Vous êtes sur la page 1sur 9

Résumé

Extrait de la fiche de lecture

Les Caprices de Marianne

Alfred de Musset

Résumé Extrait de la fiche de lecture Les Caprices de Marianne Alfred de Musset le PetitLittéraire

lePetitLittéraire.fr

Résumé

Extrait de la fiche de lecture Document rédigé par Guillaume Peris

Les Caprices de Marianne

Alfred de Musset

lePetitLittéraire.fr

RÉSUMÉ

3

ÉTUDE DES PERSONNAGES

6

Cœlio Octave Marianne Claudio Hermia Ciuta , Tibia et Malvolo

CLÉS DE LECTURE

8

Une pièce romantique La tradition tragique et le destin Le refus d’un carcan social

PISTES DE RÉFLEXION

12

POUR ALLER PLUS LOIN

13

et découvrez : plus de 1200 analyses claires et synthétiques téléchargeables en 30 secondes à imprimer
et découvrez : plus de 1200 analyses claires et synthétiques téléchargeables en 30 secondes à imprimer

Alfred de Musset Poète et dramaturge français

•  Né en 1810 à Paris •  Décédé en 1857 dans la même ville •  Quelques-unes de ses œuvres :

Les Caprices de Marianne (1833), pièce de théâtre Lorenzaccio (1834), pièce de théâtre Confession d’un enfant du siècle (1836), roman

Alfred de Musset (1810-1857) est considéré aujourd’hui 

comme un auteur romantique, même si sa place dans  l’histoire littéraire n’est pas aisée à définir. Issu d’une  famille de petite noblesse, il se lie durant une période  très  courte  (environ  deux  ans)  au  cercle  romantique 

avant de s’en détacher. À la mort de son père en 1832, 

il  décide  de  se  consacrer  au  métier  d’écrivain.  Connu  surtout pour ses pièces de théâtre (On ne badine pas avec l’amour ou Lorenzaccio, 1834), Musset est également  l’auteur de nombreux poèmes, ainsi que d’une œuvre  en  prose,  la  Confession d’un enfant du siècle (1836).  Ses œuvres ont souvent été influencées par ses liaisons 

tumultueuses avec de nombreuses femmes, dont l’écri-

vaine George Sand.

Le Caprices de Marianne Une histoire d'amour et de trahison

•  Genre : comédie •  Édition de référence : Les Caprices de Marianne, Paris, 

Gallimard, coll. « Folio Théâtre », 2001, 174 p.

•  1 re édition : 1833 •  Thématiques : amour, fidélité, double, confiance, mort

Les Caprices de Marianne paraissent dans la Revue des deux mondes en 1833 et appartiennent aux œuvres de  jeunesse de Musset. Ces dernières ont toutes comme  point commun de tourner autour de la relation amou- reuse, de la fidélité et de la différence qui existe entre 

les  hommes  et  les  femmes.  Toutes,  à  l’exception  de 

Fantasio, parlent de trahison et d’amour déçu. On pen-

serait presque que la relation orageuse de Musset avec  George  Sand,  qu’il  ne  rencontre  qu’en  juin  1833,  lui  a  inspiré la prétendue trahison de Cœlio par Octave. Il n’en  est pourtant rien.

ACTE I

RÉSUMÉ

Scène 1

La scène se passe devant la maison de Marianne. Ciuta, une entremetteuse, annonce à Marianne  que  Cœlio,  un  jeune  noble,  est  amoureux  d’elle.  Prude,  fidèle  et  dévote,  Marianne  repousse  cette relation.

Claudio, l’époux de Marianne, pense que sa femme a des amants et le confie à son valet Tibia. 

Ce dernier émet des doutes.

Cœlio réapparait ensuite et rencontre son ami Octave, libertin notoire et cousin de Claudio. 

Le jeune noble parle à son ami de son amour rendu impossible par la fidélité de Marianne à son 

époux. Octave propose alors d’user de son lien de parenté avec Claudio pour approcher Marianne 

et servir d’entremetteur. Cœlio accepte et se retire.

Lorsque Marianne arrive, Octave essaie de vanter les mérites de son ami auprès d’elle. Il est 

confronté à toute la détermination de Marianne de ne rien faire qui irait à l’encontre de sa fidélité 

envers Claudio. Elle met fin à toute discussion.

Scène 2

On découvre la maison de Cœlio et la mère de ce dernier, Hermia, en grande conversation avec son 

intendant, Malvolio, personnage que l’on ne verra plus. À son arrivée, Cœlio parle avec sa mère 

et la conversation dévie sur le thème de la passion amoureuse, des amours déçus, de la trahison 

d’un ami et du suicide que celle-ci peut entrainer. Elle raconte son histoire, qui comporte de 

nombreuses similitudes avec ce qui va suivre et qui conduira Cœlio à tirer des conclusions hâtives.

Scène 3

Cette scène se déroule dans le jardin de Claudio. On surprend ce dernier en train d’expliquer à 

son valet Tibia qu’il a changé d’avis : il pense que sa femme est fidèle et vertueuse. Marianne 

arrive pendant cette conversation, rapporte à son époux les propos d’Octave et lui demande de 

lui fermer définitivement sa porte, ainsi qu’à Cœlio.

Mais Claudio interprète la sincérité de sa femme comme de la malice et se met à penser qu’elle 

cherche à endormir des soupçons fondés.

ACTE II

Scène 1

Dans une rue, Ciuta annonce à Octave que Cœlio s’est résigné. Ce dernier arrive, manifestement 

affecté par la conversation qu’il a eue avec sa mère. Bien qu’il se méfie d’Octave, celui-ci décide 

de parler tout de même à Marianne.

À l’heure des vêpres, Cœlio sort et Marianne fait son entrée. S’ensuit une conversation pleine 

d’ironie et de sarcasmes entre Marianne et Octave. Lorsque celle-ci s’en va, Octave est sûr de 

son échec et se met à boire. C’est à ce moment que Claudio arrive. Octave entame avec lui une 

joute verbale, bien décidé à passer ses nerfs sur l’époux. Au départ de Claudio, Cœlio réapparait 

et Octave lui annonce que Marianne est définitivement inaccessible. Cœlio s’en va, l’âme en peine.

À  la  fin  des vêpres, Marianne réapparait et  passe  à  côté  d’Octave, attablé avec  sa  bouteille.  S’ensuit une longue conversation truculente encore plus sarcastique que la précédente.

Scène 2

Cette conversation sous la tonnelle n’a pas échappé à Ciuta, qui annonce à Cœlio qu’Octave le 

trahit. Cœlio ne la croit pas.

Scène 3

Cette même conversation pousse Claudio, persuadé d’être trompé, à s’en prendre à sa femme. 

Celle-ci est outrée et, ayant sa conscience pour elle, prend comme une insulte le fait que son 

époux lui reproche d’avoir discuté avec un homme dans la rue.

Femme libérée avant l’heure, elle décide donc de faire ce qui lui plait. Elle demande à voir Octave, 

et lui annonce qu’elle est bien déterminée à prendre un amant ou un chevalier servant, mais qu’elle 

ne veut pas de Cœlio. Octave plaide encore la cause de son ami, sans succès. Un rendez-vous 

est fixé au soir.

Scène 4

Octave vient néanmoins annoncer à Cœlio que Marianne l’attend le soir même, bien décidé à 

forcer les choses. Fou de joie, celui-ci se précipite chez Marianne. Il part malheureusement trop 

vite pour prendre connaissance de la missive qu’Octave reçoit, lui annonçant que Claudio a eu 

vent de la rencontre et se tient prêt à attaquer l’amant avec des spadassins.

Scène 5

Cœlio arrive dans le jardin de Marianne, mais Claudio et les spadassins sont en embuscade. 

Il réalise dans quel piège il vient de tomber au moment où il parle à Marianne qui est à sa fenêtre. 

Celle-ci, persuadée de s’adresser à Octave, l’appelle par ce dernier prénom. Pensant être trahi 

par son ami, blessé d’être rejeté de la sorte, il se laisse volontairement tuer par les spadassins. 

Lorsqu’Octave arrive sur les lieux, il est trop tard.

Scène 6

Octave et Marianne sont sur la tombe de Cœlio. Octave pleure son ami et Marianne lui révèle 

qu’il a une place dans son cœur. Mais Octave la rejette : « Je ne vous aime pas Marianne ; c’était 

Cœlio qui vous aimait. »

Poursuivez votre réflexion en téléchargeant la suite de la fiche de lecture !

Poursuivez votre réflexion en téléchargeant la suite de la fiche de lecture ! le PetitLittéraire .fr
Poursuivez votre réflexion en téléchargeant la suite de la fiche de lecture ! le PetitLittéraire .fr

le PetitLittéraire .fr

LePetitLittéraire.fr, une collection en ligne d’analyses littéraires de référence :

• des fiches de lecture, des questionnaires de lecture et des commentaires composés

• sur plus de 500 œuvres classiques et contemporaines

• le tout dans un langage clair et accessible !

Connectez-vous sur lePetitlittéraire.fr et téléchargez nos documents en quelques clics :

Anouilh, Antigone Aragon, Le Paysan de Paris Aragon, Le Roman inachevé Aurevilly, Les Diaboliques Austen, Orgueil et préjugés Auster, Brooklyn Folies Balzac, Le Chef-d’œuvre inconnu Balzac, Le Colonel Chabert Balzac, Le Père Goriot Balzac, Eugénie Grandet Barbery, L’ Elégance du hérisson Barbusse, Le feu Barjavel, Ravage Bauchau, Antigone Bazin, Vipère au poing Beaumarchais, Le Barbier de Séville Beaumarchais, Le Mariage de Figaro Beauvoir, Le Deuxième sexe Beckett, En attendant Godot Beckett, Fin de partie Beigbeder, Un roman français Bradbury, Fahrenheit 451 Breton, Nadja Camus, Les Justes Camus, L’ étranger Camus, La Peste Céline, Voyage au bout de la nuit Cervantès, Don Quichotte Césaire, Les Armes miraculeuses Chanson de Roland Chateaubriand, Mémoires d’Outre- Tombe Chateaubriand, René Choderlos de Laclos, Les Liaisons dangereuses Chrétien de Troyes, Perceval ou le Roman du Graal Chrétien de Troyes, Yvain ou le Cheva- lier au Lion Christie, Dix petits nègres Claudel, Les âmes grises Corneille, Le Cid Corneille, L’ Illusion comique Dickens, Oliver Twist Diderot, Jacques le fataliste Dostoïevski, Crime et châtiment Dostoïevski, L’ Idiot Doyle, Le Chien des Baskerville Dumas, Les Trois Mousquetaires Duras, L’ Amant Duras, Un barrage contre le Pacifique Eco, Le Nom de la rose Faulkner, Le bruit et la fureur Flaubert, Bouvard et Pecuchet Flaubert, Madame Bovary Flaubert, L’ éducation sentimentale Flaubert, Salammbô

Follett, Les piliers de la terre Frank, Le Journal d’Anne Frank Gary, La Promesse de L’ aube Gary, La Vie devant soi Gaudé, Le Soleil des Scorta Gavalda, Ensemble, c’est tout Gide, Les Caves du Vatican Gide, Les Faux-Monnayeurs Giono, Le Hussard sur le toit Giono, L’ homme qui plantait des arbres Grimbert, Un secret Grimm, Contes Gripari, Le Bourricot Hemingway, Le Vieil Homme et la Mer Hessel, Indignez-vous ! Homère, L’ Odyssée Hosseini, Les Cerfs-volants de Kaboul Houellebecq, La Carte et le Territoire Hugo, Hernani Hugo, Notre-Dame de Paris Hugo, Quatrevingt-Treize Hugo, Les Misérables Huxley, Le meilleur des mondes Ionesco, Rhinocéros Jaccottet, à la lumière d’hiver Jary, Ubu Roi Kafka, La Métamorphose Kafka, Le Procès Kafka, Lettre au père Kerouac, Sur la route Kessel, Le Lion Khadra, L’ Attentat Lamarche, Le jour du chien Le Clézio, Désert Le Clézio, Mondo Leblanc, L’ Aiguille creuse Levi, Si c’est un homme Levy, Et si c’était vrai… Littell, Les Bienveillantes London, Croc-Blanc Machiavel, Le Prince Marivaux, La Double Inconstance Maupassant, Boule de Suif Maupassant, Le Horla Maupassant, Bel-Ami Maupassant, Pierre et Jean Mauriac, Thérèse Desqueyroux McCarthy, La Route Merle, La mort est mon métier Molière, Le Malade imaginaire Molière, L’ école des femmes Molière, Dom Juan Molière, Le Misanthrope Molière, Le Tartuffe Molière, Les Femmes savantes

Montaigne, Essais Montesquieu, Lettres persanes More, L’ Utopie Musset, Lorenzaccio Musso, Que serais-je sans toi ? Nabokov, Lolita Nothomb, Stupeur et tremblements Orwell, 1984 Pagnol, La gloire de mon père Pascal, Pensées Pennac, La fée carabine Proust, Du côté de chez Swann Proust, Le Temps retrouvé Queneau, Zazie dans le métro Quignard, Tous les matins du monde Rabelais, Pantagruel Racine, Andromaque Racine, Britannicus Racine, Phèdre Roman de Renart Rostand, Cyrano de Bergerac Rousseau, Les Confessions Rousseau, Les Rêveries du promeneur solitaire Rowling, Harry Potter - La saga Saint-Exupéry, Le Petit Prince Saint-Exupéry, Vol de nuit Sarraute, Enfance Sarraute, Les Fruits d’Or Sartre, La Nausée Sartre, Huis clos Schmitt, La Part de L’ autre Semprun, L’ Ecriture ou la vie Shakespeare, Hamlet Shakespeare, Macbeth Sophocle, Œdipe Roi Steinbeck, Des souris et des hommes Stendhal, Le Rouge et le Noir Tolstoï, Anna Karénine Toussaint, Fuir Vian, L’ écume des jours Voltaire, Zadig Voltaire, Candide Voltaire, Micromégas Wells, La guerre des mondes Werber, Les Fourmis Wilde, Le Portrait de Dorian Gray Woolf, Mrs Dalloway Yourcenar, Mémoires d’Hadrien Zola, Germinal Zola, La Bête Humaine Zola, La Fortune des Rougon Zola, Nana Zweig, Le Joueur d’échecs

et encore beaucoup d’autres sur www.lePetitLitteraire.fr