Vous êtes sur la page 1sur 4

REPUBLIQUE DU SENEGAL

Un Peuple – Un But – Une Foi

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE
SECRETARIAT GENERAL

DELEGATION GENERALE A L’ENTREPRENARIAT RAPIDE DES FEMMES ET DES JEUNES

NOTE DESCRIPTIVE
---------------------
GUICHET « AUTONOMISATION ECONOMIQUE »

Mars 2018, version 1.0

0
La Délégation générale à l’Entreprenariat rapide des Femmes et des Jeunes est une initiative
du Président de la République visant à asseoir, durablement, un cadre catalysant la réalisation
des performances attendues des efforts déployés par l’Etat et ses partenaires techniques et
financiers. Il est particulièrement attendu de la DER/FJ :

 la mise en œuvre diligente d’un dispositif efficace de financement et d’assistance


technique en matière d’entreprenariat des jeunes et des femmes ;
 la rationalisation et, le cas échéant, la réorientation des projets et programmes dédiés à
l’entreprenariat des jeunes et des femmes ;
 l’impulsion et le renforcement des politiques ou stratégies publiques relatives au
développement de l’entreprenariat des jeunes et des femmes ;
 la mise en place d’un cadre assurant l’exécution de mesures structurantes en vue de
promouvoir l’entreprenariat des jeunes et des femmes, notamment à travers le
développement de chaînes de valeurs et l’exploitation du potentiel de croissance porté
par les TIC.

Les cibles de la Délégation sont donc les femmes et les jeunes âgés de 15 à 35 ans qu’ils
soient primo entrepreneur, initiateurs de Start up, présents dans les activités génératrices de
revenus, sociétés issues de coopératives ou dirigeants de PME.

Pour chacune de ces catégories d’entrepreneurs, la DER/FJ a ouvert un guichet spécifique en


fonction des volumes de financements souhaités et du potentiel de l’activité.

Un des guichets est celui de l’autonomisation économique qui est décrit dans la présente note.

1. Description du Guichet « autonomisation économique » ou appui à l’entreprenant


Il s’agit de financements, de faibles montants, destinées aux populations à la base, à titre
individuel ou préférablement regroupées en entités, sous réserve de la présentation d’un projet
économique simple ayant un impact économique et social immédiat sur son porteur et/ou sur sa
communauté.
A cet effet, la DER/FJ met à la disposition des institutions financières partenaires (en priorité,
les systèmes financiers décentralisés) des ressources, dont elle a préalablement défini les
conditions d’allocation. Elle assume le risque de défaillance qui pourrait être amoindri par
l’adoption contractuelle de mesures - financières et non financières - engageant l’IFP à
s’investir résolument dans la sensibilisation des cibles, le traitement rapide des dossiers et le
recouvrement. Les allocations par région tiendront compte du poids démographique et du
niveau socioéconomique.
Les financements accordés par le Guichet autonomisation économique sont des prêts à taux
zéro.

1
2. Critère d’éligibilité et seuils

Sont éligibles, les jeunes âgés de 20 à 40 ans et les femmes de nationalité sénégalaise 1 en
qualité de porteur de projet ou de chef d’équipe-projet ou aux personnes morales.

Pour les porteurs de projets individuels, le plafond des financements est fixé à 500.000 F.CFA.
Le plafond de financement des groupements est fixé à 500.000 F.CFA par membre avec un
maximum de 10 bénéficiaires. Le groupe doit être homogène (même localité de résidence ou
de travail ou même association) et les membres exerçant des activités économiques.

3. Enrôlement

Les personnes intéressées peuvent déposer leur demande de crédit :

 en ligne via internet en se connectant sur la plateforme de la Délégation à partir d’un


ordinateur ou d’un smartphone ;
 en ligne par le biais d’un numéro vert avec l’assistance de téléopérateurs ;
 par les agents de terrain munis de tablettes ;
 auprès des guichets de la DER installés à la préfecture au niveau des départements.

Toutes les demandes identifiées par le système et relevant de l’autonomisation économique


sont centralisées dans une base de données et sont imputées pour traitement dans un délai
maximal de 15 jours.

3.1 Formulaire d’enrôlement des demandes de crédit

L’enregistrement se déroule en 3 étapes pour le demandeur de crédit :

Etape 1 : lecture et acceptation des obligations (rappel des objectifs du financement, description
de la procédure et des engagements)

Etape 2 : création d’un espace personnel pour le demandeur de crédit

Etape 3 : inscription

La proposition de formulaire est fournie en annexe.

3.2 Evaluation

Cette catégorie de demande fait l’objet d’une évaluation avec le calcul automatique d’un score
qui prend en compte :
1
Les agents de la DER sont exclus.
2
- la compétence et le niveau d’étude du demandeur ;
- l’adéquation de la compétence avec le projet ;
- l’expérience professionnelle en relation avec le projet ;
- l’existence d’un marché et de clients.
La grille fournit en annexe présente le système de notation.
Les demandes comprises entre 300.000 F.CFA et 500.000 F.CFA feront l’objet d’une vérification
systématique pour s’assurer de l’adéquation entre l’activité et le montant demandé.

4. Phase de sensibilisation

Cette phase de sensibilisation peut se tenir en amont ou en aval de l’enrôlement. En amont, il


s’agira d’organiser si nécessaire des actions d’information sur le Guichet autonomisation
économique en direction de population à la base. Des animations et formations pourront être
organisées en relation avec les communes, les ASC, les écoles de formations pour mobiliser
les cibles et susciter les demandes dans les zones où les enrôlements sont faibles. Les agents
de terrain exploiteront aussi au besoin le répertoire des entreprises (ANSD) pour des actions
ciblées.

En aval, pour les financements de groupement, les membres peuvent passer en entretien avec
les agents DER pour une sensibilisation sur l’objectif et les conditions de financement. Cette
phase est cruciale car permettra de déceler l’engagement, la volonté et surtout les aptitudes
des candidats à bien exécuter leur projet. Cette sensibilisation insistera sur l’effet attendu de
leur projet, sur l’éducation financière, sur la caution solidaire en cas de groupement de femmes
et sur le remboursement.

5. Constitution du dossier de crédit

Pour faciliter l’enregistrement lors du rendez-vous avec l’agent DER ou lors de son
enregistrement par ses propres soins, le demandeur doit se munir :

- de la carte nationale d’identité ;


- du certificat de résidence ;
- des pièces justificatives pour les groupements des femmes ;
- du Registre de commerce, du NINEA, des cartes d’adhérents OPC, si existant.

Lorsque la demande de prêt est accordée, le demandeur constitue le dossier physique


comprenant les éléments précédemment cités, en plus de quatre (04) photos, pour récupérer
les fonds auprès des institutions financières partenaires.