Vous êtes sur la page 1sur 36

SEMINAIRE

INTERNATIONAL SUR LA
FLUIDITE ET LES
ENCOMBREMENTS DES
TRANSPORTS
TERRESTRES
Ouagadougou, 13-14-15
juin 2005

PRESENTATION DE L’UEMOA
SUR « LA POLITIQUE ET LE
SYSTEME DE TRANSPORT
ROUTIER DE MARCHANDISES
AU SEIN DE L’UNION »
Commission de l'UEMOA, 380, rue Agostino Neto
- 01 BP 543 Ouagadougou 01 - BURKINA FASO
Tél: (226) 50 31 88 73 à 76 - Fax: (226) 50 31 88 72
L’ESPACE UEMOA REPRESENTE: 8 PAYS
- Une superficie de 3,5 millions de Km²
- Un marché de 74 millions d’habitants
- 33% du PIB de l’Afrique de l’Ouest
- Une population jeune (60% < 25 ans)

Mali
Niger
Sénégal
Burkina
Faso
Guinée
Bissau
Bénin

Côte Togo
d’Ivoire
1 Renforcer la compétitivité des activités économiques et
financières des Etats membres.
2 Assurer la convergence des performances et des politiques
macroéconomiques des Etats membres, par
l'institution d'une procédure de surveillance
multilatérale.
3 Créer entre les Etats membres un marché commun, basé sur
la libre circulation des personnes, des biens, des
services, des capitaux et le droit d'établissement des
personnes, ainsi que sur un tarif extérieur commun et
une politique commerciale commune.
4 Coordonner les politiques sectorielles nationales, par la mise en
oeuvre d'actions communes, dans les grands domaines
de la vie socio-économique des Etats membres.

5 Harmoniser les législations des Etats membres en matière


économique.
Les Organes de Direction

Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement

Conseil des Ministres

Commission de
l’UEMOA

Les Organes de Contrôle


Cour de Justice Cour des Comptes Comité Interparlementaire

Les Institutions spécialisées


BCEAO BOAD

Les Organes consultatifs


Chambre Consulaire Régionale
Infrastructures routières - actions réalisées

1) Adoption d’un réseau routier communautaire


2) Adoption de la stratégie et du programme
d’actions communautaires
3) Organisation d’une Table Ronde Régionale
4) Mise en place d’un comité de pilotage
5) Préparation et évaluation d ’un programme
routier (PR1) en collaboration avec la BAD.
CLASSIFICATION DU RESEAU ROUTIER COMMUNAUTAIRE UEMOA

NOUAKCHOTT

CU3a
b
CU3
St Louis
Agadez
Gao
1
CU

CU4
DAKAR CU5 16
CU

3a
5
Kayes

CU

CU
CU2a CU2a Mopti

CU
2a
Tamba Tilabéri NIAMEY CU
16
BANJUL Ségou Ouahigouya

CU17
counda
BAMAKO

13
Maradi

CU
CU1 CU2a
CU11
CU CU14 CU2a
2b CU2b OUAGA Zinder CU2a

Ziguin CU11 Kita CU5


25 DOUGOU
chor CU N ’DJAMENA

CU3a
5
CU

13
27

CU
CU
Bamba CU2a

12
BISSAU dica Bougouni

CU
Sikasso CU2a Kano

15
CU
26

CU23
CU2a

CU9
CU

CU8
Bobo-

CU7a
CU6
Kankan Po
Dioulasso
Mamou

20

0
7b
CU21

CU

CU1
Kaduna

CU
RY
CU18

9
CU18 CU18

CU
AK N ’dali
N Ferké CU18
Odienné
CO
Kara
Parakou

CU7a
Bouna Tamalé

CU9
N ’zérékoré

CU10
N ABUJA
W

CU6
TO
Bouaké c

22
CU1 Atakpamé CU19
EE
9b

CU
Savé Ibadan
FR

CU10
CU19a
Kumassi CU24
Man
Gbarnga
YAMOUS- CU1
SOUKRO

7a
CU
A
VI
Lagos
CU1

RO U
O
CU1
N E N
O M
M n LO TO
CO
San
ja A
id CR
Pedro
Ab AC

Réseau Inter-Etats (RIE)


UEMOA
Hors UEMOA

Réseau d’interconnexion (RI)


Limite zone UEMOA
UEMOA
Code communautaire CU1

Hors UEMOA Capitale d’Etat


Ville Importante
Réalisation TAS: toure_as@yahoo.fr

• La carte du réseau routier communautaire définit un programme


d’investissements routiers sur une période de dix ans, d’un linéaire de 13 300 km .

• Sur la base du programme décennal un programme routier de cinq ans,


pour un linéaire de 5383 km met l’accent sur l’entretien et la réabilitation
des routes communautaires.
Objectifs spécifiques de la stratégie

1) uniformisation et amélioration du niveau de


service des routes revêtues du réseau
communautaire ;
2) aménagement et bitumage des maillons
manquants du réseau communautaire ;
3) liaison et interconnexion avec les autres pays
de l’Afrique de l’Ouest ;
4) amélioration de la fluidité des échanges par la
suppression des barrières non tarifaires ;
5) promotion d’actions de sécurité routière
pertinentes et efficaces.
UN PROGRAMME
D’INVESTISSEMENTS
ROUTIERS SUR 10 ANS
POUR UN COUT DE 1 237
MILLIARDS CFA
LES INVESTISSEMENTS ROUTIERS

Programme global sur 10 ANS :

13 300 Km seront concernés par le programme


Coût : 1 237 milliards CFA

SUR 5 ANS :

Entretien/ réhabilitation : 6260 Km de routes


Bitumage : 2350 Km de routes
Coût : 637 milliards CFA, dont
277 milliards mobilisés par les Etats membres
360 milliards à rechercher
Résultats de la Table Ronde de
LOME (Mars 2002)

1 Forte adhésion des partenaires


(BAD, BID, BM, BOAD, UE)

2 Les partenaires ont annoncé un montant de


480 milliards de francs CFA
OPTION DE MISE EN ŒUVRE DU
PROGRAMME =

APPROCHE CORRIDOR
[Uniformité du niveau de service &
Mesures de facilitation]
 Programme routier (PR1) / Corridor
Bamako-Ouagadougou-Téma.
Coût: 150 milliards CFA
Financement FAD: 55 milliards CFA
Subvention à la Commission: 2,8 milliards
FCFA pour la réalisation des études, des
postes de contrôle et l’appui institutionnel
à la Commission.
Démarrage: 2004
Programme de facilitation des transports et transit routiers inter-Etats

Améliorer la fluidité du trafic sur les axes routiers


Réduire les coûts de transport

Deux composantes prioritaires

Mise en place d’un observatoire


Implantation de postes des pratiques anormales sur les
de contrôle juxtaposés axes routiers inter-Etats
aux frontières
I. IMPLANTATION DES POSTES DE
CONTRÔLE JUXTAPOSES AUX
FRONTIERES ENTRE LES ETATS DE L’UNION
1 2
Regrouper les Améliorer les
services de conditions de
contrôle sur un travail des
même site aux services de
frontières, par OBJECTIFS contrôle aux
juxtaposition frontières
4 3
 Accélérer le contrôle aux Harmoniser et simplifier
frontières et réaliser des
les procédures de contrôle
gains de temps
 Réduire la fraude, les aux points de départ,
taxes illicites, d’arrivée et aux frontières
 Réduire les coûts de
 Permettre un meilleur
transport
suivi statistique
PROGRAMME COMMUNAUTAIRE DE CONSTRUCTION DE
POSTES DE CONTRÔLE JUXTAPOSES AUX FRONTIERES

1. Frontière Togo -Burkina (Cinkanssé)


«Projet pilote »*
2. Frontière Côte d ’Ivoire - Burkina
(La Léraba) «Projet pilote »
3. Frontière Bénin - Burkina (Natitingou)
4. Frontière Bénin - Niger (Malanville)*
IMPLANTATION DE 5. Frontière Bénin - Togo (Hillacondji)
POSTES DE
CONTRÔLE
6. Frontière Burkina - Mali (Koloko-
JUXTAPOSES Hérémankono)*
7. Frontière Burkina - Niger (Kantchari)
8. Frontière Côte d ’Ivoire - Mali (Zégoua)
9. Frontière Mali - Niger (Ayorou)
10. Frontière Sénégal - Guinée Bissau
(Mpack)
11.Frontière Sénégal -Mali (Kidira/Diboli)
EQUIPEMENT DES POSTES DE CONTRÔLE JUXTAPOSES

4 types

Scanner (HCV)
Équipements Pèse- essieux
Gabarit
 Matériel informatique
POSTES DE CONTRÔLE JUXTAPOSES

1) Mise au point des procédures de


passage

2) Lancement et exécution des travaux


TACHES RESTANT
A REALISER EN
VUE DE LA MISE 3) Rédaction de la Convention de
EN SERVICE Concession

4) Rédaction des Conventions de sous-


concession et d’amodiation

5) Sélection du concessionnaire
II. MISE EN PLACE D’UN OBSERVATOIRE
DES PRATIQUES ANORMALES SUR LES AXES
ROUTIERS INTER-ETATS

1
2 Amener les
Identifier, analyser
et publier les faits, autorités
pratiques, OBJECTIFS concernées à
prendre des
irrégularités et
décisions et
abus constatés sur mesures
les axes routiers correctrices
inter-Etats, dans le appropriées
cadre du transport
des personnes et des
marchandises
OBSERVATOIRE DES PRATIQUES ANORMALES

1) Identification points focaux


MISE EN ŒUVRE
SUR LES
2) Formation de Formateurs enquêteurs
CORRIDORS : et contre-enquêteurs des points focaux
3) Conduite des enquêtes et contre-
TEMA – OUAGA /
BAMAKO enquêtes
4) Traitement informatique des données
LOME – OUAGA /
NIAMEY
d’enquêtes
5) Réunion de validation avec experts des
COTONOU- Etats
/ NIAMEY
ABIDJAN SUPPORT MATERIEL REQUIS POUR
/ LAGOS
 LES POINTS FOCAUX DANS LES
ETATS
 MODE OPERATOIRE AJUSTE
 FINANCEMENT USAID ET SSATP
L’accès à la profession de transporteur routier est pratiquement libre
dans les Etats membres de l’UEMOA pour les nationaux : permis de
conduire, autorisation de transport, visite technique, assurance et carte
grise du véhicule en règle, vignette, lettre de voiture, carnet TRIE pour
les marchandises en transit..
.L’activité de transport est cependant perturbée
par les nombreux contrôles routiers (coût du
transport +de 40% >à ceux des pays développés)

. Une Directive approuvée par les Ministres chargés


de la Sécurité de la Douane et de la Défense des
Etats membres de l’Union, limite les contrôles (sur
les axes routiers inter-Etats des camions citernes,
des conteneurs et véhicules scellés), aux points de
départ/arrivée et à la frontière.
73 à 90% du trafic de marchandises emprunte la voie routière
Règles de partage du fret entre pays côtiers et enclavés
(Convention TIE et accords bilatéraux)

-Quotas de répartition : 1/3, 2/3 et 50/50


-1/3 du transport effectué par des véhicules du pays de transit et
2/3 par les véhicules du pays de destination du fret;
-50% du transport effectué par les véhicules du pays de
destination et idem pour le pays de départ dela marchandise

.Réglementation non conforme au principe de


libéralisation des services édicté par le Traité de
l’UEMOA
.Projet de réglementation en cours, dans le cadre de
l’étude menée sur le secteur des services au sein de
l’UEMOA en vue de propositions de positions
communes (UEMOA/CEDEAO) à l’OMC
LE SUIVI AUTOMATIQUE DES
VEHICULES [TRACKING]
OBJECTIFS DU SYSTEME DE SUIVI

1
Suivre la position de la marchandise & du
véhicule depuis le port jusqu’à l’arrivée au point
de destination finale dans l’hinterland

2 Identifier tout incident pendant ce parcours qui


serait contraire à la réglementation en vigueur &
aux intérêts des parties prenantes au système de
transport
MESURES DE SECURITE POUR LE TRANSPORT DES
MARCHANDISES

4 types

Construction de l’Infrastructure
Dispositions nécessaire à la mise en place
prévues pour Système d’Information Anticipé sur
l’amélioration la Marchandise (SIAM)
de la sécurité Système de communication radio
des transports Plan régional de contrôle routier
Sensibilisation(IEC) des usagers de
la route
AVANTAGES DU SYSTEME RADIO

1) Les chauffeurs peuvent communiquer entre eux

2) Les propriétaires de camions peuvent suivre leurs


véhicules & leurs chauffeurs

3) En cas de panne, d’accident ou même d’attaques, les


chauffeurs peuvent obtenir de l’aide

4) La radio garantit une communication à toute heure


pour une durée facturée sur une souscription
nominative fixe
III. ACTIONS DE TYPE REGLEMENTAIRE

1
 Harmonisation des 2  Harmonisation des
règlements et
sanctions et pénalités
documents
[charge à l’essieu,
administratifs (Un
notamment]
document douanier
 Mécanisme de suivi du
unique de transit, des
trafic : le Système
procédures communes OBJECTIFS d’Informations Anticipées
de contrôle)
sur la Marchandise (SIAM)

4 3
 Réglementation
sur l’importation  Institution d’un
des véhicules mécanisme de garantie des
d ’occasion ; Charge opérations de transit
à l’essieu ; Normes Harmonisation de la
de scellement… fiscalité
comités de facilitation des transports

 Comité régional de facilitation


 Comités nationaux de facilitation : ces comités
doivent, en relation avec le Comité Régional de
Facilitation, suivre et coordonner les activités
nationales en matière de facilitation des transports et
de simplification des formalités et procédures, et
proposer des projets de règlements.
RESSUME DES ACTIONS A MENER PAR
LA COMMISSION

RATIONALISATION DE LA DESSERTE
 SUPPRESSION DES BARRIERES TARIFAIRES ET NON
TARIFAIRES

PROMOTION DU SECTEUR
 LIBERALISATION DE L’ACCES AU FRET
 ENCOURAGEMENT DES FORMES SOCIETAIRES
 ALLEGEMENT DE LA FISCALITE ET DES
PROCEDURES
 REFORME DES CONDITIONS D’ACCES A LA
PROFESSION DE TRANSPORTEUR ROUTIER

MODERNISATION DE LA FLOTTE
 H ARMONISATION DES NORMES TECHNIQUES
 LIMITATION DE L’AGE D’IMPORTATION
 FACILITATION DE L’ACCES AUX RESSOURCES
FINANCIERES
www.uemoa.int www.izf.net