Vous êtes sur la page 1sur 8

Les éléments du groupe 2 (IIa)

(Métaux alcalino-terreux)
I- Généralités :
Le groupe 2 est le second groupe du bloc s. il est au sens traditionnel le groupe des éléments alcalino-
terreux.
Les éléments sont représentés dans le tableau ci-dessous.
ELEMENT SYMBOLE M.A(g/mole) SRUCTURE ELECTRONIQUE
Béryllium 4Be 9.012 2He 2S2
Magnésium 12Mg 24.31 10Ne 3S2
Calcium 20Ca 40.08 18Ar 4S2
Strontium 38Sr 87.62 36Kr 5S2
Baryum 56Ba 137.3 54Xe 6S2
Radium 88Ra 226 86Rn 7S2

 Le mot "alcalino-terreux " apparait au XIX e siècle pour désigner les éléments (du groupe 2 ) dont
les oxydes possédaient deux propriétés remarquables : ils étaient d'une part partiellement soluble
dans l'eau et la solution obtenue avait un caractère alcalin . Et ils étaient d'une autre part
difficilement réductibles et fusibles
 Leurs propriétés étaient donc intermédiaires entre celles des" alcalis"et celles des terres au sens
propre.
 Au sein du groupe, la famille des éléments ( Ca , Sr, Ba et Ra ) forme un ensemble homogène par les
analogies étroites de leurs propriétés chimiques . On les considère souvent comme les alcalino
terreux vrais .
 Les alcalino-terreux sont des métaux .
i. La chimie des alcalino-terreux stricts , Ca,Sr et Ba a un caractère fortement ionique qui
s'exprime par l'existence de composés ioniques et du nombre d'oxydation (II) sous la forme
M2+ .
ii. Le béryllium , "chef de fil" du groupe 2, se distingue par le caractère partiellement covalent
de ses composés , tels l'hydroxyde ou d'autres corps composés , comme l'oxyde BeO ou les
halogénures BeX2 .
iii. Le magnésium joue un rôle de transition .On le considère parfois comme un pseudo
alcalino-terreux car par certaines de ses propriétés c'est un frère des vrais alcalino-terreux
et par d'autres il est le cousin germain .

II- ETAT NATUREL


Abondance (% massique) dans l’enveloppe terrestre :
Be Mg Ca Sr Ba
5.10 -4 1.94 3.39 -
1.10 2 3.10-2
- Le calcium est en abondance le 3e métal après Al et Fe. Il est suivi par Mg, Na et k. le radium est
extrêmement rare (10-10).
- Comme les éléments du groupe 1, aucun des éléments du groupe 2 ne se trouve dans la nature à
l’état de corps simple, en raison du caractère très réducteur des métaux.
- La concentration du Mg dans l’eau de mer est très élevée : 0.129% en masse.
- Les minerais des alcalino-terreux sont essentiellement les carbonates et les sulfates. Aucun silicate
ne joue le rôle de minerai, à l’exception du béryllium.
 Les principales combinaisons naturelles se rencontrent sous forme :
Carbonates Sulfates phosphates et Silicates
fluorures
Be Be3 Al2Si6O18
Béryl
Mg MgC03 CaC03 MgS04 H20 Talc, mica, amiante..
Dolomie Kieserite
Ca CaC03 CaS04 Ca3 (P04)2 CaF2
Calcite Anhydrite Fluoro-apatite
CaF2 Fluorine
Sr SrC03 SrS04
Strontianite Célestine
Ba BaC03 BaS04
Witherite Barytine

III- PREPARATIONS DES METAUX


Les métaux alcalino-terreux ne s’obtiennent pas facilement. La réduction de leurs oxydes est difficile car ce
sont eux-mêmes des réducteurs .
Par leur électropositivité élevée, on ne peut dans leurs solutions aqueuses déplacer un métal par un autre.
D’autre part à cause de leur réaction avec l’eau, l’électrolyse n’est pas toujours utilisable sauf avec une
cathode de mercure.
Le procédé d'électrolyse des chlorures est le plus utilisé .L NaCl est souvent ajouté pour abaisser la
température de fusion du bain de chlorures .
Be  Obtenu par
- Electrolyse du BeCl2 (mélangé à des chlorures alcalins) ou par
- Réduction du BeF2 par le Mg vers 1300°C
BeF2 + Mg  Be + MgF2
Mg  Obtenu par
- Réductions électrolytique vers 750 °C du MgCl2 fondu, l’électrolyse est réalisée sous gaz
inerte afin d’éviter l’oxydation du Mg par l O2 de l’air)
Cathode: Mg2+ (l) + 2 e-  Mg (l)
Anode: 2 Cl- (l)  Cl2 (g) + 2 e-
- Dolomite : carbonates mixtes (de Mg et Ca) est décomposé thermiquement en un mélange
de MgO et CaO,
Le MgO est réduit par le ferro-silicium dans les réacteurs en nickel puis le Mg est séparé par
distillation sous vide
2MgO + 2 CaO + FeSi  2 Mg + Ca2SiO4 +Fe
- Réduction du MgO par le carbone ou carbure de calcium à très haute température au four
électrique : MgO + C  Mg + CO
- L’ion Mg2+ de l’eau de mer peut être récupéré par précipitation (il met à profit les
différences de solubilité des hydroxydes de Mg et Ca en présence de la chaux éteinte)
Ca(OH)2 (aq) + MgCl2 (aq(  Mg(OH)2 (s) + CaCl2
le Mg(OH)2 est filtré puis attaqué par une solution d’acide pour obtenir le sel de Mg.
Ca  Obtenu par Electrolyse vers 770°C du CaCl2 (sous-produit du procédé de Solvay de
fabrication du carbonate de Na)
Sr et Ba  Obtenus par
- Electrolyse de leurs chlorures fondus
- Réduction de leurs oxydes par l’Al
IV- PROPRIETES PHYSIQUES GENERALES
- Tous les éléments du groupe II possèdent 2 électrons « S » dans leurs orbitales externes.
Si on ne tient pas compte des niveaux plus internes remplis, on peut écrire leur structure 2S2, 3S2, 4S2…
1- Corps simples
Les propriétés physico-chimiques de ces métaux distinguent le comportement particulier du béryllium.
C'est une caractéristique que tous les éléments de la période n=2 : leurs rayons atomiques sont très
inférieurs à ceux des autres éléments dans chaque groupe .
a. Conductibilité électrique : Dans les mêmes conditions de pureté et de température , les
métaux du groupe 2; mis à part le Sr ,sont meilleurs conducteurs que leurs homologues du
groupe 1
b. Masse volumique : Les masses volumiques sont considérablement supérieures à celles des
métaux alcalins .
c. Propriétés mécaniques : Les métaux du groupe 2(à l'exception du béryllium ) sont
relativement mous ,mais beaucoup moins que ceux du groupe 1 .
d. Températures de fusion : Elles sont considérablement supérieures à celle des métaux
alcalins .Ceci peut s'interpréter par leur énergie de cohésion nettement plus élevée .
e. Structure : Tous les métaux du groupe 2 ( à l'exception du Ba ) présentent un empilement
compact , de symétrie hexagonale ou cubique .
2. Couleur:
C'est à la couleur de leurs spectres d'émissions que les sels de calcium , strontium et baryum
doivent d' être utilisés dans les feux d'artifices ( raies les plus intenses ) (λ/nm)
Calcium Strontium Baryum
Rouge brique Rouge carmin Vert
Rouge (622.0) Orange (605.0) Vert (524.2)
Vert( 553.5) Bleu (460.8) Vert (513.7)

3. Electronégativité:
Les valeurs des électronégativités sont nettement supérieures à celles des éléments alcalins , mais
restent suffisamment faibles pour justifier le caractère essentiellement ionique des composes des
éléments du groupe 2 , mis à part le béryllium .
4. Energie d'ionisation :
Les énergies d'ionisation diminuent régulièrement dans le groupe par n croissant .
Les atomes étant plus petits donc les électrons sont retenus solidement. Il faudra plus d’énergie
pour extraire le premier d’entre eux et le premier potentiel d’ionisation est plus grand qu’au
groupe 1. L’enlèvement de cet électron augmente le rapport des charges nucléaires aux électrons
orbitaux. Ceux-ci sont donc attirés plus fortement et l’énergie requise pour arracher un deuxième
électron est presque double de celle nécessaire pour le premier.
La valeur très élevée de l'énergie de troisième ionisation est en accord avec l'absence du nombre
d'oxydation III des métaux alcalino-terreux .
La valeur de la 1ere énergie d'ionisation , faible , comparée à celle de la 2eme énergie d'ionisation ,
autoriserai l'existence du nombre d'oxydation I . L'absence de ce dernier s'explique par son
instabilité due à sa dismutation : 2MI====M0 + MII .

5. Nombre d’oxydation : Seul le NO +II est observé ; Ces ions Typiquement divalents possèdent la
structure des gaz inertes sans aucun électron célibataire .

6. Rayon atomique :
On observe ,comme dans le groupe 1 , un tassement dans la variation des rayons atomiques quand n
augmente .C'est un phénomène général dans la classification .Deux effets sont antagonistes :
l'augmentation des rayons en descendant dans les colonnes d'une part et la contraction dans
chaque période de la gauche vers la droite .c'est la raison des analogies Li/Mg et Be/Al .
V- PROPRIETES CHIMIQUES GENERALES
Les métaux alcalino-terreux, comme on vient de voir , sont très réducteurs . Ca et Mg sont les meilleurs
réducteurs des oxydes connus .

1- Action de l’Oxygène :
On connait les oxydes MO et les peroxydes MO2 . L'oxyde MO est connu pour tous les métaux du groupe.
Le peroxyde de Be (BeO2) est seul inconnu . C'est vraisemblablement en raison de la différence très
importante de taille entre le petit ion Be2+ et le gros ion (O2)2- .
1. Le béryllium se distingue par son inertie chimique relative , particulièrement à l'état non divisé. A
l'ambiante, il partage avec Mg la propriété de se recouvrir d'une fine couche passivante d'oxyde
MO, qui protège les deux métaux contre la corrosion. Le béryllium illustre par ce comportement
l'analogie diagonale Be/Al.
Le béryllium soigneusement poli conserve son éclat indéfiniment. dans les mêmes conditions, Ca
est moins réactif que Sr ou Ba: l'aspect gris-bleu du calcium est lié à la formation superficielle d'une
couche protectrice d'oxyde et de nitrure. SrO et BaO se forment sans que la couche superficielle
soit passivante: l'attaque est continue.
On peut suggérer que l'absence de la passivation pour ces derniers est liée au caractère très
basique de ces oxydes et à leur caractère ionique.
Par contre, on sait que l'hydroxyde Mg(OH)2 est peu soluble: l'attaque de Mg est très ralentie.
2. A l'état très divisé Mg et Ca s'enflamment spontanément à l'air.
La combustion du magnésium en copeaux à l’air s'accompagne de l'émission d'une lumière incandescente.
L'incandescence de la réaction avec o2 explique pourquoi un alliage Mg/Al en filaments était autrefois utilisé
dans les lampes flash.

2- Action de l’eau :
Les métaux du groupe 2 réagissent avec l’eau en donnant de l’hydrogène et les hydroxydes.
Le magnésium décompose l’eau à chaud et les autres métaux à froid :
M + 2H20  M(OH)2 + H2
- L’hydroxyde de béryllium est amphotère
- La basicité des autres hydroxydes augmente de Mg à Ba. C’est ainsi que l’eau de chaux et le l’eau de
baryte sont utilisées dans la détection de CO2 par formation de CaCO3 insoluble. Un excès de CO2
forme des bicarbonates solubles et le trouble de la solution disparaît :
Ca2+ + (OH)2- + CO2  CaCO3 + H2O  + CO2  Ca(HCO3)2.
Insoluble soluble

3- Action de l’hydrogène :
Seuls les alcalino-terreux proprement dits (Ca, Sr, Ba et Ra) se combinent à l’hydrogène, et cela dès la
température ordinaire, en donnant des hydrures MH2, stables jusqu’à 800°. Mais décomposés par l’eau.
CaH2 (s) + 2H2O  Ca(OH)2 (S) + 2H2 (g)
Le caractère covalent de la liaison M—H est net avec le BeH2, moins marqué avec MgH2. Les dérivés
MH2 (M = Ca, Sr, Ba) seront des hydrures M2+/H- (hydrures ioniques).

4- Action des Halogènes :


Avec les halogènes, tous les éléments du groupe forment des dérivés de type MX2
- Par combinaison directe à des températures convenables ou
- Par action des acides halogénés sur le métal ou les carbonates.
Ba + 2HCI  BaCI2 + H2
CaCO3 + 2HCl  CaCI2 + CO2 + H2O
5- Action de l’azote :
Les éléments alcalino-terreux brûlent dans l’azote avec formation des nitrures M3N2.
- Ces nitrures se décomposent par le chauffage
- Réagissent avec l’eau, ils libèrent l’ammoniac et l’oxyde ou l’hydroxyde du métal.
M3N2 + 6 H2O  3 M(OH)2 + 2 NH3
6- Action du carbone :
Le chauffage des métaux Ca, Mg et Ba ou de leurs oxydes avec du carbone donne des carbures MC2.
M + 2C  MC2
Le plus connu est le carbure de calcium CaC2 qui libère par action de l’eau de l’acétylène.
CaC2 + 2H2O  Ca(OH)2 + C2H2
7- Action des acides :
Les acides réagissent avec les métaux du groupe avec libération de l’hydrogène. La réaction est plus
lente avec le béryllium.
Ca + H2SO4  CaSO4 + H2
8- Action des bases :
Seul le Be est attaqué par la soude NaOH par contre les autres sont inattaqués

9- Formation de complexes :
Deux facteurs favorisant la formation de complexes
- Cation petit et fortement chargé
- Orbitales vacantes de basse énergie pour la formation de liaisons
Le plus important complexe du magnésium est la chlorophylle pigment vert des végétaux ; l’atome de
magnésium y occupe le centre d’un ensemble de cycles organiques plan appelé porphyrines.
Le calcium ne donne des complexes qu’en présence de complexants forts tels que l’E.D.T.A

-
Molécule de la chlorophylle E.D.T.A : l'acide éthylène diamine tétra acétique

PROPRIETES PARTICULIERES DU BERYLLIUM


Le béryllium, premier élément du groupe des alcalino-terreux, se distingue des autres métaux du groupe
par plusieurs propriétés. Elles trouvent leur interprétation dans le fait que :
- L’énergie d’ionisation pour enlever les deux électrons de la couche de valence est très élevée.
- Le potentiel ionique (Z+/r+) de l’ion Be2+ est très intense car le rayon est très petit.
- Le béryllium doit tendre vers la covalence. Ainsi ses composés ont des points de fusion faibles, de
plus ils sont tous solubles dans les solvants organiques et s’hydrolysent un peu comme les
composés de l’aluminium.
- Comme molécule covalente : le chlorure de béryllium qui est par l’atome de chlore donneur et par
l’atome de béryllium accepteur de liaisons datives. De ce fait, le BeCl2 a tendance à se polymériser.

- L’hydroxyde de béryllium est un hydroxyde amphotère comme l’Aluminium : il réagit avec


 les acides,
Be(OH)2 + H2SO4  BeSO4 + 2 H2O
 des bases donnant naissance à l’ion béryllate [Be(OH)4]2-
Be(OH)2 + 2 OH -  [Be(OH)4 ]2-
Les autres hydroxydes des métaux du groupe II ne possèdent que des propriétés basiques.
- Le béryllium forme de nombreux complexes.
- Comme l’aluminium, le Be est « passivé » par la formation d’une couche superficielle de BeO insoluble dans
l’eau. Il est aussi passivé par l’acide nitrique HNO3 concentré.

ETUDE DU MAGNESIUM
Le magnésium est le métal le plus important du groupe 2, un concurrent de l'aluminium en raison de sa
légèreté. Il est présent dans les composés de Grignard, indispensables en synthèse organique, présent
également dans la chlorophylle, Le magnésium est aussi un oligo-élément minéral qui a un rôle très
important dans de nombreuses réactions enzymatiques intracellulaires. Il participe aussi à la transmission
neuromusculaire de l'influx nerveux. Il est souvent considéré comme "l'antistress" naturel.

1- ETAT NATUREL
Le magnésium est l’un des éléments le plus répandu de l’écorce terrestre. Le Mg se trouve à la 8ème place
dans la fréquence des éléments,
L’écorce terrestre en contient environ 2%., jamais à l’état natif mais sous forme de composés
Les principaux minerais de Mg sont :
- La dolomie MgCO 3, CaCO3.
- La magnésite MgCO 3
- La kieserite MgSO4,H2O
- Le schoenite MgSO4, K2SO4, 6H2O
- La carnallite MgCl 2, KCI 6H2O
Les mers renferment environ 15 % et elles constituent une réserve énorme de sels de magnésium MgCl 2,
MgSO4 et MgBr2.
2- PROPRIETES PHYSIQUES
Le magnésium est un métal blanc très léger
 Sa densité est faible d = 1,74
 Son point de fusion est peu élevé 650° C ; C’est un métal peu dur, Il se travaille facilement au four, à
la perceuse
 A l’air il perd son éclat métallique ; l’oxydation reste superficielle
 Le magnésium s’attaque dans l’atmosphère d’un laboratoire renfermant des vapeurs d’acide
chlorhydrique ou de chlorure volatils.

3- PROPRIETES CHIMIQUES DU METAL


a) Pouvoir réducteur : Le magnésium est extrêmement réducteur. Sa combinaison avec l’oxygène
dégage une grande quantité de chaleur :
2Mg + O2  2 MgO
En masse, l’oxydation par l’air reste superficielle. En ruban ou en poudre, on peut l’enflammer à
l’air. La lumière émise très blanche est très actinique. Elle est utilisée en photographie.

b) Action de l’eau : L’eau liquide ne réagit que très lentement à température ambiante.
Le magnésium est « passivé » par formation d’une couche protectrice d’hydroxyde de magnésium
superficielle.
La vapeur d’eau l’oxyde en magnésie hydratée Mg(OH)2 à basse température et en magnésie
anhydre MgO à température élevée.
Mg + 2 H2O  Mg(OH)2 + H2
c) Action sur les Oxydes : Le magnésium réduit brutalement les oxydes alcalins à chaud, il réduit la
silice SiO2, l’anhydride borique B2O3.
Na2O + Mg  MgO + 2 Na.
d) Action sur les métalloïdes : Le magnésium prend feu dans le chlore humide. Il en est de même
pour le brome mais si les métalloïdes sont secs, il n’y a aucune attaque.
Le fluor ne l’attaque pas à froid. Le soufre, le phosphore, l’arsenic se combinent à chaud.
L’azote donne le nitrure Mg3N2.
3Mg + N2  Mg3N2.

e) Action des acides et des alcalis : Le potentiel normal du système Mg2+/Mg est de -2,34 V.
Le magnésium est donc dissous par les acides dilués avec dégagement d’hydrogène.
Mg + 2HCl  MgCl2 + H2
Les alcalis ne l’attaquent pas car la magnésie n’est pas amphotère.

f) Organomagnésiens : Le magnésium réagit avec des halogénures organiques pour former des
dérivés représentés usuellement par RMgX et appelés organomagnésiens mixtes ou réactifs de
Grignard (Méthode de Grignard)

4- COMPOSES DU MAGNESIUM
Les composés de magnésium sont incolores ou blanc.
 L’oxyde de magnésium ou magnésie MgO
S’obtient industriellement par calcination de la dolomie
MgCO3 → MgO + CO2
 Hydroxyde de magnésium Mg(OH)2
C’est des cristaux, difficilement solubles dans l’eau et dans les solution alcaline, le Mg(OH) 2 est une
base forte obtenue par hydratation de la magnésie MgO
MgO + H2O  Mg(OH)2
 Chlorure de magnésium MgCl2
C’est un sel obtenu par action de la magnésie hydratée sur l’acide chlorhydrique
Mg(OH)2 + 2HCl  MgCl2 + 2 H2O
 Carbonates de magnésium
- A l’état naturel on trouve la glaubérite MgCO3 et la dolomie MgCO3, CaC03.
- Cette dernière est souvent impure et possède une teneur variable en carbonate de magnésium.
- Ce sont des sels obtenus par action de l’acide carbonique sur la magnésie hydratée
Mg(OH)2 + H2CO3  MgCO3 + 2 H2O

 Sulfates de magnésium : Les sulfates existent l’état naturel seuls ou associés à des sels de
potassium
- Le sulfate de magnésium est soluble dans l’eau. Il peut s’hydrater suivant les conditions de
cristallisation avec 1, 2, 4, 5, 6, 7 ou 12 molécules d’eau.
- Ordinairement au refroidissement, c’est les sels MgSO4,7H2O qui se dépose.

Les composés du calcium


 Hydroxyde de calcium ou chaux éteinte Ca(OH)2
S’obtient par hydratation de la chaux vive, elle-même obtenue par oxydation du calcium
Ca + ½ O2  CaO  +H2O Ca(OH)2
 Halogénures de calcium CaX2
Sont obtenus par action de la chaux éteinte Ca(OH)2 sur un hydracide : HCl ou HBr
Ca(OH)2 + 2HX  CaX 2 + 2 H2O
 Carbonates de calcium
C’est un sel obtenu par action d’un acide carbonique sur la chaux éteinte
Ca(OH)2 + H2CO3  CaCO3 + 2 H2O
Usages
Les éléments du groupe 2 présentent de nombreux usages sur le plan industriel et médical.
A/ USAGES INDUSTRIELS
 Le béryllium
- Be est un réflecteur et un ralentisseur de neutron . Les fenêtres des tubes à rayon X sont en
Be en raison de son très faible coefficient d'absorption massique des rayons X .
- Les alliages Cu/Be sont très utilisés car Be augmente les propriétés mécaniques du cuivre (
fabrication des ressorts en spirales des montres en raison de sa très bonne élasticité).
 Le magnésium : est utilisé en photographie et en pyrotechnie pour la lumière blanche émise.
- Il est utilisé pour ses propriétés réductrices (magnésiothermie dans l'élaboration de plusieurs
métaux Zr. Be. Hf. U).
- Il est utilisé dans la protection électrochimique contre la corrosion du fer et des aciers .
- C'est " l'allumette " qui sert à amorcer plusieurs processus d'oxydoréduction en raison de
l'exothermicité de la réaction de formation de l'oxyde MgO. Tel l'aluminothermie .
- Il entre dans la constitution d’alliages légers.
- Il intervient dans certaines synthèses organiques
- La magnésie est un excellent réfractaire (point de fusion élevé 2800°C).
- Fabrication de nacelles, de creuset et des briques réfractaires utilisés en métallurgie.
- Le sulfate de magnésium est utilisé dans le traitement du coton, de la soie, du papier.
- Le carbonate de magnésium sert à préparer des sels de magnésium par action des acides.
 Le calcium :
en tant que réducteur le calcium est utilisé (calciothermie ) dans la métallurgie du Cr .Th .U. Zr.
Le Ca est utilisé comme désoxydant dans la métallurgie du Fe. Cu et du Be. C'est également un
agent de déphosphoration et de désulfuration de Fe et de ses alliages .
Il est également utilisé pour contrôler le carbone à l'état graphitique dans la fonte .
Ce sont les dérivés qui sont le plus utilisés dans l’industrie.
- Le carbonate de calcium CaCO3 constitue la matière première pour la préparation de la chaux et des
sels de calcium.
- La chaux a des usages multiples.
- Les polysulfures de calcium sont utilisés comme insecticides/fongicides.
- Le sulfate de calcium plâtre sert aux revêtements intérieur des maisons.
- Le phosphate de calcium comme engrais.
 Le baryum : On utilise le peroxyde de baryum pour le blanchiment des fibres textiles, pour
préparer de l’eau oxygénée.

B/ USAGES MEDICAUX
 Le magnésium :
- Est utilisé comme laxatif, purgatif et sédatif nerveux.
- L’oxyde et l’hydroxyde de Mg  anti acide et anti flatulent
- Le chlorure de Mg  laxatif et cholagogue
- Le carbonate de Mg  anti acide et anti flatulent et purgatif
- Le sulfate de magnésium  purgatif.
- Le silicate de Mg  dans le talc.
 Le calcium :
- Le calcium sous forme de carbonate, de chlorure, de gluconate est utilisé dans le rachitisme
carentiel, calcithérapie, antiasthénique.
- Le sulfate de calcium  comme plâtre chirurgical pour le soutien des membres brisés.
- Le carbonate et l hydroxyde de ca  par voie orale comme anti acide et anti diarrhéique.
- Chlorure de Ca  comme hémostatique et contre la spasmophilie
- Bromure de Ca  c’est un antispasmodique et sédatif du système nerveux .
 Le sulfate de baryum
- Précipité, entre dans la constitution de médicaments opacifiants en Radiologie.

Vous aimerez peut-être aussi