Vous êtes sur la page 1sur 3

E-learning en Afrique du nord: cas du Maroc et de la

Tunisie (cas pratique)


Fatima Zohra SOSSI ALAOUI, 1
Professeur à l’université ABDELMALEK ESSAADI- faculté des Sciences Juridiques
Economiques et sociales de Tétouan.
Badr Guennoun, 2
Professeur à l’Université international de Rabat- Chercheur Postdoctoral à l’Université de
Californie, Los Angeles

L’essor des technologies de l’information et de la communication révèle et accompagne une


transformation profonde des sociétés avancées d’où l’émergence d’une économie fondée sur
la connaissance. Il ne fait de doute pour personne que les TIC jouent un rôle primordial dans
l’éducation au XXIe siècle en instaurant de nouvelles pédagogies et manière d’apprendre, en
encourageant l’ouverture et l’innovation, en diversifiant l’offre éducative et en contribuant du
même coup à l’amélioration de la qualité de l’éducation. Comme l’écrit Salomon Tchameni
Ngamo3 : « les TIC sont des outils qui permettent de vaincre la distance, d’accéder au village
planétaire, au savoir encyclopédique. Lorsqu’elles sont mises au service de la pédagogie, les
TIC permettent d’apprendre, de comprendre, d’entreprendre, de motiver, de partager,
d’interagir, de transmettre et de distribuer le savoir ».

L’éducation constitue indéniablement un pilier de développement, l’outil, le levier d’une


véritable promotion des sociétés et des économies du Sud, le moyen pour elles de ne pas
manquer le rendez-vous de la révolution numérique et au-delà, celui de la mondialisation. Vu
qu’elle est transversale aux autres secteurs de la vie sociale, l’éducation est en mesure, grâce à
l’appropriation des TIC, de transmettre au Africains les compétences, les connaissances
indispensables à l’exécution des tâches qui favorisent le processus de développement socio-
économique. La nouvelle société de l’information fait la part belle aux ressources humaines.
Pour ce, l’éducation et la formation doivent être les premières des priorités des responsables
africains afin d’augmenter le capital intellectuel et le savoir global de leurs populations qui
constituent le moteur de la croissance économique. Dans ce vaste processus, les TIC ont un
rôle fondamental à jouer et constituent une approche novatrice pour répondre aux problèmes

1
E-mail : sossi.elalaoui@gmail.com; Tel : 06 61 76 99 98/
2
E-mail : badr.guennoun@uir.ac.ma, Tél. portable : 0661 90 06 70
3
Salomon Tchameni Ngamo, (2007),« stratégies organisationnelles d’intégration des TIC dans l’enseignement
secondaire au Cameroun : étude d’écoles pionnières », Thèse, Montréal.
de l’éducation en Afrique en réajustant en profondeur les paradigmes sur lesquelles est fondé
de système éducatif.
L’introduction des TIC dans l’environnement éducatif peut ouvrir de nouvelles voies et
favoriser des initiatives en vue d’un enseignement plus accessibles, permettant aux jeunes
africains d’accéder à l’ère de l’information qui caractérise la société mondiale contemporaine,
celle où ils vont devoir se déplacer et dans laquelle ils devront trouver une place. L’université
africaine n’accueille qu’une très faible partie de la population du pays, mais le taux de
croissance des inscriptions est parmi les plus élevé au monde. A tel point que les universités
africaines existantes sont souvent saturées et que cette ruée vers l’enseignement supérieur à
laquelle nul ne peut rester indiffèrent, devient parfois difficile à gérer.
De nombreux Etats africains créent de nouvelles universités pour tenter d’absorber ces
nouveaux étudiants mais les dépenses tant d’investissement que de fonctionnement sont
considérables, et grèvent lourdement les finances publiques des nations qui, généralement,
sont pauvres. Sans remettre en cause les politiques indispensables de développement d’un
réseau universitaire physique de qualité en Afrique, on ne peut néanmoins avancer que les
TIC pourraient contribuer à alléger ou même supprimer un certain nombre d’obstacles
auxquels sont confrontés la plupart des pays africains, qu’il s’agissent du manque de place
disponibles, insuffisance des locaux, manque d’enseignant qualifiés, l’isolement
géographique, couts élevé de la formation, l’absence de ressources documentaires de haut
niveau. En effet les TIC sont en mesure de contribuer fortement à l’égalité des chances entre
tous les étudiants, et à l’ouverture des universités africaines sur le reste du monde, d’où la
naissance du concept ‘E-learning’ qui favorise la formation en ligne et qui permet, par une
approche d’équité en termes d’accès à l’information, d’élargir le nombre des étudiants et
d’augmenter la qualité système éducatif.

Dans cette perspective cet article ouvre la voie sur une problématique concernant le
rôle du E-learning dans la réduction des problèmes connus par le système éducatif
traditionnel, et ce par l’illustration de deux expériences de deux pays nord africains en la
matière, notamment le Maroc avec les initiatives lancés pour concrétiser ce nouveau mode et
la Tunisie par l’expérience de l’université virtuelle.
E-learning en Afrique du nord: cas du Maroc et de la Tunisie

Résumé : L’Afrique du Nord connaît une croissance dynamique très importante et un


développement humain considérable. Dans ce sens, un ensemble de réformes pour la
modernisation de l'État, le développement humain, la croissance économique et la promotion
de l'emploi et de la planification ont vu le jour, une partie considérable de ses réformes a été
dédiée au développement humain en particulier le secteur de l’éducation. Cet article présente
une vue d'ensemble sur les stratégies et les actions entreprises par le Maroc et la Tunisie pour
atteindre l'introduction de l'utilisation des TIC dans l'éducation et la formation. Les études de
cas examinées mettent en lumière la situation de l'e-learning au Maroc et en Tunisie, ce travail
de recherche illustre à la fois les différentes approches adoptées par ces pays dans le secteur
de l’éducation afin de bénéficier de nombreux avantages de l'e-learning et d'autres difficultés
rencontrées dans sa mise en œuvre.

Mots clés : e-learning, éducation, TIC, Maroc, Tunisie.

E-learning in North Africa: the case of Morocco and Tunisia

Abstract: North Africa is experiencing a very important dynamic growth and a considerably
human development. A set of reform on the modernization of the state, human development,
economic growth and employment promotion and planning have emerged. Many major
programs are dedicated to human development especially education of citizens. This article
presents an overview on the strategies and actions undertaken by Morocco and Tunisia to
achieve the introduction of the use of ICT in education and training. The case studies
discussed shed light on the situation of e-learning in Morocco and Tunisia, this research show
both the different approaches adopted by these countries in charge of the training in order to
benefit from numerous advantages of e-learning and other difficulties encountered in its
implementation.

Keywords: e-learning,education, ICT, Morocco, Tunisia.