Vous êtes sur la page 1sur 4

NOUVEAU PROGRAMME

ITEM 160
MALADIES ERUPTIVES DE L'ENFANT
- Argumenter les principales hypothèses diagnostiques et justifier les examens complémentaires pertinents.
- Diagnostiquer une rougeole, une rubéole, un mégalérythème épidémique, un exanthème subit, une mononucléose infectieuse, une scarlatine, un syndrome de
Kawasaki.
- Connaître les principes de la thérapeutique et du suivi du patient.
- Connaître la conduite à tenir vis-à-vis de l'entourage autour d'un diagnostic de rougeole, rubéole, scarlatine, et les risques chez la femme enceinte.
Zéros SYNDROME DE KAWASAKI
- Vascularite - Maladie éruptive fébrile de l'enfant et du nourrisson
Généralités - Vascularite des artères de moyen calibre
- Fièvre > 5 jours,
- Urgence médicale
élevée et mal tolérée
Critère constant - Fièvre isolée > 5 jours
- ADP cervicales - Résistantes aux antibiotiques et antipyrétiques
- Conjonctivite bilatérale
- Glossite, chéilite,
- Enanthème : chéilite, stomatite, pharyngite
stomatite, pharyngite
- Adénopathie > 1,5cm cervicales, parfois torticolis
- Conjonctivite Clinique Critères associés - Exanthème : érythème polymorphe du tronc, du siège
- Atteinte des extrémités : Œdème induré
- Erythème palmo- Rougeur palmo-plantaire
plantaire puis Desquamation en doigts de gant
desquamation doigts
- Hyper-irritabilité
de gant + siège
Signes associés - Induration cicatrice BCG
- Anévrysme - BU : pyurie et protéinurie amicrobienne
coronarien= risque de - Diagnostic clinique
décès  ECG et - CRP : syndrome inflammatoire important
échocardiographie Biologie - NFS : Hyperleucocytose
Paraclinique Anémie, thrombocytose
- Cystite aseptique
- Echographie cardiaque : recherche anévrisme coronarien
- Aspirine + Imagerie - ECG
Immunoglobulines IV - Radiographie thoracique
au long cours - Aiguë : J1 à J11
Phases - Subaiguë : J11 à J21
Evolution - Convalescence : J21 à J60
- Atteinte cardiaque : Anévrisme coronarien
Complications Péricardite
- Mort subite par infarctus du myocarde
- Immunoglobulines polyvalentes IV 2 jours
Traitement - Aspirine 80 mg/kg/j puis diminution progressive
- Traitement au long cours de 5 à 10 mg/kg/j en prévention de la thrombose
- Persantine en cas d'atteinte coronarienne
SCARLATINE
- Toxine de Généralités - Streptocoque β-hémolytique du groupe A avec toxine érythrogène
streptocoque A - « Angine qui vomit »
- Angine - Début brutal
- Fièvre élevée, tachycardie et céphalées
- PAS d’intervalle de - Nausées, vomissements
peau saine : - Oro-pharyngé : Angine érythémato-pultacée
scarlatiniforme Langue blanche, puis framboisée, puis desquamative
-Atteinte des plis de Clinique - Aspect souffleté du visage, pâleur péribuccale
flexion - Adénopathies cervicale
- Eruption cutanée : Exanthème scarlatiniforme : Maculo-papuleux
- Glossite Confluant en nappes
Sans intervalle de peau saine
- Langue framboisée
Débute au tronc
- Desquamation des Extension vers les racines des membres et les plis de flexion
extrémités - Desquamation en doigt de gants au niveau des extrémités après le 8 ème jour
Paraclinique - Test diagnostique rapide (TDR) avant antibiothérapie
- Aucun examen
- Ambulatoire
complémentaire
- Repos
- Eviction scolaire Traitement - Antipyrétique, antalgique
- Antibiothérapie : Amoxicilline 50mg/kg/jour
- Antibioprophylaxie
C3G si allergie
des sujets contacts
- Surveillance : bandelette urinaire à J21
- Eviction scolaire
Prévention - Réadmission sur certificat médical
- Antibioprophylaxie des sujets contacts si épidémie familiale
Complications - Rhumatisme articulaire aigu
- Glomérulonéphrite aiguë post-streptococcique J15-J21
NOUVEAU PROGRAMME

ROUGEOLE
- Paramyxovirus
Généralités - Virus à ARN : Morbilivirus, cosmopolite, contagieux, immunité prolongée
- Catarrhe des voies
Anamnèse - Enfant 3 à 7 ans
aériennes supérieures
- Notion de contage et absence de vaccination
- Forte fièvre Incubation - 14 jours
- Contagiosité à partir de J5 avant la phase symptomatique
- Signe de Köplick
- Enfant bouffi, grognon
avant l’éruption
- Fièvre à 39°C
- J14 : exanthème Clinique - Catarrhe occulo-respiratoire
maculo-papuleux Invasion - Signe de Köplick : Apparition à J2
descendant avec Enanthème : points blancs
intervalle de peau En regard des 1ières molaires supérieures
saine Pathognomonique mais peu sensible
Eruption - Exanthème morbilliforme : Eruption maculo-papuleuse
- Complications :
cutanée Intervalle de peau saine
o Surinfection Eruption descendante
bactérienne : otite, Paraclinique - Obligatoire pour déclaration ARS : IgM au moment de l’éruption
pneumopathie IgG : séroconversion x 4 en 15 jours
- Symptomatique : Repos
o Méningo-
Traitement Désobstruction rhino-pharyngée
encéphalite
Antipyrétiques
o Panencéphalite - Antibiothérapie si surinfection
subaiguë - Eviction scolaire jusqu'à J5 de l’éruption
nécrosante Prévention - Vaccin : vivant atténué en 2 injections
- Déclaration obligatoire
- Eviction scolaire
- Sujets avec 2 injections : abstention
- Déclaration Prise en - Sujets avec une seule injection : compléter la vaccination dans les 72h
obligatoire = biologie charge des - Nourrisson : < 6 mois : Mère vacciné ou immunisé : abstention
obligatoire sujets Mère non immunisé : Ig polyvalentes IV
contacts 6 Ŕ 11 mois et non vacciné : Ig polyvalentes IV
- Vaccination
- Femme enceinte et immunodéprimé : Ig polyvalentes IV
- Surinfection bactérienne : Pneumopathie, bronchite, laryngite
Otite
Kératite
Complications - Surdité
- Méningo-encéphalite aiguë post-infectieuse
- Panencéphalite sclérosante subaiguë (PESS) : en moyenne 8 ans après
- Purpura thrombopénique auto-immun à J15 de l'éruption
- Rougeole maligne avec défaillance multi-viscérale
- Adénite mésentérique

RUBEOLE
- Togavirus
- Virus à ARN : rubivirus
- Adénopathies
Généralités - Contagion de -5j à +5j de l’éruption
cervicales
- Immunité durable, 10% d'adultes non immunisés
- Attention aux Anamnèse - Pas d’antécédent rubéole ni de vaccination
femmes enceintes - Contage 15-20 jours avant l’éruption
Incubation - 15 jours en moyenne
- Eruption
Phase - Fièvre modérée (38,5°)
roséoliforme
Clinique d'invasion - Arthromyalgies, céphalées, pharyngite
- Eviction scolaire - Adénopathies cervicales sous-occipitales
Eruption - Exanthème roséoliforme face puis extension thorax
- Vaccination
- Fugace, 48H puis disparition
Forme - Embryopathie : atteinte oculaire, cardiaque, oreille, encéphale
congénitale - Fœtopathie à partir de M5 : RCIU, hépatite, pneumopathie, thrombopénie,
méningite, myocardite, bandes claires métaphysaires des os longs
- Aucun examen sauf en cas de grossesse
Paraclinique - Leuconeutropénie, syndrome mononucléosique
- Sérologie rubéole à prélever immédiatement et à J10
- Polyarthrite : à J2, disparaissant sans séquelle en 15-30 jours
Complications - Purpura thrombopénique auto-immun à J15 de l'éruption
- Méningo-encéphalite
Traitement - Symptomatique
- Eviction scolaire
Prévention - Contact avec femme enceinte prohibé
- Vaccination
NOUVEAU PROGRAMME

ROSÉOLE INFANTILE ou EXANTHÈME SUBIT ou « 6e MALADIE »


- HHV6
Généralités - Primo-infection à HHV6 et 7
- Nourrisson
- Transmission directe, immunité durable
- Fièvre brutale - Nourrisson entre 6-24 mois
(convulsion) - Fièvre brutale à 39-40°C bien tolérée pendant 3-4 jours
Clinique - Baisse brutale avec éruption maculo-papuleuse (roséoliforme)
- Eruption à la
- Localisation à la nuque et au tronc
défervescence
Paraclinique - Formes sévères
- Leuconeutropénie
Complications - Convulsions
- Hépatite
Traitement - Traitement symptomatique

MÉGALÉRYTHÈME ÉPIDÉMIQUE
- Parvovirus B19
- Parvovirus B19, transmission directe, immunité durable
- Visage (joues)
Généralités - Entre 5-10 ans
aspect souffleté
- Epidémies
- Purpura des - Eruption morbilliforme du visage descendante
extrémités Clinique - Exanthème maculo-papuleux « en carte de géographie » ou « en guirlande »
- Aspect souffleté du visage
- Crise
- Fièvre modérée ou absente et pas d'altération de l’état général
érythroblastopénique
Paraclinique - Aucun examen pour le diagnostic chez l’enfant
- Sérologie si besoin : IgM à Parvovirus B19
- Récidive
Complications - Hémopathies : crise érythroblastopénique nécessitant une transfusion
- Grossesse : anasarque placentaire
Traitement - Symptomatique
Prévention - Pas d’éviction scolaire
- Contact femme enceinte prohibé

MONONUCLÉOSE INFECTIEUSE
- EBV
- Forme symptomatique de la primo-infection par EBV
- Angine, ADP, SMG
Généralités - Le plus souvent asymptomatique
- Asthénie - Adolescent et adulte jeune
Anamnèse - Pas d’antécédent de mononucléose infectieuse
- Exanthème si
- Contage 30-50 jours avant
aminopénicilline (non
- Altération de l’état général
allergique)
- Fièvre
- Pharynx : Angine érythémato-pultacée, pseudomembraneuse
Clinique Œdème de la luette
Purpura pétéchial du voile du palais
- Poly-adénopathies cervicales et occipitales
- Splénomégalie
- Eruption à la prise d’amoxicilline fréquente mais non allergique
- Syndrome mononucléosique : Hyperlymphocytose > 50%
> 10% de forme hyper-basophile au frottis
Paraclinique - Cytolyse hépatique
- MNI-test : Anticorps hétérophiles agglutinant les hématies de mouton
Sensibilité et spécificité élevées
- Sérologie EBV : IgM anti-VCA (+), IgG anti-VCA et anti-EBNA (-)
- Hématologique : Anémie hémolytique auto-immune
Purpura thrombopénique
Cryoglobulinémie
Syndrome d’activation macrophagique
Complications - Neurologique : Encéphalite et méningite
Polyradiculonévrite
Paralysie faciale périphérique
- Myocardite
- Pneumopathie interstitielle
- Rupture splénique spontanée ou post-traumatique
- Symptomatique : Repos
Traitement Absence de sport : risque de rupture splénique
- Corticothérapie 10 jours en cas de manifestations sévère
NOUVEAU PROGRAMME

DIAGNOSTICS DIFFERENTIELS
- Adénovirus : Eruption
Syndrome
Autres viroses Syndromes adéno-pharyngo-conjonctivaux
pieds-mains-
- Entérovirus : Coxsackie, ECHO 9
bouche :
Syndrome pieds-mains-bouche
- Vésicules - Fièvre 38-39°C
ovalaires des pieds Syndrome de - Eruption cutanée scarlatiniforme
et des mains choc toxique - Choc hypovolémique
- Atteintes poly-viscérales
- Enanthème
Toxidermies - Eruptions médicamenteuses de tout type
vésiculaire du voile
- Etude de l’imputabilité interne et externe
du palais
Maladies de - Lupus érythémateux disséminé
système - Dermatomyosite juvénile
- Maladie de Still