Vous êtes sur la page 1sur 1

Section II - L’étude des techniques de révision

§1- Acceptation et planification de la mission de révision

Cette étape de la mission du CAC a pour but d’avoir une vision et une compréhension d’ensemble suffisante de l’entité de
l’entreprise.
Elle va permettre aux membres de l’équipe de comprendre les particularités de la mission et de l’entreprise, de déterminer
les problèmes et les domaines qui risquent de se poser, de déterminer la stratégie la plus efficace pour arriver à la
certification.

A- L’acceptation de la mission

Toute mission proposée à un CAC doit faire l’objet d’une acceptation du mandat et d’une appréciation de la part du CAC
de la possibilité d’exécuter cette mission.
Le CAC devra faire une prise de connaissance globale de l’entreprise.
Il devra apprécier son indépendance ainsi que l’absence d’incompatibilité.

B- L’orientation et la planification de la mission de révision

3 phases :

1- Prise de connaissance générale de l’entreprise

Cette prise de connaissance sert à identifier les risques généraux liés à l’entreprise.
Dans cette phase, le CAC va collecter des informations sur :
l’activité de l’entreprise,
le secteur dans lequel cette entreprise opère,
l’organisation et la structure d’entreprise,
la politique générale de l’entreprise,
les perspectives de développement,
son organisation administrative et comptable,
sa politique comptable (méthode d’évaluation des stocks et des encours).

Le CAC peut demander au CAC précédent ces informations, il peut le faire en demandant aux dirigeants de l’entreprise.
Egalement avec la presse financière ou au niveau de revues spécialisées dans le secteur d’activité.
Il peut utiliser un questionnaire de prix de connaissance de l’entreprise.

2- L’identification des domaines et des systèmes significatifs

Il s’agit de cycles de l’entreprise (achat- fournisseur, vente- client, personnel- paye, immobilisation, stocks, règlements).
Ces domaines seront analysés en fonction des particularités d’entreprise et des comptes qui les composent.
Tous les comptes qui représentent une part importante des comptes annuels sont à priori significatifs.
La démarche va nécessiter l’utilisation et la détermination de la technique dite du seuil de signification.
Le seuil de signification est une mesure que le CAC peut faire du montant à partir duquel une erreur, une omission ou une
inexactitude peut affecter la régularité, la sincérité des comptes annuels.
Les éléments de référence sont, le montant des capitaux propres, le résultat net ou le résultat courant avant impôt.

3- Le plan de mission

Le CAC va choisir les collaborateurs dont il aura besoin en fonction de leur expérience ou connaissances.
Il va utiliser les travaux de l’impôt comptable ou de l’auditeur interne.
Il peut aussi faire appel à des spécialistes pour étudier des domaines très particuliers, très pointus.
L’ensemble des informations qu’il aura collectées pourra être regroupé dans un programme de travail qui va préciser et
formaliser la nature et l’étendue des travaux, va préciser le calendrier du déroulement des travaux.