolarisé et maîtrise parfai-
à faire le plus de kilomètres tion. Du coup, dans un tement la langue de Molière, et surtout il est
pour se rendre dans la Cité du premier temps, les enfants devenu champion régional d’échecs. Un jeu
Lion. D’autant plus que avaient même décidé qu’il a découvert à l’école avant d’intégrer
Theodore arrivera tout juste d’arrêter les échecs ». le club d’Equeurdreville.
d’une compétition de nata- Eléonore Labrande, au premier Aujourd’hui, Eléonore et Avec son titre de champion de Basse-
plan, et Theodore au second plan,
tion en Australie. au tournoi d'Hanoï. Theodore ont repris l’en- Normandie petit-poussin, Uchka se retrouve
Après plusieurs années dans traînement par Skype avec qualifié pour le championnat de France de
l’île de l’Océan Indien, la famille Labrande Olivier Letréguilly, leur coach basé à la Belfort. Prêt à marcher sur les traces de Borya
a rejoint il y a deux ans le pays du Dragon. Réunion. Et à Belfort, ils auront le plaisir Ider, un de ses compatriotes qui avait été
Un dépaysement complet pour les enfants de retrouver leurs camarades de club.  vice-champion de France à deux reprises. 

La page Facebook de la FFE : https://www.facebook.com/ffechecs?fref=ts  Le compte Twitter : https://twitter.com/ffechecs

40