Vous êtes sur la page 1sur 16

Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Chapitre IV
Réalisation du prototype de régulateur MPPT à Base
d’arduino

IV.1. Introduction
L’utilisation des régulateurs de charge permet de contrôler la puissance électrique dans les
circuits qui fonctionnent en courant continu avec une très grande souplesse et un rendement élevé.
Dans les systèmes photovoltaïques, les régulateurs de charge permettent de poursuivre le point de
fonctionnement optimum. Dans ce chapitre, nous présenterons les étapes qu'on a suivi dans la
réalisation du prototype de régulateur MPPT commençant par le choix du matériel jusqu'à
l'implémentation du système complet. Les résultats seront présentés et discutés dans ce même
chapitre.

IV.2. Schéma bloc du système


Que soit dans la simulation ou dans la réalisation pratique, on a utilisé le schéma block
illustré dans la figure (IV.1).

Figure (IV.1) : Schéma bloc du système à réaliser.

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Ce schéma décrive les différentes parties du système à construire tels que :

 Panneau solaire,
 Circuit de commande :
- Les capteurs de courant et de tension,
- La carte arduino Uno,
 Circuit de puissance :
- Hacheur Buck MPPT,
 Batterie,
 Affichage des résultats :
- LCD.

IV.3. Matériels utilisés


Dans cette partie, on va présenter le matériel qu'on a utilisé pour la construction du
système complet.

IV.3.1. Panneau solaire


Dans notre réalisation, nous avons utilisés un module PV du type 50M(36). Ce module
PV est en silicium monocristallin constitué de 36 cellules PV élémentaires en série. Il peut
délivrer dans les conditions standards de test (CST) une puissance de 50 W, un courant de
3.04A sous une tension optimale de 17.98V. Les caractéristiques électriques de ce module PV
sont présentées dans la figure (IV.2).

Figure (IV.2) : Caractéristiques du panneau solaire utilisé.

IV.3.2. Carte Arduino


Dans notre application, on a choisi comme élément de contrôle la carte Arduino UNO
puisqu'elle répond aux besoins du prototype réalisé.

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Figure (IV.3) : Carte Arduino Uno

Elle dispose :

· de 14 broches numériques d'entrées/sorties (dont 6peuvent être utilisées en


sorties PWM (largeur d'impulsion modulée),
· de 6 entrées analogiques (qui peuvent également être utilisées en broches
entrées/sorties numériques).
· d'un quartz 16Mhz.
· d'une connexion USB.
· d'un connecteur d'alimentation jack.
· d'un connecteur ICSP (programmation "in-circuit").
· et d'un bouton de réinitialisation (reset).
Elle contient tout ce qui est nécessaire pour le fonctionnement du microcontrôleur;
Pour pouvoir l'utiliser et se lancer, il suffit simplement de la connecter à un ordinateur à
l'aide d'un câble USB (ou de l'alimenter avec un adaptateur secteur ou une pile, mais ceci
n'est pas indispensable, l'alimentation étant fournie par le port USB).
a) Alimentation de la carte Arduino
La carte Arduino Uno peut-être alimentée Soit via la connexion USB (qui fournit
5V) ou à l'aide d'une alimentation externe. La source d'alimentation est sélectionnée
automatiquement par la carte. L'alimentation externe (non-USB) peut être soit un adaptateur
secteur (pouvant fournir typiquement de 3V à 12V sous 500mA) ou des piles (ou des
accus). L'adaptateur secteur peut être connecté en branchant une prise 2.1mm positif au

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

centre dans le connecteur jack de la carte. Les fils en provenance d'un bloc de piles ou
d'accus peuvent être insérés dans les connecteurs des broches de la carte appelées Gnd
(masse ou 0V) et Vin (Tension positive en entrée) du connecteur d'alimentation.
La carte peut fonctionner avec une alimentation externe de 6 à 20 volts. Cependant,
si la carte est alimentée avec moins de 7V, la broche 5V pourrait fournir moins de 5V et la
carte pourrait être instable. Si on utilise plus de 12V, le régulateur de tension de la carte
pourrait chauffer et endommager la carte. Aussi, la plage idéale recommandée pour
alimenter la carte Uno est entre 7V et 12V.
b) Entrées/sorties numériques D0 à D13
Chacun des connecteurs D0 à D13 peut être configuré dynamiquement par
programmation en entrée ou en sortie. Les signaux véhiculés par ces connecteurs ont des
signaux logiques compatibles TTL, c'est-à-dire qu'ils ne peuvent prendre que deux états
HAUT (5 Volts) ou BAS (0 Volt).En pratique, les connecteurs D0 et D1 réservés pour la
liaison série asynchrone (port COM virtuel via le câble USB) ne sont pas exploités pour
d'autres utilisations.
À noter que chacun des connecteurs ne peut fournir ou absorber un courant supérieur à
40 mA environ (200 mA pour l'ensemble des connecteurs).Certains connecteurs peuvent être
spécialisés comme sorties PWM (repérées par un ~).
c) Entrées analogiques A0 à A5
Par défaut et contrairement aux entrées/sorties numériques qui ne peuvent
prendre que deux états HAUT et BAS, ces six entrées peuvent admettre toute tension
analogique comprise entre 0 et 5 Volts.
Pour pouvoir être traitées par le microcontrôleur, ces entrées analogiques sont
prises en charge par un CAN (Convertisseur Analogique Numérique ou ADC pour
Analogue Digital Convertir) dont le rôle est de convertir l'échantillon de tension VE en
une grandeur numérique binaire sur 10 bits.
d) Logiciel de programmation
Le logiciel de programmation des modules Arduino est une application Java, libre
et multi-plate forme, servant d'éditeur de code et de compilateur, et qui peut transférer le
firmware et le programmeur à travers de la liaison série (RS-232, Bluetooth ou USB selon
le module).
Le langage de programmation utilisé est le C++ et lié à la bibliothèque de
développement Arduino, permettant l'utilisation de la carte et de ses entrées/sorties. La

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

mise en place de ce langage standard rend aisé le développement de programmes sur les
plates-formes Arduino, à toute personne maîtrisant le C ou le C++.
e) Architecture interne

Figure (IV.3) : Architecture interne de la carte Arduino Uno

f) Structure d'un programme Arduino


Un programme Arduino comporte trois parties :
 La partie déclaration des variables (optionnelle)
 La partie initialisation et configuration des entrées/sorties : la fonction setup ()
 La partie principale qui s'exécute en boucle : la fonction loop ()

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Figure(IV.4) : Fenêtre principale du programme.


IV.3.3. Convertisseur DC-DC (hacheur de type Buck)
On a choisi comme convertisseur DC-DC, pour la réalisation du prototype de
régulateur de charge solaire, l'hacheur abaisseur (Buck) schématisé sur la figure (IV.5).

Figure (IV.5): Circuit électrique d’un hacheur série.


Ce type de convertisseur peut être utilisé comme adaptateur source-charge lorsque la
charge a besoin d’une tension inferieur à celle du générateur PV. L’adaptation entre la source
et la charge est réalisée par la variation du rapport cyclique D.
a) Principe de fonctionnement du convertisseur « Buck »
Le hacheur série « Buck » choisi est composé d’un transistor MOSFET qui
fonctionne en régime de commutation avec une période Ts. Dans la première fraction DTs

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

(figure (IV.6)), le transistor est dans un état de saturation alors l’inductance L se charge
d’énergie avec augmentation du courant IL. Dans la deuxième fraction de temps (1-D)Ts
(figure (IV.7)), l’inductance L libère cette énergie à la charge Z avec une diminution de
courant IL. Aussi le circuit peut être décomposé en deux circuits linéaires qui correspondent
chacun à une position du transistor S.

Figure (IV.6): Circuit équivalent lorsque S est fermé.

Figure (IV.7): Circuit équivalent lorsque S est ouvert.

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Figure (IV.8): Formes d’ondes courant/tension dans un hacheur buck.

b) Calcul et choix des composants


Dans cette partie, en suivant le cahier de charge, on va faire le calcul puis le choix
des composants constituant le prototype du régulateur de charge à réaliser.

 Interrupteur de commutation : On a choisi un MOSFET de type IRFZ44, comme on a vu


dans plusieurs travaux similaires, il doit supporter le courant maximal délivré à la charge.
(voir Annexe).
 Diode : Elle doit être rapide et pouvant supporter le courant maximal fourni à la
charge, son rôle est d’éviter le retour du courant provenant de la charge.
 Driver MOSFET : Suivant le choix de l'interrupteur de commutation (MOSFET), on
a choisi son driver le IR2104 (voir Annexe).
 Bobine :
Avant de calculer la valeur de la bobine, il faut calculer :

 le rapport cyclique : il est donnée par la relation suivante : D =

 le courant de sortie = 50(w)/12(v) = 4.16A


 la fréquence de commutation = 50khz et l'ondulation du courant sera limitée à 35% du

courant maximal.

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

 Condensateurs chimiques :
Ils sont placées en entrée comme en sortie pour filtrer les variations des tensions

IV.3.4. Capteur de courant ACS712


Le dispositif ACS712 Allegro offre un moyen économique et précis de détection de courants
AC et DC. Dans d'autres travaux similaires, ils captent la chute de tension entre les bornes d'une
résistance de 1 Ohm qui représente l'image du courant qui la traverse. La figure (IV.9) représente le
capteur de courant ACS712 utilisé dans notre travail.

Figure (IV.9) : Capteur de courant ACS712.


La sortie du dispositif a une pente positive lorsqu'un courant augmentant circule à travers
le chemin de conduction de cuivre. Le ACS712-5A peut mesurer le courant jusqu'à ± 5A et
fournit la sensibilité de sortie de 66 mV/A (à +5V), qui signifie que pour chaque
augmentation de 1A dans le courant à travers les bornes de conduction dans le sens positif, la
tension de sortie augmente aussi par 66 mV.
IV.3.5. Capteur de tension
Pour capter la tension, il y a deux méthodes : soit en utilisant un capteur de tension soit
un diviseur de tension. Dans notre cas, on a choisi le diviseur de tension représenté dans la
figure (IV.10).

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Figure (IV.10) : Diviseur de tension.


La tension Vs ne doit pas dépasser 5 Volt (valeur maximale acceptée par l'Arduino).
Les valeurs des résistances vont être dimensionnées afin de répondre à cette condition.
IV.3.5. Affichage
Afin de faciliter au client de vérifier à chaque instant la production du panneau ainsi
l'état de la batterie, on a utilisé un écran LCD 20*4 I2C sur lequel seront affichés :

 Production du panneau : Tension, Courant et Puissance.


 Etat de la Batterie : Tension, pourcentage de charge et son état (Faible, chargée et
surcharge).

IV.4. Simulation et réalisation pratique


IV.4.1. Simulation sous Proteus

Pour la simulation du prototype à réaliser, on a construit sous Proteus le schéma de la


figure (IV.11).

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Figure (IV.11) : schéma de simulation du prototype sous Proteus.

Les résultats obtenues après l'exécution du programme sont représentés dans les figures
(IV.12-14).

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Figure (IV.12) : Courant généré par le générateur photovoltaïque pour E=1000W/m2 et


T=25°C

Figure (IV.13) : Tension générée par le générateur photovoltaïque pour E=1000W/m2 et


T=25°C

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Figure (IV.14) : Puissance fournie par le générateur photovoltaïque pour E=1000W/m2 et


T=25°C

Les résultats montrent la stabilité du système ainsi que la robustesse et la rapidité de la


commande utilisé, car et après un régime transitoire de courte durée, le courant, la tension
ainsi que la puissance prennent des valeurs stables et fixes (2.88 A, 16.1 V, 46.3 W
respectivement). L'écran LCD affiche en tout moment l'état de charge de la batterie ainsi que
la production du panneau solaire. Le tableau (IV.1) représente les différents états possibles.

Tableau (IV.1) : Etats possibles du régulateur de charge.

Condition Résultats LCD

1. Vbat V Batterie en état


Faible (OFF)

2. Vbat V Batterie en état de


Charge (bulk)

3. Vbat V Batterie en état de


Surcharge (float)

IV.4.2. Réalisation pratique


52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

En utilisant le matériel décrit dans la section IV.3 et le schéma de la figure (IV.11), on


a réalisé notre prototype du régulateur de charge solaire, et voici quelques photos de la
réalisation.

1
3

4 9
5
6 7

8
10
11 00
0

Figure (IV.15) : Vue éclatée du prototype.

Tels que :

1. LCD 20*4 I2C


2. Arduino UNO
3. Capteur de courant Acs712
4. Driver mosfet IR2104
5. Condensateur
6. Diode
7. Inductance
8. Transistor
9. Mosfet IRFZ44
10. Radiateur
11. Diviseur de tension

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

Figure (IV.16) : Vue de face extérieur du prototype.

Figure (IV.17) : Vue du système complet.

52
Chapitre IV Réalisation du prototype de régulateur de charge MPPT à Base d’Arduino

IV.5. Conclusion
Dans ce chapitre, partie essentielle de notre travail, on a commencé par le
dimensionnement et le choix des composants utilisés dans la réalisation du régulateur de
charge. Mais avant d'accéder à la réalisation, une simulation sous Proteus a été réalisée afin de
voir l'efficacité de la commande et la stabilité des résultats. Ces derniers, ont montrés la
robustesse de notre prototype. Pour la partie pratique, on a implanté les composants du
prototype sur la carte imprimé, en raccordant le système complet le régulateur charge la
batterie et l'afficheur affiche à chaque instant l'état de charge de la batterie ainsi que la
production du panneau excepte le courant qui a resté faible et on a pas pu résoudre ce
problème.

52

Vous aimerez peut-être aussi