Vous êtes sur la page 1sur 16

1

P8 – CHAPITRE VII
Le Budget de Trésorerie.
Les documents prévisionnels de synthèse.

Chapitre pas compliqué mais lourd.


Il nécessitera de la pratique.

Il portant essentiellement sur 3 points :


- L’élaboration du budget de trésorerie (encaissement et décaissements suite
aux budgets précédents) ;
- L’élaboration du Plan de trésorerie (ce que l’on compte faire si la trésorerie est
excédentaire ou déficitaire) ;
- L’élaboration des documents prévisionnels de synthèse : CR prévisionnel
(découle directement des encaissements/décaissements et on calcule les non
décaissés / non encaissés) avec mise en évidence de marges, le bilan
prévisionnel (le Plan de financement prévisionnel est hors programme).

I – Notions de Trésorerie, Trésorerie Nette, Budget de Trésorerie, Plan de Trésorerie.

Le budget de trésorerie consiste en la présentation de tableaux sur une période


inférieure à un an dans lesquels ont trouvera tous les encaissements et décaissements
prévisionnels. La différence entre les deux sera appelée « Trésorerie en fin de mois ».

Mais la notion de Trésorerie en appelle d’autres.

Trésorerie : pour le Comité de Réglementation Comptable (CRC), elle correspond


aux « disponibilités et à leurs équivalents » (VMP, comptes à terme < 3 mois, CBC)
Elle est dans ce cas proche de la notion de Trésorerie Nette.

Cette notion de TN a également été vue dans le cadre du Bilan fonctionnel avec le
calcul TN = FRNG – BFR : par contre, dans cette approche, les VMP faisaient partie
du BFRHE et non de la TN. La TN dans l’approche fonctionnelle est donc différente.

Pour nous, hors de l’analyse fonctionnelle, Trésorerie et Trésorerie Nette seront


deux notions différentes et la dernière évoquera une notion proche de celle du
CRC : En effet, on parlera alors de TN dans le Plan de trésorerie, document qui
ajustera le Budget de Trésorerie en définissant éventuellement des mesures
correctrices si trésorerie négative : la cession éventuelle de VMP ou de créances à
CT pour combler aboutit au calcul d’une « trésorerie nette finale »

II – Elaboration du Budget de Trésorerie.

On ne fera pas du commentaire d’exercice du livre comme d’habitude car il y a


énormément de chiffres et de tableaux : on va donc le refaire ensemble, pas à pas.

Distribuer cours et trame des exos du livre ... et corriger l’énorme faut du livre p. 115
2

III – Ajustement de la trésorerie prévisionnelle : le Plan de trésorerie.

Rappelez quelle est la situation préférable pour l’entreprise en terme de trésorerie :


TN >0 ? TN =0 ? TN <0 ? (vu dans Ana Fin et TN = FRNG – BFR)

Deux cas de figure pour nous ici : trésorerie largement excédentaire / déficitaire
>> voir et connaître les solutions du livre p. 115.

Voir, expliquer et comprendre le Plan de Trésorerie proposé dans le livre.

Pb des résultats du livre au niveau de l’escompte (qu’est-ce qui impose les 67741€ ??)
Sans cette contrainte, si on est rationnel, il faut intégrer les intérêts dans l’évaluation
du montant escompté) (et en oubliant les VMP. Cf. erreur supposée du début)

Si on n’a pas la contrainte des 67541 euros :


on a besoin pour avril de 54 701 d’escompte d’effets … mais attention aux intérêts !
D’où
Montant escompté x => x – (12%/12 mois) x = 54 701 => x = 55 254 (arrondi)
Ce montant est possible car on a 112 125 en encaissement clients pour Mai
D’où le tableau :

Avril Mai Juin


Solde initial 5 025 0.46
Encaissements 150 995 95 741 **
Décaissements 210 721 121 669
Solde non ajusté - 54 701 - 25 927.54
Escompte 55 254
Intérêts sur escompte 552.54 * ETC
Oblig° cautionnées
Découvert (CBC)
Intérêt sur CBC
T Nette finale 0.46
* 55254 x 0.12 x 1/12 = 552.54
** 150 995 (encaissements de mai) – 55 254 (montants escompté en avril) = 95 741
3

IV – Les documents de synthèse prévisionnels.

Exemple du livre simple : il suffit d’avoir les données des produits et charges non
encaissables / décaissables en + des budgets précédents.

Mais parfois cela peut être un peu plus complexe

Distribution Fiches et exercice « Plein Pot »

Faites l’exercice sur les B de T en autocorrection (signaler juste que les


augmentation de capital atterrissent dans le 512 …)

Regardons ensemble la technique pour établir les RC et Bilan prévisionnels.


 globalement facile
Mais deux difficultés : les stocks et les intérêts
o les variations de stocks au CR (distinguer les Var°MP et Var°PF)
o les intérêts annuels (CR) sont à calculer sur le capital restant dû : or
celui-ci change en cours d’année car remboursement
o les intérêts courus (Bilan) = intérêts versés au 30/03/N => Le problème
est que si on fait le bilan au 30/06, les 3 mois d’intérêts courant de mars
à juin ne sont nulle part : il faut les réintégrer au bilan par le débit du
661 / crédit du 1688. Au passage, on remarque que les 2000€ se
retrouvent dans le CR …

FIN REVISIONS POUR LE BTS BLANC

En classe En TD
Exercice support du livre à faire
sur tableur :
(Distribution)
Situation 2 p. 122 Chabot SA
Situation 1 SNC SESA (boulettes énoncé !)
TRAVAIL MAISON : AZURJARDIN (à Distribuer)
Plein Pot sur les budgets de Trésorerie (avec son corrigé)
4
L’ELABORATION DU BUDGET DE TRESORERIE

Nécessite des données sur le bilan N-1 (solde de trésorerie, créances et dettes) et divers renseignements
comme les délais de paiements, les échéances connues (salaires, IS, TVA, etc.). Il faut également avoir les
informations issues des budgets précédents : budget des ventes, de production, des approvisionnements,
des frais généraux et des investissements.
A partir de là, on peut établir le budget des encaissements, des décaissements et de trésorerie. Attention,
les données prévisionnelles issues des différents budget sont HT, or les encaissements / décaissement
s’entendent toujours TTC …
En toute logique, il faudra établir le budget de TVA avant de faire celui des décaissements.
A titre d’exemple, refaire l’exercice exemple du chapitre 7 du livre. Vous disposez des tableaux suivants.

Budget des encaissements


Janvier Février Mars Avril Mai Juin
CA HT 187 500 65 000 87 500
TVA Collectée 19.6% 36 750 12 740 17 150
Montant TTC 224 250 77 740 104 650
Clients
Encaissements Cpt 112 125 38 870 52 325
Encaissements 30 j 38 870 112 125 38 870
Vente machine
Total encaissements 150 995 150 995 91 195
Budget de TVA (attention aux arrondis …)
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
TVA déd sur achats 14 700 5 096 6 860
TVA déd autres ch 9 996 3 724 6 076
TVA déd sur immos
Total Déductible Mois 24 696 8 820 12 936
Total Collectée Mois 36 750 12 740 17 150
TVA à décaisser Mois 12 054 3 920 4 214
ou Crédit TVA Mois
TVA à payer dans le
mois
Budget des décaissements
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Achats TTC march 56 062.50 19 435 26 162.50
Achats TTC MP 33 637.50 11 661 15 697.50
Mens remboursement 5 250 5 250 5 250
Ch financières 1 300 1 100 1 200
Loyers 48 886.50 20 631 24 966.50
Autres charges 12 109.50 2 093 12 109.50
Salaires (total) 41 850 35 750 36 875
Cotisations sociales 11 625 14 675 11 625
Achat immo
Dettes fourn.
TVA à payer
Total encaissements
Budget de Trésorerie
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Trésorerie début mois
Encaissements
Décaissements
Trésorerie fin mois
5
Rappel ARRONDIS DE TVA.
La notice n° 3310 NOT-CA3 explique comment remplir la déclaration n°
3310 CA3 (déclaration de TVA) que les entreprises doivent renvoyer
régulièrement au centre des impôts.
La règle des arrondis fiscaux est la suivante :

«Quelle que soit l’unité monétaire dans laquelle est souscrite la


déclaration, la base imposable et le montant de l’impôt sont arrondis à
l’euro le plus proche. Les bases et cotisations inférieures à 0,50 euro
sont négligées et celles supérieures ou égales à 0,50 euro sont comptées
pour 1. »

Exemples :
6

A savoir : Les obligations cautionnées.

= cadre de ce que l’on appelle le « crédit par signature » : Dans cette forme de crédit,
le banquier s'engage par lettre, auprès de tiers, à satisfaire aux obligations contractées
envers eux par certains de ses clients, au cas où ces derniers n'y satisferaient pas eux-
mêmes.
A différencier des « crédits par acceptation » où le banquier s'engage en acceptant
des effets de commerce.

Ces crédits peuvent soit différer certains décaissements ou les éviter soit encore
accélérer certaines rentrées de fonds. Ils sont le plus souvent accordés sous forme de
cautions. Il n’y a ici pas d’intérêts à payer mais des commissions.
Cependant, dans certains exos, on trouve des intérêts sur obligations cautionnées …

Les différentes cautions pour différer les paiements.

 Obligations cautionnées : toute entreprise ou presque perçoit pour le compte de


l'État de la TVA. Dans certains cas, l'administration fiscale admet que le
reversement de cette TVA soit différé de 4 mois au plus avec, toutefois, pour condition
que ce différé de paiement soit cautionné par une banque. Au cas où l'entreprise
serait défaillante, le Trésor public se retournerait contre la banque.
Le même mécanisme existe pour certains droits de douane ou les droits
d'enregistrement (droits perçus lors de l'achat d'immeubles, par exemple).

 Crédits d'enlèvement : il s'agit de la possibilité pour un importateur


d'enlever des marchandises sans avoir à attendre la liquidation (calcul) des
droits de douane à condition de fournir une caution bancaire.

 Cautions pour impôts contestés : le contribuable qui conteste des impôts ou


des taxes doit les régler ou fournir des garanties. La banque peut alors se
porter caution avec les risques de ne pouvoir être toujours subrogée dans les
droits du Trésor.
7

Situation 1, p. 121 – SNC SESA


1. Établissez le budget des ventes des automates S02X et S09Y 1er semestre N + 1.
Automates SO2X
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Quantités 180 180 200 160 140 140
Ventes HT 450 000 450 000 500 000 400 000 350 000 350 000

TVA Collectée 88 200 88 200 98 000 78 400 68 600 68 600


Ventes TTC 538 200 538 200 598 000 478 400 418 600 418 600
Automates SO9Y
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Quantités 2 350 2 300 2 350 1 700 1 500 1 700
Ventes HT 2 820 000 2 760 000 2 820 000 2 040 000 1 800 000 2 040 000

TVA Collectée 552 720 540 960 552 720 399 840 352 800 399 840
Ventes TTC 3 372 720 3 300 960 3 372 720 2 439 840 2 152 800 2 439 840

2. Présentez le budget des encaissements des créances clients des automates S02X
et S09Y pour le premier semestre N+1.
Budget des encaissements – Automates SO2X
Solde 01/7
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Acomptes 10 % sur le HT 45 000 45 000 50 000 40 000 35 000 35 000
Livraison : 50 % sur le TTC 269 100 269 100 299 000 239 200 209 300 209 300
Solde à 30 jours 224 100 224 100 249 000 199 200 174 300 174 300
Total encaissé 314 100 538 200 573 100 528 200 443 500 418 600

Budget des encaissements – Automates SO9Y


Solde 01/7
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Clients au bilan :
Ventes de novembre N 1 024 704
Ventes de décembre N 1 743 420 1 046 052
Ventes de janvier N+1 674 544 1 686 360 1 011 816
Ventes de février N+1 660192 1650480 990 288
Ventes de mars N+1 674544 1686360 1011816
Ventes d'avril N+1 487968 1219920 731952
645 840
Ventes de mai N+1 430560 1076400
Ventes de juin N+1 487968 1 951 872

Total encaissé 3 442 668 3 392 604 3 372 720 2 906 280 2 662 296 2 296 320

3. Précisez le solde du compte 411 – Clients à la date du 30 juin.


Solde du compte 411 – Clients au 30 juin N : 174 300 + 2 597 712 = 2 772 012.
Budget des encaissements – Automates SO2X : 174 300.
Budget des encaissements – Automates SO9Y : 2 597 712
ventes TTC mai = 2 152 800 => 30% en juillet = 645 840
ventes de Juin = 1 951 872 => 50% et 30% en juillet = 1 219 920 + 731 952
total juillet sur ventes mai + juin = 2 597 712
8
EXERCICE
La société AZURJARDIN met à votre disposition (annexe 1) des informations sur les
prévisions de trésorerie pour le premier trimestre N.
1) Présentez le budget les budgets partiels et le budget de trésorerie à partir des tableaux fournis.
2) Commentez l’évolution de la trésorerie au cours de ce trimestre

Annexe 1.

1.1 – Budget des ventes du premier trimestre N.


Ventes Janvier Février Mars
Montant HT 350 000 380 000 437 500
TVA à 19,6 % 68 600 74 780 85 750
Total TTC 418 600 454 780 523 250
Les clients règlent 40% au comptant, 25% à 30 jours et 20% à 60 jours et 15% à 90 jours.

1.2 – Extrait de la balance par soldes.


Postes Soldes au 31/12/N-1
Débiteurs Créditeurs
Fournisseurs (1)
193 563
Fournisseurs d’immobilisations (2) 239 088
Clients (3) 479 792
Sécurité Sociale et autres organismes (4) 47 270
TVA (crédit à reporter ou TVA à décaisser) 14 030
Banques et caisses 25 000
(1)
dont 129 243 payables en Janvier, le reste en Février.
(2)
payables moitié en Janvier, moitié en Février.
(3)
Répartition des encaissements donnée (4)
payables en Janvier.

1.3 – Budget des achats pour le premier trimestre N.


Achats Janvier Février Mars
Montant HT 165 000 180 000 210 000
TVA à 19,6 % 32 340 35 280 41 160
Total TTC 197 340 215 280 251 160
Les fournisseurs sont payés 1/3 au comptant, 1/3 à 30 jours fin de mois et 1/3 à 60 jours fin
de mois.

1.4 – Autres renseignements pour le trimestre.


 Les charges sociales :
- les salaires nets mensuels s’élèvent à 63 520 € et sont payés le 28.
- les charges sociales (retenues et charges patronales) s’élèvent à 47 270 € par
mois et sont payées au début du mois suivant.
 Les autres charges s’élèvent à 55 000 € chaque mois (dont 25 000 d’amortissement)
et les charges décaissées sont réglées au comptant.
Par mesure de simplification, la TVA sur les autres charges sont négligées.
 Les décaissements relatifs aux dettes sur emprunt et l’IS figurent dans les tableaux.
 Aucune acquisition ou cession d’immobilisation n’est prévue pour ce trimestre.
 La TVA due est payée le 20 du mois suivant.

Annexe A : Budget de TVA du premier trimestre N


9

JANVIER FEVRIER MARS


TVA collectée
TVA déductible
Crédit de TVA antérieur
TVA à décaisser /ou/
Crédit de TVA à reporter
Annexe B : Budget des encaissements du premier trimestre N
Créances au
JANVIER FEVRIER MARS
31/03/N
Clients 274 410 143 876 61 506
Ventes de :
Janvier ............
Février ............
Mars . .......
Total encaissements

Annexe C : Budget des décaissements du premier trimestre N


Dettes au
JANVIER FEVRIER MARS
31/03/N
Fournisseurs d’immos.
Fournisseurs
Achat du mois de :
Janvier : ............
Février : .............
Mars : ..............
Autres charges
Salaires
Charges sociales
Emprunt 13 020
Acompte IS 12 000
TVA à décaisser
Total encaissements

Annexe D : Budget de trésorerie du premier trimestre N

JANVIER FEVRIER MARS


Trésorerie
Encaissements
Décaissements
Trésorerie finale
Question 2.

10
CORRECTION

1) Présentez le budget de TVA en annexe A.

On nous dit que les TVA collectée et déductible du mois sont payées le 20 du mois
suivant.
Cependant, la TVA est ici affectée à son mois de rattachement.
Il faudra donc faire attention à ce mois de décalage lors des encaissements et
décaissements TVA comprise.

Budget de TVA du premier trimestre

JANVIER FEVRIER MARS


TVA collectée 68 600 74 780 85 750
TVA déductible 32 340 35 280 41 160
Crédit de TVA antérieur 14 030
TVA à décaisser
ou 22 230 39 500 44 590
Crédit de TVA à reporter

2) Complétez le budget des encaissements en annexe B.

Il faut ici calculer les sommes qui vont être effectivement payées par les clients : on
doit donc tenir compte des délais de paiements accordés.
Janvier : 350000 x 1.196 x 0.40 = 167 440 €
Février : 350000 x 1.196 x 0.25 = 104 650 €
Mars : 350000 x 1.196 x 0.20 = 83 720 €
Les 15% à 90 jours seront encaissés en Avril, soit 62 790 €

Budget des encaissements du premier trimestre N


Créances au
JANVIER FEVRIER MARS
31/03/N
Clients 274 410 143 876 61 506
Ventes de :
Janvier 418 600 167 440 104 650 83 720 62 790
Février 454 780 181 912 113 695 159 173
Mars 523 250 209 300 313 950
Total encaissements 441 850 430 438 468 221 535 913
11
=> budget des décaissements : Le principe reste le même pour les calcul des montant
à verser aux fournisseurs (cf. délais de paiements)

Budget des décaissements du premier trimestre N


Dettes au
JANVIER FEVRIER MARS
31/03/N
Fournisseurs d’immos. 119 544 119 544
Fournisseurs 129 243 64 320
Achat du mois de :
Janvier : 197 340 65 780 65 780 65 780
Février : 215 280 71 760 71 760 71 760
Mars : 251 160 83 720 167 440
Autres charges 30 000 30 000 30 000
Salaires 63 520 63 520 63 520
Charges sociales 47 270 47 270 47 270 47 270
Emprunt 13 020
Acompte IS 12 000
TVA à décaisser 22 230 39 500 44 590

Total décaissements 455 357 497 444 413 550 331 060

Budget de trésorerie du premier trimestre N

JANVIER FEVRIER MARS

Trésorerie 25 000 11 493 - 55 513


Encaissements 441 850 430 438 468 221
Décaissements 455 357 497 444 413 550

Trésorerie finale 11 493 -55 513 -842

2) Evolution trésorerie / solution.


Problème en Février => cette situation s’explique par un besoin d’exploitation
engendré par une baisse des encaissements (ventes de février fortes mais délais de
paiement = encaissement mois suivant pour 40 %) mais aussi des décaissements
élevés pour ce mois à cause des investissements (fournisseurs d’immos) qui pèsent
fortement sur la trésorerie (Hors exploitation).
En mars, cela va mieux, les dettes sur immo sont passées. Tout devrait alors rentrer
dans l’ordre = pb temporaire.
Solution : escompter les créances à la banque.
12
TRAVAUX DIRIGES
Situation 2 p. 122 - CHABOT SA

1. Pour le premier semestre N, établissez à l’aide du tableur :


– le budget de la TVA ; des encaissements ; des décaissements et de la trésorerie.
72 000
Quantités mensuelles ajustées vendues : = 6 000 escabeaux.
12
Janvier, février, mars : 6 000  0,90 = 5 400 unités.
Avril, mai, juin : 6 000  1,4 = 8 400 unités.
Budget mensuel de la TVA
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
TVA collectée 15 876 15 876 15 876 24 696 24 696 24 696
TVA déductible s/ B&S 6 824 6 824 6 824 6 824 6 824 6 824
TVA déductible s/ immos 12 544
TVA à payer au titre mois 9 052 9 052 17 872 17 872 17 872
Crédit de TVA à reporter – 3 492 – 3 492
(192€ =
TVA à décaisser en … 5 560 9 052 17 872 17 872
négligé)

Budget des encaissements


Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Comptes clients au 31/12/N 60 208 20 320
Janvier 24 219 48 438 24 219
Février 24 219 48 438 24 219
Mars 24 219 48 438 24 219
Avril 37 674 75 348 37 674
Mai 37 674 75 348
Juin 37 674
Total à encaisser 84 427 92 977 96 876 110 331 137 241 150 696

Budget des décaissements


Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Achats TTC au comptant 11 482 11 482 11 482 11 482 11 482 11 482
Achats TTC à 60 jours 17 222 17 222 17 222 17 222
Dettes au bilan 31/12/N 15 800 16 200
Salaires nets 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000 25 000
Charges sociales 12 000 10 000 10 000 10 000 10 000 10 000
Commissions représentants 7 000 4 050 4 050 4 050 6 300 6 300
Autres charges d'expl TTC 22 120 22 120 22 120 22 120 22 120 22 120
Matériel de production TTC 15 264 10 213 10 213 10 213 10 213 10 213
Annuité d’emprunt 18 000
Remboursemt cpte associé 60 000
Paiement des dividendes 12 000
Paiement des acomptes d’IS 3 720 5 855,20
TVA à décaisser 0 0 5560 9052 17872 17872
Total à décaisser 108 666 159 065 109 367 121 139 138 209 126 064
13

Budget de trésorerie
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
Solde de trésorerie initiale 48 520 24 281 – 41 806 – 54 297 – 65 105 – 66 073
Encaissements 84 427 92 977 96 876 110 331 137 241 150 696
Décaissements 108 666 159 065 109 367 121 139 138 209 126 064
Solde de trésorerie finale 24 281 – 41 806 – 54 297 – 65 105 – 66 073 – 41 441

2. Présentez le plan de trésorerie.


Plan de trésorerie
Janvier Février Mars Avril Mai Juin
92 977 – 110 331 137 214 150 696 –
Encaissements après 41806 = – 58 196 – 69 004 69 999 =
escompte 51 171 = 52 135 = 68 210 80 697
Décaissements 108 666 159 065 109 367 121 139 138 209 126 064
Solde de trésorerie 24 281 – 41 806 – 58 196 – 69 004 – 69 999 – 45 367

Ajustements :
+ Escomptes nets d'effets 0 41806 58 196 69 004 69 999 45 367
+ Découverts bancaires 0 0 0 0 0 0
+ Obligations cautionnées 0 0 0 0 0 0
Solde final de trésorerie 24 281 0 0 0 0 0

NB : on aurait pu faire deux lignes :


Février : x – x.0.75/100 = 41806 => x = 42 122 € puis soustraire les intérêts de 316 €
(négligés ici, mais on aurait pu les ajouter aux décaissements …)

3. Dans une note d’une dizaine de lignes à l’attention de Mme Holmes, justifiez
vos choix.
Fiduciaire de l’Ouest
Agence de Nogent-Le-Rotrou

Dossier : Chabot SA – 12 rue du Puys À l’attention de Mme Holmes


28 600 Luisant
Note d’analyse
Le budget de trésorerie fait apparaître un déficit permanent à partir du mois de février. En
effet, il semblera difficile de procéder aux remboursements des avances sur comptes
courants et de financer les principales dépenses initialement envisagées si l’on ne procède
pas aux ajustements nécessaires.
Le sujet suggère de recourir à l’escompte. Cette solution permet en effet de répondre
efficacement aux besoins à financer. Toutefois, il paraît opportun de s’interroger sur
l’évolution du besoin en fonds de roulement d’exploitation compte tenu du volume de
production.
14
Le Budget de Trésorerie CHAPITRE VII Processus 8 & 9BTS CGO 2ème Année
15
16