Vous êtes sur la page 1sur 3

PVC masse — ( CH 2 —CHCl— )

par Daniel BLANCKE


Ingénieur développement PVC
Elf Atochem

1. Procédé de polymérisation en masse ................................................. J 6 581 - 2


1.1 Principe du procédé ..................................................................................... — 2
1.2 Matières premières ...................................................................................... — 2
1.3 Description de l’installation. Conditions opératoires ................................ — 2
1.3.1 Prépolymérisation ............................................................................... — 2
1.3.2 Postpolymérisation ............................................................................. — 2
1.3.3 Tamisage .............................................................................................. — 3
1.3.4 Équipements ........................................................................................ — 3
1.4 Consommations de matières premières et d’utilités ................................ — 3
1.5 Investissements ............................................................................................ — 3
2. Fiche produit du PVC masse .................................................................. — 3
Références bibliographiques .......................................................................... — 3

L e PVC (ou polychlorure de vinyle) est le plastique le plus utilisé dans le


monde, sous forme rigide ou sous forme plastifiée, dans de nombreuses
applications (câbles, tuyaux, plaques, films et feuilles) dans le bâtiment, l’embal-
lage, la chaussure, etc.
Quatre procédés permettent de fabriquer le PVC par polymérisation du chlo-
rure de vinyle monomère.
Le procédé «masse», objet de cet article, représente en tonnage environ 8 %
de la production totale.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie des procédés J 6 581 − 1
PVC MASSE ___________________________________________________________________________________________________________________________

C1
Eau :
25 à 30 °C
CVM
CVR
CVR A 40 à 70

6,5 à CVR G A prépolymériseur


C2 12,5 B postpolymériseur
F
6,5 à C1, C2 condenseurs (cohobateurs)
12,5 D transporteur pneumatique
E tamis
F trémie
B Autres E
G compresseurs
réacteurs de H broyeur
polymérisation
CVM chlorure de vinyle monomère
F CVR chlorure de vinyle résiduel
PVC
Broyeur
40 à 70

PVC

Figure 1 – Schéma de l’installation de polymérisation

1. Procédé de polymérisation 1.2 Matières premières


en masse Chlorure de vinyle pur à 99,9 % en masse.
Initiateurs : peroxydes organiques solubles dans le CVM, par
Le lecteur pourra se reporter aux références [1], [2], [3], [4]. exemple : peroxydes d’alcoyle, peroxydicarbonates d’alkyle et
peresters d’alkyle.

1.1 Principe du procédé 1.3 Description de l’installation.


Conditions opératoires
Dans un réacteur agité, le chlorure de vinyle monomère (CVM) est
transformé en polychlorure de vinyle (PVC) en présence d’initiateurs
et en l’absence d’eau. La réaction, du type radicalaire en chaîne, est 1.3.1 Prépolymérisation
fortement exothermique : ∆H = − 1 550 kJ/kg PVC.
Dans le prépolymériseur A (figure 1), on charge du CVM et les ini-
Le polychlorure de vinyle (PVC) étant insoluble dans son mono- tiateurs appropriés. Le mélange est chauffé de façon à initier la réac-
mère, on a successivement affaire aux milieux suivants : d’abord tion. L’enthalpie de polymérisation est éliminée par la double
une phase liquide (CVM seul), puis, en début de polymérisation, une enveloppe et par un condenseur C1. La polymérisation est poursui-
dispersion fluide de PVC gonflé de CVM dans le chlorure de vinyle ; vie jusqu’à un taux de conversion de l’ordre de 10 % en masse. La
enfin, au cours de la polymérisation, la viscosité de la dispersion dispersion ainsi obtenue de PVC dans du CVM est alors transférée
augmente et le milieu devient pâteux puis pulvérulent. dans un réacteur appelé post-polymériseur B.
Pour permettre une agitation efficace tout au long de la réaction et
un meilleur contrôle de la granulométrie finale, on réalise une poly-
mérisation en deux stades : 1.3.2 Postpolymérisation
— prépolymérisation avec un faible taux de conversion (10 % en
Au produit de polymérisation provenant du prépolymériseur, on
masse) dans un réacteur équipé d’une agitation pour les milieux
ajoute du CVM et des initiateurs. L’ensemble maintenu sous agita-
liquides;
tion est chauffé. La température de polymérisation dépend de la
— polymérisation dans un réacteur équipé d’une agitation pour qualité de PVC que l’on veut fabriquer (de 40 à 70 °C environ).
les milieux pâteux et pulvérulent. Le taux de conversion en fin de
réaction est de 55 à 65 %, selon la qualité produite. L’enthalpie de réaction est évacuée, comme dans le cas de la pré-
polymérisation, par la double enveloppe du réacteur et par un
Après évacuation et récupération du monomère non transformé, condenseur C2. Quand le taux de conversion atteint 55 à 65 %, le
la poudre de PVC est tamisée et conditionnée. monomère non transformé est évacué du réacteur, condensé et

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
J 6 581 − 2 © Techniques de l’Ingénieur, traité Génie des procédés
__________________________________________________________________________________________________________________________ PVC MASSE

recyclé vers le réservoir de monomère. Cette récupération comporte


deux phases, un dégazage sous pression et un strippage. À la fin de 2. Fiche produit
ces opérations, le taux de CVM dans les résines est suffisamment
bas [par exemple moins de 1 p.p.m. (10−6 en masse) pour les quali-
du PVC masse
tés dites alimentaires] pour permettre la vidange dans des condi-
tions compatibles avec les prescriptions réglementaires les plus
■ Propriétés physico-chimiques
sévères.
Aspect : poudre blanche.
Après rinçage, le réacteur est prêt pour une nouvelle opération.
Diamètre moyen : 80 à 200 µm.
Masse volumique apparente (ISO 60) : 500 à 680 kg/m3.
1.3.3 Tamisage
Indice de viscosité (ISO 174) : 75 à 150.
La poudre de PVC issue du réacteur est envoyée sur un tamis E. Porosité (cm3/g) : 8 à 40.
Le refus après broyage (< 3 %) constitue le produit de deuxième Les autres propriétés sont communes à tous les types de PVC
choix. (cf. article spécialisé du traité Plastiques et Composites).
Le produit est ensuite envoyé vers des silos ou des ensacheuses, ■ Précautions d’emploi
selon les besoins.
Une fois débarrassé de son monomère résiduel (moins de
10 p.p.m.), le PVC est actuellement considéré comme un polymère
inerte et non toxique. Si le taux de CVM résiduel est inférieur à
1.3.4 Équipements 1 p.p.m. et si sa formulation est conforme à la législation en vigueur,
le PVC peut être mis en contact avec les denrées alimentaires.
Les principaux appareils sont en acier inoxydable. Les réacteurs
sont prévus pour tenir à une pression de 1,6 MPa (10 bar ≈ 1 MPa). ■ Comportement au feu
Une unité comporte un prépolymériseur et de 3 à 6 polymériseurs Des formulations conduisant à des objets classés M1 (norme
(généralement 5) car un cycle de prépolymérisation est beaucoup NF P 92-501) sont faciles à obtenir avec des ignifugeants.
plus court qu’un cycle de polymérisation.
■ Principales utilisations
Le PVC polymérisé en masse est en concurrence avec le PVC sus-
pension pour les applications dites d’usages généraux. Celles-ci
1.4 Consommations de matières peuvent être divisées en deux groupes :
premières et d’utilités — applications rigides : canalisations, huisseries, flaconnage,
matériel électrique, feuilles et films, etc.;
— applications plastifiées : tuyaux souples, câblerie, chaussures,
Pour une tonne de produit fini :
films plastifiés, etc.
— chlorure de vinyle ..............................1 000,5 kg
Dans ces transformations, le PVC est toujours utilisé mélangé à
— initiateurs............................................35 à 45 g d’oxygène actif certains adjuvants :
— eau de refroidissement (30 °C) .........10 m3 — lubrifiants et stabilisants sans lesquels la transformation est
— vapeur (basse pression) ....................300 kg impossible (mauvaise cohésion de la matière ou crâmage);
— électricité ............................................230 kWh au total — plastifiants qui règlent la consistance du produit fini;
— colorants, charges, etc.
Certains transformateurs utilisent le PVC sous forme de mélanges
1.5 Investissements prêts à l’emploi appelés compositions (compounds en anglais).
Le PVC masse est particulièrement apprécié pour sa masse volu-
mique apparente importante (permettant un débit important des
Pour une unité de 100000 t/an, le coût de l’investissement hors machines d’extrusion) et la parfaite clarté des pièces transparentes
utilités et stockage est de l’ordre de 300 MF en 1998. due à l’absence de colloïde.

Références bibliographiques

[1] FISCHER (N.) et GOIRAN (L.). – Trends in dudit procédé. BF 1 382 072 du 1er mars [4] RHÔNE-POULENC IND. – Autoclave sensible-
mass PVC. Hydro. Process. Vol. 60 n° 5, mai 1963. ment vertical pour la préparation en masse
1981 p. 143-50. de polymères et de copolymères à base de
[2] PÉCHINEY-SAINT-GOBAIN. – Procédé de pré- [3] RHÔNE-PROGIL. – Autoclave vertical pour la chlorure de vinyle BF 2 238 722 du 21 oct.
paration en masse de polymères et de copo- préparation en masse de polymères et de 1975.
lymères à base de chlorure de vinyle, en copolymères à base de chlorure de vinyle. BF
deux étapes, et variantes de mise en œuvre 2 218 250 du 16 fév. 1973.

Toute reproduction sans autorisation du Centre français d’exploitation du droit de copie est strictement interdite.
© Techniques de l’Ingénieur, traité Génie des procédés J 6 581 − 3

Vous aimerez peut-être aussi