Vous êtes sur la page 1sur 7

Comment Parler en Public de Dale Carnegie

Phrase-résumée du livre sur l’éloquence Comment parler en public : Être éloquent ou


charismatique n’est pas quelque chose d’inné, cela s’apprend, et Dale Carnegie montre comment
chacun peut devenir un orateur talentueux avec de l’entraînement et l’application de quelques
techniques simples, et cela quel que soit votre niveau d’études.

Save
On a tendance à s’imaginer que l’éloquence est un don, que l’on est ou pas un bon orateur. La
réalité, c’est que comme pour tout, on ne naît pas compétent, on le devient. Et Dale Carnegie,
nous décomplexe totalement avec l’art oratoire. À le lire, on réalise que savoir parler en public, et
en retirer du succès, est faisable et à la portée de tous. Et c’est véritablement ce qui a fait le succès
de ses écrits et de ses formations. Car il ne considère pas l’éloquence comme un art, réservé à
une élite, mais comme une technique accessible à chacun, ce qui est résolument moderne pour
l’époque (ses premiers cours de parole en public datent de 1912).

Ses techniques sont aujourd’hui généralisées tant aux discours politiques qu’au monde de la vente,
par exemple. Dale Carnegie a d’ailleurs influencé bon nombre de copywriters. Car certaines de
ses formules sont applicables tant à l’oral qu’à l’écrit.

Ainsi, à travers du livre sur l’éloquence Comment parler en public, il nous montre comment
convaincre ou conduire à l’action, comment être à l’aise à l’oral, comment passionner les foules…
(Cette édition est la dernière parue, elle a la particularité d’avoir été rédigée par Dorothy Carnegie,
à partir des notes de son mari. C’est elle qui signe l’introduction.)

Partie 1 : Principes de base de la parole en public


Dans cette partie, Dale Carnegie aborde la plus grande difficulté rencontrée par ses “étudiants”: la
peur de parler en public. Or il révèle que celle-ci peut totalement être dépassée en apprenant les
techniques de bases, et en développant la confiance en soi.

Chapitre 1 : Comment acquérir les techniques de base


Pour commencer, il livre donc plusieurs conseils pour se lancer dans cet apprentissage :

1. 1Prenez courage en vous inspirant de l’expérience des autres


2. Ne perdez pas de vue votre objectif
3. Soyez d’avance certain de votre succès
4. Et saisissez toutes les occasions de pratiquer

Chapitre 2 : Comment développer la confiance en soi


Ensuite, il nous livre 4 clés pour développer la confiance en soi.

1. Cherchez les raisons de votre crainte de savoir parler en public

Il insiste en particulier sur le fait que votre cas n’est pas unique. En effet, de grands conférenciers
professionnels ont le trac, et il cite différents exemples. De plus, il montre que le trac est utile et
que la crainte de savoir parler en public vient du manque d’habitude. C’est pourquoi il insiste sur
la nécessité de pratiquer.

2. Préparez convenablement

Une bonne préparation doit répondre à plusieurs impératifs. Tout d’abord, n’essayez jamais
d’apprendre votre texte par coeur. Il montre que c’est le plus sur moyen d’échouer et présente de
nombreux exemples en ce sens. Ensuite, il est essentiel d’organiser vos idées et pour cela, il invite
à faire des fiches qui une fois classées, constitueront le plan de votre exposé. Il donne une astuce:
pensez à votre sujet et cherchez dans votre passé des évènements en rapport qui vous ont
enseigné quelque chose.

Et pour vous entraîner, parlez de votre sujet avec vos amis : c’est une façon de tester les idées
que vous avez choisies pour votre exposé dans votre conversation de tous les jours

3. Soyez d’avance certain de votre Succès


Et pour faire de vos interventions une réussite : pénétrez-vous de votre sujet et évitez toute
réflexion négative susceptible de vous troubler. Il propose de pratiquer l’autosuggestion (vous êtes
l’orateur le plus qualifié pour présenter ce sujet).

4- Agissez avec confiance

Il affirme que pour devenir confiant, alors il faut agir comme si nous l’étions (c’est une technique
largement utilisée aujourd’hui par les thérapies brèves.)

Chapitre 3 : Un moyen rapide et facile pour bien savoir


parler en public
Dans ce chapitre, Daniel Carnegie nous propose trois règles fondamentales pour apprendre
rapidement à mieux s’exprimer en public :

1- Traitez un sujet que vous connaissez par expérience ou par étude

Dites ce que la vie vous a appris, et n’hésitez pas à puiser des exemples dans votre expérience
personnelle pour illustrer vos propos. Vous pouvez ainsi chercher des sujets dans votre passé.

2- Traitez un sujet qui vous tient à coeur

Pour tester la valeur du sujet, demandez-vous si vous seriez capable de défendre votre point de
vue avec conviction si on vous contredisez.

3- Ayez le désir ardent de communiquer avec vos auditeurs

il est important, non seulement d’être enthousiaste mais de communiquer son enthousiasme au
public.

Partie 2 : Discours, orateur, auditoire


Cette partie développe donc trois aspects de la communication: le discours, l’orateur, et l’auditoire.
( Vous l’auriez deviné ).

Chapitre 4 : Comment mériter de prendre la parole


Il commence par se pencher sur le discours lui-même et lorsqu’il parle de “mériter” de prendre la
parole, il veut dire que si l’on s’adresse à un public, alors il faut faire en sorte de l’intéresser. Il
propose donc quatre moyens de capter l’attention par ses propos.
1. Limitez votre sujet.

Le cerveau ne peut suivre longtemps une énumération monotone. Mieux vaut exposer moins
d’idées mais les enrichir d’exemples et de détails pittoresques.

2. Accumulez une réserve de puissance.

Le but étant d’en connaître davantage que ce que l’on expose, afin de pouvoir répondre à toute
question pertinente de l’auditoire.

3. Émaillez vos propos d’illustrations et d’exemples.

Et pour cela :

 Humanisez votre présentation en exposant des sentiments humains à travers des


exemples vécus et utilisez des noms propres.
 Soyez précis: mettez de nombreux détails dans votre exposé. (Tentez de répondre aux
questions Quand? Où? Qui? Quoi? Pourquoi? )
 Dramatisez votre exposé en utilisant un dialogue. (Le dialogue donne aussi à votre
intervention le ton de la conversation quotidienne. Vous communiquez alors avec naturel
et simplicité. )
 Faites «voir » ce que vous présentez. (N’hésitez pas à montrer ou à mimer, les détails
visuels rendent vos idées mémorables.)
4. Enfin, employez des mots concrets, usuels, imagés.

Vous serez plus vivant et mieux écouté.

Chapitre 5 : Animez votre exposé


Dale Carnegie donne trois conseils pour vous positionner en tant qu’orateur.

1. Choisissez des sujets dont vous êtes pénétré.

Si le sujet vous intéresse alors vous serez enthousiaste et communiquerez cet enthousiasme.

2. Revivez les évènements que vous décrivez.

Plus vous ressentirez des émotions, plus votre discours sera vivant.

3. Montrez-vous convaincu.

Même si vous ne l’êtes pas, faites comme si. Cela viendra.


Chapitre 6 : Associez vos auditeurs à votre exposé
Dans ce chapitre (très court), il présente 5 clés pour établir le contact avec son public :

1. Parlez à vos auditeurs de ce qui les intéresse. (C’est à dire eux-mêmes)


2. Faites des compliments sincères.
3. Identifiez-vous à votre auditoire. (Trouvez ce qui vous unit à votre public.)
4. Dialoguez avec votre auditoire. (Et cela implique de le faire participer)
5. Et enfin, soyez modeste. (Le public a horreur des orateurs prétentieux.)

Partie 3 : Les interventions préparées et impromptues


Il insiste sur le fait de déterminer le but que l’on poursuit. Selon que l’on souhaite convaincre, faire
agir, informer, ou seulement distraire.

Chapitre 7 : Comment faire un exposé court pour inciter à


l’action
Il nous livre une “formule magique éprouvée” :

1. Racontez un événement que vous avez vécu.

Utilisez comme événement une expérience personnelle et commencez votre exposé par un détail
de l’événement. N’hésitez pas à donner des détails pertinents. Vous devez revivre votre expérience
en la racontant.

2. Quelle action recommandez-vous? Que voulez-vous que votre public fasse?

Cette étape est soumise à 3 règles : tout d’abord, énoncez l’action de façon brève et précise;
ensuite vous devez rendre votre recommandation facile à exécuter; et enfin vous devez conseiller
l’action avec force et conviction.

3. Faites ressortir le bienfait que votre auditoire peut en retirer.

Assurez-vous que le bienfait soit bien en rapport avec l’événement. Et focalisez-vous sur un seul
bienfait.

Chapitre 8 : Comment faire une présentation pour informer


Pour ce type de présentation, il livre 5 astuces :

1. Limitez votre exposé au temps qui vous est imparti.


Beaucoup de discours manquent de clarté, parce que l’orateur semble vouloir exprimer trop
d’idées. Il vaut mieux traiter une seule idée en détail avec des exemples, que de surcharger avec
un maximum de points références en un temps limité.

2. Classez vos idées dans un enchaînement logique. (Vous pouvez classer par ordre
chronologique par exemple.)

3. Énumérez vos idées à mesure que vous les développez.

En effet, l’énumération apporte de la clarté à votre discours.

4. Comparez ce qui est nouveau avec ce qui est familier.

Et pour donner des repères familiers, transformez un fait en image et évitez les termes techniques.

5. Utilisez des aides visuelles.

Si votre discours est parsemé d’images visuelles, il sera plus intéressant et plus compréhensible.
De même que si vous avez des supports visuels vous captiverez davantage.

Chapitre 9 : Comment faire un exposé pour convaincre


Pour convaincre, Dale Carnegie insiste sur l’importance de votre attitude.

1. Gagnez la confiance en la méritant.

Il faut être sincère car cela transparait dans votre voix. Il faut être convaincu pour pouvoir
convaincre

2. Obtenez une réponse affirmative.

Plus vous aurez de “oui” tout au long du discours, plus il sera facile d’obtenir une réponse finale
positive.

3. Parlez avec un enthousiasme contagieux.

4. Montrez du respect et de la sympathie pour votre auditoire.

5. Commencez d’une manière amicale.

Le plus important étant de chercher ce qui nous rassemble afin de ne pas heurter les convictions
de l’autre. Vous devez exploiter les similitudes entre vos idées et les conceptions de l’autre pour
les lui faire accepter.
Chapitre 10 : Comment faire des interventions
impromptues
Il nous montre à travers divers exemples l’importance d’être capable de prendre la parole à
l’improviste, et donne 6 pistes de travail.

1- Exercez-vous à parler impromptu.

Savoir parler en public selon l’inspiration est plus utile qu’être capable de parler après une longue
et minutieuse préparation. Aussi, tirez un sujet de discussion au hasard et entrainez-vous
régulièrement

2- Soyez mentalement prêt à parler à l’improviste.

Dans n’importe quel contexte et à tout moment, demandez-vous ce que vous diriez si on vous
donnait la parole

Vous aimerez peut-être aussi