Vous êtes sur la page 1sur 5

VOILE

V 1 DEFINITION

L’on entend par voiles, les porteurs verticaux qui se distinguent des poteaux par le rapport entre
sa longueur « L » et son épaisseur « e » : un voile est un élément dont le rapport 𝑒 est au
𝐿
moins égal à 4

Figure 11: caractéristique géométrique d’un voile

L’Eurocode 2 distingue deux types de voiles


Les voiles « non armés», qui relèvent de la section 12 de l’Eurocode 2, et dont la section de
béton suffit à reprendre les efforts de compression. Dans ce cas, on mettra en place uniquement
des dispositions constructives de ferraillage.
Les voiles « armés», qui relèvent des sections 6 à 9 de l’Eurocode 2, et dans lesquels des
armatures complémentaires sont nécessaires pour reprendre les efforts de compression.
Dans le cas des voiles reprenant des efforts horizontaux comme le séisme, que l’on nomme
«voiles de contreventement », nous auront forcément des armatures résistantes, calculées selon
les principes énoncés dans l’Eurocode 8,

V 2 LONGUEUR DE FLAMBEMENT
Le dimensionnement d’un voile est similaire au dimensionnement d’un poteau. Il est donc
nécessaire de pouvoir estimer son élancement et sa longueur de flambement.
Géométrie
Épaisseur : hw= 0,20 m
Hauteur libre : lw=2.6 m
longueur de voile : b=4.0 m
Le coefficient d’élancement est défini comme suit : λ = l0/i où l0 est la longueur efficace et i le
rayon de giration de la section de béton non fissurée. Dans le cas des voiles ou des bandes de
voile, la longueur efficace de l’élément peut être supposée égale à : l0=β.lw
Dans notre cas nous avons un voile encastré sur 3 cotés. D’après la figure 4 annexe 3 nous
avons : β = 1 = 0.955
2
𝑙𝑤
1+(3𝑏)

Longueur efficace
l0=β.lw = 0.955*2.6 = 2.48m
Elancement (λ)

λ = lo/i = l0√12 = 42.95 <86 le calcul se ferra en compression simple


ℎ𝑤

V 3 CHARGEMENT ET SOLLICITATIONS :
Les charges permanentes et les charges d’exploitation ont été obtenues après descente de charge
avec le logiciel Arche ossature
Tableau 33: Evaluation de charges sur le voile

Evaluation de charges sur le voile


Charge permanente : g =104.24T/m Charge d’exploitation : q= 24.37 T/m

V 4 EFFORT NORMAL AGISSANT


Tableau 34: Effort normal agissant sur le voile

Effort normal agissant ultime Effort normal agissant de service


Ned= 1.35 g + 1.5 q = 177.28 T/m Nser = g + q = 128.61 T/m

V 5 RESISTANCE DE CALCUL EN COMPRESSION AUX FORCES AXIALES ET AUX


MOMENTS:
L’effort normal résistant de calcul NRd pour un voile ou un poteau élancé peut être calculé par
l’expression :NRd =b*hw*fcd*Ф
Avec Ф : facteur prenant en compte l’excentricité et incluant les effets du second ordre Ainsi
que les effets normaux de fluage
Ф=1 .14 (1- etot ) – 0.026∗ l0
hw hw
etot=e0+ei
e0 : excentricité du premier ordre (e0 =0)
ei : excentricité additionnelle y compris imperfections géométriques
- ei = θi*l0/2= 0.0065 m
θi = θ0*αh*αm= 0.005 rad
- θ0=1/200
- αh=2/√𝑙 = 1 car 2/3≤ αh ≤1
l : longueur d'éléments. (l =2.8 m)

αm=√0.5(1 + 1 ) =1 m : nombre d'éléments verticaux contribuant à l'effet total.


m
(m=1)
etot=e0+ei = 0.0065m
Ф=1 .14 (1- etot ) – 0.026∗ l0
= 0.7735
hw hw
fcd=αcc*fck/ɣc= 0.8 x 25 /1.5 =13.33 MPa avec αcc = 0.8 en zone sismique
NRd =b*hw*fcd*Ф = 1*0.2*13.33*0.7735 = 2.0621 MN/m
NRd =206.21 t/m
Nous avons Ned= 177.28 T/m < NRd =206.21 T/m : Nous pouvons conclure que
théoriquement notre voile n’a pas besoin d’armature

V 6 DISPOSITIONS CONSTRUCTIVES RELATIVES AUX VOILES


Chaînage horizontal : CH 1,2 cm² ↔ 2HA 10 = 1.57 cm²
Renfort horizontal : RH = 0,8 cm² ↔ 1HA 10 en forme de U tout les 20 cm
Renfort horizontal local aux angles des baies pour éviter la fissuration partant de ces
angles. 4 HA 8 + un stabox 90D en forme de U
Renforts verticaux à l'extrémité des voiles : CV =1,2 cm² ↔ 2HA 10 Renfort vertical
local au voisinage des angles des baies : RV = 4 HA 8 Armatures en attente au niveau
des planchers : AT = 4 HA 8

Vous aimerez peut-être aussi