Vous êtes sur la page 1sur 18

Chapitre 2: Longrines

REALISE PAR : ADIL EL OUARDANI

2018-2019
CHAPITRE 2: LONGRINES
LES POUTRES EN BÉTON ARMÉ ………………………………….…Longrines & Poutres de redressement

LONGRINES
 Définition :
• Poutre reposant sur le sol et reliant les fondations , dans le but d’éviter ou de limiter les déplacements
horizontaux de celles-ci .
CHAPITRE 2: LONGRINES
LES POUTRES EN BÉTON ARMÉ ………………………………….…Longrines & Poutres de redressement

LONGRINES
 Principe de calcul :
• Supposant les points d’appui réunis par la longrine soumis à des forces horizontales opposées (traction
ou compression) égale à :
CHAPITRE 2: LONGRINES
LES POUTRES EN BÉTON ARMÉ ………………………………….…Longrines & Poutres de redressement

LONGRINES
ZONES

Zone 1 0.01
Zone 2 0.08
Zone 3 0.16

Nature du sol Coeff du sol α Site Nature du sol Coeff du site


S
Sols de bonne résistance (sables et 0.3
S1 Rocher toute profondeur Sols fermes 1
graviers compacts …)
épaisseur <15 m
Sols de résistance moyenne 0.4
S2 Sols fermes épaisseur >15 m Sols 1.2
(roches altérées … )
moyennement ferme épaisseur <15 m
Sols de faible résistance (argiles 0.6 Sols Mous épaisseur <10 m
molles , vases…) S3 Sols moyennement ferme épaisseur >15 1.5
m Sols Mous épaisseur >10 m
CHAPITRE 2: LONGRINES
LES POUTRES EN BÉTON ARMÉ ………………………………….…Longrines & Poutres de redressement

LONGRINES DE REDRESSEMENT
Définition : Poutre reposant sur le sol , reliant une semelle centrée et une semelle excentrée

Longrines de
redressement

Rigides
Souples
(h≥ L/10)
 LONGRINES DE REDRESSEMENT RIGIDES  CALCUL DES SOLLICITATIONS

 L’équilibre du moment par rapport au point I:

 L’équilibre des forces :

 On obtient :

 Moment maximal :

 Effort tranchant maximal :


 LONGRINES DE REDRESSEMENT RIGIDES  JUSTIFICATIONS

1- Equilibre statique & portance du sol

 Vérification d’équilibre statique :

 Vérification de la portance du sol (ELS) :


 LONGRINES DE REDRESSEMENT RIGIDES  JUSTIFICATIONS

2- Ferraillage des semelles

 Semelle excentrée:

 Armatures // à B

 Armatures // à A ELU & ELS

 Semelle centrée

Idem , R a remplacer par la charge ultime (ou de


service ) appliquée sur la semelle centrale
 LONGRINES DE REDRESSEMENT RIGIDES  JUSTIFICATIONS

3- Ferraillage de la poutre de redressement

 Justification vis-à-vis du moment

 Le calcul s’effectue soit à l’ELU ou (et) L’ELS selon le type de


fissuration
 Calcul des armatures tendues (partie supérieure) et
comprimées (partie inférieure) selon les formules de flexion
simple
Les arrêts desvis-à-vis
 Justification barres a de
partir de la courbe
l’effort du moment
tranchant
fléchissant
CHAPITRE 2: LONGRINES
EXEMPLE………….……………………………………………………………………………………
CHAPITRE 2: LONGRINES
EXEMPLE………….………………………………………………………………………………………………

1. ETUDE DE STABILITE
1.1 : la portance du sol
Le calcul s’effectue à l’ELS pour les contraintes admissibles
a. Cas du semelle centrée :

b. Cas du semelle excentrée :

d=40cm et h=45 cm
CHAPITRE 2: LONGRINES
EXEMPLE………….………………………………………………………………………………………………

1. ETUDE DE STABILITE
1.1 : le soulèvement de la semelle excentrée
Le calcul s’effectue pour les combinaisons défavorables

Pas de risque de soulèvement de la s


CHAPITRE 2: LONGRINES
EXEMPLE………….………………………………………………………………………………………………

2. ETUDE DE FERRAILLAGE
2.1 : le ferraillage des semelles
On effectue le calcul à l’ELS & à l’ELU

a. Cas du semelle centrée :


(8HA12) (6HA14)

b. Cas du semelle excentrée :

(9HA12) (7HA14)
CHAPITRE 2: LONGRINES
EXEMPLE………….………………………………………………………………………………………………

2. ETUDE DE FERRAILLAGE
2.1 : le ferraillage de longrine de redressement b. Armatures longitudinales à l’E
On effectue le calcul à l’ELS & à l’ELU

a. Armatures longitudinales à l’ELU:

Armatures sup (8HA20)


Armatures inf (4HA12)
CHAPITRE 2: LONGRINES
EXEMPLE………….………………………………………………………………………………………………

2. ETUDE DE FERRAILLAGE
Les arrêts de barres
CHAPITRE 2: LONGRINES
EXEMPLE………….………………………………………………………………………………………………

2. ETUDE DE FERRAILLAGE
2.2 : le ferraillage transversal
a. Diagramme de l’effort tranchant à l’ELU:
CHAPITRE 2: LONGRINES
EXEMPLE………….………………………………………………………………………………………………

2. ETUDE DE FERRAILLAGE
2.2 : le ferraillage transversal
b. Armatures transversales :

• Fissuration préjudiciable