Vous êtes sur la page 1sur 3

|  

|  
 
R

RRR

 R

Lǯexpression de lǯunicité de Dieu " lâ ilâha illâ Allâh " (il nǯy a de divinité quǯAllah), est
lǯidentité propre de tout musulman, lǯaffirmation de son être, sa véritable patrieǯ car
lǯislam ne reconnaît pas les frontières, les murs ni les obstaclesǯ

Et je nǯai pour patrie que lǯislam. Le Shâm [1] et la vallée du Nil y sont égaux.
Et chaque fois que le Nom dǯAllah est mentio nné dans un pays, je le compte au cœur de
ma patrie.

Lǯaffirmation de lǯunicité de Dieu est la fierté et lǯhonneur de tout musulman. Elle le libère
des chaînes de la servitude à une divinité associée à Dieu : "Il ne conviendrait pas à un être
humain à qui Allah a donné le Livre, la Compréhension et la Prophétie, de dire ensuite aux
gens : ǯSoyez mes adorateurs, à lǯexclusion dǯAllahǯ ; mais au contraire, [il devra dire] :
ǯDevenez des savants, obéissant au Seigneur, puisque vous enseignez le Livre et vous
lǯétudiezǯ. Et il ne va pas vous recommander de prendre pour seigneurs anges et
prophètes. Vous commanderait-il de rejeter la foi, vous qui êtes Musulmans ?". [3:79-80]

Il y a dans lǯaffirmation de lǯunicité de Dieu une délivrance du châtiment du Feu. Cǯes t le


chemin vers la vie éternelle au Paradis et la Satisfaction dǯAllah. Le polythéisme fait chuter
lǯhomme dans les ténèbres, il se perd dans les voies de lǯégarement, et vit ici -bas dans
lǯhumiliation et dans lǯau-delà dans le châtiment humiliant. Et si le monothéisme est la voie
qui mène au Paradis, il convient de savoir que ce nǯest pas un simple mot prononcé, mais
une vérité dont il faut saisir le sens et les implications.

"La foi (al-imân) nǯest pas faite dǯespoirs illusoires (amâniy). Cǯest ce qui sǯ établit avec
certitude dans le cœur et qui est confirmé par les actes. Il y a des gens qui ont été séduits
par les espoirs illusoires si bien quǯils ont quitté le monde sans la moindre bonne œuvre.
Ils dirent : " nous pensons du bien dǯAllah ". Ils mentent . Sǯils pensaient du bien dǯAllah, ils
auraient chercher la perfection dans leurs œuvres".

Abû Hurayrah, quǯAllâh lǯagrée, demanda au Messager dǯAllah -Paix et Bénédiction sur
lui, : " ô Messager dǯAllah, qui est le plus heureux par ton intercession le Jou r Du
Jugement ? ". Le Messager dǯAllah lui dit : " Celui qui dit en toute sincérité et du fond du
cœur : il nǯy a de divinité quǯAllah ". La sincérité du cœur et la pureté de lǯintention
constituent donc le pivot autour duquel sǯarticule le monothéisme pur .

Parmi les états les plus dangereux, cǯest de prétendre à la foi alors que les actes, eux, nǯen
témoignent aucunement. A ce moment, il se produit une terrible contradiction entre les
croyances et la pratique. Cǯest pourquoi le Livre nous met en garde cont re cette chute
périlleuse. Dieu - Exalté Soit-Il - dit : "2:44. Commanderez-vous aux gens de faire le bien, et
vous oubliez vous- mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre ? Etes-vous donc
dépourvus de raison ? ". Il dit aussi dans un autre passage : "2:204. Il y a parmi les gens
celui dont la parole sur la vie présente te plaît, et qui prend Allah à témoin de ce quǯil a
dans le cœur, tandis que cǯest le plus acharné disputeur . 205. Dès quǯil tourne le dos, il
parcourt la terre pour y semer le déso rdre et saccager culture et bétail. Et Allah nǯaime
pas le désordre. 206. Et quand on lui dit : ǯRedoute Allahǯ, lǯorgueil criminel sǯempare de
lui, lǯEnfer lui suffira, et quel mauvais lit, certes !"

La solidité de la foi se mesure par la véracité de la p arole, la sincérité de lǯœuvre,


lǯadhésion permanente aux principes [agrées par Allâh], la patience face aux épreuves, et
lǯendurance devant la tempête des événements durs, aussi forte soit -elle. Ecoute donc
cette question que le Messager dǯAllâh, paix et bénédiction dǯAllâh sur lui, a posée à ses
compagnons : " Etes-vous croyants ? ". `Omar [Ibn Al-Khattâb], quǯAllâh soit satisfait de lui
répondit : oui, ô Messager dǯAllâh. Le Messager poursuivit : " Ô  RÔR R
R

RR RR ". Al-Fârouq (`Omar) dit : " nous endurons dans lǯépreuve, nous
sommes satisfaits de la Décision dǯAllâh, et nous Le remercions dans lǯaisance ". Cǯest
alors que la meilleure des créatures dǯAllâh, prononça une parole sage pleine de
clairvoyance et de profondeur : "
RR  RR
R

 RR R R 
 ".

Il y a dans le Noble Coran des enseignements témoignant de cette vérité notamment


lorsquǯil nous rapporte le récit dǯun commandant qui teste la foi de ses soldats. Ecoute
attentivement la majesté du Coran lorsquǯil relate ce moment grandiose : "Puis au
moment de partir avec les troupes, Tâlût dit : ǯVoici : Allah va vous éprouver par une
rivière : quiconque y boira ne sera plus des miens ; et quiconque nǯy goûtera pas sera des
miens ; - passe pour celui qui y puisera un coup dans le creux de sa main.ǯ Ils en burent,
sauf un petit nombre dǯentre eux. Puis, lorsquǯils lǯeurent traversée, lui et ceux des
croyants qui lǯaccompagnaient, ils dirent : ǯNous voilà sans force aujourdǯhui contre
Goliath et ses troupes !ǯ Ceux qui étaient convaincus quǯils auront à rencontrer Allah
dirent : ǯCombien de fois une troupe peu nombreuse a, par la grâce dǯAllah, vaincu une
troupe très nombreuse ! Et Allah est avec les endurantsǯ. (2:249)

Médite avec moi comment Tâlût a purifié les rangs de sa troupe, en retenant uniquement
les gens véridiques dans leur foi, constants dans leurs principes, habitués à endurer les
épreuves. Cette action permit à ce chef de réaliser un succès considérable. Quǯont dit ces
croyants, faibles par leur quantité, mais forts par leur qualité, inébranlables dans leur
certitudeǯ quǯont-ils dit lorsque les troupes se sont affrontées ? Et quelle fut lǯissue de ce
combat ? Ecoute avec recueillement, le Livre dǯAllâh prononcer la vérité : "Et quand ils
affrontèrent Goliath et ses troupes, ils dirent : ǯSeigneur ! Déverse sur nous lǯendurance,
affermis nos pas et donne-nous la victoire sur ce peuple infidèleǯ ". (2 :250)

La foi ne peut aller de paire avec le mensonge, elle ne peut tolérer la tromperie, et ne
connaît pas la tricherie.

Ecarte-toi du menteur et nǯen fait point ton ami, car le menteur noircit celui quǯil
accompagne
A ta rencontre, il jure quǯil tǯaccorde sa confiance, et dans ton dos cǯest un véritable
scorpion
Il te fait goûter du bout de sa lan gue de douces paroles, mais agit avec ruse tel un renard
La foi correcte est cristallisée lorsque la personne donne le bon exemple. Voilà le noble
Coran qui nous rapporte ces paroles du prophète Shu`ayb disant à son peuple : "Je ne vise
nullement à vous contrarier par ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant
que je le puis. Et ma réussite ne dépend que dǯAllah. En Lui je place ma confiance, et cǯest
vers Lui que je reviens repentant. " [verset 11:88]

Et dans un autre passage, (le Coran) in terpelle les croyants en les avertissant
solennellement : "Ô vous qui avez cru ! Pourquoi dites-vous ce que vous ne faites pas ? *
Cǯest une grande abomination auprès dǯAllah que de dire ce que vous ne faites pas. "
(Coran 62:2-3) Lorsque les relations interpersonnelles sont basées sur la ruse, lǯégoïsme et
lǯintérêt, cǯest que la société se dirige dangereusement vers lǯanarchie, la faiblesse, le
malheur et la misère. Le prophète Jésus - Paix sur lui - disait à son peuple : " ô fils dǯIsraël,
ne venez pas me voir, vêtus en moines, alors que vos cœurs sont ceux de loups affamés.
Portez plutôt les habits des rois et adoucissez vos cœurs par la crainte de Dieu ".

Il y a un hadîth Qodsi (transcendant) qui emplit la gorge dǯamertume et lǯêtre de


tourments, en révélant quelques états de certaines créatures. Allâh Exalté Soit -Il dit : "Jǯai
créé des gens dont la langue est plus agréable que le miel, alors que leur cœur est plus
amer que le myrrhe. Je jure par Moi, je les entraînerai dans une discorde qui déconcerter a
les cléments. Me prennent-ils à la légère ? Ou bien sont-ils audacieux avec Moi ?"

QuǯAllâh fasse miséricorde à lǯImâm Ash -Shâfi`î qui dit :

Si lǯhomme ne vient à toi quǯà contre cœur,


Ecarte toi de lui, sans le moindre regret
Il y a un substitut dans les autres, et un repos dans lǯéloignement,
Et dans le cœur une endurance lorsque le bien -aimé te traite avec dureté
Ceux que ton cœur aime, ne tǯaiment pas forcément,
Et ceux pour qui tu as une affection, ne te voue pas forcément cela,
Et si la sincère affection ne se fait naturellement,
Il nǯy a point de bien dans un semblant dǯaffection, artificiel et maniéré,
Il nǯy a point de bien en un ami qui trahit son ami
Et qui après lǯamitié le traite avec méchanceté
Reniant les moments du passé
Et en dévoilant ce qui hier était secret,
Triste vie le jour où il nǯy aurait pas
Un ami fidèle, tenant ses promesses et équitable.

[1] Le Shâm désigne la Grande Syrie, qui sǯétend sur la Syrie actuelle, le Liban et la Jordanie.

è RRChapitre Premier du livre Discours du Coeur de Cheikh `Abd Al-Hamîd Kishk, quǯAllâh lui
fasse miséricorde.R