Vous êtes sur la page 1sur 9

P79938_12_L_air_une_base_vitale_P79938_12_L_air_une_base_vitale.qxp 11.07.

12 08:26 Seite 1

5 L’air, une base vitale 12

L’air est l’atmosphère qui entoure la terre. L’air est composé d’un
mélange de gaz dont environ 78% d’azote, 21% d’oxygène et
seulement 1% de dioxyde de carbone. Tous les êtres vivants ont
besoin d’air pour respirer.

Chaque jour, on inspire et on expire environ 26 000 fois. Sans air,


pas de respiration. Mais l’air a d’autres fonctions : il est garant de
températures agréables sur la terre et il forme un bouclier de pro-
tection contre les rayons nocifs de l’univers. La vie des hommes,
des animaux, des plantes et de tout l’environnement dépend de
l’air. En ce qui concerne les plantes, l’oxygène est nécessaire à leur
respiration et le dioxyde de carbone à la photosynthèse.

Atmosphère Consommateur
Producter O2 O2
CO2 Le cycle de l’air
CO2

osphère
Atm

CO2 Terre

CO2

La terre est entourée d’une


enveloppe d’air qui peut at-
teindre une épaisseur de
L’air a certaines particularités :
600 km. Plus on va haut plus
n L’air se rétracte en se refroidissant l’air est mince, la pression de
n L’air s’étend en se réchauffant l’air diminue, d’abord très ra-
n L’air chaud monte pidement, puis de plus en
n Les courants d’air nuisent aux plantes plus lentement.
n Une insuffisance en air mène à la mort
n Les smogs polluent l’air
n Une couche d’ozone trop mince menace les fondements de la vie
n Les pluies acides acidifient le sol et les plantes

Tous droits réservés. Aucune partie de l’ouvrage ne peut, sous quelque forme que ce soit, être copiée, dupliquée, traitée, traduite ou être repro-
duite sous forme analogique ou numérique sans l’autorisation écrite de l’éditeur.
Référence bibliographique : ce support d’enseignement se base en partie sur des ouvrages spécialisés et des prospectus.
Nous remercions cordialement les auteurs et éditeurs concernés pour l’utilisation de certains textes et de certaines illustrations.
Nous avons opté dans ce texte pour le genre masculin dans le seul but de le rendre plus lisible.

© Copyright by FO-Publishing GmbH – n° 908678 A – 2012 1


P79938_12_L_air_une_base_vitale_P79938_12_L_air_une_base_vitale.qxp 11.07.12 08:26 Seite 2

12 L’air, une base vitale

L’air que nous respirons contient une grande partie d’azote, envi-
ron 20% d’oxygène et très peu d’autres gaz, mais de plus en plus
de substances nocives, comme les composés du carbone. De plus,
l’air contient de toutes petites particules solides, dénommées sub-
stances en suspension, comme la poussière, la fumée et autres.

Emission/dégagement

Immission/action
Transmission/mouvement

Depuis l’industrialisation au début du siècle dernier, la composi-


tion de l’air change. Heureusement, les hommes, les animaux et les
plantes s’adaptent en partie à ces changements. La modification du
climat et la pollution croissante de l’air sont depuis longtemps un
problème environnemental. Quand les hommes souffrent d’un
manque d’oxygène ou d’un manque d’air, la plupart du temps cela
n’a pas d’incidence sur les plantes, car les plantes ont beaucoup
moins d’exigences. La montée des allergies, les maladies asthma-
tiques, les yeux qui pleurent, les monuments qui s’effritent, etc.
montrent que la qualité de l’air n’est pas au beau fixe.

q
L’air a des conséquences sur les hommes, les animaux et
les plantes
n L’air a une action sanitaire sur les voies respiratoires : il peut
Considérer et traiter l’air de provoquer des perturbations au niveau des poumons (douleurs
manière consciencieuse et respiratoires, asthme, maux de poitrine, etc.).
responsable doit faire partie n L’air perturbe ou gêne le transport de l’oxygène dans le sang.
de nos objectifs les plus n L’air pollué porte atteinte aux muqueuses, aux yeux, à la peau
importants. et peut déclencher des cancers (leucémie).
n Le manque d’air peut mener à une mort par étouffement, par
exemple dans une pièce absolument fermée.

Dans tout type de combustion, également lorsque nous respirons,


du carbone se forme et est lié à des atomes d’oxygène. Les plantes
utilisent le carbone contenu dans l’air pour la synthèse de la
matière. Les atomes d’oxygène ainsi libérés sont restitués. Les
substances en suspension restent également dans les plantes.
Cela a des aspects positifs pour nous, les hommes.

2 © Copyright by FO-Publishing GmbH – n° 908678 A – 2012


P79938_12_L_air_une_base_vitale_P79938_12_L_air_une_base_vitale.qxp 11.07.12 08:26 Seite 3

L’air, une base vitale


12
Le monde végétal participe de cette manière à un cycle de régé-
nération indispensable, sans lequel la vie ne serait pas possible
sous sa forme actuelle. De plus, la végétation sur la surface de la
terre a une action climatisante et filtrante contre la poussière. La
prise de conscience de ce fait devrait aller de pair avec un amé-
nagement de surfaces vertes. Le dioxyde de soufre des fours,
l’éthylène des cigarettes et la térébenthine des peintures etc. sont
particulièrement nocifs

La vie ne peut exister que sous certaines conditions climatiques.


Effet de serre
La couche de l’atmosphère (stratosphère) empêche que la terre ne
devienne un désert glacé ou une fournaise. Seule la qualité de l’air
régulée par l’atmosphère nous protège des effets du soleil et des
gaz à effet de serre et permet aux plantes, aux animaux et aux
hommes de vivre sur la terre.

La couche d’ozone se trouve à une hauteur d’environ 30 km au-des-


sus de la surface de la terre. Elle est très importante pour la vie sur Couche d’ozone
terre. Car l’ozone absorbe les rayons ultraviolets du soleil et les
transforme en chaleur. L’espace terrestre est ainsi protégé contre
le rayonnement solaire chargé en énergie.
On a pu constater au cours de ces dernières années une forte di-
minution de la couche d’ozone, appelée trou de la couche d’ozone.
Cette évolution doit être surveillée de toute urgence. Manifeste-
ment, certains gaz à propulsion (HCFC, hydrochlorofluorocarbure),
entre autres, issus de l’industrie, des transports, du chauffage et
des aérosols pourraient être responsables de l’atteinte faite à la
couche d’ozone.

On appelle smog un type de pollution de l’air qui survient quand


dans certaines conditions météorologiques des gaz d’échappe- Smog
ment, de la suie, des cendres et autres ne peuvent pas être
éliminés. Le smog irrite avant tout les voies respiratoires, influe
sur le bien-être et a une action nocive sur la santé. En cas d’alerte
au smog, une interdiction de circuler pour les véhicules peut être
promulguée.

Le smog d’été survient sur la base des trois facteurs suivants :


longue période de beau temps, rayonnement solaire très fort, gaz
d’échappement.
Le smog d’hiver survient lorsque des gaz d’échappement sont
figés sous un rayonnement solaire direct dans de grands espaces
urbains et s’y concentrent.

© Copyright by FO-Publishing GmbH – n° 908678 A – 2012 3


P79938_12_L_air_une_base_vitale_P79938_12_L_air_une_base_vitale.qxp 11.07.12 08:26 Seite 4

12 L’air, une base vitale

L’eau dans l’air provoque de la rosée, du brouillard, de la pluie,


Pluies acides
des orages, de la grêle, de la neige. Quand les précipitations sont
acidifiées, on parle de « pluies acides ». L’air et les précipitations
sont avant tout enrichis de dioxyde de soufre qui est produit par la
combustion de combustibles sulfurés comme le charbon, le fuel,
l’essence.
Le pH baisse et reste bas.
n La terre est acidifiée et cela porte atteinte aux plantes et aux
organismes vivants se trouvant dans le sol.
n Les fleuves et les lacs deviennent acides et la mauvaise qualité
de l’eau porte atteinte à la microbiologie et aux organismes
vivants se trouvant dans l’eau.
n Les « pluies acides » sont la cause de la mort des forêts. Les
feuilles et les aiguilles meurent, la croissance des arbres dimi-
nue et les arbres sont de plus en plus faibles.
n Elles causent également des dommages (pierre attaquée) sur
les monuments, les constructions en grès, chaux, marbre, etc.

Les vents sont des flux d’air


Les flux d’air surviennent du fait de différences de pression dans
l’atmosphère, c’est-à-dire dans l’enveloppe d’air qui entoure la
terre. Le soleil est le moteur qui réchauffe l’air et produit ainsi les
vents. Depuis les zones de basse pression atmosphérique, le vent
souffle via différents couloirs directs et indirects vers les zones à
basse pression et inversement vers les zones à haute pression.

À Air chaud
ÀÀ À ascendant Refroidir À
ÀÀ p
Refroidir
Air froid
ascendant
À Air froid
ascendant

La vitesse des flux d’air, la force des vents dépendent de l’impor-


tance des pressions contraires. Selon la zone, on a des brises de
mer, brises de terre, brises de vallée, brises de montagne, etc.

4 © Copyright by FO-Publishing GmbH – n° 908678 A – 2012


P79938_12_L_air_une_base_vitale_P79938_12_L_air_une_base_vitale.qxp 11.07.12 08:26 Seite 5

L’air, une base vitale


12
On mesure la pression de l’air à l’aide d’un baromètre. Les anticy-
clones et les dépressions provoquent les vents et déterminent le
temps.

Centre
Centre de basse-
de haute pression
pression
Vent ilibrage
rééq ressions
des

s gé
u
p

néré
s pa

Les circulations d’air sont des cou-


r le

rants de rééquilibrage de la pres-


sion de l’air

L’ordonnance sur la protection de l’air (OPair) réglemente ce qui


suit :
n La combustion de déchets à l’air libre.
n Les exigences posées par les combustibles et leurs valeurs
limites.
n Les valeurs limites pour les gaz de propulsion des véhicules
(véhicules à moteur, véhicules aériens, bateaux, trains).
n Les valeurs limites pour les immissions, c’est à dire concen-
tration des polluants dans l'air ambiant maximum autorisée.
n La marche à suivre an cas d’augmentation notable de la pol-
lution de l’air.
n Selon les différents polluants, il est indiqué quelle quantité
de ces polluants peut être contenue dans l’air.

© Copyright by FO-Publishing GmbH – n° 908678 A – 2012 5


P79938_12_L_air_une_base_vitale_P79938_12_L_air_une_base_vitale.qxp 11.07.12 08:26 Seite 6

12 L’air, une base vitale

D'où vient le vent


Le soleil est responsable de la formation du vent. Avec ses rayons
il réchauffe plus ou moins le sol et l'air qui surplombe ? L'air chaud
est plus léger et monte et, en même temps, la pression de l’air
diminue. Il se crée ce qu’on appelle une zone à basse
pression.

Haute
pression Chaleur
de l'air L’air monte

Basse
pression
de l'air

Des zones plus froides, où l'air est plus froid et plus lourd, et où,
par conséquent, la pression est supérieure, l’air circule de la zone
à haute pression vers la zone à basse pression. Grâce à ce flux, le
vent se forme, et plus la différence de pression est grande, plus le
vent est fort.
Le vent peut souffler dans toutes les directions. Si un certain vent
est fréquent dans une zone, il reçoit un nom. Ainsi, dans le canton
d'Uri, le vent du midi s’appelle foehn, le vent froid du nord s’ap-
pelle bise en Suisse, mistral dans le sud de la France, etc.
Un vent très fort est une tempête, et à partir d'une vitesse de vent
de plus de 117 kilomètres à l’heure (km/h), on parle d’ouragan. Le
vent peut être dévastateur et causer des dégâts plus ou moins
importants.
Mais le vent est aussi souvent utile, par exemple :
n pour un séchage rapide du foin et du regain ou du linge qu’on
vient de laver
n pour le fonctionnement des moulins à vent. Le vent fait tourner
les aubes des centrales éoliennes
n pour la navigation sur les lacs ou en mer

Mais aussi et surtout pour la production d'électricité. Dans les


endroits où le vent souffle pendant des jours, il est possible de
produire de l'électricité de façon écologique.

6 © Copyright by FO-Publishing GmbH – n° 908678 A – 2012


P79938_12_L_air_une_base_vitale_P79938_12_L_air_une_base_vitale.qxp 11.07.12 08:26 Seite 7

L’air, une base vitale


12
Le soleil - la lumière et la chaleur
Eclairage
1. Le soleil est comme une lampe à incandescence, mais beaucoup
plus chaud. Si vous vous approchez d’une lampe, vous pouvez Chaleur
sentir qu’elle rayonne non seulement de la lumière, mais beau-
coup de chaleur. Le soleil également émet les deux, la lumière
d'une part, et la chaleur d’autre part, à peu près de façon égale.

2. Les rayons lumineux et thermiques du soleil arrivent sur la terre


à la vitesse de la lumière, soit environ 300 000 kilomètres par
seconde. Pour nous, cela est extrêmement rapide. Pour parcou-
rir la distance du soleil à la terre, soit près de 150 millions de
kilomètres, la lumière et la chaleur ont besoin d'environ 8 minu-
tes.

150 millions de km

3. Fondamentalement, une quantité excessive de rayons de soleil


est nuisible. Heureusement, il existe une ceinture d'air autour
de la Terre, qui agit comme un filtre. Sinon, l’atmosphère, trop
chaude et trop lumineuse, serait insupportable pour nous. Pour
ne pas subir de lésions, il est recommandé de faire attention à
ne pas s’exposer à un trou de la couche d'air, c’est-à-dire à un
trou d'ozone. Le coup de soleil n’est qu’un danger parmi d’au-
tres.

4. Les rayons solaires sont de plus en plus utilisés pour produire,


à l’aide de cellules solaires, du courant, de l’énergie électrique
et/ou de l’eau chaude pour le chauffage. Cette production
s’effectue en particulier à l’aide de panneaux collecteurs sur le
toit. Ces dispositifs sont très respectueux de l'environnement,
ne produisant par exemple aucun gaz d'échappement. On
n’utilise ni pétrole ni gaz naturel, qui sont de plus en plus rares
et doivent être économisés pour de meilleurs usages.

© Copyright by FO-Publishing GmbH – n° 908678 A – 2012 7


P79938_12_L_air_une_base_vitale_P79938_12_L_air_une_base_vitale.qxp 11.07.12 08:26 Seite 8

12 L’air, une base vitale

L’ozone: utile et nuisible


Au-dessus de l'atmosphère, à une hauteur d'environ 25 km de la
surface de la terre, se trouve une couche d'ozone, très utile pour
nous. Comme les lunettes de soleil, cette couche, c'est-à-dire la
ceinture d'ozone, protège toutes les créatures de la terre des
rayons directs du soleil, très intenses et agressifs. Sans la couche
d'ozone, la vie sur terre ne serait pas possible.

Rayonnement UV
Rayonnement UV Rayonnement UV
Ceinture d'ozone
Atmosphère

L'o
Croûte terrestre

zo
ne
se
for
me
L'ozone (O) est une variante gazeuse de l'oxygène et est formé
sous l'influence des rayons UV du soleil à partir de l'oxygène
Stratosphère
est détr
uit moléculaire. Contrairement à l’oxygène normal (O2), dont les
L'ozone
humains et les animaux ont besoin pour respirer, la molécule
d'ozone est composée de trois atomes d'oxygène (O3).
La couche d'ozone mentionnée ci-dessus (ceinture d'ozone) est
extrêmement importante car elle retient la plupart des rayons UV
du soleil. Seule une petite partie de ce rayonnement traverse
l'atmosphère et rencontre la surface de la terre. Le rayonnement
UV est nécessaire en petites quantités, il est indispensable à la
vie. Il sert à détruire les microorganismes nuisibles et a également
la capacité de tuer les germes putrides et les agents pathogènes.
En grandes quantités, le rayonnement UV intense cause des dégâts,
tels que les coups de soleil, les cancers de la peau, etc. Un niveau
de rayonnement UV trop élevé peut se former surtout au-dessus des
zones présentant une forte formation de gaz, ce qui conduit à des
risques sanitaires pour les humains, les animaux et les plantes.
Lorsque des jours ensoleillés et chauds se succèdent, il peut se
former ce qu’on appelle un smog d’été, à cause des éclairs et de
l’effet des gaz d'échappement. Cela peut causer des difficultés
respiratoires, des brûlures aux yeux, affecter les muqueuses ou
provoquer des symptômes similaires.
Il est généralement constaté que la couche d'ozone, s'amincit et
que, depuis quelques années, une certaine diminution a lieu / s'a-
mincit et a tendance à diminuer depuis quelques années. Dans ce
contexte, on parle de trous d'ozone. On soupçonne certains gaz
propulseurs des bombes aérosols d’être à l’origine de la détério-
ration de l’importante ceinture d'ozone. Par conséquent, la pru-
dence est de mise d’autant plus que le climat devrait également
être touché par ce phénomène.

8 © Copyright by FO-Publishing GmbH – n° 908678 A – 2012


P79938_Fiche_f_travail_12_P76593_Fiche_f_travail_12.qxp 11.07.12 09:01 Seite 1

L'air, une base vitale


12

Fiche de travail Mesures contre la pollution de l’air

L’étude des processus qui se déroulent dans l’atmosphère est une


contribution importante à la compréhension de la pollution atmo-
sphérique. Si l’on ignore d’où viennent les polluants, la façon dont
ils apparaissent et agissent, on ne peut pas prendre des mesures
ciblées contre la pollution atmosphérique.

1. Que puis-je faire en tant qu’exploitant pour contribuer à amélio-


rer la qualité de l’air ?

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

2. Que peut faire mon entreprise pour améliorer la qualité de l’air ?

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

_______________________________________________________

© Copyright by FO-Publishing GmbH – n° 908678 A – 2012 1

Centres d'intérêt liés