Vous êtes sur la page 1sur 11

Exemple Entretien Oral pour le poste de Chargé de clientèle :

- Présentez-vous;

- Vos expériences y compris les stages en détails;

- Parlez nous de l'historique de la BANQUE X dans 5 minutes (Date de création et les


différents produits et services offerts par la BANQUE X );

- Quels sont les attributions (missions) d'un chargé de clientèle au sein d'une agence
bancaire?;

- Pourquoi vous voulez travailler dans le secteur bancaire et spécialement dans notre
établissement ? ( Motivations )?;

- Citez-nous les différents chèques au sein d'une agence bancaire;

- Quels sont les moyens de paiement proposés par la banque

- Quels sont vos points forts et vos points faibles ?

Collège Lycée Supérieur Alternance Métiers Bac Examens Jobs, Stages, Emploi Salons
Lifestyle


















































































































































 Parcoursup
 Classements
 Bac 2018
 Palmarès des lycées

 Offres jobs
 Offres 1er emploi
 Offres stages



1. Jobs, Stages, Emploi


2. Emploi : Nos conseils
3. Les métiers de la banque et de la finance : comment postuler ?
4. Banque : que répondre au recruteur sur la connaissance du secteur et des produits ?

Boîte à outils

Banque : que répondre au recruteur sur la


connaissance du secteur et des produits ?
Publié le 18.11.2010


10



0

Favoris

À quelles questions devez-vous vous attendre en entretien d’embauche ? Quelles sont les
bonnes formules dans les CV et lettres de motivation ? En plus de conseils généraux pour
booster votre candidature, nous vous détaillons, à partir de vraies offres d’emploi, quels sont
les termes à valoriser quand vous décrivez vos compétences face aux recruteurs.

Les recruteurs souhaitent savoir si vous êtes réellement motivé pour intégrer leur groupe.
Ils vont donc vous poser des questions relatives à votre connaissance de leur milieu.

"Pourquoi souhaitez-vous intégrer notre réseau ?"

Toutes les banques proposent le poste auquel vous avez postulé. Vous devez montrer en quoi
la banque que vous visez offre quelque chose de spécifique.

Un exemple de réponse pour un poste d’inspecteur. "Je souhaite travailler dans une banque
de réseau. Après avoir bien étudié le marché et suite à mon expérience dans le cabinet XX, je
voudrais continuer à travailler dans le domaine financier, mais avec une ouverture plus large
sur différentes problématiques d’audit, notamment l’audit social. Je souhaite aussi exploiter
davantage mes compétences relationnelles. Votre banque a plusieurs atouts à mes yeux : elle
fait notamment partie des principales banques généralistes et est implantée
internationalement. Cela me permet d’avoir une vision à long terme et d’envisager d’évoluer
vers d’autres domaines bancaires à responsabilités."

À éviter. N’imposez pas d’emblée votre volonté. Vous pouvez parler des possibilités qui vous
sont offertes mais pas signaler que vous envisagez très vite un autre poste que celui auquel
vous postulez. Évitez ainsi la réponse : "Mon souhait est de partir rapidement travailler à
l’étranger."

"Connaissez-vous nos produits ?"

Un préalable : renseignez-vous sur le site Internet ou rendez vous dans une agence du réseau
que vous convoitez afin de prendre connaissance de leur offre. Cela montrera votre intérêt
pour le poste.

Un exemple de réponse pour un poste de conseiller clientèle professionnels. "En tant que
client de votre banque à titre personnel, j’utilise les moyens de paiement courants. J’ai
apprécié votre offre de prêt alors que j’étais étudiant. Cela m’a permis de poursuivre mes
études plus sereinement. Je me suis bien sûr renseigné sur vos produits sur votre site. À ce
sujet, je me suis plus particulièrement intéressé à vos produits d’épargne et de placements à
destination des professionnels, et notamment le produit XX. Je vous avoue moins connaître
les produits d’assurances. Mais j’ai vu que vos nouvelles recrues bénéficiaient d’une
formation dès leur entrée pour avoir davantage d’informations sur vos produits maison."

À éviter. Il est inutile de vous embarquer dans des explications alambiquées si vous n’avez
pas pris de renseignements au préalable. L’honnêteté paie, surtout en entretien. Mieux vaut
reconnaître son manque de connaissance dans certains domaines.

"Quelle image avez-vous d’une banque ?"

Il est ici important de montrer que vous avez une vision positive de la banque et de ses
métiers.

Un exemple de réponse d’un candidat au poste de conseiller clientèle particuliers. "C’est


le lieu où les gens investissent dans leur vie, c’est le carrefour de leur vie. Cela est encore plus
vrai aujourd’hui car les banques s’occupent également de proposer des produits
d’assurances."

À éviter. Ne voyez pas le banquier comme un administratif, fermé. L’image de la banque a


considérablement changé ces dernières années. Vous pouvez développer votre argumentaire
sur son univers concurrentiel, ses nombreux métiers dynamiques et ses perspectives
d’évolution.

"Quelles sont les valeurs de notre groupe ?"

Là encore, il est utile de vous renseigner sur les sites des banques ou lors de forums emploi
sur la politique du groupe en matière sociale, environnementale et économique.

Un exemple de réponse pour un poste dans une banque de réseau. "J’ai eu l’occasion de
lire votre rapport de développement durable sur votre site. J’ai réellement pu apprécier votre
projet d’entreprise, vos initiatives propres au secteur bancaire et celles qui participent à la
promotion du développement durable dans des domaines variés. J’ai notamment vu que votre
banque figure depuis plusieurs années parmi les premières actions européennes les plus
présentes dans les fonds d’investissement responsable et durable. J’ai également apprécié
votre volonté de diversifier les cursus."

À éviter. Ne vous lancez pas dans de longues tirades vides de sens sur la culture d’entreprise
et sur sa stratégie en général.?Détaillez un point qui correspond à vos valeurs, par exemple en
matière de gestion de ses ressources humaines. Parlez de ce que vous connaissez, avec des
exemples concrets de ce que vous avez pu lire sur l’entreprise et de ce qui vous a attiré.

Dans quelque secteur que ce soit, vous aurez à répondre à des questions visant à vérifier le
contenu de votre CV et votre opérationnalité immédiate.

"Quels sont vos points forts et vos points faibles ?"


C’est une question que posent souvent les recruteurs. Autant vous y préparer.

Un exemple de réponse d’un candidat. "Lors de ma formation et de mes stages, j’ai pu


montrer d’abord mes qualités d’organisation. J’ai eu une expérience de 3 mois au service
comptabilité de la société XX, où je traitais le règlement des factures et où j’ai pu commencer
à avoir des relations avec les clients à propos de litiges sur des impayés, les retards de
paiement… Je devais faire un bilan tous les soirs avec le chef comptable, et j’ai pu
expérimenter mes connaissances du tableur Excel sur lequel je reportais les comptes rendus
clients. J’ai pu aussi, à cette occasion, comprendre le rôle de la banque."

À éviter. Les phrases trop convenues, vides de sens ou qui donnent le bâton pour vous faire
battre : "J’ai les qualités de mes défauts… Je suis parfois tellement organisé que l’on me dit
que je suis rigide." Vous pouvez choisir de mettre l’accent sur le savoir-faire ou le savoir être
selon le type de poste visé. Cherchez cependant ceux qui vous correspondent, n’inventez pas
un point qui se révélera faux après votre embauche.

"Au vu de ce bilan, accorderiez-vous un prêt à ce client ?"

Les recruteurs peuvent réaliser des mises en situation. Ils vous présentent un bilan ou le
compte d’un client. Ils vous demandent ce qui vous choque et les points sur lesquels doit se
porter votre attention.

Un exemple de réponse d’un potentiel conseiller clientèle particuliers. "Je constate des
revenus réguliers depuis de nombreuses années. Mais je m’aperçois également qu’il est
systématiquement débiteur en fin de mois et qu’il a contracté plusieurs crédits à la
consommation. En faisant le calcul de ses différents prêts et en ajoutant sa demande de prêt, je
m’aperçois que son taux d’endettement dépassera 33 % de ses revenus. En tenant compte de
son précédent crédit immobilier à rembourser ainsi que son absence d’apport personnel, je
m’interroge sur la légitimité à lui octroyer la somme qu’il demande à emprunter."

À éviter. Ne négligez pas l’aspect concret de l’exercice. Vous devez mettre en pratique vos
compétences techniques pour montrer que vous êtes opérationnel, sérieux, rigoureux.

"Vos stages sont-ils suffisants pour être opérationnel immédiatement ?"

Le poste requiert une expérience professionnelle mais votre profil intéresse tout de même le
recruteur. Il attend que vous sachiez le convaincre que vous avez l’envergure pour cette
mission.

Un exemple de réponse d’un candidat en "back-office". "Il est vrai que j’avais un statut de
stagiaire lors de cette expérience. Mais j’ai très vite été mis dans le bain et participé à la vie
du service. J’ai pu participer à la réalisation de projets réels, en analyse des marchés, gestion
du risque, trading… J’ai pu mettre en pratique mes connaissances des produits et de l’analyse
financière, et me confronter à l’environnement, surtout celui des salles de marchés, qui
demande de bien maîtriser son stress !"
À éviter. Les phrases vous montrant trop péremptoire, trop sûr de vous : "Je suis sûr qu’un
bon stage vaut autant qu’une longue expérience."

"Quelle est votre motivation pour ce métier ?"

Plus que vos compétences techniques, les recruteurs veulent vérifier que vous avez réellement
le souci de vous impliquer dans votre poste.

Un exemple de réponse d’un candidat à une fonction commerciale. "J’ai suivi une
formation pour travailler dans le commercial, je ne savais pas exactement à l’origine dans
quel domaine. J’ai eu l’occasion de découvrir la banque lors de mes stages et jobs d’été. Ce
qui m’intéresse, c’est de commencer par une fonction en relation avec les clients et de pouvoir
progresser par la suite grâce à la formation."

À éviter. "Je voudrais confirmer par une expérience dans la banque que j’ai bien des capacités
commerciales." C’est un premier métier, vous devez être opérationnel rapidement. La banque
n’a pas à vous aider pour décider de votre choix professionnel.